» Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort.

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Ven 7 Sep - 17:24
Aujourd’hui, sept septembre, serait un jour qui marquerait un tournant dans l’histoire de la famille Cristiano. J’en étais persuadé, il devait en être ainsi. Ajustant ma cravate en m’observant dans le miroir, je repassais méthodiquement chaque détail de mon plan pour être convaincu que tout fonctionnerait. Ce soir, Marcus Espinozas donnait une grande réception dans sa grande propriété en périphérie de Céladopole. Homme politique visant la place de maire pour les prochaines élections, ce quarantenaire droit dans ses baskets – du moins en apparence – s’était lancé dans toute une campagne visant à sublimer son image auprès des média depuis plusieurs mois déjà. Histoire de s’attirer le soutien des figures les plus emblématiques de la ville lors de son gala de charité, il n’avait pas hésité à inviter les membres du W.A.Dex pour la publicité que pouvait générer le W.A.Dex au sein de la région, mais aussi et surtout parce qu’en tant que dernier héritier de la famille Brown, j’étais le propriétaire légitime dans bon nombres de domaines dans les environs, me permettant de blanchir le plus simplement du monde l’argent de la pègre. Boite de nuit, petite agence bancaire sans prétention, biens immobiliers et entreprise de rénovation… le nom de Brown avait au fil des années et en majorité grâce à mon père finit par signifier quelque chose en ville, attirant ainsi le regard de monsieur Espinozas comme le miel attire les apitrini. Si j’avais formellement interdit à Arya de se rendre à ce gala, tout en acceptant l’invitation pour ma part et ce malgré la forte impression qu’aurait généré mon apparition en compagnie d’une cavalière, c’était pour une bonne raison. Plusieurs informateurs de Shawn avaient été formels : quelque chose était en train de bouger au sein de Céladopole. Une force inconnue, invisible ; cherchait à nuire aux distributeurs locaux d’héroïne et deux ventes d’armes pour la famille Aziaro avaient tourné à la catastrophe en à peine une semaine. Si rien ne pouvait clairement indiquer la source du nuisible pour le moment, je savais parfaitement de qui il pouvait s’agir. Entre les dernières publicités pour le W.A.Dex, mes victoires consécutives en arène et surtout l’énorme don que j’avais réalisé pour le fameux gala de charité tant attendu, j’avais quelque peu fait parler de moi dans les médias. Une provocation on ne peut plus simpliste pour faire en sorte que mon nom arrive jusqu’aux oreilles de mes ennemis. Etant donné la somme du dernier don en question pour la réception de ce soir et les activités plus que louches en ville, j’étais persuadé d’avoir assené un coup des plus fourbes aux enfoirés qui avaient détruit ma vie, ce jour là. J’allais apparaitre ce soir en public, à la vue de tous, largement VIP au vue de mon statut de donateur privilégié, et surtout sans surveillance. Un piège bien trop voyant pour attraper un poisson ordinaire. Toutefois, Kurt était loin d’être un poisson ordinaire. Orgueilleux, il avait gardé une image misérable du jeune fils de Thomas Brown, à peine capable de se défendre, se vidant de son sang aux cotés de son père. Aux yeux de ce monstre, un tel manque de précaution serait simplement une erreur naturelle de ma part, pourtant, il n’avait aucune idée de ce qui l’attendait. Bien que cela me semble terriblement malsain, je ressentais une certaine impatience à l’idée de croiser à nouveau son regard, de pouvoir l’observer devant moi à nouveau. Car cette fois ci, je n’étais plus le jeune homme fébrile et innocent qu’il avait poignardé. Deux ans s’étaient écoulés depuis la mort de mon père. J’avais muri, j’avais grandis, j’avais compris bien plus de chose que je n’aurai pu l’imaginer. Et surtout, j’avais joué. Joué à ce jeu d’échec qui repassait inlassablement dans ma tête, jouant mes tours avec précision et minutie dans le but de finalement faire tomber le roi adverse, Frank Cristiano. Si tout se déroulait comme prévu aujourd’hui, je prendrais plusieurs de ses pions de la plus haute importance, et pourquoi pas même sa dame.

« Worick ! Tout est prêt ! »

La voix de Dan avait retenti depuis le hall. Si je ne pouvais m’afficher avec lui pour paraitre plus simple à cueillir, il avait tout de même insisté pour m’accompagner, quitte à rester en planque le temps que Kurt morde à l’hameçon. Si l’idée m’avait paru intéressante, j’avais aussi d’autres cartes en main. Asuna Maruoka. Agente de Sinnoh, du moins à l’époque, la jeune femme aux gouts vestimentaires plus que douteux m’avait permis d’en apprendre plus sur Frank et Kurt lors de mon excursion sur leur territoire. Si elle s’était avérée être une alliée plus que précieuse en plus d’avoir elle aussi une dent contre la suffisance de Kurt, j’avais de toute évidence continué à échangé régulièrement avec elle ne serait-ce que parce que sa compagnie m’avais permis, l’espace d’un instant, d’oublier la douleur de la mort de mon père. Aujourd’hui, je lui proposais à elle d’être ma partenaire le temps de ce gala et ce pour une raison bien précise : les hommes de Frank ne la connaissait pas. Seul Kurt en personne avait déjà vu le visage de l’agente sur le terrain, et dans sa fierté, je savais qu’il serait incapable de résister à la promotion « deux pour le prix d’un » que je lui offrais sur un plateau d’argent. Exploiter son point faible était ainsi la meilleure chance que je puisse avoir de le faire plonger. Passant une dernière fois ma main sur la cicatrice que ce monstre m’avait laissée lors de notre première rencontre, je descendais finalement les marches de marbre du manoir, rejoignant ainsi Dan qui joueraient les chauffeurs pour la soirée. Donnant mes dernières directives à Arya, j’avais gardé les quelques détails de mon récit où ma vie était en danger pour éviter de l’inquiéter plus que nécessaire. Je ne risquais rien, mon plan était parfait.

« En voiture Dan. Nous avons rendez-vous pour passer prendre mademoiselle Maruoka à la gare. Je la brieferais en route. »

J’avais précisé à la jeune femme que si elle souhaitait m’aider à retrouver le criminel qui lui avait échappé quelques temps plus tot, une tenue plus appropriée serait de rigueur, et j’espérais sincèrement qu’elle avait prit mon mot au pied de la lettre.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Ven 7 Sep - 22:04
Tu avais de nombreux défauts, même si tu devais reconnaitre que tu t'étais amélioré depuis quelques temps. Tu étais colérique, tu détestais la foule, tu étais terriblement orgueilleuse et égoïste sur les bords, violente qui fonçait bien trop souvent dans le tas sans réfléchir avec un goût vestimentaire plus que discutable. Tu voulais laisser ta trace sur ce monde, que ce soit en bien ou en mal. Heureusement pour ce moment, tu avais un sens de la justice assez particulier qui avait quand même fini par te mettre sur la voie de la police. Pourtant, ta voie semblait être toute tracée vers le crime, alors que tu avais plus de raisons que quiconque d'être en colère constante contre la bêtise humaine. Parmi tout tes défauts, il y en avait peut être qui te mettait encore plus en danger que les autres : tu étais rancunière. Tu voulais être la meilleure et tu finissais par vouer une haine violente à ceux qui affichait aux yeux de tous tes faiblesses. Ta sœur était surement le meilleur exemple et heureusement que tu concentrais tout tes sentiments négatifs sur elle car tu aurais en toute logique pu haïr autant ton père pour être parti a la recherche d'Elysiana.

