Le Deal du moment : -36%
Bose QuietComfort 20 – Écouteurs ...
Voir le deal
159 €

 
» L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit.

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Mer 11 Déc - 21:00
Je, euh... Oh putain lecteur ! Lecteur tu te rends compte ?? C'était tellement fou, tellement terrible, tellement fort que ça m'en a remué le corps et l'esprit pendant deux semaines. C'est d'ailleurs pour ça que je ne t'ai pas écris depuis, que je n'ai plus ni écris, ni lu, ni trop parlé - sauf à Hendaevor bien-sûr, mais c'est pas pareil ! Lecteur, LECTEUR ! J'ai rencontré une personne ! Tu t'imagines ? Cela fait sept ans que je suis au culte, sept ans que je ne rencontre personne que les nouveaux arrivants - nombreux au printemps, rares à l'automne. Ce sont toujours les mêmes visages qui se succèdent autour de moi, les surveillant de la cinquième, les cuisiniers de la septième, l'élite de la troisième, etc. Toujours les mêmes têtes ! Et là, sortie de nulle part, débarquant du beau milieu de la forêt, une étrangère ! Une vraie ! Une qui n'avait rien à voir avec tous les tarés de ce putain de culte ! Rhô c'était fou lecteur ! Mais attend, je vais me calmer un peu, boire un peu de la bière que j'ai chipé au vieil Ethan - comment les adultes font ils pour en boire des litres et des litres ? - et je vais reprendre depuis le début.

Comme je te l'ai déjà dit, j'ai été assigné à la division du Quatrième, celle qui s'occupe des relations avec le monde du dehors. Oui, c'est un genre de fenêtre vers le monde extérieur et les meilleurs sont chargés d'interagir avec les communautés de la région pour justifier du bien fonder du culte. Ou quelque chose du genre. Tu te doutes bien, lecteur, que mon but c'est de faire partie de ces gens là. Pouvoir sortir le plus possible, tout en m'assurant que mes bambins, enfin ma fratrie, vivent suffisamment bien. D'autant plus que, mieux on est gradé, plus on est bien loti au culte. Ils favorisent l'investissement personnel je crois. M'enfin.
Nous autres, les aspirants de la quatrième, on est les seuls - avec les brutes de la cinquième - à pouvoir être reclassés dans une autre division. Je suis donc toujours obligé de montrer pâtes blanches et surtout de faire partie des meilleurs du groupe. Marie s'est faite exclure il y a un mois et Lo il y a quatre. On est en compétition permanente. Un exclus tous les trois mois. Seuls les cinq meilleurs de la portée rejoindront les rangs de la Quatre.

Il y a deux semaines, donc, nous avons vécu une épreuve de survivalisme. Nous savions qu'il y en aurait une, nous ne savions pas quand. On nous a choppé dans nos chambres respectives, on nous a foutus dans des sacs - enfin c'est ce qui m'est arrivé - et on m'a endormi avec une attaque Spore. Probablement le Parasect du Quatrième.
Ils m'ont laissé sur une plage, et ce sont les vagues qui m'ont réveillé. Pas le bruit des vagues, pas leur odeur... Non non non, la gifle glacée de l'eau en pleine poire. J'ai sursauté, bien évidemment. Aucun repère connu, un mal de crâne pas possible, le corps trempé... Ca n'était franchement pas bien parti, jusqu'à ce que je les entende, lui et son petite rire sismique... Simiesque pardon.

« Ah bravo ! Bel esprit ! Je suis fier de toi Hendaevor ! »

Le petit Ouisticram ne me répondit que d'un ricanement. Je me suis donc tout naturellement tourné pour le pourchasser pendant quelques minutes, avant qu'il ne saute sur mon crâne pour me narguer... Rha, sale gosse. Quelques flatteries dans le creux du cou plus tard, il me désigna un sac posé derrière un rocher. Le fameux paquetage : un duvet trop fin, une bouteille d'eau, quelques baies, mon kenkogi, ma veste bleue, mon masque et un gros couteau. Rien en somme. Et une note, bien entendu. Les instructions. Je me mis à croupi pour les lires, imité par mon fidèle compagnon.

    Mes enfants, je déteste quand ils font ça, comme si nous n'étions qu'une seule et unique famille vous devrez peut-être un jour fuir le Monde du dehors pour une raison ou pour une autre, probablement parce qu'on essayera de vous soutirer des information sur notre foyer. Blablabla. Je t'épargnes les dix lignes de goulu léchage de boulttes ! Vocabulaire Georges ! La note se concluait sur : Survivez quatre jours dans la zone qui vous est affiliée et vous me prouverez que vous avez le potentiel de nous représenter dans le Monde du dehors.
    Le Quatre.

Quatre jours et trois nuits donc. C'était faisable, d'autant plus avec mon allié, qui représenterait un gros avantage sur les autres.
J'ai commencé par mettre mon Keikogi, étendu mon pyjama entièrement trempé, puis je suis parti explorer ma zone. C'était un carré d'environ cinq cent mètres de long, délimité par des pierres rouges encastrées dans des troncs. D'après la peinture délavée, je n'étais pas le premier à me retrouver dans ce carré.
Une fois la pleine conscience de l'espace contrôlé établie, il me fallait déterminer un lieu pour mon campement. Pas trop près de la mer, pour éviter le froid nocturne. Je pris donc mon sac et suis retourné à une petite clairière de peut-être dix mètre carrés. Ce serait bien. Il devait être onze heures, j'avais encore le temps de travailler avant de manger.

« Hendaevor ? Tu veux me rendre service ? » Le Ouisticram opina tant du chef que je cru que sa tête allait se détacher du reste de son corps. « Va chercher des baies, le plus possible ! On mangera vert ce midi et on pêchera pour ce soiri. »

Il poussa un petit cri aigu de confirmation, puis disparut entre les fougères. Je réalisais doucement que ce moment me permettrait de passer du vrai temps avec mon pokémon, pas des instants volés après une heure du matin. Bref ! Je m'égare encore lecteur.
J'avais entamé la recherche de bois et de feuillage pour obtenir un abri de fortune lorsque Hendaevor revint. Il me donna le fruit de sa récolte : une quinzaine de baies multicolores emballées dans des feuilles de nanabier.

« T'es le meilleur ! » lui dis-je en lui lançant une baie oran, qu'il attrapa en une cabriole.

Une petite dizaine de minute s'écoula avant qu'un changement ne s'opère dans l'atmosphère. La forêt s'était calmée, presque éteinte. Il n'y avait plus de pépiements, de bruits de pas ou de frottement d'ailes. Du silence en barres pures et effrayantes. Hendaevor se crispa, mais je lui fis signe de se calmer et de se cacher. Il obéit instamment, comme toujours. Je pris mon masque de feunard dans mon sac et, une fois solidement attaché à mon visage, je me relevais avec mon couteau dans la main gauche.
Ce pouvait être un membre de la Quatrième entrain d'épier mes compétences, un camarade de classe désireux de voler les fruits de mon labeur... Ou un membre de la Cinquième alerté par la vieille mégère. Ma poigne sur le manche de mon couteau se crispa en y pensant.
Je pris une grande inspiration, mais mes muscles n'obéirent pas et restèrent tendus.

« Qui va là ? » dis-je d'un ton beaucoup moins affirmé que ce que j'aurais voulu.
Revenir en haut Aller en bas

Mary Nephilim

Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1366

Région : Kalos
Dim 15 Déc - 15:24


On pourrait appliquer cette phrase à ceux que tu combats tout autant qu’à toi. Ce n’est pas si étonnant, quand on sait ce que tu as vécu, et même si tu es convaincue du bien-fondé de tes principes, tu n’en restes pas moins une extrémiste après tout ce que tu as pu faire, autant pour que contre Arceus. Mais tu ne comptes pas en rester là. Qu’ils soient du culte d’Arceus, des religions sémites, ou de n’importe quel groupe qui possède une sorte de dogme. C’est pour cette raison que tu as rejoins la Team Galaxy. Pour que personne ne fasse la même erreur que toi. Toute ta vie, tu as vécu dans le mensonge. Tu as cru pendant vingt-et-une longues années qu’une force supérieure veillait sur vous, dans son infinie bonté, quand, au final, elle est toute aussi abjecte que de nombreuses personnes qui foulent cette terre. Et maintenant que tu t’es hissée aussi loin dans la hiérarchie de l’organisation, tu comptes bien faire en sorte que tous ces groupes religieux te craignent, ou que leurs membres se soulèvent en se rendant compte de la supercherie que représente le concept de « foi ».

Alors, quand tu as entendu parler d’une secte sévissant aux alentours de Voilaroc, sans que tu ne t’en sois aperçue après tout ce temps, ton sang n’a fait qu’un tour. Yakrilas. Tu n’as aucune idée de l’origine de ce nom, mais rien qu’en entendre parler te donne envie d’écraser quiconque serait le gourou de ce groupuscule qui profiterait de la faiblesse de ses fidèles. En cherchant sur la base de données de la Team, tu as découvert qu’ils agissent en autarcie, avec seulement quelques personnes autorisées à avoir des contacts avec l’extérieur, dans le but d’aborder et d’endoctriner d’autres âmes perdues. Comment peut-on être aussi répugnant ? Il n’y a bien que sous le joug d’un tyran comme Arceus que des vermines pareilles peuvent proliférer sans être inquiétées par la justice. Quoiqu’il en soit, cela veut dire que trouver un moyen de faire tomber ce culte ne sera pas aussi facile que de s’en prendre à des ecclésiastiques, comme tu as pu le faire plusieurs fois au cours de ta vie dans le milieu du crime. Il va falloir étudier les agissements de ce groupe avant de frapper un grand coup.

Mais si tu les attaques de front, cela risque d’attirer l’attention de la Team, et ce serait plus contreproductif que prévu. L’heure n’est pas encore aux opérations de grande envergure pour ce genre de coup. C’est la raison pour laquelle tu dois t’en prendre à eux seule. Et pour maximiser tes chances de succès, il faut les faire tomber de l’intérieur, mais comment ? Ce serait tellement plus simple si tu étais en mesure de prendre en contact avec l’un de ses membres et d’en apprendre plus sur leur mode de vie et sur comment atteindre celles et ceux qui dirigent cette secte.

Alors, tandis que la nuit recouvre une fois de plus Voilaroc de son manteau noir, tu avances telle une ombre dans les ruelles de la ville tentaculaire, en prenant soin d’éviter le plus possible les lumières des gratte-ciels et des lampadaires, à l’affut de la moindre activité suspecte. En soi, la ville est connue pour ne pas être particulièrement sûre, surtout quand on sait qu’elle abrite en son sein votre quartier général, mais tu as vite appris à faire la différence entre des petits meurtres ou larcins commis par des individus isolés et des opérations organisées par des groupes plus importants. Alors, quand tu croises deux hommes vêtus d’habits sombres transporter des sacs poubelles à la forme étrange, tu comprends rapidement qu’il ne s’agit pas de personnes ordinaires. Ce sont des corps, à n’en pas douter. Et vu leur taille, des enfants ou des adolescents. Dans tous les cas, l’un d’eux les sort d’une grande jeep noire, afin que l’autre puisse les récupérer dans un camion, sans doute pour se faire passer pour un routier, afin de ne rien laisser paraître.

Du trafic d’humains, ou alors des meurtres d’enfants… Dans tous les cas, c’est tout bonnement répugnant.

