AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
» [EVENT] MissingNo


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2634

Ven 20 Juil - 16:17
Avec un soupir, Léo repoussa son siège et contemplait son écran d’ordinateur. Il devait attendre jusqu’à la fin de la journée pour savoir qui est-ce qu’il prendrait. Lorsqu’il s’était lancé dans le projet, il n’aurait jamais imaginé qu’un tel engouement aurait eu lieu. Visiblement, se retrouver projeté dans un jeu vidéo était dans l’air du temps, avec toutes les technologies accentuant une impression d‘immersion. La réalité virtuelle, la société l’avait à présent bien acceptée et elle avait des applications pratiques de plus en plus étendues. Pourtant, Léo allait tenter une expérience qui, si elle s’avère être une réussite, allait vraiment changer la face du monde. Est-ce que des pixels ou des données pouvaient avoir une conscience ? Par acquis de conscience, il avait à nouveau tenté, après transfert, de surfer dans le jeu au large de Cramois’ile et il lui était impossible de transférer ce pokémon. Et il se demandait bien comment faire pour arriver à mettre la main sur ce qui semble être le pokémon zéro, le missingNo.

Dans le choix des candidats, il devait faire particulièrement attention à ne pas tomber sur un individu ayant la volonté de voler sa technologie : coupler la VR et le transfert était une chose inédite et très peu de personnes dans son entourage savait que c’était une réussite et non simplement un projet en phase de test. Non, il devait faire attention aux profils retenus, c’est pourquoi dans les faits, il avait déjà choisi les profils, grâce à un questionnaire assez particulier, qui viendraient se porter volontaire pour tester le dispositif. Il faut dire que sur les réponses aux questions libres, il avait bien rigolé parfois. Mais finalement, cinq profils avaient fini par réellement l’intéresser. Il jugea cependant utile d’en garder quelques-uns en plus sous le coude au cas où il y avait un souci de dernière minute.

Minuit passa. Son algorithme lui tirait 5 individus. Il enclencha le second programme permettant d’envoyer les invitations aux heureux élus. Mais s’il était très excité à l’idée de tenter cette nouvelle expérience, il restait prudent avec toute la logistique. Il avait encore quelques jours pour réviser toute la mécanique et vérifier que le programme n’avait aucun accroc.

Tout ira bien, n’est-ce pas ?

***

Il devait être aux alentours de 10 heures du matin, mais Léo était déjà levé depuis longtemps et sur le pied de guerre depuis très tôt ce matin. De son côté, tout semblait normal au niveau de la programmation et la machinerie de la réalité virtuelle n’avait aucun problème technique à sa connaissance, mis à part peut-être une petite anomalie dans son programme mais rien de grave. En tout cas, le professeur Chen lui avait ce matin envoyé un cordial mail d’encouragements tandis que d’autres créateurs sur le système de gestion des boîtes pokémon étaient en train de gentiment se moquer de lui en lui conseillant de préparer des pokéballs pour capturer les cobayes qui viendront pour l’expérience. Bien que ce fût une amère expérience, Léo ne put s’empêcher de rigoler en ajoutant qu’il lui faudrait certainement des masterballs pour que ça marche. Bref, il était un peu anxieux mais content que cette journée, qui avait demandé tant de préparation, finisse par voir le jour.

Si jamais ils réussissaient, ils pourraient peut-être faire face à une toute nouvelle espèce de pokémon qui, à l’instar de Porygon, était peut-être (Léo le pensait fortement) doté d’une forme de vie absolument unique. Quelle avancée scientifique ce serait ! Encore faudrait-il mettre la main dessus…

Finalement, après quelques minutes, la première personne arriva.




Prochaine modération le 10 août


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Dim 22 Juil - 11:13

[EVENT] MissingNo


Azuria… Voila bien longtemps que l’ex-champion n’y avait pas mit les pieds. Et pourtant, il en avait vécu des choses par ici… Debout au milieu de la ville, il observait les bâtisses, les nouveautés, les changements… ça devait faire une dizaine d’année qu’il n’était pas venue ici. Et cela faisait 15 ans qu’il y avait obtenu son deuxième badge, aux côtés de Denden qui n’était à l’époque qu’un Herbizarre. C’était aussi aux abords de cette ville qu’il avait capturé son troisième pokemon poison. Okss, un Abo devenu un magnifique Arbok. Et dont il n’avait plus eut de nouvelle depuis bien longtemps, d’ailleurs.
Enfin. Passant son sac par-dessus son épaule, une cigarette coincé sur le coin de ses lèvres, il jeta un œil à son nouveau starter officiel avant de se remettre en route. Bien sûr, le Tiboudet suivit le mouvement, trottinant tranquillement aux côtés du blonds.

Maceo avait accepté de quitter les îles pour une courte période. Il avait répondu à l’invitation du professeur Euphorbe, plus qu’à celle de Léo qu’il n’avait pas vue depuis des lunes maintenant. Il avait donc envoyé une candidature, et puisqu’il était sur place, vous pouvez bien deviner qu’il avait été choisi. 5 participants. Pas plus, pas moins. Par contre, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir un peu d’appréhension quand à la suite des évènements. Il espérait juste pouvoir revenir en un seul morceau. D’ailleurs, maintenant qu’il y réfléchissait c’était peut-être une mauvaise idée de se lancer là dedans. Mais bon. Il avait donné sa parole au scientifique d’Alola. Et à ses yeux, une parole était sacré.

- Il va falloir être sage Mach’boue.

Le pokemon acquiesça alors qu’ils arrivaient sur les lieux du rendez-vous. Il était d’ailleurs un peu plus de 10h et visiblement, il était le premier des participant à être arrivé sur place. Il faut dire qu’il avait de nouveau tout calculé pour ne pas trop arriver à la bourre comme on dit. Voyage la veille, Alexandre déposé chez ses grands-parents, et nuit passé au centre pokemon d’Azuria. Loki et L’Ecuyer étaient d’ailleurs resté avec le petit garçon, puisque le blond savait qu’ils n’auraient pas besoin de pokemon. Du moins en principe. Quand à Mach’boue… Le Tiboudet l’accompagnait simplement parce que son dresseur ne supportait plus spécialement la solitude.

Le duo arriva donc devant la demeure et le blond ne tarda pas à frapper à la porte histoire d’annoncer son arrivé. Puis il se retourna, observant le paysage, n’ayant pas l’intention d’entrer tout de suite. Il souhaitait finir sa cigarette avant toute chose, et n’avait pas spécialement l’envie d’aller souffler sa fumé à l’intérieur d’une maison. Il n’était de toute façon pas spécialement sûr que les machines apprécient ce genre de chose.
Le regard dans le vague donc, il attendit là, son sac posé à ses pieds alors que le petit équidé explorait un peu les environ, allant mâchouiller un peu de terre de temps à autre.


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2520

Région : Kalos
Jeu 26 Juil - 18:32
Quelque part, non loin d’Azuria, une forme de vie très particulière est en train d’évoluer. Léo attend impatiemment que les candidats qu’il a retenus se présentent pour enfin commencer l’aventure. Dans un coin d’Illumis, plus précisément tapie la tête dans le frigo de mes jeunes sœurs (c’est la canicule à Kalos), la veille du départ, je me demande ce qu’il va se passer dans ce monde virtuel.

Spencer a été le premier à nous mettre au courant de ce projet. Par précaution, il a proposé à l’unité d’envoyer un membre pour aller jeter un œil à toute cette histoire. Le projet est ambitieux et assez exceptionnel en soi : seuls les Motisma et les Porygon sont des formes de vie plus ou moins artificielles. Le fait que le scientifique reconnu du Kantô ait passé un appel n’a pas manqué de l’interpeller, comme beaucoup d’autres. Curieuse d’en apprendre plus sur ces formes de vie dont j’ignore tout je décide de me porter volontaire et envoie ma candidature sans trop d’espoir toutefois.

J’ai été sélectionnée pourtant et ce n’est pas sans une certaine excitation que je prends un maximum de transports pour arriver dans la région du Kantô. Une fois de plus cependant je ne peux profiter de mes quelques jours sur place pour m’en donner à cœur joie : contrainte par la mission, une fois que j’arrive, je reprends aussitôt une correspondance à la gare de Safrania pour me rendre dans la ville d’eau.

Une fois sur place je constate que je suis en réalité excitée comme une gamine de dix ans à laquelle on promet une licorne à noël. Les jeux vidéo sont une passion commune partagée avec mon frère cadet ; le simple fait d’avoir la chance d’être projetée dans une réalité virtuelle me rend fébrile. Pas du tout nerveuse ni même inquiète de ce qu’il pourrait se passer, je me dirige vers la maison du scientifique un peu à l’écart de la ville après avoir été renseignée par une sympathique grand-mère. Je reconnais rapidement le toit rouge que l’on m’a décrit.

Il n’y a personne aux alentours et je décide de prendre le temps de fumer une cigarette, de profiter de cette solitude pour organiser mes pensées. Je n’ai pas fumé depuis la fin de l’examen ranger, signe que je suis une véritable pelote de nerfs à l’instant. J’ai hâte de vivre cette expérience mais je tente de me calmer en me remémorant les remontrances de mon supérieur et ses paroles.


- Bon tu as déjà fait de la merde à Algatia au centre il y a deux ans, encore bravo pour avoir lutté contre de l’électricité avec de l’eau. Et tu nous as aussi fait de belles prouesses à la Shepherd l’année dernière, je n’aurai donc qu’un conseil : apprends à la fermer et à réfléchir avant d’agir.

Des reproches justifiés. Peu importe la manière dont c’est dit : ce qui compte, c’est qu’il est honnête. Sans lui je ne pourrai pas progresser de la même manière. J’écrase donc la cigarette à terre, récupère le mégot et me met en route pour la maison de Léo tout en me remémorant ces paroles. Je sonne et aussitôt une dame joue la réceptionniste et m’installe dans un beau salon lumineux où patiente déjà une personne. Le rendez-vous fixé est à peine dépassé depuis cinq minutes : je suis persuadée que ce beau blond est là pour la mission de Léo lui aussi. Un simple hochement de tête dans sa direction me permet de capter son attention : j’en profite pour rester polie. L’excitation que je ressens me met dans une excellente humeur.

- Bonjour. Jill Calahan, je viens de Kalos pour la mission. Enchantée.

