-34%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Gear VR – Casque de Réalité Virtuelle ...
17.24 € 26.00 €
Voir le deal

 
» [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Sam 21 Sep - 16:32

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Et c’est parti pour une nouvelle visite au Quartier Général de la Team Aqua. Après la réussite avec brio de ma toute première mission sous les couleurs de cette organisation, alors qu’elle s’annonçait particulièrement complexe, je pensais que j’aurais un peu plus de quelques jours de repos avant que l’on m’appelle de nouveau pour prendre du service. Eh bien non. Pas de chance pour moi. Mes espoirs ont été réduits au néant en l’espace de quelques secondes seulement. Parfois, je me dis que l’époque des messages via pokémons voyageurs, c’était tout de même beaucoup plus intéressant pour le repos de l’esprit. Parce que là, avec l’avènement des nouvelles technologies, j’ai l’impression que le seul moyen pour moi d’être tranquille, c’est de balancer mon téléphone portable à la mer. Sauf que c’est nul, parce que ça pollue. Et qu’en plus de cela, je risque d’assommer un pokémon aquatique, ce qui me dérangerait encore plus. Du coup, je refuse d’envisager cela comme une véritable solution. Je pourrais également l’éteindre, ça peut sembler intéressant comme solution, mais je sais déjà qu’ils tenteront alors de me joindre en empruntant d’autres chemins. Je pense notamment à Axel qui est en train de nouer une véritable complicité avec Claes. C’est plaisant à voir, bien entendu. Mais d’un autre côté, j’ai tout de même l’impression de ne plus avoir la possibilité d’une véritable liberté. Après, j’ai possiblement tout faux. Parce que dans le fond, si je réponds que je ne suis pas disponible pour eux, ils ne vont pas forcément m’en tenir rigueur. Tout cela, on l’a décidé dans le contrat qui nous relie. Mais bon, je me connais. S’ils me contactent, et notamment si c’est directement le lieutenant Fâro qui prend la peine de m’appeler directement, c’est sans doute qu’ils ont réellement besoin de moi. Je ne sais pas trop pourquoi, je n’ai pas la moindre idée de ce que je peux apporter présentement, mais je suppose que je ne vais plus tarder à le découvrir. Ma destination ne se trouve plus qu’à une petite dizaine de minutes de ma position actuelle. Ma patience ne sera donc pas mise à rude épreuve avec cette attente particulièrement longue. Mais tout de même, ça m’intrigue.

Et puis je suis un peu déçue aussi. À la base, j’avais prévu de me prendre quelques jours de tranquillité, presque en solitaire, afin d’explorer un peu les environs. En rejoignant la team Aqua, j’ai progressivement décidé de me rapprocher du Quartier Général afin de pouvoir m’y rendre plus facilement. Je suppose que le fait que mon navire y soit en réparation n’est pas innocent dans cette prise de décision. Cela fait pourtant un bon bout de temps que nous avons l’habitude de faire escale dans les environs de l’île d’Ula-Ula lorsque l’on se trouve à Alola. Ce n’est pas que je n’apprécie pas les autres, c’est seulement je ne ressens pas le même plaisir ou la même joie à l’idée de m’arrêter à proximité de ces îles. Je crois que je me suis réellement accrochée à cette île. Que ce soit au niveau des côtes ou lorsque l’on s’enfonce plus en profondeur dans les terres, je n’ai jusqu’à présent jamais été déçue par ce que j’y trouvais. Peut-être bien que je suis une petite veinarde, cela ne me choquerait pas outre mesure. Mais il est également probable que ce soit un lieu plaisant qui convient parfaitement à mes attentes. Parce que finalement, quand on la compare aux autres, on se rend compte qu’elle représente une sorte de juste milieu. Déjà, c’est bien moins touristique que Mele-Mele, et ça c’est vraiment cool. Je ne suis pas une amatrice des grandes foules. J’ai du mal à être à l’aise lorsque beaucoup de personnes sont réunies autour de moi. Et plus généralement, plus le temps passe, moins j’apprécie les touristes. Je fais un peu dans la généralité, mais ils ont tendance à salir les choses et à endommager les lieux parce qu’ils n’y accordent pas une attention suffisamment grande. Du coup, après leur départ, c’est toujours les locaux qui se retrouvent à payer les pots cassés en tentant de réparer les choses lorsque c’est possible. Et franchement, ça me saoule grave. Tous les ans, depuis que je suis gamine, c’était la même chose. À la fin des vacances, il fallait toujours tout remettre en état avant que l’on ne puisse reprendre nos petites existences tranquilles.


Aide à la modération:
 


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12785

Dim 22 Sep - 0:56
Votre premier adversaire arrive ! Attention, il ne compte pas se laisser faire. (laisser, Caninos, laisse, chien, tu vois la blague ?)

[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Growlithe
CANINOS niv.13:
 



Random 1 : Carvanha - Random 2 : Caninos.

Random 2. Caninos attaque en premier.

[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Growlithe
Caninos utilise Flammèche.
{ - 5 PV } Ce n'est pas très efficace ! (Random 56, pas de critique. Random 18, pas d'effet.)
PV de Carvanha : 60/65

[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie B7DIAeR
Carvanha utilise Surf.
{ - 47 PV } C'est super efficace ! (Random 49, pas de critique.)
PV de Caninos : 28/75

Que comptez-vous faire à présent ?




