AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  FAQ de MPFAQ de MP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 
» C'était la cuite de trop.


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 78

Région : Alola
Mar 03 Juil 2018, 19:40
Par Arceus, j’ai encore trop picolé hier soir. Ma tête me fait mal, mes paupières ne daignent manifestement pas s’ouvrir. Aucun souvenir à court terme. Quoi que, peut être l’odeur du rhum ? J’ai encore dû siphonner nos réserves sans faire attention, ça fait chier. J’ai pas envie de remettre un pied sur terre tout de suite pour me réapprovisionner et je sens qu’il va falloir que je me serre un peu la ceinture. Cependant, je pense que je vais devoir penser à ce problème un peu plus tard puisque quelque chose d’assez surprenant finit par attirer ma curiosité. J’ai du mal à respirer. Qu’est-ce que c’est encore que ce foutoir ? J’ai pris des cuites plus qu’il n’en faut dans ma vie et ça n’a jamais causé le moindre problème respiratoire. Surpris, je tente vainement de me lever pour essayer d’avancer vers le miroir qui se tient au bout de ma cabine. Rien. Je ne réussi qu’à me trainer lamentablement et à tomber de mon lit comme magicarpe défraichie. Ma nuque semble bloquée, je n’arrive aucunement à la bouger pour essayer de chercher mes mains ou mes pieds du regard. Quelle pagaille ai-je bien pu causer pour me retrouver dans cet état ? Ce n’est pas comme si je m’étais battu toute la nuit, si ?

De plus en plus paniqué par cette situation alors que je ne peux même pas prendre de grandes respirations pour réguler mon stress, je me traine lamentablement jusqu’au miroir jusqu’à écarquiller grand les yeux.

« QU’EST-CE QUE C’EST QUE CA ?! »


Suffisament malin pour gaspiller l’oxygène qui semble déjà se faire rare, je suis estomaqué par mon reflet dans le miroir. Ou sont mes abdominaux, mes pectoraux ? Ma chevelure de rêves, mes tatouages, mon corps de véritable athlète ?! Daves n’est pas là. Ce n’est pas le capitaine du Seawolf qui se tient debout face au miroir. C’est un Caravanha qui semble véritablement handicapé par le manque d’eau dans les parages. Pas de cou, pas de jambes, pas d’oxygène, voilà qui répond à bien des questions. Seulement, il en reste une en suspens, et pas la moins importante loin de là.

« Pourquoi j’suis un foutu poisson ? HEY ! CAPITAINE A TERRE, LES GARS »

Visiblement, mon esprit dissident est plus que paniqué par la nouvelle. Quelle nouvelle il faut dire ! Je ne sais pas si mes équipiers sont dans le coin, mais si je sais bien une chose, c’est qu’il faut que je rejoigne la mer. Aucune idée du temps que j’ai pu passer à respirer aussi difficilement hors de l’eau, mais il faut que cela cesse, on réfléchira ensuite. Motivé par cet instinct de survie, j’avance en me trainant, à moitié grâce à mes nouvelles dents acérées qui me servent de prise dans le sol, et c’est à regret que je déchiquette littéralement le bas de la porte de ma cabine pour me laisser lourdement tomber sur le pont. Personne en vue. Forcément, ‘sont jamais là quand j’ai besoin d’eux ces foutus Ptitard qui me servent d’équipage ! Dans un ultime effort qui m’épuise bien plus que prévu, je tente tant bien que mal de me déplacer jusqu’au bord. Je dois certainement être la chose la plus ridicule à observer sur cette terre actuellement, même un magicarpe qui danse façon trempette à surement plus d’allure. Mais pour survivre, est-ce qu’un caravanha ne serait pas prêt à tout ? Même dans ce corps ridicule, je reste Daves l’insaisissable, le capitaine Brook, futur empereur des mers et roi de la confrérie d’Alola !

Sans même m’imaginer une seule seconde que ces projets d’avenir risquent d’être compromis au vue de ma forme physique actuelle, je me laisse finalement tomber du pont du navire. La chute, bien plus longue que je ne l’avais imaginé et ce sans doute parce que je suis plus léger, me permet finalement de rejoindre l’eau salée qui vient lécher la coque de mon navire nuit et jour, reprenant en moins d’une seconde suffisamment d’énergie et d’oxygène pour parcourir le monde.




Je ne prends pas 5 niveaux pour le moment
Et ouverture de la porte avec une attaque >=60 en étant niveau 5 ! :)

Espèce : Caravanha
Niveau : 5
Talent : Turbo
Attaques : Groz'yeux / Morsure / Frénésie / ...
Inventaire GTs :


Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 80

Région : Alola
Mer 04 Juil 2018, 13:52
Tu dormais étrangement paisiblement, toi, qui d'habitude étais toujours tourmenté dans ton sommeil. Souvent, tu ne dormais que d'un œil, t'attendant toujours à ce que ceux qui avaient tué ta famille te tombe dessus dés que tu baisserais ta garde. Peut être que c'était du a la soirée d'hier, où Daves avait encore voulu boire pour fêter une situation ridicule. Tout était prétexte à la fête et à la boisson avec Daves. Tu t'étonnais qu'il ait encore une goutte de sang dans ses veines avec tout ce qu'il pouvait ingurgiter par moment. A son réveil il allait encore râler et surement dire que c'était toi qui avais tout vidé, comme la dernière fois. Même dans ton sommeil, il t'agaçait, comme avais tu pu te dire que c'était une bonne idée de monter sur ce bateau ? Tu aurais du t'en douter a des kilomètres vu comment il avait fait son recrutement et comment celui ci c'était terminé que cette aventure serait problème sur problème.

