Le deal à ne pas rater :
Pokémon EV06 : où acheter le Bundle Lot 6 Boosters Mascarade ...
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
» Prison d'obsidienne

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 173

Région : Galar
Mer 14 Fév - 7:09
Le hall était la pièce la plus malaisante qu'ils aient traversé. La pancarte de sortie de secours clignotait aléatoirement, signe d'un mauvais contact électrique. Une fenêtre, mal fermée, laissait filtrer un léger courant d'air qui donnait un bruit de film d'horreur à toute l'école. Même Trice ne faisait plus la maline. Surtout qu'ici, impossible de passer par un couloir annexe pour éviter la grande salle. Ils seraient obligés de traverser. Kai proposa de longer les murs et même de s'accroupir dès qu'ils seraient au niveau des fenêtres. Ce qui fut proposé fut fait, Kai ayant un léger pouvoir décisif du fait de son âge et de son temps passé dans cette école. Mais quand ils arrivèrent à la première fenêtre. Béryl ne se baissa pas, regardant même avec curiosité la cours extérieur. Aucune lumière, aucun signe qu'ils avaient été repéré. Non... Personne ne savait qu'ils étaient là de nuit. Ul rassura ses camarades mais, ils continuèrent quand même à rester près des murs.
Dans le couloir des salles de classe, il n'y avait pas une seule lumière. À force de se déplacer dans le noir, leurs yeux s'étaient habitués mais, Kai laissa quand même la porte du hall bloquée pour laisser filtrer un peu de lumière clignotante flippante. Se sentant rassuré.e, Béryl fila directement jusqu'au local et ouvrit la porte. Du moins, ul essaya car, elle était fermée à clé. Ul souffla d'impatience. Ils étaient si près de découvrir les mystères de l'école et se retrouvaient coincés devant un simple rectangle en bois.

- On peut ouvrir avec un tournevis, proposa Tricia en chuchotant. J'en ai vu un dans la salle de math !

Il n'y avait pas qu'un simple tournevis mais carrément toute la trousse à outils. Personne ne savait si c'était l'agent d'entretien qui l'avait oublié ici où si madame Dupont s'en servait pour torturer les élèves. Ils prirent toute la trousse, des fois qu'un simple tournevis ne suffirait pas. Kai s'inquiéta de la méthode de la jeune fille. Il craignait que celle-ci dévisse les gonds et qu'ils se retrouvent obligés de carrément sortir la porte.

- Mais non ! Je vais me servir du tournevis pour déverrouiller la serrure. Je l'ai déjà fait chez moi quand mon père m'enfermait dans ma chambre. Mais ne faites pas de bruit, il faut que je me concentre.

Ils laissèrent un peu d'espace à Tricia, la regardant coller son oreille à la porte tout en remuant son tournevis dans la serrure. Le peu de lumière les empêchait de voir son expression mais, Béryl était sûr.e qu'elle était si concentrée qu'elle fixait le vide, les yeux grands ouverts, clignant à peine. Au bout de quelques minutes, elle grogna et changea d'outil pour un tournevis plat plus long. Cette fois ce fut la bonne car, elle réussit à faire raisonner le loquet du premier coup. Elle ouvrit la porte avec un petit cri de victoire :

- TADA !

- Il y a bien des escaliers ! Oh cool ! Une lampe torche !

Les escaliers descendaient et une étagère en fer juste à côté leur fournissait une tonne d'outils. Preuve que cette pièce servait aussi de local d'entretien. Le tournevis termina dans les poches de Tricia, qui se dit qu'il serait son meilleur ami si elle se retrouvait encore enfermée dans une chambre. Kai s'énerva sur Béryl qui avait allumé la lampe, refermant précipitamment la porte du local du eux. La pièce était toute petite et les escaliers descendaient assez loin. Les enfants n'étaient pas très rassurés, particulièrement le plus âgé qui déglutit de manière assez sonore. Il prit la lampe torche des mains de Béryl. Même s'il était un peu nerveux, il n'était pas question d'abandonner si près du but. Mais il préférait passé devant, prenant son rôle de grand frère au sérieux.

