AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
» Be confident, release the poison


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 635

Région : Hoenn
Mer 30 Déc - 15:39
Vous voir aller, toi et elle, devait être assez comique. À vous excusez, à vous dire que ce n’est rien, à rougir un peu. Ça devait être plus que comique même ! Plutôt mignon jusqu’à un certain point, non, très mignon pour tout dire. Il était dur de savoir qui de vous deux était le plus déstabilisé en ce moment entre toi qui venait de sortir d’un réveil étrange sur les genoux d’une belle demoiselle ou la demoiselle en question qui semblait perdre ses mots à certains moments. L’infirmière qui se trouvait avec vous devait avoir vu tout ça et, bien qu’elle doit se sentir un peu exclus, doit bien s’amuser de la situation actuelle.

C’est d’ailleurs cette infirmière qui répond à ta toute dernière question, celle sur le Goinfrex. Tu la regarde attentivement, les yeux grands ouverts. La réponse qu’elle te donne est satisfaisante, très satisfaisante. Tu te lèves rapidement en passant une main sur ton derrière pour en retirer l’éventuelle saleté. Tu vois la lumière au loin, éteinte. C’est donc le signal que les visites sont autorisées si tu as bien compris ! C’est très encourageant tout ça ! Ton sourire revient rapidement et ton entrain aussi, tout va bien alors ! On va le voir dit ? Tu tournes ton visage deux secondes en direction de la blonde assise, puis sans hésiter tu lui prends la main et la tire avec toi vers la salle où se trouve le Goinfrex. Si ça se trouve il se porte super bien ! Tirant ta nouvelle amie avec toi, tu pousses la porte grise et pénètre.

Quand tu vois enfin le Goinfrex, tu arrêtes d’avancer et lâche naturellement la main d’Elimona pour te pencher sur le Pokémon bleu. Il semble être endormi en ce moment. Tu vois son petit bedon se gonfler et se dégonfler naturellement, son visage est serein. Tu ne peux réprimer ton immense sourire accompagné de son amie la joie inépuisable. Savoir le Pokémon hors de danger et en santé te comblait de bonheur, vraiment. Tu poses ta joue sur son ventre délicatement, tu entends son cœur battre, ça te rassure. Tout est fini, tout va bien. Apaisé, tu te relèves lentement, un air satisfait au visage. L’adrénaline descend enfin, il n’y a plus d’inquiétudes ni de d’ambiguïté.

Tu te tournes finalement en direction d’Elimona, heureux. Un pas, deux pas, tu t’approches d’elle. Après quelques secondes de silence, tu souris à pleine dents ! Merci, vraiment ! Tu as été géniale ! Sans ton intervention, la Goinfrex n’en serait pas là ! Merci infiniment ! C’est vrai quoi, si tu ne serais pas tombé (littéralement) sur elle, vous n’auriez pas pu concocter ce remède pour le Pokémon, et bien que ce remède comportait des imperfections, il a tout de même été très utile et sans lui la bête aurait peut-être succombé au poison avant que tu ne puisses faire quoi que ce soit. En pensant à tout ça, tu ne peux retenir ta joie et tu prends l’une de ses mains entre les deux tiennes. Je ne sais pas comment te remercier, que tu sois là, ça a vraiment tout changé ! En ce moment tu es un peu trop excité, tu bouges dans tous les sens et parle un peu trop, habituellement tu es d’un naturel plutôt calme bien qu’enjoué, mais tu es si soulagé en ce moment que voilà, tu te laisses un peu aller. Tu lâches finalement sa main en réalisant tout ça et recules d’un pas. Je, euh, désolé ! Je me suis laissé emporter, téhé… Tu ris un peu nerveusement pour le coup.

Je crois qu’on peut le laisser se reposer un peu maintenant, non ? Il doit être épuisé après tout ça lui aussi. Après avoir autant couru dans toute la ville et sachant qu’il était blessé juste avant, il doit avoir besoin de beaucoup de repos maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1298

Région : Unys
Lun 11 Jan - 22:37
Dylan se relève. Il a la ferme intention d'aller voir le petit pokémon. Elimona n'est pas contre. Elle sait qu'à présent il est entre de bonnes mains et qu'ils vont le retrouver en pleine forme. Pourtant, elle ne peut s'empêcher d'être mal à l'aise à l'idée de se retrouver devant le Goinfrex. Dylan ne lui en veut pas mais, le pokémon ? Est-ce qu'il va la tenir pour responsable de son malheur ?
Une main l'agrippa et la poussa à se lever pour suivre le jeune homme. Elle se laissa mener tranquillement, croisant le regard son amie en passant. La petite Joëlle n'avait fait aucune remarque. Elle n'avait même pas proposé de les accompagner. Ce qu'elle faisait habituellement.
C'est la gorge serrée qu'elle suit le jeune homme jusqu'à la chambre du petit patient.
Ils passent la porte des soins et avancent dans le petit couloir blanc. Box sur box se succèdent et dans chacun il y a un pokémon. Parfois sauvage ou parfois accompagné de son maître. Elimona les regarde en se disant qu'un jour elle serait cette infirmière qui soignera tout ce beau. Mais, pour le moment elle n'est qu'une apprentie. Une apprentie qui fait encore des bêtises. Des bêtises qui ne sont pas irrémédiables.

« Je suis trop dur avec moi-même. Comme dit le dicton : On ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs. »

Ils entrèrent dans la chambre de Goinfrex. Celui-ci rouillait paisiblement sur son lit. L'infirmière Joëlle l'avait recouvert d'une petite couverture bleu ciel pour qu'il n'ait pas froid. Mais aussi pour cacher le large bandage qui barrait son ventre. Dylan lui lâcha la main pour s'approcher de son petit protégé. Un froid glissa entre ses doigts et elle le regarda poser sa tête sur le pokémon et écouter sa respiration. Ils semblaient aux anges l'un comme l'autre. Un sourire satisfait se dessina sur le visage de la jeune fille aux cheveux bleus.

