-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Remède miracle pour gros poichigeon

Sanae Rainsfeather

Sanae Rainsfeather
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 25/03/2014
Messages : 3103

Région : Sinnoh
Lun 19 Oct 2020 - 22:09
Toute cette histoire est peut-être moins facile qu'on peut le penser, mais sur le coup, je ne suis pas si inquiète que ça, et je me demande bien pourquoi... Parce que c'est même totalement le contraire. Même si j'appréhende un peu – ce qui est normal – je n'ai pas cette peur que j'ai eu lors de la « mission » de l'autre jour. C'est possible que ça soit parce que j'ai déjà effectué ce genre d'infiltration, m'enfin, une seule fois, je ne peux pas dire que ça soit de l'habitude ou une expérience... Peut-être que la présence de plus d'un de mes pokémons aide à ça, en plus du motard ici présent qui a l'air plutôt fort. Enfin, de caractère, après en combat je ne l'ai pas vu. C'est ce qu'on va pouvoir admirer, possiblement.

Lorsque je laisse Elon sortir, la surprise de mon interlocuteur ne m'étonne même pas ! Déjà parce que mon Luxray a des couleurs particulières, mais surtout parce que depuis le début, je n'ai que mes deux petits pokémons de sortis, alors un bon gros pokémons comme Elon, ça fait toujours une bonne impression.
… Non pas que j'ai envie qu'il garde une bonne impression de moi. Ça ne lui servira très certainement pas, je pense. Enfin, ça sert à rien tout court. Bref. Elon lance un ronronnement suite au compliment du dresseur, content qu'on le trouve classe – il aime bien se donner des airs, parfois, mais ça ne réussi pas toujours.

On entre dans la bâtisse, et Elon fait littéralement exploser la caméra... Mais on dirait bien que ça ne gêne personne, ni même le dresseur. « Ça, c'est sur que c'est efficace. » Je ne sais même plus quoi dire, moi-même je suis étonnée de voir sa puissance encore un peu bancale faire surface ici. Peut-être que le stress d'être dans un endroit inconnu et louche affecte aussi le Luxray même s'il ne le montre pas. En tout cas, c'est une caméra de débarrassée, c'est déjà ça ! Le reste, on peut s'en occuper. Et alors que le motard s'exclame sur la tâche – ingrate, certes – de devoir fouiller toutes les pièces de ce bâtiment, sa Mentali semble avoir repérer quelque chose. Je demande alors à Elon de faire le moins de bruit possible et on surveille un peu les alentours, au cas où un truc nous sauterait dessus, ou qu'on nous balance des bombes ou je sais pas quoi de bizarre qu'il peut se passer dans ce genre de situation.

Heureusement, rien de tout ça. Je pars rejoindre le duo avec Elon derrière. « Oui, pas de problème ! Enfin, c'est limite, mais il a connu pire. » Le Luxray pousse un grognement, comme pour dire qu'il n'a pas envie d'en parler. « Oui oui, je sais, même une simple ruelle étroite est capable de vaincre le gros méchant Luxray. » Parce que oui, peu après avoir évolué, il pensait encore être un Luxio et avait foncé dans une ruelle extrêmement étroite à la poursuite de je ne sais plus quoi, tout seul, et il est resté coincé comme ça jusqu'à ce que je le retrouve... Rien que d'y penser j'ai envie de rire, mais il donne un coup de tête dans mon dos pour m'en empêcher. « Aïe. » Même si ça fait pas mal du tout.

Le dresseur au bout du couloir, une fois que j'arrive à son niveau, ouvre la porte et un machin rebondit sur les murs du couloir. Je me baisse pour l'éviter mais Elon se le prend en pleine figure avant que ce machin ne s'enfuit vers la sortie. « Waw... Eh bah, on se croirait presque dans un film d'horreur. Ça va Elon ? » Encore un grognement, mais cette fois-ci plus de frustration de s'être reçue une balle vivante dans la tronche. Il boude. Je ne m'empêche pas de sourire, mais je me retourne vers la porte pour ne pas qu'il le voit, même si ça doit se deviner.

Il fait noir derrière cette porte, je n'y vois rien, mais lorsque le dresseur s'accroupit, j'ai l'impression de voir une sorte de... trappe ? Il y a comme une ouverture en tout cas, mais il fait tellement sombre qu'il va être difficile d'avancer. Enfin, c'est pas ça qui empêche notre ami de foncer en bas. « Euh, t'es sûr que c'est une bo- » J'ai même pas le temps de finir ma phrase que j'entends un gros boum qui a l'air d'être douloureux. Là, pour le coup, aïe. Je tâtonne un peu pour avancer et descendre prudemment, et d'un coup, la lumière fut. Ouais enfin, c'est Elon qui a trouvé un interrupteur caché au-dessus de l'encadrement de la porte. Fallait trouver ça, qui met son interrupteur en hauteur ?

Je descends un peu plus vite maintenant que j'y vois quelque chose, et je vais vers- Ah, c'est maintenant que ça me vient, mais je ne connais même pas son nom. On est ridicules. « Euh tu vas bien, rien de cassé ? » Je lui demande, les mains vers lui mais sans le toucher ni l'aider en quoi que ce soit, de peur qu'il le prenne mal. « Tu sais... Avant qu'on n'aille plus loin, on devrait peut-être se présenter correctement non ? J'allais t’appeler tout à l'heure, mais je me suis rendue compte que je ne connaissais même pas ton nom. » Ce n'est pas comme si se connaître comme il se doit va nous sauver la vie, mais... On sait jamais. Surtout qu'on ne sait pas ce qui nous attend. « Moi, je m'appelle Sanae ! » Autant se présenter d'abord, ça peut jouer sur le fait qu'il donnera son nom. Bon, ok, timing bizarre pour faire les présentations, mais mieux vaut tard que jamais !



