AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
» Centre Commercial de Céladopole


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 17/09/2013
Messages : 539

Lun 7 Sep - 11:59
C’était étrange, de retourner à Kantô. Cela faisait plusieurs jours maintenant que Tsuki était revenue de son escapade avec Shûya. Ou plutôt de sa fuite, devrait-elle dire. Elle avait trouvé le courage de retourner à la pension d’Elias, afin de récupérer ses pokemon. Ce n’était pas plus mal. Cependant, elle n’avait pas encore eu le courage de se rendre à Lavanville, renouer les liens avec ses parents, ses petits frères et sœurs… Elle se sentait mal à l’aise, vis-à-vis d’eux. Elle leur en avait vraiment fait voir de toutes les couleurs. On ne pouvait pas dire qu’elle était la gentille fille qui ne crée pas de vagues ; loin de là. Ces derniers mois avaient pourtant été reposant, pour elle. Ce qui lui avait fait du bien, naturellement. Elle s’était rendue compte d’ailleurs, qu’elle avait eu besoin de cet instant pour aller mieux. Néanmoins, elle n’oubliait pas que son choix avait été égoïste et qu’elle avait fait souffrir de nombreuses personnes. En un sens, cela lui prouvait que les personnes qui l’entouraient tenaient à elle. De l’autre… Elle était une source de souffrance et elle comprenait parfaitement que certains cherchent à couper les ponts avec elle. C’était logique et elle ne leur en voudrait pas. Elle ferait avec. Mais si cela concernait sa famille, il y avait tout de même des chances pour qu’elle en souffre, elle aussi.

Lavanville n’était pas loin. Il lui suffisait simplement de rejoindre Safrania puis de prendre le tunnel. Pourtant, elle avait pris une chambre à Céladopole. Peut-être pour avoir la possibilité de se fondre dans la masse de gens qui vivaient là. Elle pouvait sans mal se faire passer pour une touriste. La teinture de ses cheveux et ses lentilles lui promettaient le calme. Peut-être que quelqu’un avait réussi à la reconnaitre, mais personne n’était venu l’enquiquiner avec des « vous êtes Tsuki McWell ? Celle qui s’est lâchement enfuie de la Ligue ? ». Elle poussa un long soupir. Plusieurs fois, elle avait voulu rédiger une lettre à l’attention d’Iago, afin de lui présenter platement des excuses. Mais elle ne l’avait pas fait. A chaque fois, elle s’y résignait. Des excuses, cela ne représentait rien. Elle n’avait pas non plus envie de s’étaler sur les raisons qui l’avaient poussée à agir de la sorte. La douleur avait fini par se cicatriser, mais elle les savait fragiles. Elle ne souhaitait pas les rouvrir pour expliquer son geste. De toute manière, elle ne voyait pas ce que pouvait lui apporter le pardon du champion. A part peut-être l’espoir de pouvoir un jour revenir à la Ligue sans crainte… Et encore.

Elle n’avait plus l’ambition de défier la Ligue, de toute manière. Pas dans l’immédiat. L’état qu’elle jugeait critique de Shûya lui paraissait bien plus important qu’une médaille où de la renommée. Chaque jour, elle lisait des revues scientifiques, cherchant à savoir, à découvrir ne serait-ce qu’un infime détail qui pourrait les aider. Malheureusement, comme elle le savait déjà, la maladie de son petit ami était plus que rare. Elle ne trouvait rien qui pouvait les aider. Assise sur ce banc, elle fixait l’horizon, se demandant comment elle pouvait améliorer sa vie actuelle. Ou non, leur vie actuelle car à présent, elle pensait au pluriel. C’était une sensation étrange mais agréable. Cette relation, malgré ses problèmes, lui permettait de se détendre et de se sentir bien. Elle n’aurait jamais cru cela possible, surtout après la catastrophe qu’elle avait dû vivre. Toutefois, elle commençait à voir le bout du tunnel, persuadée qu’une vie heureuse les attendait.

Elle ne pouvait néanmoins pas rester des heures dans ce parc. Finalement, elle finit par se lever, vagabondant dans les rues animées de la capitale. Elle marcha machinalement jusqu’au magasin pokemon, lieu qu’elle visitait souvent lorsqu’elle se trouvait en ville. Il y avait toujours des choses intéressantes, malgré l’état de son portefeuille. Si cela ne comptait que sur elle, elle claquerait tout son argent pour ses compagnons. Pas forcément pour les rendre plus fort, surtout pour leur faire plaisir. Elle avait pris l’habitude de se focaliser sur les autres, plutôt que de se concentrer sur elle… Ce qui n’avait pas manqué de la détruire à petit feu. Mais soit. Actuellement, elle se trouvait face à une CT Lance-Flamme qui attirait particulièrement son attention. Pour Ab’, ce serait le cadeau idéal. Elle retrouvait là son attrait pour le type feu et la créature pourrait prendre son geste comme un enterrement de la hache de guerre. Elle n’hésita pas bien longtemps, allant payer cette dernière à la caissière. Il s’agissait là d’un achat compulsif, mais elle ne voyait pas le mal à agir de la sorte. Elle n’allait tout de même pas se ruiner pour si peu.


Achats :
- Une CT Lance-Flamme : 3000 p$
- Une CT Bomb-Beurk : 3000 p$
Total : 6000 p$

Edit Iago : argent retiré (6591 – 6000 = 591$)



Lady Lama-Tsu XXII ; Archiduchesse & Enfant Bénie du Lama de Stillovingland
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 857

Région : Kantô
Lun 28 Sep - 0:20
Une fois de plus, il se retrouvait à fouler le sol du centre commercial. Les précédents conseils d'Amine n'étaient pas entrés dans l'oreille d'un sourd, et maintenant qu'il avait pu accumuler un peu d'argent sur son salaire d'agent et quelques victoires, il se disait qu'il était temps de retourner à l'étage du dressage pour voir si quelques nouveautés pourraient lui être utile. Il avait bien craqué depuis quelques temps pour la ceinture à laquelle accrocher ses pokéballs mais on lui avait montré un système de petite trousse de soin qui comportaient différentes sortes de potions et antidotes indispensables. Lui, il en avait déjà quelques fioles du genre, bien entendu, mais il les mettait un peu en vrac dans l'une des poches de son incontournable sacoche – qu'il ne troquera pour rien au monde ! Mais laisser les petites fioles ainsi, c'était prendre le risque qu'elles s'entrechoquent ou se cassent... et oui, même s'il se rendait au centre commercial par curiosité, il avait quand même ça en tête.

Comme la dernière fois, son éternel casque audio sur les oreilles, il monta dans les étages, s'attarda au rayon nouvelles technologies en essayant de ne pas se laisser tenter par tout et n'importe quoi puis atteignit le rayon souhaité. Comme la dernière fois, il y avait encore beaucoup de monde, et de tous les profils, apparemment. Des familles aux enfants en passant par toutes sortes de dresseurs plus ou moins aguerris. Lui-même n'avait aucune idée de la catégorie dans laquelle il rentrait, désormais. Cela faisait plusieurs mois qu'il avait ses pokémons, désormais, et il avait même gagné son premier badge ! Oui, mais cela ne suffisait certainement pas pour prétendre être un « bon » dresseur. Non, disons qu'il se défendait et avait acquis progressivement plus de compétences et parvenait plus facilement à avoir un regard d'ensemble sur les combats, mais c'était encore loin d'être parfait, et au moins, il avait le mérite de le savoir.

