Le deal à ne pas rater :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : où le précommander ?
9.90 €
Voir le deal

 
» Joyeux anniversaire

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 12

Mer 25 Mai - 7:15
Nuit noire et confort nocturne. Les draps sont délicatement douillets sur le dos de Béryl. Ul se réveille doucement avec un sentiment de pur béatitude. Rapidement évaporé alors qu'ul émerge doucement et se rend compte de l'extrême fatigue qui lu pèse sur les épaules. Une autre soirée de gaming qui s'est terminé tard dans la soirée. Il y est sept heures et demie et son père commence tout juste à crier pour lu faire lever. Impossible de à faire alors que le sommeil appelle Béryl par tous ses pores. Même ses yeux ne veulent pas s'ouvrirent. Ils ont dû resté bien trop longtemps ouvert sur l'écran de la télé. Télé qui est toujours allumée et qui affiche un écran bleu clair qui traverse la paupière pâle de l'enfant.

- *****************! Tu ne vas pas encore me mettre en retard ! Surtout aujourd'hui ! C'est ton anniversaire, tu pourrais essayé d'être un peu plus agréable ! Genre comme si c'était Noël ! Imagine toi que le père Noël ne va pas te donner de cadeau si tu n'es pas sage !

Béryl attrapa la couette à toute vitesse pour échapper à l'attaque hurlante de son père. Il avait même osé utilisé son autre prénom... L'horrible prénom que son père avait choisi pour lu à la naissance. Pourtant ce n'était pas faute d'avoir répété et répété encore qu'ul ne voulait pas qu'on l'appelle comme ça. C'était un prénom stupide, tout juste sorti de l'esprit embrumé d'un homme alcoolisé qui avait un enfant pour la deuxième fois. Impossible pour lu d'accepter ça. Finalement, ul s'était choisi à prénom lu-même. Un petit mélange avec son héros et la toute dernière partie de son vrai prénom. Ul était quand même sympa d'avoir gardé ça. Béryl était donc le nom qu'ul s'était donné. Et il n'y avait vraiment que les adultes pour refuser de lu nommé comme ul voulait. Tous s'entêtaient à lu donner ce prénom horrible.
Son père recommença à hurler que ça faisait déjà quinze minutes qu'ul devrait être levé et en train de prendre son petit déjeuné. La voix de Barnaby, son frère aîné, se fit entendre. Il ne parla pas assez fort pour être entendu de sous a couette mais, Béryl était sûr.e qu'il était en train de suggérer à son père de lu sortir du lit par la force. Énervé.e par cette attaque sournoise de la part de son frère, Béryl s'accrocha au sommier pour partir avec s'il le fallait. Virgile Glimmer pénétra dans la chambre et retroussa les narines devant l'odeur. Un savant mélange de sueur, de renfermé, de nourriture oubliée sous le lit et d'adolescent.e en pleine croissance. Il demanda depuis quand la chambre n'avait pas été aérée et au lieu de s'attaquer à sortir son enfant du lit, il se dirigea vers la fenêtre. Encore pire que d'être tiré du lit de force, Virgile ouvra les volets, laissant pénétrer la lumière agressive du soleil de bon matin. Mais il ne s'arrêta pas là, joignant le geste à la parole, il ouvrit en grand et permit à un vent emprunt d'humidité de venir caresser les jambes nues et tiède de l'enfant. Béryl grogna et lui ordonna de sortir de sa chambre tout en retournant se cacher sous la chaleur de la couette.

- Tu as encore passé toute la nuit à jouer ? Tu m'étonnes que t'arrives pas à te lever le matin ! Ça suffit ******* ! Cette télé c'était une récompense pour ta bonne note en sport mais, si elle t'empêcher de dormir on va l'enlever.

Enlever la télé de san chambre ? Hors de question. Bien réveillé.e, Béryl ft voler la couette pour faire face à son père. En colère, ul lu cria dessus :

- C'est un cadeau ! T'as pas le droit de le reprendre ! Donné c'est donné ! Reprendre c'est voler !