Remède miracle pour gros poichigeon - Page 2 8wwyOUi
▬ merci à cori pour l'avatar ♥
mini sacoche:
Revenir en haut Aller en bas

Illia Aethelhelm

Illia Aethelhelm
Ethologue Unys

C-GEAR
Inscrit le : 01/07/2019
Messages : 917

Région : Unys
Ven 13 Nov 2020 - 12:16
Le chovsourir qui avait surgit de la trappe donne effectivement à toute cette histoire un aspect de film d’horreur, mais ça me va. J’en ai vu assez pour pas flipper face à un tel poncif qui ne sert qu’à avoir un jumpscare nul. Surtout, je ne perds pas notre objectif de vue : retrouver le connard qui a fait du mal à Rubis pour lui faire passer l’envie de recommencer avec un autre pokémon. Me venger, aussi. Car j’oublie pas non plus qu’il m’a arnaqué et qu’il a fait du mal à mon starter. Quand je repense à l’état dans lequel j’ai laissé mon reptincel au centre pokémon, je ne peux m’empêcher de grimacer et sentir la rage remonter en moi. Je veux trouver ce type. Maintenant et vite !
La nana qui m’accompagne a l’air inquiète pour son luxray, mais c’est le cadet de mes soucis actuellement. Tout ce que je vois c’est ma colère et le fait que je trouve pas moyen de mettre de la lumière dans ce foutu escalier ! C’est tellement sombre qu’on y voit pas à deux pas et impossible de trouver l’interrupteur, même en passant plein de fois ma main sur le mur qui me donne l’impression d’être en vieille pierre. Pas de cable qui pendouille pour me guider non plus, rien, que dalle. Donc ça me gave, donc je décide de descendre. J’entends vaguement qu’on essaye de me demander si c’est une bonne idée, mais j’ai de toute façon déjà décidé de pas écouter. Je m’engage d’un pas décidé dans l’escalier, me demandant pas si peut-être je vais faire trop de bruit et alerter notre ennemi, et au bout de quelques marches je glisse et je me casse la gueule.

- MAIS PUTAIN !

Forcément, comme je vois que dalle, il fallait que je mette un pied à côté de la marche, que je m’en rende pas compte parce que mon talon était vaguement appuyé, et que je décide de foutre tout mon poids dessus. J’ai senti ma cheville faire un truc chelou, comme si elle comprenait pas ce qui lui arrivait, avant de comprendre que j’étais en total déséquilibre et que la rencontre du reste de mon corps avec les marches était imminente. J’ai eu le temps de vaguement mettre mes bras devant moi, pour me protéger, en essayant d’anticiper comment j’allais me viander, mais c’est tout. Ah, si ! J’ai aussi pu songer que la cheville qui a fait de la merde là, c’est la même que je me suis défoncé l’autre jour avec le caddie. Evidemment, quand t’as pas de bol, faut forcément pousser ça jusqu’au bout hein !
Ca tape sur mes épaules et mes bras, principalement. Ma hanche se prend un sale coup aussi. J’ai la chance de pas partir en rouler-bouler et heureusement, y aurait plus manqué que ça… Ca fait un putain de vacarme et ma chute ne s’arrête que lorsque le sol redevient plat. J’atterri là les jambes en premier, donc pas trop de bobo… Je crois. Ca tourne un peu quand même. Je vois toujours rien, aucune idée d’où je suis, ni de la position dans laquelle je suis. Le sol est froid et je peux encore bouger mes membres même si ça fait mal, c’est tout ce que je sais. J’ai le temps de constater que c’est pas le genre de douleur qui m’indique que si je pousse je vais juste plus du tout pouvoir bouger avant que la lumière s’allume.

Je suis… Dans un sous-sol. C’est con comme constatation. Evidemment que je suis dans un sous-sol vu les escaliers sur lesquels je viens de me viander ! Le plafond est en brique, avec des arches là, on se croirait dans ces décors creepy de films qui font catacombes. Je tourne un peu la tête, ce qui me permet aussi de savoir que mon cou va bien, et je vois que les murs sont simplement en pierres, visiblement humides aussi. Bon. Au moins c’est pas des crânes !
Avant que je puisse essayer de bouger plus, je me retrouve avec Kunzite qu’a les pattes avant posées sur moi, l’air inquiète. Moi, j’ai qu’un seule envie, c’est de râler et d’engueuler tous bricolos du dimanche qui se prennent pour des électriciens pas foutus d’installer un interrupteur visible, mais je peux pas m’y résoudre quand je la vois comme ça. Alors je pose une main sur son crâne pour la caresser doucement. Mon bras accuse le choc, mais ça devrait passer. Je vais pas sourire pour la rassurer, faut pas déconner non plus, ça dépasse mon seuil d’efforts dont je suis capable actuellement, mais au moins elle a l’air de se tranquilliser un peu.
C’est le moment que choisi la nana à l’écharpe pour débarquer, mains tendues comme pour m’aider à me relever… J’ai pas besoin d’aide !