Enfin... il flâna un peu entre les présentoirs, passant sa main par curiosité dans les divers compléments alimentaires et pokéblocs mis en tête de gondole. « Et ben, ils savent pas quoi inventer. »

Il y avait des slogans absurdes comme : « Votre pokémon ne manque-t-il pas de protéines ? », « Pour un poil soyeux ! », « Pour des écailles brillantes ! », « Pour un pokémon qui respire la joie de vivre ! »... De quoi le laisser légèrement sceptique. Il achetait pour ses pokémons un ensemble de croquettes convenant au plus grand nombre d'espèce et jusqu'à présent, aucun membre de son équipe ne s'en était plaint. Quand il le pouvait, il leur donnait aussi des fruits ou des légumes, et cela ne posait pas de problème, apparemment. Donc ces produits-là paraissaient un peu trop tapes à l’œil à son goût. Il s'en détourna puis alla s'engouffrer un peu plus dans les allées, il y avait des pokéballs neuves et colorées, mais il n'avait plus vraiment l'ambition d’accroître son équipe. Il préférait prendre le temps de bien entraîner les pokémons qu'il possédait déjà.

Puis ses pas le menèrent dans le secteur des objets de soins, et là, son intérêt se posa assez rapidement sur l'une des petites trousses qu'il avait en tête en arrivant. Il y en avait de toutes les tailles, avec un nombre plus ou moins grands de fioles, d'anti-statuts et de potions. Il opta pour la gamme moyenne et continua son chemin...

Quelques minutes plus tard, après avoir bien fait le tour, il s'approcha de la caisse où un jeune homme scanna ses articles. S'il ne se trompait pas, c'était le même que la dernière fois, d'ailleurs. Il le remercia ensuite et redescendit par l'escalator jusqu'à l'étage des produits culturels, livres et CD. Il avait été plutôt raisonnable, peut-être trouverait-il un autre truc qui lui ferait envie dans ces rayons...


- 1 CT Toxik — 2000$
- 1 CT Clonage — 2000$
- 1 CT Plénitude — 4500$
- 1 CT Séisme — 5500$
→ Total = 14000$

Argent retiré.
18065 - 14000 = 4065.


#JEBOUDE #JESUISCONTRE #VETO #JESUISMIKHAIL #TSEKOVFOREVER

Hacker
flic ?!
paumé.
trucs.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippocampelephantocamelos.wordpress.com/


avatar
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 14/07/2015
Messages : 270

Région : Kantô
Ven 27 Nov - 13:05
Je suis pas un gros aficionados des courses. Je dois avouer même sans peine que c'est pas du tout mon kiffe, que ça m’emmerde bien souvent et que si j'avais pas besoin de me nourrir, probablement que je perdrai pas mon temps à voguer dans un centre commercial. Y a trop de monde, trop de foule, trop de menace potentiel et trop d'emmerdement possible, bref, j'aime pas ça. Vraiment pas. Alors je me contente bien souvent de les faire avec empressement, sans m'attarder nul part et ma tronche patibulaire évite qu'on me cherche de trop. Heureusement, c'est bien la dernière chose dont j'aurai besoin. Aujourd'hui pourtant, je suis un peu obligé de m'attarder. J'ai une nouvelle venue chez moi, et même si je suis pas un type forcément très accueillant, cette petite là risque de rester un moment... Si tout va bien - te je ferai en sorte que tout aille bien. Mais pour cela, il me faut acheter de nouvelles provisions. Aconit, ma bulbizarre, n'a pas forcément besoin de beaucoup de nourriture. J'ai pris l'habitude de lui acheter des fruits et des légumes crus qu'elle adore manger. Je pourrai aussi lui acheter des croquettes, mais je sais bien qu'elle préfère les légumes et les fruits - et les rayons du soleil - aussi, je prends rarement la peine d'en acheter. Et le fait que j'ai un marché en dessous de chez moi est bien utile aussi. Bon après, quand y a pas le choix, elle bouffe ce qu'il y a à manger, croquettes ou autres, elle s'adapte bien, mais une fois rentrée à la maison, je reprends son régime alimentaire habituel et elle est contente.

Il lui en faut peu, mais c'est bien, ça me va bien à moi en tout cas.

Sauf que la nouvelle venue, c'est pas tout à fait la même chose. J'ai lu que les nidoran étaient des omnivores, sauf qu'il s'avère pour l'heure que celle que j'ai récupéré ne mange rien de ce que j'ai bien plus lui ramener. Samaka n'est pas du tout comme Aconit. Faut dire qu'elle est encore bien fragile la petite, et aujourd'hui, je sais bien que sa vie ne tient encore qu'à un fil. J'en parle pas à la gamine, de peur de la voir s’effondrer si elle l'apprenait, mais malgré tout... C'est pas facile. Et c'est ce qui m'a poussé à venir jusqu'ici, dans le PokéShop de Safrania, le genre de coin que j'évite autant que faire ce peut d'habitude. Peut-être qu'elle appréciera plus les croquettes ? Ou bien de la nourriture plus naturelle ? Des baies ? Sérieusement, c'est quoi tout ce choix qu'ils donnent au juste ? Ils veulent ma peau ? Je commence très sérieusement à perdre patience dans les différentes allées, et j'ai déjà viré deux vendeurs qui ont déguerpis dès lors qu'ils ont vu ma tête. Non. J'ai très clairement pas envie de parler présentement et de faire cet effort, alors il est préférable qu'ils restent tous aussi loin de moi que possible.

Ma main libre vient glisser sur l'arrête de mon nez, endiguant le mal de crâne carabiné qui va finir par me tomber dessus. Qu'est ce qu'on ferait pas pour ces bestioles parfois. Inspirant profondément, je finis par prendre une décision. Je vais rester là toute la matinée après tout, et je récupère plusieurs sachets afin de lui faire goûter tout ça. Y en a pour Pokémon blessé omnivore - c'est bien précisé -, mélange de baies pour booster la guérison, de la nourriture spécial nidoran - parce que oui, y'en a. Bref, je finis à la caisse avec 5 sachets d'environ 500 grammes chacun en priant intérieurement pour que l'une de ces nourritures trouvent enfin grâce à ses yeux. N'importe laquelle, je m'en fous, je veux juste qu'elle se nourrisse enfin - et pas qu'elle grignote sans faim. Je l'oblige plus qu'autre chose, et c'est assez décourageant comme comportement, pas trop mon truc d'ailleurs. Mais bon. Ça ne fait que deux jours que je l'ai avec moi maintenant, et puis si ça s'arrange pas, elle ira refaire un tour au Centre Pokémon. J'aurai pas trop le choix. Enfin, on va déjà essayer ça.