En tout cas, c'était cette rancune tenace qui t'avait poussé à accepter la mission particulière que Worick Brown t'avait proposé. Si tu avais bien un point en commun avec le scientifique qui trempait dans des affaires plutôt louche, c'était bien cette soif de vengeance qui pouvait tout consumer sur son passage. Plusieurs mois c'était passé depuis l'affaire à Voilaroc et pourtant tu n'avais toujours pas digéré cette défaite que ce Frank Cristiano t'avait offerte malgré toi, en te prenant de court dans l'explosion de sa maison. Et encore plus à Kurt, qui avait réussi a s'échapper. Le punk aux cheveux blancs avait fait une grossière erreur en te menaçant toi et tes pokémon. Hors en quelques mois, on pouvait dire que tout le monde avait fait de très gros progrès. Toi aussi, même si ta mentalité était plus instable que jamais, comme si le pokémon spectre a ton œil finissait par te grignoter peu à peu la raison. Mais tu n'en n'avais que faire, tu avais encore des choses à accomplir et même perturbée tu ne trouverais le repos que quand tu aurais fini toutes tes quêtes.

Bien sûr, tu avais fini par comprendre plus ou moins qui était Worick alors que tu avais fait quelques recherches dans ton coin et qu'il avait aussi répondu à quelques questions. Mais tu avais consentie à reconnaitre que tout n'était pas noir ou blanc, le scientifique en était le parfais exemple et toi aussi d'ailleurs. Ce soir donc tu te retrouverais à Celadopole en compagnie du rouquin. Si tu avais bien compris, encore une fois, il n'y avait de certitudes que les deux hommes soient de la partie, mais Worick semblait avoir établi les règles dans cette contre attaque. Mais pourquoi donc avait il fallut que tu aies une tenue appropriée...?
Alice s'en était donné a cœur joie d'ailleurs. Officiellement, tu étais en mission pour établir la sécurité de Worick Brown, figure scientifique mondialement connue. Au final ce n'était pas si loin de la vérité et ca restait une bonne excuse pour une balle perdue dans la tronche de Kurt. La gamine bureaucrate t'avait donc envoyé une robe à ton plus grand désespoir. Mais si tu n'en n'avais pas une, tu n'aurais jamais pu entrer dans ce gala. Heureusement pour toi, tu avais également une veste longue ouverte qui te permettait de dissimuler ton arme de service. Tu avais également pris les pokéball de tes compagnons les plus proches et les plus forts. Beaucoup étaient fiers et caractériels, tu pouvais donc compter sur eux si jamais l'homme de main se montrait et toucher ton égo. Tes pokémon sauraient te défendre des affronts de cette raclure de la pire espèce.

En robe, les bras croisés, tu attends donc que Worick vienne te chercher à la gare. Tu avais préféré des moyens de transport plus classique, te faisant presque passer pour une civile alors que tu avais une valise très rectangulaire a tes pieds. Tes vêtements ordinaires étaient à l'intérieur pour le retour ainsi que ton katana. Parce que tu comptais bien tuer Kurt de celui ci, en juste vengeance pour votre dernière renconte. Rien que d'imaginer un futur face à face qui pouvait ne pas arriver ce soir, tu souriais, laissant la folie t'empoisonner doucement le cerveau pour le moment. Tu avais les yeux fermés, mais tu savais que le fantôme d'Ely viendrait t'agacer pendant toute cette soirée tellement que l'adrénaline coulait à flot dans tes veines. Après Krut et Frank, elle serait surement la suivante à être sur ta route. Vu votre dernière rencontre, il y avait peu de chance que la suivante soit pacifiste pour ta jumelle également.

Ton existante était une ironie au monde, bien que tu t'efforces de représenter la justice et de faire le bien, tu respirais la mort. C'était peut être pour ca que tu attirais des Spectres comme des aimants. Qu'importe, toi Asuna Maruoka, laisserait ta trace sur ce monde, que ce soit en bien ou en mal. Ca avait toujours été ton mot d'ordre et tu l'appliquerais également ce soir. Que ce soit en bien ou en mal, les ennemis de Worick payeront un jour ou l'autre de sa main et de la tienne.

Que la partie commence !

HRP:
 


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Ven 14 Sep - 21:39
Si la route n’est pas bien longue, elle me semble interminable tant j’ai hâte d’en apprendre un peu plus sur la suite des évènements. Toutefois, la voiture finit par s’arrêter face à la gare de Céladopole. Là, une jeune femme aux cheveux noirs comme la nuit nous attend dans une tenue que je ne lui reconnais pas. Ouvrant la portière arrière pour qu’elle prenne place à mes cotés, je lui adresse une remarque taquine, incapable de contrôler le sentiment d’assurance qui émane de chacune de mes pensées.

« Je suis ravis de voir que vous n’avez pas oublié ma petite note concernant votre tenue vestimentaire. Il aurait été bien délicat de justifier vos choix pour une soirée comme celle-ci. Quoi qu’il en soit, votre tenue vous va à ravir. »


Affichant une certaine surprise, Dan se présente immédiatement comme mon chauffeur et un bon ami de la famille sans en dire d’avantage. Il ne fait pas de doute qu’entre ce que j’ai pu lui dire et ses potentielles recherches, la jeune femme doit s’être fait une petite idée de qui je suis réellement. Du moment qu’elle n’a aucune confirmation officielle lui permettant de me faire chuter, ça m’est complètement égal. D’autant plus qu’aujourd’hui, nous ne sommes pas aux alentours de Voilaroc, territoire complètement inconnu, mais bel et bien sur mon terrain de chasse. Cette ville est mon échiquier et j’ai déjà deux coups d’avances sur toutes les autres pièces présentes sur le plateau de jeu.

Alors que la voiture redémarre tranquillement, je me tourne vers la jeune femme, un air résigné dans le regard.

« Merci beaucoup d’avoir accepté mon invitation Asuna. Je dois bien admettre que je suis ravis de te savoir à mes cotés pour le genre de soirée que nous allons vivre. Tu sais que je n’ai toujours pas retrouvé la trace de l’homme que nous avions traqué aux alentours de Voilaroc ? Il se pourrait bien qu’il me cherche et qu’il soit de retour à Céladopole. Ce soir. Il sait comment m’atteindre et je sais parfaitement qu’il ne pourrait résister à la tentation de se servir si je lui étais offert sur un plateau d’argent. C’est donc ce que nous allons faire ce soir, à la réception donnée par l’un de nos chers politiciens préférés ici à Céladopole. J’ai tout mis en œuvre pour faire parler de moi le plus possible, il ne pourra pas résister à l’envie de me cueillir. Tu seras donc ma cavalière le temps de cette soirée, mais une cavalière redoutable et capable de me prêter main forte comme lors de notre dernière escapade à Voilaroc. »

Les bases étant posées, je guette la moindre réaction sur son visage avec attention. Si la jeune femme m’avait laissé un souvenir de véritable tête brulée, je ne compte en aucun cas lui forcer la main ici.

« Si tu ne te sens pas confiante sur le sujet, il est encore temps de faire marche arrière. Sinon, n’hésites surtout pas à poser toutes les questions ou me faire parvenir tes remarques sur le sujet tant que nous sommes en chemin. »

Il était absolument crucial que nous soyons sur la même longueur d’onde elle et moi. Ce plan était pour moi l’espoir de pouvoir obtenir ma vengeance tant attendue, mais aussi peut être la seule chance d’obtenir des réponses.

