AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» (modéré) Les enfants terribles


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Dim 12 Aoû - 10:24
4 mois plus tard

Après avoir signé le fameux contrat tendu par Spencer, les choses se sont rapidement emballées.

Autant dire que le temps semble s’être accéléré : une fois mon séjour à Illumis terminé, j’ai proprement démissionné de mon poste chez les Dashwood. Ces derniers étant plus têtus encore que je ne le suis, ils n’ont tout simplement pas accepté les faits et n’ont pas rompu mon contrat. A la place ils m’ont désignée à un nouveau poste : superviseur. De quoi, je l’ignore mais Miwako s’est parée d’un discours assommant pour l’occasion : le but sera d’avoir une vision d’ensemble sur le travail d’équipe et pourquoi pas quelques conseils à dispenser de temps à autres. Un peu vexée de ne pas être écoutée, je refuse tout net la proposition. Miwako assure qu’elle ne me demandera que très peu de déplacements : il suffira de venir de temps à autres pour vérifier l’état du parc, participer aux discussions et rectifier le tir en cas de problèmes. Je refuse. Il ne me paraît nullement nécessaire d’avoir un superviseur absent et qui n’aurait donc pas de vue d’ensemble sur le parc et les espèces qui le composent. Le plus difficile a été de décevoir mon amie mais l’envie de prendre mon entière indépendance s’est imposée à sa propre volonté. Après quasiment deux ans et demi de bons et loyaux services, malgré tout mon attachement pour l’héritière Dashwood et les beautés naturelles de son domaine, je renonce à m’éparpiller plus longtemps. Elle finit par acquiescer avec une mine boudeuse mais aucun remords ni regret ne se précipite ; sûre de mon choix, j’ai avancé vers lui sans plus d’hésitation.

La maison de production Cell m’a également rappelée. J’y suis allée lors de mon dernier séjour à la capitale. Ils ont toujours besoin de monteurs audio et vidéo, des postes qui permettent une certaine autonomie dans le travail tout en assurant une solitude confortable. Autrement dit, l’idéal, comparé à une équipe rangers de dix personnes dont la collaboration est vitale pour l’organisation. J’aurai pu participer à plus de montages et ainsi continuer ma formation si mes entraînements rangers ne prenaient pas tout mon temps. Je suis donc embauchée à titre contractuel.

Après m’avoir fait signer le contrat, Spencer promit une chose : que j’allais en baver, bien plus qu’à l’association. En à peine quelques jours, il avait renommé beaucoup de mes pokemons
Impossible d’avoir des noms si longs, personne ne retiendra ») en fonction de leur caractère dans la mesure du possible puis avait prit à cœur mon entraînement. De lui-même, il décida que je n’étais pas prête pour les missions qui nous attendaient. Mes pokemons étaient certes des forces de la nature pour certains mais une discipline plus musclée serait la bienvenue pour la cohésion de l’équipe. J’apprenais également qu’en plus des séances de tir, je devais maintenir une condition physique bien plus développée que ce que je proposais dans l’état actuel des choses. Les agents de terrain avec lesquels nous travaillions lors des missions n’avaient rien d’un ParecoolToi par contre… »). Ils n’étaient certes pas militaires mais leur entraînement physique restait quotidien et très sérieux. Spencer décida donc que je devais en faire de même.

Une semaine seulement après avoir signé ce foutu contrat, je me trouvais de nouveau prisonnière à Illumis. Spencer y vivait et Daz Bonness, responsable des équipes, passait régulièrement par la capitale pour les besoins de l’Alliance. Il n’avait nullement le temps de pousser plus loin ses visites et avait rapidement exigé auprès du Glaive et du Polygone un bâtiment faisant office de quartier général. Ses désirs furent écoutés : un peu à l’écart de la ville, dans son agglomération côté sud-ouest se trouvait une vieille maison de pierres blanches encerclée par un vaste terrain. La maison se situait dans une banlieue à l’allure légèrement chic (mais forcée) et avait l’avantage de ne pas être mitoyenne. Moins d’un mois s’était écoulé entre la signature et mon emménagement temporaire dans cette baraque qui avait bien assez de chambres pour l’équipe (et peu de résidents permanents).


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11058

Jeu 16 Aoû - 12:33

2 Kravarech et 2 Gamblast sortent de l'eau
Ils sont niveaux 35




Nostenfer S attaque Météore
(-41)(-41)(-42)COUP CRITIQUE!(-63)
PV de Kravarech 1&2: 74/115
PV de Gamblast1: 69/111
PV de Gamblast2: 48/111


Goupelin attaque Mimi-queue
Ah! la défense des pokémons baisse!


Minidraco S attaque Surf
Ce n'est pas très efficace
(-24)(-24)(-25)(-25)
PV de Kravarech 1&2: 50/115
PV de Gamblast1: 44/111
PV de Gamblast2: 23/111


Tritox S attaque Doux Parfum
Ah! L'esquive des pokémons baisse!