RÉCAPITULATIF :
Mission en cours : www

PV de Caninos 1 : 28/75
Stats de Caninos niv.13:
 

Irina
PV de Carvanha : 60/65


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Jeu 26 Sep - 11:39

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Je suis presque arrivé à destination. Le quartier général de la team Aqua est en vue. Je le sais parce que ce n’est pas la première fois que je viens ici et que ce bâtiment je saurais le reconnaître entre mille. Si je n’ai pas une très bonne physionomie des visages, j’ai tendance à avoir une bonne mémoire visuelle lorsqu’il s’agit de mon environnement. Mais pour les personnes n’ayant pas la moindre idée de ce qui peut bien se passer à l’intérieur, ce n’est qu’un ensemble de bâtiments, potentiellement industriels ou commerciaux. De l’extérieur, il est joli, mais rien n’indique son appartenance ou la nature des activités qui s’y déroulent. Je sais qu’il est important de garder profil bas, surtout avec tous les tarés qui ne supportent pas de constater la réussite de nos actions, mais tout de même. Je trouve ça un peu triste. J’ai l’impression que l’on est constamment dans l’obligation de se cacher pour échapper aux autres. Mon ego ressent quelques difficultés à accepter cela. Je suis une pirate, je suis même la capitaine de mon équipage, j’étais une mercenaire de renom. Je n’ai clairement pas abandonné ma liberté et mon pouvoir décisionnel simplement pour intégrer les rangs de cette organisation. Je l’ai essentiellement fait par passion. Mais elle n’est pas suffisamment forte pour que j’en vienne à rejeter et piétiner tous mes principes. Cela ne me ressemblerait pas de tout laisser tomber de cette manière. Mais bon. Puis-je réellement faire quelque chose quand tous les autres semblent être bien décidés à rester cachés et bien à l’abri dans leur tanière ? Je n’en sais rien. Au sein de cette organisation, même si ma première mission s’est avérée être un véritable succès, je ne dois pas oublier que je suis encore au bas de l’échelle. Même si mon objectif est de rapidement grimper tout cela, afin que ma voix commence à compter suffisamment pour que je sois entendue de tous, je ne dois pas oublier que ce n’est pas encore le cas et que je dois encore prendre mon mal en patience. Un jour, j’aimerais faire en sorte que la team Aqua soit davantage appréciée de tous et que ses actions bénéfiques pour la planète soient réellement reconnues en tant que tel. Je ne me fais pas d’illusion, au regard de la réputation actuelle, ça risque d’être un travail de longue haleine. Mais c’est mon objectif. Je ne pense pas pouvoir faire changer les choses de manière internationale, mais je me dis que si je peux au moins faire évoluer la branche d’Alola, j’aurais gagné.

— Hey ! Salut Irina ! Je ne pensais pas te voir aujourd’hui. Où en sont tes projets d’exploration de la région ?

En entrant dans le bâtiment, mon chemin a immédiatement croisé celui d’Axel. Au sein de l’organisation, il est celui chargé de toute la partie logistique. Il supervise également d’autres petites choses et s’intéresse à tout ce qui concerne les réparations navales. Il me semble qu’il s’occupe aussi de la gestion du parc informatique de notre quartier général. Il a une apparence un peu décalée qui correspond plutôt bien à ses attributions. Étrangement, je me suis immédiatement bien entendue avec lui. Il passe souvent des soirées avec nous depuis que j’ai intégré l’organisation. On est en quelque sorte devenus des amis plutôt que de simples collègues. C’est plaisant. Et je suis contente de le croiser aujourd’hui.

— Alola Axel ! J’ai bien peur qu’ils soient repoussés à une date ultérieure et totalement inconnue. Le lieutenant Fâro veut me voir. Tu sais ce qu’il peut avoir pour moi ?

— Oh ! C’est trop dommage ! Ça te faisait tellement envie ce programme. Non, aucune idée. Par contre, quand je suis passé devant son bureau tout à l’heure, il faisait les cent pas dans la pièce. Je ne sais pas si cela à un lien, mais je suppose qu’il t’attend avec impatience du coup.

— J’en ai bien peur… Je vais donc y aller. À tout à l’heure !

Sans même attendre une réponse, je me suis dirigée vers le fond du bâtiment afin d’accéder aux escaliers et ascenseurs qui mènent dans les étages, là où se trouve le bureau du lieutenant. S’il fait réellement les cent pas, c’est qu’il se passe quelque chose de grave. Je ne le connais pas vraiment, mais du peu que j’ai eu l’occasion de voir, il ne m’a pas semblé être un individu particulièrement sujet au stress.


Aide à la modération:
 


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12785

Jeu 26 Sep - 22:19
Random 1 : Carvanha, Random 2 : Caninos
(...)
Random donne 1, c'est Carvanha qui attaque en premier !




[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie B7DIAeR
Carvanha utilise Surf.
{ - 71 PV } C'est super efficace ! (Random 4, critique !)
PV de Caninos : 0/75
Il est K.O ! Carvanha monte au niveau 19 !




Que voulez-vous faire, sbire Irina ?