Tu pourrais tout arrêter maintenant, utiliser tes Pokémon et ton 1911 MEU pour sauver ces gens, ou du moins ce qu’ils restent d’eux, mais tu te contentes d’observer. Ne sachant pas s’ils sont toujours envie, ce serait gaspiller tes forces pour quelque chose qui n’en vaut peut-être pas la peine. A la place, tu ne fais intervenir qu’un seul de tes Pokémon, pour une mission bien plus discrète. Dès que Poltergeist, ton Ectoplasma, se matérialise devant toi, tu lui fais immédiatement part de tes instructions.

« Suis ce camion, et observe ce qu’il fait de ces sacs. » ordonnes-tu. « J’ai besoin de savoir si ce sont bien les personnes que je recherche. »

Le spectre s’exécute et disparait dans le sol, ne faisant plus qu’un avec les ombres. En attendant, tu observes les deux personnes s’entretenir, même si tu ne parviens pas à entendre ce qu’ils disent. La seule chose que tu parviennes à discerner, ce sont des chiffres. Ou plutôt, des positions. Mais en soi, cela n’a aucun sens sans contexte. Inutile de trop penser à cela pour le moment.

Alors tu te contentes de suivre le camion, ou en tout cas d’étudier la direction qu’il prend. Rapidement, tu t’aperçois qu’il compte sortir par la ville en prenant la Route 214. Par-là, il y a la source près de la Grotte Retour, ainsi que le Lac Courage. Cela te laisse pessimiste quant à l’état de ces pauvres gens. A tous les coups, il doit s’agir de cadavres dont on cherche à se débarrasser, et peu de gens auront l’idée de chercher dans les profondeurs de ces deux points d’eau. Surtout récemment. Tu es au courant du combat qui s’est déroulé vers la Grotte Retour il y a quelques temps de cela. Cromwell a déchaîné sa colère sur ses ennemis, et si personne n’était aux alentours ce jour-là, les dommages collatéraux ont été suffisamment importants pour faire comprendre à la population que cet endroit est loin d’être sûr, du moins pendant plusieurs semaines au minimum. Mais tu préfères tout de même continuer. Vivants ou morts, tu peux peut-être récupérer des indices sur le culte de Yakrilas en fouillant leurs affaires.

Le jour est sur le point de se lever quand le Pokémon Spectre revient à ta rencontre et te montre la direction à suivre. Effectivement, le Lac Courage semble être votre destination, mais contrairement à ce que tu croyais, il n’y a guère de traces de véhicule qui se serait arrêté pour y jeter un certain nombre de cadavres. Ton regard croise celui de l’Ectoplasma, qui hoche la tête, confirmant tes suspicions. L’homme a continué son chemin à pied, mais dans quel but ? Cette affaire semble bien plus complexe que ce que tu avais envisagé.

Tu t’avances dans la forêt menant à l’étendue d’eau censé être la demeure du légendaire Créfadet, mais quelque chose ne tourne pas rond. Tout semble trop calme, trop silencieux. C’est un endroit tranquille, certes, mais tu te serais attendue à ce qu’il y ait davantage d’activités dans les hautes herbes ou dans les arbres. Une sombre pensée te vient alors. Ainsi qu’un horrible souvenir d’il y a quelques jours. Tout cela ne peut pas être une coïncidence, n’est-ce pas ?

« Et si… »

« Qui va là ? »

La voix d’un jeune homme s’élève, interrompant le fil de ta pensée, et tu te précipites à sa rencontre. Cette voix sent la peur à plein nez, et quelque chose te dit que ce n’est pas sans lien avec ton enquête. Tu cours sur plusieurs centaines de mètres, jusqu’à apercevoir un adolescent dont le visage est caché par un masque de Feunard, et qui tient un couteau pour seule arme. Pas le moindre Pokémon. Il semble complètement livré à lui-même. Mais pour quelle raison ?

« Tout va bien, je ne suis pas là pour te faire du mal. » tentes-tu de le rassurer.

De toute façon, vu sa fragilité physique, il n’est pas bien dangereux pour toi, même armé. Tu n’auras qu’à contrer le moindre de ses assauts avec ta prothèse biomécanique, si jamais il devait céder à l’appel de la violence. Mais ce n’est pas une raison pour que tu lui fasses peur, et c’est la raison pour laquelle tu rappelles Poltergeist dans sa Poké Ball. Pour le moment, il faut qu’il parvienne à te faire confiance.

« Je m’appelle Lilith. » te présentes-tu, bien que par ton nom de code. « Je suivais un véhicule qui avait l’air de transporter des objets suspects dans des sacs, et d’après mon Pokémon, il s’est arrêté ici pour déposer quelque chose… Et je crois bien que c’est de toi dont il s’agit. Je ne te veux aucun mal, je t’en donne ma parole. »

Et tu n’en as qu’une seule, du moins en ce qui concerne les honnêtes gens. Pour les autres, tu es prête à revoir ton jugement si nécessaire. Mais ce garçon a besoin de ton aide, et tu es prête à le lui offrir. De cela, il peut en être sûr.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Shanoa11


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. 1612IOV
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Jmclo610L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. IfTarzcL'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Dim 15 Déc - 21:00
Un bruit de marche soutenue s'éleva sur ma droite. Je me mis en un semblant de posture de combat. Jambes écartées et appuis fixe, garde remontée et lame orientée vers le potentiel ennemi. L'attente, qui ne dura en réalité que quelques secondes, me parut éternelle. J'imaginais déjà un homme immense, un tas de muscle rageurs prêt à me réduire en pâtée pour Medhyena... Eh oui lecteur, le culte m'a plus influencé que ce que je veux bien le croire. Cette situation d'attente me l'a prouvé... Chaque parcelle de mon corps tremblait de terreur.
Je ne savais pas me battre. Seuls les Cinq attaquent, je crois, l'art du combat dès qu'ils rejoignent leur division. Ils ne sont pas bien doués pour se débrouiller par eux-mêmes, mais quand il s'agit de jouer des poings, ça n'est plus la même affaire. Il paraît même qu'ils s'entraînent contre des pokémons dès leur deuxième année.

Puis elle a déboulé. Une jeune femme parfaitement inconnue aux cheveux couleur de nuit. Mon cerveau a légèrement capoté. Elle n'était définitivement pas du culte, et particulièrement belle. Les yeux écarquillés et le regard stupéfait sous mon masque, j'ai stupidement tombé ma garde. Je suis assez content, lecteur, qu'elle n'ait pas pu voir mon visage s'empourprer

« Tout va bien, je ne suis pas là pour te faire du mal. » entama-t-elle. Sa voix était douce, rassurante. Je n'y perçus aucune forme de mensonge, de tentative désespérée de se jouer de moi. J'ai donc inspiré profondément afin de me calmer au mieux. Elle ne portait aucun stigpates... stiglates ? Stigmates ! Elle ne portait aucun stigmates de l'hypocrisie, contrairement à la Trois ou au Cinq. Elle fit rentrer dans une pokéball un pokémon que je ne connaissais pas, un genre de petit humanoïde violet et rondouillard doté d'une grande bouche mesquine et d'un regard couleur de sang. « Je m'appelle Lilith. » Mais ce point là me dérange, la tête penchée sur le côté. Qui appellerait son enfant d'après la mère des vampires ?
« Je suivais un véhicule qui avait l’air de transporter des objets suspects dans des sacs, et d’après mon Pokémon, il s’est arrêté ici pour déposer quelque chose…» Ils n'ont donc pas pris la peine de nous transporter par eux-mêmes... Sans pour autant me surprendre, ce fait m'énerve pour une raison que dont j'ignore la source. Peut-être parce que cela confirme que nous ne sommes encore que des pions interchangeables à leurs yeux. « Et je crois bien que c’est de toi dont il s’agit. Je ne te veux aucun mal, je t’en donne ma parole. » Ne décelant toujours aucune trace de mensonge dans sa voix, je décide de m'y fier.

« Je... Je m'appelle Georges. » Ma voix, toujours tremblotante tant à cause de l'effet de la rencontre que de mon regard que je n'arrive pas à décrocher de Lilith, me fait un peu honte. Inspirer profondément, expirer doucement. Trois fois. Afin de calmer le sang qui tambourine dans mon crâne. « Et oui, il est bien possible que ce soit moi qui ait été déposé ici ce matin... Enfin un peu plus loin, sur la plage. Pourquoi ? »

S'il y a bien une chose que les cours avec ce vieux taré de la Quatre m'ont appris, c'est qu'il faut tirer les informations de son interlocuteur au fil de la conversation et pas d'un bloc. De cette manière, en glissant quelques questions à des moments clefs, l'allocutaire ne se rend pas vraiment compte qu'il est entrain de se faire vider de ses informations.
Comprends moi bien, lecteur : je ne cherchais pas à la duper ou à la manipuler de quelque sorte que ce soit. Seulement, après sept ans en autarcie totale, on accorde pas sa confiance facilement. Je sais que n'importe lequel de mes camarades se serait enfui dès la perception de son arrivée et se serait caché pour qu'elle ne les trouve pas. Ils en auraient en suite référé aux autorités compétentes, qui auraient déclaré le lieu de la rencontre impur et demandé une isolation de trois jours le temps de préparer un rite de purification.

Un petit rire s'éleva derrière moi et me sortit de mes pensées. Hendaevor, bien-sûr. Je l'avais presque oublié le temps d'une minute. Je pris une seconde pour réfléchir à la situation et, finalement, d'un bref mouvement de la main libre, j'invitais le ouisticram à nous rejoindre. Le petit singe aux teintes brune orangée s'approcha d'abord avec hâte puis, lorsqu'il vit l'étrangère, plus timidement. Il s'agrippa à la manche de mon hakama et entreprit de m'escalader pour rejoindre mon épaule, non sans me faire rire au passage. Il observa l'étrangère, mutique comme jamais auparavant. Je n'avais jamais vu le pokémon aussi tendu depuis les quelques mois que je le connaissais. Il n'était qu'un fil sur le point de se rompre.

« Ca va aller Hendaevor. Elle n'est pas du temple. » A ces mots il se détendit et grimpa sur mon crâne pour jouer avec quelques mèches de mes cheveux. Je me tournai donc de nouveau vers Lilith pour lui demander : « Je... Je peux vous aider peut-être ? »

Le soleil approchait de son zénith, il serait bientôt l'heure de manger et je devrais continuer la mise en place de mon campement. Ainsi, si elle n'avait rien de plus à me dire, il faudrait que je me remette au travail.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_390_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_322_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_077_XY
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_104_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_546_XY
Georges parles en #cc66cc
Sprite par @Abigail Fitzpatrick
Revenir en haut Aller en bas

Mary Nephilim

Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1366

Région : Kalos
Sam 21 Déc - 21:50
Même en tentant de se calmer, il respire la crainte et la méfiance. Quoi de plus normal, si on l’a effectivement déplacé pendant son sommeil et qu’il est désormais livré à lui-même ? Cependant, il semblerait qu’il soit décidé à jouer franc-jeu avec toi, ce qui est une bonne chose et va grandement te faciliter la tâche. Georges respire un bon coup et te répond par l’affirmative, mais il n’a pas l’air de comprendre grand-chose à la situation, lui aussi. D’un autre côté, vu son jeune âge, cela ne te semble pas étonnant. On ne doit certainement pas tout lui dire. Mais pour le moment, la moindre bribe d’information te sera utile.

