AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» Monter un dex comme on monte sur la troisième corde.


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 462

Région : Alola
Dim 7 Oct - 16:53
Monter un dex comme on monte sur la troisième corde

C’était un grand jour pour Lottie, elle allait se rendre à la journée portes ouvertes de la Tour du Savoir et de la Recherche. Depuis toute petite, ce bâtiment la faisait rêver. Cela voulait dire se rendre à Unys, à Volucité. L’une des plus grandes villes du pokémonde. Cela inquiétait un peu la jeune fille, étant donné qu’Alola ne comptait pas de mégapoles comme celle-ci. Elle ne savait pas si elle était vraiment capable de s’y rendre, si elle était capable de supporter cette foule. Ce qui la rassurait, c’était de ne pas partir seule. Enfin si, elle allait partir seule, le temps du trajet en avion. C’était une des choses qu’elle était désormais capable de faire sans personne, prendre l’avion. Mais une fois à l’aéroport, ce ne serait plus pareil. Heureusement qu’Andrew était venu lui parler de tout ça, elle avait pu prévoir avec lui leur arrivée à Volucité. Il lui avait dit qu’il arriverait avant elle, donc qu’il la récupèrerait au passage avant de rallier la TSR. Elle ne se serait pas sentie de rester sans personne dans un lieu totalement inconnu et avec beaucoup de passage. Pour faire ce voyage, la jeune fille prenait sur elle. Cela n’allait pas être forcément évident, mais elle savait que la récompense à la clé – à savoir faire ses premiers pas dans la TSR – en valait le coup.

Pour la blanche, il fallut se décider sur ses accompagnants, et le choix se fit assez vite. Elle voulait embarquer Peel dans cette histoire car elle se disait que ça ne ferait pas de mal à son Pikachu d’arrêter de lézarder au soleil sans rien faire de ses journées. Et puis ensuite, Iki. Cela ne faisait pas très longtemps que les deux se connaissaient et c’était probablement l’occasion de créer un lien moins ténu avec la Bombydou. Cependant, Spike s’était imposé à elle, ce qui s’avérait être une véritable surprise. L’étudiante ne doutait pas du fait que le Cacturne avait décidé de la protéger comme il le faisait avec son ancien dresseur. Il allait probablement rester dans sa pokéball et n’en surgir qu’en cas de danger, ou tout du moins ce qu’il considèrerait comme un danger. Lottie espérait qu’il ne cause pas de problème, et dans un même temps, cela lui faisait plaisir que le Pokémon ténèbres s’impose à elle de la sorte. Cela la conduisait à penser qu’il s’attachait à elle, d’une certaine manière. Elle prépara alors ses affaires et ce dont elle aurait besoin pour ses Pokémon. Elle prit de quoi manger et de quoi boire, et ensuite de quoi prendre des notes. Elle se renseigna également sur la météo de la grande ville. A Unys, le climat devait être bien différent qu’à Alola.

Direction l’aéroport. C’est Linus qui la conduisit jusque-là, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus l’accompagner davantage. Elle s’installa tranquillement, posant son sac sur ses genoux, réfléchissant à la description du petit insecte qu’elle pouvait faire à présent. Elle nota quelques points dans son carnet, principalement sur sa physionomie, sans pour autant pousser trop loin dans le détail. Le trajet se fit rapidement, ou bien se fut Lottie qui ne se rendit pas compte du temps qui filait. Elle ne savait pas très bien. Et puis c’était surtout que ce n’était pas le point qui la préoccupait. Les environnements naturels et sauvages où l’Homme n’était pas présent l’effrayaient moins que ces lieux typiquement humains où tout le monde filait dans tous les sens, sans regarder autour d’eux, sans se préoccuper des autres. Elle n’aimait pas les humains, elle en avait peur. Bien plus que des Pokémon, aussi sauvages fussent-ils. Cela s’était prouvé lors de sa mésaventure avec Docker. Elle pouvait s’avérer insouciante dans ces cas-là, contrairement à ce que l’on pourrait croire. L’affluence humaine lui faisait plus peur que l’inconnu, mais si on cumulait les deux, ce n’était pas simple. Elle avait hâte de retrouver Andrew, de le rejoindre.

L’attente ne fut pas de longue durée, et ce ne fut pas Lottie qui trouva son acolyte de pokédex. Ce fut un soulagement pour elle de le voir. Un véritable soulagement. Peel était sorti de sa pokéball et s’était posé sur l’épaule de sa dresseuse. Il était curieux de cet environnement autour de lui, mais il était surtout venu rejoindre la blanche en sentant son anxiété. Maintenant qu’Andrew était avec elle tout allait mieux, tout allait bien mieux. Pourtant, elle tiqua à l’approche du sportif. Elle venait de remarquer le Pokémon dans ses bras. Ce n’était pas sa Gobou. C’était un type plante qu’elle avait déjà vu, et il ne fallut pas deux secondes avant qu’elle ne mette au moins un nom sur le Pokémon. Un Grainipiot. Un petit Grainipiot avec des petits pieds tous mignons, de grands yeux et une grosse tête. Elle le trouvait adorable. Après, elle ne voulait pas froisser son Pikachu, donc elle décida d’atténuer quelque peu son enthousiasme. « C’est un Grainipiot n’est-ce pas ? Tu l’as capturé dans ta région ? Où ça ? » Elle s’était laissée emportée par sa curiosité, mais s’arrêta net lorsqu’elle réalisa qu’elle avait oublié le principal. Elle n’eut pas besoin de la présence de Linus pour s’en rappeler, il lui avait martelé cela de trop nombreuses fois. Il était dans sa tête. « Et bonjour ! Tu as fait un bon trajet ? » Il y avait cette joie qui se lisait dans ses yeux, elle était vraiment contente de le retrouver. Ils allaient pouvoir se rendre à la TSR, et Lottie bouillait d’impatience, même si son appréhension de la foule restait bien présente.




Coucou ! Je viens creuser en E2 s'il-vous-plaît !

Récapitulatif :
• E2 : ...





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 874

Région : Johto
Dim 7 Oct - 17:00
Bienvenue dans les souterrains, Lottie !

Pour creuser en E2, tu auras besoin de 23 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 443

Région : Hoenn
Dim 7 Oct - 19:38

Monter un dex comme on monte sur la troisième corde.
Ft. Lottie McOleksion


Sa valise ? Elle était prête. Elle attendait dans le couloir de l’entrée. Le jeune homme était tellement impatient à l’idée de ce voyage qu’il avait préparé toutes ses affaires depuis plusieurs jours déjà. Il ne tenait plus en place. Pourtant, à l’origine, il ne s’était pas montré aussi enthousiaste à l’idée de ce déplacement. Mais ce n’était pas forcément en raison de son manque d’envie. Tout avait commencé lorsqu’il avait reçu une communication en provenance de son université. Le département scientifique, auquel il avait récemment été rattaché en supplément du département des sports, lui proposait des invitations pour le week-end des portes ouvertes de la Tour du Savoir et de la Recherche. Andrew n’y connaissait pas grand-chose, mais avec tout le baratin qu’ils mettaient dans le mail pour accompagner la proposition, il n’avait pas été compliqué pour lui de comprendre qu’il s’agissait de quelque chose de particulièrement important dans le milieu. En quelques recherches sur internet, il s’était même rendu compte qu’il s’agissait d’un véritable rêve pour la plupart des aspirants scientifiques. Et on lui proposait ça à lui ? Il n’en revenait tout simplement pas. Bien entendu, il s’intéressait à la science, enfin un petit peu plutôt. En réalité, il avait surtout commencé à se renseigner lorsqu’il avait découvert que pour la réalisation de son projet de master, il allait passer deux années en collaboration avec Lottie, la jeune soeur de son ami Linus. Et bien entendu, il était hors de question qu’elle le prenne pour un crétin. Alors directement, il avait commencé à plonger son nez dans les manuels. Au moins pour apprendre les bases. Il n’avait pas la moindre envie de se retrouver avec un regard de Psykokwak dès que la jeune fille commencerait à prendre la parole en utilisant un jargon auquel il ne comprendrait pas un traître mot.

Son université lui avait donc proposé deux invitations pour une visite de cette tour réputée, construite dans la mégalopole de Volucité, qui se situe dans la région d’Unys. Il avait déjà vu des villes imposantes, comme Nénucrique par exemple. Mais aussi vaste que cette destination, jamais. On lui offrait une véritable chance. Un week-end tous frais payés. Transports, logements, repas. Mais il avait hésité. L’offre était pour deux personnes. Lottie et lui. Le souci, c’est qu’il ne savait pas si la jeune fille serait prête à l’accompagner. Il se souvenait de tout ce que son ami avait pu lui dire au sujet de sa jeune soeur. Et puis, depuis qu’ils avaient commencé à travailler ensemble sur leur projet, il avait commencé à apprendre à la connaître. Le sportif avait bien compris qu’elle n’aimait pas les foules. Et qu’elle n’était pas très rassurée à l’idée de se trouver dans un endroit inconnu, loin de chez elle. Alors se retrouver là bas, en combinant ces deux problèmes, il avait été certain qu’elle allait refuser d’y aller. Au cas où, il avait quand même accepté l’offre. Mais il n’avait pas voulu se faire une fausse joie à l’idée de cette découverte. Il ne voulait pas être déçu. Mais contre toute attente, elle avait dit oui. Elle voulait bien y aller. Elle acceptait ce voyage. Andrew n’en avait pas cru ses yeux lorsqu’il avait lu sa réponse sur l’écran de son téléphone.

