Le deal à ne pas rater :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga Frieren en ...
10.95 €
Voir le deal

 
» Episodique

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Dim 3 Jan - 23:43
Il s'agit d'une de ces journées typiques d'hiver, celles où le soleil brille de mille feux dans un beau ciel bleu mais où pourtant il fait si froid qu'on se demande comment on ne gèle pas sur place. Ce genre de climat n'est déjà pas facile pour les êtres humains, alors encore moins pour certain pokémon. C'est notamment le cas pour Arcko qui n'apprécie pas vraiment ce climat glacé avec son type plante. Il se trouve au deuxième étage d'un hôtel modeste, à la fenêtre de la chambre que son dresseur a prise. Arcko ne l'apprécie pas plus que ça. Il est parti s'amuser en laissant tous ses pokémons dehors et avec la fenêtre ouverte, disant que c'est si jamais ils ont envie de sortir prendre l'air. Ils sont au deuxième étage, peu peuvent simplement sortir et encore moins ne sont pas dérangés par la température. Arcko aurait pu rester au chaud dans la chambre mais il ne pouvait pas rester sans rien faire. Il ne supportait surtout pas l'air moqueur de son dresseur quand il a ouvert la fenêtre et le regard qu'il lui a lancé, comme s'il mettait au défi son pokémon de sortir par ce temps. Arcko est naturellement équipé pour grimper jusqu'à la cime des plus grands arbres alors le deuxième étage d'un petit hôtel n'est rien pour lui. En quelques instants le voilà déjà au sol.

L'air est plus mordant qu'il n'avait anticipé, aussi il décide de ne pas rester sur place. Il essaie de rester dans l'ombre, d'éviter de se faire remarquer. C'est en parti pour ne pas être embêter et en parti par jeu. Il aime se cacher et regarder les gens essayer de le retrouver. Si seulement son dresseur ne faisait pas que gâcher son plaisir. Soit il le trouve directement, soit il s'en fiche complètement au point où c'est Arcko qui doit sortir de lui-même s'il ne veut pas paraitre puéril. Il n'a plus beaucoup l'occasion de s'amuser comme cela.

La plupart des arbres n'ont plus de feuilles donc il décide plutôt de se réfugier dans les branches des sapins. Il fait trop froid pour avoir de la neige donc au moins Arcko n'est pas dérangé par ça pendant qu'il circule de branche en branche. Il ne cherche rien en particulier, il se contente de se promener. Tout du moins c'était le cas jusqu'à ce qu'il aperçoive une forme familière au loin. Il cesse sa promenade pour prendre le temps de réfléchir. Il n'est pas comme son dresseur, son passe-temps n'est pas de jouer avec les gens sans aucun scrupule. Pourtant si ça peut l'embêter un peu, alors pourquoi ne pas saisir cette chance pour lui administrer un petit retour de bâton. Arcko prend sa décision sans vraiment prendre le temps de réfléchir sur la maturité de ce qu'il va faire.

Toujours de manière furtive, Arcko se rapproche de plus en plus de son dresseur qui est en pleine conversation avec une jeune femme. Le pokémon est bien trop loin pour pouvoir entendre mais il n'a pas besoin pour savoir ce qui se passe. Ce jeune homme est en train de baratiner son interlocuteur. Ce serait étonnant qu'une seule vérité sorte de sa bouche. Arcko l'a déjà vu faire. Il ne ment même pas pour avoir plus de chance dans sa conquête, il le fait simplement pour le plaisir d'embobiner. S'il n'était pas compétent en tant que dresseur et s'il ne traitait pas aussi bien son équipe, ça ferait belle lurette que le pokémon aurait quitté le dresseur.

C'est bon, Arcko est en position. Il n'attend plus que le bon moment. Étant donné le froid qui règne ils risquent de ne pas s'éterniser dehors donc la fenêtre d'action est assez courte. S'ils décident de bouger alors ils ne seront plus l'un en face de l'autre, donc le mieux serait d'agir maintenant. Arcko se prépare, il fléchit les pattes, prends quelques respirations glacées et se lance. Le plus rapide et efficace possible, il court et saute dans le dos de son dresseur et saute à nouveau en y prenant appui le plus fort possible. Il ne prend pas le temps de se retourner et fonce directement dans l'arbre feuillu le plus proche. Une fois à l'abri il se retourne juste à temps pour voir son dresseur se prendre une gifle magnifique. Une pointe de culpabilité pique alors le pokémon. Pas pour son dresseur mais pour la jeune femme. Qu'est-ce qui est arrivé pour que cela finisse directement en gifle ? Sans doute quelque chose de très peu convenable. Arcko s'excuse mentalement pour elle. De son côté, le dresseur se contente de soupirer en se massant la joue. Son regard traine doucement du sol jusqu'au pied de l'arbre feuillu le plus proche avant de remonter vers là où se cache Arcko. Il ferme ensuite un œil avant d'utiliser son majeur pour tirer la peau sous son autre et aussi sa langue. Malgré le fait que sa farce ait marché et son objectif atteint, Arcko a quand même l'impression d'avoir perdu sur tous les tableaux. Saleté de dresseur, toujours à tout gâcher.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Mer 6 Jan - 23:47
- Surprise, devinez ce que c'est ?

Bien évidemment, personne ne risque de deviner ce qui se trouve dans le sac en plastique que tu balances du bout des doigts. Comme tu ne peux pas vraiment jouer à question-réponse avec une bande de pokémon, tu te contentes de déballer le gâteau que tu viens d'acheter.

- Apparemment ça s'appelle une « frangipane ». C'est un gâteau qui se fait pour une espèce de tradition quelconque. C'était en promo donc j'ai cédé à la tentation.

Tu poses le gâteau sur le lit de la chambre et fouille dans tes affaires. Tu ne devrais pas avoir de mal à trouver un truc pour le couper mais t'es sûr et certain de pas avoir d'assiette. Des mouchoirs feront l'affaire, et pour les miettes tu laisseras simplement faire Zigzaton.

Tout le monde ne veut pas une part ou bien ne mange même pas ce genre de nourriture donc la découpe sera rapide. Voilà, maintenant que tout le monde est servi il est temps de tester ce fameux gâteau. Tu prends une bouchée et la mâche doucement en la faisant tourner dans ta bouche pour bien capter toutes les saveurs. Ta première impression est que c'est assez simple. Faut aimer les amandes. Honnêtement, pour un gâteau lié à une tradition tu t'attendais à quelque chose d'un peu plus spectaculaire. Sans doute qu'à l'époque les pâtissiers n'étaient pas talentueux pour faire des trucs plus complexes. Plus que ton appétit c'est surtout ta curiosité qui est excitée par cette bouchée. Si seulement tu avais une cuisine à disposition et quelques ingrédients. Tu aurais pu tenter de faire toi-même ce gâteau et même essayer des améliorations. On dit que l'argent ne fais pas le bonheur mais ne pas en avoir n'est pas la joie non plus.

