AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
» [PV] ♦ Feel the Fear


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8914

Mar 27 Nov - 23:29
Le membre 'Aaron Sakuragi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[HAL] Labyrinthe' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Elisa A. Kanes
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 5465

Région : Kantô
Mer 28 Nov - 15:09
Tout se déroula extrêmement vite. D'un coup, Elisa avait récupéré la Rattata d'Alola dans ses bras et continuait de courir, sans vraiment comprendre comment Aarri qui était pourtant devant elle avait disparu. Elle s'était carrément volatilisée. Rapidement tout s'arrêta et elle en même temps, cherchant du regard sa camarade. Mais où était-elle passée ? cette question tournait en boucle dans la tête de la jeune femme. Elle regardait à gauche, à droite. Aarii semblait avoir été littéralement dévorée par les plantes. Elisa, à cette idée, se mit à paniquer un peu. Knight, lui n'aidait pas et grognait même, histoire de menacer un peu la verdure.

« Aar..! » Elle avait à peine commencé sa phrase qu'elle entendit un grand cri, peut-être un peu trop théâtralisé à son goût mais elle reconnut quand même la voix de l'adolescente. Elle essaya de suivre le bruit et de trouver son origine. Elle se disait en se rapprochant du son qu'Aarii était un peu tarée quand même. Mais elle la trouvait sympathique, rigolote et plutôt mignonne. Elle irait peut-être suivre sa chaîne qui sait, si elles s'en sortaient vivantes bien entendu.

Enfin, Elisa débarqua devant ce qu'elle pensait être la cage de la youtubeuse. « Aarii ? » fit-elle pour pouvoir retrouver sa coéquipière. « Est-ce qu'il y a quelqu'un ? » Et là, elle leva la tête après quelques secondes de recherches, très étonnée de voir la jeune fille sur le haut de la haie, presque à califourchon dessus. Elle allait bien. Ouf. Foutus végétaux bizarres, sûrement manipulés par un Pokémon plante ! Mais Elisa était rassurée de voir que l'aventurière en grenouillère était en vie, et en forme. « La vue doit être pas mal ? Est-ce que l'on voit le fond du labyrinthe ? » demanda-t-elle. Si elles pouvaient trouver comment sortir de là, ça serait vraiment pas mal... pas que l'animation n'était pas agréable mais elle aurait voulu une petite pause au milieu quoi. Rien qu'une petite, histoire de se requinquer pour la suite de l'aventure ! Maintenant qu'Aarii avait vu l'entièreté du labyrinthe, il allait être plus facile de se diriger vers la sortie de ce truc. Même si pour la coordinatrice, ce n'était pas encore terminé une fois cette épreuve passée...



music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8914

Mer 28 Nov - 15:09
Le membre 'Elisa A. Kanes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[HAL] Labyrinthe' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Aaron Sakuragi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 753

Région : Alola
Ven 30 Nov - 15:34
Peu de temps après avoir poussé son magnifique cri de Tarzan, Aaron repère du mouvement dans le labyrinthe, tout près de lui. En observant mieux depuis son perchoir, il se rend compte qu’il s’agit d’Elisa et se met à agiter le bras pour se faire repérer plus facilement. Mais pas trop non plus, car il sent qu’il n’est pas complètement stable sur ces haies. Après tout elles n’ont pas de grosses branches.

- Je suis là Elisa !

Aaron est rassuré de voir qu’elle s’en est sortie en un seul morceau, mais aussi de voir que Ketchup est avec elle. Il ne sait pas ce qu’il aurait fait si sa petite rattata s’était perdue. Sûrement une sorte de dépression. Mais comme elle ne s’est pas perdue, cela ne vaut pas le coup d’y penser. Si Elisa avait disparue il aurait été triste aussi, parce que ça aurait voulu dire qu’elle l’aurait abandonné et l’abandon c’est pas cool.

Comme il est en hauteur, Elisa lui demande de regarder s’il voit le fond du labyrinthe, ce qui n’est pas une mauvaise idée. Comme il vient de penser à l’abandon juste avant, il en profite pour regarder également s’il n’y aurait pas quelqu’un d’autre dans le coin. Parce que, même s’il oublie par intermittence, il pense toujours, quand il en a l’occasion, au fait que, peut-être, il retrouvera ses parents de manière théâtrale dans ce labyrinthe. Cependant, il ne voit toujours personne d’autre, comme si cet endroit était si immense que croiser quelqu’un relevait du pur miracle. Etre en hauteur lui conférant un certain optimiste, il décide de voir les choses du point de vue de la chance qu’il a d’avoir rencontré Elisa plutôt que de la malchance de ne sûrement pas pouvoir retrouver ses parents ici.