Et aujourd’hui, c’était le grand jour. Le jeune homme avait réservé un taxi qui le conduirait à l’aéroport le plus proche. Il avait organisé la totalité du trajet. Il s’était arrangé pour arriver sur place un peu avant Lottie. Comme ça, elle n’aurait pas à l’attendre au milieu de toute une foule d’inconnus. C’était lui qui le ferait. Mais pour le sportif, ce n’était pas un problème. Il avait imprimé une carte avec l’itinéraire jusqu’à leur hôtel, puis une autre avec celui les guidant jusqu’à la TSR. Tout était programmé. Il n’avait négligé aucun détail. Il avait bien fait attention à ce que tout soit préparé afin que son amie n’ait pas à s’inquiéter de quoi que ce soit. Il en avait longuement discuté avec elle. Et c’était bien la moindre des choses qu’il puisse faire. Il savait plus au moins ce que cela pouvait coûter à la blanche d’accepter cette sortie. Durant le vol, il avait prévu de travailler sur une nouvelle ébauche de description. C’était pour cette raison qu’il avait décidé de ne partir qu’avec Kami, son jeune Grainipiot fraîchement capturé. Il voulait prendre des notes sur ce nouveau compagnon. Et vu sa taille, il s’était dit que ce ne serait pas un problème de commencer tout cela pendant qu’il serait à bord de l’avion. Vu le nombre d’heures de vol qu’il avait, autant qu’il en profite pour avancer sur ses recherches. Surtout que ces derniers temps, avec les entraînements pour la prochaine compétition et les partiels de demi-semestre, il n’avait pas eu beaucoup de temps pour progresser sur le reste. C’était donc l’occasion parfaite pour se rattraper.

Une fois sur place, le sportif n’avait pas eu d’autres choix que d’attendre. Et le temps lui avait paru long. Surtout qu’il n’avait pas eu à attendre de récupérer un bagage en provenance des soutes puisque sa valise était de la bonne taille pour rester en cabine. Lorsque l’on voyage pour une courte durée, c’est l’idéal. Surtout qu’elle permet de tout contenir. Hormis l’alimentation pour le pokémon plante. C’était la seule chose qu’il n’était pas parvenu à faire entrer. À défaut, il l’avait donc glissée dans son sac à dos. Du moment qu’il l’avait avec lui, dans un contenant ou dans un autre, cela revenait au même.

▬ Hey Lottie ! Par ici ! Je suis là ! »

Dès qu’il l’avait aperçu, Andrew l’avait interpellé tout en commençant à s’approcher d’elle. D’une main, il poussait sa valise devant lui. De l’autre, il tenait son nouveau partenaire contre sa poitrine. Par chance, la créature n’était pas très imposante, autant en poids qu’en taille, ce qui permettait de le maintenir dans cette position sans trop de difficultés du moment que le trajet n’était pas trop long. Mais surtout, cela le protégeait des dangers d’un aéroport, parce que même si cela ne faisait pas bien longtemps que le sportif côtoyait Kami, il n’avait pas eu de difficultés à remarquer que ce dernier était plutôt du genre casse-cou, voir même kamikaze. C’était d’ailleurs de là que son surnom était venu. Mais ce n’est pas vraiment le moment d’en parler. Étonnamment, Lottie n’était pas avec son Otaquin, aujourd’hui, c’était son Pikachu qui avait pris place sur son épaule. Le jeune homme s’était vaguement demandé pourquoi ce changement, mais il n’avait pas posé de question. Au pire, il le ferait plus tard. Mais il était aussi probable qu’elle ne lui en donne la raison avant. Et après tout, lui aussi il n’était pas avec sa partenaire de toujours. Zoya, sa Gobou, était restée aux bons soins de l’infirmière de Lavandia. Quelque temps avant le voyage, elle avait découvert un oeuf au cours d’un entraînement. À moins que ce ne soit ce dernier qui l’ait trouvé ? Possible. L’important, c’était que depuis elle refusait tout bonnement de le quitter. Et forcément, le jeune homme ne pouvant pas l’emmener avec lui pendant le week-end, il avait demandé à l’infirmière si cela la dérangerait de prendre soin des deux en son absence.

▬ C’est en effet un Grainipiot ! Je l’ai capturé en bordure de forêt quelques jours plus tôt. Il s’appelle Kami. Il voyage avec moi pour que je puisse commencer à le décrire. Et bonjour à toi aussi ! Pour le vol, aucun problème mis à part que c’était incroyablement long… Je me demandais si l’avion allait finir par se poser... »

Du Lottie tout craché. Rien qu’en y pensant, un grand sourire c’était étiré sur le visage du jeune homme. Comme à son habitude, la blanche avait commencé à parler de pokémon avant même de passer par la case politesse. Andrew, lui, cela ne le dérangeait pas. Il s’en moquait totalement. En fait, cette petite manie l’amusait beaucoup. Alors ce n’était pas lui qui allait râler à ce sujet. Juste après, elle s’était rattrapée. Un bel effort. Le jeune homme s’était alors demandé si Linus n’avait pas quelque chose à voir dans cette histoire. Il était toujours à la sermonner à ce sujet. Alors cela ne l’aurait pas étonné que le grand frère ait fait un rappel sur le sujet juste avant de laisser la jeune fille à l’aéroport.

▬ On se met en route ? Normalement, on a un véhicule avec chauffeur qui devrait nous attendre à l’extérieur pour nous emmener à l’hôtel. Ensuite, il doit nous déposer à la TSR. Ça te convient ?




Et c’est partit pour moi ! Je vais commencer par creuser en A4 - Grille 3 o/



Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 874

Région : Johto
Dim 7 Oct - 20:00
Bienvenue dans les souterrains, Andrew !

Pour creuser en A4, tu auras besoin de 34 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 462

Région : Alola
Lun 8 Oct - 0:13
Pour l’étudiante en Pokémonologie, avoir son ticket d’accès à la TSR, ce n’était pas rien. Elle n’avait jamais eu le courage de s’y présenter, et cette fois-ci, elle y était invitée. Ce qui la ravissait. Et surtout ce qui lui permettait de passer par-dessus sa peur. Enfin, tout n’était pas aussi simple non plus. Malgré son rêve d’entrer dans ce sanctuaire de la science, et le fait qu’elle soit accompagnée d’Andrew, l’angoisse de devoir affronter cette grande ville totalement anarchique ne se dissipait pas. C’était Volucité, et tout ce que cela impliquait. Rien que ce hall d’aéroport, c’en était trop. Mais elle avait appris une chose, qu’un excès de courage pouvait aboutir à de grandes choses, à de belles rencontres, à de belles histoires. La blanche repensa alors à sa première rencontre avec Andrew, au Fort Tartard, l’été dernier. C’était assez fou de se dire qu’ils s’en retrouvaient là, complètement fou même. Mais ce n’était pas ce lien-ci qui s’était fait. Elle songeait simplement au fait que si elle n’avait pas accepté de suivre Linus dans cet endroit où elle n’aurait jamais osé mettre les pieds, et ensuite accompagné son frère à l’un de ses pokéathlons, elle ne serait probablement pas là. Si elle avait été avec un inconnu, elle aurait refusé. Mais c’était Andrew.

Lorsque ce dernier répondit aux multiples et impulsives questions de Lottie, elle écouta avec la plus grande attention. Elle ne s’était pas trompée sur l’espèce du Pokémon – ce qui n’était pas surprenant – et ajoutait des informations à ses connaissances dessus. Comme ça, il avait décidé de s’accompagner d’un autre Pokémon que Zoya, sa Gobou. Et à vrai dire, l’adolescente avait fait de même. Enfin avec Iki. Car pour le Pikachu, c’est un compagnon d’aussi longue date que son premier Pokémon, Aysu. D’ailleurs, elle y réfléchissait. De toutes les fois où ils s’étaient rencontrés, Andrew n’avait jamais eu l’occasion de rencontrer le petit Pokémon électrique. Il fallait donc faire les présentations. Elle réprima alors ses autres questions. « Et bien du coup, je te présente Peel. C’est mon Pikachu, je l’ai capturé presque en même temps que j’ai eu Aysu. » Elle s’arrêta quelques secondes, réfléchissant à la priorité des informations qu’elle voulait donner et recevoir. « Et j’ai aussi un tout nouveau Pokémon avec moi, un Bombydou. On en a plein à Alola. » Elle ne précisa pas la présence du Cacturne cependant. Déjà c’était un spécimen de la région d’origine d’Andrew, mais c’était aussi qu’elle était réticente à l’idée de le faire sortir de sa pokéball contre son gré. De toute façon, sa curiosité prit le dessus. « Et Zoya, elle est où ? » Réfléchissant deux secondes, elle se dit que de donner la réponse avant que le jeune sportif ne lui retourne la question serait une bonne chose. « Moi, j’ai laissé Aysu avec Linus, pour qu’il l’entraîne un peu. » C’était vrai, l’aîné McOleksion avait tenu à embarquer l’Otaquin dans un coaching aquatique, et Lottie n’avait presque pas eu son mot à dire. De toute façon, cela l’arrangeait bien car elle ne pouvait pas prendre tous ces Pokémon avec elle.

Andrew poursuivit et finit par inviter la jeune fille à poursuive leur route vers leur objectif. Il avait raison. Il n’y avait pas de temps à perdre. D’ailleurs, le fait qu’il ait prévu un véhicule pour les récupérer et s’occuper de leurs trajets la rassurait grandement. Lorsqu’elle avait étudié la ville, elle avait regardé les différents moyens de transports en commun. Le métro, et puis le bus. Cela l’avait inquiétée. En dehors du Noadkobus, les gens à Alola préféraient utiliser des pokémontures. En même temps, à Alola, la culture se voulait plus proche de la nature que dans ces villes à buildings. « Ça me va oui. » Elle n’ajouta rien, ne sachant pas vraiment quoi dire. C’était Andrew qui avait tout organisé, elle ne pouvait pas faire grand-chose de plus que le suivre, au travers de cette masse grouillante et imprévisible qui ne la voyait probablement même pas. Le sportif se mit alors en marche, et Lottie attrapa Peel pour le prendre dans ses bras plutôt que de le laisser perché sur son épaule avant de se faufiler dans l’ombre du brun jusqu’à l’extérieur de l’aéroport, et même jusqu’au véhicule en question. Elle ne savait pas où regarder, à quels repères se fier. Alors son repère, c’était devenu Andrew, tout simplement. Il était le seul en mesure de la conduire à bon port. Il était son encrage.

