AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» L'épine noire du passé


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Dim 7 Oct - 18:47
Sven tapota nerveusement le volant de sa chrevolet aveo blanche. Assis à côté de lui, sur le siège du passager, Jason faisait tournoyer son stylo entre ses doigts, son carnet de notes ouvert posé sur ses genoux. Une adresse et un nom avaient été gribouillés à la hâte sur la première page. Au bout d’une minute, les deux recrues se jetèrent un regard incertain. « Puisque c’est moi qui conduit… » commença le brun de sa voix suave « … Je propose que tu fasses l’interrogatoire. » Jason soupira et leva les yeux au plafond. Il aurait dû se douter que son partenaire trouverait une excuse bidon afin de lui refiler la tâche la plus stressante de leur dossier d’enquête. « Est-ce que ça sous-entend que tu vas rester dans la voiture et me laisser y aller seul ? » Son attention revint sur Sven et il comprit, à la vue de sa mine coupable, qu’il avait fait mouche.

« Ça va… Surveille la bagnole et évite de te faire kidnapper. »

Jay remit son carnet et son stylo dans la poche de sa chemise, puis il ouvrit sa portière et sortit. L’air était pur et frais, et seul le chant des oiseaux brisaient la quiétude des lieux à cette heure matinale ; cela lui rappela pourquoi il préférait travailler à Écorcia plutôt qu’au centre-ville de Doublonville. Loin des embouteillages et de ces idiots à cravates qui se croyaient maîtres du monde. Même à Rosalia, là où il patrouillait normalement, l'ambiance était différente ; solenelle, remplie d'histoire et de mystères.

Tout en retroussant ses manches, il s'engagea sur le sentier de gravier qui menait jusqu'à l'entrée de la demeure. Sur le côté gauche du terrain, il aperçut brièvement la souche massive d'un arbre. Coupée près des racines, pour signaler sa mort. Ses branches avaient été empilées un peu loin en un tas ordonné. Jason nota l'absence de feuilles, ce qui était anormal en cette saison. L'arbre avait peut-être été frappé par la foudre ou rongé par une maladie, ce qui avait forcé son propriétaire à l'abattre. 

Arrivé devant la porte, il inspira profondément et prit son courage à deux mains avant de toquer. Comme première investigation, on leur avait assigné une déclaration de vol mineure chez un artisan local. Un ébéniste qui s'avérait également être un sculpteur de pokéballs délicates et stylisées. Selon le rapport, l'homme âgé dans la cinquantaine vivait seul, sa femme et son fils aîné étant décédés quelques temps auparavant. Il y avait mention d'un fils encore en vie et d'un petit-fils, mais les détails restaient nébuleux. 
Comme personne ne lui répondit, Jason toqua à nouveau. Cette fois-ci, il entendit des bruissements et des bruits de pas qui se pressaient derrière la porte. Il se tourna vers la voiture et leva son pouce vers Sven, lui signifiant qu'il allait sous peu pouvoir questionner leur victime.

La porte s'ouvrit et l'adolescent reporta son attention sur l'homme - qui s'avéra être un véritable géant. Ses cheveux noirs lui arrivaient un peu en-dessous des épaules et ses tempes grisonnaient ; seules cette décoloration et les quelques petites rides ornant le coin de ses yeux marquaient son avancée vers sa retraite. Ses iris perçant et d'une étonnante couleur lie-de-vin se plongèrent dans celles, azurées, de Jason, qui figea littéralement sur place. Une gamme d'émotions contradictoires se succédèrent sur le visage sévère de l'homme. D'abord de la surprise, puis un mélange de ressentiment et de tristesse. Il semblait sincèrement troublée par l'apparition de la recrue, comme s'il voyait un fantôme. Il pinça les lèvres et s'appuya sur l'encadrure, combattant un dilemme intérieur. Renvoyer poliment le gamin ou lui claquer la porte au nez ?

« J'avais dis pas de colporteurs ni de journalistes. Laissez-moi tranquille. »

( J'ouvre la grille avec A-4 ^w^ )


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 317

Région : Johto - Alola
Dim 7 Oct - 18:51
Bienvenue aux souterrains d'Almia Jason, puissiez vous avoir de la chance lors de vos recherches !

