AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
» Gavotte for the Faerie Queene


Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13251

Mer 20 Fév - 11:58
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 611chr26
Goupelin S lance psyko
(-66 PV) random 13, pas de critique.
random 7, la déf spé de nymphali baisse d'1 cran !
PV Nymphali = 32/156
Nouvelle déf spé = 100

Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 XhghFnt
Nymphali lance vampibaiser
(-11 PV) random 56, pas de critique.
Ce n'est pas très efficace...
PV Goupelin S = 172/194
(+8 PV) Nymphali se soigne !
PV Nymphali = 40/156

_______________________

Récap : combat d'arène en 1v1
www

Valérianne :
Cupcanaille KO
Trousselin KO
Mysdibule KO
M.Mime KO
PV Nymphali = 40/156 + -1 cran déf spé
Nouvelle déf spé nymphali = 100

Mary :
PV Goupelin S = 172/194
PV Carchacrock = 138/192


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Ae5rm0
Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Mer 20 Fév - 12:27

Sans que Valériane ne dise quoi que ce soit, le M. Mime concentre sa force et forme une aura bleutée propre à la plupart des Pokémon Psy, et rien que cela te met mal à l’aise. Si elle ne dit rien, cela ne peut vouloir dire que deux choses : ou bien elle a suffisamment confiance en son Pokémon pour lui laisser faire tout le travail, ou bien elle est capable d’utiliser la télépathie. Ce ne serait pas étonnant, compte tenu qu’Astéra est la prochaine Championne. Elles doivent suffisamment bien se connaître pour partager quelques secrets comme celui-là, si tant est que la télépathie avec un Pokémon aux pouvoirs psychiques aussi développés en soit un. Quoiqu’il en soit, cela veut dire que les choses vont devenir encore plus difficiles, à partir de maintenant. Il ne s’agit pas juste de trouver une stratégie et de s’y adapter. Cette fois-ci, elle ne va plus rien communiquer oralement à son Pokémon, ce qui te laisse beaucoup moins d’options pour réagir. Il va falloir deviner quelles sont les attaques que le M. Mime va employer, et en utilisant son aura psychique, autant dire que ce n’est pas cela qui va t’arranger. Cela peut tout aussi bien être un Choc Mental qu’un Bouclier ou un Mur Lumière, s’il est capable d’en ériger un qui soit difficile à voir à l’œil nu. Mais le duo ne s’arrête pas là. Tout à coup, le Pokémon Psy invoque une espèce de brume rosée qui entoure peu à peu le terrain. A tous les coups il s’agit d’une attaque de Type Fée, mais tu n’as aucune idée de quoi il s’agit. Tu observes Tyrfing, inquiète, mais il ne semble pas affecté par quoi que ce soit qui ressemble à du poison ou une forme de brûlure quelconque.

Mais il faut que tu agisses rapidement. Plus le temps passe, plus ton adversaire rassemble ses forces et plus tes chances de gagner sont minces.

« Mettons un terme à quoique ce soit qu’il soit en train faire. » ordonnes-tu aux deux épées. « Tranche-Nuit, pleine puissance ! »

Une aura noire émane du Dimoclès, qui finit par matérialiser une lame d’énergie sombre fonçant droit sur le M. Mime, mais qui s’arrête à quelques centimètres de lui, comme heurtant une espèce de paroi invisible. Tu te mords la lèvre inférieure. C’était ce que tu craignais. Ce n’est pas un Mur Lumière, mais un champ de Protection, plus utile pour se protéger des attaques physiques ou qui ressemblent à ce que Tyrfing vient d’accomplir. La Championne ne plaisantait pas quand elle disait qu’elle connaissait une stratégie parfaite pour contrer les Pokémon de ce genre.

« Cela ne sert à rien de gaspiller ses forces. » réfléchis-tu calmement. « Il faut trouver un autre moyen d’abaisser ses défenses. »

Les deux lames sifflent de concert tandis que leurs yeux violets regardent dans ta direction. Tu vois très bien où ils veulent en venir, mais tu secoues la tête, ce qui les fait de nouveau siffler de déception. Ils voulaient prendre un peu de ton énergie vitale afin de détruire la barrière du M.Mime, et cela aurait sans aucun doute marché.

« Ils sont désorientés, c’est l’occasion idéale pour frapper ! » prévient Valériane. « Permuforce ! »

Elle l’a fait exprès. Est-ce une astuce qu’elle vient de te donner ? Tu n’en sais rien, mais de toute façon, tu n’as pas le temps de réagir. Dès lors qu’elle donne son ordre à l’attention du Pokémon Psy, celui-ci matérialise une boule d’énergie dorée d’où deux faisceaux émanent, l’un en direction du lanceur, et l’autre en direction de sa cible. Tyrfing cherche à esquiver en lévitant plus haut, mais il n’y a rien à faire. Il s’y est pris bien trop tard. En l’espace de quelques instants, la boule dorée disparait, et le M. Mime utilise de nouveau ses pouvoirs psychiques pour faire virevolter les deux épées avec un simple Choc Mental. L’effet est saisissant, et surprend même la Championne quand elle voit Tyrfing percuter le sol avec fracas.

« Je suis vraiment désolé, ce n'était pas voulu du tout ! » déplore la Championne. « Je ne pensais pas que cela aurait un tel effet. »

Tu secoues la tête tandis que tu te penches vers les deux épées pour vérifier que leurs blessures ne sont pas trop graves. On dirait qu’il va falloir que tu t’arrêtes à un Centre Pokémon en dehors de la ville pour t’assurer que cela n’empire pas. Ou alors, il faudra que tu leur donnes de ton énergie vitale afin qu’ils puissent au moins de nouveau tenir en l’air.

« Ils sont plus résistants qu’ils en ont l’air. » réponds-tu. « Mais ils détestent le goût de la défaite, surtout après un tel combat. La blessure restera davantage dans leur orgueil. »

Au moins, tu sais qu’en conditions réelles, tu dois faire attention à ce genre de Pokémon. Et une fois de retour sur le champ de bataille, Tyrfing ne fera que combattre avec plus de hargne. Mais la véritable question demeure donc la suivante : comment se débarrasser d’une pareille nuisance ?




