Le Deal du moment : -50%
-50% sur les sacs à dos pour ordinateur ...
Voir le deal
19.99 €

 
» Vacances d'hiver à la mer

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Mar 1 Aoû - 16:22
C’étaient les vacances pour le groupe d’ami et, comme pour confirmer qu’il y allait avoir un clash entre les filles et les garçons lors du tournoi inter classes - Yan et Sofia confirmaient pour chacune des parties que les esprits s’échauffaient - ils avaient décidés de passer leurs vacances séparément : les garçons retourneraient à Alola tandis que les filles partaient explorer plus en profondeur la région de Kalos. Pour chacune des deux teams, l’objectif était d’évaluer ce qui serait le plus profitable pour les deux et de pouvoir fixer ce qui pouvait l’être lors des prochaines vacances de pâques. On avait demandé à Paul s’il voulait revenir et s’entrainer avec eux mais bien évidemment, ils n’eurent droit qu’à des remontrances et un rictus méprisant.

A vrai dire, Eliott était le seul à l’idée d’être surexcité à l’idée de revenir dans sa région de cœur - à défaut d’être natale. Revoir son papé, sa mamé, Amy, Pectorius, tous ses amis pokémons, et puis les quelques personnes qu’il connaissait déjà sur place… Il y avait tant à faire en si peu de temps. Et chacun y allait de son objectif personnel. Matt de son côté était très intrigué par la possibilité de découvrir les îles de son pote de chambre et voulait absolument voir l’île de Poni et son grand canyon (les images qu’il avait pu trouver sur internet lui donnaient envie d’écrire sur le lieu). Eliott lui avait proposé de venir dormir à la maison (son papé et sa mamé étaient ravis de la visite de leur petit-fils et de son ami). Pour une raison étonnante, Yan avait changé d’avis et comptait rentrer sur Alola et suivre Eliott et Matt et commencer à réunir l’ensemble des badges d’Alola. Il lui semblait d’ailleurs que Paul comptait faire la même chose même s’il semblait qu’il cherchait autre chose - une escale à Aether où lui et Eliott comptaient faire leur stage de fin de première année. Max, de son côté, voulait absolument vivre une expérience rare sur le Mont Hokulani : la chute des Météno, un spectacle rare qui ne se fait qu’une fois tous les ans. Ses parents lui avaient achetés deux billets pour assister au phénomène, et le tirage au sort a voulu que ce soit Eliott qui gagne le deuxième. Yan avait de son côté décidé d’inviter Matt.

Bref, beaucoup de choses réjouissantes, à quel point qu’Eliott sautillait sur place alors qu’ils étaient dans le no-man’s land. “Ah, j’ai tellement hâte de pouvoir te montrer tous les coins sympa d’Alola !” Matt, sourit, radieux. Lui aussi était assez excité à l‘idée de pouvoir partir dans ces îles paradisiaques. Comme il faisait froid en cette saison à Kalos, savoir qu’une grosse chaleur les attendait réjouissait le frileux qu’il était. Yan ne disait rien mais dévisageait du regard Matt sans que ce dernier ne le remarque. “Je ne sais pas si on pourra faire tout ce qu’on a décidé. Entre ça et les devoirs…” Le sang d’Eliott se glaça. les devoirs. Il y en avait une tonne, comme si chacun des professeurs avait décidé qu’ils n’auraient aucun moment de libre. S’il avait pu réussir à n’emmener avec lui que le strict minimum, il avait encore deux rapports longs et pénibles à faire pour les sciences, terminer son exposé pour le cours d’histoire et faire des recherches sur les plantes endémiques d’Alola - les filles comptaient sur les garçons pour faire ce travail, et elles s’occupaient de celles de Kalos pour faciliter le travail de Matt à son retour de vacances.

Et puis il fallait continuer à faire l'entraînement avec tous les pokémons. Si Monsieur Moustache, Momo, Lin-Lin et Fitz avaient pris pas mal d’assurance et monté leur endurance, leur grande faiblesse - et il s’en rendait compte avec le temps - c’était le manque de panel de capacités. Autant pour les combats que pour les missions, plus ils sauraient utiliser de nouveaux coups, plus ils pourraient faire de nouvelles choses. Il espérait que le concours d’Amy et de ses pokémons sauraient lui donner l’assurance nécessaire pour mieux appréhender la deuxième partie de son année.

Yan gardait cet air taciturne qui le caractérisait tant. A vrai dire, s’il avait ses raisons secrètes pour se détacher de la présence de Sofia, il n’était pas enchanté à l’idée de trainer avec Eliott (et Max dans une moindre mesure). “Je ne sais pas si je vous suivrais lorsque vous ferez les arènes d’Akala car je les aient tous déjà…” Matt se retourna, surpris. Il savait de Yan qu’il exaltait une impression glacée mais ne savait as grand chose du passé d’inimitié qui existait entre lui et Eliott. Alors il lui répondit naïvement. “Mais tu ne veux pas les encourager ? D’ailleurs, je ne sais pas si je peux participer aussi ? Votre concept des arènes est tellement différent de ce qui se fait à Kalos, ça a l’air amusant comme tout”. Matt regarda droit dans les yeux Yan, qui rougit avant de se renfrogner en disant qu’il verrait bien s’il n’avait pas d’autre impératif ce jour-là.

