Le deal à ne pas rater :
One-Punch Man Tome 25 en édition Collector : où le précommander ?
9.90 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
» There's no more time to be scared

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 16719

Ven 27 Mar - 16:36
There's no more time to be scared - Page 3 7710
Muplodocus lance ruse sur Persian
(random 98 ; l'attaque passe)
(-37 PV) (random 11, pas de CC)
PV Persian = 10/175

There's no more time to be scared - Page 3 P9baTiZ
Dracolosse lance laser glace sur Muplodocus
(-107 PV) c'est super efficace !
(random 44/72 : pas de CC/d'effet)
PV Muplodocus = 0/230

Muplodocus est KO !
Dracolosse et Persian gagnent 1 pt d'xp

There's no more time to be scared - Page 3 YAgIYyD
Persian lance câlinerie sur Ekaiser S
(random 26, l'attaque passe)
(-265 PV) c'est méga efficace !
(random 11/99 : pas de CC/d'effet)
PV Ekaïser S = 0/195

Ekaïser S est KO !
Persian gagne 1 pt d'exp
_______

Récap' :
Aram :
Arcanin : K.O
Libegon : K.O
Muplodocus : K.O.
Ekaïser S : K.O.

Maëve :
→ PV de Persian = 10/175
→ PV de Dracolosse : 150/150
→ Dracaufeu : KO
→ Arbok : KO



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Maëve Kent

Maëve Kent
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 1530

Région : Kanto
Dim 29 Mar - 0:34

  • Dracolosse utilise Draco-Rage sur M-Démolosse.
  • Persian utilise Rayon Gemme sur M-Dracaufeu.

Équipe:


There's no more time to be scared - Page 3 T6MCDCo

There's no more time to be scared - Page 3 VGWMEbS

There's no more time to be scared - Page 3 Sia8FBc

There's no more time to be scared - Page 3 Wq9MLI6
avatar ©️dana-nto

Revenir en haut Aller en bas

Aram Faathi

Aram Faathi
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/10/2019
Messages : 1894

Mar 31 Mar - 9:21
* Demolosse-M et Dracaufeu X arrivent sur le terrain ! (wouuuah quelle surprise de ouf !)

* Demolosse-M lance Lance Flamme sur Persian.
* Dracaufeu X lance Dracogriffe sur Dracolosse (#lolz2).

DEMOLOSSE ♂ - SAMAEL
Demolosse
Niveau 58.
Nature Méfiante.
Points distribués : 424

Ténèbres Feu
STATISTIQUES
PV: 75+140 = 215
Attaque : 90+0 = 90
Défense : 50+50 = 100
Att Spé : 110+110 = 220
Déf Spé : 80+50 = 130
Vitesse : 95+74 = 169
Feu d'Enfer
Machination
Crocs Eclair
Gros'Yeux
Flammèche
Grondement
Purédpois
Hurlement
Morsure
Flair
Baston
Crocs Feu
Embargo
Feinte
Tricherie
Lance-Flammes
Mâchouille
Prélev. Destin (GM)
DRACAUFEU X ♂ - BELIAL
Dracaufeu X

Niveau 60.
Nature Brusque.
Points distribués : 440

Feu VOL
STATISTIQUES
PV : 78+130 =208
Attaque : 84
Défense : 78+60 = 138
Att Spé : 109+120 = 229
Def Spé : 85+65 =150
Vitesse : 100+65 = 165
Cru-Aile
Dracogriffe
Griffe Ombre
Lame d'Air
Griffe
Rugissement
Flammèche
Brouillard
Draco-Rage
Grimace
Crocs-Feu
Rebondifeu
Tranche
Lance-Flamme
Danse Flamme
Atterrissage (CT)


Et juste parce que j'y tiens quand même :
Ma modération préférée:
Voilà voilà, des bisous heart



There's no more time to be scared - Page 3 CYxzZVz There's no more time to be scared - Page 3 3MLhT5h There's no more time to be scared - Page 3 PUpP1Ej There's no more time to be scared - Page 3 6TXtooI
Codage T-Card par Aaron Sakuragi, un grand merciiii t'es la meilleure !  heart
Crédit avatar : 城ノ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 16719

Mar 31 Mar - 11:04
There's no more time to be scared - Page 3 P9baTiZ
Dracolosse lance draco-rage sur M-Démolosse
(-40 PV) (random 46, pas de cc)
PV M-Démolosse = 175/215

There's no more time to be scared - Page 3 YAgIYyD
Persian lance rayon gemme sur Dracaufeu X
(-281 PV) c'est méga efficace !
(random 74 : pas de cc)
PV Dracaufeu X = 0/208

Dracaufeu X est KO !
Persian gagne 1 point d'exp


There's no more time to be scared - Page 3 CKXnse8
M-Démolosse lance lance-flammes sur Persian
(-69 PV) (random 77, pas de cc)
(random 82 : pas d'effet)
PV Persian = 0/175

Persian est KO !
_______

Récap' :
Aram :
Arcanin : K.O
Libegon : K.O
Muplodocus : K.O.
Ekaïser S : K.O.
Dracaufeu X : K.O.
PV M-Démolosse = 175/215

Maëve :
→ PV de Dracolosse : 150/150
→ Dracaufeu : KO
→ Arbok : KO
→ Persian : KO



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Aram Faathi

Aram Faathi
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/10/2019
Messages : 1894

Jeu 9 Avr - 14:48
Cerner son adversaire, qu’elle a dit ? Je le prends pas mal, au contraire. Ça me fait sourire. Elle est dans le bon état d’esprit, je trouve. Elle me parait assez stressée quand même, mais ça me semble évident. Je me souviens plus trop de mon état d’esprit lors de ma première Ligue, cependant, je sais ce que ça représente, les enjeux derrière. Arrivé jusqu’ici, ça demande du travail, beaucoup de travail. Et c’est l’instant de savoir si ça valait le coup ou non… Alors oui, c’est logique d’être stressé. Tant que ça ne la bloque pas dans ses mouvements, c’est un bon sentiment. Faudrait juste pas qu’elle perde ses moyens, même si mon comportement de petit con doit pas l’aider à garder son calme. Et encore, je trouve que je suis soft.

Le sifflement du serpent m’agace. Ça rajoute un truc en plus qui fait que j’aime encore moins ces bestioles. Ce n’est pas le moment de partir dans un souvenir d’enfance, mais ça me met quand même les nerfs à vif. Faut que je l’abatte, cet Arbok. Pour ma satisfaction personnelle. De ce que j’ai pu voir du combat actuel, Maëve est une bonne dresseuse. Elle a toute ses chances de remporter ce premier match, mais je refuse de lui faciliter la tâche. Ce ne serait même irrespectueux de ma part ! J’ai beau savoir que je suis sensé la jouer tranquille par rapport à la puissance réelle de mes compagnons, vu que c’est une première Ligue, ça ne m’empêche pas de vouloir tout faire pour remporter la victoire. La perte de Gaziel encourage cette flamme et vu le comportement de Xez, je sais qu’elle est partagée. Ça me plait beaucoup trop, cette entente qu’on a entre nous.

Ça s’enchaine bien je trouve, quand même. Et ma stratégie du culot fonctionne parfaitement, en prime. C’est peut-être ça qui fait que je me comporte encore plus comme un putain d’arrogant. Je sens qu’Alice va me réprimander pour mon comportement de la provoc’, mais au fond, ce n’est pas de la moquerie. Je suis juste content du travail de mes alliées et je le fais savoir. Et, en même temps… Si ça peut la motiver à reprendre la main derrière et me montrer ce dont elle est capable, qu’elle ne se gêne pas ! Je l’observe alors que je lui tire la langue comme un gosse de cinq ans, constatant le trouble qui l’habite l’espace de quelques secondes. Je ne pense pas qu’elle s’attendait à un comportement aussi puéril de ma part. Ça peut se comprendre, vu où on se trouve. Mais… allez quoi, c’est fun ! J’attends un retour de bâton qui me remettra à ma place. Promis, je le prendrais pas mal, vu que c’est un peu ce que je cherche, voir comment elle s’adapte dans une situation comme celle-ci. J’espère qu’elle ne va pas se laisser abattre. Certes, c’est un double KO bien cool et ça fait un coup au moral, pourtant le combat est bien loin d’être terminé. Je suis curieux de voir comment elle va réagir.

Je tente une mise en détente avec mon idée d’un fight de Dracaufeu. Sauf que j’ai parlé de Bélial et j’ignore au final, si elle connait le surnom de mes pokemon. Ça m’étonnerait, en réalité. Ce n’est pas le plus connu, je crois, même si mon dragon a fait beaucoup parler de lui lors de mon premier match dans l’arène en tant que champion. En même temps, il a tenu tête à un Tortank et il l’a mis out alors… ça a fait couler beaucoup d’encre. Bref. Il serait peut-être nécessaire que je me calme sur mon côté arrogant, je ne veux pas non plus instaurer une mauvaise ambiance. Je me demande si elle voit où je veux en venir. En plus, j’agis comme ça mais j’ai aucune idée de comment elle va jouer, maintenant… Et je fais savoir à mes alliées de se préparer à la contre-offensive qui promet d’être spectaculaire. Je l’espère en tous les cas.

J’ai toujours le sourire aux lèvres, malgré le regret partagé de ne pas avoir eu ce combat Dracaufeu contre Dracaufeu. Mon regard se fait plus perçant lorsqu’elle envoie ses deux prochains pokemon. Et c’est le retour du Persiiiiaaan ! Sam grogne à nouveau, il n’a pas oublié son envie d’aller l’attaquer. Mais pas maintenant. Je l’ignore un peu, mon attention se portant plutôt sur le Draco. Ça m’intrigue qu’il soit sous cette forme, je dois avouer. Ça me rappelle un peu Naamah… Mais lui a évolué dès qu’il en a eu l’occasion, il n’est pas resté bien longtemps sous sa deuxième évolution, trépignant trop à l’idée de devenir un brave et fort Dracolosse.

« Auriez-vous aussi une passion pour les dragons ? »

Ça m’amuse un peu, cela dit. Surtout qu’il n’y a pas mieux, pour contrer un dragon… Qu’un autre dragon. Cette vérité m’a toujours fait sourire, bien que je n’en comprenne pas vraiment la logique. Je ne suis pas professeur pokemon donc je ne connais pas assez la raison de cette faiblesse face à son propre élément, mais je trouve ça… Intriguant. C’est peut-être pour ça que je les aime autant. Ou pas. Mais bon, comme elle a sorti un Dracaufeu et maintenant un Draco… Je me questionne sur les autres pokemon de sa team. Cela dit, je ne devrais peut-être pas sourire de cette façon, vu que ça signifie que Xezbeth et Azazel ne sont pas sorties de l’auberge. C’est même plutôt craignos pour elles. Je leur donne leurs ordres, toujours en saharii même si je pourrais le faire en commun avec elles, mais j’essaye de garder un certain avantage. J’aimerai éviter de prendre trop la confiance et de le regretter ensuite. Allons bon. Le félin réutilise son attaque Bluff. Ok, cette attaque me saoule en fait, je dois l’avouer. Je grommelle un peu mais mon attention est plus captivée par la glace qui se forme devant la gueule du Draco… Ouh, je n’aime pas trop ça.

« Xez’ ! »

Mon avertissement n’a servi à rien. Ma Libegon a pas eu la possibilité d’esquiver le rayon glacial et elle tombe lourdement. Sa faiblesse face au froid a toujours été son plus gros souci… Un peu comme moi. De ma place, j’ai l’impression de ressentir la fraicheur de l’attaque, malgré la chaleur ambiante. Ça me fait frémir, même si… « Wouah. Très joli. » Je ne résiste pas à l’envie de la féliciter. En même temps, c’était vraiment bien joué. L’attaque était parfaitement maitrisée, bonne visée et tout. Je suis admiratif devant ce dragon, me sentant un peu débile de l’avoir un brin sous-estimé. Ça m’apprendra tiens à juger sur l’apparence ! Le fait qu’il ne soit pas évolué ne gâche en rien sa puissance, je dois l’admettre. Je m’incline, elle vient d’égaliser le score avec classe.

Faut que je trouve un moyen de le contrer, maintenant. Autant le Draco que le Persian qui joue sur mes nerfs. Zaz se retourne pour me lancer un regard, mais je suis en train de réfléchir rapidement alors je ne fais pas trop attention à elle. J’ai un problème et c’est en train de m’exploser à la gueule, parce que je n’y ai pas pensé avant ; la vitesse. Mes alliés manquent cruellement de rapidité, face à un tel pokemon. Au moins, je sais sur quoi va falloir que je concentre nos prochains entrainements, mais ce n’est pas le moment de penser à ça. Ce Laser Glace ne m’inspire pas et je réfléchis à un moyen de le contrer convenablement. Je cherche hein, mais pour le coup… Je n’arrive pas à trouver une solution efficace… J’ai peut-être une idée, mais je dois compter sur la résistance de Vassago. Espérons que ça fonctionne.

