Le Deal du moment :
Oral-B Vitality Trizone – Brosse à Dents ...
Voir le deal
12.12 €

 
» (mission) il ne doit pas participer

Cori Cometti

Cori Cometti
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 729

Région : sinnoh
Ven 20 Mar - 20:48
(suite du topic avec Max.)

MEDERIC - Tu sais, je.

Le regard de Théo en dit long sur la trahison vécue ce soir. Il bouillonne de rage, ne cesse de faire les cent pas. Sa respiration est bruyante, sa mâchoire est serrée. Il se demande lequel des deux va être tué de ses mains en premier. L'inconscient, ayant mené sa douce au sein du Chaos et, partant, ayant pris le risque qu'elle soit, si ce n'est tuée, traumatisée par le milieu? L'impertinente séductrice, ramenant toujours ses lèvres délicieuses en cœur et charmant quiconque de céder à ses caprices?

THEO - Vous. Vous me faites. Vous êtes tellement si irresponsables, si.


En silence, Cori assiste à la scène. Elle essaie de ravaler ses larmes mais ne peut s'empêcher de revivre les instants dans la fosse, la peur de mourir pour une vulgaire rencontre et, surtout, le spectacle de gros beaufs prenant plaisir à imposer ce genre de combat.. Tape ou crève. La tête lui tourne mais elle ne doit pas se plaindre. Théo est fou de colère et, partant, en devient imprévisible. Qui sait s'il ne serait pas prêt à taper, à passer ses nerfs sur Médéric ou alors sur elle. Est-ce le traumatisme au sein du Chaos ? La situation actuelle ? Elle ne sait mais, derechef, elle se sent vulnérable. Faible en tant que femme autour de ces hommes. Elle voudrait être forte et s'imposer mais, par la force, elle pourrait être contrainte. Elle craint le pire. Elle craint l'abus sexuel. Elle tente alors de disparaître par son mutisme. Même sa respiration est à peine audible. Elle sait qu'elle doit se faire petite en attendant que les risques encourus soient digérés. Elle lance un regard à Médéric mais ce dernier applique la même stratégie qu'elle. Soumis au brun, ils attendent tout en espérant que la tempête passe rapidement.

Or, Cori apprend de cette expérience que Théo est rancunier. Ce salaud n'a pas digéré l'affront fait et reste persuadé qu'elle l'a provoqué. Malgré ses protestations, le brun ne change pas d'avis. Elle est une garce et, par son sourire ou plutôt ses fesses rebondies, elle pense mener tous les hommes à la baguette. Il n'en est rien. Il se plait à lui rappeler, à la rabaisser. Théo veut lui faire payer et, tant que cela reste dans le verbalement, Cori courbe l'échine. Ses entraînements avec Médéric ont été suspendus et, à présent, seul Théo s'occupe de sa formation. Elle n'a donc aucune raison de l'agacer davantage. Elle se plie à ses remarques, à ses exigences. Elle constate que leur niveau s'accentue au fur et à mesure, que les tâches sont de plus en plus précises. En ce sens, le brun souhaite absolument qu'elle gagne en souplesse, qu'elle puisse se mouvoir avec agilité et vitesse. Les parcours proposés sont ardus et nécessitent une force que Cori manque. L'escalade est progressivement imposé. Les refus opposés en raison du vertige n'ont rien changé. Elle doit s'y plier sinon elle crèvera en mission. Elle doit se contraindre sinon elle quittera la team et sera probablement tuée pour ne pas trahir ce qu'elle sait déjà. Elle ne peut s'empêcher de pouffer, prétextant ne rien savoir, mais se ravise bien assez vite devant les yeux noirs de Théo. Il ne blague pas, il ne blague plus depuis le Chaos. Cori s'efforce et pleure en silence lorsque le tournis la prend, lorsque ses muscles se tétanisent. Elle chute, hurle et voit la corde défilée à toute allure. Théo ne la retient qu'au dernier moment, toujours. La punition imposée est injuste et, bien souvent, Cori aurait envie de tout envoyer valser mais. Est-ce par sadomasochisme ? Est-ce en raison de l'attirance de la folie ? Elle se met à prendre goût à toutes tentatives de la rabaisser. Elle se met surtout à apprécier le fait de pouvoir se regarder dans le miroir, tous les soirs, et se dire qu'il ne l'aura jamais. Elle résiste, aussi étrange soit-il. Sans le savoir, elle devient une bonne recrue et un élément important pour un projet d'infiltration et d'évasion qui la dépasse pour le moment.