Aide à la modération:
 


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister K
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 13251

Mer 20 Fév - 13:02
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 611chr26
Goupelin lance Lance-Flammes ! 50 et 98. Pas de critique ni d'effet.
[-98 PV] Nymphali est KO !
Goupelin monte niveau 63(0/5) !


Récompense ; Badge Nymphe.

Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 BtmmF
« Mon petit, tu m'as surprise, et crois moi, c'est une chose rare ! Tu mérites ta récompense : le BADGE NYMPHE. Ce design est si raffiné, mais sans surcharge. En un mot, sublime, n'est-ce pas ? »

Si vous battez Valériane, en plus du badge, vous recevrez aussi une somme de 2000 pokédollars ainsi qu'une CT Eclat Magique.


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Ae5rm0
Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Mer 20 Fév - 13:40

On dirait que tu n’as pas le choix. Plus tu considères tes options, plus ton choix semble s’arrêter sur une seule alternative. Dracul n’a aucune chance contre un ennemi pareil, d’autant plus contre une spécialiste du Type Fée qui est capable de retourner la force des Pokémon adverses contre eux. Et si déjà elle n’a pas posé de questions sur la force extraordinaire de Tyrfing, elle risque d’en avoir pour ce dragon qui ne comprend que le roumain. Ce qui veut dire que c’est tout ou rien. Tu ne pensais pas devoir piocher et jouer ta carte maîtresse si rapidement, mais sans elle, tu risques bel et bien de perdre ce match.

« Allons-y, Abigail ! »

Ta dernière Poké Ball, et donc ton dernier Pokémon fait son apparition. La Goupelin fixe les environs et remarque immédiatement le M. Mime ainsi que les diverses barrières psychiques qu’il a érigées autour de lui.

« Est-ce le dernier Pokémon ? » s’enquit-elle.

« Je ne crois pas. » réponds-tu. « Valériane est connue pour avoir un Nymphali en sa possession, si j’en crois les rumeurs que j’écoutais au café quand je vivais encore ici. Il va falloir que tu t’économises. »

« Contre un Pokémon jouant aussi bien sur le tableau offensif que défensif, ce ne sera pas si simple. Mais je suppose que tu le savais déjà. »

« Je suis en position de faiblesse, malheureusement. »


Tu ne finis pas ta phrase, car ni elle ni toi n’avez besoin de la compléter. Vous comptez sur ce lien que vous chérissez depuis tes premiers pas avec elle en tant que Dresseuse pour réussir à te tirer de ce mauvais pas. Ce n’est pas la première fois que vous vous retrouvez en difficulté, mais que vous êtes parvenues à vaincre vos adversaires.

« Je peux voir un Mur Lumière et une barrière de Protection autour de ce M. Mime. » décrit-elle. « Ainsi qu’un Champ Brumeux. Sa défense sera difficile à briser. »

« Tyrfing a essayé, mais a échoué malgré sa puissance. »
déplores-tu. « Crois-tu pouvoir détruire son Mur Lumière ? »

« Je l’aurais fait si nous étions sûres qu’il s’agit du dernier Pokémon qu’elle va utiliser, mais ce n’est pas le cas. Il va falloir jouer sur la durée. »


L’intelligence des Pokémon Psy est vraiment fascinante. Abigail a été capable de constater la situation et de réfléchir à la stratégie à adopter en l’espace de quelques secondes seulement. Ce ne serait pas étonnant que Valériane et son Pokémon disposent de cette même qualité. Alors comment faire ? Si votre stratégie repose sur la durée, cela veut dire qu’il va falloir attendre que l’ennemi commette un impair, mais on parle d’une Championne d’Arène. Cela peut durer aussi bien une minute que deux heures. Et pourtant, la renarde semble relativement sûre d’elle, au point qu’elle érige à son tour un Mur Lumière avec sa baguette.

« Cela devrait les faire réagir. » conclut-elle. « Ils ne sont pas stupides, ils devront forcément faire quelque chose, et nous profiterons de leur précipitation. »

Tu ne comprends pas où elle veut en venir. Tu n’as rien vu dans ses actions ou dans celles de Valériane ou de son Pokémon qui sortent de l’ordinaire. Mais d’un autre côté, elle a dit plus ou moins la même chose face à Amaro. Est-ce que les légendes sur les Goupelins seraient vraies ? On dit qu’ils sont capables de prédire l’avenir en contemplant les flammes qui émanent de leurs baguettes, ou du moins, un des avenirs possibles. Tu ne sais pas s’il s’agit de cela, ou si Abigail a vraiment grandi en tant que stratège. A moins que…

« Je crois pourtant que tu as déjà compris. » poursuit la renarde, lisant dans ton esprit comme dans un livre ouvert. « Il y a beaucoup de Pokémon Psy qui sont capable de maîtriser ce pouvoir, mais cela prend plus de temps chez certains. Admire plutôt. »

Ton regard se dirige de nouveau vers l’adversaire, tandis que, sortis de nulle part, une bille d’énergie bleutée est propulsée à la vitesse d’une balle d’arme à feu vers le M. Mime en direction de sa jambe. De justesse, celui-ci le bloque avec un Bouclier, avant d’attaquer Abigail avec, comme avec Tyrfing, une Permuforce, mais également une autre boule d’énergie, bleutée cette fois-ci, mais qui ressemble en tout point à la première. Il ne te faut pas longtemps pour en déduire qu’elle doit avoir les mêmes propriétés, à quelques nuances près. Une Permugarde, donc. Et pourtant, Abigail semblait avoir tout prévu. Elle trace un cercle dans l’air suivi de ce qui ressemble à une étoile, et une espèce de bouclier mauve et transparent se matérialise devant elle. Les deux faisceaux rebondissent par-dessus, revenant vers le M.Mime, qui s’en retrouve complètement immobilisé.

« Ton Pokémon sait créer des Reflets Magiques ? » s'étonne la Championne. « M. Mime, il faut que tu... »

« Trop tard. » la coupe Abigail.

La renarde fait jaillir une gerbe de flammes de sa baguette qui entoure son adversaire et qui se rapproche petit à petit de lui. Complètement paniqué, le M. Mime se tourne vers sa maîtresse qui, sans même sourciller, sort sa Poké Ball et le rappelle à l’intérieur.

