Le Deal du moment : -30%
-30% Lego Classic – La valisette de construction ...
Voir le deal
10.49 €

 
» IRL

Aaron Sakuragi

Aaron Sakuragi
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1626

Région : Hoenn
Mer 9 Déc - 9:38
Du bout du doigt, Aaron fait rouler un stylo sur le bureau de l'appartement meublé qu'il partage avec Éric au Village Flottant. Un coup d'œil autour du lui suffit à le faire retomber dans la sorte de déprime qui le poursuit depuis désormais quelques jours. Comprendre que purger la peine décidée par la justice d'Alola ne suffirait pas à ce qu'il se débarrasse de la malédiction de Tokopisco avait été un sacré coup au moral. Même si, juste après coup, il s'était galvanisé en se disant que, si c'était comme ça, il allait bel et bien faire le tour des îles et vaincre la Ligue, c'était assez dur de tenir le moral dans l'état de fatigue mentale où l'avaient plongé les derniers mois. Éric, qui avait toujours eu tendance à s'inquiéter facilement pour lui, l'était encore plus depuis ce moment. Lui aussi trouvait que le tour des îles était une bonne idée pour être accepté par le toko, mais il désespérait un peu que, malgré ses encouragements, Aaron se retrouve tout de même dans de tels états de deprime. Il n'avait jamais vu ça en plus de dix ans qu'ils se connaissaient, les choses ayant même tendance à se faire dans le sens inverse. Aaron avait grandement contribué à le sortir de la deprime suite à la perte de ses parents quand ils étaient petits, il voulait lui rendre la pareil, mais ne voyait pas comment. Surtout, il voyait son meilleur ami avoir tendance à s'isoler et ce n'était pas normal. Il a toujours détesté être seul.

Ce soir, Éric travaille alors Aaron est seul à l'appartement. Il songe à ce job ingrat d'employé de fast food que son meilleur ami est obligé de faire à cause de lui et il s'en veut. Pourquoi Éric n'a pas décidé de le laisser tout seul à Alola ? Il n'a pas été condamné lui... Certes, le travesti est content de ne pas s'être retrouvé seul, mais il déteste l'idée de faire perdre du temps à son ami d'enfance. De plus, maintenant que lui a fini les travaux d'intérêts généraux à Alola et bien il n'a plus rien à faire ! Il est sensé s'entraîner pour le tour des îles, mais avec un tel moral dans les chaussettes, c'est compliqué. De plus, il lui manque toujours un pokemon pour compléter son équipe et il ne sait pas lequel choisir. Les autres lui sont plus ou moins tombés dessus alors c'est un peu dur. Il n'a jamais été ce genre de dresseur de toute façon. Il y a quelques mois, il était encore seul avec son chelours et maintenant il devait gérer plein de créatures. Plus facile à dire qu'à faire !

Bien qu'il s'en veuille de son inactivité, ce soir, Aaron à décidé de se détendre. Il joue à un petit jeu de gestion sur son ordinateur sans filmer, sans rien, et en discutant avec des connaissances et potes d'internet à côté, mais à l'écrit. Il n'a aucune envie de jouer à avoir la voix d'Aarii' ce soir, tout aussi mal qu'il sache que c'est.
Un de ses potes est bien disponible ce soir, un streamer qu'il a découvert par hasard en cherchant des fonds sonores sur Twitch et qu'il a retrouvé dans la section jeu vidéo. Même si lui-même ne streame pas, Aaron s'est mis à être actif dans le chat de ses streams pour passer le temps, en tant qu'Aarii' bien sûr et maintenant ils papotent régulièrement en privé. Ils ne se sont jamais vus par contre, le travesti préférant éviter tout ce qui est IRL. Même s’il a beaucoup de demandes de la part de la communauté pour savoir s’il ira à telle ou telle convention et qu’il a déjà été invité, il a toujours trop peur que sa couverture soit découverte et qu’il risque de décevoir des gens. Il n’avait pas pensé à ça en commençant, et maintenant il est bien coincé ! Et même s’il a réussi à tenir son rôle de bout en bout face à Steven, même si la voix d’Aarii’ a fini par lui faire un peu mal à la gorge, ce n’est pas une expérience agréable qu’il a spécialement envie de renouveler. Pourtant il faudrait, il le sait, pour encore mieux s’entraîner, mais avec son moral actuel, c’est compliqué de se motiver. Il n’aurait jamais cru, d’ailleurs, avant cette expérience, pouvoir perdre la motivation de s’entraîner convenablement à accueillir ses parents le jour où ils reviendront…

