Le Deal du moment : -23%
TV QLED Samsung QE65Q65R 2019
Voir le deal
999 €

 
» Connaitre sa place

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Sam 30 Nov - 20:13
La nouvelle m’était directement parvenue après que Dan se soit réuni avec les différents informateurs qui opéraient en ville pour la famille Brown. Comme je m’en doutais depuis longtemps, Marco se moquait éperdument de moi. Si je savais bien qu’il opérait dans le trafic de Pokémons avec ses hommes depuis bien des années, bien avant même que mon père ne songe seulement à me laisser reprendre la famille Brown, je m’étais longuement entretenue avec lui pour que mes conditions soient prises en compte. Lorsque trafic de Pokémons il y a, ceux-ci ne doivent en aucun cas finir par me tomber sous le nez. En effet, j’ai toujours eu pleinement conscience de ne pouvoir complétement mettre fin à ce marché – qui se révélait être de toute évidence bien trop lucratif – cependant, le fait que ce soit Erica et son clan aux commandes de ce commerce illicite me permettait au minimum de m’assurer que les potentielles maltraitances soient punies. De plus, les règles étaient claires ici à Céladopole : chaque famille avait son terrain de jeu et il était proscrit de marcher sur les plates-bandes de ses collègues.

Pourtant, Marco s’était toujours senti obligé de se hisser au-dessus des lois, et son addiction aux Pokémons ne l’aiderait surement pas à respecter les règles du jeu dans ce domaine. Si seulement son amour de ces petites bêtes avait pu être un minimum bénéfique, je n’aurai sans doute pas à prendre une décision aujourd’hui. Malheureusement, ce n’est plus un secret pour personne : Marco Aziaro n’aime pas les Pokémons pour leur jolie frimousse. Non, il aime uniquement organiser des combats clandestins entre Pokémons, entre Hommes ou même inter-espèces histoire de générer un peu plus de bénéfices sur les paris, en plus de satisfaire ses caprices malsains. Je m’étais bien souvent fait petit. Dernier arrivé dans ces jeux de stratégie à Céladopole, j’avais à plusieurs reprise fait le choix de me taire lorsque la famille Aziaro s’était montré trop virulente. En revanche, établir un entrepôt de stockage au pied des nouveaux immeubles que je viens seulement de racheter pour blanchir une partie de son propre argent, voilà une provocation qu’il m’est difficile de supporter, une pilule qu’il m’est difficile d’avaler.

D’après Dan, ce sont des dizaines de Pokémons qui sont retenus là-bas, prisonnier dans des locaux sans eau ni nourriture et qui n’ont plus qu’à attendre de combattre pour s’assurer une potentielle porte de sortie à la façon des gladiateurs. Alors non, cette fois ci, je ne resterai pas silencieux. Cette fois ci, Worick Brown va lui-même se joindre à la chasse et mettre à mal les activités de la famille Aziaro. Puisque Marco passe son temps à prôner l’ordre et l’équilibre au sein de Céladopole, il ne verra aucun inconvénient à ce que je prenne un peu de temps pour faire un peu de ménage en ville, n’est-ce pas ?


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Sam 30 Nov - 21:01

Il ne m’avait pas fallu longtemps pour convoquer plusieurs hommes dans le salon du sous-sol. Dan bien évidement, dans un premier temps, mais aussi Mark, Kerry et trois autres personnes pour m’accompagner. A nous sept, nous ne devrions pas avoir de réels soucis pour coordonner une opération propre et rapide.

