AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» morning glory - solo modéré


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Jeu 12 Juil 2018 - 15:39
???, Maison de Marjorie

Réveil difficile. Sens altérés. Paumée.

Voilà l’état dans lequel est la jeune femme, couchée sur le tapis des chiottes. Il semblerait qu’elle se soit endormie là sans prévenir après être passé aux waters, n’ayant pas trouvé la force d’aller plus loin que ça. Glorieux spectacle.

« C’est quoi cette odeur de mort ? »

Interrogation subite suite au retour de son odorat. Une flagrance gênante envahissait la pièce, sans qu’elle ne sache d’où cela peut venir. Dans une tentative de se relever, elle s’accrocha à la cuvette pour s’aider et découvrit vite la cause de l’odeur, s’arrêtant dans sa tentative de se remettre sur ses deux jambes en admirant le spectacle. Son estomac ne fit qu’un tour quand elle vu son œuvre, en rajoutant une couche par-dessus sur le coup tout en tentant de tirer la chasse d’eau. Puis elle retomba net une fois son acte terminé, s’essuyant rapidement la bouche dans le tapis sur lequel elle était étalé.

« Désolé Marjorie, j’crois que t’es bonne pour te repayer un paillasson. En même temps, quelle idée de merde que d’en prendre un blanc pour tes chiottes. »

Comprenant qu’elle ne serait sûrement pas capable de faire un mouvement avant un moment, elle commença par entrouvrir la porte en utilisant son pied. Ceci fait, elle s’étala encore plus et pris son portable dans sa poche. 5h20, il est encore tôt. Elle serait presque tentée d’aller se trouver un lit et reprendre quelques heures de sommeil si elle pouvait bouger de là. Mais pour le moment, la seule chose qu'elle se sentait capable de faire, c’était déverrouiller son écran. Il lui fallut d’ailleurs bien trois essais pour qu’elle y arrive, son doigt dérapant régulièrement sur la surface du téléphone. Dès que son écran d’accueil s’afficha, elle fut surprise par une suite de vibrations venant de son appareil. Toutes ses notifications venaient tout juste d’apparaître, secouant le téléphone dans tous les sens. D’un côté, toute la conversation de la soirée était remplie de photos un peu débiles. Dont une d’elle rampant au sol par ailleurs. Pas bien glorieux mais elle avait l’habitude, lâchant même un rictus à la vue de son état larvaire. De l’autre, ses SMS étaient blindés de messages de la part de son bro, Noé, cherchant d’abord à savoir où elle était puis la spammant de conneries et de jeux de mots débiles après avoir abandonné l’idée de la retrouver.

« J’en connais un qu’a bu comme un trou. Même s’il va m’affirmer le contraire. »

Elle tapota rapidement un message dans un français approximatif pour le notifier qu’elle se trouvait dans les chiottes de l’étage et qu’elle ne pensait pas pouvoir sortir de là seul. En espérant qu’il ne soit pas déjà couché, auquel cas Maddy risquait de rester coincé là encore un bon moment. Pas que ça la gêne, elle une pléthore de jeux débiles pour passer le temps dans ce genre de situation et même dans le cas où ça la soûlerait, elle pourrait scruter les derniers dramas sur ses réseaux sociaux pour passer le temps. Mais miracle, à peine une minute après l’envoi du message, elle entendit des bruits de pas dans l’escalier puit finalement une silhouette s’approchant de la porte.

« Wouuuuh, mon sauveur ! »

Elle pouvait sentir au regard de son ami tout le jugement qu’il était en train de porter sur le déchet qui traînait à ses pieds. Pas que ça la dérangeait en soit. Il se tenait là dans son habituelle chemise de trappeur froissée tandis que sa touffe de cheveux châtains clairs, tirant nettement sur le blond, partait dans tous les sens. Maddy en connaît un qui s'est endormi comme un sac dans le canapé et qui reprend conscience difficilement.

« Toujours coincée au stade de larve ? » lui lança Noé, arborant son sourire le plus moqueur.

« Je suis une chrysalide là. Et dans moins de deux heures, je serais un magnifique papillon et vous regretterez tous de vous être moqués. »


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10874

Jeu 12 Juil 2018 - 18:03

Un Ratentif niveau 5 apparaît !