Achat de la CT Météores pour 2000 P$ qui est apprise directement à mon cher Metang.
Merci ! (Et je suis de nouveau pauvre)
edit mister K : achat signalé le 27/11/15 - retiré (2620-2000=620)



Raïtoku, le sourd & Hanabell, la gamine
Avatar par Ely jolie ♥️

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 857

Région : Kantô
Sam 26 Déc - 0:54
A force, le centre commercial de Céladopole finit par être un endroit habituel pour le jeune agent, il y prend ses petites habitudes, le passage au rayon des bouquins, celui des nouvelles technologies, puis l'étage de dressage pokémon. Il était moins hésitant lorsqu'il y mettait les pieds et savait globalement ce qu'il souhaitait prendre, et pourquoi. Mais cela ne l'empêchait pas non plus d'être un peu curieux. Même sans être particulièrement riche - le salaire de jeune agent n'a rien de bien exceptionnel, absolument pas là - il se permettait parfois des achats impulsifs. Étrangement, cela arrivait de plus en plus concernant des objets de dressage. Des baies appréciées des pokémons plantes, des sucreries pour pokémons électriques et autres choses du genre... il était un peu bonne pâte, quand il voulait, et il tenait réellement à faire plaisir à ses compagnons d'aventure.

Et puis, il suffisait qu'un vendeur ou une vendeuse s'approche de lui en lui demandant s'il voulait un renseignement et il se décomposait. Incapable de dire oui, de dire non, il se retrouvait à bredouiller et la personne s'avançait vers lui, pleine de bonnes intentions et lui présentait les milles et un objets du rayon. Le jeune geek se mettait alors à hocher la tête, à sourire et finalement, refusant de tourner le dos au conseil du vendeur, prenait l'un des objets indiqués, ne serait-ce que pour faire comprendre à la personne qu'elle n'avait pas fait tout cela pour rien.

Une bonne poire. Cette fois-ci ne fit pas exception, et il se retrouva une nouvelle fois avec un objet qu'il n'avait pas songé prendre, à l'origine. Mais bon... avec ses pokémons, il était attentif et sans doute que des vitamines pour pokémon Sol ne feraient pas de mal à son Limagma ? Oui, voilà.


- 1 CT Tonnerre — 3000$ — retiré (Iago)


#JEBOUDE #JESUISCONTRE #VETO #JESUISMIKHAIL #TSEKOVFOREVER

Hacker
flic ?!
paumé.
trucs.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippocampelephantocamelos.wordpress.com/


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 1994

Région : Kanto
Mar 5 Jan - 23:25
Salut, Maman,

Ca faisait un moment que je ne t'avais pas envoyer de lettre tiens! Une envie brusquement de trouver ce bout de papier, tirer d'une feuille de mon carnet. Je t'entend déjà raler comme quoi j'aurais pu au moins t'envoyer une carte pour montrer ou je suis, mais pour me faire pardonner je t'envoie cette photo avec mes quelques mots gribouillés.
Ce sont mes amis Maman, ceux qui partage mes journées, mes aventures. Bon je te ferais pas l'affront de te présenter cette cruche au premier plan qui te sert de fille, je crois que avec le bleu sur moi tu m'avais encore reconnue. Tu n'as pas oublier mon visage hein au moins? A droite, c'est Worick Brown, celui avec les yeux verrons. Ca te parle le nom de Brown d'ailleurs? Apparemment son père est assez riche pour être connue a Céladopole, mais ca ne me dit rien du tout... Enfin bref, Worick, c'est peut être celui qui a le plus changer depuis le début du voyage. Je l'ai rencontrer a Bourg palette tu sais, comme quoi on aura fait un bout de chemin déjà. Il va surement devenir le co-gérant du dex que je veux produire. Ca avance bien d'ailleurs! Mais j'ai toujours pas de nom. Tu aurais pas une idée toi? Un truc avec le feu et l'eau... Enfin bref tu me dira.
Puis a ma gauche, le gars en vert, c'est Yakuru. Lui par contre n'a pas du tout changer haha! Il enchaine bêtise sur bêtise et sa gourmandise continue de m'étonner. Je me demande vraiment ou il range toute cette nourriture, aussi bien a l’intérieur qu'a l'extérieur d'ailleurs... Mais il est sympa aussi, il m'a donner un coup de main pour le pokédex. Je devrais plus en faire cramer maintenant...
Et le garçon que Yakuru maintient pour qu'il soit sur la photo, c'est Kyotaro. C'est un sacré discret celui la! Mais je ne desepére pas de le faire bien intégrer parmit nous!

Je te fais des bisous Maman, je crois que Azurin veut que je m'occupe de lui. Il gonfle ses joues d'ailleurs... Ah bah il m'a arroser... bon ca va la lettre n'est pas trop mouillée, tu devrait réussir a lire.

Embrasse Papa pour moi!
Arya.


Achat d'une CT clonage pour 2000 p$. Merci! Eiko : Argent retiré.




Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 857

Région : Kantô
Mer 27 Jan - 0:06
Finalement, c'est lorsqu'on pense n'avoir besoin de rien qu'on se retrouve à faire des courses plus ou moins absurde. C'est toujours comme ça que ça marche. Une impulsion, une vague idée, et puis… on s'attarde sur les étiquettes. On lit les descriptifs qui vantent les mérites de tel ou tel produit. Il n'était pas de nature dépensière, mais il pouvait facilement se faire avoir par le marketing d'un objet en particulier, ou tout simplement par le discours du vendeur qui se trouvait dans le coin. Il s'était fait avoir plus d'une fois, bonne poire et naïf, ne sachant pas dire non, se retrouvant à dire oui, à jouer les intéressés ou à se dire « Oh bah… pourquoi pas ? ».

Heureusement qu'il avait un travail désormais, une rentrée d'argent stable, jusqu'à présent. Il ne savait pas s'il aurait plus un jour, ce n'était pas vraiment quelque chose qui l'intéressait. Pour être honnête, il n'aurait jamais cru avoir de tels fonds, jusque-là. Il était habitué à faire un peu de dépannage informatique par ailleurs et il s'en sortait correctement, maintenant. Alors oui… peut-être qu'il se permettait un peu plus d'achats impulsifs, surtout dans la partie informatiques et jeux vidéos. Cependant, comme c'est bien souvent le cas, lorsqu'on a les finances pour, c'est le temps qui manque. Il avait un travail prenant où il ne comptait pas ses heures. Selon les besoins, les missions prévues, les demandes de différents autres services également, selon la complexité des recherches à faire, il restait toujours disponible. Peut-être qu'au fond de lui il cherchait aussi à se faire bien voir d'Aleksey. Sans Mikhail dans les environs pour renforcer sa place dans l'équipe, il devait bien se montrer utile et proactif. Aussi, il faisait au mieux dès qu'on avait besoin de lui pour montrer qu'il en voulait, et que lui qui avait été arrêté à l'origine pour ses actions de hacker valait les efforts et les espoirs qu'on avait placé en lui.

C'était aussi cette énergie qu'il n'économisait pas qui lui permettait de faire distraitement, une fois de plus, les rayons du grand magasin de Céladopole.