Gamblast attaquent Force Poigne sur Nostenfer et Goupelin
(-9) PV de Nostenfer 181/190
(-11) PV de Goupelin 106/117


Kravarech 1 attaque Queue-Poison sur Nostenfer
Ce n'est pas très efficace
(-9) PV de Nostenfer 172/190


Kravarech 2 attaque Brouillard sur Nostenfer
Ah! Sa précision diminue!


Que voulez-vous faire Ranger Calahan?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley  ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Dim 19 Aoû - 14:54
Les choses ont continué à accélérer. Le joyeux monde de la bureaucratie nous en aura fait voir de toutes les couleurs. Un mois à peine après avoir signé et emménagé dans la banlieue d’Illumis, les chefs du Glaive ont opéré un nouveau changement. Afin de faciliter les déplacements de l’agent Daz Bonness, nous avons été de nouveau transférés : nos quartiers généraux se situent désormais au commissariat central d’Illumis. Le centre du Polygone dans la capitale est également un endroit désigné pour nos entraînements avec du matériel à disposition. Pour plaire à Bonness néanmoins nous sommes contraints de nous retrouver régulièrement au commissariat.

Un bureau provisoire y a été aménagé pour le lieutenant de police. Des casiers nous ont été attribués ainsi qu’un équipement et une tenue complète (différente pour les rangers). Dans tous ces déménagements et allers-retours, je me retrouve épuisée. L’ami Samuel me prête autant que possible son divan mais perturber son intimité et celle de son petit-ami me déplaît au plus haut point. Pas question de retourner vivre avec mes sœurs : après des années d’économies et de nuits à la belle étoile, je saute le pas et prend un appartement en location, faute de mieux. Pas question de m’installer au commissariat de la capitale : y squatter pour quelques nuits déjà me suffit largement. Je refuse de vivre sur mon lieu de travail. Le pécule que j’ai pu accumulé ces trois dernières années en plus de mes boulots étudiants me donne un certain confort que je décide d’optimiser en retournant à Fort-Vanitas. Je n’y avais pas remis les pieds depuis l’anniversaire de mes vingt-cinq ans, quelques mois seulement avant mon départ sur les routes en tant que dresseuse.

La ville n’a pas changé. Elle n’est qu’à une vingtaine de minutes de la capitale en voiture, plus en transports mais permet une proximité confortable avec mon lieu de travail. Elle est aussi moins bruyante et sale que sa voisine et garde ses rues à l’abri des foules les plus compactes. Depuis mes années étudiantes ici, peu de choses ont changé. Je loue un petit duplex, lumineux et confortable, proche du centre-ville. Il ne me faut pas longtemps avant de me rendre sur mon nouveau lieu de travail.

Le commissariat est le plus vaste de la région. Le bâtiment est imposant, situé dans le quartier des affaires de la capitale. Bien entretenu, sa façade veut à tout prix donner bonne impression. L’intérieur n’est pas en reste. L’accueil est circulaire, le bâtiment comprend six étages et plusieurs salles consacrées à la formation et l’entraînement de ses agents. Leur matériel est à la pointe de la technologie et ne permet pas de douter de leurs moyens. Ils ont tant de salles de réunion qu’ils en ont toujours une à nous prêter lors de nos rassemblements. Cela étant dit, nous nous réunissons rarement et encore jamais au grand complet. Cela fait plusieurs mois que l’Alliance a été crée et j’ai signé mon propre contrat deux mois plus tôt. Pourtant je n’ai encore croisé aucun de mes collègues rangers et ignore tout d’eux. Spencer est particulièrement occupé par ma formation, je dirai même obsédé pour reprendre les termes de sa femme. Olivia a bien essayé de le calmer et lui a dit de me lâcher la grappe, or il n’a rien voulu savoir. J’ignore pourquoi autant d’acharnement mais maintenant que je suis prête à m’émanciper, je supporte moins bien ses nombreuses piques. Si bien que notre relation est d’autant plus conflictuelle qu’auparavant à l’association Shepherd. Spencer pouvait alors maltraiter bien plus de personnes, aujourd’hui je suis devenue sa seule et unique cible. Il redouble d’efforts et nous nous disputons régulièrement depuis le début. Cette histoire de surnoms pour mes pokemons a été une véritable bataille entre nous ; après de longs pourparlers, j’ai finalement eu le dernier mot concernant ces modifications. Si je l’avais laissé faire, je me serai retrouvé avec l’alphabet en guise de sobriquets. Cette dispute néanmoins n’est qu’une de nos nombreuses distractions pour contourner le véritable fond du problème : ses constantes interdictions de me laisser partir en mission. Furieuse, je lui assène de nombreux reproches chaque fois que nous nous croisons, l’accusant de retarder ainsi mes progrès et mon apprentissage de terrain. Mauvais, il répond toujours qu’il n’enverra jamais un ranger peu préparé à la bataille et ne cesse d’insinuer que je dois encore faire mes preuves.

