Le CrocoDeal du moment :
Etui de protection pour iPad
Voir le deal
15 €

 
» Liberté conditionnelle [PV Adrix]

Sôshi Miketsukami

Sôshi Miketsukami
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 785

Région : Johto
Jeu 26 Déc - 10:44
10 ans... Voilà 10 ans qu'il avait quitté le temple de Rosalia pour s'enfuir à Kanto, loin de sa familles et de ses traditions archaïques. Il en avait fallu des efforts pour s'extirper de l'emprise de l'éminente famille Kimono et rester caché pour ne pas retourner dans sa prison dorée. Depuis la fenêtre de la pension en construction, le regard bicolore du jeune majordome se perdit sur l'établissement que tenaient ses cousines et sa famille, devant la majestueuses tours de Rosalia...

Les clients allaient et venaient dans un trafic très régulier. Il s'était fait oublier et très discret depuis déjà 4 ans. Il vivait sous leur nez, terré dans le terrier qui peinait à retrouver de sa superbe en compagnie d'un lapin qui, doucement reprenait du poil de la bête. Leur projet financier avait beaucoup souffert de nombreux contretemps et était plus qu'ambitieux. Adrix avait repris les concours et même Tika avait décidé de repartir à l'assaut des arènes et de se remettre à compléter son pokédex, malgré le fait qu'ils aient tous deux perdu leur licence.

Sôshi patientait devant la fenêtre, son thé à la main, le regard perdu sur les toits des maisons traditionnelles. Intérieurement, il savait que cette situation ne pouvait durer. En dehors de la compagnie des pokemons, la maison était sinistrement vide de vie humaine. Sa vie avait été mise en pause, et ça lui avait permis de réfléchir à beaucoup de choses et de remettre en question nombre de ses décisions. Aussi, avait-il posé sa démission de la team plasma pour se ranger et... Embrasser une carrière plus en lien avec ses racines.

Il n'en avait encore parlé à personne, mais il ne pouvait pas rester derrière alors que tout le monde ici s'activait! Et rester enfermé au temple ou au terrier, c'était du pareil au même. La pension n'était qu'une autre cage dorée qui le protégeait de la première, sans lui garantir de liberté. Sôshi avait pris une décision et il allait lui falloir beaucoup de courage pour la mettre en pratique.

Pour l'heure, il attendait le retour de son maître, Adrix, qui était parti participer à son premier concours de coordination depuis bien longtemps. Sôshi était nerveux, avait-il réussi à obtenir son ruban ou allait-il devoir le ramasser à la petite cuillère. Si Adrix avait échouer, il n'était pas sûre d'avoir le cran de mettre ses propres projets à exécution immédiate. Mais s'il avait réussi... se serait autant inspirant que motivant pour lui.
Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Ven 3 Jan - 21:54
Pendant qu'un certain renard regardait tristement par la fenêtre comme un chaton abandonné sous la pluie, il en était un qui était aux combles du bonheur depuis quelques jours. Depuis que le Lapin avait décidé de reprendre du poil de la bête, toutes ses entreprises s'étaient couronnées de succès les unes après les autres. Non seulement il avait survécu à l'entraînement ô combien périlleux de Tika et rajouté un nouveau garde du corps spectral à son équipe, mais le nouveau bandeau accroché à l'intérieur de sa veste témoignait d'un triomphe d'un tout autre niveau. Et histoire de poser une cerise sur le gâteau à la crème de sa vie, il avait même fait l'acquisition d'un pingouin particulièrement robuste. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est bien simple, depuis qu'il était descendu du train il n'avait de cesse de sautiller gaiement, le cœur rempli d'une fierté renouvelée. Oh qu'il était bon de goûter à nouveau au miel de la victoire après tant d'années dans le brouillard. Chaque bouffée d'air envahissant ses poumons lui donnait l'impression de renaître un peu plus.
Beaucoup aurait attribué cette suite de réussites à une forme de karma. Une récompense pour avoir eut le courage de reprendre sa vie en main après une éternité à se morfondre. Mais Adrix avait combattu le Dieu Créateur et lui avait brisé les pattes à coup de Gringolem, alors le karma pouvait bien aller se faire voir. Ce n'était pas demain la veille que les cieux allaient lui faire de cadeaux après un coup pareil, ce qui voulait dire qu'il avait toute la latitude pour s'attribuer l'ensemble du mérite de ses triomphes. Ce qu'il faisait sans aucune forme d'hésitation. Si la Destinée prenait la forme d'un lama en colère prêt à faire imploser l'espèce humaine au premier faux pas, alors le Lapin n'avait aucun remord à revendiquer son indépendance vis à vis du divin. Qu'Arceus retourne brouter son gazon cosmique, ce coordinateur allait mettre le feu à la baraque avec ou sans sa bénédiction !

La seule chose qu'il lui restait à faire désormais c'était annoncer la nouvelle à son cher et tendre, puis de rouvrir le Terrier. La pension avait déjà bien assez attendue le retour en force de son maître. Tant pis s'il restait encore quelques travaux avant de terminer l'établissement, Adrix voulait voir des Pokémons y courir gaiement aussi vite que faire se peut. Il avait déjà assez lambiné sur son petit postérieur comme ça. L'obtention de ce troisième ruban était pour lui un signe, la preuve qu'il avait encore en lui ce qu'il fallait pour viser les sommets. Et maintenant que sa confiance ne lui était ressuscitée, une seule question le taraudait encore :Comment avait-il pu ne serait-ce que douter de son propre brio? Un simple coup d’œil dans le miroir aurait du suffire à le convaincre qu'il avait tout ce qu'il fallait et plus encore.
Du moins c'était ce dont il devait se convaincre désormais, pour le bien de celui qui l'attendait encore à la maison. Le magicien savait combien son compagnon de toujours était plus fragile encore que lui. Son âme portait de profondes cicatrices qui aujourd'hui encore peinaient à se refermer. Il n'en avait peut être pas conscience lui même, mais Soshi avait besoin de quelqu'un sur qui il pouvait s'appuyer, quelqu'un qui pourrait avoir assez d'assurance pour deux personnes. Il était du devoir d'Adrix de jouer pour lui le rôle d'un pilier de stabilité, un phare de confiance absolue dans la pénombre du doute. Cela voulait dire en faire des caisses et faire preuve d'une arrogance hors du commun, deux exercices dans lequel le lapin noir avait toujours excellé.

