Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €

 
» Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Mer 25 Sep - 21:34

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -

Trois heures d’utilisation possible avant que le moteur ne commence à montrer des signes de faiblesse. Je me demande si c’est suffisant. Parce que bon, je sais très bien qu’il s’agit d’une autonomie estimée qui va grandement dépendre de l’utilisation qui en est faite. Le seul problème, c’est que je n’ai pas la moindre idée des fameux critères ayant permis d’établir cette moyenne. Si je fais tourner le moteur au ralenti, je m’interroge sur la possibilité que la batterie diminue plus rapidement. Pour autant, je ne suis pas prête à questionner Claes à ce sujet. Le connaissant, il risque de s’en servir contre moi et je ne tiens vraiment pas à lui laisser cette possibilité. Après un bref haussement d’épaules, je me suis donc décidée à passer à l’action. Dans tous les cas, même si le moteur venait à me lâcher, je pense que je trouverais une solution pour revenir à bord de mon navire. Et puis, de toute façon, comme tous les débris que l’on peut apercevoir se trouvent autour de nous, je ne compte pas m’éloigner très loin. Et en vérité, je suis prête à parier que j’aurais lâché l’affaire avant même que le moteur ne commence à s'essouffler. Je ne suis pas d’un naturel très patient, donc forcément j’ai tendance à me lasser très rapidement des activités que j’entreprends. J'éprouve quelques difficultés vis-à-vis de la routine. Autant cela ne me dérange pas de répéter certaines activités au quotidien, autant je ne supporterais pas qu’aucun infime changement ne soit apporté au déroulement de mes journées. Si j’ai choisi de devenir une pirate et de rassembler un équipage, puis de devenir une corsaire lorsque j’en ai eu la possibilité, c’est justement pour la liberté que ce choix de vie et de carrière est en capacité de m’apporter. Enfin voilà, tout ça pour dire que les tâches répétitives m’ennuient au plus haut point et que j’évite, autant que possible, de m’embarrasser avec tout cela.

Le temps que je retourne à ma cabine pour récupérer quelques affaires, dont un poignard à la lame particulièrement bien aiguisée et un sac à dos étanche, pour y placer les affaires, dont je ne peux pas me séparer, mais qui peuvent potentiellement craindre l’eau, les garçons devaient s’occuper des derniers préparatifs en vue de ma petite expédition. Je pense notamment à mes pokéballs dont je ne tiens pas particulièrement à tester la résistance aujourd’hui. Le temps que je remonte sur le pont, la survie électrique était à l’eau. Maël et Stan tiennent chacun une épaisse corde afin de le maintenir contre la coque du Jackdaw. Une bonne idée pour m’en faciliter l’accès. Une échelle en corde a été jetée par-dessus le bastingage et descend jusqu’au petit bateau. Je peux donc y aller. Pour me faciliter la tâche, je range le poignard dans son emplacement, spécialement prévu à cet effet, le long de ma cuisse et je jette le sac sur mon dos. Maintenant que je suis fin prête à me lancer, j’enjambe le bastingage et je commence ma descente. C’est dans ce genre de situation que je me rends compte de la hauteur de mon navire par rapport au niveau de la mer. Tant que l’on n’a pas besoin de descendre à l’aide d’une échelle manquant à ce point de stabilité, on ne se rend pas compte de la tâche que cela peut être. Je n’aime pas ça. Nous ne bougeons pas vraiment puisque le navire est à l’arrêt, mais les courants marins produisent tout de même un certain mouvement. Une pure horreur. Je regrette déjà d’avoir décidé d’aller faire un tour pour voir ce que l’on peut trouver dans les environs et pour voir s’il reste des survivants de cette catastrophe. J’en doute un peu, mais sait-on jamais. Si un individu respire encore au milieu de tout cela, il est nécessaire de lui apporter du secours.


Demande de modération:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12942

Mer 25 Sep - 22:10
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 IVnV4q2
Oh, quelle surprise ! Un Denticrisse de niveau 20 apparaît devant vous !