Virgile quitta la chambre en grommelant que c'était à lui de décider, qu'ul était dans sa maison et devrait encore suivre les règles jusqu'à ce qu'ul en parte. Rouge de colère, ul balança un oreiller jusqu'à la porte alors que son père était déjà descendu.

- Béryl ? Vous n'allez pas vous prendre la tête dès le matin quand même. C'est ton anniversaire. Joyeux anniversaire ! Il y a un cadeau qui t'attend sur la table de la cuisine.

Sa belle mère, Yelleen. Sa peau était aussi noire que du chocolat et aussi sucré que lui. Béryl ne l'appréciait pas vraiment, surtout quand elle était tout miel avec lu. Depuis que sa mère était partie rejoindre son oncle, Yelleen avait essayé de prendre sa place. Mais ça, c'était impossible. Cette femme et sa fille ne faisaient pas partie de la famille de Béryl. De toute manière, depuis le divorce il n'y avait plus de famille.
L'idée du cadeau sur la table de la cuisine radoucit l'humeur de l'adolescent.e qui se décida enfin à se lever.

862 mots
Apparition d'un pokémon sauvage
merci!
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 15070

Mer 25 Mai - 12:48
Joyeux anniversaire 819-png
Un Rongourmand niveau 5 vient jouer les comités d'accueil !

Que voulez-vous faire ?



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 12

Jeu 26 Mai - 11:24
Aujourd'hui c'est jour de fête alors aujourd'hui c'est salopette. Et comme il fait beau, ul opte pour une salopette short noir avec un t-shirt blanc. Une paire de basquette blanche et Béryl est prêt.e à sortir de sa chambre.
Dans la maison des Glimmer, il règne toujours une odeur de nourriture. Aujourd'hui c'est la rougaille saucisse préparé par son père de bon matin. Il est cuisinier et tient un restaurant à Skyffort. L'Embrochet simplet. Cette bonne odeur réveille l'ogre qui sommeil en lu. À son âge on a besoin de beaucoup manger pour beaucoup grandir et Béryl espère grandir encore un peu. Son frère Barnaby est un grand gars, un mètre soixante quinze et il n'a pas terminé sa croissance. Bientôt il rattrapera son père qui fait plus d'un mètre quatre-vingt. Pas question pour Béryl d'être laissé.e de côté.
Ul descend les escaliers en courant, sans faire trop attention à sa sœur Morinne qui regarde une vidéo de son groupe favori.

- Eh ! T'as failli faire tomber mon portable !

Tirage de langue dans les deux camps. Ex aequo. La bataille prend fin immédiatement. De toute manière, aucun des deux camps n'a le temps de se battre le matin. Il y aura certainement une prochaine bataille en fin de journée quand aucun des parents ne sera là pour les en empêcher.
Béryl arrive alors dans la cuisine où Yeleen est en train de prendre son café en fouillant dans son sac. Le cuisinier est à ses fourneaux, goûtant sa préparation avant de la mettre dans des tupperwares. Seul avantage d'avoir un père cuisinier, c'est qu'on est pas obligé d'aller à la cantine et de se taper la bouffe dégueux. Tous les midis, les enfants de la famille Glimmer a un petit plat soigneusement préparé par un restaurateur deux étoiles. Bientôt trois. Il fait tout pour.
Sur la table du petit déjeuné, il y a beaucoup de choix, surtout en terme de fruit. Yelleen et Morinne font très attention à leur alimentation. Ce n'est pas le cas de Béryl, ul se jette immédiatement sur le paquet de céréale avant de les recouvrir de lait et d'un peu de cacao en poudre. Jamais assez sucré. Sa belle-mère lu regarde faire. Elle a un léger tic à l'oeil en voyant la deuxième cuillère de sucre chocolaté tomber en pluie sur la montagne de sucre en forme de trèfle. Mais elle ne dit rien. La jeune femme a déjà comprit que ça ne servait à rien d'essayer de discuter avec Béryl. La conversation tournerait en rond et ul ne voudrait rien entendre. De tout évidence, sa santé passait après son propre plaisir gustatif. Même si elle ne comprenait pas comme on pouvait apprécier une telle quantité de sucre.

