AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 
» Cela fait bien longtemps...


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Lun 16 Juil - 15:05

Cela fait bien longtemps...


Cigarette aux coins des lèvres, Maceo observait l’océan qui se dressait devant lui, adossé contre le mur du centre pokemon, et bras croisé. Le regard presque dans le vague, il laissait son esprit vagabonder au rythme de la fumé qui avançait lentement, poussé par cette brise légère. Ekaeka se réveillait lentement, comme à son habitude. Les habitants s’activaient déjà à leur occupation, mais les touristes manquaient encore, pour la plupart, à l’appel. La plage face au centre pokemon se montrait calme et sereine, parcourut simplement par quelques jeunes dresseurs et leur nouveau pokemon, ou par les plus matinal adepte du footing. Le blond commençait d’ailleurs à se dire qu’il vaudrait mieux qu’il recommence son sport quotidien. Qu’il baisse aussi sa consommation de nicotine. Si sa famille ne lui disait rien, il n’était pas stupide. Leur regard en disait long sur leur pensé. Et puis… Cela sera surement mieux pour son fils. Il n’avait pas trop envie de le retrouver avec l’une de ses cigarettes aux coins des lèvres, plus tard.

Enfin. Le regard bleu du dresseur se posa finalement sur un Tiboudet bien énergique. L’animal crapahutait avec bonheur dans le sable de la plage, s’amusant à pourchasser et à fuir le Pikachu du blond. Et cette vision ne put que le faire sourire. Voila donc les deux premiers membres de son équipe et ils s’entendaient à merveille. D’ailleurs… « Son équipe »… Dire qu’il avait pensé laisser faire son fils à la base et maintenant… Maintenant il avait retrouvé cette envie qui l’avait toujours fait marcher auparavant. Il se surprenait à espérer aller aussi loin que lors de son premier parcours. La ligue en moins surement. Tout ses projecteurs… Non. Ça ne lui avait pas plut tant que ça, finalement. Il n’avait d’ailleurs même pas put profiter d’un beau combat lors de son court passage à la ligue, en tant que champion. Le destin en avait décidé autrement. C’était d’ailleurs surement pour cela que la plupart des gens qu’il croisait ne le reconnaissait même pas.

- Papa ! Moi et l’Ecuyer on est prêt ! On peut y aller !… Mais on va où ?
- « L’écuyer et moi », Alex’. Voyons, tu es un grand maintenant, alors essaie de ne pas l’oublier.
- Oups, pardon ! - Il se laissa rire puis reprend - Mais on va où ?
- A Lili’i.
- Tu vas aller défier Monsieur Pectorius ?!
- Bien sûr que non. On va aller voir Ruven, tu as déjà oublié ?
- Ah oui ! Oh tu crois qu’il aura ramené sa Nemelios avec lui ? Et son Lucario ? Et… Et !
- Tu verras bien ça avec lui.

Il sourit et ébouriffe les cheveux de son fils, amusé par tant d’entrain. Puis le blond regarda sa montre et se mit en route après avoir sifflé ses pokemons. Mach’Boue et Loki rattrapèrent le groupe rapidement, continuant de gambader dans la nature, visiblement heureux de pouvoir profiter des premiers rayons du soleil.

Maceo marchait donc tranquillement, surveillant son fils qui était partie finalement courir avec les pokemons, s’amusant non loin des hautes herbes. En tout cas, il avait bien apprit sa leçon. Ne pas trop s’éloigner, et ne pas aller piétiner les hautes herbes, au risque de voir débarquer un pokemon de mauvaise humeur. Et puis, de ce qu’il avait put voir, les pokemons sauvages de Mele mele, surtout du côté de Ekaeka et Lili’i n’étaient pas bien puissant.
Lorsqu’ils arrivèrent au village de Lili’i, ce fut pour voir un lieu calme et paisible. Comme il s’en était douté, les lieux n’étaient pas envahit par les touristes, ceux-ci préférant la plage aux visites en ces heures matinales. Enfin, tranquille était un grand mot. Alors qu’il venait d’entrer, son regard se posa sur un dresseur plus loin, entouré par 6 pokemons qui semblaient puissant, et qui s’échauffaient. Surement là pour affronter Pectorius, pour pouvoir passer son dernier défit avant la ligue pokemons. Mais si le blond avait envie d’aller voir ce match, il ne perdit pas pour autant son objectif premier, et bifurqua finalement pour se rendre à une sorte de petit bar de plage, qui de toute façon, était situé à quelques mètres du terrain de combat.

