AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Mieux qu'un post-it dédicacé


avatar
Dresseur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 518

Région : Unys
Mar 24 Fév - 17:49
J'aime la regarder. Je crois que je pourrais y passer plusieurs heures tous les jours sans m'arrêter. Ce n'est pas pour rien que je l'ai encadrée, elle est importante pour moi. Assis dans mon fauteuil, l'ayant placée dans un lieu stratégique sur le mur juste devant moi, je scrute ma toute première carte d'identité. Je la connais par cœur, je me souviens de tous les endroits où j'ai pu l'emmener, de toutes les fois où je l'ai abîmée sans le vouloir et même de tous les petits coins que j'ai pu essayé de rafistoler tant bien que mal pour qu'elle garde son éclat originel. Au final, cela n'a servi qu'à lui donner un aspect quelque peu grossier, mais d'autant plus personnel. C'est la mienne et celle de personne d'autre, j'y ai mis ma patte. J'avais presque quarante ans, je me dis que j'étais jeune, même si c'était vieux pour commencer son aventure pokémon tout de même. On m'avait demandé de ne pas sourire sur la photo, mais je vois à la forme de mes lèvres que je n'avais pas pu m'en empêcher. Et il y a aussi les images de mes badges, ceux d'Unys, les premiers que j'ai remporté. J'ai toujours les vrais dans un écrin dans ma chambre, je les regarde et les nettoie régulièrement. Ils sont toujours aussi magnifiques, même si certains se son un peu abîmés avec les années.

Je me souviens très bien du jour qui a enclenché son obtention et je n'oublierais jamais non plus la personne qui a permis cela possible. J'aime bien m'en souvenir, parce que c'est une des journées que je considère les plus importantes de ma vie, dans celle que je ne peux pas et ne pourrais jamais classer. Celles qui viennent en troisième position après le jour où j'ai rencontré Katarina et le jour où j'ai rencontré Sarah. Celle que j'avais rencontré ce jour là, c'était une championne de la Ligue 4.

C'était le lendemain de mon obtention du badge de Papeloa. Le dernier de ma région, le seul qui me manquait avant que je puisse prétendre au défis de la Ligue pokémon. Je le regardais avec peu d'entrain, je dois l'avouer, même si j'en avais toujours plus que lorsque j'avais tenu dans ma main celui de Janusia. Il me paraissait plus terne que les autres, certainement car j'avais compris à ce moment là qu'il menait à une impasse. Je n'avais pas d'existence officielle, je n'avais pas de carte d'identité ou de carte de dresseur. Je n'avais pu travailler en tant que scientifique que par le biais d'Archibald et je m'en étais toujours sorti sans avoir de papiers pour prouver que j'étais bien moi-même. Mais cette fois, on parlait de l'accomplissement pour tout dresseur qui se respecte, je ne pouvais pas passer à côté. La sécurité devait être effroyable avec tous les gens que l'on devait voir passer dans cet endroit. Jamais un homme lambda qui ne peut pas prouver qui il est réellement ne pourrait passer ne serais-ce que dans le hall d'entrer, j'en étais certain.

Je soupirais, assis sur un ponton et les pieds dans l'eau. J'avais le badge dans la main et le boudait complètement. Lui qui aurait du me permettre d'aller accomplir mon rêve ne m'aidait en fait en rien du tout et me mettait juste clairement en face de l'impasse où je me dirigeais depuis le début de mon voyage. Je ne pouvais pas aller me présenter à la police comme ça. Soit ils me prendraient pour un fou, soit ils me croiraient mais cela n'aboutirait à rien. Depuis le temps que j'ai commencé à m'éveiller hors de l'annexe, j'ai pu comprendre que mes parents avaient de quoi tirer des ficelles dans ce genre de milieu. Il suffisait que je me manifeste clairement aux forces de l'ordre pour qu'il sache où je me trouvais et ils n'auraient plus qu'à venir me cueillir. Ou alors ils me forceraient à la fuite, mais comme ils sauraient où j'en suis dans mon voyage, ils ne me laisseraient jamais approcher du stade de la Ligue 4. Cela ne me mènerait qu'à une nouvelle impasse.

Je regardais un peu plus loin dans l'eau quelques-uns de mes pokémons s'amuser. Crapustule, dans son élément, faisait la diva en montrant combien elle maîtrisait bien la danse aquatique. Cela énervait les autres d'ailleurs : à chaque fois qu'elle passait à portée, Majaspic tentait de lui mettre un coup de liane. Lui, tout ce qu'il voulait, c'était lézarder tranquillement et faire gentiment sa petite photosynthèse. Je scrutais avec plus d'attention à l'endroit où je les avais laissés : il en manquait un. Drattak n'était nulle part.

Je me relevais, soucieux car c'était lui qui était arrivé en dernier dans mon équipe et que je ne savais pas encore vraiment de quoi il était capable, pour le chercher. Au bout d'une trentaine de secondes où je l'avais appelé plusieurs fois de vive vois, je repérais de grandes ailes rougeâtres sous un ponton. Je me précipitai et finissait par voir ce qu'il était en train de faire là-dessous, complètement catastrophé. Je me mis à lui hurler :

- Arrête de bouffer les pilotis ! Il y a des maisons là au dessus !

Je sautais dans l'eau tout habillé car il ne m'écoutais pas et essayait de tirer sur ce que je pouvais afin de le stopper. Rien à faire. Je me demandais s'il était sourd comme un pot où s'il faisait exprès de ne pas m'entendre. Dans tous les cas, il continuait à mâchouiller les piliers de sa mâchoire surpuissante, au risque de faire s'effondrer la maison se trouvant au dessus. Mes pokémons ne m'avaient pas suivis et étaient trop loin pour m'entendre, ils n'avaient pas fait attention à moi. J'étais seul face au dragon et seul je ne pourrais rien faire. Tout ce que je pouvais tenter, c'était lui secouer les ailes pour essayer d'attirer son attention, sans succès.



    Autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Dim 15 Mar - 14:34
Si je devais avoir une résidence principale quelque part, ce serait sans hésiter ici. Dans cette petite ville côtière loin de la civilisation, paisible, quasi entourée par une eau digne d'une île tropicale ; transparente, d'un bleu turquoise, riche en coraux et dans laquelle vit une grande diversité de pokémons à observer. Je viens souvent me ressourcer ici depuis quelques années, profiter des lieux pour exercer mon activité favorite - la plongée - ou tout simplement pour me promener le bord de la plage. Il m'arrive aussi d'y entraîner mes compagnons lorsque je franchis le pas de l'arène d'Amana, qui est devenu un bon ami au fil du temps. Notre passion commune a évidemment joué dans cette amitié solide et c'est donc avec plaisir que je suis venue le voir pour quelques jours, profitant du calme passager de ma nouvelle profession. Pour l'heure les challengers ne se bousculent pas aux portes de la ligue pour venir nous défier, c'est le moins qu'on puisse dire. Je vais devoir attendre encore un peu pour pouvoir tester nos capacités sur le terrain... Mais d'un autre côté, si cela veut dire que je ne vais pas perdre tout de suite la face, ce n'est pas si mal non ? Mmh... Non en faite. Les combats difficiles me manque et c'est exactement ce à quoi je vais devoir me confronter au sein de la ligue, je vais pouvoir ajuster mes entraînements en conséquence et réfléchir à de nouvelles stratégies pour mes compagnons grâce à cette expérience supplémentaire. Tout ce que j'aime.

En attendant, l'entraînement est pour l'heure loin derrière moi... Enfin presque si l'on considère que mon propre sport en fait parti. Pieds nus, ne portant qu'un maillot de bain comme la plupart des femmes présentes sur la plage de Papeloa, je cours sur le sable pour garder ma forme, ne pouvant pas me passer de mes jogging quotidiens. Avec sa démarche lourde et son air patibulaire faisant fuir ceux que je crois, Betty me suit, à son rythme. La pauvre Rexilius n'est plus toute jeune, même si elle a encore plusieurs décennies à vivre, aisément. Néanmoins, quelques soucis articulaires font qu'elle a besoin d'un peu d'exercice tous les jours pour pouvoir garder la forme. Je devrais aussi l'emmener dans l'eau pour la faire nager mais elle déteste ça... Un peu contraignant vu ma spécialisation, mais je fais avec depuis tellement longtemps que je sais comment m'adapter face à la plupart des situations...

Alors que je m'apprête à m'éloigner de la plage qui prend fin pour laisser place aux maisons sur pilotis qui font le charme de la ville, j'aperçois un homme plonger à l'eau ainsi qu'une silhouette sombre disparaissant à l'ombre d'une maison. Les cris de l'homme attisent ma curiosité et je freine l'allure tout en me rapprochant, mes pieds nus s'enfonçant désormais dans le sable humide, l'eau de mer venant me chatouiller les chevilles. Ok, je comprenais mieux ce qu'il était en train de crier... Un Drattak - magnifique au demeurant - et en train de mâchouiller un pilotis de soutien comme s'il ne s'agissait que d'un os à ranger. Si son dresseur le laisse faire, les maisons risque de s'écrouler... Je hausse un sourcil en le voyant s'agiter sans le moindre succès ; visiblement il ne sait pas maîtriser son dragon.

- Viens ma belle.

Le grognement désapprobateur de la Rexilius se fait entendre pour toute réponse mais je rentre dans l'eau sans m'en soucier, sachant très bien qu'elle me suivrait malgré son ressenti. Nous arrivons rapidement à la hauteur de l'homme - enfin, je, Roxy ne passant pas sous les pontons des maisons, trop haute - et prend aussitôt les choses en main.

- Vous allez l'air d'avoir du mal avec votre dragon, je vais vous donner un coup de main.

En temps normal j'aurais préféré lui donner des conseils et qu'il les applique lui-même, mais les habitations passe avant, et j'aurais tout le temps de le faire lorsque la situation sera réglée. Je me tourne alors vers la dragonne et lui sourit, avant de reculer de quelques pas.

- Un conseil : bouchez vous les oreilles.

Conseil que j'applique à la règle. La Rexilius prend alors une longue inspiration avant de lâcher un hurlement strident et particulièrement puissant, digne des monstres les plus terrifiants. Résultat garanti.


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 518

Région : Unys
Sam 21 Mar - 15:16
J'étais en train de me débattre sans grand succès avec mon dragon. J'avais déjà remarqué qu'il aimait ronger les choses puisqu'il avait déjà écorcé quelques arbres pendant le cours chemin que j'avais parcouru avec lui, mais je ne pensais pas qu'il y avait un quelconque risque qu'il s'en prenne ainsi à des maisons sur pilotis. N'avait-il pas un minimum conscience des gens qui vivaient là ? Sûrement qu'il n'était pas encore assez familiarisé avec le monde des humains et qu'il ne voyait ces morceaux de bois dressés que comme des jouets à mâcher. J'allais me mettre à paniquer encore plus, voyant la structure s'affaiblir petit à petit et étant toujours impuissant, lorsqu'une voix plutôt assurée parvint dans mon dos.

Je me retournais vers cette personne qui offrait de m'aider à régler mon problème avec Drattak et voulais lui exprimer ma reconnaissance, bien qu'elle n'ait encore rien fait. Seulement, je me retrouvais complètement scotché, incapable d'articuler le moindre mot bien que ma bouche soit ouverte. Comme un enfant devant un événement absolument extraordinaire, et c'en était un de toute façon. J'avais cependant peur d'avoir la berlu alors je me retenais comme je le pouvais de m'exclamer le nom que je voulais d'instinct lui donner. Sans que j'ai encore exprimé quoi que se soit, elle me conseilla de me boucher les oreilles, ce que je fis de manière mécanique sans me détourner d'elle jusqu'à ce que je sente quelques vibrations affleurer mes mains. Mon attention se reporta alors sur l'origine de ce que je pensais être une attaque du même genre de grincement ou strido-son pour que se dévoile à mes yeux un sublime Rexilius. Un dinosaure. Un dinosaure... Un dinosaure !