- Ca va j’ai rien !, j’appuie sur mes coudes pour essayer de me redresser, et je constate que ça fait bien mal quand même. J’ai un souffle chelou, témoignant du fait que je douille, mais encore une fois l’expérience me dit qu’une fois que je me serai remis à bouger ça va aller. Sûrement que j’aurai pas mal de bleus ou trucs à peine plus grave, mais rien de dramatique ou qui nécessite de passer chez un médecin. Seulement, c’était visible mon vieux souffle alors j’ajoute : C’est gentil hein, pour ses mains. Mais euh… Sans vouloir être méchant si t’essayes de me hisser tu vas plus basculer que moi remonter.

Et j’ai peur que ce soit le cas même si je me sers aussi de mes jambes pour me hisser. J’ai pas franchement pris le temps d’observer cette nana à part sa tronche vu que c’était pas du tout le moment, mais elle a pas l’air bien épaisse ni même forte physiquement parlant.
Je suis en train d’essayer de me hisser moi-même sur mes jambes en ignorant le fait qu’un de mes genoux a visiblement tapé en plein dans le bord d’une marche quand elle me parle de son histoire de prénom. Au départ, comme je suis légèrement occupé, je m’apprête à lui répondre que j’en ai rien à foutre de son blaze, mais au final c’est pas con ce qu’elle raconte. Ce serait bien de pas l’appeler “machine” ou un truc du même genre si on se retrouve en situation d’urgence. Elle me donne le sien de nom, d’ailleurs. J’attends de m’être remis sur mes jambes avant de lui répondre.

- Ok c’est noté. Moi c’est Illia, qu’est-ce que c’est gênant quand même les présentations… Je sais jamais comment formuler ça. Je crois que je préfère encore quand Rose me présente, j’ai pas à me soucier de savoir si j’ai tourné ça correctement ou si j’ai juste l’ai d’un rustre. Peut-être que j’aurais dû dire “enchanté”... ? Bah, trop tard !

Le sous-sol dans lequel on se trouve ressemble à un couloir. En posant une main sur le mur je constate que c’est en effet assez humide. Je remarque aussi que tout n’est pas éclairé, seulement la zone dans laquelle on est, ce qui explique peut-être qu’aucun autre chovsourir ne se soit manifesté. Le couloir nous permet de partir à gauche ou à droite et, a priori, rien ne différencie les deux côtés qui sont de toute façon plongés dans la pénombre… Ce serait quand même con de partir du mauvais côté et de permettre à l’autre batard de vendeur de s’enfuir !
En plus, maintenant que j’y pense… Sûrement qu’il est au courant qu’on est là avec le bruit que j’ai fait dans les escaliers et le cri que j’ai poussé en me sentant tomber. J’ai pas réussi à me retenir.

- Ca te va si on assume qu’il sait qu’on est là ? On a pas vraiment été discrets, je l’englobe pour me sentir moins con, j’espère qu’elle aura pas d’objection. Il s’est peut-être préparé à nous accueillir, ou il est en train… Même si j’entends que dalle. T’entends quelque chose toi ?

J’ai beau tendre l’oreille, je ne perçois rien qui pourrait signifier qu’il y a une activité humaine. Comme s’il n’y avait personne… Mais c’est pas pour autant que je veux pas être prudent. Je demande à Kunzite de voir si elle peut capter quelque chose avec ses pouvoir psychiques et, pendant ce temps, je libère mon couafarel de sa pokéball pour lui demander de garder l’escalier, histoire que le type puisse pas remonter dans notre dos. Evidemment, en apparaissant il grogne Sanae et son luxray, mais c’est pas pour autant qu’il comprend pas ce que je lui demande ou les attaque.

- Ignore-le, il est comme ça avec tout le monde, mais au moins si quelqu’un essaye de s’enfuir par ici il sera bien reçu !, de son côté, ma Mentali me signifie en agitant la tête et en levant une patte au plafond qu’elle capte pas mal de présence à ce niveau là. Merde, les couloirs ont l’air blindés de chovsourir, elle peut pas nous aider !

Du coup, j’ai absolument aucune idée du côté vers lequel il vaut mieux se diriger et je me mets à espérer que Sanae aura une idée sans lui dire.


Avatar ©️ 悠太
Revenir en haut Aller en bas

Sanae Rainsfeather

Sanae Rainsfeather
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 25/03/2014
Messages : 3103

Région : Sinnoh
Jeu 14 Jan 2021 - 22:37
Alors qu'on s'engouffre dans quelque chose qui fait flipper, le dresseur s'est dit que c'est une bonne idée d'y aller sans lumière, sans rien, et bah... Ça n'a pas dû faire du bien. Je peux bien comprendre qu'il ait envie d'aller vite, mais si c'est pour se vautrer en bas des escaliers, c'est pas top. En tout cas, heureusement qu'Elon a trouvé l’interrupteur avant que je ne rejoigne notre ami en bas, sinon on aurait fait un beau duo d'infiltrés complètement nuls.