Lorsqu’ils montèrent à bord du taxi, le premier réflexe de Lottie fut de bien s’attacher. Sécurité routière avant tout. Après, elle installa bien Peel, qui ne se fit pas prier pour se rouler en boule sur les genoux de la jeune fille pour faire un petit somme. Ce qui conduisit la blanche à s’interroger sur son compagnon électrique. Elle se demandait si cette tendance à la sieste improvisée était naturelle chez le Pikachu ou bien s’il avait développé cette habitude au contact de l’environnement humain. Dans tous les cas, ils étaient dans la voiture et pouvaient désormais quitter l’aéroport au profit de l’hôtel, de ce qu’avait dit Andrew. Apparemment, ils allaient faire un crochet par là-bas avant de rejoindre la Tour du Savoir et de la Recherche, si elle avait bien compris ce qu’il lui avait dit. Le trajet commença et Lottie n’osa pas vraiment entamer la discussion, elle regardait l’extérieur. Il pleuvait. Des gratte-ciels, des voitures, des gens, avec leur parapluie et leur air pressé, les gouttes d’eau sur la vitre. Et puis ces bruits de klaxon, tout plein de choses auxquelles la vie Alolienne était en tout point opposée. Face à cela, Lottie n’était pas effrayée, car à l’abri, à l’intérieur de l’habitacle du véhicule. Au contraire, elle était fascinée par ce monde qu’elle ne connaissait pas, par ce rythme qu’elle ne connaissait pas non plus. C’était la ville, la vraie, la mégapole. Et dire qu’elle était en son cœur.

Il fallut cependant bien s’arrêter une fois arrivé à l’hôtel. Une fois de plus, l’adolescente se contenta de laisser faire le sportif. C’était lui qui parlait, qui suivait, qui gérait tout, en fin de compte. Ils purent alors déposer leurs bagages et repartir plus légers, et surtout moins encombrés, pour la TSR. Ils grimpèrent à nouveau dans leur taxi, qui les conduisirent devant le fameux bâtiment. Cela prit facilement un quart d’heure. Quart d’heure que Lottie passa scotchée à la vitre de la voiture, observant l’extérieur, totalement subjuguée. Elle en oubliait Andrew, elle en oubliait Peel sur ses genoux, elle en oubliait même la TSR tant cette nouveauté la happait. Les lumières des écrans publicitaires géants qui se réfractaient sur les gouttes, les flaques, au milieu de la grisaille, c’était un spectacle qu’elle n’avait jamais eu l’occasion d’admirer. Elle ne voyait plus que la magie – sans doute un peu triste – de toutes ces personnes qui marchent sans voir la beauté de ce qui les entoure, qui font d’ailleurs partie de cette beauté, d’une certaine manière. La blanche n’arrivait pas à voir les visages, elle ne voyait que la foule, les couleurs mouvoir de façon totalement imprévisible. Cette anarchie qu’elle détestait tant se transformait peu à peu en un ballet humain dont elle était la spectatrice. Elle remarqua alors la buée issue de sa respiration sur sa vitre et se recula un peu. « Vous êtes arrivés à destination, la Tour du Savoir et de la Recherche. Bonne journée jeunes gens. » Lottie fut totalement sortie de sa contemplation et un frisson la traversa. Ils y étaient. Un rapide « Merci. » sortit de sa bouche tandis qu’elle réveillait Peel pour le prévenir de leur sortie imminente. La pluie n’était qu’une légère bruine, et de toute façon, Lottie s’était plantée devant l’immense bâtiment à peine sortie de la voiture.

Il y avait des gens dans la rue, mais ils n’étaient pas aussi nombreux que ce qu’elle avait imaginé. La météo devait jouer. Elle se permit quelques secondes à observer la Tour et sa hauteur, le temps qu’Andrew ne la rejoigne. « C’est quand même grand, hein ? » Elle ne put s’empêcher d’en faire la remarque à voix haute avant de partir à l’assaut. Cette fois-ci, sa curiosité prenait clairement le dessus, elle ne chercha pas à comprendre et commença à traverser le trottoir et à grimper les marches conduisant à l’entrée. Son impatience la dévorait, à tel point qu’elle n’avait pas attendu que le sportif ouvre la voie cette fois-ci. Elle allait fouler le sol de la TSR pour la toute première fois de sa vie, elle savait que cela serait quelque chose de grandiose. Une fois en haut des marches, elle fit volte-face, regardant la progression d’Andrew. Il avait beau s’entraîner, elle avait une sacrée longueur d’avance. Elle prit sur elle-même pour l’attendre, afin qu’ils entrent tous les deux en même temps. Elle trépignait de pouvoir entrer, de pouvoir vraiment faire part de cette communauté scientifique, de tous ces gens à la pointe de leur domaine, de toutes ces connaissances regroupées en un seul lieu. « On y va ? » lança-t-elle au brun, dans ce léger engouement qui la caractérisait depuis ce matin. Elle était tout sourire, et avec des étoiles plein les yeux.




Et je finis de creuser en E2. o/

Récapitulatif :
• E2 : ...





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 874

Région : Johto
Lun 8 Oct - 0:16
En E2 tu découvres...:
 



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 443

Région : Hoenn
Lun 8 Oct - 14:41

Monter un dex comme on monte sur la troisième corde.
Ft. Lottie McOleksion


Même maintenant, alors que son avion s’était posé dans la région d’Unys, et qu’il avait passé plusieurs heures à attendre celui de son amie dans un aéroport surdimensionné, le sportif ne parvenait toujours pas à y croire. Si à l’origine de toute cette histoire il n’avait pas la moindre idée de ce qu’était la Tour du Savoir et de la Recherche, désormais cette ignorance était loin derrière lui. Il avait consciencieusement rattrapé son retard à base de nombreuses recherches à partir du moteur de recherche de son navigateur internet. Mais il ne s’était pas arrêté là. Il avait rencontré plusieurs de ses camarades d’université afin de leur poser quelques questions sur le sujet. Rapidement, il s’était rendu compte de la chance qu’il avait d’avoir son ticket d’accès à la TSR. Parce que visiblement, d’après les données qu’il avait pu collecter, ce n’était pas offert à tout le monde. Beaucoup de personnes parmi ses connaissances avaient d’ailleurs exprimé leur envie d’être à sa place. Mais pour eux, le sportif ne pouvait rien. Il était tout bonnement hors de question qu’il échange ou offre cette opportunité à quelqu’un d’autre. Une chance pareille, cela ne se laissait pas passer. Surtout que la jeune fille avec laquelle il œuvrait pour créer un Dex avait accepté de l’accompagner en surpassant toutes ses craintes. Pour de nombreuses personnes, cela n’aurait pas eu la moindre importance, mais pour Andrew cela voulait dire beaucoup. Le jeune sportif le savait que ce n’était pas simple pour Lottie de se lancer dans de telles aventures. Et surtout, il savait que sa réponse positive à ce voyage ne pouvait avoir qu’une seule signification : elle lui faisait suffisamment confiance pour accepter de se faire entraîner vers un milieu inconnu, et donc dans un environnement qui allait l’effrayer. Pour l’étudiant en Science et Techniques des Activités Pokémons Sportives, c’était un véritable bond vis-à-vis de la progression de sa relation avec la jeune fille. Désormais, ils étaient bien loin de leur première rencontre au Fort Tartard, lorsqu’ils s’étaient retrouvés dans la même équipe. À l’époque, elle ne lui adressait même pas la parole. Alors, se dire qu’aujourd’hui elle acceptait de passer un week-end plus ou moins complet en sa compagnie, il avait quelques difficultés à y croire. Pourtant, elle était bel et bien là. Elle venait de le rejoindre dans cet aéroport bondé, d’ailleurs, même pour le jeune homme il était trop peuplé. Alors il n’osait même pas imaginer ce que cela pouvait être pour Lottie. C’était d’ailleurs en prévision de ce problème qu’il avait réservé et planifié une grande partie de leur trajet, parce que même lui, qui n’avait pourtant pas le moindre problème vis-à-vis de tout cela, il ne se sentait pas serein à l’idée de devoir affronter des transports en commun plein à craquer.

Le Pikachu, il ne l’avait jamais rencontré personnellement. Il savait que la jeune fille en possédait un parce qu’il avait lu la description qu’elle en avait fait lors de leur première conversation sur leur projet en commun, lorsqu’ils s’étaient retrouvés sur une plage de la région d’Alola. Celle de la jeune fille. Parce qu’il avait été plus simple que ce soit lui qui vienne à la rencontre de l’étudiante en Pokémonologie. Enfin en réalité, cela avait été décidé par les deux universités, mais ils avaient sans nul doute opté pour cette décision en connaissance de cause des difficultés de la blanche avec le monde qui l’entourait. C’était donc une première pour le sportif. Il en avait déjà vu quelques-uns, mais jamais il n’avait eu l’occasion d’en approcher un d’aussi près. Et il s’agissait donc d’un compagnon de longue date puisqu’il avait été capturé presque en même temps que l’Otaquin de la jeune fille. Il se nommait Peel. Andrew n’avait pas la moindre idée de ce que cela pouvait signifier, mais ce n’était pas bien grave. Ce n’était pas le genre d’informations qu’il avait besoin pour avancer. Et surtout, il n’avait pas la moindre envie d’encombrer son esprit avec des trucs qui derrière ne parviennent plus à le quitter. Il suffisait de voir le nombre de slogans ou musiques publicitaires qu’il pouvait avoir enregistrer dans un coin de son cerveau. C’était tout bonnement impressionnant. Et sans doute un peu déplorable également. Surtout que c’était totalement inutile. Ce n’était pas avec des trucs comme ça qu’il progresserait dans la vie. Loin de là même. Ce n’était pas ce qui lui permettrait de terminer premier d’une compétition ou de rédiger une belle description pour le dex. Non. Donc ce n’était pas utile. Mais c’était toujours bien de connaître les surnoms, surtout s’il risquait d’être amené à croiser régulièrement le rongeur jaune. Elle avait également mentionné la présence d’un Bombydou fraîchement capturé. Bien entendu, le sportif n’avait pas la moindre idée de ce que cela pouvait bien être.

— Oh, je n’en ai jamais vu. Tu crois que tu pourras me le présenter un peu plus tard ? Quand on sera dans un endroit un peu plus calme.

Andrew avait précisé pour l’endroit calme, parce que cet aéroport, ce n’était vraiment pas l’idéal. Surtout pour une créature fraîchement capturée. Il l’avait bien remarqué avec Kami qui avait rapidement tendance à s’agiter en balançant ses minuscules petites pattes dans tous les sens. Mais il était tout simplement hors de question que le sportif le laisse se balader librement ici alors que la plupart des gens ne faisaient même pas attention aux endroits où ils posaient leur pied. Le risque qu’il se prenne un mauvais coup était bien trop grand pour que le jeune homme ne l’accepte. Ensuite, elle avait posé la question. Celle à laquelle Andrew s’était attendu. Il n’avait rien dit sur le sujet, mais il avait été presque certain que Lottie finirait par le demander. Après tout, elle ne l’avait jamais vu sans sa fidèle partenaire. Avant même qu’il ne puisse répondre, et sans doute lui retourner la question, la jeune fille avait d’elle-même indiqué ce qu’elle avait fait de son Otaquin. Il était donc resté avec Linus. Il était donc entre de bonnes mains. Cela lui ferait sans doute du bien de s’entraîner en compagnie du pokéathlète.

