AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Rencontre au parc [pv]


avatar
Agent Alola

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2017
Messages : 256

Lun 10 Sep - 18:37
Travailler le samedi et le dimanche, c’était toutes les trois semaines. Aujourd’hui, je ne travaillais pas. Ce qui signifiait : bon temps. Ca peut paraître étrange pour certaine personne. Mais pour moi courir fonctionne avec bon temps. J’adore courir. On se vide la tête, retire le stress, voir de beau paysage. Mon premier mois de flic venait de se dérouler. J’en étais contente. Une bonne équipe, le moral au top, oui j’étais bien dans la peau de Rose Desvent. Ce n’était qu’une belle façade. Mentalement, je ne savais pas où aller, comment procéder au plus vite. Tuer les Hunt était toujours dans mes objectifs, c’était facile en soit. Je vais chez eux, une balle dans chaque tête et terminé ! Une dans la mienne pour en finir et voilà. Sauf que je voulais les détruire avant de les voir mort. Je voulais qu’il vive en ayant tout perdu. Je voulais lui faire mal, autant qu’il me l’avait fait. Le plus difficile était de savoir comment faire et quand ? J’aime bien la vie de Rose et je commence à m’y attacher. Les Pokémons, l’équipe, les rencontres et encore Matthew. Cet homme que j’avais brisé dans ma précédente vie. De nouveau dans ma vie actuelle. Je n’arrivais pas à lui dire non. Encore hier soir, ce matin avant qu’il ne parte. Je vois l’amour dans ses yeux et je me dois de lui cacher les miens, les vrais. Une torture, j’ai beau lui dire de partir : il reste. S’il savait qui j’étais réellement, il m’aurait déjà demandé en mariage, j’en restais persuadé. Il ne doit pas savoir, personne ne le doit. Trop de chose dans ma tête, alors je cours.

Un samedi ensoleillé, c’était souvent comme ça sur l’île de Mele-Mele. Du monde à neuf heures, ça il y en avait moins. Les gens n’étaient pas encore réveillés. Finir son tour une heure plus tard dans le parc, ça c’était une mauvaise décision ! Le lieu était déjà bien rempli, mais tant pis, il fallait bien rentrer à un moment. Je sortais de sa balle mon Snubbull : Diana. Pour augmenter son endurance, on courrait toutes les deux un tour du parc tous les jours. Puis, on finissait sur les appareils de musculation public, qui existaient aussi pour les Pokémons. Sa vitesse augmentait doucement, le résultat sur notre objectif fonctionnait. On finissait ensuite par la musculation, les abdominaux pour moi, le trampoline et les pirouettes pour Diana. Les bras posés sur deux barres de fer, le dos bien droit contre un autre, je levais mes jambes jusqu’au maximum, à l’équerre puis les reposais. Après le premier exercice, Diana avait soif et moi aussi. Ce qu’il y avait de bien dans une région comme Alola, c’est qu’il y avait de l’eau potable un peu partout. Un seul bouton à appuyer et hop, l’eau sort d’un tuyau pour nous laisser boire. Ca évite les nombreux cas de déshydratation. Je prenais place, en donnant d’abord à Diana, qui la gueule ouverte n’avait aucun mal à ne pas se louper. Elle paraissait ne pas avoir bu depuis deux mois. Ce qui rendait la scène très drôle surtout avec le son qu’elle faisait pour boire.

Mon regard fut alors attiré par un petit garçon qui arrivait sur la plus petite fontaine pour en faire de même. Calme, triste, il faisait mal au cœur. Pour moi, c’était symptôme de mal être, peut-être de maltraitance ? Je buvais à mon tour, Diana dans mon bras gauche, le petit repartait vers son père, avançant ballon au pied. Il tapait un peu dedans, puis le rejoignait sans courir. Il n’avait pas l’air d’avoir de bleu sur les bras, ni sur les jambes. « Diana, on va jouer au mauvais Pokémon, il faudrait que tu choppes le ballon du petit. » Le ton de réponse de mon Pokémon était proche du ça va pas ! « Oh aller ! Tu aimes bien jouer au ballon avec Bodhi à la maison, tu peux jouer avec le petit, histoire que je parle avec le père ! » Le deuxième son était plutôt dirigé vers le hors de question. Tournant même le visage. « Et s’il est battu ? Imagine ! Si on venait à le savoir plus tard et qu’on voit que l’on a rien fait ! » Cette fois, touché en plein cœur, elle se résignait à faire le mauvais Pokémon. Déposé au sol, elle se mit alors à courir vers le ballon du petit. C’est parti pour le show ! « Diana !!! DIANA NON !!! » Le couple se retournait alors et le Snubbull passait entre les deux, pour s’emparer du ballon sous les yeux et surtout le pied du petit, qui lançait un « Héééé » de mécontentement. Je continuais dans mon rôle « Diana !! Non !! » Je rattrapais finalement très vite mon Pokémon, qui ne jouait pas la pleine vitesse ! La grondant une fois dans mes bras, le ballon avec. Je m’accroupissais alors vers l’enfant. « Tiens ! Excusez là, elle adore les ballons ! » Me relevant, je regardais le père droit dans les yeux, « Je suis désolée. Dès qu'elle en voit un elle n'a envie que de courir après pour jouer ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Dim 23 Sep - 9:04
Triste jour que celui-ci. L’Ecuyer était tombé malade après avoir avalé une baie qu’il n’aurait jamais dut toucher. Les deux blonds n’avaient pas tardé à rapporté le petit rat au centre pokemon mais le bilan était mitigé. L’infirmière avait prit l’animal en soin aussitôt, rassurant les deux Bararson, mais aucun des deux n’était dupe. Et si Maceo avait tenté de rassurer son fils, Alexandre n’avait pas vraiment sut faire fit. A ces yeux, c’était de sa faute. Il aurait dut l’en empêcher. Il se trouvait en dresseur indigne. L’école n’avait même pas encore commencé qu’il perdait déjà son pokemon ?…
Pour tenter de lui faire penser à autre chose, Maceo avait emmené l’enfant dans un parc, avec Loky et Mach‘boue. Ils c’étaient ensuite retrouvé devant des jeux pour enfant, avec un ballon que le blond avait récupéré avant le départ, espérant que cela lui change les idées. Mais… Ce ne fut pas vraiment le cas, malgré les tentatives de jeux du Tiboudet.

