-63%
Le deal à ne pas rater :
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
55.99 € 149.99 €
Voir le deal

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
» It's time to get our hands dirty !

Saizo Masuda

Saizo Masuda
Ex-Champion

C-GEAR
Inscrit le : 24/09/2016
Messages : 890

Région : Sinnoh
Jeu 20 Fév - 9:51
C'était bien la première fois qu'un combat officiel auquel je participais se passait d'une telle manière : certes j'étais généralement peu habillé pour faire plaisir à la galerie, et parce que j'appréciais mettre en avant le fruit de mon travail, et je ne le cachais pas. A ma manière je rendais mes passages plus agréables pour les yeux, ce n'était pas un mal ; cependant je n'allais pas d'ordinaire jusqu'à faire tomber le haut, justement pour éviter les réactions qui survinrent dans le public... M'enfin, ce qui était fait était fait, et les journalistes seraient ravis de multiplier les photographies de nous. Dommage, alors que le combat était davantage intéressant, mon adversaire s'étant particulièrement bien préparé pour ce moment, utilisant des pokémons qui auraient eu autant leur place sur le stade de la ligue que sur la scène du dôme. Voilà l'une des choses que j'appréciais ici : la diversité des pokémons que les coordinateurs utilisaient.

De mon côté mes pokémons étaient davantage des combattants que des créatures évoluant sur la scène, mais Yukie permettait de rééquilibrer cela, la Momartik ayant une grâce et une élégance qui lui valait de nombreux éloges. Rien à voir avec Crockdur, que je viens tout juste d'envoyer sur le terrain, et qui serait le dernier de mon équipe à combattre aujourd'hui : Nessa méritait sa victoire pour ce passage à l'élite. Par contre il aurait pu éviter le truc avec sa chemise. Je lâchais un soupir discret tout en regardant la suite du match avec attention, haussant un sourcil lorsque l'un de nos ennemis rendit le Granbull amoureux ; voilà une capacité qu'il ne fallait pas sous-estimer, et qui me fit perdre de précieuses secondes, le molosse refusant de frapper sa dulcinée. Si Crock se mettait à jouer à ça, on était pas sorti de l'auberge... Heureusement, il réussit tout de même à caler un séisme ; c'était mieux que rien je suppose.

Le combat touchait à sa fin, je n'allais pas pouvoir laisser mon dernier compagnon bien longtemps sur le terrain : à la prochaine attaque efficace je le rappellerais, ce qui signera la fin de ce combat officiel. Nessa était venu en étant correctement préparé et il allait bientôt récolter la rançon de sa gloire... Cependant, la fin du combat ne fut pas celle à laquelle je m'attendais : l'un des pokémons du challenger refusa purement et simplement de lui obéir, se mettant à rebondir sur le terrain. Des rires fusèrent dans les gradins alors que je fronçais les sourcils : j'étais certain de l'avoir entendu demander une attaque, ce n'était pas une provocation de sa part visant ma personne... Voilà quelque chose de fort facheux.

- Vous devriez faire attention à son comportement ; en d'autres circonstances, moins officielles, il aurait pu vous causer du tord. Il était probable qu'il agisse différemment en cas d'agression, par exemple, mais il valait mieux se méfier lorsqu'un pokémon commençait à n'en faire qu'à sa tête.

J'avais réglé le micro pour éviter d'être entendu par le reste du dôme, ce genre de conversations ayant à rester dans le privé. Quelques secondes plus tard Crockdur fut frappé par une nouvelle attaque et se jeta au sol, les yeux clos. Je le rappelais dans sa pokéball avec un bref sourire, alors que l'arbitre proclamait la fin du combat avec beaucoup d'enthousiasme, sous les applaudissements et les cris ravis de la foule.

Toujours ma serviette sur les épaules, je me dirigeais vers le centre du dôme afin de serrer la main de mon adversaire, un bref sourire passant sur mon visage. Malgré quelques déconvenues techniques, qui avaient particulièrement plu à notre public, il avait su montrer le fruit de ses entraînements et passer cette étape sans la moindre difficulté.

- Félicitations pour cette victoire, Mr Finnegan. Vous n'avez pas oublié d'entraîner le corps de vos pokémons en plus de leur esprit, et ils ont prouvé leur valeur aujourd'hui. Vous pouvez être fier.

Quelques groupies essayaient de passer sur le dôme pour nous voir de plus près mais, heureusement, les équipes de sécurité étaient présentes pour éviter de tels débordements.

