-28%
Le deal à ne pas rater :
Smartphone HUAWEI P30 lite Noir 128 Go
265 € 369 €
Voir le deal

 
» [modéré]Sous le sommet du monde

Makev Strauss

Makev Strauss
Modo Jeux & Ethologue

C-GEAR
Inscrit le : 14/03/2016
Messages : 1078

Région : Kantô - Alola
Jeu 6 Fév - 0:52
L’air était frais. Le chemin s’élançait dans une nature presque vierge. Peu de gens avaient emprunté cette route depuis la fin de l’hiver. On n’osait pas encore sortir de chez soi. L’herbe avait cette couleur verte de renaissance. L’odeur de l’hummus pouvait emplir les narines des êtres sans difficulté. Le sol se regorgeait de l’eau nécessaire à la vitalité de l’endroit. Une seule petite pancarte brisait la pureté du chemin. Elle indiquait la route qui menait vers une montagne. Cet unique mont en avant d’un paysage marqué par la chaine de montagnes au nord de la région de Kantô. Il y avait encore des valons à traverser pour se rendre jusqu’à elle. La forêt entourait, comme bienveillante, le sillon creusé par les nombreuses personnes curieuses. Il n’y avait aucun vent. Le temps semblait arrêté et plus on avançait, moins on n’avait l’impression d’un jour atteindre notre but. Son sommet ne faisait que grandir. On voyait les arbres changer sur son flanc pour devenir une pointe de neige à sa pointe.

«Te revoilà!»

Le jeune homme était plutôt content de se retrouver ici une nouvelle fois. Une curiosité le poussait à toujours découvrir davantage de tunnels dans cet endroit particulier creusé par la fonte et les Pokémons sauvages. Il en avait exploré les entrailles, traversé d’un bord à l’autre pour finalement organiser une expédition de sauvetage suite à la découverte d’un récent éboulement. La première fois, il n’était qu’un débutant qui ne souhaitait que des vacances, rêvant de liberté sans prise de tête. Il avait fui les opinions familiales pour se heurter à la vie ici et là. Depuis, il avait parcouru des miles et des miles sans se retourner. Il avait rencontré bien des gens, développé d’autres liens, capturés bon nombre de Pokémons, sauvés d’autre. Par-dessus tout, il avait obtenu assez de badge pour prouver qu’il avait un intérêt dans ce monde mystérieux. Il regarda la majestueuse montagne qui se dressait bien droite devant lui. Il souriait. La nostalgie le prenait un peu, Togepi sur ses épaules qui cherchait un peu d’attention.

Contrairement à ses débuts, cette fois-ci il appréhendait la montagne avec un nouveau but. Depuis, il avait avancé dans son rôle. Ses intérêts s’étaient tournés vers un métier, une véritable vocation qui exigeait de lui l’exploration de lieux inédits, l’observation de spécimens et la recherche de terrain neutre où les Pokémons vivaient encore simplement sans être dérangé par l’homme. Il comptait respecter ses engagements. Il n’aurait jamais cru que la reconstruction de commerces et creuser pour remplir des poches de sable allait lui débloquer une telle opportunité.

Encore mieux, il se sentait toujours aussi libre. Il avait acquéri de la confiance et se sentait bien dans son nouveau rôle. C’était l’endroit où il avait décidé de mener ses premières expéditions. Il connaissait déjà une partie du terrain, mais il ignorait encore d’où était arrivé Mélofée. Sous les paroles bienveillantes de ses mentors, il avait planifié son voyage avec certaines indications. Il souhaitait se glisser dans des endroits qu’il n’avait pas encore vus. La montagne était assez gigantesque pour lui permettre de la découvrir encore. Les surprises étaient nombreuses sous sa croute. Il le savait et cette sensation le faisait vivre. Il ne se doutait pas encore combien ce choix lui serait bénéfique. Il allait pouvoir se ressourcer dans ces lieux. Il en avait envie. Il pouvait le faire. Personne ne l’arrêterait.

Gardant un bon rythme, il se rendit au pied du Mont Sélénite. Il perdait de vu le sommet qui semblait avoir le soleil en sa tête. On aurait pu penser à un présage. Cette pensée effleura son esprit et il rit. Heureux, il chercha l’entrée principale, cette grotte que plusieurs dresseurs passaient, obligés. Le trou semblait aspirer l’extérieur, vous invitant à entrer…ou vous foutre la trouille. Le jeune homme trouva des traces. Elles n’étaient pas fraiches, mais assez creuser pour savoir que le sol boueux avait été détrempé il y a quelque temps. Il pouvait se heurter à des zones inondées. C’était sa plus grande crainte. Il détestait l’eau. La peur de s’étouffer ou de se faire humilier le bloquait souvent.

Conscient des dangers, le jeune explorateur sorti sa lumière frontale. Il fit place à son plus fidèle compagnon de voyage; Citrius. Le Sablaireau avait évolué sous ce mont et avait participé de près ou de loin aux autres recherches. Il pouvait se diriger dans le noir. Ses capacités étaient plus faibles que les Rototaupes, mais il se débrouillait pour suivre la voie. Rapidement, son Pokémon commença ses recherches. Il l’avait surnommé ainsi à cause de sa curiosité envers les baies. Il dénichait chaque fruit d’une manière déconcertante. Le dresseur en était jaloux, bien qu’il en profitât. Alors qu’il voulait s’enfoncer dans les tunnels, son Pokémon en décida autrement.