Tu reprends pied avec la réalité quand tu vois le visage d'Arcko qui se crispe. Il sort ensuite de sa bouche un petit objet qui a l'air en céramique. Ce doit être cette fameuse fève dont tu as entendu parler. Il semblerait que ton pokémon a mordu à pleine dent dedans. Tu aurais sans doute dû les prévenir qu'il y avait un petit objet dans le gâteau. Oups. Déso pas déso.

N'empêche, si c'est lui qui a cette fève, ça veut donc dire que selon la tradition de la frangipane il serait alors roi ? Cette tradition ne fait aucun sens. Tu t'apprêtais à te désintéressait de cet événement quand tu vois ton pokémon affichait un sourire que tu trouves très irritant. Il attrape ensuite la couronne dans le sac plastique qui était vendu avec la frangipane. Elle est clairement conçue pour une tête humaine et pourtant cet enquiquineur la porte tout de même. Tu es certain qu'il fait ça juste pour t'embêter, tu peux clairement le dire avec cet air supérieur qu'il affiche. « Je suis le roi et pas toi. » S'il pouvait parler il dirait un truc comme ça, sans aucun doute. Pff. C'est juste un faux couronnement, apporter simplement par un truc en céramique trouvé par pure chance. Rien de quoi se vanter ou d'avoir l'air supérieur.

Tu le vois pointer vers la frangipane avant de dire quelque chose et de tendre son mouchoir. Tu es certain de ne pas avoir imaginé son ton hautin ni son air condescendant. Tu crois peut-être que tu peux m'énerver ? J'ai bossé dans des restaus de luxe, je sais comment gérer les snobs dans ton genre. Décidé à ne lui donner aucune satisfaction, tu revêts ton masque et ton sourire de professionnel pour lui servir une deuxième part. Il est visiblement déçu de ne pas te voir irrité et tu en es très content.

Après un deuxième service général, vous continuez tous de manger simplement en silence. Tu essaies pourtant de trouver une façon de te venger d'Arcko. Et ce serait bien de pouvoir rafler la couronne au passage. Quand une idée amusante te traverse l'esprit, tu ne peux empêcher un sourire. Quand Arcko le remarque il s'arrête de mâcher et te regarde de façon inquisitrice.

- Tu sais qu'il y a plusieurs manières d'avoir la couronne ? Certains sont juste chanceux, d'autres organisent des coups d'état et d'autres encore...

Tu te penches alors pour saisir le menton d'Arcko et le tourner vers toi. Son air surpris est vraiment agréable à voir.

- D'autres passent par le mariage. Qu'est-ce que t'en dis ? Tu n'as pas envie de partager la couronne avec un gentil mari ?

Si sa surprise était agréable alors son dégout à présent est délectable. Vite, tu te recules à temps pour éviter une bonne attaque Écras'Face. Ou bien Éclate-Roc si tu l'as suffisamment énervé.

- Doucement, ne t'en fais pas, je ne mange pas de cette frangipane-là.

Là c'est trop, tu ne peux plus t'empêcher de ricaner. La tête d'Arcko est impayable. Son air supérieur a totalement disparu. Il croyait être le grand gagnant mais en fin de compte, et comme presque toujours, c'est toi qui as le dernier rire à la fin de l'histoire. T'as toujours pas de couronne mais tu lui as sûrement donner beaucoup moins envie de la porter. Au final t'as mordu dans rien et tu n'as pas besoin de t'encombrer d'une couronne bidonne. Avec une bonne rigolade en prime on peut dire que c'est toi le véritable roi de l'histoire.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Sam 16 Jan - 23:15
- Hey, t'es au courant de ce truc appelé « résolutions » que les gens prennent à la nouvelle année ?

Arcko arrête pendant un instant de faire ce qu'il faisait et te regarde l'air de dire « qu'est-ce que tu racontes ? ».

- Apparemment ce sont des engagements que les gens prennent envers eux-mêmes pour s'améliorer. Je trouve intéressant comme concept mais je ne crois pas que j'ai besoin de prendre des résolutions, tu crois pas ?

Cette fois son regard est sans équivoque. Tu ricanes doucement en voyant sa tête. Bien sûr qu'il pense comme ça de toi, il est toujours en train de te juger. Seulement, toi, tu étais sincère quand tu disais ne pas en avoir besoin. Franchement, qu'est-ce que tu devrais changer ? Ne pas draguer des inconnus à tour de bras et coucher le premier soir ? Tu fais pas ça par plaisir, bon c'est vrai que tu prends bien ton pied, que c'est sympa et que t'adores ça, mais ça a surtout un rôle thérapeutique. C'est bon pour ton corps et ton esprit, et tu fais toujours attention pour éviter de choper la moindre saloperie. Non, c'est définitivement pas dans ce domaine-là que tu devrais prendre une résolution. Peut-être que tu devrais en prendre une pour la cigarette. Mais est-ce qu'il y a vraiment besoin quand ce n'est même pas un problème ? T'as déjà prouvé que tu pouvais t'en passer sans vraiment souffrir du manque. Donc t'as pas de résolution à prendre.

- J'ai beau y réfléchir, je trouve rien. Je dois être parfait.

Encore une fois la réaction d'Arcko est hilarante. On aurait dit que tu venais de marcher sur sa queue. Sans doute qu'il ne partage pas ton avis. Ah ! Voilà peut-être une résolution que tu peux prendre. Ce serait de moins titiller tes pokémons. Moins titiller Arcko serait plus juste puisque c'est essentiellement le seul que tu aimes bien embêter et qui te le rend bien d'ailleurs. Peut-être essayer d'améliorer ta relation avec tes pokémons serait une bonne résolution pour cette nouvelle année ? Non, c'est pas la peine. C'est sûr que ta relation avec eux n'est pas forcément la plus fusionnelle ou spécialement affecté mais elle te convient. Vous servez chacun les intérêts de l'autre et vous traitez avec respect. Ok tu aimes embêter Arcko mais c'est amical et jamais avec animosité. Donc tu en reviens à ton postulat de départ qui est que tu es visiblement parfait.

- Ça va, arrête de t'agiter comme ça, je plaisantais évidemment. Personne n'est parfait en ce monde. C'est juste qu'il y en a certain plus proche de la perfection que d'autres.