De jour en jour, notre relation s’envenime jusqu’au point où elle ne devient plus vivable pour notre entourage direct. Quatre mois ont passé et mes futurs collègues ne vont pas tarder à se réunir au commissariat la semaine prochaine pour notre première grosse opération : coûte que coûte j’ai l’intention d’y participer mais Spencer n’est pas de cet avis.

Heureusement pour moi, Spencer n’est plus le seul chef à bord désormais.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11302

Mer 22 Aoû - 11:00

Nostenfer S utilise Météores sur tous
(- 68 PV)
(- 68 PV)
(- 70 PV)
(- 70 PV)

PV de Kravarech 1 = 0/115
PV de Kravarech 2 = 0/115
PV de Gamblast 1 = 0/111
PV de Gamblast 2 = 0/111
Kravarech 1 & 2 et Gamblast 1 & 2 sont KO !

Tous vos pokémons gagnent 4 combats d'exp.
Tritox monte niveau 45 (reste 1 combat) !
Nostenfer monte niveau 48 (reste 2 combats) !
Minidraco monte niveau 45 (reste 1 combat) !
Goupelin monte niveau 50 (reste 2 combats) !


Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Jeu 23 Aoû - 11:49
Spencer est une tête de mule difficile à convaincre.

Nous avons beaucoup de désaccords mais ces derniers commencent peu à peu à disparaître. Depuis que je parviens à le vaincre lors de nos entraînements communs, en somme. Tous les mardis et jeudis sont consacrés à l’entraînement direct des pokemons des équipes rangers. Au bout de quatre mois, beaucoup de progrès ont été fait par mes compagnons. Presque tous ont évolué. Beaucoup ont doublé leur puissance et renforcé leurs capacités. Certains d’entre eux sont davantage disciplinés. L’Aquali a fait de gros progrès tout comme le Scorvol qui commence à avoir une certaine concentration. Toujours très brève mais de plus en plus intense à chaque fois.

Nos pokemons ne sont pas les seuls à être entraînés.

Trois personnes ont été nommées comme chefs d’équipes pour l’Alliance ; l’agent Daz Bonness, Spencer et Henry. Les trois réunis, c’est bien pire qu’à l’armée ; à en croire les programmes respectifs il faudrait être debout tous les jours vers cinq heures pour faire tenir toutes leurs activités sur une journée. Ou alors, les journées doivent faire plus de vingt-quatre heures. Bien que je prenne tout cela sérieusement, j’alterne entre les réveils aux aurores et ceux qui se permettent d’attendre l’arrivée du soleil. Les exigences physiques du métier ont nécessité un temps d’adaptation raisonnable : le plus dur ayant été les cours avec mon Scorvol…

Chaque membre de l’Alliance a ses propres pokemons, qui ont eux-mêmes leurs capacités et leurs points forts. N’ayant aucun autre pokemon volant dans mon équipe, le Scorvol a été choisit pour me servir de planeur. Toutes leurs capacités seront mises à l’épreuve durant les missions, c’est pourquoi nous sommes tenus de les faire travailler sur ce point. Mes pokemons sol sont mis à l’effort également, pouvant creuser et endiguer à une vitesse incroyable. L’Aquali est quant à lui tenu d’apprendre les gestes de secourisme en haute mer pour apprendre à tirer un humain à la surface et d’autres réflexes capables de lui sauver la mise.

Tous ces entraînements suivent une logique ; les pokemons sont couramment employés comme des armes ou des jouets surpuissants, il est important de développer le meilleur de leurs capacités naturelles pour leur éviter ce sort peu enviable. Aucun des membres de l’Alliance n’irait contre la volonté propre de ses pokemons ou simplement contre leur nature : nous en prenons grand soin et leur permettons ainsi de s’épanouir et d’exploiter leurs potentiels au maximum. Presque tous. Bien que depuis le début des entraînements tout se passe plutôt bien pour nous, le Scorvol est le seul élément de l’équipe à connaître quelques difficultés. Si tous s’épanouissent à leur rythme, ce dernier doit se faire plus régulièrement violence pour se concentrer. N’aimant pas aller à l’encontre du caractère de mes compagnons j’ai rapidement indiqué à Shaggy qu’il n’était en rien obligé de participer aux missions ni même faire partie des membres sélectionnés pour définir l’équipe ranger. Les entraînements prennent pour lui davantage la tournure de la punition ; on lui répète constamment les mêmes choses mais sa concentration a eu besoin d’un temps prodigieux pour se développer peu à peu. Autrement dit, des efforts titanesques pour des résultats à peine visible. Je me moque éperdument des moqueries de Spencer à ce sujet et pense plutôt à la frustration éprouvée par le pokemon. Je n’ai aucune envie que ces séances ne se transforment en torture pour lui. Néanmoins je me fais comme à mon habitude bien trop de peine pour rien : c’est mal connaître le Scorvol que le croire frustrer.