664 mots
Apparition d'un pokémon sauvage (siège du géant)


Avatar par Tori
Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Mer 14 Fév - 14:22
Prison d'obsidienne - Page 3 37
Goupix lv35 apparaît!




Que voulez-vous faire?



avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 173

Région : Galar
Lun 26 Fév - 7:27
Ils arrivèrent alors à une grande salle en ciment d'où une odeur forte et nauséabonde les prirent à la gorge. Tricia se cacha le bas du visage avec son sweet, cherchant un pokémon en décomposition qui aurait pu expliquer une telle odeur.


- C'est pas ça, dit Kai très sûr de lui. C'est chimique comme odeur.

- Ouais... ça sent comme la cuisine de mon père après un grand nettoyage.

Du détergent peut-être, en tout cas ils sentaient une forte odeur de javel. Tricia trouve un interrupteur qui leur apporta une bonne source de lumière, leur permettant de lâcher la lampe torche. Il n'y avait aucune fenêtre et la porte du cagibi était assez loin pour qu'ils ne se fassent pas repérer. Une grosse machine avec une énorme cuve prenait toute la place. D'une couleur cuivrée, elle ronronnait tranquillement, signe d'un mécanisme bien rôdé. Juste à côté, une table avec des papiers traînant un peu partout dessus malgré un beau range document inutilement vide. Une chaise roulante que Kai s'empressa d'utiliser, poussant un soupir de soulagement, comme s'ils marchaient depuis des heures. Et enfin, une grosse étagère en ferraille où du matériel était encore entreposé. Tricia grogna qu'ils avaient trouvé la chaudière et qu'il n'y avait aucun mystère à dévoiler sous l'école. Maintenant, le mieux à faire était de gentiment retourner à l'internat pour aller se coucher. Kai bailla longuement en guise de réponse positive alors que Béryl ne voulait toujours pas abandonner. Ils étaient venus jusqu'ici, ce n'était pas pour faire machine arrière tout de suite. Ul s'empressa de mettre le nez dans l'étagère, cherchant un indice qui ne pourrait se trouver qu'ici. Ul s'intéressa de près à un drôle de dispositif qui lu rappelait l'arrosage automatique de son père. Un tuyau plein de petit trou. Pourtant, il n'y avait pas de potager ici et ça lu paressait étrange que l'homme de ménage s'occupe aussi d'entretenir le carré de pelouse alors qu'il semblait toujours en friche. Le gros de la cours de l'école était bétonnée. Béryl remarqua alors que le dispositif s’emboîtait avec les drôles de tuyaux en cuivre, en cuivre comme la machine. La chaudière serait alors raccordé au système d'arrosage. Ça lu paressait bizarre mais, pas impossible dans son esprit. C'était de l'eau après tout.
Kai avait abandonné l'idée de chercher et commençait à reprendre la nuit sur la chaise roulante. La jeune fille avait comprit que Béryl ne lâcherait pas aussi facilement l'affaire. Cherchant toujours à se montrer arrangeante avec lu, elle s'était mise à fouiller dans les papiers qui traînaient sur le bureau. Béryl avait gardé la barre d'arrosage, grattant les petits pions en caoutchouc qui servaient de pulvérisateur. Pour y avoir déjà touché, ul savait que ça devait être mou et assez drôle à toucher. Sauf que là, le plastique était dur et friable, comme s'il était très vieux ou endommagé.

- Repousse... Max repousse. Regarde Béryl ça !?

Elle avait trouvé une fiche technique d'un produit. Béryl reconnu du coin de l’œil l'étiquette qui se trouvait sur l'étagère. Il y avait plein de bidons de cette marque mais, ul n'y avait pas fait attention. Pensant qu'il s'agissait de produit d'entretien, type javel.

- Le max repousse, meilleur système de protection contre les pokémons. Quelques pulvérisations et plus aucun pokémon ne s'approchera de vous. Durée d'effet, deux à trois heures.

