Le deal à ne pas rater :
Bon plan ASOS : code promo de 10%
Voir le deal

 
» La Team quoi ? C'est un boys band ?

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Dim 16 Fév - 17:32
— Bienvenue à Kantô, Georges.
— Je... Quoi ? ... Comment ça se fait que... Hein ?!
— Nous sommes arrivés Georges.
— Mais qu'est-ce que tu fais ici ?

Elle rit tandis que j'émergeais doucement, tandis que mes idées se remettaient en place. Nous étions dans un avion et nous venions d'atterrir. Laetichat et moi même faisions un crochet par Kantô après nous êtres rendus à Kalos. Nous avions volé de nuit et ne restions que pour la journée, car dès le lendemain, je devrais rentrer au culte - mais cette partie, elle ne la connaissait pas, bien entendu.

Il devait être neuf heure lorsque nous sommes descendus de l'avion, nous avons dès lors enchaîné avec le métro pour nous éloigner du centre ville. Nous n'allions pas très loin et ferions le trajet elle sur son Lackmécygne et moi sur son Bekipan.

— Pourquoi on s'envole pas d'ici du coup ? demandais-je tout en essayant de ne pas être trop proche de qui que ce soit... L'homme derrière moi sentait étrangement fort.
— Azuria est une métropole de catégorie 3. Il est interdit de voler à dos de pokémons dans ces villes - sauf cas particulier comme les ambulanciers ou encore les policiers - pour ne pas surcharger le trafic aérien. La voix toujours claire et le regard perdu lorsqu'elle m'explique quelque chose, Laetichat me donne souvent l'impression qu'elle est entrain de lire ce qu'elle me raconte.
— Et... Euh... On va où au fait ?

Elle me regarda quelque peu exaspérée : cela devait être la cinquième fois qu'elle me le disait en une semaine. Elle soupira et me rappela que nous allions à la Villa de Léo, une célébrité dans la sphère scientifique puisqu'il avait théorisé et inventé le stockage de pokémons. C'était elle qui le rencontrerait, car elle avait besoin de ses conseils et de son soutien pour son projet actuel. Si le Grand Léo approuvait sa démarche, alors elle aurait moins de soucis à ce faire quant au recrutement de ses futurs collègues.

— Et comme il va s'agir d'une conversation ultra technique et très loin de ton niveau de compétence, toi tu vas visiter le parc qui se trouve derrière la villa. Il y a en ce moment une exposition photo prise par Violette, la championne de Neuvartault, mais tu en sauras plus une fois sur place.

Une petite demi-heure de vol plus tard, nous y étions. Elle m'annonça qu'elle en aurait probablement pour quelques heures et que nous nous retrouverions probablement pour manger.

— Rassures-moi, tu as encore de l'argent ?
— Bah... Euh... Oui.

Ainsi rassurée, elle m'annonça que nous discuterions de la visite dans l'après-midi, etc.
Désormais seul, j'ai rapidement traversé le hall de la villa : l'exposition était en extérieur. Devant les portes arrières se trouvait une pancarte avec sur la droite une photo d'une jeune femme blonde, très certainement Violette, la photographe, et sur la gauche d'un texte écrit dans plusieurs langues, dont le braille... Cet état de fait me fit sourire : qu'est-ce que des aveugles pourraient bien faire à une exposition photographique ? M'enfin. Le texte racontait, en somme, ceci :

Violette a écrit:
Bonjour et bienvenue à mon exposition photo.
Je suis Violette, la championne de l'arène de Neuvartault. Comme vous le savez sûrement, je suis loin d'être la plus grande photographe de la planète, mais je n'ai su refusé la proposition de Léo. Suivez le trajet que nous vous avons proposé au sein du jardin pour observer la vie de mes petits amis les insectes.
Vous remarquerez qu'il y a quatre espaces distincts. Il y a une raison derrière, mais je vous laisse la deviner !
Bonne visite, et bonne journée !