Pour creuser en A4, il faudra faire 44 lignes !



autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Dim 7 Oct - 23:28
Yosef choisit la seconde option. Il n'avait pas de temps à perdre. Il s'apprêtait à refermer la porte lorsque Jason se ressaisit et glissa son pied dans l'entrebâillement. Une lueur de détermination sauvage traversa le regard de l'adolescent tandis qu'il exerçait une pression sur le battant pour l'empêcher de bouger. Il comptait réussir à interroger l'homme et ainsi apporter des éléments essentiels à l'enquête. Le capitaine de sa brigade avait été clair à ce sujet ; les recrues qui reviendraient bredouille ou qui ne parviendraient pas à faire leur preuve sur le terrain seraient soit rétrogradés à un tierce poste, sans possibilité de grimper à nouveau les échelons, soit renvoyés sur le champ. Hors de question qu'il perde son unique chance d'intégrer un métier qui l'intéressait. « Jason Mills du commissariat de Rosalia. On m'a assigné pour enquêter sur le vol commis jeudi dernier dans votre atelier. » D'une main, il décrocha son badge et le présenta à la hauteur des yeux de son interlocuteur. Selon la procédure, il devait s'introduire et l'informer ses intentions. Chose étant faite, il se tut et attendit patiemment que l'adulte accepte de le recevoir. 

« C'est bon. Tu peux entrer. » Yosef ouvrit la porte et lui fit signe. Son regard lie-de-vin se posa sur la voiture et il se frotta le menton du revers de la main. « Ton partenaire peut venir aussi. »
« Il préfère surveiller les alentours. Au cas où. »
« Il n'y a rien à voir ici. »

Jason retira ses bottes par politesse puis il suivit son hôte à travers le hall d'entrée. Il zieuta brièvement les tableaux accrochés au mur. L'un d'eux l'intrigua davantage et il s'arrêta pour l'observer plus longuement. Il s'agissait d'un portrait de famille. Il reconnut aussitôt l'artisan, qui n'avait pas changé d'un poil depuis les dernières années. À sa droite, une petite femme aux cheveux courts et blonds comme les blés souriait de toute ses dents. Ses yeux émeraudes pétillaient de malice et de bienveillance. Posté de chaque côté de leur parent, il y avait deux jeunes hommes quasiment identiques. Des jumeaux aux cheveux noirs de jais et aux prunelles lie-de-vin. L'un des seuls détails permettant de les différencier était leur taille. Celui de droite faisait une tête de plus que son frère. Il y avait également quelque chose dans le regard du plus petit qui fit tressaillir Jason. Un éclat malsain que la caméra était parvenue à capturer sur le vif. Le mouton noir de la famille ? 

Jasper. Yosef. Joha. Mathias.

Leurs noms avaient été inscrits à la main dans le coin en bas à droite de la photo. L'écriture était féminine et élégante. Yosef se racla la gorge et Jason comprit que sa curiosité n'était pas la bienvenue. Il s'excusa et rejoignit l'ébéniste dans la cuisine. Sur le réfrigérateur, d'autres photos, et même des dessins tracés par une main enfantine, tenaient en place à l'aide d'aimants en forme de pokémons et de lettres de l'alphabet. 

« Je peux t'offrir à boire ou c'est interdit durant ton service ? »
« Tant que ce n'est rien d'alcoolisé. » 
« T'es en âge pour ça ? » Le rouge monta au joue de Jason, qui secoua la tête. Évidemment que non. Il lui manquait un peu moins de deux ans avant d'atteindre sa majorité, son anniversaire ayant lieu dans trois semaines. Sa réaction soutira un rare sourire à son hôte. « C'est ce que je pensais. Assis-toi. » 

Le futur agent obtempéra et s'installa à table. Yosef déposa un verre de jus de baies devant lui avant de s'asseoir à son tour, une bouteille de bière à la main. Il la décapsula et prit une longue lampée. Jason en profita pour tirer son calepin et son crayon. Le matériel fournit était rudimentaire. Il aurait apprécié avoir accès à une enregistreuse, car écrire n'avait jamais été son point fort. Il espérait que ses notes seraient lisibles et qu'elles ne contiendraient qu'un minimum de fautes d'orthographes. « J'aurais besoin de confirmer quelques informations avant de commencer. Vous êtes bien monsieur... » Il souleva une page et fronça les sourcils. « Monsieur Yosef Blackthorns ? » L'ébéniste acquiesça. « Parfait. Vous êtes bien le propriétaire de cette maison et vous possédez un atelier dans la cours arrière ? » 

