AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Wood Carving Partita (Feat. Ruven Baldwin)


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 4489

Région : Kalos / QG Ligue 4
Dim 03 Jan 2016, 14:01
Il n'y a pas à dire, elle m'écoutait religieusement. Bien qu'il passât parfois un soupçon de désaccord sur son visage, pas une fois elle ne m'interrompit pour me contredire. Elle gardait toutes ses réflexions pour elle, ce qui était assez déroutant au final puisque je n'avais aucune idée de ce qu'elle pensait de mes réponses. Bah, après tout il ne s'agissait que de mon point de vue, et qu'importe mon expérience dans le domaine je n'avais pas de preuves scientifiques à apporter à ce que je croyais percevoir. Malgré mon statut, ma parole était loin d'être d'évangile.
Quand je lui rappelai qu'elle était peut-être attendue dans son église, la relative aisance qu'elle avait fini par gagner fut soufflée d'un coup. Venait-elle de se souvenir qu'elle avait effectivement des obligations ? Apparemment non, déduisis-je de sa réponse. Elle était juste particulièrement embarrassée du temps pendant lequel elle m'avait "accaparé". J'avais plutôt eu la sensation inverse, à savoir que c'était moi qui lui avais pris de son temps alors qu'elle revenait simplement de ses courses... et puis, si elle savait à quel point j'étais désœuvré avant de la croiser, elle s'en voudrait beaucoup moins. Mais de toute façon nous pouvions continuer de discuter même en marchant, alors autant la rapprocher de son église pour éviter qu'elle ne s'y fasse réprimander.
Elle me proposait de la laisser se débrouiller avec les sacs, mais je hochai immédiatement la tête.


« Hors de question, je te les porte jusque-là. » indiquai-je fermement en me mettant debout. « Je trouvais que ça faisait beaucoup à porter pour une seule personne, et je continue de le penser. Je ne suis pas du tout pressé, laisse-moi t'accompagner jusqu'au bout. »

Sans lui laisser le choix, j'empoignai les sacs que j'avais laissés à mes pieds et l'interrogeai du regard sur la direction à prendre. Elle n'insista pas pour me dissuader, ce dont je l'en remerciai, et repris également son paquetage pour nous conduire jusqu'à l'église.
Cette gêne soudaine qui était revenue chez elle allait sûrement la prévenir de poser d'autres questions, me disais-je tandis que nous marchions en silence. Ces efforts envolés ! Je devais reprendre le contrôle de la conversation, si je voulais qu'elle se détende à nouveau.


« Je t'ai donné pas mal d'adresses si tu veux en savoir plus sur les Pokémon et sur le dressage, mais tu sais tu pourras aussi me contacter si tu veux. » annonçai-je sans préméditation. « J'sais pas si t'utilises beaucoup les réseaux sociaux, mais j'y suis pas mal actif et tu pourras m'envoyer un message depuis mes pages. J'y répondrai, même si ça prendra le temps que ça prendra. »

Ça devait avoir l'air d'une promesse que je n'allais pas tenir, mais le fait est que je répondais effectivement à l'immense majorité des messages qu'on m'envoyait. Certains devaient attendre plusieurs mois avant d'avoir leur précieuse réponse, mais il valait mieux tard que jamais. Je tenais beaucoup à tout cela, car j'avais été fan maintes fois dans ma vie et je connaissais le bonheur que c'était d'entrer en contact avec quelqu'un que l'on admirait (Auguste dans mon cas).
Après quelques minutes de discussion timide supplémentaires, nous arrivions à l'église. Elle s'insérait tellement bien dans le paysage d'un autre temps de Romant-sous-bois, c'était pittoresque. J'hésitai un instant à entrer pour en admirer l'architecture intérieure, mais je ne tenais pas vraiment à ce que la jeune femme me présente à ses collègues et qu'ils me tiennent la jambe un moment. L'heure de retrouver Molly et Corvo n'était plus très loin.
Je posai les sacs devant la porte d'entrée et me détendis les doigts. La poignée était une excellente invention, mais il restait encore du boulot pour la rendre confortable.


