AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» Kyoko Miya ; décédée le 4 février 2010


avatar
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 7625

Lun 19 Aoû - 18:28
" Kyoko Miya  
16 Mars 2009 - 4 Février 2010
19 ans
Laisse dans le deuil Ridley & les autres membres de son équipe, connaissances & amis.
Paix à son âme. "

_________________________________

~ Toute chose à une fin, surtout la vie.
Je m'en veux. Jamais je n'aurais plus le plaisir de vous voir, vous enlacer, oublier le reste en me fondant en vous, êtres qui avaient libérés mon âme. J'aimerais pouvoir vous demander pardon, oublier à nouveau, survivre grâce à votre présence réconfortante. Mais je n'ai pas peur de la mort, seul la vie m'effraie désormais. J'ai l'impression de m'être enfoncée de mon plein gré dans un gouffre qui n'a pas de fin. Je suis devenue un fantôme, existant à l'insu d'autre, vivant grâce à l'héroïne qui m'a doucement détruite sans que je ne me stoppe. Le regret a pris place dans mon cœur mais il est trop tard désormais. Je ne veux pas avoir à souffrir de nouveau, m'accrocher à quelques espoirs qui auront tôt fait de s'effriter, des chimères de bienveillance qui seront soufflées dès la première brise. Je suis désespérément faible et accepte de ne plus avoir de place en ce monde. Rien ne m'attends au delà de ce désespoir mais je m'y suis déjà préparée. Et j'observe cette lame sanglante sans peurs, priant pour que la délivrance vienne rapidement prendre possession de mon corps. Mon dernier souhait soit que vous soyez libres; libres de continuer votre vie comme bon vous semble, de rester vous-même. Oubliez-moi si cela vous permets de surmonter, je ne vous en voudrais pas.

La plume dérape, l'encre sèche. Les tremblements de son corps l'empêche de continuer, l'objet tombe et roule dans l'herbe, disparaissant de sa vue. Ses yeux saphirs se posent alors sur l'objet de toute ses envies. La dague luit d'un reflet morbide, ainsi tenue entre ses doigts fins exposés eux aussi à la faiblesse de son corps. Cela fait trop longtemps, elle en a besoin. Elle ne veut pas que cet état de manque puisse corrompre ses forces et l'empêcher de commettre son sombre dessein. D'un geste rapide, elle tire de sa poche un briquet et une cigarette, posant celle-ci entre ses lèvres.

Une dernière pour la route.

La fumée de son âme s'élève doucement vers le ciel tandis que son cœur repose sur la terre. Prisonnier de trop d'étaux, incapable de sécher ses larmes et de battre normalement à nouveau. Il lutte, cogne douloureusement contre la poitrine de la jeune femme, se sent défaillir. Il n'a plus la force de continuer bien longtemps. Elle le sait, a lutté douloureusement contre les envies sanglantes qui ont pris possession de ses pensées. Mais elle n'a plus la force... Pourquoi attendre que le jour vienne, devoir séjourner dans une chambre sans vie jusqu'à ce que la mort vienne reprendre son dû ? De cette vie elle n'en veut plus... Elle a fuie, s'est retirée loin de tout, la où personne ne viendrait déranger le repos de son âme. Elle ne cherche plus à lutter, désire simplement retrouver une paix intérieure avant de s'offrir à la mort. La fumée disparaît de nouveau à l'horizon, elle ne cherche plus à penser et se détend, les tremblements de son corps se stoppant enfin. Le doux opioïde fait son effet comme demander, comme toujours. Les regrets ne sont plus que fumée et elle voit sa vie partir sans jamais tendre le bras. Elle gâche sa dernière chance et laisse tomber son dernier échappatoire, ses doigts glissant le long de la manche tentante de celle qui la videra de sa vie. Il n'y a plus de place pour les regrets, elle les a déjà chassés depuis bien longtemps. Seul reste l'envie irrésistible d'en finir définitivement avec cette vie, de laisser sa place à un autre être et de ne plus avoir à survivre au lieu de vivre. Elle en oublie le temps qui passe, contemplant les reflets d'argent qui se jouent d'elle le long du tranchant. La tentation est si forte. Un instant elle regrette, laisse échapper quelques larmes qui viennent ternir son éclat de poupée de porcelaine, deux fins sillons se traçant le long de ses joues avant de disparaître. Ses yeux brillent mais il est trop tard.

La lame glisse le long de la peau tel un serpent qui se rapprocherait sans un bruit de sa proie. L'éclat tranchant pénètre brutalement dans la chair et déchiquette son corps. Le sang s'écoule rapidement et vient ternir l'herbe à ses pieds. Elle se laisse lourdement tomber en arrière, déchirant son poignet de nouveau coup de lames. La souffrance disparaît, laissant place à un sommeil réparateur qui lui rendra cette liberté consumée. Et elle regarde sa vie s'échapper sans réagir, séchant les larmes de son cœur par un dernier coup de poignard. Un voile recouvre son regard saphir, les joyaux ne deviennent plus que de simples pierres. Son corps s'affaisse enfin et elle tombe.

Une dernière fois, la fumée s'élève vers le ciel, guidant cette âme désormais libre.

La fin d'une vie, une page noire se tourne et une blanche la remplace.

Quand l'espoir a finir de se consumer, que nous reste t-il ? Les remords demeureront toujours plus douloureux que la mort.

Message de Kyoko Miya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Presentation de Kyoko ^^
» Kyoko Daidoji
» Miya, l'ange abandonnée ...
» Ton sang, tu me laisses le voir couler ?
» Je ferais n'importe quoi pour toi. [Kyoko]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Lavanville :: Tour Pokémon-