Il arrivait désormais en vue de leur maison. Le Terrier était un endroit confortable, une déboche de luxe financée pour la majeure partie par la vente du vieux manoir des Yumigami et des toiles perdues de son père. Considérant que l'endroit avait été bâti selon les désirs fantasques d'un magicien, il allait sans dire que le large complexe disposait d'une ribambelle de passages secrets, dont une poignée dont Adrix s'était conservé l'exclusivité. Et c'était justement un de ceux là qu'il empruntait en ce moment même, un tunnel étroit et poussiéreux, pour le le plaisir puéril de faire sursauter son cher et tendre. Ca aurait fait un vacarme de tous les diables si Adrix ne profitait pas de l'habilité sournoise propre à sa profession. Et aux cambrioleurs. Les spectres cachés dans son ombre aidaient aussi à étouffer sa présence en le dissimulant dans un voile d'obscurité étouffant jusqu'au bruit de ses pas.

Juste avant que Soshi ne porte son thé à ses lèvres, une paire de mains gantées se posa délicatement sur ses yeux alors qu'une voix rilleuse entonnait la question :
    -Devine qui est rentré~ ? Si tu devines juste, tu auras droit à un bisou ♥


Liberté conditionnelle [PV Adrix] Unknown
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sôshi Miketsukami

Sôshi Miketsukami
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 785

Région : Johto
Sam 4 Jan - 3:39
"Hummmmmmm... Ha! Je sais! Le gentil contrôleur du fisc qui est revenu critiquer la fortune de mon maître, c'est ça? Vous nous en voulez toujours pour le malheureux accident arrivé à votre postérieur, j'imagine?"

Il y a quelques temps, un fonctionnaire particulièrement hautain et désagréable s'était invité au terrier suite à la vente des dits tableaux et du manoir, afin d'évaluer la richesse de monsieur Lapin. La vente de telles richesses n'avait pas dû passer inaperçu auprès des autorités compétentes, même s'il s'agissait de liquider un héritage légitimement acquis. Après tout, ce n'est pas n'importe qui qui se retrouvait avec un manoir et des peintures inscrites au patrimoine à vendre, du jour au lendemain. La vente et la création de la pension était tel un phare lumineux pour autant de lumivoles attirés par la lumière dans la nuit. Des vampires venus en quête de richesses, près à vampiriser ce qui leur restait de richesses. Il avait estimé que ce projet , en l'état actuel de leurs finances, les faisait vivre au dessus de leurs moyens et avait menacé de saisir les biens. Il était reparti fissa, avec les marques de crocs de quelques pokémons aux fesses, reconduits au portail. Mais les représailles seraient vite terribles s'ils ne se bougeaient pas pour régulariser leur situation. Posant les mains sur les siennes, il les écarta de son visage.

"Bienvenue chez vous, maitre Yumigami. Avez-vous fait bon voyage?"

Le majordome repoussa la tasse de thé fumant sur la table et écarta sa chaise pour se lever et s'incliner devant le coordinateur. Une main sur le coeur, l'autre bras contre son corps. Apprendre à être un serviteur, après l'éducation qu'il avait reçu, n'avait pas été de tout repos. Mais cela avait servi sa quête de rédemption et d'humilité à merveille. Pourtant, ce masque ne lui correspondait plus autant qu'avant et avait commencé à se fissurer.

"J'ose espérer que votre concours s'est bien déroulé?"

Depuis maintenant 8 ans, et ce même s'il refusait de l'admettre, Adrix était devenu une source d'inspiration pour lui. Ils s'étaient connus dans des circonstances plus que spéciales. Sôshi avait fui à Kanto à l'aube de ses 18 ans, échappant ainsi à la succession au rôle de grand prêtre Kimono. Fuir avait été la plus grosse prise de risque de sa vie. Encore aujourd'hui, il ressentait le stress, l'angoisse, la pression qui lui remuait les entrailles et l'écrasait alors qu'il quittait le domaine familial. Il avait courru loin de Rosalia, à travers Doublonville, à travers les bois et les caves, jusqu'à la frontière qu'il traversa à la nage.

A son arrivée à Kanto, il n'avait rien... Strictement rien. Il ne possédait ni ses papiers, ni argent... Il avait donc dû se tourner vers les boulots dégradants pour se loger et se nourrir. Récupérer des papiers d'identité demanda du temps et viendrait avec sa liscence tardive de dresseur pokemon. Mais en attendant, il ne pouvait qu'accepter de travailler clandestinement au black. C'est ainsi qu'il embrassa la carrière d'escorte boy à contre coeur. Mais même si, au fond de lui, cette activité et chacun de ses client le répugnaient, il savait en tirer partie en usant de ses charmes et des pouvoirs de Zorua pour leur offrir une expérience des plus... fantasque. Certaines de ses clientes les plus riches l'entretenaient de façon aisée contre ses services et lui payaient même des études.

C'est dans ce cadre, qu'il fit sa connaissance. Une mission à plusieurs pour la plus grande angoisse du renard. Il n'avait jamais fait de plans à plusieurs, mais la prime était inintéressante, alors... il serra ses petites fesses et entra de sa voiture. En route, il commença à cerner le curieux personnage qu'était Adrix. Et son premier avis sur Adrix était...

*Oh bon sang, sur quoi je suis tombé?!*

Un grand excentrique trop farfelu pour lui. Et pourtant, il allait devoir partager une nuit torride avec lui et leur cliente. Il appréhendait énormément... Il se surprit à regretter sa cage dorée. Comment en était-il arrivé là? Il entra dans le grand bâtiment de la Sylph SARL, et pénétra dans l'ascenseur avec cet énergumène étrange. Les portes se refermèrent sur eux, les isolant dans cette boite métallique qui commença à s'élever... Durant leur ascension, Adrix essaya de lui arracher un sourire en le chauffant un peu, mais ses tentatives ne firent que l'agacer d'autant plus et il le traita par le mépris. Et lorsque les portes s'ouvrirent... Des coups de feu, des cris, des alarmes.

Complètement décontenancé, c'est Adrix qui le tira à nouveau à l'intérieur et ferma les portes avec le bouton d'urgence. L'ascenseur les isola comme dans une cage au milieu d'un banc de requins. La Team Rocket venait d'attaquer les lieux en quête de dieu sait quoi. Ils étaient pris au piège dans cet ascenseur dans l'attente des secours... Et Sôshi détestait ça... Il détestait être enfermé, et en mauvaise compagnie en plus. Mais il se passa quelque chose durant les très longues et nombreuses heures que durèrent leur captivité. Un rapprochement. Adrix faisait preuve d'un optimisme inébranlable en apparence. Mais il se donnait à fond dans son manège. Et ça marchait... Et c'est cette énergie que Sôshi admirait chez son compagnon. Adrix était pour lui une réelle inspiration.

