AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Cueillette en pleine tempête. (Pv Mariyana Anderson)


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 08/03/2015
Messages : 159

Région : Sinnoh
Mer 7 Nov - 21:26
L’eau se déversait dans la prairie embrumé de l’automne. L’endroit était calme, on n’entendait que la mélodie de l’eau se déversant sur le sol. Certain pokémons osaient sortir, d’autres restaient bien à l’abri. Dans ce calme une silhouette humaine, pénétra dans un petit bois. Il avait un sweat bien épais noir avec une capuche qui le tenait chaud et l’abritait un minimum de la pluie. Il était accompagné par un Tortipouss qui le suivait et qui, comparé à son dresseur, appréciait la pluie.

« Cherche bien Tortipouss. On m’a dit qu’il y avait pas mal de baies ici… »

Le petit pokémon répondit d’un petit cri légèrement étouffé par la pluie.
Basile ne l’avait pas vu venir cette averse ! Mais il s’en fichait, en fait il se fichait de beaucoup de chose dernièrement. Après l’incident qu’il y a eu avec sa famille, Basile s’était un peu écarté de ses deux vies. Que ce soit sa vie de mafieux ou celle de gérant. Maintenant ce n’était plus qu’un homme qui essayait de s'effacer et de chasser ses idées noires par le biais de petites activités comme la récolte de baies. Quel que soit le temps, il s’en fichait du moment qu’on lui foutait la paix. Cela faisait un an qu’il n’avait plus travaillé pour l’auberge ou le parrain. L’auberge était reprise par Ben. Basile s’était également débarrassé de son portable pour être certain de ne pas être dérangé. Depuis son départ. Il n’a jamais eu de nouvelles ! Et il appréciait ça. Tout ce qui comptait maintenant était lui et ses pokémons.
Après avoir marché un moment, tout en prenant soin de ne dérangé aucuns pokémons, Basile repéra un buisson remplis de baies ! C’était des baies oran, les plus communes, mais il n’allait pas se plaindre.

« J’imagine qu’on peut en trouver d’autres, hein Tortipouss ?....Tortipouss ? »

En se retournant, Basile constata que son pokémon n’était plus là. Il avait sans doute pris un autre chemin. Quand Tortipouss travaillait sérieusement, il pouvait être distrait et ne plus faire attention aux autres. Sauf bien sur si on l’attaquait, il est distrait mais pas fou. Le mafieux soupira, voyant qu’il sera difficile de retrouver le pokémon avec ce brouillard. L’homme commença à revenir sur ses pas, puis se murmura à lui-même, avec une légère inquiétude :

« Où es-tu passé mon grand… ? »


Autre compte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/08/2018
Messages : 17

Région : Sinnoh
Ven 9 Nov - 5:32
Une chance que j'avais laissé Filibert à la maison puisqu'il m'aurait fait la tête pour les semaines à venir s'il avait dû se promener sous la pluie. Personnellement, je trouvais ce genre de température apaisante et juste assez nostalgique. Armée de mon imperméable et de mes bottes de pluie, je n'étais pas incommodée à l'idée d'être un tantinet trempée si jamais les gouttes finissaient par trouver un moyen de s'infiltrer à travers mes protections de plastique. Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de pouvoir profiter d'une pluie automnale, alors je ne comptais pas rentrer chez ma tante avant un moment. Surtout que j'avais une mission à accomplir; trouver des baies pour d'éventuelles confitures et tartes. Après tout, si j'étais en visite c'était bien pour des raisons culinaires, soit l'annuel journées de préparation de diverses provisions en vue de l'hiver.

Un léger brouillard rendait les recherches un peu plus ardues, mais la nappe n'était pas assez épaisse pour réduire le champ de vision au point de ne plus distinguer la moindre chose devant soi. Et puis, avec l'habitude, je connaissais relativement la taille et le type d'arbuste que je devais trouver afin de recueillir les précieux fruits. Aussi tard dans la saison, je risquais de tomber plus fréquemment sur des baies oran que frambi ou sitrus, mais bon. Je n'allais pas faire ma difficile, surtout que cela battrait tout produit fait à partir d'aliments poussés en serre ou provenant d'autres régions.