« Autre chose, il est absolument crucial de nous montrer plus… discret que lors de notre dernière rencontre avec Kurt. Nous serons ici en présence de dizaines de civiles et j’ai une réputation à tenir : il ne doit y avoir aucun blessé. Même Kurt ne doit pas être abattu. Vengeance ou pas, la mort reste une solution bien trop radicale et j’ai quelques questions à lui poser. »

Jouant ainsi les jeunes hommes droits dans mes baskets, il était sans doute impensable que je parle de mes véritables intentions concernant Kurt à l’agente Maruoka, ces dernières me prenant déjà suffisamment aux tripes comme ça.

HRP:
 


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Sam 27 Oct - 22:38
Quand tu vois la voiture noire se garer juste à côté de toi, tu n'as aucun doute sur son propriétaire si bien que affiche un fin sourire quand le rouquin aux yeux vairons qui l'occupe t''ouvre la porte arrière de l'intérieur pour que tu montes. Il semble de meilleure humeur que la première fois que tu l'avais vu. Aujourd'hui, le jeune homme semblait avoir remit un peu d'ordre dans sa vie même si son désir de vengeance était toujours intact, tu le savais. Face à ses taquineries, tu ne peux t'empêcher d'afficher un fin sourire. Il peut en profiter, les personnes qui t'ont vu dans une robe se comptent facilement sur les doigts d'une main.

- J'ai fait un effort surhumain pour cela. J'espère tu en es conscient ! Mais merci pour le compliment, ton costume est pas mal non plus, même si j'ai l'impression que ca reste quand même dans ton quotidien. Et j'vois que tu n'as pas perdue tes mauvaises manies de vouvoyer tes connaissances.


Connaissances ? Alliés ? Amis ? C'était un peu difficile de vraiment définir la relation amicale que tu avais avec Worick. Ton univers était a des kilomètres du tien, pourtant tu devais reconnaitre que vous aviez quelques points en commun très appréciable : la fierté, l'entêtement aussi.
L'homme aux cheveux violets se présente comme étant Dan, chauffeur et ami de la famille. Tu n'es pas dupe, tu le vois d'avantage comme un garde du corps ou quelque chose dans ce genre la. Mais bon de toute manière, tu sais que Worick est avare en explication et tu ne sais pas pourquoi mais tu sens que Dan ne doit guère être plus loquace sur la question. Tu devrais peut être rencontré la collègue de Worick un jour, celle qui semblait être une tempête bleue, peut être qu'elle serait plus bavarde.

- Asuna Maruoka, tête brulée de Sinnoh. Au sens propre comme au figuré, si y'a une flamme a mon œil gauche, merci de ne pas prendre peur et de ne pas quitter la route !

Tu te doutes qu'il sait que tu es une agente, sinon il n'aurait pas été aussi pressé à se présenter. Tu ne te sens donc pas dans l'obligation d'en rajouter donc et tu te permets même une petite blague avec un sourire a la fois sincère et un regard qui montre que tu ne plaisantes pas du tout sur le fait de risquer un écart sur la route si jamais il remarquait une flamme bleue dans le rétroviseur central.
Puis tu reposes tes yeux cristallins sur le jeune homme a côté de toi. Il semble maintenant plus sérieux si bien que tu attends ses explications sur cette fameuse invitation qu'il t'a lancé ce soir, même si bien sûr tu as déjà quelques pistes. Tu l'écoutes donc avec attention, avant de sourire à nouveau quand il parle de toi comme d'une cavalière redoutable.

- Et encore, en parlant de cavalière redoutable, tu m'as pas vu sur le dos de mon Arcanin, ca fait son petit effet je te jure. Mais plus sérieusement, tu penses qu'il viendra lui même ? La dernière fois, il semblait plutôt utiliser des techniques fourbes.

Quand il émet l'hypothèse que tu n'es pas confiante sur la situation, tu fronces les sourcils et ton regard même suffit largement pour comprendre que tu es déjà certaine de ce que tu fais et tu ne compte pas faire marche arrière. Tu avais une revanche à prendre toi aussi. Ainsi que tes pokémon si l'occasion se présentait.
Par contre quand il parla de discrétion tu soupiras et t'enfonça un peu plus dans les fauteuils de la voiture. Oui forcément, ca tombait sous le sens, même si ca ne te plaisait pas du tout. Toi, tu fonce dans le tas, tu réfléchis après. Tu étais une tornade dévastatrice qui détruisait tout sur son passage. Même tes collègues te craignaient, car on ne pouvait pas vraiment dire que tu avais l'esprit d'équipe. Aucun blessé donc, ca allait être un sacré challenge.

- Protéger les gens et taper les méchants, ca reste dans mes cordes. J'te promets rien concernant Kurt, s'il me pousse dans mes retranchements et que je n'ai pas d'autres choix que de l'abattre pour en ressortir vivante, je préfèrerais sauver ma peau plutôt que tes réponses. Mais en gros je suis ton joker lors de cette soirée c'est ca ? Si personne ne me connait là-bas c'est ingénieux, mais ils connaissent mon visage, tu auras aucun effet de surprise avec eux.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Mer 14 Nov - 17:25
Asuna semblait relativement sereine à l’idée de cette soirée, ce à quoi je ne m’attendais aucunement. La fierté de la jeune femme avait sans doute était froissée à un tel point la première fois qu’il ne voyait maintenant qu’un moyen de rappeler Kurt à l’ordre ? Peu importe en réalité, elle semble sur la même longueur d’onde que moi, ce qui n’est pas pour me déplaire. Enfin, sauf pour le coté discret de la chose.

« Nous verrons bien concernant Kurt. Mais je serai intransigeant à ce sujet. Il doit vivre, à moins, comme tu l’annonces, que ce ne soit que par pure nécessitée. Toutefois cela n’arrivera pas. Je l’aurai neutralisé bien avant qu’il ne puisse réellement attenter à notre vie. »


En effet, impossible de le laisser mourir ici. J’avais bien trop de projet pour Kurt une fois que j’aurai eu le loisir de le ramener au manoir. Il devait souffrir. Souffrir comme j’avais souffert depuis la mort de mon père. Pour cela, j’emploierais tous les moyens nécessaires, je lui ferai regretter une infinité de fois son geste malheureux survenu il y a maintenant deux ans. Au final, bien entendu, il n’en sortirait pas vivant. Mais plus sa descente aux enfers serait lente et douloureuse, et plus ma satisfaction serait grande. Puis, de toute évidence, il était la clé pour retrouver Frank.

« Peu importe si qui que ce soit reconnait ton visage au sein de l’assemblé, tu as le droit d’être agente en plus d’être ma cavalière pour ce soir. Le principal étant simplement que Kurt ait la surprise, puisque je n’ai expressément pas donné ton nom, les chances que l’information ait fuité sont plutôt faibles. »

J’avais cette fois ci fait bien attention à la tutoyer, histoire de lui montrer que mes « bonnes habitudes » n’étaient pas si figées que cela tandis que la voiture continuait de filer, sortant maintenant de l’hyper centre de Céladopole pour avancer en direction de la périphérie de la ville. En un sens, le cadre géographique était idéal : loin de la vie nocturne de Céladopole et des commissariats, si aucun témoin ne réussissait à passer entre les mailles du filet, personne ne saurait très exactement ce qu’il se passerait au sein de la bâtisse qui servirait finalement de champ de bataille.