Je suis sorti dans le fameux jardin une fois le texte lu. C'était une haie épaisse et verdoyante qui cernait les quelques trois cent mètres carrés qui composaient le premier jardin. Ce premier jardin semblait connecté à d'autres par des genres de tunnels floraux très agréables au regard.
J'ai rapidement remarqué deux choses : je n'étais pas le premier arrivé malgré qu'il ne soit que dix heure, et de nombreux pokémons insectes - probablement ceux de la championne et de Léo - circulaient entre les photos, accompagnaient les visiteurs, discutaient entre eux. Ce fut un Coxyclaque qui, dès qu'il me vit, m'invita à le suivre. Ici la photo d'un Mimitoss entrain de faire sa toilette, photo à côté de laquelle se tenait un fier Aéromite ; là deux insécateurs entrain de se battre.

Tandis que nous progressions pour rejoindre le second jardin, et que le Coxyclaque m'invitait à bien observer une photographie, je remarquai que certaines personnes étaient bizarres... Déjà il y avait cette fille avec les cheveux roses, pour commencer... M'enfin, mieux vaut ne pas trop juger étant donné que je porte moi-même en permanence le keikogi du culte, ma veste de kimono bleue à nuages et mon masque de feunard derrière la tête...

Non, le plus étonnant, c'était ces quelques cinq ou six personnes qui, le regard fuyant, semblaient observer les autres gens, les potentielles issues, etc. Ce qui me marqua le plus, c'est qu'ils encadraient en quelque sorte l'exposition... Un peu comme nous autres, à la quatre, lorsque nous nous entraînions contre la Vecteur Frills et que nous devions la surprendre ou lui dérober quelque chose... Ils se regardaient peu, mais il me semblait qu'ils échangeaient des signes. C'était un peu étrange quand même. M'enfin, ça n'était pas à moi de m'en inquiéter, n'est-ce pas ? Qu'est-ce qu'un gosse de la campagne, un gamin qui a toujours vécu dans une secte, pouvait bien comprendre au monde du dehors ? Hein ?
Bah ouais, rien, je suis d'accord. En tout cas, c'est ce que je me suis dit.

— MESDAMES ET MESSIEURS, SBIRE LOCKTARTE DE LA TEAM ROCKET, CECI EST UN BRAQUAGE.

Ah.


La Team quoi ? C'est un boys band ? Miniature_390_XY La Team quoi ? C'est un boys band ? Miniature_322_XY La Team quoi ? C'est un boys band ? Miniature_077_XY
La Team quoi ? C'est un boys band ? Miniature_104_XY La Team quoi ? C'est un boys band ? Miniature_546_XY
Georges parles en #cc66cc
Sprite par @Abigail Fitzpatrick
Revenir en haut Aller en bas

Molly Strauss

Molly Strauss
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/11/2019
Messages : 521

Région : Kantô
Mer 4 Mar - 17:24
« B attend moi! »

Inutile de crier, le pokémon s’échappait vers l’avant sans écouter sa maîtresse, enfin, partenaire. Celle-ci, assise plus tôt sur un banc pour déguster un sandwich, s’activait à suivre les pas de son Herbizarre. Son sac à moitié ouvert pendait sur une épaule, tandis que ses deux mains étaient occupées par une bouteille d’eau et un pain fourré de thon émietté. Molly tentait de garder l’équilibre avec ses accessoires, mais surtout, elle tentait de garder un œil sur mister B, déjà trop loin pour ses prunelles. Ce n’était pas commun qu’il agisse ainsi, habituellement il fouinait un peu partout, mais s’aventurer ici? C’était la seconde fois. La première, cela avait mené le duo à rencontrer Kaktus. Cette fois-ci, qui allaient-ils rencontrer?

Molly fit une pause de quelques secondes pour ajuster son sac et y ranger son eau. Elle reprit sa course en écoutant les cris de son pokémon. Il répétait en boucle le nom de son espèce, attirant les regards de… de beaucoup de gens. Ah ouais, ceci n’était pas un coin comme les autres. La dresseuse prit le temps de regarder autour d’elle et remarqua qu’elle était coincée dans une exposition de photos. Les œuvres attiraient l’attention de plusieurs habitants, et probablement visiteurs aussi. Des pokémons se promenaient et partageaient quelques mots et photos avec ceux qui le souhaitaient. La rose se croisait les doigts pour ne pas avoir dérangé l’évènement, mais le peu de regard qu’elle recevait, la rassurait. Bon… où était B?