« Kerry s’occupera de nos trois camarades ici présents. Tous les quatre, vous sécuriserez la zone avant notre arrivée et pendant toute la durée de l’opération. Rien ni personne d’autre que nous ne devra entrer ou sortir du bâtiment, c’est clair ? »

« Parce que tu comptes débarqu… »

« Parfaitement mon cher Dan. Non seulement je vais m’organiser une petite visite des entrepôts privés de monsieur Aziaro, mais je vais aussi m’y comporter comme bon me semble et lui laisser un petit message… anonyme, bien entendu. »


Si j’étais relativement remonté contre mon cher collègue, je n’étais pas encore suffisamment fou pour espérer m’en sortir en l’affrontant de front. Aujourd’hui, la carte que je comptais jouer était toute autre : le forcer à se replier un peu et à se mettre sur ses gardes, tout en lâchant une partie du marché ne serait-ce que pour quelques semaines, le temps au moins de mener sa petite enquête sur le tour que nous nous apprêtions à lui jouer. Ainsi, il serait bien entendu nécessaire de laisser une scène de crime débarrassée de tout indice capable de nous incriminer avec soin. Du moins… de juste assez d’indice.

« Ce soir, nous allons expliquer à Marco Aziaro qu’il n’est pas au-dessus des lois qui régissent nos familles respectives. S’il souhaite gérer ses activités sereinement, il n’aura cas accepter sa place à Céladopole et se faire une raison. Sans doute mon père aurait-il réagit différemment, cependant ce n’est plus Thomas Brown qui gère ce clan. Aussi, il est temps que les Brown se montrent un peu au sein de la pègre locale. Si les évènements de ces dernières années ont pu nous déstabiliser quelques temps, il serait de bon ton que nos ennemis comme nos amis commencent à se méfier à nouveau de nous. »

Ces mots, je ne savais pas vraiment d’où ils sortaient. Je m’étais simplement exprimé de la façon la plus naturelle qui soit : avec mon cœur. Si cela me surprenait autant, c’était sans doute parce que ce genre de chose n’arrivait que très rarement. J’étais bien plus habitué à travailler et peaufiner mes discours avant de les sortir avec assurance. Cependant ici, c’était différent. J’étais fatigué de devoir me plier à des règles que j’étais sans doute le seul à respecter. Fatiguer de toujours devoir attendre et me faire tout petit le temps que le grand Marco Aziaro décide de nous donner son approbation. Que je sache, il n’était ni plus ni moins qu’un baron local. Exactement comme moi. Et sa mainmise sur le marché des armes au sein de la région ne lui serait d’aucun secours cette fois ci.


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Sam 30 Nov - 21:13
« Tu es bien certain que ce soit la bonne solution ? Entrer en conflit avec un clan à Céladopole pourrait avoir des conséquences désastreuses. Je comprends ce que tu ressens et je suis bien heureux de te voir motivé de la sorte, cependant je dois bien t’avouer qu’il me semblerait plus judicieux de repenser un peu ton plan d’attaque. »

Le silence se fait glaciale dans la salle, seul le tintement des glaçons de Mark se font entendre dans la pièce et lorsqu’il s’en rend compte, le quarantenaire se sent presque coupable. Cependant, je ne laisse planner ce calme que quelques instants avant de rétorquer le plus simplement du monde en direction de mon adjoint.

« Qui a parlé de conflit ? »

Là ou Dan se trompe, c’est effectivement sur le choix de ce terme. Je ne cherche aucunement à déclencher quelque conflit que ce soit. Bien au contraire, si je me débrouille correctement, les retombées de ce petit incident pourraient même bien m’être favorables. Mais chaque chose en son temps, en premier lieu, je vais simplement m’assurer que nous passions entre les mailles du filet. Il est hors de question que le moindre indice puisse nous trahir et ainsi révéler notre méfait aux Aziaro.

« On vous soutiendra à 200% monsieur Brown, soyez-en certain ! »

C’est Kerry qui s’exprime cette fois ci, visiblement fasciné par ma prise en main des opérations ou simplement trop détaché de la situation pour comprendre comme Dan ce que le moindre échec pourrait engendrer en termes de représailles. Enfin, je n’ai pas tellement de soucis à me faire là-dessus non plus, niveau force de frappe je suis persuadé qu’Erica me soutiendrait sur tout la ligne. Cependant je n’ai aucunement envie de risquer la vie du moindre de mes compagnons. Alors non, l’échec ne sera en aucun cas une option envisageable.

