-34%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone 6,67 POCO M6 Pro – Ecran 120 Hz ( 8+256 Go)
152 € 230 €
Voir le deal

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
» Permission to dance

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 2013

Région : Galar
Sam 30 Oct - 20:28
C'était là une bien drôle d'invitation.

Tu ne connaissais même pas la mariée personnellement, encore moins le marié. Elle n'est pour toi qu'une bonne amie à ta sœur, une collègue mannequin que tu as vu une fois à une seule soirée post-défilé et à qui tu as chanté une chanson grivoise pour amuser la galerie. Enfin, ce n'était pas que pour elle, cette chanson. Il y avait aussi le reste de la bande à ta sœur, toutes top-modèle. Elles ont toute été adorable avec toi et Sharlieh, il faut l'avouer. Mais tu étais bien loin de penser qu'un jour l'une de ces filles demanderait à ce que tu assistes à son mariage – ou même qu'elle demande à te revoir. Et si ce n'était que ça, pourquoi pas – même si tu avais du mal à te souvenir de la tête de cette dame là. Mais non, elle ne voulait pas se contenter de ta simple présence. Ce qu'elle voulait vraiment, c'est que tu portes un petit toast en son nom. Pourquoi toi finalement ? Ça, tu ne le comprenais pas. Alors tu as questionné ta sœur – puisque c'est elle qui t'as annoncé la nouvelle au téléphone – pour t'assurer que ce n'était pas qu'une vulgaire blague. Et elle a tout fait pour bien te faire comprendre que c'était du sérieux. Par contre, elle était incapable de te dire pourquoi on te demandait une telle faveur. Tout ce qu'elle a réussi à te répondre c'est : « Il n'y a rien à comprendre, c'est du Daphné tout craché. ». Tel est donc son nom.

La bonne nouvelle – puisque oui, il y en avait une – c'est que Sharlieh, était également invité. Enfin, ta sœur a repris les mots de la mariée qui étaient « qu'il emmène avec lui son joli copain là, celui qui était avec lui au défilé. ». Et puisque tu n'exposes à personne – ou presque – tes conquêtes – comme s'il y en avait beaucoup de toute façon –, il s'agissait forcement de Sharlieh. En même temps, le doute était impossible ; vous faites tout ensemble – ou presque.
Une fois que tu as raccroché avec ta sœur, tu quittes sans attendre ta chambre pour retrouver ton ami dans la sienne et lui annoncer cette drôle de nouvelle. Sa première réaction est d'éclater de rire. Mais en voyant ta tête – qui ne devait pas être belle à voir – il comprend que tu es sérieux. Le schéma se répète alors ; il te demande pourquoi, tu dis mot pour mot ce que t'as dit ta sœur et il tire une drôle de tronche – sans doute proche de celle que tu avais à cet instant. « On va vraiment dire oui à ça ? » te demande-t-il alors. Oui, « on ». Voyez comme vous ne faites presque plus qu'un, lui et toi. Tu hausses donc les épaules. « Ça peut être marrant. ». Tu aimes sans doute un peu trop les idées complètement folles. « Ok. Comme c'est pas à moi de faire le mariole devant l'assemblé, j'suis partant. ». Tu ris. Et puisque c'était acté, tu quittes la pièce. Tu n'avais aucun doute sur le fait qu'il t'accompagne, il le fait presque toujours. Mais il est vrai qu'il n'aime pas tant se mettre en avant comme toi, surtout quand le risque du ridicule est un peu trop grand.

A la veille du fameux jour, vous prenez une bien triste décision ; tu iras seul au mariage. La raison était simple : Sharlieh est malade comme un Fulgudog et passe ses journées au lit depuis deux jours. L'idée de te retrouver seul au milieu de gens que tu ne connais même pas ne t'enchantais pas plus que ça, mais puisque tu t'étais engagé auprès de ta sœur et de son amie, tu ne pouvais plus faire machine arrière – à moins de prétendre être malade toi aussi, mais tu es un bien piètre menteur.

Le jour tant attendu, tu es donc seul dans l'avion en direction de Alola – tu as préféré laisser Polar à la maison, histoire qu'il ne s'ennuie pas trop autour de tout ces humains. Le mariage avait lieu au bord de la plage de Ohana, de ce que tu avais compris. Mais tu n'avais pas trop à t'en soucier. Ta sœur avait promis d'être là, à l'aéroport de Ho'ohale, pour te récupérer et te conduire jusqu'au lieu des festivités. Et elle n'avait pas menti, puisque tu la trouvas pile à la sortie. « Oulalaaaa, on va te confondre avec le marié ! » te dit-elle avec un large sourire, avant même de te serrer dans ses bras en guise de bonjour. Selon toi, elle en faisait un peu trop. Tu n'avais fait que suivre ses conseils en enfilant l'un de ces costumes qu'elle t'avait offert par le passé. Enfin, il n'y avait aucun mal à entendre qu'on est beau, ni même de se sentir beau. « Tu es splendide toi aussi, comme toujours à vrai dire. » souffles-tu simplement après votre étreinte.