« Bon bah voilà, t'auras plus que quelques mètres à faire maintenant. Ça ira ? »

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 599

Région : Kalos
Dim 06 Mar 2016, 14:55
Tu as de la chance, quand même. Avoir une âme aussi généreuse et aussi prestigieuse qu'un homme comme le célèbre Ruven Baldwin qui vient t'aider alors qu'il aurait certainement d'autres choses à faire, c'est une occasion unique dans toute une vie. Et c'est parce que tu as un peu trop conscience de cela que tu ne vas plus abuser de son temps.

« Hors de question, je te les porte jusque-là. Je trouvais que ça faisait beaucoup à porter pour une seule personne, et je continue de le penser. Je ne suis pas du tout pressé, laisse-moi t'accompagner jusqu'au bout. »

Et pourtant, il continue. Il dit ça avec une telle aisance, un tel charisme que tu ne le contredis pas, bien que tu aimerais quand même lui répéter qu'il n'a pas à se déranger pour quelqu'un comme toi. Ceci dit, cela te rends quelque peu curieuse. Pas pressé, lui ? Cela t'étonne quelque peu. Il faut dire que le peuple, même s'il connaît en partie le métier de Maître Pokémon ou de Champion de la Ligue 4 grâce aux multiples magazines et reportages consacrés à leurs sujets, n'est pas tellement au courant de l'agenda qu'ils ont. Vous ne connaissez que leur dévotion aux Pokémon et aux combats afin de pouvoir défendre leurs titres, pas leurs emplois du temps. Peut-être que leurs pouvoirs sont plus importants qu'il n'y paraît ? Après tout, ce sont censés être des Dresseurs d'exception, ce qui signifie qu'ils disposent d'impressionnants pouvoirs, encore plus s'ils sont réunis. Que représentent-ils concrètement, en plus d'être les gardiens du patrimoine culturel en perpétuant cet art qui est apparu il y a des siècles et des siècles ? Il faut dire que ce débat a déjà fait rage auparavant, sur les chaînes télévisées, mais tu ne te souviens pas avoir tiré une réponse claire de ces disputes. Mais bon, d'un autre côté, il faut surtout dire que, jusqu'ici, la politique ne t'a jamais intéressée. Finalement, si tu te poses ces questions, c'est juste parce que tu as devant toi une éminente personnalité. C'est fou à quel point les gens peuvent donner le goût d'apprendre aux autres, même quand il s'agit de matières auxquelles la plupart sont normalement complètement hermétiques. Mais bon, tu ne te vois pas poser cette question. Pas comme ça, pas alors que des oreilles indiscrètes pourraient se balader… Dans une bourgade d'à peine quelques centaines d'habitants. Bien sûr. Tu n'es pas du tout du genre paranoïaque, toi. Mais tu ne veux pas que cette rencontre se termine sur un regret. D'autant plus que tu n'as pas Internet au sein de l'église. En plus, sans pour autant considérer ça comme un instrument du mal, ton père et toi êtes fermement contre ce genre de choses, qui limite le contact entre les gens. Il suffit de voir le nombre de débats stériles sur les réseaux sociaux où les gens se donnent des noms d'oiseaux pour le savoir. Tout le monde prétend détenir la Vérité, comme s'ils étaient les héritiers d'Arceus, ou quelque chose dans ce genre-là, et pour quelqu'un comme toi qui mettait l'humilité en très haute estime, voir les gens ainsi t'attristent et te mettent en colère à la fois. Un seul coup d’œil sur le smartphone de Flora t'a complètement rebuté d'aller plus loin, bien que tu pourrais peut-être faire une exception à tes principes si difficiles à changer pour cette fois. Alors, qu'il mette du temps à répondre ou non, ce n'est pas si important que cela. De toute façon, il doit sans doute avoir autre chose à faire que de s'occuper de gens aussi peu intéressants que vous… même s'il te prouve le contraire depuis quelques temps déjà par le simple fait de porter tes sacs de courses.