Les deux adolescents se regardèrent, un large sourire de connivence. Ils avaient trouvé. Tricia poussa un cri de joie avant de sauter sur la chaise roulante pour la secouer et réveiller Kai qui somnolait de plus en plus. Elle cria qu'ils avaient trouvé alors que Béryl contrôlait les bidons. Il y en avait cinq de dix litres ainsi que trois barils avec la même étiquette. Vu la quantité, l'école ne se servait pas que de quelques pulvérisations pendant quelques heures. Ul finit par faire le lien avec la machine. Il ne s'agissait pas d'une chaudière mais, d'un système complexe raccordé partout autour de l'école. Les adolescents trouvèrent les schémas qui faisaient le tour de l'école et même un peu plus loin, expliquant le témoignage de la fille.

- Mais oui ! Il a dû sentir le max repousse ! Et comme il ne supportait pas l'odeur, il a préféré péter la vitre de la voiture plutôt que s'approcher plus !

Tout s'expliquait, tout s’imbriquait parfaitement. Béryl était euphorisé.e par la découverte et la résolution du mystère. Ul était même prêt à stopper toute cette machine, à condition de trouver comment faire. Cette fois, Kai l'attrapa. La machine était dangereuse, selon lui, il ne fallait pas faire n'importe quoi avec. Même s'ils trouvaient l'interrupteur, ils ne savaient pas ce qui se passerait. Peut-être que la machine exploserait et qu'ils se retrouveraient asperger de ce produit chimique qui sent la javel et qui repousse les pokémons.

- T'imagines ! On deviendrait des repousses naturelles pour les pokémons ! Plus aucun pokémon ne voudra s'approcher de nous...

Bien sûr, Tricia en faisait des caisses, en bonne actrice de coordination qu'elle était. Et même si Béryl se dégageait en disant à Kai que sa théorie était trop loufoque pour arriver, ul avait quand même un doute. Ul voulait arrêter la machine et laisser les pokémons revenir. Mais ses camarades étaient épuisés et n'avaient pas envie de s'attirer plus d'ennuis. Ul se dit que pour ce soir, il n'y aurait pas plus. Et maintenant qu'ils savaient comment venir, ul n'aurait qu'à les convaincre le lendemain.

969 mots
Capture:


Avatar par Tori
Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 18644

Lun 26 Fév - 21:25
Goupix est capturé!
Mimiqui gagne un point d'expérience!




Que voulez-vous faire?



avatar ©️ Cori Cometti ©️ minillustration
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 173

Région : Galar
Jeu 7 Mar - 7:19
- Nan j'ai encore perdu... J'ai passé plus d'une semaine à entraîner mes pokémons ! J'ai même réussi à faire évoluer Olivini en Olivado mais, il n'y a rien à faire...

- Ah ouais ? Il a prit le type eau ? Il ressemble à quoi maintenant ?

- Mon vieux dit qu'il faudrait que je capture un type feu mais, il n'y en a pas dans le coin. Il faudrait qu'on aille jusqu'à Cuchalaga pour essayer de trouver un Passerouge. Sauf que... Bah ça fait déjà plusieurs mois il en a marre... Il a envie de rentrer au pays... Je peux pas lui en vouloir... Moi aussi j'ai envie de rentrer mais... ça me fait chier d'abandonner...