Son arrivée ne se fait pas en toute discrétion. En même temps, il y a une statue de lui derrière la challengeuse et ses couleurs qui le rendent unique sont assez accordées avec Azazel. Ça me fait penser que les deux-là n’ont pas foncièrement l’habitude de combattre ensemble. Il me lance un regard, se demandant où sont Sam et Bélial. Il voit Samaël, mais pas mon dragon. Je n’ai pas envie de lui répondre pour le coup parce que je suis concentré ailleurs.

« Abrite-toi, Zaz’ plaque son chat. »


Je suis en train d’espérer un truc, j’ignore si ça va fonctionner. Déjà, ma fidèle alliée tient bien le coup, mais elle est bloquée dans ses mouvements par une paralysie tenace. Jusqu’à présent, ça ne l’a jamais empêcher d’attaquer, cela dit. Espérons que ça continue. Et tout à coup, je m’aperçois que je suis un mauvais hôte parce que j’ai la sale tendance à ignorer Maëve et c’est nul de ma part. Cette fois-ci, c’est moi qui suis stressé à l’idée de ne pas trouver une solution pour sortir de cette situation et lui opposer la résistance qu’elle mérite.

« J’ai comme l’impression que je ne vais pas beaucoup aimer votre allié… C’est un choix, d’ailleurs, qu’il soit toujours sous sa forme de Draco ? » Ce n’est pas un jugement que je fais, simplement de la curiosité, peut-être mal placée en vue de ma position. Mais ça me fait penser que ce n’est pas la première fois que je vois un Draco balèze sans vouloir évoluer. C’est un peu le cas du starter du maitre d’Elite Li Wei Chi, non ? Je ne le connais pas ce type, je l’ai juste croisé une fois à un meeting entre les deux agences et je n’ai pas eu l’occasion de lui demander pourquoi. Mais il doit bien y avoir une raison logique, quand même.


*Démolosse-M lance Hurlement sur Dracolosse (l'attaque du désespoir xD)

DEMOLOSSE ♂ - SAMAEL
Demolosse
Niveau 58.
Nature Méfiante.
Points distribués : 424

Ténèbres Feu
STATISTIQUES
PV: 75+140 = 215
Attaque : 90+0 = 90
Défense : 50+50 = 100
Att Spé : 110+110 = 220
Déf Spé : 80+50 = 130
Vitesse : 95+74 = 169
Feu d'Enfer
Machination
Crocs Eclair
Gros'Yeux
Flammèche
Grondement
Purédpois
Hurlement
Morsure
Flair
Baston
Crocs Feu
Embargo
Feinte
Tricherie
Lance-Flammes
Mâchouille
Prélev. Destin (GM)



There's no more time to be scared - Page 3 CYxzZVz There's no more time to be scared - Page 3 3MLhT5h There's no more time to be scared - Page 3 PUpP1Ej There's no more time to be scared - Page 3 6TXtooI
Codage T-Card par Aaron Sakuragi, un grand merciiii t'es la meilleure !  heart
Crédit avatar : 城ノ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Maëve Kent

Maëve Kent
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 1530

Région : Kanto
Dim 3 Mai - 18:28
Il est temps de te reprendre. Et pour cela, tu fais appel à un duo inédit, même pour toi. Erial et Ugo. Le Persian fait son retour sur le terrain, toujours aussi sûr de lui. Tu n’aurais pas cru qu’il puisse être celui qui serait le plus à l’aise dans ce stade. Tu misais plus sur l’ardeur au combat de ton Dracaufeu ou de ton Arbok, mais il faut reconnaître que l’attitude du félin suffit à comprendre qu’il a su prendre possession des lieux. C’est en partie pourquoi tu fais également appel à ton Draco. Tu le sais nerveux, mais tu le sais surtout redoutable, dès qu’il parvient à surmonter ce trac. Tu ne l’aides pas, en plus de cela, en le mettant aux côtés d’un Pokémon avec lequel il n’a pas eu l’habitude de combattre. « Auriez-vous aussi une passion pour les dragons ? » La question te fait sourire. Il est vrai que trois des quatre Pokémon que tu as dévoilés pour l’instant étaient des reptiles. « J’aime leur tempérament, avec eux, on sait généralement à quoi s’en tenir. Je n’irai pas parler d’une passion pour autant, même s’ils m’intéressent particulièrement. » Forcément, tu es toujours dans la mesure. C’est la même méthode depuis un certain nombre d’années : quelle que soit l’émotion, il suffit de ne rien ressentir, de tout laisser glisser en surface. Ainsi, impossible pour toi d’être distraite. Tu ne perds pas ton objectif de vue. Et tu ne peux pas laisser une erreur d’inattention de ta part ruiner le travail acharné de tes Pokémon pour être au rendez-vous aujourd’hui. Tu inspires avant de donner tes directives à tes deux compagnons sur le stade. Tu sais parfaitement ce que tu vas faire. « Bluff sur la Muplodocus. Laser Glace sur la Libégon. » Les commentateurs t’avaient informée du genre des Pokémon te faisant face lors de leur élan d’euphorie lors du double K.O. précédent. Non pas que cela soit important, simplement qu’en ayant connaissance de cela, tu préfères employer les bons termes.

Ugo utilise sa rapidité et bondit pour empêcher une nouvelle fois la Muplodocus d’attaquer. Ce n’est pas ton meilleur mouvement, mais il te garantit une certaine sécurité. Après le coup dur que tu viens de subir, tu préfères rester dans le contrôle. Tu n’es pas en mesure de pouvoir foncer tête baissée. C’est d’ailleurs pourquoi tu demandes à ton Draco d’utiliser une attaque à distance. Cela te permet de voir venir une potentielle offensive directe. Et puis c’est surtout que de ce que tu sais, les Libégons ont une faiblesse au froid qui leur fait particulièrement défaut, et tu exploites pleinement cette faille. Erial forme un rayon givré qui vient frapper de plein fouet la Libégon adverse. Il n’a pas laissé son stress prendre le dessus, et tu es fière de lui pour cela. Il a probablement montré à tous qu’il a beau ne pas être un Dracolosse, il est en mesure de se battre face à un champion de la Ligue Pokémon. Et tu apprécies le fait qu’Aram le souligne d’un petit commentaire admiratif. « Tu entends Erial, tu t’en sors comme un chef. Alors continue comme ça. » Tu le sais sensible aux encouragements et, même si ce n’est pas dans tes habitudes, tu fais de ton mieux pour l’en gratifier dès qu’une occasion se présente. Cela ne fait cependant pas tout, le champion doit envoyer son prochain Pokémon. Tu demeures sur tes gardes car il est évident que ton adversaire du jour possède encore plus d’un tour dans son sac.

Sortant de la pokéball du champion, un Ekaïser chromatique fait son apparition sur le terrain. Tu entends vaguement la clameur du public que cela entraîne, mais tu ne peux dévier ton regard de ce dragon. Il n’y a aucun doute sur la menace qu’il représente, ce qui signifie que tu vas devoir trouver une manière de le vaincre avant qu’il de fasse trop de dégâts dans tes rangs. Erial comme Ugo sont a priori faibles face à lui, mais il est hors de question de procéder à un échange puisque ton adversaire n’en a pas la possibilité. Cela ne va pas être simple, tu as peu de possibilités. « Laser Glace et Câlinerie sur le nouvel arrivant ! » Tu ne tiens pas à laisser le moindre répit à cet Ekaïser, prenant le risque de laisser de côté la Muplodocus. Elle est résistante mais ne te semble pas avoir vocation offensive, malgré l’attaque Ocroupi ravageuse de tout à l’heure. Cela aurait pu être décisif, si seulement Aram n’avait pas anticipé cela en ordonnant au dragon chromatique de se protéger dès son entrée de jeu. Il est évident qu’il n’est pas champion pour rien, il ne fait que le confirmer une fois de plus. Il a d’ailleurs donné un autre ordre, une attaque de sa Muplodocus en direction d’Ugo. Ce dernier aurait été bien trop concentré sur son propre assaut qu’il n’aurait pas pu esquiver. Par chance pour toi, la paralysie infligée par ton Arbok un peu plus tôt fait effet. Enfin. Cette action n’aura donc pas été vaine. Un tour pour rien, plus ou moins.

Aram s’exprime alors sur le fait qu’Erial pourrait l’embêter puis t’interroge sur son stade d’évolution d’Erial. Il est vrai qu’un Dracolosse serait plus puissant, pour autant, cette étape n’est pas de ton ressort. « C’est son choix, tout du moins. Je suppose qu’il ne se sent pas prêt à cela. » Et puis cela ne t’a pas empêché de le considérer prêt pour cette Ligue. Il est suffisamment puissant pour s’en sortir sans être à son stade final, et il le démontre plutôt bien jusque-là. Encore faut-il qu’il ait le temps de le montrer davantage. De plus, face à l’équipe dragon et feu du champion, le Draco est celui qui a le meilleur panel de capacités. Tu dois le préserver. « Câlinerie sur l’Ekaïser et… Dracocharge sur la Muplodocus. » Tu as hésité sur l’indication à donner à Erial. Tu mises sur la capacité de type fée pour abattre l’Ekaïser, espérant que cette faiblesse accrue suffira. Tu ne peux laisser ton Draco inactif, alors autant le faire attaquer l’autre Pokémon qui vous fait face, que tu as globalement épargnée depuis le début de ce match. Sauf que les choses ne tournent absolument pas comme tu l’espérais. Déjà, l’attaque d’Ugo ne suffit pas à faire tomber sa cible, qui encaisse le choc, mais le pire, c’est que le dragon profite de cette proximité pour attaquer à son tour. Une attaque franche et puissante, au point que ton Persian ne s’en relève pas. Une nouvelle fois, Aram prend l’avantage. Mais ce n’est pas tout, car si la Muplodocus n’est pas assez rapide pour esquiver ou se protéger de l’attaque de ton Draco, elle riposte et inflige de lourds dégâts à ton dragon, qui se retrouve alors projeté en arrière. La situation devient critique.

Tandis que tu rappelles ton Persian dans sa pokéball, réfléchissant déjà à celui qui le remplacera, une étrange lumière éclatante attire ton attention. A vrai dire, elle attire l’attention de tout le monde dans le stade, et à raison. Ce n’est pas la première fois que tu observes ce phénomène, mais le fait que cela se produise ici et maintenant est complètement inattendue. Une évolution. Celle d’Erial. Toi qui essaies de ne jamais être prise au dépourvu, la surprise te rend muette. Aurait-il attendu jusque maintenant ? Avait-il besoin d’être mis en difficulté, d’être poussé dans ses derniers retranchements, pour enfin évoluer ? Tu n’en sais rien, tout ce que tu sais, c’est que c’est désormais un Dracolosse qui est présent sur le terrain. Cela change la donne. Dans le stade, la foule est en liesse. Pour eux, il s’agit là d’un sacré rebondissement – et pour toi aussi – qui assure le spectacle. Il est certain que Ruven se targuerait de t’avoir appris ce sens du show, tu n’en doutes pas une seule seconde. Mais le match ne s’arrête pas pour autant. Tu dois faire appel à un nouveau Pokémon. De toute façon, il ne t’en reste plus que deux et ils se sont tous les deux entraînés avec Erial. Mais puisque le champion a fait appel à un spécimen chromatique, il est temps pour toi d’en faire de même. C’est pourquoi tu envoies Eiphilos, ton Roigada. A partir de maintenant, tu es remontée à bloc, décidée à ce que la victoire te revienne. Advienne que pourra.




  • Dracolosse utilise Draco-Rage sur M-Démolosse.
  • Roigada S utilise Amnésie.
    (parce que je ne résiste pas à l'envie de te laisser placer ton Hurlement xD)

Équipe:


There's no more time to be scared - Page 3 T6MCDCo

There's no more time to be scared - Page 3 VGWMEbS

There's no more time to be scared - Page 3 Sia8FBc

There's no more time to be scared - Page 3 Wq9MLI6
avatar ©️dana-nto

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 16719

Lun 4 Mai - 18:45
There's no more time to be scared - Page 3 LDDpWPm
Roigada S entre en jeu !


