» I'll always remember you like a child, girl

Lottie McOleksion

Lottie McOleksion
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 545

Région : Alola
Dim 22 Juil - 21:03

I'll always remember you like a child, girl

Cela faisait quelques jours que Lottie avait prévu cette journée. Elle s’y était préparée mentalement afin d’être certaine de ne pas faire demi-tour le moment venu. Ce n’était pas dans ses habitudes de jouer les aventurières, pour autant, ces derniers temps, elle s’en sentait l’âme. Sans compter le fait qu’elle avait vu un documentaire qui lui semblait avoir bien peu d’information sur une espèce de sa région, les Sinistrails. En étant à Alola, elle s’était dit que c’était l’occasion pour elle d’apprendre en situation réelle. Elle s’était fait la promesse de se détacher des documentaires et des livres, en se forgeant sa propre expérience avec les Pokémon dont elle voulait tout savoir. Donc sur plusieurs jours, elle a fait toutes les recherches possibles et inimaginables sur l’espèce afin d’enregistrer le plus de connaissance possible concernant ces Pokémon. Si elle voulait observer des Sinistrails à l’état sauvage, elle devait se rendre sur l’île de Poni. Sans doute sur la plage non loin de la prairie de Poni. En tout cas, c’était ce que ses sources indiquaient. Il y avait plus de chances d’en trouver en pleine mer, malheureusement, Lottie n’avait pas encore vraiment l’âge pour conduire un bateau. Déjà que ses parents et son frère luttaient pour lui faire accepter de passer son code pour le permis automobile, alors une embarcation maritime, c’était bien loin de ses pensées.

C’était comme cela qu’elle s’était retrouvée ce matin au Village Flottant, par la navette qui reliait cette bourgade de navires et de maisons sur pilotis à sa ville de Malié. Elle allait explorer seule à la découverte de la faune locale, sans Linus ni Oliver pour l’accompagner. Elle voulait se prouver qu’elle était en mesure de faire son travail de chercheuse d’elle-même, sans être assistée par un garçon adulte et responsable d’elle. Enfin, l’étudiante n’était pas vraiment seule, elle avait Aysu dans ses bras comme à son habitude et Peel dans ses pieds, ce qui s’avérait être également une situation récurrente. Elle avait également choisi de prendre deux autres Pokémon qu’elle préférait laisser dans leurs pokéballs pour l’instant. Le premier parce qu’elle se méfiait encore un peu de lui, elle ne s’était toujours pas faite à l’idée d’avoir échangé son Granivol pour s’occuper de ce Cacturne et lui apprendre à ne plus réagir de manière beaucoup trop violente pour protéger son dresseur. Le second, c’est juste qu’elle ne le connaissait pas. Il lui avait été confié par sa mère la veille au soir. La jeune fille ne s’y attendait pas et a donc composé avec. Surtout qu’en dehors de son nom, elle n’avait pas d’autre information. Il s’appelait Nuts. Et puis ce devait forcément être un Pokémon plante. C’était tout. C’était une sécurité supplémentaire.

De toute façon, elle s’était parée à toute éventualité. Elle avait dans son sac à dos une carte de l’île, avec la topographie, son carnet, un appareil photo, une bouteille d’eau, un encas, des super-repousses, des pokéballs en rab et une batterie externe. Elle avait troqué ses habituelles robes aux tons clairs pour une tenue plus appropriée. Un short en jean, une chemisette à manche courte d’un rose pâle, des chaussures de randonnée aux pieds, un panama sur la tête et des lunettes de soleil sur le nez. Elle avait par ailleurs attaché ses cheveux blancs en deux longues nattes. La jeune fille s’était demandé si elle ressemblait plus à une aventurière ou à une touriste en jetant un coup d’œil à son reflet dans le miroir. Elle venait de débarquer sur l’île et son premier réflexe était de consulter la carte, pour savoir où aller. C’était la première fois qu’elle y mettait les pieds, et elle était excitée comme un Statitik. Elle avait déjà eu l’occasion d’arpenter les autres îles d’Alola, mais n’avait jamais foulé cette terre jusque-là. Elle n’attendait qu’une seule chose, quitter le village et partir à la découverte de la vie sauvage. C’était ce qu’elle s’était décidée à faire, avec de grandes enjambées, enfin aussi grandes que possible. Avec cette taille, cela ne représentait pas tant que ça.

