Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

 
» CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2

Calypso Kanaloa

Calypso Kanaloa
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 502

Dim 12 Jan - 22:46
La ville d'Arabelle avait été choisie pour accueillir le 49ème concours de coordination. Bien sûr, ils auraient préféré avoir l'honneur de présenter le 50ème, mais ce n'était pas une opération rendue possible par le Comité. La ville avait beau faire preuve d'un bel enthousiasme, ce n'était pas suffisant pour se hisser au niveau des autres dossiers. Tout le monde semblait en être conscient, si bien que la ville d'Arabelle s'était tout de même mise sur son 31 pour l'évenement.
Des banderoles, des annonces dans toute la ville et des décorations plus ou moins excentriques et malheureusement pour la maîtresse coordinatrice du jour... Des photos de Calypso, de toutes les tailles pour annoncer sa venue dans la ville d'Unys.
    « Eh bien, au moins, ils sont contents de me voir.
    - Je te l'avais dit, ils ont tout prévu pour ton arrivée. »
Eléanore était sûrement aussi frénétique que le maire de la ville, même si elle se contenait devant Calypso. Il fallait dire que c'était son premier concours en tant qu'agent alors cela devait être plutôt excitant. Pour Calypso, c'était important d'être suivie par quelqu'un de positif et avec Eléanore il lui semblait avoir trouvé l'agent idéale.
    « Une petite photo pour tes fans ?
    - Tu crois qu'ils n'en ont pas assez avec tout ce qu'il y a dehors ? »
Elles s'amusèrent de ces personnes qui se prenaient en selfie devant une énième affiche, alors que leur route continuait vers le Dôme. C'était plus simple ainsi, Calypso avait maintenant la chance de voyager dans une voiture, accompagnée par son agent. C'était bien plus agréable de se rendre sur le lieu du concours de cette manière, Calypso n'appréciait la solitude qu'à quelques rares moments et avoir Eléanore près d'elle était beaucoup plus plaisant.
▂ Tu es sur Johto en ce moment ?
Il y avait aussi toujours Joshua pour l'accompagner par message, par contre, ses talents de détective ne l'aidaient pas vraiment pour savoir ce qui se passait pour elle.
→ Non, concours de coordination à Arabelle, Unys. Pourquoi?
Elle n'attendait pas plus de réponse et rangea son téléphone. Joshua posait plus de questions qu'il ne répondait, Calypso en avait l'habitude depuis un moment.
    « On arrive dans combien de temps ?
    - Encore cinq minutes, d'ailleurs il faut revoir le planning. »
Oups, elle avait déclenché la machine. Eléanore sortit sa tablette et commença à consulter ses notes, heureusement cette fois, pas question de délirer sur son clavier, elle avait simplement à relire ses notes et ses horaires si précis que cela comprenait des horaires comme « 13h23 ». Qui jouait sur les minutes de cette manière ? Évidemment, il fallait que ce soit son agent.

Elle lui donna tous les horaires précis – un peu trop précis – et reprit les noms des membres du jury. Au départ, Calypso s'était opposée à tout cela qu'elle voyait un peu comme une grande mascarade, mais Eléanore avait lourdement insisté : elle ne prenait pas les choses à la légère. Calypso avait pris l'habitude de retenir tout d'elle-même et de s'organiser après avoir reçu les informations, moins de se faire chaperonner de cette manière.
Cela ne voulait pas dire qu'elle se sentait particulièrement mal avec ces manies, après tout, cela lui permettait quand même de décompresser, même si elle allait devoir s'habituer à déléguer. Cela n'allait pas être toujours évident, mais elle était tellement joviale que cela passait très facilement.
    « Ah, nous y voilà ! »
12h42, la voiture venait de se garer devant le Dôme et Eléanore en sortit aussitôt, Calypso la suivant de près et fermant la portière du véhicule qui repartit aussitôt. Toutes ces étapes qu'elle franchissait seule étaient devenues des activités en duo. Ainsi, le choix de la tenue ou du maquillage était beaucoup plus sympathique à deux. La coordinatrice avait ainsi bien plus de temps pour se préparer, sans avoir à réfléchir à tous les détails.
Le mieux, c'était de ne plus avoir à décider seule. Elle était si dévouée qu'il n'avait pas fallu bien longtemps pour que Calypso pusse comprendre sa valeur.
▂ Pour rien, fais attention à toi.
Ah, elle avait finalement eu une réponse, mais cette fois c'était elle qui n'allait pas donner suite. Elle eut un soupir, puis elle passa à la coiffure et au maquillage, 13h04.
    « Ça te va bien comme cela, c'est parfait. »
Il y avait en plus l'apport psychologique, souvent valorisant, pour compléter le tout.