Il se leva et prit sa veste pour le libérer de ses vêtements froids. Son pauvre maitre avait dû braver le froid, et Sôshi devait avouer être nerveux à l'idée d'entendre le récit de son dernier concours. Avait-il réussi à renaitre de ses cendres? Il plaçait beaucoup d'espoirs en ses récents efforts, et sôshi espérait ne pas être déçu, même si ça impliquait lui mettre la pression. De ses résultats allaient dépendre, ce qu'il s’apprêtait à faire.

"Comment c'était?"
Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Sam 4 Jan - 20:23
Un contrôleur du fisc ? Voilà une étrange réponse et un bien vilain personnage pour oser s'introduire dans le petit nid d'amour. Adrix avait toujours eut une sainte horreur des représentants de la loi... et des règles d'une manière générale à dire vrai. Un esprit aussi libre que le sien ne pouvait qu'appréhender ceux désireux de l'empêcher de papillonner à son gré. Le petit mammifère bondissant qu'il était avait en horreur de se laisser entraver par les chaînes crues des règles sociétales. Il préférait cent fois être bizarre que de se conformer. Jusqu'à présent la fortune de son père lui avait toujours permise d'évoluer hors de portée de ces vautours, mais son impunité arrivait à ses limites... Il ne pouvait pas se reposer éternellement sur le leg d'un parent qu'il détestait de toute façon. C'était aussi l'occasion de dissiper une fois pour toute l'ombre de son spectre... A défaut de pouvoir effacer la trace laissée sur son épiderme.
Le Lapin n'en avait que trop conscience, il jouait son avenir financier dans cette histoire de pension. S'il continuait de trainer les fonds allaient se tarir et il devrait retourner à une vie nomade. La vie de bohème avait son charme propre il était vrai, vivre selon la bonne volonté de la météo, libre comme l'air en achetant à manger à la sueur de son art au fil de spectacles de rues, ce n'était pas déplaisant. Il pourrait retourner à son ancien job d'escort boy aussi... S'utiliser comme marchandise ne lui avait jamais provoqué de cas de conscience. Après tout, c'était ainsi que son cher père l'avait élevé. Mais maintenant que sa vie était liée à celle de Sôshi, il n'avait guère envie d'infliger au renard la souffrance de devoir partager son maître avec un autre. Sôshi avait trop besoin de lui, l'erreur n'était pas permise. Et il était hors de question que son compagnon devine combien le prestidigitateur se mettait la pression.

Dés que son "majordome" l'eut débarrassé de son manteau, le lapin lui passa lascivement les bras autour du cou pour s'y suspendre, le visage décoré d'un sourire coquin. Oh que voir de si près le visage de son roudoudou lui avait manqué. Il pouvait sentir son souffle lui frôler la joue. Un baiser eut été si facile et pourtant ses lèvres étaient bien loin. Qu'il serait bon de figer le temps et de rester ainsi plonger dans ses bras pour l'éternité. Adrix avait beau être un être vivant sous les feux de la rampe, cet homme était le seul auditoire dont il ait réellement besoin. Il ne se lasserait jamais de l'embêter. Voilà au moins une conviction à laquelle il pouvait se raccrocher en ce temps de doute et de remise en question. Chaque fois qu'il posait son unique oeil valide sur sa petite frimousse sérieuse et faussement détachée, cette détermination s'amplifiait un peu plus. Tant pis si pour le moment son affection passait pour un simple jeu ou même une farce. C'était déjà bien.

    - Le voyage était sympathique, mais tu sais combien la solitude me dévore quand tu n'es plus là mon chou~


Il savait que Sôshi ne pouvait lui répondre. Les lois de sa famille le lui interdisaient. Comment l’héritier d’un clan prestigieux pourrait s’unir à un homme, incapable de lui fournir un héritier digne de ce nom pour reprendre le flambeau ? Adrix ignorait les détails du fardeau que portait son renard en sucre, mais le semi aveugle voyait encore assez bien pour deviner que c’était là la clé du problème. Encore qu’il doutait que, même s’il avait été fécond, les religieux en kimono leur aient accordé leur bénédiction.0

Le kitsune ne s’épanchait jamais sur le sujet mais il était en fuite constante. Et Adrix avait bien en mémoire ce qui s’était passé cette nuit là… Cette soirée fatidique où le tendre petit majordome s’était changé en un jour de monstre furieux et agressif. Le magicien redoutait le jour de sa prochaine rencontre avec cette… chose qui sommeillait en Sôshi. Encore que lui-même était mal placé pour faire ce genre de commentaire. Clarence ne parlait plus depuis quelques temps. Le parasite était devenu très calme. Trop calme sans doute… Etait-il prit dans un genre de méditation ? Ou en sommeil d’une façon quelconque ? La confrontation avec Arceus lui avait cloué le bec, il y avait sans doute un lien avec la colère divine... Quoiqu’il en fut, Adrix devait admettre que sa constante mauvaise humeur lui manquait finalement.

Un jour peut-être le Lapin se sentirait prêt à lui dire toute la vérité sur son passé. Peut-être qu'alors les choses seraient différentes. En attendant, il se contenterait de l'exaspérer et peut être de le faire rire un peu.

    - Voilà qui est bien triste, tu doutes de ma performance ?


Sortant le trophée de sa veste, Adrix lui agita le ruban comme s'il s'agissait du plus magnifique des trophées, toujours accroché au cou de son camarade. C'était un simple morceau de tissu, mais pour eux c'était le symbole d'une renaissance totale.

    - Tada~!


Un peu à contrecœur il se détacha de lui pour faire une pirouette. La petite danse se termina par une pose exagérée ressemblant à une moquerie de révérence. S'il en avait eu les moyens Adrix aurait accompagné le geste de quelques confettis, mais la réalité manquait cruellement de musique d'ambiance et d'effets spéciaux à son goût.

    - Ils ont tous été éblouis par mon brio~ Impressionné j'espère ? Je me suis donné du mal pour ramener ce trésor à la maison. Sebastien mérite bien des éloges lui aussi.


Théatral, comme à son habitude, le lapin désigna la pièce d'un mouvement d'un mouvement de bras.

    - Et maintenant que j'ai ce petit bijou en poche, j'ai bien l'intention de faire rouvrir cet endroit.