Il observe donc les environs et finit par pointer une direction du doigt :

- Par là-bas ! Je vois la fin des haies pas trop loin avec des espèces de grandes tables avec plein de trucs posés dessus. Y a aussi une tonnelle je crois, un peu comme… Euh… Vous voyez comment c’est les guinguettes pour vieux ringardes ? J’y suis allé une fois c’était pas ouf, mais il y a à boire et à manger a priori.

Comme pour qu’ils puissent avancer ensemble c’est mieux s’il rejoint Elisa, il se penche sur le côté de la haie et entreprend de désescalader comme il peut. Heureusement, ce n’est pas si haut que ça alors il atteint rapidement le sol en finissant sa descente par un saut. Comme les chaussures qu’il a mis avec sa grenouillère branette ne sont pas du tout adaptées pour encaisser les chocs, il le sent passer dans ses genoux, mais tant pis.

- Contente que vous alliez bien !, dit-il à Elisa une fois qu’il est à côté d’elle. J’avais peur que les plantes ne s’arrêtent pas et que vous soyez coincée aussi. Dans le fond je pense que des branchettes comme ça, ça peut pas faire super mal, mais vous auriez été toute décoiffée en plus de sentir l’anti-para alors ça aurait craint un peu.

Depuis le haut de la haie, le garçon a pu mémoriser le chemin à prendre pour arriver à la sortie qu’il a repéré. Après avoir récupéré Ketchup qui lui fait la fête car elle a eu peur pour lui, il entreprend de guider la petite troupe à travers les murs végétaux. En chemin, il considère les griffes de la créature qui accompagne Elisa et se demande s’il n’aurait pas pu déchiqueter les murs qui les attaquaient, comme ce n’était que de la végétation, mais se dit également que ça aurait sûrement abîmé son beau costume. Puisqu’il ne leur est finalement rien arrivé, Aaron décide de laisser couler, mais garde l’idée que l’absol doit avoir de bonnes griffes au cas où ça puisse servir plus tard.

Bientôt ils arrivent à l’endroit qu’Aaron a repéré et c’est à peu près comme il l’avait vu de loin. Une guinguette, avec de la nourriture et à boire. Ce qu’il n’avait pas pu repérer cependant, ce sont les feux-follets violets qui dansent sous la tonnelle au rythme d’une petite musique entraînante.



    Avatar par Nathanael McKoy
    Boite à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Mister MP
Admin

C-GEAR
Inscrit le : 19/08/2013
Messages : 8914

Ven 30 Nov - 15:34
Le membre 'Aaron Sakuragi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'[HAL] Labyrinthe' :



avatar ©️ Elune Crowley ; signature ©️ Alan White.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Elisa A. Kanes
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 5465

Région : Kantô
Mer 5 Déc - 14:22
Récupérer Aarii, c'était fait. Maintenant, il fallait avancer avant que les buissons endormis se remettent à bouger,. D'ailleurs, Elisa était certaine d'en faire des cauchemars les jours suivants. Elisa était contente de revoir la jeune fille. Elle lui tendit la Rattata d'Alola pour qu'elle la reprenne dans ses bras. Aarii avait vu quelque chose plus loin et effectivement c'était intéressant de s'y diriger. Du coup, la petite troupe se mit en route, suivant Aarii.

Quelques minutes plus tard, après avoir traversé une petite partie du labyrinthe où Elisa n'avait qu'une envie, celle de faire un trou dans la verdure mais que le règlement interdisait d'abîmer le décor, le groupe arriva tranquillement près ce qui semblait être un coin pour se restaurer. Il y avait des plateaux argentés où des morceaux de fruits étaient alignés, près à être dégustés, des boissons pétillantes ainsi qu'un bon nombre de petites coupelles accueillants des bonbons de toutes les couleurs. Mais Elisa ne vit pas tout cela tout de suite, elle avait vu ce qui ressemblait à des petites flammes bleues qui la firent vite paniquer. Mais Knight, comprenant la situation tira légèrement sur la robe de sa maîtresse pour qu'elle se calme et qu'elle comprenne qu'il ne s'agissait aucunement de flammes. C'était juste des petits Pokémon qui s'agitaient autour de la nourriture. La jeune femme soupira, reprenant contenance après avoir eu bien peur. Elle devait être un peu fatiguée, c'était tout.

