AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» [Side Stories - John] Troubles


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 23/08/2018
Messages : 24

Région : Sinnoh
Mar 6 Nov - 18:11
La douleur à la jambe le vrillait alors qu’il entendait encore dans ses songes le coup de feu qui lui fit perdre pied. Dans ses songes, il transformait l’image du tireur en une espèce d’ombre informe qui le dévorait. Effrayé, il hurla à son réveil, en sueur, alors que Sannah, qui était assoupie en attendant à son chevet, cru faire une crise cardiaque sur le coup. S’il n’avait pas été blessé autant, elle lui aurait certainement mis une baffe avant de s’inquiéter de son état de santé. Mais en l’occurrence, elle fit fi de sa colère et se concentra sur le principal.

« Bon alors, t’as retrouvé tes esprits ? »

La question pouvait paraître saugrenue mais quand votre supérieur direct commence à délirer au son d’une musique de jazz avant de faire exactement l’opposé de ce qu’elle lui conseillait, comme s’il était possédé. Le plus flippant fut ce coup de feu, parce qu’à aucun moment elle avait cru que quelqu’un était véritablement en danger de mort. Qui plus est, il y avait deux victimes sur la scène de crime : une jeune femme du nom de Jordie Walder et travaillant au Manhattan Coffee et un individu qui n’apparaissait pas dans leur base de donnée. Le plus étonnant étant certainement que le jeune homme avait été tué avec un objet contendant (l’aorte avait été sectionnée donc ce type avait été mis KO par un pro) et l’autre personne par une balle dans la tête. Encore un pro. La question qui se posait alors était ce que faisaient de telles personnes au sein d’un café minable de Voilaroc. Sans même se poser la question de pourquoi l’agent Braham eut soudain une illumination, parce que là, cela relevait d’un domaine en dehors des compétences des forces de l’ordre.

« J’ai… La tête en vrac. »

Et ce n’était rien que de le dire, tout avait été si confus et si étrange. Le plus flagrant était évidemment le coup d’avoir vu en songe plein de choses qui s’étaient vraisemblablement passées peu de temps avant qu’il n’arrive, comme s’il avait un don de prescience. Pour un homme aussi athée et contre le monde de la religion, sa foi venait d’être ébranlée par ce qu’il avait ressenti. Car c’était bel et bien ça : des sensations poussées à l’extrême. Une audition qui lui semblait presque étrange, une vision un peu plus accrue… Mais le pire c’était les sentiments. Des sentiments qui ne lui appartenaient pas, lui qui avait enterré au plus profond de lui ses émotions après son choc passé, le voilà avec de la peur, de la rage et une volonté qui étaient tout sauf les siennes. Et cette perspective lui faisait peur : qu’est-ce qui clochait dans sa tête ? Qu’est-ce qui n’allait pas pour agir ainsi ? Un obscur souvenir refit surface, souvenir qu’il aurait voulu enterrer au plus profond de lui. Sannah avait beau être une jeune flic encore en formation, elle ne pouvait pas apprendre à ses côtés s’il déconnait comme ça.

« Il faut que tu saches, cette histoire est très étrange et pue beaucoup. Le type qu’on a arrêté est un caïd de la Team Skull Bash. D’après ce qu’on m’a expliqué, il semblerait que ce soit une filiale annexe à une team qui a pris du galon récemment, la team Skull. Originaire d’Alola. J’me demande foutrement ce que des types des îles viendraient faire dans notre région. Ah et autre chose qu’il déclare : ce n’est pas lui qui a tué les deux personnes mais la blonde qui s’est évanouie en même temps que toi. Une certaine Nicki Wilson. Elle travaillait avec Jordie en même temps que leur patron, Mike Paterson. Mais bizarrement, il n’était pas là quand tout le monde a été emmené à l’hôpital ou arrêté. »

John sourit quant à la mention des détails bizarres. Sannah était très forte au jeu des déductions, c’est aussi pour cette raison qu’elle était dans l’équipe de John malgré son jeune âge. Elle était promise à une grande carrière en temps qu’enquêtrice. Et si elle disait que cela semblait obscur du départ, il y avait de fortes chances que ce soit réellement le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 23/08/2018
Messages : 24