RÉCAPITULATIF :
Mission en cours : www

PV de Caninos 1 : K.O

Irina
PV de Carvanha : 60/65


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Lun 14 Oct - 23:40

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Il ne me faut que quelques instants pour traverser le hall du bâtiment et atteindre la zone qui accueille l’ascenseur et les escaliers qui mènent aux étages. Je ne sais pas ce que je souhaite prendre. Est-ce que je suis réellement pressée ou non ? Dans le premier cas, il est préférable que j’opte pour les escaliers qui me permettent d’atteindre plus rapidement le niveau où se trouve le bureau du lieutenant. Dans le second cas, je peux choisir la boîte métallique. Personnellement, je ne suis pas dans une situation d’urgence. Ce n’est pas moi qui désire voir le patron des lieux. C’est lui qui demande à me rencontrer. De ce fait, je n’en ai pas grand-chose à faire de perdre quelques minutes supplémentaires. Après un léger haussement d’épaules montrant mon indifférence et un dernier moment d’hésitation, je me décide à appuyer sur le bouton d’appel. Je préfère choisir l’ascenseur. Je me dis que cela peut attendre quelques minutes supplémentaires. Et puis, je n’ai pas la moindre envie de gâcher mon souffle pour des conneries. Je ne vois pas l’intérêt de gâcher inutilement ma coiffure. Je n’ai pas la moindre raison pouvant me pousser vers une telle décision. Je serais la demandeuse de cet entretien, je me dis que je serais plus encouragée à monter les marches quatre à quatre. Mais non. Ce n’est pas le cas. Lorsque les portes s’ouvrent, je ne me presse pas davantage pour entrer dans l’ascenseur et enfoncer le bouton de l’étage désiré. Avec un chuintement métallique, les portes se referment sur moi quelques instants avant que mon ascension ne débute. Seulement quelques secondes plus tard, une petite sonnerie annonce mon arrivée au troisième étage du bâtiment.

À un rythme modéré, je quitte l’ascenseur et je commence à traverser les couloirs pour rejoindre le bureau. Je ne suis pas venue très souvent par ici, mais étonnamment j’ai bien retenu le chemin pour rejoindre la pièce où je suis attendue par mon lieutenant. Je m’interroge un peu sur ce qu’il peut avoir à me demander. S’il fait réellement les cent pas, je suppose que ce ne doit pas être une demande particulièrement plaisante. Au regard de ce qu’Axel m’a dit un peu plus tôt, je crains un peu le pire. Dans mon esprit, deux scénarios sont probables. Soit, le lieutenant est en train de faire face à un problème particulièrement complexe pour lequel il rencontre de grandes difficultés pour trouver une solution. Soit, il veut me demander une chose, et du peu de choses qu’il connaît de moi, il est déjà persuadé que je ne vais pas apprécier. Dans ce cas-là, il cherche le bon moyen pour m’annoncer son plan. Dans tous les cas, je sens que cela ne va pas beaucoup me plaire. Le pire pour moi, ce serait une combinaison des deux. Je sors d’une mission particulièrement complexe, je n’ai pas du tout envie de devoir à nouveau me lancer dans une galère sans nom. Je rêve d’un truc facile. Une simple mission de reconnaissance ou de surveillance. Quelque chose de basique. Une tâche simple qui ne m’obligerait pas à combattre. Je n’en sais rien moi. Je ne suis pas une spécialiste des actions possibles. Je veux seulement pouvoir aider la cause sans pour autant devoir mettre ma vie en jeu. Je suis certaine que je peux faire de la prévention ou une connerie dans ce genre-là.

Mais non. Je me retrouve avec tous les trucs déplaisants et compliqués que la hiérarchie ne re-filerait normalement pas à un sbire du même grade que moi. Je trouve ça un peu bizarre cette histoire tout de même. On m’avait parlé de toutes sortes de possibilités d’actions, mais pour le moment je n’en vois pas la couleur. C’est un peu frustrant. Je n’ai pas signé pour ça. J’aurais pu avoir la même chose en tant que mercenaire. Et certainement mieux payé que ça. Je trouve que ça craint. Mais peut-être que je m’emballe un peu. Après tout, je ne sais même pas encore pourquoi je suis convoquée ici. J’approche du bureau. Je ralentis légèrement ma démarche. Je veux prendre le temps d’observer le comportement du lieutenant avant qu’il ne remarque ma présence. Je veux m’assurer de moi-même que les propos de mon ami et collègue ne sont pas exagérés. J’ai besoin de savoir, au moins un minimum, dans quelle galère je suis sur le point de mettre les pieds. Je m’attends au pire. Je suis bien contente qu’une bonne partie de son bureau soit vitré, cela me permet d’avoir une assez bonne vision de ce qui s’y passe sans pour autant que mon arrivée ne soit remarquée. La première chose que je remarque, c’est qu’Axel n’a pas menti. Le lieutenant est effectivement en train de faire des aller-retour d’un point à l’autre de la pièce. Son visage semble fermé. Il ne semble pas être de très bonne humeur. Ce n’est pas de bon augure, ça. J’espère que je me trompe, mais dans l’immédiat cela ne me donne pas envie d’avancer davantage.


Aide à la modération:
 


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister L

Mister L
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 12785

Mar 15 Oct - 19:38
Votre adversaire envoie son deuxième Caninos au combat !