« Je n'ai pas fait que des bêtises. Jöelle a raison. Tout ça n'était qu'une aventure. »

Une fois rassuré par l'état du petit pokémon, Dylan retourna près d'elle et resta un instant à la fixer avant de recommencer à la remercier. Il était tellement sincère dans tout ce qu'il entreprenait que ça fit sourire Elimona. Un sourire sincère à son tour. Elle avait toujours un petit pincement au cœur en regardant Goinfrex mais, elle était heureuse d'avoir pu rencontrer quelqu'un comme Dylan. Porté par son enthousiaste, le jeune homme lui attrapa la main. Surprise, elle se laissa faire, écoutant simplement Dylan lui dire à quel point il était ravi qu'ils se soient rencontré. Puis, le calme revint et il laissa la main de la jeune fille retombée.

- Oui, moi aussi je suis ravie. J'espère que la prochaine fois que je verrais Goinfrex ça sera sur une scène de concours.

Entendant son nom, le petit goinfre ouvrit un œil puis deux. Il inspecta les lieux avant de tomber sur les deux humains qui le regardaient dormir. À leur vue, il se tortilla tout joyeux mais, Elimona s'approcha de lui pour le calmer.

- Dylan a raison. Il faut que tu te reposes maintenant. Tu as besoin de repos. Mais, si tu veux, je t'apporterais des fraises à ton réveil.

Il devait avoir hâte car, il se tourna vivement sur le côté pour se pelotonner dans la couverture et se rendormir. L'apprentie infirmière attrapa le grand blond par la manche et l'entraîna à l'extérieur. Une fois la porte refermée, Elimona allait lui proposer de l'accompagner pour aller chercher les fraises promises mais, une Joëlle la coupa. La tête dans l’entrebâillement de la porte menant à l’accueil du centre, la petite Jöelle murmura :


- Vous feriez mieux de passer par la porte de derrière. Et fissa !

Derrière ses couettes roses on pouvait apercevoir un rassemblement d'infirmière Joëlle. Parmi elles se trouvaient leurs professeurs et même si elles étaient loin. Elimona devina sans mal qu'elles étaient à sa recherche et qu'elle risquait de se faire enguirlander comme il faut. La petite Jöelle referma la porte alors que la bleue se tournait vers Dylan :

- Ça ne t’ennuie pas si on file à l'anglaise ? Je n'ai pas trop envie de me retrouver face à face avec mes profs.


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 635

Région : Hoenn
Jeu 18 Fév - 15:46
Sachant le Goinfrex en lieu sûr et prit en main par des infirmières attentionnées et bien équipée, les craintes à l’égard de son état se dissipent en un rien de temps. Tout ce qui lui faut maintenant, c’est du repos, une bonne sieste réparatrice. Et pour cela, votre présence n’est pas nécessaire, il peut très bien dormir sans vous ! Vous pourriez rester là à le regarder, mais ça ne changerait pas grand-chose en fait… il vaut peut-être même mieux que vous vous éclipser pour ne pas le déranger. Toi & Elimona regardez donc le Pokémon sur son lit, se dire que tout cela est terminé retire un poids sur tes épaules et tu te sens beaucoup mieux désormais. Ta nouvelle amie en profite pour glisser un mot sur les concours. C’est vrai, vous étiez tout deux coordinateur & coordinatrice, vous n’avez peut-être pas eu beaucoup de temps pour développer ce point qui vous est commun jusqu’à présent mais elle semble vouloir remettre le sujet sur le tapis. Ce qui n’est pas mauvais, ça te plait bien même. Sur la scène, lui ? Tu ris un peu, tu n’y as pas pensé en toute honnêteté. Posant un regard chaleureux sur la bête, tu penses quelques courts instants. Eh bien… Avant de penser à ça, il faudra en premier lieu savoir s’il veut bien m’accompagner ! Ce Goinfrex n’est pas le mien à la base après tout, mais s’il décide de venir avec moi, alors je pourrais bien voir pour lui proposer de participer à des concours oui ! Tout dépend de lui, pas de moi. Tu ris très légèrement, c’est ta façon de faire : tu ne forces aucun Pokémon à te suivre et chacun est libre de partir quand bon lui semble. Tu fonctionnes ainsi et tu ne comptes pas changer.

Qu’Elimona lui propose des fraises pour son réveil te fait sourire, c’est un plan pour qu’il raccourcisse son temps de sommeil ! Quoi que tu ne sais dire ce que ce Goinfrex préfère entre dormir et manger en l’état actuel des choses. Et moi, j’ai le droit d’en avoir aussi ? Dis-tu en te pointant du doigt en tentant de ne pas trop rire, mais c’est raté et tu gâches en deux secondes ta tentative d’expression sérieuse. Tu aimes bien les fraises (et tout fruit que tu peux cueillir toi-même dans la nature) mais ce n’est pas ton genre de quémander comme ça, tu disais surtout ça pour taquiner la bleue plus que pour satisfaire ton estomac !

Voyant le Pokémon tenter de s’endormir pour de bon, tu te sens tiré. La dame sort de la salle et t’entraine avec elle, il vaut sûrement mieux le laisser tranquille en effet ! À l’extérieur de la salle, tu penses être tranquille… mais il n’en est rien ! Une infirmière Joëlle que tu ne saurais différencier d’une autre vous fait passer un petit conseil. Passer par la porte de derrière ? Mais pourquoi dont ? Qu’est-ce qui se passe ici ? Penchant la tête sur le côté, tu vois derrière la porte un rassemblement d’infirmière, histoire de t’intriguer davantage. Tu ne comprends pas la situation et la porte se referme rapidement. Clignant des yeux quelques fois, tu te tournes vers ta nouvelle amie qui te propose de filler à l’anglaise. Et tu comprends maintenant que c’est les professeurs d’Elimona qu’il faut fuir ! Tu ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça. Eh bien, euh, je ne crois pas que j’ai le choix ah ah ! Tu remontes la fermeture éclair de ta veste bleue marine, prêt à sortir ! Par contre, je te laisse nous guider hein ! Je ne connais pas l’endroit ! Tu n’as pas spécialement l’impression de faire quelque chose de mal, pour toi ce n’est qu’un petit jeu. Cette fuite n’est pas une fugue, tu te doutes que l’apprentie-infirmière aura à faire face à ses professeurs prochainement, elle ne veut juste pas que ce soit maintenant ! Et tu dois avouer que ça t’aurais un peu mis mal à l’aise de la voir se faire gronder, bien que tu aurais sûrement prit sa défense si on lui aurait reproché d’être en retard ! Tu es sûr qu’en expliquant la situation, les professeurs iront même jusqu’à la féliciter ! Ah ce que tu peux être un peu trop optimiste quelques fois…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1298

Région : Unys
Mar 23 Fév - 18:51
Elimona tourna la tête de droit à gauche en détaillant les deux couloirs qui se proposent à elle.

