Le CrocoDeal du moment : -43%
Carte Mémoire microSD XC SanDisk ...
Voir le deal
15.45 €

 
» Y fait froid

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Jeu 30 Jan - 2:41
C'était une belle après-midi. Du moins, ça l'était encore il y a quelques heures... A Ebènelle. Depuis qu'Adrix s'était rapproché de la chaîne montagneuse, le ciel d'un bleu profond avait laissé place à un épais voile gris et triste. Devant le minuscule Lapin, le fort bien nommé Mont Argenté s'était drapé de sa plus belle robe neigeuse. Il ne pouvait qu'être humble face à la majesté de l'édifice que la nature avait construit ici, et pourtant Arceus savait que "Humble" n'était pas l'adjectif le plus communément associé au coordinateur. Cette région de Johtô était sujet à mille légendes. Bien sûr, tous savaient ici que les Pokémons sauvages de la région étaient particulièrement féroces, mais ce n'était là qu'une infime partie du mythe tournant autour de ce pic. Il était dit que ses entrailles renfermaient les restes de dangers oubliés, les reliques d'aventures fantastiques au-delà de la compréhension de simples mortelles. L'explorateur courageux pourrait soi-disant y trouver la richesse, sous la forme d'antiquités ou de filons précieux. Dans des murmures discrets, certains parlaient même de dresseurs fantômes, perdus à jamais dans l'immensité blanche lors de leur entraînement intensif. Leurs esprits errants continueraient encore à ce jour leur éternelle poursuite de puissance, avides de trouver des adversaires dignes de ce nom.
Si ces fables tenaient sans doute davantage de la fiction, la vérité était que le Mont Argenté avait été la scène de drames terribles. Il n'était pas rare de retrouver des corps congelés sur les flancs de la montagne. Des enfants parfois trop ambitieux, ou trop inconscients, prenaient des risques inconsidérés pour s'emparer des béhémots vivant ici. Et même les adultes plus expérimentés n'étaient pas à l'abri d'un accident. Nombreuses étaient les familles à s'être fait arracher des proches par cet endroit sans pitié.

Pour Adrix le Mont Argenté, et la grotte qui va avec, était synonyme de toute autre chose. De Tika en l'occurrence. Une fois qu'il s'était mis en tête de se remettre en forte, la terrifiante dresseuse qui lui servait d'employée l'avait immédiatement tiré ici de force pour un peu de pratique intensive. Ca avait été une balade champêtre. Quoi de mieux après tout que d'explorer des grottes remplies de puissants Pokémons entre deux crises d'hypothermie ? Il n'avait trouvé grâce à ses yeux qu'une fois aventuré profondément dans les abîmes de la terre. Il n'avait, presque à regret, rien rencontrer de particulièrement surnaturel ici bas. S'il prenait toujours les rumeurs avec des pincettes, le coordinateur aurait adoré croiser un damné ou deux. Mais aucun ne l'avait gracié de sa présence. Cela étant, il y avait trouvé Miracle, sa Feuforeve, ce qui n'était pas si loin finalement. Peut être que toutes ces rumeurs trouvaient leur racine dans de vilains tours joués par des Pokémons spectres.

C'était justement pour cette adorable petite boule d'ectoplasme que le Lapin était revenu à l'entrée de la grotte. Cela faisait maintenant quelques semaines que Miracle avait rejoint l'équipe du coordinateur. Elle n'avait pas vraiment eu le choix, Discord était du genre convaincant. Or, si la fantôme de poche s'était parfaitement bien intégrée au sein de la troupe du Terrier, Adrix continuait de sentir un genre de barrière entre lui et sa nouvelle protégée. Leurs mésaventures en mer avait certes permis de construire une relation de confiance, mais le Lapin aspirait à quelque chose de plus fort entre lui et ses Pokémons. A fortiori les Pokémons qui vivaient dans son ombre pour lui servir de gardes du corps.
Miracle semblait toujours aux aguets quand une image de son ancienne maison passait à la télé. Peut être avait elle quelque chose à terminer sur place ? De la famille ? Des aurevoirs inachevés ? Adrix était bien déterminé à le découvrir. Quel gentleman serait-il s'il ne pouvait pas satisfaire la requête de cette charmante petite frimousse après tout ?

