-38%
Le deal à ne pas rater :
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
235 € 379 €
Voir le deal

 
» tempête à Bourg Palette (kaktus ♡)

Molly Strauss

Molly Strauss
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/11/2019
Messages : 521

Région : Kantô
Ven 22 Nov - 11:42
tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Deso


La nuit était tombée. La majorité des dresseurs cherchaient un coin chaud où se reposer, peut-être prendre une simple pause pour continuer à explorer la forêt plus tard, avec chance, ils trouveront des pokémon inédits à leur pokedex. De son côté, Molly alimentait un petit feu au creux de la forêt. Après des heures à s’enfoncer entre les arbres et perdre la lumière du soleil, elle avait déniché l’endroit parfait pour camper pour les prochains jours. À ce point-ci, elle s’éloignait probablement de la première route, mais elle y retournerait lorsque son bulbizarre se sentira mieux. Il avait combattu comme un brave guerrier, il méritait du repos.

Son campement suffisait pour sa personne et mister b. Le sac de Molly cachait un tas de choses utiles pour la survie : de la nourriture, une trousse de premier soin, vêtements pour hommes et femmes (ne sait on jamais), une petite boîte avec des outils, des trucs de cuisines, et bien sûr, une tente. Celle-ci était rose, déjà installée avec un sac de couchage à l’intérieur et un large oreiller douillet. Molly lui faisait déjà de l’oeil, pour une rare fois, elle souhaitait dormir pour mieux tolérer les prochains jours de voyage. Son feu restait faible, mais suffisant pour réchauffer une petite casserole pleine de haricots rouges. Sans surprise, après avoir mangé la moitié du repas, la dresseuse alla s’allonger sous la toile et s’offrit à Morphée. B était couché contre sa jambe, tout allait bien.

C’est faux. Lorsque Molly ouvrit ses paupières, la scène avait complètement changé. Le vent tapait contre la tente, le feu était mouillé et le plus important : Mister b n’était plus là. C’était anormal pour le pokémon de s’éloigner de son amie, alors elle s’inquiéta tout de suite. Molly quitta son nid pour faire face à une pluie étrangement forte. La culpabilité lui bouffait le moral. Elle n’avait pas remarqué le départ de son petit trésor sur quatre pattes, comment avait-elle pu commettre cette maladresse? B était si bruyant, il ne s’était probablement pas éclipser sans signe!

Malheureusement, la pluie n’aidait pas à remarquer les traces de pieds ou de pattes au sol. Molly s’activa à chercher autour du campement avec une lampe de poche qui rendait l’âme. Sa voix ne semblait pas suffire pour attirer la créature. Elle criait sans arrêt la lettre B, parfois son surnom complet. Son coeur se brisait à chaque seconde qui s’écoulait.

« Bulbizarre! »

« B?! »

« Bulbizarre! »

« B! »

Ce bulbizarre ne pouvait être que le sien. Ses pieds suivirent la direction de la voix, toujours plus loin dans la forêt. Rapidement, sa lampe de poche ne répondit plus au contact de la batterie. Ce fut dans la noirceur que Molly tomba en face à face avec une silhouette humaine, mais inconnue. Par un pur réflexe de peur et d’adrénaline, elle décida de lui enfoncer son pied dans la jambe en lâchant un cri bestial. Mister B émit des bruits pour faire signe de sa présence et se mit à parler comme d’habitude.

« Bulbizarre Bulbizarre, Bulbizarre! Bulbizarre Bulbizarre! Bulbi- »

« Chuut, c’est bon, je suis là B. »

B grimpa dans les bras de sa maîtresse, celle-ci fixa la silhouette sans vraiment savoir où déposer ses prunelles. Maintenant que son pokemon tentait de se réchauffer dans ses bras, et qu’elle aussi commençait à crever de froid, ses méninges se calmèrent.

« Pourquoi il était avec toi ? Ce n’est pas son genre de s’éloigner, alors ne tente pas d’inventer une histoire. »

En fait, en y réfléchissant, plusieurs raisons pouvaient être valable pour cette fuite. B était curieux et souhaitait peut-être trouver un petit quelque chose pour jouer. Peut-être qu’il a senti la tempête arriver et il tentait de trouver quelqu’un pour prévenir Molly. Elle ne savait pas où se situer entre la colère ou la joie, mais chose certaine, l’inconnu, qui apparaissait peu à peu sous les traits d’un homme, elle venait de l’attaquer.