Un superbe fossile trop méga-giga cool dont je n'avais jamais pensé en voir un vivant que dans mes rêves les plus fous. Peu de ces pokémons existaient en état d'être vivants et non comme des morceaux de caillou que l'on déterre. Je n'y connaissais pas grand chose en fossiles, mais j'en savais au moins assez pour savoir que c'était exceptionnel et que peu de personnes en possédaient. Avec un physique aussi ressemblant, je ne pouvais pas m'y tromper : c'était Lizbeth Grandt, nouvellement nommée comme championne de la Ligue 4, que j'avais sous les yeux. Et je dois dire que j'en tremblais d'excitation même si mon esprit aurait du être occupé à autre chose.

Lorsque les vibrations sonores provoquées par le cri parvinrent aux oreilles de Drattak, il lâcha un grognement de mécontentement et lâcha prise pour se recroqueviller un peu sur lui-même. Je ne m'approchais cependant de lui que lorsque le Rexilius avait fermé la bouche afin de pouvoir utiliser mes mains dans mon approche. Il fallait que j'entre bien en contact avec lui pour le calmer ou sinon, le connaissant, il irait sauter sur le dinosaure afin de lui faire la peau. Et j'avais raison. Déjà il montrait grand les dents et je voyais quelques lueurs bleutés d'une future attaque s'accumuler dans sa gueule.

- Non Drattak arrête !, je posais mes mains sur son cou pour le restreindre. Rexilius a eu raison de t'arrêter, regarde !, je tendais le bras vers au dessus des pilotis pour lui montrer les maisons. C'est des habitations, il y a des gens qui vivent là, tu comprends ?

Je ne savais pas trop s'il avait compris quoi que se soit, mais dans tous les cas il ne retourna ni attaquer les pilotis, ni le Rexilius. Il se contenta d'adresser à l'autre pokémon un cri rauque et sévère pour lui montrer clairement qu'ils ne seraient jamais copains. C'est à ce moment là que mes autres pokémons nous rejoignirent et eurent l'air un peu surpris de la présence du pokémon fossile qu'ils n'avaient, à ma connaissance, jamais vu. Crapustule s'assit dans l'eau et Majaspic vint faire un cercle autour de moi sur l'eau avec un air las. Comme s'il se reposait, mais je savais bien qu'il était aux aguets.

Il était temps que j'ouvre la bouche pour m'adresser à la personne qui m'avait aidé. Une personne si importante et... Et je stressais comme une adolescente qui rencontre sa star préférée. Impossible de me comporter correctement ! Pour me donner du courage, je commençais à me triturer les doigts et bredouillais difficilement :

- Merci beaucoup pour votre aide, je ne sais pas ce qu'il se serait passé sans vous..., je dis alors qu'elle devait penser que j'étais un incompétent pour avoir laissé Drattak faire ça et j'éprouvais le besoin de me justifier. Je n'ai pas ce pokémon avec moi depuis longtemps et il a toujours vécu loin des humains alors... Mais c'était imprudent de ma part du coup de le sortir là au-milieu, j'aurais du y penser, ahah !

Mon regard slaloma entre la femme et le dinosaure qui était toujours sur le ponton. Je cherchais quelque chose d'intelligent à dire, quelque chose qui pourrait l'intéresser et qui ne me ferait pas passer pour un crétin complet. Surtout que je risquais de la revoir lorsque je me présenterais à la ligue... Mais c'était oublier que je ne pourrais jamais me présenter à la ligue. Comment faire ?... Est-ce qu'elle pouvait m'aider ? Si c'était bien elle et que je ne m'étais pas trompé bien sûr ! Je devais dire quelque chose pour capter son intérêt alors, et pour faire en sorte qu'elle ne tourne pas juste les talons et... Et je ne pouvais pas faire ça non plus car c'était clairement essayer de profiter d'une autre personne et je n'aimais pas ça du tout.

C'est donc avec l'esprit tout embrouillé ainsi que je commençais à prononcer une phrase que je n'avais pas construite au préalable et qui ressembla à ceci :

- Votre Rexilius est bien élevé. C'est un bon dinosaure. C'est chouette les dinosaures.

Et même si c'était sincère, cette manière de parler et les mots qui vinrent à ce moment me firent me sentir ridicule car ils ressemblaient bien trop à mon goût à l'élocution d'un enfant.



    Autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Dim 29 Mar - 15:02
Je retire mes mains lorsque le hurlement de Rox' se termine, mes tympans me remerciant pour la protection, bien qu'elle n'ait pas été suffisante pour que j'en sois pleinement protégée. Néanmoins, j'ai l'habitude d'entendre cette attaque venant de la gueule de la Rexilius et elle ne me fait plus aussi mal qu'autrefois. Il ne reste qu'un léger bourdonnement dans mon oreille que j'ignore, tournant la tête vers Roxy pour la remercier d'un sourire et d'un hochement de tête. Le Drattak a lâché le pilotis comme prévu, bien qu'il semble de très mauvaise humeur ; j'entends la fossile grogner derrière moi en voyant le dragon chercher la bagarre et lui fait signe de ne pas intervenir tant qu'il ne la touchera pas. Inutile de lancer les hostilités, surtout au vu de l'endroit où nous nous trouvons. Je laisse son dresseur calmer sa créature, l'observant tandis qu'il tente d'expliquer à son dragon les bienfaits de mon intervention. Cela semble fonctionner ; le Drattak stoppe l'attaque qu'il voulait utiliser sur Roxy et se contente de lâcher un rugissement colérique. Roxy répond aussitôt, n'appréciant guère les menaces ou toute forme d'agression à son égard. De mon côté je me contente de sourire, amusée par la situation, laissant l'homme s'occuper de son ami... Ainsi que des autres pokémons qui viennent de nous rejoindre. J'observe avec amusement le Crapustule, ayant toujours l’œil lorsqu'il s'agit de remarquer les pokémons aquatique, avant de me tourner vers le Majaspic, ennemi naturel de la plupart de mes propres compagnons. D'ailleurs, j'entends un léger bruit à côté de moi et, tournant la tête, je crois le regard vif de Klein, le palmipède nous ayant rapidement rejoint. Il ne peut décidément pas se passer de ma présence.

L'homme reprend la parole et je m'approche de lui de quelques pas, nullement gênée par l'eau qui entrave mes chevilles. J'y suis habituée et je suis même ravie de m'être enfoncée dans la mer pour aller aider ce jeune homme, l'eau me manquant malgré sa proximité.