- Il te reste quinze minutes avant qu'on parte. Et non ! Pas de télé.

Les deux se fusillèrent du regard mais, Béryl avait la bouche pleine alors il n'y eut aucun combat. Son père attrapa même un paquet sur une chaise et le déposa devant son bol de céréale en lui souhaite un joyeux anniversaire. L'atmosphère se détendit immédiatement et l'enfant oublia la télécommande pour se concentrer sur ce joli présent. Ul déchira le papier bleu et ouvrit la précieuse boîte :

- Oooooh les nouvelles Tarak !!!! Elles sont trop cools ! J'adore la couleur !

D'un geste fluide, ul retira ses chaussures sous la table et se dépêcha d'enfiler les nouvelles baskets fraîchement reçues. La pointure était parfaite et ul se sentit terriblement puissant.e comme le maître pokémon qui les avait sponsorisé.

- Merci papa ! C'est exactement celle que je voulais !

Un regard sombre avait voilé le visage de son père en constatant que ses ordres n'étaient pas suivis car son deuxième enfant continuait de monter à l'étage avec ses chaussures. Mais il se radoucit quand Béryl lui donna un bisou en guise de remerciement. Maintenant ul avait trop hâte d'aller à l'école pour montrer ses toutes nouvelles baskets à ses copains.



700 mots
Fuite:
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 19787

Jeu 26 Mai - 11:24
Le membre 'Béryl Glimmer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°1' :
Joyeux anniversaire Fuitec10
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 12

Dim 5 Juin - 12:12
Béryl ne pouvait pas s'empêcher de les fixer. Ses toutes nouvelles chaussures étaient reluisantes et lui donnaient un look aussi cool que le maître pokémon de Galar. Il y avait même des flammes sur le talon pour rappeler le puissant Dracaufeu, pokémon partenaire du champion. Béryl adorait Tarak et ne manquait aucune émission qui parlait de lui. Un jour, ul se retrouverait face à lui et mènerait un combat digne des plus grands. Et bien sûr, Béryl lui retirerait son titre pour l'endosser à son tour. C'était son plus grand rêve. Rien que de s'imaginer combattre avec ses propres pokémons, ul ressentait des frissons partout dans son corps. C'était bien plus qu'un rêve ! C'était sa destiné.

- Treize ans c'est assez grand maintenant ! Je pourrais avoir mon propre pokémon ! Un petit, genre un Salamèche comme Tarak. Lui, il a commencé son voyage à dix ans. Je suis super en retard. Ou un Magicarpe. C'est pas violent ou dangereux un Magicarpe !

Yeleen ne répondait pas ce matin. C'était elle qui devait s'occuper d'emmener les enfants à l'école. Même si Béryl pouvait y aller à pied, puisqu'ul le faisait le soir. Bizarrement, ça dérangeait les parents qu'ils partent tôt le matin tout.e seul.e. Qu'importait pour Béryl, la route était moins longue et ul pouvait dormir plus longtemps.

- Moi je préférerais avoir un Tournicoton, un Chapotus ou alors... Un Papilusion !

Que des pokémons pour les filles. Morinne n'avait pas beaucoup d'imagination. Une dispute débuta entre les deux enfants sur la question du meilleur pokémon comme partenaire. Évidemment, aucun des deux ne voulaient lâcher sa position alors qu'ils ne parlaient pas du tout du même contexte. Morinne souhaitait un pokémon amical qui vivrait avec elle et qui aimerait la danse autant qu'elle ?? Béryl, lu, voulait un pokémon puissant qui n'aurait pas peur de combattre.

- Nous y voilà ! Tout le monde à son lunch ? Béryl ! Ce soir tu ne traînes pas avec tes amis. Il y a une fête de prévue pour ton anniversaire. Ça serait bien que la principale intéressée soit là.