… Bref, tout ça pour dire qu’il n’a jamais vu Ash en vrai, mais que ça ne l’empêche pas de le considérer comme un très bon pote. Même si, à lui aussi, il lui ment. Il n’est pas Aaron, mais Aarii’ et il n’est pas à Alola suite à sa condamnation, mais parce qu’il s’est engagé dans une mission pour aider la population de la région à réaménager les terres sauvages pour qu’humains et pokémons puissent cohabiter. La même chose qu’il a sorti à ses followers pour justifier la baisse de fréquence des vidéos, d’ailleurs. Toujours est-il qu’il fait tout de même confiance à ce pote et qu’il éprouve, contrairement à son habitude, un fort besoin de se plaindre. D’extérioriser, surtout. Chose qui ne lui arrive vraiment pas souvent. Eric n’est pas là, et de toute façon Eric ne sait pas. Il ne veut pas qu’Ash sache non plus, peut-être que le streamer s’en foutra, mais peut-être aussi qu’il s’inquiétera ou il ne sait quoi, et ce n’est pas le genre de sentiment qu’Aaron veut inspirer chez les gens. Seulement, là, leur petite conversation joyeuse lol mdr sur tout et rien… Il n’y arrive plus.


Aarii'
Aujourd'hui à 21h31
Déso gars je suis pas si bien en fait.
©️ TakeItEzy Pour Master-Poké


Après avoir envoyé ce message, il essaye de reprendre un combat dans son jeu avant de se rendre compte, au bout de seulement quelques secondes, que c’est pas ouf de laisser Ash avec juste ça. Il reprend son téléphone, se relit, regrette instantanément d’avoir dit ça et de ne pas avoir continué à faire semblant. Après s’être maudit, il s’empresse de se remettre à taper pour essayer d’expliquer :


Aarii'
Aujourd'hui à 21h32
Scuse c’est pas clair. Je veux dire que c’est ce que je fais à Alola là, c’est fatiguant ça commence à peser. Et ce soir j’ai un rouleau compresseur sur les épaules hum Je vais me faire fossiliser dans le bitume d'Alola genre étoile de star du Pokéwood sauf que oups c'est mon corps ! hu
©️ TakeItEzy Pour Master-Poké


Un peu d’humour avec l'emote et il espère que ça passera. Parce que c'est comme ça qu'il parle habituellement, avec plein de smileys, d'émotes et de gifs. Sauf que maintenant qu'il en met un, il se rend compte qu'il les a un peu oubliés ce soir et depuis le début de leur conversation. Oups. Il espère très fort qu'il n'avait pas l'air chelou avant, du coup.


    Boite à trucs:
    avatar ©️donkodondon013
Revenir en haut Aller en bas

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 1210

Région : Galar
Dim 21 Fév - 21:56
Aujourd'hui, tu n'avais rien envie de faire. Ce n'est pourtant pas dans tes habitudes, toi qui déborde toujours d'énergie, toi qui te laisse toujours emporter par tout et n'importe quoi, comblant ainsi la moindre source d'ennuis naissante. Mais voilà, plus tôt ce matin, ton colocataire – mais surtout meilleur ami – avait quitté l'appartement pour passer le week-end entier chez sa maman. Tu as pourtant été invité à le suivre, tant sa famille était devenue la tienne avec le temps – et inversement d'ailleurs. Seulement voilà, tu savais à quel point il pouvait être important de passer des moments intimes avec ses proches. Et tu ne voulais pas priver ton ami de ce genre de chose en étant toujours dans ses pattes. Il y avait du bon parfois à vous séparer un peu. Ça ne fait qu'animer la flamme de votre « couple » - parce qu'on peut dire que vous êtes un peu comme tel.

Seulement voilà, quand Sharileh – oui, c'est bien son nom – n'est pas à tes côtés, ta motivation disparaît instantanément. Et tu trouves ça assez fou cet effet qu'il a sur toi. Et tu te dis que son absence peut te permettre de te recentrer un peu sur toi. Elle peut t'aider à vivre un peu par toi-même. Enfin... C'est ce que tu t'es dit à son départ. Mais une heure plus tard, tu étais déjà en train de faire la loque sur le canapé, à regarder une série insignifiante, en te nourrissant uniquement d'un paquet de chips qui traînait dans le placard. Tu avais la flemme de tout au final. Même pour ta balade quotidienne dans les coins verts du quartier pour sortir tes deux pokémons, tu avais la flemme. C'était comme si tu essayais de faire une compétition du plus gros lard avec Flick, ton Dracolosse. Une compétition que tu as vite perdu, puisque tu es tout de même sorti dans l'après-midi pour cette fameuse balade où seul Polar, ton Aquali, a daigné sortir. Flick lui restait fidèle à lui-même. Et tu ne pouvais lui en vouloir, c'était ce qui faisait son charme.

