-46%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
206 € 379 €
Voir le deal

 
» Un dresseur chez les Brown

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2319

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Jeu 2 Jan - 22:17
« J’ai fais mon choix, plus tard je voudrais devenir dresseur ! »

Ce jour là, du haut de mes huit ans, je n’étais pas bien certain de comprendre pourquoi mon père semblait tant s’offusquer de mes propos. Il en avait presque craché la gorgée de vin qu’il venait de boire sous le regard amusé de ma mère. Si la situation me donnait envie de rire de ce qui s’apparentait sous mes yeux à un gag, je savais par expérience que ce genre de réaction ne passerait pas. En effet, malgré ma petite taille et mon âme d’enfant, il m’avait été enseigné extrêmement tôt que rire dans ce genre de situation ne risquait en aucun cas d’atténuer la réaction – déjà délicate – de mon interlocuteur.

« Quelle idée grotesque te traverses donc l’esprit Worick ? »


Aouch. Visiblement, si j’étais plutôt satisfait, voir même fier d’exposer ce plan d’avenir à table devant mes deux parents, mon père lui ne l’entendait certainement pas de cette oreille. Si je m’apprêtais par ailleurs à lui demander ce qu’il trouvait de si grotesque, je n’en eus guère le temps. Aussitôt eut-il fini de se remettre de ses émotions l’espace d’un court instant que Thomas Brown m’avait immédiatement exposé sa vision des choses. D’après lui, devenir dresseur n’était en rien un plan d’avenir, c’était un futile caprice partagé par une très grande majorité d’enfants et d’adolescents n’utilisant cette idée que comme porte de sortie pour éviter de se lancer dans le monde du travail. Aussi, il était absolument indigne qu’un Brown emprunte cette voie dénuée d’intérêt. Il ne manqua d’ailleurs pas de m’expliquer qu’il travaillait déjà d’arrache pied de son coté pour pouvoir m’offrir de quoi reprendre ses affaires sans que je n’ai jamais à me soucier de connaitre le moindre manque matériel. Que pour cette raison uniquement, je me devais d’obtenir d’excellents résultats scolaires pour pouvoir devenir un homme puissant et ainsi reprendre les activités familiales ?

« Mais père je… »

« N’insiste pas jeune homme. Il est hors de question que le seul héritier de notre famille passe son temps à courir après des animaux de foires sur le bord des routes pendant qu’il vit aux crochets de la société. Termine donc ton assiette et oublie cette idée ridicule. Tu iras plutôt revoir tes cours en sortant de table, il y a école demain. »


Quelles activités familiales ? Vivre aux crochets de la société ? Mon père avait souvent tendance à oublier que je n’étais même pas âgé d’une dizaine d’années. Aussi, j’ignorais comme bien souvent une bonne partie des choses qu’il tentait vainement de m’expliquer. Malheureusement, la patience n’était pas tellement le point fort de Thomas Brown et je choisissais donc de terminer mon assiette dans un calme religieux, comme il me l’avait été demandé. C’est seulement en sortant de table, retournant alors m’isoler dans un coin de ma chambre un livre à la main qu’on m’offrit une lueur d’espoir. Ma mère. Feignant de venir en toute discrétion, celle-ci s’était simplement assise à mes cotés, caressant mes cheveux avant de me prodiguer un précieux conseil dont, je suis sur, je me servirai à l’avenir.

« Ton père est un peu fatigué en ce moment, ne prends pas ce genre de remarque au pied de la lettre. Tu es encore jeune pour savoir exactement ce qu’il te sera possible de faire en grandissant, mais si un jour tu te décides vraiment à devenir dresseur Worick, ne lâche rien et montre à ton père et tes amis ce dont tu es capable. Tu ne devras jamais laisser tes rêves de coté pour faire plaisir au plus grand nombre, tu m’entends ? Les rêves sont faits pour être vécus, tu ne dois jamais l’oublier. »

A ces mots, je prenais ma mère dans mes bras, un sourire ravis sur le visage, avant de la serrer fort contre moi. J’ignorais encore malheureusement, qu’elle ne m’accompagnerait pas indéfiniment et que ce rêve verrait le jour sans elle à mes cotés pour y assister.