« Je n’en sais pas plus que toi. » affirmes-tu. « Au début, je croyais que vous étiez des cadavres et je voulais chercher à identifier celui qui t’a déposé là, pour y voir plus clair. Mais il faut croire que ce n’est pas le cas. Et c’est tant mieux. Le principal c’est que ni toi, ni les autres enfants dans les sacs ne soyez blessés. Ou pire. »

D’un autre côté, étudier un corps sans vie aurait peut-être pu te mettre sur une autre piste, mais dans tous les cas, la vie d’un innocent est prioritaire. C’est ce que tu t’es jurée à la mort de Juliet, après cet incident à Cramois’Île qui t’a coûté ton bras gauche. Par ta faute, une jeune femme est morte, tuée par une scientifique complètement folle alors qu’elle avait dérobé ton arme à feu, tout cela parce que tu ne t’es préoccupée que de ta soif de vengeance. Plus jamais cela ne doit se reproduire.

« En tout cas, si tu es indemne, cela veut dire que le but de cette personne n’est pas de se débarrasser de toi. » réfléchis-tu. « Ou alors, pas d’une façon expéditive. Serait-ce une sorte de jeu ? »

Tu ne vas pas plus loin pour le moment, car tu as peur que Georges ne se braque si tu en dis trop d’un coup. Tu sais qu’un culte sévit dans Voilaroc, et tu as la certitude que ce qui vient de se produire est lié à leurs méfaits. Et si ce garçon est vivant, cela veut dire qu’il s’agirait plutôt d’une sorte de rituel, ou d’une mise à l’épreuve. Comme une sorte de passage à l’âge adulte, peut-être ? A moins que ce ne soit plus important encore ? Il faudrait que tu en saches plus sur qui il est pour cela.

Tu es cependant interrompue dans le fil de ta pensée par le cri d’un Pokémon qui se rapproche peu à peu de l’adolescent. Un Ouisticram qui se hisse à la force de ses bras sur son épaule, et qui, lui aussi, n’a pas l’air rassuré en ta présence. Ce n’est pas très surprenant, mais tu préfères éviter de montrer ce que tu ressens. Cependant, quand Georges lui dit que tu ne viens pas du temple, tu es désormais sûre que ton hypothèse est vérifiée. Tu as donc bel et bien là un membre de la secte Yakrilas, et qui, visiblement, a quelque chose à leur cacher. Peut-être qu’ils ne tolèrent pas une amitié entre les humains et les Pokémon ? Après tout, s’il y a bien une chose qu’un gourou doit faire pour embrigader ceux qu’il compte entourlouper, c’est bien les isoler du contact extérieur. Peut-être qu’il doit être le seul pour qui le concept de Pokémon ne lui est pas étranger, dans ce cas.

« Tu as mentionné un temple… » lui fais-tu remarquer, feignant l’ignorance. « De quel temple parles-tu ? »

Tu en profiteras ainsi pour savoir de source sûre où il pourrait se trouver, car il doit être bien caché, pour ne pas avoir entendu parler de cet endroit jusqu’à maintenant. Néanmoins, il te demande ensuite s’il peut faire quelque chose pour t’aider, ce qui, tout d’un coup, te paraît beaucoup plus louche. N’est-ce pas lui qui est censé avoir besoin d’assistance ? Quoiqu’il en soit, ce lieu n’est pas sûr pour un adolescent seulement accompagné d’un Ouisticram.

« Commençons par aller dans un lieu où tu seras plus en sécurité. » lui proposes-tu. « Il y a un hôtel et un restaurant pas loin d’ici. Je pense que ce serait préférable, ne serait-ce que pour manger un repas plus consistant que ce que vous pourrez trouver dans les environs. »

Des baies suffiront amplement pour un Pokémon comme celui-ci, mais tu n’es pas sûre pour Georges. Et plus important encore, si tu lui fais cette suggestion, c’est pour que vous soyez moins exposés à un danger potentiel. Plus particulièrement un danger humain. Tu peux assurer ta sécurité sans problème, mais pour ce garçon, c’est autre chose, et tu préfères avoir le contrôle total du champ de bataille pour éviter la moindre erreur de calcul.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Shanoa11


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. 1612IOV
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Jmclo610L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. IfTarzcL'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Dim 22 Déc - 22:33
Lecteur, lorsqu'elle a mentionné le mot "cadavre", un mélange subtile d'hilarité et de terreur s'est produit en moi. Terreur parce qu'on nous avait trimbalés avec autant soin qu'un malfrat quelconque déplacerait un cadavre, le genre sac à patate bourlingué de droite à gauche. On m'avait pensé mort. Hilarité parce que, lecteur, on m'avait bourlingué comme un sac à patate, et j'imaginais le vieux Quatre, cramponné à ses deux cannes, plongé dans un délire que seuls les Vecteurs arrivent à déchiffrer, traînant derrière lui la quinzaine de sac de tissus nous contenant mes camarades et moi... Epique, vraiment.
J'ai rapidement cerné que Lilith - je ne me ferais jamais à ce nom - voulait en savoir le plus possible sur ce qu'il était en train de se passer. Connaissait-elle le Culte ? Non... Cela me paraissait gros. Je me souviens encore de l'époque où une femme de la Quatrième venait voir maman une fois par semaine : elle était discrète au possible, vérifiait toujours les fenêtres, les portes, les appliques des lampes, comme si elle quêtait un dispositif d'espionnage.

« Un jeu... » Je repensais au Vecteur Zoku, à la fois où il avait enfermé Karl dans une grotte à Nostenfer, aux intoxications que nous nous étions tous tapés lors de différents exercices... « Pour le Vecteur Zoku, peut-être... Mais il vaudrait mieux voir cela comme un exercice je pense. » Oui, c'était un exercice, ni plus ni moins. Je suis même certain que cela ne relève même pas de la difficulté d'une épreuve. Un banal exercice, cinq jours seuls dans la nature.

J'ai bien remarqué qu'elle s'est attardée sur Hendaevor, mais sans aucune autre réaction que celle du pur constat. Un genre de "Ah, il a un pokémon", que n'importe quel adulte ressentirait en voyant un adolescent ou un enfant accompagné... De mémoire, la plupart des gens avaient leur premier pokémon entre leur dix et leur douze ans. Le Culte préférait tarder à ce niveau là, ils désiraient que les enfants soient plus mâtures, plus aptes au dressage... Je crois qu'ils attendent surtout un âge où nous serions complètement et indubitablement sous l'emprise de notre division.
« Tu as mentionné un temple... » et là je me suis refroidi en directlive Lecteur. Heureusement que je portais mon masque. J'avais mentionné le Culte. Ca n'est pas que je n'en ai pas le droit... Mais que pourrais-je bien lui dire ? Eh bien voyez vous, il s'agit du Culte de Yakrilas, une secte qui profite des faibles, les rameute dans leur temple et les asservi pour nourrir une folie générale et un orgueil délirant... Non... Ca n'était pas possible... Alors que dire ?

« Eh bien... Il s'agît du temple de Yakrilas... » Rester très évasif.« Une petite communauté qui loge pas loin de Voilaroc. » Ne pas trop pousser, paraître légèrement zombifié... Comment pourrait-elle me croire de toute manière ? Et puis, qu'irait-elle faire ensuite ? Me ramener au temple ? M'amener à la police ? J'étais à peu près sûr que le Temple était une organisation officielle, reconnue au moins par Sinnoh en tant qu'entité sociale...

Puis elle m'a proposé de partir. J'ai levé une main vers elle, plein d'espoir. Oui. Oui tout simplement, partir. Fuir. Aller à cet hôtel, passer une partie de la nuit, puis m'enfuir à nouveau, rejoindre un endroit éloigné du Culte, d'abord dans Sinnoh puis changer de région... Hendaevor s'est pendu à mon cou à ce moment là, je l'ai instinctivement rattrapé et j'ai cru avoir Nobu dans les bras... Non. Je ne pouvais pas fuir. Un long soupir plus tard, il me faut répondre :

« C'est... C'est vraiment très gentil euh... Lilith, c'est bien ça ? » Ce nom est vraiment des plus bizarres... « Oui, c'est très gentil, et très tentant... Mais il faudrait que je sois de retour avant ce soir... Le Vecteur Zoku va sûrement venir vérifier que nous allons bien, et aussi comment nous nous en sommes sortis aujourd'hui. »

Je ne pourrais pas me permettre de partir trop longtemps. Il me faudra tout de même monter une cabane, même sommaire, afin de prouver que mes compétences en survivalisme sont bonnes et que je mérite ma place dans la Quatrième division.

« Il me reste encore pas mal de choses à faire, même : monter une cabane, préparer un ou deux pièges pour les jours à venir... Après, vous pouvez manger avec nous ici, si vous voulez. Ca n'est pas grand chose mais, comme ils disent dans la Quatre, s'il y en a pour deux, il y en a pour trois. » ajoutai-je d'un ton enjoué tout en désignant les nombreuses baies récoltées par Hendaevor. « Je sais les cuisiner, hein. »

Un peu de compagnie du dehors n'était clairement pas de refus. Cela me permettrait d'enfin discuter avec une personne qui n'a pas été zombifiée par les Apôtres et leurs sales paroles...

« Dites... Euh... » J'hésitais un peu à lui poser une question aussi bête... « Vous pourriez me dire la date ? »

C'est stupide hein, Lecteur ? M'enfin, le Culte à son propre système temporel... J'ai bien essayé, les premiers temps, de me noter les jours et d'en déduire la date, mais en sept ans, j'ai eu largement le temps de perdre le compte.
Revenir en haut Aller en bas

Mary Nephilim

Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1366

Région : Kalos
Dim 29 Déc - 12:49
D’une simple phrase, tu peux déjà récupérer deux informations intéressantes. La première est un nom ainsi qu’un titre, à savoir, celui du Vecteur Zoku. Ce qui signifie que si tu veux t’en prendre à une cible plus importante pour en savoir plus sur cette secte, il a l’air d’être tout désigné. Ensuite, il a parlé d’un exercice, ce qui corrobore avec ta théorie, même si tu n’as rien laissé paraître. Visiblement, ce groupuscule cherche à tester ses fidèles, probablement pour se débarrasser des plus faibles et ne garder que ceux qui sont assez forts et assez embrigadés pour assurer la succession des figures plus importantes… ou pour leur servir de bras armé. Ce qui est donc tout à fait capital si tu veux démanteler cette organisation, que ce soit par la force ou de façon plus diplomatique. C’est dommage que tu n’aies jamais eu le réflexe d’utiliser ton téléphone pour prendre des vidéos ou pour enregistrer les paroles des gens. Pour toi, il ne s’agit que d’un outil pour appeler les gens, mais paradoxalement, pour un membre de la Team Galaxy, tu ne te sers pas tellement des produits dernier cri, à moins qu’ils ne soient directement conçus à des fins militaires.

« Pour un exercice, je trouve ça bien dangereux de vous emmener par ici, même en compagnie d’un Pokémon. » commentes-tu. « On ne t’a pas parlé d’une attaque de voyageurs par un Lieutenant de la Team Galaxy il y a quelques semaines ? »

Tu en parles de façon anodine, mais l’intention derrière est toute autre. Par cette simple question, tu veux savoir à quel point le culte de Yakrilas est ouvert sur le monde extérieur. Quoique tu aurais peut-être dû commencer par savoir si ce garçon a la moindre notion du monde extérieur. Cela en a tout l’air, puisque Georges affirme que le groupe auquel il appartient vit dans un temple pas loin de Voilaroc, ce qui signifie qu’il connait au moins un peu la région de Sinnoh. Mais il peut y avoir une différence majeure entre connaître la géographie qui nous entoure et ce qu’il s’y passe réellement. Néanmoins, le fait qu’il s’agisse d’un temple à l’extérieur de la ville te fait comprendre que c’est peut-être pour cette raison qu’une secte pareille ait pu exister aussi longtemps sans que tu ne t’en aperçoives. Toi qui es trop occupée à monter les échelons de la Team Galaxy et qui as la religion d’Arceus dans ta ligne de mire, tu n’as jamais vraiment pensé jusqu’à maintenant à débarrasser le monde de fanatiques religieux aliénant ceux qu’ils ont réussi à endoctriner. Ta soif de vengeance en est en partie responsable, il faut bien l’avouer, mais tu entends bien corriger cette erreur. Et puis, il y a de toute façon un calcul politique de ta part. Le jour où l’on se rendra compte que c’est toi qui aura purgé la région de ces groupuscules, au moins une partie de l’opinion publique va probablement se ranger en ta faveur. Ce qui signifie que d’autres rejoindront ton mouvement, dans l’optique de créer un monde meilleur, un monde selon ta vision. Mais pour le moment, tu te contentes simplement de faire profil bas.

