Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» With you, everything will be okay

Azamir Mergar

Azamir Mergar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 12375

Région : Kanto | Hoenn
Lun 3 Juin - 15:48
Discuter des capacités de Mewtwo ici n’est pas une bonne idée, pas alors que nous avons des passants autour de nous. Attirer l’attention maintenant ne serait pas une bonne chose, voilà pourquoi je prends un temps avant de répondre, rassemblant mes idées et chassant mes doutes. J’ignore s’il s’agirait d’une véritable possibilité, mais Gaeriel va dans mon sens, optant pour reporter cette conversation à plus tard. Elle semble aussi surprise d’avoir émis cette proposition de vive voix. Ça fait plaisir de voir qu’elle se soucie de moi et qu’elle veut que cette histoire soit définitivement derrière moi. C’est tout ce qui importe, ça m’aidera à me concentrer sur cette pensée et à accorder de moins en moins de crédit à ces images qui me reviennent de temps à autre. Je n’ai plus de doute, j’ai une confiance sans limites en ma petite amie. Il faut juste... juste que je parvienne à me défaire une fois pour toutes de l’emprise du sbire et de son Alakazam sur moi. Puis, de pouvoir en discuter plus tard me laisse penser qu’il y a la porte ouverte à rester à ses côtés ce soir. Une porte que je prends plusieurs minutes avant d’emprunter, laissant le sujet changer. Je ne suis pas au bout de mes surprises, sauf que je tente au mieux de me montrer ouvert à cette idée qu’elle parte bientôt à Alola. Je ne peux pas toujours être à ses côtés pour m’assurer que rien ne lui arrive, pour la protéger de tout... Ses Pokémon le feront sûrement mieux que moi. Ils en ont les pouvoirs, à mon contraire.

Ce sentiment d’impuissance te pèse. Tu as toujours été des plus protecteurs envers tes proches et cela ne changera pas. Accepte simplement que tu ne peux pas tout faire seul, sans aide. Ne porte pas tout sur tes épaules.

Évoquer la possibilité de nous voir plus souvent en attendant le voyage dans cette autre région me soulage. Je suis encore plus apaisé et heureux quand Gaeriel approuve l’idée que je puisse rester ce soir, après mes explications et mes appréhensions quant à ma condition physique face aux activités du jour. Hn, je n’en doute pas, répondis-je suite à cette précision quant à son studio plutôt petit, mais qu’elle croit que ça ira. L’intonation douce, la voix presque en murmure. Cela témoigne de cette joie que tu ressens, des bons sentiments que tu éprouves pour la ranger. À ton sens, il vaut mieux que vous soyez ensemble dans un espace plus restreint, bien que ça ne soit pas l’idéal, plutôt que chacun de votre côté à vous voir à peine avant qu’elle parte pour plusieurs mois... J’enchaîne ensuite sur la réponse quant à cette invitation pour aller à Alola avec elle. Des vacances, il s’agit toujours d’un concept qui m’est assez inconnu. Néanmoins, je prends confiance d’être en mesure d’en profiter et de les savourer comme il se doit. Des moments juste à nous... Je ne suis pas très doué pour exprimer correctement comment tout cela me fait me sentir. Je ne suis même pas sûr de tout comprendre moi-même. En tout cas, je sais que je l’approuve, c’est évident que nous serons bien. Nous pourrons nous changer les idées et continuer de bâtir notre avenir ensemble. C’est surréaliste. Je me refusais à prendre ce risque, je me refusais à aimer de nouveau. Je serais passé à côté de tout cela si j’avais poursuivi sur cette voie.

Ça aurait été une erreur de plus dans ton parcours, peut-être l’erreur de trop...

L’arrivée de Spectra nous ramène dans le moment présent. Il est vrai que nous nous trouvons dans un parc, que nous devons profiter des installations qui nous sont offertes en ce jour. Les figurines que l’Ectoplasma nous ramène nous évite de trop nous concentrer sur ce qui se trouve autour, de pouvoir nous occuper un de l’autre. Je l’apprécie et je hoche doucement la tête quand sa dresseuse la remercie, en faisant de même de cette façon. Il est possible que mes dragons en trouvent et nous les apportent, aussi. Ils survolent la zone, bien que leur tâche première est d’assurer notre sécurité. Je n’y songe pas plus longuement, il est temps de nous consacrer aux activités offertes. J’aurais préféré lui laisser le premier choix, sauf que je ne me borne pas dans cette idée. Un des stands attire mon attention. Je n’aurais pas cru qu’il m’intéresserait réellement. Au moins, la proposition plaît à Gaeriel qui l’accepte, me faisait sourire. Nous nous renseignons au responsable du stand qui nous remet rapidement les petites cannes à pêche. J’entreprends, le plus sérieusement du monde, de sortir de l’eau le plus de Couaneton possibles. Un peu trop sérieusement si j’en juge par cette canne qui vient frapper la mienne. Il me faut une petite seconde pour comprendre, pour me rendre compte que ma petite amie s’amuse ainsi. Je n’ai jamais été très spontané comme elle, dans une telle situation. Je... je n’ai pas appris à m’amuser. Mais ce n’est que le temps d’une seconde, puisque son rire et son attitude ne tardent pas à m’attirer un sourire, à faire en sorte que j’essaie aussi de lui corser le travail. Ça passe le temps et nous pouvons repartir avec des figurines quand nous avons terminé.

C’est surprenant de te voir aussi réceptif à un tel amusement. Il n’y avait qu’avec Ferir que cela arrivait puisqu’il sait te mettre en confiance, il sait comment agir avec toi. La ranger ne connaît pas ton passé et toutes les raisons de tes lacunes, mais elle parvient tout de même à faire en sorte que tu ne restes pas stoïque en tout temps.

Ma main accueille la sienne sans que j’y réfléchisse. C’est étonnant, je n’avais pas cette habitude avec Isiel. Mais ça ne me dérange pas, au contraire. Néanmoins, je ne crois pas être plus démonstratif, en public, de mon affection et de mon amour que je l’ai été jusqu’à présent. Ce n’est pas quelque chose qui me rend à l’aise, je préfère l’être dans l’intimité. Bref, la proposition d’activité suivante me fait la regarder. J’y songe quelques secondes, me demandant s’il s’agit d’une bonne idée pour mes côtes. Cela dit, j’ai appris à appuyer les armes autant du côté droit que gauche... donc ça ne devrait pas être un souci. Je peux essayer, dis-je finalement avec un léger sourire. J’arrêterai si mes côtes subissent un contrecoup. Je ne tiens pas à rallonger ma période de convalescence pour un jeu d’adresse. Par contre, tu n’essaies pas ce jeu. Je veux m’assurer qu’elle a conscience qu’avec son épaule, c’est impossible. J’aurais aimé voir son adresse aussi, sauf que ce sera pour une autre fois. Nous nous rendons au stand de l’activité, les règles me sont expliquées et je peux prendre l’arme qui est attachée au comptoir avec une chaîne, assurant ainsi que personne ne partira avec pour essayer de blesser des participants à l’événement. Ça laisse un peu moins de manœuvrabilité, mais je parviens à la placer correctement, utilisant mon bras et ma main gauche comme appui principal. J’espère que j’arriverai à t’impressionner, adressai-je à Gaeriel avant de commencer. Ça fait longtemps que je n’ai pas tiré et je me dois d’admettre que ce n’est toujours pas quelque chose que j’apprécie réellement...