« Oui. »
« Pouvez-vous me décrire l'objet qui vous a été dérobé ? »
« En fait, il y en a deux. Une pokéball en verre irisé de jade et d'argent, avec les lettres J et B gravées sur sa partie supérieure et un livre sur le légendaire célébi. Une édition limitée que l'on ne retrouve pas dans les librairies ou les bibliothèques ordinaires. »
« C'est possible de savoir comment vous l'aviez obtenu ? »
« En cadeau d'un ami. Je l'avais ensuite offert à mon fils aîné pour son quinzième anniversaire, avant de le récupérer deux semaines après sa... disparition. » 

Au fond de lui-même, il savait que Jasper était mort, même si les autorités hoenniennes n'avait pas retrouvé son corps. Les témoins de ce jour fatidique parlaient seulement de l'arrivée du train et d'une silhouette masculine se jetant au-devant, identifiée comme étant celle de l'ex-champion de la ligue. Aucune trace de sang n'avait été prélevée sur le devant de la locomotive et aucun membres sectionnés par l'impact ou coincés entre les roues et les railles n'avaient été découverts. Malgré le mystère entourant le drame, il savait que son fils ne reviendrait pas. Un père ressentait ce genre de choses, tout comme il avait clairement senti la coupure avec Joha la nuit où un conducteur saoul l'avait percuté de plein fouet. 

« Il a toujours eu cette facilité avec les pokémons plantes et insectes, tu vois. Il était capable de les amadouer, peu importe leur taille ou le danger que certaines espèces pouvaient représenter. » Jason n'était pas certain que ces détails soient pertinents pour l'enquête, mais il laissa son interlocuteur poursuivre sans l'interrompre. « Et comme la plupart des membres de la ligue, il avait un contact privilégié avec une créature légendaire. Dans son cas, il s'agissait de... »

« Célébi ? »
« Ouais, voilà. Mais ça n'a pas toujours été facile. Leur lien s'est rompu à plusieurs reprises. Ils ont fini par revenir l'un vers l'autre, mais ce n'était plus pareil. Tu as sûrement vu le chêne d'argent avant de cogner à ma porte ? » 
« C'est un chêne ? » 
« C'en était un. Un beau chêne d'argent comme en voit plus par ici. Ma femme et moi pensions qu'il s'agissait du symbole spirituel entre célébi et Jasper, et je crois qu'on était pas très loin de la vérité. L'arbre a commencé à dépérir quelques jours après le... l'accident de mon fils. Il ne restait plus grand chose sinon un tronc creux et des branches pourries. Alors je l'ai abattu. Je n'ai juste pas encore eu le courage de m'en débarrasser complètement. »

( je finis de creuser en A-4 ! )


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Dim 7 Oct - 23:33
En A4, tu découvres...:
 



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Lun 8 Oct - 18:10
« Et pour la pokéball ? Elle contenait quelque chose ? »

Jason essayait de garder le contrôle de la conversation. Il ne voulait pas non plus manquer de respect à l'ébéniste en coupant court à ses souvenirs ou en bafouant la mémoire des membres de sa famille. La transition devait se faire le plus naturellement possible, en douceur. Il constata que la technique fonctionnait, car Yosef répondit directement à sa question après avoir vidé sa bouteille de bière d'une traite. « Vide. Elle n'a jamais réellement servi, sauf lorsque Jasper requérait les services de célébi pour un combat officiel. Son mécanisme d'ouverture s'est brisé lors d'un événement mondain qui a mal tourné et je n'ai pas été capable de la réparer. À chaque fois que je remplaçais les pièces, elles finissaient par se fissurer, souvent le lendemain même. » Comme si le légendaire refusait d'y retourner, jugeant indigne celui qui la portait à sa ceinture. Jason se passa une main dans les cheveux avant de gribouiller quelques mots dans son calepin. Pourquoi avoir délibérément choisi ces deux objets ? Parce qu'ils avaient pour thématique celle du dieu de la forêt ? Ou parce qu'ils avaient appartenu au défunt champion ? 