Que comptez-vous faire, sbire Irina ?


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Jeu 26 Sep - 18:40

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -

Après plusieurs minutes de descente, je parviens enfin en bas de l’échelle. Il me faut encore quelques instants supplémentaires avant de parvenir à mettre un premier pied sur le bateau, immédiatement suivi par le second. Au moment où j’ai enfin les deux pieds à bord de l’embarcation, une petite vague manque de me faire perdre l’équilibre. Ça commence bien. Heureusement que la petite vedette est maintenue contre la coque du Jackdaw par Stan et Maël. Et c’est également une chance que mes mains étaient encore accrochées à l’échelle pour m’empêcher de faire un plongeon dans l’eau certainement glaciale de l’océan. J’aurais eu l’air bien maligne de tomber avant même de commencer mon exploration des environs. Je me dis que j’aurais suffisamment d’occasions de le faire au cours des prochaines heures. Ce serait un peu ridicule de faire ma première dès maintenant. Je ne tiens pas vraiment à tomber malade en plus, donc je préfère amplement rester au sec. Le temps que je me stabilise et que je m’habitue aux quelques remous qui secouent ma petite embarcation, les garçons étaient encore en train de se marrer depuis le pont du Jackdaw. Les enfoirés. Ils ont intérêt à ne pas oublier ce moment, parce qu’il est certain que je vais me venger. Je ne sais pas ce que je vais pouvoir faire pour leur rendre la pareille, mais je ne doute pas un seul instant de trouver une idée à la hauteur de mon génie. Je ne me fais pas de soucis à ce niveau-là. La vengeance, c’est un plat qui se mange froid. Et moi, je suis une spécialiste dans ce domaine. Il ne faut pas oublier que je suis particulièrement rancunière et que je laisse rarement passer quelque chose. Même si ce n’est pas méchant, je trouve toujours un moyen pour répondre à un niveau similaire. Là, c’est plutôt bon enfant. Une simple moquerie que j’aurais sans doute pu faire moi-même si j’avais été à leur place et que c’était un autre membre de l’équipage à bord de cette coquille de noix. Mais non. C’est moi l’exploratrice de la journée. J’espère que je vais bien m’amuser et que je vais tomber sur des choses intéressantes. Une fois bien en position et mes affaires plus ou moins bien rangées, j’ai lâché l’échelle pour décrocher les cordes et m’installer aux commandes.

— C’est bon les gars, vous pouvez remonter l’échelle et les cordages. Je suis prête à commencer mon exploration de tous les débris qui nous entourent.

— Bien capitaine !

— Amuses-toi bien ! Ramène-nous des trucs, de préférence des choses pouvant être intéressantes ou au minimum marrantes. Mais évites les bouts de corps, on n’a pas vraiment la place pour ça dans les frigos...

Tout en rigolant pour moi même, j’ai poussé d’une main contre la coque du Jackdaw afin de donner une petite impulsion pour m’éloigner légèrement avant de démarrer le moteur électrique. C’est la première fois que je l’utilise, pourtant cela fait déjà un bon moment que l’on en a fait l’acquisition. C’est Claes qui a lourdement insisté à ce sujet. À la base, je ne comprenais pas trop pourquoi il y tenait à ce point, mais je crois bien que je commence réellement à me faire une bonne idée de ses motivations. C’est vraiment pratique, et c’est clairement bien moins relou que les moteurs thermiques. Il faut penser à recharger après utilisation, mais il en est de même pour les autres lorsqu’il devient indispensable de faire le plein du réservoir. Mais plus important encore, la version électrique est bien moins gourmande en énergie et ne rejette pas de déchets dans l’eau. De ce fait, elle est réellement plus écologique. Et forcément, je ne peux qu’approuver. Je passe tellement de temps à lutter pour la survie des espèces et qu’un effort minimum soit fait pour la planète que je ne peux pas en faire autrement. Je me dois de montrer l’exemple, même si personne ne peut me voir.