« Et sachez que j’en suis ravis mon cher ami. Souvenez-vous tous en revanche : aucune erreur ne sera tolérée. Vous m’avez bien compris ? Aucune erreur. »

Attendant que tous mes hommes de mains me valident en opinant du chef qu’ils ont compris toutes mes instructions du moment, j’esquisse un petit sourire en direction de Dan avant de me lever. Début des opérations dans six heures très exactement et nous avions tous largement de quoi préparer le terrain pour que tous se déroule à merveille ce soir. Il était donc temps de nous séparer pour le moment afin de lancer les préparatifs.


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Mar 31 Déc - 16:46
J’avais fermé la porte derrière moi en entrant à nouveau dans mon bureau, histoire d’être bien certain que rien ni personne ne viendrait me déranger. Je n’étais certainement pas d’humeur à ce que n’importe qui vienne me parler de la météo et du temps qui passe alors que je préparais l’un des coups les plus ambitieux qu’il m’ait été donné d’organiser jusqu’alors. En passant devant la glace, je ne pu m’empêcher de prendre un instant pour m’observer, emprunt d’une certaine nostalgie. Il y a encore quelques années, c’était un jeune homme débordant de terreur face à ses nouvelles obligations qui se tenait ici, à ma place. Quelques années plus tôt encore, cela aurait pu être un adolescent plein de vie, se lançant seulement dans l’aventure pour capturer un maximum de spécimen et atteindre ses objectifs, ses rêves. Le temps n’avait pas été tendre avec moi. Bien portant malgré tout, mon visage était marqué par la fatigue. Force est de constater que cumuler mes deux emplois n’est pas aussi simple que ce que je m’imaginais aux premiers jours. Pour autant, j’avais pris gout aux manigances liées à Céladopole et je voyais maintenant cette ville comme un véritable échiquier géant dont j’étais l’une des pièces maitresses. Finalement, l’héritage laissé par mon père m’était peut être destiné depuis bien plus longtemps que je l’imaginais. Peut être avais-je même toujours été programmé par la vie pour devenir ce que je suis aujourd’hui. Nous le saurions bien assez tôt de toute évidence : si notre coup de ce soir ne se déroulait pas correctement, c’est que ce n’était vraisemblablement pas le cas.

Ajustant mon costume et prenant soin de m’armer jusqu’aux dents, je remplaçais correctement l’étui de mon arme avant de retirer ma cravate. Si je devais en venir aux mains pour une quelconque raison, celle-ci pourrait bien me trahir si elle servait d’accroche à mon adversaire. Aucun détail ne devait être laissé au hasard si je voulais m’en sortir les mains propres. D’ailleurs, il faudrait que je la joue fine vis-à-vis d’Arya. J’avais déjà prévu de lui laisser un mot sur la porte de mon bureau pour me faire la malle tranquillement. Pour autant, si elle me voyait filer, elle n’hésiterait pas un instant à me harceler de questions dans tous les sens et je finirais par me vendre à un moment ou à un autre. Non, ici, c’est la discrétion qui était de rigueur même au sein de nos locaux. Ma nervosité de ces derniers jours avait sans doute déjà réussi à attirer les soupçons de son coté, il n’était donc certainement pas question que je me fasse avoir sur une erreur aussi stupide.