« Un Reflet Magique, puis une Danseflamme pour l’acculer et continuer de l’attaquer à l’intérieur de ses défenses… C’est très ingénieux. Il va me falloir plus de puissance de feu, semble-t-il. »




Le topic passe en non-modéré, merci beaucoup ! o/


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Jeu 21 Fév - 14:27

Enfin arrive le dernier Pokémon de Valériane, celui qui a fait trembler bon nombre de Dresseurs et dont tu as toujours entendu parler. Le fameux Nymphali qui a fait la réputation de la Championne. Autant le dire, l’issue du combat sera déterminée ici. Et malgré son apparence guillerette, Abigail et toi restez parfaitement sur vos gardes. D’après la jeune femme, il semblerait qu’il ait plus de puissance de feu que son M. Mime, ce qui veut dire qu’elle va attaquer sans relâche pour obtenir la victoire. Dit de cette façon, cela peut sembler tout aussi téméraire que dangereux, pour elle comme pour vous. Tout va dépendre de comment vous parviendrez à tirer profit de la stratégie qu’elle va employer à votre encontre.

« Voyons ce que ton Goupelin sait faire en combat rapproché ! » lance Valériane. « Nymphali, Vive-Attaque ! »

La surprise se lit sur le visage de la renarde. Elle et toi le savez, si Abigail n’est pas particulièrement lente – ce serait même plutôt le contraire, surtout depuis qu’elle sait faire des Nitrocharges depuis qu’elle est Feunnec – la vitesse d’une Vive-Attaque la surpasse de très loin. Il faut réagir immédiatement si vous voulez être certain de vous en sortir.

Mais il est trop tard. La Nymphali est déjà à bout portant, et si la Goupelin est parvenue à bloquer son coup de tête avec sa baguette, ce n’est pas suffisant pour la suite.

« Météores ! » enchaîne la Championne.

Des deux rubans virevoltant autour du Pokémon Fée se matérialisent des petits rayons en forme d’étoile qui s’écrasent sur la robe d’Abigail et la font se contorsionner avant de la projeter au sol. Tu voudrais t’interposer, mais cela entraînerait obligatoirement une disqualification de ta part. Et pourtant, voir la Goupelin ainsi n’est vraiment pas quelque chose de facile à supporter.

« Ses attaques sont trop rapides ! » gémit Abigail. « Je n’ai même pas le temps de me protéger. »

« Il faut trouver quelque chose pour la faire s’arrêter, même juste une distraction. »
réfléchis-tu à toute vitesse, paniquée par la vitesse avec laquelle la Nymphali attaque. « Quelque chose qui retiendrait ses rubans, comme si des plantes la retenaient par le sol. »

« Je crois que je peux faire quelque chose pour ça. »


Alors que la Goupelin s’apprête à se relever, la Nymphali s’élance de nouveau vers elle pour continuer son attaque. Mais avec sa baguette, Abigail donne un violent coup dans le vide qui a pour effet de faire pousser des racines qui retiennent les pattes arrière et les rubans du Pokémon Fée. Un Nœud Herbe. Certes, les Goupelins ne sont pas les Pokémon Feu les plus puissants ou les plus résistants dans leur domaine, ils arrivent malgré tout à se faire une place de choix dans les combats Pokémon par leur versatilité. Et cette attaque en est la preuve.

« Ce n'est pas ce qui va nous empêcher de nous arrêter. » s'empresse de répliquerValériane. « Nymphali, Pouvoir Lunaire ! »

On dirait qu’elle panique. Tu ne vois pas d’autre explication, car les attaques de Type Fée telle que celle-ci ne sont pas très efficaces face aux Pokémon de Type Feu comme Abigail. De plus, alors que la boule d’énergie blanche s’apprête à atteindre la Goupelin, elle est stoppée nette par un Mur Lumière que la renarde a eu le temps d’ériger juste à temps.

« C’est le moment de donner tout ce que tu as, Abigail ! » t’écries-tu.

« J’y compte bien ! »

La flamme qui émane de la baguette de la renarde grossit de plus en plus, avant qu’elles ne deviennent carrément bleutées. Contrairement aux fois précédentes, elle joue également sur la chaleur en plus des flammes en elle-même. Et pourtant, elle continue de grossir encore et encore, jusqu’à ce qu’elle se transforme en sphère bleue qu’elle propulse vers la Nymphali. A nouveau, la puissance d’Abigail te fascine aussi bien qu’elle t’effraie. Et ce n’est qu’un Champion d’Arène, qui sait le niveau qu’elle atteindra le jour où vous aurez à affronter la Ligue Pokémon.

« Vent Féérique, vite ! » riposte la Championne.

Aussitôt, l’aura bleue des Pokémon Psy entoure Abigail tandis qu’elle pousse la boule de feu par la pensée pour lutter contre la contre-attaque de la Nymphali. La force mentale de la Goupelin contre la puissance de l’attaque de son adversaire font que la boule de feu ne progresse pas d’un iota, mais les deux attaques ont clairement une influence sur elle. On dirait qu’elle pourrait exploser d’une seconde à l’autre.

« Mary, recule ! »

BOUUUUUUM !

L’explosion est assourdissante, et son souffle vous fait projeter en arrière sur quelques mètres. Mais si Valériane et toi arrivez à vous relever rapidement à cause de la distance, et qu’il en est de même pour Abigail grâce à sa résistance naturelle au Type Feu, la Nymphali a bien du mal à se remettre sur pattes. On dirait qu’elle a bien plus encaissé l’attaque que vous quatre. Elle semble pourtant avoir envie de continuer, mais ce n’est pas le cas de la Championne.

« Non, tu te feras bien trop mal si tu continues ainsi. » la conseille Valériane. « Je sais que perdre n’est pas toujours évident, mais tu dois rentrer dans ta Poké Ball. »

C’est difficile à croire compte tenu de tout ce que tu as pu voir et entendre quand tu étais encore une nonne, mais Abigail et toi avez remporté le combat contre la Championne de la ville qui vous a vu grandir. Même maintenant, tu as du mal à te rendre compte de l’importance de la chose. Valériane relève la tête et te sourit avant de marcher dans ta direction.

