» La fouille, ça foire !

Liam Nilson

Liam Nilson
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 15/04/2021
Messages : 135

Région : Alola
Mer 21 Avr - 21:00

La fouille, ça foire !, ft. Sheera Baal

En ce début de mâtinée, assis sur un banc à côté du port, Liam fait glisser son pouce sur l'écran de son téléphone d'un geste mécanique du bas vers le haut, les différents sujets d'actualité défilant devant ses yeux. Des délinquants par-ci, un cambriolage par là, un évènement caritatif en préparation à la une… La semaine dernière, les réseaux aloliens étaient inondés de news à propos du procès qui se tenait à Oh'ohale. A croire que les journalistes n'avaient rien de mieux à faire que passer leurs journées les yeux rivés sur cette affaire. Mais depuis le jugement : plus rien, plus une ligne, pas un titre de journal. Le rouquin se demandait si James n'avait pas quelque chose à voir avec cette soudaine mise en sourdine des médias. Le commissaire avait assuré au jeune homme qu'il allait prendre soin de lui et de Nathan le temps de sa peine. Est-ce que cette "protection" impliquait également une mise à distance des vautours ? Le jeune homme en doutait, ou alors le policier avait un bras bien plus long que ce qu'il pensait. D'un autre côté, on ne devient pas le chef d'un poste de police en se tournant les pouces et sans acquérir quelques contacts dans les différents milieux.
Soufflant du nez, Liam verrouille son smartphone et glisse ce dernier dans la poche intérieure de sa veste en jean. Il allait recevoir son premier travail d'intérêt général la semaine prochaine. Une année de probation sous surveillance, cela semblait à la fois long et en même temps "court" pour le crime dont il avait été reconnu coupable. Le verdict n'avait pas fait l'unanimité de l'opinion publique mais les jurés avaient su se montrer compatissant. Surtout à la lumière des motifs du garçon et des circonstances particulière de son acte. La peine était une chance de repartir pour le rouquin et il en avait bien conscience. Une année, c'était le prix à payer et il était légitime.

Il ferma les yeux et s'étira, les bras vers le ciel, avant de les laisser redescendre, pensif. Il allait devoir s'organiser pour pouvoir rentrer ici les week-end afin de réaliser sa rencontre hebdomadaire surveillée avec son petite frère et en profiter pour visiter Emy à l'hôpital. Tout un programme, se dit mentalement le Robinson de la vie, dépité. Mais après tout ce qu'il avait vécu, le rouquin était prêt à faire tous les efforts du monde pour rester aux côtés des dernières personnes comptant à ses yeux. Et sinon, Emy risquerait de le pourchasser avec son fauteuil jusqu'au bout du monde pour se venger de l'avoir abandonné. Rien que l'idée de se faire rouler dessus à mort arracha à Liam un sourire rieur. Il s'était promis de trouver quelques pâtisseries à ramener à son ancienne voisine de chambre pour la remercier de son soutien pendant son hospitalisation… C'était la moindre des choses ! Maintenant, il fallait trouver quelle gourmandise lui offrir, ce qui était une toute autre paire de manche. D'où sa sortie du jour, bien que pour l'instant, celle-ci se résume à l'étape : se préparer mentalement à voir du monde. Avec son t-shirt blanc et son jean pris à la va-vite dans sa valise, il ne dénotait pas tant que ça et ne craignait pas non plus d'attirer l'attention, son visage n'ayant pas été révélé pendant l'affaire. C'était davantage l'agitation qui l'incommodait. Se retrouver en société lui était encore aversif, bien que cela se soit légèrement amélioré par rapport aux premières tentatives. Le psychiatre lui avait dit de ne pas sauter les étapes et de prendre le temps de faire au fur et à mesure sans se brusquer. L'angoisse sociale ne pouvait pas se guérir du jour au lendemain. Il fallait avant tout des soins, et du temps. Et du temps, Liam allait en avoir à revendre à présent.

Il baisse les épaules et observe les va et viens de la foule à distance, le flot gagnant en intensité. Prendre plus d'une vingtaine de minute pour trouver la force de marcher en direction du centre ville, c'est triste quand on y pense... Mais Liam n'y pouvait rien, il ira quand il en aura le courage. Il n'y avait rien de mieux à faire. Perdu dans ses pensées, ses yeux azurs perdus dans le vide, le rouquin ne perçoit pas immédiatement la silhouette qui se détache de la marée humaine pour l'approcher.


