Le Deal du moment :
Oral-B Vitality Trizone – Brosse à Dents ...
Voir le deal
12.12 €

 
» [OS-Jour 17] La première étoile à se lever est également la dernière à se coucher

Célestia Orlov

Célestia Orlov
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 04/03/2019
Messages : 147

Ven 17 Jan - 13:49
Cher journal,

Depuis que j’avais Stella, la vie au manoir était beaucoup plus facile et surtout plus plaisante. Les disputes entre ma mère et Ris continuaient toujours, mais cela m’importait peu à présent. Avant l’arrivée de la petite créature, j’étais sur le point d’imposer un ultimatum à Ris, cela faisait plus de trois mois que nous étions là et chaque soir c’était le même cirque. Or, au train où allait les choses, ma mère était capable de continuer comme cela pendant la totalité des études de celui-ci. Sans parler de spécialisation, son cursus allait faire un minimum de sept ans ! Cette simple idée m’avait fait frémir et je n’étais pas prête à sacrifier ma santé mentale, pour les rêves de Ris. Je voulais bien le soutenir dans son entreprise, rester une femme au foyer ou même essayer d’être une épouse parfaite, mais il y avait des limites, tout de même !

Ris avait ses journées à l’université, ses cours, ses camarades de classe et il évoluait dans cet univers auquel je n’appartenais pas et n’appartiendrait certainement jamais. La cadeau d’Anya était vraiment une bénédiction, j’avais eu l’impression d’avoir un second souffle et pouvait aussi me consacrer à des projets. Nous avions des journées bien remplies chacun et avec Stella, j’avais retrouvé un rythme ! Le second aspect positif de la venue de ma belle-sœur était que je dormais plus seule, même si je continuais de faire chambre à part avec Ris. Au vue de la tension entre lui et ma mère, je ne voulais pas lui fournir des munitions supplémentaire et mon époux avait vivement approuvé.

Stella dormait toujours du côté de la fenêtre, car elle aimait sentir les rayons du soleil sur sa peau, qui s’infiltrait par les rideaux entre ouvert, spécialement pour elle. Ainsi, j’avais pris l’habitude de me faire réveiller par la petite main du pokémon, qui m’indiquait qu’il était temps de se lever. Ni l’une ni l’autre n’aimons vraiment les réveils radio. Pourtant, bien que la pièce était lumineuse, la jeune tarsal était toujours couchée. Je fronçais légèrement les sourcils, elle n’était pas du genre paresseuse , bien au contraire. Bien que nous dormions dans le même lit, nous n’étions pas collée l’une contre l’autre, c’est juste que je rechignais à la mettre dans sa pokéball. Je n’avais pas l’impression qu’elle pouvait bien se reposer ni même efficacement dans ce genre d’objet minuscule. Je me méfiais également un peu de ce système de ‘’dématérialisation’’ qui pouvait avoir un effet néfaste sur son entraînement. J’avançais ma main, dans l’optique de la réveiller, une fois n’était pas coutume et je la trouvais la petite créature chaude. J’avais l’habitude de la manipuler pour rectifier une position et sa peau, si nous pouvions appeler cela ainsi, avait toujours été glacée. Je me redressais immédiatement, ma main gauche chercha la lampe de chevet, pour dissoudre totalement l’obscurité.

Stella était sur le dos, elle avait entre ses mains le drap, la blancheur de son visage me paraissait plus pâle. Sa respiration était intact, mais il était difficile de percevoir sa bouche parfois, ainsi je ne savais pas si elle luttait pour prendre plus d’air, afin de diminuer sa température corporelle. Par contre, je pouvais voir que son chapeau était d’une couleur encore plus vif et il me semblait pencher sur le côté. Je voyais rarement la créature couchée, ainsi j’ignorais s’il bougeait pendant la nuit, où si cela prouvait sa faiblesse. Normalement, il était recommandé de retirer les couvertures et de faire prendre une douche à la personne qui était alitée. Cependant, c’était un conseil pour les humains, je ne savais pas ce qu’il en était de même pour les pokémons. J’avais lu plusieurs fois le pokédex et j’avais consulté plusieurs livres d’élevage, surtout pour les apports nutritionnel et la meilleure hygiène de vie du tarsal. Sauf, que j’étais certaine, qu’il n’y avait aucun passage sur le traitement de la maladie et je ne possédais pas non plus de guide dans la matière. Je fus tenter d’aller trouver Ris, mais il avait entrepris des études qui traitait les humains et non les pokémons. Est-ce que les infirmières du centre pokémon se déplaçaient ? Etait-il mieux d’aller directement à l’hôpital ? Je n’étais pas certaine qu’elle pouvait supporter le voyage sur le dos d’un Rhinocorne, or c’était le seul véritable moyen de locomotion du manoir. Peut-être que je pouvais toujours demandé à mon père, si nous pouvions emprunter sa voiture de fonction, qui restait au garage de la mairie. Il revenait toujours sur le dos d’un Etouraptor, parce qu’il n’y avait aucune route dans la propriété et il ne voulait pas dégradé les lieux. J’essayais de fouiller dans ma mémoire, pour savoir si mon père était dans la demeure, certaine semaine il était en déplacement ou avait accumuler trop de retard, ainsi il préférait dormir sur place.

Dans tous les cas, il avait fallu que j’agisse et commença par décrocher mon téléphone, pour appeler mon époux. Je regrettais , une fois de plus, que nous ne partagions pas la même couche. Lui ici, il pouvait rester au côté de Stella, pendant que je vérifiais si mon père était présent ou non. Je trouvais un peu ridicule aussi, de devoir communiquer ainsi alors qu’il était à quelques portes de là, mais je ne me voyait pas hurler dans le couloir après lui. De plus, je me sentais également fautive, il était fort possible que ma petite compagne souffrait d’épuisement. Nous nous étions entraîner plusieurs heures durant, presque tous les jours. Nous faisons différents exercices pendant 4 à 5h, je lui avais fait un menu, semblable à celui que j’avais reçu de Madame E. J’avais traité Stella comme si elle était une professionnelle, j’avais commencé par les bases bien sûr, mais j’étais certainement passée trop vite d’une étape à l’autre. Tous cela, parce que le prochain concours avait été annoncé ! Je voulais tellement qu’elle soit prête pour sa première représentation en public.

S’il s’agissait d’un simple épuisement, je savais qu’elle pouvait être rapidement sur pieds. Chaque danseurs en avait souffert à un moment ou un autre, quand il avait commencé ses entraînements sans supervision. Un ou deux jours de repos et nous pouvions reprendre l’entraînement, même si j’allais réduire le rythme. Cependant, il pouvait également s’agir d’autre chose ! Dans le doute, je préférais vraiment qu’un spécialiste dans la matière l’ausculte.



mot :
 
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Célestia-