Liberté conditionnelle [PV Adrix] Unknown
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sôshi Miketsukami

Sôshi Miketsukami
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 785

Région : Johto
Sam 4 Jan - 22:49
Aussitôt le manteau retiré, Sôshi esquissa un mouvement de recul s'attendant à l'habituel câlin de bienvenue du lapin. Il se raidit, se redressant, levant le menton, regardant obstinément ailleurs. Malgré son admiration pour la personne qu'était son maitre, Sôshi s'était toujours évertué à garder une distance nette avec lui. Il avait hérité de la rigidité et du caractère stricte de sa grand mère et rappellait régulièrement les limites de leur relation à son camarade aux longues oreilles. Il avait beau être parti de chez lui et avoir fui ses responsabilités, il restait lié fortement à ses racines religieuses et, paradoxalement, lié à ses anciennes obligations. Ils en avaient déjà parlé sans qu'il entre dans les détails. Sôshi ne savait pas, lors de cette conversation, s'il pouvait faire confiance au rouquin ou s'il allait le vendre à ses anciens geôliers. Et pendant ces dernières années, Sôshi avait tout sauf envie de retourner d'où il venait. Il était jeune et voulait goûter aux plaisirs d'être libre et d'avoir le choix, de faire ses propres erreurs. Mais depuis un moment... Les choses commençaient à... bouger dans son esprit. L'étreinte lui arracha un frisson qu'il s'efforça de réprimer.

"Je... Je... oui, je suppose? Mais il faut bien que quelqu'un veille sur la maison en votre absence. Et en l'absence de mademoiselle Ikana... "

Il se râcla la gorge, n'étant jamais vraiment à l'aise avec cette proximité virile. Sôshi ne se voyait pas de ce bord là. En vrai, il ne s'était jamais vu dans une relation tout court. Curieux pour un ex escort boy d'être aussi intimidé par la chose, n'est-ce pas? Il avait fait beaucoup de choses contre de l'argent après tout... Mais peut être que ce qui le freinait était le fait que, cette fois, il connaissait la personne. Adrix était un de ses proches, à présent, et il se sentait d'avantage concerné et impliqué dans cette relation. Et cela faisait un moment qu'il était tel un miaouss ne sachant pas s'il veut rentrer ou sortir... Une relation, c'était une énième façon de s'enferme... une nouvelle corde au cou, un engagement qui lui faisait un peu peur en vrai. Et le pire, une relation du même sexe... Ce qui l'obligerait soit à tromper l'autre pour avoir un enfant en passant par une mère porteuse ou à accepter que sa lignée s'éteigne, ce qui aurait été un grand sacrilège envers le corps religieux de Johto.

Oh, bien entendu ça aurait été un nouveau pied de nez à sa famille, mais Sôshi n'avait pas envie de ça... Plus il maturait, plus il avait envie de fonder une famille un jour... Et ça impliquait certains sacrifices.

"Je ne doute pas! Je... M'inquiète de votre réussite, c'est tout?..."

Il poussa un soupir de soulagement alors que le lapin lâcha son cou et s'écartait de lui. Le coordinateur sortit alors le tant convoité ruban et lui agita sous le nez. Le renard ouvrit de grands yeux bicolores, remplis d'étoiles.

"C-c'est...?! C'est vraiment super! Je vous félicite maitre!"

Son coeur se serra d'excitation en voyant une preuve concrète des progrès d'Adrix. Cela symbolisait un vrai nouveau départ et tellement d'espoirs. signe que les affaires allaient reprendre! Encore fallait-il maintenir ces efforts.

"Vous semblez vous êtes bien amusé et en meilleur humeur que lors de votre départ. Cela fait bien plaisir à voir? Devrions nous fêter cela avec un bon repas?... Bien que nous n'ayant guère grand chose dans les réserves..."

Sôshi se gratta la joue nerveusement, le regard dans le vide, se rememorant avec tracas l'état bien triste de leurs stocks de nourriture.

"Attendez moi dans la salle à manger, je vais préparer quelque chose. Vous devez être fatigué et affamé après ce long voyage."

Sôshi accompagna le lapin jusqu'à la salle à manger, lui tirant la chaise pour l'inviter à s'assoir, avant de disparaitre en cuisine et de revenir quelques minutes plus tard avec deux bols de ramen et de soupe à l'udon. Il déposa les bols devant eux et vint s'assoir à table avec lui pour dîner?

"Alors... Racontez moi un peu vos exploits. Quel thème était-ce? Qu'avez-vous fait?"


Liberté conditionnelle [PV Adrix] Pour_s13
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964

Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Lun 6 Jan - 3:16
Voir le regard de Sôshi se remplir d'étoiles à la vue du ruban rendait tous les efforts pour l'obtenir totalement rentables. Adrix tirait une satisfaction toute particulière de l'admiration d'autrui, mais celle de son compagnon renard valait infiniment plus que celle des autres. C'était aussi l'occasion de le tease un petit peu. Non pas qu'il y ait besoin d'une raison, mais c'était un bonus que d'être justifié dans la manœuvre. Avec une petite moue moqueuse, le lapin reprit en remuant du postérieur comme le ferait un enfant en train de supplier pour avoir des bonbons.

    -Ca méritera bien un petit bisou en dessert tu ne crois paaaas~ ?


Il fit un petit baiser dans le vent pour illustrer son propos. Il doutait d'obtenir ce qu'il voulait, mais cela valait toujours le coup de demander, qui sait. Dans un moment d'égarement, prit dans l'euphorie de l'instant, le renard pourrait bien baisser un brin sa garde.

    - Un repas me ferait le plus grand bien. La cuisine de la bas n'est pas mauvaise, mais je préfère la tienne.


Le lapin connaissait l'état du garde-manger et comptait justement utiliser au moins une partie du prix remporté la veille pour payer pour des courses. Il avait envie de s'en mettre plein le ventre. Et puis... avec les Pokémons qui ne manqueraient pas d'arriver une fois la pension rouverte, il faudrait préparer des réserves conséquentes. Sebastien allait être ravis de pouvoir s'appliquer davantage aux fourneaux. Mais le petit Gringolem aurait sans doute besoin d'assistance. Sôshi et lui ne suffiront jamais à nourrir tout le régiment... D'autant qu'Adrix préférait garder ses propres pokémons libres plutôt qu'enfermés dans leur pokéball. Link, le Gallame, avait déjà fait preuve d'un talent surprenant pour la cuisine expérimentale, il faudrait lui demander.

Adrix se laissa guider, prenant place dans la salle à manger à la décoration traditionnelle. L'endroit était chaleureux... Mais bien trop vide à son vide à son goût. La grande taille de la pièce ne faisait qu'amplifier cette impression. Sôshi amena deux bols de ramens et une soupe à l'udon fumante. Deux plats simples mais qui rentraient parfaitement dans les goûts du coordinateur.

    - Merci mon choupinou~ Je vais me régaler.


Il s'empara de ses baguettes et prit une longue lampée, laissant la soupe brûlante et les nouilles élastiques couler dans sa gorge alors que le goût du bouillon envahissait son palais. La douce chaleur tout le long de son système digestif lui arracha un long soupire de contentement.