778 mots
Revenir en haut Aller en bas

Sheera Baal

Sheera Baal
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2417

Région : Hoenn
Mar 11 Mai - 17:06
Je me promène dans Ho’ohale avec Nill. On s’était séparé, mais on s’était donné rendez-vous devant la mairie, bâtiment de la ville assez reconnaisable. Lui était partit à la bibliothèque, moi j’avais faim, j’étais partie m’acheter à manger puis visiter un peu le coin avec les pokémons, parce que Nill m’a laissé les siens. Mais, à l’heure du rendez-vous, il était pas là. Est-ce qu’il s’est perdu ? Il a pas vu l’heure ? Ce ne serait pas surprenant. Je décide donc d’aller à la bibliothèque le chercher. Mais impossible de le trouver. Je decide de ressortir et de réfléchir quelques secondes en regardant les passants dans la rue quand je vois quelqu’un que je connais. On dirait bien l’ancien collègue de Nill. A-t-il fait le déplacement jusqu’à Alola pour parler à mon frère ? Ce serait bizarre, mais pourquoi pas après tout. Il saura me dire où est Nill.

Je me lève et je me déplace vers le bonhomme en l’interpellant. Il ne semble pas m’entendre, comme s’il était perdu dans ses pensées. Je marche d’un pas plus vif, jusqu’à pouvoir lui attrapper l’épaule.

- Ohé, Samuel ! Tu ne m’entends pas quand je t’appelle ? Je oh !

Ce n’est pas Samuel. C’est un parfait inconnu. Du coup, je suis parfaitement gênée de lui avoir parler de cette façon. Je lâche un petit rire, je suis vraiment une idiote, parfois. Je crois que je rougis de honte. Finalement, je tripote mes cheveux histoire de détailler un peu plus l’inconnu. En fait, il ressemble à Samuel de dos, mais c’est tout. En face, c’est pas lui du tout. Samuel a les yeux verts et la peau bien plus claire.

- Je suis désolée, Monsieur, je vous ai confondu avec une connaissance à moi. Je ne vous embête pas plus longtemps, je suis désolée, vraiment, Monsieur.


La fouille, ça foire ! Q0p2

La fouille, ça foire ! AAee7lX

Sheera parle en #ff6600

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Steven pour l'avatar de Sheera et à Molly pour la signature.
Revenir en haut Aller en bas

Liam Nilson

Liam Nilson
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 15/04/2021
Messages : 135

Région : Alola
Mar 11 Mai - 19:52

La fouille, ça foire !, ft. Sheera Baal

Hum ? Perdu dans ses pensées, le rouquin relève la tête et se retourne, la voix provenant de derrière lui. Mais à peine eut-il le temps de faire ce geste qu'une main s'imposa sur son épaule et força la torsion de son dos. Pendant quelques secondes, il grimace. Non pas à cause de l'apparence de son interlocuteur ou de la douleur dans le bas de sa colonne vertébrale mais car le soleil lui arrivait en plein visage, l'aveuglant complètement et lui brûlant la rétine. Samuel ? Il cligne des yeux une fois, deux fois, avant de pouvoir distinguer correctement la silhouette qui se trouve devant lui : une femme de petite taille à la peau mâte et à la chevelure brune impressionnante. Quelques reflets violets semblaient y danser lorsque balayée par le soleil du matin. Liam avait beau faire le tour de ses connaissances, celle-ci était totalement inconnue au bataillon. D'ailleurs, Liam ignorait qu'il avait un double du nom de Samuel. La jeune femme l'avait sans doute confondu avec quelqu'un d'autre. Et cette hypothèse fut rapidement confirmée par la demoiselle elle-même. Le rouquin place une main au dessus de ses yeux en guise de visière pour se soustraire de la luminosité aveuglante et transformer sa grimace en un sourire poli. La brune semblait gênée, à son rire et à sa mine légèrement crispée. Rien d'étonnant lorsque tu attrapes l'épaule d'un parfait inconnu.