13h57, il était temps de se préparer à monter sur scène. Elle avait discuté avec le jury, pris possession des lieux et tout était près. Eléanore avait même insisté pour avoir une petite répétition, ce qui lui avait quand même permis d'être plus à l'aise au moment de traverser la scène.
Elle fit ses premiers pas en avant dans ses escarpins, ne perdant pas son assurance devant les marches capables de lui briser la cheville à tout instant.
    « Arabelle, bonjour ! »
14h00, briller.
    « Je suis heureuse de présenter chez vous ce quarante-neuvième concours de coordination ! »
Sous les applaudissements, la coordinatrice présenta les différents membres du jury, avant de saluer la foule pour les rejoindre. De sa place, elle reprit le micro.
    « Le thème choisit pour ce concours sera Les Mythes, merci à toutes et tous pour votre attention et à présent, place au spectacle ! »
Elle rejoignit sa place avant d'applaudir de concert avec le public et le jury. Elle avait hâte de voir ce qui allait se passer sur cette scène.




LES RÈGLES.
  • Catégorie accessible uniquement aux coordinateurs possédant entre 1 et 4 rubans. Eux seuls peuvent poster ici !

  • Vous avez le droit à 2 Pokémon (ou moins si vous le souhaitez), pas plus. Vous pouvez utiliser un maximum de 3 attaques (attaques différentes ou trois fois la même, le compte est identique) par prestation.

  • Le thème de ce concours est LES MYTHES.

    La difficulté et la subtilité résident dans la manière d’être original tout en nous faisant comprendre de quoi il est question, à travers votre prestation. Il faut que la compréhension du thème se retrouve à la lecture et qu'un spectateur dans la salle, inRP, puisse TOUT SAISIR de ce que vous voulez faire passer..
Vous pourrez apporter des précisions, si vous le désirez, entre balises spoilers, en fin de prestation. Pour autant, ce ne sont là que des compléments d’informations, mais rien de déterminant dans la compréhension du texte, qui doit parler de lui-même aux membres du jury.

Vous avez jusqu’au dimanche 16 février aux environs de 20h (heure française) pour poster votre prestation. Bon concours et bonne chance à tous !





Merci à Elisa A. Kanes pour l'avatar. (:
Séquo • autres comptes :
CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 QLl4qJ5CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 2cyljSMCONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 2zdcb4X
Revenir en haut Aller en bas

Marian Breaks

Marian Breaks
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 21/02/2018
Messages : 237

Région : Kalos
Dim 16 Fév - 20:00
Un seul projecteur s'allume sur la scène noire, au milieu, projetant une douche de lumière vers le bas. Là se trouve ce qui ressemble à un trône disposé de façon à ce que le dos soit dirigé vers le public. Commence alors une petite musique, douce et mélodieuse.

- Il était une fois le grand et puissant roi d'un royaume tout à son image. Ce roi était connu partout dans le monde pour n'avoir jamais connu la moindre défaite. Malgré de nombreuses guerres contre de nombreux ennemies, son empire était prospère. Personne ne pouvait douter de la grandeur de ce royaume, le plus puissant et luxuriant du monde entier.

La lumière ne change pas sur la scène, cependant la musique se transforma doucement. Elle s'assombrit quelque peu tout en augmentant de volume. Des accents inquiétants commençaient à résonner.

- Un tel royaume est forcément le fruit de tous les désirs et envies de tous les serpents qui rampent au sol. Beaucoup essayent de diriger leur croc empoisonné envers ce roi, mais son épée parvenait toujours à trancher la tête de chacun de ses ennemis. Seulement, l'ennemi était une hydre.

Des instruments à cordes viennent se rajouter à la mélodie, la rendant presque terrifiante, presque oppressante.

- Même si le roi tranchait une tête, deux autres repoussaient, et même s'il tranche encore ces deux-là, quatre autres repousseront. Cette hydre était la faim et l'avidité personnifiée, éternelle, immortelle. Même la mort ne pouvait pas l'arrêter. Le roi savait que s'il continuait il allait connaître sa première défaite. Alors il prit une décision.

Les émotions dans la musique changent. D'inquiétant ils deviennent assurés, d'oppressant ils deviennent épiques.

- Le grand et puissant roi déclara : « Quiconque s'asseyant sur ce trône sera roi aussi longtemps qu'il y siégera ! » Une fois ses dernières paroles prononcées, il prit l'épée qui lui a servis sur chacun de ses champs de batailles et l'a suspendu au-dessus de son trône. Il expire ensuite pour la dernière fois.