▬ Zoya, elle est restée à Hoenn. Lors d’un entraînement, il y a quelques jours, elle a trouvé un œuf. Sauf que je ne pouvais pas l’emmener avec moi pour ce voyage, cela n’aurait pas été bien pratique. Alors j’avais décidé de le confier à l’infirmière du centre pokémon afin qu’elle vérifie qu’il se porte bien. Mais Zoya refuse de le quitter des yeux plus de quelques minutes. Alors, un peu à contrecœur parce que je n’aime pas la savoir loin de moi, je l’ai également laissé aux bons soins de l’infirmière. Elle la connaît bien, alors je sais qu’elle prendra grand soin d’elle. Et puis cela lui fera un peu de repos avant la reprise des entraînements. Aysu doit bien s’amuser avec Linus, je suis certain qu’elle lui donne du fil à retordre avec sa passion pour les blagues. »

Finalement, après la fin de ce bref échange de nouvelles, le sportif avait entraîné son amie vers la sortie. Un week-end, ça passait beaucoup trop rapidement, et il n’était pas question qu’il le laisse filer sans raison. Et puis, il était là pour la visite de la TSR, alors il voulait en profiter au maximum. En resserrant sa prise sur le petit Grainipiot afin de s’assurer qu’il ne tombe pas, Andrew s’était alors dirigé vers la sortie. Il devait trouver leur véhicule. Et vu le grand nombre de véhicules, cela ne s’annonçait pas si facile. Par chance, ou grâce à une bonne anticipation, il avait retenu le numéro du taxi qu’il avait reçu par message. Il n’avait donc pas mis bien longtemps à trouver la bonne voiture. Une fois que le chauffeur avait placé les bagages dans le coffre, le sportif s’était installé à l’arrière en compagnie de la jeune fille et avait directement bouclé sa ceinture. Le trajet jusqu’à l’hôtel s’était déroulé dans le silence. Andrew n’avait même pas songé à parler, son esprit était bien trop obnubilé par ce que ses yeux pouvaient voir. Il s’était attendu à quelque chose de grand avec cette ville, mais la réalité était bien plus impressionnante que tout ce qu’il avait pu imaginer. Des buildings immenses. Des véhicules de partout. Des panneaux publicitaires à perte de vue. Lorsque le taxi s’était arrêté devant l’hôtel, le jeune homme n’avait même pas vu passer le trajet. Il avait l’impression qu’il venait seulement de monter à bord. Rapidement, afin de ne pas perdre de temps, il avait confié les bagages à l’accueil de l’hôtel. Il avait seulement récupéré la clé de leur chambre. Pour le reste, ce serait les employés qui s’en chargeraient. Une chance. Cela allait leur faire gagner un temps fou. Ils allaient donc pouvoir passer davantage de temps dans la TSR.

Le trajet jusqu’à leur destination finale avait défilé tout aussi rapidement. Lorsque le chauffeur avait annoncé leur arrivée, le sportif, perdu dans ses pensées, en avait sursauté. Pendant que la jeune fille s’était précipitée à l’extérieur, le brun avait payé et remercié celui qui les avait guidés à bon port. Sans lui, ils auraient sans nul doute mis bien plus de temps. Ensuite, il avait à son tour quitté le véhicule. À l’extérieur, le temps était loin d’être au beau fixe. Une petite bruine tombait du ciel. Au moins, ce n’était pas une grosse pluie. C’était déjà ça de gagner. Il existait encore une chance pour qu’il ne finisse pas mouiller jusqu’aux os lorsqu’il pourrait enfin entrer dans cette tour. Rapidement, Kami dans ses bras, il avait rejoint la blanche qui observait fixement le bâtiment qui se dressait devant eux. Une merveille de l’architecture moderne. Et particulièrement grand comme Lottie le lui faisait remarquer.

— En effet…

Et bien. Il ne se souvenait pas que la jeune fille ait fait preuve d’autant d’endurance l’année passée lors des épreuves du Fort Tartard. Elle n’avait pas manqué de courage pour affronter les défis qui s’étaient dressés devant elle, mais pour tout ce qui concernait les aptitudes sportives, cela n’avait pas été la même chose. Pourtant, là, elle ne semblait pas éprouver le moindre problème à gravir les marches à toute vitesse. Pire encore, c’était elle qui attendait en haut des marches. Andrew s’était empressé de la rejoindre. Elle trépignait beaucoup trop d’impatience pour qu’il ne puisse songer à prendre son temps. Il faut dire aussi que son sourire et les étoiles qu’elle avait dans les yeux étaient une bonne aide pour se dépasser.

— On y va. Ça doit être encore mieux à l’intérieur que dehors.

Et forcément, c’était vrai. Une fois les portes passées, la jeune fille à ses côtés, Andrew s’était retrouvé devant un vaste hall d’entrée. Et bien entendu, un portique de sécurité accompagné de vigiles veillant à ce que seules les personnes habilitées puissent entrer. C’était logique. Les lieux étaient réservés aux scientifiques et il était hors de question que d’autres individus puissent y circuler librement. Le brun leur avait directement tendu les deux tickets d’invitations à cette journée portes ouvertes. Une fois les formalités administratives passées et leurs badges de visiteurs accrochés autour de leur cou, les deux jeunes gens avaient pu s’avancer. Un guide des lieux, spécialement prévu pour eux, n’allait pas tarder à les rejoindre. Mais en attendant, le sportif avait commencé à regarder les spécialités et les étages qui leur étaient attribués.

— Dis, tu aurais envie de commencer par quoi ?




Et je termine donc de creuser en A4 - Grille 3 o/

- CT Abri
-
-
-
-



Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 317

Région : Johto - Alola
Lun 8 Oct - 15:04
En A4 tu trouves...:
 



autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 462

Région : Alola
Mer 10 Oct - 15:49
Il n’avait pas fallu longtemps à Lottie pour grimper ces marches. Et elle attendait Andrew. La jeune étudiante sage et timide était devenue bouillonnante d’impatience. Elle allait franchir les portes de la Tour du Savoir et de la Recherche. Un rêve qu’elle a depuis des années déjà. Elle y était, tout devant. Elle n’avait plus qu’à avoir le sportif à ses côtés pour entamer la visite, et surtout pour entrer dans les lieux. Il était prêt à y aller, ajoutant que le bâtiment devait être encore mieux que ce qu’il laissait voir. « C’est certain. » D’ailleurs, le jeune homme enchaîna l’action à la parole, amorçant la dernière ligne droite avant d’y être. Ils franchirent alors les portes de la fameuse TSR et Lottie ne put s’empêcher de retenir sa respiration. Elle ne tint que quelques secondes, avant de s’extasier à nouveau, mais intérieurement cette fois-ci. L’étudiante avait bien compris son statut, et sa situation d’adolescente pouvait faire penser à une simple visite scolaire de lycéens, voire de collégiens. Alors elle devait rectifier le tir, compenser. La plupart des gens ne voyaient rien de plus qu’une enfant en elle, et ce n’était pas évident de se défaire de cette image, surtout à ses débuts à l’université. Pourtant, elle a appris à faire face, à faire comprendre son niveau aux autres. De toute façon, elle n'avait pas eu le choix. Sinon, on ne la prenait pas au sérieux. Et pour quelqu'un comme Lottie, ce n'était pas quelque chose d'évident que de devoir se faire entendre, et surtout s'imposer. Ce n'était pas dans sa nature, elle était bien trop timide. Et pourtant, il s'agissait là d'une question de survie dans ce milieu presque impitoyable qu'est la recherche. Dans tous les cas, elle était avec Andrew, c'est-à-dire un adulte, même s'il restait jeune. Il avait une meilleure crédibilité qu'elle. C'est la raison pour laquelle la blanche préféra laisser passer le sportif pour le contrôle des vigiles.

Le brun donna les deux tickets à l'agent de sécurité qui s'approcha d'eux. Il leur fit alors passer par un portique et vérifia le contenu de leurs sacs. Face à une telle montagne, Lottie fut intimidée et ne put s'empêcher de fixer le sol. Elle savait à quel point son attitude la faisait passer pour quelqu'un de coupable, cependant, faire semblant allait éveiller tout autant les soupçons si ce n'est plus. Au final, la jeune fille ne savait plus quoi faire, elle se contenta d'avancer, admirant le dallage de l'entrée de la TSR. Ce n'était pas rien, cette étape, c'était leur entrée, et également une sorte d'accréditation pour eux. On leur remettait des badges à leurs noms. Badge que la blanche passa fièrement à son cou. Elle était désormais une visiteuse de la TSR. C'était officiel. Elle possédait ses accès. Cela lui fit penser que d'ici quelques mois elle aurait sa carte de scientifique qui lui donnera la possibilité de venir ici autant qu'elle le voudra et quand elle le voudra. Cela lui donna d'autant plus envie de voir leur projet de pokédex construit, alors que les fondations n'était pas encore là. Cependant, elle voulait y mettre du cœur à l'ouvrage, même si pour l'instant, il fallait seulement se renseigner le plus possible pour ne pas commettre d'erreur.

Andrew s'était avancé vers un panneau indiquant les différents niveaux de la tour ainsi que leurs attributions. Il demanda alors à Lottie ce qu'elle voulait visiter en premier. Elle n'en savait rien. Alors elle prit la peine de s'avancer à son tour vers le panneau et de l'observer pour prendre cette première décision. Elle lut un par un les intitulés des différents étages à la recherche d'un nom qui l'intéresserait plus que les autres. Ce fut évident quand elle tomba dessus. « L'espace environnemental, au quatrième étage, m'intrigue beaucoup. Et toi ? Tu as vu quelque chose ? » L'étudiante n'osa pas s'imposer davantage. Elle savait que son camarade lui laissait le choix, elle l'avait bien compris, mais elle ne voulait pas en abuser, et donc lui laisser la possibilité d'exprimer son désaccord si tel était le cas. De toute façon, quelqu'un allait les rejoindre pour effectuer une visite guidée, ce qui conduisait Lottie à penser qu'ils n'auraient pas vraiment le choix sur leur parcours dans un premier temps. En même temps, elle ne savait absolument rien du déroulé de cette journée, et puis elle voulait tout voir. Même si sa curiosité était ordonnée, elle était bien vaste et la jeune fille n'aurait pas pu se contenter que du premier étage l'ayant intéressée. Elle voulait tout voir, c'était aussi simple que cela.