- T’as vue ! Ils ont l’air super fort ses pokemons !
- On va peut-être le voir combattre.
- Je peux aller le voir ?
- Pas maintenant. Il doit avoir besoin de calme pour se mettre en condition. Tu veux un jus de baie ?

Le gamin acquiesça vivement, alors que Maceo finissait par s’installer sur l’un des tabourets, après avoir prit Alexandre dans ses bras pour le déposer à sa place. Laissant Loki et Mach’boue vaquer à leurs occupation, le blond commanda deux boissons, en attendant que son ami ne finisse par pointer le bout de son nez. S’il était en retard ? Oh non. C’était plutôt Maceo qui était en avance. N’ayant pas eut envie de devoir courir pour arriver à l’heure, il avait prit soin de voir large au niveau des horaires. Comme à son habitude, en faites.


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 5170

Région : Kalos / QG Ligue 4
Mar 17 Juil - 15:29
La dernière fois que j’étais venu à Mele-Mele ne remontait même pas à une semaine ; pourtant m’y voici de nouveau, et seul. Pas de Lizbeth ou d’Alyssa avec qui passer un bon moment, juste moi et mes obligations professionnelles. Comme nos vacances sur l’île avaient été remarquées par la presse, le Comité avait estimé que cela ferait plaisir aux champions d’Alola qu’au moins l’un d’entre nous vienne leur faire une visite de courtoisie – et vérifie discrètement qu’ils respectaient bien la réglementation de la fédération de dressage. Je m’étais porté volontaire pour être celui qui s’acquitterait de cette besogne car j’avais une raison personnelle pour revenir à Alola aussi vite : j’avais un ami très cher à revoir.

Maceo… Cela faisait plus d’une année que nous ne nous étions pas vus. Depuis l’enterrement d’Erin, en fait. J’avais essayé de le revoir à quelques reprises après cela mais c’était devenu compliqué parce qu’il ne répondait plus aux messages que je lui laissais. Comme moi, quand Amélie était tombée en dépression et que je l’y avais suivi ; c’était pour cette raison que je ne lui en voulais pas le moins du monde pour son si long silence. Le plus important était que désormais il sortait la tête de l’eau et qu’il avait tenu à ce que je fasse toujours partie de sa nouvelle vie.
Cela faisait déjà quelques semaines que nous discutions tous les deux à nouveau, par SMS surtout et un peu au téléphone. Je lui avais promis que la prochaine fois que j’aurais l’occasion de venir à Alola je viendrais le voir pour que nous puissions rattraper un peu le temps perdu mais je n’avais pas tout à fait respecté ma parole. En effet, je n’avais pas osé imposer à Lizbeth de passer du temps avec Maceo alors qu’elle ne le connaissait pas du tout et n’avais pas non plus voulu m’éclipser plusieurs heures et la laisser toute seule avec Alyssa. J’avais donc sauté sur l’occasion de cette visite officielle pour proposer à mon ami que l’on se voit un matin où j’étais sur Mele-Mele, juste avant d’aller faire mon boulot auprès des champions Pectorius et Althéo. Il avait heureusement accepté et m’avait donné rendez-vous à Lili’i dans un petit bar de bord de mer.

