AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» L'écrivain, le gardien et la prophétie


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Mar 9 Oct - 15:42
« C’est moi ou ça te fait drôle de quitter cet établissement ? »

Stelkin toisa du regard Alexander alors qu’il empaquetait ses affaires de manière pensive. En effet, son entretien avec sa famille s’était révélé beaucoup plus positif que le psychiatre ne l’aurait espéré, permettant à Stelkin de se rendre compte du soutien familial qu’il pouvait avoir et surtout d’avoir un père à ses côtés. Certes ses actes étaient bien moins reluisant que ce qui l’inspirait mais voilà, Enzo était là et serait présent si jamais il avait un problème. Connaissant la manne financière des activités de l’ombre de son paternel, il était clair que Stelkin pouvait enfin se reposer et souffler. La rencontre avait fini par libérer sa parole et le travail sur ses angoisses les plus importantes bien plus efficaces. Même Arkh, qui était là sans que réellement il devait avoir le droit d’être là était moins tendu, comme si cet apport de début de réparation de cœur, ce nouvel horizon qui s’ouvrait à lui avec le futur job de flic et finalement se ranger dans une vie active avait une effet apaisant.

Et tout ça, c’était le rituel pour rencontrer Ho-oh qui lui avait fait prendre conscience de cela. Tout cela étant dû à l’action de Darkrai sur son esprit pendant autant de temps. C’était fou quand il le repensait. Parler de toutes ces créatures légendaires comme si elles n’étaient que des protagonistes dans sa propre vie. En vrai, le jeune homme ne voulait pas l’aide de qui que ce soit, uniquement tracer son chemin, se spécialiser encore plus qu’avant dans le dressage pokémon, dépasser ses limites. Kuma était au top de sa forme, et il sentait un potentiel insoupçonné dans la personne d’Hydra. Si les pokémons pouvaient être dotés d’un grand talent, il lui fallait aussi ne pas mettre de côté le fait que cette pause forcée était des plus déroutantes. Avant de penser combats et challenge de la ligue 2 – l’idée et surtout l’envie avait fait son chemin au fur et à mesure qu’il se rendait compte de tout ce qu’il pouvait faire – il lui fallait se reconstruire et prendre du temps pour lui. Pour eux.

Et donc, il allait bouger vers la toute dernière pension qu’Alexander avait contacté. Un homme d’une trentaine d’années répondant au nom de Jun Hikozawa. Il était basé dans une petite réserve naturelle au large de Vaguelone. Enfin, ce n’était pas une pension à proprement parler mais plutôt un orphelinat où de nombreux pokémons étaient recueilli au cours du temps, des pokémons qui abandonnaient leurs compagnons parce qu’ils étaient nés difformes ou avaient un handicap physique ou mental important. La dernière clé, le dernier pokémon de l’équipe pokémon qu’il avait sur lui avant de rentrer à l’hôpital se trouvait là-bas.

« Je ne sais pas pourquoi, ce nom me dit quelque chose… Mais je ne me souviens plus pourquoi »

C’était surtout ça qui lui faisait drôle. Comme une lumière jetée dans un puits abyssal, il essayait de se rappeler pourquoi ce nom avait une sonorité aussi singulière dans son esprit.


Modération :

Bonjour ! Je vais creuser en D4 (grille 4)

En vous remerciant !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Mar 9 Oct - 18:17
Bienvenue dans les souterrains, Stelkin !

Pour découvrir ce qui se cache en D4, tu auras besoin de 24 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Mar 9 Oct - 18:47
L’orphelinat de Jun Hikozawa se trouvait dans la région d’Unys, du coup, ils en avaient pour pas mal de temps avant d’arriver sur place. Et à vrai dire, c’était une chance que la ligue finance tout cela car le prix des billets vers cette région avait explosé. En tout cas, une chose lui taraudait l’esprit : pourquoi envoyer un de ses pokémons dans une région aussi lointaine ? Etait-il le seul à pouvoir récupérer la garde d’un de ses pokémons ? Il faut dire que s’occuper de pokémons expérimentés n’était pas forcément une sinécure, c’était un miracle aussi que tout s’était bien passé dans l’ensemble. « Il semblerait que tu vas récupérer ton dernier pokémon Stelkin. Est-ce que tu te rappelles de qui ça peut être ? »

Alexander avait fini par s’intéresser d’un peu plus près au dressage de pokémon même s’il n’avait pas l’ambition d’aller aussi loin que Stelkin. En tout cas, cela faisait un moment qu’il réfléchissait à avoir une petite créature avec lui. Et forcément, vu qu’ils allaient dans un orphelinat, il était évident que l’infirmier avait l’intention d’adopter une créature quand bien même allier son boulot et ses heures démentielles serait pas évident. En vrai, il avait déjà une idée derrière la tête. « Ca va te paraître bizarre mais non. Et ce n’est pas la première fois que je ne me rappelle plus des pokémons qui étaient avec moi »

