Le Deal du moment :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : ...
Voir le deal
9.90 €

 
» L'heure du thé

Li W. Chi

Li W. Chi
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 24/08/2013
Messages : 801

Dim 21 Nov - 11:36
Li ne savait pas trop quoi penser de cette leçon ; il ne cessait de se demander s’il était le problème, dans cette histoire. Pourtant, un simple regard à l’attention de son père lui faisait comprendre qu’il n’était pas celui à blâmer. Néanmoins… L’idée de blâmer ses élèves le dérangeait tout autant. Il avait, naïvement sans doute, pensé qu’après cette vague d’inscription suite à son retour à l’Elite 3, les curieux auraient fini par se lasser et qu’il ne resterait alors que des élèves sérieux et motivés. Que nenni. Que devait-il dire de ces deux filles qui passaient leur temps à glousser au fond de la salle, n’écoutant aucune consigne et se contentant de le regarder avec insistance ? Ça ne flattait pas son égo ; ça le mettait surtout mal à l’aise. S’il avait appris à ne plus se laisser intimider, il ne restait pas moins qu’elles avaient le don au moins de déconcentrer les autres élèves, positivement ou non.

Parce que lorsqu’un élève tente un enchainement qu’il ne maitrise pas pour impressionner ces dites filles, ça ne se finit pas toujours bien. En vue de l’angle improbable qu’avait pris sa jambe, clairement non. Au final, il avait surtout été forcé d’appeler les pompiers pour l’évacuer vers l’hôpital le plus proche. Ce garçon ne se remettrait pas aussitôt de sa blessure… Et Li ne pouvait s’empêcher de penser qu’il était l’unique responsable. S’il avait été capable de mieux contrôler ses élèves, cela ne serait pas arrivé. Il était responsable d’eux, après tout… Et il s’attendait déjà à devoir accueillir les plaintes des parents. Le pire pour lui serait sans doute qu’ils saisissent les médias et que cette histoire fasse plus de bruit que prévu. Peut-être devrait-il prévenir Nathan pour qu’il se prépare à gérer ce problème… ?

« Bà ! »

Gao était en train de ranger les tatamis pendant que son fils se perdait dans ses pensées. La leçon, après cet incident, avait été annulée et après avoir renvoyé les élèves chez eux, il était désormais temps de ranger. Sauf qu’en vue de la rééducation de son père toujours en cours – et… possiblement à vie -, ce dernier devait limiter les efforts physiques. Sans doute Li était-il trop distrait par cette histoire pour qu’il ne réalise pas tout de suite que son père avait commencé seul, buté comme il l’avait toujours été. Un grognement en suite de désapprobation s’échappa de l’homme à l’approche de son ainé, mais il ne fit rien pour l’empêcher d’apporter son aide. Borné, mais pas totalement non plus. Il lui avait toutefois fallut pas mal de temps pour comprendre qu’il avait, désormais, besoin d’aide dans certaines situations. Même si sa fierté ancestrale en prenait un coup.

Avec l’aide de Kô et Zao, il ne leur fallut qu’une dizaine de minutes pour tout remettre en place. Évidemment, son Tygnon et son Kicklee pouvaient toujours s’entrainer entre eux, si l’envie était leur. Pour Li en revanche… La culpabilité commençait doucement à prendre des proportions démesurées. Son imagination l’obligeait à rechercher les pires des scénarii possibles, désormais. Le regard perdu sur la salle, à l’endroit exacte où son élève s’était écroulé, il fut sorti de sa torpeur par un léger coup à l’arrière du crâne.

« Il a fait l’idiot. On a des assurances. Il faut méditer maintenant. »

Peu de mots, mais le jeune maître comprenait l’intention principale. Rassurer les autres, ce n’était pas vraiment le point fort de Gao. Etant donné son franc parler habituel, cela eut tout de même l’effet escompté. Si l’incident était la faute de Li, nul doute que ce dernier l’aurait tout de suite su. Les paroles de son père pouvaient être directes et cassantes, mais toujours honnêtes. Qu’il ne le fasse pas dans cette situation prouvait bien qu’il ne jugeait pas son fils responsable. Ou alors se montrait-il plus doux, écoutant les conseils répétés de sa femme ?