There's no more time to be scared - Page 3 P9baTiZ
Dracolosse lance draco-rage sur M-Démolosse
(-40 PV) (random 6, pas de cc)
PV M-Démolosse = 135/215

There's no more time to be scared - Page 3 LDDpWPm
Roigada S lance Amnésie
Sa défense spéciale augmente de 2 crans !
Nouvelle défense spéciale = 380

There's no more time to be scared - Page 3 CKXnse8
M-Démolosse lance Hurlement sur Dracolosse
Dracolosse retourne dans sa pokéball !
Florizarre est envoyé de force au combat !
There's no more time to be scared - Page 3 HEk0OBw
Lui, c'est Florizarre

_______

Récap' :
Aram :
Arcanin : K.O
Libegon : K.O
Muplodocus : K.O.
Ekaïser S : K.O.
Dracaufeu X : K.O.
PV M-Démolosse = 135/215

Maëve :
→ PV de Dracolosse : 150/150
→ PV de Roigada S : 290/290
Nouvelle défense spéciale = 380
→ PV de Florizarre : 243/243
→ Dracaufeu : KO
→ Arbok : KO
→ Persian : KO



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Maëve Kent

Maëve Kent
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 1530

Région : Kanto
Mar 5 Mai - 18:12

    (J'avais oublié que c'était à moi d'envoyer mon action >.<)
  • Florizarre utilise Bomb-Beurk sur M-Démolosse.
  • Roigada S utilise Saumure sur M-Démolosse.

Équipe:


There's no more time to be scared - Page 3 T6MCDCo

There's no more time to be scared - Page 3 VGWMEbS

There's no more time to be scared - Page 3 Sia8FBc

There's no more time to be scared - Page 3 Wq9MLI6
avatar ©️dana-nto

Revenir en haut Aller en bas

Aram Faathi

Aram Faathi
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/10/2019
Messages : 1894

Sam 16 Mai - 16:16
« Je suis bien d’accord avec cette définition ! »

Ça me fait grandement sourire, sa réponse. Son point de vue sur les pokemon dragon, je le partage pleinement puisque ça explique, en partie, ma propre affection pour ce type. Avec mes alliés, je sais parfaitement à quoi m’attendre. Ils ont tous un caractère bien trempé, ils sont francs et je sais très bien interpréter leurs comportements. Néanmoins, il faut aussi avouer que ce n’est pas les créatures les plus faciles à dompter. Il suffit de voir le tempérament de Vassago pour s’en apercevoir ! Ce n’est pas vraiment étonnant, quand j’y pense, que Malik n’a pas réussi à se faire obéir… Et je dois avouer qu’au début, j’ai un peu peiné quand même. Mais chut ! Il ne faut pas que je l’avoue, sinon mon frère va me tomber dessus. J’ai fait le malin, à l’époque, en lui disant que c’était d’une simplicité enfantine. Juste pour l’emmerder ! Et ça a bien marché. Même si… Je me demande si c’est à cause de ça qu’il a abandonné l’idée du dressage. Ce serait un peu triste quand même. Non, ça ne peut pas être juste à cause de moi, quand même. Il est habitué à mon comportement de petit con, après tout.

Maintenant que je me suis extasié sur son Draco, je suis curieux de voir comment il se défend. Et, ma foi, je suis surpris et peut-être aussi un peu dégouté. Xez’ s’est faite abattre rapidement par le rayon de glace produit par son adversaire… Ah ben le voilà, le fameux coup de bâton ! A faire trop le fier, je m’en mordrais presque les doigts. Mais même si j’ai perdu mon sourire l’espace de quelques secondes, il ne tarde pas à revenir quand je laisse échapper mon admiration. Rah yes ! C’est ça qu’il faut ! J’entend le public s’exciter dans les gradins et je n’ai pas ressenti de sentiments aussi grisants depuis un moment. Je me rends compte qu’elle va me pousser dans mes retranchements et cette initiative me plait beaucoup trop. C’est ça que j’aime dans les matchs pokemon, les rebondissements, les surprises… Je suis content d’avoir été tiré au sort. Ça me change de mon dernier combat et j’apprécie franchement chaque seconde.

Pour autant, faut que je trouve une parade. Hors de question qu’elle aligne sans vergogne chacun de mes alliés. Parce que ce Laser Glace est beaucoup trop inquiétant pour que je n’en tienne pas rigueur… Et je pense que ce dragon a encore des coups bien placés à donner. J’opte pour un appel à Vassago, jouant peut-être un peu avec le feu. Mais eh, de quel type je suis le maitre, de nouveau ? Ça me ressemble, quoi qu’il arrive. Et je ne compte pas changer ma manière de faire parce que je suis à la Ligue en tant que champion. Je sais qu’Alice aimerait bien quand même que je devienne un peu plus sérieux mais… Ce serait con, sérieusement ! Si je ne suis pas comme ça, ça ternit les émotions que je vis actuellement et m’enlever l’excitation d’un bon match, c’est nul. Super nul même. Alors je ne lui donnerais pas raison. Ce n’est pas la première fois de toute façon que je tiens tête à mon agente. Ce ne sera certainement pas la dernière.

Je le savais, qu’elle allait se focaliser sur Vass’ du coup. J’ai bien prévu le coup avec l’Abri, mais cette technique ne fonctionnera pas deux fois d’affilée. De toute manière, je ne suis pas du genre à me cacher éternellement. Je voulais juste permettre à Zaz’ de placer une offensive vers le Persian… Mais la paralysie se manifeste. Je la vois peiner à bouger, laissant échapper un léger gémissement, mélange de douleur et de frustration. Humf. J’aurais peut-être dû la libérer de son mal… Je n’aime pas spécialement voir mes alliés souffrir de cette façon. Mais comme elle semblait plutôt bien le vivre et que c’est son job d’encaisser, je me suis dit que ça passait. Ça ne me plait quand même pas, je dois avouer, surtout quand elle me lance un regard désolé. Elle n’a pas réussi à placer son attaque et le félin a été trop vif pour elle.

« Ce n’est pas grave. Ne t’en fais pas. »

Je n’ai pas envie qu’elle s’auto-flagelle. Au niveau de sa confiance en elle, elle est peut-être celle qui a le plus de progrès à faire. En réalité, elle prend très à cœur son rôle de protectrice et elle supporte mal l’échec. Mais pour le coup, ce n’est absolument pas sa faute. Et puis c’est le jeu, hein. Maintenant que le coup est passé, il ne faut juste pas qu’elle se morfonde dans ce mouvement loupé. Sinon, elle va faire n’importe quoi et s’enfoncer encore plus dans son comportement négatif. J’entends Vassago qui émet un grognement à son encontre et je la vois acquiescer en réponse. Quand elle regarde ses adversaires, sa rage de vaincre est revenue et elle semble à nouveau combative. J’ai un petit sourire ravi sur le visage. J’ai toujours aimé voir cette entente entre mes alliés, cette façon qu’ils ont de compter, de se booster et de veiller les uns sur les autres… C’est particulièrement vrai entre les deux-là. Au final, je suis bien content que ce soit du 2VS2, ça permet d’avoir ce genre de dynamique motivante, contrairement au 1VS1.

Je suis curieux quand même pour la forme du Draco alors j’ose poser la question. Ce n’est pas un jugement, loin de là. Simplement de la curiosité mal placée. J’apprends ainsi que c’est un choix de la créature et je ne peux que comprendre, d’autant plus que cela rajoute un point mental à Mev. J’ai une dent particulièrement féroce envers les dresseurs qui forcent leurs alliés à changer de formes pour avoir plus de « puissance » … Déjà parce que ce n’est pas vrai. Il y a des pokemon qui sont plus forts sous leurs formes précédentes qu’évoluées, puisqu’ils se sentent plus à l’aise dans leur corps. J’ai déjà vu des Dracaufeu avec une puissance ridicule et qui ne savent pas voler, parce que justement, ils n’étaient pas prêts. Je ne vanne absolument pas ces créatures, loin de là. Je trouve ça… Particulièrement agaçant, comme comportement. Les dresseurs qui pleurent parce que leurs pokemon ne veulent pas évoluer et qu’ils expliquent leur nullité au combat pour cette raison, je veux dire. Argh. Ils se servent juste d’excuses bidons que j’ai envie de leur faire bouffer. Mon regard s’est naturellement posé sur Sam et je sais qu’il sait que j’ai une pensée pour lui. Après tout, s’il s’était fait maltraiter par la team Magma quand je l’ai rencontré, c’était justement parce qu’il refusait d’évoluer et… Humf. Ce n’est pas le moment d’y penser.

« S’il n’est pas prêt, ça ne sert effectivement à rien de l’y forcer ! Il y parviendra quand il le désirera ! »

Ça me parait important de le dire. Je me reconcentre sur le combat, choisissant une contre-offensive qui peut faire des dégâts. Je veux me débarrasser de ce chat qui n’arrête pas d’étourdir mes alliés, ça en devient capital. Et si je peux par la même occasion occasionnée de bons damages au Draco, ce sera un tour réussi. Pour ça, il faut que Vassago est la capacité de résister à l’attaque qui lui fonce dessus… Je me sens nerveux en voyant le Persian agir. Et… Et Vass’ tient le coup, parfait ! Il faudra toujours qu’on bosse ensemble sur la vitesse, néanmoins, il peut en placer une. Et quel assaut ! C’est ça qui est bon avec lui. C’est franc, c’est net, c’est puissant ! Je suis fan de mon propre pokemon. Je ne sais pas si c’est bizarre, mais franchement, j’adore sa façon de combattre. En plus avec Zaz’ ils font un duo du tonnerre. Le félin n’a pas la capacité de résister au contre, il s’effondre. Un de moins ! Ça me rassure quand même un peu, je dois dire. Je suis toujours sceptique quant à l’issue de ce match, mais au moins si j’en juge par les cris dans les gradins, les spectateurs en ont pour leur argent. C’est ça qui faut. Je félicite mes alliés, parce qu’ils ont gérés sur ce coup. L’assaut de Zaz’ méritait vraiment le coup d’œil aussi, vu comme le Draco a volé. En piste messieurs dames. Le spectacle continue !

Et le show n’est pas fini, de toute évidence. Rapidement, je reconnais la lueur que la créature émet. Oh ! Trop bien ! Il évolue ! Alors qu’on disait auparavant qu’il n’avait pas encore eu la volonté de faire ce choix. Est-ce que c’est l’adversité face à Vass’ qui lui fait adopter cette envie ? C’est possible. De mémoire, ce n’est pas le premier à évoluer à la Ligue. Je trouve que c’est très parlant aussi, sur le lien qui existe entre un dresseur et son pokemon. Ce désir de réussir pour l’autre, de se démener, de prouver sa valeur. C’est comme ça souvent que je l’interprète. En tous les cas, je suis super jouasse de voir cet évènement durant un de mes combats. Ça me ramène quelques années en arrière, quand Naamah a lui-même évolué. Et je ne me lasse pas de voir ce spectacle, loin de là. Je suis admiratif devant la scène, souriant de plus belle en voyant désormais le dragon sous sa forme de Dracolosse. Il est encore plus inquiétant pour moi ainsi puisque son évolution résulte de son propre souhait, mais je chasse rapidement ce genre de pensées. Je suis juste à fond sur l’instant présent.

« Félicitations ! Trop stylé ! »

J’ai un large sourire sur les lèvres. J’ai bien conscience que je dois ressembler à un gosse avec ma façon de parler, mais quand même, une évolution d’un dragon dans mon arène quoi ! C’était quoi, la possibilité que ça arrive un jour, hein ? Je ne veux pas savoir en fait. Tout ce que je sais, c’est que ça me met en joie. Mes alliés sont d’autant plus concentrés et impatients d’en découdre avec la créature, maintenant qu’elle a évolué. Le public est en feu et j’entends les commentateurs s’époumoner face à tout ça. Si on me dit que ce n’est pas assez le show durant mes matchs, je ne sais pas ce qu’il faut.

Mev appelle un Roigada sur le terrain et je suis un peu surpris par la couleur inhabituelle de la créature. Un shiney ! Comme Vass’, du coup. Est-ce que c’est volontaire ? En tout cas, je suis mitigé sur sa venue… Autant son côté psy est gérable de mon côté, autant son côté eau… Il ne m’inspire par confiance, quand on sait quels alliés il me reste. Il faut que je m’arrange pour que mes dragons restent le plus longtemps possible sur place. Cependant, ça me parait un peu compliqué : le Dracolosse a l’air en pleine forme après son évolution et j’ignore tout de son compère… Alors que mes alliés sont dans un sale état. Zaz’ tient le coup, mais elle est là depuis le début du match et je sens bien qu’elle fatigue. Vass’ fait le fier comme à son habitude, mais l’attaque du félin l’a mis à mal, je le sais. Il ne résistera pas assez longtemps. Le prochain tour va être décisif. Je n’espère juste pas me foirer.