Il y avait déjà eu le cas du Jungko et de la Flagadoss et autant dire que se retrouver propriétaire de deux êtres vivants qu’il ne connaissait ni d’Adam ni d’Eve était assez déroutant. Pourtant eux le connaissait puisqu’ils étaient venus directement à lui. Il soupçonnait l’emrpise du faiseur de cauchemars en être l’instigateur, comme s’il lui avait couvert l’esprit pendant plusieurs fractions de son passé. Il était rentré à l’hopital avec 6 pokémons, pourtant il ne se rappelait que d’Aella, Kuma et Arkh. Qui étaient ces pokémons ? Comment avaient-ils croisés sa route et surtout pourquoi les avaient-ils gardé aussi près d’eux ? Sans compter qu’il en avait d’autres qui, eux par contre, avaient complètement disparu. Bien que cette information restait sans réponse et l’angoissait un peu, il savait qu’il n’y pouvait rien. De la même manière que sa mémoire était pour l’instant voilée d’ombres sur ses agissements avant le rituel pour invoquer Ho-oh, il lui faudrait du temps pour recoller tous les morceaux.

« C’est fou quand même ce qu’une telle créature peut faire. Heureusement que ces pokémons ne pulluent pas, sinon ça serait un véritable cauchemar » Stelkin leva les yeux vers lui, arborant un demi sourire. Il parlait sans réellement savoir ce qu’il en était puisqu’à l’hôpital, ils n’avaient que la théorie. Cela le gênait un peu. C’était encore plus pervers que cela. Il se demandait surtout pourquoi la créature n’avait pas cherché à tuer tous ses souvenirs en les étouffant avec des cauchemars. Il aurait pu être sa marionnette de sang et de chair. Cette perspective le terrifiait. « Je suppose… » A cet instant précis, il avait très envie d’être contre quelqu’un, réconforté. Il n’eut droit qu’à l’apparition spontanée d’Arkh à ses côtés, ce qui fit bondir Alexander de son siège. Décidemment, il n’arriverait jamais à s’y faire.

Après presque une journée entière de train, ils finirent par arriver à Volucité à Unys. Et dès qu’il mit le pied dehors, le bruit de la mégalopole eut tôt fait de le tirer de ses rêveries. C’était un endroit juste hallucinant.

Modération :


Je finis de creuser en D4 (grille 4)

Merci !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 5170

Région : Kalos / QG Ligue 4
Mar 9 Oct - 19:24
Vous trouvez...:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Mar 9 Oct - 20:52
C’était un endroit assez incroyable mais en même temps assez stressant. Il avait connu de grandes villes comme Doublonville ou bien Lavandia mais là, ça battait tous les records. Il n’y avait quasiment aucune possibilité de voir le ciel, les rues étaient constemment bondées de voitures et de bus et l’air était lourd. Si au départ ils avaient convenu de rester un peu de temps pour découvrir la ville et la culture locale, la surpopulation les avaient tellement dégoutés qu’ils partirent rapidement de là, impatients de pouvoir respirer autre chose que la pollution.

Ils mirent du temps avant d’arriver enfin à Vaguelone. Si pour le bain de foule, c’était encore raté car la page avait été prise d’assauts par bon nombre de touristes, il ne pouvait en revanche nier le fait que cette plage de sable blanc était tout bonnement magnifique. Le grain était fin, les reflets du soleil sur l’eau de la mer lui donnaient une petite teinte cristalline qui rendait le lieu bien plus magique. Enfin, la plage était très grande et il n’était pas compliqué de se retirer un peu des coins bondés pour se trouver un petit coin sympa, entre crique rocheuse et mer, là où le soleil donnait sans que le sable soit brûlant à ne plus pouvoir marcher. « Je pense qu’on ira voir le gérant de l’orphelinat que demain, vu l’heure » Il devait être dans les 17h et les deux hommes se doutaient que ce cher Jun devait avoir fort à faire s’il s’occupait de tout de monde. En tout cas, il lâcha son sac dans la plage, enleva son short et T-shirt et fonça vers l’eau. Qui était un peu glacée somme toute, glaçant par la même occasion sa fougue de plonger direct dans la mer. Alexander était planté comme un piquet, regardant Stelkin au loin. Ou bien était-ce la fraicheur de l’eau qu’il imaginait bien qu’il tenait en horreur. Mais son visage eut un choc lorsqu’il vit le futur agent se lancer dedans à corps perdu dans l’eau salée. C’était dans ces moments qu’Alexander n’arrivait pas toujours à suivre Stelkin, devant faire la part des choses entre le patient qu’il accompagnait et ce qui ressemblait à une bien étrange amitié.

