Le CrocoDeal du moment : -56%
PANDA Lit enfant cabane brut – ...
Voir le deal
99 €

 
» Apollo

Tony Schwärtzwind

Tony Schwärtzwind
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 3319

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Ven 1 Nov - 18:38

Comment qualifier cette sensation de délivrance qu’il éprouvait maintenant qu’il était sorti du centre de désintoxication ? Cette légèreté qui lui donnait l’impression de pouvoir décoller vers de nouveaux univers ? Ce sentiment de ne plus éprouver le moindre regret envers quoi que ce soit ?

La rockstar se tenait devant leur local de répète habituel. Aucun des membres de son groupe ne savait que Tony avait été relâché, car il avait uniquement prévenu le Doc ainsi que son père et il leur avait fait promettre de ne rien révéler. Il avait eu de longues discussions avec eux, maintenant qu’il n’avait plus personne pour limiter la durée de ses appels. Il avait pu rattraper le temps perdu avec les deux vieux hommes, parler de son internement et avoir de leurs nouvelles plus en détail, et maintenant, il allait en faire de même avec ses amis les plus proches. Et par la même occasion, il espérait leur annoncer quelques changements, maintenant qu’il était devenu quelque chose de plus que simplement lui-même. Le groupe devait prendre une autre direction. Ou en tout cas, progresser d’une façon différente.

Alors il poussa la porte de leur local de répétition, basé à Méanville, peu après les Galeries Concordes. A la base, le bâtiment dans lequel ils se retrouvaient tous pour jouer ne payait pas de mine. S’il n’y avait pas de la musique pour que l’on se doute qu’il s’agissait en réalité d’un lieu où des musiciens se rassemblaient, cela aurait l’air d’un bar désaffecté où plus aucun client ne venait jouer depuis des lustres. Pourtant, s’il était sale en apparence, il n’était en rien insoluble. Il donnait seulement l’impression de ne pas être fréquenté, et rien de plus. C’était l’esthétique sur laquelle Tony et ses amis s’étaient mis d’accord, afin de pouvoir trouver un lieu où se réunir tranquillement, sans être dérangé par qui que ce soit. Il n’y avait que très peu de fenêtres, alors personne ne pouvait se douter que des célébrités pouvaient travailler par ici. Le mobilier était aussi assez rare. En dehors de quelques tables et des chaises en bois, un vieux canapé de cuir et le comptoir, il n’y avait pas grand-chose qui permettait à cet endroit de se démarquer et d’attirer des clients potentiels. Tout avait été pensé pour dissuader quiconque de venir, mais en même temps, il y avait cette espèce d’atmosphère sale et un peu dérangeante qui allait avec le vieil esprit rock n’roll d’il y a plusieurs décennies. Un peu ce que l’ancien gang de motards de Kerry avait imaginé dans leur repaire, au milieu du Désert Délassant. La rockstar esquissa un sourire en se rappelant de la dernière fois qu’ils s’y étaient rendus. Le début de la tournée inter-régionale, après qu’il ait battu l’Elite. Ce n’était pas si vieux, et pourtant, il avait l’impression que c’était il y a une éternité. Entre le décès d’Axelle, son début de son addiction aux drogues, sa rencontre avec Elune, ses retrouvailles avec son père, son affrontement avec Zekrom et sa désintoxication, c’était comme si le temps s’était accéléré de plusieurs années, quand, au final, moins d’un an s’était écoulé. Mais moins d’un an, pour un groupe, cela restait plutôt long. Et encore plus pour les fans, qui ne rêvaient que d’un bon concert et de la sortie d’un album. Le moment était venu de leur donner ce dont ils avaient envie depuis si longtemps.

Tandis qu’il avançait vers la porte du fond et qu’il descendait les escaliers l’emmenant au sous-sol, le volume des instruments se faisait de plus en plus lourd. Cela dit, cela ne ressemblait pas à un morceau qu’ils avaient travaillé ensemble. Mais d’un autre côté, ce n’était pas une de leurs compositions, cela semblait trop brouillon. Ils devaient sans doute être en train de jammer, soit histoire de parfaire leurs compétences, soit pour essayer de trouver un riff sympa qu’ils pourraient ensuite présenter à leur boss, une fois qu’il serait arrivé. Un sourire se dessina sur les lèvres de Tony. Il s’était attendu à ce qu’ils se relâchent un peu, mais ça n’avait pas l’air d’être le cas. Il était vraiment tombé sur les bonnes personnes. Peut-être qu’il fallait effectivement remercier Zekrom de les avoir mis sur sa route.