Et pourtant, tu sens une pointe d’hésitation chez lui au moment où tu lui proposes de partir d’ici qui fragilises la carapace que tu t’es forgée jusqu’à maintenant. Dans ce simple petit geste, tu crois apercevoir quelque chose chez lui qui trahit complètement le fait qu’il aurait envie de sortir de cette secte pour vivre dans le monde extérieur. Comme un appel à l’aide qui se fraie un chemin vers la jeune femme que tu étais avant d’intégrer la Team Galaxy. Celle qui avait toujours le cœur sur la main, celle qui était toujours prête à aider son prochain au nom d’Arceus et de Ses principes. Il se ravise rapidement, cependant, mais cela te convainc à rester en sa compagnie, non seulement pour détruire le culte de Yakrilas, mais aussi et surtout pour venir au secours de ce garçon.

« Je comprends. » fais-tu en hochant la tête quand il exprime son refus. « Crois-tu que je pourrais le rencontrer ? J’aimerais bien lui poser quelques questions. »

Tu serres ton poing robotique en pensant à cette idée. En réalité, tu aurais bien plus envie de le passer à tabac que procéder à un simple interrogatoire. Il serait encore trop tôt pour le tuer, et tu aimerais mieux ne pas avoir à le faire devant Georges, mais rester là à l’observer sans pouvoir faire usage de la force serait trop difficile pour toi.

« Laisse-moi t’aider alors. » lui proposes-tu. « Je ne sais pas si j’en ai l’air, mais je m’y connais un peu en Dressage et je peux demander à mes Pokémon de vous venir en aide. J’ai tous les Badges d’Arène de Kalos, pour te donner une idée. »

Il ne s’agit pas que de l’aider à dresser son campement, mais aussi de lui faire comprendre que tu n’es pas une faible femme à prendre à la légère, et que tu peux le protéger contre ce qui pourrait s’avérer hostile, que ce soit d’un Pokémon sauvage ou d’une personne. Comme ce Vecteur Zoku, par exemple. Mais une question te fait sortir de tes pensées. Le garçon veut connaître la date d’aujourd’hui, ce qui ne te surprend guère. Il ne sait peut-être pas pendant combien de temps il a été endormi ?

« Le vingt-neuf décembre deux-mille-dix-neuf. » réponds-tu simplement. « Quelle idée de vous faire faire un exercice en plein hiver, tout de même. Certes, il fait plus doux que d’habitude, mais les conditions restent plutôt extrêmes, à Sinnoh. »

Cela va maintenant faire un peu plus de deux ans que tu as commencé ta quête de vengeance. Ta vingt-troisième année ne va pas tarder à arriver, et pourtant, tu as l’impression que cela fait bien longtemps que tu es en train de te battre contre le Dieu qui a décidé de faire de ta vie un enfer. En soi, cela t’importe peu, mais tu devrais faire attention à garder les meilleurs souvenirs de ta vie d’antan, tout de même. Afin que tu ne sois pas entièrement consumée par ta haine.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Shanoa11


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. 1612IOV
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Jmclo610L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. IfTarzcL'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Jeu 2 Jan - 15:53
Non, bien sûr que non je ne sais pas. Je ne sais même pas ce que c'est, la Team Galaxy... Un genre de gang ? « Non je... Je ne savais pas. » On ne sait rien, au Culte. Rien qui vienne du dehors et qui n'a pas été filtré par les vieillards de la Deux.
Le plus souvent, ils font des annonces pour les grands événements comme les nouveaux liens entre deux régions ou l'arrivée de nouveaux descendants des traîtres à la Ligue ou l'Elite... Car oui, Lecteur, si les Premiers apôtres ont leur descendants, les Huit traîtres aussi, et ce sont les champions idolâtrés de par le monde.

Je t'avouerais Lecteur, que je suis plutôt heureux qu'elle n'ait pas insisté plus pour que je la suive dans ce fameux hôtel, ou qu'elle ne m'ait pas simplement abandonné à mon sort. Je pouvais, bien entendu, me débrouiller seul. C'était d'ailleurs mon objectif dès le départ : je suis un membre de la Quatre et je me dois de rester parmi les meilleurs... Seulement, la compagnie Lecteur...
Cela va probablement te fatiguer que je te parle, encore et encore, du simple fait que je rencontre quelqu'un... Mais en même temps, c'était la première fois que je rencontrai quelqu'un sans avoir à craindre le regard d'un Vecteur ou d'un camarade de classe. Je me devais d'en profiter.

« Le... Le Vecteur ? Vous voulez rencontrer le Vecteur Zoku ? » Un million de pensées m'assaillirent. Le Vecteur Zoku, la bête sauvage de la Quatre, rencontrant la jeune Lilith ? Cela me paraissait incongru, il tirerait probablement a vu, il me jetterait sous les projecteurs du Culte et me ferait châtier, encore et encore, jusqu'à ce que mort s'en suive... Je fus pris d'une inspiration inquiète lorsque me revinrent en mémoire les derniers coups de fouet. « Non, non je ne pense pas... C'est un homme très... » Réfléchis, Georges, trouves les bons mots... « Il est plutôt farouche disons... » Oui, farouche. J'étais quasiment sûr que c'était le bon terme. Mais l'argument n'était pas suffisant, j'en étais convaincu « Et puis, si jamais il vous rencontrait pendant l'exercice, je serais sûrement disqualifié et on me renverrait de la Quatre... »

Ca me paraissait mieux, beaucoup mieux. Elle reprit son discours et mentionna les huit badges d'arène de Kalos... « WHAOUH ! » J'étais sincère ! Les défis d'arène, de ce dont je me souviens, sont évolutifs. La première est plutôt simple, dédiée aux jeunes dresseurs, et la dernière est complexe, prévue pour des combattants émérites, ceux qui ont traversé la gloire et la tristesse aux côtés de leurs pokémons.
Lilith faisait partie de ceux-là. Elle avait cheminé au travers d'une région pour atteindre l'épreuve finale que tous les dresseurs rencontrent un jour : la Ligue pokémon... Bien que dissimulé, mon regard était rempli d'admiration. Elle paraissait si jeune pour tel exploit.

Puis elle a mentionné la date... « Le vingt-neuf décembre deux mille dix-neuf » ... Je n'ai plus quinze ans... J'en ai seize. J'ai seize ans depuis huit jours... Le Culte ne prévoit mon anniversaire que dans trois mois, mais maintenant je sais. J'ai seize ans, et ni ma mère, ni mais frères et soeur ne le savent...
Un sanglot me secoua, rapide et succin. Je me repris rapidement, juste pour en empêcher un second de s'échapper. Je pris une seconde pour retrouver un semblant de contenance.

« Les... Les conditions sont difficiles, mais il s'agit d'une sélection très... euh... Sélective ? » Bien joué Georges, bien joué. « Du coup, pour s'assurer que nous sommes à la hauteur, le Vecteur Zoku nous met en condition. Ca a un but prévisionnel, je crois... » C'est plus que prévisionnel... Nous avons appris en Histoire de la Quatrième division qu'une escouade est revenue à pied de Frimapic il y a vingt ans. La moitié des membres sont décédés sur le trajet retour... Si nous ne survivons pas à quelques jours dans la forêt, nous ne survivrons pas à la montagne, aux trajets en zodiac et à toutes ces situations qui, un jour, deviendront peut-être notre quotidien.

« Mais, sinon, oui. Un peu d'aide ne serait pas de refus ! » Si elle a vaincu Kalos, elle pourra sans problème m'aider à monter un camp. Et puis, d'un point de vue stricte, Lecteur, n'est-ce pas s'adapter que d'utiliser l'aide à disposition ? « Hendaevor, tu veux bien t'occuper de faire un feu avec les brindilles ? »

Le Ouisticram ricana, égal à lui-même, puis lâcha mon cou pour rejoindre le tas de bouts de bois placés en vrac un peu plus loin. Il disposa quelques pierres en cercle, comme je lui avais appris, puis il disposa des branches et utilisa une délibérément faible flammèche pour démarrer la combustion. Une fois assuré qu'il s'en sortait, je me tournais de nouveau vers Lilith : « J'essaye de lui transmettre tout ce que j'apprends dans la Quatre... Comme je n'ai pas vraiment le droit de l'avoir au Temple, je préfère m'assurer qu'il a toutes les clefs pour s'en sortir... »

Je t'avouerais, Lecteur, que la présence de Lilith me rassurait, sans que je ne comprenne trop pourquoi. Tu me dirais probablement que ce sont là mes hormones qui travaillent, que je ne suis qu'un adolescent devant une jeune femme et qu'il est tout à fait normal que mes barrières s'effondrent les unes après les autres... Mais je ne suis pas d'accord. Il est vrai que je la trouvais (et trouve encore) vraiment belle, le coté impromptu de la rencontre aidant effectivement. Seulement... Je ne sais pas, il y avait quelque chose de doux dans sa présence, une sorte de bienveillance que je ne m'expliquais pas, comme si elle était l'une de ses bonnes âmes qui, parfois, croisent votre route et l'illumine un instant. Peut-être ai-je tord de penser cela d'elle, mais il me parait inconcevable de la percevoir autrement.

« Je... Je ne veux pas être indiscret, mais... » Formule bien tes questions, Georges. Emploie les bons mots. « Vous avez quoi, comme pokémon ? Et puis vous allez affronter la Ligue ? Ca vous fait pas trop peur ? » Les questions s’enchaînaient, l'une après l'autre, sans que ne parvienne à les contrôler « C'était comment les arènes ? Difficile ? Simple ? » Pour chaque question posée, dix autres me venaient en tête... « Vous avez monté une stratégie pour les vaincre ? Un entraînement spécial peut-être !? » Mais je finis par me restreindre, si je voulais des réponses, alors il fallait la laisser parler. « Désolé... » dis-je timidement pour conclure.

On devait souvent lui poser ce genre de question. Enfin, c'est ce qu'il me semblait en tant que pauvre gosse du Temple de Yakrilas. Il n'empêche que j'étais ivre de curiosité. Maman n'avait remporté que quelques badges de Johto avant de rencontrer Papa, rien de bien fulgurant selon ses propres dires. C'était une toute autre affaire là ! ... Et puis ... Et puis elle aurait peut-être des pokémons interdits au Culte, des spectres, des machines d'acier ou des habitants de l'ombre ! Peut-être des pokémons immenses ! Ou minuscules, mais surpuissants... Rhaaaaaaa ! Ivre de curiosité, c'est la bonne manière de le décrire.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_390_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_322_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_077_XY
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_104_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_546_XY
Georges parles en #cc66cc
Sprite par @Abigail Fitzpatrick
Revenir en haut Aller en bas

Mary Nephilim

Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1366

Région : Kalos
Mer 15 Jan - 10:26
L’idée de rencontrer le Vecteur Zoku a l’air de poser un certain problème pour Georges. Et il ne s’agit pas d’un inconvénient mineur, loin de là. Dans sa voix et dans son regard, la crainte se fait sentir, ce qui ne fait que renforcer tes soupçons et tes convictions. S’il y a une cible à atteindre en priorité, c’est cet homme, semble-t-il. Il a l’air de détenir une position importante au sein de la hiérarchie, même si tu n’es pas certaine qu’il soit le chef de la secte de Yakrilas, et cela veut dire qu’il détient bel et bien de précieuses informations concernant le fonctionnement du groupuscule et comment le démanteler… Ce que tu lui arracheras après de longues heures de torture, pour finalement lui donner une mort lente et douloureuse pour tous les méfaits qu’il a pu commettre.