Lorsque je descends et lui propose mon aide, il n'a pas l'air en super forme, mais là encore vu la descente qu'il nous a faite, ce n'est pas très étonnant. Sa Mentali est inquiète également et reste près de lui. Je pense que, malgré ses airs un peu grincheux, il a quand même un bon fond. Enfin, je l'espère en tout cas. Parce que ses pokémons ont l'air de tenir à lui et lui semble vouloir prendre soin d'eux également, donc voilà.
C'est à cet instant que le Luxray arrive mais reste un peu éloigné, comme pour nous laisser un minimum de place nécessaire pour que le motard puisse se relever. Il affirme que tout va bien, mais vu qu'il a du mal à se relever facilement, j'en doute fort. Je ne le dis pas pour autant, par peur qu'il se mette à dire d'autres trucs ou qu'il finisse simplement par partir tout seul devant en me jetant par la fenêtre parce que je serais un poids pour lui ou que sais-je. En tout cas, il essaie quand même de ne pas paraître trop méchant lorsqu'il m'explique pourquoi il n'a pas voulu de mon aide pour le relever. « Ah. Hum, tu marques un point... » J'avoue que... Vu sous cet angle, si je l'avais aidé, je serai à mon tour par terre, ce qui n'était pas le but. Après, je pense aussi que c'est parce qu'il en voulait pas, de mon aide, je crois. Mais je ne le prends pas mal, je m'y attendais quelque part. « Mais vas-y doucement quand même, c'était pas une belle chute. » Enfin, une chute n'est jamais belle, mais tant qu'il n'a aucun os de cassé ou je ne sais quoi, ça devrait le faire. J'espère juste qu'il ne fera pas le dur même s'il a un souci, parce que ça va s'empirer et on n'a pas besoin de ça en plus de son pokémon au centre pokémon.

J'attends qu'il se remette de lui-même sur ses deux jambes avant de contempler un peu les alentours. Bon, en vrai, il n'y a pas grand chose à voir, juste de la pierre. Et là, plutôt surprenant, il me répond en me donnant son nom aussi. Je m'attendais à me faire balayer, mais en fait ça va. Bon, je le juge peut-être un peu trop fort à tout le temps penser qu'il connaît seulement la violence et la bagarre dans la vie. Sanae, concentre-toi et arrête tes préjugés. Mais comme je ne sais pas comment lui répondre, je hoche simplement de la tête puis reporte mon attention sur l'autre bout du couloir. Qui, en fait, se sépare en deux bouts. Oh, chouette, comme dans les films. Et je suis sûre que si on se sépare, déjà on aura plus de chances de rattraper l'autre escroc, mais aussi que celui qui ne tombe pas sur lui n'aura probablement pas une bonne surprise non plus. Hum.

Ma réflexion est coupée courte, car Illia part sur le fait que, bah tant qu'à être si discrets, autant arrêter la mascarade. « T'as raison. De toute façon, à partir du moment où on est entrés je crois qu'on a dit adieu à la discrétion. » Je tourne mon regard vers Elon qui grogne gentiment. « J'entends rien non plus, mais je ne doute pas qu'il se prépare à nous recevoir. Ce serait étonnant s'il ne prépare rien pour nous accueillir. » C'est toujours comme ça dans les films, et ces derniers s'inspirent très certainement de la vraie vie. En tout cas, mieux vaut assumer qu'il prépare un mauvais plan plutôt que rien du tout, au cas où on se ferait avoir comme une certaine personne tombée dans les escaliers.
Je jette un coup d'oeil à mon Luxray, mais il ne semble pas plus alarmé que ça. Il ne doit pas savoir non plus par où on devrait aller...

Illia libère son Couafarel qui se met soudainement à grogner vers nous. Elon n'est pas très impressionné par son acte mais se met tout de même dans une position intimidante. En tout cas, jusqu'à ce que son dresseur nous dise qu'il est comme ça avec tout le monde, donc ne pas s'en faire. Huh. Ok. Bon. Je fais un signe à Elon pour qu'il arrête de se montrer si agressif envers le pokémon en face. Il hésite un instant, puis se redresse en tentant de l'ignorer.
Pendant ce temps, la Mentali d'Illia semble avoir du mal à savoir dans quelle direction nous amener à cause des Chovsourir. Super. Ce qui veut donc dire...

« C'est risqué, mais est-ce qu'on ne devrait pas se séparer et aller chacun dans un des couloirs ? Je pense qu'on est d'accord sur le fait de ne pas laisser cet escroc s'échapper, et même si nous avons ton Couafarel en poste ici, rien ne garantis qu'il n'a pas un autre plan pour s'échapper. » Je tente de comprendre comment ça fonctionne et comment on peut être efficace sans se mettre tous en danger. « Et... J'imagine que la personne qui ne tombe pas sur ce scientifique fou devra rebrousser rapidement chemin pour aller rejoindre l'autre ? Ça ne doit pas être très long comme couloir, on devrait pouvoir arriver à temps pour aider l'autre. » Elon grogne de nouveau, mais cette fois à l'idée qu'on va aller tête baissée dans un potentiel piège. Je lui donne des caresses pour le rassurer. Je ne sais pas ce qui nous attend, peut-être que les deux côtés sont des culs de sac et qu'aucun chemin ne mène au scientifique... Mais il faut tenter.

Une fois qu'on s'est mis d'accord, je me dirige vers le couloir de droite – le plus proche de moi, en tout cas. Puis, je jette un coup d’œil à mon acolyte du jour. « Ok, je pars par là alors. Fais gaffe si tu vois encore d'autres escaliers. » Et je m'enfuis avant qu'il ne se mette à m'envoyer quelque chose en pleine figure – sait-on jamais. Elon est juste derrière moi et on s'engouffre dans le couloir.