Tu te concentres et tu commences à tirer. Les deux ou trois premiers coups te servent à t’ajuster, mais par la suite tu parviens à te positionner adéquatement pour retirer complètement l’étoile de la petite feuille suspendue. Le contrecoup n’était pas difficile à supporter, ça élance un peu. Il suffira de ne pas faire une activité trop exigeante pour la suite et tout ira bien. En attendant, tu es content de vous avoir récolté une figurine de plus!

Recap:
 



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Lun 3 Juin - 15:48
Le membre 'Azamir Mergar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :
With you, everything will be okay - Page 2 UAw5ZCj


With you, everything will be okay - Page 2 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Gaeriel Miya

Gaeriel Miya
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2598

Région : Kantô - Johto - Alola
Mar 4 Juin - 22:38
La pêche aux couanetons... Quelle étonnante activité pour ce début de journée aux côtés d'Azamir, mais cela a quelque chose de touchant, et qui me fait du bien. C'est un jeu synonyme d'insouciance, et c'était exactement ce qu'il nous fallait pour nous détendre... De plus je ne risque pas de blesser mon épaule avec une canne aussi légère, et cela me force à bouger mon bras sans pour autant forcer dessus, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Le moment passe assez vite, j'essaie de dérider Azamir en attaquant sa canne, m'amusant, créant des remous dans l'eau du petit bassin où la pèche se fait, pimentant un peu ce jeu enfantin, qui nous occupe pour les minutes suivantes. Nous en ressortons avec deux figurines de plus, qui rejoignent les autres dans mon sac ; heureusement qu'elles sont toutes petites, sinon je n'aurais pas pu en prendre beaucoup. Et légères aussi, mon épaule n'aurait pas apprécié. Une fois cela fait, nous prenons congés et nous nous éloignons du stand pour voir un peu ce qui est proposé, et accessible malgré nos états. Je repère bien vite le stand de tir à la carabine et me tourne vers Azy pour lui proposer, même si je ne compte pas y participer ; pour avoir déjà tirée avec de vrais armes je n'ai pas envie de jouer avec mon épaule, même si j'imagine que ces fausses armes ne doivent pas être aussi violentes. Je souris lorsqu'il me répond, hochant vivement la tête lorsqu'il parle de sa condition physique, avant de rire à son ordre.

- Oui papa ! Mon rire prend un peu de temps à se calmer alors que je me suis collée à lui avec un grand sourire amusé. T'inquiètes, je ne comptais pas y toucher.

Nous rejoignons enfin le stand et je reste à côté de lui, pendant que le forain explique à Azamir les quelques règles à savoir, qui ne sont pas très compliquées. J'imagine que lui aussi à du manier des armes à feu par le passé, tout cela n'est donc qu'un amusement comparé à une vraie arme.

- Of tu sais, je ne joue pas parce que je ne voudrais pas te dégoûter face à ma grande habileté ~

Une fois ce petit pic lancé, je le regarde faire tranquillement, le félicitant lorsqu'il commence à toucher sa cible à chaque fois, gérant même plutôt bien malgré sa santé. Il finit par réussir, gagnant une nouvelle figurine que je glisse avec les autres, ravie. Nous nous éloignons de nouveau, en amoureux, profitant du parc et regardant un peu les personnes... Jusqu'à ce qu'une personne ne nous aborde, se présentant rapidement à nous : l'organisatrice de l'événement. Je ne m'attendais pas à ça ! Je comprend mieux lorsque la femme commence à parler avec moi, évoquant mon projet d'association de défense des pokemons, me donnant son soutien et, surtout, sa carte de visite ; je venais de trouver une nouvelle alliée pour mon projet. Nous discutons encore quelques minutes avant qu'elle ne nous laisse, repartant faire le tour des stands et des personnes présentes...

Nous décidons de nous éloigner un peu de la foule, déambulant dans les allées du parc jusqu'à trouver un coin à peu près calme, ainsi qu'un banc auprès de l'eau ; je m'y assois, posant la canne à côté de moi avec un soulagement certain, ma jambe me tirant un peu. Je soupire d'aise, profitant un peu de la vue de quelques couaneton barbotant sur l'eau.

RECAP
1- Poussifeu (3)
2- Lockpin (2)
3- Lockpin (2)
4- Lockpin (2)


With you, everything will be okay - Page 2 K9w17c

With you, everything will be okay - Page 2 Signa210
doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Mar 4 Juin - 22:38
Le membre 'Gaeriel Miya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :
With you, everything will be okay - Page 2 HB3GNU3


With you, everything will be okay - Page 2 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Azamir Mergar

Azamir Mergar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 12375

Région : Kanto | Hoenn
Jeu 6 Juin - 4:59
Avec les activités en plus de Spectra qui nous aide à trouver des figurines cachées, je pense que nous devrions bien nous en sortir. J’ignore si plusieurs personnes font comme nous : demande à leurs Pokémon de participer aux recherches. Si c’est le cas, ça peut être plus ardu et notre avantage devient moindre. Qu’importe, le but est surtout de nous amuser et de passer du temps ensemble. Je crois qu’on peut dire que nous y parvenons avec ce premier stand. Ajouter une touche de difficulté rend le tout bien plus intéressant. Quand Gaeriel met les figurines dans son sac, rejoignant celles que nous avons déjà, je m’assure qu’elle ne semble pas forcer inutilement. Je présume que les organisateurs ont prévu qu’il y aurait aussi des enfants qui les ramasseraient et les transporteraient. Voilà pourquoi elles sont petites et peu lourdes. Il est temps de nous tourner vers autre chose, de faire un repérage des activités offertes. Ce n’est pas plus mal de ne pas m’y être préparé autant que d’habitude. Nous pouvons suivre nos envies du moment, sans grande planification, ce qui ne fait pas de tort. Néanmoins, je ne suis pas quelqu’un de spontané et s’il avait fallu que je choisisse la seconde activité, ça aurait pu prendre un temps de réflexion plus long. Pas que nous soyons pressés, mais il serait dommage de passer à côté de certaines choses parce que j’observe tout et que j’analyse plus en détail avant de prendre une décision. Ça serait ridicule, il n’y a pas besoin de cette préparation ici ni pour d’autres sorties de ce genre. Je suis peut-être trop rigide...