- 5 pokéballs — 500$. (Edit Iago : 12915 - 500 = 12415$)


#JEBOUDE #JESUISCONTRE #VETO #JESUISMIKHAIL #TSEKOVFOREVER

Hacker
flic ?!
paumé.
trucs.:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hippocampelephantocamelos.wordpress.com/


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 8769

Région : Kanto | Hoenn
Mer 2 Mar - 0:43
Point de vue de Ferir

Le centre commercial de Céladopole. On dira ce qu’on veut, il est parfois nécessaire de s’y rendre. Azy fait tout pour éviter, mais aujourd’hui, il en avait besoin. Je voyais bien que ça l’embêtait beaucoup, qu’il n’avait pas envie d’y aller, sauf que c’était nécessaire pour lui. Je me suis donc proposé pour y aller à sa place. Sans surprise, il a refusé, prétextant que c’est trop dangereux pour moi de se rendre dans cette ville. Mon argument comme quoi ça l’est davantage pour lui a su le convaincre. Ça n’est pas comme si on m’identifie comme étant le meilleur ami d’un déserteur Rocket. J’ai large avant que cela survienne, en espérant que ça ne sera jamais le cas, puisque je ne pourrai plus garder le refuge et mon lieu de résidence... D’un autre côté, je ne vois pas comment ils parviendraient à obtenir cette information, à moins qu’ils le fassent suivre. Azy est tellement souvent en déplacement que c’est compliqué. Puis, il sait comment brouiller les pistes afin de ne pas être retrouvé par l’organisation. J’espère pour lui qu’un jour, ils le laisseront tranquille. Il vit dans cette crainte depuis déjà plus d’un an, même si pendant son coma il n’en avait pas conscience. Il a cru qu’ils le pensaient mort suite à ce combat, mais à cause de son demi-frère, ils savent qu’il a survécu et ils tentent de le traquer. Il m’a dit qu’il se sentait parfois observé... Ça me fait peur. Voilà pourquoi je lui envoie des messages textes lorsqu’il est en mission. Je sais qu’il a des équipiers et que ses compagnons sont puissants, qu’il sait aussi se défendre, mais je ne peux pas m’empêcher d’être inquiet pour lui. Donc, je préfère aller au centre commercial à sa place. Je n’ai qu’à agir de façon naturelle et je n’attirerai pas l’attention. De toute façon, ça n’est pas écrit dans mon front que je suis le meilleur ami d’Azamir et qu’il habite chez moi. J’embarque dans ma voiture, filant jusqu’à la destination. Je m’occupe l’esprit avec de la musique, chantant alors que je suis seul. On ne peut pas dire que j’ai beaucoup de talent dans ce domaine.

Mais tu aimes bien, donc tu ne t’en prives pas.

Puis, le temps passe plus vite ainsi. Je me rends à destination. Avant de sortir de la voiture, je m’assure d’avoir la liste que m’a faite mon ami. Il aurait pu me l’envoyer sur mon téléphone, ça aurait réduit les chances que je la perde, mais il fonctionne un peu à l’ancienne parfois, même s’il apprécie la technologie. Ou il doute de moi et de ma capacité à perdre aussi mon portable... Bon, c’est déjà arrivé, mais je l’ai retrouvé quelques jours plus tard! Bref, je m’assure d’avoir tout (y compris mes clés de voiture, je ne voudrais pas avoir à appeler pour venir me faire déverrouiller les portes) puis j’entre dans l’imposant édifice. Il y a pas mal de monde même si nous sommes en avant-midi. Je n’aurais pas cru, les gens ne travaillent pas? D’un autre côté, ça fait un moment que je ne suis pas venu, que je ne me suis pas mêlé à la foule des grandes villes. On se débrouille bien à la maison, sinon je passe par Safrania pour ce que nous ne pouvons pas cultiver directement sur le terrain. Je n’ai pas le choix d’être le plus indépendant que je le peux. Il ne faut pas que je quitte trop souvent le refuge. D’ailleurs, je suis mal si Azy doit quitter pour une mission. Il en a eu deux unes après l’autre, ils vont bien laisser son équipe tranquille pour quelques heures. J’espère pour lui en tout cas. Je crois que dès que je reviendrai, il ira faire une sieste. Il était fatigué, puis certains de ses compagnons ont été blessés. C’est d’ailleurs principalement des soins que je viens acheter pour lui. Sa réserve pour ses prochaines missions est très basse selon ce qu’il me disait. C’est quelque chose d’essentiel. Je ne comprends pas pourquoi il doit débourser pour cela alors que c’est dans le cadre de son travail... J’ai failli le lui demander, mais il aurait sans doute refusé de me répondre. Tout est si mystérieux quand ça concerne son boulot. Ça me rend très curieux, sauf que ça l’agace. C’est comme un cercle vicieux sans fin. Peut-être qu’un jour, il me dira. Je n’ai qu’à être patient.

Ne te fais pas trop d’espoirs. Il devra être obligé pour te révéler quoi que ce soit.

Je me balade dans les différentes rangées avec un petit panier pour ramasser le tout. J’ai presque un fou rire en imaginant Azy faire la même chose. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que ça ne lui irait pas du tout. Il aurait dû venir avec moi pour que je puisse le constater. Mais bon, il aurait refusé. Il ne veut pas me mettre en danger si on le reconnaît. Pourtant, il accepte de sortir parfois dans les bars en ma compagnie. C’est dans ce genre d’endroit qu’il pourrait croiser des dealers ou autres de son ancienne organisation... M’enfin, j’ai arrêté de tenter de le comprendre. Il a sa logique bien à lui et s’il gère comme ça, c’est tant mieux. Bref, je termine ce que j’ai à faire ici, ramassant les divers objets de la liste. Lorsqu’on me dit le prix à la caisse, je sursaute presque. Heureusement qu’il m’a laissé sa carte avec son code, sinon j’aurais eu beaucoup d’argent à traîner avec moi. Je paie sans me tromper et je repars. J’ai hâte de rentrer!

Achats :
- 1 CT Toxik (2000)
- 1 CT Clonage (2000)
- 1 CT Survinsecte (3000)
- 1 CT Lance-Flamme (3000)
- 1 CT Tonnerre (3000)
- 1 CT Laser Glace (3000)
Total : 16000p$

Merci =) (edit Eiko: 52392-16000=36392)



T-Card:
 

Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 26/02/2014
Messages : 458

Région : Kantô
Jeu 24 Mar - 18:23
Céladopole, voici la deuxième plus grande ville de Kantô. On y trouve la fameuse arène fleurie de la région, mais aussi le plus grand centre commercial qui existe en Kantô. C'est là qu'on retrouve Kyle Dauphin en allumant notre téléviseur pour regarder Pokémon Life. Le coordinateur était devant les portes de ce fameux centre commercial. Il semblait s'ennuyer de se retrouver ici, et rapidement, il le fit savoir à Roger Stonehood :

« Roger. Qu'est-ce que je fais devant cette boutique. Je ne pourrais pas plutôt me rendre à l'arène. »

Le célèbre présentateur lui répondit que non. Qu'il était ici car il devait s'acheter des pokeballs s'il souhaitait améliorer son équipe de pokémons. Il grimaça, mais se résigna à rentrer dans la bâtisse suivi du cameraman. Le hall d'entrée était luxueux avec de nombreux tableaux sur les murs, des objets enfermés dans des vitrines ou des petites cages de verre posée sur des socles en marbre. Le candidat s'avança vers l'hôtesse blonde, au chemisier blanc. Lorsqu'elle vit Kyle, elle se mit à sourire et lorsqu'elle vu la caméra, le sourire fut encore plus prononcé.