« Ce fut un combat de longue haleine, mais c’est bien la raison pour laquelle je suis heureuse de te remettre le Badge Nymphe. » te félicite-t-elle. « Tu l’as amplement mérité. Je pense que tu es une bonne personne et que tu en feras bon usage. »


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Sam 23 Fév - 16:38

Tu t’empares du Badge Nymphe non sans esquisser un sourire triste en l’entendant te complimenter ainsi. Il n’en faut pas plus pour que la Championne s’interroge sur la raison de la tristesse qui emplit ton regard ainsi que l’expression de ton visage.

« Je ne sais pas ce que vous avez vu dans ce combat, mais je doute que cela soit la vérité. » réponds-tu. « Pas venant de vous, en tout cas. »

« Tu mets en doute ma parole ? » s'enquit Valériane. « Ce serait bien une première depuis le début de ma carrière en tant que Championne. »

« Je ne sais pas. Je crois que d’autres personnes sont plus méritantes que moi à ce sujet. »

Venant d’une personne lambda telle que Midley, au speed-dating, cela t’avait beaucoup touché. Mais il ne s’agit pas d’une simple inconnue ici. Il s’agit de Valériane, une Championne, de la ville qui t’a vue grandir, qui plus est. Ce n’est pas une personne que tu peux tromper si aisément, elle doit forcément avoir des réserves, ou elle ne dit peut-être pas toute la vérité. Plus tu continues sur le chemin qui ne peut mener qu’à ta propre destruction, moins tu deviens une bonne personne, comme elle le dit. Même en ayant les meilleures intentions du monde, tu ne trompes personne. L’égoïsme est en partie ce qui te motive à aller de l’avant. Un désir de vengeance qui brûle tout sur son passage, voilà ton véritable moteur.

« Je n'ai pas dit le contraire. » reprend la jeune femme. « Mais cela ne m’empêche pas que j’ai pu apprendre à te connaître dans ce combat, et je sais ce que j’y ai vu. Avec mon expérience, il est difficile de tromper un Champion d’Arène. Je ne connais pas ton passé, mais je sais que tes intentions sont nobles et que malgré les apparences, tu fais preuve d’une énorme douceur envers tes Pokémon, avec ta Goupelin, plus particulièrement. Je ne peux peut-être pas deviner tes mouvements quand utilises la télépathie, mais je n’en ai pas besoin pour voir ce que tu éprouves pour elle. »

Sa main se pose sur ton épaule, et elle te fait délicatement tourner vers l’arbre qui se trouve à côté de la zone de combat où vous vous trouvez.

« Je ne sais pas si Amaro t’en a parlé, mais tu me fais penser à ce cerisier en fleur. » songe-t-elle à voix haute. « Sa période de floraison est très brève, mais elle annonce le retour du printemps, probablement l’une des plus belles périodes de l’année, à mon sens. Mais pour moi, elle est surtout belle par ses multiples symboles. A Johto, elle représente tout aussi bien la Mort que la Renaissance, à tel point que les guerriers de Johto considéraient que leurs vies étaient équivalentes à ces fleurs, et qu’il n’y avait rien de plus beau que de mourir comme elles, de manière éphémère. C’est une plante extrêmement fragile, qui a besoin de beaucoup d’amour pour se développer, et dont on se sert pour créer des parfums ainsi que des remèdes contre les maladies cardiaques. »

Tu as envie de lui répondre avec ironie que, d’après le médecin qui s’est occupé de lui, le père Francesco est mort d’un infarctus, mais tu préfères l’écouter parler. Tu as envie d’entendre la totalité de son raisonnement.

« La Mort et la Renaissance. Un rien peut nous faire basculer d’un côté comme de l’autre. Je le vois moi-même avec certains Pokémon Fées. Dans d’autres circonstances, mon Nymphali aurait pu être un Noctali. On dit même, dans certaines légendes, que les Ectoplasma sont les pendants obscurs des Mélodelfes. Ce que je pense, c’est que tu es un arbre dont les épreuves de la vie t’ont laissée de graves cicatrices, et que tu es encore tiraillée entre l’un de ces deux côtés. Tu aimerais avancer sur les deux chemins, mais il arrivera un moment où tu devras choisir, sans pouvoir faire machine arrière. »

« Et ce seront mes actions qui définiront ce choix, j’imagine. » soliloques-tu.

« Je ne pense pas. Je le croyais aussi, mais les expériences m’ont appris que ce n’est pas la stricte vérité. »

Ton regard se dirige vers la Championne, qui contemple toujours le cerisier. Non. Elle observe ce qu’il y a d’autre. Pas au sens physique du terme, cela dit. C’est bien plus que cela. C’est comme si un autre monde se dressait autour d’elle que ce que tu vois de tes propres yeux. Elle ne fait peut-être que se remémorer un événement de son passé, mais il semble si réel à la regarder. Plus que jamais, tu admires cette femme que tu n’aurais jamais pensé rencontrer il y a de cela quelques années. Comment as-tu pu simplement douter d’elle ne serait-ce qu’un instant ?


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Dim 24 Fév - 13:10

« Il n’y a pas que nos propres choix qui nous définissent. C’est une illusion que de penser cela. Il y a ce qu’il y a autour de nous également. Il est tellement plus facile de choisir la voie du meurtre quand on a été plongé dans la solitude depuis notre enfance. De croire que seul le mérite compte dans le travail quand on n’a jamais manqué de rien dans sa vie. Sans pour autant se déresponsabiliser complètement, il y a tellement de facteurs extérieurs qui nous influencent dans notre mode de pensée, dans nos choix, dans les gens que nous rencontrons. »

Elle se tourne enfin vers toi et sourit avant de poursuivre.

« Je t’ai dit que les cerisiers avaient besoin d’amour pour se développer. Je crois que la même chose s’applique pour toi. Développe tes liens avec tes Pokémon. Fais en sorte qu’ils deviennent aussi profonds que ceux que tu partages avec ta Goupelin. Et fais-en autant avec d’autres personnes. »

Son alternative te fait rougir un peu et baisser la tête.