« Bonjour, vous devez être les deux étudiants qui nous ont été envoyés pour la journée portes ouvertes. » La blanche leva les yeux vers la femme qui était devant eux. Une grande dame brune, les cheveux longs et lisses, attachés en une queue de cheval. Elle revêtait la traditionnelle blouse des scientifiques. « L'un de vous vient d'Hoenn et l'autre d'Alola, c'est bien ça ? Je n'en sais pas plus. » Lottie fut surprise d'entendre que leur guide possédait ces détails sur eux, cependant, cela confirmait qu'ils étaient bien les deux étudiants qu'elle attendait. « En tout cas, je vais me présenter : Cynthia Folks, je travaille à la TSR en tant que scientifique depuis - attendez je calcule - quatre ans maintenant. Je m'intéresse aux immunités des Pokémon. Et vous ? » La question finale tira l'adolescente de sa réflexion. Elle se disait que cette femme avait une très jolie voix. Cependant, là n'était pas l'intérêt de leur présence, et maintenant qu'ils connaissaient mieux leur interlocutrice, il était logique que ce soit à leur tour d'expliquer pourquoi ils sont là. Une fois n'était pas coutume, Lottie décida de parler en premier. Même si elle était en terrain inconnu, elle restait dans son milieu. Elle n'était donc pas aussi timide puisque tout le monde ici partageait ce même intérêt pour la science sans avoir vraiment de préjugés, tout du moins c'était ce qu'elle pensait. « Je m'appelle Lottie McOleksion, je suis étudiante en Master de pokémonologie, et je n'ai pas vraiment de domaine de prédilection, mais je vais travailler sur les capacités physiques et sportives des Pokémon. » Elle avait sorti cela d'une traite, puis se tourna vers Andrew, lui faisant comprendre par ce biais qu'elle avait terminé et que c'était donc à lui de poursuivre. Elle le connaissait, et savait plus ou moins ce qu'il avait à dire, mais c'était tout de même mieux de le laisser se présenter lui-même.

Lottie écouta la réponse d'Andrew. Mais une idée lui vint en tête à peine eut-il fini. Faire sortir Iki. Maintenant qu'ils étaient arrivés et en intérieur, cela semblait être une bonne idée de laisser sa Bombydou en liberté au même titre que son Pikachu l'était. Etant donné l'endroit et le vif intérêt que les gens ici portaient aux Pokémon, il lui semblait normal que cela leur soit permis. Pour autant, la jeune fille n'allait pas se permettre de le faire sans autorisation préalable. « Excusez-moi, je voudrais savoir, est-ce que je peux faire sortir ma Bombydou de sa pokéball ? » La scientifique esquissa un sourire. « Bien sûr. Surtout que ce n'est pas vraiment le Pokémon qui risque de faire des dégâts ici. » La blanche n'attendit alors pas plus longtemps pour faire sortir l'insecte volant de la sphère qui la contenait. Cette dernière ne se fit pas prier pour rapidement se poser sur la tête de sa dresseuse, peu rassurée de ce nouvel environnement qui lui était inconnu, elle qui n'avait connu que les champs de fleurs des jardins d'Alola. Lottie était désormais prête à découvrir ce lieu qu'elle rêvait de visiter depuis tant d'années. Le temple de la science. Elle était fébrile à cette idée, mais tentait de le camoufler le plus possible sous l'apparence d'enfant toute sage qui lui était associée. La visite pouvait démarrer, elle était prête. Elle avait hâte.




Du coup, je pars creuser en E4. :3

Récapitulatif :
• E2 : 1 Pierre Soleil
• E4 : ...





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 5170

Région : Kalos / QG Ligue 4
Mer 10 Oct - 20:58
Il faudra creuser sur 42 lignes !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 443

Région : Hoenn
Jeu 11 Oct - 0:48

Monter un dex comme on monte sur la troisième corde.
Ft. Lottie McOleksion


Le grand moment était arrivé. Après plusieurs semaines à se demander comment la tour pouvait bien être agencée à l'intérieur, le sportif allait enfin avoir l'occasion de le découvrir par lui-même. Il n'avait même pas encore franchi les portes, marquant l'accès à l'intérieur du bâtiment, qu'il se sentait déjà grisé et totalement revigorer. Étrangement, après toutes les heures qu'il avait passées à bord d'un avion, avec les jambes totalement repliées dans une position quelque peu inconfortable vis-à-vis de sa taille, le jeune homme ne se sentait même pas fatigué. Présentement, il ne ressentait que de l'impatience, et peut être quelques craintes aussi. Mais c'était plutôt normal. Il attendait ce moment depuis tellement de temps, maintenant, qu'il s'était imaginé de nombreuses choses. Alors forcément, il se demandait un peu comment il allait pouvoir réagir, si toutes ces choses qu'il observait dans la réalité, avec ses yeux, ne correspondaient pas à l'image mentale qu'il s'en était construit. Et donc si cela ne correspondait pas aux attentes qu'il avait pu en avoir. Ce qui serait dommage tout de même. Maintenant, Andrew commençait réellement à regretter d'avoir à ce point cherché à s'imaginer mentalement ce moment. Parce que forcément, maintenant les risques que ce ne soit pas aussi fabuleux étaient nombreux. Il rageait intérieurement. Il n'avait pas la moindre envie d'être déçu. Et il ne voulait pas davantage nuire au bon plaisir que la jeune Lottie pouvait ressentir. Elle semblait tellement heureuse d'être là. Ce qui bien entendu réjouissait le jeune homme. Une simple vision du sourire de la jeune blanche avait suffi pour balayer tous les doutes qu'il pouvait avoir. Si son amie était heureuse et passait un moment extraordinaire, cela suffisait amplement à le satisfaire. Il n'avait pas besoin de plus de choses. Lorsque l'agent de sécurité avait commencé à s'approcher des nouveaux arrivants, le sportif avait effectué quelques pas pour venir à sa rencontre en laissant la jeune fille légèrement en retrait. Aujourd'hui, elle n'aurait à s'occuper de rien d'autre que du plaisir de cette visite. C'était une promesse que le jeune homme s'était faite un peu avant d'embarquer dans l'avion qui le conduirait ici. Aujourd'hui, il serait un adulte. Un vrai. Pas le boulet maladroit qu'il avait l'habitude d'être.

Il ne voulait pas donner une image déplorable de lui-même aux scientifiques qui œuvraient ici. Qu'ils soient en temps complet dans ce bâtiment ou seulement de passage pour une durée plus ou moins longue, cela revenait à la même chose. Il s'agissait de scientifiques, et c'était sa réputation dans le domaine qui se trouvait être mise en jeu. Même si dans le fond, lui il ne pouvait pas encore être considéré comme tel. Même si d'ici quelques mois cela devrait être le cas, pour le moment il n'était qu'un simple étudiant lambda se préparant à travailler sur un grand projet scientifique. Mais plus que tout encore. Plus important que son image et sa réputation. Il ne voulait pas faire honte à Lottie. Il était tout simplement hors de question qu'un comportement ridicule de sa petite personne ne puisse faire naître un malaise ou une gêne dans l'esprit de la jeune fille. Alors aujourd'hui, il allait faire attention. Il ne savait pas encore comment, mais il allait tenter. Et la première étape était de se montrer responsable en s'occupant des formalités administratives avec le vigile chargé de la sécurité. Le brun avait donc tendu les deux tickets d'accès qu'on lui avait remis afin de prouver qu'ils avaient bel et bien été invités à entrer en ces lieux. Après un rapidement hochement de tête, le vigile s'était éloigné en les invitants à la suivre afin de procéder aux habituelles vérifications de sécurité de leurs sacs. Heureusement qu'ils avaient effectué un crochet par l'hôtel, pour les valises. Sinon, le passage ici aurait été bien plus difficile. Et finalement, l'homme leur avait remis un tour de cou au bout duquel pendait une petite carte avec leurs noms, leurs photos, et la mention "VISITEUR", en lettres noires capitales. Andrew s'était empressé de le passer autour de sa tête afin qu'il repose fièrement sur son torse. Un badge à son nom. Il n'en revenait pas. Il se demandait s'il aurait le droit de le conserver en souvenir. Son premier passage à la Tour du Savoir et de la Recherche, c'était important tout de même. Par la suite, il y reviendrait sans doute régulièrement, mais ce que l'on retenait le plus c'était les premières fois et les évènements marquants. Il était donc primordial qu'il fasse en sorte que cette journée se passe bien.

Ensuite, devant le panneau indiquant les différents niveaux de la tour, mais également les spécialités et autres attributions que l'on pouvait y trouver, la jeune fille avait répondu à sa question. Elle, ce qu'elle aurait voulu visiter en priorité, c'était l'espace environnemental qui se trouvait au quatrième étage. Pour Andrew, cette simple dénomination n'évoquait pas grand-chose. Mais le sportif ne voyait pas le moindre problème à l'idée de s'y rendre et de s'y attarder un peu plus longuement que dans les autres étages. Par contre, le jeune homme ne savait absolument pas quoi répondre à la question que Lottie lui avait renvoyée. Les différents étages attiraient son regard. Les possibilités étaient tellement nombreuses. Entre les prouesses technologiques à venir, les études sur la génétique, l'histoire de nos chers partenaires, les capacités des pokémons... La tour comptait huit étages, autant le dire tout de suite, le choix était beaucoup trop grand pour qu'il puisse parvenir à trouver une réponse satisfaisante pour la petite blanche. Si bien qu'il ne savait absolument pas par quoi il aurait aimé commencer. Mais bon. Comme ils allaient avoir une guide pour leur présenter les lieux, ils n'auraient sans doute pas à faire de choix. Ce qui serait sans doute un peu dommage en réalité, parce que le sportif aurait bien aimé pouvoir s'attarder davantage sur certaines choses que sur d'autres. Sauf que lorsqu'une visite était guidée, ce n'était que très rarement possible. Et maintenant, il ne restait donc plus qu'à l'attendre tout en profitant de la décoration du rez-de-chaussée.