- Alors Alex’… Tu veux qu’on retourne au centre pokemon ? Tu préfères qu’on attende là bas ?
- Oui, s’il te plait.

Il posa ses yeux doré sur son géniteur, semblant presque suppliant. Maceo lui offrit un sourire doux et rassurant avant de lui ébouriffer les cheveux.

- Va boire un peu alors. Et on se met en route, d’accord ?

Le petit acquiesça et alla à la fontaine tout en gardant son ballon, laissant le pikachu et le tiboudet au côté de son père. Maceo quand à lui se sentait démuni. Comment pouvait-il faire ? Et si le malheureux Rattata ne s’en sortait pas ? Il était le véritable premier pokemon de son fils, et pour le coup… Lui-même ne savait pas comment il aurait réagit si Denden c’était retrouvé dans cette situation. Bon sang… Le destin semblait s’acharner sur lui… Et l’ex-champion ne pouvait rien faire. Absolument rien.

Puis, Alexandre revint vers lui en tapant sans énergie dans son ballon, après avoir but. Maceo attendit sans chercher à le presser… Puis… La situation sembla partir littéralement en steak. Un crie avait retenti, attrapant l’attention du blond, et un Snubull fit son apparition, venant chiper le ballon aux pieds d’Alexandre. Celui-ci sursauta, ne s’y attendant pas… Quand à Loky et Mach’boue qui était en avant, ils se retournèrent rapidement, atterré. Et si le Tiboudet resta planté là, le Pikachu lui serra les crocs avant de tenter de poursuivre le voleur. Il se stoppa néanmoins rapidement lorsqu’il vit la jeune femme qui avait crié juste avant attraper le Snubull… Et ne se priva pas de montrer son mécontentement.

- Loky, viens ici.

La souris lâcha un soupire, avant de rebrousser chemin et de venir se poser sur l’épaule de son dresseur alors que la jeune femme rendait le ballon à Alexandre.

- Pas grave. Elle peut le garder si elle veut.

Maceo eut un nouveau pincement au cœur en entendant les paroles de son fils… Puis il regarda la jeune femme qui venait de se relever tout en venant s’excuser auprès de lui. Ah… Heu… Certes.

- Vous devriez lui apprendre à se calmer. Cela vous évitera bien des ennuies, croyez-moi.

Une menace ? Nullement. Il s’avait juste d’expérience que parfois, ce genre de mauvais tour pouvait mettre dans une panade monstrueuse. S’il avait toujours eut des pokemons assez calme de base, il ne pouvait s’empêcher de penser à Fioul, qui en avait fait, des 400 coups… Et qui lui avait valu des ennuies. Avec la Team Rocket, notamment.

- Vous ne lui faites peut-être pas assez d’exercice non plus…
- Tenez madame. Prenez le ballon pour votre pokemon. Vous pourriez peut-être jouer avec elle ? Je suis sûre qu’elle sera contente.