[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Growlithe
CANINOS niv 15
stats et attaques:
 




[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie B7DIAeR
Carvanha lance surf ! (random donne 97, pas de cc)
(-43 PV), c'est super efficace !
PV de Caninos = 42/85

[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Growlithe
Caninos lance morsure sur Carvanha ! (random donne 71, pas de cc)
(-10 PV), ce n'est pas très efficace...
PV de Carvanha = 50/65




Que voulez-vous faire, sbire Irina ?

RÉCAPITULATIF :
Mission en cours : www

PV de Caninos 1 : K.O
PV de Caninos 2 : 42/85

Irina
PV de Carvanha : 50/65


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Ae5rm0Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Sam 19 Oct - 14:13

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Il fait réellement les cent pas dans son bureau. J’ai véritablement un mauvais pressentiment vis-à-vis de cette histoire-là. Pour autant, je ne peux pas me permettre de rester ici en attendant que cela finisse par lui passer. Il m’a fait appeler. Il m’a plus ou moins convoqué dans son bureau. Si je ne finis pas par passer le seuil de la porte de ce dernier, je me dis que ça risque de se passer assez mal pour moi. Je ne sais pas ce qu’il pourrait faire, mais je ne tiens pas tellement à le savoir. Je n’ai pas spécialement peur de lui, mais hiérarchiquement il est mon supérieur. Donc théoriquement, s’il donne un ordre, je n’ai pas vraiment d’autres choix que d’obéir. Je n’ai pas tellement le choix. Je me dis que ce n’est qu’une situation temporaire et que je ma liberté me reviendra progressivement au fur et à mesure de ma progression au sein de cette organisation. Je me demande s’il ferait réellement quelque chose contre moi si je venais à réellement faire acte d’insubordination. Je n’en sais rien. Je n’en suis pas certaine. Je ne veux pas jouer avec le feu non plus. Je n’ai pas envie d’être recalée dans un placard à devoir me taper toutes les missions les plus ingrates. Quoique… J’ai un peu la sensation que c’est ce que je fais. Bien que je doute qu’ils le voient réellement de cette manière dans les hautes sphères. Après un soupir et une dernière inspiration pour me donner un peu de courage avant d’affronter la tempête, je m’approche de l’ouverture du bureau. Il est temps que je découvre ce qu’il en est de cette histoire. Si c’est réellement urgent, il est sans doute temps que je prenne connaissance des faits. 

— Lieutenant Fâro, vous m’avez fait demander ?

Au son de ma voix, le lieutenant de la branche d’Alola de la team Aqua s’est immobilisé avant de se tourner dans ma direction. À ma plus grande surprise, je crois reconnaître quelque chose de semblable à du soulagement sur son visage. Je suis plutôt honorée de savoir que ma simple présence suffit à susciter un tel sentiment chez lui, mais je ne suis pas certaine que la suite va me plaire. Au regard de ce que j’ai pu observer précédemment de son comportement, s’il réagit ainsi en me voyant, je suppose qu’il se passe quelque chose de relativement grave. Je ne sais pas encore de quoi il s’agit, mais je sens que je ne vais pas tarder à le découvrir. Je crains un peu d’entendre ce qu’il va me dire. J’ai déjà envie de refuser, sans même savoir ce qu’il souhaite me dire ou me proposer. Je veux me sortir de la galère avant même d’y être. Malheureusement, je doute que cela soit possible. 

—  Ah ! Irina ! Merci d’être venue, je t’attendais. Je sais qu’après la mission que tu viens de réaliser tu comptais souffler un peu. Malheureusement, j’ai besoin de toi et de tes compétences. Je n’ai personne d’autre d’assez qualifié et de disponible pour cette tâche. Je ne peux pas me permettre de confier quelque chose d’aussi compliqué au premier venu.

— Effectivement, de quoi est-ce qu’il s’agit ?

Le lieutenant m’indique de m’asseoir pendant qu’il contourne son bureau pour prendre place dans son fauteuil. Sans discuter, je prends place. Je croise rapidement les jambes, puis je m’enfonce dans le fauteuil en me collant au dossier. Je suis confortablement installée, maintenant il peut parler. Je sais très bien qu’il a fait cela uniquement pour gagner quelques minutes le temps de trouver comment exprimer ses attentes vis-à-vis de moi. Personnellement, je n’ai pas d’urgence, alors je le laisse prendre son temps. C’est lui qui a quelque chose à me demander. Moi, je me contente d’être en position de force. Et je trouve que cela fait un bien fou. Je ne vais pas raccourcir ce moment alors que je peux en profiter. C’est toujours une satisfaction pour moi de me trouver dans ce genre de situation où je sais que le pouvoir est entre mes mains. 


Aide à la modération:
 


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister J

Mister J
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13249

Dim 20 Oct - 16:06
[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie B7DIAeR
Carvanha utilise Surf (random 24 : pas de cc)
(- 43 PV)
PV de Caninos = 0/85
Caninos est KO !

Carvanha monte niveau 20 (0/2) !

Félicitations ! Vous avez remporté la mission ! Vous remportez 600 pk$. (versés)


Que voulez-vous faire ?