Elle s'approcha alors du buffet, tout plein. Personne ne semblait être passé par ici. Les petits Fantominus qui gigotaient à côté de la nourriture s'enfuirent rapidement pour se cacher derrière les pans de la tonnelle, continuant d'observer les arrivants. Elisa observa avec intérêt tout ces éléments disposés parfaitement les uns à côtés des autres. Ils semblaient tous très naturels. Se remémorant un film d'horreur qu'elle avait vu avec Angeline, elle se demanda si elle devait ou non goûter à ces petites sucreries. Les organisateurs n'allaient pas non plus les empoisonner. Enfin c'était ce qu'elle espérait. Elle choisit rapidement une petite baies oran qu'elle croqua dans les plus grand des calmes. Et après quelques minutes d'attente, rien ne se passa. c'était donc bien un buffet pour se reposer. Peut-être qu'elles avaient bien progressé pour avoir accès à tout ceci. C'était un peu une récompense de mi-parcours. Ou alors, les organisateurs voulaient se faire pardonner. En tout cas, c'était bon, et sans danger.


music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Aaron Sakuragi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 753

Région : Alola
Jeu 6 Déc - 22:51
Aaron s’approche du buffet. Il doit bien avouer que toutes ces histoires de fantômes, de migalos, et de trucs qui s’effondrent et de peut-être on va mourir, ça lui a donné une petite faim. Et même s’il n’a pas vraiment faim, manger a quelque chose de réconfortant. En plus, ça a quand même l’air sacrément bon ce qu’il y a sur le buffet.

Au départ, il s’est dit qu’avec les petits fantominus il allait y avoir une couille, encore, mais au final les pokémons se sont juste enfuis en les voyant arriver. N’hésitant pas une seule seconde en arrivant face à la nourriture, contrairement à Elisa, il s’empresse de prendre un bonbon en forme d’œuf, parce qu’il les a toujours trouvés rigolo, et commence à le mâchouiller avec entrain. Dans le même temps, il fait quelques enregistrements avec son téléphone, expliquant vocalement à la caméra leurs dernières aventures et ce qu’ils viennent de trouver. Pour la blague il fait genre peut-être il y a du poison et on va mourir, et joue le soulagement lorsqu’il devient évident qu’il n’y a rien de louche là-dedans. Il pose ensuite sa caméra et recommence à manger des bonbons.

- Vous voulez boire un truc Elisa ?, finit-il par lui demander.

Lui-même s’est approché des bouteilles et a attrapé deux gobelets en plastique. Ces derniers sont décorés aux motifs d’Halloween, avec des nosféraptis et des pitrouilles stylisés dessus. Il décide d’en prendre un troisième pour le ramener en souvenir et le glisse dans une des amples poches de sa genouillère. Rien ne dit que le verre arrivera en un seul morceau au bout du labyrinthe, étant donné qu’il peut encore se passer n’importe quoi avant qu’ils en sortent, mais au moins Aaron a pour le moment l’impression qu’il est protégé.

- Au fait Elisa, je viens de me rendre compte, mais avec le migalos là les présentations ont été expéditives. Vous venez d’où ? Parce que je sais que cet évènement ça attire du monde d’un peu partout donc je suis curieuse, et il a bien envie de se poser un peu avant de continuer l’aventure. Moi je viens de Kalos, j’habite à Romans-sous-Bois normalement, mais actuellement je fais une mission humanitaire à Poni, donc euh… Bah en ce moment je viens de Poni, mais normalement je viens de Romans-sous-Bois.

Après avoir demandé ceci, il se dirige vers le bout de la table où il lui a semblé voir des gamelles et des friandises et rafraichissements pour pokémons. En s’approchant, il constate qu’il avait bien vu et commence à préparer une gamelle d’eau pour Ketchup. La petite rattata ayant bien couru, il faut qu’elle se désaltère, sinon ses petites pattes ne tiendront jamais le coup. La créature sautille lorsque son dresseur pose la gamelle au sol et se jette sur la boisson. Aaron garde dans ses mains les friandises pour le moment, car il veut qu’elle puisse boire correctement avant de se jeter sur la nourriture. Un des défauts de Ketchup, c’est qu’elle est bien trop gourmande.

- Je mets de l’eau à Knight aussi ?, demande-t-il à la femme qui l’accompagne.



    Avatar par Nathanael McKoy
    Boite à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Elisa A. Kanes
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 5465

Région : Kantô
Lun 10 Déc - 14:58
La nourriture n'était pas mauvaise. Et encore moins empoisonnée, ce qui était plutôt un bon point. Elisa remarqua Aarii s'essayant aux friandises. Celles qu'elle venait de grignoter semblaient succulentes aussi. Elle se dit qu'elle allait allait les goûter à son tour. Elisa prit à son tour un verre que lui tendait la youtubeuse en la remerciant d'un sourire. Cela semblait être de la grenadine. Miam. Elisa était gourmande, mais ça elle le cachait assez bien en général.