- Mais de rien, c'était normal de venir vous donner un coup de main... Plus de peur que de mal finalement ! Je bouge un peu et pose une main sur le haut du crâne de Klein. Celui-ci se laisse faire, fermant les yeux pour profiter de la caresse. Les dragons ne sont pas simples à apprivoiser, surtout un adulte qui n'a pas connut les humains, cela demande du temps... Mais ne vous blâmez pas, il faut qu'il sorte régulièrement de sa pokéball si vous voulez qu'il s'habitue à vous.

Il ne sera ni le premier ni le dernier dragon qui croise ma route et qui a un problème de sociabilisation avec les humains. Il s'agit sûrement du type le plus difficile à dresser ou à apprivoiser pour un humain, et cela explique en partie pourquoi je m'en suis autant passionnée. Enfin, plus exactement c'est grâce à Roxy que j'ai appris à connaître et à apprécier les dragons, mais c'est une longue histoire. Il n'empêche que ce sont des pokémons fascinants, puissants et véhiculant de nombreux mythes ; certains ne sont que des légendes sans fondement, d'autres en revanche sont plutôt proches de la réalité. En tout cas je n'ai jamais été déçue par l'un d'eux, mais il est vrai qu'il faut avoir une sacré poigne pour pouvoir se faire respecter et obéir par de telles créatures : ce n'est pas à la portée du premier dresseur venu.

Je sors de mes pensées lorsque l'inconnu m'interpelle de nouveau, lui aussi semblant penser dragon. Enfin... Dinosaure plutôt. Je hausse un sourcil face à sa façon de parler, me demandant quoi. C'était assez... Sommaire comme phrase. Je l'observe alors et me rend compte qu'il a l'air assez stressé, comme gêné. Ah, c'est vrai... Si il est dresseur, il a du me reconnaître. Je souris doucement, amusée, et me contente d'un hochement de tête. Roxy, elle, qui a aussi compris ce qu'il voulait dire, se penche en avant et vient renifler le visage de l'humain, ses narines à quelques centimètres du visage de l'humain. Mmf, une sale habitude qu'elle a gardé du temps où elle n'était qu'une Ptyranidur courte sur patte que je prenais dans mes bras.

- Elle vous remercie pour le compliment. Je pose une main sur l'épaule rugueuse de la dinosaure et recule de quelques pas. Allez viens ma belle, sortons de l'eau.

Ravie, elle recule aussitôt sa tête, se redresse et se dépêche de sortir de la mer, s'ébrouant vivement une fois sur la plage. Je la rejoins d'un pas tranquille, Klein s'amusant à nager en dos crawlé dans la mer pendant ce temps. Je m'étire une fois sortie et me retourne vers l'homme et son dragon, jetant un nouveau coup d'oeil à ses autres pokémons.

- Vous avez une équipe intéressante de ce que j'en vois, vous êtes dresseur ?


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 518

Région : Unys
Jeu 30 Avr - 17:16
"Dinosaure. Dinosaure, dinosaure, dinosaure. Dinosauuure ~ Et Lizbeth Grandt aussiii ~", telle était la chanson qui commençait à tourner dans ma tête à ce stade de notre rencontre. Je n'en revenais vraiment pas d'avoir devant les yeux une femme aussi grande dans le sens de la notoriété et un Rexilius. Mais surtout le femme. Tout le monde la connaissait, elle existait. C'était un peu mon objectif ultime que ce qu'elle avait pour elle à l'heure actuelle. Car si je continuais de ne pas exister, je pouvais dire adieu à la ligue. J'étais un peu en train d'ailleurs, avant que Drattak ne se mette à agresser les pilotis.

Lorsque le fossile s'approcha aussi près de moi et commença à me renifler, pour m'analyser je crois. Mais je m'en foutais royalement, j'étais juste trop heureux de pouvoir voir ses écailles et son regard d'aussi près. Je me disais que c'était peut-être la seule fois de ma vie où j'aurais cette occasion et mes yeux commençaient à retrouver leurs réflexes observateurs comme quand j'étais encore en plein dans ma carrière de scientifique. Si j'avais déjà repris le travail, sûrement que j'aurais bondi en arrière pour prendre un carnet et noter tout ce qui me venait à l'esprit dans des gribouillis qui n'auraient été compréhensibles plus que par moi et encore. La voix de mademoiselle Grandt me parvint, me sortant de ce pseudo-délire dans lequel j'étais en train de m'enfoncer bien malgré moi. Je n'avais plus vraiment d'intérêt à travailler en tant que scientifique à ce moment là et je me foutais complètement des gens qui avaient soutenu le projet et attendaient de voir venir de nouvelles descriptions pour les aider dans leurs propres aventures de dressage. Aujourd'hui je me rends compte à quel point j'étais égoïste, mais à l'époque je voyais n'importe quel travail seulement dans l'optique de gagner de l'argent pour vivre et avoir une stabilité. Or cette stabilité je l'avais surtout voulue pour ma famille qui était désormais détruite. Alors je n'en avais plus rien à faire. Heureusement que j'ai changé depuis, tout de même.

- Mais de rien, la créature s'éloigna de moi. Elle le mérite.

La championne commença à retourner en direction de la plage, pour sortir de l'eau avec son dinosaure. Je lui emboîtait le pas timidement en faisant signe à mes pokémons de me suivre. Crapustule se leva péniblement et s'en alla s'enfouir un peu dans le sable mouillé pile à l'endroit où les vagues montantes pouvaient venir lui chatouiller les pustules. Majaspic lui alla un peu plus loin dans le sable pour se trémousser un peu dedans et faire mine de s'assoupir sous le soleil. Je savais pertinemment que s'il lui parvenait le moindre signe d'hostilité à mon égard, il serait le premier à s'élever et mordre le premier truc qui viendrait, ou quelque chose comme ça. Je décidais donc de ne pas me placer trop loin de lui histoire de pouvoir le stopper au cas où. Ne restait que Drattak qui était allé se mettre en boule à l'ombre sous un ponton et à qui je lançais des regards sévères afin de lui signaler qu'il n'avait pas intérêt à essayer de machouiller le moindre bout de bois ici à partir de maintenant sinon ça allait barder. Je ne savais pas encore comment, mais ça allait barder.