«Cit? C’est par ici qu’on doit aller. Revient! Rah!»

Il éteignit sa lampe et poursuivit son Pokémon qui avait choisi une autre route. Il ses décida de profiter de ce premier écartement pour découvrir les alentours. Les Pokémons ne viendraient pas par cette entrée. La fréquentation pouvait être dangereuse pour eux. Il y avait surement d’autres places à découvrir. Pour cela, le Pokémon pourrait sans doute l’aider. Curieux lui aussi, il commença son ascension légère sur les traces de son ami.

Modération:
 


[modéré]Sous le sommet du monde King-of-the-hill2[modéré]Sous le sommet du monde KxJPtb7
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12785

Ven 7 Fév - 10:19
Sablaireau lance coupe et trouve une Baie Micle !



[modéré]Sous le sommet du monde 74
Un Racaillou lvl 10 apparaît !

Que voulez-vous faire ?


[modéré]Sous le sommet du monde Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Makev Strauss

Makev Strauss
Modo Jeux & Ethologue

C-GEAR
Inscrit le : 14/03/2016
Messages : 1078

Région : Kantô - Alola
Sam 8 Fév - 16:53
Le sentier n’existait pas. La nature se créait peu à peu en effaçant l’hiver qui était disparu. Il essayait d’éviter les nouvelles pousses. C’était plutôt difficile dans le contexte où tout voulait faire sa place et grandir, survivre. C’est en quelque sorte la pensé générale de tout être vivant. Les souvenirs de cet endroit lui revenaient alors qu’ils marchaient. Ça semblait si lointain et pourtant comme si c’était hier. Il était content d’avoir sauvé autant de vies dans les profondeurs de cette même montagne. Il avait un lien particulier avec celle-ci. Son véritable défi de dresseur avait débuté quelque part à l’intérieur. C’était un moment aussi où il pensait qu’être ranger pouvait devenir une option. Il sourit. Sa passion envers les Pokémons n’était pas aussi puissante. On lui avait dicté les rôles et on avait tenté de le convaincre de les rejoindre. Les missions l’avaient effrayé. Il voyait, à cette époque, un bri de sa liberté propre. Il jonglait déjà difficilement avec un son statu de base. On le questionnait souvent sur son avenir. Comme si quelqu’un était seulement son métier. Il avait cette sensation depuis bien longtemps grâce à ses parents. C’était ce qu’il avait fuie. Maintenant, sa vision était différente. Il avait voyagé suffisamment pour se poser et continuer son exploration, mais d’une façon tout à fait légitime et contrôlée. Son père n'en était pas heureux, sa mère avait une marque de déception au visage et sa sœur le reniait. Il n’y avait rien de particulier dans leur attitude. Ils avaient toujours agi ainsi à son endroit. Seule sa cousine pouvait légèrement comprendre qui il était au fond. Elle le voyait quand même comme le plus stupide de la cohorte.

Les rayons du soleil étaient puissants. Le soleil de midi lui obligeait à se couvrir les yeux pour ne pas être aveuglé à chaque branche. Sa tête était préparée à se plonger dans un noir pénétrant durant des heures et non prendre le grand air en pleine nature extérieure. Le calcul dans le changement ne fut pas très rapide dans son cerveau. Il devait s’adapter à ce changement ou être condamné. Perdu dans ses pensées et son passé, le jeune homme avait perdu de vu son Pokémon qui avançait rapidement, le nez contre le sol à chercher quelque chose qui avait une odeur particulière. Autant continuer l’exploration. Sablaireau était amplement capable de survivre à si peu dans un univers qu’il connaissait. Le dresseur n’était aucunement inquiet par la disparition.

Cherchant un signe de Dardagnan ou de Roucool quand même présent dans cette partie du monde, il se tordit la cheville dans une crevasse. Makev tomba sur sa hanche et se massa rapidement les tendons. Il y avait une sorte de douleur vive qui allait probablement passer rapidement. Pour le moment, c’était souffrant. Si au moins sa malchance s’arrêtait qu’à ce petit contretemps. Seulement, il n’était pas le seul impliqué dans la chute. Togepi s’était arraché du harnais qui le maintenait solidement au sac. Avec le choc, il roula un peu plus loin. Vu son apparence de Pokémon bébé, on aurait pu croire qu’il allait pleurer doucement à cause de la peur. Et non! Ce petit prétentieux était seulement en colère et décida de partir lui aussi en aventure, mais dans une direction contraire pour bouder. Incapable de se relever, le jeune homme dû réfléchir rapidement pour ne pas perdre la trace du dernier.

«Reste ici Mei. Je te demande de revenir tout de suite.»