C'est pas quelque chose que tu considérerais comme étant mauvais ou ayant besoin d'être corrigé mais sans doute qu'une résolution que tu pourrais prendre serait de moins mentir, surtout quand ça n'a aucune importance et que ce sont juste des mensonges pour mentir. Ouaip, pour beaucoup ce serait une habitude que tu devrais corriger d'urgence avant qu'on croie que tu souffres de mythomanie. Qu'elle dommage que t'en a rien à faire de ce que les gens pensent de toi et qu'en plus tu adores mentir. Tu vas pas renoncer à quelque chose qui t'amuses tellement juste parce qu'il te faut prendre une résolution. S'il faut vraiment en prendre une alors tu n'as qu'à essayer d'obtenir quelques badges d'ici la fin de l'année. Voilà, ça c'est une bonne résolution qui en plus te sera utile. T'arrives toujours à trouver des solutions aux problèmes. Y'a pas à dire, t'es vraiment parfait comme mec.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Lun 18 Jan - 23:32
Et voilà, c'est encore une de ces nuits. Tu t'attendais pas vraiment à quelque chose de différent en même temps. Ça aurait été étonnant que t'arrives à t'endormir directement sans souffrir d'insomnie et surtout en pleine nature. T'es fatigué et tu te fais chier. Toute ton équipe est en train de roupiller et à part des pokémons sauvages nocturnes, y'a personne pour te tenir compagnie. Tu t'ennuies tellement que tu fumerais bien si tu pouvais. T'as envie de faire un truc pour t'occuper mais t'es trop crevé pour faire la moindre chose. Tu n'as plus qu'à essayer d'attraper le sommeil par le col, de lui faire une clé de bras et le plaquer au sol contre toi pour la nuit.

C'est en te dirigeant vers ton sac de couchage que tu remarques immédiatement quelque chose de bizarre. Tu sens que ton sens de l'équilibre est toujours parfait et pourtant tout dans ton champ de vision tourne et se déforme. Tu ne comprends pas ce qui t'arrive, en fait tu as même l'impression d'avoir du mal à traiter les informations que tes sens reçoivent. Tu tentes innocemment un pas en avant et sans vraiment que tu comprennes comment tu sens un choc violent sur toute la partie gauche de ton corps. Ah, tu es tombé.

Sans doute que ta chute a secoué toutes pensées et tel un essaim d'apitrini elles se jettent et se mêlent dans tous les sens. Tu as mal, pourquoi t'es tombé, est-ce c'est la fatigue, t'as envie d'un verre, où t'es tombé, comment sont tes cheveux, est-ce que tu es seul, pourquoi Arcko est vert, pourquoi tu penses comme ça ? Tout continue de filer et s'enfiler sans queue ni tête ni sens et contresens. Le seul point de référence auquel tu peux te raccrocher est la douleur que tu sens poindre de plus en plus à ta tête.

Tu n'arrives toujours pas à discerner concrètement ce que tu vois ni même ce que tu penses mais tu arrives au moins à comprendre où se trouve le sol. Tu plaques ta main dessus, les doigts complètement écartés et commence à pousser pour te redresser. Quand tu décolles ton visage de la terre tu remarques que ton sens de l'équilibre ne semble toujours avoir aucun problème. C'est seulement ta vision et ta capacité à traiter les informations qui semblent être touché. Tu ne comprends pas ce qui t'arrive. Tu es certain que ce n'est pas de ta faute. Tu sens que tu es en train de fouiller tes affaires avec une main sans savoir pourquoi. Tes pensées sont trop en désordre pour comprendre pourquoi.

Tu es là sur tes quatre fers pendant que l'un d'eux agit de manière presque indépendante. Tu n'arrives pas à traiter les informations que tu reçois. Tu as l'impression de serrer fortement quelque chose avant que ta main revienne vers toi. Tu ne saisis pas ce qui se passe ensuite, tout ce que tu entends est une voix synthétique articuler des mots que tu ne comprends pas.

Tu prends de profondes inspirations. De longues et profondes inspirations. C'est tout ce que tu peux faire sans risque. Si tu es bien dans la position que tu penses être alors ta tête doit faire face au sol. Pourtant tu n'arrives toujours pas à reconnaitre la moindre chose. Sans doute que le fait qu'il fait nuit n'aide pas.

Ok, tu commences à capter comment ça marche. Normalement tu devrais réussir à t'asseoir sans risquer de t'écraser à nouveau. C'est pas sorcier, y'a pas besoin de beaucoup réfléchir pour le faire. Et...voilà. C'est bon, t'es sur tes fesses et même si tout continu de danser devant toi, tu te sens moins perdu.

Tu as l'impression que peu à peu les choses reviennent à la normale. Tu n'as plus de pensée délirante qui viennent occuper le devant de ton esprit, tu recommences à percevoir ce qui t'entoure et les choses déformées que tu vois commencent à se stabiliser. Tu restes immobile le temps que ça se termine. C'est bon. Enfin.

Rien n'a changé dans le camp, à croire que ce problème venait bel et bien de toi. En continuant à regarder autour de toi tu identifies finalement la chose que tu avais sorti de son sac et serré fortement. C'était ton pokédex qui est maintenant ouvert avec les informations d'un pokémon affiché à l'écran. Fantominus. Les pièces du puzzle s'assemblent dans ta tête et tu comprends. Un putain de Fantominus t'as balancé une attaque Onde Folie. Pas étonnant que tu ne comprenais rien à ce qui se passait. Et le pire c'est que tu peux rien faire à part râler. Ça fait chier la vie en forêt.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Mer 20 Jan - 23:53
- Sérieux, ça vous passionne autant que ça ?

Allongé sur le lit de ta chambre d'hôtel, tu ne peux pas t'empêcher de regarder avec étonnement la réaction de tes pokémons. La chambre que tu as prise a une fenêtre qui permet d'apercevoir la place de la ville où vous êtes. Comme c'est période de fête il y a bien sûr des décorations en tout genre. Des guirlandes sur les arbres encore verts, des illuminations sur les lampadaires, etc. D'accord, tu concèdes que c'est joli mais est-ce que ça vaut vraiment d'avoir ce genre de réaction ? ça va, c'est que Arcko et Passerouge qui réagissent comme ça, heureusement sinon il n'y aurait jamais eu assez de place à la fenêtre.