Cette balade t'avait fait du bien, même si tu as fait un détour par la ville pour récupérer un sandwich dans le fast-food du coin. Prendre l'air restait agréable, mais ça n'a pas suffit à te redonner de la motivation. Tu n'es pas quelqu'un qui peut vivre seul par soi-même, maintenant que tu y penses. Tu as besoin de te savoir accompagné par d'autres humains. Tu as besoin d'attention, de compagnie, de discussion. Tu n'es qu'un vulgaire gosse, voilà tout. Et l'important est d'en avoir conscience – enfin, c'est ce que tu crois. Mais tu ne pouvais pas combler ce vide affectif pour le moment. Tu devais attendre dimanche le retour de ton ami, un point c'est tout.

Après ton repas du soir – loin d'être le plus équilibré d'ailleurs – tu pars dans ta chambre, sans pour autant fermer la porte. Étant seul dans l'appartement, tu n'en voyais pas l'intérêt. Et puis comme ça, tes pokémons pouvaient aller et venir comme bon leur semble – même si ce n'était une chose que Flick aimait faire, bouger.
Tu t'écroules sur ton lit, avec pour seule volonté de traîner sur les réseaux sociaux et discuter avec tes amis disponible à ce moment là. Tu te retrouves même à échanger quelques mots avec Sharlieh depuis discord. Mais dans les faits, tu n'attendais qu'une chose ; que le sommeil t'emporte.

Et le sommeil allait bien t'emporter si ton téléphone n'avait pas vibré. Tu rouvres alors les yeux avec la ferme intention de mettre ton appareil en silencieux. Mais quand tu découvres que la personne qui t'a réveillé est Aarii', tu te redresses aussitôt. Tu te surprends même à sourire comme un idiot. Tu t'empresses même de déverrouiller ton téléphone pour lui répondre et entamer cette conversation qu'elle cherchait à lancer. Tu ne sais même pas pourquoi tu réagis de la sorte au final, parce que cette fille, tu ne l'as jamais vu en vrai et qu'au final, tu ne la connaissais pas tant que ça. Mais est-ce que tu avais besoin de ça, finalement ? Sharlieh, tu l'as connu de la même façon, sur internet. Bon, à l'époque tu étais encore personne et tu ne faisais que papoter sur des forums ou sous les vidéos d'autres personnes. Et le hasard à bien fait les choses. Depuis, vous êtes inséparables et tu ne remercieras jamais assez le destin de vous avoir uni de la sorte.

Mais Aarii', c'était différent. Elle faisait partie de ces gens que tu divertissais. Et elle aurait bien pu rester noyé dans la masse si elle n'avait pas osé pousser un peu plus la chose. Pour toi, tout à commencé entre vous au travers d'un mail. Un tout petit mail où elle te demandait de travailler pour elle, en quelque sorte. Ce n'était pas tout à fait ça, mais sur le papier on pouvait le résumer comme ça. En gros, elle voulait que tu lui compose quelques musiques qu'elle pourrait utiliser dans ses vidéos. De là, tu es parti t'informer sur cette fameuse youtubeuse gaming, allant même à regarder quelques vidéos pour te faire une idée du personnage. Et puisque tu aimes les défis, tu as accepté sa requête sans trop prendre le temps d'y réfléchir. Vous avez alors entamé une conversation pour échanger sur tout ça, sur ce qu'elle voulait vraiment et ce que toi tu pouvais lui produire. Et puis très vite, durant cette même conversation, vous avez dérivé sur vos passions communes et moins communes, vos goûts, vos envies, vos vies. Bref, vous êtes devenus de bons amis – même si tu ignores toujours son véritable prénom.

Au bout d'une demi-heur de conversation, tu quittes ton lit pour rejoindre ton ordinateur et pianoter sur le clavier qui se trouver à côté – l'instrument, pas celui de l'ordinateur évidemment – essayant de trouver l'accord parfait pour embellir ta composition tout juste commencé. Aarii' aura au moins réussi l'exploit de te redonner la motivation.