Béryl ne dit rien. Sa question avait été complètement ignorée et ul ne savait pas trop quoi dire à Soan. D'un côté, ul avait bien envie de le pousser à continuer. Ça faisait des semaines qu'il s'entraînait d'arrache pieds, il ne fallait pas jeter tous ses efforts à la poubelle comme ça. Mais, s'il abandonnait, ça voulait aussi dire qu'ils allaient revenir à Galar. Soan serait alors un peu plus près de lu. Et son rêve de partir à l'aventure avec son meilleur ami serait plus facilement réalisable. Ul grimaça, ne sachant pas trop quoi dire, ul finit par bredouiller que peut-être il avait besoin d'attraper des pokémons de sa région d'origine. En tant que Galarian, il serait plus facile de dresser des pokémons de Galar. Un silence gênant s'installa avant que Soan se mette à rire de la logique bancale de san ami.e. Ils rigolèrent et enfin Béryl eut la possibilité de lui parler des dernières nouvelles. Malheureusement, le surveillant n'était pas loin et furetait trop près pour que Béryl puisse parler en toute liberté. Ul fit signe à Tricia qui était occupée à refaire ses longs ongles manucurées au lieu de profiter de l'heure de son téléphone puisque mademoiselle avait le privilège de l'avoir quand elle voulait. La jeune fille, parfaitement éclairée, compris qu'elle devait faire diversion pour san ami.e. Elle se leva, le vernis pas encore sec pour aller réclamer son téléphone au surveillant. Elle resta même avec lui après l'avoir récupéré, l'embauchant pour faire ses recherches en ligne car, elle risquait de faire foirer tout son vernis si elle pianotait maintenant sur son portable. Profitant de cette parfaite diversion, Béryl se mit à raconter à Soan ce qu'ils avaient découvert sous le pensionnat la nuit dernière.

- C'est une machine énorme dans le sous-sol qui pulvérise du max repousse partout autour de l'école. Aujourd'hui j'ai même trouvé les tuyaux en bordure des champs. C'est à cause de ça que les pokémons ne viennent jamais ici. Ils font croire que c'est la dévotion de la vieille Sainte-Helen mais que dalle ! C'est leur machine de l'enfer !

- Whaaaaaat ! C'est dingue ! Tu vas la péter ?

Les yeux de Béryl s'ouvrirent comme des soucoupes, ravie que son ami ait la même idée que lu. Cette machine était une honte à l'univers pokémon, elle ne pouvait pas rester en état de fonctionnement. Donc oui, bien sûr qu'ul allait stopper la pulvérisation du max repousse. Mais pour le moment, ul ne savait pas trop comment s'y prendre. Cette machine inconnue pourrait exploser s'ul toucher à n'importe quoi. Pas question d'être recouvert de cette substance. La blague de Tricia résonnait dans un coin de sa tête avec son propre rire jaune en arrière plan. Mais Béryl n'allait pas avouer ses craintes à son meilleur ami. À la place, ul lui dit simplement qu'ul était en train de préparer son plan. Ul resta évasif et faisait croire qu'ul était le cerveau de l'affaire alors que Kai refusait catégoriquement qu'ils touchent à quoi que ce soit. Tricia serait facile à convaincre mais, il fallait vraiment que tout soit préparé sinon elle se tournera du côté de Kai.
Les deux amis bavardèrent encore un peu, repoussant de quelques minutes l'heure de liberté mais, le surveillant se débarrassa de Tricia et récupéra tous les téléphones, menaçant de raccourcir le temps pour le lendemain. La menace ne lu fit pas peur. Pour le moment Béryl n'avait qu'une chose en tête, trouver un moyen de mettre la machine de max repousse hors d'état de servir.


752 mots
Apparition d'un pokémon sauvage (siège du géant)


Avatar par Tori
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 16636

Ven 8 Mar - 21:42
Prison d'obsidienne - Page 3 37
Un Goupix lvl 35 apparaît !



avatar ©️ Cori Cometti ©️ 柚木昌幸 (minillustration)
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Béryl Glimmer

Béryl Glimmer
Coordinateur Galar

C-GEAR
Inscrit le : 17/05/2022
Messages : 173

Région : Galar
Mer 27 Mar - 7:19
- Tu veux boucher les pshitpshits à max repousse ?

- Ouais c'est ça ! Avec un truc bien collant ?

- Genre la purée de la cantine ?

En guise de présentation bien parlante, Tricia prit une fourchette dans son assiette et leva assez haut avant de la retourner. Rien ne tomba tant la préparation tenait au corps. Béryl et Kai rigolèrent. L'idée n'était pas mauvaise mais, la purée ne résisterait pas à l'eau. Le plus âgé eut une meilleure idée, la glu des cours d'art plastique. Efficacité sûre et temps de pose très court. Parfait pour leur petite entreprise. Par contre, il fallait absolument savoir où il y avait des pulvérisateurs et avoir assez de tube de glu.