Les deux sont raidis d'excitation, les yeux qui brillent, presque à la limite de sauter par la fenêtre. Ce doit sûrement être la première fois qu'ils voient ce genre de décoration. Tu comprends qu'ils soient fascinés, dans une certaine mesure. C'était pas si longtemps que toi aussi tu découvrais un tas de trucs pour la première fois et pourtant tu n'as pas réagi de cette façon. Honnêtement ça ne te surprend pas tant que ça pour Passerouge. Tu ne savais pas que c'était dans son caractère mais rien de quoi vraiment s'étonner. Ce qui t'étonne surtout c'est Arcko. Lui qui est toujours si sérieux, toujours là à te juger. Le voilà maintenant en train de réagir comme un gosse qui voit une grosse sucette dans une vitrine. T'aurais presque envie de ricaner et de se moquer de lui si ça n'avait pas un certain côté mignon. À la place tu vas plutôt prendre une photo, histoire d'avoir du matériel pour le taquiner plus tard.

C'est amusant la façon dont le reste de l'équipe n'en a strictement rien à faire. Ils vivent leur vie tranquillement sans se soucier que ce soit période de fête ou bien des décorations. Enfin, il y a quand même différents degrés de je-m'en-bas-les-couilles. Par exemple Métang est juste directement repartie dans sa pokéball sans même jeter un regard dehors. Les autres ont au moins regardés avant de s'en désintéresser. Est-ce que c'est à cause de son côté métallique qu'il se fiche de ce genre de décoration électrique ? Va savoir. D'un certain côté c'est bien qu'aussi peu d'entre eux s'intéresse vraiment à tout ce truc de noël. T'as vraiment pas le budget pour acheter des cadeaux ou même faire un repas de fête. Que ce soit comme Zigzaton qui n'est pas assez malin pour vraiment comprendre cette fête, Diva qui s'en fiche sans doute parce qu'on fête la naissance de quelqu'un d'autres que lui ou bien Métang qui s'en fiche pour tu-ne-sais-quoi, ils sont tous une bénédiction pour ton pauvre budget. Tu sais que Passerouge peut facilement comprendre tes problèmes financiers et tu t'en fous de ce que peux penser Arcko.

En parlant d'eux deux, ils sont toujours là à la fenêtre sans avoir bougé. Bizarrement ça te donne envie de soupirer. Tu peux pas décemment les laisser comme cela, surtout quand ils manifestent une telle réaction. T'es pas quelqu'un de sans cœur non plus.

- Ça vous dit d'aller marcher dehors pour découvrir la ville ? Promis, juste marcher.

L'étonnant est clairement visible sur leurs deux visages, plus encore sur celui d'Arcko. Ouais, c'est sûr que ça ne te ressemble pas beaucoup mais les choses comme ça peuvent arriver et puis t'avais sûrement envie de te promener. Si on calculait les probabilités pour que tu fasses ce genre de propositions t'es sûr que les stats ne seraient pas si basses que ça. Faut pas exagérer tout de même.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Ven 22 Jan - 23:26
Imagine. Tu décides d'être sympa et de sortir avec tes pokémons pour explorer la ville et leur permettre d'admirer les décorations. Tu marches tranquillement, t'emmerdes personne et tout d'un coup tu te prends une boule de neige. Plus la peine d'imaginer, ça vient d'arriver.

T'avais décidé de passer par le parc pour profiter un peu mais apparemment un troupeau de gamin avait déjà élu domicile et avaient entamé une guerre. Visiblement tu n'es qu'un dommage collatéral, un malheureux accident de gamin qui sait pas viser. Sans doute qu'un adulte en serait resté là. Dommage que là t'en est pas un.

La contre-attaque la plus efficace serait de rapidement confectionner des munitions pour ensuite mitrailler sans discernement tous ces sales gosses. Le seul problème est que t'es en public et que donc si tu commences à artiller ces mioches tu peux être sûr de recevoir de la consternation, l'intervention d'un adulte ou dans le pire des cas la police. Tu sais pas vraiment de quoi ils pourraient t'inculper mais t'es pas prêt à prendre ce risque. Bien sûr le moyen le plus optimal serait d'avoir de troupe, comme quelqu'un de discret capable de dégommer quelqu'un avec un seul coup dans l'ombre ou même une artillerie aérienne. Si seulement les deux pokémons qui t'accompagnent, qui de manière totalement inopinée correspond à la description de ce que tu veux, étaient ne serait-ce qu'un peu joueur alors tu pourrais participer plus efficacement à cette guerre. Seulement c'est pas le cas. T'es seul dans ce merdier, personne pour t'aider face à tous. Y'a aucun allier en face, que des ennemis.

Avant toute chose tu vas te mettre à l'abri hors des balles dans un coin où tu auras un visuel complet sur le champ de bataille et où tu pourras également faire des escarmouches en toute sécurité. La meilleure planque serait derrière un arbre mais le problème est que les branches bloquent la plupart de la matière première pour produire des munitions. C'est donc une mauvaise idée puisque ton objectif n'est pas de t'enfuir mais d'accomplir une retraire stratégique. L'ennui c'est que sans munition tu ne pourras rien faire. Sans doute que ce banc un peu plus loin fera l'affaire.

Une fois assis tu écartes les bras et soupire d'aise. Il faut donner le change, qu'ils ne remarquent rien de suspect. S'ils captent que tu les observes alors les choses pourraient très mal tournés. Ce genre de conventions sont comme celles de Genève, tu les enfreints et y'a pas que tes ennemis qui veulent ta peau. Il faut donc la jouer discret, pas suspect et surtout pas dangereux.

Tu te penches en avant et ramasse tranquillement un peu de neige et commence à confectionner des munitions. Tu en fais une que tu poses à côté de toi et tu recommences. Tes mains sont en train de geler. T'as envie de souffler dessus pour les réchauffer où les mettre sous tes aisselles. Dans d'autres circonstances l'option de les mettre dans ton pantalon, là où c'est généralement plus chaud pour le corps humain, serait un choix que tu considérerais mais absolument pas là. Faut pas oublier que t'es en train d'espionner des gosses, alors la main dans le froc tu vas éviter.

Ça y est, tu as fait un nombre suffisant de munition. Maintenant il est temps d'établir ta stratégie. Tu as choisi ce poste pour l'abondance de matières premières et la vision globale sur le terrain. Le problème est que tu es complètement exposé et que dès l'instant où ta couverture vole en éclat tu seras alors pris pour cible et il ne faut pas espérer de la pitié de la part de ces salauds, ce sont des sans-cœurs. T'as l'impression de pas vraiment avoir le choix. Adieu les bonnes vielles escarmouches, il va falloir que tu te rabattes sur un classique hit and run. Ouais, c'est de loin la meilleure chose à faire.