Alexandre tenta un sourire, bien que forcé, alors que Maceo le regardait. Fier. Oh oui. Il se sentait quand même plutôt chanceux d’avoir un petit garçon aussi gentil, malgré de tel circonstance. Il avait hérité du cœur de sa mère…


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Agent Alola

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2017
Messages : 256

Jeu 27 Sep - 20:40
Elle peut le garder ? Cette réponse restait figée dans ma tête. Depuis quand un petit garçon donne son ballon ? Il avait vraiment l’air triste. Mais pourquoi ? C’était bien ma question ? C’est soit dût à un choc émotionnel. Soit parce qu’il est malade, mais dans ce cas il ne serait pas ici à jouer. Soit rien n’était heureux dans sa vie, en parti dût à son père peut-être. Le père, il devait être pour quelque chose dans cette histoire, surtout quand il me lançait en pleine tronche d’apprendre à calmer Diana. Ce qui, à l’oreille de mon Pokémon ne passait pas inaperçue. Par chance, je la tenais dans mes bras et elle ne pût pas lui sauter au cou. Et c’est justement parce que je la tenais, que je ne lui en foutais pas une en pleine joue ! Ptit con ! Et le pire c’est qu’il surenchérissait ! Pas assez d’exercice, mais qui était-il avec son Pikachu et son Tiboudet pour donner un tel avis ! Alors que j’allais lui donner ma façon de penser, le petit reprenait la parole. Tendant son ballon afin de nous le donner. Touchée, je m’accroupissais pour être à sa taille. « C’est très gentil p’tit Loup, Diana a déjà plein de ballon à la maison, elle voulait juste jouer avec toi, parce que tu étais tout seul ! Tu peux le garder ! » Je me relevais pour de nouveau voir le père. « Elle voulait juste faire sourire votre enfant, mais ça doit-être dans les gènes ! Bonne journée ! » Tu critiques ma façon de faire, je vais en faire de même pour ta face ! Je tournais le dos, déposant Diana au sol, puis quittant le parc au pas de course, suivi par mon Snubbull qui tenait la cadence !

De retour à la maison, je me douchais et me changeais. Passais mon Pokémon sous la douche, puis la frottais avec une serviette. Mon téléphone se mit alors à sonner, en fait, j’avais loupé trois appels de Tony et là, c’était Steven !! Mince il devait se passer quelque chose de grave, ils étaient de garde aujourd’hui ! Je décrochais rapidement, un peu en panique ! « Rose !

Salut Rose !! Ca va ?

Ah, lui tu décroches !

Oui je vais bien j’étais sous la douche désolé !
» Pourquoi me justifier face à la remarque de Tony ? Idiote ! Il n’avait pas besoin de le savoir, du coup il en profitait forcément. « Ah il fallait appeler en visiophone mince on a loupé un truc Steven ! » J’entendais le soupir de la part de mon ami coéquipier, puis il reprenait. « On est sur un truc, à deux ça va aller, mais on devait passer par le centre Pokémon pour récupérer les Roucarnage, tu ne pourrais pas y aller ? » Ah oui, c’est vrai, nos beaux oiseaux avaient fait des kilomètres hier, et du coup, ils étaient là-bas pour une remise en forme. « Oui, vous en faites pas, j’irais les chercher et je les ramènerais au poste. Bisous les loulous !

Bisous Rose !

Bisous et si tu prends une douche, préviens par sms la prochaine fois !
» Je raccrochais sans répondre. Tony incorrigible ! Du coup, direction le centre Pokémon, qui a cette heure était peu peuplé, les gens étaient plus à se promener, iraient faire les combats ce soir et à partir de vingt et une heure, là oui, y’aura du monde. Comme tous les samedis. Avançant jusqu’au guichet, la magnifique infirmière Joëlle, Moana de son prénom. En me voyant, elle se mit à sourire, me reconnaissant de la vieille « Bonjour Agent Rose !

Bonjour Infirmière Moana ! Vous allez bien ?

Oui, une belle journée, vous venez chercher les Roucarnage ?

C’est ça, ils vont bien ??

La femelle avait besoin d’un peu plus de soin, elle a une blessure au niveau de la patte, il faudra lui mettre de la crème deux fois par jour. Elle se laisse faire, c’est très facile.

Oui ! Marahouté c’est vraiment un amour de Pokémon !

Oui ! Je vous laisse patienter ils finissent le brossage, ils seront près dans une dizaine de minutes, je vous laisse prendre place dans le salon, nous viendrons vous chercher !


Merci
» C’est donc devant la double porte automatique que je me présentais, avec Diana à mes pieds. S’ouvrant pour au final me laisser une vue sur l’homme du parc et son fils qui attendait avec une tasse à la main ! C’était bien mon jour et je ne pouvais cacher ma joie sur mon visage, les sourcils haussaient et détournais très vite de la tête pour partir plus loin. Loin oui, mais pas hors de portée de vue ! Pourquoi étaient-ils au centre Pokémon ? Avait-il des Pokémons malades ? Vivaient-ils ici ?? Ca arrivait parfois, comme Juliette, qui depuis n’était plus là, mais oui, des gens dormaient parfois ici en attendant de trouver quelque chose ! Où étaient-ils placés comme dans un foyer ? Parce qu’ils leurs étaient arrivés quelque chose de grave ? J’attendais patiemment, cherchant encore et encore ce qu’ils faisaient là ! Puis mon nom surgit alors derrière le comptoir. « Agent Desvent ! » Je me levais afin de récupérer les deux Pokéball. « Et voici la crème !

Merci, dites-moi, qui sont ces gens là-bas ? Avec le petit garçon !
» Je ne montrais pas du doigt, ni ne me retournais afin d’être discrète. La question elle-même était murmurée. On n’était pas nombreux dans la salle et il était le seul avec un petit garçon. « C’est Maceo Bararson, ancien champion de ligue.