Evoli utilise Implore sur Ratentif !
(- 8 Pvs)
Pvs de Ratentif : 9/17


Ratentif I utilise Groz'Yeux !
La défense d'Evoli diminue !




Que voulez-vous faire, coordinatrice Maddy ?



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Jeu 12 Juil 2018 - 18:46
5h20, Salon de Marjorie

« Amène-moi de l’eau. Fraîche. Je t’en supplie. »

A peine Noé eut déposé son amie dans le canapé du salon qu’elle commença à émettre des gémissements de détresse, priant pour que l'on subvienne à ses besoins. Il faut dire que dès le moment où il l’avait aidée à se relever, elle s’était stoppée net dans ses fanfaronnades, commençant à prendre conscience de l’état dans lequel elle se trouvait. En même temps, il fallait s’y attendre au vu de comment la soirée s'était terminée pour elle. Quand la moitié des invités étaient partis se coucher dans leur coin vers une heure du matin, Maddy avait eu la bonne idée de sortir le Monopoly pour jouer à une version alcoolisée de celui-ci. Deux heures plus tard, la demoiselle faisait banqueroute sur un hôtel rue de la paix et engloutissait une rangée de shoots. En associant ça avec tout ce qu’elle avait déjà bu et fumé, c’est un miracle qu’elle soit encore des leurs.

Noé soupira et acquiesça rapidement à sa demande, se dirigeant vers la cuisine avec un sourire en pensant à quel tronche pourrait avoir un papillon sortant d’une chrysalide pareille. Il en revint rapidement une bouteille d’eau à la main, la faisant tournoyer dans les airs et la rattrapant à intervalles régulières.

« T’attrapes ? »
« Ouééé. »

Il effectue donc un superbe lancer en direction de sa camarade qui se ramasse bien joliment en tentant de rattraper la bouteille, la manquant d’un bon mètre et se laissant tomber dans le canapé. Elle n’abandonne cependant pas ainsi et vient se saisir de ses vivres après avoir rampé difficilement entre les coussins. Sans attendre, elle dévisse le bouchon et enchaîne rapidement les gorgées, semblant revivre petit à petit.

« Doucement, va pas t’étouffer. »

Trop tard. Maddy retire sans attendre la bouteille de ses lèvres et recrache une importante quantité de flotte tout en toussant bruyamment. En brave héros, Noé vient lui tapoter le dos et l’aide à faire passer la toux du mieux qu’il peut. Finalement, elle finit par reprendre une respiration normale et s’étale dans le coussin derrière elle une fois son souffle bien stabilisé.

« Je nettoierais plus tard. Et si j’oublie, tu diras à Marjorie que je suis désolée… »

De sa position, elle commença à observer les alentours autour du canapé. La pièce se caractérisait par un bordel monstre, se composant principalement de cadavres de bouteilles et de cadavres tout court. Tous avaient trouvés des lieux pour dormir comme ils le pouvait et ça donnait des choses peu classieuses à certains moments. Le pire étant ce gars étalé sous la table de la terrasse, entouré de bouteilles et décoré d'un phallus dessiné avec attention sur son front. Gag classique auquel le pauvre gars n’a pas échappé.

« Noéééééééé.»
« Quoi ? »
« Dis-moi qu’il reste de la pizza s’teuplé. »

Coup d’œil du jeune homme vers la cuisine, n’ayant pas fait plus gaffe à ce détail quand il y était passé plus tôt. De sa position cependant, il ne voyait que des cartons fermés dont il ne pouvait deviner le contenu. Il se leva donc héroïquement sous les yeux charmés de son amie, émue de le voir ainsi partir au front.

« Il en reste. Par contre, c’est pas de la végetarienne. »
« Noéééééééééééé. »
« J’ai compris, je retire les morceaux de viande. »
« Merci bg, t’es vraiment un homme à marier. »


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11866

Ven 13 Juil 2018 - 14:07

Evoli utilise Implore sur Ratentif !
(-12 PV) coup critique !
Pvs de Ratentif : 0/17

Ratentif est KO !
Evoli gagne 1 pt d'xp
Il monte au lvl 6 !