Ce n’est malheureusement pas un trait de caractère facile à changer. L’important est d’en prendre conscience et de faire au mieux pour ajouter.

Les mots de Gaeriel me font tourner la tête vers l’activité proposée. Il est vrai que je devrais être en mesure de démontrer mon adresse à l’arme à feu, bien que ce ne soit pas quelque chose que j’aime particulièrement. Au moins, je sais qu’ici, il ne s’agit pas d’une arme létale, bien qu’à bout portant, les blessures pourraient être considérables. J’accepte rapidement, parlant de ma condition physique, mais m’assurant du même coup qu’elle ne comptait pas essayer aussi. Il est hors de question qu’elle se blesse. Son rire me surprend, sauf que ce n’était rien à côté des paroles qui suivent. Ces dernières te figent presque sur place, ne comprenant pas. Pourquoi t’appeler papa? Tu te questionnes pour savoir si c’est à cause de votre différence d’âge, et cela ne te plaît pas... Facile à vexer sur ce point, acceptant mal de vieillir et d’avoir franchi la trentaine sans en avoir eu conscience. Tu sais que c’est du passé. Par contre, les émotions associées ne sont pas simples à surpasser. Le rire de ta petite amie se poursuit tandis qu’elle se colle contre toi, visiblement très amusée par la situation. Tu ne sais plus trop sur quel pied danser, mais tu ne crois pas qu’elle se moquerait de toi méchamment. Tu en viens à la déduction que ça soit être le genre de taquinerie que pouvait t’expliquer Ferir, quand vous étiez plus jeunes. Cette réflexion te permet de passer ton bras doucement derrière son dos pour qu’elle soit plus près de toi. Cela fait en sorte que tu te sentes mieux face à la situation. Je ne parviens pas à parler, me contentant du geste et de hocher la tête à la précision qui suit. Une fois arrivés devant le stand, écouter les instructions permet de me changer les idées. Il ne reste plus qu’à tenter.

Et à impressionner ta copine, ce que tu ne manques pas de souligner de vive voix. La réplique obtenue en retour te fait échapper un son amusé.

J’aurais demandé à voir, je t’attends pour une autre occasion, lui dis-je, un peu amusé. Je me concentre ensuite et il ne faut que quelques tirs pour m’ajuster, puis je parviens à retirer toute la couleur du papier, ce qui me donne droit à une nouvelle figurine. J’ignore de quelle nature sont les récompenses à la fin, mais nous y trouverons sûrement notre compte. Bref, nous nous éloignons et nous parvenons à instaurer une sorte de bulle autour de nous. C’est comme si tout ce qui se trouvait autour de nous n’existe plus. Du moins, en partie. Je suis toujours vigilant au moindre signe que des Rockets pourraient être près. Cela dit, je relâche de la pression, ayant confiance en mes compagnons pour agir s’il y a quoi que ce soit, même s’ils doivent agir pour rien si une menace n’est pas fondée. Ils savent les reconnaître, voilà pourquoi une personne est parvenue à nous approcher : la responsable de l’organisme présent ici aujourd’hui, celle qui gère cet événement. Deux vainqueurs de la Ligue, d’autant plus Gaeriel pour qui s’est une seconde fois, nous ne pouvions pas passer inaperçu très longtemps. Je les laisse discuter entre elles, intervenant peu. De toute façon, j’aime entendre Gaeriel parler de ses projets. J’espère pouvoir contribuer à ce qu’ils se concrétisent, tout comme j’ai pu aider Ferir. La conversation passe rapidement, la femme ne pouvant pas trop s’éterniser à nos côtés. Il y a d’autres visiteurs qui souhaitent la rencontrer et prendre un temps avec elle. Des discours sont forcément organisés, mais cela n’aurait pas permis à ma petite amie de partager son projet. Et puis... l’idée qu’elle l’exprime en public, devant une foule de gens et donc possiblement des membres des Rockets... Ça ne m’enchante pas du tout.

La méfiance l’emporte toujours. La contrôler est extrêmement difficile pour toi.

Nous trouver un coin paisible, plus loin des activités et de la foule fait du bien. Moins de voix, moins de cris, moins de mouvements. Ce bain de foule a un quelque chose d’éprouvant sur mon énergie, ce doit être normal. Gaeriel prend place en premier sur un banc face à un étang, je m’y installe ensuite. Mes doigts reviennent chercher les siens après avoir arrêté ma pensée de passer mon bras derrière sa nuque. Il aurait reposé sur ses épaules, ce n’est pas une bonne idée. Quelques instants de silence, profitant de la vue sur les Couaneton sur l’eau. J’aime les Pokémon capables de voler, mais je dois avouer que je n’ai pas spécialement d’affinités avec ceux-ci. Cette journée avec toi est agréable, mentionnai-je doucement, la regardant quelques secondes avant de reporter mon attention sur le décor qui nous entoure. Je peine encore à croire que tout ceci est réel, que... Ma phrase meure dans ma gorge, incapable d’aller au bout de ma pensée. Au fond, je n’ai pas envie de parler de mes erreurs maintenant, de ce qu’elle a appris sur moi. Je poursuis donc, essayant d’esquiver de cette façon. Mais c’est vrai, et j’en suis heureux.

Un léger sourire vient prendre place sur tes lèvres, tandis qu’un fin mouvement de tête te permet de regarder la ranger du coin de l’œil. Tu as toujours autant de mal à t’ouvrir, à identifier tes besoins émotionnels et à choisir les bons moments pour les exprimer. Toujours avec délicatesse, tes lèvres viennent se poser au coin des siennes, sans rien forcer. Tu ne sais pas si vous continuerez de profiter des activités offertes ou si vous resterez à l’écart, ce que vous ferez ce soir, mais l’idée de rester à ses côtés te convient complètement. C’est tout ce qui importe. Pour le reste, elle peut décider et tu suivras.

Recap:
 



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Jeu 6 Juin - 4:59
Le membre 'Azamir Mergar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :
With you, everything will be okay - Page 2 HB3GNU3


With you, everything will be okay - Page 2 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Gaeriel Miya