    *J'aurais simplement préféré que tu te languisses d'un endroit un poil moins dangereux*


Avec un soupire, il fit le premier pas pour franchir le seuil de la grotte, armé d'un sac à dos et d'une bonne dose d'insouciance. Au moins à l’intérieur, il serait en partie débarrassé de ce courant d’air qui lui gelait les os.
Adrix se pensait seul, peu de gens ayant l'audace de s'aventurer si près de la grotte. Mais il arrivait même aux meilleurs d'avoir tort de temps à autres. Pour équilibrer le jeu.


Y fait froid  Unknown
Y fait froid  2-47df894
Y fait froid  3-47df899
Y fait froid  4-47df8a6
Y fait froid  Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Gédéon Vermeil

Gédéon Vermeil
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2020
Messages : 132

Région : Johto
Jeu 30 Jan - 12:28
Bordel !

Tu jettes la pierre que tu avais dans la main contre la paroi rocheuse. La rage se mêle doucement au désespoir, et même ton pauvre germignon n'est pas certain de savoir comment réagir. Il tourne autour de toi, effrayé par l'endroit mais surtout par le comportement que tu as depuis le matin même. Evidemment qu'il est effrayé ! Même toi tu te sens tellement idiote d'être revenue ici. Tu n'aurais pas dû. Ou alors, tu aurais dû le faire avant.
Tu croises les bras contre ta poitrine, entourée pour une fois par une doudoune et non pas par ton long manteau et ta belle chemise. Ta tête se renverse, tu laisses tes longs cheveux glisser dans ton dos alors que tu inhales un grand bol d'air... d'air de grotte.

OK, faut que j'me calme. Désolée, Allan.

Ton pokémon revient entre tes jambes comme pour se réchauffer, même si tu sais qu'en cet instant il cherche surtout à te montrer qu'il est présent. Allan. Tout le ridicule de l'avoir appelé ainsi te saute au visage et tu esquisses un sourire plus que mauvais.

On aurait pas du venir ici.

Tu finis par t'asseoir près de ton sac à moitié renversé, sur une grosse pierre fraîche. Tu n'étais revenue dans ce coin de la région que pour changer tes affaires de voyages, et pour déposer certains trucs ou bidules qui ne te servaient pas. Ah, ça faisait une sacré trotte ! Mais avec le train ou les transports de ce genre, tu n'étais pas obligée de tout faire à pieds de toute manière. Alors tu étais revenue chez toi, dans ta petite maison qui t'avais abrité bien avant que tu ne décide de devenir dresseuse et peut-être éthologue. Et tu l'avais entendu ; un peu comme dans un songe, mais en bien plus réel. Tu avais réentendu sa voix alors que tu pensais ne plus t'en souvenir, depuis le temps. Huit ans, huit ans que Allan, premier du nom, n'avait pas fait vibrer ses cordes vocales autour de toi. Alors c'est sans réfléchir que tu t'es enfoncée dans les bois jusqu'à la Grotte Argenté, le lieu où le fantôme t'a mené et où ton fiancé a perdu la vie. Allan t'a couru après et tu ne sais même pas comment il a eu la force de faire tout ça pour toi. Enfin, le pokémon du coup, pas le fantôme qui doit être le pur produit de ton imaginaire.
Tu observes la torche électrique à tes pieds. Peut-être... que ce n'était pas que ton imagination. Comme s'il pressentait ta pensée, ton germignon pousse ta jambe pour te rappeler à la raison, mais rien y fait. Tu plisses alors les yeux en entendant des pas qui proviennent de l'entrée, et c'est tu braques alors ta lampe torche sur le nouvel arrivant.