Lu concerné.e répondit évasivement, se dépêchant de sortir de la voiture pour ne pas faire attendre les autres derrières. Les deux enfants s'oublièrent dès les portières refermées et s'en allèrent comme s'ils ne se connaissaient pas. Béryl courut sur le chemin de terre, rattrapant les quelques retardataires de son collège. L'école primaire de Morinne se trouvait juste avant, le bâtiment était composé d'un camaïeu de gris. Chez Béryl c'était plus joyeux grâce aux nombreuses vitres qui reflétaient la lumière du soleil. Les murs étaient peints en jaune en une bande de la même couleur enroulait le rectangle principal.

- Soaaaaaaaan !

Son meilleur ami était assis avec Christopher, tous deux se montraient des photos sur leur téléphone portable. Sûrement leur dernière acquisition dans le jeu de capture de pokémon virtuel. Béryl y jouait aussi mais, ul préférait quand même plus les jeux de combat. Fier.e comme un paon, ul s'arrêta devant eux et posa comme une star, prenant même la pose emblématique de Tarak. Les deux garçons ne mirent pas longtemps à remarquer la paire de chaussures flambant neuves. Les exclamations fusèrent et les compliments donnèrent un peu de rose aux joues de l'enfant. Ils lui souhaitèrent un joyeux anniversaire et parlèrent pas énigme des cadeaux qu'ul recevrait ce soir à la fête d'anniversaire. Béryl tenta bien de leur faire avouer mais, aucun des garçons ne céda.

- Tu crois qu'ils pourraient t'offrir un pokémon ?

- ça serait le rêve. Mais non... Clairement pas. Après mon dernier bulletin de notes, c'est un miracle que je ne sois pas privé de sortie. Je crois que mon père a abandonné. Il a enfin comprit que je n'étais pas fait pour l'école.

Il fut encore question d'un possible pokémon comme cadeau. Surtout lequel serait le meilleur, jusqu'à ce que la sonnerie les oblige à rentrer en classe. Aujourd'hui ils débutaient avec un cours d'art plastique. Le thème du moment était architecture. Un terme bien trop compliqué pour Béryl qui avait tout juste réussit à former une cabane avec des morceaux cartons recyclés. Son professeur faisait de son mieux pour l'encourager, vantant le vision écologique de son œuvre. Alors que l'adolescent.e avait prit le premier truc qu'ul avait trouvé sur la route. Soan était totalement dans son élément. Son esprit créatif impressionnait toute la classe. Cette fois, il s'était lancé dans une maquette réduite du grand stade de Winscor, peaufinant même les détails à la maison. Christopher, quand à lui, était encore bloqué à la partie conception. Il prenait plus de temps à créer sa maquette sur l'ordinateur qu'à la faire en vrai. Puis, il y avait Dorian. Petit, gros, porteur de lunette, porteur d'appareil dentaire, boutonneux et affreusement timide. Il n'avait rien pour lui. Et pourtant, il y avait bien une chose qui l'avait sauvé du courroux du groupe de Béryl. Dorian faisait partie d'une famille riche et il se servait de cet argent pour amadouer le groupe d'ami. D'une certaine mainière, il payait pour être leur ami.

- Regarde Béryl ! J'ai fabriqué la centre du jeu Pixelmon !

La construction débordait de colle et sentait fort la peinture fraîche. Le tout était fait avec des dés en bois que son père lui avait offert. Béryl bouda cette création, se fichant profondément de tout ce que Dorian pouvait faire. Si ce n'était pas pour ul, alors ul s'en fichait. Mais justement, ce soir Dorian était invité et ça faisait maintenant plusieurs semaines que Béryl lui parlait du nouveau jeu de warmon qu'ul rêvait d'avoir. Plus qu'à espérer qu'il avait comprit le sous-entendu et qu'il avait sortie le porte-monnaie.