L’avion finit par atterrir sur la piste. L’impatience le prenait, et d’un bond se leva, prêt à repartir dans son île natale avec cet énorme programme de choses à faire.

(865 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Mar 1 Aoû - 16:22
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy1210


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Sam 5 Aoû - 11:56
Le voyage jusqu’à Alola se passa sans encombre et la vue des îles lui réchauffa le coeur. Enfin il rentrait à la maison. Matt avait les yeux grands ouverts alors qu’il voyait les quatre îles se matérialiser devant eux, dans une eau turquoise et un soleil exceptionnel, comme il y en avait toujours dans l’archipel. L’excitation prenait Eliott. La maison. Bientôt son papé et sa mamé, Amy… Il en pleurait presque d’émotion à l’idée que, ça y est, il allait les revoir. La famille avait un caractère sacré pour lui, et les communications régulières avec eux depuis la chambre n’allaient pas remplacer le contact physique et les odeurs, les sensations… “Hé, ça va bien Eliott ?” Matt l’observa et eut l’impression de voir deux yeux composés, tout larmoyants. L’Alolien répondit par la positive, expliquant qu’il était ému de revenir ici après autant de temps tout seul. Cela ne durait que 4 mois mais… C’était bien plus long que tout ce qu’il n’avait jamais fait seul de son côté !

Ils n’avaient pas de retard et la récupération des bagages se fit sans encombre. Max fut le premier à partir, ses parents étaient les premiers sur la ligne (tenait-il d’eux ce caractère de premier de la classe ?). Ce fut l’occasion de faire leur connaissance. Adriane était une femme de taille moyenne, les cheveux détachés et portant des vêtements simples et amples. Elle devait avoir la même myopie que son garçon, à en juger l’épaisseur correctrice des verres qu’elle avait. Elle travaillait à la bibliothèque municipale de Malié et comme son métier l’indiquait, adorait livre des ouvrages de tout genre. Hervé avait un aspect un peu plus stricte. D’ailleurs Eliott crut le reconnaitre car il devait etre un des scientifiques qui travaillaient à l’observatoire des étoiles, au mont Hokulani. “Oh oui, je me rappelle bien de toi. Tu nous avais sauvé lorsque cette bande d’affreux nous avait attaqué !” L’homme relata alors les évènements qui ont eu lieu lors de sa dernière épreuve pour l’entrée à l’école, avec ce robot grotesque et comment lui et Fitz avaient réussi à lancer leur attaque Z pour mettre hors d’état de nuire les pokémons des adversaires. “Tu as tapé dans l’oeil de Chris ! Il faudrait que tu ailles le revoir si tu as le temps !” Eliott eut un grand sourire. Le gars avait l’air super cool et sympa - et dans ses âges en plus - en plus d’être un capitaine. Il aurait des choses à lui apprendre, c’était certain !

Peu de temps après, ce fut son papé et sa mamé qui arrivèrent sur le tarmac, en compagnie d’Amy, sa petite sœur. Il fut tellement impatient qu’il lâcha ses affaires et bondit sur sa soeur, qui lui fit un gros câlin. Oh bon sang, que c’était bien de pouvoir les revoir tous en chair et en os. Eliott ne pouvait plus retenir ses larmes. “Mon grand frère qui pleurniche dès qu’il revoit sa soeur, qu’est-ce que ça va donner plus tard ?” Mais cette dernière fit aussi étreinte par l’émotion et se mit aussi à pleurer. Les retrouvailles étaient aussi puissantes qu’émouvantes. Le papé et la mamé eurent également droit à une longue accolade. “Hé bien Eliott, on dirait que ton séjour à Kalos a affiné ton corps ! N’aurais-tu pas maigri ? Tu manges à ta fin j'espère !” Il faut dire qu’entre l’entrainement sportif tous les matins et les expéditions diverses qu’ils ne laissaient pas vraiment leur corps au repos. C’était aussi moins spectaculaire que pour d’autres comme Yan puisque Eliott était un petit gabarit en comparaison. Une différence en taille de quelques pouces.

Alexander s’approcha de Matt et lui adressa un sourire radieux. “Alola Matt et bienvenue chez toi !” Son coloc’ lui répondit de la manière, en joignant ses mains et en effectuant le salut traditionnel des aloliens. Son papé et sa mamé furent ravis et, à peu de choses prêt, Eliott se doutait qu’ils allaient bien s’occuper de lui comme ils s’occupaient déjà d’Amy et de lui-même. Les conversations allaient bon train, et à vrai dire, les deux noyaux familiaux attendaient celui de Yan, qui selon lui ne devrait pas tarder à revenir. Mais une demi-heure passait et toujours personne. Comme Max était de Malié, ils ne pouvaient pas rester indéfiniment sur place sous peine de rater leur navette. Eliott vit pour la première fois de… La tristesse ? De la rage ? Quelque chose comme ça du moins dans le regard de Yan. Ou bien une once de dépit. On aurait presque cru qu’il était déçu, mais qu’en même temps il s’attendait à cela. Quelque temps plus tard, la mamé s’agitait de son côté. “Ce n’est pas qu’on ne veut pas rester Yan mais le repas va refroidir et…” Yan eut un sourire forcé. “Ne vous inquiétez pas pour moi, ils ne devraient plus tarder à présent haha…”. Et tout le monde, lui y comprit, sentit qu’il pensait exactement le contraire.