- Je crois que c'est par-là.

L'apprentie infirmière tourne vers l'ouest. Normalement tous les centres se ressemblent mais, elle ne les connaît pas encore par cœur. « Ça serait bête de se tromper et de se retrouver nez à nez avec une de mes profs. » Elimona repousse cette idée. Ils vont sortir du bâtiment, ni vu ni connu puis, aller chercher des fraises et leurs affaires. Et après... Il faudra qu'elle fasse face aux courroux des Joëlles. C'est inévitable mais, il peut encore être repoussé. De toute manière ça ne pourra pas être pire.
Finalement une porte de sortie se présente à eux. La jeune femme pousse un soupir de soulagement en la poussant. Dehors il fait toujours un temps magnifique. Le soleil brille avec intensité mais, commence doucement à décliner.

- On pourrait passer récupérer tes affaires ? Je crois qu'il y a des fraises pas loin de notre lieu de rencontre.

Elimona sourit en se souvenant. Elle était sortie se balader dans les environs et avait trouvé des fraises ainsi que des baies Fraive. L'instant d'après Dylan lui rentrait dedans et les fruits partaient en compote. Heureusement, d'une certaine manière. Sinon il n'y aurait pas eu d'aventure.

- J'avais trouvé des baies là-bas, lui dit-elle en se dirigeant vers le petit chemin.

À l'ombre des arbres le vent se rafraîchit. Elimona afficha un sourire ravi. Ravi d'être seule avec Dylan. Ça fait du bien de rencontrer de nouvelles personnes. Surtout une personne qui n'a pas les cheveux roses et un uniforme d'infirmière. Leurs affaires ne sont pas loin alors elle ralentit un peu l'allure pour rester plus longtemps en compagnie du musicien.

- Qu'est-ce que tu vas faire après ?

« Quand je serais partie. Est-ce que je vais te manquer ? »
Pour elle c'est sûr, la séparation va être douloureuse. En imaginant ce qui l'attend avec ses profs, Elimona a une forte envie de s'accrocher au bras de Dylan et de le supplier de la garder. C'est puéril mais, si elle pouvait, elle fuirait.

- Est-ce que tu as des projets ?

Mais, elle ne le fera pas. Assez de bêtise en une journée. Puis, elle se sentirait mal devant Dylan.


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 635

Région : Hoenn
Jeu 3 Mar - 17:09
Tu suis du mieux que tu peux la jeune dame devant toi, est-ce qu’elle connait bien le bâtiment ? Car toi, ça ne te dit rien du tout ! Enfin, elle étudie dans le domaine, elle a déjà plus de chance de s’y retrouver que toi… non ? Peut-être que si, ou peut-être que ça n’a absolument aucun rapport… dans tous les cas, ce n’est pas di dramatique ! Si vous vous perdez, ce ne sera que plus drôle, non ? Tu prends un peu ça comme un jeu, pour toi il n’y a pas vraiment d’enjeu. Si on vous rattrape, si on vous trouve, tu ne penses pas que ce soit bien grave. Si seulement tu savais… ! Heureusement pour vous, vous trouvez la sortie avant de vous perdre ou de vous faire retrouver, vous voilà donc de nouveau à l’air libre. Pfiou, cette petite course était tip top ! Un peu plus et tu aurais pu demander à recommencer, mais quel gamin tu peux faire parfois ! Reprenant un peu ton souffle, tu ris légèrement en repensant à tout ça. C’était bien amusant en tout cas ! Quelle était la suite des choses maintenant ? Elimona parle d’aller récupérer tes affaires. Oh, c’est vrai ! Aerya est toujours dans les bois avec mes effets personnels ! Insouciant que tu es, tu avais oublié ce petit détails. Si la Roucoups venait à savoir que tu l’avais oubliée, c’est toi qui va passer un mauvais quart d’heure, tu le sens bien ! Oui oui ah ah, on ferait mieux d’y aller, enfin, si ça te dérange pas de m’y accompagner !

En chemin elle te dit avoir aussi vu des baies sur le chemin. Il y en avait des Nanana ? Tu demandais ça sur le coup, comme ça. J’ai un ami qui en raffole ! C’est pour ça, ah ah ! Vous sortiez maintenant de Mérouville pour entrer sur les routes naturelles. Le chant des petit Nirondelle vous accompagnait et le soleil vous réchauffait sans pour autant vous brûler, c’était un beau moment. Et maintenant que vous êtes à l’extérieure de la ville, vous êtes de nouveau que deux, mais sans le stress lié au sauvetage du Goinfrex, cette fois-ci vous pouvez prendre votre temps et profiter du moment en toute tranquillité. Vous n’avez plus à stresser ni à vous dépêcher, vous en profiter même pour parler un peu plus gaiement. Ce que je vais faire ? Tu veux dire, après que j’ai ramassé mes affaires ? Elle te parle de projet, c’est un peu flou. Tu veux dire, pour aujourd’hui ? Ou à long terme ? Enfin ! Dans l’immédiat non, pas vraiment, je comptais passer la journée à me balader, peut-être faire un arrêt à Mérouville pour jouer de la guitare. Pour toi, cette journée était au départ une journée d’improvisation comme tu as l’habitude d’en faire assez souvent. Mais… je ne sais pas, tout ça peut changer ! Et toi alors ?