Et ce n’est pas tant que je me loupe, mais c’était assez prévisible quand même. Quand le combat reprend, je me méfie toujours du Roigada. Cependant, entre les deux… Quitte à choisir, je préfère me débarrasser d’abord du Dracolosse. Son rayon glacial me met beaucoup trop dans le mal s’il parvient une nouvelle fois à le placer. Et quitte à attaquer avec de la glace, autant le faire moi aussi, n’est-ce pas ? Vassago a son ordre et je demande à Zaz’ de s’en prendre, quant à elle, au shiney… Malheureusement, elle n’aura pas le temps de répliquer. Elle manque de rapidité et subit une offensive tout aussi impressionnante que celle qui a frappée Xez’. Je la vois pourtant, essayer de se relever. Après tout, elle fait partie de ma Master Ligue et elle est donc encline à encaisser encore et encore. Mais, néanmoins, il ne faut pas qu’on laisse notre frustration pour cette règle prendre le dessus. On est fairplay. En plus, si je veux aussi être totalement franc avec moi-même, j’estime qu’elle a assez douillé dans cet affrontement. Elle s’est débrouillée comme une vraie chef et elle tenue le coup ! Je la remercie donc, la rappelant dans sa pokeball.

« On dirait qu’on est à égalité désormais ! »

Je ne devrais pas parler trop vite cela dit, puisqu’il reste encore à Vassago de lancer son attaque. Il ne subit pas de dégâts à ce tour-ci, le Roigada préparant sans nul doute une mauvaise surprise… Je crois surtout qu’il est occupé à se upper en tank et ça va rendre ses défenses difficiles à abattre, mais je ne m’y concentre pas plus sur ce coup-ci. Au lieu de ça, je regarde les poings de mon Ekaiser se recouvrir de glace alors qu’il pousse un hurlement, se lançant à l’assaut du nouveau dragon. On ne croirait pas comme ça à cause de l’épaisseur de ses écailles et de son imposante carrure, mais il est plus agile qu’il ne le laisse paraitre. Il abat son poing gelé sur son adversaire et ça, ça ne doit pas faire du bien. J’ai une petite mimique de douleur parce que je n’aurais pas voulu être à sa place, malgré tout mon sourire danse toujours sur mes lèvres. Avec l’attaque qu’il s’est prise en pleine face, aucune chance…

Attends quoi ?!

Aucune chance qui se relève, mon œil ouais ! Il prend un peu de temps mais il se relève, vraiment. Vass’ laisse échapper un grognement d’agacement, faisant claquer son bec furieusement. Il est vexé. Et moi, je ne suis pas capable de cacher mon étonnement. Mais c’est quoi cette résistance de fou là ? … C’est à cause de l’évolution ? Genre il s’est soigné des dégâts qu’il a pris d’Azazel ? c’est pas comme ça que ça fonctionne ! Parce que normalement, avec le combo là, il devrait être out. Il est dans un sale état sans doute, il le cache bien cependant, mais il se relève quand même. Mais whaaaaaat. Ce combat m’offre vraiment de belles surprises. Je reste coi l’espace de quelques secondes avant de me ressaisir. Dommage que Naamah ne soit pas présent pour voir ça, il aurait adoré !

« Quelle résistance ! Je suis bluffé. Mais est-ce que ça continuera ? »

Je me reprends un peu, après tout, on est loin d’avoir terminé. Sam me regarde, se préparant à rejoindre l’arène mais je l’arrête d’un signe de main. Je sais que si on réfléchit en termes de type, il serait plus intelligent que je le fasse aller sur l’arène. Mais j’ai un autre plan, alors je siffle. Je sais que le public se questionne, tout comme les spectateurs… Non mais eh, ne prend pas tout ton temps non plus ! J’ai l’air un peu con là à attendre. Je lève les yeux et je le vois enfin arriver. Celui-là alors, il a un peu trop pris goût au show, je vous le dis ! Sa silhouette se dégage dans le ciel et il descend en piqué. Mon Dracaufeu a l’art et la manière de faire le spectacle. La tâche noire qui fend les airs laisse rapidement deviner sa forme et il se redresse pour faire le tour du terrain, créant une forte bourrasque qui fait s’envoler une partie du sable à mes pieds. Beh, si je pouvais éviter d’en respirer j’apprécierais quand même. Lorsque Bélial se pose dans l’arène, il le fait en abattant tout son poids, faisant trembler le sol et lâchant un hurlement puissant, accompagner par un puissant souffle enflammé. Les jets de flammes de l’arène, d’ailleurs, s’énervent un peu eux aussi pour l’accompagner dans cette danse de l’enfer. J’ai un sourire arrogant sur les lèvres, c’est plus fort que moi. J’ai toujours une sensation de puissance intense qui me transperce quand Vassago et Bélial combattent ensemble. Ça me fait frissonner.

« Prête pour la suite ? »


*Démolosse-M lance Feu d'Enfer sur Florizarre (#culot)

DEMOLOSSE ♂ - SAMAEL
Demolosse
Niveau 58.
Nature Méfiante.
Points distribués : 424

Ténèbres Feu
STATISTIQUES
PV: 75+140 = 215
Attaque : 90+0 = 90
Défense : 50+50 = 100
Att Spé : 110+110 = 220
Déf Spé : 80+50 = 130
Vitesse : 95+74 = 169
Feu d'Enfer
Machination
Crocs Eclair
Gros'Yeux
Flammèche
Grondement
Purédpois
Hurlement
Morsure
Flair
Baston
Crocs Feu
Embargo
Feinte
Tricherie
Lance-Flammes
Mâchouille
Prélev. Destin (GM)




There's no more time to be scared - Page 3 CYxzZVz There's no more time to be scared - Page 3 3MLhT5h There's no more time to be scared - Page 3 PUpP1Ej There's no more time to be scared - Page 3 6TXtooI
Codage T-Card par Aaron Sakuragi, un grand merciiii t'es la meilleure !  heart
Crédit avatar : 城ノ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 15070

Mar 19 Mai - 0:16
There's no more time to be scared - Page 3 CKXnse8
Dans un élan d'espoir, le Démolosse a le CULOT d'utiliser Feu d'Enfer sur Florizarre !
Random donne 85, l'attaque rate malheureusement ...

There's no more time to be scared - Page 3 HEk0OBw
Florizarre, en réponse, balance sa meilleure Bomb-Beurk !
Random donne 82 et 88, pas d'effet.
(- 71 Pvs)
Pvs de Démolosse : 64/215

There's no more time to be scared - Page 3 LDDpWPm
Roigada balaye tout ça à coups de Saumure !
Random donne 27, pas de critique.
(- 161 Pvs) C'est super efficace !
Pvs de Démolosse : 0/215
Il est K.O ! Florizarre et Dracolosse montent niveau 65 (2/5), Roigada S niveau 65 (3/5) !




Et c'est sur ce dernier K.O que la challengeuse Maëve Kent arrache sa première victoire à la ligue Pokémon ! Par ce combat, elle nous a prouvé qu'elle était une dresseuse compétente et capable de défaire un membre de la ligue 4 ! Applaudissons-là et souhaitons-lui bonne chance pour son second combat demain ! C'est la dernière manche vers la victoire de la ligue 1, courage ! (les 5000 Pk$ vont t'être versés prochainement, Maëve :))





Je vous laisse à vos conclusions, joueur et joueuse ~ ♪



avatar ©️ Iago E. Fitzroy ©️ toko
LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
Revenir en haut Aller en bas

Maëve Kent

Maëve Kent
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 1530

Région : Kanto
Mer 16 Sep - 17:45
Il y a des moments où le timing est juste le bon, et c’est le cas. Voir Erial évoluer au cours du combat était inattendu. Tu le savais suffisamment rapide et puissant pour se mesurer aux champions dans le cadre d’une Ligue 1 sous sa forme de Draco. Il a dû s’entraîner plus dur que les autres pour parvenir à ce point-là, mais il n’a pas bronché une seule fois. Et là, il évolue au moment opportun, comme s’il s’était volontairement accordé cette carte supplémentaire. Tu es fière de lui. Cependant, tu dois garder la tête froide, ce n’est pas le moment de te laisser aller à trop de joie. L’enjeu est trop important pour que vous vous le permettiez. Tu féliciteras Erial – au même titre que tes autres compagnons bien évidemment – à l’issue de ce match, qu’il se solde par une victoire ou par une défaite. Il n’y a pas de contre-performance pour l’instant et cela te suffit. Il est évident que tu serais enchantée sortir de ce stade avec une vue sur un second combat, mais si tu devais choisir, tu préférerais perdre satisfaite de ton équipe que de gagner sans qu’ils aient donné le meilleur d’eux. Alors vous devez continuer comme cela. D’ailleurs, c’est intéressant de voir l’enthousiasme dont fait preuve Aram à l’évolution de ton pokémon, tu n’as qu’à jeter un coup d’œil aux écrans géants pour voir le sourire sur son visage et l’étincelle dans ses yeux. Tu sais cependant que c’est à double tranchant, car son enthousiasme ira se refléter dans sa manière de combattre, il aura plus de poigne, déjà qu’il t’est difficile d’avoir un minimum de contrôle sur la situation. C’est une partie de tennis de table, ce qui ne te laisse aucune stabilité, aucune réelle marge de manœuvre sans prendre de risque.

Tu dois réfléchir, tu dois te poser en stratège et cela impliquera forcément des sacrifices. Ton nouveau Dracolosse est doté d’une nouvelle puissance d’autant plus fulgurante, mais tu n’es pas certaine qu’il soit aussi résistant. Les pokémons du champion ont du répondant, et ton équipe en a déjà fait les frais à de multiples reprises. Eiphilos, lui, a besoin d’être couvert le temps de pouvoir se renforcer. Le Roigada est autant capable d’augmenter ses défenses que sa force de frappe. Il n’est pas forcément puissant au moment où tu l’envoies sur le terrain, mais il est capable de devenir monstrueux si on lui laisse l’espace nécessaire pour ça. Il pourrait même surpasser Erial, avec un peu de temps en place. Les ordres viennent du côté d’Aram, des ordres que tu ne comprends pas, et donc auxquels tu ne peux pas réagir sans anticiper ou lire plus que rapidement les premiers signes des capacités utilisées. Là, tu ne peux pas te le permettre. « Erial, changement de rôle, tu protèges Phil. Et toi Phil, prépare-toi. » Le type psy sait ce qu’il doit faire, tu l’as entraîné à cela, dans cette optique. Face à vous, la Muplodocus se prépare à charger, et tu n’es pas la seule à l’avoir remarqué. Ton Dracolosse vient se poser – peut-être un peu lourdement – juste devant son comparse. Et sans que tu n’aies rien à dire, une nouvelle attaque Laser Glace vient frapper le dragon visqueux. Vous l’avez interrompue dans son assaut, mais ce n’est pas pour autant que vous la voyez s’effondrer. Tu sais qu’Erial est à pleine puissance, avec un capacité redoutable et qui frappe dans la faiblesse du pokémon. Mais la Muplodocus est capable de tenir et cela a quelque chose d’effrayant. Pour autant, le champion la rappelle dans sa pokéball, ce qui te surprend, même si cela ne devrait pas.

« On dirait qu’on est à égalité désormais ! » Tu souris, en effet, et cela te rassure d’être parvenue à tenir jusque-là. Vous êtes à mi-chemin, l’un comme l’autre. « Oui, et je vais tout faire pour continuer de me montrer à la hauteur. » Ruven t’avait parlé de cela, c’est une pratique relativement courante étant donné que les pokémons des champions de la Ligue ont presque tous un niveau bien supérieur à celui d’une Ligue 1. Alors, lorsqu’ils estiment que c’est suffisant, ils font se coucher leur pokémon. Tu es parfaitement consciente que la Muplodocus était encore loin d’être à bout, tu sais que tu ne l’as pas vaincue. Il n’y a donc pas de quoi se vanter, tu as le niveau que tu es supposée avoir en te présentant ici. Ni plus, ni moins. Pour l’instant, tout du moins. Que se match aboutisse à une victoire ou à une défaite, tu reviendras dans ce même stade, avec une équipe plus puissante, pour te mesurer une nouvelle fois à ces dresseurs d’exception. Tu n’en es peut-être pas encore rendue là, mais cet objectif demeure. Mais tu n’as pas le temps de réfléchir davantage à cette vision du futur car l’affrontement continue. Ce n’est pas parce qu’un pokémon sort du terrain que tout s’arrête, et l’Ekaïser ne l’oublie pas. Ta stratégie est simple, permettre à Eiphilos de se renforcer et faire en sorte que ton Dracolosse le protège. Ton plan est clair et tu l’as construit de sorte à faire de ton Roigada une arme de destruction massive. Tu remarques cependant que le dragon chromatique ne s’intéresse pas à lui, mais à Erial, le Dracolosse. C’est parfaitement logique, mais tu es prise au dépourvu. En montant ta stratégie, tu n’as pas pensé à te positionner du point de vue de ton opposant. L’objectif du champion est d’éliminer les menaces adverses et à ce stade de votre affrontement, Erial est le plus gros danger à cet instant précis.