« J-je peux pas rester plus longtemps à l’extérieur, je vais attraper un truc et je ne peux pas être malade. J’ai une tente un peu plus loin, t-tu n’as p-pas le choix de venir-r-r. »

Ses dents claquaient et son corps devenait tendu. C’était définitif, elle allait être malade.



tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) DK8c7Zx
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Kaktus Vateuhpicker

Kaktus Vateuhpicker
Eleveur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 16/04/2016
Messages : 4401

Région : Kalos - Alola - Sinnoh
Sam 7 Déc - 0:17

Tempête à Bourg Palette.
Ft. Molly Strauss

L’inauguration de la Kokonut’s Pension est programmée, elle est censée avoir lieu d’ici quelques jours seulement. Pourtant, l’un des principaux concernés, c’est à dire moi-même, vient de partir pour un voyage express à l’autre bout du monde. Je sais que ça peut paraître totalement dingue, et que le propriétaire d’une pension ne devrait pas tout lâcher pour partir comme ça, du jour au lendemain dans une région aussi éloignée. Priam, mon meilleur ami, n’a d’ailleurs pas cessé de me le répéter pendant tout le temps que j’ai utilisé pour boucler mes bagages. Et le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été des plus rapides pour effectuer cette tâche. Je me suis posé beaucoup trop de questions sur ce que je devais embarquer comme tenues. C’est la première fois que je vais rencontrer un individu aussi connu. Si je pars pour la région de Kanto, ce n’est pas dans le vide ou en réponse à un caprice totalement idiot. J’ai un rendez-vous très important qu’il est indispensable que j’honore. Je ne peux pas faire autrement. J’ai déjà une chance incroyable que le professeur ait eu l’amabilité et la gentillesse de m’accueillir aussi rapidement après ma sollicitation. Lorsque j’ai eu sa réponse par retour de mail, je n’osais pas y croire. 

Cela ne fait que quelques jours que j’ai procédé à l’expédition d’un mail à destination de l’un des plus prestigieux professeurs spécialisés dans le domaine de l’étude des Pokémon. Et pourtant, j’ai déjà obtenu une réponse. Plus incroyable encore, elle est positive et m’apporte une solution en un temps record. Je me demande, si c’est en raison de la singularité de ma requête. Je suppose que même un scientifique aussi éminent que le professeur Chen, qui donne des conférences dans le monde entier sur les Pokémon de Kanto, ne doit pas recevoir très régulièrement des sollicitations pour une entrevue au sujet d’un Pokémon chromatique. C’est pour cette raison que je souhaite le rencontrer. Il a donné une importante conférence portant sur les différences d’évolution entre les noeunoeuf qui connaissent une croissance sous le soleil de Kanto et ceux qui profitent pleinement de l’ensoleillement de la région d’Alola. Je n’ai pas eu la chance de faire partie des heureux élus sélectionnés pour assister à cette représentation. 

C’est bien dommage, parce que je suis certain que j’aurais apprécié. Peut-être, que cela m’aurait permis d’éviter de supporter ce trajet à une période qui est aussi compliquée pour moi. Ce n’est pas simple de devoir faire des milliers de kilomètres en avion pour rencontrer un mec que je n’ai jamais vu alors que d’ici quelques jours je suis censé ouvrir les portes de ma pension pour accueillir les grandes pontes d’Alola et des environs lors de l’inauguration des lieux alors que rien n’est terminé et prêt à cet effet. J’espère que Priam va réussir à réaliser la liste que j’ai laissée en partant. Il me doit bien ça avec tout le temps qu’il m’a fait perdre avec son histoire de tournoi. Parce que finalement, le peu de temps que j’avais laissé de côté pour les situations d’urgence est entièrement parti là-dedans. Personnellement, je trouve que ça craint. Je m’en serais bien passé. Et puis je ne suis pas d’avoir besoin de ce genre d’évènement pour me faire une véritable publicité. Je préfère amplement me tourner vers des spécialistes pour en apprendre toujours plus sur les pokémons qui sont si chers à mon coeur. 

Je ne suis plus très loin de Bourg Palette, le petit village au sein duquel le célèbre professeur et animateur de radio sur ses heures perdues a décidé d’installer son laboratoire. Enfin, je crois. Je n’en suis pas très sûr finalement. J’ai voulu prendre un raccourci, mais j’ai bien l’impression que je me suis davantage perdu qu’autre chose. Le pire, c’est que je ne peux même pas utiliser mon téléphone portable pour tenter de retrouver mon chemin. Pour une fois que je suis parvenu à conserver un peu de batteries, il ne parvient pas à trouver du réseau. Avec le soleil qui s’est couché, je suis désormais totalement plongé dans l’obscurité. Je n’aime pas cela. Et pour ne rien arranger, la seule source de lumière que je parviens à obtenir provient du flash de mon téléphone intelligent. Je ne sais pas trop quoi faire. Je n’ai pas le moindre équipement susceptible de m’aider à passer la nuit à la belle étoile. Je n’ai même pas une tente ou une connerie dans le genre en ma possession. Pour ce qui est de voyager, je suis loin d’être un pro. Le camping, ce n’est pas tellement mon truc. J’ai vraiment hâte que le soleil se lève, en espérant que je puisse avoir une chance de me repérer.

▬ Uuurrrrhhh ! Gndhzdbh ! Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaa.... BANG.