Gaeriel Miya
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2598

Région : Kantô - Johto - Alola
Ven 7 Juin - 10:36
Je ne m'attendais pas du tout à ce que cette journée détente me permette de me faire un nouveau contact, surtout avec quelqu'un d'aussi influent dans le milieu, qui a su porter à bout le bras son association jusqu'à créer une grande journée comme celle-ci. C'est un véritable plaisir de faire sa connaissance, et je pense que cela se voit sur mon visage ; nous discutons joyeusement de son association, de celle que je souhaite créer et je lui donne de nombreux détails à ce sujet, lui expliquant que je cherche des sponsors et des partenaires, que je souhaite mettre toutes mes chances de mon côté pour le jour où je pourrais enfin me lancer. Elle me demande ensuite si j'ai une date pour le lancement de toute cette affaire et je suis tout de suite moins sûre de moi, lui expliquant mes doutes : je lui explique que je voulais à la base me lancer après ma seconde ligue, mais j'ai réalisé que je risquais d'avoir des soucis financiers, que les sponsors n'étaient pas assez nombreux et généreux avec le projet, mes propres moyens étant limités... Et c'est pour cela que je commence à avoir en tête l'idée de me lancer après avoir vaincu la master ligue, lorsque mon nom serait enfin reconnu par les plus grands, lorsque je pourrais porter fièrement mon projet et obtenir de nombreux soutiens... Peut-être même de la part du comité de la ligue lui-même ! La réaction de mon interlocutrice me rassure : elle trouve que cette idée est excellente, et que cela permettra de mettre toutes mes chances de mon côté pour l'association, qu'elle pourra ainsi avoir un impact bien plus fort... Et en plus de cela, je pourrais consacrer davantage de temps à celle-ci, puisque vaincre la master ligue serait synonyme d'une retraite bien méritée... Sauf si l'on me proposait un poste à haute responsabilité, mais je ne suis pas certaine que cela m'intéresse. Je suppose que je ne saurais pas ma réaction avant que cela ne me tombe dessus...

La responsable nous laisse finalement, nous souhaitant une bonne journée tout en espérant que nous nous amusions bien. Je la salue, rangeant ses coordonnées dans mon sac, avant de reprendre la main d'Azamir, l'autre tenant ma canne. Nous décidons de nous éloigner de la foule, histoire de respirer de l'air pur ; quitte à être dans un parc, autant en profiter. Nous trouvons donc un petit coin plus paisible après un peu de marche et je m'installe sur un banc, profitant de ce répit pour souffler un peu, ma jambe me faisant mal à force. Un léger silence s'en suit, jusqu'à ce que Azamir ne le brise en prenant la parole, me faisant sourire. Attendrie, je me blottie contre lui, ne le quittant plus du regard.

- Tout est très réel... Je ne pensais pas non plus retrouver ainsi la sérénité, je suis heureuse de t'avoir rencontré... Je lui souris, espérant effacer un peu ses mauvaises pensées.

Maintenant que nous étions réunis, il fallait essayer de mettre de côté ce qui s'était passé pour pouvoir avancer, ensemble. Rien ne pourrait réparer ce qui c'était passé avec Clark, mais je pouvais au moins essayer de l'éclipser de mon esprit quand nous étions ensemble... Bien que, je le savais, il y avait encore des choses en suspens que je devais lui dire. Je n'étais pas certaine d'être prête à tout lui avouer, mais je pouvais au moins commencer... Même si pour le moment, c'était plutôt quelque chose de positif que je voulais mettre en avant.

- Ca m'a fait du bien cette conversation avec la responsable... Je suis encore plus motivée pour aller à Alola affronter les champions !

Le calme finit par reprendre le dessus sur les conversations, alors que je profitais de la vue du parc tout en restant blottie contre Azamir, sereine. Mais je savais que cela ne pouvait pas durer éternellement, et que nous avions une conversation à reprendre... Je fini donc par me redresser, prenant mon courage à deux mains pour me tourner vers lui, tentant de garder le sourire.

- Est-ce que tu serais partant du coup, vis à vis de Mewtwo... ? Je pense vraiment qu'il pourrait t'aider. Tu sais... Je ne sais pas si tu te souviens, mais, là-bas... Je n'étais vraiment pas bien, parce qu'il m'a drogué... Je pris une profonde respiration, pour garder mon calme. J'essayais de penser à Akira, qui avait particulièrement bien pris le faite que je me droguais, alors que nous ne nous connaissions pas. Mais l'image de Mikhail, arrêtant de me parler et de me fréquenter après l'avoir découvert était toujours là... Mais c'était du passé, et je devais lui dire. J'ai autant réagit parce que j'en prenais déjà, avant... Je suis tombée dedans, et ça a été très difficile d'en sortir. Ironiquement, c'est un peu grâce à Clark que j'ai fait ma cure... Mais il m'a fait retomber dedans, et j'étais vraiment mal à l'hôpital. Et c'est Mewtwo qui a réussit à me soigner... Je ne sais pas comment il a fait, mais il a réussit à faire totalement disparaître ma dépendance... C'est pour ça que je pense qu'il saurait faire le tri dans ton esprit.

Voilà, c'était dit. J'espérais vraiment qu'il ne le prenne pas mal...

RECAP
1- Poussifeu (3)
2- Lockpin (2)
3- Lockpin (2)
4- Lockpin (2)
5- Lockpin (2)
Total : 11


With you, everything will be okay - Page 2 K9w17c

With you, everything will be okay - Page 2 Signa210
doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Ven 7 Juin - 10:36
Le membre 'Gaeriel Miya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - ticket(s)' :
With you, everything will be okay - Page 2 HB3GNU3


With you, everything will be okay - Page 2 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Azamir Mergar

Azamir Mergar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 12375

Région : Kanto | Hoenn
Sam 8 Juin - 7:51
Après la rencontre avec la responsable de l’organisme mis en valeur dans cet événement, nous nous trouvons un endroit plus calme. Il faut dire que ça fait du bien. Ça me fait réaliser que je ne suis pas encore prêt pour des journées d’action, pour reprendre le travail. Il vaut mieux prendre le temps nécessaire à une pleine guérison avant tout. Ces réflexions m’amènent à échapper quelques mots qui se voulaient positifs, au départ. Cependant, il y a cette pensée qui me revient. J’ai tellement cru que Gaeriel se détournerait de moi si elle venait à savoir pour mon passé chez les Rockets que c’est plus difficile qu’il n’y paraît de s’en débarrasser. Je sais que je n’ai pas à m’en inquiéter, sinon elle ne serait pas à côté de moi en ce moment. Voilà pourquoi j’ai arrêté de parler avant de le mentionner. Peut-être qu’elle aura tout de même compris où je voulais en venir... Il semblerait que je ne puisse pas en être certain, vu la réponse que j’obtiens. Ce n’est pas grave, ses mots me font plaisir, ainsi que ses agissements à mon égard. Voilà longtemps que je ne m’étais pas senti si bien en la compagnie d’une autre personne, d’une femme. Les sentiments amoureux ne faisaient plus partie de ma vie depuis la mort d’Isiel. Je le suis aussi, dis-je en réponse, en la regardant à mon tour. Ma curiosité aura fait quelque chose de bien, le jour de notre rencontre, terminai-je tandis qu’un léger sourire vient étirer mes lèvres. Sans cela, je ne serais sans doute pas allé vers la source des bruits de l’entraînement de ses Pokémon. Et nous serions passés à côté du mauvais, certes, mais surtout de tout le bon qu’il y a entre nous. Puis dans tous les cas, Clark nous en veut, que nous soyons ensemble ou non. Donc du mauvais, on ne peut pas dire qu’il y en ait.