993 mots
TENTATIVE DE FUITE : 2
POKEMON GAGNANT L'XP SI FUITE REUSSIE :Toxizap lvl 5
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 19787

Dim 5 Juin - 12:12
Le membre 'Béryl Glimmer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°2' :
Joyeux anniversaire Fuiter13
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 12

Jeu 9 Juin - 7:18
La connerie retentit et tout le monde leva le nez, semblant sortir d'un long rêve. Les plus rapides avaient déjà remballé leurs affaires, abandonnant leur création sur la table pour partir au prochain cours. Béryl allait en faire de même mais, Soan s'était précipité sur le sèche-cheveux pour faire sécher la peinture qu'il était encore en train de poser une seconde avant. Le prof ne l'avait pas vu trop occupé à pousser Christopher des ordinateurs. En tant que meilleur.e ami.e, il était de son devoir de lui venir en aide. Béryl décrocha un autre sèche-cheveux et se dépêcha de lui donner un coup de main. Sa création avait beaucoup d'allure de l'extérieur et l'adolescent.e fut carrément bouche-bée en voyant tous les détails à l'intérieur :

- Putain t'as carrément fait les dresseurs et le public !

- Ne touche pas ! C'est fragile. Ouais ! Et je vais ajouter mes figurines pokémons et je pensais aussi essayer de faire les attaques.

Le professeur d'art plastique finit par les voir et récupéra les appareils de séchage pour le faire à leur place, les poussant à aller au cours suivant. Aucun des enfants n'avaient vraiment envie d'y aller. Éducation et civique et économie pokémon. Ça concernait les pokémons mais, l'approche tellement adulte de la discipline rendait tout le sujet barbant. Surtout qu'en ce moment, ils voyaient la gestion de l'argent lorsqu'on est dresseur pokémon. Béryl avait passé à peine une dizaine de minutes sur le devoir que leur prof leur avait demandé. Il ne fallait pas deux heures pour expliqué qu'on gagnait de l'argent en combattant les autres dresseurs et qu'on dépensait cet argent en pokéball pour attraper d'autres pokémons et battre encore plus facilement les dresseurs. Ul avait terminé sur une petite phrase où il était question d'un cycle. Malgré le minuscule paragraphe,ul était assez fièr.e de lu.
Le temps de grimper un étage en passant par la passerelle, Christopher les avait rejoint et participait à la conversation sur le devoir. Lui aussi avait rapidement bâclé la question. Il avait ensuite passé le reste de la soirée à donner un coup de main à son père avec un pokémon aquatique récalcitrant à se faire soigner. Christopher vivait à l'extérieur de Skiffort. Du coup, il n'avait que l'école pour passer du temps avec ses amis. Ses parents s'étaient installés dans une belle fermette et son père vivait comme pêcheur. Il y avait de nombreux pokémons aquatiques chez eux, rendant ses deux amis très jaloux.
Ils furent accueillit avec dédain par l'institutrice qui ne chercha même pas à les confronter sur leur retard. Elle était trop habituée à leur nonchalance et leur irrespect. Sans attendre qu'ils soient installés, elle demanda à tout le monde de sortir son devoir et de le faire parvenir jusqu'à son bureau. Évidemment, celui de Béryl et de son groupe d'ami furent parmi les derniers et elle jeta un regard vaguement intéressée avant de critiquer la longueur de leur texte.

- Bon ! Continuons. Quelqu'un peut me rappeler de quoi nous parlions la dernière fois ?

Dorian leva la main à toute vitesse. Bizarrement, il appréciait la matière et n'était pas trop mauvais. Du coup, la prof l'avait à la bonne, ce qui agaçait passablement Soan et Béryl. Christopher ne s'en sortait pas trop mal mais, il ne se foulait pas trop.

- On avait vu la table des types. Les faiblesses, des résistances et les sans effets.

Il fut féliciter, rougissant un peu devant les louanges de sa prof préférée. Béryl souffla un mot méchant qui fit ricaner les deux garçons à côté de ul. Ils ne furent pas discret et leur regard vers leur ami trahi sa culpabilité. C'est donc Béryl qui fut choisi pour répondre à la question suivante. Il fallait savoir la règle des types lorsqu'un pokémon possédait deux types différents. Affalé.e sur sa table, l'adolescent.e fit mine de réfléchir cinq secondes mais, la vérité c'est qu'ul n'en savait rien et qu'ul s'en fichait pas mal. Qu'importait la table des types pour ul. Un pokémon puissant restait un pokémon puissant. Et s'il se retrouvait face à un type avantageux, Béryl n'aurait qu'à le faire augmenter de niveau et il gagnerait comme ça. Malheureusement, la réponse ne sembla pas plaire à la prof même si certains de ses camarades en rigolèrent.