Puis je m’assois dans un fauteuil individuel en attendant les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 538

Région : Johto
Jeu 2 Aoû - 22:04
La vieille cartouche rouge reposait au creux de sa paume, son dessin d'origine à moitié effacé. Jason se souvenait du temps passé à y jouer, allant jusqu'à braver l'heure du couché imposé par ses parents pour retrouver ce merveilleux monde virtuel. Son premier contact avec une région étrangère ; sa source de motivation pour s'engager sur la voie du dressage pokémon. Klarys lui avait été offerte l'année suivante, pour son plus grand bonheur, et la cartouche avait été rangée dans une boîte, où elle sombra dans l'oubli et prit la poussière. Près de dix ans plus tard, l'adolescent répondait à un appel lancé par Léo, une sommité locale que ses parents connaissaient ; ils avaient déjà eu le plaisir de le rencontrer lors de son congrès sur le développement d'un système de stockage illimité et portatif. Son père l'avait également aidé lors d'une ancienne mission où, allié aux corps policier de Doublonville, il avait sauvé trois de ses evolis des griffes de la Team Rocket. C'était maintenant au tour de leur fils de se présenter et de lui prêter assistance dans ses recherches. C'était un véritable honneur que d'avoir été sélectionné.

Jason déposa la cartouche sur sa table de chevet et glissa l'invitation dans la poche de sa veste. Il sortit ensuite de sa chambre et quitta le dortoir de l'académie, pour se diriger vers le bâtiment principal. À la réception, il présenta son insigne et apposa sa signature sur le registre des départs. Sous la colonne du retour, il inscrivit TBD, puisqu'aucune date pour son retour à l'APM n'avait été précisée. Après quoi, il salua la réceptionniste et se dirigea vers les grandes portes à double-battants. 

***

Le voyage en train se déroula sans embrouille, mais le trajet en autobus s'avéra tout aussi chaotique que s'il avait pris l'une des lignes express de Mauville pour se diriger vers la métropole. Les routes de campagnes méritaient de se refaire une beauté, surtout en vue de la taille des nids de poule et des fissures qui les ponctuaient. Une fois à Azuria, Jason demanda son chemin à un marchand de glaces ambulant et il prit la direction de la maison de Léo, située au nord-est, à l'écart des autres maisons. Il consulta l'heure sur son portable et réalisa qu'il était déjà en retard. Allait-on l'attendre ou sa participation serait refusée, faute de ponctualité ? Il accéléra le pas avant de se mettre carrément à courir. Un malheur n'arrivant jamais seul, l'un de ses lacets se détacha durant sa course et il pila dessus. Résultat, Jason trébucha et s'écrasa au sol comme une merde, érafflant ses mains et son menton. Il se redressa en jurant, des larmes de douleur lui piquant les yeux, et il s'assura d'avoir fait un noeud solide avant de se remettre sur pieds. 

Enfin, après avoir chasser la terre et les brins d'herbe de ses vêtements et franchi les derniers mètres, il arriva à destination. Il sonna et on le fit entrer. La jeune femme à l'accueil l'avisa que d'autres autres participants l'attendaient déjà dans le salon. Il s'y rendit et choisit aussitôt un fauteuil, où il s'écrasa avec nonchalence. Son regard fut attiré par la chevelure verte de Jill, et il dut admette que malgré ce choix de couleur excentrique, elle était plutôt jolie. 

« Jason Mills, de Johto. »


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2724

Région : Kanto
Ven 3 Aoû - 21:57
Jamais, tu n'avais été aussi insupportable depuis que tu avais eu vent du projet de Léo. Pourtant, souvent, trop souvent, dés que tu partais pour une journée un peu spéciale, tu finissais rapidement par sautiller partout de joie, semblable à un Spoink ambulant. Mais la journée que tu allais vivre, allait forcément finir rapidement dans ton top 5 des meilleurs journées de toute ta vie.

Tu allais être transférer dans un jeu vidéo.

Alors non seulement ce n'était pas n'importe quel jeu vidéo, mais on parlait de l'excellent "Pokémon Rouge", le premier d'une longue série de jeu a visé éducative et quasiment aussi pratique qu'un pokédex. Un jeu que tu avais évidemment fait de long en travers et qui raisonnait en toi comme un souvenir heureux, celui qui avait forgé en grande partie ta curiosité sur les pokémon ainsi que la base de tes connaissances.
Quand tu avais appris que Léo recherchait 5 personnes pour être transférer dedans, même Worick n'avait pas osé se mettre au travers de ta route, lui qui aurait été le premier à te dire que ca pouvait être très dangereux ce genre de test. Tu avais été hystérique pendant des jours et des jours avant de savoir qui seraient pris. Tu avais hésiter a appeler le Professeur Chen pour qu'il fasse pression sur Léo afin d'être sûre d'être prise, tu avais également hésiter a hacker simplement et purement Léo afin d'être sûre d'être de la partie. Tu n'avais même pas encore envoyé ta candidature que tu avais cherché par tous les moyens possibles d'être sûre à 100% d'être de la partie !

Au final, tu ne fis évidemment rien de cela, tu pris suffisant de recul pour te rappeler que tu avais toi même une certaine réputation et que tu ne pouvais pas prendre le risque de te discréditer par tes agissement puérils. Tu avais donc envoyé ta candidature, craquant quand même pour un commentaire un peu... "Arya" en mode "Bordel t'es trop obligé de me prendre s'il te plait, genre, j'suis scientifique quoi" en mettant un peu plus de forme.

Ton état ne s'améliora pas du tout par la suite, surtout que tu reçu un mail pour confirmer que tu avais été prise.

Ta joie avait atteint un cran que tu n'aurais jamais cru possible, si bien que tout le monde dans le manoir avait soigneusement reçu pour conseil de ne pas t'approcher. Tu ne parlais littéralement plus que de ca. Heureusement que la journée fatidique n'était pas loin, sinon personne n'aurait donné cher de ta santé mentale, toi la première.

Tu allais être transférer dans "Pokémon Rouge".

Tu allais aider Léo à ses travaux.

Et surtout, tu allais peut être, être aux premières loges de la découverte d'une nouvelle espèce de pokémon, un pokémon virtuel, a l'image de la famille Porygon.