Ce n’était pourtant pas ce qui allait arrêter Lottie, car elle était motivée. Elle était portée par sa curiosité, et elle abordait cette prairie de Poni avec un réel enthousiasme. La blanche s’avançait tranquillement dans cette zone de l’île, découvrant dans un premier temps le milieu et principalement le sol et la flore. Elle observait tout, absolument tout, elle s’arrêtait au moindre détail. Elle ne pouvait pas s’en empêcher. La jeune fille avait beau savoir qu’elle n’avait fait son programme de recherche dans la zone que sur une seule journée, elle mettait tout sur pause pour observer le vol des Békipans au loin. Puis elle s’avançait avec insouciance plus en profondeur dans la prairie. Elle flânait, intriguée, curieuse. Elle voulait voir plus loin, sans perdre son objectif d’arriver à la plage. Sauf que sa curiosité prenait à chaque fois le dessus sur sa volonté. Partout où elle posait les yeux, elle faisait une découverte, et c’était ce qu’elle voulait. Découvrir, apprendre, comprendre. C’était ce qui l’animait, en savoir toujours plus. Elle avait toujours été avide de savoirs. Sauf qu’elle était venue passer de la théorie à la pratique, à la recherche active. Elle voulait vivre ce qu’elle apprenait. Elle voulait que les faits que sa mémoire allaient enregistrés découlent de ses expériences qui lui soient propres, plutôt que d’expériences d’autres personnes. Après tout, c’était le seul moyen de s’assurer de la véracité des choses en dehors du monde de la théorie.


I'll always remember you like a child, girl 2Ga9x

I'll always remember you like a child, girl R3IkhQh I'll always remember you like a child, girl SCetKjX I'll always remember you like a child, girl 2KU43ri
Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ~ Signature by Côme ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Zack Rivaldi

Zack Rivaldi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 24/05/2018
Messages : 154

Région : Alola
Lun 20 Aoû - 14:13
Je viens tout juste d’atterrir sur Poni, à la lisière du Village Flottant. Pour une fois que la météo annonce un temps stable dans les hauteurs du canyon, j’ai bien l’intention d’en profiter pour avancer mes observations de terrain. C’est un peu le souci d’avoir choisi le rapport des vaututrices avec leur environnement et leur impact sur l’écosystème de Poni pour mon mémoire de recherche : comme ces oiseaux vivent dans la montagne, leur biotope est souvent sujet aux orages de l’après-midi et cela rend leur observation difficile voire dangereuse. J’ai hésité à demander à Belladone de m’emmener directement en altitude pour gagner du temps, mais comme c’est la saison des amours en ce moment je crains un peu de me faire attaquer si j’arrive par les airs. De toute façon ça ne me dérange pas tant que ça de faire la route à pied : je vais remonter par la prairie de Poni via un chemin de montagne qui permet de voir assez vite les premiers nids en os. Cela me permettra de vérifier au passage s’il n’y a pas des pokémons en détresse sur le chemin, je les ramènerai à la SPP avant de retourner à Ho’ohale.

Je me prépare donc pour une randonnée que j’ai déjà fait des dizaines et des dizaines de fois. Pour un marcheur débutant elle prendrait dans les deux heures et demi, mais étant un randonneur aguerri je peux sans trop forcer prendre une heure de moins. Ma santé fragile m’a toujours plus ou moins empêché de faire des sports de sprint (combien de fois ai-je eu un haut-le-cœur en faisant un effort physique trop intense ?), mais j’ai trouvé ma voie dans les sports d’endurance. Sans parler du fait que ça fait des années que je parcoure Poni en long en large et en travers : autant dire que monter dans les hauteurs de l’île, c’est autant un évènement pour moi que d’aller chercher le pain.
Je laisse Belladone sortie de sa pokéball et libère deux autres de mes compagnons alors que je commence à prendre le sentier qui quitte la route bétonnée pour s’enfoncer dans la prairie. D’abord Liseron mon piclairon, qui se fait toujours une joie de retrouver Poni dont il est originaire, puis Iris ma pikachu qui a grand besoin de décharger son électricité en pleine nature, là où elle ne blessera personne. Si le premier s’éloigne presque aussitôt, au point de n’être plus qu’une silhouette à plusieurs mètres au-dessus de ma tête, la deuxième trottine dans mes pieds. Bel quant à elle me suit par les airs, n’étant pas du tout à l’aise sur la terre ferme, mais contrairement à Liseron elle plane deux mètres à peine au-dessus de moi. Elle est suffisamment dissuasive pour que les pokémons sauvages de l’île nous laissent tranquille la plupart du temps.