"...HEY CAPITAINE A TERRE, LES GARS"

Tu grognas. Que ce soit de jour, de nuit, quand tu étais réveillé ou endormi, il n'arrivait pas un moment où Daves te mettait dans une situation casse pied. T'inquiétais-tu pour lui ? Oui, sans le moindre doute. Que tu le veuille ou non, ton "Capitaine" était surtout devenu un ami, sur qui tu savais que tu pouvais compter. Tu finis donc par ouvrir un oeil et vouloir te lever pour savoir pourquoi il hurlait ainsi. Il était peut être tombé de son lit et l'alcool qui lui restait dans le sang l'avait fait paniqué.

Avant que tu ais le temps de te poser d'avantage de question sur lui, tu te reconcentras un instant sur toi. Tu te sentais bizarre, étrangement léger. Plus étrange encore, tu avais l'impression désagréable que quelque chose n'allait pas du tout. Tu avais l'impression d'être enfermé, en position fœtale, tout en flottant. Tu voulus passer ta main sur ton visage pour te rassurer, mais rien ne bougea, c'est comme si tu étais attacher, compacter pour former une sphère, mais ca ne faisait pas mal. Malgré ta panique, tu ne sentais pas ton cœur battre furieusement contre ta poitrine, ce qui augmenta ta panique. Sans savoir comment tu faisais, tu bougeas dans ta chambre et tu te rendis compte d'une vérité effroyable : tu frottais, littéralement. Posant les yeux sur le sol, tu te rendis compte que tu n'avais rien en contact avec ce dernier, ce qui était tout simplement impossible. Irréel. Cauchemardesque. Sans perdre un instant, tu te dirigeas vers ton miroir, où ton reflet dans ce dernier te rendit encore plus vide que tu ne pouvais l'être.

- Je suis mort. Ce n'est pas possible autrement, je suis mort.

Comment expliqué sinon par la mort que tu étais devenu un pokémon spectre, un Fantominus ? Ton passé avait il fini par te rattraper ? Non ca n'avait aucun sens, comment auraient ils pu te retrouver sur ce bateau, au milieu de nul part ? Puis finalement, les mots de Daves refirent surface dans ton esprit et tu eus comme un frisson glacial dans ta masse gazeuse. Daves avait dit qu'il était a terre, et si lui aussi était mort ? Tu te dirigeas vers la porte avant de te stopper brusquement. Merde. Comment l'ouvrir ? Tu la fixas comme si ca allait changer quelque chose avant de te maudire comme un débile. Si tu étais un fantôme tu n'avais qu'à la traverser non ?

L'expérience fut plutôt inédite tu devais le reconnaitre, flotter ainsi, n'avoir aucune barrière pour te retenir, dans d'autres circonstances, tu aurais presque pu te réjouir. Mais la nouvelle était si violente et la raison si incompréhensible que tu en restais estomaqué. Pourquoi étais tu mort ? En y repensant, tu n'avais pas vu de sang dans ta cabine. Ni ton corps. Encore un fait inexplicable qui allait finir par te rendre fou très vite si tu n'avais pas un élément de réponse dans les instants qui allaient suivre.
Arrivant devant la porte de Daves, tu remarquas l'état de celle ci. Un morceau avait été croqué, assez gros pour que quelque chose passe pas la, tu entras rapidement mais il y'a avait personne. Mais où était-il encore ?! Tu ressortis dans le couloir pour regarder de plus prés les traces et tu vis que d'autres morsures étaient inscrites sur le plancher du bateau. Quelque chose était la. Tu étais encore assez lucide pour voir d'ailleurs qu'il n'y avait qu'un passage de morsure, comme si la chose avait toujours été dans la cabine de Daves et qu'elle venait de s'enfuir. Sans perdre un instant, tu suivis la piste jusqu'au pont. Il n'y avait plus rien.

- Daves ? T'es où bordel ?!

Finalement, tu vis quelque chose dans l'eau, et facilement tu t'en approchas, il s'agissait d'un pokémon eau, dont tu n'avais pas spécialement le nom. En le regardant, il te semblait évident que c'était lui, le truc qui avait mordu la porte et le sol. Et comme si la situation n'était pas assez absurde comme ca, tu te mis à voir une possibilité toute sauf logique :

- ...t'es devenu un pokémon Daves...?