Un dresseur chez les Brown 111Un dresseur chez les Brown 810Un dresseur chez les Brown 1010

Un dresseur chez les Brown Blason19 Un dresseur chez les Brown Stampd10 Un dresseur chez les Brown Test_610
Un dresseur chez les Brown T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2319

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Sam 4 Jan - 17:56
Lorsque je pris officiellement ma décision de partir sur les routes, mes conditions de vie avaient déjà plus que changé. Ma mère nous avait laissé seuls, mon père et moi ; et ce dernier avait perdu petit à petit la force d’aller à l’encontre de mes idéaux. Cela semblait vraisemblablement lui faire de la peine, mais aussi s’était-il mit à respecter mes choix jusqu’à finalement financer une partie de mon voyage. Assuré que je prenais donc la bonne décision et après en avoir discuté avec mes proches, je m’étais immédiatement mis en tête que je devais partir. Voler de mes propres ailes, prendre un nouveau départ ou je pourrais bâtir mes propres fondations avec une équipe de compagnons avec qui nous partagerions bien des choses. Pour cela, si j’avais lu bien des choses sur la théorie en matière de Pokémons, il me manquait surtout toute la pratique. Aussi, je décidais alors d’en savoir un peu plus en termes de retour d’expérience. Pour cela, je m’étais bien évidemment penché sur le cas des dresseurs les plus influents du moment et c’est l’un des plus célèbres de notre temps qui finit par retenir toute mon attention.

Arthur Stockton. Tout jeune membre arrivé récemment à la ligue Pokémon, ce champion avait déjà su se montrer digne de son rang, du moins c’est ce qu’en rapportaient la presse et les extraits de match que j’avais eu la chance d’observer à la télévision. Allant sur sa 26ème année d’après les médias – bien qu’il en fasse bien dix de plus à la télévision… – Arthur était un véritable modèle pour bien des jeunes. Evidemment, pour la majorité des dresseurs se lançant sur les routes en pleine adolescence, qui ne rêverait pas de devenir champion en titre siégeant au conseil de la ligue Pokémon avant la trentaine ? Hélas, peu d’entre eux auraient un jour la chance de seulement entrevoir ce genre d’opportunité tant la concurrence était rude. Pourtant et malgré son handicap que la presse ne manquait de rappeler, la cécité n’avait pas empêché le jeune champion de se hisser au sommet. Si ce genre de handicap pouvait s’avérer être un redoutable obstacle au quotidien pour bien des gens, Arthur Stockton lui l’avait surmonté mieux que n’importe qui. Si bien des détracteurs n’auraient jamais imaginé le voir à la ligue Pokémon, il avait finalement prouvé au monde qu’avec de la volonté, l’être humain était capable de déplacer des montagnes. C’était ce genre de caractère qui m’avait particulièrement attiré chez le champion. Sur ce point, il ne faisait absolument aucun doute que nous nous comprenions.
Finalement, même avec toutes ces choses qui faisaient d’Arthur Stockton l’une des personnalités les plus adulés chez les jeunes dresseurs et dresseuses aujourd’hui, il avait même droit à un physique plutôt avantageux. Assez grand à la carrure solide et ce sans aller dans l’excès, le champion de la ligue 4 avait de quoi plaire de bien des façons… bien que ce dernier point reste purement subjectif, on m’avait toujours enseigné que se sentir bien dans sa peau était le premier moyen de gagner en assurance. Finalement, c’était sans doute aussi là l’un des nombreux secrets d’Arthur Stockton : d’un point de vue extérieur, il semblait suffisamment sur de lui et droit dans ses baskets pour pouvoir réaliser bien des exploits à en faire pâlir de jalousie ses rivaux. Finalement, plus je prenais de temps à en apprendre plus sur le dénommé Arthur, plus je me rendais compte qu’au fond de moi, j’éprouvais une certaine admiration à son égard. Le genre d’admiration qui me forcerait, à n’en pas douter, à me dépasser à l’avenir pour faire mieux que cet homme que tous les médias adulaient depuis plusieurs mois déjà.