- Non, tu verras ******* si tu es dresseur un jour, la table des types te sauveras de combat très épineux. Faisons un exercice.

Elle distribua une feuille colorée avec de nombreux exercices et le reste de l'heure se passa à les faire et à les corriger au tableau. Mais comme elle avait interrogé Béryl en début de cours, elle ne l'embêta pas le restant de l'heure. Seul avantage avec cette institutrice là, elle aimait faire participer tout le monde au moins une fois pendant son cours. Un désavantage pour ce pauvre Dorian qui levait régulièrement la main pour être interrogé.

863 mots

Apparition d'un pokémon sauvage please ^^
Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 16719

Ven 10 Juin - 21:44
Joyeux anniversaire Yamper-png
Un voltoutou lvl 6 apparaît !

Que voulez-vous faire ?



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 12

Mer 22 Juin - 7:15
La sonnerie annonça la fin de la matinée. Cette fois, pas de retard, surtout que c'était l'heure de manger. Béryl et ses amis sortirent les premiers et descendirent l'étage en quatrième vitesse. Il fallait qu'ils se dépêchent de récupérer leurs tupperwares pour ensuite aller s'installer sur une des tables extérieurs. Elles étaient prises d’assaut tous les midis et le groupe d'ami avait sa préféré. Pas question de se la faire piquer. Béryl et Soan firent la course, Christopher tentait de suivre mais, dans la précipitation il s'était retrouvé avec les sacs de ses deux amis. Dorian n'était pas encore là, il avait dû s'arrêter parler avec son institutrice favorite.

- Prem's ! C'est toi qui va chercher l'eau !

Soan grogna en tapant du poing sur la vieille table en bois bardé de graffiti en tout genre. Bon perdant, il laissa ses amis s'installer pendant qu'il allait à la fontaine à eau pour leur ramener un pichet. Aucun nuage à l'horizon, ils allaient pouvoir tranquillement manger sans risque. Chirstopher arrive tranquillement, donnant son tupperware à Béryl et se posa lourdement sur le banc.

- Je sais pas comment vous faites pour courir partout comme ça. Moi je suis épuisé après un cours de ECEP. Et en plus on a sport après. Je déteste le lundi !

Le jeu d'acteur dramatique fit rire l'adolescent.e alors qu'ul ouvrait la boite amoureusement préparé pour son père le matin même. Christopher avait un sandwich, préparé par ses soins car, ses parents n'avaient pas le temps de lui préparer des petits plats. Le repas de Soan dépendait de dîner de la vieille. Si c'était bon, alors il n'aurait qu'un sandwich et si sa mère n'avait pas eu de succès alors il aurait des restes. Tout en revenant, le voisin de Béryl amena Dorian qui avait sortie une feuille de papier qui ressemblait à un devoir. Sauf que ça devait être intéressant car, Soan essayait de lire en marchant avec le pichet remplit à raz la gueule d'eau bien fraîche. Le groupe d'ami s'installa et deux conversations débutèrent. D'un côté, l'habituelle déblatération sur les délicieuses odeur venant du tupperware de Béryl. Et de l'autre, un débat passionné sur un type de pokémon plus fort que les autres. Et comme d'habitude, la première conversation se terminait rapidement pour ensuite se regrouper sur la deuxième et devenir un capharnaüm ou tout le monde parle en même temps sans s'écouter.

- Y a pas à chercher ! Le type Dragon est le plus puissant de tous. Tous les pokémons faisant partie de cette classe sont hyper puissant ! Les meilleurs dresseurs en possèdent tous un !


- Oui mais, ils ont quand même quelques faiblesses. Genre, ils sont faibles à eux même !