Qu’est-ce qu’elle va faire, de son côté ? Retourner là-bas, à l’hôpital de Mérouville ? C’est une possibilité… Dis, tu as encore un peu de temps devant toi ? Une idée te vint en tête soudainement ! J’aimerais bien te remercier pour ton aide et… et m’excuser pour le seau d’eau, aussi ! Tu aimes bien la musique ? À cette question, tu cherches son regard des yeux, l’idée de lui jouer une petite chanson pour la remercier te semble plutôt pas mal. Et puis tu dois avouer qu’Elimona est plutôt de bonne compagnie, pouvoir rester avec elle un peu plus longtemps ne serait pas pour te déplaire. Enfin, je sais qu’on doit aller porter des fraises au Goinfrex, mais on a encore du temps avant qu’il se réveil… non ? Normalement, de ce que tu as compris, vous devez rester ensemble au moins jusqu’au retour à l’hôpital. Mais ça vous laisse un bon moment à attendre déjà.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1298

Région : Unys
Mer 23 Mar - 16:24
Sa tête se penche légèrement sur le côté, laissant tomber une longue couette bleue. « Des baies Nanana ? Jamais entendu parlé. » L'information l'intéresse mais, elle se retient de lui demander ce que c'est. « Je le découvrirais par moi-même. »
Il parle d'un ami. Un ami... « Pourquoi est-ce que ça me perturbe ? » Dylan est un garçon très sociable. Il doit se faire des amis très facilement. Il a sûrement plein de connaissances rencontrés aux grés des aventures. Comme elle, aujourd'hui. Elimona ne comprend pas bien cette sensation qu'elle éprouve. Une espèce d'irritation ? Elle frotte son visage comme si ça allait atténuer ce sentiment étrange qu'elle ne comprend pas.
Ils marchent au milieu de la forêt, croisent quelques pokémons sauvages peu farouches et même un cycliste de retour de promenade. Le sentiment s'est atténué pour laisser place à un autre sentiment qu'elle connaît bien et qu'elle ressent souvent. La curiosité. « Quels sont tes rêves Dylan ? Est-ce que tu as des projets ? Des ambitions ? »
Sa question n'étant pas assez précise, il lui répond qu'il va probablement passer à Merouville pour aller jouer de la guitare. « J'aimerais bien venir, se dit-elle. » Mais la jeune infirmière sait qu'à ce moment-là elle sera avec ses profs et peut-être sur la route du retour. Elle est un peu déçue de devoir repartir si vite. Cette journée a été trop courte.

- J'imagine qu'on devra rentrer. Retour au petit quotidien tranquille d'étudiant...

Ça ne lui plaît pas. L'école ne lui a jamais plu. Il faut toujours s'installer à des tables individuelles pour écouter parler un professeur censé vous enseigner des choses utiles à la vie. « En quoi apprendre par cœur la vie d'un gars mort depuis des siècles me sera utile ? » Malgré tout il faut bien en passer par-là. Dylan semble libre de faire ce qu'il lui plaît et la jeune femme ne peut pas s'empêcher de l'admirer pour ça. Sa vie a l'air d'être agréable et non contraignante.
Mais Elimona a de grand projet qui demande un minimum de diplôme. Elle lâche un soupir de frustration. Certes ça l'exaspère mais, elle ne lâchera pas le morceau pour si peu. Trop de gens seraient déçus, elle surtout. Puis maintenant les cours sont devenus plus intéressants bien que plus complexes.
Lorsque Dylan lui demande si elle a un peu de temps devant elle, Elimona se met à espérer pouvoir passer un peu plus de temps avec lui. Ils pourraient aller se promener un peu tous les deux. Les alentours ont l'air magnifique et elle aimerait vraiment passer plus de temps avec lui. Quand il lui demande si elle aime la musique, son regard s'illumine et elle hoche vivement la tête pour lui répondre. L'étudiante se doute déjà de ce qu'il prévoit et l'idée lui paraît exaltante. Un petit air de musique au milieu de la forêt ? Encore mieux que ce qu'elle s'imaginait.
Ils arrivent enfin sur leur lieu de rencontre. Leurs pokémons sont là à les attendre. Dès qu'il l’aperçoit, Scobolide roule vers sa maîtresse et elle s'accroupit pour le rassurer :

- Le Goinfrex va bien. Il se repose en ce moment même au centre pokémon. Tout ira bien pour lui maintenant.
Je suis désolée de t'avoir fait attendre. J'espère que tu ne t'es pas trop inquiété.


Le pokémon insecte lui fait signe que non et retourne près des affaires qu'ils avaient laissées en plan. Elimona regarde un instant en arrière en se demandant s'ils ne feraient pas mieux de récolter les fraises avant d'oublier. Dylan va sûrement regrouper ses bagages et s'occuper de ses pokémons. Elle doit avoir le temps de retrouver l'endroit et récupérer les fruits des bois.

- Je vais chercher les fraises, le prévint-elle.

Elimona ne lui dit pas de rester ici. S'il décidait de la rejoindre ça ne lui déplairait pas et peut-être que ça prouverait quelques choses....


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 635

Région : Hoenn
Jeu 29 Sep - 19:23
Au fil de ta jeune vie tu as vécu nombre de chose et rencontré nombre de gens. Au départ rien ne laissait présager que tu sois un être aussi jovial et porté vers les autres naturellement. Avec les parents adoptifs que tu as eus, tu n’eus le droit à aucune affection ou presque. Élevé dans un milieu pauvre et solitaire, tu en es pourtant sortit bienveillant et aimant des êtres humains. C’est sans mal que tu t’es trouvé une nouvelle famille une fois à l’âge de la majorité, un groupe de personne de ton âge qui ne te ressemblait pas vraiment mais avec qui tu as su tissé des liens importants. Des liens qui ont malheureusement finit par brûler par le feu de la vengeance et qui t’a laissé une nouvelle fois seul. Combien de fois as-tu été abandonné ? Trop souvent, bien trop souvent. Pourtant tu finis toujours par retrouver une lueur d’espoir à tous les coups. Cette fois ces chez Aekyel et son cirque que tu t’es trouvé une nouvelle famille. Ton ami au goûts particuliers est pour le moment la personne qui t’es la plus cher peut-être, tu ne t’es pas posé la question mais si tu venais à le faire la réponse se présenterait d’elle-même à toi.

Et aujourd’hui, tu rencontres cette jeune dame aux cheveux d’azur. Qu’est-ce que cette rencontre te réserve ? Elle t’a déjà beaucoup appris et tu as passé des moments stressants mais… plaisants. Maintenant que le stress est retombé, tu regardes les dernières heures avec un grand sourire. Tu es vraiment contente d’être tombé sur Elimona. Avec de la chance, tu te seras peut-être fait une nouvelle amie aujourd’hui ! Cette nouvelle rencontre semble pourtant pouvoir prendre fin à tout moment, elle le dit elle-même : ils devraient bientôt retourner à leurs occupations de la journée. Enfin, plus elle que toi. Tu comprends cela, tu ne lui en veux pas… mais tu serais tout de même déçu de devoir couper ça maintenant. Le soupir de frustration relâché par la demoiselle te montre bien que cette éventualité ne l’enchante pas non plus… tu aimerais bien lui redonner le sourire et l’aider, mais elle a sûrement des obligations et tu ne peux pas intervenir sur ce domaine, ce ne sont pas tes affaires Dylan.

