Le CrocoDeal du moment : -93%
Chargeur sans fil – Samsung ...
Voir le deal
1.40 €

 
» Naissance d'une vocation

Roy Harrison

Roy Harrison
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 20/06/2016
Messages : 791

Région : Unys
Jeu 2 Jan - 14:54
Naissance d'une vocation
Il était concentré sur les cadeaux qu’il ouvrait un à un, assis en tailleur sous le sapin avec sa sœur et quelques cousins à lui. Ils se hâtaient pour distribuer les présents plus ou moins gros à toute la famille autour d’eux. Cacophonie, rire, exclamations de surprise. Roy était bien trop absorbé pour remarquer les regards amusés et complices des adultes autour de lui qui savaient pertinemment ce que dissimulaient ces emballages en papier. Le Père Noël était passé, dans son traîneau tiré par ses Cerfrousses. Il avait eu des livres, des jouets – dont un super robot Golemastoc – mais il restait encore un cadeau pour lui qu’il n’avait pas encore déballé. Une boîte, pas si grosse que ça, au contraire, à peine plus grosse que ses mains. Le jeune Harrison était intrigué par cette forme rectangulaire, il l’a secouée, pour voir mais cela ne l’aida pas. Il défit alors proprement le papier cadeau bleu et le bolduc argenté qui l’entourait. De tout petit, il faisait attention à ne pas déchirer le papier, comme si cela revêtait une importance particulière. Une minutie qui faisait qu’il perdait un temps immense en comparaison des autres enfants autour de lui. Tous jouaient déjà avec ce qu’ils avaient eu, sauf lui, toujours appliqué à enlever ce morceau de scotch qui lui résistait. « Roy, tu veux que je t’aide ? » Le jeune brun secoua la tête à la négative. Il allait y arriver.

Enfin, c’était ce que le garçon de huit ans croyait. Il n’avait pas vu sa petite sœur arriver et déchirer le papier cadeau pour en dévoiler le contenu plus rapidement. Roy resta interdit, il leva les yeux à la recherche de ses parents. Lorsque son regard rencontra celui de son père, ses sourcils se froncèrent et des larmes commencèrent à perler sur ses joues. « Hey, regarde-moi. Ça va. » « Elle a-a dé-déchiré mon c-cadeau ! » Son père fit alors le tour de la petite table basse qui les séparait pour le prendre dans ses bras pour le consoler. Roy n’était pas un enfant difficile, il avait toujours été calme, au point qu’on pourrait oublier sa présence. Il sanglotait, car il ne voulait pas pleurer non plus. Il avait cette fierté d’être le grand frère depuis que Brook était née. Il ne fallait, pas exemple, pas faire trop de bruit quand elle dormait quand elle était bébé, pour ne pas la réveiller. Et là que sa sœur, de quatre ans sa cadette, venait de déchirer l’emballage de son cadeau qu’il avait soigneusement défait jusque-là, il ne parvenait même pas à être en colère contre elle, simplement triste. A vrai dire, le petit Roy ne s’énervait pas, jamais. Même quand il l’aurait fallu. Un enfant un peu trop calme sans doute, si jamais c’est une chose possible. « Ça va aller mon grand, ne pleure pas. Tu n’as même pas vu ce qu’il y avait dedans. » « J-Je v-veux pas v-voir. » Un sourire calme s’installe sur le visage du père Harrison. « Ah, c’est dommage, parce que moi j’ai très envie de savoir quand même. Tu ne veux même pas faire plaisir à Papa et lui montrer ce qu’il y a dans ce cadeau ? » Une moue suppliante se dessina sur le visage du trentenaire, ce qui fit céder son fils d’ailleurs, qui accepta finalement d’ouvrir son cadeau.

L’homme se pencha donc un peu pour attraper le fameux paquet qui était resté sur la table basse pour le donner à Roy toujours dans ses bras. Ce dernier défit alors le reste de papier cadeau qu’il restait et découvrit un emballage cartonné blanc, sans la moindre image ou écriture qui pourrait indiquer de quoi il pouvait s’agir. « Allez, ouvre ! » Le garçonnet chercha l’interstice pour ouvrir le contenant et une fois cela fait, il secoua légèrement la boîte tête en bas pour en faire sortir le contenu. Il découvrit un objet qu’il ne connaissait pas. Il avait lui aussi une forme rectangulaire avec des angles arrondis, noire, ou plutôt gris très foncé, solide aussi. Une petite molette, un gros truc rond dessus, un petit carré blanc dans un coin. Roy regardait l’objet avec curiosité, constatant les quelques boutons, dont un qui fit même sortir une sorte de petit cube qui re-rentrait si on appuyait dessus. « C’est quoi ? » Son père le reposa au sol avant de poser un genou à terre pour se mettre au même niveau que lui. « C’est un appareil photo exprès pour les enfants, tu veux que je te montre comment ça marche ? » L’enfant avait les yeux écarquillés en découvrant de quoi il s’agissait. « Un appareil photo ? Comme le tien ? » « Presque oui. » Le chagrin du paquet cadeau s’était totalement envolé, il n’y avait plus que de l’émerveillement. C’était le cadeau le plus important sur la liste qu’il avait fait au Père Noël et il l’avait maintenant entre les mains. Lorsqu’il avait déballé ses cadeaux précédents, il avait fini par douter du fait que sa lettre ait bien été reçue, mais l’appareil photo le confirmait.

Charly Harrison sortit alors de sa poche une pellicule. Il ouvrit sous les yeux fascinés de son fils la partie cylindrique sur le côté de l’appareil pour y installer ce qui permettra de graver les images qu’il voudra saisir avant de refermer correctement le boîtier. « C’est bon ? » Roy commençait à s’impatienter, il voulait essayer son nouveau jouet au plus vite. Il tirait doucement sur la manche de son père comme pour le supplier. « Attends un peu, je te montre comment ça marche. » Le garçon portait attention à chacun des mots de son père, qui lui expliquait que le nombre écrit en blanc dans le tout petit carré, c’était le nombre de photographies qu’il pouvait encore faire, donc qu’il fallait faire très attention à saisir les bons moments. Ensuite, il lui montra qu’il fallait tourner une petite molette – qui faisait beaucoup de bruit – jusqu’à entendre un clic qui indiquait que la pellicule avait suffisamment tourné pour prendre une nouvelle photo. Roy restait là à boire les paroles de son père. Les explications continuèrent en montrant au petit garçon par où regarder pour savoir ce qu’il allait prendre en photo et où appuyer pour incruster l’image dans la pellicule. Il ne restait plus qu’à lui faire voir pour le flash, ce qui se fit bien vite. Maintenant que son père lui avait tout montré,il n’avait plus qu’une envie, essayer de faire des jolies photos lui aussi. « Tu n’utilises pas tout d’un coup, hein ? » Le garçonnet secoua la tête à l’affirmative. Son père l’avait déjà emmené avec lui lorsqu’il partait photographier les oiseaux sur le bord de mer. Il savait qu’il fallait être discret et patient. Il avait observé son père faire, mais cette fois-ci, il avait enfin la possibilité de l’imiter. « Je peux aller faire des photos de dehors ? » Un léger sourire et un regard empli de fierté vinrent répondre à la question.


Naissance d'une vocation WDFvXqD

Naissance d'une vocation Gs4c714 Naissance d'une vocation SCetKjX Naissance d'une vocation KqgOM0b
Stamps:
 
~ Avatar by myself ~
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Papeloa-