Lady Ashley
Aujourd'hui à 21h28
Je crois que je tiens quelque chose de bien là 
©️ TakeItEzy Pour Master-Poké


Tu étais sur le point de lui envoyer un morceau de ta composition, histoire d'avoir son avis. Mais avant même que tu aies le temps d'exporter la chose, elle te dit ne pas avoir le moral. Alors tu n'envoies rien de plus. Tu restes un peu sans voix, fixant ce bout de phrase que tu trouves étrange. Étrange, parce qu'il était drôlement sec. Tu avais l'habitude que Aarii' agrémente ses phrases avec tout un tas d'emoji, voir même des gifs par moment. Et là, rien. Et en remontant un peu la conversation, tu constates qu'il n'y avait rien de toute ces choses depuis le début. Ce qui, effectivement, soulignait le point sur son état.

Tu n'as pas besoin de réfléchir plus longtemps à ce que tu pouvais lui dire pour lui remonter le moral que tu la vois écrire – enfin, l'application indiquait qu'elle le faisait, tu n'avais pas installé une caméra chez elle à son insu. – Tu attends alors sagement jusqu'à pouvoir lire son message. Et là, les emotes étaient de retour. Et malgré l'humour qu'elle avait glissé dans son message, tu trouvais tout de même que c'était bizarre. Mais tu n'insistera pas. Parce que tu commences à bien la connaître et tu sens bien qu'elle ne veut juste pas en parler. Et comptes bien respecter sa volonté.

Lady Ashley
Aujourd'hui à 21h32
Ok ok. Y'a pas de soucis 💪
On reparlera de tout ça plus tard alors. Va donc te reposer ! Tu as encore de longues journées qui t'attendent !
Et d'ailleurs, j'allais justement partir au lit. Bisous 😘
©️ TakeItEzy Pour Master-Poké


Tu t'enfonces dans ta chaise en fixant encore un instant la conversation. Tu souris. Et puis tu fermes l'application, ainsi que tout ce que tu avais d'ouvert pour enfin éteindre ton ordinateur et rejoindre à nouveau ton lit. Et si tu souriais, c'était parce que tu avais une idée bien précise en tête. Elle était un peu folle. Mais quelque part, tu n'avais rien de mieux à faire du week-end.

De nouveau sous ta couette, tu navigues encore un peu sur ton téléphone et réserve le premier vol en direction d'Alola, mais plus précisément le village flottant – enfin, dans un coin proche de là. Tu en trouves un pour pas trop cher partant tôt dans la matinée et te faisant arrivé près de midi. Évidemment, tu t'abstiens de le dire à Aarii', parce que tu savais qu'elle ferrait tout pour te dissuader de venir. Sauf que tu avais besoin de compagnie. Et elle avait besoin d'aide. Tout le monde allait trouver son bonheur dans ton initiative.



Le lendemain matin, tu te lèves aux aurores pour préparer ton sac à dos et y ranger quelques affaires de rechanges et tout ce tu estimais primordial à ta survie. Tu prépares également le ravitaillement de ton gros dragon qui allait rester seul ici. Tu ne pouvais pas l'embarquer avec toi dans l'avion et de toute façon, il ne semblait pas motivé à bouger d'ici. Tu prends le temps de lui expliquer de ne pas s'enfiler tout le paquet de croquette que tu lui laissais à disposition, autrement il n'aura plus rien à manger jusque là. Mais tu n'étais pas naïf – enfin, pas trop quoi – tu savais qu'une fois que tu seras parti, il ira dévaliser le frigo et vos placards, parce que la nourriture humaine, c'était tout ce qui l'intéressait vraiment. Tu envoies même un petit message à Sharlieh pour le prévenir qu'à son retour il faudra aller faire des courses et que tu lui expliqueras plus en détail à ce moment là. Et tu sais déjà qu'il va te détester pour ça.

Une fois ta douche prise, tu t'habilles de façon assez légère, bien conscient qu'à Alola il fait bien plus chaud qu'ici. Tu n'emportes aucune veste et tu te contente d'un simple pull pour supporter la fraîcheur de chez toi jusqu'à ton arrivée dans les îles d'Alola. Tu fais ensuite un dernier tour de l'appartement pour t'assurer de ne rien oublier et que tu avais laissé tout ce dont Flick avait besoin à sa porté – à savoir la nourriture et la télécommande de la télévision. Et puis tu fais signe à Polar qu'il était temps pour vous de vous éclipser.

Tu attends évidemment d'arriver à l'aéroport pour prévenir Aarii' de ton arrivée imminente, histoire qu'elle n'ait plus le choix de t'accueillir. Tu te faisais une joie de la rencontrer enfin. Elle aussi, elle va te détester pour ce coup foireux. Mais est-ce que ça ne faisait pas partie de ton charme tout ça ?