Puis, la jeune fille se mit à questionner Elisa au sujet de son lieu de vie. « Actuellement, je vis à Céladopole. Mais je n'ai pas toujours vécu là. Quand j'étais plus jeune, j'habitais près de Volucité. » lui répondit-elle avec douceur tout en imaginant le voyage jusqu'à sa région natale sur le dos de son Airmure. Le manoir de son enfance lui revint en mémoire, les briques, les portes, les fenêtres etc.. Il était d'ailleurs presque aussi grand que celui dans lequel elle était actuellement. « Je ne connais pas très bien Poni. Je n'ai vu cette région que par le biais de photographies, cela doit être sublime en vrai. » fit-elle, un peu rêveuse, laissant tomber se tête en arrière pour observer le ciel. Il n'y avait pas une seule étoile. C'était un ciel d'encre noire.

Son acolyte en grenouillère lui demanda peu après si elle pouvait servi Knight en eau. Elisa hocha la tête en lui répondant avec politesse. « Oui, merci beaucoup ! » fit-elle tandis que l'Absol chromatique plongeait la tête dans la gamelle pour se rafraîchir. Il fallait dire qu'il devait avoir soif lui aussi. Elles avaient trouvé l'endroit parfait. Un petit lieu sympathique où se reposer dans l'immensité de la zone, cela n'était pas de refus. La jeune femme sentait son énergie revenir au fur et à mesure du temps.

Malheureusement, elles devaient bien repartir à un moment. Et un glas sinistre sonna tout à coup, comme pour dire au'elles devaient partir, et ce rapidement. Elisa se retourna en entendant ce son si étrange. Au bout des chemins de verdure, s'était ouvert un passage étroit qui laissa apparaître une énorme horloge. Sur le cadran, on pouvait y distinguer les aiguilles qui indiquaient l'heure. Il était bientôt 23h30, presque minuit. Était-ce là le signe qu'il fallait rejoindre la sortie avant le gong final de minuit ?


music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Aaron Sakuragi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 753

Région : Alola
Lun 17 Déc - 13:10
En écoutant Elisa parler, Aaron se dit que ça confirme un peu l’image qu’il a d’elle depuis le début. Avec son air trop classe, il était certain que c’était pas une femme qui vient de la campagne, beaucoup trop raffinée pour ça. Attention, il dit pas que les campagnardes sont toutes des gueuses, mais Elisa elle a un truc qui dit que, non, c’est une nana de la ville. Et avec Volucité et Céladopole comme lieu de vie, clairement, c’est de la ville de chez ville. Il n’y est jamais allé, donc il ne pense pas d’expérience, mais avec tout ce qu’on voit à la télé, il y a de quoi s’en faire un image à peu-près pas trop fausse facilement.

Suite à la remarque de la femme sur Poni, il répond d’un ton blagueur :

- Ouais bah faut aimer les terres sauvages quoi, et là c’est super beau. Et comme moi j’aime bien tout ce qui fait aventure…

Le garçon se met à inspecter ses vêtements, et les tâte du bout du doigt, pour vérifier dans quel état ils sont. L’humidité est encore bien présente et sûrement que l’odeur de l’anti-para l’est également, mais au moins il n’a plus l’impression d’être complètement trempé. Il fait étrangement bon dans ce jardin, ce qui lui permet de se revigorer un peu.

Un son se fait alors entendre, semblant venir de nulle part. Il rappelle à Aaron un bruit de film d’horreur et il se dit que ça va bien avec le décor. Elisa se retourne la première, voyant qu’un étrange phénomène se manifeste à nouveau. Un passage s’est ouvert au travers de la verdure et laisse entrevoir une grosse horloge qui, selon le garçon, fait très conte de fée. Au départ, il ne fait pas trop attention à l’heure indiquée, parce qu’à force qu’il se passe plein de trucs chelous il se sent un minimum blasé ou immunisé, puis se rend compte qu’elle indique bientôt minuit.

- Tu crois que c’est pour nous dire qu’on est à la bourre ?, demande-t-il à sa partenaire. Non parce que moi je veux bien être à l’heure, mais avec tout ce qu’on s’est pris dans la face faut pas qu’ils s’étonnent si on a un chouïa de retard.