C’est lui l’élément mauvais, le psychopathe qui ne décroche pas de son idée de vengeance. Rien qui ne vienne de vous directement, encore moins un envers l’autre.

Mes propos ont peut-être lancé un début de conversation plus sérieuse et j’ignore si c’est le bon endroit et le bon moment pour nous lancer. J’ai tendance à être méfiant, à ne pas vouloir être entendu d’autres personnes que de mon interlocutrice. C’est à elle que je parle, à elle seule. C’est une chance que je n’ai pas une voix qui porte, elle est trop grave pour cela. Sur le moment, je ne savais pas quoi ajouter, laissant le silence revenir. C’est Gaeriel qui s’occupe de le rompre, changeant de sujet. Je ne m’en plaindrai pas puisque nous nous trouvons dans un lieu public. Puis l’entendre parler de son projet est toujours intéressant. Tant mieux. Il s’agit de ma première réaction. Quelques secondes supplémentaires et je parviens à poursuivre sur mon idée. Tu peux compter sur moi pour t’aider et pour te soutenir. Je le fais avec Ferir, alors je peux aussi le faire avec toi. Ça me semblait évident, mais le mentionner ne peut pas faire de tort. Ainsi, ce sera clair entre nous sur ce point. Je ne veux pas la freiner dans ses projets, les respectant. Je souhaite surtout qu’il y ait une place pour moi parmi le tout... Ça doit être le cas, sinon je ne pourrais pas profiter de l’avoir contre moi. Cette proximité me fait du bien, mais elle prend fin quand Gaeriel se redresse. Je la regarde, m’attendant à ce qu’elle me demande de bouger, de reprendre les activités. Je suis donc surpris face à la question qu’elle me pose... Je ne peux empêcher mon regard de naviguer rapidement autour de nous, m’assurant que nous sommes seuls. Je dois me dire que si nous étions observés par une personne qui tente de se dissimuler, mes dragons interviendraient immédiatement. Ma confiance en eux reste, me considérant comme en sécurité grâce à eux.

Il le faut pour que ta concentration et ton attention se dirigent pleinement vers la ranger, pour que tu puisses l’écouter et bien comprendre ce qu’elle entreprend de t’expliquer.

Sur le coup, déterminer si je dois répondre immédiatement est ardu. Néanmoins, Gaeriel poursuit donc je me tais, la laissant me communiquer quelques informations. Il est vrai que je n’avais pas porté attention à comment elle allait, face à la prise de drogue que Clark lui a imposée... Il en a parlé, il a révélé que nous étions tous les deux d’anciens consommateurs. Je n’avais pas résisté suite à sa question, quand il m’avait demandé ce que je consommais avant mon admission chez les Rockets. À quoi bon? Ça nous aurait attiré plus de mal et je ne voulais pas prendre le risque qu’il se défoule sur elle devant moi. Je n’aurais pas pu le supporter... Quand ma petite amie s’arrête, prenant une profonde inspiration, je crois comprendre qu’elle a autre chose à me dire. Mes doigts resserrent doucement leur prise sur les siens tandis que mon autre main se pose sur nos mains liées. Les mots ne sont pas ma force, alors je souhaite que ce geste lui communique qu’elle ne doit pas s’en faire, que je vais l’écouter et ne pas l’interrompre, mais aussi qu’elle peut tout me dire. Aller au fond de sa communication sans craindre ma réaction. Pour elle, je serai toujours prêt à faire des efforts pour ne pas me vexer face aux sujets qui sont sensibles pour moi. Comme... le jour où je devrai lui parler de Thorkil. Bref, cela doit fonctionner puisque sa voix s’élève de nouveau. Elle m’explique comment Mewtwo a pu l’aider à ne pas sombrer dans sa dépendance, même à la faire disparaître. Ce Pokémon a des capacités psychiques hors norme, ça ne fait aucun doute. Cette pensée aurait pu être la première que j’exprime, mais je prends quelques secondes, secondes pendant lesquelles mes doigts caressent sa peau. Je ne veux pas qu’elle s’inquiète parce que je prends un temps à rassembler mes idées.

Pour un sujet sérieux, tu en as besoin. Au moins, ton silence ne dure pas très longtemps.

Je me souviens, commençai-je doucement. Je croyais qu’il me ferait la même chose, mais je réalise qu’il avait besoin que je reste lucide pour que cette attaque psychologique fonctionne... Mes paupières se ferment quelques instants, devant contrôler cette haine contre cet homme. Si seulement je l’avais tué suite à la mort d’Isiel... sauf que c’est inutile de penser ainsi. Mon regard revient sur Gaeriel tandis que je reprends. Je suis soulagé que Mewtwo ait pu t’aider et que tu n’aies pas replongé dans la dépendance. Tu peux placer tes énergies ailleurs dans la guérison. Sans cela, je ne crois pas qu’elle aurait pu quitter l’hôpital. Il y aurait eu plus de démarches à faire, la guérison serait plus lente. Ce serait aussi mon cas, si Kad n’avait pas été là, si elle n’avait pas été assez puissante pour comprendre ce que j’avais subi. Maintenant, il est temps de répondre à sa question, c’est la partie la plus compliquée pour moi. Tu es sûre qu’il voudra m’aider? Je... J’ignore comment le lui dire, par quoi commencer. Je ne veux pas la choquer par mes propos. J’ai l’impression que si je commence à parler de mon passé chez l’organisation criminelle, je ne pourrai pas arrêter avant d’être allé au bout... Mais ai-je vraiment le choix? Je ne lui ai jamais rien fait pendant que... j’étais un Rocket, laissai-je finalement tombé, la voix faible. Mon regard se détourne aussitôt. Devant elle, c’est impossible que je puisse assumer cette erreur. Par contre, je suis passé devant sa prison, une fois. Est-ce qu’il peut se souvenir de moi, se souvenir que je ne l’ai pas aidé?

Ta tête se tourne quelque peu vers ta copine, observant du coin de l’œil ses réactions. Tu as tendance à raffermir tes prises sur sa main, ayant peur qu’elle cherche à fuir, qu’elle ait une réaction négative. Ton cœur se comprime face à cette crainte, et des images commencent à revenir...