Il fait tout aussi sombre que tout à l'heure, et en plus il y a plein de Chovsourir partout au plafond, l'horreur. Je tente de rester discrète pour ne pas m'en prendre plein la tête, mais mon Luxray se tient là et il est sur ses gardes. Enfin, ça ne dure pas très longtemps parce que certains des pokémons se mettent à lancer des cris et s'envoler vers là d'où je viens et ça me rend dingue. Elon est un peu moins patient et lance des décharges électriques pour se débarrasser de quelques uns d'entre eux – tu parles d'une discrétion qu'on arrive bientôt. Mais tant pis, ce n'est pas comme si nous avions le choix. En tout cas, mine de rien, ce couloir n'est pas si petit que ça en avait l'air de l'autre côté. Il n'y a pas de lumière et le seul éclairage est le pelage d'Elon qui est parcouru d'électricité pour nous permettre de mieux avancer et, dans l'éventualité d'un escalier, ne pas tomber dedans.
Ce qui me préoccupe, c'est que ce couloir n'est pas tout droit, mais il semble être courbé ? Est-ce qu'on va finir par faire une descente infinie ou bien tourner en rond ? J'espère qu'on s'est pas retrouvés dans un labyrinthe de je ne sais combien de kilomètres qui n'en finit jamais et qu'on va se perdre... Enfin, ça n'a pas l'air d'être en pente, c'est déjà ça.



Remède miracle pour gros poichigeon - Page 2 8wwyOUi
▬ merci à cori pour l'avatar ♥
mini sacoche:
Revenir en haut Aller en bas

Illia Aethelhelm

Illia Aethelhelm
Ethologue Unys

C-GEAR
Inscrit le : 01/07/2019
Messages : 917

Région : Unys
Mer 3 Mar 2021 - 17:12
Je suis content que la nana… Enfin Sanae maintenant que je connais son nom, soit d’accord avec moi sur le fait que la discrétion c’est mort alors on a qu’à arrêter d’essayer. Et comme elle évoque le moment où on est entrés pour le confirmer, j’imagine qu’elle englobe celui où son luxray a fait exploser la caméra de surveillance. Ce qu’elle dit ensuite sur le fait qu’on risque d’être bien reçus est plutôt pertinent, même si comme on ne sait pas à quoi s’attendre, je ne sais pas trop comment on pourrait se préparer de notre côté. Je me contente donc de hocher la tête pour montrer que j’approuve l’affirmation et je m’occupe plutôt d’autre chose.
Il s’agit de faire en sorte que le gars ne puisse pas nous échapper par là où on est venu au moins. Je sors donc mon couafarel de sa pokéball et lui demande de monter la garde. Evidemment, il se montre hostile envers Sanae et son pokémon, en les grognant, mais comme il le fait tout le temps je leur précise de pas faire attention. Je pense que je fais bien d’ailleurs étant donné l’attitude que son luxray adopte : Lari’ est fort, mais je ne suis tout de même pas sûr qu’il puisse faire le poids face à une bête capable de produire des éclairs. Sa maîtresse le calme en tout cas, et comme je lui explique ce qu’il a à faire, mon couafarel se poste devant les escaliers en montrant bien les dents, histoire de pouvoir dissuader comme il faut dès le départ quiconque entrerait dans son champ de vision. Bon il doit tout de suite avoir l’air moins convainquant que quand ses poils étaient laissés sauvages avec la toilette que l’emmène régulièrement faire Rose, mais ça ira bien hein !

Kunzite semble incapable de nous donner la direction dans laquelle on devrait se diriger pour atteindre notre ennemi commun. Et face à cette constatation, Sanae propose qu’on se sépare. Je suis pas super jouasse car, vu la manière dont elle présente les choses, y a une chance sur deux que ce soit moi qui arrive en retard et donc que je puisse pas massacrer le connard comme je veux, mais j’imagine qu’on a pas trop le choix. Je vais croiser les doigts pour avoir de la chance pour une fois !

- Bonne idée, je m’abstiens de faire plus de commentaire car je risquerais de mentionner à quel point j’ai envie de réduire en bouillie le visage du mec qui a mis dans le mal Rubis et je sens qu’elle serait du genre à me dire comme quoi il faut pas le faire ou s’y prendre autrement et je sens que ça va grave me saouler.

Comme je vois qu’elle se dirige vers la droite, je décide de m’avancer vers la gauche. Si je n’avais pas conscience qu’on risque de s’engouffrer dans un piège, sûrement que je serais déjà en train de courir vers ma destination pour essayer de trouver le connard le plus vite possible. Et là, j’entends la nana me lancer une pique. Enfin ça n’avait pas le ton d’une pique, mais comment je suis censé le prendre autrement ?!

- Ta gueule toi !

Je n’ai pas le temps de me retourner pour lui aboyer dessus qu’elle s’est déjà enfoncée plus loin dans le couloir. Elle marche vite subitement dis-donc ! Pfff… Je retiens en tout cas. Elle a de la chance que j’ai autre chose à foutre sinon je serais sûrement allé la choper par l’écharpe pour qu’elle assume un peu ses paroles au lieu de fuir comme une lâche ! C’est pas ça qui va m’aider à sauver Rubis !... ‘Tin je sais que je suis un con à m’être viandé dans les escaliers et que ça va peut-être nous faire foirer, pas la peine d’en rajouter une couche ! Je me sens déjà bien assez nul comme ça ! Elle fait chier !