Il soupira. Il fouilla dans sa poche, tenant sa cheville de l’autre main. Il se saisit de la Pokéball d’un de ses coéquipiers et l’envoya dans les airs. Son Roucoups, fidèle allier, apparu. Son rôle était normalement clair. Il servait beaucoup pour la recherche et l’orientation et il en était fier. Maintenant habitué à ce genre d’intervention, surtout depuis que Togepi s’était joint à l’aventure, le Roucoups commença son gardiennage pendant que son dresseur s’en remettait.

Fâché d’être tombé aussi rapidement, il fouilla autour de lui le dit trou. Ce genre de renfoncement pouvait avoir plusieurs significations : la présence d’une faille vers les sous-sols, terrier d’un Pokémon, présence de matériaux en décomposition qui a créé une bulle de décomposition ou une dizaine d’options supplémentaires. Conscient que rien ni personne n’était encore en danger, il prit le temps de vérifier cette chose en question. Les feuilles à cet endroit étaient brisées. Ce n’était pas leur position initiale. Il faut dire aussi que le trafique dans la forêt pouvait varier. Mais en regardant de près, la boue relevée n’était pas complètement sèche comme celle un peu plus loin. Il venait de trouver quelque chose.

«Pidge? Ramène Togepi. J’ai trouvé quelque chose d’intéressant.»

Capture:
 



[modéré]Sous le sommet du monde King-of-the-hill2[modéré]Sous le sommet du monde KxJPtb7
Revenir en haut Aller en bas

Mister J

Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13249

Lun 10 Fév - 14:02
[modéré]Sous le sommet du monde AGyntbz

Vous lancez une pokéball sur Racaillou !
.......:
 

Que voulez vous faire Dresseur Makev ?


[modéré]Sous le sommet du monde Ae5rm0Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Makev Strauss

Makev Strauss
Modo Jeux & Ethologue

C-GEAR
Inscrit le : 14/03/2016
Messages : 1078

Région : Kantô - Alola
Lun 10 Fév - 18:01
Le Roucoups zigzagait entre les branches des arbres encore nues. Il déployait joyeusement ses ailes, content de vivre ce petit moment de liberté. Il avait déjà perçu sa petite cible. Le blanc clair de l’oeuf n’était pas si difficile à trouver sur une couche sombre de terre et de feuilles en décomposition. Il se posa sur une grande branche assez solide pour supporter son poids et surveilla de loin le petit Pokémon qui s’en allait en direction opposée. Il aimait son rôle de gardien et de chercheur. C’était suffisant pour satisfaire sa soif de curiosité. Il pouvait continuer de voler en attendant que son dresseur ne décide de faire autre chose. Le Pokémon entendit son ordre. Il se plaça en bougeant ses épaules doucement tel un chasseur aux aguets. Soudainement, il plongea en direction du petit Togepi et s’en saisit dans ses serres. Ce dernier tenta désespérément de rugir pour se libérer. Cette faible attaque n’heurta pas l’oiseau qui volait sans se méfier de la petite chose sous lui. Il le déposa lentement dans les bras du dresseur qui était toujours assit au même endroit.

«Il y a une trace ici. C’est la seule.»

Souriant, il savait exactement à quoi s’en tenir. Il avait vu plusieurs Racaillou dans le coin et il en avait même capturé. En suivant cherchant une autre trace, il pourrait sûrement découvrir une entrée alternative et probablement plus haute en montagne. Il avait espoir de tomber sur un nouvel espace et observer un groupe de cette espèce. On pouvait surtout voir des Nosferapti et des Paras. Du moins, c’est ce qu’il avait vu l’an passé. Maintenant, il pourrait peut-être voir autre chose. Les éléments avaient pu perturber une espèce ou une autre. Confiant, il se releva. Sa cheville le faisait souffrir, mais il avait vécu des blessures plus impressionnantes. Il pouvait tolérer la douleur. Son esprit fonctionnait à toute vitesse et il n’y avait pas d’espace pour se plaindre. Ses premiers pas n’étaient pas sans douleur. Il se répétait qu’il pouvait le supporter. Debout, il pouvait aussi regarder autour si il ne pouvait pas apercevoir une autre trace semblable. Les Racaillou avançaient en flottant majoritairement, se posant de temps en temps ou laissant leur bras effleurer le sol. C’était sa meilleure chance de pouvoir en trouver un. Il devait regarder des traces sur une longueur d’environ un mètre. Il regrettait un peu de ne pas avoir emmené son propre Racaillou. C’était Golem qui avait fait sa place dans son choix. Ce dernier ne pourrait pas facilement bouger par ici sans tout briser. Makev avait quand même un peu de respect pour l’environnement. De plus, il ne voulait pas encore se faire voir ni entendre. C’était un peu raté avec le coup de Togepi, mais cette petite crapule ne voulait pas entrer dans sa Pokéball. Un jour, il allait se concentrer et le convaincre de le faire. Pour le moment, chaque tentative s’est soldée avec un échec lamentable et des pleurs durant au moins deux jours. La méfiance s’était accrue avec le temps et le Pokémon faisait ce qu’il voulait.

En cherchant les traces des Racaillous, Makev tomba sur celles de son Sablaireau. Ce n’était pas si compliqué. Les griffes de son Pokémon laissaient de longues lignes parallèles et de petits renfoncements. Ses recherches devaient bien aller. Il n’avait pas encore entendu d’autres sons de combats entre-temps. Il désespérait un peu de trouver une autre piste à suivre.