THEO - Je crois que nous allons tester tous tes progrès.

La journée a été longue en ce samedi. La sueur perle encore sur ses joues lorsque le brun l'informe d'une mission de dernière minute. Mission minable, mission pour les gueux et, partant, susceptible d'être réussie par la blonde. Il sourit en disant cela. Cori rêverait de lui en coller une. Elle nourrit cet espoir sans arrière pensée pour la douce, dans un contexte plus coquin pour la folie.

THEO - Suis-moi et prend Pola. J'espère qu'il n'est pas trop fatigué de la journée, vous allez devoir être efficace vite, très vite, sinon.

Phrase laissée en suspens et sourire moqueur, Cori a hâte de connaître les termes de la mission et d'en finir pour aujourd'hui.
mots = 843;
début de la mission www.
ACTION:
 



    (mission) il ne doit pas participer MuctjKc sign par milo jo ;
    call me puella gommetta bouletta.
    absence à durée indéterminée.

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 14176

Dim 22 Mar - 11:13
(mission) il ne doit pas participer 546
Doudouvet lvl 16 apparaît devant vous
stats:
 
_______

random dit que Polagriffe attaque le 1er.

(mission) il ne doit pas participer 614
Polagriffe lance chute de glace
(random 6, l'attaque passe)
(-156 PV) c'est super efficace !
(random 45, pas d'effet)
PV Doudouvet = 0/58

Doudouvet est KO !
Polagriffe gagne 1 pt d'xp
Lvl 40 0/3 > 1/3


________

Frank Pascal envoie Natu lvl 19 au combat
(mission) il ne doit pas participer 177

________

Récap
Mission en cours = www

PNJ
Doudouvet KO
Natu full pv

Cori
Polagriffe full pv


Un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 729

Région : sinnoh
Mar 31 Mar - 18:58
Elle tombe toutefois de haut en prenant connaissance des termes de la mission. Marchant dans la rue, les cols de leur veste rabattus sur leur gorge afin de protéger ces dernières, Cori et Théo filent comme deux ombres. Le brun lui a murmuré, s'interrompant à chaque personne croisée, l'objet de leur intervention. Ridicule, tel est le seul terme envisageable pour définir celui-ci.

CORI - Le gamin est trop nul, il a besoin que j'écrase son principal concurrent. C'est bien, ça? Risquer de se faire prendre juste pour cet enjeu là?
THEO, avec son sourire con - Ca serait honteux en effet. Mais, je sais que tu es plus douée que ça, non? Ne serais-tu pas un prodige, ressortant de la fosse sans même une égratignure?


Il ne sert à rien de parler. Théo tourne en boucle sur cet épisode fâcheux, traumatisant pour la blonde. Elle pense parfois au rouge, se demande s'il a enfin réussi à trouver ce qu'il cherchait. Elle doute toutefois. La paix intérieure, il est rare de la trouver au lever du lit, un beau matin. Elle-même désespère à pouvoir la rencontrer, la choyer un jour. Elle s'imaginait plus sereine en devenant prédateur plutôt que proie et constate, parfois avec regret, qu'un long chemin reste à parcourir.

CORI - Le passage est prévu pour quelle heure ?
THEO - La cérémonie commence dans trente minutes, nous devrions y être dans moins de deux minutes.


Respire, Cori, respire. Non mais vu l'enjeu tout pourri, elle ne va pas risquer de se faire prendre. Trente minutes, seulement, pour péter la face à Francky boy ?! Elle qui éprouve toujours des difficultés de coordination avec Pacco. C'est. C'est minable. Elle n'aura jamais le temps de bien agir, bien analyser la situation. Elle n'aura jamais. Tout cela pour que le minus dénué de talent d'un supérieur puisse briller ... Mais merde. Il va tout de même perdre le couillon. Quand le talent n'y est pas, il n'y est pas ! Quand tu es mauvais, tu le demeures sauf si tu bosses, sauf si tu t'élèves un peu et t'en donnes les moyens. Là, le gars préfère que son adversaire soit éliminé. Risible, aussi fourbe que les tentatives de Donna pour essayer d'écarter certaines concurrentes au concours de beauté. C'est. Ils mériteraient tous des claques, c'est dit.

