-30%
Le deal à ne pas rater :
Continental Edison Aspirateur balai vapeur 1600W – Blanc
55.99 € 79.99 €
Voir le deal

 
» CONCOURS DE COORDINATION n°58 - Catégorie 3

Kiana Wai

Kiana Wai
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 27/02/2019
Messages : 63

Région : Alola / QG Elite 3
Dim 8 Mai 2022 - 17:40
Me voici de nouveau en voyage à l’extérieur, un voyage pour organiser un nouveau grand concours de coordination. Ça en est ridicule, j’ignore pourquoi j’ai accepté. Je dois avouer qu’il s’agit d’une situation des plus ironiques et cela ne me plaît pas. Depuis le début du scandale concernant mon père, le Comité me suggère fortement de démissionner de mon poste de Maîtresse de l’Élite. Cela est attendu avec impatience... Même si le conflit ne me concerne pas directement, il semblerait que cela fasse de la mauvaise publicité à l’organisation. Les médias en font ce qu’ils veulent, faussant la vérité ou en ajoutant beaucoup trop de sensationnalisme. Si le monde est trop imbécile pour se rendre compte que mon père est la victime dans cette affaire, ou que le monde m’associe à ce scandale, ce n’est en rien de ma faute. Ainsi, pour le moment, je tiens mes positions. La vérité sera bientôt dévoilée, puis tous s’excuseront pour leur comportement minable à mon égard et envers ma famille. Surtout envers ma famille. Ma mère ose à peine sortir de la maison à cause de cette histoire et des réactions. J’aimerais qu’elle ait une force de caractère inébranlable.

De voir que cette histoire l’affecte à ce point, que sa vie ne peut plus être normale, me frustre énormément. J’ai été contrainte par le Comité à ne pas prendre part à des entrevues à ce sujet, sinon j’aurais dit haut et fort ma façon de penser. La délicatesse et le savoir-être de la haute société n’ont plus rien à faire dans ce procès. Les médias et tous les menteurs qui sont impliqués de près ou de loin méritent que quelqu’un les ébranle, que quelqu’un leur fasse voir à quel point ils sont des charognards. Assister au salissage de la réputation de mon père sans être libre de pouvoir le défendre... Je suis incapable de ne pas y songer et de taire ma rage.

Mes employeurs le savent très bien, et voilà pourquoi ils ont tenu à ce qu’un membre du Comité m’accompagne pour le lancement du concours de coordination. Tout se passera différemment, je dois m’en tenir au script qui m’a été remis, que je suis censée apprendre et réciter par cœur. En gros, ne plus être moi-même, prendre le rôle d’une actrice dont la vie n’est pas complètement chamboulée. Cela fait partie de mon contrat pour cette fois. Si je ne le respecte pas, je serai congédiée. Ce ne sera plus qu’une forte suggestion de la part du Comité... Être mise au pied du mur de la sorte ne me plaît pas du tout. Je n’ai pas eu l’occasion de discuter de mes soucis avec mes collègues, bien que je serais curieuse d’obtenir leur avis sur la question. Risqueraient-ils leur poste pour rester fidèles à eux-mêmes? D’un autre côté, il est facile de répondre à une telle question sans vivre la situation, sans la comprendre et y avoir tous les éléments. Je ne les connais pas assez personnellement pour deviner les réponses qui me seraient données. Il faut dire que j’ai été isolée ces dernières semaines. J’ignore s’il y a une part de volontaire de la part des autres maîtres Élite. Ou ont-ils été contraints de m’éviter?

Je me questionne aussi au sujet de Renaldo. Il m’adresse à peine la parole, il ne fait plus de blagues déplacées et désagréables. C’est comme si lui aussi est contraint de ne plus agir naturellement en ma présence. Je soupçonne qu’il soit présent que pour les apparences. De mémoire, sa dernière apparition publique date de quelque temps. Gère-t-il toujours mon emploi du temps? J’en doute. Il se tient loin de moi et paraît si sérieux qu’il semble être une autre personne. La situation doit peser sur ses épaules, sans doute qu’on lui a demandé d’être irréprochable, ce qu’il n’était pas jusqu’à présent. Pour ce dernier point, ce n’est pas un mal. Après tout, sa carrière dépend énormément de la mienne. Pourra-t-il poursuivre en tant qu’agent si je devais être congédiée ou si je démissionne? À dire vrai, je m’en fiche. Ces pensées ne servent qu’à m’occuper l’esprit...