Après avoir réajusté sa grenouillère, le jeune homme se dirige vers l’ouverture qui s’est créé afin d’examiner l’horloge de plus près. Elle est grande, avec des lumières qui la rendent impressionnante, mais en y regardant bien il voit que les matériaux qui la constituent ne sont pas ouf. Alors soit ils se ramassent l’horloge top-budget de l’animation, soit ils avaient plus de subventions pour finir donc ça a été atelier récup’. Dans les deux cas, on s’en fiche, cette horloge doit bien vouloir dire quelque chose.

Son regard est attiré par ce qui lui semble être des lettres tout autour du cadran. Il tourne le cou dans tous les sens pour essayer de comprendre où est le début et les lire correctement.

- Alors… « Avant minuit la sortir il vous faudra trouver, ou sinon à jamais dans le labyrinthe vous serez enfermés »… Tu crois qu’ils ont payé un mec pour trouver cette phrase ?, parce que c’est très facile quand même. Mais bref. Ils sont bien gentils mais si on a pas plus d’indication sur comment trouver la sortie… Je veux bien que ce soit un labyrinthe hein, donc forcément c’est pas évident, mais un indice se serait pas de refus.

Ne voyant rien d’autre à faire, Aaron se met à tripoter les aiguilles et constate qu’elles bougent. Un sourire triomphant sur le visage, il annonce :

- Je vais reculer l’heure comme ça on aura peut-être plus de temps !, ce qui est stupide étant donné que les organisateurs doivent bien avoir l’heure ailleurs.

Pendant qu’il s’amuse avec les aiguilles, Aaron se dit que, de toute façon, ils ne risquent rien, car séquestrer des gens c’est puni par la loi donc ils ne seront jamais enfermés à tout jamais dans le labyrinthe. Tout ça, c’est pour faire genre.

A force de manipuler les aiguilles, il finit par entendre un « clac » étrange, puis voir la structure low-cost de l’horloge se décaler petit à petit pour laisser apparaître des escaliers en dessous d’elle. Clairement, c’est la suite du chemin et sûrement la direction de la sortie.

- Ahah ! Je le savais !, ment-il.



    Avatar par Nathanael McKoy
    Boite à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Elisa A. Kanes
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 5465

Région : Kantô
Mer 19 Déc - 15:07
Les terres sauvages, c'était clairement pas ça actuellement. Et en vrai, Elisa aurait bien switcher de décor pour y être, sentir le vent frais, l'odeur de l'herbe humide du matin, les cris des Pokémon sauvages. Et bah, non, elle ne pouvait pas, à son grand damne. Faisant la moue, la coordinatrice s'approcha de l'horloge. Elle sourit lorsque son acolyte se mit à jouer avec les aiguilles pour reculer l'heure et leur donner plus de temps. Elle était mignonne. mais Elisa aurait peut-être bien fait pareil quelques années en arrière.

Elle laissa la jeune fille faire ce qu'elle voulait de l'horloge. Aarii bidouilla le mécanisme pendant quelques temps et un petit clic se fit entendre avec une phrase victorieuse de la youtubeuse. Chouette, elles allaient pouvoir avancer. La noble se pencha en avant pour observer ce qu'avait débloqué Aarii. Des escaliers apparurent devant elles. La jeune femme resta bouche-bée, assez stupéfaite de ce qui se produisait sous son nez. A vrai dire, on aurait pu croire que les organisateurs avaient mis les moyens. En regardant d'un peu plus près avant de décider réellement de s'y engouffrer, Elisa reconnut la lueur qui éclairait les marches; c'était la même qu'elle avait aperçu au tout début depuis la fenêtre du manoir. C'était donc à cet endroit qu'elles se trouvaient maintenant ?

« Et bien, allons-y ! » fit Elisa, toute guillerette d'avoir atteint l'endroit où elle souhaitait se rendre depuis le début. Elle laissa passé Aarii qui était la première à voir le passage s'ouvrir et la suivit silencieusement. Elles débarquèrent dans une galerie assez étroite et peu confortable, une ligne droite, rien de plus. Heureusement qu'elle n'avait pas emmené Laslo ou Zéphyr', ils se seraient très vite sentis compressés. Déjà qu'Elisa sentait sa claustrophobie cachée remonter à la surface. Sur les murs, des sortes de symboles, plutôt jolis en fait, qui semblaient vraiment anciens. Elisa ne comprenait pas le moindres petits traits et se contentait d'observer, intriguée, laissant la curiosité prendre le dessus sur l'attente.