Cela dit, le garçon ne semble pas coupé du monde au point de ne pas savoir ce que sont les Badges d’Arène, ce qui est une bonne chose. Tu esquisses un sourire quand il laisse échapper son exclamation, et quelque chose te dit qu’il va se sentir davantage en confiance, grâce à cela. C’est tant mieux, car c’est exactement ce que tu veux, sans la moindre arrière-pensée. Tu ne sais pas combien de temps ce jeune homme a vécu au sein de la secte, peut-être toute sa vie, quand on y pense. C’est sans doute pour cette raison qu’il te demande la date d’aujourd’hui, et qu’il a l’air de réprimer ses sentiments quand tu le lui annonces. Clairement, il a l’air de comprendre ce que cela signifie, et cela le rend triste pour une raison que tu ignores. Un souvenir qui serait lié à la date ? Quelque chose qui n’a rien à voir et qui est propre au culte de Yakrilas ? Tu n’en as aucune idée, mais il se remet à te parler du Vecteur Zoku, bien que succinctement. Peut-être que cela a provoqué quelque chose chez lui qui lui donne envie de partager avec toi plus d’informations. Ce n’était pas prévu, mais toute opportunité comme celle-ci est la bienvenue. Apparemment, il s’agit d’un exercice créé dans le but de faire une sélection parmi les enfants qui participent, dans un but prévisionnel qu’il a l’air d’ignorer ou qu’il ne veut pas révéler. Tu préfères qu’il se confie à toi naturellement, car tu as l’impression que c’est ce qui a l’air de marcher le mieux avec lui, alors tu orientes ta question dans une autre direction.

« Et que se passe-t-il si on échoue à cet exercice ? »

Pour toi, l’issue te paraît évidente. Une isolation complète au sein du culte, ou bien la mort, purement et simplement. Ce qui expliquerait pourquoi Georges tient tant que ça à rester dans les parages et à ne pas quitter un certain périmètre. Raison de plus pour l’aider à réussir son exercice, en espérant que personne ne l’observe. Si tel est le cas, il faut absolument que tu interviennes.

Après t’être assurée que Georges accepte ton aide, tu t’empares d’une Poké Ball et la libère, révélant ainsi Abigail, ta Goupelin. A peine s’est-elle matérialisée qu’elle observe l’adolescent et sonde ton esprit pour comprendre la situation et ainsi savoir que tu respectes ta parole. Tu lui as promis que tu ne te servirais pas d’elle à des fins criminelles, et si elle sait que tu dis vrai, elle préfère tout de même s’en assurer. Ce que tu ne lui caches pas. S’il y a bien quelqu’un en qui tu fais entièrement confiance et avec qui tu es liée corps et âme, c’est bien elle.

« Il nous faut établir un campement pour ce garçon. » expliques-tu par télépathie. « Il s’occupe de faire un feu avec son Ouisticram et je pensais essayer de trouver davantage de vivres pour eux. Ou au moins de quoi rendre son sommeil un peu plus confortable… »

« …pendant que je sonde les environs pour être certaine que personne ne nous observe. » finit-elle. « J’ai compris. »

Tu hoches la tête pour la remercier avant de s’atteler à vos tâches respectives. Tu en profites cependant pour observer le Ouisticram faire un feu selon les instructions de son Dresseur, ce qui te fait sourire, avec une lueur de tendresse dans ton regard. Tu as l’impression de te revoir avec Abigail, quand elle n’était encore qu’une Feunnec, et que vous veniez tout juste de commencer le Dressage. Il te raconte qu’il veut lui transmettre ce qu’il apprend dans la Quatre – ce doit être une sorte de branche de la secte, ce qui est assez commun dans ce genre de groupe – et qu’il n’a pas le droit de l’avoir au sein du temple, ce qui est, il faut bien le dire, un élément capital. Tu préfères rester méfiante car tu ne sais pas ce dont les supérieurs du culte de Yakrilas sont capables, mais visiblement, les civils n’ont pas le droit d’avoir de Pokémon… sans doute pour éviter qu’ils ne se retournent contre leurs chefs, ou tout simplement pour ne pas pouvoir se défendre contre quoi que ce soit. Leurs supérieurs leur diront que leurs camarades seront morts en martyrs, et ainsi, ils alimenteront leur haine du monde extérieur.

Classique, mais efficace. Et tout bonnement abject.

« Je comprends, c’est noble de ta part. » lui réponds-tu. « Mais fais tout de même attention. Qui sait ce qui pourrait arriver si tu te fais prendre. »

La nonne que tu étais il y a de cela quelques années reprend vite ses marques et tu éprouves immédiatement de l’empathie pour ce jeune garçon. Une douce chaleur se propage dans ton esprit et t’apaise légèrement, preuve qu’Abigail approuve ton choix et le partage. C’est aussi pour cela que tu as invoqué la Goupelin plutôt qu’un autre Pokémon. Tu ne veux pas manquer la moindre occasion de lui rappeler que tu sais ce que tu fais, que même si tu suis un chemin obscur, tu restes la même et que tu fais tout ce que tu entreprends pour le bien de tous. Même si tu dois y laisser ta vie ou t’abandonner complètement aux ténèbres.

« Doucement, doucement ! » t’esclaffes-tu, amusée par les questions de Georges sur le Dressage. « Ce sont des questions complexes. Mais pour te répondre, j’en ai un certain nombre, oui. Certains sont comme Abigail, doux et attentionnés, mais j’en ai d’autres qui sont plus féroces, et dont le tempérament est plus difficile à maîtriser, comme mon Carchacrok ou mon Dimoclès. Mais j’ai besoin de ce genre de personnalités hétérogènes pour affronter la Ligue. Ils ont tous leurs forces et leurs faiblesses et ils se complètent bien. Mais avant tout, ce sont tous mes amis, d’une manière qui leur est propre. C’est le genre d’équipe dont tout Dresseur se doit d’avoir pour affronter la Ligue. »

Oui, même Dracul, bien que vos débuts ressemblassent davantage à une relation entre maître et esclave, à cause des pratiques de ton père biologique. Mais même pour des Pokémon dangereux comme Dagon, ton Tentacruel, il y a toujours une sorte de respect mutuel, une sorte de compréhension de l’autre. Vous tenez compte de vos forces respectives, et elles vous stimulent. C’est sans doute ainsi que l’on peut résumer votre relation, même si elle n’est pas aussi profonde que ce que tu peux éprouver pour Abigail ou Anastasia, ta Momartik.

« Je ne dirais pas que cela me fait peur, c’est comme les Arènes, en fait. » réfléchis-tu après avoir marqué une pause. « Ce sont des défis que je veux relever pour prouver ma valeur et rendre fier ceux que j’aime. Mais effectivement, ce sont des challenges difficiles à remporter, surtout à Kalos. Dans les autres régions, ce sont des événements médiatiques très importants, mais dans ma région natale, il s’agit aussi et avant tout d’un état d’esprit. C’est pour cette raison que les Champions de cette région sont les plus durs à vaincre, et qu’il faut établir une stratégie différente et bien plus efficace que la simple formule consistant à choisir des Pokémon aux attaques plus efficaces que ceux de son adversaire. »

Tu l’as appris à la dure, il est vrai. Même lors de ta première Arène, contre Violette, tu as bien failli perdre même si tu avais un Pokémon Feu face aux Insectes de la Championne. Tu as eu de la chance, Abigail a évolué en Roussil à cet instant, sans quoi tu aurais perdu à plates coutures. Et ne parlons même pas des Champions suivants, comme Astéra ou Urup…

« Et puis, les Arènes m’ont appris beaucoup sur des facettes de moi-même que je ne connaissais pas. On ne s’en rend pas compte dans ces matchs retransmis à la télévision, quand des Dresseurs affrontent la Ligue Pokémon, mais être un bon Dresseur, ce n’est pas qu’avoir des liens forts avec ses Pokémon. Au fur et à mesure que nous progressons et que nos Pokémon évoluent, nous sommes détenteurs d’un pouvoir capable de changer la face du monde. Mais beaucoup ne s’en servent que pour leurs intérêts personnels, ou pire, pour dominer les autres. C’est ce que je cherche à combattre. Être Dresseur, c’est chercher à se comprendre soi-même et les autres, et se servir du pouvoir que l’on a acquis pour de bonnes raisons. Et pour cela, j’ai eu droit au meilleur des mentors. »

Ruven Baldwin, le Maître du Feu et de l’Acier, Champion de la Ligue Pokémon. Un homme dont le cœur a toujours été à la bonne place. Comment ne pas l’admirer, lui qui possède tellement de qualités ? Sa place au sein de la Ligue ne lui rend pas justice, clairement pas. Tu pourrais parler de lui pendant des heures, mais ce n’est pas le moment pour lui jeter des fleurs une énième fois.

« Tu t’intéresses au Dressage, toi aussi ? » t’enquis-tu. « Est-ce pour ça que tu t’es lié d’amitié avec ce Ouisticram ? »


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Shanoa11


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. 1612IOV
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Jmclo610L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. IfTarzcL'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Sam 18 Jan - 18:14
Ce qu'il se passait lorsque l'on échoue ? Orf, tout dépend de la nature de l'échec ! Cela peut aller du simple commentaire au renvoie de la division... Sans oublier les décès, les châtiments, etc. « Eh bien, au pire du pire, on peut nous renvoyer de la Quatre et nous reclasser dans l'une des autres divisions. Généralement la Trois ou la Cinq ! » Oui, autant éviter d'évoquer les cas plus... Les plus hardcore.
Lilith libéra en suite un pokémon que je ne connaissais pas, une renarde bipède qui faisait la taille d'un adulte, dont le pelage mêlait à l'orange des flammes le rouge du feu. Le pokémon me regarda un instant, instant qui me fit rougir derrière mon masque, avant de vaquer à ses occupations. « Prends en de la graine, Hendaevor ! » dis-je à mon simiesque en rigolant. Le Ouisticram regarda la nouvelle arrivante avec envie. Il lui adressa un bref « Ouist ! Ouist ! » que je crus reconnaître comme une salutation, avant de retourner à son oeuvre.

Tandis que nous préparions le campement, Lilith me mit en garde contre le temple, contre les risques que j'encourrais si je me faisais prendre... Un bref rire me prit. « Je... Je crois que je le sais, moi. Mais, comment dire... Hendaevor et moi sommes liés d'amitié maintenant et ce serait un peu comme savoir qu'un copain habite de l'autre côté de la rue sans aller le voir... » C'était ça, Hendaevor était un copain, un bon copain de jeu, d'aventure et de mésaventure. Je suis seul sans lui, d'autant plus que ma fratrie s'enfonce de plus en plus dans la folie adoratrice du culte... « Je suis plutôt seul, sans lui. Alors on fait bien attention, je ne lui rends pas visite tous les jours, mais bon... On prend le risque. C'est un peu irresponsable quand j'y repense. » Ca l'était complètement même, maintenant que je le disais à voix haute, même si j'encourais de plus gros risques étant donné sa mobilité en forêt.