« Est-ce que vous connaissez quelqu'un qui aurait pu les vouloir ? Autant pour les revendre que pour les garder pour lui-même ? »
« J'ai longuement soupçonné Mathias, mon fils cadet. Son passé n'est pas glorieux, je le qualifierais même de criminel. » Sa voix se durcit et il serra les poings jusqu'à en faire blanchir ses jointures. « Mais il n'aurait pas osé le faire. » 

Malgré les apparences, l'ancien lieutenant de la Team Rocket avait su apprécier son frère. De là à dire qu'il l'aimait relevait de l'exagération, mais le lien fraternel qui les unissait avait été assez solide pour qu'ils ne s’entre-tuent pas. Jay comprit qu'il venait d'entrer en territoire dangereux lorsqu'il vit son interlocuteur se lever brusquement de sa chaise, manquant de la renverser au passage. Personne ne l'avait préparé à ce genre de confrontation. Mais Yosef se contenta de déposer sa bouteille vide sur le comptoir et de s'en chercher une seconde dans le réfrigérateur. La boisson l'aidait à combler le trou béant dans sa poitrine.

« Vous avez des ennemis ? »
« Pas à ma connaissance. Je vis une vie honnête et je tiens mes promesses. »

Jason soupira doucement et attrapa son verre de jus, qu'il sirota. Ce n'était pas ce genre de réponse qui ferait avancer l'enquête. Il réfléchit, essayant de trouver un nouvel angle d'approche. Et si ce n'était pas l'artisan qui avait été pris pour cible ? Le visage du jeune Mills s'éclaira. 

« Et Jasper ? » 
« Il a fait le con pendant ses jeunes années d'adulte. Il se croyait invincible, intouchable, comme si ses privilèges au Conseil de la Ligue s'appliquaient partout ailleurs et le protégeaient des conséquences. C'est certain qu'il ne s'est pas fait que des amis. » 
« Donc quelqu'un aurait pu vouloir se venger et... » 
« Non, je ne crois pas. » 
« Ah. » 

Il pouvait écarter la piste des ennemis ou des proches malintentionés. Yosef semblait confiant que le responsable n'en faisait pas parti. Écoutant sa petite voix intérieure, Jason choisit de le croire. Son regard croisa celui de son hôte et ils s'observèrent silencieusement pendant une longue minute. 

Durant l'échange, la lueur troublée revint danser dans les prunelles de l'ébéniste. Car celui qui lui faisait face ressemblait diablement à ses garçons, autant physiquement que dans sa manière d'agir et de parler. Il dégageait la même aura charismatique et il adoptait des postures similaires. Un lointain parent ? De mémoire, toutefois, Yosef savait qu'aucun Mills ne faisait parti de son arbre généalogique. Et pour avoir consulté celui des Kain, la famille de sa défunte femme, le nom Mills n'y figurait pas non plus. 

Le contact visuel se rompit lorsque l'ébéniste porta le goulot de sa bouteille à sa bouche et avala d'une traite son contenu amer. Il s'essuya le coin des lèvres et étouffa un rot avant de se lever à nouveau. 

( Je tente le E-2 ! ^^ )

Récap' des découvertes:
 


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 317

Région : Johto - Alola
Lun 8 Oct - 18:17
Pour creuser en E2, il te faudra faire 24 lignes !



autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Mar 9 Oct - 3:35
Profitant du fait qu'il soit debout, Jason poussa sa chance et demanda s'il était possible d'inspecter son atelier. Il savait qu'à la demande du père endeuillé, aucun enquêteur ni détective du commissariat local n'était venu examiner l'état du cabanon. Sa raison principale étant qu'il ne souhaitait pas voir des objets ayant appartenu à sa femme et à son fils lui être confisqués, sous prétexte qu'ils étaient de potentielles preuves à conviction. « C'est tout ce qu'il me reste d'eux. Le commissaire est un vieil ami, il m'a accordé cette faveur même si elle viole le protocole habituel. » L'ébéniste lui fit ensuite signe de le suivre. Délaissant son verre de jus à moitié plein, l'adolescent se leva à son tour et lui emboîta le pas. Ils retournèrent dans le hall d'entrée, où ils chaussèrent leurs bottes et enfilèrent veste et manteau. Ils regagnèrent l'extérieur et Yosef ouvrit la marche vers la cours arrière. Jay jeta un coup d'oeil vers la chevrolet et envoya la main à l'intention de Sven. Ce dernier lui rendit son salut, avant de se caler dans son siège, les bras croisés derrière la nuque. Puisque tout se déroulait sans anicroche, il pouvait relaxer. 