« Allez, viens ! » Il ne fallait pas non plus provoquer longtemps l’infirmier, toujours prêt à relever des défis. Stelkin en profita pour mater son corps finement taillé pour se rapprocher de l’eau sans pour autant avoir envie de se lancer dans l’eau. Elle était bien trop froide. Tel un Sharpedo dans l’eau prêt à fondre sur sa proie, il restait à l’observer, se demandant s’il avait les capacités physiques pour le couler. Stelkin réitéra ses encouragements à venir mais Alexander restait définitivement prudent, ne tombant pas dans le piège grossier qui s’invitait à lui. « Quand il n'y aura plus de soleil Stel » Mais ce n’était qu’un prétexte pour ne pas y aller. La chance qu’il avait était que son Noctunoir était un moyen de pression efficace, genre il pouvait lui faire peur, Stelkin lui tombe dessus et... Et rien en fait, il vira rapidement l’image qui se matérialisa dans son esprit.

Bien qu’il soit invisible à l’œil humain, il pouvait sentir la présence de son vieil ami, Arkh. Profitait-il lui aussi de la plage ? Un peu plus loin, il vit le chemin qui menait à l’orphelinat. Il vit cet arbre. Et il avait l’impression qu’il connaissait cet arbre, mais pourquoi ?

Etait-il réellement venu par le passé ici ? L'image d'un serpent lui revenait alors en mémoire.


Objets trouvés (grille 4)

  • D4 - Lait Meumeuh


Je creuse en B3 cette fois-ci, merci à vous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Mar 9 Oct - 23:55
Pour découvrir ce qui se cache en B3, il faudra 25 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Mer 10 Oct - 19:04
Il était déjà venu ici, il en était persuadé à présent.

Le soir tombait rapidement au large de Vaguelone. La lune, en forme de croissant, dardait des rayons argentés sur la surface de l’eau qui se teintait d’un voile mystique alors que les roulis, pareils à des vagues à l’âme, s’écrasaient en silence sur la plage de sable blanc. C’était un endroit très enchanteur, presque hors du temps. Il comprenait pourquoi autant de personnes venaient ici pour se ressourcer. Un peu plus loin, les Moyade dérivaient au large, laissant éclater des nuées de bulles qui se fondaient dans les couleurs irréelles de l’eau, là où de nombreux écayons et luminéons nageaient en illuminant leurs nageoires. C’était un joli spectacle et les deux amis voyaient de nombreuses couples sur la plage en train d’admirer ce joli ballet aquatique naturel.

Un étrange silence s’était installé entre eux deux. Depuis la sortie plage et le fait qu’il ait réussi à attirer de force Alexander dans l’eau, qu’il grogna sur le coup avant finalement de se venger en cherchant à le couler à son tour, ils n’avaient plus rien dit ou presque (Genre, pour aller manger quelque part). Stelkin se rappelait très bien de cette puissante attirance presque magnétique lorsque l’infirmier avait apposé ses mains sur son torse mais le pire et le plus déroutant, c’était qu’il avait lu dans son regard un trouble profond. Loin de là l’idée de penser qu’il pouvait lui faire de l’effet – quoique ça serait flatteur si c’était le cas - son avis était plutôt qu’avec son ex petite amie, il avait dû vivre des choses quasi similaires à maintenant. Parce que c’était à partir de ce moment qu’il le sentait beaucoup plus sombre et renfermé. Alors certes, il était le patient et lui le soignant mais d’une part le cadre était particulier et d’autre part, il avait plus ou moins compris que c’était fini avec Judicaëlle mais il ne lui en avait jamais parlé. Et en tant qu’ami, Stelkin voulait l’aider du mieux qu’il pouvait parce que voir la joie de vivre d’Al’ fondre comme neige au soleil lui donnait un sentiment d’impuissance qui, au-delà de la maladie, avait tendance à prendre une grande place en lui. Certains diraient, à juste titre, que cela prend une trop grande place. Mais Stelkin était une personne entière et de ce fait, était incapable d’enfermer ses sentiments quand cela ne le touchait pas.