Il prit place sur un rocher. Les flancs de la montagne en était parsemé. Derrière lui s’élevait une grande paroi rocheuse. Le jeune homme se retenait de sortir son équipement et placer des chevilles d’escalade pour grimper plus rapidement. Il observa le mur de roche de façon plus attentive. Les stries visibles pouvaient indiquer l’effritement rapide du mur. Il voyait pourtant quelques endroits espacés qui pouvaient lui servir pour se hisser ou placer une corde solide. Pensif, il massa encore sa cheville. Il vit une ombre à ses pieds. Il leva les yeux rapidement et fondit en voyant son Pokémon, le Sablaireau, lui rapporter une autre baie. Ce n’était pas surprenant comme action. Il était quand même content de le voir près de lui.

«As-tu vu des Pokémons Cit? Une entrée? Quelque chose? »

Le Pokémon ne semblait pas se soucier des questions. Makev voyait tout de même la pointe de ses oreilles bouger. Il entendait quelque chose. Les pointes avaient tendances à vouloir se replier pour former une boule. Son oiseau aux grandes ailes s’était aussi rapproché et restait attentif. Il y avait un silence pensant dans l’atmosphère tout d’un coup. Il n’y avait plus de bourdonnement commun à la région, ni le piaillement des roucool. Le dresseur cherchait la provenance de ce danger imminent. Sous ses fesses, il sentit un tremblement. Légèrement inquiet, il se retira de son assise et sautilla vers les arbres. La roche se mit à bouger. Dans un réflexe bien orchestré, Makev donna un petit signe de main à son Sablaireau. On lui avait dit que certains Racaillou se cachait ainsi sous les roches. C’était une bonne méthode de camouflage. Il se cachait de lui? Sans attendre davantage, le Pokémon du dresseur avait déjà amorcé une attaque Éclate-Roc pour défiger son adversaire de sa position. La roche se heurta au mur qui perdit une partie de sa forme. Le lourd rocher retomba parmi les autres. Des yeux apparurent. Makev venait de trouver celui qui était digne d’intérêt. Il trépignait. Les bras du Pokémons s’étendirent de chaque côté de son corps et il commença à flotter. L’attaque l’avait étourdi. Il n’était pas assez puissant pour résister aux assauts. Makev le laissa revenir à lui.

Sentant le danger, le Pokémon essaya de prendre la fuite. Makev avait contenu la poursuite de son Roucoups qui faisait le guet. Il ne voulait pas le capturer ou le mettre hors de combat. Il voulait le suivre pour trouver plus de spécimens ou une entrée vers les tunnels du Mont. L’exploration allait continuer sous terre. Il le savait. C’était maintenant une bonne opportunité. Sachant qu’il ne pouvait le faire à pied pour le moment vu sa blessure, il envoya son Pokémon ailé le surveiller dans le silence.

Avant qu’il ne soit trop tard, il essaya de pousser les autres roches. Il y en avait peut-être d’autres parmi les pierres qui se cachaient en espérant ne pas être découvert.

Modération:
 

Utilisation de CTs:
 


[modéré]Sous le sommet du monde King-of-the-hill2[modéré]Sous le sommet du monde KxJPtb7
Revenir en haut Aller en bas

Mister J

Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13249

Mar 11 Fév - 4:14
[modéré]Sous le sommet du monde Venausaur
Florizarre utilise la CS Éclate-Roc!

Vous trouvez...:
 



[modéré]Sous le sommet du monde 41
Un NOSFÉRAPTI niv 10 sauvage apparaît!



Que voulez-vous faire Makev Strauss?


[modéré]Sous le sommet du monde Ae5rm0Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Makev Strauss

Makev Strauss
Modo Jeux & Ethologue

C-GEAR
Inscrit le : 14/03/2016
Messages : 1078

Région : Kantô - Alola
Sam 15 Fév - 17:36
Les roches furent fracassées, déplacées et retournées. Quoi qu’il ait fait, il n’y avait pas d’autres Pokémons à suivre ou à combattre. Le Racaillou de tout à l’heure n’était qu’un être solitaire qui pouvait causer des problèmes ou lui dévoiler un grand secret. Soudainement inquiet, il connaissait la force de ce type contre un Pokémon volant. Il suffisait d’une roche bien lancée pour rendre son Pokémon complètement abasourdit. Il retient son juron et parti à la course, le fruit toujours dans la main. Son élan fut vite arrêté par la douleur de sa cheville. Il n’allait pas assez bien pour la suite et il devait trouver une solution. Ne voyant pas encore de pentes abrutes, il sortit la cavalerie. Au diable la nature pour le moment. Il avait tenté de faire attention, de se montrer juste et droit, mais la situation l’empêchait de respecter le peu de consternation qu’il avait pour elle. Reprenant ses esprits, il tenta quand même d’appeler son ami ailé d’un coup de sifflement. La réponse ne vint pas. Il réessaya. Son Sablaireau l’observait, ressentant le danger dans la posture de son dresseur. Togepi chantait doucement au son du sifflement tremblant. Ne recevant pas de réponses, il sorti une autre Pokéball de sa poche. Bientôt, toute son équipe allait s’enfoncer dans la forêt à cette vitesse. Ce n’était ni souhaitable, ni voulu. Il aurait préféré une avancée calme et douce, suivant les traces de Pokémons sauvages tel un Ranger et trouver un espace nouveau. Mais visiblement, il aurait fait un ranger pitoyable. Une chance que cette idée l’eût quitté et ne l’avait pas intéressée. Découragé, il fit appel à son énorme Rhinocorne. Ce dernier pouvait faire de longue distance sur des terrains comme celui-ci. Makev pourrait se reposer quelques minutes sur son dos avant de devoir monter plus haut. Il regrettait de ne pas avoir fait appel à son Cabriolaine à la place. Il n’avait pas prévu faire un circuit extérieur. Après tout, c’était ça l’aventure!