Toutes les conditions étaient réunies pour que tu passes l'une des plus belles journées de ta vie, c'était même plus de la chance a ce niveau, c'est comme si tu avais pris les dés cosmiques du hasard pour t'assurer de ta victoire.

~~~

Le jour J, tu avais comme d'habitude mit mille ans pour être prête, comme si tu avais peur d'oublier quelque chose. Heureusement que tu étais de la région, sinon il y avait peu de chance que tu arrives a l'heure si tu continuais de trainer ainsi. Une fois que ton sac fut prêt, même si tu avais un peu de mal a vraiment savoir quoi prendre, laissant la quasi totalité de tes pokémon au manoir, vu qu'il ne pourrait pas t'accompagner dans le jeu. Tu descendis dans le salon, plus calme que dernièrement, salua Worick pour dire que tu y allais. Il devait voir que tu étais stressée au possible, revenant un peu à la réalité de la situation parce qu'il se contenta de te sourire en te souhaitant bonne chance. Tu hochas la tête, la gorge trop serrée pour répondre. Et si tu ne revenais jamais ? Bloqué dans le jeu ? Non ce n'était clairement pas le moment de commencer à paniquer. Tu avais dit que ca serait l'une des plus belles journées de ta vie, un peu de courage que diable !

Tu montas sur le dos de Metallicana, l'Airmure fut le seul qui t'accompagnerait vu que tu voulais prendre l'air pour aller à Azuria. Le voyage fut court, la distance a cette vitesse entre les deux villes était minime pour l'oiseau d'acier. Tu en profitas pour placer une oreillette à ton oreille droite et tu lanças la nouvelle extension d'Ene, ton IA qui t'aidait a tes travaux.

- Tu m'entends ?

- 5 sur 5. Je ne sais pas si ca marchera, mais j'espère, je serais dans l'incapacité de prendre des notes sur cet univers virtuel, je compte sur toi pour le faire a ma place si jamais la liaison est toujours en place une fois que je serais transférée.

- Je sais. On fera au mieux ne t'inquiète pas.

Tu te posas juste devant le laboratoire de Léo, remercia ton pokémon pour le transport puis tu toquas a la porte, retrouvant ton assurance et ton impatience. Il semblerait que tu n'étais pas la première arrivée - le contraire t'aurait étonné - et tu comptais sur Ene pour te renseigner sur les 4 autres personnes qui allaient vivre cette aventure avec toi. Tu fus étonnée de constaté qu'en fait... tu connaissais déjà les 3 personnes présentes. Tu souriais immédiatement quand tu vis Jill. Ce n'était pas la première aventure a ses côtés et tu étais contente de voir qu'elle était de la partie, après tout, l'avis d'une Ranger ne serait pas de trop pour la sécurité a l'intérieur du jeu. Surtout avec toi qui réagissait souvent de manière impulsive. Tu reconnus également Jason Mills, vu que le jeune homme était abonné au W.A.dex. Tu m'étais un point d'honneur à connaitre au mieux tes abonnés pour pouvoir décrire des pokémon pouvant les intéresser en priorité, c'était la moindre des choses. La présence de la troisième personne par contre fit augmenter ta nervosité : Maceo Barason, ex-champion de la Ligue. Rien que ca. Tu en oublias presque de te présenter mais tu te repris à temps, réalisant un petit signe de la main pour paraitre amicale.

- Bonjour a tous ! Je suis Arya Kanazawa, scientifique co-fondatrice du W.A.dex, originaire du Kantô. Ravie de te revoir Jill et c'est un plaisir de vous rencontrer Jason et Maceo !

Autant faire court pour le moment, tu aurais surement le temps a loisir de blablater, fidèle a toi même. Ne commençons pas a les effrayer a leur poser trop de questions, curieuse comme tu étais, surtout que la dernière personne n'était pas encore la, autant faire d'une pierre un coup !



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 21/02/2018
Messages : 125

Région : Kalos
Ven 10 Aoû - 1:16
Tac. Tac. Tac. Ce bruit aussi régulier que s'il était produit par un métronome résonnait dans la pièce où se trouve Marian et son Riolu. Ce son était produit par la rencontre du coin d'une cartouche de jeu avec une table. Sur cette table où s'y trouvait le garçon et le pokémon, une feuille était devant le garçon tandis qu'une assiette était devant le pokémon. Celui-ci mangeait d'ailleurs de façon tout à fait neutre, le regard qui ne cessait d'aller de son dresseur à la feuille. De l'autre côté, le regard était totalement concentré sur la feuille, même s'il ne semblait pas vraiment la regarder. Le papier ressemblait à l'impression d'une page web qui parlait d'une recherche de candidat pour une expérience à propos d'un jeu. La cartouche qui produisait le son était justement le jeu en question. La couleur semblait un peu ternie et l'étiquette un peu abimé. Tout cela laissait supposer que le jeu devait avoir du vécu.

Le comportement du garçon face à cette affiche n'était pas nouveau. Cela faisait maintenant plusieurs jours que ce comportement se reproduit. À partir du moment où il a découvert l'annonce. Il l'avait imprimé en suivant et avais tiré d'une poche de son sac la fameuse cartouche. Depuis, il avait toujours gardé la feuille pliée dans une poche avec le jeu. De temps à autre, dans des moments de pose, il sort les deux et se plonge dans le mutisme et, probablement, ses réflexions. Elles ont continué jusqu'au jour de la date limite, où il tapotait sa cartouche contre la table, toujours en train de regarder le papier mais sans réellement le voir. Finalement, le tapotement s'arrêta. Marian détourna le regard de la feuille pour le dirigeais vers la cartouche de jeu qu'il tenait dans sa main. Quelque chose à l'intérieur de lui dut se passer à ce moment-là, car la pression sur la cartouche de jeu se fit légèrement plus forte. En écho à ce changement de pression, le Riolu fronça les sourcils et s'avança suffisamment pour éloigner le bout de papier de son dresseur. Que ce soit le mouvement dans son champ de vision ou le bruit de la feuille qui frotte sur la table, mais le garçon sembla revenir à la réalité et regarda son pokémon avec un air un peu étonné. Pendant quelques instants, tous deux se contenta de regarder l'autre. Dieu seul savait ce que chacun avait pu lire chez l'autre mais le garçon sourit finalement et se leva d'un bond, suivis dans l'élan par son pokémon. Tous deux se dirigèrent ensuite vers un ordinateur et Marian retourna sur la page web qu'il avait imprimé. Il remplit ensuite le formulaire de candidature avant d'envoyer.

Même si Marian a su garder un comportement stoïque quand il a appris qu'il avait été sélectionné, ses gestes et décisions témoignaient suffisamment de son excitation. Il devait partir dans un tout autre continent et n'avait aucune expérience dans l'organisation d'aussi long trajet. C'est pour cela qu'il se retrouva à enchainer des voyages de plusieurs heures par toutes sortes de transports sans prévoir de temps pour se reposer. Sachant également que pour éviter au maximum les dépenses il s'est focalisé sur les trajets les moins chers et de simplement faire en sorte d'arriver au bon endroit. Au final, se faire balader à droite et à gauche se révéla très épuisant. Mais même mal organisé, son voyage le mena bien à Azuria un jour avant le rendez-vous. Fait exprès ou coïncidence, ce jour d'avance permis à Marian de se reposer de son voyage. Il était tellement fatigué qu'il alla à l'encontre de son entraînement quotidien et resta tranquillement dans sa chambre avec ses pokémons. C'est surement grâce à se repos qu'il fut facilement réveillé tôt le matin du jour j. Il ne s'habilla pas spécialement, juste comme à son habitude. Toujours un simple short noir avec un t-shirt gris. Le vestige de son bras gauche enroulé d'une bande blanche dont une longueur est volontairement laissée lâche, afin que le tissu suive les mouvements de son moignon. Comme d'habitude, le Riolu coiffa à sa guise les cheveux blancs de son dresseur, ne le laissant sortir que lorsqu'il jugea que c'était bon. C'est donc tout à fait prêt que tout deux sortirent.

Cependant, une difficulté supplémentaire se présenta rapidement. Le fait est que Marian ne connaissait absolument pas la ville où il se trouvait, raison pour laquelle il était surement perdu. Autrement, comment expliquer sa démarche incertaine et ses regards dans toutes les directions ? Tout cela fut confirmé quand il se résolu finalement à demander son chemin. Une fois le renseignement obtenu et un regard à l'heure, son attitude stoïque se brisa un peu. De façon rapide et efficace, le garçon et son pokémon coururent au travers de la ville en suivant le trajet qui leur a été indiqué. De façon presque paniqué, le garçon regardait son téléphone toutes les trente secondes. Et en réaction à ce qu'il voyait, il accéléra plus d'une fois sa course.

Ils arrivèrent enfin devant le bâtiment où Marian était attendu. Quand il s'apprêta à entrer, il fut retenu par son Riolu qui fit un geste qui provoqua un claquement de langue exaspéré de son dresseur. Avec un soupir, le garçon baissa la tête pour que son pokémon vérifie l'état de sa coiffure. Une fois satisfait, le garçon se rendit là où il était attendu.

Son attitude stoïque et son masque de neutralité revenue, Marian marcha tranquillement jusqu'à l'accueil. Il se présenta puis se dirigea vers l'endroit qu'on lui a indiqué. Il ouvrit la porte de la salle et pénétra à l'intérieur, laissant le soin à son pokémon qui le suivait de la fermer après être entré. Toujours avec un visage entièrement neutre, il regarda rapidement les personnes déjà présentes dans la pièce et fit un hochement de tête adressé à tous.

- Marian.

Ni plus, ni moins. Il se décala ensuite de la porte et resta debout contre le mur, attendant. Son pokémon adopta exactement la même attitude, du hochement de tête au placement contre le mur, à côté de son dresseur.


Info:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2634

Ven 10 Aoû - 2:10
Il connaissait un peu les personnes qui allaient venir, à vrai dire, son questionnaire lui permettait d’en savoir plus sur eux. Léo ne fut pas surpris de voir en premier lieu l’ex-champion de la ligue 4, Macéo Barason, avec qui il avait déjà pu travailler par le passé. Son tempérament calme et posé ainsi que son expérience du combat était un atout non négligeable. Dans tous les cas, il préféra rester à l’entrée du laboratoire et profiter du temps clément du cap d’Azuria. Certes il était un peu plus de dix heures mais il avait encore quelques dernières finitions à effectuer et préféra le laisser prendre l’air car il n’avait aucune idée du temps que ça prendrait pour mettre la main sur cette étrange créature, quand bien même ils aient une chance d’y arriver.

De toute façon, il ne fallut pas beaucoup plus de temps pour que trois autres personnes arrivent, quasiment coup sur coup. La première fut Jill Calahan, une ranger dont la carrière au sein des rangers semblait des plus prometteuses. En effet, suite à cette sélection, le département des rangers l’avait contacté pour lui signifier son apport à cette expérience scientifique. Il fut toutefois légèrement gêné par les remontrances de son supérieur vis-à-vis de sa protégée et ses mises en garde. Mais il ne pouvait rien se passer de catastrophique de toute façon n’est-ce pas ? De toute façon, ce ne pouvait pas être aussi terrible que l’entrée en matière de Jason Mills dont la chute n’échappa à peronne. Un inconnu au bataillon qui semblait d’après le profil être un excellent observateur, répondant juste à toutes les questions sur les détails (parfois secrets) du jeu vidéo. En gros, il connaissait parfaitement les lieux et saurait où aller en cas… Et bien… D’imprévus il supposait… Enfin, quelle expérience scientifique cela ne serait pas si une de ses confrères n’était pas dans le lot ? Arya Kanazawa avait fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps pour avoir mis un point un pokédex – le W.A. dex – qui gagnait en popularité. De toute façon, c’était mieux de favoriser quelqu’un de la région et son expertise sur les pokémons virtuels et tout ce qui touchait à l’intelligence artificielle risquait d’être d’une aide des plus précieuses. Léo les accueillit chaleureusement tous les trois, les laissant se présenter à leur tour alors qu’il vérifiait pour la énième fois un programme qu’il allait lancer lors de l’exploration de la cartouche.