Aujourd'hui. 8:46

Hey !
J'ai une surprise pour toi : dans très exactement 2h30, je serais au Village Flottant 👀
Puisque tu es si fatiguée et que je n'ai rien de mieux à faire, j'ai décide de venir te porter un coup de main 💪 Je ne repars à Galar que demain en fin de soirée. J'espère que ça te fait plaisir 💕
Ah et tu peux venir me récupérer à l'aéroport ?




Revenir en haut Aller en bas

Aaron Sakuragi

Aaron Sakuragi
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 1626

Région : Hoenn
Mar 18 Mai - 11:58
Mon regard reste de longues minutes fixé sur l'écran, puis particulièrement sur les trois petits points de l'écran, grossissant et redevenant petits, m'indiquant qu'Ash est en train d'écrire. Évidemment, j'ai l'impression que ça prend une éternité alors que dans la réalité ça ne doit pas être si long, mais le temps a tendance à s'étirer quand je flippe. Parfois mon cœur bat tellement vite que j'ai l'impression qu'il me fait vivre ma propre éternité alors que le reste du monde continue à avancer à un rythme normal. Je pourrais trouver ça chiant, mais en fait j'en sais rien. Tout comme je ne sais pas ce qu'Ash est en train d'écrire. Je ne sais jamais rien, et c'est vraiment terrifiant.
Aarii' c'est une fille toujours de bonne humeur, les gens aiment ceux qui sont de bonne humeur. C'est tout le temps comme ça dans les vidéos. C'est aussi toujours comme ça quand je parle avec Ash. Enfin je, Aarii' quoi, mais Aarii' c'est je quand même. Il n'y a qu'un mensonge qui nous sépare et ça ne concerne pas notre caractère. Sauf qu'aujourd'hui, de manière évidente, on ne montre pas cette bonne humeur comme il le faudrait. Alors est-ce qu'Ash ne risque pas d'être déçu ? Agacé ? Ne plus avoir envie de me parler ?
Ça y est, c'est encore l'éternité alors que les petits points de discord s'agitent. Je suis désolé. Je suis désolé. Je suis désolé. Je suis désolé. Je suis désolé... Ah !

Le message n'est pas si terrible, voir pas du tout en fait. C'est tout gentil est comme d'habitude, non ? Je scrute mon écran en plissant très fort les yeux : peut-être que le fait de twister ma vision pour dédoubler les lettres et les emojis me permettra de voir quelque chose de nouveau, un message caché, ses pensées secrètes !... Mais non, il n'y a rien de plus que ce que je peux directement lire et qui est simplement Ash. Définitivement, il ne me semble pas voir quoi que ce soit de bizarre dans son message. Alors je m'empresse de tapoter sur le clavier pour lui souhaiter la bonne nuit également. Puis j'éteins.
Puis j'imagine qu'il faut que j'aille me coucher.




Le lendemain matin je suis réveillé plus tard que d'habitude par Bowbow qui me sollicite pour lui ouvrir la porte de placard derrière laquelle sont ses biscuits. Il a beau être délicat pour une créature de son espèce, il n'empêche que les petites poignées de meuble en recomposé c'est un peu trop pour lui. Je m'accroche aux poils de sa patte à pleines poignées et il lève le bras pour me mettre debout sur les deux jambes. Le bâillement est présent, mais j'avance tout de même vers la cuisine, animé pas la mission divine de sortir mon chelours de sa peine stomacale.
Quand j'ouvre le meuble, je prends les biscuits et j'éventre le paquet pour que Bowbow y ait facilement accès vu que je crois pas qu'il puisse s'en sortir avec l'ouverture facile. Elle marchait même pas en plus ! Du coup j'en ai un peu foutu partout, surtout des miettes, mais mon nounours ayant une option aspirateur intégrée je me fais pas trop de soucis. Éric risque juste de m'engueuler un peu. Pfff... Où il est d'ailleurs ?

- Eriiiic ! Comment t'as pu laisser mon pauvre petit chouchou Bowbow mourir de faim ? Monstre !, je crie dans notre petit deux pièces alors que s'il est là il n'y a pas moyen qu'il ne soit pas au courant que je suis déjà là. Et comme il ne me répond pas, j'en conclut qu'il n'est juste pas du tout là.