Oh oh. Jackpot.

Alors que je m'enfonçais dans le boisée, ignorant complètement les sentiers, je tombai par hasard sur plusieurs plants de baies ceriz. Honnêtement, je ne pensais pas en trouver de ce genre, mais qui étais-je pour questionner cette délicieuse apparition et pour passer à côté? Tout en jubilant intérieurement, je me mis rapidement au travail et dégarni progressivement les arbustes, plaçant délicatement mon butin dans un panier que j'avais pris la peine d'apporter. La pluie rendant les fruits humides et glissants, j'en échappai une poignée. Tout en grommelant, je me penchai pour les ramasser et tombai nez à nez avec un petit pokemon.

- Oh. Bonjour.


Je me sentis un peu stupide de lui adresser la parole, mais bon. La petite tortue ne semblait pas particulièrement farouche et, compte tenu de l'espèce, je me dis qu'il devait vraisemblablement appartenir à quelqu'un. Surtout qu'il n'était pas rare que des dresseurs parcourent les environs avec leur pokemon en liberté. Dans tous les cas, il ne sembla pas particulièrement tenté de rester en ma compagnie puisqu'il fit volte-face et repartit dans la direction dans laquelle il était probablement venu. J'hésitai un moment, mais comme il y avait également la possibilité qu'il se soit perdu et que je ne voulais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit, je décidai de le suivre après avoir ramassé mon panier.

Si c'était un lapin, cela ferait très Alice aux pays des merveilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 08/03/2015
Messages : 159

Région : Sinnoh
Ven 9 Nov - 21:36
Le vent soufflait de plus en plus fort et la pluie s’intensifiait. Basile savait que tortipouss pouvait se débrouiller seul malgré la tempête. Ce pokémon était du genre à toujours garder son calme. Un sang-froid et un calme qui impressionnait toujours le mafieux. Mais Basile voulait tout de même le retrouver au plus vite. Sa famille lui avait déjà tourné le dos…Il ne voulait pas que ses pokémons fassent de même. À un moment, l’homme avait entendu du bruit plus loin. Mais en s’approchant, il constata qu’il s’agissait juste de chenitis et cheniselles, se faisant harcelé par le vent. Ils se collaient tous pour se tenir chaud et résister au souffle de la tempête. Basile les observa, un instant, avant de reprendre son chemin après un léger soupire. Le mafieux avança, prenant garde à ne pas trébucher sur une racine, un rocher ou encore un pokémon. Le brouillard se dissipait peu à peu mais laissait, à la place, la pluie l’aveugler. La tempête se levait ! Il devait vite retrouver tortipouss. Le sol devenait boueux et glissant. Basile avait de plus en plus de mal à avancer, tellement il devait faire attention. Maintenant il était obligé de couvrir son visage avec son bras pour avancer. Où pouvait-il être ?
Sur le chemin Basile trouva des baies pêcha…Il les cueillies. Il devait arrêter de s’inquiéter comme ça. Ça ne lui ressemblait pas ! La mésaventure avec sa famille l’avait peut-être plus marqué qu’il ne l’aurait cru…Basile reprit les recherches. À un moment sa vision était des plus réduites. Au point où il ne remarqua pas de suite, le trou qui était sur son chemin. Il glissa et se rattrapa de justesse au bord ! Le mafieux regarda en bas. En ne voyant que les ténèbres, il soupira de soulagement. La chute aurait pu être douloureuse. Basile remonta avec la force de ses bras et essaya de se débarrasser de la boue qui l’avait salit. Soudain une pensée lui traversa l’esprit. Et si tortipouss était tombé dedans ?

« Tortipouss ? »

Pas un bruit. Juste l’écho de sa voix. Peut-être y avait-il des souterrains ? Cela ne l’étonnerait pas vu qu’il était près de Charbourg. Basile espérait que la tortue n’avait pas chuté dans l’un de ces trous !