Modération:
 


Double-comptes : Mary Nephilim & Yumehi Yashiro | Avatar by me
Apollo Tonyca10

Apollo Treepo10 Apollo Blason11

Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13997

Lun 4 Nov - 16:15
Elekable lance Force ! Il trouve un Total Soin !

Elekable lance Eclate-Roc ! Il trouve une Super Ball !

Que voulez-vous faire ?


Un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Tony Schwärtzwind

Tony Schwärtzwind
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 3319

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Dim 1 Déc - 15:00

« Je vois que ça bosse dur, par ici. »

Ce furent les paroles qu’il prononça en passant la porte menant au local en soi, tandis que le son des instruments s’évanouit dans l’air. Tout le monde s’était interrompu, se demandant qui pouvait être entré ici, et aussitôt, chacun quitta son poste pour accueillir le chef de leur formation.

« Pas trop tôt ! » s’exclama Kerry, qui se lança le premier pour donner une accolade à leur frontman. « Heureusement que j’étais là pour maintenir la cohésion du groupe, on partait à la dérive, sans toi. »

« Tu parles du moment où on est passé à deux doigts de te virer ? »
plaisanta Lizzy, avant de se tourner vers Tony. « Mais c’est vrai que tu nous as manqué. Ça fait longtemps. »

« Trop longtemps. »
rajouta Toki, qui était toujours en train de déplacer les cymbales de sa batterie pour rejoindre tout le monde. « Bon retour parmi nous. »

« Tu es en meilleure forme que quand tu nous as quitté. »
constata Ivy. « Cela fait plaisir que tu ailles mieux. »

« Ah bah voilà, enfin une qui pense aux autres, un peu. »


Tout le monde rit de bon cœur face à la boutade de la rockstar, avant que celui-ci n’ouvre la porte de leur mini-bar pour se prendre une canette de Soda Cool et s’installe sur leur canapé. Tout le monde fit de même, profitant de ce moment pour faire une petite pause et pour prendre un peu des nouvelles du guitariste et chanteur. Celui-ci s’était montré hésitant au départ, mais il avait décidé de tout leur raconter, sans omettre le moindre détail. De toute façon, Toki était déjà au courant de certaines choses, même s’il était loin d’imaginer tout ce qui s’était véritablement passé. Maintenant qu’il était en possession du Pouvoir de l’Idéal, il pouvait prouver tout ce qu’il avançait. Alors il leur avoua qu’il ne s’était pas rendu directement en centre de désintoxication, comme Ivy et Lizzy l’avaient espéré, mais qu’il avait d’abord retrouvé son père, pour parler de Zekrom. C’était le meilleur point de départ pour parler de ses rencontres avec Zack et Rex, les avatars des deux dragons légendaires incarnant respectivement l’Idéal et la Réalité. Il raconta son expérience sur l’Archipel Inconnu, dans ce temple dédié à ces deux divinités, ainsi qu’à leur Père Tout-Puissant, Kyurem.

« T’es sûr que t’as arrêté la drogue ? » s’enquit Kerry. « Parce que pour inventer une histoire pareille, je vois pas comment on peut faire. »

« Non, cela a du sens. »
l’interrompit Toki. « C’est semblable à l’autrefois, à Papeloa. Chez mes parents. »

« Merci, c’est pour ça que j’ai décidé d’en parler. »
se confia la rockstar. « Je savais que tu comprendrais. »

Il ferma les yeux et se concentra, vidant complètement son esprit pour invoquer cette puissance qu’il avait fraichement acquise. Quand il les rouvrit, ses iris brillaient d’un éclat rougeâtre, et une ombre était apparue derrière lui. Elle n’avait pas pris la forme du dragon légendaire, mais les éclairs qu’elle dégageait ne laissaient aucune place au doute. Tous sursautèrent et se blottirent contre le batteur, qui ne broncha aucunement.

« Comme dans la légende… » murmura le colosse.

« Mais c’est pas humain ça ! » s’écria le guitariste rythmique. « Range-ça Tony, s’il te plait ! Sinon… euh… »

« Merci de ton intervention Kerry, c’était très courageux. »
répliqua la gothique, bien que tout aussi mal à l’aise.