Je m’éloigne progressivement du Village Flottant pour m’enfoncer dans la prairie. Peu à peu les habitations disparaissent, même celles des fous d’isolement ou des grands espaces (comme mes parents, par exemple), et la prairie devient un lieu où il faut faire attention. L’île de Poni est connue pour ses pokémons sauvages puissants et agressifs, aussi les routes principales sont bien protégées afin que tout le monde, même les non-dresseurs, puissent circuler sans problème. Non pas qu’il y ait besoin de beaucoup de routes de toute façon, le Village Flottant est l’unique commune de l’île et ses habitants vivent plus sur la mer que sur la terre : à part la route vers la plage, celle qui mène au sanctuaire de Tokopisco et quelques routes annexes pour desservir les habitations plus en amont du village, c’est à peu près tout. Le chemin que j’arpente ne fait pas partie de ceux-là, il n’est donc pas aménagé pour dissuader les pokémons sauvages et je sais que je peux me faire attaquer à tout moment. Je reste donc vigilant au moindre mouvement, même si mes compagnons remarqueront sans doute le danger bien avant moi.

C’est ainsi que je repère une silhouette, à quelques centaines de mètres de moi, en train de marcher dans la prairie. Il est suffisamment rare de croiser du monde hors des routes principales pour que cela m’interpelle ; je m’arrête donc un instant. Un local ? Je crois bien connaitre tout le monde à Poni et je ne reconnais pas cette personne. De loin on dirait une adolescente, voire peut-être une enfant. Une touriste ? Ou bien une dresseuse en fin de tour des îles ? Dans tous les cas elle me parait bien jeune pour être toute seule ici. Juste pour être sûr je prends les jumelles à mon cou et la zieute vite fait. Ouais c’est ça, c’est une ado, quatorze ans je dirais, et j’en suis sûr désormais elle n’est pas du coin. Elle est habillée comme une vacancière, peut-être qu’elle cherche la plage ? Si c’est le cas il faut que je la prévienne qu’elle n’a pas pris le bon chemin. Enfin si, si elle continue à marcher vers le large elle va finir par tomber dessus, mais elle se met clairement en danger en passant par là. Je repère tout de suite après l’otaquin et le pikachu qui l’accompagnent, mais ça ne me rassure pas trop. C’est donc une jeune dresseuse… A-t-elle conscience que ses pokémons ne seront pas du tout suffisants pour la protéger si un rattatac la prend en grippe ?
D’autres pourraient penser que je me mêle de ce qui ne me regarde pas mais je suis plutôt du genre à aborder les inconnus pour vérifier que tout va bien, même si ça peut me donner l’air lourd. Je change donc ma trajectoire et me dirige droit vers la jeune fille, sans sortir du sentier. Je fais signe à Bel d’atterrir alors que je ne suis plus qu’à une cinquantaine de mètres, ne sachant pas combien de temps va durer la conversation, et prend Iris dans mes bras pour qu’elle ne vienne pas embêter le pikachu de la demoiselle.

« Salut. » dis-je avec un sourire amical quand l’adolescente finit par me remarquer. Je note avec curiosité qu’elle aussi a une couleur de cheveux bizarre, un espèce de blanc qu’on ne voit que chez les vieilles dames. « Je ne te dérange pas longtemps, je voulais juste savoir ce que tu fais ici ? J’crois pas que tu sois de l’île et le coin est dangereux, j’voudrais m’assurer que tout va bien. »


I'll always remember you like a child, girl Sans_t15I'll always remember you like a child, girl Sans_t14I'll always remember you like a child, girl Sans_t10
Revenir en haut Aller en bas

Lottie McOleksion

Lottie McOleksion
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 545

Région : Alola
Jeu 4 Avr - 13:16
La blanche était émerveillée par tout ce qui l’entourait. Elle ne connaissait pas cet environnement à Alola. Poni se révélait plus sauvage rien que sur la flore, ou même les routes. C’était moins dans la verdure, plus dans le dru, l’hirsute, comme si même la végétation luttait pour sa survie. Lottie observait tout, dans son moindre détail, quitte à prendre plus de temps de trajet jusqu’à l’endroit visé. Il y avait beaucoup de choses à voir sur cette île, beaucoup de choses qu’elle ne connaissait pas. Aysu dans ses bras était tout aussi observatrice de ces paysages inconnus. L’Otaquin restait bien calme, et ce qui était surprenant, c’était que Peel n’allait pas fureter un peu partout pour explorer. Le Pikachu restait dans les pieds de Lottie, il ne s’éloignait pas, comme s’il n’était pas confiant. Cela fit froncer les sourcils de l’étudiante, mais elle n’y accorda pas plus d’importance. Le type électrique était peut-être dans de mauvaises dispositions aujourd’hui. La jeune dresseuse ne savait pas vraiment à quoi était dû ce comportement, mais après, Peel ne semblait pas particulièrement anxieux ou autre. Juste qu’il restait prêt d’elle.