Le sportif accéléra l'allure pour ne pas perdre son hôte de vue. Ils passèrent à côté de la souche du chêne et du tas de branches mortes. Jason s'arrêta une seconde, le temps d'arracher l'une des rares feuilles encore rattachée à une ramure. Sa couleur était grise et terne, légèrement noircie aux extrémités. Plutôt que de la laisser choir sur le sol, parmi les restants d'un arbre autrefois majestueux et désormais déchu, il la glissa entre deux pages de son calepin. Un souvenir, le début d'une tradition. Personne ne lui tiendrait rigueur de collectionner ces morceaux d'histoires pour éviter qu'elles ne sombrent dans l'oubli. « Vous avez déjà pensé à de la famille proche ? » Il imita son interlocuteur et enjamba la clôturette qui entravait le chemin, partant du mur de la maison et s'arrêtant à un ou deux pouces de la haie de cèdres.

« Pardon ? » Yosef fit volte-face, les yeux écarquillés. Puis il se ressaisit et se gratta pensivement le menton, là où sa barbe recommençait à pousser. « Ah, non. Mon ex-gendre ne le ferait pas. Même si je ne l'ai jamais aimé, je ne crois pas qu'il ait de mauvaises intentions. C'est d'ailleurs lui qui a la garde légale de mon petit-fils Kane. » 

Son expression s'attendrit l'espace d'une seconde avant de redevenir neutre, voire stoïque. Puis il sembla se rappeler de la raison de leur venue dans la court et il regagna son atelier, qui se trouvait à une quinzaine de mètres plus loin. Il tira un trousseau de clés de la poche de son manteau, farfouilla parmi elles pour trouver la bonne, puis il déverrouilla le lourd cadenas. Il ouvrit la porte, entra et tâta le mur de sa main pour dénicher l'interrupteur. Lorsque la lumière s'alluma, Jason s'émerveilla de découvrir une véritable ode à la pokéball. Des affiches de différents modèles et qui décortiquaient leurs mécanismes complexes étaient accrochées aux murs. Au centre du cabanon se trouvait une large table en érable sur laquelle reposait divers outils et des blocs de verre grossièrement taillés. Il y avait également un bac contenant des éclats de pierres semi-précieuses et des petits pots de peinture. Tout au fond à gauche, sur une grande bibliothèque qui touchait presque au plafond, il y avait des livres, des dossiers débordant de croquis et de lettres de commande, et sur l'étagère du bas, un coffre-fort. Il intrigua aussitôt Jason, qui le pointa de l'index. 

« Est-ce que je peux vous demander ce qu'il y a à l'intérieur ? »
« De l'or, mais il ne me sert que pour confectionner les pokéballs. Il y a aussi les bijoux de Joha. Son collier de perles, sa bague de mariage et celle de nos fiançailles. » Sa voix se brisa. Le simple fait de les mentionner le faisait visiblement souffrir. « Je ne savais pas quoi en faire. »
« Dans tous les cas, ça n'intéressait pas notre voleur. »
« Effectivement. »

( je finis de creuser en E-2 ! /o/ )


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Mar 9 Oct - 4:07
En E2, tu découvres...:
 



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Mar 9 Oct - 19:44
Jason se désintéressa du coffre-fort et se tourna vers les affiches. Placées en ordre chronologique, il réalisa que certaines d'entres elles dataient d'avant sa naissance. La plus récente avait été imprimée un an auparavant, quelques semaines avant que la mort ne déchire une première fois la famille Blackthorns. Cela faisait donc plus de seize ans que l'artisan exerçait son métier et qu'il confectionnait des oeuvres d'art portatives. La perte de sa femme semblait avoir affecté sa productivité, puisqu'il n'y avait aucune mention de la réalisation de la pokéball. Le projet semblait avoir été avorté ou suspendu jusqu'à nouvel ordre. Manque de temps ou d'envie ? Comme s'il avait anticipé sa question, Yosef reprit la parole. 

« Ce sont les plans de mon dernier modèle. J'ai essayé de le reproduire, mais je n'y arrive pas. » 

Peut-être était-il temps pour lui de fermer boutique et d'envisager sa retraite. Jason demeura silencieux, l'écoutant distraitement. Il venait de remarquer un détail d'apparence insignifiante, mais qui éveillait en lui un étrange pressentiment. La nouvelle affiche avait été déchirée sur le côté, de manière subtile et elle avait été recollée avec une substance filamenteuse. Il gratta du bout de l'ongle et souleva la languette de papier. Les fils de soie résistèrent un instant avant de céder sous la pression. 