Il aurait quand même pu faire l'effort d'être aux chiottes ! J'aime pas me réveiller et constater que je suis seul, humainement parlant... Quoique : est-ce que j'étais pas au courant en fait ? Quelques secondes pour réfléchir puis je me souviens qu'il travaille aujourd'hui pour rattraper nos quelques jours de camping. Une grimace traverse mon visage : c’est à cause de moi si Eric est obligé de travailler dans ce fast food au lieu de poursuivre ses études à Kalos comme il le souhaitait à la base. Il a beau dire qu’il ne m’en veut pas, je vois bien qu’il se fatigue et que ça ne lui plait pas, j’ai peur des pensées qu’il peut avoir sans les dire ou oser s’admettre qu’il les pense. Vu qu’il est beaucoup trop gentil, Eric, et surtout avec moi. J’en ai un peu marre de toujours le contraindre, parfois je me dit que ce serait mieux pour lui si on était plus amis. Déjà peut-être qu’il serait encore avec sa meuf… Mais de toute façon, j’ai beaucoup trop peur d’imaginer le monde sans Eric, comme de beaucoup d’autres choses, alors je ne prendrai jamais la décision qu’il faudrait que je prenne.
A la place, je retourne chercher mon téléphone dans la chambre afin de lui envoyer un sms d’encouragement pour sa dure journée. J’en fais des caisses de dramatisme et de grandiloquence, comme d’habitude, ce qui fait que je lui envoie un pavé, mais au moins ça le fera rire ! C’est tout ce que je peux faire pour le moment, le faire rire. Même s’il faudra que je trouve mieux un jour ! Obligé ! D’ailleurs est-ce que je passerai pas une partie de la journée à brainstormer là-dessus, histoire de m’occuper ?
C’est à ce moment là que je reçois un sms… Et que ça me donne, pour une fois, des raisons tout à fait tangibles et proches de paniquer.

Ash vient. Au Village Flottant. Et c’est de manière évidente pour me voir. Et je dois aller le chercher à l’aéroport dans à peine plus de deux heures. Je… C’est… Mais au secours !! Pourquoi ?! Pas que je ne sois pas content à l’idée de rencontrer Ash qui est désormais un pote, mais je ne suis pas du tout préparé à devoir jouer Aarii’ pendant… Pendant plus de vingt quatre heures si j’en crois son message. Et puis s’il passe une nuit ici, la logique voudrait que je lui propose de l’héberger il me semble, mais comment je préviens Eric ? Et où je le fais dormir ? Et comment je vais faire pour cacher que je suis un gars si jamais il pénètre aussi loin dans mon intimité ? La panique, la grosse panique.
Bien sûr je pourrais aussi lui dire que en fait Aarii’ c’est du flan et j’ai un truc qui pendouille entre les jambes, mais que ça ne change rien à qui je suis, ni à mon caractère, ni au fait que je l’apprécie comme un vrai pote, mais ce n’est pas aussi simple. Trop de “mais”, qui sont vrais. Elisa a bien pu accepter mon mensonge, mais elle ne connaissait rien de mon identité sur internet à la base, c’était par hasard qu’elle avait rencontré Aarii’ plutôt qu’Aaron, ça rendait les choses beaucoup plus simples. Avec Ash, tout s’est créé autour de cette youtubeuse, ses vidéos, son intérêt pour son travail d’artiste, et même après tout a toujours été virtuel donc… Donc voilà. Encore une fois, je flippe, ce qui fait que je ne lui dirai rien. Trop peur de le décevoir ou qu’il me tourne le dos parce que je suis un sale menteur. Je me suis fait ça tout seul, il faut que je l’assume.
Enfin, c’est pas parce que je veux rien lui dire que je vais pas aller le chercher. Tenir Aarii’ pendant plus de vingt quatre heures, ça se fait ! Je serai bien obligé quand mes parents reviendront de toute façon, il faudra que je sois une meuf pour eux et pour toujours. Il faut que je prenne ça comme un entraînement !


Wesh comment tu ruines ma morning routine en me faisant me presser ! C’est bien parce que c’est toi que je vais faire l’effort ! IRL 1f618
8h54
©️️ TakeItEzy pour Master-Poké