Des sentiments… Pourquoi pensait-il à cela en particulier à ce moment précis ? Il était hétéro après tout, et Al’ avait été très clair avec lui dès le début dessus. Pourtant, il sentait que dans ce tableau enchanteur, il manquait un élément crucial, magistral. S’il était plutôt versé dans la coordination, certainement qu’ils arriveraient à mettre le doigt dessus… En vrai, il ne se rappelle plus pourquoi il avait décidé de choisir cette voie. Dresseur plutôt que coordinateur ? Quelle importance au final, du moment que l’homme ou la femme ait de la volonté pour se surpasser ? Kyo avait cet état d’esprit, cela l’avait inspiré pendant longtemps. « Tu sais, parfois je me demande ce que la vie aurait pu être si nos choix d’un jour auraient été différent » S’il n’avait pas rencontré ce talentueux dresseur lors de ce tournoi, il est clair qu’il serait encore à végéter sur place en matière de combat et pire encore, peut-être sombrer dans un cauchemar infini. Qui plus est, il n’aurait pas rencontré Al’ et cette vie un peu plus éclatante et pétillante qui faisait ouvrir le cœur de Stelkin petit à petit, jour après jour, vers une vie meilleure. Une vie simple en étant entouré des gens qu’il aime en faisant un boulot qu’il aime, avec ses pokémons et chercher à se surpasser.

Il regardait Al’ et ses yeux noirs de jaie avoir eux aussi cette teinte argentée. Il avait le regard vague. Oui il l’aimait, il avait envie des prémices de cette vie avec lui. Et ce qu’il n’imaginait pas un seul instant, c’est que cette lumière jetée sur ce nouveau chemin avait fait lui aussi prendre conscience à l’infirmier que ce n’était peut-être pas un hasard s’il avait fait tout cela pour lui.

« La vie passe comme un torrent qui coule toujours et ne s’arrête jamais » fut sa seule et unique réponse de la soirée.



Objets trouvés (grille 4)

  • D4 - Lait Meumeuh


Je finis de creuser en B3, merci à vous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 5170

Région : Kalos / QG Ligue 4
Mer 10 Oct - 21:09
Tu trouves...:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Jeu 11 Oct - 20:56
Ni l’un ni l’autre n’avait réellement dormi cette nuit-là, par conséquent, le réveil matinal fut quelque peu brutal. Stelkin, angoissé à l’idée de rencontrer ce sixième pokémon et surtout le fait qu’il ne se rappelait de rien ni personne n’aidait pas à retrouver le repos. EN tout cas, il se retrouva très vite dans la douche alors qu’Alexander, épuisé par sa nuit où ses pensées n’arrêtaient pas de se fixer sur lui, replongea aussi sec dans un profond sommeil. Lorsqu’une timide main se posa sur lui pour le réveiller et voyant les yeux bleus de Stelkin posés sur lui avec une tendresse telle, il fit un bond terrible, effrayé par la tête qu’il avait du faire. Et ce réveil brutal par un mec était autant une première que cela le mit de mauvaise humeur. Du coup, il préféra endosser son rôle d’infirmier aujourd’hui et implacablement lui dicta tout ce qu’il avait déjà entendu avec les deux autres pensiosn visitées : rester calme, ne pas hésiter à signaler si cela allait mal pour suspendre la thérapie voir lâcher l’affaire, surtout lors du contact avec le pokémon. En soi, partir dans le protocolaire lui permettait de penser à autre chose et à quelque chose de simple qu’il connaissait par cœur. Baillant aux corneilles, le café du matin ne lui donna guère de l’énergie en plus si bien que les deux énergumènes étaient un peu mou du genou lorsqu’ils partirent sur la route de l’orphelinat.

Ce fut Stelkin qui cassa ce silence qui s’était installé entre eux. « Tu ne t’es jamais intéressé aux pokémons avant ? » La question avait le mérite de ne pas parler de tout ce qui touchait de près ou de loin d’eux, si bien qu’Alexander ne tarda pas à répondre. « Eh bien, pour être franc avec toi, je ne m’en étais jamais intéressé car mon ex en avait très peur. Limite à devenir agressive dès qu’une de ces créatures s’approchait. Et puis, avec mon boulot, je n’ai pas vraiment le temps de m’en occuper tu sais… » Il finissait cette dernière phrase, comme si c’était une forme de regret qu’il énonçait. Pour avoir passé quelques moments avec lui, le futur agent avait bien vite fait de comprendre que son esprit était bien plus complexe qu’il ne voulait le faire comprendre. Il ressentait du regret et un peu de souffrance. Peut-être que sa proximité avec quelqu’un qui passe beaucoup de temps avec des pokémons rouvre aussi de vieilles blessures. « Je suis désolé si je t’ai blessé d’une façon ou d’une autre Al’ »