« D’ailleurs, il reste un point à éclaircir avec toi, ce sont les civiles. Kurt va prendre le manoir de notre hôte d’assaut, cela ne fait aucun doute. A cet instant, ma Gardevoir érigera une barrière tout autour des otages et je lâcherais immédiatement mon Lokhlass pour que celui-ci puisse entonner une berceuse des plus efficaces. Si tu possèdes un Pokémon capable de l’accompagner pour être sur que nos amis invités ne se réveillent pas de si tôt, je suis preneur. A l’instant où il commencera à chanter, il sera impérative que nous mettions tous nos bouchons d’oreilles tout en appuyant un maximum dessus pour être sur de ne pas nous endormir avec eux. Avec un peu de chance, le conflit n’ira pas plus loin si Kurt est assez faible et stupide pour tomber dans un piège aussi grossier. Si ce n’est pas le cas, ce sera à cet instant qu’il faudra l’affronter. Il ne devra y avoir aucun témoin de cet affrontement, ma réputation à Céladopole est trop importante pour que l’on me voit m’attaquer à un homme. On le met hors d’état de nuit, tout nos amis otages se réveillent devant la vision héroïque de l’agente Maruoka arrêtant celui que nous ferons passer pour un vulgaire braqueur, venu là pour saper la soirée de notre cher homme politique tout en récupérant quelque liquide et bijoux. Nous passons pour les héros de la soirée, sortons Kurt hors de la bâtisse et décidons de son sort un peu à l’écart, loin des dernières maisons en bordure de la ville. Voilà mon idée de la chose. Une objection, une remarque peut être ? »

J’avais poussé la réflexion relativement loin. Suffisament loin même pour gérer le souci des caméras de surveillance, que Lust arracherait par télékinésie lors du début des hostilités. Toute cette affaire semblait infaillible pour le rouquin, plus que ravi de voir que même lorsqu’il l’énonçait à voix haute, cela semblait tangible. Il espérait simplement ne pas avoir omis le moindre détail, alors que la voiture ne se trouvait maintenant plus qu’à quelques minutes.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Lun 19 Nov - 16:37
Comme tu semblais l'avoir remarquer, Worick avait effectivement changer depuis votre première rencontre. Ses paroles laissaient apercevoir la même sensation que sa posture, il avait pris le temps de réfléchir au moindre problème, du moins c'est ce qu'il laissait sous entendre. Histoire de ne pas le froiser, tu finis simplement par hausser les épaules comme pour dire "comme tu veux". Non que tu ne lui faisais pas confiance sur le sujet, mais tu savais également te défendre toute seule.
Quand il répond que les chances que les informations ont fuités sont faibles, tu ne peux t'empêcher d'avoir un petit sourire de satisfaction. Jouer le rôle de mauvaise surprise te collait plutôt bien a la peau et bien souvent, ca t'amusait, surtout en mission.

- Parfait. Ca sera plus intéressant comme ca !

Tu as conscience que prendre ça comme un jeu pouvait te montrer comme peu sérieuse de la situation pour les deux hommes présents dans la voiture. C'était loin d'être le cas. Si avant tu ne laissais transparaître aucune émotion, maintenant tu essayais de les cacher sous certains traits de ta personnalité. La traque de Kurt te remplirait tellement d'adrénaline que tu risquais d'avoir des hallucinations pour la semaine a venir. Qu'importe. Le fantôme d'Ely pouvait bien venir te trancher avec ses sarcasmes, la capture du sbire de Frank n'en restera pas moins appréciable.

Quand le rouquin te tire de ta rêverie en t'exposant son plan, tu dois dire effectivement qu'il ne prenait pas les choses a la légère et tu l'écoutas avec un peu plus de sérieux. Tu le répétas plusieurs fois dans ta tête pour voir si ça tenait.

- Non, j'ai personne pour aider ta Gardevoir malheureusement, je suis plutôt du genre a foncer dans le tas et j'ai une équipe qui va dans ce sens. Dans l'idée ton plan semble effectivement tenir, mais si on peut, ça serait peut être mieux de l'affronter dans une autre pièce que celle où tout le monde dors a poings fermés. Sinon il est possible qu'il essaye de s'en prendre aux invités pour nous dissuader de l'attaquer. Mais sinon ton plan me va oui.


En espérant que tout ce passe comme prévu. Hors si tu avais bien compris une chose lors de ton premier affrontement avec Kurt, c'est que rien ne se passait généralement comme prévu. Mais bon, tu avais évoluer depuis le temps et tes pokémon également, au sens propre comme au figuré. Tu prenais cela comme un nouveau défi, mais tu étais clairement motivée a faire en sorte qu'aucun invité ne soit touché et que Kurt ne puisse pas s'échapper de cette soirée.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Ven 4 Jan - 18:57
Asuna semblait plus que réceptive à mes explications. Tant mieux, l’agente avait de la ressource à revendre et cela allait grandement me servir pour cette mission si particulière. Et justement, notre mission allait bientôt commencer, puisque Dan nous avait finalement amené à bon port. Alors qu’il garait la voiture au milieu de celles d’autres invités, je m’assurais une dernière fois que tout était en ordre de mon coté avant de descendre du véhicule avec ma cavalière du jour. J’étais réellement confiant, mais apeuré aussi. Aller au front ainsi alors que la menace me ciblait directement, ce n’était pas franchement la chose la plus agréable que je puisse vivre. Toutefois, il n’était ici plus question de pègre, ni de devoir, ou encore moins de science. Non, aujourd’hui, il était uniquement question de vengeance. Et pour cela, je n’allais certainement pas jouer les effarouchés. Approchant de la grande bâtisse qui se tenait prête à nous recevoir alors que des dizaines d’invités entraient devant nous, je remarquais que la sécurité était au rendez vous. Plusieurs agents de sécu et même certains agents reconnus en ville étaient présents à l’entrée. Comme quoi l’évènement devait sans doute être suffisamment important pour la commune de Céladopole. En soit, cela ne me dérangeait pas franchement, bien au contraire même, étant donné que la moitié des agents locaux sont à ma botte ou à celle de Marco et Shawn. Pourtant, alors que je m’approche de la file d’attente pour être fouillé à l’entrée, je suis dans l’obligation de feindre de courtoises retrouvailles avec l’un des agents qui forme la file. Ce jeune homme, André si je me souviens bien, est agent au poste central de Céladopole. Je le connais bien, puisque à plusieurs reprises lorsque j’ai eu à rencontrer plusieurs agents en charge des affaires de Céladopole, je suis tombé sur lui. S’il ne sait pas exactement dans quoi les différentes familles de Céladopole trempent, il sait toutefois que moins il pose de question et mieux il se porte. Je fais donc signe à Dan de lui passer la malette que nous comptions faire entrer à l’intérieur. Verrouillée par la clé que je porte à mon cou pour le moment, elle contient en son sein nos deux revolvers respectifs, des liens et bien entendu deux silencieux adaptable à nos armes. Le simple fait de connaitre ce fameux contenu me fait d’ailleurs suer à grosse goutte bien que je n’en montre rien. Si j’ai appris au contact de Dan à manier mon colt mieux que bien des racailles de bas étages à Céladopole, je déteste tout simplement me dire que je pourrais bien avoir à m’en servir pour autre chose qu’une simple menace. Quoi qu’il en soit, nous n’avons ici pas le choix, et Dan offre bien volontiers notre mallette en faisant signe à l’agent pour qu’il nous la fasse entrer avant de lui donner rendez vous au niveau des toilettes pour nous la transmettre une fois à l’intérieur. S’il me fixe d’abord avec un regard inquiet, je soutiens le regard du jeune agent qui doit avoir trois ou quatre ans de plus que moi, jusqu’à ce que celui-ci s’exécute. Il le sait, s’il veut offrir de belles vacances à sa petite famille l’été prochain, il a tout intérêt à accepter. Faire passer une simple mallette pour pouvoir toucher un gros chèque, au moins suffisant pour payer l’aller retour pour deux semaine à Alola, le choix est vite fait pour le jeune agent.