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie Ae5rm0Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
Formulaires de modérations:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Sam 30 Nov - 19:05

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Alors que j’attends que le lieutenant se mette à me parler des raisons qui l’ont motivé à me faire venir dans son bureau alors que je devais normalement profiter de quelques jours de repos bien mérités, je ne peux m’empêcher de penser au fauteuil sur lequel je viens de prendre place. Il n’est pas ce que l’on pourrait considérer comme incroyable. Je le trouve même relativement basique. C’est le genre de mobilier que l’on peut trouver dans la plupart des bâtiments professionnels. Ce modèle n’est pas forcément le plus répandu, mais ce n’est pas la première fois que mes yeux et mon postérieur se posent sur un modèle similaire à défaut d’être totalement identiques. Il ne bénéficie pas non plus d’une coupe particulière. Tout comme la plupart des éléments de mobilier de ce type-là, le fauteuil dispose de quatre pieds, ce qui lui assure un bon équilibre et un bon contact avec le sol. Je le considère comme un fauteuil, mais je commence à me poser des questions. Instinctivement, c’est le mot qui m’est venu à l’esprit, notamment en raison des accoudoirs dont ce siège est pourvu.

Mais maintenant que je prends quelques instants pour réfléchir en attendant qu’il se passe quelque chose de plus palpitant dans cette pièce, je commence à m’interroger. Je crois bien que c’est la première fois que ce genre d’interrogation me vient à l’esprit, mais je me pose sérieusement la question de connaître la différence entre une chaise et un fauteuil. Je suis certaine qu’il doit y avoir quelque chose, même un détail insignifiant, permettant de faire la différence entre ces deux modèles de sièges. Mais là, je ne pense pas que ce soit réellement le moment de m’attarder sur ce genre de pensées. Pour en finir, il ne dispose pas davantage d’une assise prodigieuse. Mais je dois dire qu’elle n’est pas si mauvaise que l’on pourrait le croire en posant nos yeux sur le siège pour la toute première fois. Je crois que je préfère ceci qu’une banale chaise en plastique qui manque cruellement de solidité. Là, au moins, on n’a pas peur de passer à travers ou de la rayer avec un bouton ou une fermeture quelconque. Ce n’est pas mon bureau et mon mobilier, puisque je n’en ai pas à ma disposition, mais justement. Je trouve que la situation devient encore plus compliquée lorsque l’on endommage involontairement les biens des autres. Je n’ai pas tellement envie de me mettre mon supérieur sur le dos alors que je viens seulement d’intégrer l’organisation.

J’espère toutefois qu’il ne va pas mettre cinquante ans avant de se mettre à me parler. Je n’ai pas vraiment envie d’être encore à l’intérieur du bâtiment lorsque ma montre affichera minuit. Je n’ai pas tellement envie de devoir faire le trajet retour jusqu’à mon point de départ en étant totalement plongée dans le noir. Ce n’est pas que j’ai peur de l’obscurité ou une connerie dans ce genre-là, c’est seulement que ce n’est jamais bien agréable de rentrer chez soi aussi tardivement. Monter sur un bateau alors que tout est noir autour de soit, c’est tout de même particulièrement risqué. C’est un problème un peu périlleux tout de même. Je n’ai pas la moindre envie de rater une marche et de finir dans l’océan. Même en étant à Alola, ce n’est pas pour autant que la température de l’eau est particulièrement agréable à tous les moments de l’année. En ce moment, je trouve qu’elle est même franchement froide, d’autant plus la nuit. Alors, y tomber par surprise, je n’en ressens pas la moindre envie. Je sais bien qu’il existe des clubs regroupant des individus à l’esprit quelque peu dérangé qui se font un plaisir de plonger dans les eaux les plus froides de ce monde, mais je suis loin d’avoir envie d’être mise dans le mec sac que ces gens-là.



[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Sam 30 Nov - 22:45

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Je modifie ma position sur le fauteuil. Je commence à trouver le temps particulièrement long. S’il ne passe pas bientôt à table en m’expliquant les raisons de ma venue dans son bureau, je pense que je vais finir par le laisser en plan en l’abandonnant sur place. J’ai d’autres choses à faire. Je n’ai pas la moindre envie de perdre ma journée ici. J’ai bien d’autres plans. Déjà que j’ai fait un exprès pour venir ici lorsque j’ai reçu la sollicitation pour cette entrevue, ce n’est certainement pas pour regarder les minutes s’écouler en restant assise sur ce siège. Si je veux perdre mon temps sans en retirer le moindre avantage, je suis en capacité de le faire en restant à bord du Jackdaw. Je croise mes jambes pour tenter d’éviter de les bouger toutes les cinq secondes en un signe évident de ma grande impatience. Ce n’est pas le truc le plus efficace que j’ai fait de toute mon existence, mais l’espace de quelques instants, cela me donne bonne conscience. 

Je tente de ne pas me révolter. Je cherche à m’occuper afin d’éviter de devenir réellement insistante avec le lieutenant, mais je commence a être sérieusement agacée par toute cette histoire. Je ne sais pas depuis combien de temps j’attends sur ce fauteuil, mais cela fait déjà bien trop à mon goût. Je ne suis pas du genre à patienter tranquillement pendant des heures entières sans avoir le seul motif correct à ce genre d’attentes. Déjà, que je ne suis pas bien patiente de manière générale et que je suis plutôt du genre a foncé dans le tas avant de poser des questions, cela me fatigue tout particulièrement d’avoir annulé soudainement tous mes plans pour si peu. Si c’était vraiment si important, il aurait déjà dû commencer à me parler de son histoire. Mais non. Il ne dit toujours pas un mot. Il ne me regarde même pas. Son regard reste focalisé sur ses mains et son bureau. Je n’en peux plus, moi. Sérieusement, ce n’est pas correct d’agir de cette manière. Moi, je ne le supporte plus. 