Il ne restait que le dernier à venir, Marian Breaks. Selon l’algorithme, c’était son adaptabilité qui semblait en adéquation avec sa mission d’où le fait qu’il fasse parti des cinq élus. Finalement, flanqué d'un rare spécimen qu'était le Riolu, ils arrivèrent tous les deux dans la salle et il fut surpris de voir à quel point l'un et l'autre étaient des copies conformes dans leur manière d'être. Curieux. Comme tout le monde était enfin là, Léo alla dehors et fit signe à Macéo de venir à l’intérieur rejoindre le groupe. Certes ils étaient les lauréats du jour mais Léo restait prévoyant : il y avait toujours la liste complémentaire où les personnes, préalablement contactées, étaient mises en garde qu’elles pouvaient venir en cas d’appel de sa part. Il fallait de toute façon prévoir des plans B ou C car on pouvait très bien imaginer quelqu’un qui ne supporte pas la VR : entre vouloir et pouvoir, un monde pouvait les séparer de leurs ambitions. Pourtant, Léo le sentait : dans chacun d’entre eux brillait une certaine excitation à l’idée de se retrouver propulsé dans un jeu qui a dû marquer tous les candidats du jour… Léo y comprit.

« Bon nous allons pouvoir commencer… Je vous souhaite à tous la bienvenue dans mon laboratoire et je vous remercie pour vous être porté volontaire pour cette expérience. » Léo restait modeste et ne voulait pas souligner que ceci était une première mondiale mais ils devaient en avoir conscience aussi et que la rigueur d’un scientifique leur serait primordiale pour explorer cet univers. Mais il devait bien leur spécifier ce pour quoi ils étaient là. « Avant de commencer, je tiens à vous informer que ce que vous allez voir relève de l’information confidentielle. Il vous sera interdit de divulguer de quelque manière que ce soit tout ce que vous allez observer aujourd’hui. J’ai votre parole ? » Il laissa les gens répondre à sa question avant de continuer « Mettez-vous à l’aise dans les sièges, que je vous explique un peu le topo de votre mission » Un regard circulaire permettait de voir un peu ce qui attendait les nouveaux arrivants. Sur le bord droit de son laboratoire se trouvait de nombreuses machines alignées avec de nombreux fils électriques qui reliaient son bureau bourré d’écrans d’ordinateurs et les machines qui utiliseront la VR. Léo allait essayer de tout gérer via l’informatique couplé à son système de transfert mais la hantise d’une ancienne et à présent célèbre expérience où il fut transformé en pokémon le rendait beaucoup plus prudent qu’à l’accoutumé.

Pour essayer d’expliquer le plus clairement ce qu’il attendait d’eux, il avait préparé pour l’occasion un petit diaporama explicatif. Une fois le rétroprojecteur allumé, un écran de lumière blafard alla s’afficher au fond de la bâtisse où il était lisible le nom de code de l’opération : MissingNo. « Donc voilà ce sur quoi vous allez devoir essayer de mettre la main dessus » Il passa à la diapo suivante et montra un informe tas de pixels qui ne ressemblait à rien. « MissingNo ou Missing No est, je pense, un nouveau pokémon que j’ai trouvé par hasard lorsque je testais mon nouveau système de transfert. Contrairement aux autres pokémons du jeu qui ne sont qu’un amas de données, cette créature semble être dotée d’une certaine forme d’intelligence et n’est pas capturable grâce aux pokéballs du jeu, ce qui limite déjà notre plan d’action » Il passa à une autre diapo présentant une nouvelle forme de pokéball. Elle ressemblait en tout point à une pokéball classique si ce n’est qu’elle était légèrement plus foncée pour la couleur rougeoyante et pour les plus observateurs, un discret L était gravé dessus. C’était un simple effet stylistique mais c’était aussi comme marquer quelque part que c’était lui et lui seul qui réussit à mettre au point un programme assez atypique. « Ceci est la MissingBall. C’est le fruit de plusieurs années de recherche qui permet… Et bien je suppose qu’au lieu d’un long discours, une démonstration est de mise… »

Dans sa main, il détenait une de ces étranges pokéballs et la lança en l’air. Dans un flash lumineux, un Mélofée sortit de sa pokéball. Mais au lieu d’avoir un pokémon vivant, c’était le sprite du pokémon dans le jeu qui venait de se matérialiser en 3D. Il avait capturé un pokémon dans un jeu et réussi à en transférer une partie des données dans le monde réel. Léo avait bien conscience que rien que cela pouvait déranger beaucoup de personnes. Après tout, entre avoir envie de se mouvoir dans un jeu et capturer des pokémons comme s’ils existaient dans cet environnement virtuel, l’esprit pouvait facilement se bloquer. « Vous pouvez venir observer si vous voulez mais si vous tenez à la vie, ne le touchez pas. Le pokémon est bien massif mais le transfert s’est incrémenté d’une forte quantité d’énergie électrique qu’il stocke dans son corps. Et si vous avez chaud, sachez qu’il suffit d’une seule goutte d’eau et le pokémon explose comme une bombe. Mais bon, j’ai mis la clim, ça devrait bien se passer » Et c’était bien ça le soucis qu’il avait avec cette mission. Une personne mal intentionnée pouvait faire tellement de mal avec cette technologie qu’il lui fallait qu’elle reste secrète. « Dernier détail à savoir. Le pokémon peut aussi lancer des attaques mais contrairement au jeu, elles sont toutes à base d’électricité et la taille du pokémon diminue d’elle-même. Mais ce pokémon virtuel pourrait totalement se battre contre de vrais pokémons, ce qui pourrait provoquer un véritable problème d’éthique vous vous en doutez » Il n’avait pas envie spécialement de se lancer dans le débat mais le scientifique de renom se doutait que rien que cette démonstration arriverait à marquer les esprits. Il se rappelait très bien dans l’état de choc dans lequel il fut lorsque, pour la première fois, il réussit à effectuer le transfert du jeu vers le monde réel. Et à quel point la profondeur du champ d’action et des expériences à mener qui s’ouvrait à lui l’effrayait autant que cela l’excitait. Mais tout n’était pas parfait, auquel cas, ils n’aurait pas fait appel à eux. Léo rappela son faux Mélofée. La prochaine diapo présentait la machine qui allait les envoyer dans le jeu vidéo.

« Voici un autre projet sur lequel j’ai travaillé en parallèle : transférer le joueur dans un jeu vidéo déjà existant. Je vous passe les détails mais ce n’était pas aussi compliqué que cela en avait l’air. Le jeu pokémon rouge dans lequel vous allez jouer est une copie du jeu original que j’ai redimensionné pour les besoins de la VR. Autrement dit, je suis certain du codage du jeu donc il n’y a aucune crainte à avoir mis à part une chose : pour une raison que j’ignore, MissingNo est présent dedans. Et comme dans le jeu original, le jeu plante donc la VR plante. » Il avait encore vérifié tout à l’heure mais rien d’anormal se ne profilait. De toute façon, il avait prévu un plan d’urgence au cas où quelque chose se passait, un programme spécial qui leur permettait de se déconnecter automatiquement. Léo passa un peu de temps dessus en désignant le bouton bleu qui se trouvait sur la manette. Un bouton qui avait une double utilité car si l’expérimentateur se sentait mal à cause de la VR prolongé, il pouvait à tout moment appuyer sur le bouton et se déconnecter. Il insista bien toutefois sur le caractère dangereux du bug. Comme la technologie de transfert était informatisée, Léo n’avait pas d’idées sur ce qui pouvait se passer si le jeu se mettrait à freezer et l’impact que cela pouvait avoir sur la personne. Bien entendu, il serait avec eux au cas où il y aurait un soucis et continuerait de tout surveiller et c’était son job de surveiller si une activité suspecte de MissingNo risquait de survenir. « Tant que j’y suis, j’en profite pour vous signaler que j’ai intégré un système de micros qui vous permettra de communiquer entre vous. Vous verrez, il n’y a pas de musique dans la VR, c’est moi qui vous la chargerez en fond sonore pour plus de confort. N’hésitez pas à me le signaler si jamais cela vous gêne, je peux enlever l’option. »

Finalement, après avoir tout expliqué sur les aspects techniques de la VR et de sa technologie de transfert, après avoir montré ce qu’ils étaient capable de faire, venait le temps de revenir sur MissingNo et l’objectif qu’ils allaient se fixer. « Donc voilà le problème. Comme je vous l’ai dit, je suspecte MissingNo être une nouvelle forme d’intelligence artificielle. Il est très difficile à trouver puisqu’il change de lieu à chaque fois mais de ce que je pense avoir compris, il ne bouge pas à chaque nouvelle partie jouée. Il semble également être capable de manipuler jusqu’à un certain point les données du jeu pour se protéger voir pour attaquer. Enfin, comme si cela ne suffisait pas, jusqu’à présent, je n’ai jamais réussi à le transférer, ses données se détériorent lors de son transfert, ce qui semble indiquer que cette créature est plus qu’un amas brut de données et d’électricité. De là à dire que c’est un pokémon à part entier, il n’y a qu’un pas » Léo eut un sourire rêveur à cette théorie car il y croyait dur comme fer qu’il venait là de mettre la main sur une toute nouvelle espèce de pokémon. La seule chose qui le gênait et qui le faisait cogiter est le fait qu’il semblait à l’origine exister dans le jeu pokémon rouge. Que pouvait-il en penser ? Était-ce un bug de la création du jeu ou quelque chose volontairement ajouté par les concepteurs du jeu ? Là encore, de nombreuses questions sans réponses trainaient dans son esprit. Mais il était persuadé que s’ils arrivaient tous ensemble à mettre la main sur lui qu’une découverte colossale serait sur le point de naître.

Sur bien des plans il ne pouvait pas faire grand-chose de plus mais le défi imposé par MissingNo le repoussa dans ses ultimes retranchements et cette fois-ci, il avait créé une MissingBall nouvelle génération tellement puissante qu’elle devrait être en mesure de faire n’importe quoi ou presque, en tout cas plus puissante que les Masterballs du jeu « Avec les différentes expériences que j’ai pu mener, j’en suis venu à la conclusion que seul, j’étais incapable d’y arriver car il faut que j’arrive à contrer le programme qui protège MissingNo une fois attrapé par la MissingBall. C’est un peu technique mais en gros, lorsque vous lancerez la ball sur la créature, je lancerai de mon côté le programme et cela devrait stabiliser le transfert. » C’était le meilleur plan qu’il avait. La dernière diapo montrait MissingNo capturé dans la MissingBall avec les termes écrits en gros : FIN DE MISSION. Finalement, il éteignit le rétroprojecteur et s’enquit des impressions de ses invités qui semblaient les plus variées.