Capture:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12942

Jeu 26 Sep - 23:17
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Q9cCzRO
Vous lancez une Hyperball !
...:
 




Que voulez-vous faire, sbire Irina ?


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Sam 2 Nov - 15:41

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -

Je me rapproche doucement des débris qui entourent le navire et qui nous ont poussés à aller voir ce qu’il se passe. Je me demande bien ce que je vais y trouver. Je n’en ai pas la moindre idée. J’espère seulement que ce ne sera pas trop glauque. En réalité, j’ai vraiment peur de ça. Après tout, ce serait les restes d’un crash d’avion à en croire les inscriptions que nous sommes parvenus à déchiffrer sur les morceaux flottants à la surface de l’eau. Je ne sais pas du tout ce qui a bien pu se passer avec cet appareil, mais s’il a explosé, je suppose que je risque de trouver des choses assez peu reluisantes. Je me retourne en direction du navire pour voir où ils en sont. Ils sont en train de descendre une seconde embarcation pour Claes. C’est parfait. Je me demandais justement s’il allait me rejoindre. Maintenant, j’ai ma réponse. Je ne l’avouerai jamais à voix haute, mais je suis relativement rassurée à l’idée que je ne vais pas être toute seule pour cette exploration. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je ne suis pas à l’aise au milieu de tout cela. J’ai une drôle d’impression en fait. Une petite voix dans mon esprit me souffle que je vais prochainement faire des découvertes peu joyeuses et je n’ai pas envie d’être en solitaire lorsque le moment sera venu. Plus qu’une voix, c’est plutôt une sensation. Un peu comme une sorte de sixième sens. Le même genre d’impression que celle qui nous souffle que la journée va être pourrie avant même d’avoir quitté la chaleur de la couette. Et bien là, c’est pareil. Je sens que les prochaines heures ne vont pas être particulièrement folichonnes. Il est possible que je me trompe totalement et que mon imagination en fasse un peu trop. Pour autant, je préfère y croire et me préparer à cette éventualité. Au moins, je ne serais pas déçue ou surprise si les choses se déroulent ainsi. Et si cela se passe mieux que dans mon esprit, je serais soulagée ou peut-être même contente. Dans tous les cas, j’en sors gagnante. Je pense que c’est le plus important.

Je me demande si je ne ferais pas mieux de libérer l’un de mes pokémons. Si une créature sauvage rôde au milieu de tous ces débris, et c’est fort possible au regard des Goélise volant au-dessus, je risque de me faire attaquer. Il serait sans doute judicieux que je me prépare à me défendre en cas d’offensive surprise. Oui. Je pense que c’est le mieux à faire. Il faut seulement que je me décide le partenaire que je vais libérer pour qu’il puisse m’aider à me défendre sans pour autant infliger de lourds dégâts à nos assaillants. La seule chose que je veux, c’est que l’on soit en mesure de les repousser sans pour autant causer des dommages importants. Je me demande pourquoi je considère que j’ai un choix avant de pouvoir prendre une décision. Parce que dans le fond, je n’ai pas le choix. Je ne possède qu’une seule option possible au regard de la situation dans laquelle je me trouve présentement. Je ne possède pas des millions de pokémons. C’est même plutôt le contraire. Je n’en ai que trois. Et il est tout simplement impossible que j’envisage de libérer deux de ceux-là. Rhum et Jeanne, respectivement mon Malosse et ma Hélionceau, sont des créatures de type feu. De ce fait, une toute petite embarcation qui navigue plus ou moins en équilibre en plein milieu de l’eau, ce n’est pas vraiment un environnement idéal pour eux. Ce qui ne laisse donc que Calypso, ma jeune petite femelle Évoli. Je ne vois donc pas pourquoi je me prends à ce point la tête alors que la solution se trouve juste devant mes yeux. En faisant très attention à ne pas déséquilibrer mon embarcation, j’ai tendu un bras afin d’attraper mon sac à dos. C’est à l’intérieur de ce dernier, notamment parce qu’il est étanche, que j’ai placé la pokéball de Calypso. Mes deux autres compagnons sont restés à bord du Jackdaw afin de limiter les risques. 