- Et la Glace aussi !

- Ouais mais, les types Glace ils sont pourris ! Même si leurs attaques sont hyper efficaces, ils se font one shot.

- Il reste le type Fée...

Silence à la table. Béryl affiche une mine grave, regardant Dorian avec tout le dégoût qui lui est possible. On ne parle pas de fée à la table de Béryl. Déjà que sa demie soeur l'emmerde tout le temps avec ces pokémons là. Dorian se fait tout petit et tente un sourire timide pour faire passer sa réflexion pour une blague. Heureusement, Soan et Christopher savent comment dérider leur ami.e. La conversation repart directement sur les faiblesses des types Fée, s'orientant rapidement sur les type Acier et Poison qui sont quand même sacrément cool.
L'heure du midi avançait tranquillement et les quatre enfants avaient terminé leur repas. Le ventre rond, ils s'étaient retournés pour que la table leur serve de dossier alors que deux d'entre eux s'étaient assis par terre. Leur passionnante conversation sur les pokémons s'était calmé et ils avaient tous sortie leur téléphone pour jouer ensemble. Christopher qui était le plus près des bâtiments avec la meilleure vue, s'occupait de faire le guet. Pas question de se faire prendre par les pions. Surtout que ce soir ils étaient tous invités à l'anniversaire de Béryl. Ils n'auraient pas le temps de passer par le bureau de la CPE pour recevoir leur sermon habituel.

- Ooooh ! Ben est arrivé à Winscor ! Il participe à un tournoi avec d'autres dresseurs classés.

Ben était un dresseur qui était passé à Skyffort il y a quelques années. Il s'était mesuré à Donna, la championne de la ville et Béryl et ses amis avaient assisté à son match. Sa victoire avait été écrasante et il s'était montré très encourageant avec les jeunes. Sa proposition de les défier quand ils seront dresseurs avaient grandement motivé Béryl à le suivre. Depuis, ul lisait tous les articles le concernant. Ben participait à un énorme tournoi mondial où le vainqueur pourrait se mesurer au grand Tarak. C'était son idole.

- Il y a la vidéo de son match ! Vous voulez voir ?

840 mots
Capture:
Revenir en haut Aller en bas

Mister J

Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 14990

Jeu 23 Juin - 19:32
Béryl lance une pokéball sur Voltoutou !

Joyeux anniversaire AGyntbz
La pokéball remue !:

Que voulez-vous faire ?



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 12

Mar 28 Juin - 7:20
Le petit groupe se rendit jusqu'au stade où leur professeur de sport les attendait. Galvanisé par la vidéo de Ben combattant avec la puissance Dynamax, ils avaient tous l'intention de se donner à fond dans cette dernière matière. Encore quatre heures avant de pouvoir quitter l'école et aller à l'anniversaire de Béryl. Mais dans ces quatre heures, il fallait enlever au moins trente minutes de vestiaires, parfois plus quand les filles retouchaient leur maquillage avant de dégouliner de sueur juste après. Puis, le professeur mettrait un certain temps à expliquer leur objectif à chacun puis, il voudra certainement changé de stade, leur faisant encore perdre une trentaine de minutes. Donc réellement, il ne leur restait que trois heures de cours. Bien plus supportable que quatre.
La tenue de Béryl était un short assez ample mais assez court pour monter toutes la longueur de ses maigres jambes. Ul n'était pas un sportif professionnel mais, dans sa famille on était obligé de pratiquer une activité physique. Son frère Barnaby fait du water polo en compétition et sa demi-sœur fait de la danse classique. Béryl a essayé le foot et même si c'était sympa au début, ul en a eut marre de leur état d'esprit lourd et qui l'obligeait à regarder des match toute la semaine. Maintenant ul fait de l’athlétisme et c'est beaucoup mieux. Son épreuve préférée c'est le relais mais ul apprécie aussi la course de haie et le saut en longueur.