Aucune engueulade, aucun encouragement, aucune consigne n’a pu entamer son incroyable état d’esprit : bien trop préoccupé par le jeu, il n’a jamais considéré nos séances de vol comme des punitions. Au contraire, il aime l’exercice pour le défouloir que cela représente pour son énergie. Il aime que l’on s’occupe de lui avec acharnement et constate déjà des progrès ; désormais, il écoute ce qu’on lui dit avec plus de sérieux et il a remarqué que cela le tirait parfois de sacrés ennuis. Comme la fois où il s’est suffisamment concentré pour se laisser guider alors que Spencer lui avait bandé les yeux. Peu susceptible et désireux d’être le plus puissant de tous les pokemons, il se contente d’apprendre en s’amusant bien que cela ne porte sur les nerfs de Spencer très facilement. Pour ma part mon attachement ne cesse de croître pour lui : son côté immature est sans doute celui qui fait tout son charme.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11302

Ven 24 Aoû - 1:55
Un Kravarech niv.35 et deux Gamblast niv.35 apparaissent !

Nostenfer S lance Météores !
(-71 PV)
PV de Kravarech : 42/113
(-73 PV)
PV de Gamblast 1: 43/116
(-74 PV)
PV de Gamblast 2: 35/109

Minidraco S lance Surf !
(-26 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Kravarech : 16/113
(-28 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Gamblast 1: 15/116
(-29 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Gamblast 2: 6/109

Tritox S lance Doux Parfum !
(L'esquive des adversaires diminue !)
PV de Tritox S : 148/148


Gamblast 1 lance Bulles d'O sur Tritox S !
(-47 PV) C'est super efficace !
PV de Tritox S : 101/148

Gamblast 2 lance Force Poigne sur Nostenfer S !
(-11 PV) C'est super efficace !
PV de Nostenfer S : 161/190

Kravarech lance Camouflage !
(Il devient de type Normal !)
PV de Kravarech : 16/113

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Ven 24 Aoû - 15:21
Immature et un poil dangereux, il faut bien l’admettre.

Le Scorvol, avec la force de ses pinces et son poids, est capable désormais de planer une bonne vingtaine de minutes voire un peu plus alors qu’il me transporte. Un harnais m’a rapidement été confié : celui-ci est en cuir mais les anses que le pokemon attrape pour me soulever sont faites d’un métal des plus solides. A loisir, les pinces du Scorvol les serrent, les maltraitent : elles lui permettent une bonne prise et la solidité du harnais n’est pas à remettre en cause. Le plus dur n’est pas pour le harnais en effet mais les deux êtres qui se retrouvent liés à celui-ci : à cause du poids, le Scorvol doit faire des efforts considérables pour me transporter dans les airs, il se dépense bien plus à l’exercice. De plus sa maniabilité et son agilité s’en retrouvent biaisées. Il n’a pas été simple de l’habituer.

Les premières fois notamment : trop préoccupé par le jeu, ignorant totalement les consignes, le Scorvol m’a traînée dans les airs, de piqué en piqué, sans se rendre compte immédiatement de la différence entre voler seul et accompagné. Il m’a littéralement traînée comme un sac à patates lors des cinq premières séances.

Les séances suivantes ont été moins éprouvantes et ont épargné un certain nombre de mini-infarctus. Le Scorvol a notamment cessé ses montées et descentes fulgurantes et à toute vitesse : mon poids est depuis bien prit en compte. Je veille à me tenir éloignée de toutes mes petites faiblesses gourmandes afin de ne pas lui alourdir la tâche. Finalement la discipline de l’exercice est venue d’elle-même : sans doute qu’à force de me traîner difficilement çà et là, il a prit conscience des gestes pour lui faciliter la tâche. Il n’a en revanche toujours pas compris le principe de l’entraînement et la notion de sérieux. Shaggydog est incapable de ne pas s’amuser : il le fait pendant ses exercices et en-dehors et ne peut garder bien longtemps sa concentration. Cela pose problème surtout lors de nos longs sauts pour planer le plus loin et le plus longtemps possible.

Notre modeste record s’étend à une vingtaine de minutes jusqu’à présent : le pokemon sol et vol est incapable de garder son calme et son sérieux plus longtemps. Il parvient parfaitement bien à planer et m’épargner la cime des arbres désormais mais lorsque le temps commence à lui paraître long, il s’impatiente et reprend aussitôt ses réflexes de pokemon, dangereux à mes dépends. Sans doute se prend-il pour un Kangourex et croit-il que je suis protégée lorsqu’il fonce dans les arbres pour se poser ; malheureusement pour nous deux, cela n’est pas encore le cas.