— Et sinon, vous comptez m’expliquer la raison de ma venue ? Sinon, je vais prendre congé. Ce n’est pas que votre présence m’insupporte, mais j’ai bien d’autres choses à faire que d’attendre que la nuit tombe sur votre bureau.

— Toutes mes excuses... C’est que ce n’est pas bien facile à dévoiler toute cette histoire. C’est même particulièrement complexe. J’y réfléchis depuis tout à l’heure, mais je ne sais toujours pas où commencer mon histoire.

— Par le début, ce serait peut-être bien non ? Vous ne pensez pas que cela serait un bon point de départ ?

Sur ce coup-là, je pense que cela s’entend très clairement que je suis quelque peu salée et que j’en ai sérieusement marre d’attendre inutilement qu’il se décide à faire bouger les choses. J’en ai marre d’attendre. L’incompétence et les procédures à rallonge, très peu pour moi. Je ne suis pas le genre de personne qui apprécie de me faire balader dans le vide et sans la moindre raison. Je ne sais pas ce qu’il se passe pour que le lieutenant se retrouve dans une telle situation, mais je sens que ce n’est pas forcément une très bonne chose. Une histoire plaisante, on se pose rarement des questions pour trouver le meilleur moyen de la raconter. On commence par un point, et le reste a tendance à suivre relativement naturellement, quitte à faire quelques retours en arrière pour un complément d’information. Mais là, je trouve que ça craint un peu. C’est les histoires déplaisantes que l’on a du mal à commencer, parce que peu importe le point de départ le résultat semble être toujours aussi désagréable. Je comprends un peu les gens qui mettent autant de temps à raconter des souvenirs douloureux, parce que par la suite ils ont tendance à s’incruster dans les esprits. Je me demande si l’histoire du lieutenant le touche tout particulièrement. Dans ce cas-là, je crois que sa réaction serait bien plus compréhensible.



[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Jeu 26 Déc - 22:03

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

À ce rythme-là, je sens que je ne vais pas tarder à perdre patience. Là, il est clairement sur le point d’atteindre mes limites. Il a intérêt à rapidement se bouger pour m’en dire un peu sur cette mission s’il ne souhaite pas que je quitte les locaux en le laissant avec son histoire entre les mains. Pourtant, avec toutes les recherches qu’ils ont effectuées à mon sujet, il doit parfaitement connaître mon caractère. Il est donc forcément informé de mon manque de patience. Je ne comprends pas pourquoi il m’a convoquée maintenant alors qu’il n’est même pas capable de m’adresser plus de trois mots. C’est vraiment frustrant. J’ai beau faire des efforts pour réfléchir à la situation, j’ai bien du mal à entrevoir des pistes concernant ce qui peut à ce point lui poser problème. Ce n’est pourtant sans doute pas la première fois qu’il doit annoncer une nouvelle difficile. Enfin je suppose. Avec sa position, je me dis bien que cela ne doit pas forcément être tous les jours très facile. J’imagine même qu’il doit parfois passer de sales moments. J’ai l’impression que c’est un peu le cas maintenant d’ailleurs. Pour autant, j’ai un peu de mal à comprendre ce qui lui arrive. Cela ne me semble pas très logique. Je ne comprends pas trop ce qui peut lui passer dans la tête. J’ai sans doute raté une étape ou quelque chose dans ce genre-là. Je ne sais pas trop. Pour le moment, je ne comprends rien et cela commence réellement à me taper sur le système. Je veux des réponses, maintenant. J’en ai assez d’être ici à attendre comme une cruche. J’ai bien d’autres choses à faire de ma vie. 

— Bon… Avant d’entrer dans les détails. Tu as déjà rencontré Maxio ? Ou est-ce que tu as déjà entendu parler de lui ? Il me semble que oui, mais j’ai soudainement un petit doute. Et je dois dire que la suite sera plus simple a expliquer si tu as déjà une petite idée de son identité.

Il me demande si je connais Maxio. L’espace d’un instant, je le fixe sans trop comprendre ce qu’il me raconte. Dans mon esprit, je me répète le prénom en espérant que cela finisse par éveiller un souvenir ou quelque chose. N’importe quoi qui pourrait me permettre de savoir de quoi il parle. Ce prénom, il ne me dit pas grand-chose. J’ai beau le faire résonner à l’intérieur de mon crâne, cela ne m’avance pas vraiment sur le sujet de cet échange. Je ne vois pas pourquoi je le connaîtrais ce Maxio. Après tout, cela ne fait pas bien longtemps que j’ai intégré l’organisation. Pour autant, si je l’ai croisé, cela ne peut être qu’ici. J’ai une assez bonne mémoire en ce qui concerne ma clientèle en tant que mercenaire, et je n’avais pas tellement de contacts avec les autres individus exerçant la même activité au quotidien. Et puis, même s’ils ont effectué d’importantes recherches à mon sujet, ce n’est pas possible qu’ils aient pu trouver des informations à ce sujet là. Cela signifie donc forcément que je dois focaliser mon attention sur les dernières semaines qui se sont écoulées. Si j’ai rencontré cet homme, c’est forcément durant ce laps de temps. Alors que je m’apprête à abandonner et à annoncer au lieutenant que ce nom ne signifie absolument rien pour moi, une image apparaît dans mon esprit. Un jeune homme, pas bien grand. Le genre que j’ai catalogué directement comme un individu à fuir comme la peste. Je me suis bien gardée de converser avec lui. Dès ses premiers pas dans les locaux, je ne l’ai pas trouvé bien net. Il est arrivé peu de temps avant moi, il me semble. La première chose que j’ai remarquée chez lui, c’est sa faculté à fourrer son nez dans les affaires des autres. 