L’infirmier le regarda, l’air ahuri. En fait, il ne comprenait pas ce qui s’était tramé dans sa tête pour que Stelkin se comporte ainsi. « Mais enfin, pourquoi tu t’excuses ? Tu n’as rien fait de mal tu sais ? » Parfois, l’infirmier oubliait de temps en temps qu’il était en présence d’un patient plus que de son ami et à ce titre, il devait faire attention à tout ce qu’il faisait. En l’occurrence, ne rien laisser paraître et afficher un air serein. Il avait appris avec le temps que Stelkin avait tendance à analyser bien trop vite plusieurs choses, comme si son cerveau captait des indices ici et là et qu’il se forgeait une opinion avant même que des choses soient dites. « Ne te fais pas du mal comme ça. Je vais bien, j’ai juste un peu mal dormi cette nuit. Et puis le passé est ce qu’il est. J’ai hâte d’avoir un pokémon rien qu’à moi. Ca fait longtemps que j’y songe, tu sais. Et puis, si je peux donner un toit à un petit être, c’est tout bénef »

Le cœur de Stelkin se serra. Certes, c’était idiot de faire preuve d’une grande émotivité au point de subir un bête ascenseur émotionnel mais certainement que sa dépression sous-jacente avait tendance à créer des pics d’émotivité. Et puis, il se rapprochait d’une grande inconnue. Un grand arbre se dessinait au loin et une route partait sur la gauche « Orphelinat Hikozawa ».

Ils y étaient presque.


Objets trouvés (grille 4)

  • D4 - Lait Meumeuh
  • B3 - Protéine


Merci pour la Protéine owo C'est rajouté à mon inventaire !
Je vais aller creuser en C2, merci à vous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Ven 12 Oct - 2:09
Pour découvrir ce qui se cache en C2, il faudra 28 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Ven 12 Oct - 22:51
La vie à l’orphelinat n’est pas de tout repos et malgré la longue soirée qu’il avait passé à composer pour son prochain livre, Jun était déjà debout à presque 6h du mat’, finalement dès que le soleil commençait à poindre le bout de son nez. Tout le monde était encore endormie. Zufa était enroulée, au pied de son lit et semblait jouir d’un sommeil paisible et réparateur tandis que Lance dormait encore à poings fermés dans son petit lit qui a été construit sur mesure. Le Polarhume et la Majaspic étaient toujours fourrés avec Jun et si dans l’absolu ils n’étaient des pensionnaires comme tous les autres qui se retrouvaient ici, il avait un rapport particulier avec eux. Il se leva du lit, bailla aux corneilles avant de passer tout prêt de son bureau de travail sur lequel il planchait pour son futur livre qui est en réalité la suite de son histoire de l’homme aux yeux bleus. Mais il bloquait un peu, il ne savait pas trop où il voulait aller exactement ces derniers temps. Depuis que son héros avait réussi le rituel de Ho-oh et qu’il revenait dans la vie de tous les jours, le côté héroïque du personnage se perdait et une vie banale se dessinait. Rien de très palpitant à écrire au final.

Paresseusement il alla se trainer jusqu’à la cuisine qui pour l’occasion avait été récemment agrandie. En effet, les pokémons oiseaux avaient pris la fâcheuse tendance à taper de leur bec pour venir réclamer pitance contre la vitre et les gens seraient étonnés de voir les dégâts qu’un bec pouvait faire à répétition. Du coup, il avait mis en place un petit dispositif qui lui permettait de leur donner à manger en haut du toit. D’un geste machinal, il alla se préparer un café alors qu’il avait une vue imprenable sur la mer. En effet, l’orphelinat étant en hauteur, ils avaient vue sur la baie de Vaguelone et donc pouvaient profiter des premiers rayons de soleil orangés qui étaient toujours aussi magiques. Pendant que le café se faisait, il alla chercher des graines pour aller les déposer sur son plateau et les acheminer par un système de poulie jusqu’en haut. Certains oiseaux, réglés comme des horloges, étaient déjà sur place et commençaient à piailler d’impatience. Sur le pas de la porte, certains pokémons chats étaient là : Jango, le Chaffreux potelé à la tête patibulaire qui avait toujours fait le dos rond avec Jun mais qui s’avère plus coriace avec les précédentes personnes ayant essayé de l’adopter ou encore Julia la Skitty qui avait une voix enraillée de naissance et qui fut vraisemblablement rejetée car pas assez mignon. Il y en avait d’autres, parfois certains sauvages. Mais bon, il n’avait pas de cœur à les relâcher ainsi dans la nature sinon il ne vaudrait aps mieux que toutes ces personnes qui n’assument pas d’avoir des pokémons avec eux. Il prépara trois gamelles de croquettes, financées généreusement par la région, les disposa et ouvrit la porte vitrée. Ils se précipitèrent alors pour aller manger goulument leur petit déjeuner tandis que Jun revint vers son café, prit une tasse et se posa, profitant de ces moments simples de vie.