«Budy, c’est à toi!»

La forme trapue se posa sur le sol encore humide et printanier. Il secoua la tête d’un côté et de l’autre, la corne semblant resté au même endroit malgré les coups. Makev posa sa main sur les grandes plaques d’armures de son Pokémon et se hissa sur son dos. Ce dernier eut un léger mouvement de recul. La terre sous ses pattes n’était pas stable. Ils ne suivaient pas de route. Le Rhinocorne ne semblait pas à l’aise à cet endroit, mais commença son ascension en pente douce.

Ils cherchaient une trace du Racaillou ou une plume tombée du Roucoups. Il regrettait de ne pas avoir été plus vif sur ce coup-là. La nature offrait son spectacle comme toujours, paysage un peu désolé et naissant. Leur présence était plus que visible et audible. Il n’était pas très malin.

Le chemin était calme, trop calme. Ils n’avaient pas aperçu la moindre trace depuis au moins une vingtaine de minutes. Le dresseur se demandait sérieusement si tous ces efforts étaient nécessaire. Roucoups allait revenir un jour. Il le savait aussi entêté. En même temps, ses découvertes se limitaient à un seul Racaillou et la destruction d’un nid calme où les Pokémons auraient pu se cacher des dresseurs. Il regrettait un peu son geste. Il allait réparer son engouement avant de retourner d’explorer une autre partie de la région. Makev allait arrêter son voyage quand il vit son Sablaireau réagir. Soudainement attentif, la compagnie chercha la source d’inquiétude. Au dernier moment, il leva la tête et vit l’ombre fondre sur lui. Il leva son bras au dernier moment au-dessus de son front. Il entendit une branche craquer et des coups d’ailes. Le roucoulement familier le sorti de sa torpeur. Retirant son bras, il fut heureux de constater que son Pokémon était de retour.

«As-tu vu quelque chose?»

Le signe affirmatif lui fit chaud au cœur. Il ignorait encore à quoi s’attendre, mais la piste allait se dégager. Il glissa du dos de sa monture pour analyser l’état de sa cheville. Le petit congé lui avait fait du bien. Il sentait encore les tendons brûler. La douleur était tolérable. Il pouvait avancer tranquille sans les pas lourds de son Pokémon. Content, il le remercia avant de le rappeler dans son petit habitacle. Il aurait aimé faire taire Togepi en le renvoyant dans sa Pokéball, mais chaque tentative avait suivi un désastre pire que son caractère. Il lui fit quand même signe de se taire. Il devait avancer comme une ombre, dansant au milieu de tous les obstacles placés ici et là par la nature. Il devait faire confiance à ses Pokémons et les suivre de manière subtile. Sans le savoir, il avait fléchi les genoux. Son avancé furtive pouvait lui donner l’effet de surprise ou lui permettre d’observer un lieu sans se faire voir. Il respirait lentement, préservant son énergie. Il pouvait bien tomber sur une caverne remplie et trouver un lieu pour se cacher. Malheureusement, il n’y en avait pas beaucoup qui avait la capacité de le cacher lui et permettre à son sac de s’insérer pour être complètement invisible. La fuite allait être difficile.

De temps en temps, il voyait sur le sol l’ombre de son Roucoups qui volait en périphérique des arbres. Il surveillait les airs. Au dernier moment, il vit un renfoncement dans le sol, semblable à celui qui l’avait blessé un peu plus tôt. La trace était fraiche. Gardant le silence, il sentait son cœur s’accélérer. Roucoups se mit à tourner en rond. Makev ne voyait rien de spécial autour de lui, sinon une autre falaise qui montait plutôt haut. Il ne s’arrêta pas immédiatement à la roche à vif. Il chercha plutôt un autre signe dans le coin. Un indice devait se cacher quelque part pour lui montrer la voie. Malheureusement, la montagne semblait vouloir lui cacher ses secrets de sa hauteur. La forêt qui l’entourait était bien vaste, mais ses flancs recelaient de choses merveilleuses que seuls les vrais explorateurs pourraient découvrir. Pas seulement les aventuriers, mais ceux qui avait la bravoure de sillonner ce qu’ils avaient au-dessus des yeux. La hauteur était la clé. Il s’en rendait bien compte à présent. Sa recherche au sol lui avait montré des débris de roches.