« Je ne suis pas vraiment du genre très sociable. » te confesses-tu. « Je ne crois pas vraiment en être capable. »

« Je ne te demande pas d’être la femme la plus populaire de la région. » s'esclaffe-t-elle. « Ce qui importe, c’est que tu sois aimée par les gens qui comptent pour toi. Qu’ils voient ce que tu es, qu’ils t’apprécient pour qui tu es vraiment. C’est là que tes bourgeons pourront commencer à éclore et que tu pourras enfin être en fleur. »

A nouveau, tu as envie de t’excuser et de lui faire comprendre que cette alternative ne t’est pas permise. Pas lorsque ta mission consiste à éliminer Arceus en utilisant les moyens technologiques de la Team Galaxy ou en cherchant quelque savoir obscur te demandant de pactiser avec des démons ou de chercher des artefacts d’une ancienne civilisation que l’on pensait perdus à jamais. Et pourtant, au fond de toi, tu réfléchis et tu te rends compte que c’est quelque chose que tu es déjà en train de faire, petit à petit. Comment qualifier autrement cette relation qui commence avec Kaz ? Cette amitié qui nait, n’est-ce pas parce que, sans le vouloir, tu t’es confiée à lui, et réciproquement ? Parce que tu lui as montré qui tu es réellement ? Kaz est une personne digne de cette confiance, pourvue de nombreuses qualités. Sans lui, peut-être que tu aurais sombré un peu plus dans la folie par rapport à ta situation actuelle. Avec la baronne Reynolds et Lamia, qui sont simplement des alliés avec qui tu te sens en sécurité et grâce à qui tu peux devenir plus puissante, tu n’aurais jamais pu accomplir tout ce que tu as fait. Au final, peut-être que Valériane a raison. Il faut que tu t’ouvres davantage. Peut-être que c’est ainsi que tu pourras véritablement briller.

« Merci pour ce conseil. » réponds-tu. « Je crois que je sais ce qu’il me reste à faire. »

« C’est une partie de mon métier. Et puis, j’imagine que cela me tenait à cœur de te dire cela. Plus je te regarde, et plus je repense à la nonne qui vivait ici il y a un an et demi. J’aurais aimé lui tenir ce discours, peut-être que cela aurait pu l’aider. »

« Si elle était bel et bien une femme d’église et qu’elle voulait le bien de son entourage, je suis certaine qu’elle saura vous entendre d’une façon ou d’une autre. C’est le cas de beaucoup de gens, en réalité. »

Ton sourire se veut désormais plus franc, plus joyeux aussi. C’est quelque chose que ton père disait souvent, et même s’il te manque et que l’avoir dit t’a rappelé à quel point son absence est difficile à supporter, cela t’a fait du bien de te rappeler de cela. Peut-être que cela veut dire qu’il est temps pour toi d’enfin venir le voir. D’enfin venir à sa rencontre, dans sa dernière demeure. De pouvoir expliquer tes choix, mais surtout de lui faire comprendre que la vie est parfois bien difficile à supporter sans lui. Et que pourtant, malgré cela, tu continues à t’accrocher, tant bien que mal. Que ta folle entreprise est tout ce qu’il te reste.


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Lun 25 Fév - 11:16

Le soir est presque là quand tu arrives devant ce qu’il reste de l’église. Plus que jamais, pourtant, tu as envie de faire demi-tour et de ne plus jamais te retourner. La simple vue des ruines te met mal à l’aise. C’est là que tu as franchi le point de non-retour. C’est là que tu as renié Arceus et que tu as toi-même détruit tout ce que ton père adoptif et toi avez construit. Il ne reste presque plus rien de cet endroit, seulement des morceaux de plancher et de murs en bois noircis par les flammes, et quelques bancs et meubles, ou du moins, ce qu’il en reste. Pour sûr, tu n’as pas raté ton coup, cette nuit-là. Ta fureur a presque tout détruit, c’est un miracle qu’il y ait encore quelques traces d’une habitation ici. A tous les coups, quelqu’un a dû prévenir les pompiers du sinistre. Mais ça n’a plus d’importance, de toute façon. Tu relèves la capuche de ton manteau, qui, jusqu’à maintenant, cachait ton identité aux habitants de la ville. De toute façon, tu doutes que quelqu’un te reconnaisse ainsi. Il commence à faire sombre, et avec tes cheveux noirs de jais qui tombent jusqu’au début de tes jambes, tu as davantage l’apparence d’une silhouette du passé que celle d’une véritable personne. Peut-être qu’au fond, c’est tout ce que tu es. L’ombre de toi-même. Il y a forcément un fond de vérité là-dedans, sinon tu ne serais pas rongée à ce point par la culpabilité, en venant ici. Tu as l’impression de revivre la tristesse dans laquelle tu étais plongée lorsqu’Abigail et toi étiez en mauvais termes, mais cette fois-ci, c’est bien pire. Tu es face à toi-même, face à tes actions passées. Si tu ne regrettes en rien ton apostasie, détruire cet endroit n’était pas une bonne idée. Tu l’as fait pour marquer le reniement de ta foi. Non. Cela va bien plus loin que ça. Toute cette vie te donnait envie de vomir l’entièreté de ton être, si tant est que cette phrase ait du sens.

Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit pas. C’est la distance qui te sépare de l’autel depuis l’entrée de l’ancienne bâtisse. Tu t’en souviens encore très précisément. Maintenant, il reste certes encore un peu de bois, mais la nature a repris ses droits. Il y a majoritairement de l’herbe ou du lierre, par ici. Cela te frustre un peu. Parce qu’à cause de toi, tu ne peux plus déambuler dans toutes ces pièces vides en te remémorant les souvenirs les plus marquants que tu avais vécu au sein de cet endroit. Cette église, c’était toute ta vie, ainsi que celle de ton père.