Mon attention se reporta ensuite sur mademoiselle Grandt que je trouvais toujours aussi impressionnante. Elle s'adressa à moi après avoir, je crois, considéré mes pokémons quelques instants. Pour ma part, je remarquais son Akwakwak dont je savais qu'il était son starter mais qu'elle ne l'utilisait pas dans ses combats de ligue. Il était beau. Elle s'adressa à moi et je lui répondais vite.

- En effet, depuis un petit moment maintenant, je me retenais de lui parler de mes badges parce qu'il aurait fallut préciser que, théoriquement, la prochaine étape pour moi était la ligue. Et comme je ne pouvais pas y aller... Merci pour votre compliment sur mon équipe, ça fait plaisir... Au fait !, j'avais soudainement élevé la voix. Je m'appelle Raven Swan ! Et euh... Ravi de vous rencontrer ?

Complètement crispé, je gardais les mains dans le dos plutôt que de lui en tendre une comme j'aurais du le faire après mes présentations. Du moins c'est ce que je pensais que devais faire, c'est ce qui me paraissait normal de ce que j'avais pu apprendre depuis que j'étais dehors. Peut-elle qu'elle ne m'en tiendrait pas rigueur.

Comme je voulais essayer de faire oublier cette maladresse de présentation le plus vite possible, je me creusais en express le crâne afin de trouver quelque chose à lui dire et à lui demander. La ligue continuait de me revenir en tête, mais je ne pouvais pas l'utiliser comme prétexte vu ma situation. Je pensais donc à ce qui pouvait graviter tout autour de cette organisation et l'évidence fut : mes pokémons. Je pouvais lui poser des questions sur de mes pokémons qui sont du même type que ceux dans lesquels elle s'est spécialisée. J'entamais donc sans réfléchir plus avant à mes mots et au risque de m'embrouiller en cours de question :

- Dîtes, j'ai dans mon équipe aussi un Libegon en plus de Drattak et Crapustule est-ce que... Est-ce que vous pourriez les voir les trois ? Comme vous êtes experte et tout et tout vous pourriez me dire si vous les pensez capables pour..., non, pas pour la ligue. Si vous les pensez capables, je crois qu'on peut dire capable pour des capacités en général. Je crois.

Et maintenant, vu qu'elle ne s'était pas encore présentée et que je n'avais que présumé de son identité, si je m'étais trompée et que les indices comme l'Akwakwak n'étaient que des coïncidences, et bien j'avais juste l'air bête. Au pire je me disais que je pourrais blaguer en disant qu'elles se ressemblaient vraiment beaucoup et ohlala quelle coïncidence, mais je n'ai jamais été très crédible dans ce genre de rôle. Ca passe ou ça casse.



    Autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Sam 30 Jan - 15:06
Cet homme - qui vraisemblablement à quelques années de plus que moi - me semble particulièrement nerveux, anxieux même, et je pense aisément deviner pourquoi. Ce n'est pas la première fois que quelqu'un se comporte ainsi face à moi même si, auparavant, ce n'étaient pas les dresseurs de pokémons qui étaient les plus concernés, au contraire. Ça ne rend pas les choses faciles quand il s'agit de faire de nouvelles rencontres mais, avec l'expérience, je sais ce qu'il me reste à faire : rester naturelle, discuter avec lui et lui montrer qu'il n'a pas à être aussi anxieux, que je suis une personne comme une autre. Il est vrai que certains ont les chevilles qui gonflent facilement et qu'ils peuvent se montrer froid voire odieux avec leurs fans, mais cet homme va vite se rendre compte que ce n'est pas notre cas... Enfin, le mien en tout cas. Je songe un instant au comportement désagréable de Chrystal Reid lors de la soirée de bienvenue, me demandant si elle est comme ça dans le quotidien, à ignorer les autres, à se moquer. Je n'ai pas cherché à en savoir plus après cette soirée, je ne voulais pas apprendre des choses qui auraient pu me déplaire et qui aurait aggravé cette situation. Je n'ai pas revu la championne depuis mon arrivée et je ne sais pas si elle a toujours ce ressenti vis à vis de moi ; la prochaine fois que je verrais Ruven, je lui poserais la question. En attendant, je ne suis pas face à elle mais avec cet inconnu, son Drattak et ses autres pokémons et, pour commencer à briser la glace, je lui demande s'il est dresseur, au vu de l'équipe qui l'accompagne. Il me répond rapidement, acquiesçant, précisant que cela fait un petit moment. J'hésite à lui demander depuis combien de temps exactement mais il reprend la parole, me remerciant avant de se présenter.

- Moi c'est Lizbeth, enchanté Raven ! Je me présente à lui avec un sourire joyeux, même si il connaît sûrement mon nom vu son comportement... Mais il n'empêche qu'il est toujours mieux de se présenter dans les formes, sinon j'aurais l'impression qu'il manque quelque chose et d'être une malpolie.

Je manque de lui tendre la main avant de voir qu'il a gardé les siennes dans son dos tout en adoptant une allure crispée. Décidément, je ne pensais pas que mon nouveau titre allait tant intimider les dresseurs, surtout un homme plus vieux que moi ! Néanmoins je ne lui en tiens pas rigueur et, évitant de tendre la main, je me contente d'un sourire poli à son encontre, espérant le décrisper un peu. J'évite par ailleurs de le regarder trop longtemps, sentant dans son regard qu'il ne s'est toujours pas détendu, et j'en profite pour regarder cet océan qui m'appelle, si calme aujourd'hui. Mes yeux dérivent ensuite sur Roxy, qui s'est allongée sur un coin de plage désert, puis sur le Drattak, splendide dragon. Ainsi, cette créature aurait vécue toute sa vie loin des humains avant de rejoindre l'équipe de cet homme ? Le dresser pour qu'il ne recommence pas de telles bêtises sera un travail de longue haleine.

Je sors de mes pensées et pose de nouveau mes yeux sur Raven lorsque celui-ci prend la parole, parlant pokémon. Je hausse un sourcil intéressé lorsqu'il fait référence à un Libegon ; décidément, il a une équipe qui me plaît bien. Néanmoins, je ne comprends pas parfaitement ce qu'il veut me dire...