Alexander fut celui qui coupa court à cette situation. “Tu ne vas pas rester tout seul à attendre. Viens manger avec nous, tu as fait un long voyage, tu dois avoir faim non ?” Eliott sentit son sang se glacer. Son arch-ennemi ? Chez lui ? Il ne savait pas s’il devait se réjouir ou non. Matt semblait plutôt enjoué à l’idée et Yan… Yan finit par accepter, voyant bien que ses parents, encore une fois, l’avaient oubliés - si ce n’était pas autre chose qui les empêchaient de se déplacer sur place. Comme il habitait à Ekaeka, ce n’était pas si loin que ça pour rentrer ensuite chez lui. Et puis là, maintenant, il n’avait clairement pas envie de retourner seul dans son cercle familial, sachant que Sofia n’était pas de la partie.

(964 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Sam 5 Aoû - 11:56
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy410


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Jeu 10 Aoû - 21:09
Et donc c’était comme ça que Yan et Matt étaient venu manger à la maison avec sa petite famille. Son cœur fit un bond d’allégresse en voyant tous ses amis pokémons qui étaient restés derrière et qui ont carrément foncé sur lui au point de le plaquer au sol. Tropicana, en particulier, avec qui il a une relation privilégiée, l’écrasa de toute son être. Elle avait tout cet air enjoué et n’avait aucune conscience de son gabarit : en comparaison d’Eliott, il n’était que tout petit et se fit écraser comme un vulgaire insecte. “Oui oui, moi aussi je t’adore ma belle. Haha, tu me chatouilles hahaha” La Tropius était tellement contente de retrouver son humain qu’elle n’avait pas du tout envie de le lâcher et par le t-shirt, l’aggripa dans sa gueule et voulait le jeter en l’air, pour jouer avec lui encore plus loin. Mais le jeu devenait dangereux et il… Chutait ! Ben oui, il ne vole pas ! Heureusement pour lui, Orina, son Oratoria, cracha une énorme bulle pour amortir le choc. Matt eut un petit sourire “Je comprends mieux d’où vient le délire de Monsieur Moustache de communiquer avec les bulles !” Il avait raison, mais pas totalement. Car c’est la méduse qui avait donné envie à Orina de faire plus de bulles et de s’en servir plus souvent. Maria de son côté, arrivait dans une jolie pirouette. Elle avait beau être une Lugulabre, elle avait quelque chose d’aérien et gracieux qui apportait de la légèreté dans ce qu’elle dégageait de potentiellement néfaste - elle restait un pokémon spectre après tout.

Eliott aurait voulu que ce moment ne s’arrête pas. Il se sentait tellement bien en compagnie de ses amis pokémons, même Fitz qui était avec lui profitait un max de cette situation. Yan, qui n’avait jamais vu cette facette de la vie d’Eliott, eut un sourire amusé. Il s’attendait tout à lui, et cela ne devrait pas spécialement le surprendre de le voir se faire mener la vie dure par une Tropius trop contente de le voir. Mais il eut un petit pincement en voyant à quel point des êtres et des humains étaient content de sa présence. Matt le vit et s’inquiéta sur la possibilité que ses parents arrivent au terminal d’aéroport et ne le trouvent pas. En toute réponse, il fit le dur. “Je leur ai déjà envoyé un message et dit que je rentrerai plus tard.” Et au final, c’était mieux que cela se passe comme cela : s' accommoder à son ancienne vie à laquelle il voulait échapper. Mais cela, ni Eliott ni Matt n’avaient besoin de savoir.

Amy, sa petite soeur qui avait quinze ans à présent (elle avait fait un pousse !) adorait Fitz et ce dernier avait déjà trouvé sa place favorite sur ses genoux. En arrivant sur place, Jacot les accueillit avec une de ses farces dont il avait le secret dans un nuage de plumes multicolores “poooosterieeeeeur de Goooourooooutaaaaan” Et le pire dans tout cela, c’était qu’il était tellement content de voir son ancien dresseur - la main fut passée à sa mamé et d’une manière générale à la maison - qu’il insultait tout le monde et adorait voir les têtes déconfites de Matt et de Yan, peu habitués à un pokémon comme cela. Mais Jacot était un petit perroquet plein d’énergie, même qu’il adorait aussi picorer la tête d’Eliott ! Et bon sang, est-ce que c’était que sa boîte crânienne ne se rappelait plus de l’impact de son bec, mais cela lui faisait mal ! Alors, comme à chacun de ses coups d’excès, la mamé sortait le balai et le menaçait de le chasser à coup de balai brosse. “Suffit Jacot !” Nullement effrayé, le perroquet avait fait un dernier tour de la maison en commençant une chanson paillarde avant d’esquiver un coup d’estoc de balai de la mamé et de s’enfuir de la maison Terrebel à tire d’ailes, chantonnant toujours joyeusement.