Heureusement, le hochement de tête de la part d’Elimona suite à tes questions te redonne espoir. L’opportunité se présente et tu comptes bien la saisir. Tu lui souris en échange, cherchant déjà quel air tu pourrais lui jouer tout à l’heure. Quel genre de musique plairait à ses belles oreilles ? Tu n’en sais absolument rien, mais ton instinct devrait suffire à trouver le bon accord qui la fera voyager au pays des douces mélodies. Une fois arrivés au lieu de l’accident, ou plutôt de rencontre, tout est encore à sa place et Aerya vient se poser sur ton épaule. Tu sens les serres du Roucoups s’enfoncer légèrement dans ta peau mais la douleur est supportable et ne devrait laisser aucune marque à moyen et long terme. Le volatile se frotte alors contre ta tête vigoureusement, visiblement très heureux de te revoir. « Ah ah, je suis content de te revoir Aerya ! » Ce que tu pouvais aimer tes pokémons, ils sont absolument adorables. « Mais je dois ramasser mes affaires, je ne vais pas pouvoir y arriver avec toi sur moi désolé. » Le pokémon vol comprend et retourne au sol pour y manger quelques petits insectes. De ton côté tu commences à chansonner une comptine pour enfant tout en ramassant tes effets personnels éparpillés au sol pour les remettre dans ton sac de randonneur.

À peu près au même moment, ta compagne du jour t’avertit qu’elle part ramasser quelque fruit, sûrement ceux destiné au pokémon hospitalisé. « O.K. ! Fais attention à toi ! » C’est ridicule de lui dire cela, elle doit savoir comment cueillir des fraises quand même, mais toi étant toi ce genre de réplique sort naturellement. De ton côté, une fois tout bien rangé dans ton sac, tu laisses Aerya revenir sur ton épaule et tu en profites pour lui caresser la tête dans le sens des plumes. « On va aller voir où en est notre nouvelle amie je crois bien. » Et tu te mets donc à marcher pour aller rejoindre Elimona qui s’affaire à amasser les fruits rouges. Déposant silencieusement ton sac contre un arbre, tu t’approches d’elle par derrière et te penches à côté de la jeune femme pour cueillir une fraise que tu déposes dans sa main avant de lever le visage vers elle. « Tiens, une de plus ! » Dans les faits, la distraire de la sorte la ralentit sûrement, mais… tu l’espères, rend la tâche plus plaisante. Lui souriant, tu en cueilles une deuxième que tu regardes attentivement entre tes doigts. « Elles ont l’air succulentes, j’en connait un qui va se régaler ! » S’en suivit un petit rire de ta part.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1298

Région : Unys
Jeu 6 Oct - 13:06
En entendant sa voix elle s'arrête un instant et se tourne. Mais Dylan ne s'adressait pas à elle, il parlait à sa Roucoups. Son ton était enjoué et Elimona vit très bien à quel point il aimait et il était proche de ses pokémons. Elle sourit, contente d'avoir pu rencontrer un garçon comme lui et annonca qu'elle allait chercher les fruits. Lorsqu'il lui conseilla de faire attention elle pouffa gentiment. Il n'y avait rien de dangereux dans cette forêt et au pire elle avait ses pokémons. Le pire qu'il puisse lui arriver, c'était encore qu'elle percute un voyageur un peu distrait. Mais elle ne lui dit rien, craignant presque qu'il ne le prenne mal ou se répande en excuses.
Quelques pas plus loin elle reconnaît le coin et fouille les buissons pour retrouver l'endroit exact où elle avait déniché les fruits. Malgré son premier passage il reste encore quelques fraises des bois. Sa première récolte avait terminé écrasé sur son uniforme, aussi prenait-elle soin d'éviter tout contact avec son nouvel habit tout propre. Un fruit trop mûr tacha ses doigts délicats et elle s'apprêta à lécher le jus qui coulait sur sa paume lorsque des pas la stoppèrent Dylan avait terminé de ranger ses affaires et venait lui donner un coup de main. Elle essuya maladroitement le jus écarlate sur son tablier, oubliant son envie de rester propre. La jeune fille préférait encore tâcher son uniforme plutôt que d'avouer ouvertement, devant son nouvel ami, sa terrible gourmandise. Elle se sentit bête sans trop comprendre pourquoi. À quatre pattes, pencher sous le branchage d'un buisson à ramasser quelques fruits des bois. Il n'y a rien de honteux, surtout quand on sait que c'est pour Goinfrex. Mais alors que Dylan la rejoint pour la récolte de fraises, elle se sent un peu idiote. Mais lorsqu'il dépose la petite baie au creux de sa main et lui sourit, le malaise disparaît et elle lui sourit en retour.

- Je peux t'assurer qu'elles le sont vraiment, dit-elle en parlant des fraises.

Elle détourna soudain le visage, réalisant qu'elle venait de lui avouer qu'elle y avait déjà goûté. « Et alors ? Ce n'est pas si grave. C'est juste une fraise et un peu de gourmandise. Rien qui te discrédite à tout jamais. » Elimona essayait encore de se convaincre que ce n'était pas important tout en continuant de ramasser des fruits qu'elle finit par mettre soigneusement dans la poche de son tablier. Sur les fraisiers cachés sous le buisson il ne restait plus grand chose. L'étudiante repoussa une branche un peu gênante pour s'assurer qu'ils n'en oubliaient pas et découvrit deux petites fraises survivantes. Elle les attrapa et en tendit une à Dylan.

- Une chacun. Il n'y a pas que Goinfrex qui a le droit de se régaler.

« Tant pis pour les apparences. Ça serait dommage de laisser ces fraises se perdre. » Elle croqua dans le petit fruit et apprécia ses saveurs sucrées et légèrement acidulées. Elle ne fit qu'une bouchée du dernier morceau qui laissa perler une petite goutte aux coins de ses lèvres. Avec des manières soignées d'une dame de la haute société Elimona se tamponna la bouche.

- Un mets délicat, commenta-t-elle en rigolant avant de réaliser qu'elle malmenait les fraises stocker dans son tablier.