- Ce serait avec plaisir oui ! Mais... Capable pour quoi exactement ?

Peut-être n'ose t-il pas dire quelque chose en particulier ? Si c'est le cas, j'espère qu'il va finir par le faire, c'est qu'il va me rendre curieuse à force...


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 518

Région : Unys
Dim 27 Mar - 12:42
J'étais certain de qui elle était, mais il n'empèche que je me senti soulagé lorsqu'elle me donna son nom. Je me serais senti affreusement ridicule si je m'étais trompé de personne et qu'il serait en fait s'agit d'un sosie qui se baladerait avec un rexilius en carton ! Enfin pas en carton, j'étais bien certain qu'il était réel puisqu'il avait aidé à calmé mon drattak tout à l'heure, mais l'idée c'est que cela n'aurait pas vraiment été le superbe rexilius de Lizbeth Grandt, nouvelle championne à la ligue pokémon. Je me demandais quelques secondes si je devais lui serrer la main pour être poli, mais comme je complexais toujours un peu sur celle où il me manquait et me manque toujours deux doigts, je décidais de les garder dans mon dos. Déjà que j'étais super mal à l'aise, je ne voulais pas risquer qu'elle le soit aussi.

Surtout que ma question ne sembla pas avoir été très claire en ce qui concerne les capacités de mes pokémons parce qu'elle me demanda de développer. Je cherchais quelques instants comment est-ce que j'allais pouvoir dire ça. Au bout de plusieurs longues secondes de réfléxion, je décidais de m'en tenir à la Ligue qui se trouvait sûrement être la prochaine étape dans mon parcours même si je commençais à voir plus loin. Cependant, ce "plus loin" étant complètement flou pour le moment, je ne voyais pas comment est-ce que je pourrais en parler.

- Capables au niveau de leur force ? Je ne sais pas trop comment dire ça, mais... Comme vous êtes une experte en dragon, vous devez pourvoir voir s'ils sont comment dire... "Bien" en général ?, je soupirais intérieurement de mon incapacité à parler. C'était un peu la honte car j'étais tout de même scientifique en même temps et parler des pokémons aurait dû être dans mon domaine de compétence. En fait, après mon passage à Vaguelone, je souhaiterais me rendre à Ligue mais les experts en pokémons dragon sont rares et leurs services coûtent cher, j'ai pas trop les moyens. Et je m'en voudrais beaucoup d'arriver au stade avec des pokémons que je pense être en bonne santé et bien entraîné pour qu'au final ce ne soit pas le cas et qu'ils se fassent exploser... Je dis pas que je veux gagner à tout prix, juste qu'ils ne se fassent pas trop mal. Et c'est dur d'évaluer les puissances en vous regardant à la télé vous savez ?

Le prix des experts dragons... Quand je repensais à l'estimation de facture que m'avait donné l'homme chez qui j'avais emmené Drattak pour avoir des informations en ce qui aurait pu concerner un possible appareil dentaire pour le soulager, j'avais envie de pleurer de désespoir. L'idée que l'on ne pouvait s'occuper correctement de certains pokémons plus rares que si on était riches à ne plus savoir quoi en faire était absolument désolante. Elle l'est toujours d'ailleurs. Et rien que l'os à mâcher pour se soulager que j'avais acheté pour mon dragon était affreusement cher alors j'essayais de l'économiser, mais s'il en venait à attaquer une maison au bout de moins de deux heures hors de sa pokéball sans l'avoir, je ne savais pas trop comment j'allais pouvoir m'en sortir.

- Mais si vous êtes occupée ou si vous voulez pas, pas de problème hein ! Je comprends que vous ayez pas que ça à faire ou que simplement ça vous intéresse pas de partager votre expertise avec n'importe quoi ou je ne sais quelle raison, hein !, je me mis à agiter ma main valide devant moi dans une sorte de "coucou" crispé, comme s'il allait me permettre de créer une barrière d'excuses qui allaient faire en sorte que, si mademoiselle Grandt refusait, cela n'aurait aucune répercution nulle part.



    Autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Sam 30 Juil - 17:28
Après une brève présentation sous le signe de l'anxiété pour mon interlocuteur, celui-ci se décide finalement à entamer une conversation sur un sujet qui semble lui tenir en cœur... Il me parle alors de plusieurs de ses pokémons : deux dragons et un crapaud aquatique. Si je connais très bien les deux premières espèces, en ayant moi-même élevé au cours de mon parcours, je dois bien avoué que les Crapustule ne sont pas mon domaine de prédilection. Cela me donnerait presque envie d'en capturer un pour pouvoir découvrir l'espèce tiens, si mon emploi du temps prochain me le permet. Mais passons, je ne suis pas là pour cela après tout... A la place, je demande de plus amples informations à Raven, n'ayant pas tout à fait compris ce qu'il attendait de moi lorsqu'il parle de pokémons "capables". Sa nervosité semble toujours présente pour qu'il s'exprime ainsi (à moins que ce ne soit naturel).

Il me répond rapidement, et évoque la force de ses créatures. Je hoche légèrement la tête pour moi-même et reprend rapidement la parole, avant qu'il ne continue sa phrase.

- Oh, je vois. Vous voulez savoir s'ils ont atteint leur maturité.

Bien que cela soit moins vrai pour les autres types de pokémons et donc le Crapustule, les dragons en règle générale sont des pokémons qui grandissent plus lentement que les autres, qui ont besoin de beaucoup plus de temps et de rigueur pour se former et atteindre leur forme adulte et leur puissance, qui sera ensuite la base de leurs futurs entraînements.