« Vos pokémos ont accès à votre atelier ? »
« Seulement mon elektek. »
« Quand vous avez découvert qu'il manquait le livre et la pokéball, est-ce que vous avez noté des irrégularités ? Une fenêtre brisée ou le cadenas forcé ? »
« Non et je suis le seul à avoir la clé. » 

L'ébéniste fronça les sourcils, réfléchissant à comment le bandit aurait pu s'introduire. Il y avait bien le toit de la bâtisse qui nécessitait des réparations, mais les trous et les fissures n'étaient pas suffisamment larges pour laisser passer un être humain. Qui plus est, il l'aurait su si quelqu'un l'avait défoncé. Il décida tout de même de le mentionner. « Le toit est en mauvais état par contre. » Il se promit d'appeler plus tard le centre de quincallerie, qui disposait également de matériel pour rénover et aménager maisons et jardins, et de leur passer commande pour de nouvelles tuiles. Avec de la chance, la livraison se ferait au courant de la semaine. Yosef s'avança jusqu'au fond de son atelier et désigna un petit trou dans le plafond. 

« Celui-là me pose souvent problème, surtout lorsqu'il pleut. Je dois tasser mes affaires et y placer une chaudière pour contrôler la fuite. » 

( allons-y pour B-1 ! soyons fous )
Récap' des découvertes:
 


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Mar 9 Oct - 23:51
Pour découvrir ce qui se cache en B1, il te faudra 26 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Jeu 11 Oct - 18:51
« Vous permettez que je jette un coup d'oeil ? »
« Pas de problème, je vais te faire de la place. »

Yosef débarrassa le plancher des pots de peinture vides, les tassant du bout du pied, puis il empila les boîtes contenant son matériel de base et ses pièces brisées dans un autre coin de la pièce. D'un mouvement de hanche, il bougea la table, la faisant reculer d'une bonne trentaine de centimètres, au risque de faire tomber les outils et les rouleaux de papiers qui jonchaient sa surface. Il récupéra ensuite un petit escabeau pliable à deux paliers qui traînait près de la porte et il l'installa directement sous le trou du plafond. Jason ne se fit pas prier et il grimpa les deux marches. Il se tint après l'une des poutres de soutien, qui traversait le toit de part et d'autre, et il rapprocha son visage de la cavité. Il ferma un oeil et regarda au travers, à la manière d'un téléscope. Tout ce qu'il vit à son extrémité fut le bleu du ciel. Mais la chose qui s'était frayée un passage à travers les tuiles et le bois n'avait pas fais un travail de qualité. On aurait dit qu'il avait grugé ou perforé à la hâte, les contours n'étant pas droits. 

« Et puis ? » 

L'ébéniste était curieux de savoir ce qu'il voyait. Jason demeura silencieux et ajusta sa position pour soulager son cou ; avoir la tête penchée vers l'arrière exerçait une pression désagréable et un brin douloureuse. En bougeant, son oeil capta un éclat lumineux qu'il n'avait jusqu'alors pas été en mesure d'apercevoir. Pour être sûr qu'il n'hallucinait pas, il réitéra son geste. Le reflet attira de nouveau son attention. « Il y a quelque chose. Je ne pense pas pouvoir rentrer mon bras là-dedans pour l'attraper. » Il préférait éviter de se couper ou de se retrouver avec la peau hérissée d'échardes. Il décolla son visage du plafond et descendit sur le premier palier de l'escabeau. Avec l'aide d'un tournevis ou d'un morceau de métal, il parviendrait sans doute à l'atteindre .

« Prends ça. » 

Yosef déposa dans sa main une espèce de tige métallique se terminant par un crochet. Le jeune Mills n'osa pas demander à quoi il pouvait bien servir. Il regagna sa position inconfortable et introduisit l'outil. Cette fois-ci, il y allait à l'aveuglette, désireux de ne pas finir aveuglé par la poussière qu'il générait en tapotant aléatoirement les surfaces. Après quelques minutes à bidouiller, il perçut un faible tintement. « Je l'ai ! » Il tira d'un coup sec, faisant sortir la tige et l'objet mystérieux. Celui-ci tomba du trou, ricocha sur l'escabeau et roula sur le sol jusqu'à s'arrêter sous la table, près de l'une de ses pattes. Blackthorns s'accroupit aussitôt et et se pencha pour s'en saisir. 