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Lun 6 Jan - 20:11
Tandis que l’heure fatidique approchait à grand pas, j’avais pris le soin de briefer calmement les Pokémons qui seraient de la partie. Eux aussi devaient jouer leur rôle à la perfection après tout et ne surtout pas laisser de place à la moindre improvisation. Si je m’attendais à ce que la tâche soit ardue – surtout connaissant Pride, qui n’en faisait bien souvent qu’à sa tête – Ici mon ton solennel devait suffisamment alarmé le félin pour qu’il ne joue pas au plus malin. Tant mieux, cela m’évitait en réalité de jouer aux agents dans un moment aussi crucial. Régulièrement, je tendais l’oreille pour être bien certain qu’Arya ou l’un de ses Pokémons suffisamment doué en communication ne marchent pas en direction de mon bureau, histoire de penser par avance à mon évasion du manoir. En y réfléchissant, c’est peut être là l’une des parties du plan qui me semblait la plus délicate, contre toute attente. En effet, si les hommes Aziaro ne m’enchantaient pas plus que ça, la bleuette du laboratoire d’à coté n’en demeurait pas moins l’une des enquêtrices les plus chevronnées et surtout les plus têtues de la ville. Aussi, lorsque je fus bien sur d’en avoir terminé avec mes Pokémons et les affaires qui me seraient nécessaire, je prenais une grande respiration avant d’ouvrir lentement la porte de mon bureau.

« Bon sang Worick, dans quels sales draps tu vas encore te retrouver… »

Immédiatement, c’est avec d’extrêmes précautions que je me mis à avancer pas par pas, marchant pour une fois avec la légèreté d’un Tylton. L’agencement du manoir me faisait passer devant sa partie fétiche du laboratoire avant de descendre dans le hall. Pourtant, bien que j’entende des bruits venir de la pièce, la jeune femme semblait trop concentrée pour prêter attention aux pas extérieurs. De plus, aucun Pokémon capable de l’alerter ne semblait rôder dans les parages. L’espace d’un instant, je ne pu m’empêcher de penser que la situation était bien trop simple. Comment toutes ces choses pouvaient elles se produire avec une telle facilité ? Je m’attendais déjà au pire, obligé de subir l’interrogatoire plus qu’intrusif de la bleuette qui n’avait malheureusement aucun mal à faire parler le plus solide des bandits de cette demeure. Pourtant, rien, la jeune femme semblait complètement perdue dans ses pensées, ou même ses recherches. Curieux, je marquais un court instant de pause pour entendre plus facilement les bruits de la pièce. Arya semblait parler à … Arya. Visiblement, je n’avais donc pas grand-chose à craindre, lorsque la jeune femme se parlait à elle-même à la troisième personne, c’était souvent signe de grande et intense réflexion.

Finalement, je décidais de ne pas trop trainer non plus, poursuivant ma route jusqu’à descendre les escaliers du grand hall où les portes entre-ouvertes m’attendaient. Là encore, je serrais les dents pour que celles-ci ne grincent ou ne s’entrechoquent pas trop fort à leur fermeture : il n’en fut rien. En fait, toutes mes craintes semblaient chassées une à une tandis qu’un véritable ange gardien m’ouvrait la voie à chacun de mes pas. Tandis que je prenais finalement place dans l’habitacle de la voiture aux cotés de Dan, je finis par lui lancer un regard surpris, presque décontenancé.

« J’ai l’étrange sensation que tous va se dérouler à la perfection ce soir… »

Avec un peu de chance, je n’aurai cas passer quelques coups de fils le temps du trajet pour régler mes soucis administratifs du quotidien.


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Ven 10 Jan - 22:22
Le trajet nous permettait de revoir une dernière fois notre préparation, histoire d’être bien certain des directives que tout le monde devrait s’accorder à suivre. Cependant, je ne pouvais m’empêcher de voir un peu plus loin, plus grand. J’en avais envie alors pourquoi me priver, les choses semblaient me sourire et se dérouler à merveille aujourd’hui.

« Je sais que qu’un combat est organisé dans les sous sol du voltobre à facette cette nuit après deux heure. Nous devrions en profiter pour mettre un terme aux festivités. Quitte à frapper, autant frapper fort et être incisif. »

A ces mots, le sang de Dan ne semble faire qu’un tour, il se retourne vers moi et me jette un regard mi-affolé mi-énervé.