Mais soudain, alors que tu contemples tes méfaits, trois petites lueurs émergent petit à petit et s’approchent de toi, intriguées par la personne qui trouble la tranquillité de ces lieux. Tu n’y prêtes d’abord pas vraiment attention, trop absorbée et fatiguée psychologiquement par tout ce que cet endroit symbolisait pour toi. Puis, voyant qu’elles restent dans ton champ de vision, tu décides de les fixer d’un peu plus près. Tu es quelque peu surprise par ce que tu y découvres, mais n’es nullement apeurée ou dérangée, bien au contraire. Pour être originaire de Romant-sous-Bois, tu connais très bien les créatures étranges qui te regardent, perplexes. Une Pitrouille et une Brocélôme. Deux Pokémon Spectres absolument inoffensifs, dans un endroit aussi proche de la civilisation humaine, et qui te font un peu penser à Phantasm, par leur aspect attachant. On dit des Brocélômes qu’il s’agit d’esprits d’enfants ayant possédé une souche d’arbre, et qui cherchent à se faire des amis. Quant aux Pitrouilles, ils sont censés éclairer les âmes des défunts vers le chemin du repos éternel. Visiblement, ces deux spécimens ont dû élire domicile ici, maintenant que nature est venue reprendre ce qui lui appartient. D’une certaine façon, cela adoucit un peu ton chagrin. Pour des Pokémon Spectres, que l’on considère habituellement comme des esprits malfaisants, ils ont l’air heureux là où ils sont, et paradoxalement, ils redonnent un peu de vie et de gaieté à cet endroit. Peut-être que tout n’est pas perdu, en fin de compte.

« Puis-je me joindre à vous ? » leur murmures-tu d’une voix douce. « J’habitais ici, autrefois. Alors, j’aurais aimé rester quelque temps. »

Tu t’assois en leur compagnie, tandis que les deux Pokémon se regardent et se rapprochent de toi, visiblement contentes. La Brocélôme tend notamment sa petite main noire, que tu attrapes délicatement, et que tu serres contre toi. Evidemment, elle est relativement froide, et pourtant, tu sens sa chaleur et celle de la Pitrouille arriver jusqu’à ton cœur meurtri. Les secondes passent, puis les minutes, puis peut-être une heure ou deux. Tu ne sais pas si c’est grâce à eux, mais tu te sens un peu plus courageuse, maintenant. Peut-être que tu devrais y aller avant d’hésiter de nouveau.

« Voudriez-vous bien me conduire jusqu’au cimetière ? » t’enquis-tu gentiment. « J’ai de la famille qui m’attend. »


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Ven 1 Mar - 9:56

Avec un certain enthousiasme, couplé sans le moindre doute à une touche d’innocence et d’insouciance, les deux petits spectres t’amènent en silence vers les premières pierres tombales, à un peu moins d’un kilomètre de l’église. Peu à peu, l’étincelle de courage qui s’était allumé en toi vacille et disparait, bien que tu continues d’avancer en tenant la main de la Brocélôme dans la tienne. Et enfin, la voilà, parmi toutes les autres sépultures bien rangées. La tombe de ton père. Ton véritable père, le père Francesco. Et ce, quoi qu’en diront Renaldo, Petrus, ou d’autres qui n’auront de cesse de te rappeler ta véritable nature. Etonnamment, elle semble plutôt bien entretenue. On dirait que quelqu’un l’a nettoyée et a changé les fleurs, récemment. Les habitants de la ville se sont-ils passés le mot pour s’occuper un peu de lui après que tu sois partie ? Tu l’espères, du moins. Mais peu importe qui l’a fait, cette personne a fait preuve d’une générosité sans nom et, sans le dire à voix haute, tu la remercies.

« Me voici de retour, père. » soliloques-tu. « Je vous… Je te demande pardon pour ne pas être passée depuis la cérémonie. Je n’en avais pas la force, ni le courage. »

Tu t’agenouilles devant la tombe, la contemplant en silence. Tu aimerais dire quelque chose, mais en réalité, aucun son n’arrive à sortir de ta bouche. La douleur est bien trop grande. Au final, la seule chose qui vient, c’est un sanglot, tandis que des larmes se forment le long de tes joues et qu’un nœud te serre le ventre. Sans considération pour les fleurs qui ont pu être posées pour lui, tu serres la pierre dans tes bras, de toutes tes forces, avant de déposer plusieurs baisers sur la surface froide de la sépulture. Si tu le pouvais, tu irais même bien plus loin. Tu voudrais te mettre à creuser, par la force de tes doigts, s’il le faut, pour déterrer son cercueil et t’allonger auprès de celui-ci. Plus que cela, tu l’ouvrirais et tu caresserais les restes de son corps, en te laissant aller au désespoir, en laissant derrière toi les dernières traces de lucidité et toutes les raisons de vivre qu’il te reste. Même appuyer sur la détente de ton arme à feu serait impossible tant cela te parait au-dessus de tes forces. Tu resterais simplement là, en train de dépérir à petit feu, comme les premiers temps de sa disparition.

« Le monde n’a plus de sens sans toi. » gémis-tu. « Reviens-moi, je t’en prie. Ou prend ma place, qu’importe. Ma vie peut aller au diable si tu n’en fais pas partie ! »

La douleur que tout cela t’inflige t’empêche de dire quoi que ce soit d’autre d’intelligible. Tout se perd dans des pleurs et des cris qui, s’ils ne permettent pas de mettre des mots sur ce que tu ressens, ont une signification universelle. Cela fait plus d’un an que tu erres sur cette terre en son absence, et si tu as trouvé en ce monde quelque chose qui fait que le souffle de vie qui est en toi ne s’est pas dissipé, ce n’est tout de même pas aussi plaisant, loin de là. Même tes conversations avec Kaz n’en valent pas la peine, si tu dois comparer avec ton ancienne vie. Il t’apporte beaucoup de réconfort, c’est vrai, mais ce n’est pas assez pour combler le vide que le père Francesco t’a laissé. Et si encore il n’y avait que lui. A cause d’Arceus, tu as aussi dû te séparer de Flora, pour éviter de la mettre en danger, ou pour qu’elle ne te dissuade pas d’emprunter le chemin que tu as suivi.