Malgré ces petits ratés sur la discipline parfois, j’ai de plus en plus confiance en mon équipe et en moi-même. Je ne suis plus cette personne colérique et remontée : quitter l’association Shepherd m’a libérée. Trouver un métier en accord avec mes principes et mes projets futurs m’épanouit au plus haut point, malgré l’absence totale d’amis à mes côtés pour la première fois. Depuis l’école et jusqu’à mon travail au domaine de Port-Tempères je voyais régulièrement des gens proches. Ce nouvel emploi ne m’a encore apporté aucune connaissance : certes, Spencer et moi pouvons nous considérer comme des amis mais notre relation en dents-de-scie n’est pas des plus reposantes.

L’indépendance me sied plutôt bien, tout comme la situation actuelle. Malgré les dires de l’un de mes supérieurs, je me sens désormais prête à participer aux missions. Cette fois Spencer ne pourra trouver aucune excuse pour m’empêcher d’y aller : j’ai une détermination à toute épreuve.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11302

Mar 28 Aoû - 18:05
Jill lance trois Hyperballs !
...:
 
...:
 
...:
 



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Lun 3 Sep - 13:45
Les entraînements avec le Scorvol ne sont pas les seuls vécus.

Ces derniers mois ont radicalement changé ma façon de vivre : désormais sédentaire, je passe mon temps à faire des allers et retours entre la capitale et mon nouvel appartement. Tous les jours, nous avons des impératifs. Si ne nous nous entraînons pas ensemble, mes pokemons comme moi-même devons néanmoins être toujours aux aguets. S’entraîner sans pouvoir réaliser de mission me semble être une mauvaise méthode : pourtant Spencer ne souhaite pas en démordre. Il admet que l’expérience sera bonne à prendre mais doute de mon équipe.

Les lundis et les jeudis sont consacrés aux entraînements des équipes de rangers.

Il s’agit d’entraîner les compagnons susceptibles de nous suivre lors des missions. Chaque mercredi, des combats entre ces coéquipiers sont proposés afin d’apprendre à connaître le large éventail des capacités de chacun, ainsi que ses aptitudes naturelles et son caractère. Les mardis, je partage mon temps entre l’apprentissage nautique de mon Aquali et le mien : lui apprend à secourir et porter le poids des humains dans l’eau et moi, je passe mon permis bateau. L’Alliance a consacré une part de son budget pour former ses rangers, à toutes sortes de choses possibles visiblement : personne dans l’équipe n’étant capable d’en piloter un, je me suis portée volontaire pour la formation. Je me retrouve ainsi tous les mardis aprem partagée entre la théorie et la pratique. D’autres pilotent des motos, des voitures, même des avions : n’ayant pas le mal de mer et étant motivée pour apprendre à piloter ces engins, j’ai acquiescé. Je serai le ranger marin de l’équipe.

Reste les vendredis où j’essaie de m’accorder un peu de bon temps.

Il y a toujours quelques heures par-ci par-là à grappiller certes mais aucun véritable jour de repos dans ces semaines chargées et répétitives. Le tout se succède à une vitesse vertigineuse : j’ai à peine vu le temps passé. Je me suis démenée pour obtenir mon septième badge dans des temps record : je suis désormais prête à affronter Urup, réputé pour être le plus robuste des champions. J’ai pris rendez-vous la semaine prochaine, confiante et ignorant tous les sarcasmes de Spencer. Il est le seul à rester quasi quotidiennement à Illumis depuis la création de l’équipe. Il dit être très occupé par le recrutement des membres mais je le soupçonne de consacrer une part de ce temps à s’acharner sur moi. Il m’a donné pour ordre de m’entraîner également tous les vendredis et a particulièrement insisté pour me faire lire un livre de son choix. Un manuel sur le dressage et son apprentissage, ainsi qu’une partie plus ou moins fictionnelle et qui raconte l’histoire de soi-disant dresseurs illustres de l’ancien temps. Le bouquin fourmille de détails intéressants sur les différentes techniques, ainsi qu’une description complète et intéressante de toutes les attaques connues à ce jour. Pour un manuel aussi ancien, je me surprends à le trouver très proche de la réalité actuelle. Seules ces histoires sur ces fameux champions m’intéressent moins : pourtant Spencer a vaguement mentionné le fait de s’en être inspiré pour nommer nos unités.

A l’Alliance, personne n’a le choix.

Le Polygone exige toujours de ses rangers un nom, une identité propre qui lui permettra de distinguer chacun d’entre nous. N’ayant eu à ce sujet aucune réflexion, m’en moquant éperdument, j’ai été soulagée d’apprendre que Spencer avait déjà prévu pour la plupart le nom de nos unités : très inspiré par ces vieilles légendes dont sont issues les techniques qu’il transmet, il a en effet tout prévu
.

Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11302

Jeu 6 Sep - 1:34

Deux Kravarech niv.35 apparaissent !