Un choc violent dans mon dos, mais pas que. J’ai l’impression que l’on vient de me ceinturer alors que je roulais sur moi-même. L’espace d’un instant, je me sens totalement perdu. Je ne sais pas où je suis. Je ne sais pas d’où je viens. Je sais seulement que j’ai mal. J’ai le souffle coupé. J’ai bien des difficultés à reprendre mon souffle. À plat ventre, la tête a seulement quelques centimètres d’un parterre de feuilles mouillées, je tente de me souvenir de ce qu’il s’est passé. Les souvenirs remontent rapidement dans mon esprit. Alors que je tentais de progresser sur ce qui m’a semblé être un petit chemin en pente, j’ai perdu l’équilibre en marchant sur des feuilles rendues glissantes par la pluie. Le vent ne m’a pas le moins du monde aidé à me rattraper. J’ai alors commencé à dégringoler tout ça en me cognant dans divers obstacles. Mais là, je semble être arrêté. Je n’ai pourtant pas l’impression d’être retombé en bas de la pente que je tentais d’escalader. Je baisse les yeux pour tenter de comprendre pourquoi j’ai ressenti une importante pression autour de ma taille. Même avec le peu de luminosité, je reconnais des lianes. Ce n’est toutefois pas mon Florizarre, elles ne sont pas suffisamment épaisses pour lui appartenir. Je tente de remonter jusqu’à leur origine.

▬ Bulbizarre !

▬ Oh, merci toi ! Tu veux bien m’aider à remonter ?

▬ Bulbizarre !

Aidé par le Bulbizarre inconnu, je parviens à me remettre sur mes pieds. Je ressens quelques douleurs par endroit. Il est certain que je vais avoir le droit de contempler l’apparition de bleus sur l’ensemble de mon corps. Mais au moins, je ne semble pas avoir de membres cassés. C’est déjà ça. Soudainement, alors que l’on vient d’atteindre le sommet de la petite colline, j’entends une voix féminine. Elle semble en partie étouffée par le vent. Il me faut quelques instants pour comprendre ce qu’elle hurle. C’est simplement une lettre. Je ne sais pas trop ce que ça signifie, mais le pokémon plante qui est venu à mon secours semble tout excité. Alors que je me demande d’où vient la voix, que j’aperçoive par moment un petit faisceau de lumière, le noir redevient aussi intense qu’il l’était lorsque ma batterie a fini par me lâcher. La journée merdique se poursuit.

▬ Tu connais ?

▬ Bulbizarre !

J’entends cette voix. Je ne parviens pas vraiment à savoir d’où elle provient, mais je sais qu’elle n’est pas très loin de moi. Je me demande si ce B qui est crié à tout va serait le nom du Bulbizarre. Ce serait possible. Il semble réagir et s’exprimer dès qu’il l’entend. Je ne suis clairement pas assez habitué à mes nouvelles oreilles. Je suis totalement incapable de déterminer l’origine des sons. Et soudain, un cri bestial, immédiatement suivi d’une fulgurante douleur à la jambe. Entre la surprise et la souffrance, je manque de tomber à genoux.

▬ Aaaaaarghh ! Bordel ! Ça fait mal !

C’est une fille, mais elle frappe fort. Ça, je ne peux pas le nier. À moins que ce ne soit moi qui encaisse atrocement mal ? Je n’en sais rien. C’est l’un ou l’autre. Je ne saurais pas dire lequel. Peut-être même les deux, en fait. Ma journée est vraiment en train de virer à la catastrophe. Juste après, elle commence à m’interroger. Je ne sais pas pour qui elle se prend, mais elle ne va pas me parler comme ça pendant bien longtemps. Elle n’est personne pour moi. Si j’ai envie d’inventer une histoire, je le fais. Ce n’est certainement pas une fille dans ce genre qui va me dicter ma conduite. Elle n’est pas ma mère, et cette dernière est la seule que je suis susceptible de craindre suffisamment pour dire amen à toutes ses demandes, même les plus frustrantes.

▬ Je ne sais pas comment il m’a trouvé. Par contre, il est arrivé pile au bon moment pour m’empêcher de m’écraser au bas d’une falaise. Celle qui est un peu plus loin là-bas derrière.

Pas le choix de venir ? Mais décidément, elle se prend pour qui celle-là ? Bien sûr que j’ai le choix. Si je veux tenter de retrouver mon chemin, je peux le faire. Pour autant, je pense qu’une petite pause à l’abri des rafales de vent et de la pluie battante me ferait le plus grand bien. Je crois que je serais bien tenté par une petite boisson chaude. Je crois qu’il me reste un peu de thé noir dans mon sac, si la boîte ne s’est pas renversée dans ma chute.

▬ Pourquoi pas, je te suis. Tu as une casserole ou une connerie comme ça pour faire du thé ? Ce serait bête de tomber malade. Je n’ai pas le temps pour ça. Je suis déjà bien trop en retard.