Me voilà donc, de retour de mon footing matinal, en train de prendre une douche en vitesse. L’hôtel où je créchais (parce que oui, je créchais à l’hôtel et non pas chez Alira qui habitait tout près, j’avais bien assez vu ma cousine ce mois-ci) se trouvait en lisière d’Ekaeka et seulement à quinze minutes à pied de Lili’i ; en principe je ne devrais pas arriver en retard malgré ma tendance bien connue à le faire. J’enfilai une tenue qui alliait mon sens de la mode à mon besoin d’anonymat : lunettes de soleil, trilby blanc avec un chino en gabardine de coton assorti, ceinture et mocassins sombres, chemise légère d’un bleu ciel proche de celui de mes yeux. Le rouge habituel de ma tenue était caché car il me caractérisait trop et permettait de me reconnaitre facilement : je le réservai donc au short de bain que j’avais pris dans mon sac au cas où l’opportunité d’une baignade se présenterait. Il me fallut un moment pour estimer que j’étais assez présentable pour sortir, même si la personne avec qui j’avais rendez-vous était un ami masculin, et ce fut donc à la bourre que je toquai à la chambre de ma garde du corps, communicante avec la mienne. Mev était évidemment prête depuis longtemps, nous pûmes donc partir aussitôt. Heureusement il était encore tôt et la température agréable ; même en pressant un peu le pas, nous ne devrions pas prendre trop chaud.


« Allez ma jolie, c’est par là. » dis-je à Molly qui regardait avec intérêt les goélises perchés sur les fils électriques.

La vieille némélios cessa de reluquer son petit déjeuner potentiel et se mit dans mes pas alors que je me dirigeai vers la sortie d’Ekaeka. Par chance il n’y avait pas grand monde dans les rues, seulement les locaux qui allaient au travail d’un pas si machinal qu’ils ne nous prêtaient aucune attention. Je pense que pour eux Mev et moi avions simplement l’air d’un couple de riches touristes comme il y en a tant depuis l’ouverture des frontières, ce qui m’allait très bien. Sur la route 1 nous ne croisâmes que quelques dresseurs absorbés dans leurs entrainements matinaux et un ou deux pokémons sauvages un peu curieux qui firent demi-tour après avoir aperçu l’air féroce de Molly. Nous arrivâmes à Lili’i avec seulement cinq petites minutes de retard, ce qui était franchement une belle performance pour moi. Le village était très calme, comme l’étaient souvent ceux qui n’étaient pas directement en bord de mer, et à part un dresseur en plein échauffement il n’y avait aucune activité particulière. Vu la concentration du type je suppose qu’il avait lancé un challenge à Pectorius pour ce matin, ce qui me rendait un peu curieux. Connaissant Maceo, il y avait des chances pour que l’on aille jeter un œil à son match à un moment ou à un autre.

Mais pour l’heure, je cherchai la paillotte dont Maceo avait parlé et la trouvai très vite. En fait elle était juste à côté du terrain de Pectorius, ce qui ne devait pas être une coïncidence. Il ne me fallut pas longtemps pour repérer un grand blond installé au bar avec un petit garçon et aussitôt mon sourire se fit plus grand que moi. Qu’est-ce que j’étais content de les voir !


« Salut vous deux ! » lançai-je avec une joie évidente en pénétrant sous le toit de paille. Je retirai mes lunettes de soleil et les calai sur mon chapeau, ce qui libérait mon regard et me rendait plus reconnaissable.

« Oh, bonjour Ruven ! »

Je fus très content de constater qu’Alexandre me reconnaissait encore bien, même si nous ne nous étions pas vus depuis un bail. Pour ma part j’étais ravi de voir comme il avait grandi et comme il avait l’air en forme ; même si je ne l’avais pas vu très souvent non plus, je le connaissais depuis qu’il était tout petit et son père me parlait évidemment beaucoup de lui. Il était un petit peu comme un neveu pour moi qui n’avais ni frère ni sœur.

« Hey bonhomme ! Attends, ne va pas tomber, c’est moi qui viens. » Je le rejoignis alors qu’il envisageait de descendre du tabouret trop haut pour lui. Je lui fis une bise chaleureuse. « Tu vas bien ?

- Oui ça va ! Oh, y a ta némélios !