« Vous en faites pas, il est pas méchant. » les rassura immédiatement Tony.

Il ferma de nouveau les yeux, et tout revint à la normale. En un clin d’œil, le monstre derrière lui avait complètement disparu. Mais cela n’empêchait pas ses musiciens de rester toujours aussi tendus, ce qui était tout à fait normal, vu qu’il avait été dans la même situation qu’eux, quand il avait compris la nature des pouvoirs de Zack et de Rex.

« Mais alors… » commença la bassiste. « Si les dragons existent, ça veut dire que la Ville Noire et la Forêt Blanche… »

« …existent aussi, oui. Je suis jamais allé à la Forêt Blanche, mais la Ville Noire, je connais. J’allais vous en parler. »


Ainsi, le Maître Coordinateur reprit son histoire. Il parla de sa rencontre avec Rex, de comment il avait obtenu sa nouvelle guitare, de sa virée à la Ville Noire pour négocier son album avec Zack, et de comment le Doc l’avait averti que quelque chose de mauvais se préparait, puisque Dean, son Magnéti, avait subitement sauté une étape de son évolution pour se transformer en Magnézone au contact de la guitare de Tony. Puis il y eut la rencontre de son sosie, dont ils connaissaient déjà l’histoire, la mort d’Axelle, qui avait été orchestrée par les divinités draconiques, leur altercation au Crossroads, avec le père de Tony, puis leur affrontement à la Tour Dragospire. Enfin seulement, il avait décidé de tenir ses engagements et d’aller en désintoxication, une fois maître de son destin et avec le Pouvoir de l’Idéal en sa possession.



Modération:
 


Double-comptes : Mary Nephilim & Yumehi Yashiro | Avatar by me
Apollo Tonyca10

Apollo Treepo10 Apollo Blason11

Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister K

Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13997

Mar 10 Déc - 23:00
Apollo 171
Lanturn donne tout ce qu'il a remonte une cascade oklm en pleine rue.
Les gens de l'immeuble où il a créé la cascade sont pakonten, mais il gagne un combat d'xp.

Que voulez-vous faire ?


Un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Tony Schwärtzwind

Tony Schwärtzwind
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 3319

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Mer 12 Fév - 17:50

« Maintenant, vous savez tout. » conclut Tony. « Je sais que c’est dur à avaler, toutes ces histoires, mais avec ce que je viens de vous montrer, je pense que vous pouvez vous rendre compte que j’ai aucun intérêt à vous mentir. »

« Quelle sale histoire… »
murmura Lizzy. « Je suis vraiment désolée d’avoir été dure avec toi, du coup. Si j’avais su tout ça… »

Le frontman secoua la tête.

« Non, j’avais besoin de l’entendre, vous avez bien agi. Vous avez eu l’idée de la désintox’, et c’est ce qui m’a fait me dire que je devais me bouger et ne pas m’apitoyer sur mon sort. Donc c’est à vous que je dois tout ça. »

« Je comprends mieux ton appel, dans ce cas. »
révéla Toki. « Tu allais partir pour te battre, et tu n’étais pas sûr de gagner. »

Ses paroles suscitèrent la curiosité des autres membres du groupe, et Tony fut d’ailleurs étonné d’avoir omis ce passage. Mais il avait effectivement pris contact avec le batteur, histoire de dire au revoir à tout le monde une dernière fois, si jamais les choses avaient dû mal tourner à la Tour Dragospire. Il n’en parla que très brièvement, cependant. Ce n’était pas un souvenir qu’il aimait ressasser, encore moins alors que Zekrom avait voulu le faire chanter sur un sujet qui lui tenait à cœur, ce jour-là.

« Du coup, ça m’a amené à prendre une décision. » reprit-il. « Je crois qu’on doit passer un cap, avec ce groupe. On peut pas se permettre de rester sur nos acquis. »

« Je n’aime pas ce ton… »
commenta la claviériste. « Qu’est-ce que tu as en tête, exactement ? »

« Me dis pas que tu viens de trouver un nom pour notre groupe ? »
plaisanta la bassiste.