Contrairement à elle, je ne claque pas des temps. Pour autant, je sais que je ne tiendrais pas très longtemps encore avant d’avoir les mêmes symptômes. Les vêtements mouillés, ce n’est vraiment pas dingue pour rester en pleine forme.



tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) YPtRstI tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Kl0fDRI tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) F82pwTw tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Test_610


Autres comptes:
 
Autres stamps et infos:
 
Revenir en haut Aller en bas

Molly Strauss

Molly Strauss
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/11/2019
Messages : 521

Région : Kantô
Lun 30 Déc - 17:47
tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Deso


Trop en retard ? Pas le temps pour ça ? L’inconnu réussit à décrocher un sourire à la rose qui tremblait. Un faible rictus impossible à voir sous la lune cachée et les mouvements de la pluie battante. Cet homme lui faisait étrangement penser à un personnage d’un conte qu’elle avait lu enfant. Si seulement il avait deux longues oreilles et une petite montre à poche, il serait parfait pour jouer le rôle du lapin blanc. Avec un peu de chance, il allait l’amener loin de cette horrible température, dans un pays pleins de merveilles, de soleil et de papillons. Cette idée absurde disparut aussitôt qu’une branche visqueuse frappa la bouille de Molly. Seule, elle aurait probablement frappé l’arbre et déversé sa colère comme une gamine, mais accompagnée, elle se retenait.

« J’ai une ca-casserole. »

L’image d’une tasse chaude dans ses mains, la rassurait et l’encourageait à poursuivre son chemin. Mister B devenait de plus en plus lourd dans ses bras, heureusement qu’il restait muet, sinon la situation serait encore plus désagréable. Molly refusait de le laisser tomber au sol, alors elle s’accrochait fermement à lui et avançait en se guidant de son instinct. Ils ne devaient pas être si loin du campement, sûrement encore quelques minutes… ah! Elle était là! Un dôme rose, protégé par une toile qui ne laissait pas la pluie pénétrer l’intérieur. Dans un décor si sombre, la tente semblait briller de son adorable couleur bonbon. Sans même s’exprimer, Mister B quitta ses bras et s’activa à se cacher sous la toile. Molly fit de même en invitant l’homme à la rejoindre. C’était probablement la première fois que quelqu’un la suivait dans son petit temple.

« Je m’occupe de n-nous préparé un t-truc chaud. »

Molly attrapa son sac et le vida complètement sur le sol sec de la tente. Il y avait de tout. De la vaisselle, des produits de beauté, des vêtements, un livre, une seconde paire de chaussures… sous les yeux du trio, se déroulait toute la vie de la rose. Ses objets étaient ses seules possessions. Rapidement, Molly attrapa une petite casserole et y versa de l’eau. Elle le déposa sur un réchaud et l’activa. Dans une dizaine de minutes, le froid ne sera plus un problème. C’était dangereux de procéder à une telle démarche dans un espace si petit et avec énormément de tissu autour, mais, Molly n’avait pas le choix. Même son bulbizarre semblait s’affaiblir.

La dresseuse lança un large pyjama en direction de l’homme.

« Je te conseille de te changer si tu ne veux pas être malade. Surtout que tu n’as pas le temps d’être malade. »

Elle riait doucement, remarquant qu’elle ne claquait plus des dents.

« Je vais me changer. »

Alors tourne toi ou ne regarde pas. Molly ramena sa chevelure dans un chignon pour éviter de tremper tout ce qu’il y avait autour d’elle. Elle se déshabilla entièrement pour se recouvrir d’un pyjama rose avec de longues chaussettes chaudes. Elle se retourna vers l’homme et jeta un coup d’oeil à l’eau qui commençait à faire des bulles.

« Désolé pour ta jambe, je croyais que tu tentais de voler mon fidèle compagnon. » Mister B avait attendu que sa dresseuse s’assoie pour la rejoindre et déposer sa tête contre ses pieds. « Je suppose que tu aurais déjà tenté de nous attaquer si tu étais réellement méchant, ou peut-être que tu attends le bon moment pour me tirer les cheveux! Mais je n’y crois pas. Tu sembles gentil. Un peu grognon, mais gentil. »

Sa main caressait mister B. Celui-ci observait l’inconnu et lui offrait un regard et un sourire bourré de tendresse. Il s’accrochait rapidement aux autres, humains ou pokémons, mais surtout à ceux que Molly invitait à partager une conversation. En plus d’être bavard, il était naïf.

« Je m’appelle Molly, et lui, c’est Mister B. Il est un vrai moulin à paroles, mais je te promets qu’il n’est pas vilain comme moi. Il ne t’attaquera pas. » elle faisait bien sûr mention à la jambe meurtri.

« Bulbizarre! »

« Hum c’est vrai, nous ne savons pas ton prénom. Tu t’appelles comment? Et que faisais-tu seul dans la forêt? Il est tard, rare sont les dresseurs qui osent se promener sous la lune, la majorité des pokémons dorment à cette heure. Tu as de la chance d’avoir croisé mon chemin, tu n’aurais pas eu le luxe d’un toit en cette tempête! »

À l’extérieur, la pluie ne ralentissait pas et le vent devenait presque violant. La tente remuait au mouvement du vent, mais elle tentait de rester stable, pour le trio. Le tonnerre grondait dans le ciel, accompagné de rapides éclairs. C’était peu naturel de voir une telle température en automne. Vivement l’arriver de l’hiver pour seulement survivre au froid et éviter la pluie.



tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) DK8c7Zx
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Kaktus Vateuhpicker

Kaktus Vateuhpicker
Eleveur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 16/04/2016
Messages : 4401

