Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 
» Are you ready to ignite the fire inside ?

Aram Faathi

Aram Faathi
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/10/2019
Messages : 1922

Mer 6 Avr 2022 - 17:01
Erik écoute mon speech, en silence. Je me perds un peu parfois, je pourrais avoir l’impression qu’il s’en bat les reins puissance mille mais il a toujours son regard posé sur moi, c’est que ça l’intéresse, ou du moins un minimum. Après, c’est lui qui m’a demandé donc ça parait sensé qu’il écoute ce que je lui réponds, avec mes mots. Et j’ai sans doute l’air un peu débile quand je cherche le terme « communautaire », mais on s’en fout. Je parle bien désormais le commun, j’ai carrément un meilleur niveau qu’avant de rejoindre la Ligue et je le constate tous les jours, mais ça n’empêche pas que parfois, j’ai juste le mot saharii qui flotte dans mon cerveau sans trouver sa traduction. Mais j’ai trouvé, cette fois !

Il trouve ça marrant quand je m’excuse de m’être étalé longuement dans mes explications. Je me vexe légèrement mais je contrôle, ça veut surtout dire, après tout, qu’il m’a écouté jusqu’au bout. Je ne peux pas m’empêcher de passer une main sur ma nuque. Je me jette sur la fin de mon milkshake et à en juger par la grimace qui étire les traits du flic, ce bruit lui déplait. Ok d’accord j’arrête. Mais maintenant je n’ai plus rien à manger et à boire pour me cacher derrière, c’est un peu ennuyeux. Comme en prime je suis un morfale, mon estomac réclame davantage de nourriture mais je me concentre un peu pour ne pas le laisser paraitre. Je pourrais me gaver aisément de sucre, ce n’est pas moi qui vais prendre des kilos à cause de ça. En revanche si je peux éviter de passer davantage pour un môme aux yeux du blondinet, je suis preneur.

Il a trouvé intéressant mon monologue et j’affiche un sourire fier. C’est cool ! J’acquiesce quand il me dit que ça doit être chouette d’avoir un clan sur qui on peut s’appuyer. Et carrément, c’est juste trop bien. Je sais que je pourrais toujours compter sur eux, quoi qu’il arrive. C’est rare qu’on puisse s’en targuer j’ai l’impression, dans le monde actuel… Alors ça me rend d’autant plus fier.

Il me pose une question avec ce que je viens de dire. J’ai une petite moue de réflexions. Ce qui arrive à ceux qui ne suivent pas le mouvement, hein… ? J’essaye de me souvenir de si c’est déjà arrivé. C’est quelque chose auquel je ne faisais pas attention, quand j’étais petit. On était toujours le même nombre de Khidal, si on exclut les naissances et les décès. Du coup, le cas de figure qu’il me présente, il ne s’est pas présenté pour mon clan. Mais, avec le recul, je réalise bien que c’est forcément arrivé, à un moment ou un autre. Et… Je me souviens d’une conversation que j’ai eu avec mon père quand j’étais ado, conversation qui ne m’a, à l’époque, pas poser de problème. Cependant maintenant que je suis capable de réfléchir par moi-même, je me dis que ce n’est peut-être pas la meilleure des solutions, ni la meilleure des phrases à dire. Erik me précise que si je n’ai pas envie de répondre, c’est mon droit. Sa remarque sur le boulot me fait légèrement rire, je suis tellement perdu dans mes pensées cependant que je ne remarque pas le retour de l’Emolga.

« Huuuum… Je crois que les faiseurs de trouble sont « invités » à quitter le désert s’ils ne souhaitent pas respecter les règles du désert mais je ne suis pas certain… Après je trouverais ça logique en un sens. Vivre dans le désert est déjà assez difficile sans qu’on s’ajoute des voleurs en prime. »

C’est un peu ce qu’on a fait avec les magmas d’ailleurs, quand ils se sont installés chez nous. Tant qu’ils ne faisaient rien contre la nature ou des imasaha, on ne disait rien, on commerçait même avec eux. Ça a changé du jour au lendemain, quand ce connard m’a tabassé et que j’ai fini à l’hosto. Tous les clans se sont rebellés pour les faire chasser de chez nous. Comme j’étais hospitalisé, je ne sais pas quelle envergure a pris la « chasse » des sbires… Et je n’ai jamais demandé à le savoir, mais connaissant certaines têtes brûlées, ça ne m’étonnerait pas que ça en soit venu aux mains, à un moment. De toute manière, quand les médias de l’extérieur ont commencé à se mêler de cette histoire, les magmas ont vite pris la poudre d’escampette. Pour des gens qui agissent dans l’ombre, être dévoilé au grand jour ne devait pas leur faire spécialement plaisir.

« Ça va, vous passez un bon moment ? »

Je me raidis. J’aurais peut-être dû faire plus attention à la souris électrique qui s’agite sur la table depuis tout à l’heure, plutôt que de me perdre dans mes réflexions. Résultat, je n’ai pas remarqué l’entrée d’Alice dans le café et elle se trouve désormais à côté de notre table, les bras croisés contre sa poitrine, me lançant des regards assassins. Oups. Le point positif, c’est que Samaël l’accompagne et qu’il vient naturellement me voir. Je caresse son crâne, reporte mon attention sur mon agente avant de réaliser.

« Tiens, t’as plus l’armée d’infirmiers avec toi ? »
« Depuis le temps que tu as disparu, si tes poumons t’avaient lâché, j’ose espérer que tu aurais eu l’intelligence d’aller à l’hôpital. »

J’ai une petite moue. Oui, sans doute. Je lance un regard à Erik et… Ouais je pense que si ma crise s’était montrée plus violente qu’elle ne l’a été, il ne m’aurait pas laissé le choix. C’est sans doute pour ça que j’ai la sensation qu’Alice n’est pas tant en pétard que ça… Mais qu’elle va quand même me le faire regretter comme elle sait si bien le faire. Quand je m’y attends le moins parce que cette nana est sadique, quand elle veut.

« T’as appelé tous les hostos avant de venir ici ? »
« Oui. »
« C’était inutile. »
« Je remarque bien. »

Le ton est glaciale, je me croirais à Flocombe. Ok je retire ce que j’ai dit ; elle m’en veut à mort. Vite, une idée.

« Tu veux un milkshake, une gaufre ?... Sinon ils ont un café viennois à tomber par terre… »

Elle est agacée, mais j’vois bien que j’aie tapé juste. Alice, elle est très peu fan de sucre en général, mais c’est une grande fan de café viennois, je ne sais pas pourquoi. Elle hésite, soupire, puis baisse sa garde. Elle récupère une chaise à une table vide et vient s’asseoir avec nous. Yes, je fais signe au serveur de revenir vers nous.

« Tu reveux quelque chose ? » Cette fois, je m’adresse à Erik. J’ai une excuse pour reprendre un truc à manger et je compte en profiter, il peut aussi le faire. A ma charge, bien sûr. Je sens néanmoins le regard perçant de la demoiselle sur moi, puis sur le flic. … ?

« C’est quoi ces tenues ridicules que vous portez ? »

… C’est une bonne question ça.



Are you ready to ignite the fire inside ? - Page 4 CYxzZVz Are you ready to ignite the fire inside ? - Page 4 3MLhT5h Are you ready to ignite the fire inside ? - Page 4 PUpP1Ej Are you ready to ignite the fire inside ? - Page 4 6TXtooI
Codage T-Card par Aaron Sakuragi, un grand merciiii t'es la meilleure !  heart
Crédit avatar : 不落莲
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 4 sur 4) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Poivressel-