Il est environ quinze heure lorsque vous arrivez sur les lieux de la cérémonie – à savoir le jardin de la mairie. C'était joliment décoré et tout le monde était beau. Tu as toujours l'impression de ne pas être à ta place, de n'avoir rien à faire ici, mais tu continues de faire bonne figure. Au moins pour ta sœur que tu accompagnes. Alors, tu salues ceux qu'elle saluait. Tu suis son mouvement, tout bêtement, la laissant te présenter aux autres. Dans cette masse, il y a ceux que tu as rencontré à ce défilé. Tu les reconnais uniquement à leurs exclamations et à cette joie débordante de te revoir. Ces dames te présentent leur monsieur ou leur madame. Tu restes souriant et courtois, bien que tu te fichais pas mal de tout ça. Tu sais que dans quelques minutes, tu auras déjà tout oublié – à l'exception peut-être de cette nenette qui te faisait du charme. C'était la même que la dernière fois. Et aujourd'hui encore, tu ne céderas pas à son appel. Tu te refuses de toucher aux amis de ta sœur. Il te faudra alors trouver un moyen de lui échapper un peu plus tard. Parce qu'on sait tous à quel point il est facile de draguer dans un mariage.

La cérémonie commence enfin. Tu n'es plus avec ta sœur et tu n'es pas non plus dans l'assemblée. La première raison est que Ruthie est l'une des témoins de la mariée. Tu ne pouvais donc pas t'asseoir près d'elle. La seconde raison est que si tu allais t'asseoir quelque part, celle que tu voulais éviter allait en profiter pour s'asseoir près de toi. Alors, quand le groupe d'amis de ta sœur s'est installé, tu as prétexté un appel urgent pour t'isoler dans le fond. Ce qui voulait dire que tu devais rester debout, mais ça n'avait pas une grande importance – même si tout ce blabla était incroyablement long à tes yeux.

Une fois terminé, tu retrouves ta sœur et marche jusqu'à la plage avec elle. Elle avait envie de profiter du beau temps pour se balader un peu. Et puis, elle trouvait stupide de reprendre les voitures pour une dizaine de minutes de marche. Tout t'allait, tant que tu te retrouvais loin de sa bande de copains.
Sur le chemin, vous évoquez un peu ce qui t'attendait. Tu n'avais toujours aucune idée de ce que tu allais bien pouvoir dire sur la mariée, mais tu t'es dis que tu allais improviser sur le moment – ce à quoi ta sœur a répondu que c'était la meilleure option te concernant et tu ne savais pas trop comment le prendre. Et puis tu lui dis que tu as aussi accepté la demande de la mariée, qui était de chanter leur chanson d'ouverture de danse. Seul, à l'acoustique. Une drôle de requête qui ne te faisait pas si peur. Sur scène, derrière un micro, tu ne redoutais plus rien.

Arrivé à la plage, vous trouvez une grande salle à son bord, là où aura lieu le repas et la petite fête qui s'en suit. Pour ce qui est du vin d'honneur, c'était sur la plage. Un petit bar clandestin a été installé là pour servir le peuple, mais les provisions devaient être en majorité à l'intérieur. Tu reste en admiration devant la décoration et toute la mise en place de l'événement. C'était si beau que tu en oubliais presque que tu ne connaissais personne ici à part ta sœur. Celle-ci te tape d'ailleurs sur l'épaule pour te ramener à la réalité. Elle te demande si ça te dérange qu'elle te laisse un moment et qu'elle retrouve ses amis. Tu t'empresses de lui dire de partir, qu'il n'était pas nécessaire de se soucier de toi. Parce que si elle partait sans toi, ça voulait dire que tu n'avais plus à te soucier de sa copine affamée.

Tu la regardes partir un petit instant. Et puis tu te diriges vers le bar. Tu t'y assoies, demandant un verre de vin. Tu te sentais bien. Tu tournais le dos à tout le reste. Ce qui voulait dire que pour un court instant, tu étais tranquille avec pour seule compagnie ta petite cervelle.



C'est l'heure de la baston des nullos /roule
Si jamais tu te demandes ma cocotte, Ash porte ce genre de costume : www
J'envoie mon équipe et mon action o/



Permission to dance HWAQi5S Permission to dance IXa5Bkl Permission to dance MwFTvxq

Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 1753

Région : sinnoh
Sam 30 Oct - 22:48
DAPHNE - Coriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie.