« Cette voix… C’est toi, Mary ? »

Dans d’autres circonstances, ton cœur aurait manqué un battement. Tu aurais cherché à t’enfuir aussi vite que possible, à courir jusqu’à ce que tes jambes ne suivent plus. Peut-être même que tu aurais remis ta capuche sur ta tête et que tu l’aurais menacée avec ton arme à feu pour ne pas avoir à la confronter. Mais il n’y a rien à faire. Tu accepteras la punition qu’elle t’infligera. C’est tout ce que tu mérites. Après être partie sans rien dire, après être sortie de sa vie sans explication, après tout ce qui a pu arriver.

« Sally, Loretta, laissez-lui un peu d’espace. » leur demande Flora, avant de chuchoter dans ton oreille. « Je suis là, ça va aller. »

Les deux Pokémon Spectre s’écartent selon sa requête. Elles ont l’air de la connaître, bien qu’elle ne semble pas être leur Dresseuse. Elle n’a jamais été attirée par ça, de toute façon. Cela dit, cela explique probablement pourquoi la tombe a été entretenue jusqu’à maintenant. Cette jeune femme est vraiment une sainte pour s’être imposée cette tâche depuis ton départ. Lentement, elle enroule ses bras autour de toi et pose sa tête sur ton épaule. Aussitôt, tu te sens plus apaisée, bien que toujours en détresse. Mais tu te souviens d’à quel point il était bon d’être à ses côtés. Elle, ta meilleure amie, celle qui a toujours cru en toi.

« Viens avec moi. » murmure-t-elle. « Tu as assez souffert comme ça. »

« Je ne peux pas. » réponds-tu. « Pas alors que je l’ai laissé aussi longtemps. Je mérite ce que j’endure. »


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mary Nephilim
Sbire Galaxie

C-GEAR
Inscrit le : 05/09/2014
Messages : 1210

Région : Kalos
Sam 2 Mar - 11:55

Vous restez un long moment ainsi, serrées l’une contre l’autre. Peu à peu, il n’y a plus que les yeux de Sally et Loretta ainsi que l’éclat de la pleine lune pour vous éclairer dans cet océan d’obscurité. Si au départ, cela ne te faisait rien, la présence de ton amie de toujours, que tu viens de retrouver après plus d’un an, t’apporte malgré tout un peu de réconfort. Tes sanglots se font de plus en plus rares, alors que l’étreinte de Flora est toujours présente.

« Tu es prête à partir, maintenant ? » s’enquit-elle. « Je ne crois pas qu’il soit très heureux de te voir dans cet état. »

Tu hoches doucement la tête. Elle a probablement raison. Au final, le père Francesco se fiche sans doute que tu viennes le rendre visite ou non, puisque c’est dans ton cœur que se trouve sa véritable place. C’est davantage un supplice que tu t’infliges volontairement, parce que tu reviens dans cette ville où tant de souvenirs te torturent. Tu te serais sentie coupable de ne pas l’avoir vu après tout ce temps. Difficilement, sans même cacher la présence de ta prothèse quand tu lui attrapes le bras pour t’accrocher encore un peu à elle, tu te relèves et marches avec Flora jusqu’à la sortie du cimetière, suivi de la Pitrouille et de la Brocélôme. Vous vous retrouvez sous la douce lumière d’un lampadaire, où vous vous considérez de plus près. Ou plutôt, que vous remarquez les changements qui se sont opérés chez l’autre. Chez toi, il suffit de voir ton bras – ou de le sentir, comme ça a été le cas pour Ruven et pour elle – pour te rendre compte que c’est assez évident. Mais ta meilleure amie a subi des épreuves, elle aussi. Tu le vois dans son regard. Il y a tout un torrent de sentiments contradictoires qu’elle retient, pour ne pas craquer, elle non plus. Tu lui as manqué, c’est indéniable. Toutefois, elle sait, tout comme toi, que ton comportement a été inexcusable. Et c’est la raison pour laquelle elle croise les bras et que son regard se veut bien plus sévère.

« Je vais tout t’expliquer. » te résignes-tu, fuyant l’éclat de ses yeux. « Je te dois bien cela. »

« Pas qu’un peu. » réplique-t-elle sèchement. « Crois-moi, la seule raison pour laquelle je ne t’ai pas hurlé dessus en tombant sur toi, c’est parce qu’on était devant lui et que tu étais complètement désemparée. Ce serait comme tirer sur une ambulance. »

Tu aurais bien envie de la remercier pour cette bonne action, mais tu ne le fais pas, parce que ça ne ferait que l’irriter davantage. Tu ne l’avertis même pas du fait que rien de tout cela ne lui plaira pas. Tu te contentes de tout raconter, d’une voix blanche dans les moindres détails, depuis ton départ pour Flusselles, pour demander à Renaldo s’il pouvait t’héberger. Et plus tu continues, plus tu sens Flora à la fois horrifiée, dégoûtée et enragée par ce que tu as fait. Quand enfin tu termines ton histoire, elle te gifle avec une telle force que tu en es légèrement déséquilibrée. Elle t’attrape alors par le col et te plaque contre le lampadaire, alors que sa voix craque, surchargée par toutes ses émotions.

« Dis-moi que tu me mens ! La Mary que je connais n’aurait jamais fait une chose pareille ! »

« La Mary que tu connais est morte en même temps que mon père. »

Elle te frappe d’une autre gifle. Puis encore une, bien moins forte, cette fois-ci.

« Tu dis ça pour te déculpabiliser, parce que tu as abandonné depuis longtemps. Tu mets tout sur le dos d’Arceus, mais en quoi c’est si important ? Tu ne te rappelles pas les moments que tu as passé avec Aekyel et Cassandre ? Tu avais l’air d’aller mieux, pourquoi il a fallu que tu replonges ? A cause des conneries d’un vieil abruti qui ne t’a jamais caché son aversion pour toi ? »

« Tout est pourtant vrai, Flora. Son journal, ainsi que celui de mon père biologique le prouvent. Moi aussi, j’ai voulu le nier, mais les faits sont là. »

« Mais des enfants d’inceste, il y en a toujours eu, ce n’est pas pour autant qu’Arceus en a après toi spécifiquement ! »

« ALORS POURQUOI A-T-IL PRIS MON PERE ? »

Ton soudain élan de colère la fait complètement lâcher prise et reculer de quelques pas. Elle remarque avec stupeur que le lampadaire est légèrement déformé après que ta main robotique l’ait effleuré. Tu aimerais te confondre en excuses pour l’avoir apeurée ainsi, mais tu sais que ça ne fera qu’aggraver la situation, alors qu’elle est déjà assez problématique ainsi. Flora n’est pas Abigail. Tu ne peux pas espérer que les choses se passent de la même manière, pas quand une personne ne partage pas la connexion mentale que tu possèdes avec la renarde. La barrière des mots, entre autres, t’empêchent d’être aussi expressive que lorsque la Goupelin et toi communiquez.