Fuite:
 


[modéré]Sous le sommet du monde King-of-the-hill2[modéré]Sous le sommet du monde KxJPtb7
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12656

Sam 15 Fév - 17:36
Le membre 'Makev Strauss' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°1' :
[modéré]Sous le sommet du monde Fuiter13


[modéré]Sous le sommet du monde Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Makev Strauss

Makev Strauss
Modo Jeux & Ethologue

C-GEAR
Inscrit le : 14/03/2016
Messages : 1078

Région : Kantô - Alola
Sam 15 Fév - 19:06
L’observation se continua. Il se trompait peut-être dans son hypothèse. Sa tête refusait de croire. Malgré tout, son instinct le poussait à monter plus haut et regarder les alentours avec le même regard que son compagnon ailé. Ne trouvant rien d’autre d’intéressant avec le creux formé dans le sol, il se saisit de quelques morceaux de plaques qui s’étaient défait de la paroi rocheuse qui grimpait de manière verticale. L’humidité du sol n’avait pas eut le temps de se forer sous les débris. C’est ce qu’il constata en premier. Il essaya de trouver la provenance de ces petits morceaux qui arrivaient du mur à ses côtés. Ce ne fut pas long pour voir la marque des doigts du Racaillou. Il pouvait facilement voir les creux spécifiques de ce type de Pokémon. La trace s’élevait dans les airs. La petite montagne de roches venait de son ascension précédente. Il avait grimpé pour éviter de se faire prendre par cet humain qui avait apparu, venu de nulle part. Du moins, Makev le pensait. Si il ne se sentait pas observé, mais sentait quand même un danger dans son dos, son meilleur moyen de fuite était de se réfugier dans les airs. Il y avait peut-être une entrée plus haut. De son point de vue, le jeune homme ne pouvait pas voir le sommet de la montagne. Il avait peut-être déjà bien amorcé sa montée sans s’en rendre compte. Roucoups semblait insister sur l’endroit précis, continuant de voler en cercle, ses ailes déployées.

«Allez, on monte.»

Sablaireau lui lança un regard interrogateur. Il savait quand même ce qui allait suivre avec cette annonce. Son maître allait le rappeler pour le faire sortir plus haut après. Il se plia à sa volonté sans résister. Le dresseur défit les sangles de son sac pour le déposer sur le sol. Il en sortit ses effets, deux cordes et ses pics. Il enfila son harnais à sa taille. Il n’en aurait pas fait autant pour environ 10 mètres. Les risques auraient été trop bas pour veiller à sa sécurité. Seulement, cette fois, il estimait devoir escalader une trentaine de mètres sans point d’accroche au sommet. Ce n’était pas un mur qui avait connu beaucoup d’alpiniste. La roche pouvait facilement s’effriter. Son dernier point en nature où il avait utilisé son équipement était au sommet d’un Volcan à Alola. Il avait bien aimé la dureté de la roche volcanique, bien que ça avait ralenti sa procession. Le dresseur réajusta le harnais qu’il avait fabriqué pour Togepi. Il ne souhaitait pas la chute de ce petit parasite, même si parfois il aurait souhaité le donner au premier passant. Il devait tenir sa promesse. Sa philosophie de vie l’empêchait de faire ce geste ignoble. Il se respectait trop et avait aimé sa maîtresse un court moment. Le souvenir vif le poursuivait depuis. Il replaça ses bagages pour répartir le poids, fixa le sac avec une corde et le laissa sur le sol. Il pouvait le hisser jusqu’en haut et avoir moins de poids sur lui au moment de l’ascension. Il ne craignait pas de se les faire voler.

Il plaça son pied dans la marque laissée par le Racaillou. Ce premier contact allait lui donner un aperçu du reste de son escalade. Son appui était solide. Confiant, il bondit pour rattraper deux marques plus hautes avec ses mains. Ses doigts se crispèrent au contact de la roche. Les muscles bandés, il restait bien accroché au mur. Il sourit. Sa cheville lui rappelait sa chute plus tôt, mais il n’en fit pas de cas. Il devait seulement s’assurer de ne pas mettre tout son poids trop longtemps sur cet appui précieux. C’était irrationnel de penser qu’il refuserait de grimper pour une blessure aussi simple. Il allait monter à la dure, sans aide ni surveillance. Il en avait décidé ainsi. Au pire, il allait terminer son aventure avec un plâtre, ou plusieurs, suite à une chute vertigineuse. Il avait assez confiance en ses capacités pour tenter l’expérience au risque de se frotter à sa malchance habituelle. Cette dernière se faisait moins présente avec le temps. Peut-être allait-il la vaincre une bonne fois pour toute.