« C'est un morceau de la pokéball. De sa partie inférieure. Mais qu'est-ce que ça fait là ? »

« Bonne question. » Il marqua une courte pause, son regard se promenant sur les affiches. Lentement mais sûrement, les pièces du casse-tête se mettaient en place. Il en manquait encore un certain nombre, mais avec cette trouvaille, il pouvait sentir qu'il approchait du but. « Qu'est-ce que vous avez fais de leurs pokémons ? »

« Ceux de ma femme ne souhaitaient pas rester ici. La maison ravivait leurs souvenirs et je savais qu'ils n'accepteraient jamais un nouveau dresseur. Alors je les ai relâché. J'ai ramené sa lippoutou jusqu'aux routes de glace, dans le nord de la région, et les autres sont partis dans les jours qui ont suivi. »
« Et pour ceux de votre fils ? »
« Sa caratroc traîne toujours dans le coin. Elle le cherche encore. Je n'ai pas le coeur à la chasser. La plupart de ses pokémons plantes vont et viennent entre la forêt et le jardin. Les insectes ont quitté depuis belle lurette. »

( finissons B-1. *heavy breathing* )


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 317

Région : Johto - Alola
Jeu 11 Oct - 20:04
En B1 tu trouves...:
 



autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 528

Région : Johto
Sam 13 Oct - 1:52
En soulevant la question, Jason réalisa que lui-même n'était pas à l'abri d'un incident et d'une mort prématurée. Qu'adviendrait-il alors de sa propre équipe ? Connaissant Klarys, qui le suivait comme son ombre depuis qu'il était gamin, elle n'accepterait pas de retourner à l'état sauvage. Vivre en captivité l'avait empêché de développer ses instincts de survie. Livrée à elle-même dans la nature, elle finirait à la merci des prédateurs. Peut-être choisirait-elle de rester auprès de ses parents, qui l'avaient obtenu sous forme d'oeuf avant de l'offrir à leur fils pour son septième anniversaire. 

Jason avait entendu parler des pokémons qui se laissaient dépérir suite au décès d'un compagnon ou de leur dresseur. Ils cessaient de manger et de s'hydrater, dormaient de longues heures dans l'espoir d'étouffer leur chagrin ou de revivre les moments heureux à travers leurs rêves. Certains allaient même jusqu'à s'infliger des blessures corporelles, à s'automutiler. Ou à attaquer sans crier garde tous ceux et celles qui les approchaient. L'adolescent se gratta la nuque, soudainement mal à l'aise. Il n'aurait jamais dû détourner la discussion dans cette direction. Comme pour se rassurer, il porta une main à sa ceinture, frôlant de ses doigts les pokéballs qui y étaient accrochés. 

« Il n'en a pas emporté avec lui ? Je veux dire, il les a tous abandonné ? »
« Pas tous. » Le regard de Yosef s'assombrit. De mémoire, Jasper avait quitté la région en emportant avec lui sa demanta, sa ludicolo et sa tengalice. Pourquoi laisser Tsubo' derrière lui alors qu'elle était sa starter, sa plus fidèle alliée ? « Je n'ai pas fais le décompte exact, mais je sais qu'ils manquaient certains de ses pokémons. »

Le silence retomba dans l'atelier. Jason replia l'escabeau, puisqu'il n'en aurait plus besoin, et le replaça près de la porte. Il jeta ensuite un coup d'oeil sur le morceau de verre irisé que tenait son interlocuteur. Une personne souhaitant revendre l’artefact, voire l'utiliser, ne l'aurait pas endommagé de la sorte. À moins que le bris ne soit dû à une mauvaise manipulation ou à un calcul erroné des proportions du trou. Car il était évident que ce dernier avait servi dans le transport de la pokéball - sinon comment expliquer la présence du morceau ? Les prunelles bleues de la recrue passèrent de l'affiche endommagée à l'artisan. 

« Est-ce que vous êtes sûrs que tous les insectes sont partis ? Qu'il n'en reste aucun qui puisse produire des fils de soie ? »

( on y va pour E-4 ! )

Récap' des découvertes:
 


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 863

Région : Johto
Sam 13 Oct - 2:13
Pour découvrir ce qui se cache en E4, il faudra 47 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Souterrains d'Almia-