Elle se releva avec précaution puis, attendit que Dylan en face de même avant de lui demander si sa proposition de lui jouer un morceau tenait toujours. Il n'avait rien dit qui puisse laisser douter un éventuel changement d'idée mais elle était tellement excitée à l'idée de pouvoir l'écouter jouer qu'elle préférait s'en assurer.
En retournant sur leur lieu de rencontre se démarche était presque sautillante tant elle était contente. Mais en regardant autour d'eux elle ne trouva aucun endroit où ils pourraient s'installer confortablement. S'asseoir à même le sol ne lui plaisait pas vraiment et elle craignait que Dylan ne soit mal installé. La fontaine où ils avaient pris de l'eau pour asperger Goinfrex aurait été idéale, elle se voyait vraiment bien assise sur le rebord à l'écouter avec les remous de l'eau en arrière plan. Malheureusement, s'ils retournaient à la fontaine ils risqueraient de tomber sur ses professeurs. Pas question de risquer une leçon de morale devant Dylan, sans parler qu'elles l'obligeraient sûrement à rester avec sa classe pour le reste du voyage scolaire. « Je suis en train de sécher, réalisa-t-elle » L'interdit lui donna un petit frisson d'excitation alors qu'elle réfléchissait à un autre endroit où ils pourraient s'installer.

- On pourrait retourner à la rivière de tout à l'heure ? Il y avait de gros rochers sur lesquels on pourrait s'asseoir ?

Elle laissa Dylan décider et lui remontrer le chemin qu'elle avait déjà oublié.


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 635

Région : Hoenn
Ven 7 Oct - 2:44
Visiblement elle n’avait pas attendu que tu lui donnes une fraise pour commencer la dégustation. Un petit sourire vient se dessiner sur le coin de tes lèvres ; cette petite gourmandise te plait bien, ce serait tout à fait ton genre de faire de même. « Eh bien, je suis content de l’apprendre. » S’en suivit un court et léger rire de ta part. Elle établit en suite une règle stricte : une seule fraise chaque, pas une de plus. « Juste une ? Bon d’accord ! » Tu n’avais pas particulièrement envie d’en manger plus de toute façon. Attrapant le fruit que te tend Elimona, tu y croque délicatement, savourant pleinement la saveur de ce petit encas. « Merchi bien ! C’est vrai qu’elles sont succulentes ! Goinfrex va sûrement les apprécier, si encore il ne les avale pas d’une seule traite sans y goûter ah ah ! » Ce qui est quand même une possibilité très probable considérant la bête. Néanmoins, il serait tout de même content de manger ça tu en es bien sûr. Alors que l’infirmière se relève, tu cueilles une toute dernière fraise avant de te redresser toi aussi, croquant dans la fraise rapidement et faussement subtilement, comme pour faire semblant de ne vouloir rien montrer alors que ton intention n’était nullement là : c’était tout simplement pour être purement comique que tu enfreignais la règle qu’elle avait dictée quelques secondes plus tôt… quel méchant garnement tu peux faire des fois ! « Oups… ! »

Sur le chemin du retour tu prends le temps d’admirer la nature. Le climat est doux, le soleil est présent sans pour étant être écrasant. Le chant de petits Nirondelle parviennent à vos oreilles et viennent enjoliver votre petit moment seul à seul. Alors que tu marches plutôt d’un pas lent, perdu dans tes pensées, Elimona semble plus énergique que toi et avance en sautillant à quelques pas devant. Tu t’attardes alors un peu plus sur elle sans pour autant t’en rendre vraiment compte. Cette personne est extrêmement gentille, tu peux déjà le savoir de par sa voie d’étude mais surtout par vos péripéties d’aujourd’hui. C’est une femme au grand cœur et aussi au grand sourire… quel sourire d’ailleurs, quand tu le vois sur son visage, tu as l’impression que tout ne peut que bien aller, que tout va pour le mieux. Son dynamisme et son énergie te motivent et te pousse à, toi aussi, être plus énergique. Non pas que tu ne l’es pas naturellement mais… Elimona apporte avec elle quelque chose que tu ne saurais décrire et qui a une influence que tu as des difficultés à décrire, mais au moins es-tu d’accord pour dire que tout cela est profondément positif.

Te sortant alors de tes pensées, tu clignes des yeux en réalisant qu’elle vient de t’adresser la parole. « Oh euh… la rivière ? Oui oui … ! » Une seconde. « Ah ! Excellente idée ! On sera certainement tranquille là-bas ! » Tes idées reprennent leur place : tu avais proposé de lui jouer un morceau et c’est sûrement de cela qu’elle faisait allusion. Ton pack sac sur le dos et ton étui à guitare sur l’épaule, tu regardes aux alentours afin de te rappeler le chemin à suivre. Tout s’est passé si vite et tu étais paniqué durant tout le long de cette épopée. « Je ne suis pas complétement sûr mais… je crois bien que c’est par là ! » Prenant un chemin boisé, tu entends le son de l’eau qui coule non loin de vous. Tu es définitivement sur la bonne piste et tu t’en réjouis, tu n’avais pas particulièrement envie de faire des détours cette fois-ci : tu avais hâte de lui jouer ta musique ! À cette simple idée tu souris bêtement. Un sourire qui s’étirait jusqu’à tes oreilles ! Yume marchait à tes côtés, profitant de cette petite marche tranquille pour se remettre du stress des dernières heures, elle n’avait pas fait grand-chose mais avait vécu beaucoup de stress et d’inquiétudes.