— Bonjour, vous devez être les deux étudiants qui nous ont été envoyés pour la journée portes ouvertes.

Ah. Ben voilà. Et en plus le jeune homme n'avait même pas eu le temps de perdre sa patience. Pourtant, il était bien connu que ce n'était pas sa spécialité et que s'il y avait bien quelque chose qui lui manquait, c'était bien la capacité d'attendre quelque chose dans le calme. Mais là, Andrew n'avait même pas eu le temps de se dire qu'il trouvait le temps long. En entendant la voix, le sportif avait automatiquement relevé la tête pour voir à qui elle appartenait. Au premier regard, il s'était dit que la nouvelle venue avait le look typique de la scientifique de nos jours. Une grande femme brune dont les cheveux étaient longs et particulièrement lisses, de ce qu'Andrew pouvait en voir tout du moins puisqu'ils étaient attachés vers l'arrière en une queue de cheval. Rien de bien extravagant de ce côté-là en tout cas. Et il en était de même pour sa tenue puisqu'elle portait la traditionnelle blouse selon laquelle on peut facilement reconnaître les scientifiques.

— L'un de vous vient d'Hoenn et l'autre d'Alola, c'est bien ça ? Je n'en sais pas plus.

Le jeune homme, étonné que leur mystérieuse guide soit si bien informée à leur sujet n'avait pas répondu. Il s'était contenté d'un simple hochement de tête. De toute façon, il n'y avait besoin de rien de plus. Elle ne semblait pas attendre quoi que ce soit vis-à-vis de cela. Le sportif était presque certain que le fait qu'elle puisse distinguer qui était d'une région ou d'une autre n'avait pas la moindre importante. Et puis, juste après, elle avait commencé à se présenter. Cynthia Folks donc. Elle était scientifique au sein de la TSR depuis quatre ans et s'intéressait tout particulièrement aux immunités des Pokémons. Le jeune homme avait soudain commencé à la regarder autrement. Son sujet d'étude, il l'intéressait. Il aurait bien voulu en savoir un peu plus. Mais ce n'était sans doute pas le moment pour ce genre de questions. De plus, c'était désormais à lui de parler puisque la jeune Lottie avait déjà pris la parole pour procéder à sa propre présentation. Il était donc temps que lui aussi il se lance.

— Et moi, c'est Andrew Mesnil. Je suis actuellement étudiant en Master Science et Techniques des Activités Pokémons Sportives, avec une spécialisation dans les Pokéathlons. Mais surtout, j'ai opté pour une option scientifique avec l'étude des pokémons et de leurs prédispositions aux activités physiques et sportives.

Et il avait débité tout cela d'une traite. Comme un débile. C'était bien l'une des premières fois qu'il déclamait les intitulés exacts de ses études. Alors forcément, il n'avait jamais remarqué que c'était aussi long que cela. C'était épuisant même. Mais au moins, il avait tout dit. Il ne savait pas si la scientifique comprenait au moins un peu ce qu'il faisait ou si pour elle cela ressemblait à un charabia incompréhensible. Mais au pire, elle n'aurait qu'à poser des questions. L'important, c'était qu'il était ici pour en apprendre le plus possible sur les pokémons. Que ce soit pour le dex qui était en projet de construction avec Lottie ou pour devenir le meilleur pokéathlète du monde, le résultat était le même. De toute façon, les deux activités étaient beaucoup trop liées dans la vie du jeune homme pour que l'on puisse réellement envisager de faire une séparation.

— Oh ! C'est donc le fameux Bombydou dont tu me parlais tout à l'heure ? Il a vraiment l'air incroyable !

Andrew regardait le nouveau venu, qui s'était rapidement posé sur la tête de la jeune fille après avoir voleté quelques instants autour d'eux en sortant de sa Pokéball. Le brun ne savait pas vraiment comment décrire la créature qu'il avait devant les yeux. La seule chose qui était certaine à ses yeux, c'était qu'il ne voyait pas vraiment à quoi un tel pokémon pourrait être utile dans son sport. Mais il était possible qu'il possède une évolution bien plus impressionnante.

— Très bien. On va donc commencer la visite ? N'hésitez pas à m'interrompre si vous avez des questions. Nous terminerons par l'étage des Espace Vert qui a été spécialement réaménagé pour la journée porte ouverte. Vous pourrez y découvrir les travaux des scientifiques de la TSR et échanger avec eux. La plupart seront d'ailleurs sans doute bien plus aptes à vous répondre que moi, notamment sur leurs recherches respectives.

Un simple hochement de tête. Andrew n'avait rien ajouté de plus. C'était étrange. Habituellement, il était bien plus bavard que cela. Mais pas aujourd'hui. Il était dans ses pensées. Il tentait de graver dans son esprit tout ce que ses yeux parvenaient à voir. Alors forcément, dans ces conditions il devient tout de suite bien plus compliqué d'être très attentif à ce qu'il se passe autour. Il écoutait ce que leur guide disait, bien entendu, mais ce n'était finalement que d'une oreille particulièrement distraite. Mais en même temps, pour le moment, il n'avait pas la moindre question. Et surtout, comme il cherchait à ne pas se montrer plus idiot qu'il ne l'était en réalité, il faisait en sorte de ne pas poser de questions stupides pour lesquels il aurait été facile de trouver une réponse par lui-même. Question de logique. Et de bonne impression. Le brun avait donc emboîté le pas à la guide en direction des ascenseurs. Après un DING DONG sonore, les portes s'étaient ouvertes pour leur laisser le passage. Devant eux ? C'était classe. À n'en pas douter. Le jeune homme faisait face à un grand espace, particulièrement lumineux. D'un côté de la pièce, il y avait des bureaux. Un certain nombre d'ailleurs. Quelques scientifiques, installés devant les tables, semblaient particulièrement concentrés sur leurs recherches. De l'autre côté, c'était des machines compliquées, des trucs regorgeant de technologies. À l'intérieur de leurs parois, certaines contenaient des pierres de tailles imposantes. Le sportif avait directement pensé à des fossiles dès le premier coup d’œil. Ce qui expliquerait plus simplement la présence d’œufs dans certaines des autres machines. Alors qu'il regardait d'un air distrait, l'attention d'Andrew avait été captée par un œuf. Il avait exactement les mêmes motifs que celui que sa Gobou avait trouvé quelques jours plus tôt. Et comme l'infirmière du centre pokémon le lui avait expliqué à l'époque de l'éclosion de son Mucuscule, les couleurs et motifs de la coquille d'un œuf dépendent de l'espèce à laquelle il appartient. Avec un regard intéressé, le brun avait alors directement commencé à regardé s'il apercevait une étiquette ou quelque chose qui pourrait lui fournir des éléments de réponse pendant que la guide commençait ses explications sur les activités qui se déroulaient à cet étage.

- Vous êtes les bienvenus dans l'Espace Génétique. Comme vous avez sans doute déjà dû le remarquer en observant les machines se trouvant sur votre gauche, c'est ici que nous travaillons sur les différents types de fossiles découverts à ce jour. Et bien entendu, nous cherchons toujours à percer les mystères d'autres sortes. Mais ce n'est pas tout. Comme vous pouvez également le remarquer, nous observons également ces œufs afin de mieux comprendre le fonctionnement des éclosions et le développement de la vie à l'intérieur de ces épaisses coquilles. Nous étudions également certains pokémons particuliers, comme les Evoli notamment. Si vous avez des questions, n'hésitez pas, c'est le moment. Le Professeur Tilleul sera sans aucun doute ravi de vous répondre.




Et je commence à creuser en E1 - Grille 3 o/

CT Abri
-
-
-
-



Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 874

Région : Johto
Jeu 11 Oct - 0:59
Pour découvrir ce qui se cache en E1, il faudra 27 lignes !



Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 462

Région : Alola
Sam 13 Oct - 12:56
Lorsque le sportif s'était présenté, il l'avait fait d'une manière directe et bien plus précise qu'il ne l'avait jamais fait avec Lottie, ce qui eut pour conséquence de la surprendre quelque peu. Pour autant, l'étudiante trouvait que, de cette manière, Andrew avait davantage de crédit en tant que scientifique que s'il s'était simplement présenté comme pokéathlète. Puis il y a eu la question pour Iki, ainsi que sa sortie, faisant une fois de plus réagir le brun, enthousiaste à la vue de ce nouveau Pokémon. « Très bien. On va donc commencer la visite ? » Lottie ne put s'empêcher d'approuver d'un petit « Oui. » discret. Son impatience était retombée, à présent, elle était concentrée. Il fallait qu'elle enregistre absolument tout en mémoire, tout ce qui pouvait se dire, tout ce qu'elle pouvait voir. Et pour cela, elle ne devait pas être distraite, et l'excitation de la découverte était un facteur de déconcentration que la blanche ne pouvait pas négliger. Elle devait être calme, elle devait redevenir la Lottie de tous les jours, et ce, même s'il s'agissait de sa toute première visite à la Tour du Savoir et de la Recherche, même s'il s'agissait d'un rêve d'enfant.

« N'hésitez pas à m'interrompre si vous avez des questions. Nous terminerons par l'étage des Espace Vert qui a été spécialement réaménagé pour la journée porte ouverte. Vous pourrez y découvrir les travaux des scientifiques de la TSR et échanger avec eux. La plupart seront d'ailleurs sans doute bien plus aptes à vous répondre que moi, notamment sur leurs recherches respectives. » Cela promettait d'être intéressant. Et la jeune fille n'allait pas hésiter à poser des questions si jamais elle en avait, c'était évident. Elle ne pourrait sans doute pas se retenir, malgré sa timidité qui reviendrait sans doute avec le retour de son grand calme. Sauf que ce n'était pas si évident que ça de garder son calme quand on trépigne d'impatience de tout découvrir. Elle attendait d'ailleurs que la scientifique se décide à bouger, à commencer sa visite de la TSR. Au moins, Lottie pourrait être captivée par tant de choses qu'elle en oublierait son empressement d'en découvrir plus encore. La femme parlait, et Lottie buvait ses paroles et ce sur l'intégralité du chemin jusqu'aux ascenseurs. Ils grimpèrent tous trois dans l'habitacle et mademoiselle Folks appuya sur le bouton du premier étage. Ainsi, ils allaient faire les étages dans l'ordre. C'était une organisation logique pour la visite, en tout cas, c'est ce que disait l'adolescente. Au moins, ils savaient dans quel sens ils allaient.