De l'autre côté du passage piéton, Cori sourit. Le chérie n'a rien à faire là pour la blonde. Il est superficiel, superfétatoire comme la manière de faire de Daphné. Pas besoin de tenir autant les syllabes : elles sont stridentes au possible dans sa bouche. Pas besoin non plus de se donner en spectacle : tout le monde s'en fout. Sans s'en apercevoir, Cori se tasse comme si elle cherchait à se cacher, à ne plus apparaitre dans le champ de vision de son amie. Elle sait pertinemment que cela est impossible. De un, elles sont géographiquement trop proches. De deux, lorsque la rouquine vous a repéré, ses origines de vautour ne vous lâcheront jamais. Horrooooooooooooor, grince la folie. Les lèvres de la blonde s'étirent en un rictus.

Daphné est prête à bondir dès que le feu de circulation ordonnera aux voitures de s'immobiliser. La douce en profite pour intervenir, avant qu'une tempête ne s'abatte sur leur calme intérieur. Détends-toi, tu sais comment elle est. Trop dans l'exagération, dans la démesure et le paraître. Souris, hoches la tête, vois ce qu'elle te veut et tirons-nous. Vu ainsi, la situation paraît être sous contrôle. La blonde souffle tandis que Daphné agite ses bras graciles, répandant probablement son parfum sucré autour d'elle. Le feu est enfin rouge et la bombe, dans tous les sens du terme, est lâchée.

DAPHNE - Coriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Ma Coriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Que je suis contente de te voir, que je suis siiiiiiiiiiiiiiiii...

Daphné explose. Elle se jette dans les bras de Cori, l'embrasse sur les deux joues et pouffe sans arrêt. Aussi farfelue soit cette amie mannequin, son état parait proche d'une transe. Cori écarquille les yeux, encore plus raide qu'à son habitude du fait de la vague d'émotions s'abattant sur elle, puis se met aussi à rire. Un petit son grossissant au fur et à mesure que Daphné irradie sa bizarrerie. Celui-ci se meurt toutefois lorsque le regard de Cori se pose sur l'une des mains de Daphné. La mannequin semble s'arrêter aussi, son regard se posant sur sa main puis sur le visage de Cori. Un sourire encore plus immense se dessine sur son visage tandis que les connexions neurologiques se terminent chez la blonde. Alors, cette dernière perçoit que le temps semble ralentir, s'arrêter même pour quelques secondes. Un silence se fait dans sa tête, un froid vient souffler dans son buste puis une explosion, la véritable.

DAPHNE - J'AI DIT OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Elle avait hoché la tête. Lorsque Daphné la supplia d'être son témoin, Cori ne disposait pas d'autre choix que celui-ci : hocher la tête. Aucun choix ne lui était laissé. Daphné avait émis un ordre : tu seras témoin et assisteras de plus près à mon bonheur. Cori n'avait pas voulu défier l'autorité, comme à son habitude.

CORI - BORDEL DE MERDE A.
MÉDÉRIC - COCO, BON SANG !


La jeune femme se retourne, prête à griffer. Coco, non, mais il a fumé lui ou quoi ?! Médéric se rend compte de son erreur, lève les mains en signe de paix, mais rien n'y fait. La femme bouillonne de l'intérieur, se demande bien si elle serait susceptible de sortir victorieuse d'un face à face avec Médéric. La réponse est, sans aucun doute, non, mais Cori l'envisage tout de même. Elle a tellement les nerfs.

CORI - ET CETTE GARCE LA ! MOI TEMOIN ! POURQUOI HEIN, TU SAIS TOI POURQUOI ?
MÉDÉRIC - Beh, heu.
CORI - JE VAIS TE LE DIRE MOI POURQUOI.
MÉDÉRIC - Faudrait pas l'demander alors... si tu l'sais déjà.
CORI - POUR QU'ELLE PUISSE VOIR MES LARMES DE TRISTESSE COULER PARDI
!

Médéric souffle. Il ne sert à rien de parler. Il devrait le savoir depuis le temps qu'il côtoie la jeune femme. Il s'étire, s'enfonce davantage dans son siège et attend la sentence divine. Celle-ci n'intervient que trente minutes plus tard, une fois que Cori a claqué la porte en hurlant que si Daphné voulait la voir pleurer, elle pouvait se foutre son doigt, celui de son futur mari ainsi que ceux de leurs invités dans l'oeil.