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Ven 13 Juil 2018 - 19:13
8h30 – Salon de Marjorie

Les deux étaient là, étalés dans le canapé, à jouer à Mario Kart pendant que les différents fêtards de la veille commençaient à se lever à tour de rôle, s’installant autour du comptoir de la cuisine ouverte pour se sustenter avec tout ce qui traînait dans le coin. Pas compliqué à trouver cela dit, Marjorie prévoyait toujours beaucoup trop en terme de nourriture pour ses soirées, laissant donc derrière des restes de toute part, au grand bonheur de tous les lève-tard. De toute façon, mieux vaut engloutir ça maintenant puisque leur hôte aura vite fait de tout leur refiler plus tard pour éviter de jeter.

« Mad’, comment tu fais au juste pour réussir la route arc-en-ciel aussi facilement ? » lance innocemment Jonathan, un gars qui observait la partie depuis tout à l’heure entre deux snaps à ses potes.
« Privilège gay. Personne peut me battre quand il s’agit de rouler sur des arc-en-ciels. »
« En vrai, elle a juste passé des été entiers à spammer la map en boucle, jusqu’à maîtriser par cœur tous les raccourcis et retenir le parcours dans son intégralité. »
« Ah. »

Soupire de Maddy, déçue que Noé vienne détruire le mythe qu’elle était en train de construire. La réponse semblait cependant convenir au jeune homme qui retourna rapidement à ses occupations sur son portable, continuant à prendre la pose devant sa caméra toutes les trente secondes. De son côté, la jeune femme s’apprêtait à lancer la prochaine course quand elle sentit une série de vibrations dans son poches. C’était son téléphone qui venait de recevoir une série de SMS : T’es où ? Il faut qu’on parle. Réponds-moi. Plein de messages d’une phrase émanant du téléphone de son paternel. Hésitation. Elle fixa son téléphone, sans trop savoir si elle devait répondre ou non. Après quelques secondes de réflexion, elle finit par lui envoyer simplement : En soirée. Je rentrerais peut-être ce soir. La réponse de l’autre côté ne se fit pas attendre, faisant monter la frustration d’un coup chez la jeune femme qui éteint son téléphone pour être sûre d’avoir la paix.

« Qu’est-ce qui se passe ? »
« Le paternel qui veut me causer. Et qui dit qu’il vient me chercher ici. »
« Comment il a su que t’étais là ? »
« Je lui ai dit que j’étais en soirée. Et on fait toujours nos soirées chez Marjo’. »

Petite tape amicale sur l’épaule de Maddy, Noé essayant de la remonter comme il pouvait.

« Tu veux que je demande à monter avec toi ? Pour que comme d’hab’, il me dépose chez moi au passage et que tu sois pas seule dans la voiture. »
« Nan, laisse tomber. Ça risque juste d’être akward et il va encore t’appeler Violette tout le long alors que je lui ai déjà expliqué plein de fois. Tu seras mieux de rentrer avec ta mère. J’vais gérer. »
« Vraiment ? »

Acquiescement de la lycéenne qui relance en parallèle une course, tentant de passer à autre chose. Si son père venait la chercher, autant profiter de la fin de cette soirée pour se détendre encore un peu avant de participer à la grande joute verbale familiale de la semaine.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 11866

Ven 13 Juil 2018 - 22:04

Chacripan lvl 5 apparaît



Evoli lance implore
(-9 PV)
PV Chacripan = 8/17


Chacripan lance griffe
(-5 PV)
PV Evoli = 50/55



Hum... un combat ? D'accord. Je suis MISTER K.
Aux paroles je préfère les actes. Mais viens pas pleurer après. En garde !

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Sam 14 Juil 2018 - 1:13
9h20 – Voiture du paternel

« Pourquoi tu t’es installée à l’arrière ? » demande James, le paternel, au volant de son pick-up, sa petite fierté personnelle.
« Par respect pour ton odorat. »

Et surtout parce que la banquette arrière lui permet de s’étaler complètement comme la grosse larve qu’elle est. Ou une chrysalide comme elle préfère se définir. Accoudée sur sa portière, elle scrute les dernières nouvelles en ligne, attendant que son père lâche petit à petit les reproches qui l’ont menés à personnellement se déplacer jusqu’à elle, chose assez exceptionnelle chez l’homme qui n’est sensé ne jamais avoir le temps pour rien et encore moins pour sa fille.