Satisfait de la tournure de cet échange, je me remets comme il se doit dans la file d’attente. Si qui que ce soit vient interroger l’agent, il n’aura cas se débrouiller pour se sortir de cette situation fâcheuse, du moment que je retrouve mon arme, il sera grassement payé. Profitant de cet instant de répit pour demander un peu où se situe l’agente Maruoka dans sa carrière, mon tour de fouille vient bien vite. Et cette fois ci aussi, je reconnais l’agent qui s’occupe de ma fouille. Toutefois, celui-ci me fait nettement moins sourire que le précédent.

C’est l’agent Aleksey Chaigorski. Et si je n’ai aucun mal à le reconnaitre. Lui non plus semble n’avoir aucun mal à se souvenir de mon visage, et pour cause, nous ne nous aimons pas sincèrement. Lui, il est l’un des seuls hommes à ne pas se plier aux règles de la pègre à Céladopole, à refuser l’injustice, les pots de vin et tous ce qui va avec. Moi, je suis justement celui qui verse les pots de vin. Inutile d’en expliquer d’avantage, nous ne sommes tout simplement pas compatible. Malgré cela, j’ai beaucoup de respect pour l’agent Aleksey. Il dégage une véritable aura comme peu de gens savent le faire. Chez lui, c’est une aura froide, massive, celle que dégagerait n’importe quelle bête sauvage. Ce n’est pas forcément par sa carrure physique, bien que suffisante pour faire hésiter plus d’un malfrat, qu’il est capable de se faire respecter de la sorte. Non, l’agent Aleksey dégage bien plus que cela. Il suffit de se tenir prêt de lui, de simplement l’approcher, pour comprendre que c’est un homme auquel on doit le respect. Si je l’ai déjà croisé quatre ou cinq fois depuis que j’ai pris la tête de la famille Brown, il n’a jamais manqué de m’inspirer comme une certaine crainte. Pourtant, rare sont les agents capable de faire naitre cette émotion en moi. Sans doute est-ce aussi parce qu’il semble entretenir un certain mystère, ou alors parce que malgré mes efforts, je n’ai jamais réussi à obtenir son dossier au sein des commissariats locaux. J’ai toujours été intrigué par l’inconnu, sans doute est-ce pour cette raison que j’ai choisis la voie de la science pour vivre éloigné des affaires de Céladopole. Dans le cas d’Aleksey, c’est un peu la même chose : le mystère qui plane autour de lui m’intrigue au plus haut point. Ne serait-ce d'ailleurs que concernant cet étrange point dessiné sur son front, dont j'ignore tout de la signification à la seule façon dont il a pu atterrir ici, que ce soit un tatouage ou juste une sorte de maquillage. Toutefois, j’aurai certainement adoré l’analyser plus longuement, mais sa présence en cette soirée cruciale m’ennuie plus qu’autre chose. Il est compétent, méfiant et réactif, cela ne fait aucun doute. Or, j’ai plutôt besoin d’avoir des agents mollassons et les plus corrompus possibles aujourd’hui.

« Écartez les bras monsieur Brown »

Sans répondre quoi que ce soit, je m’exécute alors que l’agent cherche le moindre objet dangereux sur moi. Il n’en trouvera aucun, bien entendu, puisque j’ai aussi réfléchi à cet aspect de la chose.

« Vous pouvez y aller. Je vous garde à l’œil, monsieur Brown. »


« Alors je suis convaincu de passer cette soirée sans la moindre faille de sécurité, agent Aleksey. »

Si j’étais surpris qu’il se soit permis de m’adresser ce genre d’avertissement, je ne pouvais pas tellement lui en vouloir. Si lui non plus n’avait aucune véritable idée de mes activités en règle générale, il avait sans doute quelques doutes. Rien de fondé, du moins je ne pouvais que l’espérer, mais tout de même des soupçons suffisant pour avoir une petite pensée pour moi tout au long de la soirée. Ce qu’il ne savait pas encore, c’est qu’il finirait surement pas faire une bonne sieste lorsque Envy interviendrait.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Lun 18 Mar - 19:02
Tu détestes les files d'attentes. Plus exactement, tu détestes attendre. La patience n'a jamais été ton fort, pourtant tu as l'impression que tu allais devoir en faire preuve ce soir si tu voulais garder un tant soit peu de self contrôle. Si tu affiches un petit sourire poli pour les gens qui sont autour de toi, tes yeux bleus sont dur comme la glace. Tu es en train de retenir le maximum de visage, le moindre signe étrange. Toute personne suspecte ne pourrait pas te tomber dessus dans quelques heures, tu y mettais un point d'honneur. Pour le moment tu devais reconnaître que tu ne voyais pas grand chose de louche, a par Worick et son homme de main. Et l'agent a qui ils viennent de remettre la mallette du rouquin. Tu les fixes un instant avant de soupirer et de simplement refuser poliment la proposition de ton collègue vis a vis de ton propre sac. Enfin, tu ne lui fais pas clairement comprendre que vous êtes collègues d'ailleurs, il en aurait sûrement une attaque s'il savait que tu venais d'être témoin de son petit trafic. Mais bon, de toute manière si tu le "taquinais" avec ça, ça pouvait clairement se retourner contre toi. Tu avais l'impression qu'être simplement en présence de ses deux hommes pouvaient jouer sur ta carrière. Qu'importe, tu n'étais plus à ça prés et c'était trop tard pour faire marche arrière. Si jamais ça tournait pas en ta faveur, tu pouvais sûrement inventer un truc du genre que c'était le scientifique qui t'avait demander de l'aide, non le magouilleur.

Quand Worick te demande où tu en es dans ta carrière, tu as un sourire quelque peu plus large, réellement amusé par sa question. Tu lui annonças que tu faisais ta route tranquillement en tant que brigadière et que tu allais sûrement bientôt voir pour passer lieutenant, si bien sûr tes supérieurs acceptaient ta candidature. Mais il n'y avait pas de raisons qu'ils la refusent. Tu veillais a réaliser chacune de tes missions le plus rapidement et le plus proprement possible. Chaque pas que tu réalisais te rapprochait un peu plus d'Elysiana. Un peu plus de la vérité. Et sûrement un peu plus vers la folie.

Tu te tais un instant quand tu vois qu'il y a une fouille au corps. Tu fixes discrètement ton collègue, qui semble beaucoup moins apprécier le rouquin que le précédent. Il doit savoir certaines choses qui ne lui plaise guère, tu en mettrais ta main a couper. Il ne semblait pas beaucoup plus vieux que vous, pourtant, tu pouvais sentir qu'il avait une certaine expérience des missions de terrain et qu'il n'était pas la pour la fête, clairement. Il y a encore peu, tu aurais sûrement apprécier discuter avec un collègue qui semblait droit envers la justice. Maintenant, tu n'en n'avais plus grand chose a faire. Non. Tu t'étais rendu compte qu'il fallait souvent emprunter des mauvais chemins quand on voulait faire bouger les choses. Et même si certaines choses pouvaient être illégales, ce n'était pas pour autant qu'on était mauvais. Certains n'avaient pas le choix pour survivre et dans un sens, tu avais l'impression que c'était un peu le cas de Worick.

La fouille de celui ci terminé, l'agent voulu faire de même avec toi mais tu l'arrêtas bien net en lui mettant son badge sous le nez. Tu ne tenais clairement pas a ce qu'il pose les mains sur toi. Tu le vois soulever ses sourcils, de surprise puis de méfiance et tu lui donne simplement un petit sourire, poli et amusé.

-Agent Maruoka, je viens spécialement de Sinnoh de manière discrète pour une mission de protection, alors ne faites pas tout foirer s'il vous plaît.