Tout ce que je souhaitais, c’était ne pas me tromper sur son compte… s’il est souvent dit que l’amour rend aveugle, l’admiration pouvait sans doute elle aussi causer une certaine cécité et j’espérais simplement ne pas me tromper quant aux qualités du champion. Tout cela dans le seul but, un jour, de pouvoir me hisser jusqu’à lui et ainsi me présenter en rival. De ma chambre au beau milieu de Céladopole jusqu’aux grands stades de la ligue Pokémon, j’obtiendrais tous les badges nécessaires à mon inscription pour cette glorieuse et je me présenterais face à lui et ce, sans qu’il ne puisse le voir venir.


Un dresseur chez les Brown 111Un dresseur chez les Brown 810Un dresseur chez les Brown 1010

Un dresseur chez les Brown Blason19 Un dresseur chez les Brown Stampd10 Un dresseur chez les Brown Test_610
Un dresseur chez les Brown T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2319

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Dim 12 Jan - 19:32
Ce qui aura sans aucun doute fini de me motiver à prendre la route pour moi aussi entreprendre mon voyage initiatique, c’est de voir à quel point la vie des dresseurs a été simplifiée par l’arrivée de nouvelles technologies durant les années 2000. D’après certains vieux ouvrages qu’il m’avait été donné de lire, les jeunes ayant prit part à la première vague de dressage Pokémon de masse dans les années soixante ne possédaient que très peu d’outil pour parvenir à leur fin. Aujourd’hui, la science avait permis aux dresseurs Pokémons de réaliser bien des miracles. Rien que les différentes Pokéballs qui avaient été inventées au fil des années par les plus brillants chercheurs de la tour du savoir et de la recherche ou d’autres prestigieux organismes nous permettaient aujourd’hui de capturer certaines espèce avec bien plus de facilité qu’autrefois. Bis ball, filet ball, scuba ball, même des hyper ball pouvaient nous offrir de bien meilleures chances de remplir nos objectifs ; tandis que les procédés scientifique utilisé pour réaliser ces bijoux de technologies m’échappaient encore complètement. Un autre outil qui avait complètement chamboulé le quotidien de bien des dresseurs, c’était bien évidemment le stockage Pokémon. Celui-ci, de mémoire, il a justement été inventé – ou il y aura au moins très largement contribué – par un Kantoïte du nom de Léo. Celui-ci aura en l’occurrence apporté un véritable bijou de technologie capable de faciliter la vie de bien des dresseurs, collectionneurs ou encore scientifiques. Bien qu’en réalité, si je ne pouvais m’empêcher d’être admiratif face à une telle prouesse scientifique, je n’étais personnellement pas un grand fan de la chose d’un point de vue éthique. Si je comprenais bien entendu que permettait à l’homme de régler bien des soucis d’espace, je préférerais sans aucun doute laisser simplement mes Pokémons hors de leur Pokéball une bonne majorité du temps pour qu’ils puissent vivre leur vie comme ils l’entendent à mes cotés.

Autre gadget absolument indispensable du quotidien : Le Pokédex bien entendu. Bien que le professeur Chen ne m’ai pas encore remis le mien en main propre, je ne peux tout simplement pas m’empêcher d’avoir un petit rire nerveux lorsque j’imagine les dresseurs il y a plusieurs décennies de ça qui étaient obligé de partir à l’aventure avec une grande carte dépliable et une véritable encyclopédie Pokémon dans leur sac à dos ; alors qu’aujourd’hui seuls un Pokédex et un téléphone équipé d’un GPS faisaient déjà largement l’affaire. D’autant plus que de nos jours, certains Pokédex passaient par le web pour être consultable directement en ligne et donc sur smartphones. Je n’osais jamais m’imaginer à quel point il devait être compliqué d’être correctement renseigné sur toutes les différentes espèces potentiellement croisées. D’autant plus qu’en général, un Pokémon n’attendra sans doute pas que vous retrouviez la page qui traite de son espèce et que vous la lisiez avec soin avant de vous attaquer ou même de fuir. C’était en fait de cette admiration sans borne pour cette invention prodigieuse qu’était né mon désir de fournir moi aussi un jour des efforts afin d’aider la science et ce genre d’encyclopédie à progresser ; bien que je ne sache encore pas comment m’y prendre. Mais bon, pour cela il me restait encore un peu de temps, si je réussissais déjà à me procurer l’un de ces précieux Pokédex auprès du professeur Chen, je pourrais commencer mon voyage sereinement sans craindre de passer pour un parfait ignare sur les routes de Kanto.