- Bonjour à tous ! Bonjour ! Tout le monde a sa tenue ? Bah non, comme d'hab. Toujours la même excuse ? Sans surprise. Bah ça sert à rien de rester là, va donc voir la CPE.

Le prof de sport est assez marrant mais, on voit bien qu'il a ses petits chouchous et Béryl en fait partie. Aujourd'hui, il a décidé de faire courir les jeunes sur le terrain de foot pour les chronométrer. Il forme des groupes de cinq et commence à leur expliquer les règles avec les trois stratégies possibles. Béryl se sent au top de sa forme et est bien décidé.e à monter de quoi ul est capable. Ul prend donc la stratégie la plus difficile malgré les conseils du professeur de sport.

- OK, c'est toi qui voit. Fulgudog vous attend à l'arrivé, n'oubliez pas de lui faire une petite caresse en passant.

Le pokémon du professeur était un grand chien jaune et noir de type électrique. De nature jovial, il adorait les enfants et participait toujours aux cours de sport. Son pokémon était certainement en grande partie responsable de la bonne humeur des élèves pendant ses cours.
Béryl et ses amis s'installèrent chacun dans un couloir, leur stratégie respective bien en tête. Il y aurait certainement une bataille entre Soan et Béryl sur la fin alors que Christopher serait quelques secondes derrières. Dorian finirait bon dernier, comme à son habitude. Et pour compléter le groupe, une fille s'était proposée. Aussi sportive que Béryl et Soan, elle faisait partie de l'équipe de natation de la ville et était amoureuse du frère de Béryl. Justement, l'adolescent.e soupçonnait la fille de se rapprocher de lu pour avoir des informations sur son frère. Jamais Béryl ne sait ami.e avec une fille comme elle. Bien trop pimbêche et barbie pour l'intéresser. Le top départ fut donné et Soan et Béryl foncèrent comme des flèches. Christopher et la fille furent rapidement distancé alors qu'ils avaient déjà oublié Dorian. À cet instant, il n'y avait plus que la course pour Béryl. La sensation de ses pieds qui martèlent le sol, ses muscles qui se tendent, sa respiration profonde et le sang qui lui bat les tempes. Son cœur manqua quelques battements et ul sentit sa vitesse baisser. Soan était plus épais que lu et il prit quelques foulées de plus. Durant quelques secondes, Béryl sentit la détresse de la défaite. Sa respiration s'emballa, ses jambes zigzaguaient dans le couloir. « Non ! J'ai dit que j'y arriverais ! Je peux faire plus ! » Les aboiements de Fulgudog leur annonça l'arrivée prochaine et Béryl redonna un coup de collier. Soan commençait à fatiguer, son souffle était de plus en plus saccadé. Alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques mètres, Béryl força, puisant dans toute l'énergie que lui avait donné son repas du midi et dépassa son ami. Ul arriva en premier.e, les bras tendues en signe de victoire. Puis ul dériva jusqu'à la pelouse avant de tomber les genoux dans l'herbe et de vider son estomac.

- Oh non beurk Béryl ! T'as trop forcé.

Christopher arriva en troisième position et la vue de son ami.e en train de vomir le fit pâlir. Ils n'attendirent pas la fin de la course de Dorian et allèrent faire des caresses à Fulgudog. Le chien renifla l'adolescent.e, s'inquiétant de sa pâleur extrême.

- ça va, ça va. Un peu d'eau pour enlever ce goût de saucisse et ça ira mieux !

De retour auprès du professeur, Béryl eut droit à un petit sermon sur l'énergie à dépenser avec modération mais, son temps lu redonna le sourire. Le groupe d'ami passa le reste de l'heure à regarder les autres courir, acceptant parfois de refaire un tour. Puis quand tout le monde fut passer au moins une fois, le prof proposa une nouvelle activité. Un petit jeu avec le frisbee.

920 mots
Capture:
Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 16719

Mar 28 Juin - 17:35
Béryl lance une pokéball sur Voltoutou !

Joyeux anniversaire AGyntbz
La pokéball remue !:

Que voulez-vous faire ?



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Galar - 8E G E N :: Brasswick :: Route 02-