17 tickets :
1 ticket : 1 Pokéflûte rouge
16 tickets : 4 cloches surprises (1 Lait Meumeu, 1 Pass Almia, 1 Vitamine au choix (protéine - Leviator S), 1 CM (Reflet Magik à Alakazam)



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Sam 8 Juin - 7:51
Le membre 'Azamir Mergar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - cloche' :
With you, everything will be okay - Page 2 347wh2t With you, everything will be okay - Page 2 Nbwsw8 With you, everything will be okay - Page 2 Dow2te With you, everything will be okay - Page 2 Ei43za


With you, everything will be okay - Page 2 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Gaeriel Miya

Gaeriel Miya
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2598

Région : Kantô - Johto - Alola
Dim 9 Juin - 17:01
Pouvoir se poser dans un lieu calme, loin de l'agitation humaine, était une très bonne chose ; nous étions tous les deux fatigués, nos corps nécessitaient du repos régulier et, clairement, nous ne pouvions pas passer notre journée à crapahuter dans la ville en cherchant des statuettes. Tant pis, je n'étais de toute façon pas venue dans le but de récupérer le plus possible de ces objets, ni pour gagner des gros lots, je me contenterais aisément de ce qu'il y aurait, sans en chercher davantage... Le principal c'est que l'on puisse passer du temps ensemble aujourd'hui... Et même plus longtemps, puisque Azamir parlait de rester ce soir ! Bon il allait être déçu en voyant la taille de mon studio, mais au moins il serait en terrain connu au QG des Rangers, et nous y étions en sécurité. De toute façon ce n'est pas comme si je comptais y passer du temps en sa compagnie, je préférais plutôt sortir et profiter de l'air frais, même si je ne pouvais pas marcher longtemps ; je restais enfermée suffisamment longtemps comme cela lorsque j'étais seule, je ne comptais pas lui infliger cela. Je sors de mes pensées, reprenant la fil de notre conversation, souriante, même si je sais que les sujets que nous allons finir par aborder seront moins réjouissants.

- Ca me rappelle l'arène de Sandra, à Ebenelle, quand tu étais venu me soutenir... Ça avait été une sacrée journée ! Je me souviens surtout de l'antre des dragons auquel j'avais eu accès suite à ma victoire... Un sacré endroit, tellement paisible et magnifique.

Je finis par me lancer, mettant de côté toutes les craintes que je peux avoir (après tout Clark lui-même avait lâché le morceau, même si je ne sais pas si Azamir s'en souvient) alors que je prenais la parole, expliquant sans rentrer dans les détails que j'avais déjà sombré dans la drogue par le passé et que la chute avait été des plus douloureuse... Mais que Mewtwo avait été là pour moi, et qu'il avait réussit à faire quelque chose qu'aucun médecin ne serait capable de faire : supprimer purement et simplement toute trace de cette addiction qui me rongeait l'esprit. Un véritable miracle.

Le silence finit par être rompu, Azamir prenant le temps de me répondre. Je me blottis de nouveau contre lui tout en regardant le lac, profitant de la vue qui m'apaise un peu, au vu de la conversation. Heureusement Azy ne me juge pas un seul instant, il a aussi connu l'enfer de la drogue, il sait ce que cela fait que d'y plonger... Je ne sais pas pendant combien de temps il a vécu dans cette spirale, mais je ne me sens pas de lui demander, c'est un détail sans importances ; plus tard peut-être.

- Quand j'ai rencontré Mewtwo pour la première fois, il était empli de haine et de colère. Il n'avait confiance en personne, il pensait que tous les humains étaient mauvais... Mais j'ai réussi à lui parler, à lui faire comprendre qu'il ne fallait pas être aussi manichéen. Depuis il a changé, je le ressens un peu plus à chacune de nos rencontres... Alors il est possible qu'il accepte de t'aider, en tout cas je le pense. Si il est capable de sonder un esprit je suis sûre qu'il t'aidera.

Je me blottis de nouveau contre lui en lui souriant, espérant que mes mots le rassure...

RECAP
1- Poussifeu (3)
2- Lockpin (2)
3- Lockpin (2)
4- Lockpin (2)
5- Lockpin (2)
Total : 11
Choix : 2 cloches surprise (8), une pokeflute bleue (1), une rouge (1) et une noire (1).
CM Vent Glace pour Metalosse S


With you, everything will be okay - Page 2 K9w17c

With you, everything will be okay - Page 2 Signa210
doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mister MP

Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 12992

Dim 9 Juin - 17:01
Le membre 'Gaeriel Miya' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pâques - cloche' :
With you, everything will be okay - Page 2 Dow2te With you, everything will be okay - Page 2 2eywe3q


With you, everything will be okay - Page 2 Mpsigna_by_kith_cath-dbzshdd
avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas

Azamir Mergar

Azamir Mergar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 12375

Région : Kanto | Hoenn
Dim 7 Juil - 4:23
Au fil de la conversation, je réalise que je suis en train de réapprendre à vivre à deux. Ça semble étrange puisque j’ai été en colocation avec Ferir pendant longtemps et que je le suis encore, que je l’ai été avec Hei à Hoenn, mais cela n’a rien à voir. Vivre à deux en tant que couple est quelque chose qui m’a échappé pendant de longues années. Même avec Isiel, je ne suis pas sûr d’avoir su comment faire. Au moins, Gaeriel ne semble pas me trouver maladroit dans mes gestes, dans mes dires. Il suffit que je reste moi-même, si c’est ainsi qu’elle en est venue à éprouver des sentiments pour moi... Tout comme le contraire est valable. J’ai conscience que je ne devrais pas m’inquiéter, que tout va bien. Je n’ai aucune raison d’avoir des doutes, c’est seulement le résultat de ce que j’ai vécu à cause de Clark. Puis, je me suis tellement convaincu que Gaeriel ne pourrait pas accepter mon passé que ça me reste un peu en tête. Une conviction qui vient du fait que je ne l’acceptais pas moi-même, que je me jugeais très sévèrement pour mes erreurs. Je ne peux m’empêcher de le faire encore, bien qu’un peu moins qu’avant. J’avance de plus en plus et je me brime de moins en moins à cause de mon passé. Avec ma petite amie à mes côtés, je sais que ce sera plus facile de rompre avec ces mauvaises réflexions.

Depuis plus d’un an, maintenant, tu t’efforces d’être la personne que tu as toujours été, au fond de toi-même. Après toutes ces années à la recherche d’un bonheur qui te semblait inaccessible, il est à ta portée. Tu ne demandes rien de plus, juste... qu’il puisse durer un moment.

La réponse que j’obtiens quand je mentionne que je serai là pour la soutenir dans ses décisions me fait sourire. Je n’avais pas encore compris à ce moment que je l’aimais, bien que je ressentais déjà un besoin de proximité envers elle. J’avais été très content de son invitation. Une journée très agréable, en effet. Il y en aura d’autres. Je compte être là pour elle, comme je l’ai mentionné plus tôt. Sans être envahissant parce que j’ai moi aussi besoin de mon espace, je veux que nous soyons disponibles un pour l’autre dans les moments importants. Ça me semble être essentiel, dans un couple. Une autre chose qui manquait cruellement avec Isiel... Tout comme les conversations sincères, conversations qui ont une profondeur. C’est ce que nous entamons ensemble. Je réalise qu’il est bien plus facile d’écouter et de rassurer que de dire mes choses à moi aussi, que de répondre ensuite. J’ignore si elle craignait un jugement de ma part, mais il n’en est rien. Je crains plutôt ses réactions, puisqu’il s’agira de la première fois que je mentionne de moi-même mon ancienne appartenance aux Rockets. Il faudra bien, un jour, que je lui en parle plus longuement, que je lui explique pourquoi ils ont pu me recruter. Je ne suis pas sûr d’en avoir le courage. Le souvenir de Ferir me demandant de ne plus jamais l’évoquer est trop vif...