« A vrai dire, nous n'avons pas Internet au sein de notre église. » réponds-tu d'un rire gêné. « Jusqu'ici, nous n'en avions pas vraiment vu l'utilité… mais je demanderai à quelqu'un de lui porter le message pour moi, soyez sans crainte. Et j'attendrai tout le temps qu'il faudra, je ne veux pas non plus vous accaparer tout votre temps et en faire pâtir votre famille ou vos amis… D'ailleurs, n'est-ce pas trop dur de concilier votre travail et votre vie privée ? Les magazines ne parlent que de vous, c'est à croire que vous n'avez même plus le temps de manger. »

Ce n'est pas tellement la question première que tu avais en tête, mais ce sera plus facile d'amener le sujet si tu commences d'abord par ça plutôt que d'aborder directement ce qui pourrait s'apparenter à du secret défense aux yeux de certains. Et puis, cela risque de prendre un peu de temps surtout que vous voyez maintenant l'église sans problème à l'horizon. Louchant légèrement vers Ruven en te demandant si ta demeure lui plaît, tu rougis légèrement quand tu constates qu'il a l'air charmé par l'endroit. Enfin, charmé, le mot est un peu fort. Tu ne le vois pas rentrer à l'intérieur – et de toute façon, ton père et toi, même si vous seriez honoré par sa présence, vous ne comptez pas le retarder plus longtemps que ça… il ne faudrait pas non plus que vous lui gaspillez son temps alors qu'il doit avoir autre chose à faire – mais il semble apprécier la vue comme la plupart des touristes que tu croises sur ton chemin quand tu te rends au marché. Et de la part d'un membre aussi prestigieux de la Ligue 4, c'est déjà un énorme cadeau qu'il te fait là. Enfin, en plus du service qu'il t'offre en ce moment même. Quel dommage que tu ne puisses pas lui rendre la pareille. Si tu connaissais d'avantage son emploi du temps et s'il avait eu quelques heures de libre, tu l'aurais peut-être invité à visiter la ville ou à prendre le thé dans ce café près de l'Arène, où tu viens souvent écouter les jeunes Dresseurs de passage. Mais ce doit être un passe-temps bien trivial par rapport à ce qu'il peut connaître maintenant. Et puis, que diraient le voisinage si tout le monde savait que tu fréquentais un homme de quinze ans ton aîné qui pourrait presque être ton père et qui, par-dessus le marché, est une illustre personnalité ? A ce moment-là, ton visage ressemblerait presque à une pivoine et tes oreilles pourraient dégager de la vapeur tellement tu rougis.

« J'imagine que par rapport à tout ce que vous avez pu voir depuis que vous avez quitté Kalos, ce doit être bien petit… » soliloques-tu. « Je me sentais déjà minuscule le jour de mon entrée dans les ordres à la cathédrale de Flusselles, alors le reste doit être bien plus beau encore… »

Étonnant changement de discours pour quelqu'un qui ne voulait plus quitter Romain-sous-Bois depuis les récents événements. Mais on dirait bien que le discours de ton vis-à-vis n'est pas tombée dans l'oreille d'une sourde. Dommage que vous soyez sur le point de vous quitter au moment où tu prends conscience de cela.

« Bon bah voilà, t'auras plus que quelques mètres à faire maintenant. Ça ira ? »

Peut-on vraiment dire que ça ira quand on quitte une aussi charmante compagnie ? Pas vraiment. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, comme on dit. C'en est bien dommage, mais c'est ainsi.

« Ce sera parfait, je peux me débrouiller d'ici. » réponds-tu enfin, te saisissant des sacs de courses dont il s'était emparé plus tôt. « Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour tout ce que vous avez fait, cela compte beaucoup pour moi et… »

Tes poings se serrent légèrement, essayant de rassembler un peu de courage pour ce que tu t'apprêtes à dire. Pourvu qu'il apprécie.