Ses muscles s’étaient assez reposés. Maintenant, il forçait avec plaisir, plaçant son premier support. Il l’enfonça sans ménagement dans la roche, frappant avec le revers de son pic. Quelques débris se décrochèrent et tombèrent en bas. Une chance qu’il eût placé son sac et le petit Pokémon plus loin. Une fois bien enfoncé, il y plaça sa main, monta sa jambe à la hauteur de sa taille et poussa. Le geste lui demanda un effort considérable. Il voulait quitter le sol le plus vite possible et tenter une hauteur plus rapidement alors que la distance avec le sol était encore moindre. Pendant qu’il forçait, il expira son air, se donnant la place pour récupérer après. Il suivait bien les instructions données jadis. Makev replaça la corde qui semblait vouloir lui faire un croc-en-jambe. Elle serpenta jusqu’en bas.

Une fois son pied sur le piton qu’il avait enfoncé, il se prépara à en placer un autre plus haut. Il pouvait se fier au passage du Pokémon pour s’orienter. Ce dernier savait se déplacer en exploitant son environnement. Le dresseur en faisait autant. Il espérait que son effort allait être récompensé.

Bizarrement, malgré sa constitution faible visuellement, Makev était fort. Il pouvait donner un effort compensé longtemps. Le milieu rural lui avait donné pleins d’occasions de faire des folies, dont la majorité en hauteur. Ces pratiques régulières de défis lui donnaient maintenant de belles opportunités.

Regardant en haut, il visa son prochain creux. Il se redonna une seconde poussée, sauta pour rejoindre le prochain piton. C’était la dernière fois qu’il pouvait le faire. Cette méthode était efficace, mais grandement épuisante. De plus, il ne pouvait pas compter sur son pied droit. Il ne pu s’empêcher de penser à l’homme-araignée. Il laissa son imagination naviguer dans les brumes de l’imaginaire tout en continua sa lourde ascension.

Modération:
 


[modéré]Sous le sommet du monde King-of-the-hill2[modéré]Sous le sommet du monde KxJPtb7
Revenir en haut Aller en bas

Mister J

Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13249

Mar 18 Fév - 0:40
[modéré]Sous le sommet du monde 28
Sablaireau utilise Coupe !
...:
 

[modéré]Sous le sommet du monde Golem
Grolem utilise Force !
...:
 


[modéré]Sous le sommet du monde Ae5rm0Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Makev Strauss

Makev Strauss
Modo Jeux & Ethologue

C-GEAR
Inscrit le : 14/03/2016
Messages : 1078

Région : Kantô - Alola
Mer 19 Fév - 21:06
L’escalade n’était pas très facile. La surface s’effritait facilement quand on se déplaçait un peu trop sur la gauche ou la droite. Il était heureux d’avoir pris la décision de laisser ses effets en bas. Le poids de la corde était bien peu lourd contrairement à son sac de voyage qui prenait toute la force de son dos. Avec son voyage en continue, ses muscles abdominaux s’étaient renforcis. Sans le vouloir, sa force physique s’était grandement améliorée et ses épaules avaient pris un peu de largeur. Il changeait. Le corps et l’esprit devenait mature un jour et ce voyage lui avait apporté probablement plus qu’une année assis sur une chaise d’école à prendre des notes sans les lire et réussir ses examens car il était bon dans les sports. Il était obligé d’apprendre. Il se devait de développer de nouveaux trucs pour continuer sa route ou se débrouiller en pleine nature. Il avait rencontré des gens différents. On lui avait montré beaucoup de choses ici et là qui lui avait permis de s’épanouir. Il continuait son voyage seul, se permettant de vivre une nouvelle voie. Il avait hésité une fois, non deux. Il se demandait si il pourrait devenir Ranger. Les solutions étaient bonnes, leur tempérament plutôt facile, mais sa passion pour les Pokémons n’étaient pas assez grande pour qu’il s’engage sur ce plan. Il avait beaucoup de chemin à faire pour le devenir. Il ne se sentait pas à la hauteur ni n’en avait l’envie. Après tout, il était parti en espérant des vacances perpétuelles. Un autre choix lui était venu spontanément. C’était sur l’autre versant de cette montagne. Il avait assisté une jeune femme aux soins d’urgence sur des Pokémons dont il avait sauvé la vie. Elle était si belle, si concentrée et si précise dans ses gestes. C’était un élément intéressant à aborder; les soins infirmiers Pokémon. Seulement, on ne pouvait apprendre ce métier et se promener comme il le faisait. Il ne souhaitait pas encore se cantonner dans une ville et se rendre au service des dresseurs par exemple. Sa volonté de découvrir le monde, découvrir d’autres aspects que ceux déjà vus et rencontrer des espèces de Pokémons qu’il ne pensait pas voir un jour. Il avait aussi développé une passion envers les Pokémon de type Roche et Sol. Ses découvertes en la matière le surprenaient un peu, bien qu’il sous-estimait ses compétences et ses connaissances.

Dans son sens pratique, il aimait bien leur compagnie dans de tels endroits sauvages. Ils étaient les premiers intéressés et vivaient en liberté bien qu’ils étaient sous la coupe d’un dresseur. Il les libérait quand il le pouvait. Sa vie devenait stressante quand il rencontrait des gens qui voulaient le conformer aux habitudes des humains normaux. Il savait depuis longtemps qu’il ne rentrait pas dans la moule de sa famille, ni de la société. Il vivait de nature et de voyage, profitant de chaque instant pour créer un lien avec ce qui l’entourait.