Il grogne, tu le vois hésiter. Pourtant, ce n'est pas un mensonge. Finalement il soupire et te fait signe d'entrer si bien que tu le remercie d'un hochement de tête. Au moment de passer il t’attrape le bras et tu fais un effort surhumain pour te pas lui donner un coup de coude dans les côtes sinon tu perds ton côté "gentille" en un instant.

-J'ai une très bonne mémoire Agent Maruoka. Et je sais parfaitement qui vous êtes et qui est votre sœur, j'espère que vous ne vous payez pas ma tête.


-Je ne suis pas ma sœur Agent Aleksey, si je suis dans la police, c'est spécialement pour pouvoir la mettre derrière les barreaux moi même.

Il semble satisfait de ta réponse, qui n'est toujours pas un mensonge, si bien qu'il fini par te lâcher. Tu respires a nouveau et tu retrouves Worick qui est a quelques pas de toi. La fête pouvait commencer.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Lun 15 Juil - 21:29
Moi qui avais craint que nous n’entrions pas aussi facilement, je respirais déjà un peu mieux. J’attendais l’agente Maruoka qui semblait elle aussi avoir du fil à retordre avec l’agent chargé de la sécurité avant de finalement lui sourire, satisfait que nous n’ayons plus à nous inquiéter de cela. Je fais signe à Dan pour lui faire comprendre qu’il doit s’empresser d’aller chercher notre précieuse mallette dès que nous entreront dans le vif du sujet, tandis qu’un majordome vient nous chercher au niveau du hall pour nous conduire dans le vaste dédale de salons en tous genre où est basé le cœur de la réception. Je tends mon bras à Asuna pour que nous apparaissions ainsi avant d’emboiter le pas de notre guide. Ici, c’était un monde complètement différent et au vue de ce que je savais sur la jeune femme, j’étais sans doute le meilleur parmi nous deux pour jouer avec ces règles du jeu.

« Je compte sur toi, surtout pas d’esclandre ou de geste déplacés, il s’agirait de ne pas me tirer une balle dans le pied en détruisant toute une partie de ma réputation sous prétexte que nous menons une quête en secret. »

Finalement, nous entrons tous les trois dans une vaste pièce dont j’aurai bien pu tomber amoureux si je n’étais pas autant attaché au manoir que mon père m’a légué. Gigantesque, séparées pour plusieurs cloisons sans doute pour délimiter l’accès de plusieurs salons dont toutes les portes sont ouvertes pour permettre les aller venus des invités, la salle de réception est absolument somptueuse. De grands lustres surplombent les invités déjà présents alors que les pièces sont parsemées de longues banquettes d’un rouge vif. Des peintures et autres tableaux sont présents sur la majorité des murs blancs, alors que de grandes fenêtres occupent le mur sud de la bâtisse, donnant sans aucun doute sur une immense propriété à l’extérieur. Décidemment, monsieur Espinozas avait décidé de frapper fort pour dorer son image auprès de tous ses futurs potentiels soutiens.

Je remerciais notre guide de nous avoir amené jusqu’ici tandis que j’apercevais déjà Dan qui s’éclipsait discrètement pour aller récupérer nos armes tandis que je m’avançais dans la pièce en compagnie de ma cavalière.

« Alors ? Nous ne devrions pas à avoir à nous plaindre du cadre de la soirée je suppose. L’endroit est assez charmant. »

Au passage, j’attrapais deux coupes de champagne sur le plateau d’un serveur qui venait d’arriver à ma portée, avant d’en tendre une à ma partenaire pour cette mission suicide. Autant profiter des débuts de la soirée avant que tout cela ne dégénère après tout.

« Je m’étais juré de ne pas prendre la moindre goutte d’alcool pour être en pleine possession de mes moyens, mais je pense qu’une simple coupe ne peut être caractérisée d’excès même dans ce cas de figure, non ? »

Lentement, mon regard balaye l’assemblée alors que je tends la coupe de l’agente Maruoka. Il y a déjà des visages que je reconnais au loin, mais que je n’ai pas forcément envie de croiser. Pourtant, il ne fait aucun doute que nous devrons forcément nous croiser à un moment donné. L’espace d’un instant ; je me demande d’ailleurs si l’identité de l’agente Maruoka est parfaitement inconnue aux autres convives, ou si certains d’entre eux réussiraient finalement à remettre un nom et une profession sur son visage. Quoi qu’il en soit, que je sois rassuré : me voir ici en compagnie d’une agente ne peut pas être mauvais pour mon image, bien au contraire.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Lun 12 Aoû - 16:35
Une fois à l'intérieur, le jeu peut enfin commencer. Worick te tend son bras et tu pose ta main sur ce dernier, en bonne cavalière que tu étais. Si tu ne laisse rien paraitre, affichant simplement un petit sourire poli pour les personnes qui croisaient ton regard, ton cœur lui battait a toute vitesse d'impatience. Le rouquin lui n'hésite pas à te mettre ne garde une dernière fois et tu le regarde avec un sourire un peu plus amusé.

- Ne t'inquiète pas, tout ce passera bien. Tu ne me verras jamais aussi calme qu'ici.

En tout cas, tu as l'impression d'être dans un autre monde, tout est trop grand, trop lumineux, trop cher a ton goût. La fille de l'ombre que tu étais avait du mal à ne pas grimacer, mais comme promis, tu restas sage. Pas question de faire quelques commentaires déplacés alors que d'autres invités pouvaient t'entendre. Avant que Dan ne s'éclipse, je lui tends mon sac et sans un mot il le met dans son dos. Bien. Je me sentais toujours un peu mal à l'aise si je n'avais pas mon katana sur moi, mais je pouvais bien survivre pendant quelques instants. Puis ca ferait moins étrange si je n'avais pas un gros sac rectangulaire dans le dos. Puis finalement Worick te pose la question fatidique et ton regard en dit déjà long alors que tes mots restent polis.

- Effectivement, charmant. Terriblement spacieux et pleins de monde, typiquement le genre d'endroits dans lequel j'aime m'afficher.

Si ta voix ne trahissait pas ton sarcasme, Worick devrait le remarquer sans soucis à ton petit sourire. Tout ce que tu espérais, c'est que la flamme daigne rester tranquille pour le moment. Sinon, vous seriez rapidement grillés. Alors que tu es perdue dans tes pensées, le rouquin te tend une coupe et tu l'as prend avec une once de surprise. Puis de nouveau, tu affiche un petit sourire, plus doux. Tu entrechoque ton verre avec le sien.

- Que cela nous donne assez d'audace et de courage pour ce que nous avons à faire ! Santé !

Tu bois une gorgée et le champagne te réchauffe de l'intérieur. Le feu intérieur, c'était quelque chose qui te parlait après tout, c'était ironiquement, un peu ta signature. En espérant que tu ne sois pas trop "tout feu tout flamme" quand tout allait débuter d'un coup.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Mar 13 Aoû - 17:46
Si la jeune femme semblait bien sûre d’elle concernant le moindre débordement de sa part, elle semblait déjà nettement moins à l’aise dans ce genre d’endroit. Trop grand, trop luxueux sans doute ? Il est vrai que le contexte n’était pas forcément synonyme de bien être pour le commun des mortels, mais pourtant cela ne devrait en rien déroger à sa mission du jour. Nous étions des appâts et nous ne pouvions en aucun cas baisser la garde ne serait-ce qu’une seconde.