« Je suppose que vous devez avoir un milliard de questions à présent mais comme le temps de chargement du programme est un peu long, je vais commencer à vous équiper. Quand vous serez dans la VR, ce sera plus facile de communiquer et de vous habituer au dispositif. » Le groupe finit par se diriger vers l’est du laboratoire où les combinaisons tuyautées les attendaient. Ils allaient ressembler à des cosmonautes avec au niveau des mains ce qui ressemblait à une grosse game boy, les versions grises, grosses et laides que personne ne voulait à l’époque. Il aurait pu faire un autre dispositif mais estimait que la touche nostalgie qu’ils allaient sentir en s’immergeant dans le jeu allait être accentuée en voyant le dispositif. Ils pouvaient voir en évidence le gros bouton bleu qui trônait dessus. Un à un, il aida la personne à se positionner dans l’étrange machine, prenant soin de bien appliquer le casque VR sans trop serrer et en adaptant bien le micro et le casque audio.

Il arriva ensuite à son bureau et pianota quelque chose sur son ordinateur. Sur son bureau était posé un micro et il fit un test pour savoir si tout le monde entendait « Faites un signe si c’est OK pour vous. Macéo ? » Et il fit de même avec tout le monde. Léo avait l’impression que malgré sa présentation un peu fataliste, l’envie était toujours là. Tant mieux, s’ils gardaient cette énergie, tout se passerait pour le mieux.

« Je préfère d’ores et déjà vous prévenir que je ne sais pas tout et je ne pourrais certainement pas répondre à tout. Nous sommes dans l’expérimental, c’est-à-dire que nous marchons sur des chemins qui n’ont jamais été foulés. Je vais bientôt lancer le jeu, tenez-vous prêt. Et surtout… Amusez-vous bien ! 5, 4, 3, 2, 1… »

L’écran titre pokémon rouge apparut alors en même temps que le son du générique.




Prochaine modération : le 31 août !


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2724

Région : Kanto
Mar 14 Aoû - 21:50
Alors que vous attendiez patiemment le dernier ou dernière venue, tu pianotais sur ton portable pour vérifier une ultime fois qu'Ene était prête et que tout ce passerait bien une fois que vous seriez dans le jeu vidéo. Tu te souvenais encore de cette fois ou tu avais été un Skitty dans un rêve bien trop réel et que tu avais été incapable de prendre la moindre note, il était tout simplement hors de question que cette situation se reproduise aujourd'hui, simplement parce qu'on allait te mettre dans un monde de pixel. En y repensant, tu finissais par avoir un paquet d'aventures bizarres en stock, celle ci finirait surement dans ton top 3.

Finalement, la 5e personne fut un jeune homme également, à la chevelure blanche caractéristique et bien qu'il ne donne que son prenom, Marian, tu sus également qui il était : Marian Breaks, un abonné également. Décidément le monde te semblait terriblement petit aujourd'hui. Non que ca te dérangeait vraiment, mais tu les connaissais surement mieux que l'inverse et vu ton caractère... ca pouvait créer des situations cocasses vu de l'extérieur. Qu'importe, au moins, tu ne serais pas dépayser.
Maintenant que tout le monde était la, Léo prit la parole pour vous souhaitez à nouveau la bienvenue dans son laboratoire et il ne perdit pas un instant pour vous donnez les informations essentielles avant de vous lâcher dans pokémon rouge. Tu affichas ta tristesse quand il parla de confidentialité, tu aurais clairement rêvé de faire un article dans le W.A.mag sur le sujet. Tu ne le coupas pas pour le moment, mais il pouvait être sûr et certain qu'il aurait une tonne de mail pour le convaincre de te laisser écrire quelques lignes sur le sujet.

Tu t'installas donc dans le premier fauteuil que tu vis et une fois que tes compagnons d'aventure en firent autant, Léo mit en route un rétroprojecteur se mit en route. Tu affichas une mine... effrayée. Qui utilisait encore un rétroprojecteur a notre époque ? Pire, qui faisait encore des diaporamas ? Tu avais l'impression d'être de nouveau au lycée. C'était pas pour rien qu'après ton bac, tu avais préférer poursuivre ton cursus par internet, si bien que tu avais eu plus de temps pour cramer des pokédex en essayant de les améliorer plutôt que de rester assise a recopier des diapo. M'enfin.
Tu te concentras sur le sujet, le peut être nouveau pokémon, actuellement surnommé MissingNo. Tu avouais être pour le moment a court de mots, surtout quand tu vis l'amas de pixel difforme... qui ressemblait plus a un écran brouillé comme les vielles télé plutôt qu'a un être avec réellement un physique. Tu te tais une nouvelle fois, tu ne voulais pas vexer Léo après tout. Mais bon, disons que tu t'attendais a quelque chose... a l'image de Porygon peut être.

Mais tu perdis le fil des explications quand il passa à la pokéball spéciale. Enfin plutôt a ce qu'elle contenait. Léo était il fou ? Plus fou que toi ? La pokéball rouge foncé, gravée d'un L contenait un Mélofée pixélisé. En soit, ce n'était même pas l'idée de transféré un programme représentant un pokémon qui te dérangeait, c'était surtout les explications que donnait Léo avec sa démonstration. Comment ca ce truc ambulant était une source d'énergie qui pouvait exploser si jamais elle était au contact avec de l'eau ?

- Hum... En soit je n'exclu pas que l'idée est brillante, elle relève même du génie... mais ce n'est pas un peu... dangereux de laisser ce Mélofée dans la réalité ? Je veux dire, a par démontrer que ca marche de passer d'un monde virtuel a notre monde a nous, et inversement vu que tu va nous envoyer la dedans, es-ce que c'est vraiment nécessaire de le garder maintenant ? Avec tout les sbires qui trainent partout, je ne donnerais pas cher de tes travaux si ca fini par se savoir, hors tu sais comme moi que ca finira bien par être le cas.

Voila. Tu avais craqué. Pourtant c'était bien rare que tu sois aussi inquiète par une découverte, mais maintenant que tu étais au courant que des sociétés plus ou moins douteuses existaient, comme les Parrains de Céladopole, tu craignais le pire. Tu savais que Worick n'utiliserait pas ses infos comme moyen de pression, mais si jamais l'un des 3 autres arrivait à se procurer l'une de ses pokéball, tu craignais pour le fragile équilibre instauré entre eux. Tu en avais des sueurs froides. Comment Léo pouvait dormir la nuit avec ce truc non loin de lui ?
En plus, ca pouvait lancer des attaques. C'était un comble. Il suffisait de le prendre, faire une arène pour réaliser une attaque terroriste dans les plus bref délais. Léo faisait preuve d'une insouciance pire que la tienne.

Tu ne te sentais pas du tout en sécurité pour le moment. Pourtant les compétences de Léo n'étaient plus a prouver, mais la, tu étais bluffée de voir qu'il montrait ca aussi facilement, qu'il disait clairement que vous étiez en danger de mort si vous le touchiez. Mais tout va bien. Tu allais être de nouveau terrorisée en sortant d'ici, mais tout allait bien.
Et maintenant Léo supposait que MissingNo était comme ce Mélofée, mais avec l'intelligence qui allait avec. Tu allais tomber dans les pommes. Ce n'était pas le capturer qu'il fallait, mais le détruire !

"Il est un peu timbré non ? C'est comme si tu essayais de me faire apparaître dans la réalité et que tu te créais une armée de double I.A."

Clairement, Ene n'avait pas tord. Entre lui et toi, il n'y avait qu'un pas. A toi maintenant de faire ton possible pour avoir le plus de jugeote et de recul possible sur cette situation, et a te préparer mentalement à un tas de problèmes.

- On doit le capturer, ok. Mais comme tout bon combat classique, on le combat avec qui ? On va avoir ce genre de pokémon dangereux avec nous dans la VR ?

Ton cœur battait encore à cent à l'heure. Tu ne savais pas du tout quoi penser de toute cette histoire, mais ton enthousiasme avait été un peu refroidit tu devais le reconnaitre. Pourtant ta curiosité te poussait à continuer ainsi que ton sens moral. Si tu avais une occasion pour mettre un terme a tout ca tant qu'il en était encore possible, tu voulais clairement être de la partie.

- En gros si je comprends bien, on est tes joueurs, on va à la chasse au pokémon-bug et toi tu dispose du truc comme un mode dieu sur le jeu. J'espère que si MissingNo attaque, tu pourrais nous programmer des boucliers ou un truc du genre !

Tu essayas de faire un peu d'humour, à ta façon, alors que tu vérifias ton équipement. Tu t'étais dépêché de mettre le casque audio par dessus ton oreillette pour rester au contact avec Ene. Dans le pire des cas, tu comptais sur elle et sur Takane pour pirater le truc et te sortir de la en vitesse. Tu fermas les yeux et inspira à fond le temps que le jeu soit lancé. Pourvu que tout ce passe bien.



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Ranger Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 12/11/2015
Messages : 2520

Région : Kalos
Mer 15 Aoû - 16:31
Les derniers candidats retenus affluent les cinq minutes suivant mon arrivée.

Difficile de ne pas reconnaître la jeune femme aux longs cheveux bleus, toujours relevés en couettes, qui apparaît dans le salon. Arya n’a pas changé depuis la fois où nous nous sommes croisées au Mont Sélénite. Cette affaire m’aura apprit une chose : cette scientifique est non seulement intelligente mais elle est également pleine de ressources. La mission que nous avons été obligées de partager prouve qu’elle est une débrouillarde. De plus ses connaissances sur les technologies récentes et les formes de vie informatisées la désignent à mes yeux comme le candidat idéal pour cette expérience. Je lui rends donc son salut avec au moins autant d’enthousiasme qu’elle en a lorsqu’elle s’avance.


- Contente de te revoir, lui assurais-je.

Je ne reconnais nullement l’ancien champion de la ligue parmi nous, pas plus que les autres participants que la scientifique du WA semble reconnaître en tant qu’abonnés. A peine ai-je le temps d’esquisser une moue amusée envers cette scène peu banale que Léo nous souhaite officiellement la bienvenue et entame son discours de présentation. Sur le côté droit de cette vaste pièce, il nous présente les machines qui seront utiles pour la VR et notre aventure dans la cartouche. Nous prenons place tandis qu’il se met à nous présenter l’objectif de l’expérience. Le MissingNo, une forme de vie qu’il ne parvient pour l’instant ni à identifier ni à capturer ; à cet instant précis, il nous présente alors quelque chose qui me laisse bouche bée.

Un Mélofée, entièrement informatique et synthétique, sort de la MissingBall crée par Léo. Il n’a cependant pas du tout l’air d’un Mélofée ; il ressemble trait pour trait à ces sprites de pixel art que l’on voit dans les jeux. Sauf que celui-ci apparaît en 3D, bien plus grand, bien plus vrai. Rares sont les personnes susceptibles de voir de telles choses dans la réalité. J’en profite silencieusement, très impressionnée par une telle prouesse. Cet homme relève du génie. Malheureusement comme tout génie, il peut être détourné ; après avoir fait apparaître cette créature exceptionnelle, les avertissements débarquent. Je déchante extrêmement vite. Une simple goutte d’eau et c’est l’explosion ? Le temps de réfléchir à la vitesse de l’éclair et je me rends compte de l’insouciance du scientifique à l’égard d’une telle création. Convoquer et réunir de parfaits inconnus pour présenter un échantillon aussi susceptible d’être détourné, ce n’est pas seulement de la folie, c’est aussi de l’inconscience pure. Il n’est pas dit que chacune des personnes présentes dans cette pièce ne sache tenir sa langue ; Léo serait-il donc si naïf ou a-t-il prévu d’acheter notre silence ?