L'amusement de Lilith après mes questions me fit rougir. Le temps d'un instant, je crus que mes questions étaient déplacées, qu'il s'agissait là d'indiscrétions que l'on ne tolère pas dans le monde du dressage... Mais elle me rassura bien vite en répondant à chacune d'entre elles. La première chose que je retins était le côté hétérogène de son équipe. Apparemment, cela devait être appliqué tant aux types qu'aux caractères des pokémons... « C'est un peu comme un groupe de musique du coup ? Chaque instrument aide les autres et les mets en valeur ? » Nous avions eu quelques cours sur le sujet au Culte. La métaphore, au lieu d'être appliquée à une équipe, avait été liée aux divisions du culte, à la nécessité de leur coopération pour que le temple fonctionne de manière équilibrée et parfaite.

Je ne pus éprouver que de l'admiration lorsqu'elle me dit que la ligue ne lui faisait pas peur à proprement parlé. C'était un peu comme une continuité d'un voyage qui démarrait dès la première arène. J'aurais vraiment aimé, Lecteur, avoir de quoi prendre des notes. J'avais après tout promis de vaincre un jour la ligue pokémon. Je fis donc de mon mieux pour m'imprégner des paroles de la dresseuse. Etat d'esprit, stratégie, complexité, découverte de soi-même... La quête des arènes, la condition même des dresseurs, me semblait de plus en plus attrayantes à mesure qu'elle les évoquait.

« J'en connais quelques uns dans ce genre là. » ne pus-je m'empêcher de dire lorsqu'elle évoqua les dresseurs qui ne se servaient de leurs pokémons que pour servir leurs intérêts personnels. Je pensais bien évidemment aux Apôtres, tu t'en doutes Lecteur. La toute puissance de leurs équipes, dont certains pokémons ne sont entraînés que pour leurs servir de garde du corps, les positionne comme maîtres incontestés du Culte. Ils sont les seuls à posséder une équipe de six pokémons, ce qui les avantage déjà énormément, mais aussi à avoir des méga-pokémons, ces rares exceptions qui évoluent au delà des limites instaurés. « Si seulement je pouvais me dresser contre eux... » murmurais-je sans vraiment m'en rendre compte. Oui, si je pouvais me dresser contre eux, alors je serais capable de libérer ma famille, de transformer le temple en village lambda. Après tout, le fonctionnement n'était pas mauvais, c'était les dogmes et les doctrines (oui, je connais ces mots, Lecteur) qui le faisaient pourrir de l'intérieur...

J'ai aisément remarqué l'admiration emprunte dans sa voix lorsqu'elle évoqua son mentor. Je me demandais bien de quel genre de personne il pouvait bien s'agir ! J'allais d'ailleurs lui demander lorsqu'elle me demanda si je m'intéressais au dressage.

« Hummmm... » Une hésitation me prit, que pensais-je du dressage au final ? Puis la bouteille que j'avais envoyé à la mer me revint à l'esprit. « Eh bien... Je ne suis pas sûr de m'y intéresser à proprement parler, mais j'aime beaucoup entraîner mon Ouisticram, oui. Et puis, c'est vrai que, maintenant que vous le dites, ça serait sympa d'avoir une équipe et de pouvoir relever le défi des arènes. J'ai promis à quelqu'un que je battrais la ligue un jour... »

Je pensais bien sûr à Mlle Manori qui, sans m'avoir jamais rencontré, m'avait inspiré ce rêve. Seulement voilà : je n'avais pas le droit de quitter le culte. Je ne pouvais en sortir que quelques fois par mois, encadré par des vecteurs tous plus austères au monde du dehors. La seule arène à ma disposition était celle de Voilaroc... Mais je n'avais clairement pas le niveau pour affronter la championne. La logique voulait que je commence par celle de Charbourg, d'ailleurs.

« Après, pour Hendaevor, c'est un peu différent. » Tu m'excuseras, Lecteur, c'est la millième fois que tu lis cette histoire. « Je l'ai trouvé un jour sur la plage, il était seul et blessé. Mes copains m'ont dit de ne pas m'en occuper, parce qu'on en a pas le droit, mais je n'ai pas le coeur à suivre les règles des vieux du culte... » Le mot m'échappa sans que je m'en rende compte. « J'ai donc fait comme si de rien était, et je suis revenu le soir avec des baies et du tissus pour le soigner comme j'ai pu. Le lendemain, je pensais qu'il serait parti, mais il m'a retrouvé pendant que je me baladais... J'ai bien essayé de lui dire de ne pas revenir, que c'était très dangereux, qu'il ne devait pas se lier à moi. Mais il est têtu comme une mule ! » Le petit Ouisticram ricana dans son coin, comme pour confirmer mon propos. « Du coup, je m'occupe de lui depuis. J'essaye de l'entraîner au mieux, comme je vous l'ai dit plus tôt. On ne peut se voir que le soir, ou dans des situations comme celle-ci où il n'y a personne autour. »

J'étais bien heureux que cela arrive, tout autant que de rencontrer Lilith. Avoir un contact avec le dehors, une dresseuse émérite qui plus est, c'était sincèrement rafraîchissant. « J'ai d'ailleurs hâte qu'il apprenne de nouvelles attaques, et qu'il contrôle de préférence. » Le Ouisticram se gratta le crâne en ricanant. « Il a récemment appris une nouvelle attaque, mais je crois qu'elle est trop forte pour lui car il n'arrête pas de se blesser quand il l'utilise, alors que le guide que j'ai déniché dans la bibliothèque dit qu'elle n'a pas de dégâts de... De recul, je crois. »

J'ai alors marqué une petite pause dans notre échange pour enrouler des baies dans des feuilles de menthe avant de les embrocher sur quelques branches pour les mettre à chauffer. Cette méthode de cuisson était assez pratique en ce qu'elle indiquait elle même quand la nourriture était prête : lorsque les feuilles de menthes se sont consumées, alors les baies sont prêtes. Cinq grosses baies pour un adulte. Trois pour un enfant, ou un adolescent aussi chétif que moi ! « Rassurez-moi, vous n'êtes allergiques à aucune baie hein ? C'est que je voudrais pas vous empoisonner, votre pokémon et vous. »

Je pris le temps de bien observer la nourriture pour ne pas la louper la cuisson - cela serait vraiment bête - et, quelques minutes plus tard (quatre ou cinq je dirais), je repris les différentes brochettes. Deux baies pour ouisticram, trois pour moi. Je pris ensuite les deux broches les plus longues, cinq baies chacune, pour les donner à Lilith. « Bon bah voilà. C'est pas fou, je suis pas aussi bon cuisinier que les gens de la Sept ou même que Lily, mais c'est ce que je peux vous proposer de mieux. »

Je m'assis en tailleur par terre et, avant d'attaquer ma première baie, je lui demandai : « Dites, vous croyez qu'après manger vous pourrez me donner quelques conseils de dressage ? Ca pourrait m'être pratique si j'en viens à affronter les A... Les champions du temple un jour. » Je m'abstins de parler des Apôtres au risque de rentrer dans une explication profonde du système du culte, explication qui amènerait soit Lilith à me prendre pour un fou, soit à m'emmener de force avec elle. Les deux perspectives ne m'enchantant guère, j'avais menti, bien que ça ne me plaise pas.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_390_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_322_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_077_XY
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_104_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_546_XY
Georges parles en #cc66cc
Sprite par @Abigail Fitzpatrick
Revenir en haut Aller en bas

Mary Nephilim

Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1366

Région : Kalos
Lun 3 Fév - 10:23
Apparemment, si Georges venait à échouer l’exercice, il se retrouverait déclassé dans une autre division de la secte, mais contrairement à ce que tu pensais, il parle de la « Trois » et la « Cinq » de façon purement aléatoire. Visiblement, il n’y a pas vraiment d’ordre, ou alors il est différent de ce à quoi tu pensais. Jusqu’à maintenant, tu croyais qu’il y avait une progression pour se rapprocher du stade du « gourou », mais il semblerait que leur système soit plutôt horizontal, avec probablement leur chef pour les superviser. Ainsi, les nombres doivent être en rapport avec les fonctions qui sont attribués aux fidèles.

« Et je suppose que tu ne veux pas aller dans ces secteurs-là… » conjectures-tu. « Ce sont des tâches plus ingrates, j’imagine ? »

Tu restes vague, attendant patiemment ses réponses. Il ne faut pas le pousser au point où il doit tout te raconter tout de suite. Il se sent plus à l’aise avec toi maintenant, ce qui veut dire qu’il faut que tu gardes cette constante pendant un certain temps, jusqu’à ce qu’il finisse par s’ouvrir à toi de lui-même. Déjà, parler du Ouisticram a l’air de fonctionner. Comme quoi, c’est assez vrai ce que l’on dit. Quand on s’intéresse aux gens, ils sont tout de suite beaucoup plus amicaux et baissent leur vigilance assez drastiquement. Mais visiblement, la simple amitié entre l’humain et le Pokémon n’est pas bien vue au sein du culte de Yakrilas. En réalité, ils ne peuvent se voir qu’assez rarement, la nuit ou dans des occasions comme celle-ci. Ce ne doit pas être facile d’être séparés à ce point, mais il a l’air de savoir gérer la situation, pour l’instant. Cela dit, il va falloir qu’ils soient vigilants. Tu n’es pas certaine que Georges t’ait tout dit sur les différentes punitions possibles au sein de la secte. Mais pour un Pokémon presque sauvage comme celui-ci, il est fort probable qu’il se fasse tuer pour l’exemple. Est-il conscient que cela pourrait lui arriver ? Il en a l’air, en tout cas. Pour un garçon de son âge, il semble faire preuve d’une certaine maturité. C’est bon à savoir, au moins. Même s’il a montré un émerveillement digne d’un véritable adolescent en voyant Abigail pour la première fois. Il faut dire qu’il n’a pas dû voir beaucoup de Pokémon de ce genre au sein de sa secte. Mais clairement, cela lui donne envie d’avoir la même proximité avec son Ouisticram, ce qui est assez attendrissant.

« Ce qui serait irresponsable, ce serait que tu laisses un ami dans le besoin. » commentes-tu, quand l’entends parler de son amitié avec Hendaevor. « Si tu le traites bien et que vous ne vous faites pas prendre, il pourrait peut-être se présenter une occasion qui convaincrait les gens de ton culte de l’accepter parmi vous, tu ne crois pas ? »

Dans tous les cas, ce que tu veux lui faire comprendre, c’est que de ton point de vue, il a fait le bon choix. Sans le savoir, en ayant un ami du monde extérieur, Georges s’est davantage ouvert aux autres, même s’il s’agit juste d’un Pokémon. Et tu penses que c’est le meilleur moyen pour lui de se libérer de l’influence du culte. Après tout, c’est grâce à des amis comme Kaz ou Abigail que tu parviens à garder la tête hors de l’eau et que tu n’as pas encore sombré dans une folie meurtrière contre tout ce qui pourrait s’opposer à tes plans. Tu l’as déjà frôlée de très près, et maintenant, tu sais que tu dois faire plus attention. Savoir que Georges est si proche de son Pokémon te parait donc déjà être un bon départ pour lui.