« Tu devrais t’y faire, si tu finis par percer au sein de la police et par te hisser au sommet, tu seras bien forcée de faire acte de présence à certaines réceptions de ce genre avec des personnalités hautes en couleur. »

C’était du moins le cas à Céladopole, bien souvent lors de congrès politiques officiels, le chef du poste central se devait d’être présent aux cotés des élus régionaux. Après tout, n’est-il pas un symbole vivant de l’ordre et de la discipline de la ville qu’il représente ? Cette pensée avait d’ailleurs toujours eu le don de m’arracher un petit sourire en coin. Quelle hypocrisie. Quoi qu’il en soit, si le champagne eu la faculté de me sortir de mes pensées, l’agente Maruoka avait quand à elle bien plus de motivation à la vue de cette coupe. C’est avec entrain qu’elle heurta sa coupe contre la mienne, trinquant à notre réussite du jour. En temps normal, il m’aurait été bien agréable de savourer cet instant de calme et de complicité autour d’un verre. Cependant, je n’arrivais tout bonnement pas à me faire à l’idée que ce soir, nous nous jetions dans la gueule du Lougaroc.

« Merci encore d’avoir accepté de te porter garante pour ce soir. Je ne sais pas vraiment pourquoi je t’embarque dans ce genre d’histoire à vrai dire. Tu dois avoir bien mieux à faire que d’aider un gamin capricieux de Céladopole à mener sa petite quête personnelle. »

Ce n’était pas tant pour faire la conversation que pour lui exprimer très sincèrement ma reconnaissance, mais j’avais le sentiment que la jeune femme mettait sa vie en danger pour m’aider à obtenir ce que je voulais, sans jamais comprendre le fond de sa pensée. Il ne me viendrait personnellement jamais à l’idée de risquer ma peau pour une personne que je n’ai rencontré que quelques trop rares fois. Certes, nous avons un peu échangé par la suite, mais cela ne me semblait aucunement suffisant. A moins qu’elle se soit mise en tête elle aussi de devoir arrêter cette ordure de Kurt depuis la dernière fois ? Une décision bien imprudente à mon avis, de la part d’une agente qualifié. Enfin, je ne voyais potentiellement qu’une simple et véritable action désintéressée, comme le cliché de l’agent modèle l’exigerait. Chose qui malgré tout, me semblait on ne peut plus déconcertante. Sans doute avais-je été élevé dans un monde trop dur, trop calculateur pour pouvoir à présent offrir de ma petite personne de façon désintéressé ? Là n’était pas la question.

« A ce rythme là si nous sommes encore en vie demain, il faudra bien que je finisse par te renvoyer l’ascenseur ; bien que je n’ai pas tellement de billes concernant le chemin que tu empruntes. Vous êtes bien mystérieuse mademoiselle Maruoka. »



Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Mer 21 Aoû - 18:42
La remarque de Worick eut le mérite de te surprendre et cette fois, tu ne su le cacher. Punaise mais tu n'avais pas du tout penser a cette éventualité en fait ! Tu refusais complètement de t'afficher dans ce genre d'endroit pour parader, comme la future Lieutenante que tu allais devenir. Venir pour protéger quelqu'un, comme ce soir, c'était une chose. Devoir sourire a des gens que tu ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam et dont tu te fichais bien de paraître sympathique, s'en était une autre ! Tu fini par afficher une poker face pour montrer a quel point tu étais ravie de cette perceptive.

- Je crois que pour la sécurité de tous, il faut mieux que je ne m'affiche pas en tant que policière haute gradé dans ce genre de soirée. Le gratin n'est pas prêt à subir mon caractère, tu peux me croire ! Et honnêtement, je pense que j'aurais d'autres Chacripan a fouetter que de venir perdre mon temps juste pour montrer que j'existe.

Tu préférais le calme, l'ombre, tu avais toujours été comme ca. C'était Ely le soleil entre vous deux, qui aimait être au centre de l'attention. C'était assez ironique vu que maintenant elle se cachait avec les Plasma a préparer tu ne savais quel mauvais coup et toi tu étais ici, sans vraiment comprendre pourquoi tu avais accepter. Worick non plus ne semblait pas comprendre vraiment pourquoi il t'avait entraîner la dedans. Il semblait regretter un peu de t'embarquer dans cette histoire en sachant fatalement que ca risquait de mal finir.

- Bof, j'avais pas grand chose a faire pour ce soir, autant me rendre utile. Bon c'était avant de savoir que je serais obliger de porter une robe, première et dernière fois Monsieur Brown.

Tu tentes l'humour, mais tu te doutes que ce n'est pas vraiment la réponse que ton cavalier doit attendre de toi. Tu finis par hausser les épaules en reprenant une gorgée de champagne.

- Je suis quelqu'un d'assez fière et rancunière, grand mal m'en fasse. Donc j'ai une petite dette a rendre a Kurt et j'espère pouvoir lui rendre la monnaie de sa pièce ce soir. Puis je dis jamais non à un peu d'action. En fait, j'avais pas spécialement réfléchit a si je devais avoir une raison pour accepter t'aider ou non, j'fonctionne au coup de tête, ca me branche, ou ca ne me branche pas. Tu as eu de la chance, j'étais dans un bon jour on va dire.

Tu affiches un petit sourire, tu aimais être une énigme et le rouquin en était une pour toi encore, c'était donnant donnant. Tu savais qu'il trempait dans quelque chose de louche, mais en même temps, il t'avait montrer qu'il n'était pas quelqu'un de pourri jusqu'à la moelle. Tu t'étais façonner une espèce de code a respecter, soit on est bon, soit on ne l'est pas. Tu n'avais pas encore réussi a ranger Worick dans une catégorie, c'était peut être l'une des raisons qui t'avait pousser a venir l'aider ce soir. La curiosité d'en savoir plus sur lui, même s'il était plutôt avare de renseignements.

En tout cas, tu étais particulièrement ravie de voir qu'il semblait aussi perturbé par ton cas. Typiquement, Worick devait penser que toute personne pouvait s'acheter et tu lui avais déjà prouver le contraire a votre première rencontre. Pire, tu lui avais laisser le bénéfice du doute, alors que tu aurais pu simplement l'arrêter pour tentative de corruption et finir ta journée tranquillement. Mais tu avais vu le désespoir dans ses yeux, tu avais vu a quel point il semblait dos au mur, ne sachant pas vers qui se tourner. Et cette situation, tu l'as connaissais que trop bien, avec ta sœur, avec le spectre dans ton œil. Personne ne pouvait t'aider, tu devais prendre les choses en main et le faire, point. Finalement, d'une certaine façon, le rouquin et toi aviez plus de points commun que tu aurais pu le penser.

- C'est un peu notre protection commune, le mystère, vous ne trouvez pas Monsieur Brown ? En tout cas, je compte bien être vivante demain, je suis dans le genre un peu increvable. J'ai une poisse d'enfer, sauf pour ca.

Puis tu affiches un air plus sérieux, réfléchissant a sa proposion. Il avait l'air d'avoir le bras long, mais il restait a savoir jusqu'où il pouvait avoir des infos. A Céladopole, il semblait être sur son terrain de jeu. Mais es-ce qu'il pouvait avoir des infos sur les sbires des différentes teams... ?