« Tu as perdu la tête ?! Certainement pas, et même si tu avais un plan pour garder l’anonymat de nos actes malgré toute cette pagaille, c’est absolument hors de question ! On ne change rien surtout pas maintenant, c’est sans moi Worick ! »

La véhémence de sa réponse me laissa de marbre l’espace d’un instant. J’avais l’impression de m’être pris une claque en plein visage pour me remettre les idées en place, ivre et ne pensant qu’à m’amuser en dépit de mes responsabilités. Si la douleur, même psychologique, n’était pas des plus agréables, Dan avait parfaitement raison : j’en voulais trop, une fois de plus.

En réalité aussi loin que je m’en souvienne, j’avais toujours fais preuve d’une avidité excessive. Ce n’est pas pour rien si parmi mes Pokémons les plus proches, j’avais isolé six des sept pêchers mortels sans jamais avoir cherché à nommé le septième. Je suis le septième. Avarice, avidité excessive voir maladive, cupidité, pléonexie, les mots ne manquent absolument pas pour me qualifier dans ce domaine. Pourtant, j’ai beau en avoir conscience, je n’ai pas tellement envi de lutter contre ce genre de chose. Marco Aziaro possède trop, bien trop de choses et de droits au sein de cette ville. Finalement, le pouvoir qu’on m’a offert ici n’aura fait que jeter de l’huile sur un feu déjà bien présent : j’en veux plus. L’imaginer aussi fier, aussi puissant sur sont trône ridicule. Ca me donnait la nausée et honnêtement, il fallait bien l’admettre, cela me rendait carrément mauvais. Suffisamment pour m’imaginer prendre des risques inconsidérés alors que ce n’était clairement pas mon genre en temps normal. Si je devais réussir à corriger un et un seul point chez moi, c’était indéniablement cette stupide manie à perdre le contrôle une fois de temps en temps avec pour seule excuse… l’avidité. Pourquoi toujours en vouloir plus ? Pourquoi avais-je toujours besoin d’en obtenir plus, sans jamais vraiment pouvoir me satisfaire de mes possessions, de mon rang, de mon statut de scientifique ? J’avais longuement réfléchi pour tenter de répondre à cette question sans jamais trouver de réponse. Etait-ce là l’un des fruits de l’éducation que j’avais reçu ? Etait-ce simplement un trait de caractère que mon père m’avait transmit à la naissance, ou bien étais-je le seul à souhaiter à ce point tout obtenir autour de moi. Jamais cette question n’avait trouvé de réponse au sein de mon esprit et de toute évidence, malgré tous mes efforts à ce sujet, la situation n’avait jamais changée non plus. Même maintenant après les brimades de Dan, une partie de moi voyait rouge : je voulais obtenir ses parts de marché en ville, son terrain de jeu immobilier, mettre un terme à aux agissements que même moi je trouvais répréhensible… dans le simple but d’en obtenir les lauriers. Je passais pourtant le plus clair de mon temps à me le répéter encore et encore : j’avais déjà énormément de chance. Certes, c’est aussi mon travail qui m’avait conduit jusque là, mais je devais apprendre à me satisfaire de mes possessions qui étaient déjà, honnêtement, plus qu’avantageuses. En réalité et malgré toute l’auto-persuasion du monde, je doutais sincèrement réussir un jour à changer ce trait de ma personnalité que je jugeais comme ridicule. En général, plus je luttais contre cette envie de posséder toutes choses et de défaire ainsi mes rivaux autour de moi, plus la tentation devenait forte et incontrôlable. Heureusement, j’avais la chance malgré cet ignoble trait de caractère d’être entourées de personnes disons plus… modérées dans leurs propos et leurs actes.