Il ne me faut que quelques instants pour trouver le petit objet sphérique au fond de mon sac et le sortir. Je la pose doucement entre mes jambes le temps de remettre mon sac à dos à la place que je lui ai trouvée en prenant place à bord de la petite embarcation. J’ai ensuite libéré ma partenaire. Calypso s’est immédiatement blottie contre moi en s’installant sur mes genoux. Visiblement, elle est contente de me voir. Moi aussi, bien entendu. J’apprécie toujours de passer du temps avec elle. En temps normal, elle se promène toujours en liberté à bord de mon navire, comme les autres. Là, je l’avais rappelé uniquement pour pouvoir la faire venir avec moi sans pour autant lui infliger la période de la mise à l’eau en direct. Je sais que cela n’aurait pas été bien drôle pour elle de se retrouver directement dans l’eau à cause du manque d’équilibre. Elle est encore un peu jeune. Je trouve qu’elle a toujours ce petit côté pataud qui est caractéristique des jeunes pokémons qui n’ont pas encore eu l’occasion de prendre leurs marques dans la vie. 


Demande de modération:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister J

Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13315

Lun 4 Nov - 0:02
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Frouss10
Un Froussardine Nv.14 apparaît !
Que voulez-vous faire ?


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Ae5rm0Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Mer 18 Déc - 17:54

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -

Je dois avouer que cela me rassure réellement d’avoir libéré Calypso de sa pokéball afin qu’elle vienne me rejoindre. Je suis bien plus à l’aise maintenant qu’elle est à mes côtés. Au moins, désormais, si je viens à me faire attaquer, elle peut intervenir immédiatement. Alors qu’à l’intérieur de la petite sphère rouge et blanche, les probabilités pour que je puisse la faire sortir dans une situation d’attaque-surprise sont relativement faibles. Donc forcément, le fait que ma partenaire soit déjà à mes côtés est bien plus apaisant pour moi que d’avoir une arme à portée de la main. Déjà, je n’ai pas de pistolet sur moi, donc si je dois sortir une arme ce sera forcément un poignard ou une arme blanche dans le même genre. Et si j’en viens à devoir lutter au corps à corps, je me dis que mes chances d’en réchapper sont relativement mauvaises. Parfois, il faut se rendre à l’évidence. Personnellement, j’ai généralement tendance à prendre rapidement conscience des moments où je ne fais pas le poids. Je suis persuadé que c’est ce qui m’a permis d’avoir une aussi belle carrière en tant que mercenaire sans avoir à subir de sérieux revers comme mes collègues. Je trouve que c’est dingue le nombre de cicatrices et autres balafres que certains doivent se traîner après quelques années d’exercice de leur activité. De mon côté, je m’en sors bien. Je suis toujours aussi jolie. Rien n’est venu entacher ma beauté renversante.

Je jette un regard en arrière. L’embarcation prévue pour mon second est presque à l’eau. Du coin de l’œil, je le vois en train de s’affairer depuis le Jackdaw. Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’il prépare, mais ça semble être relativement long. Il en a d’ailleurs totalement abandonné Stan et Maël qui sont en train de descendre le petit bateau. J’ai l’impression que c’est bien moins simple de réaliser ce genre d’opération en étant deux plutôt que trois. La solution la plus rapide serait sans doute de tout lâcher, mais je suppose qu’une chute aussi importante, même avec un atterrissage dans l’eau, risque d’endommager le matériel. Avec le prix que ça coûte, je me dis que ce serait fortement dommage. Mais surtout, il est aussi fort probable que l’embarcation n’arrive pas dans le même sens qu’elle a été libérée. Ce serait idiot de devoir trouver un moyen de la remettre dans le bon sens. Surtout que la petite barque, totalement trempée, deviendrait alors en grande partie inutilisable vu qu’elle ne permettrait plus de conserver son passager au sec. Parce que bon, plonger et nager, on peut le faire. C’est d’ailleurs une occupation que l’on apprécie tout particulièrement. C’est un loisir, auquel nous avons tendance à nous adonner dès que nous en avons l’occasion. Ce n’est pas toujours facile de trouver du temps pour cela, et encore moins une zone que l’on ne connaît pas encore. Pour autant, on fait de notre mieux pour parvenir à trouver des créneaux pour cela. Mais dans le cas présent, nous avons besoin de rester en dehors de l’eau afin de garder une bonne vision sur les déchets qui nous entourent et que l’on souhaite observer et explorer.