C'était surement la chose la plus absurde que tu avais pu dire de ta vie. Et surement celle qui avait le plus de sens pour le moment. Décidément, cette situation te rendait un peu dingue sur les bords.


Ouverture d'une porte pour ce tour ! Et je prend 5 niveaux !

- Un pokémon Poison immunisé au type Sol

Espèce :Fantominus
Niveau : 10
Talent : Lévitation
Attaques : Hypnose / Léchouille / Dépit / Regard Noir
Inventaire GTs : nada


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Dresseur Alola

C-GEAR
Inscrit le : 07/02/2017
Messages : 78

Région : Alola
Mar 17 Juil 2018, 17:25
Au moins, une chose est sur, j’me sens bien plus vivant sous l’eau. Un mal pour un bien on va dire, bien que j’aimerai encore plus retrouver purement et simplement ma forme humaine. Mais sérieux qu’est-ce que c’est que ce souk encore ? J’ai déchainé aucune malédiction ou quoi que ce soit du genre dans mes souvenirs. L’idée pour l’instant, ce serait donc de retrouver nos camarades. Après tout, c’est encore en groupe que nous nous en sortirons ! Ca devrait pas être trop sorcier de ce coté là, vu qu’on est beaucoup plus d’humains que d’animaux présent à bord. J’me calme une seconde pour essayer de réfléchir posément… Etant donné que j’ai jeté Yvan par-dessus bord parce qu’il commençait à faire chier à force d’insubordination, y m’reste actuellement que Vaan, Anna, et Nao. D’ailleurs, on dirait que Nao m’a entendu, puisqu’il répond fidèlement à mon appel de détresse.

« Qu’est-ce que c’est que ce bordel Nao ? Bien sur que j’suis un Pokémon ça s’voit pas ?! Enfin mais tu … ! »


Je m’arrête net en relevant la tête hors de l’eau afin d’observer mon interlocuteur. Mon camarade est un … fantominus. Pendant une minute, je me raisonne. Impossible, c’est simplement un squatteur et Nao n’est pas loin sur le pont.

« Nao ! Amène-toi enfin ! »

Lorsque je me rends compte que le fantominus reste bien là, il n’est plus possible d’me voiler la face. C’est lui. Nao est bien là en face de moi. Mais lui non plus n’est plus humain, il est actuellement… gazeux. Intérieurement, je retiens un rire nerveux. De toute façon, avec cette tête de Caravanha, j’sais pas trop ce que pourrait donner un rire nerveux et j’ai en réalité pas tellement envie d’y songer. Au lieu de ça, je fais face à la terrible réalité qui vient fatalement nous tomber sur le coin du pif : Nous sommes maudits. Les légendes de malédictions frappants un équipage tout entier, j’en ai déjà entendu dans ma vie, mais je ne pensais pas qu’elles étaient bien réelles. On a pourtant toujours interdit de voler les dames d’un âge avancé pour être sur de pas tomber sur une sorcière ou une envouteuse sans faire exprès. Ca ne peut pas être ça, impossible ! J’y mettrai ma nageoire à couper.

« Nao, Kyogre en soi témoin, que nous arrive t-il ?! Je me suis réveillé dans cet état dans ma cabine ! Ca n’a aucun sens ! Tu as croisé quelqu’un d’autre sur le navire ? Anna dort en ville, mais il devrait y avoir Vaan quelque part, il dormait pas dans le coin ?! »


Et s’il s’était réveillé avant tout le monde ? Avait paniqué et s’était enfuit à la recherche de réponse ? Il aurait sans doute tenu à réveiller son capitaine que diable ! Non, ce n’était pas ça. Nao aurait peut être la réponse à ma question en fait. Mais qu’il l’ait ou pas de toute façon, il nous fallait bouger d’ici et vite. Anna dormait au village flottant hier soir, pour aider j’sais plus qui à faire j’sais plus quoi, un truc en rapport avec ses spectacles de danse Pokémon. Peut être que si une malédiction a été lancé sur le navire, elle ne l’a pas subit !

« On doit s’bouger Nao ! Anna est sur la terre ferme, si tu r’trouves pas Vaan, on doit s’tirer pour aller la chercher à toute vitesse, je suis sur qu’on est maudit ! »

Le temps presse ? Bien sur qu’il presse ! J’ai une tête de demeuré et je suis bon qu’à nager et claquer des dents jusqu’à la fin de mes jours à ce rythme, alors il est on ne peut plus urgent de trouver une solution à ce problème. J’espère simplement qu’Anna n’a pas subit le même sort, sinon bonjour la galère…




+5lvl !

Espèce : Caravanha
Niveau : 10
Talent : Turbo
Attaques : Groz'yeux / Morsure / Frénésie / Puissance
Inventaire GTs :


Autre compte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



C-GEAR
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Sujets similaires
-
» europe ❖ je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» Il était une fois... Carrefour!
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Master Poké :: Le Pokémonde :: Région Sinnoh - 4E G E N :: Les Îles Légendaires :: Île Pleine Lune :: Rêverie - Évent d'été-