Région : Kalos - Alola - Sinnoh
Jeu 16 Jan - 18:52

Tempête à Bourg Palette.
Ft. Molly Strauss

Je me demande vraiment pourquoi je me suis aventuré tout seul sur une route qui m’est totalement inconnue. Je le sais bien que je ne suis pas très doué pour trouver mon chemin. Je suis même carrément nul pour ça. Et du coup, maintenant, je suis en retard. Comme si ça ne suffisait pas, je vais désormais l’être encore plus que je ne l’étais. Il ne faut pas que je m’attarde trop longtemps aux côtés de cette fille, le professeur Chen est sans doute en train de m’attendre. Peut-être même qu’il s’inquiète présentement du fais que je ne me sois pas encore présenté à son laboratoire alors que je devrais être là depuis de nombreuses heures. Le pire, c’est que je n’ai même pas de quoi recharger mon téléphone pour tenter de le prévenir. La loose. Je le savais que j’aurais dû emprunter un pokémon électrique à Priam. Je me demande s’il ne faudrait pas que j’envisage d’en acquérir un. Je me dis que ce serait tout de même bien utile. Parce que dans le fond, avec l’ouverture prochaine de la pension, je vais de moins en moins pouvoir voyager en compagnie de mon meilleur ami. Il va bien falloir que l’on s’arrange pour qu’il y ait toujours une personne de confiance pour garder un oeil sur l’île. De plus, comme dans cette histoire il n’y a que lui et moi, je suppose que le choix va être rapide. Et puis j’sais pas. Elle est un peu bizarre d’agresser les gens comme ça. C’est certain que je vais finir avec un bleu énorme… J’ai pas trop envie de prendre le risque de subir un autre coup non plus, donc forcément ça ne me tente pas trop de m’attarder dans le coin. 

▬ C’est parfait une casserole. Il n’y a pas besoin de plus.

Dire que j’ai la flemme d’appuyer sur un bouton pour allumer la bouilloire lorsque je suis à la maison et que je suis en train d’envisager de préparer du thé en faisant manuellement chauffer de l’eau dans une casserole… Je suis vraiment ridicule. Pour autant, il n’y a bien que ça, qui peut encore me sauver d’un rhume carabiné. Je ne peux pas me permettre de tomber malade alors que j’ai encore tant de choses à préparer afin de pouvoir être prêt lors du plus grand jour de ma nouvelle vie : l’ouverture officielle de ma pension. Je ne sais pas si je vais réellement aimer cette journée. Devoir inviter toutes les grandes pontes du coin afin de me faire connaître, ce n’est pas vraiment un truc qui m’excite. C’est plutôt la suite qui m’intéresse. J’ai beaucoup trop hâte de commencer mon activité. Cela fait des mois, des années même que j’en rêve. Et ces derniers temps, la quasi-totalité de mon existence ne tourne plus qu’autour de ce sujet. Donc forcément, j’ai hâte que tout cela puisse réellement prendre vie ailleurs qu’à l’intérieur de mon esprit. Après un moment, nous arrivons devant une sorte de tente rose. Brrr. C’est tellement moche comme couleur. Je ne pourrais pas. Je ne supporte pas cette teinte. Je ne sais même pas pourquoi d’ailleurs. Elle m’invite à entrer dans l’antre bonbon, je n’ai pas trop de possibilités de fuite, je m’exécute donc. Ah ben je n’ai finalement pas à m’en occuper. C’est cool ça. 

▬ Oh, c’est cool. Merci.

Immédiatement après, elle a vidé son sac sur le sol de la tente. Déjà que ce n’est pas ultra grand, c’est encore plus le bordel maintenant. Au moins, il n’y a pas grand-chose dans le sac. Un peu de bordel en tout genre, de quoi assurer le minimum vital en fait. De la vaisselle pour manger, différents produits d’hygiène et de beauté, des vêtements, de la lecture... Ce genre de choses quoi. Sans trop m’en rendre compte, je ne peux m’empêcher d’être totalement captivé par ce déballage. Il me faut quelques instants pour détourner mon attention des affaires de la jeune femme et la reporter sur elle et son bulbizarre. Quelques instants après, alors que la casserole commence à chauffer au-dessus du réchaud, elle me balance un pyjama. C’est sympa de sa part, mais je ne pense pas en avoir besoin. Connaissant ma flemme, je dois encore avoir quelques vêtements propres au fond de mon sac. Je suis presque certain d’avoir omis de les retirer après mon dernier voyage. 

▬ Merci, c’est cool d’y penser. Je crois que j’ai encore deux trois affaires dans mon sac. Enfin j’espère. Je ne vais pas te prendre les tiennes.