« On pourrait dire que c’est comme un groupe, oui. » réfléchis-tu, amusée par la comparaison du jeune homme quand tu lui parles du Dressage. « Ou plutôt un orchestre, je dirais, car les musiciens sont dirigés par un chef qui leur dit quoi faire. Comme ils ont des forces et des faiblesses bien précises, chacun a le rôle qui lui correspond pour pouvoir fixer une certaine stratégie basée sur le tempérament et les aptitudes de chacun. Mais aucune stratégie n’est parfaite. Il faut la composer selon les rencontres que tu vas faire. »

Après tout, la tienne n’est pas encore parfaite. Ton équipe n’est pas encore au complet, à vrai dire. Sur les six Pokémon qu’il faut pour accéder à la Ligue et relever leur défi, tu n’en as que quatre. Ce qui ne t’a pas empêché de remporter les huit Badges d’Arènes, mais il va falloir mettre les bouchées doubles si tu veux un jour remplir cet objectif. Mais rien ne presse pour le moment. Tu as d’autres priorités, de toute façon. Et qui sait, tu rencontreras peut-être les deux derniers Pokémon qu’il te faut sur le chemin.

Mais les paroles de Georges te font sortir de tes pensées, quand tu évoques ce qu’Urup a pu te dire lors de votre affrontement. Il dit connaître de telles personnes malintentionnées, qui abusent du pouvoir que leurs Pokémon leur procure ? Ce n’est guère étonnant. Mais tu feins l’ignorance afin d’en savoir plus. Et il parle même de se dresser contre eux, bien que ce ne soit que dans un murmure… Voilà qui est intéressant. Tu pensais trouver un simple informateur chez ce garçon, mais il pourrait devenir plus avec un peu de temps, d’entraînement et de patience. Tu ne seras pas en mesure de superviser tous ses exercices, mais si tu lui prodigues les mêmes conseils que ceux que Ruven a pu te donner, alors tu pourrais avoir chez lui ton premier véritable apprenti. Un apprenti qui pourrait te suivre dans ta cause, lui qui sait ce que c’est que de grandir dans un environnement religieux où les plus hauts placés abusent complètement de leur pouvoir.

« Tu connais donc ce genre de personnes, toi aussi… » commences-tu. « Tu sais donc ce dont ils sont capables. N’est-ce pas frustrant de les voir profiter de la faiblesse des autres et de ne rien pouvoir faire pour les en empêcher, parce que personne d’autre ne le veut ou ne le peut ? »

Tu n’attends pas spécialement de réponse de sa part, pour le moment. Tu veux seulement planter quelques graines dans son esprit, que le temps fera germer plus tard. En attendant, tu le laisses poursuivre sur son intérêt pour le Dressage. Il dit ne pas s’y être spécialement penché dessus, mais qu’il aime entraîner son Ouisticram, et qu’il a lui aussi fait la promesse à quelqu’un de vaincre la Ligue, un jour. Une histoire qui te parait on ne peut plus familière.

« Tu me rappelles mes débuts dans le Dressage. » lui fais-tu remarquer. « Tu sais, j’ai grandi dans un milieu religieux, moi aussi. Mon père s’occupait de l’église d’Arceus de Romant-sous-Bois, à Kalos. Quand il est décédé, je n’ai pas eu le cœur à prendre sa place, et c’est ce qui m’a décidé à devenir Dresseuse à part entière. J’ai trouvé un travail qui me permet d’entraîner mes Pokémon sur mon temps libre, et j’ai pu explorer beaucoup de régions de cette façon. Cela m’a pris du temps, mais je vais pouvoir accomplir la promesse que j’ai faite à mon mentor, bientôt. Je suis sûre que tu pourras arriver à ce stade un jour, toi aussi. Et je pense qu’Hendeavor aura bien grandi, ce jour-là. »

Tu souris à l’attention du singe, tandis que Georges te raconte les circonstances de leur rencontre. Tu es rassurée, en un sens. Son cœur est vraiment à la bonne place et tu espères qu’il en sera de même encore longtemps. Le risque quand on s’ouvre au monde extérieur comme tu as pu le faire, c’est de finir corrompu par certaines expériences. Le garçon n’y est pas encore, et tu espères bien qu’il se gardera bien de faire de mauvaises rencontres qui pourraient le faire devenir quelqu’un de plus dangereux.

« C’est normal, il est encore un peu jeune. » lui expliques-tu. « Faites attention à ne pas trop forcer, surtout. Au début, il faut y aller avec parcimonie. Mon conseil, ce serait que vous vous concentriez plutôt sur ses attaques de feu, pour qu’il apprenne à les contrôler et qu’il soit plus endurant quand tu lui demanderas de dépasser ses limites. D’abord des Flammèches, puis des Roues de Feu quand il se sentira prêt, par exemple. »

Pendant qu’il t’écoute, le garçon prépare les baies qui vous serviront de repas. Visiblement, ce n’est pas la première fois qu’il fait ça. Il a l’air du genre débrouillard, bien plus que tu ne l’étais avant que tu avances sur le chemin que tu as choisi.

« Je n’ai pas d’allergies, rassure-toi. » lui fais-tu savoir. « Là où je travaille, on nous fait suivre une série de tests à notre arrivée, pour être certain qu’il n’y ait pas de problème pour nous ou pour notre entreprise. »

Et encore, les allergies, c’était la partie facile de tout ce qu’on a pu te faire faire à l’examen d’entrée au sein de la Team Galaxy. Il y avait l’entraînement aux armes à feu, aux arts martiaux, au Dressage, à l’infiltration ou encore l’art de l’éloquence. Sans compter tout un nombre de tests psychologiques, pour s’assurer que personne ne décide du jour au lendemain de faire une tuerie de masse au sein de votre quartier général.

Mais alors que tu le remercies poliment pour votre repas, le jeune homme te demande s’il est possible que tu lui donnes quelques conseils de Dressage. Pour affronter un jour les champions du temple, comme il les appelle. Tiens donc. Il faut croire que ton influence comme déjà à faire effet sur lui. Tu esquisses un sourire, mais tu ressens cependant quelque chose qui te perturbe, et tu identifies immédiatement la raison. Tu te tournes vers Abigail, qui te fixe, attendant patiemment ce que tu vas lui répondre… en apparence, du moins.

« Je ne compte pas lui demander de venir avec moi pour affronter à Arceus, si c’est ce qui t’inquiète. » tentes-tu de la rassurer.

« Mon raisonnement n’allait pas aussi loin. » persiste la renarde. « Mais il est hors de question que tu l’apprennes à détruire son culte et que tu l’influences trop. »

« Peut-être, mais tu ressens aussi bien que moi que cette situation est insupportable pour lui. Nous ne pouvons pas laisser des fanatiques ou des escrocs profiter d’innocents comme lui. C’est pour le bonheur de personnes comme lui que je me bats. Je ne te demande pas nécessairement de m’aider, je peux demander à Dracul d’apprendre à son Ouisticram à contrôler ses flammes, tu sais ? »

« Non, je sais que tu tiendras parole, et je t’aiderai. C’est juste… »


Tu sais ce qu’elle a en tête. Elle ne veut pas voir quelqu’un suivre le même chemin que toi. Même si son influence sur toi est plus que positive, elle n’a pas pu te convaincre de faire machine arrière. Et pour cette raison, l’idée de voir une autre personne se transformer en meurtrier à cause d’elle ou de toi lui est insupportable.

« Tu sais, je ne suis plus aussi catégorique. » poursuis-tu. « L’Eglise d’Arceus en tant que culte ou organisation doit être détruite, je ne changerai pas d’avis là-dessus et je continuerai jusqu’à ce que ce soit le cas et que le monde que je veux bâtir soit là. Cela dit, je ne mets plus tout le monde dans le même panier. Si les gens ne sont pas avec moi, ils ne sont pas forcément contre moi. Je ne force personne à me rejoindre. »

« Mais tu espères tout de même. Beaucoup trop et de façon plus subtile. »


La renarde n’est pas stupide. Elle a forcément senti les projets que tu as à l’attention de Georges. Elle se rend bien compte que tu cherches à l’influencer, et peut-être pas d’une bonne manière. Peut-être qu’elle a raison là-dessus, effectivement. Mais le mal ne triomphe que par l’inaction des gens de bien.

« Laissons le garçon en décider, dans ce cas. » proposes-tu enfin. « Hors de question que je l’apprenne à tuer quelqu’un, mais s’il souhaite détruire le culte de Yakrilas, je m’emploierai à l’aider autant que le temps me le permet. Le reste dépendra de lui. »

Abigail finit par hocher la tête. Elle n’est pas entièrement convaincue, mais elle sait quelles sont tes intentions, et que tu tiendras parole.

« Avec plaisir ! » t’exclames-tu à l’attention de Georges. « Ton Ouisticram est encore jeune, donc nous ne pourrons pas aller bien loin dans la pratique, mais je peux t’aider pour toute la partie théorique, au moins. Qu'avez-vous étudié jusqu'à maintenant ? »

Ce devrait être une réponse suffisante. De toute façon, vous ne savez pas vraiment combien de temps vous avez devant vous pour du Dressage, mais au moins suffisamment pour parler des Pokémon feu, tu l’espères.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Shanoa11


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. 1612IOV
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Jmclo610L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. IfTarzcL'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas

Georges T. Brownleaf

Georges T. Brownleaf
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/12/2019
Messages : 182

Région : Sinnoh
Mar 4 Fév - 23:39
« Effectivement, ça ne me tente pas trop... » Evidemment que je ne veux pas finir chez eux, mais ça n'est pas tellement à cause de l'ingratitude inhérente à ces fonctions... Bien au contraire, la Trois et la Cinq font parties des divisions les plus respectées dans le Culte : les Trois forment les pokémons des autres divisions et les Cinq nous encadrent, empêchent que nous ne nous égarions dans les ténèbres de blablabla. Dans cet univers clos, telles fonctions ne peuvent qu'attirer la bienveillance des autres fidèles... « Non... C'est surtout qu'il n'y a que les Quatre qui ont le droit de sortir du village. Enfin qui en sortent assez souvent. »

Je me rendis soudain compte de tout ce que j'étais entrain de raconter sur le temple. Ca n'était en soit pas un problème, mais je préférais m'arrêter là avant d'en dire trop sur les différentes divisions. Je n'étais pas tout à fait sûr de pourquoi, mais mon instinct me soufflait de ne rien ajouter, du moins pour l'instant.
Je ne pus m'empêcher de sourire lorsqu'elle contredit mon irresponsabilité, arguant que ne pas m'occuper de mon pokémon aurait-été le véritable gage d'un tel trait de caractère. Cela me fit chaud au coeur car, pour la première fois, on me confirmait que j'avais raison d'agir ainsi. Tu te doutes, Lecteur, du bien que cela me fit. Pour une fois ! Je pris un instant pour réfléchir à sa question suivante... Si aucune méthode ne me parut viable au départ : les gens de la Quatre ne se voient jamais attribuer de pokémon feu, c'est un fait avéré, une idée vint s'immiscer dans mon esprit. Une idée compliquée à mettre en place.

« Eh bien... Maintenant que vous le dites... » Je marquai une pause, le temps de mettre mes idées en place et de formuler ma phrase dans le bon sens. « On devrait m'attribuer mon premier pokémon d'ici quelque mois... Il faudrait juste que je fasse croire à tout le monde qu'il a vaincu Hendaevor et que nous l'avons capturé... »

Plus facile à dire qu'à faire, comme toujours. Je me félicitais néanmoins d'en avoir eu l'idée. A mesure que la conversation progressait, je sentais un lien se nouer avec Lilith. Je ne saurais dire s'il s'agit de la différence d'âge, le fait qu'elle soit plus avancée que moi dans le dressage - littéralement aux portes de la ligue !! - ou plus bêtement parce qu'il s'agissait d'une sacrément belle femme, mais je buvais littéralement ses paroles. Comprends Lecteur qu'elle avait clairement la position d'une professeur. « Du coup il faut trouver une stratégie tant adapté aux alliés qu'aux adversaires... Ca m'a pas l'air facile. » dis-je à part moi lorsqu'elle déplaça ma comparaison d'un groupe de musique vers un orchestre.

