-34%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Gear VR – Casque de Réalité Virtuelle ...
17.24 € 26.00 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» And he'll race for miles through the night

Maddison Kadd

Maddison Kadd
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 08/04/2019
Messages : 59

Région : Unys
Dim 19 Jan - 1:54
Plus vite et plus loin. Voilà un plan qui lui plaît et qui sonne la promesse d’une prochaine fois. Sans trop savoir pourquoi, cela enthousiasme Maddison. Peut-être que cette prochaine fois-là, elle aura sa propre moto et le permis qui va avec. Peut-être que cette prochaine fois-là, elle pourra ouvertement le challenger sur ses limites. Mais d’un côté, on ne sait jamais ce qui nous attend dans l’avenir ; et Mad Kadd n’est pas du genre à faire des plans sur la comète. Savoir de quoi est fait le jour présent est déjà suffisant.

Erik est donc « coincé » ici pendant deux jours. Maddison hoche doucement la tête. Est-ce qu’il s’attend à ce qu’elle fasse guide touristique pendant son séjour ou a-t-il prévu quelque chose de particulier ? Car sinon, leurs activités se trouveront et se feront à l’improviste. Un resto par ci, une balade par-là, un entraînement ou un combat pokémon dans le tas… Maillard est une petite commune mais il y a de quoi y faire ; et rien ne les contraint à rester dans le coin. Après tout, ils ont une moto fonctionnelle et ne sont pas très loin de Volucité, la grande ville la plus proche.

« Sinon il faut bien que je te paie. Tu préfères un paiement en nature ou en liquide ? »

Un sourire presque lascif apparaît sur les lèvres de la jeune femme. Loin de la décontenancer, elle n’hésite au contraire pas à rentrer dans son jeu :

« Généralement, il faut que la partie payée en liquide soit suffisante pour que le paiement en nature s’effectue. »

Une phrase qui peut s’habiller de nombreux sens, mais qu’elle ne prend pas la peine – ou plutôt dont elle prend grand soin de ne pas expliciter. À la place, elle fait le tour de son garage pour s’assurer que toutes les portes annexes sont fermées et termine en verrouillant la grande porte latérale donnant sur le parking.

« Maillard ne craint pas, tu pourras laisser ta bécane en bas de chez moi. »

Tout en prononçant ces quelques mots, elle désigne la moto d’un mouvement de menton. Ils viennent tout juste de revenir de balade mais les voilà déjà repartis ! Enfin, celle-ci risque de se faire en un éclair : Maillard est à tout casser à dix minutes à pieds d’ici, alors en moto… Grimpant sur le destrier mécanique, elle laisse Falco, resté discret jusque-là, monter sur son épaule et s’accrocher à son cou. Elle a suffisamment confiance en son équilibre et en son endurance pour savoir qu’il va tenir le coup, même si Erik pousse un peu sur l’accélérateur.

Lorsqu’ils arrivent à Maillard, Maddison guide son conducteur vers un petit immeuble de trois étages, situé au cœur de la petite ville. Entouré d’un parking fermé, il bénéficie également d’un petit parc verduré et d’une aire de jeux. Un endroit qui semble agréable à vivre.

L’appartement de la jeune femme se situe au dernier étage. L’immeuble ne possédant pas d’ascenseur, les quelques escaliers à gravir lui font office de sport quotidien. La porte d’entrée donne directement sur la principale pièce à vivre, le salon, rendu lumineux par une grande baie vitrée menant à un petit balcon. La porte entrouverte sur la gauche donne une vie sur le lit – laissant deviner qu’il s’agit de la chambre –, tandis que le plan de travail à droite délimite la cuisine. Quant à la salle de bain ? Elle se situe juste à côté de la chambre de Maddison. C’est toujours bon à savoir.

« Bon c’est pas grand mais c’est chez moi. On devrait quand même pas trop se marcher dessus, fait-elle en balançant son sac en cuir sur le canapé, une mauvaise habitude qui ne la quitte pas. Installe-toi ! Tu veux peut-être manger un truc avant d’attaquer les hostilités ? Ou le faire en même temps ? »

Mad Kadd adresse un sourire carnassier à son invité.
Revenir en haut Aller en bas

Erik Hésotte

Erik Hésotte
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 26/10/2018
Messages : 230

Région : Hoenn
Jeu 30 Jan - 23:25
La réponse de la punk fit naitre un sourire suffisant sur les lèvres du motard. Elle avait du répondant, et de la malice. Elle avait sans nul doute calculé les multiples sens que pouvait revêtir sa phrase pourtant si simple. La soirée n’avait pas encore débutée qu’elle s’annonçait déjà bien.