L'alolien glissa quelques mots se voulant bienveillant : "Il n'y a pas de mal... J'ignorais que j'avais un frère jumeau du nom de Samuel mais vous faite bien de me l'apprendre, je vais le garder en tête !" Son ton, humoristique, était loin d'être moqueur, bien au contraire. L'humour était son mécanisme de défense face au malaise, en toute circonstance. C'était un "toc" contre lequel il ne pouvait malheureusement pas lutter. "Vous excusez pas avec autant de monsieur, j'ai l'impression d'être un grand-père... J'ai pas encore passé la trentaine, je vous l'assure," ajouta-t-il avec une moue dubitative sur son beau visage.
Liam changea de position sur son banc, se tournant totalement de profil pour être plus à l'aise que tordu comme il l'était, sa main toujours en guise de visière. Qu'il regrettait de ne pas avoir pris de casquette en s'habillant ce matin. Et ses lunettes de soleil. Il souffla un rire, s'accoudant alors sur le dossier du banc, avisant la demoiselle. Liam était confiant en ses capacité de sociabilisation en un pour un. Il avait l'habitude avec sa blonde à roulette. Il n'avait qu'à penser qu'il parlait avec Emy et ça roulait tout seul. Blonde à roulette, roulait... Ta ferme Liam avec tes blagues mentales. Au moins, cela l'aidait à ne plus penser à son affrontement avec la foule citadine à venir. Il inclina la tête sur le côté, curieux. "Vous avez perdu ce Samuel ? Je peux... Peut-être vous aider ? Ne vous sentez pas obligée surtout. J'ai juste beaucoup de temps libre, là. Donc..." C'était une proposition dénuée de tout intérêt. Seulement, Liam avait du temps à perdre. Et, quelque part, une forme de galanterie. Si cette femme cherchait quelqu'un ou était perdue, il pouvait bien prendre le temps de lui donner un coup de main. Certains penseraient que c'est sexiste de se dire qu'une femme ne peut pas se débrouiller seule. Mais au delà de la question de genre, Liam aurait agit de la même manière avec n'importe qui. Il n'aimait tout simplement pas laisser une personne dans le besoin ou dans la galère. Il connaissait un peu trop bien le fond du trou pour souhaiter à qui que ce soit d'autre de s'y trouver, même son pire ennemi. "Je m'appelle Liam au fait", ajouta-t-il, conscient que se présenter était déjà la moindre des choses. "Ca me colle mieux que Samuel, non ?"

Attendant une réponse, il joua des épaules pour se les dénouer légèrement, celle que son interlocutrice avait agrippée encore légèrement douloureuse. Elle avait une sacrée poigne, cela ne semblait pas être le genre de fille qu'il faille vexer ou mettre en colère. Au moins, avec Neeko, Liam avait une certaine expérience dans le domaine !


738 mots
Revenir en haut Aller en bas

Sheera Baal

Sheera Baal
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2417

Région : Hoenn
Ven 28 Mai - 18:52
Je me sens honteuse d’avoir parlé comme ça à un inconnu. Surtout quand il ressemble pas du tout à Samuel, finalement. Je sais pas si le rouge me monte au joue, peut-être bien, mais je m’excuse. Au moins l’inconnu le prend sur la rigolade avant de me proposer son aide. Il est sympa lui, je lui broie presque l’épaule, mais il m’aide quand même.

- Non, je n’ai pas perdu ce Samuel. J’ai perdu mon frère et Samuel est son ancien associé, alors, je pensais qu’il était venu jusqu’ici pour discuter de détails compliqués avec mon frère. Mais bon, c'était vous.

Je suppose que j’ai plus qu’à reprendre mes recherches et me débrouiller toute seule. Je soupire d’avance. Je vais perdre du temps, tout ça parce que ce crétin de frère est pas foutu de vérifier l’autre et d’être à l’heure à un rendez-vous ! Tu m’étonne qu’il reste célibataire s’il fout des lapins à tout vas ! Je le cognerais quand je le reverais cet idiot. Il va m’entendre.

"Je m'appelle Liam au fait. Ca me colle mieux que Samuel, non ?"
- Enchantée, je suis Sheera. Ne vous sentez pas obligé de m’aider. Vous n’avez rien à y gagner, en plus.

Même si je ne suis pas vraiment en position de cracher sur de l’aide. C’est impossible de trouver une personne dans cette marre de gens. Si seulement Nill savait décrocher son portable, je n’aurais pas ce problème. Je vais lui rompre le cou.

- J’espère que je ne vous ai pas fait mal à l’épaule.

Manquerais plus que ça, tiens. Non puis chuis pas une barbare non plus. Je suis un cataclysme, mais pas à ce point non plus.