Tiens, tu viens te suicider ou t'as de bonnes raisons d'être là ? railles-tu d'un air mauvais.
Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Ven 31 Jan - 20:54
Prudement, un pied après l'autre, le Lapin et sa compagne spectrale s'avançaient dans les profondeurs de la montagne, prenant garde à la patinoire sous ses chaussures. La voix éclairée par la seule lueur de sa lampe torche, Adrix avait l'impression de plonger dans l'obscurité. Un pas de travers sur le sol glissant et ce serait la dégringolade. Si le coordinateur était aux aguets, Miracle à ses côtés semblait aux anges. D'un regard au coin, le Lapin la vit tournoyer gaiement dans les airs, effectuant un genre de danse maintenant qu'elle retrouvait son territoire. Elle n'avait pas été aussi joyeuse depuis son arrivée au Terrier... Cette pensée lui fit un pincement au coeur. Peut être serait-elle plus heureuse si son maître la laissait ici...
Difficile pour un humain d'imaginer cet endroit comme un foyer chaleureux, mais elle y était évidemment à l'aise. Pourtant, en y réfléchissant un peu, Adrix pouvait concevoir les attraits de cette tanière pour un fantôme immunisé au froid. La Grotte Argenté était un cimetière, mais il fallait lui reconnaître une atmosphère... intéressante. Température à part, le silence presque total qui y régnait, interrompu uniquement par le bruit des gouttes d'eau perlant des stalactites, avait quelque chose de reposant. Pour un ermite, cela devait être tout simplement charmant. Mais tout friand qu'il soit de calme, le magicien ne pourrait jamais survivre longtemps loin du feu des projecteurs.

Rapidement, la lumière de l'entrée fut avalée au détour d'un virage. Tout n'était plus qu'ombres projetés et murmures dans l'obscurité. Si l'endroit paraissait vide, de nombreux Pokémons étaient sans doute en train de l'épider en ce moment même. La majorité auraient trop peur pour s'approcher. Mais il suffisait d'un seul. Le coordinateur réajusta le col de sa doudoune pour s'y emmitoufler comme dans une armure. Pour combattre l'angoisse qui commençait à monter dans le creux de son estomac, Adrix se mit à chantonner tout bas. C'était un air familier, une berceuse d'un autre temps que son père lui chantait parfois dans ses jeunes années. C'était un des rares souvenirs positifs de son enfance auxquels il pouvait se raccrocher.
Dés qu'il entendit son maître chanter, la frimousse de Miracle s'illumina soudain. Se mettant soudain à graviter autour de son maître, elle le rejoignit dans un chant d'une douceur presque macabre. Attendri, le coordinateur la gratifia d'un sourire et c'est de bon coeur qu'ils reprirent ensemble. Leur duo était à peine plus audible qu'un murmure, mais ils étaient en parfait accord.

Du moins ils l'étaient quand une voix agressive vint leur couper la mélodie. Son interruption imprévue, et la lumière dans la figure, avait fait sursauter le Lapin, manquant de justesse de le faire glisser. Ce ton abrasif venait d'une femme, plutôt malpolie en plus. Assise sur un rocher, avec un Pokémon comme escorte, elle semblait au moins aussi ravie que lui d'être dans ce trou gelé.
Adrix passa sa check list mentale en revue. Sourire joyeux, check, maintien droit, check. Son expression souriante faisait partie intégrante de son uniforme, à fortiori en se présentant à une dame.

    - Je crains de vous décevoir, mais j'ai déjà eut mon lot de rencontre avec la mort ces derniers mois. Je viens ici pour satisfaire la requête de mon amie.


A la regarder de plus près, elle faisait vraiment tâche dans ce décor lugubre. Elle était une fleur éclot au milieu d'un désert de glace. Cela ne semblait la ravir en rien. Le magicien la salua d'une révérence exagérée.

    - Adrix Yumigami, enchanté mademoiselle. Je suppose que vous ne venez pas au bout du monde pour vous donner la mort non plus ?