Je parviens a trouver un tee-shirt et des chaussettes sèches dans mon sac. Rien d’autre. Je suppose que c’est mieux que rien. Et bon, ça va. Je trouve que mon jean n’est pas si trempé que cela. En tout cas, il l’est bien moins que les vêtements que je porte sur la partie supérieure de mon corps et qui ont tendance à dégouliner un peu sur le sol de la tente. Sans même me préoccuper d’elle, je commence également à me changer en me débarrassant de  mes vêtements afin d’en enfiler des autres qui ont l’avantage d’être un peu plus secs. Lorsqu’elle m’adresse des excuses pour le coup qu’elle m’a donné, je ne peux pas m’empêcher de rire. Je dois dire que l’idée m’amuse un peu. Je ne m’imagine pas voler un petit Bulbizarre alors que j’ai déjà bien du travail à faire pour rassurer et gonfler l’ego surdimensionné de Belladone. Je sais très bien qu’il ne supporterait pas la venue d’un pokémon de la même espèce que lui. Surtout s’il est tout petit, que c’est un mâle et qu’il faut s’en occuper.

▬ Ah non… Ça ne risque pas ça ! J’ai déjà bien assez à faire avec Belladone, mon Florizarre. Il me prend déjà un temps fou au quotidien celui-là.

Je ne sais pas d’où elle sort celle-là, mais c’est rafraîchissant. Cela fait bien longtemps que personne n’est venu me dire que je suis un peu grognon. Ces derniers temps, j’ai plutôt été habitué à recevoir du “Monsieur” à tout bout de champ. Je dois avouer que c’est un peu lourd. Que ce soit le personnel employé à l'Élite, les journalistes qui me contactent régulièrement dans l’espoir que j’accepte de donner une interview, ou même les infirmières peu après mon opération qui ne m’ont pas laissée partir sans un autographe de ma part, ça commence à faire beaucoup. Donc forcément, je trouve ça amusant de voir une jeune femme qui n’en a que faire de mon parcours exceptionnel. 

▬ Effectivement, je suppose que si j’étais méchant je ne serais pas assis tranquillement ici en attendant que l’eau soit bouillante.

Je ne sais même pas ce que je pourrais bien faire si je devais, un jour, jouer au méchant. Je pense que ce n’est pas vraiment un rôle pour moi ça. Je ne sais pas. Je suppose que cela ne fait pas partie de ma nature. Alors que je regarde le petit pokémon plante profiter de quelques caresses fournies par sa dresseuse, je ne peux m’empêcher de sourire. Cela me rappelle de lointains souvenirs. Il m’a fallu longtemps avant que Belladone n’accepte de me regarder de cette manière, et je ne parle même pas du temps qu’il a fallu pour qu’il accepte que je lui gratouille le sommet de la tête sans qu’il ne cherche à me bouffer la main. La jeune femme se lance alors dans des présentations. Elle s’appelle donc Molly. Son partenaire, Mister B, est d’après ses dires bien moins vilain qu’elle. 

▬ T’inquiètes pas, ce n’est rien. D’ici quelques jours je ne devrais même plus avoir de bleu. 

Immédiatement après, alors que le moulin à paroles de type plante se met à parler de manière plus ou moins compréhensible, sa dresseuse commence à me poser quelques questions afin d’en savoir un peu plus à mon sujet. Il est vrai que je ne me suis pas présenté avec tout cela. Mais plus encore que mon prénom, elle se demande ce que je faisais là. Je sens que je vais avoir le temps de raconter l’histoire au complet avec la pluie qui tombe et le vent qui souffle. Ça me désespère un peu. Mais je vais voir, si ça se trouve je ne suis plus très loin de ma destination. Peut-être que cette Molly va pouvoir m’indiquer la direction à suivre. Même si je dois à nouveau affronter la pluie, ce n’est pas bien grave. Je me dis que j’aurais l’occasion de sécher une fois que je serais arrivé au Bourg-Palette.

▬ Oh désolé ! Je ne me suis même pas présenté. Moi, c’est Kaktus. En fait, je cherchais le Bourg-Palette. C’est bien ça le nom du patelin où se trouve le laboratoire du Professeur Chen, non ? Enfin bref, j’ai rendez-vous là bas. Mais je crois que je me suis un peu perdu. Tu sais si j’en suis encore loin ? Je devais normalement arriver avant la nuit afin de pouvoir lui faire observer un pokémon et repartir dès demain pour Alola. Je crois que je suis bon pour demander un changement de billet d’avion… Raaah c’pas comme ça que je vais avancer pour l’inauguration de ma pension.

Quand je vois ce temps. Entre la pluie, le vent, l’orage avec le tonnerre qui gronde et les éclairs qui illuminent le ciel, je regrette de me retrouver aussi loin de mon nouveau chez-moi. Cela fait plusieurs mois déjà que je suis installé dans la région d’Alola et que je profite tranquillement d’une météo bien plus clémente. Si ça continue comme ça, je vais finir par me transformer en ermite qui refuse de quitter son île. 


1610 mots


tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) YPtRstI tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Kl0fDRI tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) F82pwTw tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Test_610


Autres comptes:
 
Autres stamps et infos:
 
Revenir en haut Aller en bas

Molly Strauss

Molly Strauss
Dresseur Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 21/11/2019
Messages : 521

Région : Kantô
Mar 25 Fév - 3:12
« Hum, je l’espère. »

Au fond de ses prunelles brillantes, se cachait des remords. Même si le pardon de l’inconnu la rassurait, elle n’oubliait pas son acte impulsif. Cet homme dégageait des ondes chaleureuses, contrairement au criminel qu’elle croyait avoir attaqué. C’était une bonne surprise de le recevoir dans son quartier général. Elle n’allait pas l’abandonner.