La lumière fond en même temps que la musique, laissant la scène dans le noir et le silence. Elle se rallume après quelques secondes, toujours seulement au milieu. Le trône n'a pas bougé, il est toujours dos au public. La seule différence est que cette fois, au-dessus de celui-ci se trouve une épée sans fourreau, la lame dirigée vers le bas et qui semble tenir toute seule en l'air comme par magie.

- Le roi ayant disparue, tous ceux qui désiraient son trône se précipitèrent dessus. Les serpents se battaient désormais entre eux pour être le premier à s'asseoir et ainsi devenir roi. Finalement, l'un d'eux réussi et un nouveau règne commença. Seulement, tout le monde a été assez naïf de croire que le grand roi Damoclès abandonnerait son empire juste comme ça.


Soudainement, l'épée suspendue dans les airs s'anime, un œil au centre de la garde s'ouvre complètement et l'épée chute à grande vitesse vers le trône. La lumière s'éteint soudainement sans que nous voyions la fin de la chute. Le bruit métallique de quelque chose qui tombe résonne sur la scène. La même lumière revient doucement, révélant une couronne au sol, sur le côté. L'épée a repris sa place originelle et son aspect normal.

- Le roi avait laissé avec son épée une malédiction. « Quiconque s'asseyant sur le trône sera roi aussi longtemps qu'il y siégera, mais il devra alors vivre avec la peur constante d'une mort imminente. Seul les plus braves seront dignes d'être à la tête de ce que j'ai bâtis ! » Tel était la volonté du roi. Son épée est inamovible et inévitable. Personne ne peut prédire quand elle s'abattra. Un jour ? Un mois ? Une année ? Personne ne peut le prédire. Cependant, cette crainte n'arrive pas à décourager tous les serpents, leur avidité étant la plus forte. Alors, après une ère de prospérité, commence une ère de carnage.

L'épée s'anime, l'œil se rouvre et elle descend vers le trône. Encore une fois la lumière s'éteint soudainement au milieu de l'action. Un nouveau bruit métallique et elle se rallume. Tout avait repris sa place et une nouvelle couronne est apparue. Le même manège recommence, encore, en accélérant peu à peu à chaque fois, et de plus en plus de couronnes apparaissent. Durant ce spectacle, la voix continue de parler.

- De plus en plus de roi se succédaient, venant de tous les milieux, leurs règnes durant plus ou moins longtemps. Tous ont finis par mourir de la même épée sans pouvoir y échapper. Ni stratégie ou astuce ne pouvait l'arrêter, elle continuait de tuer tous les souverains sans crier gare. Et finalement ce qui devait arriver arriva.

Cette fois, après que l'épée soit tombée, la lumière reste éteinte. Une musique arrive doucement, lente, avec des accents un peu triste et solitaire. La lumière revient aussi, tout doucement, un peu pâle comme dans les journées nuageuses d'hiver. Cette fois elle éclaire toute la scène. Le trône est dans le bon sens, complètement vide. Il n'y a plus aucune couronne sur scène. L'épée est toujours à sa même place.

- L'épée a tué tous ceux qui ce sont assis sur le trône, serpent comme héros. Tout le monde a cessé de compter le nombre de roi qu'il y a eu. Plus personne ne veut essayer. L'hydre n'est plus assez avide pour risquer plus de ses têtes. Le royaume est à l'abandon.

Le volume et les accents dans la musique augmentent un peu, mais elle reste triste et désolée. La scène et le trône restent vide.

- Le peuple essaye de vivre comme il peut, mais sans aucun roi, sans aucun souverain, la vie est difficile et dangereuse. Seulement, personne ne veut risquer sa vie sur le trône.

À ce moment-là, sortant des coulisses, sort un jeune riolu. Il est habillé avec des guenilles, a la fourrure ébouriffée et les pattes sales, mais son regard et sa posture sont déterminées.

- Un jour, un fils de paysan, sans grande intelligence ni même d'éducation, décida qu'il en avait marre de la vie qu'il menait et décida donc de changer les choses. Il s'assit donc sur le trône et devint roi à son tour.

Le riolu était en synchronisation avec la voix, s'asseyant en même temps qu'elle le disait. Sur le trône, le petit pokémon le paraissait encore plus. La lumière s'éteint quelques secondes et en se rallumant le riolu a maintenant une couronne brillante, un peu trop grande pour lui. Elle aussi ne faisait que ressortir sa petite et son aspect sale.

- Le nouveau roi était sage. Il savait qu'il ne savait rien. Aussi, il décida d'écouter ceux qui savaient.