Tu dois cependant rester parfaitement concentrée, et surtout sure de toi. Il est évident que cette attaque Poing-Glace ne laissera pas la possibilité à ton Dracolosse d’encaisser, il sera mis au tapis. La glace est sa plus grande faiblesse et un tel coup asséné par cet Ekaïser ne laisse pas de place au doute. Si tu restes parfaitement droite, c’est pour qu’Erial puisse conserver son assurance – difficilement acquise et particulièrement fragile – jusqu’au bout. L’impact est fracassant, tu serres les dents et saisis la pokéball du dragon qui s’est effondré. Il a été tout bonnement admirable, sur toute la période où il a été sur le terrain, et il peut être fier de lui, tu ne manqueras pas de le lui dire. Tu lèves ton bras, prête à actionner le mécanisme de la sphère, lorsqu’un mouvement t’interrompt. Erial. Il n’a pas encore rendu les armes. Avec une grande difficulté, il se redresse. Tu n’en reviens pas. Surtout que le Dracolosse se retourne vers toi, te faisant un signe de la tête pour t’indiquer qu’il veut continuer. Alors tu dois te montrer à la hauteur. « Quelle résistance ! Je suis bluffé. Mais est-ce que ça continuera ? » La réplique d’Aram te fait sourire. Il est narquois, te mettant en permanence au défi, et si tu avais continué à travailler auprès de Ruven, tu aurais su s’il s’agit de sa véritable personnalité ou alors d’un personnage qu’il joue pour pousser les challengers qui l’affrontent à donner le meilleur d’eux-mêmes. Dans tous les cas, le champion te traite avec respect, il n’est pas hautain ou prétentieux. En fait, il se prend au jeu, sportivement, et c’est entraînant. « Erial possède des ressources insoupçonnées, et je crois bien qu’il n’en a pas fini. » Tu t’alignes sur le ton qu’il emploie, lui faisant comprendre que ton équipe et toi êtes loin d’avoir dit votre dernier mot. Il reste cependant au champion a faire appel à un nouveau pokémon, et tu attends pour cela. Tu as bien compris que le Démolosse présent à ses côtés depuis le début du match fait partie de ceux que tu verras sur le stade, à un moment ou à un autre, mais il semble que ça ne sera pas maintenant. Aram siffle, et tu attends de voir ce qui arrive, tu restes sur tes gardes, car tu sais que cela ne présage rien de bon. Apparaît alors une ombre massive dans le ciel du stade, avec sa rapidité, il est difficile de reconnaître de quel pokémon volant il s’agit. Tu sais seulement qu’il est de type feu ou dragon. Finalement, tu distingues une silhouette qui ne t’es pas inconnue : le fameux Dracaufeu – sans doute ce Bélial nommé plus tôt par le champion – qui assure le spectacle. Le public doit être ravi et cela te fait inexorablement penser à Ruven. Ils ont leur différence, mais ce doit être une spécificité des spécialistes du type feu à haut niveau, de savoir faire le show avec leurs pokémons.

Dans tous les cas, c’est impressionnant de voir le Dracaufeu faire, et cela te donne confirmation concernant Tyson : il aurait à tout prix voulu affronter ce Dracaufeu. Cela ne veut dire qu’une seule chose, il te faudra revenir ici pour que cette possibilité devienne une réalité. Tu serais ravie de pouvoir affronter Aram une seconde fois si l’occasion se présentait. Tu n’avais pas particulièrement d’a priori le concernant, mais il te semblait quelque peu immature dans ses attitudes pour la fonction qu’il représente. Cette image s’est bien vite dissipée car son professionnalisme en tant que dresseur ne fait aucun doute. Après, comme tout le monde, il a son tempérament. Mais pour en revenir à ce pokémon, à son arrivée dans le stade, à son atterrissage, son hurlement, puis les flammes qu’il envoie qui sont accompagnées par les lance-flammes situés tout autour du terrain, rien n’a été laissé au hasard. La température monte d’un cran, littéralement, et la pression aussi. « Prête pour la suite ? » Les écrans géants te transmettent le petit rictus profondément ancré sur son visage. Il crâne, et tu peux le comprendre avec une telle entrée en matière de son pokémon, après tout, il est champion de la Ligue Pokémon, si lui ne se le permet pas, qui peut ? Ce n’est pas comme si cela pouvait t’intimider. « Totalement prête. Rassurez-vous, je n’ai pas peur de mettre la main au feu. » Tu souris. Les traits d’esprit ne sont pas vraiment ta marque de fabrique, mais cette fois-ci, cela te sembla adapté, alors pourquoi pas. Tu sens bien que le champion est pleinement investi par ce match, qu’il sait parfaitement ce qu’il fait. Il est vrai que tu es surprise par son choix, par le fait qu’il choisisse Dracaufeu plutôt que Démolosse face à Eiphilos. Le type ténèbres est une de ses faiblesses et tu aurais cru qu’Aram voudrait faire tomber ton Roigada avant qu’il ne continue à se renforcer. Mais son choix est tout autre, et il doit avoir une idée derrière la tête pour avoir pris cette décision. Impossible pour toi de deviner de quoi il s’agit, ce qui t’oblige à rester sur tes gardes. Tu fais face à un champion de la Ligue, il est donc évident qu’il soit capable de mettre en place des techniques plus poussées que celles que tu peux imaginer.

Tu dois à présent établir une nouvelle stratégie, car Erial ne sera pas en mesure d’encaisser un nouvel assaut de l’Ekaïser. Alors tu optes pour une autre ligne de conduite : diviser pour mieux régner. D’ailleurs, la possibilité que l’Ekaïser chromatique attaque encore ton Dracolosse n’est pas ta seule crainte. Tu cherches également à éviter que les deux dragons qui se dressent face à toi puissent se coordonner pour attaquer, car cela risquerait d’être ravageur. Tu es méfiante, et tu sais pertinemment que ta marge de manœuvre est extrêmement fine. Il ne te reste qu’un pokémon en forme à ta ceinture, ton Roigada n’a pas eu plus de temps que prévu pour se mettre en place et tu n’as aucune idée de combien de temps Erial pourra encore tenir. A moins que… Tu es frappée d’une sorte d’éclair de génie, mais tu ne peux pas encore le montrer. C’est une cartouche que tu ne peux pas encore griller pour l’instant. Surtout qu’il s’agit d’une manœuvre à laquelle tes pokémons sont entraînés. C’est auprès du Roigada qu’Erial a appris à se battre, lorsqu’il est arrivé dans ton équipe. Ils se connaissent et savent fonctionner ensemble, à deux. Honnêtement, malgré les apparences, tu demeures confiante. Le match devrait reprendre, mais tu réfléchis encore à ce que tu vas faire. Il serait peut-être trop risqué d’attendre encore pour jouer cet atout dans ta manche. Autant y aller maintenant. « Phil, Erial, on assure nos arrières ! » Oui, c’est un nom de code, car tu as réfléchis à la manière la plus optimisée de donner un ordre différent et prédéterminé à chacun de tes pokémons pour créer des combinaisons bien précises qu’ils doivent exécuter. Assurer ses arrières est l’une d’entre elles. Comme ils l’ont appris, ils se positionnent. Le Dracolosse vient se placer devant le terrain et provoque ses deux adversaires d’un puissant cri, sans doute que cela lui sert également à répondre au Dracaufeu. En tout cas, tu n’avais jamais vu Erial aussi sûr de lui, et cela te fait particulièrement plaisir. L’objectif, c’est qu’il attire l’attention de ses deux adversaires et se fasse attaquer par eux en leur forçant la main. C’est pourquoi il prépare une attaque Surf, faisant apparaître un peu d’eau autour de lui. Enfin – et c’est là toute la subtilité – il fait semblant de la préparer. En réalité, il se tient prêt pour utiliser Abri au dernier moment et se protéger, mais il doit être suffisamment convainquant sur le fait qu’il va mettre en danger l’équipe adverse. Car le but dissimulé est d’éviter tout dégât à ton Dracolosse le temps que le Roigada derrière lui puisse utiliser Vibra-Soin. Et oui, Ephilos va soigner Erial, c’est peut-être une façon d’y arriver très alambiquée sauf que c’est la plus sûre pour protéger tes deux pokémons. Tu espères simplement que le champion face à toi n’ait pas vu le coup venir.

Par chance, Aram semble prendre la direction que tu souhaitais qu’il prenne. Surtout que la puissance cumulée du choc conduit à la limite de ce que pouvait tenir la barrière qu’Erial a formée autour de lui. Tu ne sais pas s’il s’agit vraiment de manipulation, si tu peux te dire que tu es vraiment stratège, mais cette technique est efficace. Tu n’es pas uniquement venue pour battre les champions, ce n’est même pas ce qui t’intéresse dans l’absolu, mais de montrer ce dont tu es capable. User de techniques de diversion, c’est également ta manière de faire en tant que flic, lorsque tu dois intervenir. Il faut placer l’autre dans une situation d’urgence – véritable ou montée de toute pièce – pour qu’il tourne toute son attention dessus et ne voie pas le coup initial se jouer. Tu te contentes de transposer tes pratiques policières à ta connaissance du dressage, cela ne va pas chercher plus loin. Ce qui importe, c’est que le Dracolosse regagne quelque peu en vigueur. Il a l’avantage de se trouver aux côtés d’Eiphilos qui est l’un des meilleurs exemples de polyvalence. Il peut être un pokémon offensif, défensif et même de support, selon les situations, selon ce dont tu as besoin. Alors c’est parti pour la suite des événements. « Erial, prends ton envol maintenant. » Puisqu’il a évolué en Dracolosse, autant se servir de ses nouvelles capacités et de son nouveau type pour diversifier nos possibilités. Tu as conscience qu’il découvre autant que toi cela, mais vous devez essayer d’exploiter ce filon. C’est ta seule ouverture pour éloigner le Dracaufeu de son collègue Ekaïser. Parfaitement concentrée sur le combat, tu continues de guider tes pokémons. « Tu vois le Dracaufeu, je veux que tu ne lui laisses pas une seule seconde de répit. » Au moins, les choses sont claires. Bien que le jeune Erial soit tout sauf agile en vol, il fera de son mieux pour gérer le Dracaufeu. Le but ici est de temporiser, temporiser par rapport à ce qu’il se passe en bas, au sol. « Phil, utilise Psyko sur l’Ekaïser. » Le Roigada chromatique n’est plus là pour booster ses défenses ou pour soigner son copain, il est là pour attaquer. Tu prends des risques, car sortir ce dragon du terrain signera l’arrivée du Démolosse que tu crains bien plus. Mais tu dois avancer. S’il le faut, tu compteras sur ton dernier pokémon. Il est temps de montrer à l’ensemble du stade ce dont est capable Eiphilos, malgré son allure peu menaçante. « J’espère que mon Dracolosse saura également tenir le coup face à votre Dracaufeu. D’ailleurs, préparez-vous, ces deux-là ont pris l’habitude de combattre ensemble. » Tu te doutes que le champion s’était rendu compte de cela, mais tu cherches à échanger un peu plus avec lui après avoir complètement mis le focus sur le match. Et puis tu ne doutes pas de sa répartie. D’une certaine manière, tu as hâte qu’il te réponde, tant verbalement que via votre combat.


There's no more time to be scared - Page 3 T6MCDCo

There's no more time to be scared - Page 3 VGWMEbS

There's no more time to be scared - Page 3 Sia8FBc

There's no more time to be scared - Page 3 Wq9MLI6
avatar ©️dana-nto

Revenir en haut Aller en bas

Aram Faathi

Aram Faathi
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/10/2019
Messages : 1894

Dim 11 Oct - 13:51
Objectif du match : mettre KO son Dracolosse.

Je commence petit à petit à me dire que l’issue du combat se dessine. Pas que ça m’enchante particulièrement, au fond je sais qu’il faudrait que j’enchaine son Roigada tant qu’il est encore temps, étant donné que de mon côté il reste Sam et Bélial mais… Si le Dracolosse les met KO avant, ce n’est pas très utile. Je suis dans mes retranchements, mon cerveau fonctionne à toute vitesse pour trouver une solution viable. La meilleure qui pourra continuer au moins de les mettre dans le mal, Mev et ses pokémon. J’ai aussi envie de savoir quel est son dernier pokémon. J’imagine que c’est une créature sur laquelle j’ai l’avantage ; c’est un truc sensé qu’on fait tous quand on est challenger. Etant donné qu’on est obligé de varier son équipe, puisqu’on ignore sur quel champion on va tomber, on a forcément un type faible face à l’un des maitres. Peut-être que je me goure sur toute la ligne, mais comme on est varié aussi de notre côté, niveaux types… Ce serait complètement logique.