« Professeur Chen… »

Ce nom semblait familier. Après quelques secondes de réflexions, le visage d’un homme mûr apparut dans sa tête. Oui bien sûr, cet homme s’occupait énormément des nouveaux dresseurs et n’hésitaient pas à intervenir dans la croissance de chacun. Un mentor vaillant et à l’écoute. La rose avait eu la chance de le croiser dans le village lors d’un arrêt au centre. Ils s’étaient salués avec politesse et échangés quelques phrases. Peut-être qu’une rencontre avec celui-ci ne serait pas une mauvaise idée.

« Il habite à Bourg Palette, oui, mais… t’aventurer à l’extérieur n’est pas idéal si tu souhaites retourner chez toi en pleine forme. Ce serait un plaisir de te guider jusqu’à la maison du professeur, mais attendons encore un peu, d’accord ? Tu t’es drôlement enfoncé dans la forêt, tu n’es plus si proche de la route principale. »

Ses lèvres s’étirèrent pour former un sourire compatissant. Elle se doutait que cet enjeu représentait beaucoup pour Kaktus. En temps normal, elle indiquerait la route et se ne préoccuperait pas de la personne et des dangers possibles, mais suite à son attaque gratuite, elle préférait respecter son invité. Puis, il était agréablement amical.

Des bulles de différentes formes se promenaient dans l’eau, prouvant que celle-ci était suffisamment chaude. Molly versa le liquide dans deux bouteilles isothermes et ajouta dans chacun une poche de thé. Il distribua une bouteille à Kaktus et l’autre pour elle-même. Elle jouait avec la corde du sachet, tout en regardant son interlocuteur.

« Une pension à Alola hein ? C’est intéressant ! C’est un projet que tu mènes depuis longtemps, je présume? »



tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) DK8c7Zx
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Kaktus Vateuhpicker

Kaktus Vateuhpicker
Eleveur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 16/04/2016
Messages : 4401

Région : Kalos - Alola - Sinnoh
Sam 7 Mar - 20:47

Tempête à Bourg Palette.
Ft. Molly Strauss

▬ Mais oui, ne t’en fais pas ! J’en ai vu bien d’autres par le passé. Je marque très rapidement, mais ce n’est pas un simple petit bleu qui va me traumatiser. J’aurais très bien pu me prendre les pieds dans une branche et m’étaler lamentablement sur le sol. Tu imagines mon état, derrière, avec toute cette pluie ?

Sur le moment, j’ai surtout balancé ça pour rassurer la jeune fille et tenter de lui décrocher un petit sourire. Si j’ai râlé sur le moment, je n’ai plus autant mal que lorsque je me suis pris le coup dans la jambe. Ce n’est donc pas un drame. Je ne lui en tiens pas le moins du monde rigueur, dans tous les cas. Agir dans la précipitation, ou se méprendre sur une situation, je pense que cela peut arriver à tout le monde. Je serais bien mal placé pour accuser quelqu’un d’agir trop rapidement alors que cela m’arrive régulièrement. Ce serait un peu l’hôpital qui se moque de la charité, en fait. Je ne peux donc pas décemment faire de longs reproches à ce sujet là. Et puis, maintenant que j’y songe avec ma petite blague, je sais pertinemment que j’aurais été capable de me faire tout aussi mal sans son aide. C’est d’ailleurs dans mes habitudes de m’écrouler face contre le sol juste après m’être pris les pieds dans une racine dépassant au sol ou contre un caillou plus ou moins invisible. C’est souvent ridicule, d’ailleurs. Mais pour une fois, j’ai eu la douleur sans forcément souffrir de la situation. Ce n’est donc pas si mal. Au moins, je suis toujours plus ou moins présentable, même si mes vêtements ont un peu pris l’eau, c’est moins dramatique que s’ils étaient couverts de boue. Au moins, une fois que cela sera sec, je serais de nouveau présentable, ou presque. Parce que bon, il ne faut pas que j’abuse. Je n’ai pas prévu de rester très longtemps dans cette région. J’ai encore de nombreuses choses à faire en prévision de l’ouverture prochaine de ma pension. Nous avons déjà dû accuser de nombreux retards entre les problèmes avec les architectes et certains ralentissements dans les travaux. J’aimerais bien ne pas être dans l’obligation de repousser encore plus.

▬ Oui, le professeur pokémon de la région. À moins qu’il en existe plusieurs. Je dois avouer que je ne sais pas trop. Je ne connais que celui-ci, mais peut-être que l’on peut en trouver d’autres. Je crois que c’est celui qui donne les pokémons aux nouveaux dresseurs. Mais je ne suis pas certain de ça. Personnellement, je le connais surtout pour ses émissions et pour ses articles et interviews dans les revues spécialisées. Enfin d’après mes recherches, son laboratoire se trouve au Bourg Palette.