La lumière s'éteint et des murmures indéchiffrables se faisaient entendre. La scène se rallume, le riolu sur le trône a la patte levée et semble donné un ordre.

- « Que l'on construise ceci ! » ordonna sa majesté.

Le noir revient, d'autres chuchotements résonnent d'un autre côté. La scène revient et le riolu semble encore ordonner.

- « Que l'on plante cela ! » ordonna à nouveau sa majesté.

La musique reprend peu à peu vie, devient plus énergique. La scène se rallume et se reteint, montrant des scènes figées où le riolu écoute et donne des ordres. De plus en plus de murmures se font entendre, de tous les côtés. Bientôt la musique épique se fait étouffer par les murmures devenus des voix entremêlé et incompréhensible, et tout cela se transforme en un énorme brouhaha. Puis, tout s'arrête soudainement.

La scène se rallume entièrement, doucement, avec une lumière bien plus vive. Le riolu est toujours au centre, un sourire paisible sur les lèvres.

- Le roi sage dit : « Une seule personne ne devrait pas avoir tous les pouvoirs. Cette politique est d'un autre temps. Je déclare que je serais le dernier roi de ce royaume et qu'il sera désormais dirigé par son peuple ! »

À ces mots, l'épée s'anime, l'œil s'ouvre et fixe le pokémon, puis fond sur lui. Le noir se fait à nouveau au milieu de l'action. Cette fois, nous n'entendons pas de bruit métallique qui tombe, mais plutôt le bruit sourd de quelque chose qui se plante. Quand la scène est à nouveau éclairée, l'épée est plantée dans le trône à la place du roi, inanimé. La couronne du riolu pend sur la garde de l'épée.

- Sans roi, la malédiction n'avait plus lieu d'être. Sans trône, l'hydre n'avait plus rien à convoiter. La vie est redevenue joyeuse à nouveau.


Les projecteurs s'éteignent tout doucement une dernière fois.


Coulisse:
 


CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 6bd910 CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 Nokuma10CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 Dceb6810CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 Stamp_10
Info:
 