En tout cas, ce n'était pas difficile, pas besoin de réfléchir, c'était juste tout droit. « Quel tunnel, j'espère que nous en verrons rapidement la fin. » fit-elle tout bas plus pour se rassurer elle-même que pour se plaindre vraiment. Quelques minutes plus tard, son vœu fut exaucé. Le petit groupe débarqua dans une salle on-ne-pouvait-plus étrange.



music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Aaron Sakuragi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 753

Région : Alola
Jeu 27 Déc - 21:44
Bien qu’il soit très fier de lui-même, Aaron se retient d’improviser une petite danse devant le passage qui vient de s’ouvrir, car il a conscience que, malgré son petit stratagème avec les aiguille, en vrai ils n’ont vraiment plus beaucoup de temps pour sortir du labyrinthe et avoir leur récompense. De plus, Eric lui dit souvent qu’il a l’air con quand il improvise des danses et s’il s’y met maintenant ça fera trop de contraste avec Elisa, ça ira pas pour la vidéo.

Il s’engage en premier dans le couloir dont il vient de libérer l’accès. C’était assez étroit, mais ça ne gênait pas vraiment Aaron comme de base il a le physique de "la pince atrophiée d’un flingouste", comme aime dire son meilleur ami. Pourtant, des deux, c’est Aaron qui a le plus de force physique. A un moment, alors qu’il est en train de marcher, il manque de se prendre les pieds dans sa rattata. Il décide donc de prendre Ketchup dans ses bras, pour éviter un accident, non sans lui avoir au préalablre râlé dessus.

Pendant qu’ils progressent, Aaron observe les symboles sur les murs et se dit qu’ils ont fait des efforts sur la décoration. Cependant, le couloir est un peu long, comme le fait remarquer Elisa.

- Ouais, peut-être c’est une stratégie pour nous ramener plus vite vers la sortie.

Au bout de quelques minutes de marche en plus, ils finissent par arriver dans un nouveau lieu. Aaron se stoppe net en arrivant dans la salle, de surprise, mais finit par se décaler pour laisser passer Elisa. Cependant, il ne peut détacher ses yeux du décor qui se dévoile devant eux et qui lui paraît être une sorte de boss final du labyrinthe.

- J’étais pas au courant que ça pouvait devenir déconseillé aux moins de seize ans le labyrinthe… Mais c’est cool, ça change !

Jusqu’ici, le décor du labyrinthe avait été plutôt bon enfant. Cette pièce tranche clairement avec le reste. En y regardant bien, il est facile de voir que tout est du fake, mais à première vue le sang partout, l’autel de sacrifice au milieu de la pièce, le poignard sacrificiel, les restes de squelettes et les espèces de chimères dégueulasses pendues aux murs, le tout dans une lumière violette sombre, ça a de quoi faire flipper un peu.

Passé le moment de surprise, Aaron est assez enthousiaste de se retrouver là au-milieu. D’une part parce que ça ne fait pas peur et d’autres part car c’est un peu un des décors d’halloween de ses rêves, mais auquel Raven a toujours dit non. Du coup, il n’a jamais pu utiliser sa superbe tenue de nécromancien confectionnée en s’enroulant dans des rideaux qu’il a récupéré chez une voisine qui n’en voulait plus. Quand il les a pris, on l’a prévenu qu’il n’allait rien en faire donc c’était stupide, mais on l’a jamais laissé en faire quoi que ce soit donc bon, voilà, hein, comme il dit quand on lui en reparle.

Il s’approche de l’autel de sacrifice factice et empoigne le faux poignard.

- Hé Elisa, ça te dit on fait genre je te sacrifie pour la vidéo ? Et pour voir si les organisateurs font quelque chose… Mais t’inquiète je le poserais juste contre tes fringues, mais je vais pas appuyer. En plus je suis sûr ça coupe pas !, il frotte la lame contre ses doigts sans que rien ne se passe. D’la merde.



    Avatar par Nathanael McKoy
    Boite à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Elisa A. Kanes
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 5465

Région : Kantô
Mar 1 Jan - 16:19
Le groupe débarqua quelques minutes plus tard dans une salle un peu morbide. Et béh, heureusement que l'évènement était interdit au moins de 16 ans parce que quand même, c'était un peu flippant tout ça. Elisa écarquilla les yeux, ne comprenant pas trop ce qu'il se passait sous ses yeux. Bon, ok, elle était assez impressionnée de cette jolie mise en scène. Il faut dire que les décorations avaient été un peu plus soignées que dans les autres environnements. Mais on voyait quand même que tout restait faux. Même le sang qu'on avait généreusement badigeonné au sol sentait le plastique. Mais bon. C'était quand même bien sympa comme vision d'Halloween.