La peur d’obtenir une réaction similaire te freine dans ce que tu voudrais partager, dans ce que tu voudrais expliquer.

La sentir se blottir contre moi me soulage d’un poids, et c’est sans doute ce qui me permet d’exprimer mon idée jusqu’au bout, bien qu’il y aurait plus à dire. L’essentiel est que je sois parvenu à lui faire part de mes doutes et de mes inquiétudes quant à sa proposition. Mon cœur se comprime tout de même à l’idée qu’elle ne puisse pas accepter mes propos. Heureusement, le tout est rapidement chassé quand sa voix comble le silence. Il n’y a pas de jugement, juste l’explication de l’évolution de la pensée de Mewtwo. Il est vrai que cela est rassurant. Puis, je présume que s’il cerne les sentiments de Gaeriel pour moi, même s’il n’accepte pas de m’aider, il ne me fera pas souffrir. Mes pensées s’estompent quand je sens ma petite amie se blottir une fois de plus contre moi, l’accueillant avec un léger sourire. Ma main lui caresse doucement le dos, me voici ravi de cette proximité. C’est sans doute ce qui me donne un peu de courage pour formuler la réponse. Je ne suis pas étonné d’apprendre qu’il vouait une haine envers les humains, commençai-je, appuyant ses dires. J’ignore s’il s’agit d’une bonne idée ou s’il valait mieux que j’acquiesce sans plus. J’ai ce besoin de laisser quelques informations filer, puis de voir comment cela se passera. Giovanni le prenait pour son esclave, pour sa chose. Mon geste dans son dos s’arrête le temps de cette phrase. Ce Pokémon a subi tellement de souffrance pendant qu’il était prisonnier dans les laboratoires des Rockets... À l’époque, je le voyais aussi comme un monstre. Désormais, c’est différent. Et pour les scientifiques engagés pour les Rockets, ils le voyaient comme une expérience de plus, comme un bijou de science. Rien de plus, laissai-je tomber plus rudement.

Tu fermes les paupières, prenant un temps pour souffler. Ce n’est pas si simple de parler de ton passé de criminel, de révéler ces informations. Peut-être les connaît-elle déjà, mais tu y tiens quand même.

C’est une très bonne chose qu’il ait pu te rencontrer, et que ce soit toi qui l’aies aidé, mentionnai-je en ouvrant l’œil et en tournant un peu la tête vers Gaeriel. Tu as un je ne sais quoi qui apaise, qui fait du bien. Un doux sourire prend place sur mon visage tandis que ma main dans son dos remonte, passant par la nuque pour s’arrêter sur sa joue. Si tu crois que Mewtwo peut m’aider, alors ça vaut la peine d’essayer. S’il peut définitivement me retirer ces images qui me hantent, ce serait un bon pas. Avec douceur, je dépose un baiser sur le front de ma petite amie, mais je ne me recule pas complètement, soufflant quelques mots. Un jour, il faudrait que je te parle de mon passé, de ce que j’ai vécu. Si ça t’intéresse, ajoutai-je, hésitant, je crois que c’est important.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas

Gaeriel Miya

Gaeriel Miya
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 18/08/2013
Messages : 2598

Région : Kantô - Johto - Alola
Dim 16 Fév - 19:08
J'avais encore un peu de mal à réaliser que tout cela était vrai, que nous profitions d'une pure journée de détente ensemble, après avoir traversé l'enfer. Nous étions toujours marqué par cet événement, tant psychologiquement que physiquement, mais nous avions su la traverser et nous renforcer. Cette journée, qui ne faisait que commencer, était déjà particulièrement agréable, et ce petit événement de chasse aux figurines était un bon prétexte pour se voir et pour se fondre dans la foule... Un peu. Le passage dans cette petite fête foraine avait été vraiment agréable et me donnait envie de recommencer, plus longtemps, une fois que nous irions mieux. Peut-être à Alola ? Je ne sais pas si il y avait ce genre d'endroits, mais au pire on se poserait sur une plage...

Être blottie contre lui me détend et j'ai besoin de cette proximité pour pouvoir évoquer des sujets plus sérieux, comme ce qu'il s'est passé, ou de Mewtwo. Au fur et à mesure de la conversation, j'apprend donc que Azamir était au courant de son existence, et qu'il l'a même déjà vu, sans agir... J'ai compris avec ce qu'il s'est passé qu'il avait un passé compliqué, notamment lié à celui de Clark, et qu'il semble très réticent à m'en parler... Et pourtant, s'il savait ; je ne suis pas du genre à le juger pour son passé, je préfère profiter du présent et de ce qu'il est actuellement. Lui-même ne sait pas tout à mon sujet, bien qu'il sache certains détails, comme mon cœur ou mon véritable prénom... Bien que je considère désormais que je m'appelle vraiment Gaeriel, même si personne ne me comprend à ce sujet, mes parents les premiers.

- Mewtwo m'en a parlé un peu. Il m'a dit que Giovanni le forçait à combattre dans son arène... C'est d'ailleurs grâce à cela que j'ai compris qui était cette personne derrière la team Rocket... J'hésitais d'ailleurs à en faire part à la police, par le biais des connaissances de Mikhail mais... Depuis que ce dernier s'était évaporé dans la nature je ne m'étais pas rapprochée d'un commissariat, ni de ses amis. Et la dernière histoire avec Clark n'avait pas aidé, je ne voulais pas attirer leur attention. Par contre il ne m'a jamais parlé des expériences, je pense qu'il préfère oublier.

Et pour être tout à fait sincère avec moi-même, je n'étais pas certaine d'avoir envie d'en apprendre plus sur ce que le pokémon psychique avait subit au cours de ses enfermements. Rien que de me souvenir de l'endroit où il se trouvait lorsque je l'ai vu pour la première fois me tirait encore des frissons... Pas étonnant qu'il ait été aussi violent au début, alors qu'il venait tout juste de goûter à la liberté, que je ne comptais pas lui voler, bien au contraire. Je sortis de mes pensées et souris à Azamir avec douceur, touchée par ce qu'il était en train de me dire ; j'allais lui faire un bisous sur la joue pour le remercier mais il me devança et je souris de plus belle, tout en me redressant un peu.

- Tu n'es pas obligé de me le dire mais, si cela te fait du bien et te libère, alors je t'écouterais. Je ne te jugerais pas, je me fiche de ce que tu étais par le passé... C'est le présent qui compte.