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Lun 24 Fév - 22:58
Si me faire remettre à ma place par mon ami et subordonné n’avait rien de glorieux, je préférais dès à présent me reconcentrer uniquement sur l’objectif que nous nous étions fixés. Nul besoin de remuer le couteau dans la plaie, de toute évidence il était nécessaire que je fasse le vide dans ma tête afin d’être pleinement concentré.

Lorsque le moteur s’éteint, je prends une grande inspiration, comme si elle était la dernière qu’il me serait permit de prendre avant un long moment. Finalement, je prenais le temps d’enfiler les derniers accessoires qui pourraient bien me sauver en cas d’imprévu : masque, bandeau, lunettes opaques… je trouvais ces accessoires tout bonnement ridicules d’autant plus que mes hommes devaient d’or et déjà avoir sécurisé les lieux. Pourtant, Dan tenait absolument à ce que nous soyons méconnaissables même dans le pire des scénarios. L’attention n’étant sans doute pas dénuée de sens que ça, je me prêtais donc au jeu sans jouer les enfants capricieux.

« D’après Kerry, tout se déroule parfaitement pour le moment monsieur Brown. La situation est sous contrôle. »

Maintenant que la voiture était arrêtée, c’est Mark qui avait jeté un œil à son téléphone pour nous faire un point de la situation. D’après lui, ce ne sont que trois hommes qui tenaient le bâtiment, se faisant passer pour des squatteurs pour ne pas éveiller trop de soupçons. C’est donc rapidement et sans bavures que Kerry et ses subalternes les avaient mis hors d’état de nuire. Ici, il était indispensable de simplement les mettre hors-jeu, aucun meurtre n’était toléré. Mais visiblement, je n’avais aucuns soucis à me faire.

« Pas de temps à perdre, allons-y. »


Nous étions garés juste derrière le bâtiment. Moi qui avais peur de devoir marcher avec cet accoutrement, la situation m’allait plus que bien. En nous rapprochant de l’entrée, j’eus l’impression de perdre dix kilos qui pesaient depuis de longues, très longues minutes sur mes épaules. C’était les hommes sous la responsabilité de Kerry qui se tenaient devant la porte, tous les trois. Bien que Mark m’ait prévenu, j’avais tellement peur de tomber nez à nez avec une situation pour le moins… délicate. Mais non, à priori, mon homme de main disait vrai. Par chance, nous opérions à la bonne heure et surtout, loin de l’hyper centre de Céladopole : bien que visiblement les choses se soient déroulées sans accrocs, la situation avait tout de même l’air un tantinet louche. C’était d’ailleurs peu de le dire. Il allait donc falloir faire vite. Je m’empressais de passer aux cotés de mes hommes en leur adressant un signe de tête pour les remercier avant de pénétrer dans l’entrepôt. A l’intérieur, la surprise fut de taille. Le bâtiment, immense, était rempli d’énormes caisses de bois et d’acier, empilées les unes sur les autres. Contre l’une de ces caisses, trois hommes allongés, visiblement inconscients. Ceux-ci étaient ligotés et chacun avait eu droit à son sac de toile sur la tête. Ce fut Kerry, adossé non loin d’eux à l’un des containers, qui brisa le silence en premier.


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2320

Région : Kantô - Galar (23/03 - 23/05)
Jeu 19 Mar - 22:20
« Comme demandé monsieur Brown. Ils sont aussi bâillonnés pour éviter le moindre bruit. Ils ont été neutralisés avant même de pouvoir comprendre ce qu’il allait se produire. Concernant les rares caméras que nous avons retrouvées, elles ont été mises hors d’état de nuire en premier lieu. J’ai moi-même refait le tour trois fois pour m’en assurer. Le seul souci, c’est la porte du fond qui reste verrouillée quoi qu’il arrive. Je comptais m’en occuper mais je n’ai pas encore eu le temps de la forcer. On ne sait absolument pas sur quoi elle donne. »