En te levant tu charges tes munitions dans tes poches. Tu prends les deux dernières dans les mains et t'écarte un peu du banc. Tu te mets en position et tu commences à respirer profondément. Un, deux et... go ! D'immobile tu passes au sprint en un instant. Le manque de pratique et l'air glacial te chauffe rapidement les poumons mais tu t'en fous. Tu te concentres plutôt sur ta visée. Le plus efficacement possible t'envoies une boule de neige sur chaque enfant à proximité sans aucune distinction, t'as l'esprit ouvert. T'arrives pas à voir si tu as des ratés parce que tu ne prends pas le temps de t'arrêter. Tu vides l'entièreté de ton stock sur les gosses avant de t'enfuir du champ de bataille sans demander ton reste. Tout le monde arrête pas de dire qu'il faut être mature mais visiblement ils ont aucunes idées de la joie que c'est d'être puéril.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Mar 26 Jan - 20:24
- Bouge plus, t'es état d'arrestation !
- Attend c'est une blague ?!

Vu sa façon de violemment te plaquer contre un mur et te menotter, on ne dirait pas. Ou alors il va vraiment loin pour une mauvaise blague. Ou bien ce sont des sortes de préliminaires ? Une espèce de jeux de rôle surprise ? Dans ce cas ce serait de mauvais goût.

- Je peux savoir pourquoi je suis arrêté ?
- Pour tentative de racolage.
- Pardon ?!

Tu peux pas t'empêcher de rire face à l'absurdité de ce qu'il raconte. On t'a souvent traité de pute ou même de fils de, mais jamais avant quelqu'un avait agit comme si t'étais réellement un prostitué. Ça c'est drôle. Surement une espèce de retournement cosmique pour te punir de ton comportement un peu trop frivole. Vraiment comique.

- Je suis pas un expert juridique, mais normalement le racolage c'est une question de prostitution, non ? Tu vas te sentir ridicule quand tu vas découvrir que je suis pas une pute.
- Ah ouais, et coucher pour de l'argent, t'appelles ça comment ?
- Un mec facile qui se serait pas sentie vexé s'il avait retrouvé un peu d'argent et un lit vide à son réveil, mais soyons honnête entre nous deux, je t'aurais sauté gratuitement.

Visiblement t'avais pas prononcé le bon mot magique parce que tu ne te retrouves pas libéré mais à la place placé dans une voiture, sans doute en partance pour la station de police. T'es pas si inquiet que ça. Tu sais que t'es innocent et même s'ils t'accusent d'un truc tu ne vas pas en mourir. Comme tu n'as pas d'antécédent et qu'on t'accuse que de « tentative », même s'il y a peine ce ne sera pas grand-chose. En fait le pire qui pourrait t'arriver serait une amende. T'as vraiment pas les moyens de payer pour ce genre de truc alors que t'as rien fait. Ah, tu commences un peu à t'inquiéter.

- Encore une fois je précise que je suis pas un expert donc désolé de demander mais je risque quoi exactement quand vous m'aurez faussement accusé de racolage ?
- La ferme.
- Wouah, je suis sûr que si c'était moi qui avais dit ça, j'aurais alors été accusé d'outrage à agent. Visiblement le respect n'est plus une chose naturellement réciproque entre deux êtres pensants mais quelque chose d'obligatoire ou dispensable suivant notre position. Je savais pas et moi qui suis resté aussi longtemps dans l'erreur. Si seulement...
- Je t'ai dit de la fermer !
- Tu peux me contraindre au silence mais tu n'as pas le pouvoir de m'en faire une obligation.
- Continue comme ça et c'est ce qu'on va voir !
- Mais vous n'aurez pas ma liberté de penser, du dudum du dudum, hmm hmm.

Vaut mieux que t'arrêtes de le provoquer. Après tout c'est lui qui conduit et à part vous deux y'a personne d'autre donc pas de témoin. Qui sait ce qui pourrait t'arriver si tu le pousses un peu trop à bout. Ton côté provocateur te pousse à lui faire une proposition graveleuse pour te laisser partir, mais tu te retiens. Ce n'est vraiment pas une bonne et ça ne ferait qu'apporter de l'eau à ton moulin. C'est dommage, il est beaucoup moins sympathique et charmant ici que dans le bar. Il t'a coupé ton envie en plus de t'avoir gâché la soirée.

- Franchement on aurait pu baiser avant que tu m'arrêtes, ça nous aurait fait du bien à tous les deux, mais tu peux totalement oublier maintenant.

Oups. T'as pas pu t'en empêcher, et puis ce n'était qu'un jugement objectif au fond, rien de provocateur là-dedans. En fait ton problème c'est ta grande bouche et tout ce qui veut y rentrer ou en sortir. T'es peut-être un peu trop joueur pour ton propre bien mais t'es pas idiot. Cette fois ce sera silence radio avant de dire la plaisanterie de trop. Espérons juste qu'ils ne mettront pas longtemps à voir que t'avais juste envie de tirer un coup et d'être ouvert à toutes généreuses donations après coup. Les gens sont libres, ils ont le droit de faire ce qu'ils veulent, même de laisser de l'argent sur ta table de chevet sans que tu n'aies rien demandé.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Sam 30 Jan - 23:08
Hélios semble avoir déjà commencé sa course depuis un moment quand tu te réveilles. Il est évident que comme bien d’autres fois tu as envie de rester dans l’embrassade soyeuse de ton lit, mais malheureusement tu as trop à faire pour cela. Ah !

La première chose que tu fais c’est bien évidemment essayer de créer une solution aqueuse où tu auras réussi à extraire principalement de la méthylthéobromine. Tu as tous les produits qu’il te faut à porter de main. Tu commences d’une part par le corps solide qui contient le principe actif dont tu as besoin que tu mélanges ensuite avec une autre solution aqueuse au ph neutre pour commencer l’extraction. Puisque la solution que tu utilises ici ne sert qu’à recueillir et extraire la molécule que tu veux, tu n’as pas vraiment besoin de t’embarrasser de la qualité ou de sa pureté puisque les éléments présents ne devraient pas gêner la réaction. Tu as également bien pensé à faire chauffer la solution avant de la mélanger au corps solide car, comme beaucoup le sait bien, la méthylthéobromine est beaucoup plus soluble quand ce genre de solution est à haute température. Une fois que tu as attendu suffisamment tu filtres alors la phase solide de la phase liquide pour finalement avoir seulement une solution aqueuse qui contient essentiellement de la méthylthéobromine. Tu souffles un peu avant d’ingérer ce psychotrope. Tu as vraiment besoin qu’il bloque tes récepteurs d’adénosine. Tu n’aurais pas forcément dit non à l’ajout de certain diholoside ou de sécrétion lactée mais il ne faut pas négliger le pouvoir de l’esprit. Une forte stimulation sensorielle permettra plus facilement à ton activité neuronale de facilement reprendre un rythme optimal.