Tranquillement, je continue ma progression en direction des déchets. Les premiers débris commencent à apparaître autour de mon embarcation. Pour le moment, ils sont tellement petits que je serais bien incapable de savoir de quoi il s’agit. Je reconnais parfois un morceau métallique. Comme cela flotte, je ne pense pas que ce soit réellement du métal, c’est juste qu’à l’œil cela est fort ressemblant. Mais du coup, je me demande de quoi il s’agit. J’aimerais bien en savoir plus. Pour autant, s’il s’agit réellement des morceaux d’un avion, je ne m’y connais pas suffisamment pour avoir une bonne idée des matériaux qui sont couramment employés pour tout ce qui concerne le travail de conception. Je reconnais également des morceaux de tissus. Ça, c’est bien plus simple a identifié. Et vu que c’est relativement léger, je comprends bien mieux comment il est possible que des morceaux flottent à la surface de l’eau. Je vois également quelques bouts de bois. Je ne sais pas d’où ils proviennent, mais ils sont là.


Fuite:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Mer 18 Déc - 17:54
Le membre 'Irina Sokolov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°1' :
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Fuitec10


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Mer 18 Déc - 22:41

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -

Alors que j’étais sur le point de continuer ma progression en donnant un petit coup d’accélération à mon moteur électrique, que j’avais totalement laissé de côté le temps d’observer mon environnement immédiat, mon regard fut attiré par un débris. L’espace d’un instant, je suis même restée totalement bloquée en me demandant de quoi il pouvait bien s’agir. De ma position, je ne vois pas grand-chose. Ce qui m’a attiré, c’est surtout la taille bien plus imposante en comparaison de tous les autres déchets qui stagnent à la surface de l’eau autour de moi. Je ne sais pas trop de quoi il s’agit. J’ai l’impression de voir une sorte de petit sac en matière plastique qui serait plus ou moins transparent. Immédiatement, lorsque mes yeux ont repéré cette étrangeté, mon attention a été totalement captivée. Hors de question pour moi de m’éloigner de cette zone sans avoir fait la lumière sur cette affaire. Je dois absolument savoir de quoi il en retourne avant de songer à m’éloigner pour explorer le reste des débris. Je me demande ce qu’il peut bien contenir ce sac. Sans perdre davantage de temps, je réactive le moteur et je vais tourner la poignée d’accélération sur la vitesse minimum. Je ne veux pas me déplacer trop rapidement. Je ne pense pas qu’il soit particulièrement utile d’aller trop vite. Ce serait totalement stupide de prendre le risque de passer à côté d’un élément important ou de très grande valeur.