Evidemment, un orchestre. Le dresseur ne pouvait pas être considéré comme un membre équivalent aux autres comme on pourrait le voir dans un groupe de musique. Etrangement, sans trop savoir pourquoi, je comprenais bien que la place de chef d'orchestre n'impliquait en rien une supériorité écrasante de l'humain sur son équipe. C'était un rôle différent avec des prérogatives qui lui sont propres, mais il en va de même pour un premier violon ou une harpiste. C'était flou, et pourtant cela faisait sens.

Je sais pertinemment que mes poings se sont serrés lorsqu'elle évoqua la frustration induite par la faiblesse. « Oui, très frustrant... Et cela me renvoie à ma propre faiblesse de ne rien pouvoir faire... » Je ne désirais pas détruire le culte, le faire exploser dans tous les sens... J'étais même persuadé que, libéré du joug de la Première et de la Deuxième division, éventuellement des plus vieux Apôtres, Yakrilas serait un endroit où il ferait bon vivre ! Bon... Il faudrait du coup supprimer la Quatre, ou bien la ... euh... refondre je crois qu'on dit. Mais c'était faisable. « Je ne comprends pas pourquoi ils exploitent les autres comme ça... » Comment pouvait-on jouer ainsi avec la foi des gens ? Avec leur confiance et leurs sentiments ? Tout cela m'échappait complètement... Je voyais bien ce que les Apôtres en tiraient, mais je ne l'acceptais pas.

Une nouvelle vague de chaleur vint m'assaillir lorsqu'elle me compara à une version plus jeune d'elle même. « Moi ? » dis-je incrédule. Puis elle déroula quelque peu son histoire, et je quelque chose me frappa : elle s'en était sortie. Elle semblait avoir commencé dans un endroit aussi peu reluisant que le culte (C'est l'expression milieu religieux qui a fait tilt dans ma tête... Les gens ne disent pas ça normalement...), et elle était dresseuse maintenant. Elle avait même un emploi qui lui permettait de voyager, de se développer ainsi que son équipe... C'était une lueur d'espoir au milieu de l'ombre.

« D'accord, commencer tranquillement, puis augmenter la difficulté à son rythme. Je prends note ! » dis-je sans pouvoir réellement prendre note. M'enfin tu comprends sûrement ce que je veux dire, lecteur.
Je ne pus m'empêcher de lui demander : « Mais euh... Du coup... C'était qui votre mentor ? A chaque fois que vous en parlez vous avez des lueurs dans les yeux... » C'était une question on ne peut plus honnête. Elle semblait effectivement beaucoup respecter et apprécier son mentor, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose : ce devait être un grand dresseur, probablement quelqu'un ayant déjà vaincu la ligue.

Nous mangeâmes dans un relatif silence, mais je crus discerner qu'il se passait quelque chose. Enfin c'est Hendaevor qui m'y fit penser : ses yeux allaient de la Goupelin à Lilith et inversement. Je crus d'ailleurs remarquer qu'elles étaient toutes les deux bien concentrées, et cela ne pouvait clairement pas être à cause de mon repas dont la frugalité était clairement sans égale. Il devait se passer autre chose, à moins que ce ne soit mon imagination.
Concentré moi-même sur les hypothétiques question que je pourrais poser à Lilith si elle acceptait, je pris le parti de ne pas m'attarder sur ce silence.

« C'est vrai ?! Merci ! » Répondis-je donc immédiatement lorsque la dresseuse me confirma qu'elle me dispenserait un cours accéléré sur sa vocation. Je pris un instant pour rassembler toutes mes connaissances sur le type feu... connaissances qui, au final, ne se résumaient qu'à pas grand chose : « Eh bien je sais que le type feu est un type plutôt offensif, qu'il est fort contre les types plante, glace et insecte, faible aux types eau et roche, au moins. » L'agressivité naturelle du type en faisait un des types de prédilections des membres de la Cinq, maman m'en avait déjà parlé.

« J'ai cru remarqué qu'Hendaevor était un pokémon qui savait allier la puissance à la vitesse. Il sait utiliser le terrain à son avantage, notamment s'il y a des arbres. » Mêlant ses actes à ma parole, Hendaevor tira la langue à la Goupelin avant de s'enfuir grimper en quelques secondes dans un arbre proche. Il ricana puis disparu dans les branches. « Par contre il n'est pas très résistant... Et se fatigue assez facilement. » Le simiesque réapparu sur une autre branche, se pendant par les pattes arrières, le visage tordu par une nouvelle grimace.

Je soupirai profondément face à la mesquinerie de mon Ouisticram, qui se croyait clairement hors d'atteinte ainsi pendant à une branche. « Je sais qu'il maitrise flammèche, griffe et euh... Casse-brique je crois. » Oui, maintenant le nom prononcé, j'en étais tout à fait certain. « Mais il n'est pas encore très au point avec cette attaque... Et... Voilà, je crois que c'est tout ce que je sais sur lui. »

Oui, j'avais fait le tour. J'espérais ne pas l'avoir étouffée sous toutes ces informations, et encore plus qu'elle m'aide à développer mes compétences de dressage qui étaient ... « Le vrai problème, c'est que je sais pas trop comment m'y prendre pour l'entraîner et l'aider à se développer... »

Médiocres. Mes compétences en dressages étaient clairement médiocres.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_390_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_322_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_077_XY
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_104_XY L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Miniature_546_XY
Georges parles en #cc66cc
Sprite par @Abigail Fitzpatrick
Revenir en haut Aller en bas

Mary Nephilim

Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1366

Région : Kalos
Sam 29 Fév - 19:24
Tu ne pousses pas ta chance plus loin, mais si tu dois résumer tout ce que Georges vient de te dire, c’est qu’il n’y a que les gens de sa division qui ont le droit de visiter le monde extérieur au culte de Yakrilas. Quand on entend cela, il parait évident qu’il n’a pas envie de changer de secteur. Se retrouver tout d’un coup isolé du monde, déjà qu’ils le sont bien assez, ce n’est pas vraiment ce qu’on appellerait un sort très enviable. Et d’un point de vue stratégique, c’est son seul moyen d’attraper des Pokémon en dehors de ceux que les membres de son ordre peuvent lui assigner – d’ailleurs, il compte tenter de leur faire croire que son Ouisticram sera capturé grâce à son « premier » Pokémon, apparemment. En clair, s’il veut renverser les dirigeants actuels de sa secte, il doit conserver sa position et gravir les échelons dedans, ou quelque chose du genre. Comme cela te semble familier. Après tout, tu n’as rejoint la Team Galaxy que dans cet unique but, toi aussi. Ou plutôt, tu n’as que faire des plans de Hélio. Tout ce qui t’importe, c’est d’acquérir les moyens financiers et technologiques de l’organisation criminelle pour les utiliser à tes propres fins. Si tu dois en sortir un jour, tu le feras, et si tu dois devenir leur chef, alors telle sera ta destinée. Tu n’en es pas là pour le moment, de toute façon. Ta priorité actuelle, c’est de rentrer dans les petits papiers du chef de la Team et de finir Lieutenant. A partir de là seulement auras-tu l’occasion d’avoir un champ d’action plus large et de faire un peu plus ce que tu veux avec les fonds de l’organisation.

« Mon mentor n’est autre que Ruven Baldwin, l’un des plus grands Dresseurs que Kalos ait jamais connu. » lui expliques-tu quand il te pose la question, tandis qu’un sourire s’étire sur tes lèvres et que tu regardes l’horizon, un peu rêveuse. « Et il n’a pas fait que vaincre la Ligue à plusieurs reprises. Il l’a intégrée depuis plusieurs années, en tant que spécialiste du Feu et de l’Acier. Si je le bats à la Ligue Pokémon dans un match équitable, ce sera le meilleur moyen pour moi de le remercier pour tout ce qu’il m’a appris, et pour avoir été là dans des moments difficiles. »

Les deux fois que tu l’as vu, il s’est comporté en véritable héros, à tes yeux. Bien loin du coureur de jupons que certains prétendent avoir rencontré. C’est un homme qui fait preuve d’une empathie qui manque à beaucoup de gens, selon toi. Ce n’est pas pour rien qu’il est devenu aussi puissant, après tout. Le fait qu’il soit également père aide beaucoup en ce sens, à n’en pas douter.

Mais l’heure n’est plus aux réminiscences, aussi agréables soient-elles. Il est temps d’entrainer ce garçon ainsi que son Pokémon, pour l’aider à devenir plus fort et faire ce qui lui parait juste face au culte de Yakrilas. Tu as bien compris que tu ne pourras pas tout lui apprendre, compte tenu du fait qu’Abigail te surveille et que le temps joue contre vous, mais il doit bien y avoir quelques petits tours que tu peux lui enseigner et qui lui seront utiles en cas de besoin.

« S’il commence à produire des Flammèches, c’est déjà bien, mais pour les autres attaques Feu qu’il apprendra, commence déjà par bien te protéger le temps qu’il puisse les faire sur commande. » lui conseilles-tu. « Tu n’as pas tous tes outils à ta disposition parce que ce sont des circonstances particulières pour toi, mais assure-toi d’avoir une bonne paire de gants et des pommades anti-brûlure sur toi. Et je te déconseille de t’entraîner près des forêts. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Ce serait bête de provoquer un feu de forêt à cause d'une Nitrocharge, par exemple. »

C’est le tout premier avertissement que Ruven t’a donné, en réalité. Tu t’en souviens encore comme si c’était hier. Tu voulais en savoir plus sur l’entraînement des Feunnec, et même s’il t’a aussi parlé du Professeur Platane, tu souhaitais malgré tout l’entendre de sa propre bouche.

« Casse-Briques est une excellente attaque à enseigner, c’est une bonne chose que tu l’aies fait aussi tôt. » reprends-tu. « C’est un travail de précision et de patience, mais si tu renforces le tranchant de ses mains en lui donnant des objets de plus en plus résistants à fracasser, il pourra même détruire des puissantes barrières comme celles de Protection, ou des Murs Lumière. Et puisqu’il évolue en Chipemfeu, puis en Simiabraz, il vaut mieux lui apprendre des attaques de Type Combat le plus tôt possible, pour qu’il s’y habitue. »

Tant qu’il ne se limite pas à ce genre de capacités, cela devrait faire l’affaire. Plus un Pokémon a un large éventail de techniques qu’il peut utiliser, plus il pourra être versatile et utiliser de bonnes stratégies pour faire tomber des adversaires plus puissants que lui. Tu lances un regard à Abigail, qui comprend immédiatement ce que tu as en tête. D’un simple mouvement de sa baguette, et elle soulève un rocher à une centaine de mètres de vous, qu’elle fait léviter jusqu’aux pieds du garçon.

« Commence à pratiquer ton attaque avec ça. » fais-tu à l’attention d’Hendaevor. « C’est plus facile que ça en a l’air, ne t’en fais pas. Une attaque de Type Combat sur de la roche, c’est plutôt efficace. »

Voyons déjà comment il arrive à se débrouiller avec ce simple exercice. Tu leur donneras un indice s’ils n’y arrivent pas tout de suite, mais ce devrait être intéressant de les voir progresser avec ça.


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Shanoa11


L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. 1612IOV
L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Jmclo610L'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. IfTarzcL'étrangère avait des cheveux plus noirs que la nuit. Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Voilaroc :: Route 214-