Ce mec-là, un champion de ligue ?

Oui, avant Ruven Baldwin il me semble.
» Je secouais la tête de droite à gauche, impossible. Après ça ne voulait pas dire qu’il était quelqu’un de bien. « Merci, bonne soirée ! Diana on y … » Pas de Snubbull à mes pieds, je me retournais alors pour la chercher. Elle était là, aux pieds du petit à lui faire des signes : du genre coucou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Dim 30 Sep - 11:44
Cette… Dame au Snubull était vraiment étrange. Alexandre lui-même n’avait pas vraiment réussi à suivre l’histoire. Il acquiesça légèrement aux paroles de cette femme, avant de regarder son père, cherchant à avoir des explications face à ces derniers. Maceo quand à lui se contenta simplement de la regarder partir, sans plus s’émouvoir. Il n’avait pas l’envie de se prendre la tête avec les gens de toute façon, et si ses mots ne lui avaient pas plut et bien… Tant pis ? Il regarda ensuite son fils et lui offrit un sourire doux.

- Allez viens. Ne trainons pas.
- C’est quoi des gènes papa ?

Il aurait dut s’en douter, d’une telle question. Enfin. Il lui fit signe de se mettre en route et prit le temps de lui expliquer ce que c’était, cherchant ses mots pour qu’un enfant de son âge puisse comprendre.

Le chemin ne fut pas particulièrement long et lorsqu’ils étaient enfin arrivé au centre pokemon, Maceo laissa son fils en bas avec l’infirmière Joëlle et ses deux pokemons, avant de monter déposer le ballon de son fils dans leur quartier. Puis il descendit, et alla s’installer côté cafèterait, pour se commander un café, et un chocolat chaud pour son fils. Alexandre avait donc rejoint le blond, et c’était installé à ses côtés.

- Madame l’infirmière à dit qu’ils étaient toujours en train de soigner l’Ecuyer. Tu crois qu’il va s’en sortir ?
- Bien sur qu’il va s’en sortir. Il est fort tu sais.
- Maman aussi était forte…

Ouch… Là, c’était déloyal. Mais dans un sens, il avait raison. Maceo fut touché en plein cœur par ces mots d’enfant. Il le regarda puis le prit dans ses bras avec douceur, frottant son dos pour tenter de le réconforter.

- Mais justement. Tu crois que Maman laissera l’Ecuyer partir lui aussi ? Tu vas voir, grâce à elle, il sera sauvé. Et tu pourras encore dormir avec, et courir dans le sable.
- Tu crois ?
- Bien sûr. J’en suis sûr.

Ah bon sang… Nom d’Arceus, faites qu’il puisse survivre ! Comment pourrait-il expliquer à son fils, par la suite, qu’une fois de plus, un être chère le quittait ? Alors qu’il lui avait promis qu’Erin, de là où elle se trouvait, le protégeait ?… Il laissa un sourire doux sur les lèvres, et fit un bisous sur le front du gamin, avant de le remettre sur le canapé à côté de lui. Alexandre lui offrit un sourire léger en échange, puis regarda de nouveau son chocolat qui ne devait plus vraiment être chaud, ayant du mal à avoir l’envie de l’avaler. Le malheureux en avait une boule au ventre, attendant le verdict. Attendant des nouvelles.

Ce fut un mouvement, qui attira le regard du petit garçon, alors que Maceo avait allumé son portable pour aller se renseigner un peu, vis-à-vis des baies empoisonné. Il avait beau avoir été spécialisé poison, il n’avait jamais prit la peine de vérifier les résultats d’un tel fruit. Il connaissait mieux les réactions des attaques poisons, ou des poisons si particulier qui appartenait à certain pokemon, comme les flammes si particulière des Demolosses, ou de la purée de poids des Smogogo qui n’avait nul autre pareil.
Alexandre donc, avait posé son regard doré sur le petit snubull qui lui faisait signe. Il lui fit un sourire léger en toute réponse avant de lui faire à son tour un petit signe de la main. Puis il tapota la cuisse de son père.

- Papa, regarde. Tu crois que c’est le pokemon de tout à l’heure ?
- Hm… ?

Maceo releva la tête, regarda un instant le pokemon avant de regarder les gens présent dans le bâtiment. Et bien entendu, son regard se posa un instant sur la joggeuse de tout à l’heure, avant qu’il ne le reporte sur son fils.

- On dirait bien oui. Tu as vue ? Il a l’air de bien t’aimer.
- Tu crois que je peux le caresser ?
- Alors fais donc ce que je t’ai appris, d’accord ?
- Oui papa.

Il fit un sourire léger à son géniteur, puis se glissa sur le côté pour descendre du fauteuil. Il n’attendit pas pour s’assoir par terre, et tapota ses jambes avant de tendre une main vers le Snubull.

- Viens petit Snubull. Tu veux des gratouilles ?