Je secoue la tête avant de me mettre à avancer d’un pas rapide dans le couloir, toujours accompagné par Kunzite qui trottine derrière moi. La perle sur son front est toujours allumée alors j’imagine que, malgré la présence des chovsourirs, elle essaye tout de même de détecter s’il y a une présence à proximité. Bientôt cependant un autre problème se pose : l’absence de lumière. La lampe de l’escalier permettait d’éclairer une partie du couloir, mais maintenant que je m’en suis éloigné, il fait vraiment sombre. Il ferait même nuit noire si la vague lueure rouge émise par ma mentali n’était pas là. En tout cas, ce n’est pas ça qui va suffire pour que je parvienne à me diriger correctement.
Ma première idée est de poser ma main contre le mur et essayer de le longer. La sensation de la pierre humide sous les doigts n’est pas spécialement agréable, mais au moins je sais que je suis bien en train de suivre le couloir et je pourrai savoir si à un moment je trouve un angle. Seulement, c’est lent. Car je ne veux pas tomber à nouveau donc je dois faire attention où je mets les pieds sans rien voir. Ca me va pas, je veux aller plus vite, le retrouver plus vite ! Ca… Ne me plaît pas trop car je vais sûrement me faire engueuler de me retrouver encore dans une situation qui, à première vue, a l’air pas mal glauque, mais je ne vois pas d’autre solution. Et puis je n’aime pas qu’il soit longtemps à l’intérieur d’une de ces sphères métalliques à la con.
J’appelle donc Phil que je vois à peine apparaître grâce à la lumière de la pokéball. Rapidement, ses yeux rouge se mettent à luire dans le noir, me permettant de savoir où il se trouve. Son regard est interrogateur alors je lui explique rapidement ce qu’il s’est passé depuis que j’ai dû l’envoyer ailleurs. Je m’en veux un peu en le racontant d’ailleurs… J’aurais dû le garder avec moi. N’importe quoi moi ! Il faut croire que l’image de Rubis souffrant me perturbe beaucoup trop.
J’entends Phil pousser un soupir, puis je le sens fouiller dans mes poches… Pour en sortir mon téléphone et activer l’option lampe-torche désormais présente sur tous les smartphones. Ah. Oui. Bon. Hein.

- Tu es un peu fatigant parfois, qu’il m’écrit.
- Même carrément con, tu peux le dire là !
- Mais je suis content de pouvoir être avec toi. Comme je peux voir dans le noir, on pourra le prendre par surprise si besoin.
- T’es pas fâché ?, que je sois dans un sous-sol menaçant, je veux dire. Ca rappelle pas de bons souvenirs.
- Un peu que je n’ai pas été avec toi dès le départ, mais je savais que tu allais faire des choses dangereuses à partir du moment où Rubis a fini au centre. Au moins cette fois tu n’es pas déjà en grand danger !

Je lui fais une grimace pour le railler un peu, même si je sais très bien que cette inquiétude masquée en petite moquerie est tout à fait légitime. C’est vrai que c’est pas commun comme situation et que c’est également dangereux.
Bref, je continue à avancer dans le couloir maintenant que j’ai de la lumière… Je me permets même de me mettre à marcher assez vite pour qu’on ait l’impression que je puisse être en train de trottiner. Ca fait un entre deux entre la marche et la course et me fais me dire que je suis quand même un peu prudent. Le couloir tourne d’ailleurs. C’est léger donc ce n’était pas flagrant avec juste ma main contre le mur. Je me demande où on va arriver comme ça… En tout cas pour le moment il n’y a rien. Alors j’accélère encore le mouvement, jusqu’à ce qu’une porte entre dans mon champ de vision.
Immédiatement je m’arrête. Le hublot dans le bois me permet de voir qu’il y a de la lumière de l’autre côté. Un coup d'œil à Kunzite me permet également de constater qu’elle a repéré qu’il y a quelqu’un dans cet endroit inconnu, et vu la tête qu’elle tire ce n’est certainement pas Sanae. Phil éteint la lumière de mon téléphone, afin qu’on soit plus discrets si on a pas encore été repéré à cet endroit précis. Il m’indique de me plaquer contre le mur à côté de la porte afin de ne pas être vu tandis que lui commence à s’enfoncer à travers la pierre pour observer ce qui se trouve de l’autre côté.
A peine quelques secondes après que Phil soit passé dans la roche, la porte s’ouvre et un type sort. La lumière émanant de la pièce lui permet de me voir et moi de le voir également. C’est le connard. Pendant quelques secondes, on se fige tous les deux. Il commence à esquisser un mouvement de recul, mais je le chope par le col pour le rejeter à l’intérieur de la pièce et le faire tomber. En faisant ceci, je l’insulte de tous les noms en gueulant. Je continue alors que je l’écrase d’un grand coup de genoux dans le bide avant de commencer à lui donner plusieurs coups de poing au visage.

Je m’acharne pendant un temps que je ne compte pas. Peut-être quelques secondes, peut-être une éternité, j’en sais rien. Tout ce que je sais, c’est que ça commence à me vider de toute cette rage initiée par la peur de perdre Rubis. Et sûrement que si Phil ne m’avait pas agrippé l’épaule pour la secouer et me montrer que nous n’étions pas seuls dans la pièce, je ne me serais pas arrêté.
Mon regard se lève du visage qui commence à être sanglant du scientifique et je constate : dans la pièce il y a plusieurs pokémons. Un parasect, un caratroc, un lampignon, un smogogo, un scolocendre… Et je suis visiblement en train de tabasser leur maître.
Merde !