Région : Sinnoh
Mar 6 Nov - 19:06
Ils discutèrent un peu mais les endorphines administrées avaient tôt fait de le reclouer au lit. Pendant ce temps, Sannah avait décidé d’essayer d’avancer un peu dans l’enquête en allant interroger si possible Nicki qui se trouvait dans quelques chambres plus loin. Il était content de voir que Sannah gardait la tête sur les épaules et ne flanchait pas alors qu’il était alité, ce qui montrait une bonne capacité d’adaptation.
Lorsqu’elle devra passer le concours, il y avait de fortes chances qu’il la recommande. C’était une brave fille qui avait beaucoup de volonté et qui en cela, méritait tout autant sa place qu’un quelconque autre officier originaire de Sinnoh et de bonne famille. Généralement, les gens n’aimaient pas que des personnes de banlieue réussissent à percer, surtout dans le domaine des forces de l’ordre. Les gens restent très souvent cantonnés aux stéréotypes, ce qui était bien triste en définitive. Il fallait voir aussi comment il arrivait à emballer les filles avec son corps qui en faisait fondre plus d’une et à quel point c’était désespérant de voir qu’elles voulaient toutes simplement coucher avec lui plus que de le connaître. Résultat, il finissait par avoir de moins en moins confiance en qui que ce soit en terme de relations. Et finissait par reproduire la même chose que ce qui l’avait rebuté. Cet état d’esprit l’écœurait. Au moins, dans ce lit d’hôpital, il avait la paix.

Le sommeil le reprit à nouveau mais cette fois il était lourd et sans chose horrible qui se passait. Quand il se réveilla, il vit un médecin juste à côté de lui qui lui dit doucement bonjour avant de lui demander comment cela allait et les différentes questions de base sur la douleur, les sensations. A ce sujet, il n’avait plus du tout ressenti quoi que ce soit mais il ne put s’empêcher de demander ceci. « Est-ce que j’ai des traces de drogue dans mon sang ? » Le médecin, surpris par une telle question, lui affirma que tout était normal à la dernière prise de sang mis à part les globules blancs en forte hausse mais cela était normal puisqu’il était en cours de guérison. Vraiment, il n’arrivait pas à s’expliquer ce qui lui était arrivé et décida de se confier à l’homme en blouse blanche. Il lui expliqua comment le tout s’était déroulé, depuis le moment où il avait écouté la musique, tout ce qu’il avait vu et ressenti alors qu’il ne savait rien de tout cela et comment il s’était senti guidé pour arriver au bon endroit. Encore une fois, quand il refaisait le tour de tout ce qui lui était arrivé, John ne comprenait vraiment rien à rien.

Mais le pire c’est que le médecin eut des yeux soucieux lorsqu’il entendit le récit du flic. « C’est amusant que vous parliez de cela car Madame Wilson a eu les mêmes impressions que vous – si ce n’est qu’elle n’a jamais demandé à savoir s’il y avait de la drogue dans son sang. Il semblerait que vous ayez subi une psychose hallucinatoire. Même si c’est étonnant à votre âge que vous l’avez déjà, vous en avez les caractéristiques. Est-ce que cela va bien dans votre travail ? Dans votre vie personnelle ? »

« Ben… Rien de particulier à signaler. J’fais mon boulot, je suis célibataire, rien de particulier » Le médecin continua son entretien en lui posant d’autres questions plus personnelles, notamment sur sa vie sexuelle et sur sa famille, s’il avait des frères ou des sœurs, des parents encore en vie. C’est sur ce dernier point qu’il se figea, repensant à la cérémonie d’enterrement de son père, mort des suites d’un cancer de la prostate. « J’avoue que ça n’était pas facile, mon père avait maintenu un semblant de cohésion dans la famille mais… Depuis qu’il est parti, ma mère s’est versée dans la religion de manière déraisonnée. Et petit à petit, je la vis s’enfoncer de plus en plus sans que je ne puisse faire quoi que ce soit »

Le mot secte n’a pas été prononcé mais il le pensait fortement. Enfin, ce n’était qu’un petit groupe mais il avait de sérieux doutes sur eux et leurs agissements. Pour l’instant, on le laissait tranquille même si au final, un certain Père Marcus continuait de temps en temps à essayer de rentrer en contact avec lui. Et il ne sentait pas du tout ce type. Une intuition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Vestigion-