Je me redressais un peu pour poser mes lèvres contre les siennes, l'embrassant avec tendresse, les yeux clos, profitant de cet instant. Nous en étions encore aux débuts de notre relation, et le moindre geste du genre me faisait sourire bêtement, mon cœur battant un peu plus vite. Je lâchais un soupir avant de poser ma tête contre son épaule, observant les pokémons sauvage barbotant dans l'eau.

- Est-ce que tu veux continuer le jeu, ou on fait autre chose ? On pourrait réfléchir à un endroit où manger... Si il y avait bien quelque chose qui fonctionnait aussi bien que mon cœur, c'était mon estomac.


With you, everything will be okay - Page 2 K9w17c

With you, everything will be okay - Page 2 Signa210
doubles comptes:
 
autre:
 
Revenir en haut Aller en bas

Azamir Mergar

Azamir Mergar
Ranger Kantô

C-GEAR
Inscrit le : 24/12/2013
Messages : 12375

Région : Kanto | Hoenn
Mar 25 Fév - 4:41
Quand je dis que Gaeriel a un quelque chose d’apaisant, je m’en rends aisément compte en parlant plus librement, en lui exprimant mes pensées que je ne croyais jamais dévoiler. Il est vrai que je crains encore un jugement, que je redoute la goutte de trop qui pourrait la faire se détourner et ne plus accepter d’être avec moi... Puis, avec ces blessures mentales qui ne sont pas complètement guéries, c’est plus difficile pour moi. Elle parvient à doucement me faire surmonter ces obstacles. Et surtout, elle est parvenue à me faire raccrocher à la vie. L’avenir était si sombre pour moi quand je me suis réveillé chez Ferir. Ça a rapidement changé en mieux. Je savais déjà que j’avais de la chance d’avoir une personne comme lui dans mon entourage, mais j’ai de la chance d’avoir un solide entourage, avec des personnes qui sont toutes présentes pour moi à leur façon. Bref, il y a un grand soulagement qui naît en moi quand ma petite amie ne me blâme pas de ne pas être intervenu pour Mewtwo. Je ne peux pas, de toute façon, remonter le temps et changer le cours de l’histoire. Mais c’est tout de même agréable de ne pas avoir de commentaire à ce propos ni même de percevoir une déception quant à mon comportement à ce moment.

À quoi bon? Il vaut mieux laisser le passé là où il est et avancer. Tu le sais, continues de combattre ces tourments relancés par cette attaque mentale.

« Ce n’est pas étonnant qu’il préfère oublier... Giovanni a toujours tout fait pour le soumettre à sa volonté. Comme il essaie avec tout le monde. » Sur la fin, mon ton est devenu plus rude. Quand j’ai réalisé à quel point il m’utilisait comme pion, ça a été un déclic pour me dire que ma place n’était pas au sein de cette organisation. « Et c’est le pire. Il s’affiche et il est impossible à faire tomber. » Ce sont toujours ceux à son service qui tombent, qui se font avoir. Et pourtant, lui poursuit ses activités comme si de rien n’était. En tout cas, j’espère qu’elle ne me demandera pas de le dénoncer, d’aller livrer à la police tout ce que je sais. Je n’ai aucune confiance en les forces de l’ordre. Il y a des corrompus partout, ou des faciles à corrompre. Puis, plus égoïstement, je ne suis pas parti de l’organisation pour devenir un délateur. Bref, le sujet revient plus positif, parce que je ne veux pas rester sur une note plus négative. Je ne laisserai pas l’évocation des Rockets avoir raison de notre bonne entente aujourd’hui. Ni un autre jour. Je mentionne donc à Gaeriel que Mewtwo a eu de la chance de tomber sur elle, à cause de son tempérament. Un tempérament que j’apprécie particulièrement, que je trouve apaisant. Qui me fait du bien. Elle me donne envie de m’ouvrir un peu plus, peut-être pour qu’elle puisse mieux me comprendre dans certaines de mes réactions ou mieux me comprendre tout court. Ainsi, je le lui exprime de vive voix, indiquant l’importance que ça a pour moi de le faire. Éventuellement, pas nécessairement tout de suite. L’endroit n’est pas propice à ce que je me lance. Je préférerais que nous soyons vraiment dans un cadre intime.

Loin des oreilles indiscrètes et juste pour partager ce moment qu’avec elle. Il ne concerne personne d’autre.

Son sourire me faut chaud au cœur, venant à en afficher un plus léger, moi aussi. Ses mots agissent comme un baume sur une blessure. Mon cœur se sent moins lourd. J’ai toujours des doutes qu’elle puisse accepter que j’aie été un assassin, une machine coupée de toutes émotions dans le seul but de répondre aux ordres..., mais je crois que je peux au moins lui dire ce par quoi je suis passé à cause de Thorkil. Si j’ai une personnalité à l’opposée de celle de Ferir, c’est en partie à cause de ce que j’ai vécu, enfant. Gaeriel me sort de mes pensées en déposant ses lèvres sur les miennes. Je ferme aussi les paupières, profitant de cet instant de douceur. Je suis étonné de pouvoir répondre à ses attentions alors que nous ne sommes pas en privé. Je ressens une certaine gêne, mais rien de comparable à d’habitude. C’est plaisant, bien que je suis persuadé que si nous avons des accompagnateurs, des amis tout juste à côté de nous je serais plus réservé. L’échange prend fin et je la laisse poser sa tête sur mon épaule avant de répondre. « J’y tiens. Peu à peu, et je devrais commencer par le début : ma famille. » Ça ne sera sans doute pas facile à entendre non plus. Je suppose que son univers à l’enfance était bien différent du mien. En tout cas, je le lui souhaite vraiment. J’apprendrai sûrement à le découvrir à mon tour, plus tard. Je l’écoute ensuite me demander mon avis quant à la suite. Si ça ne tenait qu’à moi, nous serions sans doute déjà à un endroit au calme, loin de la masse. J’ai un petit sourire avant de répondre. « Si tu veux essayer d’autres jeux, je te suis. Sinon tu me connais, je préfère être loin des foules », terminai-je en l’observant autant que je le peux dans la position que nous nous trouvons.

Tu veux être honnête avec elle, ne pas avoir à te forcer plus que nécessaire pour des activités que tu n’irais pas de toi-même.


« Par contre, je ne suis pas vraiment dérangé d’être ici. Ce n’est pas étouffant et c’est relativement tranquille », précisai-je finalement. Bien que l’idée de me trouver seul avec elle loin de Céladopole m’enchante davantage. Ma main vient se saisir d’une des siennes. « On peut aussi manger. Tant qu’on évite certains quartiers... L’activité Rocket est assez forte dans cette ville. » Voilà pourquoi je l’évite autant que possible. J’ignore comment elle peut vivre ici en paix, ça m’inquiète. Dans un sens, son voyage à Alola, bien que loin de moi, lui garantira une sécurité.



clic:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Céladopole-