Précieux allié, le temps fait des miracles. La colère de Cori disparait après quelques jours, et ce, pour plusieurs mois suivant cette annonce. Elle reprend toutefois vie au moment de choisir la tenue portée, de prendre part à l'organisation de l'enterrement de vie de jeune fille, d'y participer (horreur) et de se trouver confrontée aux copines pour la plupart idiotes. Une témoin semble pour le moins tout à fait normale, voire même sympathique, mais pour le reste, Cori a l'impression de creuser sa tombe dans un poulailler ambulant. Les pires moments furent néanmoins quand Daphné exigea un discours d'une témoin (pas de bol, cela tomba sur Cori) et lorsque le coiffeur se prit pour Edward aux mains d'argent version pas doué. Ressortant avec une frange, elle se dit que Daphné n'aurait pas besoin de voir ses larmes vu que tout le monde allait finalement se noyer dedans.

Déprimée, mais à présent trop engagée, Cori ne dit toutefois rien. Elle prit sur elle comme à son habitude dans son amitié avec Daphné. Partant, quelques jours avant la cérémonie, elle fit ce que toute témoin est censée faire : venir à la rescousse de son amie désespérée par la montagne de tâches restant à faire. Devant la vulnérabilité de la rousse, Cori baissa sa garde, réconfortant le mannequin. Dans le fond, elle dut admettre que ce rôle d'amie lui faisait du bien. Elle n'avait que trop peu d'amies proches. Ces derniers mois, sa vie sociale se résumait à Médéric, Théo puis Benedict mais, pour celui-ci, cela concernait plutôt la vie amoureuse. Quoi qu'il en soit, Cori reconnaissait qu'être au contact d'une femme de son âge, comprenant parfaitement les peurs, les doutes éprouvés faisait énormément de bien. Les filles échangèrent sur tout, sur rien. Ces quelques jours furent un véritable répit, une bouffée d'air pour la blonde au sein de laquelle elle oublia tous les travers de son amie.

Là était le problème. Si Cori ne pouvait renier ses entités et ses changements de comportement, Daphné n'était pas mal non plus. Une fois entourée de monde, la mannequin se métamorphosait en monstre, ne recherchant que l'attention, la lumière, la sympathie de tous. Le basculement s'opéra dès la veille au soir du mariage. Les heures qui suivirent l'arrivée des familles et des amis furent les plus difficiles. Cori avait encore une fois eu l'espoir que les choses seraient différentes. Comme toujours, il n'en serait rien.

Elle est adossée contre un palmier, à l'abri du soleil cognant encore bien en cette fin de journée. La mairie et l'église sont passées, seule la cérémonie reste. Bientôt, elle sera libérée de tout ce merdier. Cori en a gros sur le coeur, très certainement, car elle ne supporte pas l'hypocrisie de ces fêtes. Bon nombre d'invités affichant un grand sourire critiquent les choix opérés. Elle entend quelques remarques, mais ne dit rien, estimant que cela n'est pas son rôle. Elle doit juste s'assurer que Daphné ne manque de rien. Reste que la rousse ne cesse de l'ignorer ou, au mieux, de la rabaisser devant les autres. La blonde reste donc à disposition tout en s'assurant de ne pas pouvoir être prise à partie.

Bon sang, pense-t-elle. Que tout est compliqué en société. Les larmes montent sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Merde, Daphné va avoir ce qu'elle voulait, peste la folie. Qu'importe, Cori se sent vulnérable isolée de la sorte. Les gens irradient de bonheur, d'amour et elle ? Elle pense à Benedict, se dit qu'elle pourrait lui écrire, mais se ravise. Elle ne veut pas être un boulet pour le beau tatoué. Elle balance la tête en arrière, ferme les yeux et se supplie de tenir le coup encore un peu. Pour ce faire, une seule solution s'offre à elle : boire. Le cerveau fait des raccourcis idiots parfois. Un verre seulement, un tout petit. Une gorgée, allez. Puis, elle se rappelle qu'elle va devoir prendre la parole devant tout le monde, s'exposant alors aux critiques. La témoin célibataire s'en prend toujours plein la gueule, pas vrai ? Elle balance la tête en avant, balaie du regard la plage et le pose sur le bar ambulant. Les raccourcis ont du bon, point. Seul un invité s'y est installé, les autres ayant préféré les buffets ou la piste de danse provisoire. Cori en profite donc. Elle pourrait s'asseoir ailleurs, mais, elle ne saurait expliquer pourquoi, elle ressent le besoin d'avoir un contact. Elle ne lui parlera pas, elle n'attend rien bien sûr, mais elle se donne l'impression et cela est suffisant. Elle se hisse sur la chaise haute, zieute un peu l'homme, mais ne parvient à voir son visage. Au vu de la tenue, elle a l'impression que ce dernier est pas mal resté avec l'autre témoin, Ruthie. On s'en fout, non ? interroge la folie. On veut juste boire. Juste cela, en effet. Quand le barman pose le verre commandé devant le jeune homme, Cori s'excuse et le siffle. Elle part en cacahuète, c'est officiel.