Et bien entendu, tout ceci était sous le regard attentif du blond, qui ne souhaitait pas voir un pokemon mordre son fils…

Quand au Pikachu et au Tiboudet ? Et bien, si le canasson dormait tranquillement, installé sur le fauteuil, la tête sur les cuisses de son maitre, le pikachu lui, dressé sur l’accoudoir, surveillait le Snubull, prêt à réagir si Alexandre se retrouvait en danger… Tant que le Rattata n’était pas, la souris électrique prenait ce rôle très à cœur….


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Agent Alola

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2017
Messages : 256

Lun 8 Oct - 12:10
Là où on avait raté tout à l’heure, Diana avait réussi seule. Elle était là, devant le petit blond. A se gigoter dans tous les sens devant le garçon. Ce qui me fit sourire, car le petit avait l’air heureux. Enfin, il n’était pas comme tout à l’heure, il y avait quelque chose sur son visage. Quelque chose d’autre que de la peine, peut-être ce petit sourire, à peine visible pour certains. Mais pas pour moi. Je finissais par me retourner, discutant de nouveau avec l’infirmière : « Ils sont là pourquoi ?

Le Pokémon du garçon est empoisonné, gravement. Nous faisons notre maximum pour le remettre sur pied.
» Alors c’est pour ça qu’il était triste. Pas forcément à cause de son père. Ni de coup qu’il pourrait recevoir, non. Sa tristesse était normale, compréhensible, le pauvre, j’avais encore plus mal au cœur pour lui à présent. « Merci ». De nouveau je regardais vers le duo masculin. Le jeune était à genou, tapotant sur ses cuisses pour faire approcher mon Pokémon. Diana, ne se faisait jamais prier pour des caresses. Encore moins maintenant qu’elle voyait elle aussi le petit garçon heureux. Au début, il lui gratouillait sous le menton. Ce qui lui fit fermer les yeux, en faisant aller sa patte droite de haut en bas, tapotant sur le sol. Doucement, puis de plus en plus vite au fur et à mesure qu’il gratouillait rapidement le menton. Tout ça sous les yeux bienveillants de son père et protecteur de son Pikachu. Je m’approchais d’eux, les deux balles dans la main que je récupérais sur le comptoir. Je me devais de m’excuser. Il n’avait pas mérité les mots de tout à l’heure. Je commençais d’abord par m’adresser au petit. « Ce qu’elle adore c’est être dans les bras bien au chaud, sur le dos et qu’on lui masse le ventre ! Tu peux essayer ! Elle va ronronner ! ». On voyait bien qu’il ne faisait rien sans l’aval de son père. Il y avait une grande obéissance, c’est assez rare chez les enfants, le plus souvent : ils nous poussent à bout. Ils ne font pas ce qu’on leurs demande, ils crient, court partout. Alors que là, il attendait sagement que son père face un signe de tête approbateur.

Le blond, ancien champion de ligue du coup, assez grand, plutôt bien bâti pour être vrai. Oui à y repenser, il était grand. Avec ce regard sévère qu’il avait depuis tout à l’heure. Eh bien, ce blond, venait de baisser ce côté méchant, celui qui m’avait fait croire à deux cent pour cent, qu’il tapait sur son fils. Simplement pour affirmer à ce petit blond qu’il pouvait appliquer mon conseil. Diana se fit mettre alors sur le dos, dans les bras du petit. Elle savait ce qu’il allait faire, alors elle se détendait totalement. Recevant les doigts du gamin sur son ventre rond et rose. Le massage débutait et elle ronronnait de bonheur, ce qui me fit sourire. Les voir tous les deux, au sol, avec ce sentiment de bonheur. Ca faisait du bien. C’était comme voir l’une de mes deux filles, avec leur Pokémon. Rendre ce dernier heureux par des massages, des caresses, des mots, des câlins. En tournant le regard, léger sourire aux lèvres, je tombais alors dans les yeux du père. Assez maladroitement, la voix un peu étouffée « Pardon pour tout à l’heure, j’ai dit ça sur le coup de la colère, désolé ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Mar 9 Oct - 16:51
Visiblement, le petit pokemon était plutôt ravie de l’invitation du gamin et ne se fit pas prier. Aussitôt Alexandre ce mit à gratouiller le petit animal, sous le regard de son père qui laissa échapper un léger sourire. Ainsi il pouvait penser à autre chose, le temps d’un instant. Le blond savait à quel point cela pouvait aider quelqu’un à se redresser devant les obstacles accablants. Alexandre gratouilla le Snubull sous le menton, et ne put s’empêcher d’avoir un rire en la voyant remuer la patte en même temps.

- Papa regarde ! Elle fait comme le celui de madame Amélie !
- C’est que tu le fais bien.