Il ne me faut que quelques minutes pour immobiliser mon embarcation à côté du sac. Maintenant que je suis à proximité, je me rends compte que la poche est bien plus imposante que je ne l’avais estimé de prime abord. Il s’agit finalement d’un sac à dos particulièrement bien rempli. Et contrairement à ce que j’avais supposé en l’observant de loin, il n’est pas le moins du monde transparent. Bien au contraire, même. Il n’y a rien d’opaque dans ce sac. Il n’est même pas possible de savoir ce qui peut bien se trouver à l’intérieur, rien qu’en posant nos yeux dessus. C’est bien dommage. J’aurais réellement préféré savoir ce qu’il en ait avant de devoir hisser cette chose à l’intérieur de mon embarcation. Je ne sais pas à quel point c’est lourd, mais je sais que c’est particulièrement imposant. Après cela, il ne va pas me rester beaucoup de places pour manœuvrer. Je sens que ça va être un peu galère, surtout que je viens seulement de descendre du Jackdaw. Ce serait un peu ridicule de déjà faire appel à mon équipage pour simplement remonter un énorme sac à dos. Je pense que le mieux que je puisse faire, c’est de l’installer au mieux en prenant bien soin d’équilibrer les charges. Ça ne doit pas être bien compliqué, tout de même. En réalité, ma curiosité me pousserait à ouvrir directement le sac afin d’en découvrir le contenu. Pour autant, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée. Ce serait beaucoup trop dommage de prendre le risque de perdre un objet contenu à l’intérieur de cette grosse poche alors que son propriétaire a tant investi pour s’offrir un sac susceptible de flotter.

—  Hey ! Tu as trouvé quelque chose d’intéressant ?

Je n’ai même pas besoin de me retourner pour savoir qu’il s’agit de Claes. Sa voix, je suis capable de la reconnaître dans n’importe quelle situation. Je ne saurais même pas expliquer en quoi elle diverge d’une autre. Je suis seulement capable de dire s’il s’agit de lui ou non. C’est ainsi. Il faut dire également que je ne cherche pas vraiment non plus à mettre des mots sur ce que je ressens. Je me retourne tout de même pour le voir se rapprocher doucement de moi. Je suis étonnée qu’il soit déjà à mes côtés alors qu’il me semblait qu’il était encore loin d’être prêt. Je suis plutôt étonné de voir qu’il a mis si peu de temps à s’installer dans son embarcation.

—  Je ne sais pas trop. C’est un sac à dos, mais je n’en sais pas plus. Je découvrirais tout cela quand on sera de retour sur le Jackdaw. Tu as été bien rapide pour me rejoindre.... Tu n’as pas eu de soucis ?



Fuite:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Mer 18 Déc - 22:41
Le membre 'Irina Sokolov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°2' :
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Fuiter13


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Ven 10 Jan - 23:35

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -


Aujourd’hui, je suis bien décidée à lutter contre mes vieux démons. Je pense que si l’on devait un jour me demander mon plus grand défaut, je n’aurais pas trop de mal à formuler une réponse. Pour le moment, le choix est plutôt évident. Je ne pourrais pas répondre honnêtement à ce genre de questionnement sans mentionner mon impatience. Pour le moment, je suis persuadée qu’il s’agit de mon plus gros problème. C’est d’ailleurs pour cette raison que je tente de travailler activement à la résolution ou tout du moins à la diminution de ce petit souci. Je le mentionne comme quelque chose d’un peu insignifiant, mais dans la réalité cela aurait plutôt tendance à être totalement invivable au quotidien. En plus, j’ai vraiment horreur de ce genre de sentiment. Je ne saurais pas vraiment dire pourquoi, mais ce n’est pas franchement agréable d’être totalement absorbé par des impulsions incontrôlables alors qu’il y a des choses bien plus graves ou importantes dans la vie. Mais non. Moi je reste bloqué sur ce fichu sentiment. Lorsque je désire obtenir quelque chose, ou que je ressens le souhait d’obtenir une information, je ne supporte tout simplement pas d’attendre. C’est plus fort que moi. Je ne suis pas capable d’attendre tranquillement que les choses viennent à moi. Je ne supporte pas de patienter. Ce genre de conneries, ce n’est pas pour moi.