Ils arrivèrent donc au premier étage de la Tour, et l'effet sur Lottie était clair et net. Elle était admirative, et même impressionnée. Ce qu'elle avait sous les yeux, c'était quelque chose qu'elle n'avait jamais vu. Un véritable laboratoire à la pointe de la technologie. Le rêve de tout scientifique, et de tous les étudiants de sa promotion également. Ils avaient des moyens qui la faisait rêver, c'était exactement ça. Elle devait contenir ses envies enfantines d'accourir auprès des différents scientifiques, des différentes machines, mais surtout des différents œufs et fossiles qui étaient présents. Surtout les fossiles. Ils arrivaient à redonner vie à des espèces qui étaient disparues. Et ce à partir de minces fragments d'ADN retrouvés dans des fossiles. C'était absolument fascinant et cela avait tout pour captiver la blanche. Elle était pendue aux lèvres de leur guide. « Vous êtes les bienvenus dans l'Espace Génétique. Comme vous avez sans doute déjà dû le remarquer en observant les machines se trouvant sur votre gauche, c'est ici que nous travaillons sur les différents types de fossiles découverts à ce jour. » Oh que oui que Lottie avait remarqué tout cela. Elle scrutait absolument tout, et cette machine, avec le fossile à l'intérieur, il captait quasiment toute son attention. Elle pouvait voir le morceau de roche organique tourner et retourner, l'observer sous tous ses angles. Ce qui éveillait d'autant plus sa curiosité concernant les procédures qui conduisent à la naissance d'un Pokémon simplement à partir d'artefacts.

« Et bien entendu, nous cherchons toujours à percer les mystères d'autres sortes. Mais ce n'est pas tout. Comme vous pouvez également le remarquer, nous observons également ces œufs afin de mieux comprendre le fonctionnement des éclosions et le développement de la vie à l'intérieur de ces épaisses coquilles. » L'étudiante quitta alors du regard cette machine pour se focaliser sur une autre, tout aussi hypnotisante que la première. Dans celle-là, c'était un œuf qui se retrouvait en lévitation, tournant sur lui-même. Il devait être analysé sur des critères que la blanche n'imaginait même pas. D'ailleurs, sa curiosité la poussa à essayer de deviner l'espèce sous la coquille. Elle savait que les œufs possédaient des signes distinctifs, particulièrement pour le type, grâce aux différents motifs qui pouvaient apparaître en surface. « Nous étudions également certains Pokémons particuliers, comme les Evolis notamment. » Ce fut le mot de trop, le mot qui la fit décrocher. En entendant cela, l'adolescente n'eut plus qu'une seule envie, voir ces Evolis, ainsi que leurs évolutions. Cette espèce était pour Lottie l'exemple même de la magie de la biologie et de l'adaptation, un Pokémon qui peut évoluer en tant de possibilités. Même si l'Homme s'évertuait à comprendre le comment des choses, il ne risquait pas d'en trouver l'origine, l'origine ultime. De toute façon, ce n'était pas ce qui intéressait la jeune fille dans les sciences, comprendre pourquoi. Elle tout ce qu'elle voulait, c'était de savoir comment.

« Si vous avez des questions, n'hésitez pas, c'est le moment. Le Professeur Tilleul sera sans aucun doute ravi de vous répondre. » Il ne fallait pas en dire davantage à l'étudiante pour qu'elle s'avance jusqu'à l'homme en question, indiqué par la dénommée Cynthia. Elle désirait vraiment voir ces Evolis, ou leurs évolutions si c'était possible. Car elle les trouvait adorables, tous. Et les observer aurait été une chance qu'elle n'aurait su se refuser. « Bonjour. » L'homme en question leva la tête et un sourire s'esquissa. « Bonjour. Je suis le Professeur Tilleul, que puis-je faire pour toi, jeune fille ? » La demoiselle ne répondit pas immédiatement, réfléchissant à la meilleur façon d'exprimer sa pensée. « Je m'appelle Lottie McOleksion. C'est votre collègue, madame Folks, qui nous a dit que si nous avions des questions, nous pouvions venir vous les poser. » La blanche fit une pause durant laquelle le scientifique hocha la tête en approbation. Il était attentif à la question qui allait poindre. « Est-ce que c'est vous qui vous occupez des Evolis et de leurs particularités évolutives, car je suis très curieuse quant à ce procédé, et j'aimerais pouvoir suivre ces recherches, entre autres. » Le scientifique fixa alors l'adolescente devant lui, le regard à la fois curieux et surpris. Lottie, elle, était restée tout sourire, s'étant mentalement préparée pour ne pas réagir comme une enfant devant les Evolitions. Il était normal d'être surpris face à quelqu'un d'aussi jeune, mais avec un vocabulaire aussi précis et scientifique. Cela n'était pas vraiment quelque chose de courant, et les collégiens qu'ils avaient l'habitude de recevoir ne posaient pas de telles questions. « Et bien oui, au moins mon Mentali, vous devriez le croiser, il se balade en liberté dans l'étage. Mais, à mon tour de vous poser une question, pourquoi êtes-vous là ? »

Lottie ne s'attendait pas à ce qu'une question lui soit retournée. Elle s'enquit dans un premier temps de la réponse qui lui avait été fournie. Il y avait donc un Mentali qui circulait non loin d'eux, et la jeune fille voulait à tout prix le trouver. Cette espèce la fascinait. Mais pour l'instant, il était impossible de partir à la recherche du type psy, elle devait répondre au professeur Tilleul. « Avec mon ami, lui, nous allons créer un pokédex dans le cadre de notre master. » L'homme face à elle ne put s'empêcher de s'étouffer en entendant cela. Il y avait une forte dissonance entre ce qu'il voyait et ce qu'il entendait. Comment une gamine pouvait-elle être en master ? C'était assez surprenant. Ou peut-être était-ce simplement qu'elle faisait très jeune. Dans tous les cas, cela s'avérait perturbant. Pour autant, le scientifique ne releva pas, préférant ne pas faire une réflexion que la demoiselle avait déjà dû entendre un bon nombre de fois. Il poursuivit alors. « Et vous avez un thème particulier que vous abordez ? » La blanche se doutait bien que dans un tel lieu, où la majorité des personnes présentes étaient des chercheurs, cette question allait souvent lui être posée. Alors la réponse n'en était que plus évidente. « Oui, les Pokémon dans le milieu du sport - le pokéathlon en fait - et leurs capacités. » Tilleul fut contenté par cette réponse. Il avait les informations qu'il désirait, et la jeune fille qui était venue le voir également. Alors Lottie remercia l'homme et le salua, avant de partir à la chasse au Mentali. Elle ne quitterait pas cet étage sans l'avoir vu, sans l'avoir observé, et peut-être même sans l'avoir caressé. Et puis aussi, elle laissait la place à Andrew, si jamais il avait des questions à son tour.




Et donc, je finis de creuser en E4. :D

Récapitulatif :
• E2 : 1 Pierre Soleil
• E4 : ...





Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 08/07/2018
Messages : 317

Région : Johto - Alola
Sam 13 Oct - 15:18
En E4 tu trouves...:
 



autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Hoenn

C-GEAR
Inscrit le : 11/06/2017
Messages : 443

Région : Hoenn
Sam 13 Oct - 23:07

Monter un dex comme on monte sur la troisième corde.
Ft. Lottie McOleksion


C'était bien la première fois qu'il parvenait à se présenter d'une manière aussi précise. Enfin en réalité, c'était la première fois qu'il essayait réellement. Dès qu'il avait eu les invitations dans les mains, pour ce fameux week-end portes ouvertes de la Tour du Savoir et de la Recherche, il s'était dit qu'il ne pourrait pas se présenter aux gens comme il le faisait en général. Il le savait. Dire qu'il est pokéathlète, ce n'est pas suffisamment sérieux et professionnel lorsque l'on se trouve dans un environnement empli de scientifiques en tout genre. Mais surtout, cela réduisait fortement ce qu'il était réellement. Parce que finalement, avec toute cette histoire d'échanges entre universités, il était devenu bien plus qu'un simple sportif. Il se retrouvait désormais à devoir suivre tout un tas d'enseignement scientifique concernant les pokémons. C'était un peu comme s'il suivait maintenant un cursus double. Intéressant, mais intense. Surtout lorsque le peu de temps libre à disposition est généralement consacré aux entraînements en prévision des compétitions à venir. Ce qui était certain, c'était que le brun vivait une existence particulièrement mouvementée. Toutefois, au milieu de tout cela, le sportif était tout de même parvenu à trouver du temps pour travailler sa manière de se présenter. Il savait qu'il se rendait là bas en compagnie de Lottie, et qu'il allait rencontrer un certain nombre de scientifiques. De plus, cela allait constituer leur toute première expérience ici. L'occasion parfaite pour dégoter quelques informations ou conseils supplémentaires avant qu'ils ne reçoivent tous les deux leur badge de scientifique. Celui-là même qui leur permettra de venir ici autant de fois par mois ou de temps par jour qu'ils en auraient envie. Le rêve. Pour le jeune homme, il était donc primordial de faire bonne impression. Il était important qu'il en profite pour faire bonne impression. C'était donc ce qu'il avait travaillé avant de se rendre en ce lieu. Il s'était donc présenté. Il ne savait pas s'il était parvenu à valider son objectif, mais au moins, il avait tenté. Il ne pourrait pas avoir de regret vis-à-vis de cela en cas d'échec. De toute façon, la visite commençait, maintenant c'était le moment de la concentration. Le sportif allait devoir se montrer particulièrement attentif s'il désirait tout enregistrer.