Ce fut le chaos dès mon arrivée au dôme, de nombreux journalistes espéraient tirer quelques mots de ma part. Évidemment, leurs questions n’avaient aucun lieu avec l’événement d’aujourd’hui. J’aurais aimé pouvoir parler librement, mais devoir être interrompue, cela facilite le travail aux médias pour couper mes propos là où cela les arrange. Je suis donc restée muette, arborant malgré moi une mine sévère. Dès que je le pourrai, je retourne chez mes parents et j’effectuerai des réparations de voitures pour me défouler. Mieux, j’irai au stand de tir! J’imprimerai le visage de tous ceux qui traînent dans la boue ma famille, cela me motivera d’autant plus.

Me voici maintenant sur scène. J’ai dû plier aux demandes du vieux du Comité quant aux vêtements que je porte. Je ne croyais pas qu’il irait jusque là. Il a fortement insisté pour que je ne dise pas un mot de plus que ce qui est inscrit sur le texte que je dois réciter. Devoir me présenter devant cette foule et les accueillir d’un sourire ne me vient pas naturellement. Je dois le forcer. Cette annonce sera brève tout comme mon passage sur la scène. « Bienvenue au lancement de ce nouveau concours de coordination! » En mentionnant ces mots avec moins d’enthousiasme que d’habitude, en maudissant aussi le Comité qui me place dans une telle situation, j’ai l’impression de moins aimer la discipline, d’avoir moins d’intérêt... et cela me fâche d’autant plus. « Pour ce concours, les coordinateurs auront la chance de travailler avec un thème offrant de multiples possibilités : Les sept péchés capitaux! » De mon point de vue, nul besoin de présenter plus longuement le thème. J’adresse donc un bonne chance aux participants ainsi qu'un salut au public avant de me retirer de scène sans plus de formalité.
À ce stade, je n'ai plus rien à perdre.


LES RÈGLES.
  • Catégorie accessible uniquement aux coordinateurs et dresseurs possédant 5 rubans ou plus. Eux seuls peuvent poster ici !

  • Vous avez le droit à 2 pokémons (ou moins si vous le souhaitez), pas plus. Vous pouvez utiliser un maximum de 3 attaques (attaques différentes ou trois fois la même, le compte est identique) par prestation.

  • Le thème de ce concours est LES SEPT PÉCHÉS CAPITAUX.

    La difficulté et la subtilité résident dans la manière d’être original tout en nous faisant comprendre de quoi il est question, à travers votre prestation. Il faut que la compréhension du thème se retrouve à la lecture et qu'un spectateur dans la salle, inRP, puisse TOUT SAISIR de ce que vous voulez faire passer.
Vous pourrez apporter des précisions, si vous le désirez, entre balises spoilers, en fin de prestation. Pour autant, ce ne sont là que des compléments d’informations, mais rien de déterminant dans la compréhension du texte, qui doit parler de lui-même aux membres du jury.

Vous avez jusqu’au dimanche 5 juin 2022 aux environs de 20h (heure française) pour poster votre prestation.

N'oubliez pas d'indiquer à la fin de la presta (en même temps que le détail de la prestation en résumé) :
Code:
Est-ce que je veux un récapitulatif des votes sur ma prestation à la fin du concours ? oui / non / seulement si victoire/défaite

Bon concours et bonne chance à tous !


CONCOURS DE COORDINATION n°58 - Catégorie 3 Stamp_20 CONCOURS DE COORDINATION n°58 - Catégorie 3 Signa211
Autres comptes:
Revenir en haut Aller en bas

Kiana Wai

Kiana Wai
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 27/02/2019
Messages : 63

Région : Alola / QG Elite 3
Dim 24 Juil 2022 - 22:25
Les prestations ont le mérite de me divertir, surtout celles en catégorie deux. Je présume que le thème y joue pour beaucoup. Dans un sens, il est plutôt ironique avec ma situation..., mais il vaut mieux que je n’y songe pas maintenant. Mon rôle de juré est prioritaire, tout le reste doit se taire pour le moment. Mon crayon note de façon presque machinale mes pensées quant aux critères. Je me laisse divertir, cependant pas au point d’en oublier qu’il s’agit d’une compétition en soi. Une compétition entre le coordinateur sur scène et lui-même. L’avantage de suivre les événements même lorsque je ne suis pas la responsable du concours est de voir l’évolution de certains coordinateurs, de les voir se dépasser chaque fois. Il y a des noms qui marquent, qu’on espère voir un jour à l’Élite. Nous avons besoin de relève puisque notre travail de maître coordinateur n’est pas éternel. Après tout, je me trouve déjà sur la corde raide. Si le Comité trouve quelqu’un de solide pour me replacer, mon temps m’est compté. Puis quand toute l’histoire concernant mon père sera terminée, que la vérité sera dévoilée, ils seront les idiots qui m’ont renvoyé pour aucune raison valable. J’attends de grandes excuses de leur part.