CORI - Désolée pour. C'était, enfin j'crois, vital. Je t'en... pardon, je vous en reprends, un ?

Elle interpelle le serveur.

CORI - Rouge ? Le vin, j'veux dire. Roh, je suis vraiment. J'ai. Je suis témoin, je ne sais pas si ça peut justifier mon état de stress. C'est. Je suis en roues libres, j'ai bien peur.
Cori, au fait.


Si elle avait peur de la réputation que Daphné lui faisait, elle s'était aussi sous-estimée dans cet art.

coucouuuuuuuuuu ! Je. Argh. Me voici convertie à Ash.
Cori a cette bouille :B (oui, je ne me suis pas embêtée... www.).
J'envoie l'équipe et mon action le plus rapidement possible (faut tout revoir owo; avec le niv. 50) !


       

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Lun 1 Nov - 16:17
ET C'EST PARTI POUR UN NOUVEAU COMBAT À LA MASTER TOWER!
*bruit de foule en DÉLIRE*
DANS LE COIN GAUCHE...
Permission to dance TG1Spbu
CORI envoie son superbe DEDENNE au combat!
DANS LE COIN DROIT...
Permission to dance YvFrzEY
HAESHLE envoie son splendide AQUALI S sur le terrain!

Prêt les enfants? C'EST LEUR DE D-D-D-D-D-D-DUELLER POUR SA VIE!

Permission to dance TG1Spbu
Dedenne utilise Cage-Éclair! (random 13, l'attaque passe)
Aquali S est paralysé!

Permission to dance YvFrzEY
Aquali S est paralysé! (random 81, paralysie!)
Il ne peut pas bouger!

Recap:
CORI VS HAESHLE

Cori
Dédenne: FULL

Haeshle
Aquali S: FULL
--Paralysé (vitesse 1/2)



avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 2013

Région : Galar
Lun 1 Nov - 16:30
Ca commence bien, je suis en train de faire pipi-culotte /rouleloin
J'envoie mon action 8D



Permission to dance HWAQi5S Permission to dance IXa5Bkl Permission to dance MwFTvxq

Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 1753

Région : sinnoh
Dim 28 Nov - 10:19
J'ai enfin pu me poser, p'tit canard (ll) ! Action envoyée.


       

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Lun 13 Déc - 23:31
Allez hop, l'Aquali S retourne dans sa pokeball pour faire place à un Herbizarre prêt à en découdre !

Permission to dance YvFrzEYPermission to dance 5LHqu5v

Permission to dance TG1Spbu
Malgré ce changement de Pokemon, Dedenne utilise Croc-Fatal sur le nouveau venu.
(Random 24) L'attaque passe, Herbizarre perd 70PVs
PV Herbizarre = 70/140

Recapitulatif:
Cori
Dédenne: FULL

Haeshle
Aquali S: FULL
--Paralysé (vitesse 1/2)

Herbizarre : 70/140




avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 2013

Région : Galar
Ven 17 Déc - 16:56
J'envoie mon action 💪



Permission to dance HWAQi5S Permission to dance IXa5Bkl Permission to dance MwFTvxq

Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 1753

Région : sinnoh
Dim 19 Déc - 16:00
Action envoyée ! Bientôt le rp mon canard owo (ll) !


       

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Lun 27 Déc - 15:55
Permission to dance TG1Spbu
Dedenne utilise Change Éclair. (random : 43 - pas de CC)
Herbizarre perd 18PV
PV Herbizarre: 52/140
Permission to dance TG1SpbuPermission to dance 615
Dedenne retourne dans sa pokeball, Hexagel le remplace.

Permission to dance 5LHqu5v
Herbizarre utilise Toxik. (random 3) L'attaque passe.
Hexagel est empoisonnée gravement !

L'empoisonnement d'Hexagel lui fait perdre 12PV.
PV Hexagel : 183/195

Récapitulatif:
Cori
Dédenne: FULL
Hexagel: 183/95 --Poison Grave (tour 1)

Haeshle
Aquali S: FULL --Paralysé (vitesse 1/2)
Herbizarre : 52/140





avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 2013

Région : Galar
Jeu 13 Avr - 16:09
Tu ne comprends pas ce qui vient de se passer. Cette femme, cette petite blonde assise à côté de toi est digne d'une véritable tornade. Tu la regardes avec de grand yeux, aussi surpris que bouleversé. Parmi toutes les copines de ta sœur, celle là était pas mal. Enfin, peut-être même qu'elles ne sont pas amis. Tu n'as pas souvenir de l'avoir déjà vu auparavant, ni même de t'être présenté à elle. Et tu sais que tu n'as parlé qu'aux connaissances de ta sœur. Alors elle n'est qu'une pote barjot de Daphné, propre à son image en un sens.