    - Le thème... le thème... C'était les sentiments. Un thème plutôt vague je dois dire. Je l'ai trouvé difficile.


En tant que coordinateur, la méthode d'Adrix était de narrer une histoire autour du thème imposé. Le problème avec les thèmes trop larges, ou un peu éthérée comme celui-ci, c'était qu'il était très difficile de savoir où se trouvaient les attentes du jury. Fallait-il leur parler de sentiment ? Ou bien en aspirer un en particulier ? Les deux peut être ? Mais ne pouvait-on pas dire de toute forme d'art qu'elle traitait de sentiment, de par sa nature même ? L'objectif de l'artiste est toujours d'inspirer une émotion chez son auditoire, que ce soit au travers d'une peinture, d'écrits ou d'une musique. Dans ce cas, juste raconter une histoire triste était-il vraiment à propos ? Une bien terrible énigme dont il était heureux d'avoir trouvé une réponse valable cette fois ci. Il n'avait pas eu cette chance lors de ses dernières tentatives. Les règles exactes de ce jeu continuaient de lui échapper...

    -J’ai décidé de rester fidèle à mes habitudes et d’endosser le rôle e conteur encore une fois. Je leur ai narré l’histoire d’un Gringolem qui, au fil des siècles à s’occuper d’un jardin et au contact d’un humain, s’éveille aux sentiments. Ils font connaissance lors des jeunes années du visiteur et il continue de lui rendre visite alors que l’humain se fait de plus en plus vieux. Jusqu’au jour fatidique où la mortalité finit par les séparer.


Au fur et à mesure qu’il parlait, le magicien revivait la scène, entendait presque de nouveau la foule tout autour de lui, la sensation enivrante des projecteurs sur sa peau. Adrix aimait ce genre d’histoires à la fois tristes et pleines d’espoirs. Un pied de nez au tatouage sur son épiderme qui n’était lui qu’une fresque en l’honneur du macabre et de la putréfaction. C’était à elle que le Lapin devait son amour pour les spectres. En offrant une nouvelle vie pleine de joie et de farces à ces damnés, le coordinateur se prouvait à lui-même que le trépas, et par extension le tatouage qui le défigurait, avait aussi sa propre forme de joie et de beauté.

    -Ca a été difficile tu sais. Il m’a fallu des tonnes de maquillages pour me faire rajeunir puis vieillir. J’aurais dû prendre quelques photos, tu aurais pu voir à quoi je risque de ressembler d’ici quelques décennies~ Et puis Sebastien a été un vrai petit champion. Je crois même avoir arraché une poignée de larmes à quelques-uns… Simuler ma propre mort a été un grand moment d’acteur. Sans fausse modestie j’ai été très convaincant dans mes derniers instants.




Liberté conditionnelle [PV Adrix] Unknown
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sôshi Miketsukami

Sôshi Miketsukami
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 785

Région : Johto
Jeu 9 Jan - 22:12
Sôshi grimaça alors que le lapin se faisait plus quémandeur. Peu importe ce qu'il lui offrait, Adrix était toujours prompt à enjamber les barrière qu'il mettait afin de concrétiser les frontières de sa tolérance. Il n'avait que faire des refus du dresseur ou des limites qu'il fixait... Et c'était un peu pareil avec l'hygiène de vie. Des fois, s'occuper du rouquin n'était pas facile.

"Hum... Non... Mais il doit rester du chocolat quelque part."

Sôshi était déçu de servir un repas si frugal et ordinaire à son maitre. Il aurait voulu faire un repas de roi pour son retour et le féliciter de sa récente victoire. Il était frustré de ne pas pouvoir lui offrir cette preuve d'affection qu'il réservait pour les personnes qu'il estimait le plus. Et Adrix faisait partie de ces rares privilégiés malgré ses manies très agaçantes.

Il écouta le récit du coordinateur, tout en portant son repas à ses lèvres. Heureusement il lui restait la soupe à l'udon, son repas préféré.

*Ce concours lui a visiblement donné du fil à retordre.*

Et c'est ce qui rendait sa victoire d'autant plus impressionnante, et, par conséquent, plus satisfaisante. Mais Adrix avait un bon choix de pokémon à sa disposition. Gardevoir et Gallame, par exemple, étaient des pokémons plus que désignés pour le thème des sentiments! Des pokémons à ce point en osmose avec leur dresseur qu'ils en ressentent les émotions? Qui de mieux placés pour les mettre en scène que les pokémons sentimentaux? Non, vraiment, le choix de cette paire était juste parfait! Mais à sa grande surprise, c'est Gringolem qu'il avait choisi.

Les talents de conteur du lapin avaient fait le reste, dans une représentation qui avaient dû mettre énormément de pression sur ses épaules. La passion était de nouveau présente dans sa voix alors qu'il lui racontait comment s'était déroulé le concours. Il revivait ces instant avec toute leur force et magie. Finalement, c'était comme si le rouquin avait renoué avec lui même et le vivait comme une véritable renaissance.

Tout en l'écoutant parler, Sôshi apporta une mousse au cocolat à table. Il avait préparé ce dessert 4 heures plus tôt dans l'optique où le lapin aurait soit échoué et eu besoin de noyer son chagrin, soit pour célébrer sa victoire éclatante. Et il leur servi un thé.

"Vous semblez avoir brillé là bas. Je vous félicite pour votre victoire. Je dois avouer avoir eu mon lot d'inquiétudes à votre sujet. Vous sembliez si... Déprimé récemment. Inutile de mentir, je peux lire derrière votre masque souriant après des années de vie commune, pauvre squatteur..."

Sôshi porta sa tasse de thé à ses lèvres et souffla la surface du liquide brun. Il était encore trop chaud pour le boire.

"Mais je suis soulagé de voir que vous avez su renaitre de vos cendres. La difficulté du thème ne rend votre victoire que plus grande."

Il servit une larche verrine de mousse au coordinateur pour joindre le geste à la parole. Au fond du verre se trouvaient des petits morceaux de fraises et framboise.

"Vous allez pouvoir reprendre les affaires de la pension bientôt au rythme où vont les choses. C'est bien. Je ne suis pas resté en reste non plu de mon côté... Et... Votre succès récent me conforte dans une décision que j'ai prise en votre absence. Cela fait des mois que j'y songe en vérité."

Sôshi se leva, reposant sa tasse de thé sur la table. La salle à manger, laissé dans la pénombre, n'était éclairée que par les baies vitrées donnant sur les tours de Rosalia.

"J'ai décidé d'aller voir ma famille pour le nouvel an."

Il lui tourna le dos au lapin en se plaçant face à la fenêtre, fixant l'établissement de sa famille. Il laissa un instant à Adrix pour assimiler l'information avant de continuer.