« -Que puis-je pour vous ?
-Je recherche l'étage des balls.
-2ème étage. Vous avez soit l'ascenseur à ma droite et à ma gauche ou l'escalier central. »


Kyle lui fit un sourire de remerciement en affichant toutes ses dents. Il se dirigea vers l'ascenseur de gauche. Le fait de prendre l'ascenseur ou lieu des escaliers pour monter deux étages, à son âge, fut l'effet d'une bombe sur les réseaux sociaux, où les internautes se déchaînèrent sur la fainéantise de Kyle. Lorsqu'il arriva à l'étage des balls, mais aussi des objets de soins, la caméra filma l'étage. Au centre se trouvait l'escalier permettant de descendre ou de monter dans les autres étages. Il permettait également de séparer l'étage en deux. À droite les objets réservés au soin et à gauche les balls. La boutique expose ses articles sur les mêmes socles et cage en verre qu'à l'accueil. Sans attendre, le blond en bleu pour une fois, se dirigea vers la partie ball. Il regarda différents articles, il y avait des balls de toutes les couleurs. Sur le socle, il était indiqué le nom, le prix et le descriptif de l'objet. Il s'attarda sur les pokeballs classique rouge et blanche, mais aussi sur les superballs qui sont bleus en haut avec deux traits rouges en relief et la bas blanc. Il regarda également les hyperballs, des balls blanches à la base comme toutes, mais le haut était noir avec un « H » jaune. Il se rendit enfin en caisse, où l'attendait un jeune homme à la barbe de trois jours, une chemise cintrée et un sourire digne d'une publicité pour dentifrice.

« -Que souhaitez-vous monsieur.
-Je vais prendre 3 pokeballs, 3 superballs et 3 hyperballs.
-Très bien. »


Le vendeur tapa sur l'écran de son ordinateur tactile, puis annonça le prix de 1 350 Pokédollars. Kyle remit la somme d'argent en liquide, puis le vendeur qui se prénommait Charles, si on en croyait le badge qu'il portait, il alla en arrière-boutique. Il en revient quelques secondes plus tard avec un sac renfermant les achats de Kyle qu'il lui donna.

Achats:
 


Autre compte:
 


Récompenses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3419

Région : Kantô - Alola
Lun 28 Mar - 13:13
Le centre commercial. Cela faisait bien longtemps que tu n'étais pas repassé par là. Pour dire vrai, tu n'y étais jamais vraiment allé. Cela datait d'ailleurs presque d'un an désormais, lorsque tu t'y étais arrêté un petit moment, Eric s'y étant rendu pour acheter divers choses dont la capsule technique de Météores. En bref, tu n'y avais jamais vraiment mis les pieds. Aujourd'hui, tu avais décidé d'y remédier. Le jour où tu mettrais un pied à la ligue approchait à grands pas, et il te fallait préparer ton équipe de combattants à cela. Et justement, Kami, le Monaflèmit câlin, avait besoin de se renforcer un peu plus. Il manquait de diversité au niveau des attaques, le rendant moins puissant qu'il ne pourrait l'être. Heureusement, c'était là qu'intervenait le centre commercial, contenant largement de quoi le booster avant de se lancer dans le combat. Bon, le type normal possédait déjà quelques attaques intéressantes sous la main, qui suffiraient sûrement pour se battre comme il faut, mais une attaque électrique lui ferait le plus grand bien. Tu étais donc venu dans le but dans un seul but : obtenir la capsule technique Tonnerre, une attaque du type électrique très intéressante par sa qualité et sa puissance au combat, touchant à tous les coups pour peu qu'on arrive à le placer à temps. Voilà donc qu'en ce début de matinée, tu marchais dans les rues de Célédapole, cherchant le grand bâtiment où tu souhaitais te rendre. Mais se repérer parmi les grand bâtiments de la ville n'étaient pas facile. Enfin, pas facile … Un chouïa plus difficile que dans les campagnes environnantes, mais cela n'ajouta pas plus de cinq minutes pour s'y retrouver finalement et tomber sur le centre commercial en quelques instants.

Entrons ! dis-tu.

En effet, tu n'étais pas seule : Kami était là. Tu tenais à lui faire profiter en direct de l'acquisition de sa nouvelle attaque. Il le savait déjà, et il en était plus qu'heureux. Pire encore, il ne tenait pas en place. Il en tremblait d'excitation. Heureusement avais-tu pensé à le préparer à cela la veille, afin de ne pas le brusquer quand vous pénétreriez dans le magasin tous les deux en ce jour ensoleillé. Au moins pensait-il à se contenir, à ne pas lâcher toute sa joie presque à en devenir fou et détruire tout sur son passage sans le vouloir, tiraillé par son extase intérieur. Il se contentait de me suivre calmement en regardant autour de lui, observant chaque rayon en se disant que c'est celui-ci que vous alliez visiter le temps de choper la capsule. Mais toi, tu continuais tranquillement ton chemin avec un grand sourire, t'amusant en vérité à le faire s'impatienter, lui qui avait vraiment grande hâte. Mais avec lui, impossible de jouer longtemps à ce jeu, au risque de provoquer des problèmes, aussi après cinq minutes de promenades joyeuses, tu atteignis finalement le rayon recherché et t'y engouffra, suivi de près par Kami. Tes pas étaient lents mais vivants. Tranquillement, tu lançais le regard dans tous les sens pour repérer et attraper l'attaque que tu cherchais. Il y en avait beaucoup dans ce rayon, c'était impressionnant à voir. Mais certains étaient inutiles pour toi ou étranges, et en tout cas, tu n'étais pas là pour autre chose que la capsule technique Tonnerre, que tu finis par trouver. La prenant à deux mains, tu la montras devant le Monaflèmit qui sauta de joie

Allez, on va la payer et tu pourras enfin l'apprendre. annonças-tu.

Le Pokémon acquiesça, et tous les deux, vous vous rendîtes aux caisses les plus proches pour payer. Plus vous avanciez vers la sortie, plus ton compagnon commençait à perdre son self-contrôle : il avait un peu trop hâte. Tu te dépêchas donc et quitta le bâtiment aussi vite que possible, non sans y aller tranquillement. Une fois dehors, tu te rendis dans le parc le plus proche et te mit à distance raisonnable de la populace présente, avant de sortir enfin la capsule technique que tu tendis au Monaflèmit. Ce dernier la prit joyeusement, et fut subitement illuminé d'une lumière étrange, avant de redevenir totalement normal, la capsule technique toujours là. Mais des éraflures dessus te permit de comprendre qu'il avait bel et bien appris l'attaque. Souriant, tu rangeas l'objet usé dans ton sac, et rappela Kami dans sa Pokéball après lui avoir généreusement caressé le haut du crâne. Maintenant que cette étape était faite, une direction s'imposait : la route victoire.

HRP:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Coordinateur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 02/02/2016
Messages : 33

Région : Kanto
Mar 19 Avr - 19:13
Tu étais passée au domicile serrurier pour y faire faire les clefs que tu avais récupérée. Posant simplement le tout dans une enveloppe dans sa boîte aux lettres tu étais aussitôt repartie au centre commercial pour y faire un petit achat avec l’argent que tu avais obtenu pour les papier de l’autre écervelé. Tu entras donc dans ce temple de la consommation, accoudée sur l’Escalator tu observais d’un oeil curieux mais non intéressé les enseignes des boutiques. On y trouvait de tout, du mauvais comme du bon et il y avait tout le temps une foule impensable en ce lieu, Céladopole était connu pour son style de vie un peu bucolique et son arène dirigée par une femme séduisante mais également et surtout pour ce dit centre commercial qui était le plus grand de la région de Kanto.