La fouille, ça foire ! Q0p2

La fouille, ça foire ! AAee7lX

Sheera parle en #ff6600

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Steven pour l'avatar de Sheera et à Molly pour la signature.
Revenir en haut Aller en bas

Liam Nilson

Liam Nilson
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 15/04/2021
Messages : 135

Région : Alola
Sam 29 Mai - 14:15

La fouille, ça foire !, ft. Sheera Baal

Sheera, donc ? Le rouquin nota le nom de la demoiselle dans un coin de sa tête, opinant du chef à sa remarque. S'il lui proposait de l'aider, ce n'était pas pour revenir sur sa parole une seconde après. Elle semblait gênée et l'Alolien espérait pouvoir la mettre à l'aise. Il se gratta la joue de l'index : "Il n'y a pas de soucis pour l'épaule, je suis loin d'être en sucre !" Il laissa échapper un petit rire amusé, affichant une moue se voulant affirmée. Il ajouta d'un ton plus doux : "Aussi, je ne proposerais pas d'aider si ça ne me faisait pas plaisir également, ne vous en faites pas." Et puis, d'une certaine manière, la présence de la métisse serait un petit bouclier face à la foule qui déambule dans le centre ville, une sorte de point sur lequel Liam pourrait facilement se concentrer et oublier la marée humaine autour. Au final, il avait quelque chose à y gagner, même s'il ne prenait pas la peine de l'expliquer davantage à l'égarée. Après tout, est-ce que beaucoup de monde aimerait entendre qu'ils sont utilisé comme un bouclier humain ? Accompagnant sa parole de gestes, le rouquin se leva de son banc, soufflant avec amusement : "Je comptais me rendre à la boulangerie après ma petite pause, on peut essayer de trouver votre frère sur le chemin si vous voulez, cela fera d'une paire deux coups. A quoi il ressemble exactement ?"
Attendant la réponse de la charmante compagnie, Liam entama une première avancée vers la grande rue piétonne et commerciale, d'un pas se voulant calme. Une légère anxiété commençait déjà à pointer dans sa poitrine à chaque fois qu'il pensait apercevoir des visages dans la foule mais il fit de son mieux pour réprimer la sensation suffocante qui lui montait dans la poitrine. Il tenta de se distraire, volontairement loquace : "Vous êtes de la région ?" Question bateau mais qui aurait peut-être l'avantage de lancer une plus grande conversation, pouvant éloigner le rouquin de ses sensations corporelles au profit de ses pensées et de ses paroles.


370 mots
Revenir en haut Aller en bas

Sheera Baal

Sheera Baal
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 16/10/2014
Messages : 2417

Région : Hoenn
Dim 19 Sep - 18:52
Liam, qui est décidément gallant jusqu’au bout des ongles, insiste pour m’aider à rechercher Nill et me demande même une photo. Je sors mon téléphone pour lui montrer une photo de nous deux, qu’on a prise à notre arrivée à Alola.

- C’est l’homme sur cette photo. Plutôt grand, pas très épais, des longs cheveux noirs bleutés, des yeux bleus, la peau blanche. C’est mon frère, Nill.

Il va se dire qu’on ne se ressemble pas, car je doute qu’il manque de tact pour exclamer à voix haute une évidence, mais il aura raison. On a aucun lien de sang, après tout. Après, théoriquement, on a reçu la même éducation, donc je comprends pas qu’il puisse être aussi distrait. Et crétin. Je suppose que c’est son charme.

Avec Liam, on commence à parcourir la foule. Et mon camarade de recherche ne semble pas très à l’aise au milieu de tout ces gens. J’allais lui dire qu’il n’a pas à se sentir obligé de m’aider quand il commence à engager la conversation.

- Non, ma famille vit à Hoenn. Je suis juste venue en voyage à Alola avec mon frère. Il m’a dit qu’il voulait juste visiter la région, mais je sais qu’il a une raison précise à sa venue ici. Enfin, j’apprécie le voyage. Vous êtes du coin, vous ?

Je n’ose pas me dire que non, ce serait juger sur les apparences, même si on m’a beaucoup dit que je ressemblait aux natifs du pays depuis mon arrivée. Je crois qu’on essaye de me faire passer un message, mais je n’en suis pas certaine.

Je marche en scrutant la foule quand la personne qui marche devant moi s’arrête brusquement et je finis, fatalement par lui rentrer dedans. C’est le risque avec les grosse foule. L’homme devant se retourne pour me regarder, mécontent.

- Mais regardez où vous allez, j’ai faillit renverser ma boisson par votre faute.
- Fallait pas vous arrêtez comme ça, aussi, là ! Quelle idée !

Tu veux être incisif ? Tu vas être servi. Fallait pas me parler comme à un chien. Je lui décoche un regard plus que noir et je passe de côté, avant de regarder Liam.

- Ah lala ! Les cons sont partout décidément, même dans une région sympathique comme celle-ci !


La fouille, ça foire ! Q0p2

La fouille, ça foire ! AAee7lX

Sheera parle en #ff6600

Merci Iago, pour le sprite de Sheera. Merci à Steven pour l'avatar de Sheera et à Molly pour la signature.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ho'ohale-