"Je compte prendre mes responsabilités... Aux douzes coups du changement d'années, l'un des héritiers de notre illustre famille doit honorer les légendaires de la région en éxécutant une danse afin de les remercier de l'an passé et demander leur protection à nouveau pour la nouvelle année. C'est audsi le moyen de célébrer la passation d'une année à l'autre. Chacun notre tour, mes cousine et moi nous succédions jusqu'à présent... Cela va faire Six ans que je suis parti..."

Il serra le poing ganté à gauche de son corps, se crispant un peu. Il était nerveux, mais avait décidé de ne plus reculer.

"Demain, si je ne me montre pas, se sera Umeko, ma plus jeune cousine, qui sera contrainte à ce douloureux et épuisant sacrifice. Toute la nuit durant elle dansera et jouera de la musique pour la famille et ses convives. Jusqu'à tard dans la nuit."

Le soir était déjà tombé, et le temps jouait contre lui. Il avait conscience que son choix serait lourd de conséquence. La pale lueur de la lune éclairait la pièce à travers les fenêtre. Sôshi pouvait voir son reflet dans la vitre face à lui.

"Adrix... J'en ai assez de courir... Assez de me cacher... A force, je ne sais plus qui je suis. Je ne serai jamais vraiment libre si je continue de courir. J'ai l'intention de m'introduire dans notre domaine familiale avant le début des préparatifs de la cérémonie et de voler la tenue d’apparat ainsi que les accessoires requis pour cette dernière et de me substituer à ma cousine à la dernière minute."

Il posa une main contre le carreau, ainsi que son front. Il était émotionnellement épuisé et les soubresauts dans son souffle étaient autant d'indicateurs de la peur que lui inspirait cette action.

"Je ne vous demande donc pas votre permission. J'ai conscience des conséquences que cela pourra engendrer, mais je suis résolu à protéger mes cousines et à cesser de courir, cesser de me terrer dans notre terrier comme un lâche. Cela me rend fou...Pardonnez-moi."

Il se retourna, venant s'agenouiller à terre. Il s'inclina, mains posées au sol, jusqu'à ce que son front les rejoigne.

"Pardonnez-moi."


Liberté conditionnelle [PV Adrix] Pour_s13
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964

Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Ven 10 Jan - 22:33
Il était vrai que depuis qu'Adrix était revenu, il se sentait animé d'une force de vie renouvelée. Il brillait d'un éclat qui n'avait rien à voir avec le vague à l'âme constant qu'il peinait à dissimuler il y a encore quelques mois. Évidemment, cette tentative de dissimulation était bien vaine face à Sôshi. Au fil des années, le renard avait appris à lire dans les humeurs de son colocataire forcé. Les sourires figés ne suffisaient plus à le tromper. Le bougre était plus observateur qu'il ne le laissait penser. Cela étant dit, le Lapin restait assuré quant à sa capacité à surprendre son interlocuteur. Le magicien avait encore des tours dans sa manche dont son cher et tendre n'avait pas idée. Ce n'était pas demain la veille que Sôshi parviendrait à le percer complètement à jour. C'est qu'il fallait bien le maintenir occupé le bougre~
Jouant une réaction amusée au commentaire de Sôshi, le Lapin vint frotter son index sur la main du renard de manière joueuse.

    -Oooow, tu t'inquiétais pour moi ? Que tu es adorable ♥ Je suis un grand garçon tu sais!


L’œil attentif aura pu remarquer que tout le long du dîner, le magicien avait fait en sorte de se rapprocher sournoisement de son "majordome". Il avait grignoté centimètre après centimètre, de manière à peine perceptible, afin de se retrouver à nouveau à portée de toucher le serviteur aux cheveux blancs.

    - Pauvre squatteur ? Que tu es vilain~ Je dirais que j'ai bien retapé l'endroit, à mes frais.


L'embêter avec un peu de contact physique lui servirait de petite punition. Adrix avait obtenu cet endroit de manière totalement loyale. Il avait prit cette ruine de tour pour y faire renaître un endroit chaleureux où il faisait bon vivre. Il estimait que ce petit partenariat avait été profitable à tout le monde. Du moins... S'il ne finissait pas ruiner à la fin de cette entreprise gouffre à argent. S'il y en avait une qui méritait le titre de squatteur ici, c'était Tika, pas le prestidigitateur. Mais la Dresseuse aurait tôt fait de lui enfoncer le crâne dans le bitume si le Lapin se hasardait à faire un pareil commentaire.

---

C'est alors que Sôshi prit une mine sérieuse. Enfin, plus sérieuse que d'ordinaire, pour lui annoncer une grande nouvelle. Il avait prit une décision. Et non des moindre. Sôshi avait décidé d'aller voir sa famille. Celle là même qu'il avait passé le plus clair de la dernière décennie à fuir comme un chaton désespéré. Celle là même qui le considérait comme un genre de monstre à sacrifier plus que comme un individu à part entière. Aussitôt, les images d'une périlleuse nuit revinrent en mémoire du Lapin, alors qu'il coursait désespérément un monstre pour en arrêter la folie furieuse. Il avait bien failli y rester ce jour là.
Le Lapin resta figé sur sa chaise alors que son compagnon lui exposait ses raisons, imperturbable. Son expression s'était figée dans ce même sourire vide dont il se paraît au quotidien. Il avait perfectionné l'art de rester de marbre à tel point que l'on aurait pu le confondre avec une statue de cire. C'était un mécanisme de défense, un moyen de cacher le tumulte de ses émotions au monde extérieur et de couvrir sa part vulnérable. Il baissait sa garde aux côtés de l'élu de son cœur. Cette garde s'était instinctivement redressée face à ces terribles souvenirs.

Après que Sôshi eut terminé son petit discours, un silence pesant s'installa autour de la table. Adrix avait reprit ses distances et le fixait derrière ses paupières presque close. Une seconde. Deux secondes. Trois secondes. Son mutisme installait une ambiance malaisante et chaque instant prolongeait le supplice. Lorsqu'il se décida enfin à parler à nouveau, ce même sourire toujours figé sur ses lèvres, son ton transpirait d'une légèreté artificielle.

    -Hm hm. Je vois oui. Une annonce des plus intrigantes en effet. Hm hm, cela n'a pas dû être chose facile à dire.


Avec une gestuelle théatrale il mima le fait de ramasser une boîte posée par terre pour la poser sur la table.

    -Maintenant je propose que l'on range tout ça dans le panier « Idées discutables » et que l'on se focalise sur quelque chose de plus positif !