(Vraiment désolée pour le temps, entre Sai avec qui j'ai du mal et mon hibernation RP... Outch. J'espère que ce post de monsieur freeze t'ira au moins xD)


It's time to get our hands dirty ! - Page 3 Signa210
Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas

Nessa Finnegan

Nessa Finnegan
Modo Jeux & Eleveur

C-GEAR
Inscrit le : 07/01/2016
Messages : 7502

Région : Sinnoh | Alola | Kalos
Dim 23 Fév - 20:09
En fait, c’est super compliqué de savoir comment gérer toutes ces émotions différentes. Je sens la victoire se rapprocher grandement, ce qui voudrait dire que je serai un des vainqueurs de l’Elite, et ça, c’est déconcertant. Il y a ce côté d’excitation qui est indéniable, mais il n’y a pas que ça. Je me demande ce que je vais bien pouvoir faire après ça, et c’est assez vertigineux, parce que je n’en ai pas la moindre idée. Il y a aussi le fait que Luranmis refuse de m’obéir parce qu’elle estime qu’il n’est pas juste d’affronter un adversaire en deux contre un lors d’un match officiel. Là aussi, sentiment mitigé. D’un côté, cela me fait râler parce que je considère qu’elle n’a pas à me faire défaut à un tel niveau ; de l’autre, je suis fier d’elle justement parce que le contexte fait qu’elle reste fidèle à elle-même comme je le lui ai toujours demandé et qu’elle fait preuve d’altruisme envers son adversaire, ce qui ne se voit pas souvent. Alors qu’est-ce que je fais ? Je la réprimande ou je la félicite ? Swen peut très bien gérer cet affrontement entre le Granbull et elle toute seule, alors pourquoi insister ? Je n’en vois pas l’intérêt, à vrai dire.

Saizo : Vous devriez faire attention à son comportement ; en d'autres circonstances, moins officielles, il aurait pu vous causer du tort.

Moi : Oh, ce sont les circonstances qui font qu’elle se le permet, je n’en doute pas. Je semble un peu laxiste sur les bords – et sans doute le suis-je –, mais c’est simplement que ma Mélodelfe se refuse à affronter un autre Pokémon en deux contre un.

Je me retiens de faire une plaisanterie en disant que tous les héros ne portent pas de cape, mais je doute qu’il y soit réceptif, c’est pour ça que je préfère garder cette petite blagounette pour moi. Je me dis que ça aura apporté toujours plus d’animation, après la vague sur monsieur Masuda et Ethiops qui prend un peu trop au pied de la lettre mes propos. Enfin bref. Je vois ma Nanméouie toujours aussi concentrée dans le match, malgré tout cela. Elle aura vraiment été la star de cet affrontement, tenant tête à tous les adversaires qui se sont dressés face à elle, les quatre Pokémon du maître coordinateur. Je ne lui avais absolument pas prévu un rôle offensif dans ce match, à l’origine, et ne l’avais pas vraiment préparée pour cela, d’ailleurs. Elle a démarré ce match et le termine avec cette attaque de type spectre qui fait s’écrouler le Granbull. Ma victoire est alors prononcée par l’arbitre, entraînant la foule en liesse avec lui. Sur le coup, j’ai du mal à réaliser que c’est terminé, que je peux rappeler Swen et Luranmis dans leurs pokéballs. Tout ceci signifie que j’ai tenu la promesse que j’ai faite à ma mère. En y pensant, un frisson me parcourt entier. Allez, on respire un grand coup, on ne se laisse pas emporter par l’émotion. Je vois d’ailleurs le maître coordinateur s’avancer vers le centre du dôme, je suppose que je suis censé l’imiter et le rejoindre. Je m’avance donc à mon tour, faisant de mon mieux pour contenir ce sourire béat. Le titre de vainqueur de l’Elite 1 est mien, et je trouverais ça super cool d’avoir un petit trophée à placer sur ma cheminée pour en attester, ça ferait super classe dans mon bureau à la pension ou dans le salon à la maison. Je suppose que si j’en ai deux, je pourrais en laisser un à chaque endroit, pour pouvoir me la péter en toute occasion.

Saizo : Félicitations pour cette victoire, Mr Finnegan. Vous n'avez pas oublié d'entraîner le corps de vos pokémons en plus de leur esprit, et ils ont prouvé leur valeur aujourd'hui. Vous pouvez être fier.

Moi : Merci beaucoup monsieur. Cela aura été un honneur de vous affronter.