« On en revient toujours à là, donc. » conclut-elle. « Tu n’arrives toujours pas à faire ton deuil. »

« Tu ne pourrais pas comprendre. »

« Non, effectivement. J’ai juste perdu ma meilleure amie il y a un an et demi. Elle aussi, je la considérais comme ma famille. Et elle a disparu, comme ça, sans aucune explication. »

« Tu aurais essayé de m’en empêcher, si je t’en avais parlé. »

« Evidemment, j’ai encore une once de santé mentale et de jugeote pour savoir que tu es en train de te détruire. Tu veux que je te dise ? Tu es juste une sale égoïste, qui est tellement dans son délire qu’elle ne se rend même pas compte qu’elle fait du mal à ceux qui l’aiment le plus. C’est pas la police que je devrais appeler pour tous les crimes que tu as commis, c’est un asile psychiatrique. »

Ses mots sont aussi acérés que les lames de Tyrfing. Pourtant, tu t’es déjà dit ces paroles, auparavant. Et de sa façon à elle, Abigail t’a plus ou moins tenu les mêmes propos. Mais le fait que ce soit elle qui les prononce te blesse d’autant plus.

« Il serait trop tard pour moi, de toute façon. » soliloques-tu. « Je me suis engagée bien trop loin sur le chemin que j’ai emprunté. »

« Mais tu sais que tu vas en mourir ! Que tu manqueras à des gens ! Comment tu peux être aveugle à ce point ? »

Tu secoues la tête, refusant toujours de la regarder dans les yeux.

« Je ne manquerai à personne. Compte tenu de la tournure de cette discussion, cela vaudrait mieux pour toi que je disparaisse de ta vie. C’était ce que je voulais depuis le début, de toute manière. »

Tu t’attendais à une autre gifle, voire à quelque chose de plus fort, mais c’est tout le contraire qui se passe. Ton amie te serre de nouveau contre elle, sa tête contre ton épaule, et se laisse aller dans sa tristesse, comme tu l’as fait il n’y a pas si longtemps. Elle plonge ses ongles contre ton dos, comme si tu étais à deux doigts de disparaître et qu’elle voudrait te retenir aussi longtemps que possible.

« Je peux pas. Tu m’en demandes trop. Depuis que tu es partie, j’ai essayé de te détester, parce ça m’aidait à faire mon deuil et que ça m’évitait de me prendre tous nos souvenirs en pleine poire. Mais je pourrai jamais le faire. On a passé de trop bons moments ensemble, pendant trop longtemps. Tu es la sœur que j’ai jamais eu, tu as toujours été là pour moi avant ton départ. Laisse-moi croire que tout ça est un mauvais rêve et que tu es rentrée, maintenant. Qu’on ne se séparera plus, ou que tu passeras au moins de temps en temps. »

Tu rends son étreinte en entendant cette confession. Tu n’as pas besoin de plus pour ressentir toute la douleur qu’elle a dû traverser à cause de ton absence. As-tu vraiment fait le bon choix ? Bien sûr que non. Toute ton entreprise contre Arceus ne vaut rien de plus qu’une mission suicide. La Team Galaxy, le Dressage de Pokémon puissants, la Kabbale, tout cela n’est que du vent, même si tu t’es persuadée du contraire. Mais en y repensant, tu aurais peut-être pu t’y prendre autrement. Lui éviter toute cette souffrance, ou du moins l’amenuiser d’une façon ou d’une autre. Mais lui promettre que tu arrêteras ta croisade impure serait un mensonge. Quitte à ce que cela lui fasse mal, il faut que tu sois claire là-dessus. Elle pourra sûrement l’encaisser.

« Je ne peux pas rentrer. Je suis allée trop loin, il faut que j’aille au bout du chemin, maintenant. »

Ses sanglots se font plus bruyants, et tu resserres ton étreinte sur elle.

« Toutefois, si tu le veux vraiment… Si tu penses que cela te fera moins souffrir, je peux passer te voir de temps à autre. T’appeler, prendre de tes nouvelles. Je prendrai ce risque pour toi, si tu me le demandes. Autant de fois que tu le souhaites. »

Tu la sens lentement hocher la tête contre toi tandis que tu lui caresses lentement les cheveux. Vous restez ainsi, en silence, tandis que le temps semble se distordre de nouveau. Qu’elle soit d’accord apaise un peu ta propre souffrance, même si ce qu’elle t’a dit te fait réfléchir. Contrairement à Abigail, tu ne sais pas si Flora te reparlera ou non de tes actions au sein de la Team Galaxy, ou de tes autres méfaits. Elle ne t’aidera pas, c’est certain, et tu ne le lui demanderais jamais, de toute façon. Mais tu ne veux pas que ce sujet revienne sans cesse dans vos retrouvailles. Tu as peur que tout cela ne soit qu’une farce pour éviter de regarder la réalité en face, pour elle comme pour toi.

Non. Tu ne veux plus y penser. Tu veux rester encore un peu ainsi, profiter de cet instant que tu voulais pourtant à tout prix éviter en remettant les pieds à Romant-sous-Bois.

Espérer, même si cela n'arrivera jamais, que tout rentrera dans l'ordre une fois arrivée au bout de ta quête. Pour Abigail et pour elle.


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Shanoa11


Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 1612IOV
Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 Jmclo610Gavotte for the Faerie Queene - Page 2 IfTarzcGavotte for the Faerie Queene - Page 2 Graphe10

Sprite by Yakuru Hoot.
Double-Compte: Tony Schwärtzwind et Soren Kenshin
Theme
Battle Theme 1 - Battle Theme 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 2 sur 2) Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Romant-sous-Bois-