Malamandre S lance Doux Parfum !
(L'esquive des adversaires diminue !)
PV de Malamandre S : 131/178

Minidraco S lance Surf !
(-27 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Kravarech 1 : 89/116
(-28 PV) Ce n'est pas très efficace...
PV de Kravarech 2 : 90/118

Kravarech 1 lance Camouflage !
(Il se transforme en type Normal !)
PV de Kravarech 1 : 89/116

Kravarech 2 lance Toxik sur Minidraco S !
(Minidraco S est gravement empoisonné !)
PV de Minidraco S : 151/151

Minidraco S subit les dégâts du poison !
(-9 PV)
PV de Minidraco S : 142/151

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Jeu 6 Sep - 10:22
Ces légendes étranges sont à peine croyables.

Lorsque Spencer m’a donné le livre (ou plutôt, m’a forcé à le lire), je ne m’attendais pas à tomber face à un récit épique dont la vraisemblance peut facilement être remise en cause. Ce n’est pas son genre de se laisser piéger aisément par la fiction. Lui qui aboie d’habitude sur toute mièvrerie, il a particulièrement insisté pour me faire découvrir cet ouvrage étrange. Plusieurs aventures y sont contées : celles de dresseurs partis sur les routes du monde avec leurs pokemon comme compagnons. Un ancien monde, certains récits datant clairement de l’époque moyenâgeuse. Pas tous cependant puisque certaines histoires racontent également les exploits de dresseurs plus connus de l’ère moderne.

Entre deux entraînements j’avale parfois quelques chapitres d’un coup : la narration est agréable, comme dans une vieille épopée dont le héros agonise pour franchir une tonne d’épreuves avant d’atteindre l’âge adulte. A quelques détails près, les dresseurs légendaires dont les exploits sont contés ne sont pas si éloignés de ces figures héroïques. Certains ont été les premiers à découvrir le talent de l’aura chez les pokemon, une perle rare et un sésame recherché des dresseurs en quête de puissance. D’autres ont été les précurseurs des liens télépathiques entre êtres humains et pokemon. Tous ont néanmoins suffisamment croisé d’épreuves dangereuses (qu’elles soient naturelles ou non) pour être en mesure d’élaborer des stratégies.

L’histoire la plus passionnante à mes yeux n’est autre que celle d’une certaine Meï Bei Fong, une femme ayant vécu à une autre ère que l’électricité et le numérique. Peu importe ce qui lui est arrivé ; elle a été la première à élaborer des stratégies de défenses exceptionnelles. La première à ralentir et endiguer des coulées de lave grâce au travail de ses pokemon sol par exemple (et de sauver des villages par la même occasion). La première à avoir apprivoisé des Steelix sauvages. Le bouquin que m’a passé Spencer ne se contente pas de romancer des exploits oubliés depuis longtemps avec un soupçon de folie : chaque exploit donne lieu à des analyses concernant différentes techniques d’optimisation d’équipes pokemon, ainsi qu’un index très complet sur le détail des attaques et des capacités spéciales. Je n’avais jamais soupçonné l’existance de l’aura avant de lire ce livre ; je suis ravie de l’avoir lu avant de tomber sur le combat de Jean à la ligue. Une ancienne connaissance, avec laquelle une relation de rivalité est toute prête à s’installer. Un ancien compagnon d’armes aussi, je me souviendrai toujours de notre examen ; quoiqu’il en soit, ce grand blond est un challenger officiel des fameux champions. Je me demande ce qu’il lui a prit. J’avais du mal à l’imaginer assoiffé par la gloire mais peu importe : le match entre le Lucario du maître et Tengu m’avait convaincue d’une chose. Il me restait beaucoup à faire avant de pouvoir atteindre un tel niveau.

Je n’avais nullement l’ambition d’être la meilleure. Je n’avais que la prétention de vouloir renforcer mes pokemon pour augmenter toutes leurs chances de survie. Consciente d’embrasser une profession à hauts risques, je reste attentive à leur bien-être et leur formation ; bien préparée, elle nous laissera davantage de moyens pour créer des opportunités voire des solutions en cas de problèmes majeurs. Avec tout cela en tête, j’ai contacté Henry, resté à Port-Tempères cette semaine pour le supplier de me jeter dans le grand bain. Il a certes été amusé par la métaphore et a raccroché en me promettant de ne plus laisser Spencer en travers de ma route.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11058

Sam 8 Sep - 17:35

I'M BATMAN !





Nostenfer S utilise Météores !
(- 48 Pvs)
(- 48 Pvs)
Pvs de Kravarech I : 41/116
Pvs de Kravarech II : 42/118


Malamandre S utilise Draco-Rage sur Kravarech II !
(- 40 Pvs)
Pvs de Kravarech II : 2/118


Kravarech I utilise Acide !
(- 4 Pvs) Ce n'est pas très efficace …
(- 5 Pvs) Ce n'est pas très efficace …
Pvs de Nostenfer S : 157/190
Sa défense spéciale diminue !
Pvs de Malamandre S : 126/178
Sa défense spéciale diminue !