THEO - Nous y sommes.

Cori s'immobilise, lève les yeux vers le bâtiment. Diantre, la salle de spectacle de Célestia est bondée. Bon nombre de personnes sont venues s'entasser dans ce lieu pour assister au concours de coordination. Certaines sont très probablement déjà dans l'établissement, d'autres ne disposant pas des meilleures places attendant encore à l'extérieur. A ces dernières, se mélangent les fumeurs profitant encore d'une dernière clope et ceux désignés comme les bobos, pour qui, être vus en extérieur s'avèrent fort cool. Cori se braque devant l'insouciance de ces gens. Elle ne digère pas l'inintérêt de sa mission.

THEO - Suis moi.


Elle se contente de coller le brun et tous les deux contournent la foule pour se rendre à l'arrière du bâtiment. Cori constate alors que le froid se fait plus présent et, au son d'un claquement de doigt, ressent cette fraîcheur directement en elle. Elle sait ce qui se passe. Les pouvoirs puissants de Warren ont été déployés. Dissimulés par ces derniers, les deux sbires sont à présent invisibles pour les autres. A eux de se mouvoir avec attention, de ne pas rentrer en contact avec d'autres personnes étant alors susceptibles de découvrir la supercherie.

Portant un doigt à sa bouche, invitant la blonde à se taire et à communiquer par geste à présent, Théo montre les portes arrières. Les techniciens, épuisés par le fait d'avoir déchargé et installé tout l'équipement nécessaire à un tel événement, profitent d'un moment de répit avant de devoir repartir de plus belles. La soirée est pourrie pour eux. Ils sont contraints de devoir supporter les crises de nerf de l'organisatrice du concours, les caprices de certains candidats et tous les aléas ne souhaitant que foutre en l'air l'équilibre tout trouvé. Certains évoquent justement les pires moments de leur carrière. Cori en capte des bribes lorsque, contournant le groupe afin de s'engouffrer dans l'établissement, elle s'approche dangereusement d'une des agents.

TECHNICIENNE - WOW ! C'était quoi ça?! J'en ai maaaaaaarre d'avoir froid. Je veux du SOLEIL !
TECHNICIENNE - Faut retourner bosser de toute manière, allez. C'est parti.


Les agents bougent et, très vite, le bruit des portes se refermant parvient aux deux sbires. Ces derniersi ont déjà parcouru le corridor. Le personnel remontant celui-ci, ils décident tous les deux de déguerpir rapidement. Ils bifurquent alors sur leur gauche et se réfugient dans une salle probablement réservée au personnel. Des restes de viennoiserie gisent sur la table tandis que le souvenir de l'odeur du café est encore suspendu dans l'air. S'ils recherchent les candidats, c'est sûr qu'ils doivent s'éloigner de ce lieu. Cori fixe alors le brun, dans l'attente d'une directive mais ce dernier, s'appuyant sur le plan de travail et croisant les bras, se contente d'observer la blonde en silence.

Comprenant alors qu'elle se retrouve livrée à elle-même, Cori veut s'assurer de la protection de Warren. Théo s'y oppose. L'ectoplasma ne saurait concentrer son pouvoir sur deux personnes en des lieux éloignés. Elle va devoir se dépatouiller toute seule. Il lui sourit avant d'imiter, dans un chuchotement, le bruit d'une horloge. La blonde se mord l'intérieur de sa bouche. Elle serre, fort, à s'en faire mal. L'abruti, l'abruti. Elle aurait dû être insolente au Chaos, elle aurait dû aller dans la fosse et qu'importe la manière dont elle serait ressortie. Elle aurait dû désobéir davantage. Le brun perçoit sa colère et, décidant de l'enfoncer davantage, lui indique que quinze minutes seulement sont mises à sa disposition. Et encore, elle devra penser au temps nécessaire pour pouvoir revenir. Cori quitte alors la pièce sans cérémonie. Elle sent le froid s'estomper au fur et à mesure qu'elle s'éloigne de la cachette de Théo. Ressentant la chaleur du lieu, elle sait qu'elle est à présent visible de tous. Plus le temps de douter.