Alex en était ravie. Et si Maceo souriait en voyant son fils ainsi, il le perdit rapidement lorsqu’il aperçut la joggeuse de tout à l’heure venir vers eux, sans doute pour récupérer son pokemon. Hmph… Qu’est-ce qu’elle allait encore lui dire maintenant, hm ? S’excuser parce que son pokemon ne l’avait pas écouté pour ensuite l’envoyer chier s’il osait lui donner un conseil ?… Oui bon, ok. Il n’y avait pas été de main morte tout à l’heure, c’est vrai. Mais bon, ce n‘était pas lui qui avait un pokemon qui allait voler les affaires d‘autrui… Il la regarda faire donc, attendant de se manger une nouvelle critique, alors qu’Alexandre relevait les yeux sur cette femme alors qu’elle venait de se mettre à croupie face à lui.

L’inconnue lui fit donc savoir que son pokemon adorait être bien au chaud dans les bras à se faire masser le ventre. Une chose qui surpris le petit garçon, qui avait apprit à ne jamais prendre de pokemon inconnu dans les bras, au risque de se faire blesser si celui-ci n’aimait pas, ou n’en avait pas envie. Alors il regarda son père, le questionnant du regard. C’était une chose qu’il avait apprit rapidement, pour la simple et bonne raison que Maceo ne souhaitait pas que le gamin agace trop la lionne de Ruven. Même s’il avait toute confiance dans les capacités de dressage de son ami, et sur l’obéissance de la féline, il préférait prendre des précautions. Simple détail pour que ni l’enfant, ni le pokemon soit dans une mauvaise posture. D’autant qu’Alexandre ne craignait pas ces animaux. Après tout. Il avait grandit avec un Florizarre qui ne bronchait pas malgré tout les traitements que le gamin lui avait fait subir. Enfin presque… Parfois le blond se disait que l’enfant avait appris à bien les respecter par son biais… Mais ça, c’était une autre histoire.
Maceo fit un signe léger de la tête pour donner son accord. Et aussitôt Alexandre laissa apparaitre un grand sourire. Puis il se tourna vers le pokemon et le prit avec douceur dans ses bras avant de masser le ventre avec une maladresse enfantine qu’il parvenait à bien mieux contrôler depuis quelques temps. Ça ne semblait pas gêner la petite créature en tout cas, qui fut aux anges face à se traitement.

Silencieux, Maceo observait la scène, avant de poser les yeux sur cette femme qui s’adressait à présent à lui avec une voix un peu étouffé. Elle s’excusait. Ah !… Non pour le coup elle l’avait surprit. Il ne s’y attendait pas. Sans doute à cause de son esprit obstrué par cette ombre qui lui faisait voir que le mauvais côté des gens.

- C’est rien… Laissons ça au passé.

Maceo avait fait l’effort de lâcher plus de mot qu’il l’aurait fait habituellement. Il faisait des efforts sur sa sociabilité, sachant pertinemment qu’il n’était pas de bonne compagnie depuis quelques années. Il souhaitait changer les choses, et cela restait un travail colossale.

- Elle est marrante votre Snubull, madame. Vous avez d’autre pokemon ? Mon papa il a un gros Florizarre super fort ! Mais il veut plus se battre.

Alexandre avait finit par prendre la parole, gardant la snubull dans ses bras alors qu’il regardait cette inconnue. Maceo quand à lui se contenta de prendre son café et d’en boire une gorgé. Il avait l’habitude que son fils parle de Denden. Il était très certainement le plus grand fan de son starter. Il faut dire que l’animal avait toujours été à ses côtés. Surtout ses deux dernières années… Oh oui… Maceo savait qu’il avait eut beaucoup de chance d’avoir un starter de sa trempe.

- C’est dommage je trouve. Mais je crois qu’il aime bien s’occuper du jardin de mamie. Du coup il y a plein de jolie fleur là bas.

Pour sûr… Alexandre était bien plus bavard que son père. Il devait tenir ça de sa mère, sans doute. Erin avait toujours été plus avenante, plus sociale, plus… Agréable…


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Agent Alola

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2017
Messages : 256

Mer 10 Oct - 10:16
Laisser ça au passé. Oui, une bonne façon de solder la chose. Je remerciais et acceptais d’un signe de tête. Finissant par poser genoux au sol en comprenant très bien que Diana n’était pas prête à partir. Sa tête était comme inconsciente, tout comme le reste de son corps, elle ronronnait comme prévue, faisant de temps en temps un mouvement de vélo avec ses pattes. Ce qui avait l’air de plaire au petit. Il se mit alors à me demander si j’en avais d’autre, précisant que son papa avait un Florizarre. Le mot gros me fit alors tout de suite penser que le Pokémon était forcément plus grand et plus large que l’enfant. Sinon il n’aurait pas utilisé ce mot. Quant au Florizarre, impossible dans mon esprit de savoir à quoi ça ressemblait ! Encore une fois, j’étais rattrapé par cette adolescence Pokémon que j’avais totalement esquivé. Puis, une chose étrange. C’était le Pokémon de son père et il vivait chez la grand-mère ? Alors eux aussi vivent chez la mamie ! Ils le faisaient parce qu’ils étaient fauchés ? Où que leurs maison avait brulé ? Etrange … Je souriais à l’enfant. « Hé bien ta mamie elle a de la chance du coup ! Je suis sûr que tu lui fais un beau bouquet tous les jours ! » Voilà, comment en savoir plus facilement, enfin pas gagné vu les loulous que j’avais en face de moi !