- Elle s’appelle Molly, tu te rappelles ?
» Je l’aidai à descendre, sentant qu’il voulait aller caresser la lionne. « Et je te présente Mev, c’est mon ange gardien ! »

Ils se saluèrent rapidement puis le petit garçon alla dire bonjour à Molly qui s’était assise sagement. Elle n’aimait pas qu’on la touche mais je lui avais appris à tolérer les enfants.

« Eeeeet bonjour champion ! » exultai-je en ouvrant les bras pour offrir une franche accolade à Maceo. Je n’avais aucune retenue dans ce genre de moment, je me laissai juste aller au bonheur de revoir un ami cher. « L’air d’Alola te fait du bien, t’as bonne mine. Ah ! » Je m’écartai un peu et tendis le bras vers la jeune femme debout à côté de moi. « Mev Kent, ma garde du corps. Et Maceo Bararson, l’un de mes plus anciens amis. Et accessoirement ex-champion de la Ligue Pokémon. »

Ils se saluèrent alors que mon immense sourire ne diminuait pas. Le tenant de la paillotte vint demander ce que nous voulions et je pris un café au lait comme il était encore trop tôt pour un truc plus festif. Le temps qu’il me le prépare je m’installai au bar à côté de Maceo.

« Alors, comment vas-tu ? Ça me fait tellement plaisir de te voir ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Sam 21 Juil - 16:52
Sur ce point là, Maceo et Ruven étaient assez différent l’un de l’autre. Si Maceo arrivait toujours en avance, ce n’était pas le cas de son ami. Mais ce n’était pas une chose sur laquelle le blond c’était arrêté. A vrai dire, il ne surveillait même pas les minutes défiler, observant simplement le futur challengeur qui continuait de se préparer. Tiens d’ailleurs… Où était donc Pectorius dans l’histoire ? Il avait vaguement entendu parler que certain Doyen faisait une prière au protecteur de leur île avant de combattre pour ce genre de chose. Se serait-il donc rendu à l’autel de Tokorico ?… Encore un aspect d’Alola que Maceo comptait approfondir. Mais sans son fils. Tout ça ce trouvait bien loin des sentiers battus et il ne souhaitait pas risquer la sécurité de celui-ci.
Ce fut la voix du champion de feu et d’acier qui sortie Maceo de ses pensés. Tournant le regard vers Ruven, il ne put que sourire en voyant Alexandre réagir de la sorte. Son fils ne l’avait donc pas oublié. Durant un instant d’ailleurs, il se rendit compte qu’il ne savait même pas si l’enfant avait regardé ne serais-ce qu’un match de ligue diffusé sur les écrans, lorsqu’il était chez ses grands-parents.

Le gamin s’agita un instant sur son tabouret, voulant en descendre mais Ruven fut plus rapide et alla à son niveau pour éviter un quelconque soucis. Ainsi Alexandre fut ravis de voir la présence de la Nemelios et après avoir répondu à la question du dresseur et salué Mev, il alla directement voir la lionne pour la caresser avec douceur, véritablement impressionné par la créature.
Après ça, Maceo se leva et répondit à l’accolade de Ruven, avec un peu moins de franchise néanmoins -ce qui en soit, était habituel chez lui- et malgré son sourire, ravis de revoir son vieil ami, on pouvait sans problème voir les traces de ce qu’il avait traversé lorsqu’il était encore à Kantô.

- Bonjour Ruven.

Il fut amusé lorsque le champion lui fit savoir qu’il avait bonne mine. Mais ça, il ne pouvait pas le nier. L’air d’Alola lui faisait un bien fou, et surtout… ça faisait des années qu’il n’avait pas passé des jours à l’extérieur sans son écharpe. Puis il regarda cette femme qui était donc venue avec lui. Mev donc. Et sa garde du corps ?… Tiens donc. Ils donnaient des gardes du corps à la ligue maintenant ?

- Enchanté Mev.