Y fait froid  Unknown
Y fait froid  2-47df894
Y fait froid  3-47df899
Y fait froid  4-47df8a6
Y fait froid  Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Gédéon Vermeil

Gédéon Vermeil
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2020
Messages : 132

Région : Johto
Sam 1 Fév - 21:19
L’image que te renvoient la scène est digne d’une pittoresque photographie ; as-tu bien entendu le pokémon, certainement un feuforeve, et ce drôle d’énergumène chanter ? Quand bien même, tu chasses une larme qui menaçait de rouler sur ta joue d’un geste furtif de la main. Ce mec semble être telle une imprimante prête à chier des doublons tant tout dans son ton, sa carrure ou même l’énergie qu’il dégage sonne faux à tes oreilles. Mais bon, qui es-tu pour juger un artiste qui se croit sur une scène ? Personne, d’autant plus que tu sais faire la même chose. Tu te dis d’ailleurs qu’il va falloir que tu te calmes, car à force de t’énerver, et ce même mentalement, d’autres vont finir par en pâtir à commencer par ton pauvre Allan. Tu renifles, te redresses pour prendre un peu de hauteur sur la scène et aussi baisser la lumière de ta lampe torche. Voir l’homme sursauter était amusant, mais si tu pouvais ne pas être responsable d’une malencontreuse chute de sa part à cause d’un succinct aveuglement, ton karma ne s’en porterait pas plus mal ; surtout que tu n’es pas trop du genre à embarquer tout un attirail de médecin avec toi, à part du désinfectant et des bandages de rechanges.
Même si tu te souviens assez clairement d’avoir lu une fanfiction sur ta personne qui t’imaginait avec un stéthoscope autour du cou en train de… mais bref. Tu sortis ton paquet de cigarettes de ta poche pour te mettre à fumer.

Adrix Yumigami, répètes-tu pour le retenir, qui a rencontré la mort un certain nombre de fois ces derniers mois.

Une petite lumière incandescente enflamme ton bâtonnet de nicotine alors que tu en tires une latte. Vraiment un drôle de type.

Gédéon pour ma part, ça fera l’affaire. Oh, le bout du monde c’est vite dit, j’ai passé plus de huit ans à vivre juste à côté.

Tu craches la fumée de ta cigarette avec une hargne qui t’arrache un sourire. AU bout de quelques secondes, tu reprends un sourire plus moqueur et qui paraît surtout plus détendu, faisant ainsi quelques pas en direction de l’aventurier.

Mais si je devais me donner la mort, je m’assurerais que quelqu’un prenne soin de mes pokémons avant cela. A vrai dire, j’en cherche un, de mort, mais c’est aussi crédible que de prétendre pourchasser le Mew sauvage qui m’aurait piqué mes chaussures de courses, alors disons juste que je suis là par curiosité… et qui sait ! On trouvera peut-être des trésors abandonnés par certains pokémons ou quelques dresseurs.

Ton imagination, là-dessus, est sans borne. Tu reviens là où tu as laissé tes affaires pour reprendre ton sac, avant de faire volte face d’une manière théâtrale et de reporter les yeux vers le potentiel dresseur et son pokémon.

Enfin, quitte à être là, autant avancer, non ? On a pas besoin de rester comme des statues à l’entrée d’un temple ; on risque d’attraper froid.
Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Jeu 6 Fév - 1:13
Gédéon... Voilà un nom qu'Adrix s'empressa d'ajouter à son petit carnet de notes mental. Avec une petite annotation en prime. Quelque chose comme "Excitée des glaces" ferait l'affaire pour le moment. La demoiselle avait un comportement étrange. Son ton était sec, pour ne pas dire rude et elle semblait pressée d'en finir dès qu'elle commençait à parler. Ses paroles se bousculaient en une cascade cinglante vers la fin. Sa petite prise de note orale fit sourire le coordinateur. Il avait quelque chose de presque... mécanique dans cette manière de faire. C'était mignon à sa façon.
Elle semblait en colère, ou du moins agacée. Par le coordinateur ? Peut être en partie, mais elle avait visiblement un autre coupable en tête. Ou aucun. Elle ne serait pas la première personne que le Lapin rencontrerait à houspiller dans le vide pour le plaisir de râler. Ajouter à cela leur décor des uniques et cette rencontre formait une étrange fresque. Deux weirdos qui se rencontrent par hasard dans un des lieux les moins peuplés du monde. L'on aurait pu croire à une amorce de film. Mais toutes ces singularités n'étaient pas pour déplaire au magicien. Au contraire, les anormalités de son comportement la rendait immédiatement intéressante. Et puis, les gens au sang chaud étaient les plus distrayants à asticoter. C'était un genre de challenge. Qui plus est, puisqu'elle mettait la sécurité de ses pokémons en tête de priorité, elle ne pouvait pas être une mauvaise bougre.