Il continue de nous montrer plusieurs de ses diapositives. Sans doute est-il attaché par nostalgie au matériel archaïque. Malgré les graves bévues qui ont retenues mon attention, je me laisse happer par la suite de son discours. Nous apprenons que toutes ses tentatives de captures de MissingNo ont été un échec, ce qui explique pourquoi il tente cette fois l’expérience en collectif. Sur ce point, il admet que les bugs connus du jeu peuvent se reproduire dans la VR. Une belle contradiction dans son discours puisqu’il affirmait auparavant être certain du codage. Je manque néanmoins d’informations dans ce domaine pour avoir un jugement viable ; je me contente de me fier à mon instinct qui me répète que tout se passera bien.

Il faut attendre la fin de sa présentation pour entendre les premières questions ; Arya est la première à évoquer mes craintes concernant la MissingBall et cette forme de vie particulièrement dangereuse. La demoiselle n’y va pas de main morte et exprime certaines de mes inquiétudes à voix haute. Reconnaissante, je l’écoute attentivement tout en fixant Léo, curieuse de voir quelles réponses il apportera. Néanmoins la scientifique détend l’atmosphère en le priant de bien vouloir déclencher son mode dieu si jamais le moindre problème arrive dans la VR. Pour ma part je n’ai pas envie d’en plaisanter : ce mec a réellement crée une potentielle arme massive. S’il lui prend l’envie de se créer une armée de clones ou de revendre ces créatures, nul doute qu’il en a les moyens et les capacités. Bien que Léo ne soit pas reconnu pour être un savant fou, l’essence même de ce transfert de données a quelque chose d’effrayant. Mettre tant de pouvoirs dans le monde réel, pire encore, le confier à de parfaits inconnus, voilà qui a tout d’un plan foireux. Nerveuse, j’approche des combinaisons que l’on nous désigne avec fébrilité et en silence.

Je toise les autres candidats d’un air inquisiteur, cherchant les doutes, la peur ou les questions sur leurs visages. Le beau blond, un certain Macéo, semble relativement stoïque. Le brun de Johto, Jason, me semblait plus excité au début. Quant au jeune homme aux cheveux blancs, je ne lui vois aucune différence d’expression sur le visage. Sans doute sommes-nous tous concentrés : Léo nous promet de nous envoyer dans un monde virtuel dont les bugs aléatoires risquent de lui échapper avec la promesse de déclencher un programme aussi bien capable de nous protéger aussi bien que de nous détruire. Une fois arrivée à la combinaison et assistée par de nouvelles diapos explicatives pour l’enfiler, je n’y tiens plus.


- Dites-moi, vous nous assurez que tout devrait bien se passer mais tout cela ne relève que de la théorie. Vous admettez que vous avez codé la VR mais que celle-ci peut buguer et rien ne nous assure que le programme au point pour la capture de MissingNo ne fonctionne réellement le moment venu. Du coup, quelles sont nos vraies chances de réussite ? Est-ce que vous avez prévu autre chose qu’un bouton destruction pour nous permettre d’atteindre le but ?

Arya venait justement de demander elle aussi si nous allions également posséder des pokemons dans la VR capables de nous aider. Nous étions sans doute tous des joueurs et devions connaître les lieux et le principe du jeu, mais comment s’assurer la capture d’alliés efficaces une fois dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Sam 25 Aoû - 22:30
Le regard dans le vague, le blond observait sa cigarette se consumer. Ou plus précisément, la fumé qui s’en échappait. Il resta quelques minutes seul, profitant du calme ambiant pour tenter de se changer un peu les idées. Avant que la deuxième personne n‘arrive. Une jeune femme aux cheveux vert qui prit le temps d‘une cigarette elle aussi, avant d‘aller rejoindre la salle d‘attente. Elle c‘était présenté, mais le blond n‘avait fait que lui répondre d‘un salut de tête. Pour le moment, il préférait se taire et simplement observer, quitte à passer pour un mufle. De toute façon… ça ne changerait pas à d’habitude, dirons nous.
Ensuite, ce fut un jeune homme aux cheveux sombres qui fut irruption, se présentant à son tour, et Maceo répondit de la même manière. La personne suivante, aux cheveux bleus, ne tarda pas à arriver à son tour, se présentant rapidement comme étant une scientifique, fondatrice d’un pokedex. Tiens ?… Sur le coup elle attisa sa curiosité, se demandant si elle avait eut l’occasion de travailler avec Erin. Avant de finir par se dire qu’elle était surement trop jeune pour ça. Par contre, elle l’avait reconnue. Etais-ce la seule pour le moment ?… Enfin. Une fois de plus, il salua d’un simple hochement de tête, par pur politesse. Puis enfin, le dernier participant fit à son tour irruption. Il s’agissait aussi d’un tout jeune, au cheveux blanc. Il se présenta simplement, avant de tenter de s’effacer. Hm. Il fallait croire qu’il serait l’ancien du groupe. Une idée qui ne lui plaisait pas des masses il faut dire… Mais bon.

- Maceo pour moi, enchanté. - Avait-il finit par dire, de sa porte alors qu’il venait de finir sa cigarette.

Pas spécialement à l’aise au milieu d’inconnu, il avait préféré attendre que tous soit là, pour finir par se « présenter ».

Alors qu’il mettait son mégot dans un petit boitier en métal qui lui servait de cendrier, il se redressa et entra à l’intérieur pour répondre au signe de Léo après avoir rappelé son pokemon. Le scientifique prit la parole, et ce qu’il annonça ne put qu’arracher un sourire au blond, alors qu’il se disait qu’Euphrobe risquait d’être déçu. Silencieux toujours, il acquiesça à la question concernant la confidentialité, avant de s’installer tranquillement à l’invitation. Ensuite ? Et bien les explications débutèrent, et le blond tenta de suivre tant bien que mal. La théorie n’avait jamais été son fort. Ces notes durant sa scolarité en étaient une preuve certaine… Néanmoins, il compris une bonne partie des explications, et fronça les sourcils en voyant ce pokemon étrange venue tout droit d’un programme informatique… Qu’est-ce que c’était cette… Chose ? Rien de bien rassurant à ses yeux. Et la suite des explications ne fut en rien pour le mettre à l’aise. Hmph…

Maceo laissa les autres poser les questions, écoutant simplement, tout en analysant les faits. Mais plus les minutes passaient, et plus il se disait qu’il avait sans doute fait le pire choix de toute sa vie. Mais d’un autre côté… Il y avait cette sensation d’aventure qu’il n’avait plus ressenti depuis des lustres… Autant qu’à l’instant présent, il était tiraillé entre se tirer rapidement d’ici pour Alex, et rester pour l’aventure qui s’offrait à lui… Et finalement…. Il prit la décision de tenter l’aventure. Il avait déjà bossé avec Léo sur quelques trucs par le passé. Même si parfois il y avait eut des… Surprises, tout c’était toujours bien terminé. Alors… Il prit la décision de lui faire confiance et suivit le groupe pour enfiler les tenues pour entrer dans cet étrange monde…

- Léo, j’espère que tu sais ce que tu fais. J’ai promis à un ptit gars que je serais de retour en un seul morceau.

Il avait lâché ses paroles alors que le scientifique s’occupait de bien placer le matériel sur sa tête. Puis il retomba dans son silence, les yeux grands ouvert en observant l’écran noir du casque VR. Puis, lorsque Léo fit les test de son, Maceo leva la main pour lui signifier qu’il avait bien entendu. Parfait. Le blond attendit donc que les autres soient à leur tour paré, puis le scientifique leur fit savoir les derniers détails. De l’expérimental. Comme d’habitude en soit, avec lui. Mais soit. Il fit le décompte, et lança finalement le jeu.

Et lorsque l’écran titre apparut, le blond sentit son cœur s’emballer dans sa poitrine…


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 538

Région : Johto
Lun 27 Aoû - 4:05
Une deuxième demoiselle fit irruption dans la salle d'attente. L'adolescent reconnut immédiatement l'un des génies à la tête du W.A. Dex, Arya Kanazawa, et il la salua en souriant timidement, surprit qu'elle se souvienne de son prénom. Sa mémoire devait être phénoménale si elle parvenait à retenir l'identité de chacun de ses abonnés. En soi, Jason en fut flatte. Un autre garçon franchit le seuil de la porte, suivit par un pokémon de petite taille et d'une race étrangère ; sa présentation fut brève, et le futur agent se contenta d'acquiescer. Ce nouvel arrivant lui paraissait aussi bavard qu'un rocher. Il fronça les sourcils, un éclair de méfiance traversant ses prunelles azurées. Par expérience, les gens qui parlaient le moins cachaient le plus de secrets. Il savait qu'il n'était pas bien de juger un livre de par sa simple couverture, mais Jay se promit tout de même de garder un oeil sur Marian. Il se tourna ensuite vers le dernier des candidats, qu'il n'avait pas eu la chance d'étudier, et qui accompagnait leur hôte. Un homme blond de grande taille, dont le visage et le nom, Maceo, lui rappelaient vaguement quelque chose. Où l'avait-il vu ? Dans un magazine ? À la télévision ? 

Il dut interrompre son investigation silencieuse, car Léo prit la parole, les accueillant et les remerciant pour leur participation. Évidemment, Jason comprenait les closes de confidentialité qui entouraient un tel projet et il prononça un « oui » clair, joignant son approbation à celle des autres. Il aurait voulu pouvoir raconter à Noah, ou même à Sven, ce qu'il verrait et expérimenterait, mais il ne tenait pas non plus à s'attirer des ennuis. Ou perdre sa chance de graduer au sein de l'Académie de Police de Mauville. Tout en s'installant plus confortablement dans son fauteuil, il se tourna vers l'écran. Le scientifique leur présenta tout d'abord la créature qui vivait à l'intérieur même du jeu. Son côté artificiel lui rappelait celui de porygon et de motisma, deux espèces pouvant soit s'introduire dans les programmes informatiques, soit parasiter les appareils électro-ménagers et les animer. Quoi qu'il en soit, cette découverte le fascinait plus qu'elle ne l'effrayait. Les bras croisés contre sa poitrine, Jason observa les images défilées, écoutant avec une attention toute particulière les explications de Léo. La démonstration de la MissingBall lui soutira une exclamation et il contempla cette fois-ci, avec un mélange de curiosité et d'effroi, la bestiole pixelisée, modelée sous la forme d'un mélofée. La savoir aussi instable le rendait mal à l'aise et il n'apprécia pas l'humour de leur hôte. 

L'invention suivante fut ensuite abordée. Transférer des humains dans un monde virtuel ? Son rythme cardiaque s'accéléra. Le scientifique allait donc les envoyer dans Pokémon Rouge pour tenter de capturer et contrer cet étrangeté qu'était MissingNo ? Le sportif se racla la gorge, comme s'il allait commenter les explications de l'homme, mais il demeura silencieux. Arya et Jill se laissèrent aller, exposant leurs craintes et relevant des points importants. Le regard soudainement inquiet de Jason passa des donzelles jusqu'à leur interlocuteur. La technique de capture semblait avoir été parfaitement mise au point. Mais il restait tout de même un maigre pourcentage d'échec. Il était trop jeune pour mourir ou pour finir ses jours en mode légume, perdu dans les brumes de sa propre conscience. 

« C'est sécuritaire ? Pas de risque de se blesser ou de... ? » 