Un coffre, un bureau peut être ? Je n’en avais aucune idée là dans l’instant. Cependant, je ne comptais pas laisser cette petite cache hors d’emprise. Aussi, je ne doutais pas que l’un de mes hommes pourrait s’en charger sans le moindre problème. Ce qui m’intéressait, c’était le contenu de ces caisses. Si nos informations s’avéraient exacts, c’était là des dizaines de dizaines de Pokémons qui attendaient dans le seul but de servir de sac de frappes ou de mise sur des matchs clandestins. Si la pratique de ce genre de coutume ne me dérangeait à l’origine pas plus que cela, c’est surtout la condition des Pokémons ici qui me chiffonnait plus qu’autre chose. L’homme est mauvais de nature, l’homme prend ce qui ne lui appartient pas, s’improvise maitre du monde, l’homme est loin d’être neutre sur toutes les choses qui l’entourent. Moi le premier. Les Pokémons eux, n’ont rien à voir là-dedans. J’en ai déjà parlé à Marco à de nombreuses reprises. Sans succès. C’est donc à ma manière que nous nous ferons justice aujourd’hui, à nous certes mais surtout à tous ces spécimens innocents.

« Dan, je veux que tu t’occupes de cette porte. A la manière douce si possible, mais si elle te prend trop de temps, n’hésites pas à employer la manière forte. Nous n’avons pas de temps à perdre avec ce genre d’obstacle. Mark, avec moi pour ouvrir un maximum de ces caisses. Kerry, continue de surveiller nos otages pendant que tes hommes montent la garde dehors. Nous n’avons pas toute la nuit, au boulot. »

Très vite, chacun se met à vaquer à ses occupations sans broncher. Alors que Mark se met à désosser la première caisse qui lui fait face, je laisse sortir ma Gardevoir de sa Pokéball pour lui permettre de m’aider. Non seulement elle sera bien plus rapide que moi, mais elle pourrait aussi nous sauver la vie si nous venions à nous faire surprendre.

« A nous de jouer ma belle. »

Comprenant sans problème où je veux en venir, le Pokémon psy se met immédiatement à ouvrir les caisses une à une. Parfait, cela nous fera gagner un temps plus que précieux, je n’en attendais même pas tant à vrai dire. Satisfait, je m’avance donc en direction de ma première cible afin d’en apprendre un peu plus sur son contenu officiel. En me rapprochant, ce sont des dizaines de dizaines de Pokéball que je découvre entassées de toutes parts. Si je prends tous les caissons, il y en a sans doute trop pour que je puisse toute les compter. Sur chacune d’entre elle est apposée une étiquette avec une sorte de codification. Des rangs ? Pour les combats je suppose ? Décidément, ils n’ont même pas droit à autre chose qu’une suite de numéro. Soit, ils ne resteront pas plus longtemps ici, je m’en assurerai personnellement. Dès que j’en aurai terminé ici, je lancerai un appel anonyme au poste central de Céladopole pour leur révéler le contenu de cette petite cache. Je prendrais bien évidemment soin de joindre une brigade que je sais fidèle à une autre famille que celle des Aziaro en plus de mettre toute cette histoire sur le dos des rockets, dans le doute. Ils ont toujours fait d’excellents coupables lorsqu’il s’agit d’en trouver rapidement sans réfléchir. Personne ne verrait donc aucun inconvénient à ce que je les indique comme coupable tout désignés. De son coté, Marco se retrouverait délesté de ses biens et ces Pokémons auraient droit à une autre vie, une vie meilleure. Plus je me répétais ce scénario, plus j’étais convaincu que tout allait se dérouler à merveille pour peu que nous activions un peu le pas.

« Dan ? »

« Encore une petite minute ! »


hrp:
 


Connaitre sa place 111Connaitre sa place 810Connaitre sa place 1010

Connaitre sa place Blason19 Connaitre sa place Stampd10 Connaitre sa place Test_610
Connaitre sa place T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Céladopole-