Avatar ©️ 悠太
Revenir en haut Aller en bas

Sanae Rainsfeather

Sanae Rainsfeather
Ranger Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 25/03/2014
Messages : 3103

Région : Sinnoh
Mar 11 Jan 2022 - 0:15
Je ne suis habituellement pas du genre à envoyer des piques ou chercher la bagarre, vraiment. Mais, étrangement, avec ce motard – enfin Illia, qu'il s'appelle, faut que j'arrête de penser à lui comme « motard » juste parce qu'il a une moto – je ne peux pas m'en empêcher. C'est peut-être dû au fait qu'il soit lui-même un peu sur les nerfs et toujours à parler de manière assez brutale qui me rend à mon tour plutôt, euh... embêtante ? Je ne sais pas si c'est le mot. On va dire que oui.

Avant de m'enfoncer dans le couloir, j'ai cru l'entendre crier quelque chose, et honnêtement je préfère ne pas savoir. Je voulais juste qu'il fasse un peu plus attention pour la suite parce qu'on ne sait jamais... Un accident est si vite arrivé. Si ça se trouve, il y a des escaliers tout bizarres dans ces couloirs et il peut plus que simplement se faire mal. Il pourrait se casser une jambe, ou un bras ! Ce serait compliqué après de retourner auprès de son pokémon à moitié cassé alors que son pokémon aura probablement besoin de son soutien une fois assez en forme pour revenir aux côtés de son dresseur. Bref. Ce n'est pas le moment de penser au futur quand on n'a même pas encore terminé ce qu'on fait dans le moment présent.

Une fois le couloir passé, j'aperçois au loin une lumière qui passe à travers le hublot de la porte en bois. Et plus je m'approche, plus j'entends des sons. Au début, je me dis que ce sont des bruits de pokémons ou alors des hommes à l'intérieur qui font des expériences sur les créatures, je n'en sais rien, je n'entends pas bien du tout. Puis, une fois près de la porte, je jette un coup d'oeil à Elon qui semble prêt et bien chargé en électricité pour foncer dans le tas au cas où ce serait des ennemis à mettre à terre le plus rapidement possible.

Là j'ouvre, et ce que j'entendais depuis tout à l'heure, c'était tout sauf ce à quoi je pensais. Devant moi, une scène inattendue – mais prévisible, quand j'y repenserai plus tard – se déroule. Sur le coup, je n'ose pas bouger, peut-être par peur de la rage qu'Illia émane, peut-être par la violence de toute cette scène, peut-être par les nombreux pokémons de l'autre côté qui vont vraisemblablement attaquer dans deux secondes... Ou peut-être tout. Mais quoi qu'il en soit, ce n'est clairement pas le moment de rester paralysée car je vois le Scoloscendre utiliser une attaque feu, le reste de la troupe très certainement en train de préparer leurs attaques. « Elon, lance coup d'jus ! » Le Luxray s'élance et utilise son attaque électrique qui touche tous les pokémons en face. Ce n'est pas d'une puissance absolue, mais ça permet de gagner du temps.

J'en profite pour aller vers Illa, et je constate qu'il a clairement bien amoché le scientifique. J'imagine qu'il ne risque pas de se relever de si tôt, enfin je crois, vu sa tête. Il y a son Tutafeh accroché à son épaule, et qui semble être la raison pour laquelle il a dû remarquer les pokémons ennemis. Quand j'arrive à son niveau, je ne sais pas si je peux toucher son autre épaule pour lui demander de se relever et reculer, alors je reste à quelques pas de distance, assez pour ne pas empiéter dans une zone inconfortable de proximité. « J'espère que tu ne l'as pas tué ! » Je ne pense pas qu'il l'ait fait sans faire exprès, car le mec semble souffrir, donc il doit être encore en vie. Je ne sais pas si je suis contente ou triste. « … Apparemment non. Euh, bref, la question n'est pas là, je pense que tu peux le laisser souffrir un coup par terre en attendant qu'on s'occupe de ses pokémons à lui. Il devrait pas s'enfuir, vu les coups que tu lui as mis. » Et je ne doute pas de la force du dresseur vu son tempérament. « Enfin... Sauf si t'as réussi à lui tirer des infos, genre un antidote ou quoi à chercher dans la pièce... ? » On dirait que la bataille a été très rapide, et dans un seul sens. Je ne suis pas sûre que le mec ait eu le temps de dire quoi que ce soit...

Je retourne mon attention vers Elon qui arrive à garder les adversaires à distance, mais seul, c'est un peu compliqué. Pour combattre aux côtés d'Elon, j'aurais généralement fait appel à Eclat ou... Sniper. Mais aucun des deux n'est présent, et Fëalocë pourra très bien faire équipe avec le Luxray. La Draco apparaît dans la salle, et à chaque fois je me fais avoir de part son apparence ; j'ai eu tellement l'habitude la voir en Minidraco, roulée en boule et souvent collée à moi, que la voir si grande et confiante en elle est toujours un plaisir à voir. « Fëa', utilise lance-flammes sur le Parasect ! » Les flammes se dirigent droit vers le pokémon insecte et ça fait bobo. J'espère juste qu'en leur bottant les fesses, ce sera suffisant pour qu'on ait le temps d'avoir un antidote ou quelque chose à récupérer !