Le Pikachu finit par rentrer dans les jambes de Lottie. Cette dernière baissa donc les yeux vers le Pokémon et put constater que son attention était rivée sur tout autre chose. La blanche suivit donc le regard du rongeur et releva la tête. Elle aperçut alors que quelqu’un venait dans sa direction. Un garçon. Les cheveux bleus. C’était la première chose qu’elle avait remarquée. Le garçon en question s’approchait, et Lottie put estimer son âge, proche de celui de son frère. « Salut. » Il engageait la conversation, elle se devait de répondre. Alors elle glissa un timide « Bonjour. » en guise de réponse. « Je ne te dérange pas longtemps, je voulais juste savoir ce que tu fais ici ? J’crois pas que tu sois de l’île et le coin est dangereux, j’voudrais m’assurer que tout va bien. » Dangereux ? Lottie ne le savait pas. Et cela venait l’inquiéter. Certes le lieu était sauvage et isolé, mais dangereux… Elle n’y avait pas songé. Cela compromettait ses plans. Sauf qu’elle tenait vraiment à voir les Sinistrails. Elle était venue spécialement pour ça, alors elle serait déçue de ne pas pouvoir le faire. « Je suis venue observer les Sinistrails. On m’a dit que je pouvais en trouver vers la mer, dans un coin un peu plus isolé. » Elle ne répondait pas à tout, et elle s’en rendit compte. Alors l’étudiante voulu compléter, se justifier, et comprendre. « Je… Je suis de Malié. Et les Sinistrails, c’est pour un projet scientifique pour mes études… » Jusque-là, Lottie avait été l’étudiante de master, mais elle revint à une manière de parler de son âge, voire enfantine et relevant ses yeux vers l’inconnu qui venait lui parler. « Mais c’est surtout que je rêve d’en voir en vrai. C’est si dangereux que ça ? Tu penses que je ne peux pas y aller seule ? Tu as l’air de connaître ici, toi. » Elle lançait un regard plein d’espoir au jeune homme. L’espoir qu’il revienne sur ses propos et la rassure sur le fait qu’elle puisse bien aller jusqu’à ce coin de plage auquel elle voulait accepter.

De son côté, Peel n’était plus obnubilé par l’humain qui venait vers eux, mais pas sa consœur Pikachu dans les bras de ce dernier. Il reniflait l’air et s’approchait lentement, jusqu’à se redresser sur ses pattes arrière pour tenter d’être encore plus proche. Lottie ne se rendit pas compte, bien trop préoccupée par ce que pouvait lui répondre ce garçon qui semblait si bien connaître Poni. Aysu restait calme, à observer les individus devant elle, à attendre de voir ce qu’il se passe. Par contre, dans la tête de la jeune blanche, l’impatience et la curiosité laissaient désormais place à l’insécurité. Elle s’était lancée dans cette aventure pour montrer à quel point elle pouvait être courageuse elle aussi et qu’elle pouvait se débrouiller seule, comme une grande, comme l’adulte que ses études lui demandaient d’être. Ce garçon était arrivé de nulle part et avait fait s’effondrer tout cela en une fraction de seconde. Lottie ne lui en voulait pas pour ça, il semblait être plus inquiet pour elle qu’autre chose. Il devait faire cela pour la protéger des dangers de l’île, probablement. Une nouvelle fois, un plus grand qu’elle venait pour elle. Et même si cela avait quelque chose de frustrant pour la jeune fille qui ne connaissait que ça, c’était également rassurant, même si ce garçon était un pur inconnu, et qu’il n’avait rien fait d’autre que de l’avertir de la dangerosité du lieu. Lottie sentit alors une pokéball s’agiter à sa ceinture. Et le Cacturne sortit. « Spike. » Rapidement, la blanche se décala pour se placer entre la plante et le jeune homme. Connaissant les tendances un peu trop protectrices du Cacturne, elle avait préféré prendre les devants. Mais il ne fit rien, ce que sa dresseuse comprit comme une simple volonté de marquer sa présence. « Désolée, il se considère comme un garde du corps, mais il est gentil. » Lottie ne sut pas quoi dire de plus, en espérant que l’apparition soudaine de Spike n’ait pas effrayé son vis-à-vis, ou bien qu’il y ait perçu une certaine hostilité. Surtout qu’elle voulait toujours savoir si elle pouvait bien aller observer les Sinistrails comme elle l’avait prévu.