Je n’ose pas vraiment en dire plus. Enfin, il faut me comprendre, il est vraiment super imposant quand on le voit de près, genre encore plus que de loin. Il se tient super droit, sa voix est parfaitement posée, et puis il ne transpire pas l’enthousiasme quoi. Du genre un peu impassible, à ne pas savoir s’il est content, déçu, si ça le fait plus chier qu’autre chose… Donc compliqué pour moi de savoir où je mets les pieds. Puis j’ai l’impression que même ses pectoraux me regardent mal ! J’ai l’impression que ça s’est très légèrement amélioré avec cette fin de match, mais il reste presque aussi froid que sa ville. La posture, le tempérament… Y’a vraiment que son corps qui l’empêche d’être un véritable Mister Freeze. Enfin bref, pas besoin d’être médisant non plus, je vais garder un excellent souvenir de ce combat. Même s’il faut reconnaître que pour un coordinateur, le temps fort du passage à l’Elite demeure la prestation. Je crois qu’il faut rester un peu, en mode on se serre la main, grands sourires et compagnie pour les photographes qui sont là. En vrai, là maintenant tout de suite, j’ai simplement envie de retourner auprès des miens, cela ne va pas chercher plus loin. Je ne tiens pas à me livrer à ce jeu médiatique où je partage mon ressenti ou des trucs du genre. Vraiment. Ma victoire est là, c’est bien, c’est cool, elle ne s’envolera pas. Alors maintenant que je vais pouvoir me le permettre, je vais passer du temps avec ma famille.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Une fois sorti du stade, je me hâte de confier mes Pokémon aux soigneurs sur place, histoire qu’ils s’occupent d’eux. Ils auront droit à un repos bien mérité. Ce n’est que lorsque cette étape est passée que je sors mon portable pour contacter mes frères et leur dire où je me trouve pour qu’ils me rejoignent. J’hésite à appeler ma mère, directement. Je crois qu’il serait plus raisonnable – et surtout moins égoïste – d’attendre que Seth et Raphaël soient avec moi. Je reçois alors plusieurs messages, Louis, Lay-Ann, des gens que je connais de près ou de loin, mon portable vibre dans tous les sens de ces personnes qui me félicitent. J’avoue que ça me met un peu mal à l’aise, même si dans le fond j’apprécie. Vient alors un appel, Tanguy, je décroche donc.

Tanguy : Alors champion, je ne te l’avais pas dit que ça se ferait tout seul ?

J’éclate de rire. Si, il me l’avait dit. Nous discutons du match, il me fait quelques remarques sur ma stratégie, encore perfectible, notamment le fait que j’aurais pu faire travailler Anthéa davantage sur ses défenses, puisqu’elle a le potentiel pour combattre comme tel. Avec du recul, je vois qu’il a raison. Pour moi, ma Roserade était taillée pour l’offensive, un peu comme Ethiops, mais elle peut jouer autrement en combat, de manière plus sournoise. Ce n’est pas vraiment ma manière de faire, je suis plus du genre à y aller franco, mais pourquoi pas ? Cela vaudrait le coup d’y réfléchir. Quoi qu’il en soit, l’arrivée de mes frères écourte l’appel. Je finis par laisser mon oncle, avec les deux zozos qui débarquent. Eux aussi me font leur petit récapitulatif du combat, à leur manière, en étant bien trop critiques. Ils se sont surtout foutu de moi à cause d’Ethiops et de ma chemise puis de Luranmis qui utilise Trempette au lieu de m’écouter. De ces deux trucs-là, je vais en entendre parler pendant longtemps. Les vannes fusent, et je réponds sans ménagement. On se marre bien, quoi. Mon portable se met une nouvelle fois à vibrer et quand je vois qu’il s’agit encore de Tanguy, je trouve ça bizarre. Je décroche tout de même.

Moi : Oui ?

Tanguy : Venez vite à l’hôpital, l’état de votre mère s’est dégradé.

En une fraction de seconde, mon état d’esprit a changé du tout au tout. Cela doit se voir sur mon visage, vu comment mes frères me regardent. Je dis à mon oncle qu’on arrive et retransmets l’information. J’avertis également l’infirmier présent que je dois partir, une urgence familiale. Que je viendrai récupérer mes Pokémon ultérieurement, ou bien qu’ils me les feront transférer, ce qui les arrangera le moment venu. Nous partons, en quatrième vitesse, inquiets. Je ne sais pas ce qui nous attend, mais de la joie que j’éprouvais à être vainqueur de l’Elite, je n’ai plus que le cœur qui se serre, tenaillé par la peur.




Bah écoute, ça me permet de clôturer tout ça bien comme il faut, donc nickel. ^^
(et je n'ai pas pu m'empêcher de reprendre le truc de Mister Freeze, parce que ça me fait bcp trop rire :x)


It's time to get our hands dirty ! - Page 3 OPUlNty
no shame:
 

It's time to get our hands dirty ! - Page 3 SCetKjX It's time to get our hands dirty ! - Page 3 2KU43ri It's time to get our hands dirty ! - Page 3 KqgOM0b
|| Signa cachée by Côme Potte ||
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 3 sur 3) Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: QG Elite 3 :: Dôme-