Aarii voulait s'amuser un peu avec le couteau en plastique. Pourquoi pas, elles avaient sûrement encore du temps. Puis l'évènement n'était pas censé finir à minuit pile non plus. La jeune femme s'allongea sur la table de faux marbre au milieu de la salle avant de prendre un air horrifié pour les besoins de la vidéo. Elle n'était pas une grande actrice, son truc c'était plutôt la musique, la chanson et la coordination mais ça lui plaisait bien de jouer un peu la comédie de temps à autre. Knight regarda le tout se dérouler en grognant un peu, n'appréciant guère qu'on fasse du mal à sa maîtresse, même pour de faux. Après quelques caresses d'Elisa, il se calma un peu, s'assyant dans un coin, regardant fixement Aarii d'un air suspicieux, boudant un peu.

La scène filmée, Elisa regarde sa coéquipière de la soirée. « C'est dans la boîte ! » fit-elle en souriant. Elle se redressa doucement, s'asseyant sur le rebord de la table, cherchant un indice pour continuer à avancer dans cette kyrielle d'énigmes d'Halloween. Elle remarqua rapidement un petit coffre argenté sous une tonne de toile de Migalos. Elle sauta de son perchoir pour venir inspecter le pavé, de dépoussiérer un peu et observer les mécanismes qui le composaient.

Sur le métal, on pouvait lire plusieurs phrases ainsi qu'une sorte de pavé numérique en dessous d'un petit écran noir. Elisa fit la moue, pensive. « C'est.. une devinette, je crois. » Elle commença à lire à haute voix les inscriptions. « Mon premier est possessif. Mon deuxième est inerte sur le sol. Mon troisième est parfois horrifique, parfois onirique. Je suis un Pokémon. Mais qui suis-je donc ? » La jeune femme se recula, laissant Aarii découvrir également le message gravé. « La solution nous permettra sûrement d'avoir accès au contenu... »


music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Aaron Sakuragi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 753

Région : Alola
Mar 8 Jan - 19:22

Ayant proposé de faire une séquence filmée de sacrifice sans vraiment y croire parce que quand même c’est chelou et qu’il n’y aurait au qu’Eric ou Raven pour accepter normalement, Aaron est très enthousiaste lorsque Elisa accepte de le faire. Il attend qu’elle se soit allongé sur la table et fait ajuste son smartphone pour qu’il filme la scène pendant qu’il fait semblant de la sacrifier. Il invente également des incantations à réciter pendant le faux rituel et fait participer Ketchup en lui demandant de pousser du bout du nez un élément de décor pour faire genre ça bouge. Une fois que c’est terminé, il remercie chaleureusement sa partenaire en prenant sa meilleure voix d’Aarii.

Maintenant, il faut trouver un moyen d’avancer dans cette histoire de labyrinthe. Aaron commence à observer la pièce, mais c’est Elisa qui trouve la première un indice pour pouvoir sortir de là. Elle dégage de sous des toiles de migalos un coffre argenté et lit une énigme qu’il y a dessus. Aaron s’approche pour bien écouter et se concentre très fort pour capter toute la subtilité de la devinette sans se laisser distraire par la jolie voix d’Elisa.

- … Hmm…, il réfléchit, réfléchit et réfléchit encore avant d’avoir une illumination : Mon caillou ta grand-mère !... Ca ressemble pas à grand-chose, mais je vous avoue je suis pas sûre pour la grand-mère, parce qu’il y en a des mignonnes, donc pas horrifique, mais elles peuvent être oniriques si elles sont mortes… En tout cas, ça ressemble pas au nom d’un pokémon, faut que je reprenne ma réflexion je dois partir trop loin.

Il examine les écritures sur le coffre et relis encore une fois l’énigme tout en se souvenant de ce que lui ont déjà dit Eric et Raven parce qu’il est trop naze en rébus. Cette nullité vient apparemment du fait qu’il parte trop loin quand il essaye de déchiffrer. Il faut qu’il aille à l’évidence…

- … Ma, mon, mes… Ah ! Magirêve peut-être ?

Lorsqu’il prononce le nom de ce pokémon qu’il n’a jamais vu en vrai, un petit mécanisme s’enclenche dans le coffre et il est assez impressionné du fait qu’ils aient mis en place un système aussi élaboré et qui marche. Au bout de plusieurs secondes, le bruit qui émane de l’objet cesse et le couvercle s’entrouvre. Une fois ouvert, le coffret révèle qu’il y a une clé à l’intérieur. Aaron s’en empare, puis constate :

- Mais y a pas de verrou dans cette pièce… Si ?