- Je m'occupe d'aller chercher les plans au sous-sol ! On pouvait voir tous les endroits où le max repousse étaient pulvérisés.

- Ok ! Kai et moi, on s'occupe de la colle ! On va jouer un sale tour à cette nunuche de prof !

Béryl était ravi.e, après avoir cogité toute la nuit, ul avait réussi à trouver un plan. Même Kai était prêt à s'engager auprès de lu. Aucun doute qu'avec tous les pulvérisateurs bouchés, la machine allait surchauffer et exploser. Un bon moyen de la mettre hors service pour toujours. Le groupe s'organisa, Béryl devrait attendre cette nuit pour repartir fouiller le sous-sol. La journée n'était pas sûre et ils avaient vu l'homme de ménage tourner autour du faux placard. Ce n'était peut-être que pour changer une ampoule mais, ils étaient quand même sur leurs gardes. Kai et Tricia allaient entrer en action dans l'heure qui suivait. Ils avaient justement cours d'art plastique et comme il faisait beau, leur professeur allait poursuivre l'étude extérieure. Tricia, qui était très bonne en la matière, allait occuper la prof pendant que Kai prétexterait une envie fulgurante d'aller aux toilettes. La jeune fille se lança dans la création d'une petite scénette qui se devait très réaliste pour duper tout le monde.

- Dès le début du cours faut que tu marches lentement en te tenant le ventre. Et tu fais des grimaces en te plaignant que tu es dérangé. Surtout, tu dis pas que t'as mal au ventre ! À un moment, quand on sera dehors, je vais m'éloigner de toi en disant que t'as lâché une caisse puante ! Et quand j'irais voir la prof pour lui montrer mon travail, c'est là que tu vas courir aux toilettes. Mais genre littéralement ! Tu cours ! Même pas tu demande l'autorisation parce que t'as pas le temps !

Les trois rigolèrent, s'imaginant toujours plus de détail pour rendre la scène réaliste. Béryl s'ajouta, proposant de dire qu'ul entendait les gros gargouillis du ventre de Kai. L'adolescent était d'accord avec tout, n'ayant pas peur du ridicule et les arguments de Béryl avait fini par le convaincre. Ce n'était pas normal qu'aucun pokémon ne puisse s'approcher de l'école. Et la pulvérisation constante de Max Repouss risquait aussi de nuire à la nature et l'écosystème. Le proviseur était un terroriste biologique ! Peut-être qu'ul avait un peu abusé sur ce point. Mais Kai souhaitait voir les pokémons revenir par ici. Le pensionnat était déjà un endroit plutôt morose alors l'absence de pokémon assombrissait encore plus les lieux.

- Y a pas de souci ! Vous pouvez compter sur moi ! Je vais direct aller dans la réserve de la prof et remplir mes poches de tube de glu qu'elles vont déborder !

- Pas trop quand même ! Faudrait pas que tu te fasse choper.

- Haaaaaaaaaaaaaaaaaan ! J'ai une trop bonne idée ! Pendant que tu seras en salle d'art plastique ! Prend de la gouache maron et tu t'en fous sur les mains ! Et dans les toilettes des gars aussi ! Ça va être dégueu ! Tout le monde va y croire !

- Pas si tu continues de hurler car tout le monde va comprendre que c'est fake !

Mais les trois amis recommencèrent à rire, ne faisant que peu attention aux autres élèves de la cantine qui les ignoraient, trop habitués à leurs rires.

699 mots
Fuite:


Avatar par Tori
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 27143

Mer 27 Mar - 7:19
Le membre 'Béryl Glimmer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°1' :
Prison d'obsidienne - Page 3 Fuitec10


Prison d'obsidienne - Page 3 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Cori Cometti ; signature ©️ Alan White.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Galar - 8E G E N :: Plaines Sauvages-