Mais ce n’arrivera peut-être pas, puisque son dragon commence sérieusement à m’agacer avec sa résistance. Je calme Vass’ plus ou moins parce qu’il s’énerve à son tour. Je sais que ce n’est pas la meilleure façon de réagir. J’opte, vocalement pour une félicitation pour la résistance, rajoutant un brin de provocation. Il ne faudra pas qu’elle se repose sur ses lauriers non plus ! Elle y répond avec la même intonation. Bien. Bien bien bien. Le match continue jusqu’à ce que je rappelle Zaz’ dans sa pokéball. Je sais qu’elle a encore les forces de combattre, mais ça suffit pour elle. Je ne compte pas la faire s’user jusqu’à la corde, puis la paralysie qui la gène commence à être gênante. J’aurais peut-être dû la soigner avant de la renvoyer cela-dit… Mais le public me rappelle que ce n’est pas le moment pour les états d’âme. Le show continue.

Je siffle, Bélial fait son entrée. Il fait le kéké comme toujours, mais je trouve ça quand même vachement classe. Les spectateurs aussi, je dirais. Et ça doit être contagieux parce que moi-même, je me retrouve avec ce comportement arrogant, comme si celui de mon dragon m’était contagieux. Je balance une réplique – faudrait peut-être que je réfléchisse un peu plus à des petites punchlines, ça manque un peu de… piquants – à laquelle la challengeuse réplique par un jeu de mots. Ah ! La main au feu, elle est bien bonne celle-là ! Mon sourire se fait plus arrogant encore et mes yeux pétillent. J’ai trop hâte de la suite putain ! Un peu plus et je m’enflamme pour de vrai. Je me suis bêtement bloqué dans des pensées que je pensais réaliste mais en vrai, qu’est-ce qu’on s’en fout si je perds hein ? Je veux dire, si le combat en vaut le coup, peu m’importe ! L’important, à mon sens, c’est que ce soit fun. Stressant à vivre et tout ce que vous voulez d’autres, mais fun au moins. Il faut kiffer combattre !

Bélial bombe le torse et toise ses adversaires. Il a un sourire satisfait sur les babines. Il fixe le Dracolosse… Je sais qu’il a toujours voulu mettre Naamah à mal. Malheureusement pour lui, mon propre Dracolosse a toujours eu le dessus sur lui alors il est quelque peu pressé de se confronter à son adversaire, comme s’il cherchait à prendre sa revanche sur Naam’. Lui alors. Maëve donne un ordre à ses alliés et je fronce les sourcils. Assurez leurs arrières hein ? Ça ne me dit rien qui vaille. Depuis le début du combat, elle leur dit les attaques qu’ils doivent lancer avec précision… Ça sent le déflaisan cette histoire. En même temps, je suis intrigué. J’ai presque envie de laisser faire pour voir ce que ça va donner. Pourtant, je sais très bien que mes alliés n’apprécieraient pas de rester inactif, la queue de mon Dracaufeu bat le sol avec fureur alors que Vass’ claque son bec. Ils sont impatients. Je ne suis déjà pas dans une situation très facile alors je ne vais pas non plus sacrifier un tour pour satisfaire ma curiosité.

« On contre-attaque ! »

Je n’aime pas spécialement l’attaque que semble préparer le Roigada. Je l’ai un peu trop mis de côté, je crois bien. Bélial charge sur le Dracolosse, mais au dernier moment, il bifurque pour atteindre le Roigada et lui asséner un violent coup de griffes. Ça devrait l’avoir assez perturbé pour le bloquer dans son assaut… Et évidemment, juste derrière Bel, il avait Vassago qui attaque Erial avec une puissance similaire. Bim combo ! Je souris davantage, sourire balayé par la réalité ; c’était une diversion pour soigner Dracolosse. … Ah putain ! En plus, le dragon s’est protéger alors les poings glacés n’ont servi à rien. C’était bien un piège alors. Je ne l’ai pas réalisé assez vite, mais en soi, je ne pense pas que ça m’aurait fait agir autrement. Quoi que. J’aurais peut-être tenté de m’acharner sur le Roigada pour qu’il ne puisse pas lancer son soin. Je n’avais néanmoins aucune idée de si cela serait suffisant. Peut-être que j’aurais dû envoyer Sam au combat, finalement. D’ailleurs ce dernier m’adresse un grognement, tandis que je croise les bras contre mon torse. Huuuum… J’aurais pu mieux gérer ce passage mais bon, c’est le jeu ! Je ne peux pas prévoir tout non plus et c’est complètement à la gloire de Mev.

« Jolie diversion. »

Je suis moins arrogant, je suis plus concentré. J’entend Bel grogner, il n’aime pas spécialement être pris pour une bonne poire. Bah, ça lui fera le charactère, on va dire ! De son côté Vassago n’aime pas non plus l’abri qu’il s’est pris dans les poings. Il lance un regard mauvais au Dracolosse, mais il reste fair. Rappelons que lui-même à utiliser ce stratagème quelques minutes plus tôt. Mais il meurt d’envie de continuer l’affrontement. Pour autant… Mev en décide autrement. Erial prend son envol en ayant pour ordre de s’acharner sur Bélial… Et en vue de l’animosité de mon dragon pour son adversaire, il le suit dans cette optique. On en est donc un combat aérien qui promet et un autre sur terre. Ça va être sport ! Je comprends bien qu’elle cherche à séparer mes alliés, puisqu’ensemble ils sont bien plus dangereux. C’est une bonne stratégie, mais je ne pense pas qu’elle va porter ses fruits. Mon sourire arrogant revient, mais je suis plus calme, désormais.

« Ils ne sont pas les seuls à savoir se battre ensemble ! Vous l’avez peut-être déjà remarqué… Joli l’idée de les séparer cependant, c’est le meilleur coup à porter ! »

Je ne devrais peut-être pas le dire, mais je le pense alors… tant qu’à faire. Dans le ciel, je vois de puissant jet de flammes, Bélial est déchainé. Mais le Dracolosse parvient à esquiver ses attaques et ça a tendance à l’agacer encore plus. Ils rentrent en collision avec une puissance sans nom, au point que j’entends même les spectateurs lâcher des « oh ! » lorsqu’ils se fracassent l’un contre l’autre. Pour autant, il ne faudrait pas oublier la présence de Vassago et du Roigada. Mon Ekaiser est d’ailleurs quelque peu fatigué, ça se voit à la façon qu’à son torse de se mouvoir. Il respire fort. Je ne sais pas trop si c’est à cause de l’énervement ou de la fatigue. Je dois dire que ça m’inquiète un peu de la voir souffler comme ça, ça ne lui ressemble pas. J’ai l’impression que ses poings tremblent… Il a frappé trop fort et l’Abri lui a fait des dégâts ? Je ne sais pas trop. J’hésite à le soigner – j’ai le droit à ce move – mais l’assaut survient rapidement. Une attaque psy qui me fait grimacer. Je n’aime pas le bruit que ça fait. J’aimerai bien, à ce moment-là, y être assez insensible que Sam. Mais comme Vass’ est juste devant moi, j’ai l’impression de me prendre les échos dans la face. Ce n’est pas agréable. Mon Ekaiser a encaissé, mais il finit avec un genou à terre. Son souffle est encore plus court. Je le rappelle dans sa ball.

« J’aurais dû me méfier davantage de votre Roigada, on dirait bien ! Mais ce n’est pas encore fini pour autant. Sam ! »

Mon Démolosse grogne, puis il hurle à la lune. Il m’explose les tympans en faisant ça juste à côté de moi mais je ne laisse rien paraitre. Les flammes devant moi deviennent plus danse et il saute dans l’arène. Ça fait un peu comme cette scène du dessin animé là, avec le Némélios noir qui saute sur le héros… Scar je crois ? J’ai vu la vidéo une fois et ça m’a fait penser à Samaël quand il fait son entrée. Et je trouve ça trop stylé. Je me concentre là-dessus plutôt que sur le fait que j’ai mes deux derniers alliés en combat. Allez, on peut le faire ! Une attaque psy n’aura aucun effet sur mon starter, mais une attaque eau si alors… Faut y aller rapidement avec des ténèbres pour l’abattre.

Mais Sam n’a pas le temps d’attaquer qu’un corps lourd tombe devant lui, dégageant un épais nuage de poussière. Je retiens mon souffle. Je n’ai pas pu voir de qui il s’agissait et… j’entends un long hurlement. Je me détends. Je reconnaitrais Bélial entre mille. Il a remporté son combat contre son adversaire et maintenant, il vient se poser à côté de mon Démolosse. Ils échangent un regard. Il n’a pas vu la défaire de Vass’ alors… Mais ça le rend encore plus agressif. Mes deux alliés se mettent à hurler en même temps, imposant leurs styles. Je me rends bien compte que mon dragon est fatigué aussi parce que son combat n’a pas été de tout repos. Mais il a mis KO notre adversaire et un sourire ravi danse sur mes lèvres.

« Ça c’est du spectacle ! »

Je ne peux pas m’empêcher de rire aussi en même temps. Mon sang boue dans mes veines. En revanche, je me mets quelque peu à toussoter à cause de la poussière et je grimace, me baissant pour récupérer une bouteille d’eau. Je sens que ça commence à me gratter au fond de la gorge et j’aimerai éviter de rentrer dans une crise maintenant, alors que l’issue du combat est proche.

« On finit donc sur un deux contre deux ! Je suis curieux de voir quel est votre dernier pokémon… »

Si j’ai raison, j’ai l’avantage. Faites que j’ai raison.



Désolée pour le léger retard hum



There's no more time to be scared - Page 3 CYxzZVz There's no more time to be scared - Page 3 3MLhT5h There's no more time to be scared - Page 3 PUpP1Ej There's no more time to be scared - Page 3 6TXtooI
Codage T-Card par Aaron Sakuragi, un grand merciiii t'es la meilleure !  heart
Crédit avatar : 城ノ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Maëve Kent

Maëve Kent
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 1530

Région : Kanto
Jeu 14 Jan - 18:53
La pression est grande sur tes épaules. Ce match, c’est du coup par coup, du coup pour coup. Aram et toi ne faites que vous répondre, ce qui t’empêche de prendre confiance quant à l’issue de votre affrontement. Le champion ne te laisse pas le temps de reprendre ton souffle, ses pokémons sont de véritables combattants prêts à se jeter corps et âmes dans la mêlée. Entre le Dracaufeu méga-évolué et l’Ekaïser chromatique, tu as du souci à te faire pour ton équipe. Cela ne signifie qu’une chose, tu vas devoir mettre en place des stratégies particulièrement bien réfléchies pour espérer parvenir à bout de tes adversaires. Tu as préparé certaines petites techniques avec chacun d’entre eux, à les faire travailler ensemble. Tu te considères chanceuse de pouvoir compter sur Erial et Eiphilos à ce moment précis, car ce sont ceux qui ont le plus travaillé ensemble en vue des combats de Ligue, et ce n’est pas l’évolution du dragon qui cassera leur dynamique. Le Roigada n’est à coup sûr pas l’esprit le plus vif de l’équipe, ce n’est pas un foudre de guerre, mais il possède des ressources insoupçonnées qui peuvent le rendre plus que dangereux. Et son calme – sa placidité ? – à tout épreuve aide le désormais Dracolosse à canaliser son stress. Erial est désormais bien entré dans le match, mais un retournement de situation pourrait très facilement lui faire perdre ses moyens, d’où l’appui indispensable d’Eiphilos par sa simple présence. Surtout là, après tous les dégâts que le Dracolosse a pu encaisser, il est particulièrement vulnérable, tant sur le plan physique que psychologique.

Tous ces éléments te conduisent à la manœuvre suivante. Elle a nécessité beaucoup de travail, car il fallait rendre un timide Draco suffisamment menaçant pour attirer toute l’attention sur lui. Son évolution lui a permis de prendre confiance, tu n’es pas certaine qu’il s’en soit rendu compte, mais il ne se contente pas de paraître dangereux en préparant cette attaque Surf, il est dangereux. Cependant, tout ne se passe pas exactement comme tu le voudrais. Certes cette diversion a porté ses fruits, mais pas complètement. L’Abri d’Erial a bloqué l’attaque de l’Ekaïser, une nouvelle attaque Poing-Glace qui l’aurait probablement mis hors-combat, mais le Dracaufeu est venu attaquer ton Roigada, qui n’a pu que subir l’attaque, trop occupé à utiliser Vibra-Soin. Il s’agit d’une victoire partielle, mais cela reste une victoire. Erial a pu regagner un peu d’énergie et Eiphilos a encaissé sans broncher. C’est un pokémon particulièrement résistant, tu te demandes même parfois s’il est sensible à la douleur, étant donné le peu de réaction qu’il a lorsqu’il subit les assauts adverses. Cela signifie que c’est à toi d’estimer l’état de ton pokémon. S’il est en difficulté, il ne l’exprimera pas, il ne le saura probablement même pas. Le compliment d’Aram face à ce tour de passe-passe en demi-teinte, aussi simple soit-il, te conforte quant à la légitimité de ta place ici dans ce stade. Cela te donne une réassurance dont tu ne te prives pas.