« Tortipouss ! T’es où mon grand !? » Cria le mafieux.

L’homme continua d’avancer dans la tempête. Il ne se reposera que quand il l’aura retrouvé.


Autre compte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 10/08/2018
Messages : 17

Région : Sinnoh
Mer 14 Nov - 16:44
Fucking hell.

La météo se gâta rapidement et me pris totalement par surprise. J'étais équipée pour une fine pluie, à la limite une pluie un peu persistante, mais le vent qui se mêlait désormais de la partie rendait la situation difficile. Ma vision était quasi nulle et mon imperméable n'était pas suffisant pour me protéger. Mes cheveux collaient sur mon front et sur mes joues désagréablement, et je sentais l'eau froide s'infiltrer impitoyablement dans les ouvertures. La seule chose qui me faisait rester et non prendre mes jambes à mon cou sans demander mon reste était la petite tortue qui était possiblement perdue. Je savais que je ne me le pardonnerais pas si je le laissais partir de son côté sans m'assurer au préalable qu'il se mette en sécurité ou qu'il retrouve son dresseur.

Espérons que ma BA de la journée ne finisse pas par ma mort par hypothermie.

Au moment où je pensais ces mots, le pire arriva. Le Tortipouss qui trottinait devant moi glissa sur l'herbe trempée, perdit son équilibre et tomba sur le côté. Seulement, sa chute ne s'arrêta pas là. Je me rendis compte un peu tardivement qu'il devait y avoir une dépression dans le sol puisqu'il continua à glisser vers l'avant, ses petites pattes tentant de se retenir sans succès. Je me précipitai vers lui, tendant les bras dans un réflexe pour le retenir, mais le pire arriva à nouveau. Je perdis pied et tombai lourdement sur les fesses. Je glapis de douleur, fermant momentanément les yeux, mes traits tordus. N'entendant plus les petits bruits paniqués du pokemon plante, je rouvris rapidement les yeux et la cherchai du regard. Rien. Il avait disparu. Je m'avançai à quatre pattes vers l'endroit où il était probablement tombé, ne voulant pas risquer de me relever pour tomber de nouveau.

Goddammit. Goddammit. Goddammit. Goddammit.

Il était tombé dans un trou. La faible luminosité ne me permettait pas de distinguer bien des détails mais j'arrivai à voir sa silhouette qui se découpait des autres ombres environnantes. Heureusement pour la tortue, elle était tombée sur son dos; probablement la partie la plus solide de son corps. Cependant, elle semblait maintenant incapable de se remettre à l'endroit. Je grimaçai, nerveuse et nullement chaude à l'idée de devoir y descendre, mais je ne pouvais pas l'abandonner maintenant. Si la pluie ne cessait pas, le trou se remplirait forcément et le Tortipouss risquait de finir noyer.

Faut juste que je sache comment m'y...

Je n'eus pas le temps de finir ma pensée que le sol céda sous moi. Je tombai lourdement sur le ventre presque deux mètres plus bas, une douleur hallucinante provenant de mon bras droit me faisait tordre de douleur pendant plusieurs minutes. Après avoir retrouvé un souffle quelque peu normal et cessé de jurer comme une charretière, je retrouvai assez mes sens pour examiner mon membre. Après l'avoir bougé dans plusieurs sens et exercé une certaine pression dessus, j'en conclus qu'il n'était pas cassé, mais salement amoché tout de même. Remonter risquait d'être une opération difficile, voire impossible. Mettant ma douleur de côté et tentant de faire fi de ma panique, je me relevai pour rejoindre le Tortipouss. Avec son aide, j'arrivai facilement à le remettre sur ses pattes. Maintenant, restait plus qu'à hurler et espérer que quelqu'un m'entende.

- À L'AAAAAAAAIIIIIIIDEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE! YOUUUUHOUUUUUUUUUUU! YA QUELQU'UUUUN?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 08/03/2015
Messages : 159

Région : Sinnoh
Ven 16 Nov - 22:42
À chaque pas, Basile sentait qu’il s’enfonçait dans la boue, salissant ses baskets et son pantalon. Le mafieux se couvrait comme il le pouvait. La tempête continuait de sévir. À un moment, Basile entendit un bruit dans les broussailles. Il se retourna dans sa direction et fixa le buisson, espérant qu’il s’agissait de Tortipouss. Le buisson cracha une petite baie maron qui roula non loin du mafieux. Basile, plein d’espoir, avança de quelques pas. Cependant le pokémon qui sorti du buisson était un Teddiursa, courant après sa baie. Le petit pokémon là ramassa et regarda le mafieux droit dans les yeux. Observant ce qu’il allait faire, resserrant sa prise sur le petit fruit par peur de ce le faire voler par l’homme. Basile le regarda un instant, puis s’en alla, déçu que ce ne soit pas son pokémon. Le petit ours le regarda s’éloigner puis fit de même et parti rejoindre sa mère.
Où était la petite tortue !? Basile hésita à appeler Nosferapti à la rescousse, mais les éclairs l’en dissuada très vite. Le mafieux préférait éviter que la petite chauve-souris se fasse foudroyer ! Qu’est-ce que s’était cette tempête !? On pourrait croire que c’était l’œuvre du pokémon Fulguris ! Mais c’était impossible. Ce pokémon là vivait à Unys. En tout cas le ciel rugissait effrayant les pokémons aux alentours. Basile commençait à davantage s’inquiéter. Il ne voyait plus rien à moins d’un mètre. Il faisait sombre. On pouvait croire que la nuit était tombée…C’était peut-être le cas ? Basile n’avait pas pris de montre avec lui. Donc impossible de réellement le savoir…
Soudain un puissant coup de tonnerre fit sursauter le mafieux ! Celui-là n’avait pas frappé loin. On aurait dit un coup de fusil tellement s’était proche ! Basile priait pour que cette tempête ne se transforme pas en incendie !
Le mafieux sortie sa lampe torche, tellement s’était devenu difficile de se déplacer.
Malgré toutes ses inquiétudes, Basile décida de reprendre sa route. Essayant d’avancer comme il le pouvait, évitant de trop s’approcher des arbres.

« TORTIPOUSS !!! Tu es où !? »
« A…seco…r… »

C’était très faible tant les cieux étaient bruyants, mais il lui semblait avoir entendu quelqu’un.
Basile accéléra le pas dans une direction au hasard.

« IL Y A QUELQU’UN !!!? »
« Au…sec…ours ! »

Maintenant il en était sûr ! Quelqu’un appelait à l’aide ! Une femme !
Quelqu’un s’était donc fait avoir par cette tempête.
« OU ETES VOUS !? » Hurla Basile essayant de se faire entendre à travers la tempête.
Basile arrivait à peu près à repérer la source du bruit. Il commença à courir avec difficulté, puis arriva finalement à une pente glissante. Un petit court d’eau boueux s’était créé et se déversait vers un trou. Basile se laissa glisser vers le trou et pencha sa lampe torche vers le fond. Il y voyait la silhouette d’une jeune femme ainsi que…Tortipouss !?
Le mafieux vit très vite l’ampleur de la situation. Il devait agir vite ! Le trou avait commencé à bien se remplir !

« Tenez bon ! »

Le mafieux sortie une longue corde de son sac et l’attacha à un arbre. Il là lança ensuite à la jeune femme, puis la remonta, en appelant à l’aide Machoc. Quand la jeune femme refit surface le Tortipouss sauta sur l’herbe mouillé, surveillé attentivement par Machoc, et Basile tandis sa main à la jeune femme pour enfin la sortir de là.

« Rien de cassé mademoiselle ? »


Autre compte:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» En pleine tempête [PV Ezylryb et Volt]
» En pleine tempête [Intrigue 8]
» Tu es mon phare en pleine tempête. Sirius&Remus
» Cueillette... ( pv Keiko )
» Un soir de pleine lune

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Charbourg :: Route 207-