Allez savoir.


La méditation fut agréable. En compagnie de son père et de ses pokémons, il put faire le vide dans son esprit et retrouver la quiétude mentale nécessaire. Il voyait plus clair désormais et, il en venait à la conclusion qu’il aviserait le moment voulu. Gao avait raison ; ils avaient des assurances pour pallier ce genre d’incident. D’autant plus qu’exercer cet art à haut niveau, les incidents n’étaient pas rares ; lui aussi, avait déjà eu une jambe cassée suite à une mauvaise réception. Ce n’est clairement pas plaisant, mais ça arrivait. Inutile d’en faire tout un drama.

Toujours en compagnie de ses alliés qui ne désiraient pas encore rejoindre leur pokéball, il se dirigea d’un pas plus léger vers le salon de thé de sa mère. Ce dernier avait subi un ravalement de façade nécessaire, une petite remise à neuf afin d’attirer à nouveau les clients. Les affaires de Mei-Lin avaient quelque peu soufferts de l’attaque de son mari, mais maintenant que ce dernier s’était réveillé de son coma, elle pouvait plus facilement reprendre son activité en main. Avec l’aide de ses enfants, elle avait permis à ce lieu d’avoir une nouvelle jeunesse, jeunesse qui était plutôt efficace auprès de la population locale ou même étrangère. En même temps, il était plutôt étrange et intriguant de retrouver dans un environnement typiquement unysien… un salon johtonien ! Passé la curiosité néanmoins, c’était un endroit agréable où les boissons proposées avaient une véritable valeur gustative – et les thés venaient tous réellement de Johto, donc pas de publicités mensongères ! - et où les gâteaux et autres douceurs étaient exquis. Bon. Li n’était pas le plus objectif, dans cette histoire. Mais à force de voir et revoir des visages, il ne pensait pas se tromper.

« Li Wei. Tu arrives bien tôt aujourd’hui. »

Mei-Lin n’avait pas manqué d’apostropher son fils en le voyant entrer. Il se dirigea vers elle, laissant Kô et Zao s’installer à une table avant de rejoindre sa génitrice derrière le comptoir. Il lui expliqua l’incident, non sans une pointe de culpabilité. La méditation ne faisait pas de miracle, après tout. Sa mère l’écouta avec attention, venant à la même conclusion de son père ; il n’aurait pu rien faire pour l’empêcher. Ça le rassurait, assurément.

« Mina n’est pas là ? »
« Ta sœur est à son cours particulier. Elle a de plus en plus souvent besoin d’aide pour ses études… »

Li laissa malgré lui un petit rire lui échapper face à la fausse interrogation de sa mère. Elle n’était pas dupe, lui non plus. Le fait que le prof particulier de sa sœur soit un jeune homme célibataire à peine plus âgé qu’elle ne jouait pas du tout dans cette volonté d’apprendre toujours plus. C’était toutefois un peu étrange pour le jeune Chi, lui qui avait encore cette fâcheuse tendance à traiter sa cadette comme une enfant.

« Tu pourrais m’aider un peu après ton thé ? »

Le fils acquiesça. Il but une gorgée de sa boisson, allant ensuite rapporter la poké-nourriture pour ses alliés. L’idée de vendre des produits pour pokémons était réellement une bonne idée ; si l’on se fiait aux chiffres, en tout cas. L’établissement n’était pas complet, à moitié seulement mais Mei-Lin avait sans doute besoin d’une petite pause bien méritée. Même si Li savait qu’elle n’allait pas se reposer pour autant. Il y avait toujours quelque chose à faire, de toute façon.


L'heure du thé KHCOSyW
L'heure du thé 1MF6HKSL'heure du thé PUpP1Ej L'heure du thé 6TXtooI
Crédit Avatar : kktm
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Arabelle-