Hé bien Eliott, c’est plein de vie ici ! Et puis qu’est-ce qu’il fait bon !” Il faut dire qu’Eliott était content de pouvoir revoir le soleil d’Alola. Mais quand même, il lui semblait que son acclimatation au temps de Kalos l’ait rendu moins résistant au soleil. “Matt, je vais te montrer où tu vas dormir ?” Le papé avait pris les devants avec leur invité. Ils avaient une chambre d’ami où il allait passer les quinze jours. Au rythme des Terrebel. Eliott avait tellement envie de lui montrer tous les coins qu’il connaissait ! “Alors soeurette, as-tu envie fini ta septième arène ?” L’arène dragon, peut-être l’arène qui pose le plus de problème à tous les dresseurs d’Alola en raison de l’incroyable difficulté du défi des arènes. Sans compter le combat qui suivait et qui semblait être aussi compliqué que l’épreuve préalable. Un draieul qui semblait d’une humeur ombrageuse et d’une force assez titanesque, selon les dires d’Amy. Et visiblement, elle avait encore fait chou blanc. “Je ne désespère pas maaais… C’est un peu lourd au bout d’un moment…” Yan s’intéressa à la conversation. “Est-ce que tu parles de l’épreuve de Poni ?” Amy eut un regard glacé envers leur invité du jour, mais se repris aussitôt. “Oui, c’est bien cela. Tu as déjà testé ?” Il eut un petit sourire. “Ouais, et j’ai également toujours raté cette épreuve. J’espère y arriver durant ces quinze jours

Eliott ouvrit les yeux tout grand. Lui, échouer à répétition dans ce combat également ? Yan, qui était parmi les meilleurs du groupe d’étudiants qu’ils formaient… Sa curiosité le prit au vif : il avait d’un coup très envie de voir à quoi ressemblait ce défi et comprendre pourquoi les meilleurs ne semblaient pas y arriver. Fallait-il faire preuve de ténacité pour arriver à ses fins ?

(971 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Jeu 10 Aoû - 21:09
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy910


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Mer 16 Aoû - 20:55
Contrairement à ce qu’il avait pensé, tout s’était admirablement bien passé. Eliott ne pouvait pas vraiment dire son sentiment sur le coup : il était vraiment content d’être là, mais avec toute cette nouvelle vie et les différentes choses qui composent la sienne à présent, il était… Un tout petit peu détaché. Ou alors, il avait un regard plus global sur la question. Sa famille, son cocon familial, tout ce qui comptait le plus pour lui était là, en bonne santé et plutôt heureux - de ce qu’il en voyait. Alors il se sentait presque soulagé. Il avait certainement dû se dire à un moment que rien ne fonctionnerait sans être présent à la maison, mais grâce aux pokémons, le travail au champ de kafé ou ne serait-ce qu’aller faire des courses à Malié était rendu plus facile avec ses pokémons. Il avait de la chance d’avoir des amis pokémons compréhensifs et qui ne rechignent pas à la tâche ! Buzz Bee avait élu domicile avec quelques autres pokémons insectes pour garder le terrain des potentiels voleurs. Il redoutait déjà la venue dans le champ, mais en tant que dresseur, il fallait bien faire de son mieux non ?

Yan semblait intéressé par les autres pokémons d’Eliott et était sorti dehors en compagnie de Matt. Orina était en train de faire une bulle énorme devant son camarade de classe, qui eut un franc sourire en la voyant s’exercer. Mais le plus sympa restait certainement quand on éclatait la bulle car à l’instar de Monsieur Moustache où il était interdit d’éclater les bulles, celles d’Orina avait une jolie surprise : elles emprisonnaient sa voix, claire comme du cristal. “Magnifique…” Eliott n’arrivait pas à s’y faire : il avait subi autant de mauvais coups que comptait le nombre d’âmes d’un Spiritomb ! Enfin, mauvais coups… Eliott aimait bien se victimiser un peu de temps en temps, il avait ainsi l’impression de se donner un peu plus d’importance. Yan avait, au mieux - au moins pendant l’école - dû lui dire seulement des remarques acerbes, tout au plus ! Faut dire que parfois, il ne les volaient pas… “Elle a une plus belle voix que toi en tout cas !” Matt eut un rire franc, en voyant la tête de ses amis, comiques. Mais quelle enflure ! Eliott se disait qu’il avait une voix de diva à côté de celle de Yan ! Ils devraient faire un concours de chant, il serait surpris de voir ses compétences techniques dans le domaine ! Enfin bref, cela faisait bien encors un mauvais coup au compteur de l’élève rebelle. La crapule.