C'était un brin froid, mais c'était là son désir sincère. Adrix avait toutes les raisons de s'opposer à cette idée, d'essayer de le retenir de toutes ses forces. Il éprouvait un profond mépris pour le clan de Sôshi. Ils avaient été la cause indirecte d'une des nuits les plus traumatisantes de son existence. S'ils apprenaient que Sôshi était ici, cela pourrait avoir des conséquences terribles pour le futur de la Pension et de leurs affaires dans cette ville. Ils s'exposaient à une véritable déclaration de guerre de la part d'une des plus grande autorité religieuse de Johto.
Mais surtout, ils avaient fait un mal indescriptible à l'être le plus cher à son cœur. Et il ne faisait aucun doute qu'ils le feraient encore. S'il se rendait dans sa maison, Sôshi allait souffrir, qu'importe la pureté de ses intentions. Il retournait dans la cellule qu'il avait sué sang et eau pour fuir. Il confrontait des bourreaux qui avaient laissés de profondes cicatrices sur son âme. Il allait avoir mal et cette seule perspective étreignait le cœur du Lapin dans un terrible étaux.
Mais...

    -.... Du moins c'est ce que j'aimerai dire.


Son expression fondit pour laisser place à quelque chose de plus sincère. Un soupire épuisé franchit ses lèvres. Il ne pouvait pas lui faire une chose pareille.

Liberté conditionnelle [PV Adrix] C4b0c54fbfac092fc093b9c6cc2619a74ac849ee_hq

    - Mais quel genre de maître serais-je si je ne te soutenais pas dans cette épreuve ?


Adrix aurait pu le forcer à rester. Il en avait les moyens. Une partie de lui brûlait d'envie de le faire. Quelques mots suffiraient à forcer le renard à rester ici, à l'abri des souffrances auxquelles il allait sciemment s'exposer. Mais s'il agissait ainsi, il ne serait pas mieux que ces même parents qui enchaînaient leurs enfants pour leur propre bénéfice.
Avec un index moqueur, le coordinateur lui boopa le bout du nez.

    -Mais ne compte pas sur moi pour te laisser te débrouiller seul.


Sôshi voulait secourir ses cousines... C'était en soi une bonne raison.  Mais Adrix ne comprenait que trop bien qu'en vérité c'était lui même qu'il cherchait à sauver. Il voulait se défaire une fois pour toute des démons de son passé, confronter le spectre de sa famille pour se libérer des chaînes de la peur qu'ils incarnaient. Le coordinateur avait traversé la même chose vis à vis de son propre père et il ne pouvait qu'imaginer combien l'entreprise devait être plus difficile encore pour Sôshi. Tous deux partageaient un traumatisme d'enfance, celui d'avoir été considéré comme des choses plutôt que comme des enfants. Mais là où Adrix avait réussi à s'échapper à un relativement jeune âge, son compagnon lui, ne s'était jamais pleinement sauvé de cette cage autour de son cœur.

    -Si tu as l'intention de rentrer par effraction dans cette forteresse de domaine, l'aide d'un professionnel ne sera pas de trop. Fort heureusement pour toi, je suis très doué pour me glisser là où l'on veut me tenir à l'écart~ Tes illusions n'ont pas leur pareille, mais je pourrais au moins t'épauler dans la première partie.


Résigné, le Lapin baissa le museau vers le reste de son repas, jouant distraitement avec ses baguettes pour divertir un instant son esprit de tous les scénarios catastrophes qui tourbillonaient dans son esprit.

    - Pour tout te dire, j'ai moi même décidé de rouvrir la Pension dans les semaines à venir. Les travaux ne sont pas totalement terminés, mais je pense qu'il est temps que je me jette à l'eau. Tout comme toi, j'ai passé assez de temps à fuir de vieux démons... Il serait bien tragique que je sois le seul de nous deux à pouvoir prendre de si bonnes résolutions pour l'année qui arrive.


Liberté conditionnelle [PV Adrix] Unknown
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sôshi Miketsukami

Sôshi Miketsukami
Dresseur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 785

Région : Johto
Ven 31 Jan - 3:00
Sôshi resta là, front contre terre. Il pouvait entendre son coeur cogner dans sa poitrine et son souffle chaud par son nez. Les mains sol, mains jointes contre son front, il resta prosterné devant son maitre. Anxieux, ces secondes de long et profond silence lui semblent durer des heures. Finalement, le rouquin prit la parole et... Sa réponse fit d'avantage encore monter l'angoisse du renard. Ce n'était en effet déjà pas chose aisée pour lui de se convaincre d'aller faire ça, mais qu'il la refuse lui compliquait encore plus la tâche. Le renard en avait le coeur gros. Il n'avait pas envie de réaliser ce projet contre sa volonté, ni de morde la main qui le nourrissait.

Ses doigts se crispèrent. Il pouvait sentir l'air choqué et contrarié du lapin jusqu'ici, même sans le voir... Mais si il devait affronter ce dernier en combat pour réaliser son projet, il le ferait malgré tout. Et vue le manque d'investissement dans son entrainement, il était confiant de pouvoir gagner ce duel. Mais l'idée le répugnait... Mais le rouquin sembla se raviser d'un seul coup. Le souffle coupé, l'espoir remontait dans son esprit et il redressa la tête, pendu aux lèvres de l'éleveur.

"Ce que... vous aimeriez dire?..."

Il voulait l'assister dans sa démarche?... La bouche du dresseur s'entrouvrit, béat. S'il avait eu une queue comme ses pokémons, elle se serait agitée telle celle d'un chien content. L'index ganté du rouquin vint presser le nez de son serviteur, lui arrachant une grimace de désagrément. Il se recula, penaud, se frottant le museau d'un air confus.

Il semblait déterminé à vouloir lui prêter main forte, quitte à enfreindre les règles. Sôshi ne devrait pas être aussi surpris. De eux deux, c'était paradoxalement lui le plus roublard des deux. Un lapin roux rusé et un renard blanc anxieux. Quelle belle ironie que voilà. Ils formaient un sacré duo. Cependant quelque chose venait de le percuter et lui fit froncer les sourcils.

"A-Attends... Comment ça un professionnel pour entrer par éfraction?! Tu as déjà fait ça avant?!"

Remarque... oui... Il avait réussi à le traquer en bon stalker et à rentrer chez lui par infraction. Alors...

"Par Arceus, mais qui étais-tu Adrix avant qu'on se rencontre pour avoir ce genre de... compétences...?"

Mais la seconde annonce du rouquin le coupa dans son élan de curiosité. Le récent succès du rouquin à son dernier concours l'avait-il remotivé dans son projet de pension? Décidémment, ce nouvel était très particulier... Et riche en émotions.

"S-se sont d'excellentes résolutions... Je suis fière de vous maitre."