Quand il y repense, c’était inconcevable pour lui que de se retrouver dans une telle vie et pourtant, il ne regrette rien au monde quand bien même ce n’était pas toujours facile. Le plus important est que sa proximité avec les pokémons qu’il détestait à l’origine ait renoué des liens avec sa fille et de temps en temps, Eva et son copain viennent le voir et lui donner des nouvelles. Eva travaillait dans une entreprise spécialisée dans la conception de vêtements d’hier pour une filiale de Kalos, Nicolas avait un job dans une pépinière de Kalos également, où il travaillait de concert avec des scientifiques pour mettre au point de nouvelles baies et plantes génétiquement modifiées. Si au début la dénomination lui faisait peur, il lui expliqua en fait que c’était plutôt du croisement d’espèces qu’il effectuait. Il lui avait à ce titre laissé des espèces assez rares qui provenaient de la mutation spontanée de baies en elle et qui cumulaient plein de choses bénéfiques pour les pokémons les plus imposants qu’il avait. Même l’infirmière Joëlle de Vaguelone lui avait donné son aval, du coup, il avait compris à ce moment-là que cela ne servait à rien de se comporter comme un jerk avec ce qui s’annonçait comme son futur gendre.

Jun but quelques gorgées de son café bien chaud tout en admirant la vie à l'oeuvre. C'était peut-être là sa plus grande source d'inspiration depuis qu'il s'était sorti de son divorce difficile. Mais quelque chose d'encore plus incroyable allait avoir lieu. Et peut-être cela avait-il avoir quelque chose avec cette étrange plume aux couleurs arc-en-ciel qui reposait sur la table de la cuisine. Ce matin, alors qu'il lisait les nouvelles, il remarqua qu'elle se mit à luire.


Objets trouvés (grille 4)

  • D4 - Lait Meumeuh
  • B3 - Protéine


Je finis de creuser en C2, merci à vous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Sam 13 Oct - 0:16
En C2, tu découvres...:
 



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Sam 13 Oct - 18:21
S’ils avaient pu le faire, ils se seraient tenus la main. La pression montant au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient, ils ne discutèrent plus beaucoup, chacun perdu dans leurs propres réflexions.

Stelkin et Alexander arrivèrent ensemble à l’orphelinat Hikozawa qui ressemblait bien à un endroit pour pokémons abandonnés. Au centre, et c’était ce qui était visible à des lieux à la ronde se trouve un très grand arbre. Il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait être. Peut-être un chêne centenaire, après tout. De nombreuses lianes en descendaient et il vit ce qui ressemblait à une construction en bois qui faisait tout le pourtour du colosse végétal avec une rampe pour y monter. Alexander lui fit d’ailleurs remarquer que quelques pokémons étaient là, avec des yeux aussi curieux qu’effrayés. Contrairement à une pension, cet orphelinat semblait avoir un statut spécial compte tenu du fait qu’il avait, selon la gérant du centre pokémon, une autorisation spéciale pour s’occuper de ces pokémons de la même manière qu’une pension. Mais il ne les entrainait pas, c’était seulement pour qu’ils aient un refuge et de quoi boire et manger. Il devait y avoir une bonne dizaine de pokémons visibles dans l’arbre mais compte tenu de la hauteur, facile à imaginer qu’il pouvait y en avoir plus.

Si Alexander regardait avec intérêt toutes ces petites bouilles curieuses avec intérêt – certainement en se demandant lequel pourrait devenir son propre pokémon – Stelkin en revanche restait coincé avec sa question du pokémon qui était resté ici et qui serait le dernier élément de son équipe principale. Et surtout, il ne comprenait pas pourquoi ce pokémon se retrouvait ici sachant qu’à l’origine, il lui semblait qu’il n’en avait que cinq. L’ombre de Darkrai avait peut-être réussi à mettre sous scellé quelque chose de si puissant qu’il estima qu’en aucune manière l’info ne devait être dévoilée. Encore une fois, songer un instant à ce que ce pokémon était capable de faire l’effrayait au plus haut point. Il savait qu’à présent, il avait avec lui la protection d’un pokémon légendaire. Mais découvrir cette nouvelle vérité, des choses qu’il avait pu faire en bien ou en mal sans savoir le pourquoi du comment, c’était ça qui lui faisait le plus mal.