Yan et Matt en profitèrent pour faire sortir un peu leurs pokémons. Riolu et Scorvol d’un côté, puis Roucarnage, le Gamblast et enfin, le fameux Feurisson qui avait évolué en une espèce de Typhlosion, mais assez bizarre avec ses flammes spectrales. Non pas qu’il avait peur spécialement de lui et même qu’à bien y penser, il n’avait plus autant peur des spectres que ce fut le cas autrefois. Il y avait bien Maria au départ et Monsieur Moustache, et ensuite, au sein de l’école, pas mal d’élèves s’occupaient de pokémons spectres. Il avait appris à les connaître un peu plus. Maria, la Lugulabre, virevolta dans les airs et se rapprocha de son compère spectral, visiblement heureuse comme tout de voir un autre pokémon spectre.Mais quand ce fut Eliott qui lâcha Monsieur Moustache, Lin-Lin et Momo, la Lugulabre poussa un cri strident, démontrant sa joie de retrouver le Moyade. Ils avaient tous les deux un lien fusionnel et cela faisait chaud au cœur d’Eliott de voir que même ses amis pokémons pouvaient, autant que lui, profiter des retrouvailles. Tropicana était toujours collée à son dresseur au long nez, et elle n’allait certainement pas le laisser partir maintenant qu’elle avait ses pattes sur lui. Ça allait être un drame quand il devrait repartir pour le deuxième semestre de ses études… En tout cas, ils passèrent un peu de temps à jouer avec les pokémons. Fitz et Riolu, qui avaient au cours du temps développé une amitié / rivalité, s'entraînaient déjà à s’échanger quelques coups mais sans donner l’envie de blesser. En somme, il y avait une bonne ambiance et le temps filait vite.

Ce n’est qu’en fin de journée seulement que Yan reçut un appel de la part de ses parents, qui s’excusèrent de ne pas avoir vu son appel. Eliott fut surpris de voir à quel point le visage de l’apprenti-ranger se figer dans du marbre, comme si tout un tas de pensées négatives venaient l’habiter d’un coup. Il ne semblait même pas content de les avoir au téléphone. “Tout va bien ?” Là où tout à l’heure, il semblait plutôt solaire et bien avec eux, son caractère d’autrefois refaisait surface. On ne savait pas s’il était nerveux, ou agacé. Malheureusement pour lui, c’était Eliott qui allait prendre. Cher. “Est-ce que je t’ai sonné, long nez ? Non. Alors si ça ne te dérange pas, je vais y aller et retourner chez moi. Je suis resté bien trop longtemps chez toi, je ne voudrais pas m’Eliottiser, sauf si j’ai envie de devenir minable. Matt, ne reste pas trop longtemps à ses côtés ou tu vas devenir un parfait crétin” Il rappela le Scorvol et son petit pokémon aura resta auprès de lui. Le pokémon l’observa, inquiet. Eliott avait bien vu qu’il y avait quelque chose de pas normal avec ses parents. Et outre les insultes qu’il avait reçu, il s’inquiétait réellement pour lui, surtout après ce que lui avait confié Sofia, une fois qu’ils s’étaient tous réunis à Hisui.

Qu’il ne connaissait pas Yan et quelle était sa vie. Pourtant, il en avait vaguement une idée à ce moment précis. Amy et Matt assistèrent à la scène, interdits.

(960 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Mer 16 Aoû - 20:55
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy310


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Lun 21 Aoû - 19:03
Tu dors ?
Non ?

Leurs voix n’étaient que des murmures à peine audibles alors que Fitz ronflait, étalé de tout son long sur le matelas. Une heure du matin passée de neuf minutes, ils devaient être les seuls à rester éveillés dans la maison Terrebel. Eliott n’avait toujours pas fermé l'œil de la nuit, mais Matt non plus n’avait pas l’air prêt à dormir. Entre Kalos et Alola, il y avait un décalage horaire de quelques heures qui risquaient de les gêner quelques temps. Mais ce n’était pas la vraie raison de leur petite insomnie. Le comportement de Yan avait changé du tout au tout à partir du moment où ses parents l’ont appelé. Et l’ancien ado qui l’avait terrorisé à l’école d’Ekaeka avait refait surface, comme un spectre revenu du passé. Il devait être fort, après tout il avait grandi lui aussi et les choses entre eux ne pouvaient éternellement être unidirectionnelles.

Tu sais Eliott, j’ai bien senti qu’il y avait toujours une gêne entre vous deux. Est-ce que tu sais ce qui s’est passé ?” Les yeux dans le vague, Eliott fixait ce papier peint vert qu’il avait toujours connu et avec lequel il passait ses nuits à réfléchir quand il ne dormait pas. Il avait souvent ressassé ce moment terrible où la terreur que lui inspirait Yan l’avait tellement traumatisé qu’il en avait pris un coup dans son être. Il n’avait jamais été un gamin avec aussi peu de confiance en lui, mais le virage serré qu’il avait entrepris et où il perdait son courage avait commencé lors de cette récréation. Il n’avait jamais parlé de cela à qui que ce soit, mais à présent que les choses recommençaient, il voulait que tout cela s’arrête et qu’il ne reparte pas en arrière dans des traumatismes sordides dans lesquels il avait du mal à se sortir. “Ce dont je vais te parler, je ne l’ai dit à personne.” Il ne savait pas s’il pouvait lui demander de ne pas en parler. La scène maudite lui revenait en surface, tel un requin prêt à le déchiqueter. L’angoisse était là. Le décor restait encore à être planté car il y avait un contexte.