Cependant malgré le succès évident de cet endroit tu n’en étais pourtant pas familière et ne l’appréciait guère, trop de gens et tu n’aimais pas les vendeurs qui te suivais du regard en venant d’accueillir d’un large sourire pour un « conseil » ou plutôt une possibilité de te convaincre d’acheter. Malheureusement pour eux cela ne fonctionnait guère sur toi et le peu de fois ou t’y rendais ce n’était que par pure obligation, de nos jours internet nous permet d’être livré directement chez soi et souvent avec un prix bien plus avantageux qu’en magasin. Il était donc tout à fait préférable de se prélasser devant ton bureau ou d’aller t’adonner à une activité physique extérieure pendant que le livreur plaçait tranquillement ton colis bien au chaud dans la boîte aux lettres.

Mais là tu étais déjà dehors et juste à côté aussi tu avais décidé d’y aller, après tout pourquoi pas. Link était assis sur la marche métallique qui montait progressivement et bailla avant de se gratter furieusement l’oreille droite avec sa patte arrière. Tu lui ébouriffas la petite touffe de poil plus dense sur son crâne et vous arrivèrent à l’étage convenu. Tu erras dans les rayons en choisissant tes articles avec une précaution plus que méticuleuse sans pour autant que ton estomac n’en oublie de te rappeler qu’il commençait à se trouver un peu vide, tu sortis alors une pomme de ton sac et la croqua tout en continuant de parcourir les rayons. Une fois que tu eus fini tu te rendis en caisse pour payer le montant en liquide, la caissière fut un peu surprise de voir la liasse de billet qui sortit de ton portefeuille et que tu effeuillas pour avoir un compte rond.

Cela te prit moins d’une heure et tu repartis sans avoir fouiné les magasins de mode ou d’électronique, de beauté et autres choses que les filles de ton âges avait l’habitude de faire. Non. Toi tu repartis en plaçant tes oreillettes pour écouter de la musique et tu laissas glisser ton postérieur sur la rambarde de l’escalator pour glisser jusqu’aux étages inférieurs en ayant un BN dans la bouche. Ta journée avait été bien remplie et désormais il fallait que tu reprennes ton travail informatique qui allait te tenir éveillé jusque tard dans la nuit.

▬ Achat:
- Une CT158 Survinsecte pour 3000 $ (Payé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Agent Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 28/03/2016
Messages : 786

Mer 11 Mai - 17:11
|| Maëve ||

Quand j'ai vu cette rose blanche dans les mains de Danny, j'ai senti mon cœur sauter un battement, pour repartir de plus belle. Je regarde tout autour de nous, je guette. Je sais qu'il est là. Il nous faut regrouper nos affaires le plus vite possible, pour partir, trouver un prétexte pour éviter que Danny ne s'inquiète. Je le fais me suivre dans ce qui ressemble à une planque, un matelas, deux couvertures épaisses mais abîmées, et c'est à peu près tout. C'est à l'abri de la pluie, c'est tout ce dont nous avons besoin pour dormir. Le reste du temps, nous arpentons la ville, pour avoir notre gagne-pain, même si ce n'est pas toujours simple. On se débrouille, depuis dix ans que je parcours les rues, je connais les gens. Je sais vers qui me tourner en cas de coup dur. Et là, c'est pire qu'un coup dur.

Il faut que je prévienne quelqu'un ici, il faut que quelqu'un sache ce qu'il se passe. Cela me permettra d'avoir un retour sur la situation à Céladopole, car connaissant ce monstre, on risque de retrouver des cadavres. Je ne vois qu'une personne, Erika. C'est elle qui m'a récupérée et m'a offert un toit au début. Après avoir perdu mes parents, après avoir tout perdu. Je n'avais pas été mise au courant de leurs dettes, à leur mort, les huissiers sont venus, et ont tout pris. Je me suis retrouvée à la rue. Et Erika m'a repêchée. Elle m'avait même filé un petit boulot dans son arène pour justifier tout cela. Je lui en suis grandement reconnaissante. D'ailleurs, elle ne m'a pas dénoncée par la suite, alors qu'elle ne devait pas connaître trente mille rousses qui sachent vraiment se battre. Alors je lui fais confiance. Je sais que je peux compter sur elle. Enfin, avec tout ça, je ne pense plus au principal. Danny.

Il va falloir que je trouve quoi lui dire, comment justifier un départ de la seule ville où nous ayons vécu. Je ne sais pas encore comment faire. Je reste encore sonnée par son retour, à ce taré. Il ne faudrait pas qu'il soit en face de moi, car cette fois-ci, il le regretterait. Il n'y a pas eu un jour depuis cette cicatrice où je ne me suis pas entraînée pour en finir avec lui. Mais la cible n'est pas sur moi, elle est sur Danny, donc je ne peux pas me permettre d'aller aux devants du danger. Il y a trop de risques pour mon gamin. Je n'ai pas le droit de le mettre en danger de la sorte pour une vengeance personnelle, quelle que soit son importance. Direction l'arène, pour prévenir Erika, puis après on ira au Centre Commercial, voir ce qui pourrait nous servir pour l'acheter, ou le voler. Dans tout les cas, il nous faut partir avant la tombée de la nuit. Nous devons disparaître.

Achats:
 



Nessa Finnegan • Roy Harrison • Lottie McOleksion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 8769

Région : Kanto | Hoenn
Dim 15 Mai - 20:44
Je déteste me rendre à Céladopole. Je ne le fais que par obligation. C’est très dangereux pour moi de me promener dans cette ville. Une base Rocket s’y trouve, il y a plusieurs membres de cette organisation qui circulent dans les rues, qui scrutent les gens qui se promènent. Ils sont évidemment à la recherche de Pokémon à voler, mais aussi des potentiels déserteurs. Évidemment, ils ne sont pas vêtus de façon à être reconnus lorsqu’ils effectuent ces rondes. Non, ils semblent tout à fait normaux, jouant un rôle à la perfection. Si on me reconnaît, je pourrai être suivi et je ne veux pas que Ferir se retrouve en danger à cause de moi. D’habitude, c’est lui qui va faire mes achats au centre commercial, mais il n’est pas disponible en ce moment. Il a trop de boulot au refuge. J’aurai pu prendre sa place, mais c’est parce qu’il a un cas lourd de réadaptation à s’occuper. Je ne suis pas à l’aise avec ça, je ne sais pas quoi faire pour aider le Pokémon à retrouver l’usage de ses pattes. Il m’a proposé de me montrer, mais je préfère alors que j’ai l’esprit tranquille, que je suis réellement disposé à l’écouter et à mémoriser. Sinon, ça ne sert à rien, je serai distrait et l’information ne sera pas retenue sur le long terme. Voilà pourquoi je me trouve en marge de Céladopole, au lieu que ça soit mon meilleur ami qui s’en charge pour moi. Je connais quelques cachettes dans la forêt alentour, alors je les utilise afin de ne pas me faire remarquer. Mon principal souci sera d’entrer dans le bâtiment bondé de gens sans me faire voir, sans attirer l’attention. Évidemment, j’ai adopté un style vestimentaire passe-partout, je ne suis pas idiot. Par contre, ça n’est pas tous les jours que des gens croisent une personne qui a une telle cicatrice au visage, qui porte un cache-œil non plus. Il faut surtout que je me tienne loin des enfants. Ils posent des questions, ils n’ont pas de filtre. C’est problématique.