« Justement, j’en ai un. On rigole parce qu’on a jamais eu de nom officiel, mais il serait temps que ça change. On a besoin de changement. Un gros changement. »

« En même temps, si on a Zekrom à nos côtés, faut qu’on soit à la hauteur. »
fit le motard. « On a un demi-dieu dans nos rangs, quand même. Avec des super-pouvoirs qui vont nous rendre surpuissants et tout. On va être ultra-riches et encore plus populaires en un rien de temps, si c’est pas déjà fait ! »

« Non, c’est pas le but. Pour le processus créatif ou pour aider les gens dans le besoin, oui, mais le reste, ça sera à vous de bosser. Je veux faire preuve de responsabilité et éviter de faire comme ceux que j’ai battu. »


Il marqua une pause qui fit réfléchir les membres de son groupe. Ils pouvaient clairement voir que cette expérience avait changé le musicien. Que mentionner ce genre de choses n’évoquait pas que des bons souvenirs, chez lui. Et qu’il entendait bien faire en sorte que personne n’abuse du pouvoir qu’il venait d’acquérir. Encore moins lui-même.

« Le nom de ce groupe, c’est Devil May Cry. » annonça la rockstar. « Et je veux que ce soit le groupe qui vous propulse au même niveau que moi. Que vous soyez sur les couvertures des magazines et que vous puissiez prendre part à des projets auxquels vous avez envie et qui inspireront les autres autant que tout ce que j’ai pu faire. C’est ma manière de vous remercier pour tout ce temps où vous m’avez aidé. Je sais que c’est pas grand-chose, mais ça me tenait à cœur de vous en parler. »

Après Devil Trigger et Devils Never Cry, il s’agissait maintenant de Devil May Cry. Clairement, sa proposition était mûrement réfléchie et faisait preuve d’une évolution de la mentalité du musicien. C’était passé d’un projet de lycée à quelque chose de plus professionnel, mais qui gardait ce côté un peu immature et qui se voulait un peu tape-à-l’œil. Alors que Devil May Cry marquait clairement une progression, une maturation de ce qu’était devenu Tony en tant que personne tout autant qu’en tant qu’artiste. C’était aussi une sorte de mise à nu, un moyen de montrer que l’image que Tony reflétait n’était pas tout à fait la réalité, et qu’il voulait davantage se montrer en tant qu’être humain, justement pour que les autres puissent prendre plus de valeur. Tout le monde dans le groupe pouvait le voir, pour avoir passé suffisamment de temps avec lui. Sur scène, il dévoilait ce « démon » de la musique qui était en lui, cette partie de lui-même qui l’aidait à être vivant et à faire vibrer le public, mais il n’était rien sans cette autre part de lui-même qui donnait vie à ce qu’il ressentait sous forme de musique. Il ne prendrait pas sa retraite, loin de là, ce serait lui faire dire quelque chose qu’il n’avait jamais dit. Mais il sentait simplement que les projecteurs n’avaient plus besoin d’être braqués uniquement sur lui.

Et pour tous les faire rentrer dans la légende, eux aussi, il allait falloir mettre les bouchées doubles.


Double-comptes : Mary Nephilim & Yumehi Yashiro | Avatar by me
Apollo Tonyca10

Apollo Treepo10 Apollo Blason11

Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tony Schwärtzwind

Tony Schwärtzwind
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 13/12/2013
Messages : 3319

Région : Unys - Johto - Sinnoh
Sam 15 Fév - 17:38

La journée de leurs retrouvailles consista simplement à faire tourner les morceaux qu’ils avaient déjà travaillés ensemble depuis qu’ils avaient commencé leur groupe, afin que Tony puisse vérifier que les bases tournaient bien. Mais les journées suivantes furent entièrement dédiées au processus créatif, et il avait envie de changer un peu le procédé auquel tout le monde était habitué. D’habitude, il se chargeait de trouver un riff qui collait bien, et tout évoluait à partir de là. Cette fois, il voulait impliquer davantage les autres, et particulièrement les filles du groupe, qui avaient toujours eu une certaine expertise dans le domaine. Il fallait dire qu’Ivy et Lizzy avaient plus d’expérience quand il s’agissait de faire partie de groupes à peu près connus. Par conséquent, elles avaient déjà acquis certaines habitudes, notamment au niveau des arrangements qui pouvaient aller par-dessus les riffs que Tony composait, notamment pour ce que pouvait faire la guitare rythmique et le clavier. Mais cette fois-ci, la rockstar voulait aussi les impliquer dans l’écriture des paroles, et pour cela, il fallait quelque chose de puissant, qui avait du sens. Sans vouloir dénigrer Kerry ou Toki, elles avaient davantage les mots pour exprimer les différentes expériences qu’elles avaient traversé, tout comme lui. Alors il voulait avoir leur sentiment sur le sujet dont il avait envie de parler pour la première chanson qu’ils allaient vraiment composer tous ensemble.