Passant devant une pièce réservée à l'infirmerie, Cori s'aventure à passer la tête dans l'encadrement de la porte. Deux personnes sont actuellement au fond de la salle, le rideau de consultation ayant été tiré et la conversation parvenant aux oreilles de la blonde. Agissant sans bruit, celle-ci tend rapidement le bras en direction du plan de travail où sont posés les équipements de première nécessité. Elle dérobe ainsi un masque de protection et le place sur le bas de son visage. Dissimulée son visage, s'assurer l'anonymat avec les moyens du bord. Elle file, essayant d'adopter une démarche naturelle pour ne pas éveiller les soupçons. Elle s'enfonce davantage dans l'établissement tout en serrant le badge volé à la ceinture de la technicienne dont elle s'est rapprochée tout à l'heure.

mots = 1218;
mission en cours www.
ACTION:
 



    (mission) il ne doit pas participer MuctjKc sign par milo jo ;
    call me puella gommetta bouletta.
    absence à durée indéterminée.

Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 14176

Ven 3 Avr - 14:59
(mission) il ne doit pas participer 177
Natu niveau 19
stats:
 
____

(mission) il ne doit pas participer 177
Natu lance onde folie sur Polagriffe
(il devient confus !)
(random 2, pour 2 tours !)

(mission) il ne doit pas participer 614
(random 95, il attaque) (random 89, l'attaque passe)
Polagriffe lance chute de glace sur Natu
(-144 PV) c'est super efficace !
(random 88 : pas de cc)
PV Natu = 0/60

Natu est KO !
Polagriffe gagne 1 pt d'xp

Mission terminée !
Vous remportez un kit soin statut (2 Antidote, 2 Anti-Para, 2 Anti-Brûle, 2 Anti-Gel, 2 Réveil)


Un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Cori Cometti

Cori Cometti
Sbire Rocket

C-GEAR
Inscrit le : 19/11/2017
Messages : 729

Région : sinnoh
Ven 3 Avr - 22:50
Quinze minutes et encore, les artistes seront nécessairement invités à se préparer plus tôt pour vérifier tous les équipements et les installations. Dix minutes et encore, elle doit pouvoir s'échapper sans éveiller les soupçons. Cinq minutes pour finalement trouver un type dont elle ignore la face et la lui fracasser proprement.

Cori s'engouffre sans réellement savoir où aller. Désespérée, elle sent les larmes monter et sa lumière interne vaciller. Ce n'est pas la folie qui se manifeste mais le serpent. Il semble vouloir la guider, prétend pouvoir retrouver la trace de Francky Pascal. Elle est folle, complètement folle à lier. Comme si elle pouvait avoir ce don, cet instant animal caché en elle. Elle a envie de tordre le cou du reptile tandis que son intuition l'invite à attendre. Elle ignore où elle doit aller. Autant prendre le temps d'écouter les sons, les échanges s'apparentant davantage à des ordres hurlés dans tous les sens dont l'un lui parvient très nettement. Voir si Franck Pascal est revenu de l'infirmerie. L'abruti. Les agents râlent, à croire que cet hypocondriaque a bassiné tout le monde auparavant. Cori se rapproche des protestations. Les techniciens ne veulent pas s'en occuper, ce gamin pourri gâté ne veut que de l'attention. Il sera au rendez-vous et à l'heure. Cori se porte toutefois volontaire pour le retrouver. Personne ne fait gaffe à elle, tous au contraire s'éloignent comme si le problème Pascal était réglé et qu'ils n'en seraient pas plus concernés. Coup de poker. Soit le gamin est toujours en train de conter ses maux, a priori, imaginaires au médecin, soit il est retourné dans la nature. Lancement dans dix minutes. Cori n'a plus le temps. Elle s'élance telle une lionne vers l'infirmerie. Elle connait le chemin, elle en vient justement. A l'encadrement de la porte, elle ne perçoit plus de son. La doctoresse est seule, attablée et apparemment blasée. Elle marmonne qu'elle ne mérite pas cette affectation, qu'elle gâche son savoir.

CORI, montrant son badge - Excusez-moi, docteur. Avez-vous vu Franck Pascal, il est attendu sur scène.
MEDECIN, portant la main à son visage - Ne l'ai-je pas trop vu, telle est plutôt la question. Il doit être retourné dans sa loge, au bout là.