Suite aux diverses prestations, les délibérations s’amorcent. Je précise mes points et ma pensée sans aller dans le grand détail. Au moins, les autres membres du jury sont plutôt d’accord avec ce que je soulève et ne cherchent pas à aller plus en profondeur. Je ne suis pas dans un état à vouloir des débats interminables. Peut-être est-ce la raison pour laquelle ils n’argumentent pas. Tant mieux. Je peux voir leurs notes aussi, elles ressemblent aux miennes. Les fautes majeures ont été dites ainsi que les bons coups. Rien ne m’a échappé, donc les résultats sont prêts à être divulgués. L’attente peut être difficile à gérer pour les coordinateurs, bien qu’ils doivent apprendre à composer avec. Cela dit, une personne qui sait avoir respecté tous les critères devrait avoir confiance en elle. Bref, je me lève de la table de délibération pour me rendre sur scène. Je n’ai nul besoin d’adresser un mot ou un signe pour que le public se taise. Tous paraissent suspendus à mes lèvres, même plus qu’à l’habitude. Souhaitent-ils que je parle de la situation de ma famille? Je dois admettre que l’envie de le faire est forte, mais ce n’est pas pour cela que je suis sur scène aujourd’hui. Il me faut me le répéter plusieurs fois, mentalement, pour m’assurer que ce sera les bonnes paroles qui quitteront ma bouche. Laisse de côté la rancœur. Le sourire est tardif, tout juste avant de prononcer les premiers mots.

« Quel spectacle! Je tiens à féliciter tous les coordinateurs pour leur implication face à ce thème vaste. » Thème pouvait être interprété sous une multitude d’angles. J’aurais eu une idée pour l’exploiter également... Vais-je réellement réussir à ne pas me lancer dans ce discours? « Vos idées étaient toutes originales, vous avez su vous démarquer. » Je cherche toujours mes mots afin de ne pas blesser qui que ce soit, pour les coordinateurs qui repartiront sans un nouveau ruban. Je ne suis pas douée pour les gants blancs, je préfère dire sans détour ce qui en est. « Les gagnants de ce concours sont... »

Me voici à divulguer les noms. Évidemment, je vois dans le public des réactions face à ces victoires, mais aussi des déceptions lorsque je termine la liste. J’essaie de donner un encouragement qui se veut positif pour amener chacun d’eux à persévérer. Il ne me reste plus qu’à leur souhaiter une bonne continuation, à remercier le public puis je pourrai quitter cette scène. C’était le plan. Évidemment, le plan ne se déroule pas comme prévu.

J’entends des échos au loin, un spectateur qui me hurle ce que j’identifie comme étant des insultes envers mon père et envers moi. Est-ce vraiment un spectateur ou un coordinateur frustré? À dire vrai, je m’en fous de qui il est. Je n’accepterais pas ce genre de propos, je ne resterai pas docile comme l’espère le Comité. Mon visage exprime probablement déjà toute la colère que je ressens. Je dois donc parler le plus rapidement possible avant de me faire couper l’herbe sous le pied. « Les accusations dont mon... » Le micro cesse de fonctionner quand j’arrive au mot père, la lumière se ferme sur la scène. Tout le monde semble confus, moi incluse. On vient de me censurer! Dans mon oreillette, on m’ordonne de quitter la scène immédiatement. Je n’ai plus de liberté, je ne peux plus gérer mes propres comptes sur les réseaux sociaux... et je ne peux plus parler. Quelques secondes passent sans que je bouge, ce qui entraîne un nouvel ordre de me retirer.

Mes gestes sont brusques, mes poings sont serrés, je suis furieuse. Ils ont intérêt à être préparés à me recevoir et à me donner des explications!


CONCOURS DE COORDINATION n°58 - Catégorie 3 Stamp_20 CONCOURS DE COORDINATION n°58 - Catégorie 3 Signa211
Autres comptes:
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Vaguelone-