C’était après l’école. Nous nous entendions bien et on jouait souvent beaucoup. J’ai toujours aimé jouer avec Yan car il avait quelque chose qui donnait envie de le suivre. Une sorte de leader - et il a toujours ça en lui. Et il était très imaginatif : un jour on était des pirates, un autre des policiers… Et puis on était aussi des rangers et on partait en exploration en dehors de l’école parfois” Eliott eut un vrai sourire triste car il se voyait avec lui en train de gravir les marches qui menaient au temple Toko de Lili’l. Cet après-midi là, leur jeu était un jeu de courage : ils devaient traverser le pont qui menait au temple. C’était Eliott qui y était allé en premier, Yan n’était pas très loin. “Mais le pont était vétuste et malgré notre faible poids, nous sommes tous les deux tombés dans la rivière et le courant nous a emmené loin. Je devais avoir sept ans à tout casser, je ne savais pas nager et lui non plus. Je me rappelle de la terrible sensation de chute au niveau de la cascade c’était…” Une larme perlait sur ses joues. Il se voyait en train de crier alors que son corps flottait dans les airs, puis le long plongeon dans l’eau et la terreur qu’il avait ressenti lors de ce moment-là alors que l’eau l’avait entièrement recouvert tel un masque apposé sur son visage. “Je l’ai su plus tard, mais on a été éjectés très loin de Lili’l, au niveau de la baie de Kala’e. Si on fait un tour de l’île demain, tu te rendras compte du chemin qu’on avait parcouru

On ne savait pas trop où on était, on avait eu très peur et Yan avait été blessé durant la chute. J’avais quelques égratignures, mais rien de grave. Mais il y avait des… Des pokémons… Assez sauvages” Et vraiment beaucoup, et des monstruosités dans les yeux d’un gamin qui paniquait et qui ne savait pas quoi faire, ni ne savait comment revenir au village. Ils étaient perdus, le soleil commençait à décliner lentement. Une scène particulièrement marquante pour Eliott sera le vol d’un énorme Lucanon en rase-motte - il devait chercher de quoi manger. Sa terreur inouïe des insectes venait de là et elle ne l’avait jamais vraiment quittée et ces mandibules qui s'entrechoquent lui glaçaient le sang alors qu’il se remémore cette expérience traumatisante. “On avait lancé vite des recherches pour nous retrouver depuis Lili’l, mais la nuit tombe vite sur Alola.” Et qui dit nuit, dit pokémons nocturnes beaucoup trop effrayants pour un petit gamin et plein de sons dont il était impossible d’en voir l’origine. Les terreurs nocturnes qui l’avaient secrètement abimées venaient également de là.

Je n’ai pas dû beaucoup dormir tellement j’avais peur. Mais je me suis retrouvé dans la maison le lendemain, autour de midi. On nous avait vite retrouvé. C’est là que tout a dérapé

(873 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Lun 21 Aoû - 19:03
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy810


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Mar 29 Aoû - 11:09
Ils avaient encore continué de discuter pendant plusieurs dizaines de minutes. C’était la première fois qu’il en parlait ouvertement, et même si la douleur des souvenirs était là, son regard avait changé : l’injustice qui lui avait été porté sur le dos quant au fait qu’il aurait entrainé Yan dans la chute, et a façon dont tout cet évènement a été transformé au cours du temps : Eliott était le fautif de cette histoire, Eliott était dangereux et maladroit, ELiott n’était pas capable d’aider son prochain… La chose qui lui avait fait le plus mal est, qu’à cause de cette amitié qui était à l’origine de tout, son meilleur ami ne devienne au fil de la scolarité son meilleur ennemi, n’hésitant pas à jeter l’opprobe sur lui. Et, dans sa personnalité déjà torturée à l’époque par la disparition inopinée de son père, les traumatismes multiples de cette journée et le fait que les psychologues n’existaient pas vraiment sur l’île, tout cela avait façonné ce garçon chétif qui a peur d’un rien. Il n’y avait rien de magique là-dedans pour comprendre à quel point l’Alolien était complètement cabossé et que sa confiance en lui était brisée pour de bon.