Et ils ne te rendent pas à l’aise, alors ça te convient parfaitement de les esquiver.

Bref, j’avance donc prudemment. J’ai Gey en support, qui survole la zone. Elle doit me prévenir dès qu’elle voit quelque chose d’étrange. Sincèrement, c’est pénible de devoir prendre toutes ces précautions pour seulement effectuer quelques achats. Le commun des mortels n’a qu’à s’y rendre et c’est terminé. Ça ne sera plus jamais mon cas, ou du moins, à Kanto. J’aurais pu fuir et me réfugier ailleurs, sauf que ça ne m’intéressait pas. Quelque part, c’est que je dois apprécier le danger plus que je ne veux l’admettre. Donc, me voici tout près du magasin. Pour l’instant, tout va bien. Il ne me reste plus qu’à entrer, à me rendre aux étages concernés et à payer mes achats. La dernière portion risque d’être la plus délicate. Je rabats ma capuche sur ma tête, me couvrant un peu mieux le visage. J’aurai pu mettre du maquillage sur ma cicatrice, mais je n’aime pas spécialement cette idée... Je préfère encore être naturel même si ça me déplaît. Bref, j’entre enfin. Sans perdre de temps, je grimpe les escaliers pour me rendre à l’étage des soins. Mon stock pour les missions commence à drastiquement diminuer, je dois donc le renflouer. Je sais déjà ce que je veux, ce dont j’ai besoin, alors ça ne me prend pas de temps avant que je me retrouve à la caisse pour payer. Au moins, à cette heure, ça n’est pas bondé de monde, et il n’y a presque personne à cet étage. Je choisis la jeune caissière qui ne semble pas encore majeure. Au moins, je me dis qu’elle a bien moins de chance d’être une sbire Rocket, ou d’avoir des contacts dans cette organisation. C’est peut-être un préjugé de ma part, mais c’est un peu rassurant. Ce qui l’est plus encore est qu’elle semble se ficher totalement de moi, me regardant à peine. Elle passe mes articles, mâchant sa gomme, le regard un peu perdu dans le vague. Si d’autres avaient été offusqués par une telle attitude, ça n’est pas du tout mon cas. Je paie donc et je m’éclipse. Même si cette fois, rien de fâcheux ne s’est produit, que Gey me confirme que nous ne sommes pas suivis, je vais envoyer Ferir pour mes prochains achats, c’est clair. Ou Hei tient, ça devrait l’amuser.

Être recherché t’embête beaucoup. Il faudrait que tu songes à un moyen d’en finir avec eux une bonne fois pour toutes.

Achat de :
CT Toxik
CT Bomb-Beurk
Total : 5000p$ (je suis pauuuuuuuvre) (Payé)



T-Card:
 

Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar

C-GEAR
Dim 22 Mai - 18:04
La tête dans le pâté, Axou se servit un bol de céréales. Il alla jusqu’au frigo pour attraper le lait… Mais il n’y avait plus de lait. Il grogna. Dilemme. Allait-il manger son bol de céréales comme ça, à sec, ou bien se trainait-il jusqu’au centre commercial ? Un détail le chiffonna. Les jeux à la con sur le dos du paquet. Ces jeux avaient tout de suite moins d’intérêt sans le crépitement des céréales. C’est ce moelleux semi-croustillant. Oui. Bon. Allez. Il se leva, alla enfiler un jean, son gros poncho du dimanche, attrapa son sac à dos, et prit la voiture pour aller jusqu’au magasin. Pas besoin de réveiller Coursevent pour ça, autant le laisser dormir et ne pas l’exploiter.

Dix minutes plus tard, il garait la voiture. Il aurait pu faire construire le labo plus proche des magasins. Il entra dans le centre commercial, et là… Désillusion. La stratégie habituelle des magasins : tous les rayons avaient été déplacés pendant la nuit, forçant les clients à errer dans le magasin pour trouver ce qu’ils veulent, et, passant devant les têtes de gondoles, les faisant acheter un peu tout ce qui passait. Cette technique fonctionnait bien, en général, sur Axou. Malheureusement. Cependant, cette fois, il voulait juste du lait. Il voulait simplement rentrer chez lui pour prendre son petit-déjeuner sans souci, et faire tranquillement le labyrinthe au dos de son paquet de céréales.

Ecouteurs dans les oreilles, capuche sur la tête, il errait. Bordel, où avaient-ils mis le rayon ? Pas là ? Pas là. Pfrt. Il était à l’endroit exact où, une semaine plus tôt, il avait pris son pack de lait. A la place, un étalage de capsules techniques pour les pokémons. Grand déstockage sur les CT Ball’Ombre, Clonage et Bomb-Beurk. Mouais. Pourquoi pas. Après tout, s’il voulait se préparer à la ligue, il fallait qu’il fasse ce genre d’achats… Mais pas pour le moment. Là, ce dont il avait besoin, c’était une brique de lait. Et, ainsi, il repartit se perdre dans les méandres du centre commercial.

Cet endroit était pire qu’un labyrinthe…

Achat des CT Ball'Ombre, Clonage, Bomb-Beurk (Total : 10 000$) #Retiré par Eiko (j'adore te retirer des sous <3)
Revenir en haut Aller en bas


avatar
Modo & Ranger

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 8769

Région : Kanto | Hoenn
Mar 31 Mai - 1:22
Parfois, Azamir a du temps pour aller se perdre dans la nature, afin d’entraîner son équipe. Il faut qu’ils aillent loin du refuge, vu le gabarit de certains de ses compagnons, vu la puissance de leurs attaques également. Le ranger ne se pardonnerait pas de blesser par inadvertance un des protégés de son meilleur ami. Ainsi, lui et toute sa grande équipe se trouvent sur une grosse colline. Aujourd’hui, il a décidé qu’il allait faire combattre ceux qui ont moins la chance de participer aux missions. Souvent, il fait appel aux mêmes Pokémon, délaissant un peu trop les autres qui ne peuvent alors pas s’améliorer. C’est un cercle vicieux duquel l’ex-assassin aspire à se sortir dès maintenant avant que ça devienne encore plus ardu de renverser la vapeur. Et puis, avec sa volonté de devenir aussi ranger pour la Ligue de Kanto, il se doit d’équilibrer les forces. Seront donc à l’honneur : Brav', Kad', Mance et Drif. Les autres ont pour mandat de les aider à progresser. Bon, pour la Draby et la Baudrive, ça risque d’être un peu plus délicat. La dragonne cherche juste l’attention de son dresseur alors que le ballon souhaite juste faire des blagues plus ou moins drôles. Souvent pas drôles en fait. Az aimerait bien que toutes deux concentrent cette énergie en situation de combat. Elles pourraient être étonnantes. Au moins, elles semblent motivées pour cet entraînement. L’ex-Rocket redoute un peu que Drif n’en fasse qu’à sa tête, mais il s’agit d’un risque qu’il doit prendre. Plus il attend et pire ce sera.

Et aujourd’hui est une bonne journée pour prendre mon équipe en main.