Revenir en haut Aller en bas

Calypso Kanaloa

Calypso Kanaloa
Elite 3

C-GEAR
Inscrit le : 29/10/2013
Messages : 502

Dim 8 Mar - 23:36
Le concours était terminé et Calypso ne ressentait pas réellement de fatigue après les différentes prestations, lié au fait que le concours n'avait pas eu le succès escompté : peu de coordinateurs s'étaient présentés et Calypso entendait déjà le retour du Comité avec les remarques du maire d'Arabelle, peu satisfait du mauvais buzz qu'il pourrait avoir.
La coordinatrice haussa les épaules en pensant à cette idée, après tout, il y avait bien des raisons pour lesquelles ça n'avait pas marché cette fois autant qu'une autre et elle savait déjà que cela exigerait simplement de la part du Comité de réarranger rapidement une date avec la ville pour leur faire plus de publicité, sauf – évidemment – dans le cas où la situation de la ville était la cause première du manque de candidats.
Calypso se désaltéra en tendant l'oreille vers les autres membres du jury qui était en train de discuter des différentes prestations, après leur courte pause, ils allaient devoir faire le point sur ce qu'ils avaient pensé de chaque candidat. Cela n'allait pas prendre énormément de temps et Calypso songeait que toute la réalisation de la retransmission télévisuelle allait aussi devoir calibrer leur temps d'antenne.
    « Madame Kanaloa ? »
La coordinatrice finit sa gorgée avant de rejoindre les membres du jury. En tant que présidente, elle se devait d'être en avance pour préparer les débats. Elle rejoignit donc la pièce attenante à leur salle de repos et s'installa en bout de salle, sur un de ces sièges bien confortables dans lesquels elle pouvait autant travailler que piquer un somme.
    « Bien, nous pouvons commencer. Comme d'habitude, nous allons d'abord nous concentrer sur les coordinateurs débutants et leurs prestations. »
Il y avait eu tout de même de bonnes surprises dans cette catégorie. C'était une chose bien motivante de voir les jeunes pousses commencer à bourgeonner. Certains n'étaient visiblement pas nés de la dernière pluie quand on les voyait évoluer sur scène.
Les délibérations avaient commencé et Calypso était ravie de voir que les avis ne divergeaient que peu : elle appréciait discuter de certains points sur les prestations, mais préférait toujours quand un jury pouvait rendre un résultat à l'unanimité. Cela donnait beaucoup de poids à la décision donnée et c'était tout de même plus aidant pour le coordinateur, même s'il était évident que cela ne voulait pas dire qu'il s'agissait de la parole absolue, des déconvenues arrivaient parfois à des coordinateurs en réussite se rendant à l'Elite pour recevoir des points négatifs.
    « Bien nous sommes donc d'accord, il reste un peu de temps avant la reprise d'antenne. »
Dans le dôme, le public n'avait pas de quoi s'ennuyer puisque l'organisation avait prévu des spectacles divers. Les commentateurs étaient aussi toujours bien préparés pour suivre le direct. Les membres du jury ainsi que la maîtresse de coordination furent appelés pour la vérification du maquillage, il y avait toujours des retouches à faire entre les deux sessions, d'autant que la jeune femme ne parvenait jamais à s'empêcher de se toucher le visage pendant les délibérations. C'était une habitude difficile à changer et pour cause : elle avait beau le savoir, elle faisait toujours la même erreur.
Calypso attendit le top départ pour rejoindre la scène et conclure le concours.
C'était ce moment qu'Eléanore avait choisi pour réapparaître. Elle avait eu du flair puisque les organisateurs leur annonçaient qu'il y avait encore une dizaine de minutes à attendre avant la reprise, le jury n'avait d'ailleurs pas encore rejoint sa place sur le côté de la scène.
    « Tout se passe bien ? Tu as pensé à te réhydrater ?
    - Oui... »
Parfois la prévenance d'Eléanore pouvait être crispante. Calypso n'était plus une enfant après tout.
    « Tu sais bien que c'est pour éviter tout problème ultérieur. »
Bon, en soit, elle avait tout de même raison de la prévenir, mais elle espérait qu'elle n'allait pas insister par la suite. Eléanore se pencha pour vérifier le maquillage de Calypso, avant de sortir son smartphone.
    « Ça te va si on profite des quelques minutes pour faire quelques photos pour les réseaux ? »
Calypso haussa les épaules avant de regarder autour d'elle, une petite photo des coulisses pourraient en effet plaire, et selon son agente, il était important de soigner son image à tout moment. C'était un traitement médiatique auquel la jeune femme n'avait pas été particulièrement habituée, mais dans le but de rendre l'Elite plus attractive, il fallait bien donner de soi.
Eléanore guida sa protégée pour la fameuse photo, puis elles se mirent d'accord sur le texte. Il n'y eut pas beaucoup de temps à attendre pour que les commentaires fusent. Il fallait dire qu'elle avait tout de même bien géré sa petite phrase pour dire que les résultats étaient sur le point d'arriver. Il fallait au moins ça pour que le public fut en attente et éviter de montrer le fiasco du concours. C'était dingue comme les réseaux sociaux avaient un effet de tout améliorer à ce niveau-là. Calypso consulta une dernière fois son profil avant de rendre le téléphone à son agente. Eléanore lui fit signe qu'il était bientôt temps d'entrer sur scène. Les autres membres du jury s'installèrent à leur place et Calypso avança au top du directeur de plateau vers son micro au milieu de la scène.
    « Cher public d'Arabelle, amis coordinateurs et coordinatrices, voici le moment venu des résultats. »
Calypso tenait entre ses doigts son enveloppe pour annoncer le nom des gagnants, en évitant au maximum de fourcher sur une syllabe.
    « Nous avons été ravis de vous recevoir ici, je remercie les membres du jury qui m'ont accompagné aujourd'hui et je vous remercie d'avoir été aussi nombreux pour ce beau spectacle qui nous a été offert une fois encore. »
Elle eut une seconde d'attente pour reprendre le contrôle sur sa présentation mais aussi faire durer le suspense.
    « Les gagnants de ce concours d'Arabelle sont... »


Hélas, pas de gagnant dans cette catégorie.

Tu remportes cependant 300P$ et une CT Frappe Atlas.

Un rapport du jury vous sera envoyé pour comprendre les points forts et faibles de ta prestation.


Elle laissa un temps pour les applaudissements avant de demander aux vainqueurs de monter sur scène, profitant de ce moment pour remercier également les coordinateurs qui n'avaient malheureusement pas réussi à convaincre le jury pour cette fois. Il était difficile de leur dire de ne pas perdre espoir comme ce genre de phrases paraissaient toujours surfaites. Elle prit un peu de temps pour remercier le jury avant de quitter la scène et retrouver Eléanore. Elle allait vouloir gérer sa sortie et cela retirait un poids immense à la jeune femme qui n'avait plus à penser à ce genre de choses.


Merci à Elisa A. Kanes pour l'avatar. (:
Séquo • autres comptes :
CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 QLl4qJ5CONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 2cyljSMCONCOURS DE COORDINATION n°49 - Catégorie 2 2zdcb4X
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Arabelle-