Un dresseur chez les Brown 111Un dresseur chez les Brown 810Un dresseur chez les Brown 1010

Un dresseur chez les Brown Blason19 Un dresseur chez les Brown Stampd10 Un dresseur chez les Brown Test_610
Un dresseur chez les Brown T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2319

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Ven 17 Jan - 18:13
Mon plus gros regret fut finalement la réaction de mon cher père à la veille de mon départ. Si celui-ci avait finalement semblé plus distant quant à sa colère et sa haine des Pokémons – ou du moins de mon idée d’en élever à mon tour – c’est à quelques jours de mon départ officiel du foyer Brown qu’il ouvrit finalement les yeux sur la situation. J’avais beau lui avoir parlé de mon départ, de ma passion pour les Pokémons et pour ce voyage que je souhaitais entreprendre… J’avais pourtant le sentiment qu’il n’avait absolument rien écouté du tout, comme s’il s’était enfermé dans sa bulle, loin de mes rêves.

« Et après quoi ? Tu comptes vivres une merveilleuse petite vie niaise entouré de ces chimères qui ne servent qu’à amuser les gosses ?! Si je ne t’ai rien dis, c’est surtout parce que je pensais que cette petite lubie ridicule et puérile te passerai Worick ! »

Pourtant mon choix était fait. J’avais préparé ce départ depuis plusieurs mois maintenant et cela faisait même des années que j’y songeais. Cette vie, c’était pour moi un véritable rêve et elle ne pouvait pas être menée sans Pokémons. En réalité, je ne comprenais d’ailleurs pas cette aversion que mon paternel pouvait avoir pour ces espèces qu’il appelait « chimère ». S’il cette planète avait bien quelque chose de formidable à offrir, c’était la cohabitation entre humains et Pokémons. Depuis des centaines d’années voir même des millénaires déjà, Hommes et Pokémons vivent ensemble et cohabitent. Alors pourquoi Thomas Brown était-il ainsi incapable d’accepter que son seul et unique fils vive entouré de Pokémons ? Qu’avais-je bien pu faire de mal pour ainsi ne pas avoir le droit de vivre mes rêves moi aussi et de mener mes projets à bien ?

Peut être avait-il raison au fond ?

J’étais sincèrement incapable de comprendre. Pourquoi être aussi insistant à ce sujet ? Cela dépassait tout bonnement ma compréhension. Pourtant, une partie de moi cherchait désespérément à comprendre : pourquoi ? Au final c’était peut être moi le véritable problème ? Sans doute n’étais tout simplement pas prêt à m’embarquer dans une vie avec des spécimens qui pourraient tout aussi bien se montrer sauvage que me demander des soins et de l’attention que je ne saurai leur offrir ? Peut être qu’au fond, mon père me jugeait simplement trop immature, ou bien avait-il vécu par le passé certains déboires au point de ne plus pouvoir faire confiance aux Pokémons, cherchant ainsi à me protéger ?

J’étais bien incapable de démeler le vrai du faux dans toute cette histoire, je savais simplement que malgré tous, les mots de mon père aussi durs soit-ils ne me laissaient pas de marbre. Aussi, je décidais de fermer mon esprit pour de bon à ses dires avant que plus de réflexion ne me fasse changer d’avis. Il était trop tard, je refusais de rebrousser chemin à présent. Je ne pouvais plus faire marche arrière. Aussi décidais-je simplement d’en faire part à mon père, de le remercier poliment pour ses précieux conseils qui me permettaient d’y réfléchir plus amplement, mais qu’il était malgré tout trop tard et que si cela s’avérait être un erreur, alors j’apprendrais moi-même en tombant.


Un dresseur chez les Brown 111Un dresseur chez les Brown 810Un dresseur chez les Brown 1010

Un dresseur chez les Brown Blason19 Un dresseur chez les Brown Stampd10 Un dresseur chez les Brown Test_610
Un dresseur chez les Brown T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Céladopole-