« Herbizarre ~ »

Hein? Oui, c’était bien lui, mais sa voix ne chantait pas la joie et l’excitation.

« Herbizarrrreeee. »

B…?

Molly observait le sol et entre les jambes des visiteurs. Elle ressemblait à une fille un peu dérangée, ou perdue, c’était au choix. Finalement, en longeant une haie de quelques mètres, la rose trouva son fidèle partenaire, mais dans un état particulier. L’herbizarre avait des coeurs et des étoiles dans les yeux, il observait une coxyclaque qui volait autour de lui. Oh, Mister B tentait de la séduire! Molly plaqua une main contre sa bouche pour ne pas éclater de rire. Elle reculait de quelques pas pour laisser son pokémon charmer l’insecte. Ils semblaient se comprendre, et la coxyclaque se rapprochait peu à peu, timide, mais intéressée. Bientôt, ils se frottaient mutuellement la tête, comme s’ils concluaient leur amour. Bon sang, c’était si beau!

Molly souriait et sortait son portable pour capturer quelques photos. Elle ne remarquait pas les étranges personnages qui se promenaient, mais une voix attira toute son attention. Team Rocket. Braquage? Molly perdit son sourire, et pour la même cause, Mister B freina son élan de séduction pour se tourner vers sa partenaire. La coxyclaque s’approchait du duo et s’installait sur le dos du herbizarre, croisant ses jambes et inclina légèrement sa tête vers la gauche en signe de questionnement. La rose voyait rouge.

Il y avait beaucoup trop de monde pour risquer une attaque, blesser des innocents seraient une mauvaise idée pour sa future réputation. Mais alors, comment arrêter ces minables de Rocket? Un bref balayage visuel l’aida à repérer quelques potentiels alliés. Bon, elle se fiait surtout à leur tenue excentrique et peu discrète pour conclure qu’ils étaient des dresseurs. Proche d’elle, se trouvait un jeune garçon à l’allure mystérieuse. Elle ne reconnaissait pas le logo sur son kimono, mais elle pouvait parier son équipe qu’il n’était pas d’accord avec cette situation. Bon… probablement que personne n’était positif face à ce braquage, mais ce n’était pas l’important. Molly lui attrapa rapidement la main et l’attira dans un buisson. Les deux pokémons amoureux suivirent sans faire un bruit et s’installèrent entre le garçon et la rose. Ce n’était pas la méthode la plus délicate pour discuter avec quelqu’un, mais elle n’avait pas le temps de perdre une seconde.

« Tu n’as pas l’air de paniquer comme les autres, je présume que tu es un dresseur courageux. » murmure-t-elle en dégageant quelques feuilles pour voir la scène de l’autre côté. Les sbires n’agissaient pas. « tu savais pour cette attaque? »

Molly l’observait du coin de l’oeil.

« Je ne vois pas en quoi des photos les intéressent, mais je présume que c’est l’évènement et la presse qui les attirent. Toujours une option alléchante pour apparaître dans les journaux. »

Ses canines s’attaquèrent à ses lèvres pour tenter de calmer la colère qui jouait sur ses cordes. Sa haine pour la team rocket s’amplifiait à vu d’oeil. Leur but était ignoble, ainsi que leur façon d’agir. Ils s’en foutaient des pokémons et des civils. L’important était la gloire et la réussite. Molly était prête à commettre l’impossible pour les éliminer un à un. Leur mort serait un soulagement pour ce monde. Tss, ils ne méritaient pas d’exister.

« On va les détruire. T’es partant? » elle marqua une pause. « t’as pas le choix. »



La Team quoi ? C'est un boys band ? DK8c7Zx
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» [UPTOBOX] Fanboys [DVDRiP]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Azuria :: Routes 24 & 25-