Je continuais à jouer les quiches sans être démasqué, mais pour le coup, j’en étais vraiment une ! « Il va falloir que tu m’aides jeune homme, je n’ai aucune idée de ce qu’est un Florizarre ! Je suis nulle en Pokémon ! Quand j’en vois un, il me faut un téléphone pour m’aider ! » Ca lui semblait impossible, et pourtant c’était vrai ! Il y a des gens sur cette terre qui se fiche totalement des Pokémons et j’en fais partie. « Tu m’autorise à prendre mon téléphone ? » Un signe oui de la tête. Et me voilà l’appareil en main, tapant le nom du Pokémon le plus simplement possible. Apparaissait alors un énorme Pokémon vert avec une très belle fleur sur son dos. Je le faisais voir à l’enfant qui confirmait une nouvelle fois d’un signe de tête. Effectivement, c’était un beau bébé ! « Ah oui il faut mieux copain avec lui ! » puis je riais à ma blague. La première question allait avoir un retour étrange aux yeux de l’enfant. J’avais quand même deux Pokéball dans la main. Mais lors de ma réponse, je regarderais le père, assez rapidement. Simplement pour déceler de la panique où non. « J’ai d’autre Pokémon oui, mais ils sont chez moi ! Ces deux-là sont les Roucarnage de mon boulot ! Tout comme Diana qui est constamment avec moi pour jouer son rôle de Policière ! » Un regard vite fait sur le père, il n’avait pas l’air en panique. Il retirait donc dans mon esprit soixante-dix pourcent l’hypothèse qu’il soit malveillant. Le petit comprenait très vite, alors je lui tendais la main de libre attendant la sienne « Je suis Rose ! Agent de la région d’Alola ! Et tu as dans tes mains Diana ma coéquipière ! » Tout sourire en regardant le petit. Il se présentait alors sous le joli prénom d’Alexandre Bararson. Je jouais alors la fille étonnée en regardant le père. * Comme l’ancien champion de la ligue ? * Non ça c’était nul, je venais de dire que je n’y connaissais rien en Pokémon et j’allais lui sortir comme quoi je connaissais les champions de ligue. Du coup je tendais ma main vers le père, une fois celle de l’enfant lâché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Mer 10 Oct - 11:18
Silencieux donc, Maceo gardait un œil sur cette femme et son fils, alors que le petit garçon lui, semblait des plus ravis de parler avec quelqu’un d’autre que son père. Si c’était blessant dans le fond, Maceo pouvait comprendre qu’il n’était pas non plus le meilleur exemple en terme de discussion, d’autant qu’il était tout aussi touché par ce qui arrivait au Rattata d’Alola. Gardant le Snubull dans ses bras donc, il avait rapidement donné l’info à cette femme qu’il possédait un Florizarre. Un Florizarre puissant qui ne combattait plus aujourd’hui. Par contre, quand elle lui dit qu’il devait lui faire de beau bouquet tout les jours Alexandre fit une moue…

- Naaan. Mamie veux pas. Elle est fleuriste, elle les cueille elle-même pour son magasin. Moi je peux pas y toucher.

Ah ça… C’était vrai qu’Hélène était particulièrement attaché à ses fleurs. C’était en soit logique, vue qu’il s’agissait de son gagne pain. Mais bon. Lui-même n’avait jamais réussi à comprendre ça.

La suite de la conversation parla donc du Florizarre, pokemon qui semblait être totalement inconnue aux yeux de la femme. Et lorsqu’elle fit savoir qu’elle était nulle en pokemon, Maceo ne put s’empêcher de hausser un sourcil… Hm… C’était donc pour ça qu’elle n’arrivait pas à tenir tranquille son Snubull ? Alors qu’est-ce qu’elle faisait avec plusieurs pokemons ?… Parce que oui, il avait bien vue les deux pokeballs dans la main de celle-ci. A cet instant, beaucoup de question lui passèrent par la tête, alors que le gamin donnait son accord pour qu’elle puisse prendre son téléphone histoire de voir ce qu’était un Florizarre.
La discussion continua donc, entre l’enfant et cette inconnue, et la suite le questionna plus encore. Elle était donc policière ? Avec des coéquipiers pokemon ?… Enfin, elle se présenta donc comme étant Rose, une policière de la région d’Alola avec sa coéquipière, Diana la Snubull. Alexandre ce présenta à son tour, affichant fièrement son nom de famille. Et si Maceo crue percevoir quelque chose dans la réaction de celle-ci en l’apprenant, il me rapidement ça sur sa propre parano. Maceo souhaitait être en paix vis-à-vis de son ancien statut. Il savait que plus tard quand il reviendrait sous les projecteurs les médias jaserons, alors pour l’instant…

- Maceo.