Raven reprend la parole et je hausse un sourcil : ah, finalement, il s'agit d'autre chose. Un sourire ravi glisse sur mes lèvres en apprenant que l'homme veut affronter la ligue : c'est une bonne surprise. Depuis mon arrivée à la ligue, je n'ai pas encore eu l'honneur d'affronter un challenger et je dois dire que j'ai hâte que ce moment arrive : même si je dois perdre, j'espère pouvoir participer à de beaux matchs et faire le show pour le public. Après tout, il est évident que nous puissions perdre étant donné que nos forces sont bridées lors des matchs officiels ; dans ces conditions, gagner devient ardu. Est-ce un soucis ? D'un côté non, le système actuel est fait d'une telle manière que nous sommes de moins en moins bridés au fur et à mesure des challenges d'un même dresseur... D'un autre côté, le titre de champion de la ligue peut-il vraiment être remis en jeu lors de ces combats si nous ne pouvons pas nous battre à 100 % ? J'en doute, difficile de savoir ce qu'il se passerait sans ces restrictions, si nous pouvions nous donner à fond.

Mais passons, l'heure n'est pas au débat. Pendant que je songeais à tout cela, Raven a rajouté quelques mots. Je hausse un sourcil et m'approche de quelques pas avant de prendre la parole.

- Je comprends ce que vous dites, ce n'est agréable pour personne de voir ses pokémons souffrir. De plus, l'argent ne devrait pas être un frein pour tout dresseur motivé à venir nous affronter. Je lui fais un sourire rassurant, espérant que ces quelques mots ont suffit à lui faire comprendre que je n'ai rien contre l'idée de l'aider. La télé ne vous aidera pas à déterminer le niveau de mes compagnons ; pour tout vous dire, mes pokémons ne se battent pas à pleine puissance, ils sont bridés pour les matchs de la ligue, vous aurez donc du mal à évaluer leur potentiel et à le comparer à vos propres pokémons.

Je fais quelques pas sur le sable, laissant mes pieds nus, encore humides et recouverts de sable s'y enfoncer de nouveau. Je glisse une main sur le corps de Roxy et caresse ses écailles, souriant en l'entendant grommeler doucement.

- Je vous aiderais avec plaisir. Montrez moi ce que vos pokémons savent faire et la façon dont ils vous obéisse, ce sera un bon début !


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 518

Région : Unys
Mer 19 Oct - 17:29
Je poussai un léger soupir de soulagement lorsque je compris que la championne voyait ce que je voulais dire. J'avais peur d'avoir été confus à cause du stress, mais aussi parce que je ne connaissais pas forcément tous les termes techniques des combats. Finalement, cette femme me paraissait plus accessible que j'avais pu le penser au premier abord. Comme c'était une championne de la Ligue, c'était le genre de personnes dont je me faisais toute une montagne et voyais un peu comme des intouchables et des élus, mais parler avec Lizbeth me remettais un peu les pieds sur terre et me rappelait que, au départ, se ne sont après tout que des hommes comme les autres. Ils ont juste développés de grands talents pour le combat qui leur a permis d'arriver là où il sont. Je me demandais si, moi aussi, avec beaucoup d'entraînement, je pourrais atteindre leur niveau.

- Vraiment ?!, je laissais éclater ma surprise lorsque la championne m'expliqua que leurs pokémons étaient bridés pendant les matchs de Ligue. C'est vraiment possible ça ? Ca me paraît fou... D'un côté je comprends parce que sinon il pourrait pas y avoir de palier de difficulté entre les différents challenges, mais d'un autre côté... Comment ça marche ? Comment on peut brider la puissance de pokémons ? C'est vous qui les entraînez à se battre en dessous de leurs capacités ou c'est des objets ?, mes questions pouvant peut-être paraître étranges, je m'empressais d'ajouter : Oups, désolé ! Je parle trop... C'est la curiosité scientifique, tout ça, tout ça...

Je décidais de me taire un peu, ne voulant pas mettre mal à l'aise Lizbeth ou lui faire changer d'avis puisqu'elle avait l'air d'accord pour examiner mes pokémons. Elle caressa son rexilius, qui me paraissait toujours aussi impressionnant mais que j'avais en même temps très envie de toucher
"juste pour voir"[i], avant de m'annoncer qu'elle voulait voir de quoi mes pokémons étaient capables. J'eu un réflexe bizarre d'effectuer un pseudo salut militaire avant de m'exclamer :

- Oui mon capichef !, accompagné de mon air le plus sérieux.

Je n'avais même pas honte, car je ne me rendais pas vraiment compte de ce que je faisais. J'étais trop enthousiaste à l'idée de me faire évaluer par une championne, bien que d'un autre côté j'avais un peu peur de ne pas être à la hauteur. Mais je relativisais en me disant qu'au moins je le saurais et qu'en prenant plus de temps pour m'entraîner, je n'enverrais pas mes pokémons au casse-pipe.

Sortant de mon sac la pokéball contenant mon libegon, deuxième dragon de mon équipe, j'annonçais :

- Je n'ai pas mon drattak depuis très longtemps alors je ne sais pas trop ce que ça va donner, mais..., je laissais apparaître la libellule draconique verte. Pour lui, je suis plutôt sûr de moi !

Je leur ordonnais de s'envoler tous les deux et de faire des démonstrations de leurs attaques en direction du ciel afin d'être certain de ne pas risquer de toucher un morceau de la ville ou de faire de grosses éclaboussures. Libegon était agile et plutôt gracieux, mais les choses ne se passaient pas aussi bien pour le drattak. Je le voyais mâcher vaguement dans le vide et faire d'étranges mouvements de mâchoire : il avait besoin de son os.

- Drattak, reviens ici !, il m'obéit et se posa lourdement sur le sable. Je le fis rentrer dans sa pokéball tout en expliquant la situation à la championne : Drattak a un problème de déformation de mâchoire, elle est trop petite pour le nombre de ses dents ce qui fait qu'il a toujours mal. Quand je l'ai rencontré il était devenu complètement fou à cause de la douleur constante et menaçait tout le monde dans la tour Dragospire. De ce que Watson, le champion de Janusia, m'a dit, il faudrait qu'il porte un appareil dentaire spécial, mais... Ca coûte affreusement cher ! Je ne pourrais me le permettre qu'après la Ligue, si je suis victorieux, je pense. Alors en attendant..., je fais à nouveau apparaître le dragon qui cette fois a dans la bouche son énorme os rose plastifié. Il a ça. C'est un peu comme les trucs à mâcher pour les bébés quand ils font leurs dents, je lui ordonnais de s'envoler à nouveau. Mais il arrive plutôt bien à se battre avec, regardez !