« … Le lycée m’a appelé. Et tu te doutes que ce n’était pas pour me féliciter de ton comportement. Plus de soixante-dix demi-journées d’absence durant le trimestre, tu débarques juste de temps à autres pour taper un somme ou te faire remarquer… Quelque chose à dire pour ta défense ? »
« Je sais pas, le topo habituel ? Je tape des crises de panique quand il faut que j’aille en cours, j’suis là à chialer juste à l’idée d’entrer dans une salle. Je ne suis même pas capable de passer le portail du lycée en début de semaine. Je déteste tout le monde dans ma classe, que des connards pompeux. Rien que les voir s’enfoncer dans leur clichés sociaux, ça me donne la gerbe. »
« Ouais, comme d’habitude, tes fameuses crises de panique et ta phobie scolaire, tu m’en diras tant. Puis regardes-toi avant de me parler de clichés, t’es la pire d’entre eux. Que ce soit tes fringues, tes occupations, tu ressembles juste à une… »
« Une pute ? Dis-le, je sais que t’attends que ça ! Excuse-moi de pas être sapée comme les gosses de ta copine et de pas être une élève modèle, hein.»
« Madeleine, je te prierais de baisser d’un ton ! »

Le ton monte entre les deux, la tension aussi. Pour éviter d’imploser, Maddy se retrouve à mordre son pouce de plus en plus fort pour garder son calme, tentant de contenir sa frustration le plus possible, à l’abri du regard de son paternel. Elle savait qu’elle aurait dû se barrer avant qu’il n’arrive, rien que deux échanges de répliques et elle était déjà à bout.

« Ce n’est absolument pas ce que j’insinuais ! Je voulais dire une junkie ! A traîner sur le parking de ton lycée ou dans les rues de nuit avec tes potes ! Tu dépenses le fric que je gagne dans des merdes infâmes, je me démène pas autant juste pour que tu te défonces la santé ! »
« Qu’est-ce que t’entends par là ? »

A partir du moment où il commença à chercher quelque chose dans sa poche, elle se douta de ce qu’il comptait lui montrer. Et elle savait que ça n’allait pas lui plaire.

« C’était dans ta table de chevet. » lui répondit-il d’une voix sèche tout en balançant sur la banquette arrière un sachet contenant un vingt balles de beuh que la lycéenne avait laissée chez elle il y a quelques jours.
« Et qu’est-ce que tu branlais encore dans ma chambre ?! Ça t’emmerderais de respecter au moins ça, genre juste mon espace vital ?! »
« Tant que tu auras ce genre de comportements, je continuerais à me comporter de cette façon ! Je récupère ça et si j'en vois encore un dans mon domicile ou sur toi, tu te démerderas sans argent. »
« Trop hâte de te voir au tribunal pour maltraitance et malnutrition. Parce que bon, si tu voulais vraiment pas me filer de thunes, fallait pas me caler en régime externe au lycée.»
« T'inquiète pas que je vais vite changer ça. …D'ailleurs en parlant de frais, avec ta psy, ça se passe comment ? »
« »
« Réponds. »
« Bien. Rien de nouveau. »

Mensonge lancé sans sourciller, elle a stoppé les rendez-vous du jour au lendemain depuis deux ans après un pétage de câbles là-bas. C’est les sous qui sont destinés à la fameuse psy qui lui servent d’ailleurs à se procurer des sachets comme celui que son père a lancé quelques dizaines de secondes plus tôt sur la banquette arrière.

« Bref, quoi qu’il en soit, si je suis venu te chercher, c’était pour autre chose. Azami passe à la maison demain avec ses filles et souhaiterais vraiment faire ta connaissance donc tu vas faire un effort et rester à la maison jusqu’à demain, dans une tenue et un état présentable. Dans le cas contraire… »
« Dans le cas contraire quoi ? Tu vas m’engueuler parce que j’ai pas fait bonne figure devant ta copine ?»
« Je serais obligé d'appliquer des sanctions cette fois. »
« Tu m’en diras tant. »

Et ce fut la fin de la discussion qui se suivit de cinq longues minutes de silence avant d’arriver à l’appartement des Swann.



Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10908

Sam 14 Juil 2018 - 4:09
Coordinatrice Maddy lance une Pokéball !
...:
 



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Sam 14 Juil 2018 - 17:51
9h35 – Chambre de Madeleine

« Et une autre mission d’accomplie pour Cap’tain Connard, le plus grand emmerdeur de ma vie. Il a réussi encore une fois à me pourrir ma journée alors qu’il est seulement 9h. »

A peine arrivée dans sa chambre en grognant, Maddy enleva rapidement son jean, le balançant dans un quelconque coin de la pièce avant de se laisser tomber de tout son poids sur son lit. Elle était énervée et fatiguée, ne supportant plus la moindre discussion avec son paternel. Depuis que sa mère les avait quittés il y a de ça deux ans, leur relation s’était dégradée petit à petit jusqu’à finir dans cet état ou les deux partis sont incapables de se comprendre et de faire des efforts pour aller dans le sens de l’autre. En résulte donc des conflits à répétition, des engueulades qui deviennent une forme de routine dans leur vie de famille. A tel point qu’elles sont presque devenues la seule forme de communication entre eux.

« Et Monsieur voudrait que je me plie en quatre pour accueillir sa gow en prime.»

Nouveau soupir de Maddy. Elle avait beau ne jamais avoir aperçu cette femme avec laquelle son père sortait depuis un peu plus de six mois, elle la détestait déjà. Sans cesse, il lui rabâchait à quel point elle était une femme géniale, entreprenante et aimante. Ou à quels points ses filles étaient brillantes et exemplaires, en plus d’être sacrément adorables. Maddy, elle, considérait qu’elle avait été mise au placard par son paternel dans cette relation. Comme un monstre que l’on ne voudrait montrer pour ne pas effrayer le monde extérieur. Et pourtant, il voudrait maintenant la dévoiler au grand jour ?

« Dans une tenue et un état présentable… Qu’est-ce qu’il entendait au juste cet enfoiré ? »

Elle le savait au fond, ce qu’il veut présenter, ce n’est pas Maddy, c’est une jeune fille respectable et dans les normes. Une gosse qui ferait bonne figure et permettrait à sa copine de penser qu’il est un père respectable. Sur le coup de la rage, elle empoigna de toutes ses forces une bouteille de bière qui traînait au pied de son lit et la lança de toutes ses forces sur le mur d'en face, pile entre les deux yeux de son poster de Béatrice Grandt.

« Madeleine, qu’est-ce que tu fous encore ?! »
« Je t’ai dit de me lancer tranquille ! »

C’était évident, elle n’allait pas pouvoir tenir jusqu’à demain dans cet appartement. Rien qu’en trois heures ici, elle serait capable de se retrouver avec une dizaine d’ulcères sur la peau à force de contenir la rage que générait son père. Il fallait qu'elle reparte au plus vite. Elle saisit rapidement son téléphone et envoie à Noé un simple message : J’fais une sieste et j’te retrouve après au squat. Ceci fait, elle enleva son top noir pour enfiler à la place un sweat large avant de partir rouler et fumer son joint à la fenêtre, de quoi se préparer à une bonne petite sieste, le temps que l’autre résident de cet appartement parte au travail.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10908

Lun 16 Juil 2018 - 18:33

Un Poichigeon niv.7 et un Ratentif niv.6 apparaissent !


Chacripan ance Griffe sur Poichigeon !
(-6 PV)
PV de Poichigeon : 18/24

Evoli lance Implore sur Poichigeon !
(-11 PV)
PV de Poichigeon : 7/24

Poichigeon lance Rugissement !
(L'attaque de vos pokémons diminue !)
PV de Poichigeon : 9/24

Ratentif lance Charge sur Evoli !
(-6 PV)
PV d'Evoli : 44/55

Que voulez-vous faire ?



Moi, c'est MISTER J.
Un conseil, viens pas m'chercher. J'suis un mec qui sait jouer des poings, si tu cherches la bagarre, tu l'auras ! Et ça sera sanglant. T'es prévenu.

LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Mar 17 Juil 2018 - 15:42
15h10 – Le Squat

Tout en repliant sa trottinette qui lui avait servi à faire le chemin jusqu’ici, Maddy regardait les environs, clope au bec. Comment un lieu pareil avait pu devenir plus une maison pour elle que son vrai domicile ? C’est une vieille bâtisse autrefois blanche, aujourd’hui noircie par la pollution et le temps, la peinture se craquelant en prime de toutes parts. La rue autour est un dépotoir et même la petite cour est laissée à l’abandon, en dehors d’un petit espace autour d’un mur où un but a été approximativement dessiné par Noé. Le reste n’est qu’un amas de vieux meubles de jardin d’époque ou récupérés au hasard et que personne n’ose utiliser, craignant qu’ils se brisent à la moindre utilisation. Tout ce bazar calé sur un parterre de dalles et de mauvaises herbes s’étant bien développées avec le temps, personne n’ayant le courage de remettre le tout en état.

Heureusement, en entrant dans le bâtiment, elle se rappela de pourquoi cet endroit était aussi important pour elle, comme toujours. Si l’extérieur semblait être un décor pour un jeu post-apocalyptique, l’intérieur était à l’opposé ce que l’on attendrait de l’intérieur d’une bâtisse dans un jeu fantastique. Rien que l’entrée, qui servait également de cuisine pour les occupants, était chaleureuse et accueillante. Des bougies installées de toutes parts servaient à produire une lumière suffisante pour éclairer la pièce dans sa totalité, laissant apparaître à la vue des arrivants les nombreux tissus aux motifs orientaux qui décoraient la pièce. Et au milieu de tout ça, Ismaël , ami et dealeur de la lycéenne, faisant mijoter l’une de ses nombreuses spécialités sur les plaques de gaz, laissant ainsi les senteurs épicées se répandre dans la totalité de la pièce.

« Si jamais tu cherches Noé et Marjorie, ils sont dans le salon. » lui lança-t-il sans même tourner la tête, devinant par élimination qui était la dernière arrivée.
« Thanks bro. Ca sent grave bon sinon, tu prépares quoi au juste ? »
« Surprise ! Mais t’auras le droit d’y goûter si tu restes ce soir. »
« J'comptais pas partir bien loin de toute façon. »

Ceci dit, elle se rendit dans le couloir, décoré de la même façon que l’entrée, refermant bien la porte derrière elle pour éviter que l’odeur vienne envahir le bâtiment entier. Tout le long de sa marche jusqu’au salon placé à l’opposé de sa position, elle pouvait entendre les occupations de chacun dans les différentes pièces. Une tentative médiocre de jouer Wonderwall à la guitare à gauche et de la reproduction humaine sur la droite. Un peu plus loin, on pouvait retrouver un pauvre gars étalé dans la baignoire d’une salle de bain sur la gauche et Tamya, la sœur d’Ismaël, occupée à réviser ses cours de médecine dans une chambre sur la droite, son casque sur les oreilles et la porte grande ouverte. Maddy arriva finalement dans le salon, presque intégralement plongé dans le noir, les seules sources de lumières étant une bougie sur une petite table et la télévision devant laquelle étaient calés Noé et Marjorie, matant Cauchemar en cuisine tout en végétant dans le canapé. Voyant son amie arriver, la rousse tandis son reste de joint à Maddy qui accepta avec plaisir, s’installant dans un fauteuil après avoir balancé ses godasses et récupéré un cendrier dans lequel elle lâcha son la fin de sa clope.

« Vous m’avez l’air éclatés mes pauvres. »
« On a passé des heures à nettoyer toute la baraque avec Noé, on en peut plus. Il y avait des trucs immondes, je ne préfère même pas en parler. » lui répondit juste Marjorie, sans décoller les yeux de l’écran face à elle.


Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
PNJ

C-GEAR
Inscrit le : 08/09/2013
Messages : 10874

Mar 17 Juil 2018 - 22:06

Chacripan lance Griffe sur Ratentif
{ -4 }
Ratentif : 18/22


Evoli lance Implore sur Ratentif
{ -10 }
Ratentif : 8/22


Poichigeon lance Tornade sur Evoli
{ -3 }
Evoli : 41/55


Ratentif lance Charge sur Evoli
{ -3 }
Evoli : 38/55


Vous lancez une pokéball sur Poichigeon:
 



Oh, vous savez, je ne suis pas du genre violent... Je suis  MISTER L. Quand je le peux, j'évite, mais quand il le faut vraiment, combattre ne me pose aucun souci.
Non, aucun.


LA MODÉRATION RP, UN ART DE VIVRE.
formulaire pour aider les modérateurs:
 
avatar ©️ Elune Crowley ; stamp ©️ Iago Fitzroy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Coordinateur Unys

C-GEAR
Inscrit le : 12/07/2018
Messages : 23

Hier à 12:34
17h40 – Salon du squat

« Vous pensez que dans cinq ou dix ans, on sera encore à jouer à Mario Kart ? Genre peu importe ce qu’il arrive, ça restera la constante de notre vie. » demanda Noé, faisant semblant de ne pas être atteint par son avant-dernière place dans le classement de la coupe sur laquelle ils venaient d’enchaîner deux ou trois courses.
« Faudrait déjà qu’on soit encore en contact. On est jeunes, on sera sûrement loin d’ici là. »
« Ou morts. » Gros blanc, regard accusateur de ses deux amis. « Hey, je déconnais ! Mais honnêtement, ce serait sympa qu’on puisse encore continuer à jouer tous les trois dans quelques années. Mais juste pas dans cette ville. Je ne supporterais pas de rester bloquer là encore cinq ou dix ans. »
« Compréhensible. » acquiesça simplement Noé.
« Enfin j’espère juste qu’on aura une version plus récente du jeu d’ici là. Pas que jouer à la version 64 me soûle mais je ne cracherais pas sur quelques nouveaux circuits. »

Il faut dire que ce simple jeu était devenu au fil des années leur défouloir quotidien, un bon moyen d’occuper leurs après-midi et leurs soirées et ce, depuis le collège. Au départ, c’était juste une console que Maddy et Noé avaient achetés pour une bouchée de pain en foire à tout avec pour seul jeu cette cartouche qui les accompagnaient depuis tant de temps. A de nombreuses occasions, ils auraient pu se procurer de nouveaux jeux mais ne l’ont jamais fait, étrangement. Au contraire, ils ont continué à spammer en boucle ce jeu de kart, jusqu’en connaître les parcours par cœur. Puis, quand Marjorie s’était liée d’amitié pour les deux pendant leur première année de lycée, elle avait rapidement adhérée à leur tradition

« On l’avait eu pour combien cette console au final ? Dix balles ? »
« Deux pauvres pièces. Et la vendeuse avait une tête de vieille sorcière. »
« Ah oui, c’est vrai ! Même qu’on avait paniqués quand la console avait commencé à bug et que t’avais commencé à chercher comment pratiquer un exorcisme sur internet. »
« Alors que c’était juste la poussière dans la console. Mais c’était l’époque où j’étais innocent, à regarder des creepypastas sur internet et à y croire. Forcément que j’étais flippé en voyant le jeu avec des couleurs étranges. »

Ce qui n’est pas aidé par la croyance de Noé en l’occultisme. Bien renseigné dans le domaine, il a un certain penchant pour tous les arts y touchant de près ou de loin, ayant appris par exemple à lire l’avenir dans les lignes de la main ou dans les cartes. Et même si il continue d’affirmer qu’il n’y croit pas totalement, que cela ne reste pour lui qu’une croyance comme une autre et est donc, par définition, impossible à prouver, il reste très superstitieux et n’hésite pas à prendre quelques mesures pour s’assurer de ne pas provoquer la malchance dans sa vie.



Aide à la modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» Morning Glory, ou les aventures d'un trio infernal [PV Yue and Fubuki]
» Solo - Modéré - Dorion Volk - Neutre Mangemort [Terminé]
» Les belles fleurs s'épanouissent à la nuit tombée [Solo|Modéré] 09/08/2020
» [Les Royaumes Elfiques] Modélisme
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Unys - 5E G E N :: Ondes-Sur-Mer :: Route 20-