Il tendit la main vers elle pour une poigné de main, puis reprit sa place sur son tabouret, devant le jus de baie qu’il c’était prit en même temps que celui d’Alexandre. Il laissa donc son ami commander un café, tout en buvant un peu de sa boisson avant de hausser légèrement les épaules à sa question.

- Mieux qu’avant ?… Enfin. C‘est sympa Alola. Je m’y sens bien, et on découvre pas mal de chose avec Alex. J’aurais sans doute dut partir plus tôt de Kantô au lieu d’y rester. D’ailleurs je suis en train de remplir des papiers en ce moment pour louer une paillotte dans le coin.

Et pour pouvoir la garder sur le long terme, il allait devoir se trouver un revenue. Et le seul moyen de gagner sa croute, à l’heure actuelle, c’était de rallier ce métier qu’il avait abandonné pour rentrer parmi l’élite du dressage, soit Agent. S’il avait déjà songé à Ranger ? Bien sûr. Mais pour le coup, avec son fils, c’était un métier bien trop contraignant à ses yeux.

- C’est une vieille Dame qui va me la louer. Elle habite juste derrière, donc si j’ai un quelconque problème elle pourra garder un œil sur Alexandre.

Si l’idée ne l’avait pas enchanté sur le coup, de laisser Alexandre à la garde d’un inconnu, son ancienne agent, avec qui il n’avait finalement pas perdue contacte. Amélie Zatt, vivait donc à Johto, mais elle était originaire d’Alola, et cette Dame se trouvait être tout simplement sa tante, chez qui elle allait quand elle venait y passer ses vacances.

- Enfin, c’est la Tante d’Amélie. Je ne sais pas si tu te souviens d’elle. La blonde un peu rigide qui me suivait partout à l’époque.

Combien de fois elle l’avait engueulé d’ailleurs… Vêtement qui ne lui convenait pas, ou alors trop long à réagir… Mais bon. Maintenant qu’il n’y avait plus toute ses contraintes entre eux, étrangement, ça passait beaucoup mieux maintenant.

- Du coup, comme Alex’ commence sa scolarité à la rentrée… C’est parfait. Il va juste falloir que je reprenne du galon dans le dressage et que je postule pour récupérer ma plaque.

D’ailleurs, en parlant de dressage… Le Tiboudet c’était approché de Maceo et c’était cabré pour poser ses membre antérieur sur les genoux de celui-ci, tout en observant Ruven, qu’il étudiait avec grand intérêt, ce demandant bien qui il était pour que son dresseur se montre aussi amicale.

- Ah et du coup, voici Mach’boue. - Il posa une main sur la tête de celui-ci pour le gratouiller un peu, puis regarda de nouveau Ruven - Et toi ? Comment ça va ?


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/


avatar
Ligue 4

C-GEAR
Inscrit le : 14/12/2013
Messages : 5170

Région : Kalos / QG Ligue 4
Dim 19 Aoû - 18:02
C’était rassurant de voir ce sourire sur le visage de Maceo. J’avais un souvenir bien trop précis de son expression la dernière fois que je l’avais vu et elle était beaucoup plus lugubre… Alors certes mon ami avait toujours l’air fatigué et un peu absent, mais cela se voyait qu’il était en phase de guérison. C’était un soulagement.
Quand je lui demandai comment il allait, Maceo haussa les épaules. Il était résolument flegmatique et j’y étais heureusement habitué, sinon j’aurais pu être un peu vexé qu’il n’ait pas l’air aussi enthousiaste de se revoir que moi.

« Mieux qu’avant ? » Tu m’étonnes. Je fis une légère grimace en repensant à tout ça. La vie pouvait vraiment être cruelle par moments. « … Enfin. C‘est sympa Alola. Je m’y sens bien, et on découvre pas mal de chose avec Alex. J’aurais sans doute dut partir plus tôt de Kantô au lieu d’y rester. D’ailleurs je suis en train de remplir des papiers en ce moment pour louer une paillotte dans le coin.

- C’est chouette ça.
» commentai-je avec un sourire.