Quand tu n'es pas sur les routes à remplir ton rôle de dresseur tu te fais de l'argent en travaillant comme extra dans des restaus que tu trouves. Aujourd'hui est un de ces jours où tu reviens à ta vie monotone de simple serveur. Pour autant ce travail est loin d'être de tout repos ! Si on t'engage comme extra cela veut dire qu'ils manquaient de personnels et donc chacune de tes journées sont intenses ! Avec seulement une petite poignée d'inconnus avec qui tu n'as encore jamais travaillé tu dois faire face à ce constant afflue humain qui réclame tous une totale attention. On prend la commande pour une famille de huit que déjà un couple veut se faire installer mais pas de chance la table quatorze veut à nouveau de l'eau et voilà que la table neuf veut son addition mais attention aux enfants de la table douze qui court près de la serveuse apportant les plats de la treize et qui va ensuite installer le couple à la quinze. Il n’y a aucune échappatoire ni aucun repos. On se détourne de Charybde et on fait face à Scylla. Vous tranchez encore et toujours plus de tête mais cette hydre ne disparait pas. Si jamais l’un de vous fait ce ne serait-ce qu’une erreur alors ce sont les oiseaux du lac Stymphale qui viennent en piquer pour vous dévorer jusqu’au os. Si on les laisse faire alors il ne restera pas la moindre once de chair sur les carcasses des plus jeunes. Les femmes et les enfants d’abord ! Ce sont eux les plus dangereux ! La simple lutte pourrait être la solution mais il ne faut jamais oublier Icare. Si comme le pauvre homme nous choisissons une direction et nous y dirigeons jusqu’à l’extrême alors on ne pourra que périr. Il faut suivre les conseils de Dédale et naviguer ni trop haut ni trop bas. Pourfendait les Circé mais contrôlez-vous avec les Cassandre ! N’éprouvez pas de pitié pour les Médée mais gardez-en pour les Pénélope ! Ne commettez pas l’erreur de croire que les Pandore et les Eve ont commis la même erreur ! Face à un problème fait usage du rasoir d’Ockham ! Si jamais les assauts répétés et les jugements à la Salomon commencent à éroder ta volonté alors rappelle à ton esprit le Tetrapharmakon ! Ne craint ni la mort ni les dieux ! La souffrance est supportable et le bonheur est accessible ! Après le coup de feu ! Il faut tenir !




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Jeu 6 Jan - 22:48
Et voilà, c'est à nouveau la période de la galette des rois. Cette fameuse période où apparemment c'est de tradition d'acheter un gâteau et de le manger pour trouver une fève à l'intérieur et ainsi être couronné roi. Sérieusement, cette tradition ne fait aucun sens. C'est vrai que de base les traditions ne sont pas toujours les choses les plus logiques, mais il y en a parfois qui ne font aucun sens et qui pourtant perdure. Tu es sûr que les trois-quarts de ceux qui suivent cette tradition n'en connaissent même pas l'origine. C'est ridicule.

Tu l'avais déjà suivi cette tradition l'année derrière. Tu avais acheté un gâteau tout fait en espérant qu'en le mangeant tu allais comprendre le sens de cette tradition. Alors c'est vrai que tu as mangé pire comme gâteau, mais à part ça rien d'autre. C'était juste un gâteau. Du coup cette année tu vas t'abstenir de gâcher de l'argent et du temps pour acheter inutilement un gâteau pour une tradition tout aussi inutile. Bien sûr, si tu avais plus de moyen tu aurais alors pris le temps de respecter cette tradition. Dans un monde idéal tu aurais accès à une cuisine et un budget qui tolère l'achat de quelques ingrédients pour que tu puisses le faire toi-même ce fameux gâteau. Comme c'est un monde idéal tu aurais acheté tout un tas d'ingrédient supplémentaire qui ne figure pas sur la recette initiale et alors tu t'en serais donné à cœur joie pour expérimenter une tonne de combinaison différente. Franchement t'es le premier étonné de ta passion pour la cuisine, mais elle est bel et bien là. Ce qui t'intéresse c'est davantage l'expérience que de réellement manger les gâteaux donc ce serait tes pokémons qui seraient de corvée de les finir. Vous vous amuseriez tous ensemble, mangeant et buvant, trouvant les fèves dissimulées dans les gâteaux. Certains auraient plusieurs couronnes sur la tête, d'autres mangerait frénétiquement des parts parce que leur fierté ne supporterait pas d'avoir une tête sans couronne en carton. Personne n'aurait d'indigestion et régurgiterait tout ce qu'il a mangé, parce que c'est justement un monde idéal. Le pire c'est que ce monde idéal que tu es en train de t'imaginer n'est franchement pas du tout irréalisable. À cet instant tu n'as pas d'argent, pas de cuisine et pas ce genre de relation avec tes pokémons, mais tu sais que ce sont des choses qui peuvent changer avec l'avenir. Peut-être que si jusque-là tu n'as jamais vraiment trouvé de l'intérêt dans les traditions, c'est parce que tu n'avais jamais vraiment d'endroit ou de moment pour simplement te poser et les apprécier pleinement. Ou encore parce que tu n'avais tout simplement personne avec qui les savourer, quelqu'un qui aime ces traditions et qui ressent pleinement la joie qu'elles sont censées apporter. Peut-être qu'un jour ce monde idéal se réalisera, peut-être même qu'il s'améliorera de façons que tu ne peux même pas encore imaginer maintenant. L'avenir te le dira.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Lun 10 Jan - 23:36
Tu te surprends parfois à rêvasser sur comment se passera tes matchs de Ligue quand tu y seras. Tu es en train d’attendre dans les coulisses, la seule chose que tu entends est la voix étouffée du commentateur qui est en train de démarrer la soirée. Ton cœur bat la chamade. Tu sais que c’est pas à cause d’un truc stupide comme le trac ou une connerie du genre, c’est de l’excitation. C’est là, c’est maintenant, c’est ton instant magique, ton heure de gloire. Il n’y a aucun doute dans ton esprit, tu es certain qu’à la fin de cette soirée tu te seras hissé jusqu’au Panthéon aux côté des plus grands maîtres pokémon avant toi. Maintenant c’est à ton tour d’être sous les projecteurs.