C’est simple, je suis tout bonnement incapable de rester tranquillement assise dans une salle d’attente. Je ne comprends pas comment des gens ont pu avoir l’idée d’inventer ce genre de conneries. Et bon, pour être honnête, je peux en dire tout autant des files d’attente. Je ne comprends pas le principe en vérité. Je ne vois pas pourquoi on nous impose d’attendre dehors dans le froid afin de pouvoir entrer dans une boutique qui va nous vendre des choses dont nous n’avons pas besoin et a des prix totalement exorbitants. Et c’est pareil, je ne vois pas l’intérêt d’attendre dans une salle d’attente et de prendre le risque d’être contaminé par un virus ou un microbe quelconque alors que l’on attend tout simplement pour obtenir un certificat quelconque signé de la main de notre médecin habituel. Franchement, j’ai horreur de ça. Devoir n’attendre pendant des plombes pour pas grand-chose, très peu pour moi. Je ne le supporte pas. Et du coup, et bien je ne le fais pas. Je récolte bien souvent des regards noirs, des remarques et parfois même quelques insultes. Toutefois, cela ne me fait pas grand-chose. Toutes ces conneries-là ont tendance à me passer loin au-dessus de ma tête. Je ne vais certainement pas m’en faire pour si peu. Ce n’est que des broutilles. Et puis, je me dis qu’ils n’ont pas forcément tort dans le fond. Après tout, je bouscule tout le monde, je menace ceux qui sont sur mon chemin. Tout ça pour une seule et unique raison : je ne veux pas attendre.

Mais voilà, aujourd’hui je suis bien décidé à faire évoluer les choses. Je suppose que ça doit être possible de travailler sur un défaut dans ce genre-là. En vrai, je crois que j’ai envie de me trouver un autre trait de caractère négatif auquel donner de l’importance. Je ne sais pas encore lequel, mais je me dis que si je travaille suffisamment pour réduire l’impact de mon impatience, quelque chose de moins honteux pourrait prendre la place. Parce que sincèrement, je redoute vraiment qu’une personne me demande mon pire défaut. C’est bien trop ridicule de répondre « l’impatience ». Avec ce genre d’information, j’ai l’impression de perdre toute crédibilité. Et dans mon milieu, ça craint franchement. C’est pour cette raison que je garde le sac tout juste repêché à porter de mes yeux sans pour autant l’ouvrir ou regarder ce qu’il contient. Je dois absolument me maîtriser. Je ne sais pas si je vais tenir jusqu’à mon retour sur le Jackdaw, mais je me dis qu’il est indispensable que je tente de réussir cette première étape dans mon travail sur moi-même. Je sais que tout ne va pas se résoudre en l’espace de quelques heures ou même d’une demi-journée, mais il faut bien que je commence quelque part. Et pour le moment, c’est le plus simple que j’ai trouvé. Il faut dire qu’en plus de cela je suis une partisane du moindre effort. Je ne risque donc pas de me dépenser dans le vide en m’agitant dans tous les sens sans forcément avoir de raisons à cela. Au contraire, si j’ai moyen de faire exécuter mes tâches par d’autres j’en profite. C’est d’ailleurs un peu pour cela que je suis devenue capitaine de mon propre navire.


Demande de modération:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12942

Dim 12 Jan - 14:20
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 IVnV4q2
Un denticrisse lvl 15 apparaît !

Que voulez-vous faire ?


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1311

Région : Alola
Mar 21 Jan - 14:54

Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3
Solo modéré -

—  Non, aucun soucis ! La mise à l’eau a été relativement rapide en fait. Et puis je n’avais pas grand chose à préparer ou emporter avec moi. J’ai donc pu sauter à bord peu après que tu ais commencé à t’éloigner du navire. Et du coup, tu attends d’être de retour sur le Jackdaw pour découvrir le contenu de ce sac ? Parce que si ça se trouve, ça va exploser d’ici quelques minutes...

—  Hahahaha ! Je crois que je vais prendre le risque. J’ai vu des mouvements sous l’eau. Ce serait dommage qu’un simple choc contre mon embarcation fasse couler la totalité du contenu de ce sac au fond de l’eau alors que ce dernier est en capacité de flotter. Et puis… Je me dis que ça va occuper ma soirée de découvrir les trésors accumulés au cours de cette exploration.

—  Ca veut dire que tu es moins chiante lorsque tu as les mains occupées ? Il fallait le dire plus tôt ! Je suis certain que l’on se précipiterait davantage pour te servir un verre dès que tu te laisses tomber au fond de ton fauteuil.