Kravarech II utilise Brouillard sur Malamandre S !
Sa précision diminue !




Que voulez-vous faire, Ranger Jill ?
(P.S : j'espère que la puissance de mes Kravarech te fait vraiment peur /pan)



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley  ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Lun 10 Sep - 11:17
Enfin le premier vrai rassemblement.

L’équipe est complétée, ou presque, au bout de ces quatre mois. Il faudra encore un peu de temps aux chefs d’équipe pour atteindre le chiffre dix. Ce jeudi matin nous sommes actuellement huit rangers recrutés et embauchés pour les besoins des missions. Des objectifs qui restent encore flous ; jusqu’à présent seul Henry s’est véritablement déplacé et a participé à quelques opérations. Tout le brouillard accumulé ces dernières semaines est néanmoins en train de se dissiper.

Nous sommes treize personnes autour d’une table ronde.

L’agent Bonness est exceptionnellement là plus d’une minute et a renoncé à son statut de courant d’air. Ou presque ; depuis le début de ce rassemblement, il se contente de fumer des cigares, enfumant la pièce et toisant tout le monde du regard en silence. Henry relaye parfois Spencer qui prend sur lui de mener notre petite réunion : l’Alliance est un projet ambitieux et temporaire qui veut répertorier les activités illégales de braconnage sur les espèces pokemon et les différentes expériences qui en résultent, ainsi que tout marché noir et trafics d’organes. Spencer met un point d’honneur à répondre à chacune des questions que l’on est en droit de se poser. Ce projet d’alliance entre rangers pokemon et agents de police est une organisation non-gouvernementale et non-officielle ; la police d’Unys en est à l’origine, plus précisément, l’agent Daz Bonness a fait ce qui était en son pouvoir pour créer ce partenariat. Il y a un accord tacite entre le Polygone et le Glaive : du côté de l’agent, certains hauts commissaires ont accepté de le seconder dans ce projet. Las de voir cet enragé poser des problèmes d’éthique et des débordements civils à chaque mission, les manitous n’ont pas hésité longtemps. Ils lui ont accordé un budget, des dérogations mais aussi quelques prérogatives et règles. En guise de quoi, ils ont laissé les rênes du projet à l’homme aux cigares. Ce dernier, connu de ses collègues pour ses manières de rustre, a établi les choses pour son bon gré. Nous nous retrouvons ainsi dans cette salle de réunion du troisième étage du commissariat central d’Illumis sur son bon vouloir. Il ne fait rien d’autre que regarder Spencer parler.

Le mur blanc dans son dos s’illumine. Un écran de lumière y apparaît tandis qu’Henry pianote une télécommande : ils se servent d’un rétroprojecteur pour nous montrer des dossiers. Ces informations ont été confiées par le commissariat d’Unys. L’agent se racle la gorge et coupe la parole à Spencer pour raconter ce qu’il sait. Il a participé à chacune des missions dont résultent ces clichés horrifiques. Il y a des centaines de cadavres de pokémon mutilés, évidés, dépecés parfois même empaillés. Beaucoup d’organes, beaucoup d’yeux et de langues plongées dans du formol. Des machines que je ne reconnais pas, du matériel chirurgical, d’étranges corps distordus et d’autres recousus. Beaucoup de pokemon ont servi de cobayes ; mon estomac n’apprécie pas, il n’aime pas voir ces pantins quasi désartibulés. Beaucoup ont accueilli les membres d’autres espèces, si bien qu’une fois le trombinoscope terminé, j’ai vu des hybrides que je ne soupçonnais même pas d’exister. L’image de Genesect ou celle de Mewtwo n’a rien à voir avec ce que l’agent Bonnes vient de nous montrer. La surprise ne se lit pas sur tous les visages autour de la table ; tous sont fermés mais certains ont déjà vu tout cela de leurs propres yeux. L’agent ne nous en apprend pas seulement sur les différents tests qui ont été observés jusqu’à ce jour. Certains hybrides ont été récupérés et les études faites sur eux concluent toujours au néant car les spécimens sauvés ont tous eu une durée de vie extrêmement courte. Il parvient donc enfin à notre but ultime : tenter de sauver ces pokemon victimes des réseaux de braconnage, des laboratoires clandestins certes, mais aussi et surtout d’apporter un maximum d’informations possible à l’alliance. Les agents en mission se chargeront d’appréhender les présumés coupables et incarneront la justice sur place. Leur priorité sera d’éviter toute perte humaine et pokémon, de minimiser les dégâts et de collecter un maximum d’informations sur les différents braconniers, les groupuscules, les réseaux criminels. L’agent n’épargne aucun détail : il nous regarde tous un à un, droit dans les yeux.