Elle était arrivée sans prévenir, s'asseyant en silence sur ta gauche. Jusque là, rien d'anormal. Su le coup, tu t'es dis qu'elle devait avoir besoin de s'isoler, comme toi. Mais peut-être pas autant que toi, puisqu'elle s'est rapprochée de toi. Besoin d'un soutien émotionnel ? Pourquoi pas. Tu ne dis pas non en tout cas.
Mais voilà, cette jolie image que tu dessinais d'elle s'efface aussitôt qu'elle te pique ton verre qu'elle boit cul-sec. Et c'est ce geste qui te bouleverse autant. Non pas que tu sois particulièrement attaché au liquide qu'il contenait, tu peux toujours t'en recommander un. Ce qui te surprend, c'est ses manières. Est-ce un moyen tordue de capter ton attention ? Est-ce que toutes les dames ici sont en manque d'amour ? Merci madame, vous êtes bien belle, mais non merci. Vous ne mangerez pas de ce pain là.

Tu te tournes complètement vers elle, ouvrant la bouche pour repousser ses drôles d'avances. Elle te devance. Tu as seulement le temps de pousser un petit son à peine audible. Tes mots sont ravalés, à l'image du vin. Tu la regardes se tourner dans tous les sens, vaguement tremblante. Elle s'excuse, bégaie. Tu penches la tête et souris. Tu lâches un petit rire lorsqu'elle commande un verre au serveur. Tu te tournes brièvement vers celui-ci pour lui faire signe d'en verser deux, pour madame et toi. Ce qui te fait rire, c'est de la voir dans tous ses état. Comme toi, finalement. Tu comprends alors par la suite de ses explications qu'elle n'est pas sensé être là, qu'elle n'a visiblement pas sa place ici, avec ces gens. Nulle drague douteuse ici, elle n'est qu'un Moumouton égaré. Au moins, elle n'est plus seule à présent.

« Blanc ». Voilà le premier mot que tu prononces à son égard, large sourire aux lèvres. « Le vin, j'veux dire. Pas mon nom ». Au même instant arrive ton verre que tu t'empresses de boire – juste une gorgée, rien ne presse dans ton cas – juste par sécurité. « Pardon. Je voulais être certain d'y goûter cette fois ». Tu te racles la gorge. Tu n'avais pas prévu de faire de rencontre aujourd'hui – ce qui est complètement con comme réflexion, tu l'entends. Du coup, tu sens la panique monter dans tes veines. Cette vieille amie qui se réveille à chaque fois que tu rencontre quelqu'un de nouveau, bien plus sociable que toi visiblement. Et tu la laisses s'installer sans même te battre. Parce que tu sais pertinemment que, quoi que tu fasses, elle l'emportera et tu aurais l'air d'un idiot. C'est toujours comme ça que ça marche.

« Enchanté Cori ». Tu lui tends la main en vu de serrer la sienne, comme la coutume le demande. « Haeshle. Mais mes amis m'appelle Ash. Enfin, si tu veux être mon amie. Sinon tu peux te contenter de m'appeler machin. Mais pas de monsieur, ni de vous. On a pas soixante-quatre ans ici. Au moins quarante de moins ». Bon. En fait, tu aurais peut-être dû te battre un peu plus contre cette vieille amie, parce que voilà sa jumelle l'inconfort qui débarque. « Je... Haeshle. Je dis n'importe quoi ou à défaut je fais des blagues quand je suis mal à l'aise ». Ouai. Finalement, il serait bon de boire ce verre cul-sec.

Aussitôt pensé, aussitôt fait. Tu fais signe au serveur, lui demandant un coca cette fois-ci. Il serait mal venu de finir complètement torché maintenant. « Je suis un peu en roue libre également. A nous deux, nous ferrions un joli velo ». Mais bon dieu qu'on t'arrête. Tu te sens rougir, conscient de ta stupidité, mais incapable de l'arrêté. Panique, inconfort et stupidité. Le trio infernal qui gouverne ta vie. La raison par contre tu peux te brosser pour espérer la voir prendre le dessus un jour. Ok ok. Souffles un bon coup. Bien. Maintenant on affiche un grand sourire et on est reparti.

« Je suis le petit frère de l'autre témoin. Ruthie. Tu étais avec elle à la mairie. Je sais que c'est pas la première chose qu'on peut penser en nous voyant, mais tel est le cas. Petit frère ». Tu hausses les épaules. Vos différences ont toujours fait votre force et tu n'en auras jamais honte. « Je ne connais personne d'autre ici. J'ai rencontré la mariée l'an dernier, lors d'une soirée privée post-défilé. Elle m'a demandé de porter un toast en son honneur et de chanter pour l'ouverture de bal ». Le dire à haute voix comme ça te fait prendre conscience que ça approche et que tu n'as vraiment rien à foutre là. Tu ris nerveusement, dissimulant l'envie de t'enterrer dans le sable et d'attendre que le temps passe pour ressortir de ta tombe. Au moins, tu offres de quoi relativiser à cette chère Cori. « Une bonne soirée que voilà, n'est-ce pas ? ».