Ses doigts s’agrippaient à la roche et à la forme métallique de son piton d’escalade. Il arrachait chacun de ses appuis quand le temps était venu. Il ne devait pas garder la forme de son passage. En premier temps, le matériel coûtait cher. Il ne pouvait pas s’amuser à cracher sur des ressources offertes et les abandonnées en plein milieu d’une montagne. Ensuite, le chemin serait probablement emprunté par des gens trop idiots pour s’avoir se servir d’une corde et se blesseraient sur cette falaise. Il n’avait pas l’intention d’être l’auteur d’accident, sauf si ça le concernait directement. Pour cela, il savait très bien comment s’en sortir vivant. Il l’était encore après tout. Il connaissait ses compétences et son expérience. Ce mur n’était qu’une pratique de ses débuts et une révision de la roche qui formait le Mont Sélénite. Contrairement à d’autres endroits, la roche, dans la région, était faite de couches multiples, une roche mince qui brisait comme une craie. La chaîne de montagne près d’ici avait sûrement été formée par un impact sévère on ne sait combien d’années avant l’existence même des humains. Cependant, le Mont Sélénite, seul, se dressait bien droite au milieu de ces vallons. Elle avait une formation unique. Le jeune homme avait pu observer sa nature extérieure et intérieure. Il n’y avait pas d’endroit semblable à ici. C’était pourquoi il avait débuté une plantation à Argenta. Il pouvait rester dans le voisinage du nord de Kantô et garder un œil sur les phénomènes qui entouraient cette étrange montagne.

Dans son précédent trajet, il avait fait la rencontre d’un Mélofée. Il avait hâte de le voir redécouvrir son milieu de vie après tout ce temps. Il chérissait aussi la rencontre de ces-derniers.

«Je vais retrouver la vallée. Oh oui!»

Durant son escalade, il évita deux chutes qui auraient pu être sévère. Il finit par arriver au sommet de la falaise où son Pokémon surveillait avec attention. Il sentit le chatouillement de l’herbe sous ses doigts. Un dernier effort et il put déposer son genou sur la terre ferme. Il resta sur ses genoux un petit moment, soufflant. Il ne se sentait pas vidé ou épuisé. Au contraire, il se sentait en vie. Son bras était secoué par ses muscles qui avaient été mis à contribution. Une petite goutte de sueur se glissait dans son front. Il était quand même content. Ce n’était, hélas, pas terminé. Assit sur ses fesses, il enfonça un crochet dans le sol. Il testa la solidité avant d’y passer la corde qui maintenait son sac en bas.

«Attention Mei. Je vais te remonter doucement.»

Il plaça ses deux pieds contre des roches qui sortaient du sol. Il pourrait forcer dans un autre angle sans avoir une sensation de glissement vers le vide. Le sac quitta enfin le sol pour commencer sa lente monté. Il fut content de voir la petite tête pointue de son Togepi apparaître sur le bord.

Quand son sac fut de retour sur son dos et que son équipement fut ramassé, le jeune homme inspecta les alentours. Il y avait une espèce de plateau. Les arbres recouvraient sa proéminence, la rendant complètement invisible aux yeux des voyageurs. Le sol était rempli de racines et de mousse. La faible végétation faisait son possible pour avoir plus de lumière. Plus Makev allait monter, plus la végétation allait être pauvre ou rachitique. Elle avait aussi ses secrets. Cependant, même en observant le sol ou les branches, il ne put distinguer la présence du Pokémon qu’il avait poursuivi jusque-là. On aurait dit qu’il s’était volatilisé. La pente de la montagne recommençait à moins de cinq mètres du bord. Il pouvait bien voir la roche, bien qu’elle fût envahie par la flore. La solution était à sa portée. Toujours dresseur actif, il avait en poche des alliés forts avec de nombreux dons. Il fit appel à son Sablaireau pour dégager les plantes. Ce dernier dégagea rapidement la pense de ses racines.

Soudainement, il s’arrêta et observa. Il semblait à l’écoute. Le dresseur s’avança, maintenant alerté par l’état de son Pokémon. Roucoups avait recommencé son vol et repassait derrière eux. La créature ailée restait loin du plateau, mais gardait une surveillance constante. En effet, les griffes du Sablaireau avaient dévoilées un trou. Le courant d’air était visible. Ce dernier se pencha et tenta d’entrer entre deux troncs. Sa grande carrure ne lui permettait plus de se glisser n’importe où. C’était là que les Rototaupe étaient géniaux. Néanmoins, Makev décida de dégager autour du trou. Plus la nature faisait sa place, plus il pouvait voir les contours d’une entrée.

«C’est ce que je cherchais.»


Modération:
 


[modéré]Sous le sommet du monde King-of-the-hill2[modéré]Sous le sommet du monde KxJPtb7
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12785

Ven 21 Fév - 20:11
[modéré]Sous le sommet du monde 28
Sablaireau lance Coupe.
Vous trouvez...:
 

[modéré]Sous le sommet du monde 27
Un Sabelette niv 12 apparaît !

Que voulez vous faire?


[modéré]Sous le sommet du monde Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Village Hentaï
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Argenta :: Mont Sélénite-