Il élabore la théorie que le trou de serrure est cachée et commence à examiner en détail les murs qui les entourent. Il scrute d’un œil suspicieux tous les espaces minuscules entre les lattes de bois et, ne faisant pas attention à son environnement, il finit par trébucher sur un élément de décor, s’étale lamentablement de tout son long parce qu’il est trop occupé pour mettre les mains et fait tomber la clé.

Cette dernière rebondit un peu sur le sol, comme si elle était en plastique dur et que Aaron ne l’avait pas décelé car il l’a attrapé avec les manches trop longues de sa grenouillère, puis finit par s’insérer dans une irrégularité du sol. Mais pas comme une clé, plutôt sur le côté, en allongé.

Là, un autre mécanisme semble s’enclencher à nouveau et il semble que la pièce bouge, mais de manière très douce. Sur les murs, des tableaux factices apparaissent, depuis le plafond jusqu’au sol, comme si la pièce était en fait un grand ascenseur en train de monter. Ceci jusqu’à ce qu’une porte apparaisse et que le lieu se stabilise.



    Avatar par Nathanael McKoy
    Boite à trucs:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Elisa A. Kanes
Modo & Coordinateur

C-GEAR
Inscrit le : 18/09/2013
Messages : 5465

Région : Kantô
Jeu 17 Jan - 13:58
La pièce commença à trembler, puis à bouger. Elisa écarquilla les yeux, se demandant ce qui était bien en train de se produire. Knight grognait, mécontent. En même temps, quoi de plus normal. Elisa n'avait pas l'habitude de ce genre de mouvement, heureusement, ce n'était pas assez pour la rendre malade. La jeune femme regarda Aarii, comme pour lui demander si tout allait bien. Le mécanisme était un peu bizarre quand même. Les organisateurs avaient dû mettre une petite fortune dans ce truc. Et ça avait son petit effet. Elisa ne savait pas si le groupe s'enfonçait encore plus dans les abîmes ou s'ils remontaient vers l'extérieur. C'était peut-être la dernière épreuve. En vrai, la coordinatrice n'en avait aucune idée. Mais il restait du temps avant la fin de l'évènement donc il allait sûrement y avoir encore un peu d'action avant de pouvoir se reposer correctement.

Le petit buffet avait donné un peu de force à la femme aux cheveux d'argent. Peut-être que c'était une occasion pour les organisateurs de se faire pardonner ou alors c'était la mi-temps, l'entracte, avant la seconde moitié du show. En repensant à ceci, Elisa dévisageait les visages des gens qui apparaissaient sur les vieux tableaux au mur, comme une tapisserie que l'on déroulait. Elle n'aimait vraiment pas la tête que ces gens faisaient. Et parfois même, elle les trouvait terriblement effrayants, avec une ombre dans leur dos, ou une grosse patte sur l'épaule. Clairement, c'était le côté esthétique de l'évènement de la soirée. Finalement, Elisa comprit que l’ascenseur les ramenait vers le haut, l'extérieur. Enfin peut-être. Une porte apparut quelques secondes après les tableaux.

La porte était toute rose, contrastant avec le décor autour d'eux. La jeune femme était méfiante mais elle n'avait pas le choix. Prenant son courage à deux mains et suivie de près par l'Absol chromatique, elle décida d'attraper la poignée et de l'ouvrir en grand, en n'avançant pas machinalement comme la dernière fois mais en prenant bien le temps de regarder si tout allait bien de l'autre côté. Surprise, rien. Elle ne voyait strictement rien devant elle. La seule chose qui l'étonnait, c'était un parfum de femme, très fort, pas vilain, mais très fort, limite entêtant; cela devait être désagréable pour les Pokémon.

Posant le pieds pour voir s'il y avait tout de même un sol et pas un trou comme la dernière fois, elle fut rassurée de comprendre qu'il s'agissait d'un parquet. Reprenant son souffle, elle se rassura peu à peu. La sortie n'était pas là mais en tout cas, ça n'avait pas l'air terrible, si ce n'était que de l'obscurité bien entendu... Knight essayait de voir et de sentir s'il y avait du danger. Mais il ne réagit pas plus que cela, essayant de chasser l'odeur qui provenait de cette nouvelle pièce. Ce qu'elle n'avait pas vu, c'était que la pièce où elle était encore avec Aarii, sa Rattata d'Alola et l'Absol, rapetissait au fur et à mesure que les secondes s’égrainaient.


music
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» Ruby Caldwell ··· I feel my heart start beating to my favorite song

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Johto - 2E G E N :: Ecorcia-