— Ce n’est pas celui qui mettait son nez n’importe où et cherchait toujours à se mettre au milieu des affaires des autres ? Pas très discret le gaillard.

— C’est bien cela, c’est exactement lui. Un peu trop curieux, toujours à se mêler de tout alors qu’il n’était qu’au plus bas de l’échelle.


Utilisation de 3 superbonbons + 5 cookies sur Carvanha qui passe du lvl 22 (0/2) au lvl 30 (0/3)


[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Lun 27 Jan - 18:20

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

Le lieutenant ne met pas bien longtemps à confirmer mes soupçons. Je songe bien à la bonne personne. J’ai donc bel et bien déjà rencontré ce fameux Maxio. Je ne peux pas vraiment dire que je le connais véritablement puisque je n’ai jamais échangé le moindre mot avec lui. Pour autant, je vois très bien de qui il s’agit. Ça, je ne peux pas le nier. Mais du coup, je me demande le lien entre une mission que l’on voudrait me confier et ce type à la réputation plutôt mauvaise. Pour le moment, je ne vois pas le moindre rapport avec ma petite personne. J’espère qu’ils ne veulent pas me confier une mission au cours de laquelle je serais forcée de m’associer à ce type. Parce que là, clairement, c’est hors de question. Il est tout simplement inenvisageable que je collabore avec un sale type dans son genre pour la réalisation d’une mission. Je tente d’y réfléchir rapidement, mais je crois bien que je préfère encore mettre un terme à ma collaboration avec la team Aqua plutôt que d’envisager de faire équipe avec un type aussi abject que ce type-là. Je ne comprends même pas ce qu’il fait ici. Dès la première fois où j’ai eu l’occasion de le croiser sur mon chemin, il ne m’a pas inspiré la moindre confiance. Au premier regard que j’ai posé sur lui, je n’ai vu qu’une simple petite frappe de bas étage ne méritant pas la moindre attention. Je me demande sérieusement ce qui a bien pu le pousser à vouloir intégrer cette organisation. 

Sincèrement, je pense qu’il n’a pas sa place ici. Je n’ai pas l’impression qu’il se sente très concerné par la protection des créatures aquatiques ou de leur environnement. J’ai plutôt eu l’impression qu’il se cherchait une sorte de couverture pour réaliser des actions illégales. Mais ça, ce n’est vraiment pas bon pour nous. C’est justement le genre de type dont les actions risquent de nuire à l’ensemble de l’organisation. Je pense que ce serait bien qu’ils décident de faire quelque chose à ce sujet avant que le problème ne se présente. En vrai, je ne comprends même pas pourquoi ils acceptent des gens dans son genre. Quand je vois toutes les recherches qu’ils ont effectuées à mon sujet afin de tenter de me convaincre de laisser tomber mes activités de mercenaire pour rejoindre leur organisation, je trouve ça étonnant que les mêmes moyens ne soient pas employés pour toutes les recrues. Je comprends bien qu’ils puissent avoir besoin d’un  certain type d’individus pour l’exécution de tâches plus salissantes que d’autres, mais tout de même. Ça doit sans doute être plus simple de sous-traiter à une petite frappe plutôt que de l’engager. Pour l’image, c’est tout de même mieux de balancer un communiqué affirmant qu’aucun lien n’existe entre l’organisation et le criminel plutôt que de devoir le virer en catimini et en espérant que personne ne tombera là-dessus.

Enfin bref. Légèrement sur la défensive, je réponds au lieutenant. Il m’a confirmé que j’ai bien la bonne identité à l’esprit, mais il n’a pas ajouté grand-chose. Il ne m’a pas fourni la moindre information en dehors du fait qu’il ne semble pas avoir beaucoup plus de considération envers ce fameux Maxio que je ne pourrais en avoir. Du coup, je ne sais pas trop pourquoi il souhaite me parler de ce type-là. Si lui-même, il ne le supporte pas, il ne faut surtout pas qu’il espère que je vais accepter de partir en mission à ses côtés. C’est tout bonnement hors de question que je m’abaisse à ce genre de tâches. J’ai beau être nouvelle dans l’organisation, ce n’est pas pour autant que je vais accepter toutes les missions que l’on me demande d'exécuter. Il ne faut pas rêver. Si je suis ici, c’est uniquement par choix, parce que ce qu’ils m’ont annoncé correspond à ce que j’espérais un jour trouver. Je ne sais pas trop s’ils m’ont vendu du vent ou s’ils ont réellement les mêmes idées que moi. Mais dans tous les cas, je peux très bien arrêter du jour au lendemain et décider de reprendre mes activités. J’ai d’ailleurs conservé un pied dans le milieu, juste au cas où les choses ne se dérouleraient finalement pas selon mes souhaits. Je me suis choisi une nouvelle existence, mais ce n’est pas pour autant que je leur fais une confiance aveugle.