« On en fait pas trop des chansons comme ça. » commenta la bassiste sur le ton de la plaisanterie. « Tu veux qu’on fasse de la pop maintenant ? »

« J’aime bien l’idée. »
approuva la gothique. « Mais je pense qu’avoir une voix féminine aiderait dans la chanson dans ce cas. »

« Si ça vous dit, pourquoi pas. »
fit Tony avant de se tourner vers les autres musiciens. « Des objections par ici ? »

Kerry et Toki firent non de la tête. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait, de toute façon. Il ne devait bien y avoir que le batteur qui ne s’était pas mis devant un micro depuis qu’ils avaient commencé à faire de la musique ensemble, même pour des chœurs.

« Je me vois pas faire un truc mièvre comme ça, de toute façon. » répliqua Kerry.

« C’est con, les filles te verraient moins comme un lourdingue. » fit Lizzy. « C’est beau une personne qui laisse échapper ses émotions de temps en temps. »

« Ok, du coup je verrais bien une ligne de chant sur un rythme ternaire, comme une valse. »
recentra Tony.

« Romantique. » lui sourit la claviériste.

Elle allait continuer en lui disant qu’Axelle et Mina avaient eu bien de la chance de partager sa vie, mais elle ne voulait pas raviver d’anciennes blessures chez leur leader. Cependant, cela lui donnait certaines idées qu’elle mit rapidement sur papier.

« Qu’est-ce que tu penses de ça ? Let me beat in your heart, hide in your arms. Be my cage, my key, my lock. »

« J’aime bien, mais il manque quelque chose. Le rythme fonctionne, mais comme Lizzy l’a dit, ça fait un peu pop, là. »

« Ce serait mieux si ça rimait en plus, non ? »
fit Toki.

« Je pensais qu’on pourrait chercher ça dans les vers d’après. » se justifia la gothique.

« Kerry, t’en penses quoi ? »

Le guitariste rythmique resta perplexe tandis que Tony lui posait la question. Le chef du groupe lui avait vraiment posé une colle, mais ce-dernier restait patient. Quand il avait dit que tout le monde dans leur sympathique bande allait prendre du grade et qu’il allait faire en sorte qu’ils aient davantage de reconnaissance de la part de leurs fans, il ne plaisantait pas. Et Kerry avait le potentiel pour faire de belles performances. Il s’en était bien aperçu quand ils avaient fait leur tournée ensemble, peu avant la mort d’Axelle, et qu’ils avaient dû faire un détour par le Désert Délassant.

« Rythme ternaire, c’est ça ? » répéta Kerry, pour plus de précision, qui eut un hochement de tête pour réponse. « Be your drum of war and love ? »

La bassiste soupira, mais le frontman réfléchit sans mettre sa proposition de côté. C’était inhabituel, mais pas dépourvu d’intérêt. Restait à savoir comment le caser.

Let me beat in your heart
Be your drum of war and love
Let me hide in your arms
Be my cage, my key, my lock


Tony tapa sa main sur sa jambe pour chercher à voir comment rendrait le rythme sur ce qu’ils venaient de trouver. Oui, ça pouvait peut-être marcher.

« Je valide, ça me parait bien. » conclut le guitariste et chanteur. « C’est plus puissant comme ça, je trouve. Et ça va dans le sens de tout le monde. C’est pas mièvre, et c’est une belle façon de se mettre à nu, j’aime bien. »

« Selon comment c’est chanté, ça peut le faire, oui. »
commenta Lizzy.

« Ou crié ? » proposa Toki. « Ou les deux ? »

« On verra ça plus tard, mais je retiens. »


Finalement, ce n’était peut-être pas si mal, comme processus. Peut-être que faire comme ça une fois de temps en temps pouvait les stimuler un peu ?


Double-comptes : Mary Nephilim & Yumehi Yashiro | Avatar by me
Apollo Tonyca10

Apollo Treepo10 Apollo Blason11

Other stuff:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Méanville-