Elle désigne l'angle gauche du couloir puis, se relevant, prétend avoir beaucoup de boulot. Cori ne se fait pas prier. Elle remercie le soignant pour les indications et file avant d'être dévisagée. Toutes les personnes présentes semblent relativement ennuyées par l'événement que personne ne souhaite vouloir faire attention aux autres. Les choses doivent se terminer et vite. Tant mieux pour Cori qui est à présent dans la même optique. Elle remonte rapidement et prend soudainement conscience de l'absence de système de surveillance dans ce secteur. Cela l'arrange, elle n'a encore aucun moyen de lutter contre leur présence.

Lorsqu'elle tourne à gauche, elle surprend une personne quittant justement sa loge.

CORI - Mr PASCAL?
FRANCK PASCAL - Quoi?


Oh, le grand p'tit con en effet.

CORI - L'organisatrice souhaite que je rectifie votre coiffure à la suite de votre passage à l'infirmerie et...
FRANCK PASCAL - Mais qu'est-ce qu'ils ont tous avec mes cheveux ! Ils sont très bien, non?


Cori n'a pas le temps de répondre que l'hystérie du gamin prend le dessus. Étrangement, la blonde trouve ses changements d'humeur aussi fascinants que beaux.

CORI - Laissez donc, c'est l'histoire de quelques secondes.


Le gamin hausse les épaules, tourne le dos à la blonde et rouvre sa loge. A peine la porte est-elle entrouverte que Cori agit. Elle invoque Polarhume, lui ordonne de rester derrière elle. Ils pénètrent tous les trois dans la pièce sans que le Francky boy se soit soucié de la présence du pkmn de type glace. Cori jette un coup d'oeil sur les murs : aucune caméra de sécurité n'est installée. La vie privée des candidats est protégée.

FRANCK PASCAL - Faites vite, je ne veux pas rater la cérémonie surtout que je passe en premier. Quelle chance, je vais éblouir tous les autres candidats qui seront davantage stressés, paniqués et mauvais !

Il éclate de rire, portant encore moins d'attention à la blonde. Cette dernière en profite pour agir.

CORI, dans un murmure - Fléau, puissance minimum.

Le polarhume ne cherche pas à comprendre. Il bondit, son reflet apparaissant alors dans le miroir de la coiffeuse faisant enfin taire l'indésirable. La poigne s'abat, la tête du gamin tombant lourdement sur le côté. Assommé, d'un coup net et précis, Franck Pascal glisse de son siège, penchant sur le côté droit. Peu habituée à agir de la sorte, Cori a le réflexe de vérifier le pouls de sa victime. Celui-ci est toujours aussi régulier. L'attaque est seulement accompagnée d'une perte de conscience et tant mieux. Combien de temps toutefois avant que ce dernier se réveille? Elle ignore et ne peut attendre pour s'assurer qu'il sera toujours hors d'état de concourir d'ici son temps de passage. Elle ne peut d'ailleurs attendre plus longtemps. Constatant le smartphone du candidat sur le plan de travail, elle fait chuter celui-ci au sol à l'aide de son avant-bras et invite le polarhume à user encore de son attaque pour empêcher tout moyen de communication en cas de réveil prématuré.

Laissant Franck Pascal et son smartphone sombrer, Cori se dirige vers la sortie, l'ourson polaire sur ses talons. Dos plaqué contre la porte, elle lui demande d'user de son offensive chute de glace afin que des pics suffisamment épais bloquent le seul accès de l'intérieur. L'action est réitéré jusqu'à ce que la loge disparaisse du champ de vision de la blonde et que l'espace entre la glace créée et le mobilier soit moindre. Peinant d'ailleurs à trouver la poignée, elle tourne celle-ci et, le plus rapidement possible, s'extrait de la pièce avant de refermer la porte sur le bordel créé. Elle croise le regard de son ourson polaire lequel, habitué par cet exercice, gèle le système de fermeture et d'ouverture de cette issue. Aussi éphémères soient ces procédés, la glace finissant tôt ou tard par fondre, ils auront l'intérêt de freiner la sortie de Franck Pascal tout en laissant le moins de trace possible.

La neutralisation accomplie, Cori ne parvient pourtant à sourire. Elle doit à présent s'enfuir et vite. Rebroussant chemin, elle ne peut s'empêcher de faire de grandes enjambées afin de retrouver le plus rapidement possible Théo.



    (mission) il ne doit pas participer MuctjKc sign par milo jo ;
    call me puella gommetta bouletta.
    absence à durée indéterminée.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Célestia-