Le message envoyé, c’est l’heure de se mettre en branle ! J’envoie vite un sms à Eric pour le prévenir que oups y a peut-être Ash qui va squatter, n’ayant pas besoin d’en dire plus étant donné que je lui parle de toutes les personnes avec qui je peux blablater sur internet. Ceci fait, c’est l’heure de s’habiller, se coiffer en urgence et… Et on va mettre des collants parce qu’il y a clairement pas le temps pour la séance d’épilation. Ca va tenir chaud, mais ce sera jamais pire que la tenue de chantier, et puis si en plus je mets ceux à fleurs, ça va être super mimi !
Bientôt, je suis en train de courir dans les escaliers de l’immeuble pour sortir et rejoindre l’arrêt de bus qui mène à l’aéroport. J’aurais bien laissé Bowbow à l’extérieur de sa pokéball pour qu’il m’aide à gérer le stress, mais il n’est pas pratique dans les transports qui sont en plus un peu bondés à cette heure. J’ai cependant réussi à me trouver une position stratégique loin des aisselles de toutes ces personnes plus grandes que moi : le nez contre la vitre. Je suis un peu écrasé dans le dos, mais au moins j’ai une vue sur le paysage. J’espère juste qu’ils ne vont pas abimer mon sac à dos : je n’ai pas grand chose dedans, juste mes pokéballs, mes papiers et mon portefeuille, mais j’aime beaucoup ce sac bleu clair avec des petites ailes d’anges. Je le mets parfois quand je fais mes vidéos, même si ça n’a pas de sens comme je suis sur une chaise en train de jouer, mais je me suis dit qu’aujourd’hui, si le gros nounours qu’est Bowbow ne suffisait pas, ça pourrait servir de point de repère à Ash, puisque ce sac il l’a déjà vu à l’écran. Enfin, c’est peut-être un peu bête comme réflexion…

J’arrive à l’aéroport et je me poste à l’endroit par où sont sensés sortir les passagers du prochain vol en provenance de Galar. Comme c’est autorisé dans cette zone, je laisse sortir Bowbow de sa pokéball et je lui monte dessus, assis sur sa tête entre ses deux oreilles auxquelles je me tiens un peu pour réussir à tenir correctement. J’ai aussi pris sur mon temps de préparation pour préparer une banderole en scotchant plusieurs feuilles A4 ensemble. Dessus, il y a un dessin fait au stylo bic et mes capacités de dessin toutes nazes. C’est sensé représenter une tête d’écremeuh, mais au final, bon… Ca ressemble à rien, on va pas se mentir. Au moins ça me fait rire, et peut-être que mes dessins qu’ont l’air de s’être fait rouler dessus quinze fois par un six tonnes le feront rire aussi ! Je la déploie donc, et la porte aussi haut que je peux en attendant qu’il arrive. Là, si je suis pas visible, c’est que j’ai affaire à un aveugle ! Et Ash n’est pas aveugle.

C’est bon je suis là je t’attends, tu peux pas me rater !
11h28
©️️ TakeItEzy pour Master-Poké


    Boite à trucs:
    avatar ©️donkodondon013
Revenir en haut Aller en bas

Haeshle Suibhne

Haeshle Suibhne
Modo CDT & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/11/2020
Messages : 1210

Région : Galar
Dim 31 Oct - 2:14
Une fois ton message envoyé, tu passes ton téléphone en mode avion. Tu ne prends pas le temps d'attendre la réponse de Aarii' – tant pis si tu te retrouves perdu à Alola, tu sauras te trouver une occupation si jamais elle ne vient pas te chercher, tu ne te fais pas de soucis là-dessus. A vrai dire, tu aurais aimé jouer la sécurité, mais tu étais déjà un peu en retard et bientôt les portes d'embarcations pour ton avion allaient fermer. Tu n'avais pas le temps de réfléchir – comme si de toute façon tu le prenais, ce temps là – il fallait simplement agir.

Tu as passé tout le vol à écouter de la musique et pioncer. Ce qui fait qu'à ton arrivée à Alola tu es totalement détendu. Tu en as presque oublié le risque d'avoir fait le déplacement pour rien. « Presque », parce que ça te revient subitement en tête une fois sorti de l'avion et tout juste après t'être étiré de ton ton être. Replaçant ton sac sur ton épaule, tu glisses ta main dans ta poche de pantalon pour en sortir ton portable et retirer ce mode qui t'empêche de recevoir tout signe de vie lointain. Tu te laisses toutefois distraire par Polar qui se frotte dans tes jambes, ce qui fait que tu abandonnes ton téléphone le temps d'une minute ou deux pour le papouiller comme il se doit. Une fois la créature satisfaite, tu replonges sur ton petit écran et y découvre plusieurs notifications. Il y en a deux de Aarii'. Et pourtant, c'est sur le nom de ton coloc que tu cliques. Oui parce que tu viens de percuter que tu ne l'as pas prévenu que tu étais parti et que tu ne revenais que le lendemain. Tu ne réagis pas plus à ce qu'il te disait – ce ne sont que des banalités – et tu lui annonce la nouvelle, au moins pour qu'il ne soit pas surpris de ne pas te voir à l'appartement à ton retour. Il te répond dans la foulée que t'es « complètement barré », pour ensuite te souhaiter un bon séjour. Ceci étant fait, tu fais le tour des autres notifications : discord, twitter, instagram. Tiens, c'est même le moment idéal pour prendre un petit selfie dans l'aéroport et d'indiquer en story que t'es en voyage – à tes fans maintenant de deviner où.