Lorsque la mécanicienne eut finit de fermer son lieu de travail et rejoignit Erik pour repartir pour une autre ballade, mais plus courte cette fois.
Le blond se laisse guider par la jeune femme qui lui indique la route jusqu’à son domicile. L’endroit semble effectivement paisible, le quartier est plutôt résidentiel. Le parc ainsi que l’air de jeux installés démontrent sans aucun doute qu’il y a des familles qui vivent dans le coin. Cela ne devrait en effet pas poser de problème de laisser la moto dormir dehors ce soir.

C’est curieux que le sportif suit Maddison chez elle. Il se demande intérieurement à quoi cela peut bien ressembler. Il s’agit d’un deux pièces de taille correct. D’un côté la cuisine ouverte sur l’espace séjour et de l’autre l’espace nuit. Il n’y a pas énormément de mobilier et ce n’est peut-être pas plus mal puisque cela laisse plus de place pour circuler sans paraître vide pour autant. En réalité l’appartement d’Erik n’est pas plus meublé que celui-ci alors qu’il est même un peu plus grand.
    - Bon c’est pas grand mais c’est chez moi. On devrait quand même pas trop se marcher dessus. Installe-toi ! Tu veux peut-être manger un truc avant d’attaquer les hostilités ? Ou le faire en même temps ?
Le blond posa sa veste sur un recoin du comptoir avant de sortir l’objet du délit de son sac à dos. La bouteille remplie d’un liquide ambré d’une marque très connue. Il n’allait tout de même pas refuser une telle invitation. S’il pouvait se montrer charmant par moment il n’était pas un prince pour autant. D’un geste sûr il dévissa le bouchon qui se déverrouilla dans un clac satisfaisant. Erik apporta alors le précieux liquide à sa bouche à même le goulot. Un goût boisé avec un subtil parfum de vanille envahit son palais avant de venir rincer le fond de sa gorge. Il n’avait cependant pas avalé cul-sec.

Il n’avait pas oublié leur petit pari
    - Ne crois pas que je vais te laisser fuir cette fois. Alors … Ma première cuite j’avais treize ans.
Il s’avança ensuite en direction du canapé où il s’assit d’un air triomphant, jambes un peu écartées et coudes relevés. Une position un peu beauf mais qui se voulait surtout être provocatrice.
    - A toi maintenant si tu l’oses.
Il était d’humeur plutôt taquine et avait décidé de jouer les gentils provocateurs jusqu’au bout.

La jeune femme l’avait prévenu, elle n’était pas du genre à se défiler.

Plus la soirée avançait et plus les deux compères se dévoilaient par l’intermédiaire d’informations lâchées entre deux gorgées. Chacune des réponses était évidemment accompagnée d’une anecdote la concernant.

Ainsi Erik avait-il dû expliquer que chez lui faire ça c’était une sorte d’initiation à l’âge adulte. Que c’était surtout un gros délire de pré-adolescents prêts à conquérir le monde.

Il avait par la suite ainsi révélé que son premier pokémon était un Salamèche devenu Dracaufeu. Qu’il avait vécu plus la moitié de sa vie à Kantô. Qu’il n’aimait pas l’hiver et enfin que sa couleur préférée c’était le noir bien évidemment.



And he'll race for miles through the night - Page 2 Signat11

Stamps:
 
Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas

Maddison Kadd

Maddison Kadd
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 08/04/2019
Messages : 59

Région : Unys
Dim 9 Fév - 21:07
« Oh oh, d’accord. T’es comme ça, donc ? »

Erik a ouvert les hostilités et, contrairement à ce que le ton surpris de Mad pourrait laisser penser, le large sourire qui étire ses lèvres prouve qu’elle est prête à le suivre. Elle qui s’apprêtait à aller chercher des verres vient se laisser tomber à côté de son invité pour lui arracher la bouteille des mains et l’imiter. Elle la lui remet une fois sa première gorgée avalée.

« Fuir ? Parce que tu crois que j’ai l’intention de fuir ? »

La phrase est suivie d’un rire franc. La seule raison pour laquelle elle a dû refuser son invitation la fois dernière est qu’elle devait prendre l’avion. Et prendre l’avion avec la gueule de bois aurait été aussi désagréable pour elle que pour son voisin de siège.

La soirée – qui débute en réalité en fin de journée – démarre sous les chapeaux de roue. À mesure que l’alcool coule dans leur gosier, les langues se délient, les informations fusent. Ce ne sont que quelques petites anecdotes lancées par-ci par-là, mais des anecdotes qui dessinent petit à petit le portrait de l’un et de l’autre. Lorsqu’Erik annonce qu’il a pris sa première cuite à treize ans, Mad lui avoue qu’elle a été plus précoce que lui dans ce domaine. Douze ans. Un an d’avance. Ce n’est pas grand-chose mais elle est fière de le doubler sur ce sujet, comme s’il s’agissait d’un concours. Lorsqu’il lui parle de la cuite comme rite d’initiation à l’âge adulte, elle lui répond que c’était, pour sa part, pour oublier. Elle ne prend conscience de ses mots qu’en percevant le regard du jeune homme sur elle. Elle s’efforce de rebondir rapidement sur un autre sujet, en lui demandant quel était son premier pokémon. Il accepte de la suivre sur ce coup-ci.