Alors que tous les Pokémon sont sortis de leur balle et qu’ils sont tous rassemblés, Az réalise qu’ils sont beaucoup. Ils sont rarement tous ensemble, puisque certains ne s’entendent pas si bien entre eux. Dire qu’il pensait avoir une petite équipe, mais il est satisfait de tous ceux qui se trouvent devant lui. Toutes des rencontres hasardeuses, imprévues. Comme quoi, le destin a finalement choisi de lui faire un cadeau pour le début de sa nouvelle vie. Bref, l’entraînement peut commencer. Comme à son habitude, l’homme dirige ses compagnons avec fermeté et rigueur, mais tous semblent apprécier ces caractéristiques chez leur dresseur. Ils savent qu’il peut aussi être moins sérieux lorsque la situation ne l’exige pas. Ainsi, les quatre précédemment nommés se font attaquer par les plus expérimentés. Évidemment, ils y vont plus doucement pour qu’ils aient une chance. Le but n’est pas de les épuiser ou de les blesser, mais bel et bien qu’ils se développent. Pour Brav', il adore les combats, alors il se donne à fond. Pour les femelles, c’est un peu différent... Elles sont moins motivées, quoique Kad' place ses attaques psychiques avec brio. Elle est redoutable. Le ranger ne l’avait pas encore pleinement réalisé, mais maintenant que c’est fait, il compte bien l’amener avec lui lors de ses prochaines missions. Il va seulement falloir qu’il trouve un nouveau défenseur pour le refuge en ses absences. C’est essentiel pour lui. Il faut que son ami soit bien protégé.

Quand je suis présent, ça va. Je dois juste trouver un autre Kadabra pour Ferir.

Donc, la joute se poursuit. À mesure que le temps file, Azamir remarque les progrès de chacun. Ils deviennent tous plus motivés aussi. Il est vraiment satisfait des résultats. Puis, cela le rassure également quant à ses méthodes de dressage. Il se dit qu’il est sur la bonne voie, bien qu’il ait commencé que récemment. L’ex-assassin devait aussi avoir un talent naturel dans ce domaine sans même en avoir conscience. Tant d’années gâchées loin de ces fascinantes créatures... Mais ça ne lui sert à rien de s’en vouloir pour cela. Le passé ne peut pas être changé. Il doit vivre avec les conséquences de ses actes et de ses choix. Bref, avant que son attention soit trop volatile, il se concentre sur ce qui se passe devant lui, tâchant aussi de les guider dans leur cheminement. Après tout, c’est le rôle qu’il souhaite jouer, pas celui d’être leur maître ou autre dans ce genre. Ça n’est pas ainsi qu’il se voit. Leur instinct est important à ses yeux. Ils en ont besoin lors des missions. Alors que Leon affronte Kad', celui-ci se laisse lourdement tomber sur le sol, provoquant un Séisme. Le ranger en est surpris. Où as-tu appris ça? Le dragon se contente de hausser les épaules en guise de réponse. Eh bah, Azy ne va pas s’en plaindre. C’est une attaque dévastatrice après tout, et elle n’atteint pas la majorité de son équipe. C’est pratique. Dommage que les autres ne puissent pas encore l’apprendre. Mance, un jour, après sa dernière évolution. N’empêche, ça sera étrange d’avoir une Drattak collante et amoureuse...

J’espère qu’elle se calmera un peu.

Le temps défile et le soleil descend dans le ciel. Puis, tout le monde est plus ou moins épuisé. Retourner au refuge ne serait pas de refus. Tout le monde a bien progressé et l’ex-Rocket a pu se rapprocher de certains de ses compagnons, alors il est satisfait. Il se dit qu’il devrait prendre plus souvent des journées comme celle-ci.

Achat de la CT Séisme (5500p$) (pauuuuuuvre à nouveau) #retiré by Eiko
Et elle va direct à Dracaufeu S o/



T-Card:
 

Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 17/12/2014
Messages : 3419

Région : Kantô - Alola
Sam 11 Juin - 16:28
Le mec, y t'regarde vraiment chelou. Un mec pourtant banal, à l'air tranquille, qui n'fait qu'fumer un bon pétard d'chez la mama. Mais y t'regarde chelou, et ça, t'peux pas l'supporter. T'pourrais le défoncer sur l'instant, mais tu t'retiens. Il en vaut pas la peine. Et puis, t'es v'nu pour acheter, pas pour t'battre avec tout c'qui passe sous tes mains. T'pas un bagarreur aussi. Mais, c'mec, t'peux pas le saquer. Impossible. Le pire, c'qu'il est l'caissier du magasin. Ouais, du magasin. Et c'vraiment chiant. Pourquoi la malchance, pourquoi ? Y a vraiment d'fois où t'voudrais bien injurier contre elle, mais tu t'retiens. Elle en vaut pas non plus la peine. Tu t'contentes de vivre avec dans l'silence total, c'qui n'a jamais été mauvais pour toi. T'vis, simplement. T'préfères pas y penser. T'as d'aut' Chacripan à fouetter. Tu t'engages dans l'rayon, visualisant c'que t'es venu acheter. Une dame, comme ça, voulait aller s'acheter quelques CT, mais vieille qu'elle était, pas moyen pour elle de grimper tranquillement le centre commercial. Toi, t'bête, t'es un bon samaritain, alors t'vas cherches ces CT à sa place, en récupérant ce qu'elle avait avec elle pour l'faire. T'es occupé, mais t'en fous. T'voulais l'aider, c'tout c'qui compte pour toi. D'ailleurs, t'préfères pas y penser plus que ça. Tu t'contentes de fouiller les produits en rayon en cherchant c'lui qu'tu cherches pour elle. Des CT Toxik. C't'étonnant que t'mettes du temps à en choper, m'bon, t'finis par trouver, soigneusement rangé parmi des CT Exploforce et Séisme. C'marrant à noter. Mais t'y accordes pas trop d'importance. T'as aut' chose à faire; T'récup' c'qu'il t'faut, et tu vas voir c'te mec chelou. Y vient d'terminer son pétard, et t'fixe avec son air étrangement banal. T'restes parfaitement impassible, et t'lui files c'que t'as avec toi. Il scanne le tout, rapidement, précisément, sans même prendre le temps d'observer c'que ça peut bien être, et t'donne le prix : 6000 Pk$, pas un d'plus ou d'moins. T'chopes c'que t'as, et t'lui déposes dans l'creux de sa main, avant d'choper c'que t'as donc acheté et d'quitter les lieux. T'vas tranquillement trouver la p'tite dame, et t'lui files c'que t'as, avec un p'tit sourire gentil. Elle t'rend le sourire, bien heureuse, et s'en va avec une salutation très généreuse. Toi, t'es con, tu t'sens heureux d'avoir aidé quelqu'un dans l'besoin, et t'aurais presque sauté sur place, mais tu t'retiens, et sourit encore quelques instants avant de t'remettre en route. Maintenant q'ça c'fait, t'pouvais reprendre ton ch'min. Y en avait encore terriblement à faire … Tellement à faire ...

HRP:
 


Dex:
 
Kadô trop trop trop cool de Sae pour Noël 2016 (keur) (keur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» [Résolu] Entrer dans le centre commercial
» Centre commercial de Doublonville
» Centre commercial de Nénucrique
» Centre commercial d'Illumis
» Centre commercial de Volucité

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Céladopole-