Tu relèves le nez de ton écran, essayant de te souvenir ce que tu voulais faire à la base. Et puis ça fait tic ! Tu as perdu près de cinq minutes à traîner sur les réseaux alors que tu as Aarii' qui attend sans doute une réponse de ta part. Tu ouvres votre conversation et te réjouies qu'elle ait répondu présent. Elle dit même être déjà là, à t'attendre.

Aujourd'hui. 11:36

Pardon ! J'ai un peu de retard 🙏
J'arrive tout de suite !


Tu aurais très bien pu dire que c'était ton vol qui avait du retard. Mais tu sais aussi que tu es un piètre menteur et que face à elle tu ne seras pas capable de tenir ce discours là. Alors autant assumer que la faute vient de toi – en t'abstenant de donner la raison, évidemment.
Tu fais signes à Polar de te suivre et tu t'engages au milieu de la foule pour rejoindre les portiques de sécurités. Une fois passés, tu regardes un peu autour de toi à la recherche d'écriteaux indiquant la sortie, ou au moins le hall principal. Sauf que tu te rends bien vite compte que tu n'as pas trop le choix ; tu dois simplement poursuivre ton chemin dans un long couloir. Tu t'engages alors à l'aveuglette. Tu chercheras ton chemin une fois arrivé au bout.

Sauf que tu n'auras pas besoin de faire un tel effort. Une fois la porte vitrée franchie, tu découvres un gros machin qui ressemble à un Ursaring, mais en plus mignon et... rose. Et sur la tête de ce pokémon là, il y a Aarii'. Au premier coup d'œil tu aurais pu en douter, mais tu dois avouer qu'elle ressemble exactement à ce dont elle à l'air en vidéo. Et puis avec le message qu'elle avait entre les mains t'étant adressé, tu ne pouvais pas te planter. C'était elle et elle t'attendait.
Ta première réaction est de rester figer en étant tout aussi expressif qu'un Magicarpe. Mais ça ne dure que deux secondes, puisque l'instant d'après tu éclates de rire sans aucune retenue. Il est clair que tu t'attendais à tout sauf à un tel accueil. Tu avances finalement jusqu'à elle, le sourire aux lèvres et un petit rire sortant de ta gorge qui se fait de plus en plus timide. « Alors là... Bouge pas ! ». Tu as le bon réflexe d’influenceur en sortant ton téléphone à nouveau pour le braquer sur ton amie. Tu recules d'un pas pour l'avoir avec son pokémon dans le cadre. Tu ne lui demande pas de sourire ou quoi que ce soit. Elle sait comment agir.

La photo étant prise, tu glisses ton appareil dans ta poche et puis tu reviens au plus près de Aarii'. Tu lui tends une main amicale pour l'aider à descendre si elle le souhaite. Et une fois qu'elle se retrouve sur la terre ferme, tu es contrains à baisser la tête pour trouver ses yeux. Il est parfait – même souvent – bien embêtant d'être plus grand que la moyenne. « Je crois que c'est le plus bel accueil qu'on m'ait jamais fait. ». Tu ris, ajustant ton sac sur ton épaule. « Et c'est pour quoi la patate juste là ? ». Tu désignes son dessin que tu as du mal à discerner. Et tu réalises que trop tard que tu pouvais la vexer à travers ce genre de réflexion, ce que tu ne souhaitais pas. « D'un côté, c'est une plutôt belle représentation de ma personne ! ». Tu avais même envie de dire que c'était toujours mieux que Sharlieh qui passe son temps à dire que t'as une tête de fion, mais ce serait peut-être t'enfoncer plus qu'autre chose.

« Au fait. Je dois t'appeler Aarii' ? Ou par ton véritable prénom ? ». Tu tentes le changement de sujet avec une question qui a traversé ton esprit un peu plus tôt dans la journée. Parce que tu n'as pas souvenir de lui avoir demandé son prénom un jour. Et tu sais que bien des personnes n'aiment pas être appelé dans la vrai vie par leurs pseudos du net – comme Sharlieh, par exemple. « En ce qui me concerne, je ne te ferais pas subir la prononciation de mon prénom. Alors tu peux continuer de m'appeler Ash. ». Comme à peu près la terre entière – à l'exception de tes parents et de ta sœur.




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Village Flottant-