On vient justement te chercher pour t’emmener dans les coulisses de la scène, prêt à entrer d’une minute à l’autre. En marchant dans les couloirs tu sens ton excitation grandir encore un peu plus dans ta poitrine, affectant même ta gorge. Tu te retrouves à devoir prendre de grandes bouffés d’air pour ne pas manquer de souffle. La voix du commentateur se fait de plus en plus clair, de même que le brouhaha du public. Ton cœur bat tellement fort dans tes oreilles que tu n’arrives même pas à comprendre ce que dit l’animateur dans son micro. Une drôle de chair de poule parcourt tout ton corps et un sourire stupide ne veut pas descendre de ton visage. Il faut croire que toute cette effervescence a fini par sérieusement te contaminer. Ça y est, le champion adverse fait son entrée. Tu ne peux pas pleinement profiter de toute la scénographie puisqu’elle a été conçue pour le public et non les coulisses, mais le côté privilégié de cette vue et surtout ce qu’elle représente la rend tout de même spécial à tes yeux. Avant même de vraiment t'en rendre compte, voilà que c'est ton tour d'entrer en scène. Tu n'as pas vraiment le temps de te préparer puisque tu vois un assistant du coin de l'œil qui fait un décompte avec ces doigts. Trois, deux, un et te voilà sur la scène. Les lumières flashent, la musique s'emballe et la scène est à toi. Ton champ de vision s'élargit d'un seul coup. Là où dans les coulisses tu n'avais qu'un petit aperçu de la scène, maintenant que tu y es tu as toute l'étendue du public qui s'étale sous ton regard. La salle est trop sombre pour que tu puisses réellement distinguer des visages, mais cette présence presque étouffante ne laisse aucune place à l'imagination. Tu ne peux pas t'empêcher de sourire encore un peu plus. C'est ça, c'est cette sensation-là qui prouve que tu as réussi et que tu es au bout du voyage. C'est ton heure de gloire et tu ne vas pas laisser un champion de la ligue se mettre en travers de ta route. Que le meilleur gagne et c'est justement le meilleur qui va gagner.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Ven 14 Jan - 22:55
Lors de tes voyages quand tu bossais comme serveur à bord d’une croisière de luxe, tu as eu l’occasion de gouter aux joies des sports d’hiver lors d’une escale dans une région neigeuse. Tous les types de skis, luge ou même snowboard, le nombre de sport proposés aux richousses de la croisière étaient impressionnant. Il y avait de tous les niveaux, de l’initiation jusqu’à la pratique en professionnel. Les employés aussi pouvaient pratiquer certains sports, si jamais il restait des places. Tu l’avoues, tu as sauté sur l’occasion. C’est pas tous les jours que tu as l’opportunité de suivre une initiation à un sport qui se pratique uniquement dans un certain type de météo, surtout aux frais de la princesse.

Tu te décrirais comme quelqu’un d’assez athlétique avec un bon corps, de l’endurance et même un peu de muscle, mais pourtant tout cela ne t’a servi à rien quand tu as essayé d’apprendre à faire du ski. C’est pas que tu as un mauvais équilibre, c’est surtout que quand la seule chose que tu sais faire est le chasse-neige, ça ne met pas vraiment en confiance pour tenter d’autres techniques. Tu as essayé une fois de faire autre chose et avant même de t’en rendre compte tu avais pris trop de vitesse pour rendre le chasse-neige absolument inutile. C’était une totale perte de contrôle et ton seul salut a été de te jeter dans la neige pour te stopper net. Cette expérience t’a bien fait comprendre qu’il ne fallait pas prendre les sports d’hiver à la légère. Chaque fois que tu skiais après tu faisais preuve d’une prudence peut-être un peu trop extrême, mais c’était hors de question de planter à nouveau ton visage dans le sol. C’était juste dommage que tu n’avais pas droit à beaucoup de leçons gratuites et comme il était hors de question de dépenser de l’argent pour louer des skis, tu n’as pas pu continuer à t’améliorer. Cependant il y avait à ta disposition des luges que tu pouvais emprunter gratuitement, alors tu t’es rabattue sur ça à la place. Tu n’étais pas vraiment étonné de voir que la luge est bien plus facile à faire que du ski, mais tu as été également surpris de constater que c’était aussi beaucoup plus amusant que faire le chasse-neige sur une piste. Même si faire de la luge se résume presque à une descente sans vraiment beaucoup de contrôle, le fait que ce soit justement le principe de la luge et que les pistes pour en faire soit adapté pour ce genre d’activité font que ça en devient plaisant. C’est vrai que c’est presque paradoxal, pourtant ça reste la vérité.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Dim 16 Jan - 23:33
Te te rappelle de la toute première fois où tu as eu un jour de vacances. Après t’être réveillé sans aucun souvenir, toutes tes journées consistaient à apprendre encore et encore tout ce qu’il te fallait pour au moins pouvoir te débrouiller seul dans la société. C’était rien de complexes, en fait c’étaient plutôt des choses extrêmement simplissimes comme savoir ce que sont des toilettes, un frigo ou comment se servir d’un micro-onde ou d’un téléphone. Seul au monde et sans-le-sou, tu as dû travailler chaque jour, que ce soit dans la vie privée et dans la vie professionnelle, pour te mettre à niveau. C’est alors qu’on t’a obligé à prendre un jour de vacances, pour ne pas te surmener, pour expérimenter ce que c’est que se détendre. Comme à l’époque tu avais tout le temps du monde, tu n'avais pas vraiment d’objection à en gâcher un peu pour essayer cette chose qu’est « les vacances ».

Il n'y avait rien à faire dans le trou paumé qui te sert de ville. Sans avoir rien à travailler et en te connaissant très peu toi-même, tu ne savais pas quoi faire de tout ton temps libre. Tu as donc commencé par simplement regarder le paysage en essayant de te détendre. Peine perdue, tu ne faisais que t'ennuyer et ne voyait pas d'intérêt à regarder passer les nuages ou l'herbe pousser. Tu as donc décidé d'aller marcher un peu. Comme tu n'avais pas de destination précise tu as volontairement ralenti ton pas pour tenter de prolonger ta promenade. Au moins tu avais quelque chose à faire et c'était tout de suite plus agréable que d'être immobile. Tu t'es rendu compte rapidement qu'en fait tu n'avais jamais réellement exploré cette ville où tu te trouves. Tu n'avais jamais dérogé à ta routine avant et tu te rends compte en fait que briser ce train-train quotidien si bien rodé était en fait incroyablement facile et même rafraichissant. Simplement en tournant dans une rue que tu n'avais jamais empruntée auparavant te donnes presque l'impression d'être transporté dans un autre monde. Tu n'as pas besoin de te forcer à comprendre ce que tu vois, les informations qui sont devant tes yeux ne sont pas vitales pour ton futur, tu peux te contenter d'admirer ce qui se trouve sous tes yeux. Est-ce que c'est ça le principe des vacances ? Cette sensation de relâcher la pression qu'on impose à son esprit et de simplement le laisser aller à son rythme ? Est-ce que ce n'est pas grave si je loupe un détail ? Si je n'ai pas bien vu une chose est-ce que je peux me contenter de l'oublier et de regarder plutôt cette autre chose qui a attiré mon regard ? Franchement pourquoi aller dans un décor de carte postale en vacances quand une simple ruelle peut tant apporter ?