Tout comme Maceo, il tenait à rentrer chez lui intact, en un seul morceau. Il se leva néanmoins de son fauteuil lorsque le rétroprojecteur fut éteint et suivit leur hôte jusque dans une autre salle de son vaste laboratoire. Il y enfila sa combinaison sans rouspéter, puis leva ses mains protégées devant ses yeux. On aurait vraiment dit qu'ils partaient pour une mission dans l'espace. « Euh, merci... » Il marmonna un vague remerciement lorsque Léo l'aida à se placer dans la machine. Son casque bien enfoncé sur sa tête, Mills sentit la panique l'envahir. Mais il garda ses craintes pour lui, se contentant d'acquiescer de vive voix lorsqu'on lui demanda s'il était prêt. Il était trop tard pour reculer. Sa maigre consolation résidait dans le fait qu'il était accompagné par d'autres dresseurs, dont certains étaient adultes et probablement plus expérimentés. 

Le décompte lui parut durer une éternité. Il susurrait doucement chacun des chiffres et le dernier lui resta accroché aux bords des lèvres. L'étreinte glaciale de la peur enserra ses entrailles et il ferma les yeux. Un curieux vertige le saisit et lorsqu'il daigna ouvrir un oeil, ce fut au son de la musique d'introduction.


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Kalos

C-GEAR
Inscrit le : 21/02/2018
Messages : 125

Région : Kalos
Ven 31 Aoû - 22:39
Marian s'était placé sur le côté, debout, appuyé contre le mur, l'air parfaitement détendu et neutre. Probablement que s'il reste debout dans l'entrée, c'est parce qu'avec les personnes à l'intérieur plus celle dehors, ça faisait un total de cinq. Ils n'allaient donc pas tarder à être appelés pour quelque chose. Sans compter que l'endroit où il se trouve offre un point de vue général sur tout le monde sans devoir faire des mouvements de tête. Marian sembla d'ailleurs profiter de cet avantage puisque ses yeux se posaient quelques secondes sur les différentes personnes dans la pièce. Cependant, son regard s'était attardé quelques instants de plus sur deux personnes. La première était la fille aux cheveux bleus. Aucune raison apparente ne semblait justifier ce regard un peu plus long. Peut-être est-ce un comportement particulier ou quelque chose dans son physique qui a retenu son attention. Ou bien peut-être qu'il pense l'avoir déjà vu quelque part, allez savoir. Quoi qu'il en soit, la raison qui pousse Marian à regarder un peu plus longtemps la deuxième personne est assez évidente. Il faut dire que la méfiance clairement dirigée à l'encontre de Marian était une bonne raison pour observer un peu plus l'individu. Quoi qu'il en soit, cela ne sembla pas troubler le garçon qui ne changea pas d'expression. Pourtant, c'est sûr et certain qu'il a pris note de ce comportement dans un coin de sa tête. Après tout cela, il se contenta de fermer les yeux, attendant. Du côté du pokémon, c'est davantage divertissant. Ses mouvements sont tellement semblables, tellement parfait, à ceux du garçon que c'est probablement plus par mimétisme que par réel synchronisation. La possibilité que ce soit par jeu est à envisager. Il y a également la possibilité que ce soit une sorte de tentative d'intimidation. C'est sûr qu'une attitude aussi parfaitement synchrone a de quoi perturber. Cependant, il affichait un air un peu farouche. Un peu comme un enfant qui veut jouer au dur. Ouais, apparemment, il a envie d'essayer d'intimider certaines personnes. Sûrement sa manière à lui de protéger le garçon. Quoi qu'il en soit, c'est assez mignon à regarder.

La porte s'ouvre, laissant entrer deux personnes. Marian rouvrit les yeux et refit parcourir la tension dans ses muscles, prêt à bouger. Il salua le dénommé Maceo d'un hochement de tête. On pouvait donc en déduire que la personne à ses côtés devait être le fameux Léo. Tous se déplacèrent ensuite vers des sièges dont la disposition laissait clairement savoir qu'une présentation allait suivre. Avant de s'installer, le scientifique parle de la confidentialité de l'expérience et demande le silence des candidats à son propos. Sans surprise, Marian acquiesça de façon franche et spontané. Les autres personnes acquiescèrent également à leur façon et tous s'installèrent. Marian s'assit dans son siège et son pokémon alla se placer sur ses genoux. Le garçon se servi ensuite de sa seule main disponible pour gratter doucement le crâne du pokémon. Ce geste a pour effet de faire fondre l'air farouche du pokémon et il ferme même les yeux pendant quelques secondes. Cependant, comme s'il s'était rendu compte de son comportement, le Riolu rouvre les yeux et tâche de se reconstruire une image en se redressant et en affichant un air fermé. Pourtant, ce n'est pas parfait et quelques rictus témoignent de l'effet des grattements sur lui. C'est sans doute à cause du cinéma de son pokémon que le garçon rit sans bruit. La présentation commence, il reprend son sérieux. À mesure que le scientifique parle, les grattements de l'enfant se font plus lent. Probablement le signe qu'il est concentré. Cependant, les grattements s'arrêtent totalement au moment où un pokémon en 3D fait son apparition. Les sourcils froncés, le garçon se pencha un peu en avant. Son regard passa du pokémon au scientifique et vice-versa. Il se concentra finalement sur le scientifique pendant tout le temps où il parle de l'être digitale et de ses dangers. Il revint alors sur le pokémon et l'enfant recula doucement au fond de son siège. C'est à croire que venait d'apparaitre devant lui un Arbok prêt à mordre. Réflexion faite, le Mélodelfe est probablement encore plus dangereux qu'un Arbok. Quand Léo rappela le pokémon, le soulagement s'exprima par un très légèrement affaissement des épaules de l'enfant. Puis, il reprend les grattements sur la tête du Riolu qui avait l'air aussi soulager que lui. Il écouta le reste de la présentation de la mission en silence avec un air concentré. Une fois l'exposition du scientifique terminé, des questions étaient posées par certains, des inquiétudes étaient exprimées par d'autres. Marian garda le silence. Peut-être que sa question avait déjà été posée, peut-être qu'il doute que le scientifique a la réponse à sa question ou peut-être qu'il n'a simplement rien à dire. Quoi qu'il en soit, il se leva en tenant avec son bras son pokémon qu'il repose sur le siège. Il lui caresse ensuite la tête avec un sourire en lui disant que ça va aller. Il se retourna ensuite vers Léo en indiquant le pokémon assis sur le siège.

- Si ça ne vous dérange pas, j'aimerais bien qu'il reste là. Ça me rassure de le savoir là et lui aussi préfère être proche de moi. Il ne vous dérangera absolument pas, je vous le promets.

Le Riolu lance à son dresseur un regard semblant mélanger reproche et inquiétude. Cependant, il ne bouge pas de son siège et se cale même au fond, repliant les jambes en position du tailleur. Peut-être qu'il n'approuvait pas la décision du garçon de faire cette expérience qui pouvait être dangereuse, mais il semblait la respecter. De même qu'il semblait respecter le fait de devoir être le moins dérangeant possible pour pouvoir rester. Après un petit sourire à son pokémon, Marian partit se faire équiper. Sa tenue semblait à sa taille et tout allait comme un gant. Il n'y avait que le bout du bras gauche qui était lâche, témoin de l'absence du dit membre. Il répond à Léo pour dire que tout était bon et rapidement, le décompte arrive. À l'annonce du premier nombre du compte-à-rebours, la respiration de Marian se fait un peu plus profonde. Plus le décompte avancé et plus il prenait des respirations profondes. Dans le même temps, un sourire de pure excitation apparu sur son visage. Surement de façon inconsciente, il bloque sa respiration à l'annonce du dernier chiffre du compte-à-rebours et son sourire se fait plus grand encore quand le jeu semble se lancer.


Info:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 2634

Sam 1 Sep - 12:09

Dès les premières notes du générique de départ, tout le monde était spectateur du combat entre le Nidorino et l’Ectoplasma. Léo en avait profité pour affiner la vision des pixels qu’un joueur lambda pouvait avoir sur sa console, si bien que même si les images étaient les mêmes, elles semblaient plus vraies que nature. Son invention était bien plus complexe que ce qu’il avait expliqué car tout le secret de la technologie de transfert se trouvait dans ces casques qu’ils avaient sur la tête. En fait, ils ne risquaient absolument rien physiquement et ils n’allaient pas véritablement être transférés dans le jeu. Son programme lui permettait de dupliquer le joueur et de l’encoder, de telle manière à ce qu’il ait la réelle sensation d’être dans le jeu. C’est pour cela que même si un bug pouvait apparaître, cela était sans incidence sur leur psyché car tout au mieux, le bouton d’éjection ne fonctionnerait pas. Le bouclier, si on pouvait appeler ça réellement un bouclier, c’était son système de transfert.

Bien entendu, il ne pouvait pas aller plus loin que cela dans les explications car c’était là que se trouvait le pire de son invention. Il se doutait que certains pensaient qu’il était plus que laxiste dans sa manière d’aborder le sujet mais encore une fois, ils se savaient et ne sauront pas tout. Des mesures de précaution, quand bien même l’un des testeurs était un ex champion de la ligue, il en avait pris un max. Et de toutes les personnes ici présences, c’était potentiellement Arya Kanazawa qui l’inquiétait le plus, du moins son entourage. En effet, les enquêtes de Léo sur chacune des personnes participant au projet furent plus que poussées. Est-ce que l’intelligence artificielle essayait de rentrer en contact avec lui ? De nombreux pare-feu le protégeaient et typiquement, c’était comme essayer de rentrer dans un bunker armé jusqu’aux dents. En tout cas, l’image changea pour finalement atterrir sur ce qui semblait être l’entrée du laboratoire du professeur Chen.


Si les décors leurs semblaient moins pixelisées, les couleurs en revanche étaient celles d’époque. Ils avaient également la possibilité d’interagir avec les éléments du décor à leur guise. « Ah voilà, est-ce que vous m’entendez ? » Pour chacun des personnages il avait un écran de jeu, de telle manière qu’il pouvait voir les évolutions de chacun. Il avait aussi installé un petit programme qui permettait de voir le rythme cardiaque de chacun, pratique pour voir si une éjection d’urgence serait importante. En tout cas, il préféra se montrer prudent sur le début « Avant de réellement commencer, prenez le temps de vous habituer à votre nouveau corps. Vous allez voir, vous allez vous sentir assez raide. Ca va aller mieux par la suite ne vous inquiétez pas »

Il leur laissa le loisir de s’habituer à leur nouvelle condition physique avant de rajouter quelques détails par rapport aux questionnements qui ressemblaient plus à des inquiétudes qu’à des interrogations. « Je ne peux pas trop vous en dire mais sachez une chose : vous êtes en totale sécurité, à 100%. Quant à la réussite de la mission, je dirais qu’on a… 5% de chance, peut-être moins ? Mais vous n’avez rien à craindre car je vous guiderai. Et si ultimement il y avait un quelconque problème, vous n'avez qu'à appuyer sur le bouton bleu qui se trouve sur la console à votre ceinture, vous serez déconnecté du serveur immédiatement » Les chances de réussite étaient minces mais c’était le meilleur plan qu’ils avaient jusqu’à présent. Missingno n’a jamais eu à gérer autant de joueurs à la fois. La partie qu’ils connaissaient risquait bien de partir en vrille mais cela restait assez excitant de savoir qu’une intelligence artificielle se terrait dedans, voir même un nouveau pokémon. Toucher du doigt une toute nouvelle existence faisait renaître avec force la fibre scientifique de Léo. « Vous voici dans le laboratoire du pokémon Chen. Vous allez pouvoir chercher votre partenaire pour cette mission. Et par rapport à ce que je vous ai montré tout à l’heure, ceux-là ont été programmés par mes soins donc vous n’avez aucun risque à les utiliser. » En vrai c’était tant que MissingNo n’intervenait pas en personne. Pas besoin d’alarmer inutilement tout le monde sur ce point car il faudrait déjà que la créature se manifeste et ce n’était pas gagné.