—  P’tit con. Tu vas voir… Je sens que le jeune Maxence va être heureux d’apprendre qu’il a un remplaçant pour faire la plonge pour tout le reste de la semaine ! J’espère pour toi que tu n’avais rien de prévu ?

—  Tu ne vas quand même pas oser faire ça ?

—  Il serait grand temps que tu te souviennes que je suis la capitaine et que tu n’es que mon second, rien de plus. 

—  Toutes mes excuses ô grande capitaine. Je me rends. Je ferais tout ce que ma dame me demandera. Mais s’il vous plaît ô grande capitaine, ne  me condamnez pas à une tâche aussi répugnante. C’est qu’ils mangent plus salement qu’un troupeau de Groret, ces bourrins qui forment votre équipage. 

Je ne peux m’empêcher de rigoler tandis qu’il raconte sa dernière idiotie en date. Il a vraiment le chic pour me changer les idées. Mais tout de même, derrière la blague de mes propos, mes paroles avaient tout de même un fond de vérité. Bien que je l’apprécie sincèrement et que je ne sais pas ce que je pourrais bien faire s’il n’était pas à mes côtés, je commence à en avoir un peu marre des libertés qu’il se permet de prendre. Il ne faut pas qu’il oublie qui est la capitaine. Je pense que cela ne me plairait pas davantage qu’à lui, mais il ne faudrait pas qu’il décide d’ignorer soudainement la hiérarchie qui est installé à bord de mon navire. La propriétaire, c’est moi. La capitaine, c’est moi. Si je décide un jour de me passer de lui, il ne faudra pas qu’il vienne pleurer par la suite. S’il me fait généralement rire, les blagues un peu lourdes commencent réellement à me peser. Je me demande ce que je pourrais faire pour réellement lui faire passer le message. Je ne sais pas par où commencer pour y parvenir. J’ai l’impression que peu importe ce que je commence à dire, il trouve toujours un moyen pour tourner la situation à la dérision. Personnellement, je crois que je commence réellement à en avoir par dessus la tête. Dans l’idéal, j’aimerais que les choses puissent s’arranger dès maintenant. Je me demande si cette exploration ne serait pas le bon moment pour débuter une discussion sérieuse avec mon second. 

—  Qu’est-ce qui se passe ? Tu as l’air bien sérieuse soudainement. Il y a un problème ?

Ah. Visiblement, ma réflexion intérieure ne lui a pas échappée. Je suppose que le changement a dû être suffisamment brusque entre ma réaction à ses blagues et mon air plus sérieux qui n’a pas manqué de suivre. Il faut dire que ça commence  à être réellement lourd. Il a cette fâcheuse tendance à me faire passer pour une gourde avant de faire mine d’en rigoler. Ca va bien quelques minutes, mais je remarque que ce cheminement à tendance à se répéter un peu trop souvent. Je ne sais pas trop comment m’y prendre, mais il faut absolument que les choses s’arrangent. Je n’aime pas tellement l’idée d’y songer aussi brusquement, mais pour le moment je ne vois pas vraiment d’autres moyens de résoudre la situation que d’envisager de me séparer de lui. Mais ça ne me plait pas. Ca fait des années que l’on navigue ensemble. J’ai un peu de mal à envisager un aboutissant aussi tragique et radical. Avant de partir aussi loin, ce serait sans doute mieux que je prenne un peu de temps pour en discuter avec lui. Peut-être que je me fais un peu trop de films à son sujet. Mais dans tous les cas, il faut que tout ceci cesse rapidement avant que le vase ne déborde. 

—  Oui. Je pense qu’il faut que l’on discute. Il est indispensable que l’on ait une petite conversation, je crois.


Fuite:
 


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 DK8c7Zx Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Mar 21 Jan - 14:54
Le membre 'Irina Sokolov' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[MOD] Fuite n°1' :
Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Fuiter13


Si tu crèves avant moi, j’te jure que je te tue #3 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ekaeka :: Baie de Kala'e-