Matt avait émis l’hypothèse que ce serait bien qu’ils puissent en parler. Selon lui, il était à peu près certain que Yan n’avait aucune idée de ce qu’Eliott avait vécu pour sauver son ami. Le garçon au long nez haussa les épaules : il ne voyait pas tellement ce que ça apporterait de lui dire ça à présent. Le temps était passé, ils avaient grandi et c’était aussi un peu vrai : il n’était pas capable de grand chose contrairement à lui. Du moins il fait de son mieux. Au moins il ne voyait plus d’un mauvais œil les pokémons. “Tu es bourré de qualités, et je ne dis pas ça parce que tu es mon ami. Simplement j’ai en général un bon regard pour savoir qui a bon fond et qui ne l’a pas. Je trouve que Yan s’est mal comporté hier et autant je l’apprécie, autant il s’est porté comme un con sur ce coup-là. Je ne me gênerai pas pour le lui rappeler à l’occasion” Eliott eut un petit sourire, de discrètes larmes dans le coin de se yeux. C’était gentil de sa part de vouloir rétablir la justice entre eux, pourtant c’était une histoire entre eux qu’ils devront un jour régler. Et même s’il avait parfois l’impression de retrouver cet ami qu’il avait perdu autrefois, la gêne et la retenue accumulées au cours des années lui donnaient l’impression que quelque chose s’était cassé en lui. “Merci Matt”.

***


Eliott n’avait pas pour habitude d’être du matin, mais après la discussion et cette drôle d’impression d’avoir trouvé en Matt quelqu’un en qui il pouvait avoir totalement confiance - et qui ne soit pas ses grands-parents surtout - cela lui donnait envie de partager son univers personnel encore plus que d’habitude. Ils avaient pris des vélos et prit ces routes qu’il avait mainte fois arpentées dans sa jeunesse, toujours en quête d’aventures et de découvertes. Reprendre ces routes lui montrait à quel point il avait l’exploration dans le sens et le désir de découvrir de nouveaux lieux. Le métier de ranger était ce qui permettait de joindre l’agréable à l’utile et de donner un sens à tout cela. Toute cette somme d’expérience avait maturé en lui pour donner la meilleure version de lui-même. “Il faudra que je te présente au doyen du village aussi ! Il est incroyable tu vas voir.” Avant de partir de l’île, Pectorius avait eu une entrevue avec lui concernant son envie de lui enseigner les rites des gardiens sacrés des îles et de potentiellement devenir à son tour doyen de l’île. Il allait certainement le relancer dessus s’ils se voyaient à nouveau.

Quelques coups de pédales plus loin et ils arrivèrent sur un promontoir qui s’avançait vers l’océan. En dessous les vagues se fracassent contre la roche. Le courant était fort par ici, et le vent marin ébouriffait facilement les cheveux des deux garçons. Avec le Feurisson de Matt et le Rattata d’Eliott, ils s’étaient installés et admiraient depuis un des meilleurs points de vue de l’île le lever du soleil, dans un mélange subtil et complexe de jaune, de rose puis d’orange, comme si le ciel devenait une peinture pastel aux nuances infinies. Matt était impressionné. “Tu m’avais dit que c’était à voir mais… Waw.” Il avait sorti son appareil photo et essayait de prendre un cliché. Mais comme souvent le sont les merveilles de la nature, les machines ne pouvaient pas rendre à la perfection la profondeur de ce que voyait l'œil humain. Les deux pokémons semblaient également prendre du bon temps, à rester au calme face à l’immensité de la nature. Un lieu qui inspirait souvent l’Alolien, comme si les vagues de la mer ou les nuages dans le ciel lui donnaient des nouvelles directives pour avancer dans la vie.

Un puissant cri se fit entendre alors que le soleil se levait. Matt essaya de voir ce qui en était à l’origine, mais rien de visible. Il fut surpris de voir que son ami ne semblait pas spécialement étonné : Eliott même un sourire. “On dirait que Tokoriko a l’air de te souhaiter également la bienvenue à Alola. C’est un honneur qu’il te fait !” Le gardien de l’île ne pouvait mentir. S’il lui fallait encore une raison que de voir que Matt était animé de bonnes intentions, voilà l’ultime preuve dont il avait besoin pour ne plus avoir une de ses 109 questions parasites dans son esprit. Se mettant en tailleur, il inspira profondément et commença sa méditation matinale.

(950 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Mar 29 Aoû - 11:09
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy610


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Eliott Terrebel

Eliott Terrebel
Ranger Alola

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2017
Messages : 1035

Région : Alola
Jeu 31 Aoû - 17:21
Rien de tel que de faire un entraînement matinal en profitant du lever de soleil d’Alola. TOutes ces discussions lui avaient donné la pêche, au point qu’il se sente emplie d’une énergie folle dans l’entrainement quotidien. En effet, le professeur de sport leur avait donné comme consigne de continuer à faire les exercices déjà effectués en classe le matin, avec quelques petites variantes. C’était un passage crucial car la nature des exercices allait drastiquement augmenter une fois la coloration choisie. Et non pas qu’Eliott voulait vraiment faire du sport - c’était tout le contraire en général, moins il en faisait, mieux il se portrait - mais la nuit et l’aube faisaient qu’il se sentait terriblement bien, avec un ami (certainement le meilleur souhaitable) et surtout, en confiance dans ce qu’il entreprenait. A tel point que lors des étirements qui marquaient la fin de la séance de sport, le corps d’Eliott était tordu comme un deux dans une posture complètement absurde, tout en formant avec ses jambes, croisées, un angle peu probable. On l’aurait filmé qu’on l’aurait pris pour un contorsionniste.