Il ne vous faut pas longtemps pour arriver sur le bord de la rivière : une petite plage de galet et de sable fin vous attend alors, ainsi que quelques gros rochers parsèment la côte. « Ah c’est parfait ! C’est vraiment joli n’est-il pas ! Voir ce paysage sans devoir se soucier de la vie d’un être vivant est bien différent n’est-ce pas ? » Tu déposes alors ton sac de randonneur près d’un rocher ainsi que ton étui à guitare pour ensuite t’étirer quelques secondes en fixant l’eau qui coulait face à vous. Puis ton regard se dirige vers ta nouvelle amie, la fixant avec un grand sourire sur le visage, un sourire qui voulait dire je suis content d’être ici avec toi, ni plus ni moins. « Toujours partante pour un petit morceau ? » La réponse serait normalement oui et tu ne penses pas vraiment qu’elle ait changé d’idée, mais pour la forme tu as quand même posée la question. T’assoyant sur le rocher, tu sors alors ta guitare sèche de son étui noire et la dépose sur tes genoux. Tes yeux se relèvent alors, fixant Elimona. D’un signe de tête tu l’invites à te rejoindre sur le sofa un peu dur et plutôt frais, mais tout de même drôlement commode.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1298

Région : Unys
Mar 11 Oct - 16:26
Elle rigola en le suivant. Dylan avait dit qu'il était guitariste vagabond et à le voir, pas très sûr du chemin à prendre, Elimona l'imagina se perdre souvent. Pour elle, se perdre revient à débuter une nouvelle aventure. C'est la péripétie qui sort les héros de leur quotidien bien tranquille. « Être étourdi c'est une qualité, je suis sûre de ne pas m'ennuyer avec lui. » Une vie trop banale, sans piment, voilà ce que craint Elimona. Elle rêve d'une pension dans un coin tranquille avec une grande famille et plein d'enfants mais, avant de se caser pour de bon elle espère sincèrement vivre le plus d'aventures possible.
Ce souhait remonte à son enfance, quand ses parents l'emmenaient voir sa grand-mère. La vieille dame avait travaillé toute sa vie dans une librairie sans jamais ouvrir un seul bouquin. C'était une dame peu causante qui n'ouvrait la bouche que pour faire des reproches à son gendre et sa fille. La petite Elimona n'aimait pas trop rendre visite à cette vieille femme acariâtre mais, Gina, sa mère, voulait qu'elle connaisse sa grand-mère. Alors la petite fille décida de ne jamais laisser parler cette grand-mère. Elle lui racontait mille et une choses pour l'empêcher d'être désagréable. Elle lui racontait qu'elle avait plein d'amoureux à l'école, qu'elle avait réussie à montrer sur les barrières de la route derrière Parsemille et parfois elle lui ramenait des souvenirs de ses escapades avec sa meilleure amie. Elimona devint sa petite fille préférée, parce que c'était la seule à s'intéresser à elle. La seule à lui offrir un peu d'animation au milieu de ses journées sans saveur qui s'accumulaient et la faisaient vieillir.
« Quand je serais vieille je veux avoir plein d'histoires à raconter à mes petits-enfants. »
Les premiers clapotis viennent à ses oreilles et la poussent à accélérer, tout en se demandant si un jour elle parlera de cette journée avec Dylan. Une petite voix dans sa tête la fait hésiter, lui dit qu'il fait garder un peu de mystère pour soi. Un petit jardin caché.
Scobolide roulait derrière eux, pas plus pressé que ça. En arrivant devant la rivière, la jeune fille se met à inspecter les lieux, à la recherche de l'endroit parfait.

- Oh oui, répond-elle à son compagnon du jour.

Ils n'avaient plus besoin de se soucier de Goinfrex. Il était soigné et en lieu sûr, ils pouvaient enfin profiter du reste de la journée. Ensemble. Son cœur rata un battement et son esprit balaya la pensée pour se concentrer sur le moment présent. Sa tête lui semblait complètement vide alors qu'elle regardait Dylan. Il n'avait pas conscience d'être observé, trop occupé à sortir son instrument de musique. La jeune fille le fixait au point d'en devenir gênante mais, lorsqu'il se retourna vers elle, le jeune homme sourit et elle lui sourit en retour.

- Oui oui oui ! Chantonna-t-elle en se rapprochant.

Bizarrement, qu'il veuille lui jouer un morceau lui donnait l'impression d'être unique, importante pour lui. Ils n'avaient passé que quelques heures ensemble, quelques heures mouvementés mais, elle avait déjà envie d'être importante à ses yeux. Son cœur fit un nouveau bond dans sa poitrine. Une sensation un peu particulière semblait vouloir envahir son cœur mais, la jeune fille la repoussa encore une fois.
Dylan lui fit signe de la rejoindre et elle ne se fit pas prier pour obtempérer avec hâte. Assise tout près de lui, frôlant à peine son bras, elle le regarda accorder sa guitare. « Quel genre de musique va-t-il jouer ? Une douce mélodie sur laquelle je pourrais fredonner ou un air un peu plus entraînant qui me donnerait envie de danser ? »
Ses cours de danse lui semblaient bien loin et elle aurait peur de se ridiculiser devant lui. Pourtant, si Dylan arrivait à toucher son cœur avec ses notes de musique, alors elle se laisserait entraîner. Il arrivait parfois qu'une musique la transcende complètement. Elle avait alors l'impression d'être quelqu'un d'autre en étant encore plus proche de ce qu'elle est réellement. Dans un coin de sa tête elle espère secrètement que le musicien arrivera à la transporter d'une telle façon. Elle a envie qu'il puisse admirer ce qu'elle est intérieurement. Elimona retient encore ce sentiment qui souhaite déborder de son cœur et elle demanda à son ami :

- Qu'est-ce que tu vas jouer ?


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 05/02/2014
Messages : 635

Région : Hoenn
Sam 8 Avr - 20:16
Dans ton regard, une lueur amusée. Sur tes lèvres, un léger sourire.
Tu ne réponds à la femme à tes côtés. Pour toute réplique, tu laisses tes doigts agir.


Les premières notent se font entendre, en harmonie totale avec le gazouillement des Nirondelles qui se perchent aux arbres avoisinant pour profiter de la musique et y apporter leur petite touche personnelle.

Sur la route de Cimetronelle je roule, je m’éparpille.
Sur mon vélo, dans ma bulle mobile.


Tu fermes les yeux, laissant ta tête bouger légèrement au rythme de la musique. Tes doigts s’agitent sur les cordes de la guitare et tu sens une chaleur interne envahir tout ton corps et ton cœur. Un bien-être général s’installe en toi et se propage, tu l’espères, chez les êtres vivants près de toi.

Salut les arbres, salut la nature, j’arrive.
Écoutez moi, monsieur tout l’monde, pour un mot pour une seconde.


D’autres Nirondelle viennent se joindre aux premiers et embarquent dans la mélodie. Près d’eux, des Charmillon et Maskadra volent et dansent au rythme de ton son, visiblement enchantés et entrainés volontiers et à l’unisson.

Bienvenue dans un morceau d’mon univers.