« C’est une vieille Dame qui va me la louer. Elle habite juste derrière, donc si j’ai un quelconque problème elle pourra garder un œil sur Alexandre. Enfin, c’est la Tante d’Amélie. Je ne sais pas si tu te souviens d’elle. La blonde un peu rigide qui me suivait partout à l’époque.

- Ah oui ! Ton agent c’est ça ? Je m’en souviens. C’est sympa que tu aies gardé le contact avec elle, même si je t’avoue que ça m’étonne un peu.
»

Je n’avais pas souvenir que Maceo et elle aient eu des affinités particulières pendant leur collaboration. Et au vu du renfermement de mon ami pendant son deuil, je ne l’imaginais pas vraiment tisser des liens avec une presque inconnue… ou bien j’en serais un peu blessé, après tout moi il m’avait tenu à l’écart. Mais dans tous les cas j’étais plutôt content qu’il ait des contacts ici, encore plus si c’étaient des personnes qui pouvaient l’aider avec son rôle de père célibataire.

« Du coup, comme Alex’ commence sa scolarité à la rentrée… C’est parfait. Il va juste falloir que je reprenne du galon dans le dressage et que je postule pour récupérer ma plaque.

- Tu penses pouvoir retrouver ton grade malgré ces mois d’arrêt et le fait que tu ne relèveras plus de la même juridiction ? Je ne suis pas sûr qu’Alola ait centralisé ce genre d’infos avec les autres régions depuis l’ouverture des frontières…
»

Nous fûmes légèrement interrompus dans notre conversation par l’arrivée d’un tiboudet, qui sans hésitation posa ses pattes avant sur les cuisses de mon ami. Il devait s’agir du sien, celui qui était sur l’une des dernières photos que Maceo m’avait envoyées.

« Ah et du coup, voici Mach’boue. » me confirma-t-il en grattant la tête de l’animal.

« Salut Mach’boue. » dis-je avec un sourire gentil. Je n’étais pas très étonné que mon ami se soit intéressé à cette espèce endémique d’Alola ; il était après tout un dresseur de pokémons sol hors pair.

Nous regardâmes la bête un instant, puis Maceo releva les yeux vers moi.


« Et toi ? Comment ça va ?

- Très bien.
» J’avais l’air joyeux qui allait avec ma réponse. « Pas mal de choses qui bougent dans ma vie en ce moment. Je t’ai rapidement parlé de ma fille Alyssa, tu sais, qui m’a révélé son existence l’année dernière ? Il y a même pas deux semaines son grand-père l’a mise à la porte, j’ai dû aller la chercher en catastrophe à Poivressel. Du coup elle vit avec moi maintenant. C’est pas évident parce que je n’ai pas l’habitude des adolescentes, mais jusque-là ça va, elle est vraiment adorable. » Je remerciai le serveur qui venait m’apporter mon café au lait et en bus une gorgée. « Le souci maintenant c’est de la présenter à mes parents, à Zoé et à ma copine et que tous acceptent cette situation. J’appréhende un peu à vrai dire… »

Du bruit sur la place du village. Je me tournai un peu sur le tabouret pour voir de quoi il s’agissait et vis le doyen Pectorius en pleine conversation avec le dresseur de tout à l’heure.

« Ah, ça va bientôt commencer on dirait. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 25/04/2018
Messages : 118

Région : Alola
Mer 5 Sep - 18:04
La conversation avait débuté entre les deux, en face à face. Voila tellement longtemps qu’il n’avait plus vue son ami… Cela lui faisait un drôle d’effet, il faut dire. Maceo avait donc renseigné Ruven sur ces intentions et les réponses du champion le fit sourire un peu. Le blond avait laissé passer les phrases pour finir ce qu’il avait à dire, gardant dans un coin de sa tête les réponses aux questions qu’il se posait. Puis, lorsqu’il eut l’occasion de placer ses réponses, il ne s’en privé pas.