Finalement, ce n'est pas d'un simple coca dont tu as besoin.

Olalalala. Cocotte ! Une année (même plus que ça). Je suis si honteuse et désolée ;o;
J'envoie mon action dans la foulée, hop hop hop la bagarre !



Permission to dance HWAQi5S Permission to dance IXa5Bkl Permission to dance MwFTvxq

Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 1753

Région : sinnoh
Mar 30 Mai - 20:01
Alors là. Elle ne saurait expliquer son geste si ce n'est par le désespoir, l'appel du vin ? Pathétique, Cori, vraiment. Même la douce ne prend pas sa défense. Les deux entités sont d'accord pour dire qu'elle a déconné. Au moins, le vin était bon. Au pire, le jeune homme la prendrait pour une folle (est-il possible de lui donner tort ?) et la fuira comme la peste. Bien sûr, il est fort probable que Ruthie en soit informée et, partant, Daphné. Tu es foutue, ma cocotte. Foutuuuue ! La folie pouffe dans son coin, chantonne " virée par la mariée mais, le vin était divin " sans rythme, d'une voix horrible. Bordel de bordel. Cori a envie de quitter le comptoir avant même d'attendre la réaction de l'inconnu.

L'homme doit toutefois être aussi étrange qu'elle. Au lieu de s'offusquer ouvertement (peut-être l'est-il, mais il cache bien son jeu !), il sourit et vient à préciser la couleur du vin commandé par la blonde. Ayant à peine posé un pied par terre (la fuite la plus ratée de l'histoire), Cori a l'impression que ses yeux ne cessent de s'arrondir pour ne devenir que des billes. Elle ne s'attendait clairement pas à cela et, aussi étonnant soit-il, elle aime bien cette réaction. Elle kiffe les bizarreries, bien que cela soit aux antipodes de son éducation. Partant, elle se ravise et s'installe, de nouveau comme il se doit, sur sa chaise. Lorsque le serveur place un verre devant chacun d'entre vous, l'inconnu porte rapidement le sien à ses lèvres. La boutade lancée est prévisible mais réussie au vu de ton sourire.

CORI - J'attends toujours quinze minutes avant une nouvelle victime, soyez tranquille.

Imitant l'homme, Cori apprécie le goût du vin. Chaleureux, rond, parfait. Avec le précédent verre bu d'une traite, elle a l'impression que son environnement devient plus moelleux. Elle doit toutefois faire attention. Cette agréable sensation est accompagnée d'une autre beaucoup moins délectable : la peur de dire des conneries (et surtout des vérités) à cet inconnu, au cours de ce mariage et pendant le discours. Soit, Cori pose son verre et porte son attention sur l'homme. Celui-ci est plutôt charmant, davantage aux goûts de la mariée que le marié lui-même. Ca, faudra pas l'dire, lui souffle la folie. Il parait surtout extrêmement mal à l'aise. Son entrée en la matière a dû le déstabiliser un minimum, à moins que ce soit une gêne en lien avec toutes interactions sociales. Lorsqu'il se présente, Cori a la certitude que la seconde option est la bonne ! Affichant un grand sourire, elle propose davantage à Haeshle de faire un check que de se serrer la main.

CORI - J'ai toujours l'impression de prendre vingt ans quand je salue ainsi, pas toi ? Là au moins, ça peut paraître kikou, comme cette expression, mais c'est moins prise de tête ! Je vais vite dire ton prénom avant de l'écorcher. Haeshle donc, enchantée !


Alors là, le prénom est étonnant mais elle ne saurait dire pourquoi, elle trouve qu'il va à merveille au jeune homme. Elle se le répète plusieurs fois dans sa tête, de peur de mal le prononcer si elle ne prend pas le pli dès à présent. A tout le moins, elle entend bien pouvoir l'appeler Ash d'ici la fin de la soirée. Après son discours et les verres enfilés, elle ne répondra plus de rien. Ils trinquent et elle voit Haeshle enfiler cul-sec son verre. Ah, la gêne. Elle fait des merveilles cette petite. Tout comme l'humour de l'homme. Cori souffle du nez et avale rapidement le vin en bouche avant de s'étouffer avec, voire pire de le recracher.

CORI - Huf, désolée ! Une virée en tandem, sinon. Nous pourrions dévaler n'importe quelle pente de Alola, cheveux au vent. Attention à ne pas tomber à la flotte. Toujours mieux de ne pas être solo dans son roue libre. Enfin.