Pourtant, un élément de réponse allait venir très rapidement à sa rencontre. Un pokémon longiligne aux couleurs crème fonça vers lui et se colla à ses jambes. D’abord surpris, il s’agenouilla avant de porter la main à son visage, stupéfait au point d’en être profondément troublé. Alexander, ayant vu ce qui était en train de se passer, se dirigea droit vers son ami et vit qu’il était en train de pleurer. Mais là n’était pas la seule chose qui lui arriva. Il y avait un Scorvol qui fonça droit sur lui, langue bien pendue et prêt à le léchouiller mais également un singe avec la queue dédoublée qui tenait une épée en plastique et une cape de super héros, une poulpe qui fit un énorme bond avant de se poster sur la tête de Stelkin, qui n’arrêtait plus de pleurer. Dans un pop mystérieux, un Alakasam et une Magirêve apparurent tandis qu’un lion électrique sortait de son sommeil et venait avec un petit Embrylex sur le dos. Même un petit insecte semblable à une fée arriva et se colla contre le torse de l’agent qui était dépassé par les évènements.

Tous ses pokémons étaient là. Mais comment avaient-ils pu les oublier ? Au loin, Jun arriva, accompagné d'un grand pokémon pataud. Et lorsqu'il le vit, il crut qu'il allait mourir d'une crise cardiaque.

Al' était là.



Objets trouvés (grille 4)

  • D4 - Lait Meumeuh
  • B3 - Protéine
  • C2 - GM


Whoah, c'est trop bien *o* Un énorme merci, je rajoute ça dans mon inventaire !
Du coup, je vais tenter la case E1 ! Merci !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Sam 13 Oct - 19:39
Pour découvrir ce qui se cache en E1, il faudra 39 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo CDT & Agent

C-GEAR
Inscrit le : 19/09/2013
Messages : 1168

Région : Johto, Hoenn
Dim 14 Oct - 16:46
Voir Al’ était juste incohérent, il ne comprenait absolument pas ce qui se passait et Stelkin étit en état statique, sans savoir ni quand ni comment ni pourquoi il était à présent en face de lui. Macinalement, il sortit de son sac sa plume aux reflets iridescents qui appartenait à Ho-oh. Visiblement, tous les pokémons entourant le jeune dresseur sentirent la puissance exceptionnelle qui s’en dégageait et même Noctunoir sortit de sa tanière, attiré par la lumière qu’elle émettait. Mais là où ça devenait encore plus bizarre, c’était que l’homme en face de lui, ce fameux Jun, avait lui aussi entre ses mains une plume en tout point similaire à celle de Stelkin. Et alors qu’il avait la sienne dans la main, il sentait une résonnance naître. Alexander, qui était en train s’assister à une scène des plus bizarres ne put s’empêcher de lâcher un commentaire un peu beauf « Bon, on va rester comme ça où dois-je vous tirer aussi la plume de votre cul ? » Contre toute attente, le spectre se dirigea vers lui et leva son pouce vers le haut.

***

Pour l’occasion, Jun avait refait du café tandis que tous ses pokémons étaient repartis vivre leur vie dans l’orphelinat. Stelkin en avait profité pour laisser tous les autres pokémons se dégourdir les pattes. Makhar avait foncé vers le haut de l’arbre en même temps qu’Aella et ils bougeaient tellement vite que l’œil humain avait du mal à les suivre. Hydra de son côté était parti en grand conciliabule avec Samaël avec Amaranth, Noctunoir les surveillant de près. Seul Kuma était resté prêt de lui et il fallait dire qu’à lui aussi ce lieu ne lui était pas inconnu puisqu’il alla se poser sur un pouf où se trouvait quelques livres pour enfant. Même s’il prenait l’ouvrage dans le mauvais sens, il avait toujours eu cette fascination pour ce que fait l’homme, comme si au plus profond de lui il voulait percer le voile du langage. « C’est marrant qu’il ait toujours voulu s’intéresser au langage humain. Il n’a vraiment pas changé. Par contre toi… » Stelkin le regardait avec des yeux ronds, commençant à comprendre des trucs à la volée. Visiblement, ce Jun, il le connaissait déjà. Il y avait aussi le fait qu’il reconnaissait l’arbre gigantesque alors que pour lui, c’était bien la première fois qu’il mettait les pieds ici. « Toi tu as beaucoup changé. J’en déduis que tu as réussi à te sortir de l’influence de Darkrai pour de bon, c’est une bonne chose » Il versa du café fumant dans deux grandes tasses qu’il dirigea vers Stelkin et Alexander. Si le premier était complètement perdu par cette quantité d’informations nouvelles, l’infirmier avait l’esprit un peu moins encombré et commençait à comprendre certaines choses. « Dites-moi, vous connaissez Stelkin depuis combien de temps ? »