La visite allait se faire dans l'ordre des étages de l'ascenseur. Logique. Surtout si quelque chose de particulier avait été mis en place au tout dernier, celui des Espaces Vert. Maintenant, le brun se demandait à quoi cet étage pouvait bien servir le reste du temps. Sans doute pas à grand-chose s'ils parvenaient à l'aménager autrement le temps de quelques jours. Mais ce qui était cool, c'était que ce serait le moment parfait pour échanger avec d'autres scientifiques. Et pour voir leurs travaux. C'était essentiellement ce qui intéressait le jeune homme d'ailleurs. À la base, il n'appartenait pas vraiment au monde scientifique, alors forcément, voir sur quoi les gens travaillaient, cela avait pour don de l'intriguer. Il se demandait souvent si le projet sur lequel il travaillait avec la jeune fille pouvait réellement avoir un sens et aider le monde à progresser. Du coup, voir sur quoi les autres travaillaient pourrait le rassurer. Et peut-être lui donner des idées afin de l'améliorer et le rendre plus intéressant. Andrew avait donc hâte d'être rendu au dernier étage. Pour autant, il n'avait pas la moindre intention de bâcler la visite afin d'y être plus rapidement. Il comptait bien profiter de tout ce qu'on lui présenterait. La TSR était tellement un rêve pour ses nouveaux camarades de promotion, ceux qui suivaient les mêmes cours scientifiques de lui, qu'il était bien décidé à en voir le plus possible afin de leur en parler à son retour. Surtout qu'il était certain que ses nouveaux amis allaient le bombarder de questions dès qu'il serait de retour à l'Université. Ça, il n'en doutait pas un seul instant. Ils avaient été tellement envieux en apprenant que leur camarade avait obtenu une invitation pour la célèbre TSR, qu'ils y avaient tous été de leurs conseils. Pourtant, eux, ils n'avaient encore jamais eu la chance d'y mettre les pieds. Alors oui. Le dresseur s'était donné pour objectif de récolter un maximum d'information. Avec ça, il allait pouvoir alimenter les conversations pendant au moins plusieurs semaines. À son retour, au moins, il n'aurait plus à s'inquiéter de ne rien avoir à dire à ses camarades. Parce que généralement, il rencontrait bien des difficultés à interagir avec eux, surtout lorsqu'ils partaient dans de grands débats scientifiques. Parce que dans ces cas là, il n'avait rien d'autre à faire que de garder le silence. Il n'avait pas encore suffisamment de connaissances pour parvenir à suivre les échanges de ses camarades.

Une fois arrivé à l'étage de l'Espace Génétique, Andrew n'avait eu d'yeux que pour une seule chose : les machines destinées à l'observation des œufs. Enfin pour être précis, il n'y en avait qu'une seule qui l'intéressait. Et ce n'était pas vraiment le concentré de métal et de technologie qui avait captivé son attention. Non. C'était l’œuf qui se trouvait à l'intérieur. Au premier regard, il avait remarqué qu'il s'agissait des mêmes motifs que ceux présents sur la coquille de l’œuf qu'il avait trouvé quelques jours plus tôt. Il se demandait s'il s'agissait de la même espèce. Selon les connaissances qu'il en avait et tous les résultats de ses recherches, c'était probable. Mais quitte à avoir des scientifiques spécialisés dans le domaine, il allait en profiter pour avoir la certitude. Et avec un peu de chance, s'ils en avaient la réponse, il en saurait un peu plus sur le nouveau pokémon qui viendrait prochainement agrandir les rangs de son équipe. Mais pour ça, il allait devoir attendre un peu. Lottie avait été la première à se lancer dans les questions auprès du fameux célèbre Professeur Tilleul qui avait été indiqué comme l'interlocuteur de prédilection à cet étage. Mais ce n'était pas grave. Il n'y avait rien d'urgent. L’œuf n'allait pas disparaître en l'espace de quelques minutes. Dans le pire des cas, il allait éclore. Mais ça, ce serait loin d'être un drame. Bien au contraire même. Parce que si la créature venait à sortir de sa coquille dès maintenant, le jeune homme pourrait connaître directement l'espèce de son nouveau partenaire. Autant le dire tout de suite, pour le sportif ce serait une véritable chance. Il pourrait commencer dès maintenant à envisager les différentes possibilités que cela lui offrirait. Surtout s'il bénéficiait en supplément des commentaires des scientifiques. Oui. Ce serait une véritable chance. Mais en attendant, il allait écouter les réponses aux questionnements de sa jeune partenaire. Dans tous les cas, cela pourrait s'avérer particulièrement utile. Parce que ce qui semblait l'intéresser, c'était les études sur les Evoli et ses évolutions particulières. Andrew, lui, il ne connaissait pas grand-chose concernant cette espèce. Il avait déjà eu l'occasion d'en voir un ou deux lors de compétitions, mais ça s'était arrêté là. Alors forcément, toute cette histoire l'intéressait tout particulièrement. Surtout qu'un jour, il aimerait bien posséder un de ces pokémons. Il ne savait pas encore lequel, mais il finirait par trouver, le tout c'était de commencer par bien les étudier afin de prendre la bonne décision.

Pendant que Lottie s'éloignait de l'homme, sans doute pour partir à la recherche du Mentali qu'il avait mentionné en lui répondant, le sportif s'était à son tour approché du scientifique. Délaissant quelques instants la machine et l’œuf, qui avaient accaparé son attention depuis son arrivée à cet étage pour partir en quête d'informations. Pendant un moment, il s'était demandé par quoi commencer. Il s'était demandé s'il allait revenir sur le sujet des Evoli ou s'il allait passer directement au sujet qui l'intriguait le plus.

— Bonjour, Professeur, moi, c'est Andrew Mesnil. Je me demandais, les évolutions d'Evoli, elles sont toutes connues à ce jour où il existe des possibilités d'en trouver d'autres ?

— Bonjour mon p'tit. Et bien c'est difficile à dire. Pour ma part, je pense qu'il reste encore de nombreux mystères à découvrir. Regarde. Pendant longtemps, nous avions été persuadés qu'il n'existait que trois possibilités, et maintenant nous en dénombrons bien davantage.

— Oh. Vous avez donc encore beaucoup de recherches à effectuer ! Ce sont des oeufs d'Evoli qui sont à l'étude dans les machines ?

— Ah ! J'ai vu que tu t'intéressais aux oeufs tout à l'heure. Certains sont effectivement de futurs Evoli, mais ce n'est pas le cas pour celui que tu regardais.

Oh. Ainsi, le jeune homme n'avait pas été très discret durant son observation. C'était logique. En même temps, il n'avait pas vraiment cherché à l'être. La surprise de découvrir une coquille aux motifs similaire lui avait fait oublier tout le reste. Le sportif aurait préféré que personne ne remarque ce moment d'échappement, mais puisque c'était raté pour ça, autant en profiter pour lancer le sujet. Enfin le poursuivre plutôt, vu que c'était le scientifique qui l'avait lancé en relevant le manque d'attention du jeune homme pour le reste des équipements de cette salle. Mais c'était logique. Comment voulez-vous être intéressé par quelque chose lorsque vous vous retrouvez avec l'objet de vos interrogations des derniers jours juste sous votre nez. Pour Andrew, c'était tout simplement inimaginable de passer à autre chose alors qu'il avait l'occasion d'éclaircir un mystère.

— Oh. Vous avez donc remarqué ? En fait, cet œuf aux différentes teintes de vert, il m'intrigue. Il y a quelques jours, j'ai trouvé un oeuf dont les motifs sur la coquille sont étrangement similaires à ceux-ci. Vous savez de quelle espèce il provient ?

— Eh bien oui. C'est un petit Bulbizarre qui va en sortir. Un pokémon plante provenant de la région de Kantô. Tu as bien de la chance si tu en as trouvé un. Il faudra en prendre grand soin. Tu l'as trouvé où, exactement ?

— C'était à Hoenn ! Entre Poivressel et Lavandia. Il était tout seul au milieu des hautes herbes.

— Ce n'est pas commun... Tu as vraiment de la chance. Il faudrait que je me renseigne sur la possibilité d'une installation de cette espèce de pokémon dans les environs. Et donc, c'est toi le sportif qui t'intéresse au potentiel des pokémons ? Tu n'as pas vraiment le physique d'un scientifique...

— Ah. Euh. Oui. C'est bien le cas. J'étudie les capacités naturelles des pokémons vis-à-vis des différents domaines de Pokéathlons. Et je travaille donc en collaboration avec Lottie sur un projet de dex.

— Et bien bon courage à vous !

D'un simple signe de tête, le jeune homme était retourné à son observation de l'oeuf pendant que le scientifique retournait à son travail. Il se demandait si Lottie était parvenu à trouver le Mentali. C'était possible. Après quelques minutes supplémentaires, la jeune guide les avait interpellés afin de savoir s'ils étaient prêts à passer à la suite de la visite. Bien qu'il aurait apprécié de passer un peu plus de temps ici, Andrew était retourné vers les ascenseurs. La journée passait rapidement et ils avaient encore de nombreuses choses à voir. Il serait tout de même dommage qu'ils n'aient pas le temps de tout voir à cause d'un banal manque de temps. Ce serait plutôt stupide. Tout en marchant vers la scientifique, il s'était demandé quel allait être l'étage suivant. Il l'avait lu sur le panneau dans l'entrée, mais manque de chance, il ne s'en souvenait déjà plus. Il aurait dû être plus attentif. Ou peut-être, en faire une photo avec son téléphone portable afin de s'en faire un souvenir. Il faudrait qu'il songe à en faire une avant de partir. Et peut-être également faire un selfie, à un moment ou un autre. Il était certain que cela pourrait être cool pour mettre un peu à jour ses réseaux sociaux. Il faudrait qu'il demande à la jeune femme si les photographies étaient autorisées à l'intérieur de la Tour du Savoir et de la recherche.

— Excusez-moi. Je me demandais. On a le droit de faire quelques photos du bâtiment ?

— Tant que vous n'en faites pas des recherches et des travaux en cours des scientifiques, il n'y a pas le moindre problème. Si vous désirez photographier des scientifiques, n'oubliez pas de demander leur autorisation avant de le faire. Il arrive parfois que certains soient un peu grognons vis-à-vis de tout cela.




Et je termine donc de creuser en E1 - Grille 3 o/

CT Abri
-
-
-
-



Ce qu'il ne faut pas voir:
 

Autres comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Tyrolienne et courte echelle
» ROCIO MARIA ✩ « Les hétéros c'est comme les lits de chez Ikea, la plupart sont convertibles mais difficiles à monter! »
» Monter de niveau rapidement
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Hors-régions :: Souterrains d'Almia-