I'll always remember you like a child, girl 2Ga9x

I'll always remember you like a child, girl R3IkhQh I'll always remember you like a child, girl SCetKjX I'll always remember you like a child, girl 2KU43ri
Blabla:
 
♥️ Avatar by myself ~ Signature by Côme ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Zack Rivaldi

Zack Rivaldi
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 24/05/2018
Messages : 154

Région : Alola
Sam 31 Aoû - 11:08
L'adolescente parait intimidée. En même temps je peux la comprendre : un inconnu qui vient t'aborder au milieu de nul part, surtout quand tu es une fille, ce n'est jamais rassurant. C'est pour cette raison que je garde mes distances et que je conserve un sourire gentil mais pas familier non plus. Je ne voudrais pas qu'elle se sente menacée et pense que mon avertissement n'est destiné qu'à l'attirer dans un piège. C'est vraiment important qu'elle soit consciente du danger qu'elle encoure dans cette partie de l'île.

« Je suis venue observer les Sinistrails. » finit-elle par répondre. « On m’a dit que je pouvais en trouver vers la mer, dans un coin un peu plus isolé. »

Je fronce les sourcils. Quelqu'un lui a donné cette info sans la prévenir du niveau des pokémons sauvages du coin ? Soit ce n'est pas un local et il ne connaît rien à Poni, soit c'est un crétin inconscient. Style Sergio Lopez, que je me suis tapé toute ma scolarité et qui vend maintenant les tickets pour prendre les correspondances maritimes vers le reste d'Alola. Je l'imagine bien n'en avoir rien à foutre de mettre une jeune ado en danger.

« Je… Je suis de Malié. Et les Sinistrails, c’est pour un projet scientifique pour mes études… »

Ses études ? Genre un exposé ? Personnellement je trouve un peu extrême pour une lycéenne de prendre le bateau jusqu'à Poni pour un simple devoir ; moi aussi je suis rigoureux à l'école mais pas à ce point-là. Une recherche sur le net aurait bien suffi je suppose.

« Mais c’est surtout que je rêve d’en voir en vrai. » Ah, OK. C'est donc ça la vraie raison. Je comprends mieux. « C’est si dangereux que ça ? Tu penses que je ne peux pas y aller seule ? Tu as l’air de connaître ici, toi. »

Je m'apprête à répondre quand soudain l'une des pokéballs de la jeune fille s'agite. C'est un cacturne qui s'en échappe par sa propre volonté, me toisant sans hostilité mais avec attention. Aussitôt Belladone croasse pour exprimer sa présence, juste au cas où.

« Désolée, il se considère comme un garde du corps, mais il est gentil.

- Pas de souci. C'est plutôt rassurant que tu aies un tel pokémon en fait.
» Iris s'agite un peu dans mes bras et je la laisse s'échapper. Le pikachu de la jeune fille a l'air de vouloir faire connaissance, a priori je ne vois aucune raison de les en empêcher. « Par contre, je ne pense pas que ça suffira. Tu peux me croire, je suis né ici et les pokémons du coin sont parmi les plus puissants d'Alola. Si tu voulais juste rejoindre la plage je pourrais te conseiller de retourner au village et de prendre la route qui longe la côte, mais en effet tu ne trouveras pas de sinistrails là-bas. Ils vivent assez loin des plages touristiques. »

Je jette un rapide coup d’œil du côté des montagnes, là où j'avais prévu de me rendre. Il ne faut pas que je tarde trop si je veux profiter de la météo favorable, mais en même temps je ne peux pas laisser cette ado comme ça. Si elle décide de continuer sa route malgré mon avertissement il pourrait vraiment lui arriver des bricoles. Et maintenant que j'ai commencé à m'en mêler, c'est devenu mon problème.

« Tu as d'autres pokémons puissants avec toi ? » demandé-je. « Si tu avais quelques badges ça ne poserait pas de problème... Sinon ce serait plus prudent que tu renonces. De toute façon je ne pense pas que ton prof t'en voudrait non ? »

HRP:
 


I'll always remember you like a child, girl Sans_t15I'll always remember you like a child, girl Sans_t14I'll always remember you like a child, girl Sans_t10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Gossip Girl RPG
» 08. Do you remember me, now ?
» Cerys - the girl who knew too much but didn't remember

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Village Flottant-