Après avoir bien marché tu décides de faire un arrêt à un bistro. Tu t'assois en terrasse et commande la moins chère des boissons fraîches avec un verre d'eau en plus. Même après que le serveur a pris ta commande tu ne peux pas t'empêcher d'attarder ton regard sur lui. Ça te fait un drôle d'effet d'être pour une fois à la place du client et non de l'employé dans ce genre d'établissement. Alors que tu étais en train d'essayer de mettre un mot sur cette sensation que tu étais en train de ressentir, on t'aborde. C'était deux jeunes femmes qui venaient entamer la conversation. Elles se présentent et te demandent ton prénom. Pendant un instant tu ne sais pas vraiment quoi répondre, puis tu décides de jouer un peu avec elles. Le vacancier est censé se divertir, alors tu as décidé de laisser ces deux femmes deviner ton prénom. Elles font une tentative, mais elles ne trouvent pas le bon prénom, pourtant sans vraiment savoir pourquoi tu décides de dire qu'elles l'avaient trouvé du premier coup. Elles étaient joyeuses et toi aussi ça t'amusait de voir qu'un simple mensonge pouvait apporter autant de joie. Alors tu as continué à mentir. Tu as continué la conversation, enchaînant mensonge après mensonge pour voir où aller se situer la limite. Ton esprit était en effervescence, essayant de créer coup sur coup des mensonges qui ne contredisent pas les précédents et qui sont tout aussi plausibles. Tu ne sais pas vraiment combien de temps à durée ce petit jeu, mais tu sais que tu étais toujours en train de mentir sans qu'aucune des deux femmes ne te fasses de remarques sur tes mensonges. Finalement tu te décides à leur poser la question, leur demandant si elles se rendaient compte que pas une fois tu as dit la vérité de toute la conversation. Cette espèce de choc et d'incrédulité que tu vois sur leur visage te rappelle les expressions qu'ont les gens quand un magicien fait quelque chose d'impossible devant eux. Cette incrédulité, cet instant où la seule chose qu'on peut se dire c'est « comment ? ». Tu es vite tiré de tes pensées quand le contenu froid d'un verre t'est jeté au visage, puis un deuxième. Visiblement après la surprise c'est la colère qui a pris ces femmes. Tu ne t'attendais pas à recevoir un tel traitement simplement pour avoir menti, mais tu n'es pas déçu pour autant. Tu venais de découvrir ce qu'était les vacances et surtout un moyen de te divertir n'importe où sans aucun risque, enfin plutôt avec de légers risques. Dans l'ensemble ce n'était pas une mauvaise journée et tu dirais même presque que c'était des bonnes vacances.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Karl A. Mhel

Karl A. Mhel
Modo CDT & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 699

Région : Hoenn
Mar 25 Jan - 22:33
Cher Père Noël,

D’après mes recherches il semblerait qu’il soit coutume de t’écrire une lettre avant le vingt-cinq décembre, date où apparemment tu fais le tour du monde en une seul nuit pour t’introduire illégalement dans les maisons y déposer des cadeaux pour les enfants sages uniquement. Il semblerait qu’avant les enfants méchants recevaient seulement un morceau de charbon, mais on dirait bien que ce n’est plus le cas à présent.

J’ai également entendu parler du fait qu’une marque de soda a repris ton image pour mieux vendre. Est-ce que c’est du sponsoring ? Si c’est le cas alors j’imagine que les royalties doivent te rapporter beaucoup d’argent. Sans doute que tous cet argent t’aide à couvrir les coûts d’entretien et d’achat de nouvelles technologies pour ton usine à jouet, puisque apparemment ce sont tes ouvriers qui construisent eux-mêmes chaque jouet que tu livres.

De ce que je sais de l’objectif de cette fameuse lettre que les gens t’adressent, c’est qu’elle n’a pas pour objectif d’échanger des courtoisies mais plutôt d’exprimer une liste de chose qu’on aimerait bien retrouver sous notre sapin. Je n’ai ni sapin ni cheminée pour autant je t’écris tout de même une lettre juste au cas où.

Pour commencer, je voudrais de l’argent. Comme tu es quelqu’un qui juge arbitrairement les gens et leur collent une étiquette de « gentil » ou « méchant » selon un barème inconnu, j’imagine que je devrais ajouter quelques raisons à mon souhait de recevoir de l’argent pour ne pas être catalogué « méchant ». Je suis pauvre et j’utiliserais cet argent uniquement pour améliorer ma qualité de vie ainsi que celle de mon équipe. Si tu ne peux pas m’offrir directement du cash alors je me contenterais de biens que je peux revendre.

Je sais que le soir de Noël tu offres principalement des jouets, mais le monde moderne étant ce qu’il est je crois que tu t’es donc mis également à la fabrication de téléphone et un tas d’autres appareils électroniques. Loin de moi l’idée de réclamer un ordinateur dernier cri ou même une tablette hors de prix. Un simple téléphone moderne me suffira amplement. Pour une nouvelle me justifier à cause de ton barème absurde, je veux simplement un plan de secours. Le téléphone que j’utilise actuellement est de seconde main et s’il lui arrive de tomber en panne alors je n’aurais pas les moyens de m’en procurer un autre, ce qui pourrais être dangereux pour quelqu’un comme moi qui parcours toute la région seul et à pied. Bien sûr je n’aurais pas de problème de ce genre si tu décides de m’offrir de l’argent comme demandé plus haut.

Je n’ai pas vraiment d’autres souhaits à part ceux-là. Je serais déjà bien assez reconnaissant s’ils viennent à se réaliser, mais je doute que cette lettre te parviendra un jour et je doute encore plus que tu sois réel. Cela dit il y a beaucoup de chose que j’ignore donc peut-être que cette lettre servira réellement à quelque chose, sait-on jamais.
Cordialement, Karl A. Mhel.




Info:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Algatia-