Il venait de retrouver son calme et son flegme... Mais maintenant qu'il avait sa réponse, restait à tout mettre en oeuvre et ça n'allait pas être de tout repos.

"Vous êtes évidemment conscient que... si vous le faites avec moi, même si vous vouliez, vous ne pourrez jamais revenir en arrière...? Cependant... Si vous tenez vraiment à me prêter main forte... "

Le majordome porta sa main à sa ceinture, décrochant une pokéball de cette dernière contenant l'infâme renard gris et roux. Le Zoroark sorti de sa capsule pour venir se tenir aux côtés du jeune homme. Son regard bleu croisa celui de son dresseur d'un air entendu. Ils avaient tout discuté entre eux plus tôt et le pokémon illusionniste savait ce qui lui restait à faire. Usant de ses pouvoirs, il déguisa l'apparence de son dresseur pour lui donner des traits plus féminins, jusqu'à sa taille, ses formes et son genre. Ainsi, il ne serait pas tout de suite reconnu en milieu ennemi.

illustration:
 

D'un petit air malicieux, il toisa le rouquin qui n'avait encore jamais vu le renard performer ce genre de tour de passe passe, curieux de sa réaction.

"Alors, maitre, êtes-vous prêt à m'accompagner dans cette aventure?"



Liberté conditionnelle [PV Adrix] Pour_s13
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964

Revenir en haut Aller en bas

Adrix Yumigami

Adrix Yumigami
Eleveur Johto

C-GEAR
Inscrit le : 20/09/2013
Messages : 359

Région : Johto
Mar 4 Fév - 0:13
Il y avait dans l'inquiétude de Sôshi quelque chose de fondamentalement attrayant. Sa petite frimousse tordue par le stress titillait la fibre sadique du magicien. Voir le renard se tortiller par terre pour l'implorer était une vue à laquelle Adrix se serait volontiers habituée. Même s'il décelait dans sa servitude un soupçon d'arrogance que le Lapin se ferait un devoir de piétiner tôt ou tard. En attendant, il y avait des choses plus importantes que de protéger son petit égo. Et voir son cher renard baba devant les capacités de son compagnon était déjà une bien belle consolation en soi.
Qui était-il exactement avant leur rencontre ? Oh oh qu'il serait amusant de répondre à cette question en détails. Sôshi ignorait tant de choses sur son maître adoré. S'ils s'étaient rencontrés alors qu'Adrix passait ses journées en tant qu'escort boy, il n'en avait pas toujours été ainsi. Le magicien avait usé plus d'une fois de son habilité pour... jouer des tours. Il ne s'était jamais aventuré dans des activités purement criminelles, mais il n'était pas exclu pour lui de prendre quelques petites revanches quand il le jugeait approprié. L'avantage d'être prestidigitateur, c'est qu'on apprend très vite tous les secrets quant aux fonctionnements d'un cadenas.
Le lapin fit une petite révérence, son petit air facétieux prenant soudain un air un brin plus inquiétant.

    - Voyons mon chou tu sais bien que je suis pleeeein de surprises ♥


Il restait que certains détails de son passé seraient bien mieux à l'abri du regard de Sôshi. Adrix préférait être entouré d'une aura de mystère que de souiller l'image déjà peu reluisante que son compagnon avait de lui. S'il pouvait mettre ses modestes talents au service de ses histoires de famille, c'était déjà plus que suffisant.

La nouvelle de la réouverture de la pension fut accueillie avec la bienveillance attendue, mais cela ne fit pas moins chaud au cœur du coordinateur. Le soutien de Sôshi était un des éléments les plus importants pour lui dans cette entreprise. Il ne serait pas allé loin seul. Sans parler du fait que les journées seraient terriblement ennuyeuses sans un majordome dévoué à tourmenter.
Adrix s'apprêtait à répondre lorsque le renard fit quelque chose... d'inattendu. Empruntant les pouvoirs de son Zoroark, le serviteur se revêtit d'un épais voile d'illusions pour devenir... une femme. Là où se tenait un Sôshi sauvage une seconde plus tôt se dressait désormais une charmante demoiselle à l'allure modeste et élégante.

Sôshi dit quelque chose après ça. Adrix n'en entendit pas un mot. Pour le coordinateur, le temps s'était arrêté tandis qu'il dévorait sa nouvelle interlocutrice du regard. Ses cheveux courts lui donnaient une allure un brin garçonne, mais paradoxalement cela ne faisait qu'accentuer sa féminité. Ses yeux vairons ne laissaient quant à eux aucun doute quant à sa véritable identité. Oh il aurait pu se perdre une éternité dans ces deux joyaux bicolores. Sôshi était en train de marmonner quelque chose sur des sujets importants concernant sa famille, la mission ou quelque chose d'autre. Ses paroles n'étaient plus qu'un bruit de fond lointain, étouffé par le spectacle mental prenant place à l'intérieur de son esprit. Une scène qui pouvait se résumer à ça :

Liberté conditionnelle [PV Adrix] Tumblr_pjpip4jdDa1r30p8ao2_500
[url=https://www.youtube.com/watch?v=mrIj8vHWYfg ]Musique[/url]

Ô joie, ô paillettes et rubans ! Quelle glorieuse journée ! Adrix exultait de l’intérieur, trépignant sur place comme une écolière en chaleur. Un océan de possibilités venait de s’ouvrir devant lui. Pourquoi il n’avait pas été mis au courant plus tôt que les illusions de Zoroark permettaient ce genre de choses ?! S’il l’avait su plus tôt, il aurait soudoyé le pokémon ténébreux depuis longtemps. Il ferait en sorte de le chouchouter à l’avenir. De le couvrir de friandises.

    *En parlant de friandises~*


Il y en avait une juste devant lui, emballée de manière bien trop encombrante. Alors que Sôshi continuait de dépiter des choses importantes pour le scénario, Adrix se lécha les babines du bout de la langue. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire il se retrouva accroché au bras du malheureux renard. Le mouvement avait été incroyablement rapide, comme si le coordinateur s’était téléporté à ses côtés entre deux battements de cil. Collé à lui comme le serait un koala, le prestidigitateur commença à la trainer en direction de la chambre, façon kidnapping.

    -Ooooh oui je suis prêt à t’accompagner. Mais puisque tu mentionnes une aventure, je crois que mes accessoires sont rangés dans ma chambre~ Allons vérifier ensemble tu veux bien ♥


Liberté conditionnelle [PV Adrix] Original


Liberté conditionnelle [PV Adrix] Unknown
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 2-47df894
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 3-47df899
Liberté conditionnelle [PV Adrix] 4-47df8a6
Liberté conditionnelle [PV Adrix] Logo-47a2964


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Rosalia-