« Le noir ? Pfeuh, mais c’est même pas une couleur… »

Recrachant une bouffée de tabac, Maddison se laisse le temps de la réflexion pour lui répondre.

« Moi c’est le bleu. C’est une belle couleur. Elle est apaisante. Elle fait penser au ciel. Pas à l’eau. L’eau, c’est qu’un reflet. Une pâle imitation du ciel. »

L’alcool la rend plus bavarde qu’habituellement mais elle semble encore en pleine possession de sa lucidité. Elle penche la tête sur le côté pour regarder Erik.

« Quelles conneries t’as fait ? »

Elle marque une pause pour lui laisser le temps d’assimiler la question avant de reprendre :

« Quand on s’est rencontrés, tu parlais de défendre ta petite sœur de conneries que t’avais faites. Quelles conneries ? »
Revenir en haut Aller en bas

Erik Hésotte

Erik Hésotte
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 26/10/2018
Messages : 230

Région : Hoenn
Jeu 20 Fév - 23:14
Erik était un peu éméché, mais ce n’était rien en comparaison de l’état dans lequel il était capable de se trouver en soirée. A ce stade on pourrait dire qu’il était simplement joyeux, loin d’être rond comme une queue de pelle. Mais le soleil n’était pas encore couché…
Maddison avait suivi le grand blond dans son délire, à la grande satisfaction de ce dernier. Ainsi étaient-ils devenus des adultes presque au même âge – même si les raisons semblaient profondément différentes. Erik ne s’aventura pas à questionner la jeune femme sur ce sujet, il désirait passer une bonne soirée et n’aurait en aucun cas voulu casser cette ambiance décontractée.

Les anecdotes s’enchainaient à mesure que s’installait l’ivresse et le tabac.
    - Le bleu ? Vraiment ? Je ne l’aurais jamais deviné… la taquina-t-il en reprenant une gorgée du liquide ambré.
Des paroles pour le moins philosophiques accompagne l’argument de la mécanicienne. Erik les écoute sans les comprendre. Son cerveau est en quelque sorte sur pause, il ne souhaite pas réfléchir. Seulement vivre, vivre l’instant présent.

Ces souvenirs qu’il évoque avec désinvolture le ramènent à ses jeunes années. Il y repense avec une pointe de nostalgie même si cette époque a été synonyme de galère, de souffrance et de trahison. La seule chose qu’il pouvait en retirer aujourd’hui de positif ce serait sans doute son amitié avec Hyde. Et encore, la définition de positif reste ici discutable.

Un peu perdu dans ses pensées, il manque cependant d’avaler de travers lorsque la jeune punk lui parle de Léna. C’est bête à dire mais la jeune femme lui fait un peu penser à un Chacripan avec sa tête penchée sur le côté et son air emplit de malice.
    - Petite curieuse. On t’a jamais dit que c’est un très vilain défaut.

    Le ton de voix est mielleux et le regarde quelque peu lubrique.

    - Ca tombe bien je n’aime pas les saintes nitouches. Annonça-t-il nonchalamment avant de reprendre une longue gorgée.

    La dernière que la première bouteille eût à offrir. Il était évident pour le sportif qu’ils n’allaient sans doute pas s’arrêter en si bon chemin.
    Il se redressa légèrement avant de reprendre la parole.

    - Disons qu’à une époque j’ai gagné ma vie avec des moyens pas très légaux. Vols, recels, trafics… Le soucis c’est que dans ce genre de métier on s’fait que rarement des amis et ça a pas loupé.
Un large sourire mesquin se dessina sur ses lèvres. Il se pencha en avant pour attraper le paquet de clope et se servir, comme à la maison.
    - ’Fin, maintenant y’a d’ja plus d’la moitié de coffré. Rajouta-t-il en allumant la cigarette.
Compte tenu du calibre de certains anciens camarades, y’avait de quoi être fier de la performance. Mais Erik n’était pas une boucave et avait laissé ce travail à ses nouveaux collègues de Kantô. Pour autant ces nouvelles-là lui apportaient toujours une certaine forme de satisfaction.
    - J’suis sûr que t’as aussi fait pas mal de bétises. Il prit le temps de réfléchir un instant. Alors dis-moi, c’est quoi la meilleure chose que t’ai fait dans ta vie ?.



And he'll race for miles through the night - Page 2 Signat11

Stamps:
 
Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Maillard-