Au sol, des Zigzaton et quelques Balignon sortent des buissons. Tout d’abord réticent, ils hésitent à s’approcher de vous. Puis curieux et rassurés par l’aura que dégage ta musique et ta présence, ils s’approchent de vous et prennent place tout autour du rocher.

Je chanterai jusqu’au ciel et pour l’éternité.
Regardez bien les étoiles, vous les verrez danser.


Dans la rivière qui vous voisine, un couple de Lovdisc sort la tête de l’eau et s’approche du rebord, ils écoutent attentivement et vous fixe en souriant. Ils sont rapidement joints par quelques Arakdo qui glissent à la surface de l’eau, dansant avec joie et entrain.

Je chanterai du haut d’mon ciel et à chacune de mes journées.
Écoutez bien les nuages, vous m’entendez.


Petit à petit, les pokémons s’approchent, profite, chantonnent pour certain, dansent pour d’autre. Tu leur as transmis une énergie positive et ils profitent tous du moment, tout comme toi présentement. La musique, c’est ton pays libre, c’est ton jouet.

Je chanterai jusqu’au ciel et pour l’éternité.
Regardez bien les étoiles, vous les verrez danser.


Tu ouvres de nouveaux les yeux, admirant tout autour de toi la nature et les pokémon qui vous ont rejoint. Mais le plus beau des spectacles reste la belle demoiselle aux cheveux azur qui se tient près de toi. Ton regard tombe dans le sien et tu prononces tes dernières paroles.

Je chanterai du haut d’mon ciel et à chacune de mes journées.
Écoutez bien les nuages, vous m’entendez.


Tu continues de faire glisser tes doigts sur les cordes encore un instant. Tes yeux ne peuvent quitter Elimona. As-tu réussi à la toucher ? A-t-elle apprécié ? L’as-tu transporter dans ton univers ? As-tu pu insuffler un peu de joie et de bonheur en elle ? Tu l’espère, sincèrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Eleveur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1298

Région : Unys
Sam 22 Avr - 21:45
En guise de réponse il sourit. Un sourire énigmatique, amusé, un sourire qu'elle trouve charmeur.
Les premières notent s'envolent dans les airs et enveloppent les créatures qui les entourent. La voix de Dylan se met alors à chanter en harmonie avec sa chanson. Sa voix est douce et son chant la berce. Elimona se laisse porter par la mélodie et par la brise qui la fait osciller légèrement. Tout son univers ne semble plus centré que sur le jeune homme qui gratte sa guitare les yeux fermés. La jeune femme le contemple, fascinée par le musicien qui se dévoile à ses yeux d'or. Elle entend vaguement des battements d'ailes, les petits couinements ou les grognements des pokémons environnant mais, la jeune femme est complètement absorbée, déconnectée, ou connectée, à lui. Dylan est dans son monde, fait de notes de musique, alors qu'Elimona est là, assise sur une pierre à le regarder sans qu'il ne s'en aperçoive. Elle détaille son fin visage, ses lèvres qui chantent, son nez, son cou, ses épaules et ses doigts qui dansent sur les cordes de l'instrument. Réalisant ce qu'elle est en train de faire la jeune fille baisse soudain les yeux, honteuse de mâter son ami à son insu. Mais comme il est transporté par sa propre mélodie elle se dit qu'il n'en saura rien et qu'elle peut bien en profiter. Au moment même où elle relève la tête leurs regards se croisent. La chanson est terminée et Dylan joue les dernières notes en la fixant. Son cœur s'emballe alors que la jeune fille a l'impression que ces dernières notes sont pour elle. Il joue pour elle, au milieu d'une forêt, le cadre est idyllique, le moment est intense. Elle se perd dans ses yeux alors que c'est la fête dans son corps. Elimona laisse les émotions la submerger jusqu'à ce qu'une phrase résonne dans sa tête et lui ouvre les yeux. « Comme il est beau. » Et soudain elle comprend, elle se rappelle cette étrange sensation qui envahit son corps et son esprit. Cette étrange sensation qu'elle a déjà ressentie. « Non ! Je ne peux pas ! » La chanson se termine, ils se fixent encore. Une boule se forme dans la gorge de l'étudiante. Une boule qu'elle n'arrive pas à avaler. Finalement l'émotion est trop intense et elle baisse les yeux, rougissante, arrivant à peine à articuler :

- C'était super. Tu chantes et tu joues vraiment bien.

Ses propres paroles la réveillent et Elimona remet les pieds sur terre, réalisant qu'ils ne sont plus tout seul. Des pokémons les entourent, des Zigzagtons sauvages se tiennent à côté d'elle, fixant le musicien avec intérêt. Au dessus de sa tête des Nirondelles et même un Maskadra, volettent gaiement, enchantés par la musique. Et finalement les yeux de la jeune fille se posent sur les pokémons de la rivière. D'abord sur les Arakdos qui glissent sur l'eau tels des patineurs artistiques puis, sur deux Lovdiscs. « Le pokémon des amoureux ! C'est un signe. »
Elle le laisse ranger ses affaires et se relever tranquillement, en profitant pour avoir une petite conversation intérieure avec son cœur. Il n'y a plus de doute, les sentiments qu'elle ressent pour Dylan elle les connaît. Frissons, cœur qui s'emballe, chair de poule et rougissement. « Je suis en train de tomber amoureuse. » Le jeune homme a tout pour lui plaire. Il est mignon, absolument charmant, adore les pokémons, prêt à aider même s'il ne connaît pas, il a de l'humour et un charme qu'Elimona a repéré immédiatement. S'ils se voyaient régulièrement la coordinatrice sait que ce petit béguin se transformera en amour. Mais pour le moment ce n'est qu'un béguin et la jeune fille doit retourner dans sa région, poursuivre son rêve. Que ne ferait-elle pas pour emmener cet adorable musicien avec elle. « Il faut rester raisonnable. Dylan ne suivrait pas une jeune fille rencontrée au hasard dans la forêt. Il a d'autres projets, d'autres personnes qui l'attendent... » Elimona fait le choix de la tête. Son cœur n'aura pas raison d'elle cette fois-ci.
Elle se relève, prête à accompagner le jeune homme pour la route du retour.


Dex:
 

Pension Sérénité
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Be confident, release the poison
» Lames suintantes + poison ?
» Plus qu'un ami, plus qu'un confident: un frère
» [28/01/12] Draft release EE
» UNofficial Release 9

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Hoenn - 3E G E N :: Mérouville-