- A vrai dire, je recherche quelqu'un moi aussi, ca a été en partie ma motivation pour entrer dans la Police, monter assez haut pour avoir accès à des dossiers que je n'aurais pas autrement et avoir enfin des réponses a certaines questions. Si on est encore en vie demain et si tu as moyen d'avoir d'autres infos par un autre moyen, il se peut que tu as une possibilité de me renvoyer l'ascenseur. Mais bon, je ne t'engage en rien, je suis dans du genre a tendre la main pour aider tout en tendant l'autre main pour qu'on me paye pour ca.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Worick Brown

Worick Brown
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 31/07/2015
Messages : 2237

Région : Kantô
Lun 23 Sep - 22:16
Visiblement, l’agente avait encore bien du chemin à parcourir avant de se retrouver au sommet du glaive de Thémis ou même d’un poste central. D’autant plus si les soirées mondaines de ce genre étaient si difficiles à gérer pour elle. Au moins, cette mission suicide pourrait lui servir de de stage pour apprendre les bases de la bienséance dans ce cas de figure. A commencer par le code vestimentaire bien évidemment. Si la jeune femme semblait ici avoir fait un effort considérable, il restait visiblement encore un peu de travail pour atteindre la véritable perfection dans ce domaine. Malheureusement d’après les dires de la jeune femme, j’avais comme de léger doute sur sa capacité à se vêtir à nouveau convenablement pour ce genre d’évènement. Bien que sa réponse soit clairement placée sous le signe de l’humour, il n’en demeurait sans doute pas moins une certaine part de vérité.

« Au moins pour ce qui est de la rancune, je suppose que nous sommes deux. »

Et voilà que la jeune femme m’annonçait à présent que sa décision est plus ou moins motivée par un coup de tête. Décidemment, Asuna Maruoka est un sacré personnage. Par chance, elle semble tout de même plus douée lors d’une mission de terrain que pour prendre des décisions mûrement réfléchies. Une aubaine dans ce cas de figure en l’occurrence.

En toute franchise, je dois admettre que l’agente est une personnalité bien intrigante. Si j’éprouve toujours de véritables facilités pour analyser les gens autour de moi, il subsiste quelque chose d’assez étonnant avec elle, si j’avais à moitié chercher à l’exprimer avec humour moi aussi, cet aspect de sa personnalité ne pouvait que susciter mon intérêt et ma curiosité. Chose qu’elle confirme d’ailleurs bel et bien en arguant que le mystère est en réalité un grand point commun entre nous. Là-dessus non plus, elle n’a foncièrement pas tort, l’ignorance de mes adversaires étant toujours l’une des armes les plus efficaces que je puisse utiliser contre eux.

Finalement, alors que je lui laisse l’opportunité de se livrer un peu plus autour de cette coupe de champagne, l’agente lâche quelques informations supplémentaires sous ses véritables objectifs dans la vie. Pas que je cherche à obtenir le moindre renseignement sous l’emprise de l’alcool, quoiqu’avec son gabarit, la moindre gorgée d’apéritif a peut-être un certain effet sur la fluette jeune femme. En attendant, cette idée de lui renvoyer l’ascenseur ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde, bien qu’elle n’en dise pas bien long sur le genre de dossier qu’elle recherche, je connais au moins l’une des raisons qui l’ont poussé à rejoindre les forces de l’ordre.

« Se hisser dans la hiérarchie dans le seul but d’obtenir l’accès à certains dossiers, voilà qui est bien loin de l’altruisme habituel des agents et agentes recrutés par le glaive de Thémis. Enfin, si nous survivons effectivement, je tâcherai de voir ce que je peux faire, après tout il existe bien d’autres façons d’obtenir des renseignements qu’en allant chercher dans les dossiers de la police. Des informations de grande qualité, qui plus est. »


Si je laisse planer ici le doute sur la signification de mes derniers mots, c’est simplement par jeu. Elle n’est pas la seule à avoir sa part de mystère à entretenir ici.

Alors que j’allais continuer de m’amuser pour tâcher d’en apprendre un peu plus, je sens mon téléphone vibrer. Un message de Dan.

« Eh bien très chère, il semblerait que votre colis soit arrivé à bon port. Après avoir profité encore un peu des festivités, il ne faudra pas trop tarder. »

Avant de pouvoir continuer, je baisse significativement le volume tandis que je vois un homme et sa cavalière s’approcher dans notre direction. A vue de nez, son visage me rappelle vaguement quelque chose, mais je suis pourtant incapable de me souvenir exactement quoi.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t10
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason19 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stampd10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Test_610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. T2zrRDW
Revenir en haut Aller en bas

Asuna Maruoka

Asuna Maruoka
Agent Sinnoh

C-GEAR
Inscrit le : 24/04/2014
Messages : 1887

Région : Sinnoh
Lun 14 Oct - 21:17
A la première remarque de ton cavalier pour cette soirée, tu ne peux pas t'empêcher d'y répondre avec un fin sourire qui en dit long sur ce que tu pense. Tu avais vécu avec de la colère, de la rancune et la solitude, c'est ce cocktail explosif qui avait façonner ta personnalité et tu allais peut être en payer un certain prix ce soir. Tu tenais peut être ce caractère de ton père, lui qui avait tout abandonner pour vivre son rêve avant de s'installer avec ta mère pour vivre leur idylle. Mais le code d'honneur des familles Johtonienne coulaient dans tes veines, quand tu avais une idée en tête, plus rien ne pouvait te la retirer, c'est comme ca que tu vivais.

Pour sa deuxième réponse, tu tiquas un peu plus et ton sourire s’effaça un bref instant et tu tacha de le dissimuler en reprenant une petite gorgée de champagne. C'est vrai que de ce point de vue, on pourrait penser que tu en avais rien à foutre de ta fonction et tu essayais juste d'en tirer les bénéfices, c'était loin d'être la vérité. Tu arrives a nouveau un petit sourire, signe que tu as trouver de quoi répliquer.

- Si je n'étais pas altruiste, j'aurais refuser de t'aider quand tu es venu a Unionpolis.

Tu retrouves ton assurance et tu prend le temps de regarder autour de toi, afin de vérifier que tout ce passe bien avant de continuer dans ton explication.

-Je pense que comparer a d'autres agents, je suis loin d'être la pire. Les informations que je récolte, je l'ai grâce a mon acharnement et mon travail. J'aurais vraiment voulu des informations sans me casser la tête, j'aurais pu payer quelqu'un ou entrer chez une team de sbire, ca aurait été sûrement plus simple. Mais... J'ai toujours voulu prouver que j'étais capable de faire les choses bien.


C'était un défi que tu t'étais lancé depuis plusieurs années maintenant, montrer que tu n'étais pas ta sœur, montrer que tu n'étais pas un monstre. Tes matchs d'arène et le succès de tes missions changeaient les regards et les idées reçues vis à vis de ta flamme. Non tu n'étais pas un monstre par rapport a elle, oui par contre, tu avais sale caractère, c'était indéniable.
En tout cas Worick te faisait miroité la possibilité qu'il puisse d'aider. Ca rajouter une corde a ton arc. Il regarda un instant son portable alors que tu réfléchissais a sa proposition, t'annonçant que ton katana était en lieu sûr. Tu hoche la tête pour toute réponse, éprouvant un certain soulagement. Puis celui ci, le début des festivités allait bientôt débuter.

Si quelqu'un vous observait parmi tous les invités, il aurait pu voir une leur bleuté sortir de ton œil gauche. Ton regard avait légèrement changer, mais toute ton attention reposait maintenant sur les évènements qui allaient débuter.

Plus que jamais tu prouverais ce dont tu étais capable.

- J'attend ton feu vert. C'est quand tu veux, assure tes arrières.


Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 891038BanSD2 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 974789SAE1 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 13990610
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. DCnTOxh Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Sans_t11
Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Blason13 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Treepo10 Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. 587224chocolataddict Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Kitti210Une partie d'échec n'est rien d'autre qu'une danse de mort. Stamp_20
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Rien n'est irréparable
» rien que les odeurs remplissaient tous mes voeux 30.11.10 - 16H10
» partie Bronzette ^^[PV: Flocon de Cendres]
» L'échec d'Haïti, c'est l'échec de tous.
» nate&ariel - les aveugles voient tout, les voyants ne voient rien

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Céladopole-