Elle disait avoir vécu à proximité du mont pendant des années et être venu ici en quête d'un fantôme. Deux informations qui auraient méritées d'être disséquées plus longuement, si le Lapin n'avait pas été distrait par les volutes de fumée de tabac se dispersant dans l'obscurité de la grotte. Il s'éventa d'une main pour chasser les vagues relans d'odeur parvenus jusqu'à ses narines. Le coordinateur était aveugle d'un oeil, mais son nez était fin, et ce désert de glace ne fourmillait pas exactement de fumets pour faire concurrence à celui de la nicotine et du goudron.

D'un geste théâtrale, la mystérieuse dresseuse l'invita à le suivre. Adrix ne se ferait pas prier, trésor abandonné ou non. Trouver un peu de compagnie loufoque était de loin la meilleure chose qui puisse lui arriver ici. Lui rendant sa proposition avec tout autant d'exagération, il sautilla dans son sillage.

    - En voilà un doux vent d'aventure qui souffle dans cette grotte gelée...~


Le ton du Lapin était enjoué, insouciant comme pourrait l'être un enfant en plein voyage scolaire. Miracle s'était déjà trouvée un nouveau jeu. Elle se cachait dans l'ombre de son maître et essaie de faire sursauter le compagnon de Gédéon à grand renforts de grimaces. Adrix trouvait le spectacle distrayant, ravi d'avoir trouvé de quoi combler sa solitude. Il reprit, sur le ton de la conversation, étudiant les réactions de la demoiselle avec attention.

    - Votre histoire n'est pas si improbable que ça. Il m'est déjà arrivé de croiser des morts et je ne parle pas que de Pokémons. Et vous ne seriez ni la première ni la dernière à pourchasser un esprit.


De mauvais souvenirs dansaient dans son esprit. Les images d'un Noctunoir géant entraînant son âme dans le monde des ombres pour le soumettre à l'épreuve d'Arceus en personne. Cela faisait une expérience dont peu pouvaient se vanter. Le coordinateur avait toujours eut une affinité avec le monde des esprits, une capacité innée à... voir les choses. Depuis tout petit, son oeil unique distinguait des choses que les adultes prétendaient invisibles. Cela ne lui avait pas attiré que des bonnes choses. Presque d'instinct Adrix récupéra une carte à jouer dans sa manche et commença à le faire danser entre ses doigts. S'occuper les mains chassait la nervosité.

    - Qui sait, nous croiserons peut être l'objet de votre recherche. Entre deux trésors plein de mystères ♥ Une description aiderait peut être ?


Il se voulait confiant, rassurant peut être. Si Gédéon cherchait un être cher perdu, même au fond de cette grotte mortelle, c'était que la chose avait de l'importance pour elle. Adrix compatissait à sa peine, il la connaissait bien. Tout comme il ne savait que trop bien combien une attitude détachée pouvait servir de masque à de vieilles cicatrices.


Y fait froid  Unknown
Y fait froid  2-47df894
Y fait froid  3-47df899
Y fait froid  4-47df8a6
Y fait froid  Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Gédéon Vermeil

Gédéon Vermeil
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2020
Messages : 132

Région : Johto
Dim 9 Fév - 21:01
Tu éclates de rire, laissant résonner l’écho de ta voix un peu tout autour de vous comme si une multitude de gouttes de verre se brisaient avec quelques temps de latence. Sa manière de parler, de se tenir, tu reconnaissais là le vêtement et l’habilité d’un acteur cherchant à noyer ce qu’il est vraiment. Comment le sais tu ? Tu es pareille, normalement. Cette journée déroge à la règle, et tu ne sais pas ce qu’il t’a prit. Ton masque à toi s’est fissuré mais le sarcasme qui t’habite comme un démon naufragé est bien réel, toujours présent et c’est lui qui t’empêche de fondre en larmes.