« Votre priorité en tant que rangers sera de vous occuper des pokémon sur place et des différents dégâts occasionnés sur le terrain. Le partenariat va néanmoins dans les deux sens : mes agents sauveront vos petits culs et vous, vous ferez aussi en sorte de dégoter des infos sur les gus qu’on croisera. Pas de risques inutiles, j’ai ordonné à mes hommes de jouer la carte de l’infiltration au possible alors soyez certains de les y aider et profitez du temps que vous aurez pour observer. »

Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11302

Ven 14 Sep - 3:01
( Momo :3 )



Nostenfer S lance Météores !
(-48 PV)
PV de Kravarech 1 : 0/116
(-48 PV)
PV de Kravarech 2 : 0/118

Les Kravarech sont K.O. ! Vos pokémons gagnent 2 points d'expérience.
Nostenfer S niv.49 (1/4) > (3/4) !
Minidraco S monte au niveau 50 (0/4) !
Malamandre S niv.48 (0/4) > (2/4) !



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2504

Région : Kalos
Ven 14 Sep - 11:54
Les avertissements ne s’arrêtent pas là.

Pendant un long moment, le capitaine de police présente différents spécimens d’hybrides. Certains de mes collègues en ont déjà vu de leurs propres yeux mais ce n’est pas le cas de tous ; les détails qu’apporte Bonness sont nombreux et pour la plupart, insoupçonnés. Mon petit esprit ne voit dans ces tentatives qu’un moyen de parvenir à une sorte d’arme ultime. Le témoignage du flic cependant ne correspond pas tellement à cette vision.

Il commence par nous présenter les spécimens observés jusqu’à ce jour. Tous ont été rescapés de laboratoires clandestins ou ont été récupérés par des agents et rangers après un combat pour le moins étrange. D’abord, des clichés défilent. Des corps étranges apparaissent ; Daz se fait bien plus bavard qu’au début de la réunion et explique ce dont il s’agit.

La première photo présente un pokemon dont l’hybridité semble avoir mal tourné. Le bas de son corps rappelle celui du Gardevoir en moins aérien cependant : ce qui devrait être une robe flottante avec grâce n’est qu’un amas épais d’une chair blanchâtre. Le corps dissimulé sous cette espèce de vêtement n’a plus rien de gracieux ; parcouru par un réseau veineux saillant, il est sombre et la chair qui le compose est couleur sang sur son torse. Cette créature a quatre bras au lieu de deux et son torse est largement disproportionné. Ses membres sont inutilement longs. Sa gueule est ouverte et ses lèvres pendouillent dans le vide. Aucune étincelle n’illumine les pupilles qu’il possède. Quelle est cette chose ? La question semble transpirer sur mon visage : un bref coup d’œil de l’agent Bonness parmi nous lui indique qu’il est temps de donner de plus amples détails.


- Celui-ci a été trouvé du côté d’Unionpolis, dans une vieille zone industrielle désaffectée. M’aura fallu deux ans pour coincer ces gus. On est arrivés tard avec les équipes et leur petite expérience avait déjà donné ce résultat. Il fait un mouvement de tête vers l’écran du projecteur. Une Gardevoir, une femelle bien authentique de l’espèce, croisée avec un Banshitrouye. Y’avait pas mal d’autres portées mortes dans des caisses sur place. Celui-ci est différent ; ce n’est pas un croisement, c’est une création entièrement artificielle. ‘Semblerait qu’il soit possible de reproduire ces saloperies à partir de schémas séquentiels d’adn. Le ‘blem, c’est que la durée de vie est loin de satisfaire nos loustics. Son vocabulaire bourru m’amuse malgré l’extrême gravité du sujet : je reprends vite contenance. Celui-ci a tenu trois semaines une fois débranché de la machine à laquelle ils l’avaient relié. La police scientifique a pas eu assez de temps pour l’examiner entièrement mais leurs études démontrent que la période de gestation de ce truc est bien inférieure à la moyenne de toute autre espèce pokemon ; autrement dit facile d’en faire une armée en moins de trois mois. Autre fait ; quand un spécimen de l’espèce vient au monde, il est déjà enceinte. Semblerait que ce soit exclusivement des femelles ; le spécimen observé a mit bas pendant les analyses. Il s’est ensuite éteint une semaine après et a laissé deux autres hybrides femelles, nées enceintes. On ignore tout de son mode de vie, ses aptitudes naturelles pour le combat et ce dont cette chose est réellement capable. Il fait une courte pause et change la pellicule pour nous montrer un laboratoire visiblement clandestin ; il est en extérieur, quelque part où il y a pas mal de neige. Les gars qui ont fait ça se font appeler la Team Void. On ne sait pas grand-chose d’autre à leur sujet pour le moment ; on soupçonne seulement leurs activités mais on a besoin de plus d’infos.



Crédit image hybride (c) extra-vertebrae www

Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Aide speciale aux enfants du president Rene Preval!
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kalos - 6E G E N :: Fort-Vanitas :: Route 8-