Ainsi tu engages la suite des événements en conservant tes tactiques d’agent de terrain, optant pour une stratégie bien connue : « diviser pour mieux régner ». C’est une démarche risquée, car tu souhaites livrer deux combats parallèles face à des pokémons de champion de Ligue particulièrement puissants. Cependant, tu estimes leur puissance ensemble bien plus dévastatrice pour ton équipe. Le Dracolosse est rapide, il est en mesure de réagir et d’esquiver face aux assauts des dragons adverses, mais ce n’est pas le cas de ton Roigada. Par contre, il ne devrait pas avoir de difficulté à tenir tête à un pokémon sur lequel il possède l’avantage, à savoir l’Ekaïser. En faisant s’envoler Erial, tu l’éloignes des attaques dévastatrices de type glace, tout comme tu éloignes le Dracaufeu d’Eiphilos. Les directives ainsi données, tu te permets quelques mots à l’attention d’Aram. Ce n’est pas tant de la provocation, mais davantage de l’émulation. Le champion y répond sur un ton similaire. Il a compris ta démarche et l’approuve, tu restes surprise qu’il t’en fasse part dès maintenant. Sauf que ton regard est immédiatement attiré par les vagues de lumière et de chaleur produites par le Dracaufeu. Dans les airs, ton Dracolosse se débrouille étonnamment bien, comme si c’était instinctif. Et pourtant, tu n’as aucun mal à reconnaître l’agacement chez le Dracaufeu, le tien réagirait de la même manière, ce qui le rendrait d’autant plus dangereux. Puis vient l’impact. Etant donné qu’Erial connait les faiblesses de Tyson, il connait les faiblesses de son adversaire dans ce combat aérien, il saura quelles capacités utiliser.

C’est pourquoi ton attention revient sur terre pour voir Eiphilos pousser l’Ekaïser dans ses derniers retranchements avec ses attaques psychiques, suffisamment pour que le champion prenne la décision de retirer son pokémon du combat. Vous prenez une courte avance. « J’aurais dû me méfier davantage de votre Roigada, on dirait bien ! Mais ce n’est pas encore fini pour autant. Sam ! » Le voici donc, le Démolosse qui accompagne Aram depuis le début de votre rencontre, son ultime pokémon. Stratégiquement, le canidé et ton Roigada possèdent un avantage de type et une faiblesse par rapport à l’autre, ce qui équilibre la balance. Ce pokémon pourrait à lui seul mettre un terme à ce match si tu n’y prends pas gare. Son entrée sur le terrain ne t’intimide pas, même si tu reconnais que cela ravive la ferveur du public. Aram est certes moins sophistiqué que Ruven – ce côté plus brut est une qualité à tes yeux – mais son équipe et lui ont le même sens du spectacle que le précédent maître du feu. A ce moment précis, tu ne peux t’empêcher de faire la comparaison. Ils savent l’un comme l’autre mettre le stade et leur challenger dans l’ambiance. Jusqu’à ce qu’une masse vienne s’écraser au sol.

Au rugissement qui s’en suit, tu comprends ce qu’il s’est passé. Erial n’aurait jamais pu pousser un cri comme celui-ci, ce qui ne veut dire qu’une chose, que c’est lui qui vient de chuter. La poussière qui s’est levée n’a pas besoin de retomber pour savoir que ton Dracolosse ne se relèvera pas. Tu saisis donc ta pokéball pour le rappeler. « Tu peux être fier de toi. » Il n’a pas besoin que tu sois fière de lui, c’est pourquoi tu lui demandes de l’être pour lui-même. Surtout quand tu vois que le Dracaufeu n’est plus aussi flamboyant qu’à son entrée sur le terrain, la lutte aérienne a laissé des traces. Pourtant, tu sais ce que c’est, Tyson – qui aurait adoré pouvoir se mesurer à un homologue de cette trempe – est aussi un belliqueux. Ces pokémons-là, le pugilat du combat renforce leur ardeur. Tu te retrouves face aux deux derniers pokémons de l’équipe d’Aram, les deux sur le terrain, juste sous tes yeux, à hurler. Ils sont impressionnants, même s’il en faut davantage pour t’intimider, et Eiphilos n’en parlons pas. Ils sont déterminés à ne pas vous laisser la victoire facile, si tant est que la victoire se trouve au bout du chemin. A l’heure actuelle, rien n’est moins sûr. « Ça c’est du spectacle ! » Ce qui n’est pas vraiment grâce à toi. « Vous assurez le show pour deux. » Tu n’as pas un style de combat que l’on pourrait qualifier de spectaculaire, tu as entraîné tes pokémons pour qu’ils utilisent des attaques précises et maîtrisées, pour que tout soit calibré. Si tu viens à provoquer des réactions dans le public, il n’y a rien de volontaire car tu ne prends même pas en compte toutes ces personnes autour de toi. Tu es bien trop concentrée sur le combat que tu livres pour te le permettre, tu n’es qu’à ton premier match de Ligue 1, ce n’est pas comme si tu étais une dresseuse émérite. Pourtant, le rire d’Aram te conforte. Tu as pu constater avec Ruven que certains matches étaient plus subis qu’autre chose. Il s’agira d’un bon combat, pour vous deux, quelle qu’en soit l’issue. Cette simple pensée te motive à montrer encore davantage pour cette fin de match.

« On finit donc sur un deux contre deux ! Je suis curieux de voir quel est votre dernier pokémon… » A cette pensée, tu ne peux réprimer une petite grimace de contrariété. Ton dernier pokémon, tu as volontairement essayé de le préserver de ce combat. Ton Florizarre se retrouve dans une configuration qui est très nettement à son désavantage. « Je ne serai jamais parvenue à vous distancer bien longtemps… Et pour le dernier membre de mon équipe, ça risque d’être difficile pour lui. » Tu libères le pokémon plante de sa pokéball, et il apparaît, lourd, massif. Tu n’as pas le choix quant à la stratégie à employer. Les pokémons d’Aram sont agressifs, taillés pour l’offensive, là où les deux pokémons qu’il te reste sont adaptés à des manœuvres défensives. Tu vas devoir jouer finement pour créer des failles, pour permettre à ces deux-là d’encaisser les chocs et de riposter. Tu es sur la corde raide, tu n’as pas le droit à l’erreur. Il va pourtant falloir que tu te lances. « Phil, utilise Danse-Pluie. » Une fois de plus, ta stratégie s’appuie sur ta manière de penser pragmatique. Un minimum d’efforts pour en tirer un maximum de bénéfices. La pluie est le moyen le plus efficace pour protéger un pokémon plante des capacités de type feu. Si tu peux atténuer la puissance des assauts que devra encaisser ton Florizarre, tu te dois de le faire. Mais ce terrain nettement plus humide est également favorable à ton Roigada et ses attaques aquatiques. La suite du programme est malheureusement bien plus hasardeuse. « Asmo, fais barrage et utilise Vampigraine sur le Démolosse. » D’un point de vue strictement offensif, autant laisser faire Eiphilos et demander au Florizarre de se placer en tant que tank.

Les nuages commencent à se former, jusqu’à ce que les gouttes viennent perler sur le terrain, apportant une fraîcheur nouvelle dans le stade. Eiphilos est un pokémon avec un fort potentiel, s’il a la possibilité se concentrer suffisamment, l’averse peut devenir un véritable déluge. Il ne pourra pas le faire ici, mais cette légère pluie est amplement suffisante pour mettre à mal Aram et ses deux derniers combattants. Tu ne peux t’empêcher d’esquisser un sourire satisfait, étant donné les pronostics défavorables à ton égard concernant cette affiche finale. Lentement mais sûrement, Asmo vient se placer juste devant son compère, le dissimulant presque entièrement derrière lui, prêt à encaisser les attaques adverses. Tu l’as entraîné pour cela, pour encaisser les chocs et tenir sur la durée, même si tu n’avais jamais envisagé un scénario aussi délicat pour lui. Ta stratégie repose sur lui, sur sa ténacité. Au moins, son flegme désespérant vous sera utile pour brouiller les pistes quant à son état, surtout s’il réussit son attaque Vampigraine. Drainer l’énergie du Démolosse te semble être un bon angle d’attaque. Encore une fois, tu fais de ton mieux pour trouver des capacités qui mêlent attaque et défense. Pourtant, le passage à l’offensive est à préparer. « Phil, Machination. Asmo, ne les laisse pas approcher, poudre-les s’il le faut ! » Ton objectif est évident : protéger le Roigada à tout prix. Ton Florizarre est prêt à jouer les boucliers vivants.



Tu parles, c'est rien ton retard à côté de ça... >.<


There's no more time to be scared - Page 3 T6MCDCo

There's no more time to be scared - Page 3 VGWMEbS

There's no more time to be scared - Page 3 Sia8FBc

There's no more time to be scared - Page 3 Wq9MLI6
avatar ©️dana-nto

Revenir en haut Aller en bas

Aram Faathi

Aram Faathi
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/10/2019
Messages : 1894

Dim 7 Mar - 11:32
« Vous assurez le show pour deux. »

J’ai un petit rire. Un peu gêné quand même, bêtement. Je ne sais pas quoi répondre pour le coup, sans passer pour un mec qui se la pète grave. En général, ça ne me dérange pas plus que ça, mais comme je suis concentré sur ce que je fais, maintenant que l’issue du combat et si proche, je ne parviens pas à savoir ce qui est le mieux… Faire le show jusqu’au bout, c’est une certitude. Enfin, pour être plus exacte, c’est Sam et Bel’ qui le font. Ils sont mes deux plus anciens pokemons – Vass’ a suivi quelques temps après – et ils sont habitués à se côtoyer mais surtout, à combattre ensemble. J’aime toujours autant les voir agir ensemble, comme un gosse qui s’extasie devant une glace. J’ai du mal à contenir mon côté gamin, sauf qu’apparemment, il n’a pas sa place à la Ligue. Alice m’a assez rabâché que j’étais un champion, pas un môme de six ans… Ce qui est un peu dommage quand même. Un jour je penserai à murir.

La situation difficile dans laquelle je me trouve me fait rire. C’est plus un réflexe qu’autre chose. Je m’amuse vraiment dans ce combat, et si l’issue est une défaite, tant pis. Je suis assez mauvais perdant en général, on va dire que ça fait aussi parti de mon entrainement d’accepter que je ne gagne pas à tous les coups. L’idée que mes alliés sont bridés dans leurs puissances m’aident un peu. Mais, surtout, je me focalise plus sur les émotions immédiates. Je ne me suis pas fait déboitée en moins de deux ; j’ai offert de la résistance, du spectacle ! Les gens en ont eu pour leur argent. Ça aussi, il parait que c’est important – toujours mon agente qui me bassine avec ça -.

Mais bon ! Le combat n’est pas terminé pour autant et je ne compte pas baisser les bras pour autant. Samaël m’en voudrait à mort, dans ce cas-là. Il vient d’arriver dans l’arène et il souhaite se battre comme un petit diable. Il est l’heure, désormais, de découvrir le dernier pokémon de mon adversaire… Je ne peux empêcher un sourire satisfait en voyant le Florizarre. Ah bah oui ! Ce n’est pas vraiment le combattant qu’on a envie d’envoyer face à deux pokémons feu. Même si le Roigada me pose problème, je sens que la chance me sourit un peu. Y a toujours un espoir et mes alliés le savent. Au final, j’ai plus l’avantage que je le pensais. Cependant, il faut que je reste concentré, si je ne veux pas faire de bad mood.

Je bug légèrement en l’entendant s’adresser à son Roigada. Pour moi, il n’y a qu’un Phil et c’est un Tutafeh mais ce n’est pas utile de penser à Illia maintenant. Je me demande quand même s’il a reçu mon message à temps et s’il est devant sa télévision. … Je me demande quel message j’ai reçu de sa part, s’il en a envoyé. Sauf que dans la bataille, je ne peux clairement pas sortir mon téléphone de ma poche pour vérifier. Ce serait un tel manque de respect ! Je n’ai pas le temps pour ça de toute façon, concentré sur la suite de l’affrontement. La danse pluie me fait grimacer ; c’est une bonne technique néanmoins, pour baisser la puissance de feu de mes deux alliés. La pluie tombe et j’entends Sam grogner, secouant la tête. Il n’aime pas la pluie, sans surprise. Moi non plus ; l’arène devient plus fraiche, donnant à l’air cette humidité particulière. Bon, au moins, je n’aurais pas de crise d’asthme maintenant, même si je préférais largement la chaleur étouffante.