Espérons qu’on en ressorte, de cette aventure ! souris-tu, un peu plus adoucit qu’à l’arrivée du borgne.

Le farfurêve du garçon s’amuse à effrayer Allan qui sursaute à chaque fois malgré son assurance innée ; mais au lieu de se vexer ou d’être complètement terrorisé, tu souris presque en décalage avec tout le discours que tu as tenu jusque là en voyant que ton germignon cherche à imiter l’autre pokémon. Le problème étant qu’un pokémon de type plante au milieu d’une grotte gelée, ça glisse et c’est un peu maladroit. Mais au moins, il s’amuse et semble presque oublié la course folle dans laquelle tu l’as embarqué un peu plus tôt.

Décidément… murmures-tu entre deux rejet de fumée quand tu remarques qu’Adrix fait des gestes pour la chasser, oh excuse-moi, elle te gêne ? Je vais l’éteindre.

Tu pouvais te montrer facilement agressive à cause des récents événements, mais tu restais quelqu’un qui ne cherchait pas à blesser les autres volontairement. Enfin, si, cela peut t’arriver par pur élan de sadisme, mais ce n’est pas fréquent ou même régulier, bien au contraire.
Vous commencez à marcher tous les quatre, dans des dédales que l’on t’a décrit à maintes reprises ce qui fait que tu ne te sens pas trop perdu. Alors comme ça, ton histoire n’est surement pas si improbable que ça ? Ton sourire est fendu d’une certaine mélancolie. Si seulement c’était improbable, si seulement dans votre réalité les fantômes n’existaient pas vraiment, tu n’aurais pas couru après ce que tu voulais n’être qu’un songe. Tu sais instinctivement comment les choses se déroulent et c’est cette idée qui te peine le plus, même si tu ne réponds pas de suite ; intriguée par le ton qu’il emploi avec ses mots.

Je serais curieuse d’entendre vos histoires ; je suis après tout toujours à la recherche d’une muse pour mes histoires, voulez-vous prendre cette place ? dis-tu avec un ton enjoué, mais qui est loin de sonner faux.

C’est juste que tu remets progressivement tes barrières en place. Allan ne le remarque même plus, trop occupé à s’amuser avec le pokémon flottant. Tant mieux, tu n’aimes pas le voir stressé de toute façon.

L’objet de mes recherches ? Pourquoi pas. Au moins, je n’aurais pas pris le risque de venir ici pour rien ! Une description…

Tu as un léger frisson ; depuis combien de temps n’as-tu pas réellement alimenter le souvenir de ton fiancé ? Tu étais tellement persuadée d’avoir fait son deuil ; tu n’as qu’à peine gardé quelques photos de vous dans un vieil album resté dans la maison. Tu écrases ta cigarette au sol et relève le mégot que tu glisses dans l’une de tes poches. Une description… ça te revient progressivement.

Il est… était à peu près de votre taille. Les cheveux d’un châtain plus clair que le miens, qui atteignaient ses épaules dans un chaos perpétuel presque organisé. De grands yeux clairs, le teint blanc… et une montre à gousset argenté dans sa poche droite.

Tu déglutis, un doigt sur la tempe. Normalement, tu n’oublies rien.

Je suis passée du tutoiement au vouvoiement sans réel manigance, n’hésitez pas à me dire ce que vous préférez.

Une manière détournée de t’excuser de ton comportement ; votre rencontre n’arrive pas au bon moment ! Surtout qu’après avoir prononcé cette phrase, voilà que l’écho d’une clochette résonne plusieurs fois dans le lointain. Tu fronces les sourcils.

Je… suis la seule à avoir entendu ça ? Mon… enfin le fantôme que j’ai cru voir tout à l’heure faisait le même bruit.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Grotte Argentée-