[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Irina Sokolov

Irina Sokolov
Sbire Aqua

C-GEAR
Inscrit le : 10/01/2016
Messages : 1290

Région : Alola
Ven 31 Jan - 19:57

Tout n'est pas cirrhose dans la vie
Mission Sbire #2 - Le silence ultime de la Taupe.

— Et donc, c’est quoi le souci avec ce Maxio ? Il s’est passé quelque chose de particulier ? Parce que je ne pense pas que je suis ici, en train de sérieusement perdre mon temps depuis des plombes, pour que l’on me parle d’un mec un peu chiant sur les bords...

— Eh bien... comment dire... c’est que... eh bien... il... euh... comment dire...

— Je vous coupe. Là, ça commence à bien faire. Vous crachez le morceau ou bien vous faites appel à quelqu’un d’autre. J’en ai ma claque de perdre mon temps parce que vous n’êtes pas capable de faire votre boulot. J’ai passé l’âge de perdre mon temps de cette manière. Si vous n’êtes pas en mesure de réaliser les tâches qui vous incombent, ce serait peut-être plus sage de trouver un remplaçant. Mais clairement, vous n’aidez pas la cause là.

Sur ce coup-là, j’ai peut-être été un peu trop brusque dans mes propos. Il ne faut pas que j’oublie qu’ici je suis au bas de l’échelle. Quoique... dans le fond, je m’en moque un peu de blesser le lieutenant. S’il n’est pas content de ma réaction, j’ai envie de dire que ce n’est pas vraiment mon problème. Mais sérieusement, je n’en peux plus. Depuis tout à l’heure, j’ai sérieusement l’impression de perdre mon temps. Je ne sais pas exactement combien de temps j’ai passé en étant assise dans son bureau depuis que je suis arrivée, mais c’est déjà bien trop à mon goût. Il a demandé à ce que l’on me fasse appeler en urgence. Moi, je fais l’effort de me pointer alors que j’avais d’autres activités bien plus intéressantes et stimulantes que cela de prévues. Et tout ça pour quoi ? Eh bien je n’en sais rien. Cela fait certainement plus d’une demi-heure que je suis arrivée et je n’en sais pas plus sur la raison de ma présence. C’est vraiment frustrant cette histoire-là. J’ai peut-être abusé un peu, mais c’est bon. J’en ai par-dessus là tête des manières inutiles et de sa façon de tourner autour du pot pour perdre encore un peu plus de temps avant d’annoncer quelque chose qui n’est sans doute pas bien reluisant. Je finis par me lever pour me diriger vers la fenêtre. J’ai besoin de me calmer. Je sais très bien que cela ne va pas m’être d’une grande aide et que ce serait bien plus efficace de respirer une bonne goulée d’air. Toutefois, si je commence a sortir maintenant, il est certain que je ne vais pas remonter. Je me connais. Je suis loin d’être suffisamment patiente pour ce genre de conneries. S’il ne se met pas rapidement à parler pour m’expliquer ce qu’il attend de moi, je me casse. Je ne compte pas passer ma soirée ici.

— Désolé... Il est vrai que je ne sais pas trop comment faire cette demande. Nous avons un réel problème avec Maxio. Il s’est occupé de choses dont il n’aurait jamais dû approcher. Il a fouillé dans des affaires sensibles qui ne le concernent en rien. Et l’on vient de découvrir qu’il s’agit d’une taupe envoyée par les flics. Il est chargé de fabriquer de fausses preuves pour couler notre organisation. Nous ne pouvons pas nous le permettre. Il faut savoir s’il a déjà agi et le faire taire pour de bon. Et pour ça, nous avons besoin de toi. Tu es la seule disponible qui possède une expérience suffisante pour ce genre de missions.

— Et donc... vous attendez de moi que je le fasse taire ? Mais de quelle manière ? Je suis censée me débarrasser de lui ? Mais comment ?

— La manière est libre. Ça, on s’en moque royalement. Que ce soit du poison, une balle bien placée ou une prise de kung-fu particulièrement violente ou une tout autre manière de votre choix, cela nous importe peu. La seule chose que l’on veut, c’est que cette histoire ne puisse pas être reliée à l’organisation. Il est hors de question que l’on se retrouve à la une des médias pour quelque chose d’aussi néfaste. Bref. Tu vois ce que je veux dire ?

— Très bien... Ce sera tout ?

J’écourte un peu la conversation, mais j’ai besoin de prendre l’air, vraiment. On vient de parler de tuer un mec. D’une manière ou d’une autre, ils veulent que je bute ce mec. Je sais que je ne l’apprécie pas beaucoup, mais tout de même. Ce n’est pas pour autant que j’avais vraiment envie de le voir mort. Là, c’est tout de même un peu extrême. Je ne suis pas une tueuse. Je ne suis pas du genre a coller une balle dans la tête d’un individu tout en poursuivant tranquillement ma vie par la suite. Je me trouvais un peu cash tout à l’heure, mais là je ne sais pas trop quoi penser de sa manière de faire désormais. Je comprends mieux pourquoi il repoussait autant son annonce.



[mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie DK8c7Zx [mission] Tout n'est pas cirrhose dans la vie 0ZlvUun
Autres comptes:
 
Stamps:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Célestia-