- Et bien, pour Amélie, je suis tombé dessus pas pure hasard. Elle était en vacance par ici. Nous avons discuté, et de file en aiguille, voila. Juste le hasard... Je pensais qu'elle m'en voudrait pour ma démission. Mais en faites pas du tout. Elle est devenue comptable. - Il avait d’ailleurs été assez gêné, sur le fait que son départ l’avait porté au chômage sur le coup. Mais en fin de compte, elle ne regrettait pas de ne plus bosser à la ligue - Et je ne pense pas que je pourrais récupérer mon grade. J’ai quand même démissionné, donc techniquement, je suis rayé des listes. Mais reprendre du début ne me dérange pas. Ça me permettra de mieux appréhender les problèmes des îles. Même si j’ai déjà ma petite idée. Et puis je vais tenter les brigades pokemons.

Il pensa au motard que les habitants appelaient Skull. Ils avaient l’air de sérieusement les craindre d’ailleurs, même si ceux qu’il avait put croiser avait plus l’air de guignol qu’autre chose. Mais sait-on jamais. Peut-être que leur boss était bien plus dangereux. En tout cas, ils avaient l’air moins… hm… Organisé que les Rockets qu’il avait put côtoyer à Kantô. Et puis, faire équipe avec un pokemon lui disait bien. Il avait toujours bossé avec des collègues humains par le passé.

Mach’boue fit ensuite son apparition, coupant donc leur conversation. Maceo en profita pour présenter donc son nouveau starter. Avant de lui demander comment il allait. Il écouta avec attention le champion, acquiesçant doucement au fil de ses mots. Et l’appréhension de son ami lui était compréhensible. Il n’avait jamais envisagé de se retrouver dans une telle situation. Et de toute façon, à y réfléchir, il ne pouvait se retrouver dans une telle situation. Même s’il avait eut pas mal de petites amies, ça n’avait jamais été bien loin, au grand damne de certaine.

- Si jamais tu as besoin d’un coup de main, t’hésites pas surtout hein. Mes parents avaient un don avec les Ado' difficile. Enfin je crois qu'ils l'ont toujours, mais ils ont arrêté de recueillir les jeunes délaissé. Hm... - Il garda le silence un instant puis rajouta - Mais de ce que tu m'en dis, ta fille à l'air d'être une perle. ça devrait bien se passer avec ta famille du coup, non ?

Bon, il ne savait pas trop ce qu’il pourrait faire pour l’aider. Les Ado’, il y connaissait pas grand-chose non plus. Sauf si on qualifiait Chrystal d’éternelle Ado’ ? Naaan… Chrys’ c’était Chrys’. Mais c’était surement la seule ado’ recueillit par ses parents qui avait éveillé son intérêt. Et puis... Pour être honnête, Maceo avait plus vraiment beaucoup de souvenir de la famille de Ru'. Ou plutôt, ayant l'habitude de la sienne, qui se montrait plutôt pas mal tolérant à ce niveau, c'était plutôt difficile sur lui de s'imaginer que ce genre de rencontre se passe mal...

Puis le bruit au niveau de la place le fit bouger en même temps que Ruven, et son regard se posa sur Pectorius qui discutait avec le dresseur de tout à l’heure. Il acquiesça à la remarque de Ruven avant de laisser glisser un léger sourire.

- On dirait bien. Pectorius est l’avant dernier doyen à défier avant la route pour la ligue. Enfin, je sais pas si tu t’es déjà renseigné là-dessus. Du coup le combat promet d’être intéressant… - Il garda un instant le silence avant de laisser échapper un léger gloussement - Tu imagines si ce dresseur savait que le grand Baldwin l’observait…

Pour ainsi dire, lui, aurait bien flippé si ça avait été son cas autrefois. Plus maintenant par contre, mais à l’époque…


Maceo Bougonne en PURPLE

www - www - www - www + event - Almia
Infos à savoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://ocylan.deviantart.com/

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Cela fait bien longtemps [PV. Billie]
» Cela fait bien trop longtemps que je t'attends... {Jacob}
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, ...

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Alola - 7E G E N :: Lili'i-