Jun se retourna vers lui, allant presque demander pourquoi ce type s’immisçait dans leur conversation. Mais l’ancien Jun avait disparu à partir du moment où il avait trouvé un matin cette plume. Il la regarda rêveusement, ses doigts palpant avec délicatesse les bords de la plume comme si tout ceci n’était qu’un doux souvenir. « Et bien, en vrai cela fait bientôt 8 ans qu’on se connait mais j’imagine que pour toi c’est la première fois que l’on se voit ? » Stelkin acquiesça derechef avant d’écouter la suite « La première fois qu’on s’est rencontré, c’était dans le port d’Oliville. J’ai envie de dire c’était un coup du destin d’être tombé sur toi et Al’, je crois que sans ça, je ne serais pas là pour vous parler maintenant. » Il regardait Al’ avec une tendresse qui était presque aussi forte que Stelkin quand il l’avait revu après de nombreuses années.

« J’étais au bout du rouleau. Ma vie conjugale avait explosée du jour au lendemain sans possibilité de voir ma fille, je n’arrivai toujours pas à percer dans le monde littéraire et je n’avais presque plus d’argent pour vivre. A ce moment-là, j’étais totalement anéanti et je me suis mis à errer pendant longtemps. Jusqu’à tomber sur des espèces de guignols qui ont essayé de me dépouiller de mon argent avec leurs pokémons. Impitoyablement, tu les avais chassés à une vitesse ahurissante grâce à ton Aligatueur et ta Fouinar. C’était, pour ainsi dire ma première expérience avec les pokémons. » Stelkin restait silencieux alors qu’Alexander était scotché. Sur le coup, cette histoire rocambolesque lui paraissait complètement absurde mais au fur et à mesure qu’il en parlait cela lui disait quelque chose. Certes, il aimait beaucoup la ville et regardait souvent les passants au bord de la jetée. Il n’était jamais resté longtemps dans le phare, il y avait quelque chose qui le gênait profondément. Mais en y repensant, il ne s’était pas expliqué pourquoi il avait passé autant de temps là-bas. Darkrai avait-il réussi à falsifier sa mémoire de telle manière à en changer les perceptions et les envies ? Effectivement, il y avait à l’ouest de la ville, derrière les premières bâtisses un chemin qui mène vers la plage. Et de temps en temps, les faits divers rapportaient que des agressions avaient parfois lieu. Le problème étant que la championne de la ville était trop éloignée de l’épicentre des problèmes et que la police était trop laxiste. « Tu m’avais emmené au centre pokémon le plus proche et on avait dormi là-dedans. Et c’était à ce moment-là qu’on avait fait un rêve étrange. Est-ce que tu t’en souviens ? »

Stelkin hocha doucement de la tête. Sa mémoire revenait et c’était comme un nouvel univers d’horizon qui se dévoilait à lui « … Je crois oui mais je ne sais plus de quoi ça parlait. En tout cas, c’était la première fois que je rêvais de Ho-oh. Nous n’avions rien dit à notre réveil mais quand nous avions trouvé la plume arc-en-ciel dehors, quasiment sur le pas de la porte du centre pokémon… Nous avions compris que nous n’avions pas fait un rêve ordinaire. Mais…» Alexander reposa sa tasse sur la table, regardant alternativement les deux autres énergumènes qui avaient visiblement vécu un truc énorme qui n’arrive que dans les bouquins. Il n’était que le spectateur de deux esprits qui visiblement avaient bien plus à partager que lui, simple infirmier voir même simple humain dans l’histoire. Déjà que se faire toucher par l’ombre de Darkrai était excessivement rare, rêver d’un pokémon légendaire pour ensuite en avoir un témoignage direct était tout bonnement incroyable. Il s’étonna même de son propre enthousiasme, cela tranche tellement avec le caractère posé de Stelkin. A tous les coups… « Laissez-moi deviner. Stelkin n’y a pas cru ? » Jun opina de la tête, ce qui fit rire Alexander de plus belle « La foi ce n’est vraiment pas ton truc n’est-ce pas ? » Déjà que pour faire confiance à qui que ce soit, c’était le parcours du combattant. Mais en même temps, il était son ami et il n’avait jamais réellement mesuré à quel point il était privilégié. Et l’infirmier avait ce désir d’en apprendre toujours plus sur lui, sur cette vie bizarre qu’il semblait avoir vécu. Et plus il en apprenait, plus il avait envie de...

Son sang se glaça et il rougit de honte.



Objets trouvés (grille 4)

  • D4 - Lait Meumeuh
  • B3 - Protéine
  • C2 - GM


Je finis de creuser en E1 ! Merci à vous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Un écrivain quebecois s'en prend à Michaëlle Jean
» Att / Def /gardien
» Le gardien du culte
» Statistique de gardien
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Souterrains d'Almia-