Il avait juste donné son prénom, tout en serrant la main de cette dame, alors qu’Alexandre, lui ne semblait plus savoir tenir en place, bloqué simplement par la présence de la Snubull qu’il ne voulait pas déranger.

- C’est comme mon papa ! Enfin. Il était policier avant, quand on était à la maison. Mais sans pokemon.
- Je sécurisais les rassemblement.

En soit, c’était vrai et faux. C’était ce qu’il faisait, quand il était arrivé à la ligue, pour arrondir ses fins de mois. Mais il avait aussi traqué les Rockets, et autre délinquant, sans pour autant avoir de pokemon à ses côtés. Non. Il avait fait en sorte de rentré dans une section qui n’utilisait pas ces créatures, n’ayant pas envie de se retrouver dispersé dans l’entrainement de deux équipes. Mais… Le blond avait rendu sa plaque, au même moment qu’il avait lâché la ligue. Mais ça, elle n’avait pas à le savoir.

- Loky il veut être un pokemon de policier, mais les policiers veulent pas de lui.

Le petit garçon montra le pikachu, et celui-ci bomba le torse, fronçant les sourcils pour tenter de se faire passer pour plus fort qu’il ne l’était. Il avait des choses à prouver, surtout aux policiers d’Alola, encore plus aux deux agents basé à Ekaeka qui n’avait jamais voulu de lui sous prétexte qu’il n’était qu’un simple pikachu.

- Il est chouette Loky. Il a déjà fait partir des Skulls avec l’aide de Mach’boue et de l’Ecuyer…

Il avait perdu son sourire en parlant de l’Ecuyer. Il resta silencieux un instant avant de poser Diana sur le sol et se releva en regardant son père.

- Papa, je peux demander à l’infirmière d’aller le voir, dit ?
- Bien sûr. Mais n’oublie pas ton chocolat.
- Oh ! Oui !

Il remonta sur le fauteuil pour boire le plus vite possible son gobelet qui avait refroidit depuis…


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Agent Alola

C-GEAR
Inscrit le : 13/02/2017
Messages : 256

Hier à 13:38
Maceo, bon ça en fait je le savais déjà. L’infirmière m’avait annoncé son identité. Une fois le serrage de main fini, le petit annonçait une nouvelle étrange. Je ne l’aurais jamais pensé, son papa était donc ancien agent ? Tour à tour, mon regard c’était posé sur le petit qui discutait. Puis sur le père, qui corrigeait alors son enfant. Agent de sécurité, oui c’était totalement différent de mon métier. Bien que je pouvais être appelé à faire ce genre d’intervention. Alexandre enchainait sur le Pikachu de son papa, qui désirait être policier. J’étais du même avis que le gamin. Le Pikachu, même s’il a du caractère, et un très bon Pokémon au combat. En voyant le Pokémon jaune bomber le torse, j’eus un petit rire de retenu. Ils étaient quasiment identiques, le mien était tout aussi joueur et marrant. Puis l’atmosphère amicale qui se tenait entre nous se dissipait. Il venait de mentionner deux autres prénoms Mache-boue ? Et l’Ecuyer … Ca devait être son Pokémon malade, il demandait alors immédiatement l’autorisation à son père d’aller voir. Ce dernier accepta, alors que Diana était triste de perdre son câlin. Le chocolat fut avalé en à peine quelques secondes, puis il fonçait vers le bureau. Les infirmières sont vraiment très gentilles, elle l’emmenait avec elle, certainement pour voir ce l’Ecuyer. « Qui est l’Ecuyer ? » juste histoire de ne pas merder. Sans surprise, il répondait donc qu’il s’agissait du Pokémon de son fils, un Rattata A empoisonné. Je compatissais. « Oh, ça ne doit pas être facile, pauvre Alexandre ! ». Si un Pokémon était empoisonné, de ce que je savais. En l’amenant ici, il était guéri en à peine une heure. S’ils étaient inquiets à ce point, existait-il différentes sortent d’empoisonnement ?

Le silence s’instaurait alors que nous fixions la porte se refermer devant nous. Pas très causant le champion. Enfin ex-champion. « Du coup, vous étiez bodyguard ? Agent de sécurité ? Vous faites quoi maintenant ? » En posant de nouveau mes yeux sur cet homme immense, je comprenais qu’il n’était certainement pas homme à se confier. Encore moins à une inconnue. Du coup, sourire aux lèvres, je m’excusais. « Pardon, ce ne sont pas mes affaires ! Défaut du métier ! » Oui maintenant que je connaissais la situation, je n’avais plus à avoir peur pour le petit. Pas de maltraitance en vue, bien au contraire, ils avaient l’air de bien s’entendre. Le gamin semblait heureux, je n’avais pas besoin d’en savoir plus. Si seulement il m’avait dit qu’il était ancien champion, je lui demanderais quelques conseils pour mes Pokémons. Là ça serait déplacé. Sauf si je me tapais le culot…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Construction du Parc Quisqueya, version caribéenne de World Disney en Haïti
» Après le parc Borely { Chris
» Petit parc Londonien [Pv]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Ekaeka-