Le dragon se lança dans une sorte de danse aérienne qui aurait pu être jolie si son partenaire n'avait pas été un énorme os rose à mâcher en plastique transparent. Il laissait tomber l'os ou le tenait entre ses pattes avant lorsqu'il avait besoin d'utiliser sa bouche, arme principale de cette espèce et le récupérait lorsqu'il avait un moment de répit pour lui donner un coup de dent. On voyait qu'il appréciait vraiment de se battre maintenant qu'il ne souffrait presque plus. Une question me vint cependant, qui me fit penser que toute mon entreprise risquait peut-être de tomber à l'eau :

- Dîtes... Est-ce que ces accessoires sont autorisés à la Ligue en fait ?



    Autres comptes:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 13/01/2015
Messages : 1770

Dim 18 Juin - 18:20
A peine nous sommes nous rencontrés que mon interlocuteur m'avoue qu'il souhaiterait venir nous défier au QG de la ligue mais qu'il a des difficultés vis à vis de ses pokémons et notamment pour réussir à évaluer leur niveau ; j'ai un sourire amusé lorsqu'il m'explique qu'il n'arrivait pas à évaluer la puissance de mes pokémons à la télévision, ce qui n'a rien d'étonnant. A travers un écran, et même en le voyant de ses propres yeux, il est très difficile d'évaluer correctement le niveau que peut avoir un pokémon, à moins d'avoir les outils scientifiques qui vont avec. Outils qui, évidemment, ne fonctionneront pas à travers un écran de télévision ou d'ordinateur. De plus, pour le moment je n'ai pas eu de match officiel passé à la télévision, il a eu se contenter des rediffusions de mes anciens passages à la ligue ou, probablement, des matchs amateurs que j'ai fait depuis mon arrivée et qu'ils ont diffusé, pour montrer un peu le niveau que j'avais une fois en combat. J'explique donc cette problématique à Raven, souriante, voulant sincèrement l'aider. Il me rappelle moi-même lorsque j'étais plus jeune, même si j'étais bien moins âgée lorsque j'ai été défié la ligue pour la première fois ; cependant, j'étais loin d'être une adolescente, j'avais déjà un lourd passé dans le sport olympique et il s'agissait d'une reconversion qui me stressait beaucoup... Finalement, je m'en suis admirablement bien sorti.

- C'est possible oui, mais uniquement avec des pokémons de haut niveau et parfaitement obéissants. S'ils venaient à désobéir au cours d'un combat officiel et qu'ils relâchaient leur véritable puissance, il y aurait des sanctions derrière. Je ne sais pas si je devrais vraiment dire ce genre de choses mais, au fond, ce n'est pas un secret d'état. Le comité est stricte, c'est l'une des première chose que j'ai appris en acceptant mon rôle, et on a intérêt à s'y tenir. On utilise aucun objet hormis de quoi analyser la puissance, comme un pokedex ; cela se fait avec de nombreux entraînements. On montre à nos pokémons la puissance moyenne auxquelles ils ont le droit, ainsi que les attaques qui pourraient être interdites, et ils font tous leurs entraînements en suivant cette condition. Certains ont plus de mal que d'autres à s'y faire, mais on arrive toujours à nos fins.

Je laisse quelques secondes passer, ma main glissant machinalement le long des écailles de Roxy. Celle-ci finit par s'asseoir, ou plutôt se laisse tomber lourdement sur le sable, faisant trembler le sol. Elle n'a plus l'air terrifiante vu ainsi, mais je m'en désintéresse en repensant aux dernières paroles de mon interlocuteur.

- Vous êtes un scientifique ?

Ce n'était peut-être qu'une façon de parler, mais je dois bien avouer que sa phrase m'a intriguée...

J'explique ensuite à Raven que je suis prête à l'aider et à observer ses pokémons pour me faire une idée de leur puissance. Il acquiesce, en faisant un geste militaire qui me fait hausser un sourcil, mais je préfère ne pas faire de commentaires et me concentrer sur l'essentiel. Raven fait donc appel à un autre pokémon - un magnifique Libegon qui semble en pleine forme - et les deux dragons s'élancent alors vers le ciel pour commencer leur démonstration de puissance... Celle-ci commencait bien, le dragon des sables semble vraiment avoir du potentiel et j'admirais sa grâce mais je constatais que le Drattak semblait absent, peu concentré ; aurait-il un trouble ? L'homme le ramène sur le sable et m'explique alors le problème de son pokémon... En effet, un soucis de mâchoire sur un dragon coûte une fortune en opération, il a vraiment fait preuve de bonté en capturant ce pokémon et en voulant tout faire pour lui améliorer la vie.

- D'où les piloris... Watson a raison, il a besoin d'un appareil spécifique pour aller mieux. Mais c'est ingénieux de lui donner cet os, il soulage sa douleur.

Soulagé, le dragon a reprit son envol pour un ballet aérien inusité mais intéressant. Malgré sa douleur, ce Drattak a vraiment du potentiel. Je l'observe silencieusement, tout comme Roxy le fait à mes côtés, jusqu'à ce que la voix de l'homme ne me sorte de mes pensées. Je l'observe et hoche doucement la tête pour moi-même.

- Ils peuvent l'être, s'il s'agit de raisons médicales notamment. Je ne lui laisse pas le temps de répondre et sors mon téléphone ainsi qu'un papier et un stylo. Je surfe rapidement dans mon répertoire et en sort un numéro, que je note sur le papier avec un nom. Mais ce serait dommage qu'il continue de souffrir et qu'il ne puisse pas profiter à fond de ses matchs de ligue. Tenez. C'est le numéro d'un chirurgien dentiste spécialisé en dragons, je le connais très bien. Dites lui que vous téléphonez de ma part, il acceptera que vous payez plus tard, après votre ligue. Je vais lui laisser un message pour l'en informer... Il m'en doit une.

Je lui fais un léger clin d'oeil tout en lui tendant le papier.

- Et en voyant la démonstration de vos pokémons, je peux vous dire qu'ils ont un bon niveau. Pas facile de dire s'ils seraient parfaitement au point pour les matchs de la ligue, mais en tout cas ils s'en rapprochent énormément.


LUNA is watching you.
doubles comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Papeloa-