Ils se dirigèrent ensuite avec leurs vélos vers Ekaeka et commença alors le tour des îles pour Matt, version spéciale Eliott. L’une des premières choses à lui montrer fut la Masalada, le sandwich par excellence à Alola qui se déguste à tout heure de la journée et de toutes les façons possibles : chaud, froid, salé ou sucré… C’était le pain brioché qui faisait le tout, aussi le Kalosien fut surpris de voir le monde dès le matin. “On dirait la cohue des galettes Yantreiz ! Tu as déjà goûté ?... NON ? Mais enfin, tu ne peux pas passer à côté de ça !” Lançant un regard effaré devant le non catégorique d’Eliott - ça existait des gens qui ne connaissent pas cette douceur culinaire ? - il mordit deux fois plus vite dans sa Masalada, que l’adolescent avait déjà imprimé dans sa mémoire culinaire comme un incontournable de la gastronomie. La Malasala chocolat maison / banane / coco était bien la tuerie que lui avait annoncé Eliott. “Et tout est local, c’est ça qui est bon !” Car oui, il s’agissait d’une échoppe tenue par un autochtone, et non pas les grandes chaînes qui poussaient comme des champignons, qui avaient un goût plus générique. Certainement que certains diraient qu’il était méga tatillon quand on parlait de bouffe, mais il ne fallait pas blaguer avec les bonnes choses surtout. Bref, ils mangèrent de bon appétit, payèrent leur dû et se dirigèrent dans un premier temps vers l’école.

Il était souvent passé à côté dans le début de son adolescence et avait gardé en lui une image négative. Pourtant, en la voyant et avec l’expérience de Kalos, il ne pouvait nier qu’elle avait un petit côté nostalgique qui lui trémoussait le cœur. Tout n’était pas si noir en fait, du moins pas avant l’accident avec Yan… L’établissement permettait de faire des cours depuis la maternelle jusqu’à ce qui s'apparente au niveau de troisième. C’était la seule grosse école de l’archipel, aussi tout le monde ou presque se connaissait. A son humble avis, il aurait préféré que l’école ne se trouve pas sur Mele-Mele (il n’avait pas d’excuses à donner quand le temps était mauvais !). “Ça a l’air grand dis donc…” Il est vrai que cet établissement brassait beaucoup de monde. Mais en même temps, il n’y en avait qu’un pour les trois îles principales - Poni ne comptait pas d’un point de vue démographique. Les moyens n’étaient pas les mêmes et les locaux étaient quelque peu vétustes, à force de ne pas trouver d’argent pour les rénovations. La peinture criarde rose fushia était encore la même. La cour n’avait pas changé, avec le sol goudronné parfois défoncé par les racines des arbres à certains endroits.

Matt lui appris alors que ses parents, n’ayant pas les moyens de l’emmener à Illumis en demi-pension, fit cours à la maison. Sa mère était photographe dans un magazine de mode tandis que son père était dans la compétition pokémon. C’est comme ça qu’il avait pris de ses parents, même si les combats pokémons, ce n’était pas trop sa tasse de thé. “Il voudrait que je sois plus fort… Je fais de mon mieux pourtant mais… Je ne sais pas, je trouve que c’est tellement plus intéressant la photo. Cela laisse des souvenirs qu’on peut réitérer à l’infini. Le combat ne me donne pas cette impression… Pas toi ?” En tout et pour tout, Eliott n’avait jamais aimé le combat pokémon, encore que, se fritter de temps en temps pour faire de l’exercice ne lui déplaisait plus autant qu’à une certaine époque ! Sa vision sur le dressage et les pokémons avait quand même beaucoup évoluée : certains seraient en mesure de lui relater les scènes de crise qu’il faisait quand on lui demandait de faire un combat avec son pokémon ! Il pouvait se montrer hargneux à cette époque ! “J’imagine que oui… Mais bon, je ne suis pas serein avec tout cela…” C’était la vérité, et il estimait que très certainement, il ne serait jamais à l’aise avec les combats pokémons, même s’il reconnaissait leurs utilités. Un comble pour un futur ranger ? Peut-être pas, tout dépend de ce que l'on voulait réellement faire dans ce corps de métier...

Ah si, il y a un autre endroit que j’aimerai te montrer mais il va falloir monter un peu. J’espère que ça t’ira ?” Il eut un sourire avant de se tourner vers Fitz, qui était à présent complètement attentif. “Ça te dit qu’on aille voir tes petites soeurs ? Ca fait longtemps qu’on ne les a pas vu” Le regard du rat semblait s’être empli de lumière. Ils allaient chez la gentille vieille dame qui habitude en haut d’Ekaeka. La vue en haut est en plus tout simplement superbe.

(971 mots)



Vacances d'hiver à la mer 005_0110
Vacances d'hiver à la mer Graphe10Vacances d'hiver à la mer Weedteam_by_kith_cath-dcg139wVacances d'hiver à la mer Stamp_17
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 26999

Jeu 31 Aoû - 17:21
Le membre 'Eliott Terrebel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 12 faces' :
Vacances d'hiver à la mer Dy1010


Vacances d'hiver à la mer Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Lili'i-