Des graines viennent à se coller sur la peau de mon starter. Il a beau se secouer, il ne parvient pas à s’en débarrasser. Bah, ce ne sera pas trop gênant non plus, il a de l’énergie à revendre ! Le Florizarre serre de protecteur pendant que le Roigada se boost… C’est chaud. C’est chiant. Il faut l’abattre ; je n’ai pas d’ordre à donner que les gueules de mon Démolosse et de mon Dracaufeu se chargent de flammes dansantes. La concentration prend un peu de temps, laissant la possibilité au shiney d’augmenter sa puissance. Le feu des enfers s’abat toutefois sur eux, dans cette forme d’étoile si particulière qu’est la Déflagration. Visuellement, je trouve cette offensive terriblement classe. Elle manque malheureusement souvent de précision vu son temps de préparation, mais nos adversaires sont assez lents ; surtout le Florizarre qui se prend les flammes en pleine tronche. J’espère quand même que mes alliés se souviennent qu’ils sont en première Ligue…

Je ne me suis pas rendu compte, mais j’ai croisé les bras. J’observe l’attaque, le résultat… Et découvre avec dégoût que le Florizarre a bel et bien protéger son camarade, mais surtout, qu’il est toujours debout. Il y a de la poudre violette qui vole autour de lui mais cela n’impacte pas mes deux alliés qui ont opté pour une attaque combinée à distance. Et ce qui suit ne va pas me plaire.

« Bel ! »

J’ai été trop lent. Le but du jeu était qu’il s’envole rapidement pour esquiver la vague qui s’approchait de lui. Mais le temps de réaction de mon dragon n’a pas été assez rapide non plus. Peut-être est-ce dû à son combat contre le Dracolosse qui l’a grandement fatigué. Il a essayé de s’envoler, mais a quand même été touché par l’attaque Surf. La puissance étant doublée par la pluie et la machination… ça piiiiiique. Sam a encaissé l’attaque sans broncher, mais je sais qu’il a pris cher aussi. Il ne veut juste pas le montrer, simplement. Evaluer l’endurance de mon Démolosse est un brin compliqué, quand on ne le connait pas ; il reste toujours cambrer sur ses pattes, quoi qu’il arrive. J’espère juste que sa fierté ne va pas le faire déconner avec sa force de frappe et qu’il ne va pas oublier de s’adapter.

En attendant, après un grognement déchirant de mon Dracaufeu, je consens à le rappeler dans sa ball. Il était plus fatigué que je ne pensais, la vague l’a atteint trop fortement. La flamme de sa queue avait tendance à diminuer… Même si je le sais capable de se remettre d’aplomb par pure fierté et volonté de vaincre, je sais aussi qu’il a tendance à plus maitriser sa puissance quand il est comme ça. Ça devient alors compliqué de le contrôler et d’éviter qu’il foute le feu partout et avec mon statut de champion, ça le foutrait mal mais que je perde le contrôle sur mon allié. Il s’est bien battu.

« Joli coup ! »

Je m’aperçois que ça fait un moment que je n’ai pas ouvert ma grande gueule. On pourrait croire que j’ai perdu mon excitation face à la situation critique dans laquelle on se retrouve, mais il n’en est rien. Je suis juste en train de calculer quelle est la meilleure technique à adapter pour espérer remporter la victoire… Ou au moins sauver la face. J’entends vaguement le public être en ébullition quand le présentateur annonce qu’il ne me reste qu’un pokemon. Face à moi, le Florizarre est en mauvais état et le Roigada… Le Roigada. C’est sur lui qu’il faut que je me concentre, même si ça m’agace aussi que le batracien se régénère avec l’énergie de mon Démolosse. Après… Si le pokémon eau est mis KO, le pokémon plante devrait se gérer. C’est hyper serré, mais c’est jouable quand même !

« Dernière ligne droite ! Sam, débarasse-nous du Roigada ! »

Cette fois, il n’est pas question de flammes, mais bien qu’une morsure qui devrait avoir son effet… Samaël est plus rapide que le Florizarre, il devrait réussir facilement à l’esquiver pour atteindre sa cible. Peut-être qu’il serait touché par les poudres mais… C’est un coup à jouer !



There's no more time to be scared - Page 3 CYxzZVz There's no more time to be scared - Page 3 3MLhT5h There's no more time to be scared - Page 3 PUpP1Ej There's no more time to be scared - Page 3 6TXtooI
Codage T-Card par Aaron Sakuragi, un grand merciiii t'es la meilleure !  heart
Crédit avatar : 城ノ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Maëve Kent

Maëve Kent
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 1530

Région : Kanto
Jeu 23 Juin - 1:41
Une fois tes consignes données, tes pokémons s’exécutent. Ta stratégie ici est simple : Asmo doit détourner l’attention et couvrir Eiphilos. L’objectif derrière ça est d’offrir au Roigada l’espace suffisant pour exploiter la faiblesse commune de vos adversaires, à savoir l’eau. Ces deux pokémons ont beau être ceux au tempérament le plus détendu – en plus de leur lenteur inhérente – de l’équipe, ils filent parfaitement droit. Tu mets tout en place pour favoriser ton offensive, avec cette averse qui rafraîchit l’air du stade. La chaleur est nettement moins étouffante, et tu ne déprécies pas cela. Tandis que le Roigada se préparait, le Florizarre commençait à faire virevolter une fine poudre violacée qui se maintenait difficilement, à cause des gouttes continuant de tomber, au même titre que la poussière du terrain d’Aram. Tu souhaites dissuader le champion face à toi d’envoyer ses pokémons au contact de ton Florizarre en le faisant s’envelopper d’une poudre Toxik ; c’est d’ailleurs exactement ce qu’il se produit. Le retour de flamme est immédiat, et à distance. Les gueules du Dracaufeu et du Démolosse s’embrasent, ce qui ne présage rien de bon pour Asmo. Le nouveau maître du feu montre bien là qu’il n’a pas volé son titre.

L’incertitude première est bien vite balayée par la réalité de l’offensive. Malgré la pluie, tu sens sur ta peau le souffle brûlant de ces attaques feu combinées, de ton estrade. Tu es avant toute chose impressionnée par la puissance de feu parfaitement maîtrisée de ces deux pokémons, d’autant plus avec la météo défavorable sur le terrain. Les volutes de fumée noire dissimulant Asmo t’empêchent de le voir, de savoir la manière dont il a encaissé tout ceci. La fascination laisse désormais place à une pointe d’inquiétude pour ton Florizarre. Tu portes la main à ta ceinture, prête à saisir la pokéball du type plante, prête à le rappeler. Tu arrêtes cependant ton geste avant que tes doigts ne s’apposent sur la capsule métallique ; tu dois tout d’abord profiter de l’ouverture qui t’est laissée pour riposter. « Phil, maintenant ! » Le Roigada avait déjà commencé à préparer son offensive, et il n’était pas envisageable d’attendre davantage. Cela aurait pu laisser plus de temps pour une esquive, ce à quoi tu ne tiens pas. La vague immense en formation te bloque désormais la vue en direction d’Asmo. Tu parviens cependant à t’enquérir de son état par l’intermédiaire des écrans géants qui retransmettent le combat. Grâce à un autre angle vue que le tien, tu peux voir que le Florizarre est parvenu à encaisser les deux assauts enflammés. Il te semble tout de même bien mal-en-point, mais il tient encore sur ses pattes. Parfait. La vague s’abat alors sur les deux pokémons adverses.

Au grondement du Dracaufeu, tu comprends que le champion ne le laissera pas plus longtemps sur le terrain. C’est une bonne nouvelle, un pas supplémentaire en direction de la victoire. Il ne faut pas pour autant t’emballer, le pokémon avait dû affronter un Erial venant d’évoluer et débordant d’une puissance nouvelle. Tu as parfaitement confiance que c’est cette fatigue combinée à la pluie, qui permet à Eiphilos de toucher sa cible, sinon il aurait été en mesure de s’envoler bien avant l’arrivée de la vague. Il fallait tirer avantage tant du timing que de l’état du Dracaufeu, tu n’as pas hésité une seule seconde. Le Démolosse, de son côté, encaisse. Il reste une menace capable, à lui seul, de faire tomber tes deux pokémons encore en combat.

« Joli coup ! » L’exclamation te fait lever le regard en direction du champion. Cette nouvelle montée d’intensité au cours du combat ne laissait pas vraiment la place au dialogue jusque-là. De puissants coups se sont échangés, et tu vas avoir besoin de réfléchir à la méthode que tu vas employer pour vaincre ce dernier pokémon qui se dresse entre la victoire et toi. Tu ne peux rien laisser au hasard, Asmo est à un rien de tomber et Eiphilos doit commencer à fatiguer, depuis le temps qu’il est sur le terrain. « Vous nous poussez dans nos derniers retranchements, sortir le grand jeu n’est plus vraiment une option. » Si elle l’a été à un moment. L’issue de ce match sera déterminée par les actions qui vont suivre ; elles seront décisives, et tu n’as aucune certitude. Pourtant, une chose est sure : Aram ne t’attendra pas. Avec le drain passif d’énergie de la Vampigraine, tenter de gagner du temps pourrait être une stratégie, sauf que la pluie réduit l’efficacité des soins de Synthèse. Tu pourrais demander à ton Roigada de soigner le Florizarre, sauf que ça reviendrait à le sacrifier, et ça n’est pas envisageable. Asmo a l’arsenal pour affaiblir le Démolosse, mais pas pour le vaincre ; le type plante serait bien trop rapidement terrassé par un second Feu d’Enfer. Alors tu dois compter sur Eiphilos pour continuer l’offensive, sinon, c’est mort. Il faut que tu te décides maintenant sur les directives à donner à tes pokémons..

« Dernière ligne droite ! » La barrière de la langue de la suite ne t’empêche pas d’en saisir le sens : Aram passe à l’attaque. Tu n’as plus le temps de réfléchir, tu dois agir. « Asmo, Doux Parfum ! » A défaut d’infliger un statut, tu essaies simplement de perturber le Démolosse à l’aide d’un écran de fumée. Sauf que le canidé passe au travers d’un bond, sautant par-dessus la tête du Florizarre qui n’a même pas vraiment eu le temps de répandre ces nouvelles spores. La cible n’est pas Asmo. « Phil. Dynam… » Tu n’as pas le temps de finir ta phrase que le Démolosse est déjà sur le pokémon psy. Tu remarques alors la vive lumière rouge commençant à émaner du poing d’Eiphilos. Il a compris, ce qui signifie qu’il n’est pas trop tard. La suite s’enchaîne en une fraction de seconde. Sous tes yeux, la mâchoire du type feu se referme sur la gorge de ton Roigada et, en retour, le coup de poing vient s’écraser sur le flanc de l’assaillant. L’onde de choc issue de la puissance investie dans ces attaques balaie tes cheveux en arrière. Les deux pokémons sont projetés sous la violence de l’impact à plus d’un mètre de distance l'un de l'autre ; mais ils sont encore debout. Le temps semble s’être soudainement arrêté, ou alors s’agit-il seulement du bourdonnement continu du stade qui n’est plus ?

Toi, tu ne peux pas te permettre cette pause, il te faut enchaîner sans attendre. « Asm… » Tu t’interromps lorsque tu aperçois un tressaillement chez Eiphilos. Le Roigada s’effondre, K.O. Merde. Et le Démolosse s’écroule juste après. Silence complet, jusqu’au coup de sifflet de l’arbitre. Le public se soulève alors, mais tu ne l’entends pas vraiment. Tu intègres lentement le fait que le match est désormais fini. Tu commences par rappeler tes pokémons au sein de leurs pokéballs, un membre du personnel du stade va les récupérer pour les apporter aux soigneurs. Aram fait sans doute de même. On te fait alors signe de t’avancer, pour retrouver le champion au milieu du stade, sous les cris de la foule en liesse. Tu ne réalises toujours pas complètement ce qui vient de se produire.



Oupsie *tousse*


There's no more time to be scared - Page 3 T6MCDCo

There's no more time to be scared - Page 3 VGWMEbS

There's no more time to be scared - Page 3 Sia8FBc

There's no more time to be scared - Page 3 Wq9MLI6
avatar ©️dana-nto

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: QG Ligue 4 :: Stade-