« Et j'espère que vous serez prêt pour quand je viendrai à la Ligue. Je ne veux pas que ma victoire soit trop facile. »

Vu comment tu l'as prononcé d'une traite, tu fais difficilement crédible, soyons honnête. Et puis, tu viens de montrer que tu étais prête à reprendre ton rêve de Dressage, désormais. Mieux vaut ne pas le décevoir.







Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 4489

Région : Kalos / QG Ligue 4
Jeu 07 Avr 2016, 14:21
Elle me répondit qu'ils n'avaient pas internet dans l'église, ce qui finalement n'était pas très surprenant - l'inverse l'aurait été davantage, même si je supposais que pas mal d'églises tenues par des prêtres modernes en étaient équipées. J'en déduisis dans le même temps qu'elle ne devait pas avoir de smartphone pour surfer dessus, ce qui collait bien à ce que je percevais d'elle. Elle ne ressemblait tellement pas au jeune homme que j'étais à son âge !
Elle me demanda par la suite si ce n'était pas trop difficile de lier vie privée et vie professionnelle. Je souris d'un air un peu peiné.


« Si, c'est compliqué. Être Conseil 4, c'est avant tout un travail de veille : nous devons nous tenir à disposition du Comité à tout moment pour livrer des matchs si un challenger se présente. Entre ça, l'entrainement nécessaire pour rester au niveau, les obligations médiatiques que certains de mes collègues évitent mais que pour ma part je fais volontiers... Au final, c'est plutôt difficile d'avoir plusieurs jours de libre à la suite pour aller voir famille et amis. Il m'arrive fréquemment de faire l'aller-retour en avion dans la même journée. »

Je n'allais pas rentrer dans le détail de ma vie privée, mais ce problème me dérangeait avant tout vis-à-vis de Zoé. Ne plus voir ma fille tous les jours, parfois ne pas être disponible le weekend, et maintenant que sa mère et moi étions séparés... Mais n'y pensons pas. Ce n'était que l'histoire de quelques semaines, le temps d'obtenir la garde. Ça irait mieux après.

***

Comme je lui demandais si ça allait que je la laisse ici, elle me répondit que c'était bon et qu'elle me remerciait de l'avoir aidé. J'allais dire que ce n'était rien, mais étonnamment elle enchaina... pour me provoquer à propos d'un combat à la Ligue ! Je lâchai un rire franc, témoin du contentement que m'inspirait cette taquinerie.

« Ce serait avec plaisir ma belle ! Tu viens quand tu veux. » répliquai-je avec un grand sourire. « Le chemin sera long, j'espère être encore en poste quand tu arriveras. Et si je ne le suis pas, au pire, tu me contactes et on se fera un match quand même ! Ça me fera plaisir de voir comment tu as avancé. »

C'était sincère, ça me mettait de belle humeur d'avoir réussi à lui faire changer d'avis sur le dressage. Bon, elle disait peut-être aussi cela parce qu'elle pensait que c'était ce que je voulais entendre, mais je sentais que ce n'était pas hypocrite. J'avais peut-être vraiment réussi à la lancer sur cette belle voie, ma deuxième BA de la journée après le portage des courses !

« Bon, je te laisse là du coup, je vais récupérer mes Pokémon qui gambadent dans le coin. A bientôt j'espère, et tu n'hésites surtout pas à m'envoyer un message si tu en sens l'envie hein ? » J'hésitai à lui faire la bise, chose que j'aurais fait naturellement si elle m'avait paru moins timide. Je décidai de me restreindre pour ne pas la mettre mal à l'aise et me contentai donc de m'éloigner en lui adressant un signe de la main. « Bonne soirée à toi ! »

Le soleil était en train de se coucher, Molly et Corvo devaient déjà être revenus au point de rendez-vous. Il était donc temps de rejoindre Illumis pour retrouver Fiona qui finissait bientôt...
Finalement, l'après-midi avait été plus agréable que prévu.


HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Pavlina Wood
» Partenaire avec Silver Wood ?
» Griffith Wood
» T. Elian Quinn (m) Henry Calvill
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Romant-sous-Bois-