Remède miracle pour gros poichigeon - Page 2 8wwyOUi
▬ merci à cori pour l'avatar ♥
mini sacoche:
Revenir en haut Aller en bas

Illia Aethelhelm

Illia Aethelhelm
Ethologue Unys

C-GEAR
Inscrit le : 01/07/2019
Messages : 917

Région : Unys
Mer 18 Jan 2023 - 20:21
Coup après coup, j'enfonce mon poing dans la gueule du connard qui a osé faire du mal à Rubis. La rage accumulée depuis ce moment – même si c'est de ma faute – explose sans quand je considère quoi que ce soit du reste. Je n'ai même pas pris le temps de jeter un œil à la pièce dans laquelle je me trouve. Je m'y suis juste engouffré avec le type et depuis je lui tape dessus. Ca fait du bien, même si dans le fond j'ai bien conscience que c'est pas le truc le plus intelligent à faire. Je crois que je m'en fous, en fait. Je pense juste à Rubis et à la vengeance pour son état. Si mon reptincel était à ma place, il le défoncerait aussi, alors ce n'est que respecter Rubis que de refaire le portrait à cet arnaqueur !
Je reste dans ma sorte de transe violente jusqu'à ce que Phil me tire l'épaule pour me signaler que je devrais faire gaffe à ce qu'il y a autour de moi. En relevant la tête, je vois que je suis en fait, depuis le début, entouré de pokémons hostiles. Sûrement ceux du connard qui ont forcément été alertés par le fait que leur dresseur soit en train de se faire casser la gueule. Merde. Merde, merde, merde, c'est pas Kunzite qui va pouvoir m'aider face à tout ça ! Déjà que je suis un piètre dresseur et que par conséquent mes pokémons sont pas bien forts, elle c'est clairement pas une créature faite pour le combat. Elle est si douce, si délicate !... Mais elle irait pour me protéger. Alors il faut que je me sorte de ce pétrin, vite, et la seule solution que je vois pour le moment c'est la fuite.
C'est à ce moment que Sanae surgit de je ne sais où – sûrement la même porte que moi en fait – et ordonne à son luxray d'utiliser une attaque coup de jus. Réflexe de survie, je me baisse en forçant Phil à faire de même. Le courant traverse la pièce, j'entends des créatures émettre des sons que j'aimerias associer à de la douleur. Je reste par terre, au-dessus du connard inconscient, jusqu'à ce que les bruits d'électricité ne soient plus. Quand tout s'arrête, je suis sur le point de la remercier, réflexe, quand elle me pose la question qui tue. Enfin, mauvais jeu de mot, mais je me fige un instant, devenant, je crois, une peu pâle. Non, c'est pas possible, je ne peux pas avoir... Là, un gémissement s'élève du connard, ce qui me fait émettre un soupir de soulagement.

- S'il s'enfuit je le rattrape et je lui pète les genoux !, peut-être que je devrais pas répondre de manière agressive, mais c'est ce qui me vient, pour contrer la peur d'avoir buté un mec que j'ai eu pendant quelques secondes. Rapidement, je me redresse, réfléchissant à mes pokémons vu qu'il va falloir faire face aux autres qui n'ont qu'été sonnés par le coup d'jus quand la petite meuf pose une autre question qui, cette fois, me fait me sentir méga bête. Euh... Il a rien voulu dire, mais on le réinterrogera quand on se sera débarrassés de ses pokémons !

Ce n'est qu'un petit mensonge, car je suis sûr qu'il n'aurait rien voulu dire de toute façon ! Ce type est un crevard, il ne peut en être autrement.

Sanae appelle un draco à l'aide pour se battre contre les pokémons du scientifique. De mon côté, je considère mes options et bon... Disons qu'en plus de ne pas être un grand dresseur, mes possibilités sont réduites. Citrine va juste foutre le zbeule et être incontrôlable, bon voltali qu'il est, et je ne peux pas faire appel à Améthyste. Putain j'ai même pas Lari' que j'ai laissé à l'escalier pour éviter que le connard s'échappe !... Phil pointe la main vers lui-même.

- Non, je vais appeler Citrine !, pas trop le choix pour ne pas être complètement inutile hein... Le voltali apparaît quand je lance sa pokéball et commence déjà à trépigner de se trouver dans une situation qu'il ne comprends pas. Utilise euh..., j'observe les adversaires, trop nombreux, et qui se déplacent pour certains assez vites, quand une idée me vient : Cage éclair sur tout ceux que tu peux ! Sauf les deux là, c'est des copains, je désigne le luxray et le draco.

En attendant, de mon côté, comme nous sommes en sous-nombre, je balaie la pièce du regard pour trouver un objet ou n'importe quoi qui pourrait servir d'arme. Mes yeux finissent par se poser sur une règle en bois. De celles que certains profs avaient encore à l'école et qui fait un mètre de long. Le truc de prof vieux jeu, mais qui en l’occurrence peut m'être bien utile. J'imagine que ça sert au type à tracer des trucs et des machins, même si ce qu'il fait avec je m'en fous royalement. J'attrape la règle et je donne un grand coup dans la gueule du smogogo qui s'approche un peu trop près de moi. C'est pas ça qui va le mettre ko, mais si au moins je peux l'occuper le temps que les autres pokémons réduisent les nombres et puissent se concentrer sur lui...

C'est là que du coin de l'oeil, je vois Lari' arriver par la porte, sûrement attiré par le bordel qu'on fait. Même pas besoin que je lui dise quoi que ce soit pour qu'il comprenne la situation et se jette sur un des adversaires au hasard. Sa cible est lampignon, dont il mord le chapeau avec rage, essayant de le déséquilibrer et le secouer de sa mâchoire forte. On ne dirait pas comme ça, avec son toilettage de couafarel de salon, mais une fois qu'il tient, il ne lâchera pas. Le lampignon est donc ocupé aussi, ouf !


Avatar ©️ 悠太
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Méanville-