Pas simple en effet et pourtant, la solitude est parfois ce qui est nécessaire pour avancer. Bon, pas ce soir ! peste la douce. On arrête de broyer du noir, on arrête de se faire écraser par des idiots et on profite du moment avec la seule personne qui a l'air encore normale. La folie acquiesce et Cori arque un sourcil. Quand Haeshle finit par se présenter, elle a toutefois la confirmation que le jeune homme est en effet comme toi : pris au piège.

CORI - Ruthie est vraiment top, elle équilibre tout le reste de la bande. Vraiment Haeshle, ta soeur est adorable.

Cori ne relève pas la remarque sur leur différence physique. A votre époque, il convient de casser le schéma familial prôné quelques années auparavant. Elle lui sourit avant de le perdre devant les véritables raisons de son invitation.

CORI - Ah, aaaah. C'est.... Tu ne la connaissais pas ? Et tu dois faire un toast ? Daphné me tue. Tu as pu voir avec ta soeur ?

Elle sourit au rire nerveux du jeune homme et, bien qu'elle ne soit pas un brin tactile, a l'envie de lui montrer un peu de soutien. Elle se retient toutefois, ne souhaitant pas que cela soit mal perçu. Elle n'éprouve aucune attirance pour lui et n'entend pas envoyer le moindre faux signal. Elle est toutefois sûre que Haeshle éprouve la même chose qu'elle : elle perçoit quand la séduction pointe le bout de son nez. Pour autant, si jamais Haeshle n'est pas tactile lui aussi, autant éviter de le mettre davantage mal à l'aise.

CORI - Si jamais, je peux t'aider. Pas pour le chant, là je suis honnête. Mais, je pense que si Daphné t'a demandé à une soirée post-défilé... elle a dû t'entendre. Elle veut le meilleur pour son mariage, tu sais. Enfin, peut-être pas pour le discours de témoin mais pour le reste, elle a tout bien pensé pour que toutes les célibataires de ce soir repartent déprimées, ne souhaitant qu'un mariage aussi bien qu'elle.

La blonde replace sa frange qui n'en avait nullement besoin. Elle s'en veut toujours quand elle critique Daphné mais, en même temps, son amie n'en fait qu'à sa tête pensant que les autres sont toujours là pour l'évaluer, la jauger et ce faisant, s'avéraient être des concurrentes à faire taire. La jeune femme porte le verre à ses lèvres et sourit à Haeshle.

CORI - Pfiou, faut que j'arrête le vin. Je vais plomber l'ambiance au discours. Enfin ! Question idiote donc mais, tu es chanteur alors ?
canard (ll) ! j'envoie très vite l'action


       

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Mer 31 Mai - 13:19
Permission to dance 615
Hexagel utilise Laser Glace.
{ - 92 PV } C'est super efficace ! (Random 99, pas de critique. Random 30, pas d'effet.)
PV d'Herbizarre : 0/140
Herbizarre est K.O.



Permission to dance 615
Hexagel souffre du poison !
{ - 24 PV }
PV d'Hexagel : 159/195




RECAPITULATIF :

Haeshle
Herbizarre K.O.
PV d'Aquali S : FULL
Aquali S paralysé

Cori
PV de Dedenne : FULL
PV d'Hexagel : 159/195
Hexagel gravement empoisonné (prochain tour : -3/16e des PV max)



avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 2013

Région : Galar
Lun 5 Juin - 21:51
Oulala, j'ai déjà oublié :ludi:
J'envoie mon action 💪



Permission to dance HWAQi5S Permission to dance IXa5Bkl Permission to dance MwFTvxq

Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 1753

Région : sinnoh
Mar 6 Juin - 21:43
J'envoie aussi (ll) (mah, cet avatar (ll) !)


       

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Mer 7 Juin - 20:52
Permission to dance ANk9eru
Motisma est envoyé au combat !


Permission to dance ANk9eruMotisma lance Coup d'Jus sur Hexagel ! (random 20, 42 : pas de cc, pas d'effet)
(- 45 PV)
PV de Hexagel : 114/195
Permission to dance 615Hexagel lance Lyophilisation sur Motisma ! (random 14, 66 : pas de cc, pas d'effet)
(- 37 PV)
PV de Motisma : 103/140
Hexagel est gravement empoissonné, il perd 36 PV.
PV de Hexagel : 78/195


RÉCAP

Haeshle Suibhne
Herbizarre K.O.
PV d'Aquali S : FULL
Aquali S paralysé
PV de Motisma : 103/140

Cori Cometti
PV de Dedenne : FULL
PV de Hexagel : 78/195
Hexagel gravement empoisonné (prochain tour : -4/16e des PV max)



avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 3) Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors région :: Master Tower - C O M B A T S-