La jeune fille me confirme les faits. Il habite bien au Bourg Palette. Je n’avais pas vraiment de doutes concernant l’identité du professeur que je suis venu voir, mais cela me soulage forcément d’avoir une petite confirmation pour m’assurer que je ne me suis pas trompé. Je crois que j’aurais véritablement détesté le fait de me tromper après avoir parcouru tant de kilomètres afin de bénéficier d’une petite entrevue avec lui. La jeune fille se propose de me guider jusqu’au laboratoire du professeur à condition que j’accepte d’attendre un peu avant de poursuivre mon chemin. Je ne sais pas trop, en fait. Tout dépend de la durée exacte de l’attente, en vérité. Parce que si c’est plusieurs heures, c’est mort. Je ne peux pas me permettre d’avoir autant de retard. Le professeur m’a donné une sorte de rendez-vous, il va finir par s’inquiéter s’il ne me voit pas arriver. Surtout que je n’ai aucun moyen de le prévenir. Ce ne serait vraiment pas très sérieux de me pointer avec un retard de plusieurs heures. Je ne peux pas l’envisager alors que le Professeur Chen a accepté de se libérer afin de m’accorder quelques instants de son précieux temps. Immédiatement, je me mets à secouer la tête de gauche à droite. Je ne peux pas accepter une longue attente. Je veux bien tenter de patienter durant quelques minutes en espérant que la pluie diminue un peu, mais je ne peux pas me permettre de me mettre davantage en retard. Je ne veux pas l’attrister, la décevoir ou quelque chose dans ce genre-là, mais je n’ai pas assez de temps devant moi pour passer la soirée ici. Je dois rejoindre le laboratoire au plus vite afin de rapidement retourner chez moi. La belle époque où je pouvais traîner à ma guise le long des routes et explorer les divers chemins de ma région est bien loin, malheureusement pour moi.

▬ Je veux bien attendre le temps de me réchauffer un peu avec une boisson chaude, mais je ne vais pas pouvoir me permettre davantage. Je suis attendu sur place pour une entrevue primordiale pour moi. J’ai récemment capturé un pokémon rare, et le professeur doit absolument l’étudier avant que je ne retourne à Alola. Le timing est serré si je ne veux pas me rater. Je suis vraiment très loin du Bourg Palette ? Je pensais être à une bonne demi-heure de marche, ce n’est pas le cas ?

Je ne sais pas trop où je me trouve précisément, mais je ne pense tout de même pas être beaucoup plus loin que cela de ma destination. Bourg Palette et Jadielle, ce n’est tout de même pas si loin que cela d’après les diverses cartes que j’ai eu l’occasion d’observer. Au pire, si je me suis réellement perdu et éloigné du chemin, je vais devoir ajouter un bon quart d’heure à mon estimation. Mais je ne pense pas que ce soit davantage. Cela ne fait tout de même pas si longtemps que cela que j’ai vu le chemin principal pour la dernière fois. Je ne saurais pas dire dans quelle direction il se trouve, mais je ne pense pas qu’il soit si loin que cela. Alors que la rose me sert l’eau bouillante dans une bouteille isotherme tout en y ajoutant un petit sachet de thé, je tente de réfléchir aux solutions qui s’offrent à moi pour finir le trajet. Je comptais faire tout ça par mes propres moyens uniquement, mais je pourrais peut-être envisager de faire appel à l’un de mes partenaires. Si je ne me trompe pas, la pokéball de Joy se trouve quelque part dans mon sac, elle pourrait m’être d’un grand secours. Avec elle, je suis assuré d’arriver à temps même si je reste encore un peu ici pour prendre le temps de finir ma boisson.

▬ Hum... Oui. Je suppose que c’est intéressant. Moi, en tout cas, j’adore. C’est véritablement une passion pour moi, je crois. Et c’est un projet que j’ai depuis quelques années désormais. À la base, lorsque je me suis lancé sur les routes, je ne savais pas trop ce que je voulais. Et puis, d’un concours de coordination à l’autre, mon projet s’est étoffé. Au fil des rencontres, je suis parvenu à financer la construction. Et puis ma victoire à l’Élite, face aux plus grands coordinateurs, est parvenue à m’apporter la confiance suffisante pour me permettre de me lancer sereinement. Je parle beaucoup... Je suppose que tu débutes ? Tu as opté pour la voie des dresseurs, non ?

J’y vais avec une supposition. J’ai l’impression que ça ne fait pas bien longtemps qu’elle possède son Bulbizarre. Je n’ai pas de certitudes, mais ce dernier me semble assez jeune. Et si je ne me trompe pas, c’est l’un des pokémons proposés aux dresseurs débutants. Toutefois, il est possible qu’elle l’ait obtenu d’une autre manière. Le laboratoire du Professeur Chen n’est pas une obligation dans la région de Kanto. Tout comme celui du Professeur Euphorbe à Kalos ne l’est pas davantage. Mais il est tout de même fort probable que ce soit le cas tout de même. Je ne vais pas tarder à la savoir en tout cas.


1322 mots


tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) YPtRstI tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Kl0fDRI tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) F82pwTw tempête à Bourg Palette (kaktus ♡) Test_610


Autres comptes:
 
Autres stamps et infos:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Bourg Palette-