Devant eux, il y avait non pas 3 mais 8 pokéballs. Dans chacune d’elle se trouvait un pokémon assez fort pour réussir assez loin dans l’aventure, qu’importe où ils se trouveront.

Vous vous demandez ce qu'il y a dedans n'est-ce pas ?:
 

De son côté, Léo était en train de revérifier un codage qui peur permettrait de tester directement leur nouveau compagnon sur le terrain et qu’ils s’adaptent cette fois-ci aux combats. « Je vous ai envoyé une petite liste des attaques qu’ils apprennent naturellement, vous en choisirez 4. Une fois que vous aurez tous récupéré un pokémon et choisi ses attaques, placez-vous dans le téléporteur au fond de la salle à droite » Visuellement, une petite liste de mots s’ouvrit sur une fenêtre en transparence avec plusieurs attaques qu’ils pouvaient sélectionner ou désélectionner à leur guise. Il n’avait pas son mot à dire, après tout, ils dressaient tous des pokémons dont ils sauraient quoi faire avec toutes ces informations c‘est leur job après tout.

« Pour faire sortir MissingNo de sa cachette, il n’y a qu’une chose à faire : mettre le bazar dans son royaume. Vous êtes prêt à foutre le boxon comme jamais ? » Léo n’attendit même pas d’attendre une réponse qu’il lança son prochain programme, trop excité à l’idée de voir comment la créature allait gérer ce qui allait suivre.


L’instant d’après, ils arrivèrent sur le célèbre pont pépite. Tous disposé en quinconce par rapport aux dresseurs présent initialement, ils avaient donc la possibilité de lancer 5 combats différents en même temps. Ce qui était plutôt un bon point de départ pour pouvoir provoquer le jeu et donc Missingno. « On doit déclencher tous les combats en même temps donc à mon signal… Allez-y ! » La bataille buguée du pont pépite allait pouvoir commencer, sous les yeux pétillants de Léo. Restait à être vigilant pour lui de savoir où et sous quelle forme Missingno allait intervenir. 5 points d’interrogations se déclenchèrent en même temps. 5 combats et déjà le pic d’activité sur l’écran de Léo s’emballait. Missingno arrivait.

Qui va se battre contre qui ?:
 




Prochaine modération : le 22 septembre !


avatar ©️ Elune Crowley.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Scientifique

C-GEAR
Inscrit le : 09/08/2014
Messages : 2724

Région : Kanto
Mer 5 Sep - 18:15
Au moins, tu es rassurée de voir que tu n'es pas la seule à te poser des questions sur les travaux du scientifique d'Azuria. Jill semble tout aussi inquiète que toi et elle semble contente de voir que tu t'exprimes sur les différents problèmes lié à ce pokémon virtuel. Les garçons ont des réactions un peu plus posées : Maceo semble connaitre suffisamment Léo pour lui faire confiance. Soit. Jason semblait un peu inquiet mais pour autant, il le montra peu. Quand à Marian, peut être a cause de son jeune âge, il ne rendait pas spécialement compte des dangers auxquels vous allez faire face. Tu soupires, histoire de montrer que tu ne lâches pas l'affaire pour autant et que tu mets simplement ca de côté pour le moment. De toute manière si ca foire quelque part, tu pourrais rapidement mettre ca sur le tapis.

Tu essayes donc de te détendre alors que le compte a rebours se met en marche. Pourquoi tu as l'impression que ca va foirer ? Peut être parce que tes propres expériences foirent toujours la première fois ? Mais Léo avait déjà été dans le jeu et il avait déjà essayé de capturer MissingNo, donc ce n'était pas théoriquement le premier essai non ? Alors que la musique d'intro commence avec le fameux combat entre l'Ectoplasma et Nidorino commence, tu inspires à fond pour te détendre. Tout ce passerait bien, tu n'étais pas seule dans ce jeu et Ene était la en soutiens. Enfin tu espérais.

- Ene ?

Tu chuchotas pour t'assurer qu'elle était bien la. Pas de réponse. Bon. Tu avais prévu qu'il y avait une chance que la transmission soit brouillée quand tu allais commencer la VR, mais c'était avant de voir un pokémon virtuel qui était prés à exploser a tout moment dans la réalité. Tu aurais franchement aimé qu'elle soit ton lien avec l'extérieur pour t'apporter des infos ou autres. Mais tu allais devoir t'en passer, à mois qu'elle était en train de chercher un moyen pour retrouver le contact avec toi. Tant qu'elle ne faisait rien de loufoque, ca t'allait.

Quand tu ouvris les yeux, tu reconnus le jeu, même s'il était de meilleure qualité tu devais le reconnaitre. Après tout, quand on y rejouait sur console, il avait pris un sacré coup de vieux mais Léo avait su adoucir les pixels, heureusement. Il demanda confirmation si on l'entendait bien et tu confirmas. Peut être que c'était ca qui avait coupé la connexion avec Ene d'ailleurs. Tu le notas dans un coin de ton crâne pour quand tu reviendrais a la réalité. En attendant tu essayais de te faire encore ce qui était réel ou non. Tu suivis le conseil de Léo et tu essayas de bouger, tu sentais ton corps, comme s'il était loin et proche à la fois, réagir. Bon effectivement j'étais loin d'être facile, comme si tu étais un peu rouillée. Tu essayas de bouger dans tout les sens histoire de t'y habituée, tout en écoutant le reste de ses explications. 5% de chance hein. C'est vraiment peu pour tout les risques que vous étiez en train de prendre mais peu importe, tu y étais donc tu ferais de ton mieux.

Une fois dans les laboratoires du Prof Chen, tu relâchas un instant la pression, profitant du moment. Après tout ca voulait dire que vous étiez à Bourg Palette, chez toi. Tu te demandais si ta maison était dans le jeu, ta chambre. Mais tu ne demandas pas de temps pour vérifier, c'était un caprice que tu te passerais bien, il n'était alimenté que par la nostalgie de tes premiers instants de dresseuses. Tu fus un peu déçue de ne pas pouvoir prendre de Carapuce mais bon, tu comprenais que vous n'aviez pas non plus des heures et des heures a consacré aux bases.

- Si ca n'embête personne, j'aimerais bien prendre Raichu !

Tout le monde se mit d'accord sur ses préférences et tu pris la sphère dans ta main. Toujours assez silencieuse pour le moment, tu étudies les attaques de Raichu, même si tu connais bien ce pokémon. Tu tapas sur les différentes attaques que tu voulais et tu te dirigeas vers le téléporteur. Enfin tu sourias un peu, mettre le bazar ca tu connaissais. C'était même l'une de tes spécialités, malgré toi.

- Let's go !

Même pas le temps de se faire a l'idée que Léo vous téléporte sur le pont pépite. Tu envoies Raichu et tu as un certain plaisir à le voir, même si tu sais que ce n'est pas le tien. Qu'importe, a cet instant précis, il remplace le manque d'Ene et tu attends de voir si tout le monde est prêt pour lancer ta première attaque. Une attaque Tonerre forcément, tu n'étais pas la pour rigoler après tout.





Raichu niv 50
PV : 112 ; Att : 192 ; Def : 157 ; Vit : 202 ; Spé : 192

Attaques : Cage Eclair ; Tonnerre ; Météores ; Reflet

Raichu utilise Tonnerre contre le Rattata !



:facepalm::
 


Cliquez pour plus d'information sur le W.A.dex!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Modo RP & Dresseur

C-GEAR
Inscrit le : 31/12/2015
Messages : 538

Région : Johto
Dim 16 Sep - 21:59
L'écran d'introduction lui rappela des souvenirs. Combien de dresseurs pouvaient se vanter d'avoir subi une immersion complète dans l'un des jeux les plus populaires de leur enfance ? Jason se laissa bercer par la musique, allant même jusqu'à la fredonner. Enfin, le décor changea et ils se retrouvèrent dans ce qui ressemblait au laboratoire du professeur Chen. N'ayant jamais visité cet endroit dans le monde réel, l'adolescent se demanda si les programmeurs s'étaient basés sur les véritables plans de la bâtisse ou s'ils l'avaient remodelé à leur façon. Si l'occasion se présentait, il irait volontiers voyager du côté de Bourg Palette pour le découvrir. 

La voix de Léo interrompit le fil de ses pensées et il suivit son conseil. Il réalisait qu'effectivement, son corps lui paraissait différent. Lourd, peu coopératif. Il leva le bras et plia le coude, un exercice simple qui lui demanda un effort considérable. Il s'abaissa ensuite et s'accroupit ; ses genoux craquèrent. Jason fit ensuite quelques rotations avec sa tête, la tournant à droite puis à gauche, vers le haut et vers le bas. Tout allait bien. La sensation d'engourdissement s'envolait au fil des secondes. Sa vision s'ajusta à son tour, mais il s'étonna de ne pouvoir détecter davantage de couleurs. Pas de dégradé, seulement des teintes unies et un brin criardes. 

« Ça répond à ma question, si vous confirmez qu'on est en sécurité. » 

Le jeune Mills connaissait le jeu par coeur, mais puisqu'il affrontait une entité aux intentions obscures, la carte et les lieux familiers risquaient de subir des modifications. Un guide n'était pas de refus. Il hocha la tête et l'un de ses doigts localisa le fameux bouton bleu. Il ne l'oubliera pas celui-là. « Super. Je me demande ce qu'on va recevoir comme partenaire. » Il eut une pensée pour Klarys et tous les autres pokémons qu'il possédait et qui n'existaient techniquement pas dans cette cartouche, faute de place. Seuls les premières créatures répertoriées du Kanto y figuraient. 

Il s'approcha de la table, curieux, et il étudia les choix proposés. Intérieurement, son instinct lui disait de prendre un allié fort et au tempérament belliqueux, et qui serait capable de renverser la vapeur d'un combat. Sa main se dirigea vers la pokéball du colossinge avant de dévier de sa trajectoire. À la toute dernière seconde, il rectifia sa stratégie, misant sur la prudence et la force de la nature. « Noadkoko fera l'affaire ! » Le choix d'Arya ne le dérangeait pas le moins du monde, car hormis Shiv et Indra, il n'avait jamais favorisé le type électrique. Il y avait quelque chose dans le relâchement d'une énergie crépitante et dangereuse qui l'effrayait. Il ne lui fallut que quelques secondes pour passer à travers la liste d'attaques et se garantir une victoire facile contre l'adversité.

« Je suis prêt à foutre la merde. »

Il sourit et se dirigea vers le téléporteur. Il leva le pouce à l'intention des autres, puis ferma les yeux. Ces déplacements à travers le temps et l'espace lui donnaient le tournis et il préférait éviter de vomir son petit déjeuner. Ça risquerait de créer un malaise, d'autant plus qu'il ne savait pas si le jeu retranscrirait sa nausée en un amas de pixels ou si c'est Leo qui assisterait à la scène, de son côté. Une fois sur le pont, Jason inspira profondément et rouvrit les yeux. Sur le signal du chercheur, il s'engagea en même temps que les autres dans leur premier combat contre la machine. 




Noadkoko niv.50 ( affectueusement rebaptisé Koko )
PV : 147 ; Att : 197 ; Def : 187 ; Vit : 157 ; Spé : 227
Attaques : Écrasement, Lance-Soleil, Vampigraine, Protection.

Noadkoko utilise Écrasement.


Babibel le Moufouette est fier supporter du Nokuma Dex.

DC:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
(Page 1 sur 2) Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Kantô - 1E G E N :: Azuria-